HACCP et hygiène. Titre du cours/durée Date N o groupe Lieu. 22 octobre mars La Pocatière. 22 et 29 octobre et 6 mars 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "HACCP et hygiène. Titre du cours/durée Date N o groupe Lieu. 22 octobre 2011 5 mars 2012. La Pocatière. 22 et 29 octobre 2011 5 et 6 mars 2012"

Transcription

1 Hygiène et salubrité alimentaires pour manipulateurs d aliments 6 heures Cette formation mène à l obtention du certificat délivré par le MAPAQ. 22 octobre mars La Pocatière Hygiène et salubrité alimentaires pour gestionnaire d établissement alimentaire 12 heures Cette formation mène à l obtention du certificat délivré par le MAPAQ. 22 et 29 octobre et 6 mars La Pocatière Les 13 principaux pathogènes associés aux TIA Durée estimée : 15 heures (en mode virtuel) Attestation remise si l évaluation est réussie. 45 jours sont alloués pour compléter et réussir le cours. * Inscription au campus de Formation à distance* HACCP et hygiène Principes généraux du HACCP Cette formation permet d obtenir 0,7 UEC Mise en œuvre des programmes préalables au système HACCP Élaboration du plan HACCP 21 heures Note : Ce cours pourrait être offert à Québec, communiquez avec le campus de La Pocatière pour plus d information. Cette formation permet d obtenir 2,1 UEC Nouveau titre! Confirmation du plan HACCP par la validation 8 heures Contrôle du prodédé et élaboration de procédures opérationnelles en transformation artisanale des aliments 8 heures 7 septembre novembre er février mai mars Québec* 8 et 9 septembre et 9 novembre et 3 février et 9 mai et 23 mars Québec* 14, 15 et 16 sept , 18 et 25 nov , 8 et 9 mars , 7 et 8 juin er décembre mai octobre novembre er mars novembre La Pocatière Optimiser l audit interne 28 et 29 novembre et 24 février et 15 juin et 14 mars Québec* Comment compléter votre système HACCP pour répondre aux exigences d ISO et du FSSC Note : Ce référentiel est reconnu par le GFSI (Global Food Safety Initiative) 8 heures En collaboration avec 17 octobre février mai Québec * Formation des formateurs HACCP internes : Comment maximiser l efficacité de vos formations! 21 heures Note : Ce cours pourrait être offert à Québec, communiquez avec le campus de La Pocatière pour plus d information. Élaboration de procédures opérationnelles de nettoyage et d assainissement À Québec *Inscription au campus de La Pocatière 26, 27 et 28 mars et 25 novembre et 27 juin et 29 février Québec *

2 Nombre min./max. 12/16 Salubrité liée à la manipulation des aliments. Conditions suscitant la croissance des microorganismes et l apparition de toxi-infections d origine alimentaire. Risques liés aux aliments, à la manipulation d aliments et à l environnement. Détermination des bonnes pratiques de fabrication à adopter pour réduire ces risques. 90 $ 12/16 Analyse et évaluation des risques liés à la transformation des aliments. Gestion des risques et mise en place de procédures appropriées. Lois et règlements relatifs à la sécurité alimentaire. Compétences à acquérir. 180 $ S.O. Notion de contrôle et non d élimination du risque. Caractérisation générale des pathogènes : morphologie, physiologie, métabolisme. Indicateurs microbiologiques (compte total, coliformes, levures, moisissures). Fiches techniques, normes gouvernementales, photos au microscope. Contrôle de chaque microorganisme pathogène. Agents de conservation. Identification des moyens mis en place pour prévenir. Mise en situation. 150 $ Démarche générale de mise en œuvre. Principes d un système HACCP. Étapes d élaboration. Exigences documentaires. Notions de danger et de risque. Vocabulaire. Facteurs de réussite. Mécanismes de certification. 200 $ Ateliers sur la mise en place des sept programmes préalables à l aide d éléments sélectionnés provenant du référentiel canadien (PASA) version En tenant compte des particularités des entreprises participantes, ateliers permettant de suivre les 12 étapes nécessaires à l élaboration d un plan HACCP selon le référentiel canadien (PASA) version $ Validation : objectifs, définition et usages. Différentes méthodes de validation. La validation dans HACCP. Étapes préalables. Processus de validation, établissement des paramètres et des variables clés. Documentation de l étude et analyse des données. Facteurs responsables de la revalidation. Exercices pratiques à l aide de cas concrets. 225 $ 8/16 Formation destinée aux producteurs artisanaux. L objectif principal est d assurer le suivi de votre production de la réception des matières premières jusqu à la vente. Répondre aux attentes de l inspection gouvernementale. 85 $* 175 $ Gestion efficace d un programme d audit interne. Enjeux, techniques et déroulement. Attitudes et comportements à adopter. Exigences et indicateurs. Outils et exercices de mise en application. Suivi des actions correctives. Préparation à un audit externe. 8/14 6/10 Vous devez mettre en place un système HACCP approuvé par le GFSI? Vous êtes à la recherche d un référentiel HACCP reconnu internationalement? Vous souhaitez améliorer votre système HACCP en y ajoutant des outils de gestion? Le FSSC est un référentiel reconnu par le GFSI qui combine les exigences de la norme ISO et celles des programmes prérequis du BSI PAS 220. Structure générale de la norme ISO et du PAS 220. Vue d ensemble et similitudes entre l ISO 22000, le PAS 220 et le PASA. Exigences spécifiques à ISO et FSSC Moyens à utiliser pour rencontrer ces exigences. Outils de gestion utiles à l amélioration de votre système HACCP. Rôle du formateur HACCP interne. Enjeux et conditions de réalisation pour une mise en œuvre réussie. Sept étapes d une démarche de formation. Principes d apprentissage. Attitudes gagnantes du formateur. Conception d une formation, méthodes et outils pédagogiques. Organisation et phases de l animation. Évaluation et optimisation du transfert des apprentissages. Exercices pratiques. 300 $ 525 $ Caractéristiques des surfaces, des traitements et des dépôts. Qualité de l eau. Caractéristiques des produits chimiques, des additifs et des méthodes de nettoyage et d assainissement. Consignes de sécurité. Choix des produits et des méthodes. Utilisation de moyens de contrôle appropriés. Rédaction adéquate des procédures. 1

3 Nombre min./max. Appertisation des produits alimentaires et fermeture des contenants 42 heures Cette formation permet d obtenir 4,2 UEC 25, 26, 27, 28 octobre, 1 er et 2 novembre , 10, 11, 14, 15 et 16 mai , 6, 7, 11, 12 et 13 juin /14 Microbiologie. Principes de base. Préparation du produit et manutention des contenants. Systèmes de procédés thermiques, instrumentation et opérations de base. Contenants et fermetures pour les procédés thermiques. Tenue de registres. Traitement de l eau. Incubation. 725 $ Produits alimentaires Procédé artisanal de mise en conserve de produits alimentaires 42 heures Constance d un produit alimentaire 10 heures Les changements physicochimiques dans les procédés alimentaires Durée estimée : 15 heures (en mode virtuel) Attestation remise si l évaluation est réussie, 45 jours sont alloués pour compléter et réussir le cours. * Inscription au campus de Étiquetage des aliments au Canada 6 heures En collaboration avec 7, 8, 9, 10, 22 et 23 novembre , 18, 19, 20 janvier, 6 et 7 février , 3, 4, 5, 17 et 18 avril 2012 Notions de microbiologie appliquées à la mise en conserve. Aliments acides, peu acides et acidifiés Mesure de ph et acidification. Techniques de remplissage et mesure de l espace de tête. Fermeture et chargement des contenants de verre. Traitement thermique, distinction entre pasteurisation et stérilisation. Refroidissement. Équipements et instrumentation. Étapes critiques. Bonnes pratiques de fabrication. 380 $* Réglementation. Incubation et entreposage. Exigences documentaires et règlementation. 8/12 Activités pratiques en laboratoire et analyses de contrôle La Pocatière Ce cours s adresse aux personnes désirant fabriquer et commercialiser à petite échelle certains produits en conserve pouvant être entreposés à la température ambiante (ex. : conserves de légumes, marinades, viandes ou produits marins, soupes, mets préparés, pâtés, etc.). Les personnes désirant fabriquer des produits à base de fruits devraient plutôt s inscrire au cours Transformation artisanale à base de fruits I : fabrication de produits gélifiés, beurres et sirops. 380 $** 22 et 23 mars La Pocatière 10/ Formation à distance* S.O. Comment garantir aux consommateurs un produit constant tout au long de l année? Quels sont les facteurs qui jouent sur la constance d un produit? Analyses ou différents moyens de contrôle pour maîtriser la constance d un produit. Conditions de conservation du produit. Dénaturation des protéines par acidification, chaleur, sels. Propriétés fonctionnelles des protéines : hydratation, structuration, tensio-actif. Actions enzymatiques : action de la présure, brunissement enzymatique, fabrication des sirops de glucose et de fructose, de sucre inverti. Utilisation des épaississements, des gélifiants, des émulsifiants. Effet du polymorphisme des lipides et des glucides sur la texture. Rancidité des lipides : hydrolyse et oxydation. Brunissement non enzymatique des glucides. Le contenu pourra varier en cours de développement. 23 mai $ Lois et règlements en lien avec l étiquetage des aliments au Canada. Éléments obligatoires de l étiquette. Allergènes alimentaires. Modèles de tableaux de valeur nutritive. 9 janvier Québec* 180 $ 160 $ 150 $ Calculs de valeurs nutritives 12 heures En collaboration avec 30 et 31 mai Surface d exposition disponible. Éléments nutritifs obligatoires. Portion déterminée vs la quantité de 250 $ référence. Pourcentage de la valeur quotidienne. Allégations relatives à la teneur nutritive et à la santé. Allégations vs rôles biologiques. Allégations vs la publicité des aliments. Utilisation de sources de références informatisées. Exercices pratiques de calculs de valeurs nutritives et d arrondissement. 10 et 11 janvier Québec* 325 $ Initiation à la détermination de la date de péremption d un produit alimentaire * Cours financé par le Collectif en formation agricole du Bas-Saint- deux régions 26 et 27 octobre et 9 février /14 Vous avez tout mis en œuvre pour créer un produit exceptionnel. Mais qu en est-il de sa fraîcheur et de sa durée de conservation? Critères déterminant le seuil d acceptabilité d un produit (critères d ordres juridique, microbiologique, physicochimique, organoleptique); conditions de maintien du seuil d acceptabilité du produit; prédiction du cycle de vie d un produit par l accélération du vieillissement. Étapes à franchir pour déterminer et vérifier le cycle de vie d un produit. Informations générales sur les tests de vieillissement. Conditions de maintien du seuil d acceptabilité du produit. 15 et 16 février La Pocatière 112 $* 250 $ Principes de base du fonctionnement des pompes et valves 15 heures 23 et 24 mai /16 Présentation des différents types de pompes et valves. Notions de base : pression et conversion. Test de pompe. Critères de sélection. Exercice, utilisation des outils informatiques. 270 $ 2 3

4 AEC - Fabrication de produits laitiers (tronc commun et deux modules de spécialité) Titre du cours/durée Date N o groupe Lieu AEC Fabrication de produits laitiers (CNL.01) Tronc commun prévu pour l automne 2012 : 345 heures Inscription avant le 1 er juin 2012 AEC Fabrication de produits laitiers Module de spécialité : Échangeurs de chaleur (incluant 3 activités de formation) 45 heures Les cours sont aussi disponibles en anglais. * Inscription au campus de AEC Fabrication de produits laitiers Module de spécialité : Fromages de type «présure» 45 heures * Formule hybride : de préférence un casque d écoute avec un microphone intégré, un ordinateur avec connexion haute vitesse (recommandée) ou intermédiaire et une carte de son. Une Webcam (facultative) permet aux personnes de se voir en classe virtuelle. Du 10 septembre 2012 au 30 novembre 2012 au 7 juin 2012 Partie théorique en mode virtuel (durée estimée : 21 heures) débute la semaine du 12 mars 2012 Partie pratique en présentiel (durée : 24 heures) 18 et 19 avril, 2 et 3 mai 2012 Nombre min./max / Formation à distance* S.O /16 Chimie des produits laitiers (60 heures) Microbiologie des produits laitiers (60 heures) Communication en français (45 heures) Procédés pour le traitement du lait (90 heures) Automatisation des opérations (60 heures) Nettoyage de l équipement (30 heures) Principes généraux du procédé de pasteurisation. Coût : 460 $ Modalités d essai des systèmes. Coût : 330 $ Stage en usine (pour les personnes inscrites au module «Échangeurs de chaleur» du programme de fabrication de produits laitiers). Coût : 70 $. Fin des activités pour effectuer le stage : un mois après l inscription. Influence des constituants du lait. Variétés de fromage et classification. Principes et contrôle pour la fabrication $ 860 $ 730 $ Principes généraux du procédé de pasteurisation Durée estimée : 21 heures (en mode virtuel) Les cours sont disponibles en anglais. * Inscription au campus de Formation à distance* S.O. Système de pasteurisation de base, fonctionnement et exigences légales. Exigences relatives à l installation et au fonctionnement d équipements auxiliaires reliés à un pasteurisateur. 460 $ Modalités d essai des systèmes Durée estimée : (en mode virtuel) Les cours sont disponibles en anglais. * Inscription au campus de Formation à distance* S.O. Exigences quant à l installation et au fonctionnement des pasteurisateurs HTST. Tests et contrôles associés aux équipements de pasteurisation. Étude de plan (circulation du lait cru par rapport au lait pasteurisé). 330 $ Produits laitiers Jugement des odeurs du lait cru Vérification et réglage des systèmes de pasteurisation Collecte du lait à la ferme 28 heures de formation excluant les examens (2 heures pour la pratique, 2 heures pour la théorie) Cette formation permet d obtenir 3,2 UEC 29 février /12 Causes et détermination des mauvaises odeurs. Laboratoires et expériences pratiques. 175 $ Examen théorique et pratique à réussir pour répondre aux exigences du règlement. L horaire est établi avec M. Stéphane Croteau-Champigny, poste au 21 octobre au 10 février au 18 mai /21 Règlements sur les aliments (R.R.Q., c. P-29 r. 11.7) 29 juin Il est essentiel de lire le règlement et de s informer des modalités d inscription auprès du responsable. Ces examens visent une clientèle spécialisée en maintenance d échangeurs de chaleur (pasteurisateur en discontinu, en continu et UHT). Techniques de collecte du lait en vrac. Rôles et responsabilités de l expert ramasseur. * Possibilité d intégrer quelques personnes au cours Contrôle de la fabrication artisanale de fromage si le minimum d incriptions d un des groupes n est pas atteint. 400 $ Contrôle de la fabrication artisanale de fromage 51 heures Cours préalable à l obtention d un permis de fabrication. Cette formation permet d obtenir 5,1 UEC 11, 12, 13, 25, 26 et 27 avril, 10 et 11 mai , 27 et 28 avril, 10, 11, 12, 25 et 26 mai La Pocatière 12/14 Techniques de transformation. Gestion de l innocuité. Contrôle de la qualité. Trois modes de fabrication du fromage. Ce cours est donné en priorité à ceux et celles qui ont initié une demande de permis afin de démarrer une entreprise de fabrication artisanale de fromage ou autre produit laitier. Ce cours est obligatoire pour se conformer à la Loi sur les produits alimentaires P-29. Quant aux personnes qui projettent le démarrage d une entreprise dans les prochaines années, nous vous accueillerons dans le cours seulement après avoir donné priorité aux personnes qui sont ou seront dans une démarche de démarrage d entreprise dans l année. 700 $ 4 5

5 Nombre min./max. Production artisanale de boissons alcooliques 36 heures 8, 9, 10, 16 et 17 février , 8, 9, 15 et 16 mars /16 Étapes de transformation. Évaluation organoleptique. Analyses chimiques. Équipement nécessaire à la production. Laboratoires. 300 $* 2, 3, 10, 11, et 12 avril La Pocatière 300 $** Produits végétaux Transformation artisanale à base de fruits I : fabrication de produits gélifiés, beurres et sirops 42 heures Transformation artisanale à base de fruits II : mise au point et développement de produits 35 heures Fabrication artisanale de jus à base de fruits 28 heures 14, 15, 16, 21, 22 et 23 novembre , 26, 27 janvier, 2 et 3 février , 21, 22 et 23 mars , 23, 24 et 25 novembre / / Approche qualité en transformation alimentaire. Analyses physicochimiques et organoleptiques. Rôle des constituants. Tartinade, gelée, confiture, garniture de tarte, beurre et sirop. Principaux problèmes rencontrés et éléments de solution. Essais libres et dirigés. Démarche de développement de produits. Mise au point de produits novateurs à base de pommes et de petits fruits. Utilisation de matières premières variées. Fabrication artisanale de pectine. Essais de divers produits : vinaigrette, tartinade de fruits avec édulcorant, pâte de fruits, coulis de fruits, chutney de fruits, fruits séchés, fruits dans le sirop, fraises marinées dans le vinaigre, condiments de fruits, etc. Méthodes de fabrication artisanale de jus. Contrôle des étapes de transformation. Analyses 8/12 physicochimiques et organoleptiques. Conservation des produits. Réglementation. Bonnes pratiques de fabrication. Choix et entretien de l équipement. Laboratoires La Pocatière 240 $** 340 $* 280 $* 240 $* Fabrication artisanale de moutardes, vinaigrettes, vinaigres et huiles aromatisés. * Cours financé par le Collectif en formation agricole du Bas-Saint- 6 et 7 mars La Pocatière 8/14 Formulation. Compréhension de la fonction des ingrédients. Méthodes de fabrication artisanale. Contrôles des étapes de transformation. Analyses physico-chimiques et organoleptiques. Conservation des produits. Réglementation. Expérimentations. 96 $* Déshydratation artisanale de fruits, de légumes et de viandes 12 heures *Cours financé par le Collectif en formation agricole du Bas-Saint- 1 er et 2 décembre La Pocatière 8/14 Séchage conventionnel d aliments tels que les fruits, les cuirs de fruits, les légumes, les herbes. On abordera aussi la déshydratation de viandes marinées (jerky). Comparaison des méthodes de séchage : déshydratation conventionnelle, lyophilisation et zéodratation. Présentation d un plan de fabrication d un séchoir artisanal. Laboratoires pratiques de déshydratation à partir de différents modèles de séchoirs alimentaires. 100 $* Produits carnés Initiation à la fabrication artisanale de saucisses fraîches 3 et 10 février /10 16 et 17 novembre La Pocatière 8/11 Réglementation. Hygiène et bonnes pratiques. Étapes de la formulation. Caractérisation des produits. Identification des limites et des contraintes. Choix des ingrédients (viandes, gras, boyaux, assaisonnements). Formulation et calculs à l aide d Excel. Procédés de fabrication, équipements et protocole de production. Évaluation du produit. Conservation. Activités pratiques : production de trois types de saucisses (bœuf, porc et agneau). Ce cours s adresse à ceux qui désirent s initier aux étapes de fabrication de saucisses fraîches et en faire la commercialisation. 130 $** 130 $* 6 7

6 Produits carnés Initiation à la fabrication artisanale de saucissons secs Initiation à la fabrication artisanale de viandes fumées Initiation à la fabrication artisanale de pâtés et terrines. 9 et 30 mars et 25 mai et 9 décembre et 13 janvier La Pocatière Marketing 1 : dégager l essentiel pour attirer le client potentiel 26 janvier Divers Marketing 2 : exercice pratique adaptée à votre entreprise! Entraînement à la tâche : comment maximiser l efficacité de votre parrainage 9 février et 22 novembre et 11 avril et 10 février Québec* Cours offerts à Laval par l ITA en collaboration avec le Centre d expertise bioalimentaire (rattaché au Collège Montmorency) Élaboration de procédures opérationnelles de nettoyage et d assainissement 28 et 29 mai Laval Principes généraux du HACCP Cette formation permet d obtenir 0,7 UEC 10 janvier Laval Mise en œuvre des programmes préalables au système HACCP 11 et 12 janvier Laval 8

7 Nombre min./max. 8/10 Étapes de fabrication de saucissons secs : ingrédients et formulation, fabrication de la chair et embossage, fermentation, déshydratation. Réglementation. Mesures de contrôle de l innocuité. Conservation des produits sans nitrite. Équipement. Activités pratiques : fabrication de saucissons secs selon un protocole et une formulation établis et analyses de contrôle. Ce cours s adresse à ceux qui désirent s initier aux étapes de fabrication de saucissons secs et en faire la commercialisation. 130 $* 8/10 Rôle des ingrédients et fabrication de saumure. La viande et le rôle fonctionnel de ses constituants. Calculs de taux d injection et respect des concentrations en sel, en polyphosphates et en nitrites. Procédés d injection, de maturation par immersion ou barattage et de préparation à la cuisson. La cuisson, les fumées liquides et naturelles. Contrôles et bonnes pratiques de fabrication. Ce cours s adresse à ceux qui désirent s initier aux étapes de fabrication de viandes fumées et en faire la commercialisation. 130 $* 8/10 Étapes de la formulation. Caractérisation des produits. Identification des limites et des contraintes. Choix des ingrédients. Formulation et calculs à l aide d Excel. Procédés de fabrication, équipements et protocole 130 $* 8/11 de production. Évaluation du produit. Conservation. Activités pratiques : production de rillettes, de cretons, de terrines et tête fromagée. Réglementation. Hygiène et bonnes pratiques. Ce cours s adresse à ceux qui désirent s initier aux étapes de fabrication de rillettes et en faire la commercialisation. 195 $ 10/16 Planifiez à l avance vos promotions pour l année à venir! Ce cours, une combinaison de principes marketing, de démonstration, d exemples et d échanges, vous aidera à trouver des idées efficaces et à faire l ébauche d un produit promotionnel (affiche, dépliant, carte professionnelle, étiquettes, site Internet). 80 $* 10/16 Des exercices pratiques et individualisés dans un climat d échanges et de créativité afin de concevoir un outil promotionnel adapté à votre petite entreprise. Des exemples et des produits élaborées sur place par des participants en provenance de différents secteurs (alimentaire, agricole et horticole) stimuleront votre imagination! 80 $* Principes et étapes pour transmettre efficacement son expertise. Fondements de la communication. Rôles et responsabilités du parrain, du compagnon et des autres acteurs impliqués. Principes de l apprentissage. Attitudes gagnantes du parrain compétent. Planification de la démarche. Évaluation des résultats et du transfert des apprentissages. Documentation des activités. Accueil et intégration d un nouvel employé. Exercices et outils pratiques. Pour vous inscrire ou pour obtenir plus d information sur les cours offerts à Laval : Centre d expertise bioalimentaire M me Josée Tardif Collège Montmorency Téléphone : , poste , boulevard de l Avenir Laval (Québec) H7N 5H9 Caractéristiques des surfaces, des traitements et des dépôts. Qualité de l eau. Caractéristiques des produits chimiques, des additifs et des méthodes de nettoyage et d assainissement. Consignes de sécurité. Choix des produits et des méthodes. Utilisation de moyens de contrôle appropriés. Rédaction adéquate des procédures. Démarche générale de mise en œuvre. Principes d un système HACCP. Étapes d élaboration. Exigences documentaires. Notions de danger et de risque. Vocabulaire. Facteurs de réussite. Mécanismes de certification. 200 $ Ateliers sur la mise en place des sept programmes préalables à l aide d éléments sélectionnés provenant du référentiel canadien (PASA) version $ 9

MANAGEMENT DE LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE

MANAGEMENT DE LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE MANAGEMENT DE LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE Principes généraux du HACCP 0,7 UEC Mise en œuvre des programmes préalables au système HACCP 1.4 UEC 5 novembre 2014 9 février 2015 22 avril 2015 5SA1402 5SH1501 5SH1502

Plus en détail

CONTRÔLE DE LA FABRICATION ARTISANALE DE FROMAGE

CONTRÔLE DE LA FABRICATION ARTISANALE DE FROMAGE Campus de Saint-Hyacinthe 3230, rue Sicotte, C.P. 70 Saint-Hyacinthe (Québec) J2S 7B3 Tél. : 450 778-6504, poste 6201 Tél. sans frais : 1 888 353-8482 Téléc. : 450 778-4967 Courriel : formation.continue@mapaq.gouv.qc.ca

Plus en détail

CHRISTINE BOUDREAU Téléphone: (514) 990-7582 Courriel: cb@cbmc-inc.ca Site web : www.cbmc-inc.ca

CHRISTINE BOUDREAU Téléphone: (514) 990-7582 Courriel: cb@cbmc-inc.ca Site web : www.cbmc-inc.ca CHRISTINE BOUDREAU Téléphone: (514) 990-7582 Courriel: cb@cbmc-inc.ca Site web : www.cbmc-inc.ca Christine Boudreau, Microbiologiste Consultante inc. Consultation dans le domaine alimentaire Formation

Plus en détail

Hygiène des Denrées et des Préparations Culinaires

Hygiène des Denrées et des Préparations Culinaires Hygiène des Denrées et des Préparations Culinaires Objectifs : Citer les traitements thermiques et de conservation, leurs caractéristiques et leurs effets sur la flore microbienne Justifier les modes de

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS PROFESSIONNELLES

CATALOGUE DE FORMATIONS PROFESSIONNELLES CATALOGUE DE FORMATIONS PROFESSIONNELLES Etablissement Public Local d Enseignement et de Formation Professionnelle Agricole de Lyon Saint-Genis Laval 4, chemin des Grabelières 69230 Saint-Genis Laval 04.78.56.75.75

Plus en détail

Demande de Soumission - Transformateur

Demande de Soumission - Transformateur Demande de Soumission - Transformateur Nom de l entreprise : Prénom : Nom : Titre : Adresse : Ville : Code postal : Région : Téléphone : Télécopieur : Courriel : Site Web : Domaine d activités : *** possibilité

Plus en détail

Allégations relatives à la teneur nutritive

Allégations relatives à la teneur nutritive Allégations relatives à la teneur nutritive Mots utilisés dans les allégations relatives à la teneur nutritive Ce que le mot signifie Exemples Sans Faible Réduit Source de Léger Une quantité insignifiante

Plus en détail

Factsheet Qu est-ce que le yogourt?

Factsheet Qu est-ce que le yogourt? Factsheet Qu est-ce que le yogourt? Description du produit: Le yogourt est un produit laitier acidulé de consistance plus ou moins épaisse. Le yogourt est fabriqué grâce à la fermentation du lait par les

Plus en détail

ANNEXE I À L AVENANT N 21 SUR LES CLASSIFICATIONS : PLAN DE FORMATION

ANNEXE I À L AVENANT N 21 SUR LES CLASSIFICATIONS : PLAN DE FORMATION ANNEXE I À L AVENANT N 21 SUR LES CLASSIFICATIONS : PLAN DE FORMATION Modifiée par l avenant n 47 du 9 novembre 2011 L accès au niveau III* est lié à une exigence de qualification. * Niveau tenant compte

Plus en détail

Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils?

Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils? Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils? Les glucides sont des éléments nutritifs indispensables au bon fonctionnement de l organisme. Ils sont présents dans les aliments aux côtés des protéines (viande,

Plus en détail

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle Information sur le sodium alimentaire www.reductionsodium.ca Contact Jocelyne Bellerive, MA Coordonnatrice/Éducatrice Programme réduction

Plus en détail

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012

RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 RÉSOLUTION OIV-OENO 439-2012 PRATIQUES OENOLOGIQUES SPECIFIQUES AUX VINS AROMATISES, AUX BOISSONS A BASE DE PRODUIT VITIVINICOLE ET AUX BOISSONS A BASE DE VIN L Assemblée Générale CONSIDERANT la résolution

Plus en détail

Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives

Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives Référence PCCB/S3/1092228 Date 02/08/2013

Plus en détail

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES

MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES MAÎTRISER LA LECTURE DES ÉTIQUETTES NUTRITIONNELLES Par Marie-Christine Parent, stagiaire en diététique AU MENU Retour sur le sondage Vision de la saine alimentation Qu est-ce que l étiquetage nutritionnel?

Plus en détail

NORME GÉNÉRALE POUR L ÉTIQUETAGE DES DENRÉES ALIMENTAIRES PRÉEMBALLÉES

NORME GÉNÉRALE POUR L ÉTIQUETAGE DES DENRÉES ALIMENTAIRES PRÉEMBALLÉES 1 L Étiquetage des Denrées Alimentaires Préemballées (CODEX STAN 1-1985) NORME GÉNÉRALE POUR L ÉTIQUETAGE DES DENRÉES ALIMENTAIRES PRÉEMBALLÉES CODEX STAN 1-1985 1. CHAMP D APPLICATION La présente norme

Plus en détail

LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC. Description des produits

LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC. Description des produits LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC 04.03 Babeurre, lait et crème caillés, yoghourt, képhir et autres laits et crèmes fermentés ou acidifiés, même concentrés ou additionnés de sucre ou d'autres édulcorants ou

Plus en détail

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne

GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014. Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LA RESTAURATION SCOLAIRE GRENADE / GARONNE 30 janvier 2014 Centrale de Restauration MARTEL Maryse LAFFONT, Diététicienne LES OBJECTIFS Apporter aux enfants une alimentation de Qualité pour répondre à leurs

Plus en détail

Informations produit

Informations produit Informations produit Ce document légal doit être conservé en magasin et mis à la disposition des clients ou représentants chargés de faire respecter la loi sur demande. Version 8 mars 2015 60616 Gâteau

Plus en détail

INSTRUCTIONS CONCERNANT LA REMISE DE DENRÉES ALIMENTAIRES LORS DE MARCHÉS OU DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES

INSTRUCTIONS CONCERNANT LA REMISE DE DENRÉES ALIMENTAIRES LORS DE MARCHÉS OU DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES Service de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires SAAV Amt für Lebensmittelsicherheit und Veterinärwesen LSVW Chemin du Musée 15, 1700 Fribourg T +41 26 305 80 10, F +41 26 305 80 19 www.fr.ch/lsvw

Plus en détail

L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point

L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point Santé Canada Health Canada L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point Vous avez peut-être remarqué l information nutritionnelle affichée sur de nombreux produits alimentaires que vous achetez

Plus en détail

Food Safety System Certification 22000. fssc 22000

Food Safety System Certification 22000. fssc 22000 Food Safety System Certification 22000 fssc 22000 CERTIFICATION DES SYSTÈMES DE SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 22000 Le protocole de certification des systèmes de sécurité alimentaire 22000 (FSSC 22000) est un protocole

Plus en détail

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité

Plus en détail

Chamtor. La gamme CHAMTOR

Chamtor. La gamme CHAMTOR Chamtor La gamme CHAMTOR GLUCOR, H-MALTOR et FRUCTOR Les sirops de glucose sont obtenus par hydrolyse de l'amidon, polymère de D-glucose (ou dextrose) qui constitue la molécule de réserve des végétaux

Plus en détail

Ordonnance du DFI sur les sucres, les denrées alimentaires sucrées et les produits à base de cacao

Ordonnance du DFI sur les sucres, les denrées alimentaires sucrées et les produits à base de cacao Ordonnance du DFI sur les sucres, les denrées alimentaires sucrées et les produits à base de cacao du 23 novembre 2005 Le Département fédéral de l intérieur (DFI), vu les art. 4, al. 2, 26, al. 2 et 5,

Plus en détail

Les Confitures. Photo : M.Seelow / Cedus. Dossier CEDUS Avec la collaboration de l Université de Reims : Prof Mathlouthi, MC Barbara Rogè.

Les Confitures. Photo : M.Seelow / Cedus. Dossier CEDUS Avec la collaboration de l Université de Reims : Prof Mathlouthi, MC Barbara Rogè. Photo : M.Seelow / Cedus Dossier CEDUS Avec la collaboration de l Université de Reims : Prof Mathlouthi, MC Barbara Rogè. LES CONFITURES TABLE DES MATIERES DYNAMIQUE INTRODUCTION I. DEFINITION DES CONFITURES

Plus en détail

Registres de fermentation lente. Critères d inspection

Registres de fermentation lente. Critères d inspection Chapitre 15 - tâches liées traitement non-thermique Chapitre 15 - tâches liées traitement non-thermique Registres de fermentation lente 1.15.0.3204 Registres de fermentation lente Registres Un échantillon

Plus en détail

Respect des règles d hygiène

Respect des règles d hygiène Respect des règles d hygiène Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité des aliments. Vérifier les

Plus en détail

Les mélanges à glace comme vous les désirez. Et tant d autres spécialités encore...

Les mélanges à glace comme vous les désirez. Et tant d autres spécialités encore... Les mélanges à glace comme vous les désirez. Et tant d autres spécialités encore... Pasteurisateurs Electroniques Carpigiani pour Mélanges à Glaces Les machines Pastomaster RTL préparent, pasteurisent,

Plus en détail

RESOLUTION ECO 3/2004 NIVEAU DE BASE REQUIS POUR LES FORMATIONS DIPLOMANTES DES PROFESSIONNELS IMPLIQUES DANS LES PRATIQUES ŒNOLOGIQUES

RESOLUTION ECO 3/2004 NIVEAU DE BASE REQUIS POUR LES FORMATIONS DIPLOMANTES DES PROFESSIONNELS IMPLIQUES DANS LES PRATIQUES ŒNOLOGIQUES NIVEAU DE BASE REQUIS POUR LES FORMATIONS DIPLOMANTES DES PROFESSIONNELS IMPLIQUES DANS LES PRATIQUES ŒNOLOGIQUES L ASSEMBLEE GENERALE, sur proposition de la Commission III «Economie», à partir des travaux

Plus en détail

Un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner!

Un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner! Un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner! Le grand livre des petits chefs : un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner! Le grand livre

Plus en détail

ALIMENTATION ET DIABETE

ALIMENTATION ET DIABETE Mise à jour 11/2009 4A, rue du Bignon - 35000 RENNES ALIMENTATION ET DIABETE Avec l activité physique, l alimentation constitue l un des axes majeurs de votre traitement. Respecter un minimum de principes

Plus en détail

JUIN 2012 DÉCEMBRE 2008. L étiquetage des denrées alimentaires. L information des consommateurs,

JUIN 2012 DÉCEMBRE 2008. L étiquetage des denrées alimentaires. L information des consommateurs, JUIN 2012 DÉCEMBRE 2008 INFO RÉGLEMENTATION info L étiquetage des denrées alimentaires L information des consommateurs, focus sur le règlement européen INCO L e règlement européen n 1169/2011 (ci-après

Plus en détail

CARACTERISTIQUES GENERALES DES LEVURES DE BOULANGERIE 1

CARACTERISTIQUES GENERALES DES LEVURES DE BOULANGERIE 1 Réf. : 13CSFL35 CARACTERISTIQUES GENERALES DES LEVURES DE BOULANGERIE 1 Mis à jour en Décembre 2012 Préambule Ce document a pour objet de fournir les caractéristiques générales des levures fraîches de

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

RÉPERTOIRE RELÈVE SCIENTIFIQUE AU SERVICE DES ENTREPRISES AGROALIMENTAIRES. 2 e édition

RÉPERTOIRE RELÈVE SCIENTIFIQUE AU SERVICE DES ENTREPRISES AGROALIMENTAIRES. 2 e édition RELÈVE SCIENTIFIQUE AU SERVICE 2 e édition Juin 2011 Réalisé par : Partenaire financier du CQVB : Objectif : Ce répertoire vise à faciliter le maillage entre les étudiants-chercheurs universitaires et

Plus en détail

Conférence technique internationale de la FAO

Conférence technique internationale de la FAO Décembre 2009 ABDC-10/7.2 F Conférence technique internationale de la FAO Biotechnologies agricoles dans les pays en développement: choix et perspectives pour les cultures, les forêts, l élevage, les pêches

Plus en détail

Qualité Sécurité Environnement

Qualité Sécurité Environnement Qualité Sécurité Environnement FORMATION AUDIT CONSEIL EXPERTISE >> Catalogue 2014 Nos innovations: e-learning, évaluation des compétences personnalisation Formation Hygiène Alimentaire ISO 9001 : 2008...

Plus en détail

CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS

CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS (1/30pages) CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS ANNEE : 2015 Date de mise à jour : 09/03/2015 1 - Microbiologie des eaux - Microbiologie des aliments Formation technique de Microbiologie HYGIÈNE

Plus en détail

COMITE SCIENTIFIQUE DE L AGENCE FEDERALE POUR LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE

COMITE SCIENTIFIQUE DE L AGENCE FEDERALE POUR LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE 1/8 COMITE SCIENTIFIQUE DE L AGENCE FEDERALE POUR LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE AVIS 36-2006 Concerne : Contrôle de la composition des denrées alimentaires (dossier Sci Com 2005/25) Le Comité scientifique

Plus en détail

M - Restauration. M1 - Organisation et production M2 - Hygiène et sécurité alimentaire M3 - Distribution et service M4 - Équilibre nutritionnel

M - Restauration. M1 - Organisation et production M2 - Hygiène et sécurité alimentaire M3 - Distribution et service M4 - Équilibre nutritionnel M - M1 - Organisation et production M2 - Hygiène et sécurité alimentaire M3 - Distribution et service M4 - Équilibre nutritionnel Sous-domaine : M1 - Organisation et production R - 002 : du 28/04/ au 30/04/

Plus en détail

INTERPRETATION DE LA NORME DE CERTIFICATION DU SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA SECURITE DES DENREES ALIMENTAIRES FSSC 22000

INTERPRETATION DE LA NORME DE CERTIFICATION DU SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA SECURITE DES DENREES ALIMENTAIRES FSSC 22000 INTERPRETATION DE LA NORME DE CERTIFICATION DU SYSTEME DE MANAGEMENT DE LA SECURITE DES DENREES ALIMENTAIRES FSSC 22000 UN LIVRE BLANC SUR LES ENJEUX, EFFETS ET PERSPECTIVES DE FSSC 22000 FÉVRIER 2009

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015

CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015 CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015 Professionnels de l alimentation 06.47.75.88.57 HQSA Consulting contact@hqsafrance.fr Numéro de déclaration de prestataire de formation : SIRET SIRET : 804 : 284 284 420

Plus en détail

FORMATION REFERENTS HYGIENE 14 HEURES (Décret 2011-731 du 24/06/2011 et Arrêté du 5/10/2011)

FORMATION REFERENTS HYGIENE 14 HEURES (Décret 2011-731 du 24/06/2011 et Arrêté du 5/10/2011) FORMATION REFERENTS HYGIENE 14 HEURES (Décret 2011-731 du 24/06/2011 et Arrêté du 5/10/2011) Interlocuteur Eurofins Biosciences : Lionel GROSJEAN Eurofins Biosciences Responsable Formation Conseil RHD

Plus en détail

Procédure d intervention. Détection de Listeria monocytogenes dans un aliment prêt à manger

Procédure d intervention. Détection de Listeria monocytogenes dans un aliment prêt à manger Procédure d intervention Détection de Listeria monocytogenes dans un aliment prêt à manger TABLE DES MATIÈRES POURQUOI VÉRIFIER LA PRÉSENCE DE LISTERIA MONOCYTOGENES DANS LES ALIMENTS PRÊTS À MANGER...

Plus en détail

Nutrition et santé : suivez le guide

Nutrition et santé : suivez le guide Prévention ALIMENTATION PLAISIR ET ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE Nutrition et santé : suivez le guide Nous savons tous que l alimentation joue un rôle essentiel pour conserver une bonne santé. En voici quelques

Plus en détail

La transformation des petits fruits et l'inspection des aliments. Présenté par Sylvie Bujold inspectrice des aliments, chef d équipe 2013-10-30

La transformation des petits fruits et l'inspection des aliments. Présenté par Sylvie Bujold inspectrice des aliments, chef d équipe 2013-10-30 La transformation des petits fruits et l'inspection des aliments Présenté par Sylvie Bujold inspectrice des aliments, chef d équipe 2013-10-30 Plan de présentation Cadre légal Types et catégories de permis

Plus en détail

Protéines. Pour des Canadiens actifs. De quelle quantité avez-vous besoin?

Protéines. Pour des Canadiens actifs. De quelle quantité avez-vous besoin? Protéines Pour des Canadiens actifs De quelle quantité avez-vous besoin? 1 Protéines 101 Les protéines sont les principaux éléments fonctionnels et structuraux de toutes les cellules du corps. Chaque protéine

Plus en détail

ACCUEIL ET CONVIVIALITE DANS LA RESTAURATION Réf : R 01

ACCUEIL ET CONVIVIALITE DANS LA RESTAURATION Réf : R 01 ACCUEIL ET CONVIVIALITE DANS LA RESTAURATION Réf : R 01 Durée : 14 heures 990 HT / jour Dates : à définir en 2012 Savoir gérer les conflits dans un service de restauration Savoir organiser et animer une

Plus en détail

NORME CODEX POUR LES CHAMPIGNONS EN COUCHE EN CONSERVE CODEX STAN 55-1981. La dénomination "champignons de couche en conserve" désigne le produit:

NORME CODEX POUR LES CHAMPIGNONS EN COUCHE EN CONSERVE CODEX STAN 55-1981. La dénomination champignons de couche en conserve désigne le produit: CODEX STAN 55-1981 Page 1 de 7 NORME CODEX POUR LES CHAMPIGNONS EN COUCHE EN CONSERVE 1. DESCRIPTION 1.1 Définition du produit CODEX STAN 55-1981 La dénomination "champignons de couche en conserve" désigne

Plus en détail

Cintech 360. Présenté par Guillaume Boisvert Dans le cadre de la Semaine horticole 2015

Cintech 360. Présenté par Guillaume Boisvert Dans le cadre de la Semaine horticole 2015 Cintech 360 Présenté par Guillaume Boisvert Dans le cadre de la Semaine horticole 2015 Centre collégial de transfert technologique Cégep de Saint-Hyacinthe Mission: Accroître l innovation et à la compétitivité

Plus en détail

PLAN DE PARTENARIAT 2014-2015

PLAN DE PARTENARIAT 2014-2015 PLAN DE PARTENARIAT 2014-2015 LA FONDATION INITIA Fondée en 1992 sous le nom de Fondation des Gouverneurs, la Fondation Initia est un OSBL qui a comme mission d aider les entreprises en agroalimentaire

Plus en détail

Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec (MAPAQ)

Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec (MAPAQ) Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec (MAPAQ) Le Centre québécois d inspection des aliments et de la santé animale (CQIASA) 1 Résumé L industrie de la restauration est

Plus en détail

Type d aliments Conditions particulières Microbes potentiels ou altérations

Type d aliments Conditions particulières Microbes potentiels ou altérations ++ FA1 CHARCUTERIES RISQUES POTENTIELS Conditions particulières Microbes potentiels ou 1.1. Charcuteries fraîches - Pâtés - Jambons cuits - Saucisses Toutes charcuteries humides et peu salées : toutes

Plus en détail

Établissements de transformation des viandes sans abattoir

Établissements de transformation des viandes sans abattoir Nom de l établissement (et n o, le cas échéant) Adresse de l établissement Municipalité Comté Avez-vous un n o d ident. des installations? Non Oui Si oui, inscrire le n o Téléphone Télécopieur Bureau de

Plus en détail

DÉMARCHE HACCP RESTAURATION. Guide pour l analyse des dangers. Restauration commerciale Restauration collective à caractère social

DÉMARCHE HACCP RESTAURATION. Guide pour l analyse des dangers. Restauration commerciale Restauration collective à caractère social DÉMARCHE HACCP EN RESTAURATION Guide pour l analyse des dangers Restauration commerciale Restauration collective à caractère social Ce livre a obtenu un prix dans la catégorie ouvrages professionnels -

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE Comment étiqueter une denrée alimentaire contenant des ingrédients biologiques

GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE Comment étiqueter une denrée alimentaire contenant des ingrédients biologiques ID-SC-172 GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE 12.12.12 GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE Comment étiqueter une denrée alimentaire contenant des ingrédients biologiques REFERENCES REGLEMENTAIRES : Règlement Européen N 834/2007

Plus en détail

Table des matières. Intro SQF BRC. Conclusion. - Introduction et historique du référentiel - Différence version 6 et 7

Table des matières. Intro SQF BRC. Conclusion. - Introduction et historique du référentiel - Différence version 6 et 7 Table des matières Intro SQF - Introduction et historique du référentiel - Différence version 6 et 7 BRC - Introduction et historique du référentiel - Différence version 5 et 6 Conclusion 2 Innovaltech

Plus en détail

bio dej BEFORE Pot de 540 g Müesli-pomme Fruits rouges 23/09/10 Apport en glucides complexes Dernier repas 2 à 3 h avant le début de l effort

bio dej BEFORE Pot de 540 g Müesli-pomme Fruits rouges 23/09/10 Apport en glucides complexes Dernier repas 2 à 3 h avant le début de l effort BEFORE bio dej Apport en glucides complexes Dernier repas 2 à 3 h avant le début de l effort Texture crémeuse, très digeste Ingrédients (arôme müesli-pomme) : Maltodextrine*, dextrose*, poudre de lait*,

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FOURNITURE ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE DESTINES AU SERVICE DE LA RESTAURATION SCOLAIRE DE LA COMMUNE DE SEMBLANÇAY N MARCHE : CANT.2009 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Personne

Plus en détail

Les Petites Toques PLAT CHAUD. STEAK HACHE PETIT MODELE Poids net pour une part : 80 g Ingrédients : Steak haché (origine Union Européenne).

Les Petites Toques PLAT CHAUD. STEAK HACHE PETIT MODELE Poids net pour une part : 80 g Ingrédients : Steak haché (origine Union Européenne). Les Petites Toques PLAT CHAUD STEAK HACHE PETIT MODELE Poids net pour une part : 80 g Ingrédients : Steak haché (origine Union Européenne). PEPITES DE PLET PANE Poids net pour une part : 115 g Ingrédients

Plus en détail

Diplôme de Cuisine LA PRATIQUE DE L EXCELLENCE

Diplôme de Cuisine LA PRATIQUE DE L EXCELLENCE Diplôme de Cuisine LA PRATIQUE DE L EXCELLENCE POUR Etudiants souhaitant démarrer une carrière en cuisine Personnes en reconversion professionnelle Entrepreneurs NIVEAU DÉBUTANT CONDITIONS D ADMISSION

Plus en détail

Ingrédients contenant du gluten

Ingrédients contenant du gluten Ingrédients contenant du gluten A B Ale Agents anti agglomérant Acides aminés végétaux All bran Amidon Amidon modifié ou transformé si source inconnue Amidon de blé Anchois Amarante (contamination possible)

Plus en détail

Le guide des bonnes pratiques d hygiène et la qualité alimentaire en restauration

Le guide des bonnes pratiques d hygiène et la qualité alimentaire en restauration FORMATION : THEORIQUE C.H.R. / INTRA-ENTREPRISE MODULE Le guide des bonnes pratiques d hygiène et la qualité alimentaire en restauration TYPE DE FORMATION : Hygiène et sécurité, qualité normalisation,

Plus en détail

= noix, noix de cajou, noisettes, noix de Macadamia ou noix du Queensland, amandes, noix du Brésil, noix de pécan, pistaches

= noix, noix de cajou, noisettes, noix de Macadamia ou noix du Queensland, amandes, noix du Brésil, noix de pécan, pistaches farine de blé, eau, sucre, graines de sésame, levure, huile de colza, sel de cuisine iodé, huile végétale, eau, vinaigre, concombres, sirop de glucose-fructose, jaune d'oeuf, sucre, amidon de maïs modifié,

Plus en détail

lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés

lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés lire les Étiquettes et trouver les sucres cachés Objectif : Sensibiliser les élèves à ce qui se trouve dans leur nourriture et les aider à se méfi er des sucres cachés. Matériel Feuille à imprimer : Chaîne

Plus en détail

Système de management H.A.C.C.P.

Système de management H.A.C.C.P. NM 08.0.002 Norme Marocaine 2003 Système de management H.A.C.C.P. Exigences Norme Marocaine homologuée par arrêté du Ministre de l'industrie, du Commerce et des Télécommunications N 386-03 du 21 Février

Plus en détail

Registre des dossiers et des mesures correctives du programme LCQ

Registre des dossiers et des mesures correctives du programme LCQ Programme Lait canadien de qualité des Producteurs laitiers du Canada Registre des dossiers et des mesures correctives du programme LCQ Utiliser avec le Registre et le Calendrier de DGI pour des dossiers

Plus en détail

FORMATION HYGIENE. (D après méthode HACCP) EN INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE

FORMATION HYGIENE. (D après méthode HACCP) EN INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE 1. Objectif : Comprendre les enjeux de la maîtrise de l hygiène dans votre entreprise «Agroalimentaire» (Fabrication, conditionnement, logistique, ) Savoir identifier les risques spécifiques à votre activité

Plus en détail

Groupement ICS eau et William Terry Conseil, représenté par:

Groupement ICS eau et William Terry Conseil, représenté par: Catalogue de Formations THERMALISME Accompagnement à la Certification Aquacert HACCP (Certification basée sur le Guide Bonnes Pratiques de la profession Conforme aux exigences règlementaires de janvier

Plus en détail

Conditions pour devenir un auditeur CanadaGAP

Conditions pour devenir un auditeur CanadaGAP Conditions pour devenir un auditeur CanadaGAP Pour être admissibles aux postes d auditeurs du programme CanadaGAP, tous les nouveaux candidats ayant reçu la formation après le 1 er avril 2015 doivent remplir

Plus en détail

4 Objectifs généraux, objectifs particuliers, objectifs évaluateurs pour les trois lieux de formation

4 Objectifs généraux, objectifs particuliers, objectifs évaluateurs pour les trois lieux de formation Plan de formation pour la profession No. 79022 Employée en cuisine / Employé en cuisine Addetta di cucina / Addetto di cucina Küchenangestellte / Küchenangestellter Parts: A 1 Compétence professionnelle

Plus en détail

Programme de certification d aliments transformés avec contrôle optimal d allergènes

Programme de certification d aliments transformés avec contrôle optimal d allergènes Programme de certification d aliments transformés avec contrôle optimal d allergènes Par: Claire Dufresne AQAA Rencontre BNQ-AFNOR Octobre 2006 Mission de l AQAA Offrir du soutien et de l information,

Plus en détail

NORME HARMONISÉE COMESA/DHS DE COMESA 026: 2004. Norme pour le Corned Beef

NORME HARMONISÉE COMESA/DHS DE COMESA 026: 2004. Norme pour le Corned Beef NORME HARMONISÉE COMESA/DHS DE COMESA 026: 2004 Norme pour le Corned Beef RÉFÉRENCE: DHS 026: 2004 Avant-propos Le marché commun pour l'afrique australe orientale et (COMESA) a été établi en 1994 en tant

Plus en détail

Note de Synthèse. FABRICATION DE CONSERVES ALIMENTAIRES Cadre législatif et réglementaire Descriptif du procédé de fabrication

Note de Synthèse. FABRICATION DE CONSERVES ALIMENTAIRES Cadre législatif et réglementaire Descriptif du procédé de fabrication Diplôme Universitaire Gardien de Refuge de Montagne Note de Synthèse FABRICATION DE CONSERVES ALIMENTAIRES Cadre législatif et réglementaire Descriptif du procédé de fabrication Laborde Paul DU Gardien

Plus en détail

Guide explicatif Nouveau barème d allocation des UFC

Guide explicatif Nouveau barème d allocation des UFC Guide explicatif Nouveau barème d allocation des UFC Table des matières Introduction p.3 Mise en contexte Objectifs Barème d allocation des UFC Guide de pointage des activités professionnelles p.5 Activités

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION. Qualité Hygiène et Sécurité Alimentaire. Au service des professionnels des métiers de bouche sur tout le territoire national

CATALOGUE DE FORMATION. Qualité Hygiène et Sécurité Alimentaire. Au service des professionnels des métiers de bouche sur tout le territoire national Qualité Hygiène et Sécurité Alimentaire 2015 Au service des professionnels des métiers de bouche sur tout le territoire national CATALOGUE DE FORMATION Enregistré sous le numéro 53350863735 auprès du Préfet

Plus en détail

Comment bien s hydrater pendant l été?

Comment bien s hydrater pendant l été? Comment bien s hydrater pendant l été? C est bien connu, il faut boire davantage en été pour ne pas se déshydrater, notamment en cas de forte chaleur. Il faut en effet être vigilant dès que la température

Plus en détail

ÉTUDE DES RELATIONS ENTRE COMPOSITION NUTRITIONNELLE, ÉTIQUETAGE ET PRIX

ÉTUDE DES RELATIONS ENTRE COMPOSITION NUTRITIONNELLE, ÉTIQUETAGE ET PRIX ÉTUDE DES RELATIONS ENTRE COMPOSITION NUTRITIONNELLE, ÉTIQUETAGE ET PRIX ÉDITION 213 Etude de l impact de l étiquetage sur l offre alimentaire Oqali Edition 213 2 ÉTUDE DES RELATIONS ENTRE COMPOSITION

Plus en détail

1777473 - EnergyOatSnack barre Banana Bread

1777473 - EnergyOatSnack barre Banana Bread 777473 - EnergyOatSnack barre Banana Bread Une barre de flocons d avoine avec des bananes sèches. Flocons d avoine (38%), sucre inverti liquide, bananes sèches (8%), margarine (huile de palme, huile de

Plus en détail

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER ÉDUCATION Côtes d Armor Collèges publics DIRECTION ÉDUCATION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER Charte de la restauration collective Préambule Dans le cadre de l article 82 de la loi du 13 août 2004, le Département

Plus en détail

Le logo «Fait maison»

Le logo «Fait maison» Le logo «Fait maison» Voici le logo «Fait maison» qui sera utilisé dans les restaurants, chez les traiteurs, sur les marchés, à partir du 15 juillet 2014. Il indique les plats «faits maison», c est-à-dire

Plus en détail

Marque déposée de GV RESTAURATION SERVICES SA

Marque déposée de GV RESTAURATION SERVICES SA Marque déposée de GV RESTAURATION SERVICES SA N FR05/00392 SAS au capital de 53.357,16 Siège Social : 34, Rue de Paris 60330 LE PLESSIS BELLEVILLE - Téléphone : 03.44.58.14.21. - Fax : 03.44.58.20.98.

Plus en détail

[Ruitenberg applications pour la viande]

[Ruitenberg applications pour la viande] [Ruitenberg applications pour la viande] [Ruitenberg - un partenaire en solutions pour la viande] Ruitenberg Ingredients est un pionnier dans l élaboration de solutions créatives et innovantes pour l industrie

Plus en détail

Curriculum Vitae. X Mise à jour. CV mis à jour le (DATE) : 10/08/09 PRENOM NADIA NOM ATROUN. Date de Tél. 0771 13 63 29 17 Avenue de pékin EL MOURADIA

Curriculum Vitae. X Mise à jour. CV mis à jour le (DATE) : 10/08/09 PRENOM NADIA NOM ATROUN. Date de Tél. 0771 13 63 29 17 Avenue de pékin EL MOURADIA Adresse Date de Tél. 0771 13 63 29 17 Avenue de pékin EL MOURADIA naissance ALGER Civilité (M., Mme, Fax Mlle) Code postal et ville 16000 ALGER E-mail nadiaatroun@hotmail.com Pays ALGERIE Expériences professionnelles

Plus en détail

ETAT PREVISIONNEL DE LA COMMANDE PUBLIQUE AU TITRE DE L'ANNEE...

ETAT PREVISIONNEL DE LA COMMANDE PUBLIQUE AU TITRE DE L'ANNEE... Académie :. Etablissement : ETAT PREVISIONNEL DE LA COMMANDE PUBLIQUE AU TITRE DE L'ANNEE... Conformément à l'article 27 du code des marchés publics, ces marchés sont classés par catégories homogènes ou

Plus en détail

Secteur Viticole et Distillerie

Secteur Viticole et Distillerie Information generale Notre entreprise se consacre à la conception et construction d équipements de procédé de production et de tout type de dépôts d acier inoxydable, pouvant être de procédé de production

Plus en détail

NORME CODEX POUR LES SUCRES 1 CODEX STAN 212-1999

NORME CODEX POUR LES SUCRES 1 CODEX STAN 212-1999 CODEX STAN 212-1999 Page 1 de 5 NORME CODEX POUR LES SUCRES 1 CODEX STAN 212-1999 1. CHAMP D'APPLICATION ET DESCRIPTION La présente norme vise les sucres énumérés ci-après destinés à la consommation humaine

Plus en détail

CARACTÉRISATION DE L OFFRE ALIMENTAIRE, PAR SECTEUR ET SEGMENT DE MARCHÉ

CARACTÉRISATION DE L OFFRE ALIMENTAIRE, PAR SECTEUR ET SEGMENT DE MARCHÉ CARACTÉRISATION DE L OFFRE ALIMENTAIRE, PAR SECTEUR ET SEGMENT DE MARCHÉ Etude des produits transformés disponibles sur le marché français entre 2008 et 2011 ÉDITION 2015 2015 Etude du secteur des glaces

Plus en détail

«Boire est un besoin, mais c est aussi un plaisir, un acte social lors d évènements ou de bons moments»

«Boire est un besoin, mais c est aussi un plaisir, un acte social lors d évènements ou de bons moments» 1 «Boire est un besoin, mais c est aussi un plaisir, un acte social lors d évènements ou de bons moments» Magali Marchand, Chef de service Diététique RHMS Diététicienne agréée ABD 12.01.2012 - Maison du

Plus en détail

Qualité. Sécurité Alimentaire

Qualité. Sécurité Alimentaire Le service Qualité Présentation du Service Démarche Qualité Qualité Réalisation des dossiers d agrément sanitaire pour les cuisines centrales >60 affermés API Réalisation des dossiers d accréditation en

Plus en détail

Compétitivité des produits laitiers locaux: vers une standardisation du «fènè», un lait spontanément fermenté au Mali

Compétitivité des produits laitiers locaux: vers une standardisation du «fènè», un lait spontanément fermenté au Mali Compétitivité des produits laitiers locaux: vers une standardisation du «fènè», un lait spontanément fermenté au Mali S. Wullschleger, B. Bonfoh; A. Sissoko, I. Traoré; S. Tembely, J. Zinsstag, C. Lacroix,

Plus en détail

Information destinée aux patients et aux proches. Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile

Information destinée aux patients et aux proches. Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile Information destinée aux patients et aux proches Comment s alimenter après une diverticulite? Conseils nutritionnels pour le retour à domicile Qu est-ce que la diverticulite? Cette brochure vous informe

Plus en détail

FORMATIONS INTER-ENTREPRISES PROGRAMME 2015

FORMATIONS INTER-ENTREPRISES PROGRAMME 2015 S INTER-ENTREPRISES 2015 Contribuer à faire évoluer les compétences et les systèmes de management Management de la qualité et de la sécurité des aliments Nutrition, réglementation alimentaire Sensoriel

Plus en détail

Formations. Générateur de. compétences Perfectionnement 2014-2015. www.cstjean.qc.ca. de jour, de soir et de fin de semaine

Formations. Générateur de. compétences Perfectionnement 2014-2015. www.cstjean.qc.ca. de jour, de soir et de fin de semaine Générateur de compétences Perfectionnement 2014-2015 Formations de jour, de soir et de fin de semaine Direction de la formation continue 30, boul. du Séminaire Nord, local H-004, Saint-Jean-sur-Richelieu

Plus en détail

Chocolat au lait : 34% de cacao minimum. Cliquez sur le bonbon de votre choix pour voir sa composition détaillée : BOULE PRALINÉ NOISETTES BLANC

Chocolat au lait : 34% de cacao minimum. Cliquez sur le bonbon de votre choix pour voir sa composition détaillée : BOULE PRALINÉ NOISETTES BLANC + DLUO N001 dégustation 580g Cliquez sur le bonbon de votre choix pour voir sa composition détaillée : MADRILÈNE CŒUR FLORETTE FLANDRES PALET OR TORINÈSE FELICIA ORANGETTE Sucre, pâte de cacao, beurre

Plus en détail

Hygiène, sécurité et équilibre alimentaires dans les accueils collectifs de mineurs (ACM)

Hygiène, sécurité et équilibre alimentaires dans les accueils collectifs de mineurs (ACM) MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE, ET DES AFFAIRES RURALES Hygiène, sécurité et équilibre alimentaires dans les accueils collectifs de mineurs (ACM) Document aimab Document aimablement

Plus en détail

La création de deux baccalauréats professionnels

La création de deux baccalauréats professionnels Rénovation du baccalauréat professionnel Restauration 17 ème CPC La création de deux baccalauréats professionnels Cuisine Commercialisation et services en restauration Deux nouveaux baccalauréats professionnels

Plus en détail

RESTAURATEURS-HÔTELLERIE-LOISIRS ACTIONS COLLECTIVES VOUS PROPOSE SON CALENDRIER DE FORMATIONS EN HYGIÈNE ALIMENTAIRE

RESTAURATEURS-HÔTELLERIE-LOISIRS ACTIONS COLLECTIVES VOUS PROPOSE SON CALENDRIER DE FORMATIONS EN HYGIÈNE ALIMENTAIRE Service Conseil et Formation RESTAURATEURS-HÔTELLERIE-LOISIRS ACTIONS COLLECTIVES INOVALYS PARTENAIRE DU FAFIH VOUS PROPOSE SON CALENDRIER DE FORMATIONS EN HYGIÈNE ALIMENTAIRE SOMMAIRE CALENDRIER 3 FORMATION

Plus en détail

LA QUALITE DE LA PRODUCTION

LA QUALITE DE LA PRODUCTION LA QUALITE DE LA PRODUCTION ET DES SERVICES Leçon 1 : Présenter le concept qualité Leçon 2 : Présenter le système HACCP Leçon 3 : Caractériser les autocontrôles C.M.P Chapitre : 1/17 Objectif 1 : Identifier

Plus en détail