PROJET CONTRACEPTION ET ADOLESCENCE (une journée)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROJET CONTRACEPTION ET ADOLESCENCE (une journée)"

Transcription

1 PROJET CONTRACEPTION ET ADOLESCENCE (une journée) 1/Cible : L ensemble des spécialités suivantes peuvent bénéficier de ce programme Gynécologie médicale Gynécologie obstétrique Pédiatrie Médecine générale Psychiatrie Sante publique et médecine sociale Notre séminaire s adresse à un nombre maximal de 25 participants 2/conformité à une orientation nationale : Orientation n 1 et priorité de santé publique la question de la contraception 3/objectifs : Objectif principal : Mieux comprendre les spécificités de la contraception dans la période de l adolescence, et donc mieux cibler sa prescription : ceci apparait une nécessité pour une meilleure compliance et un meilleur ressenti des patientes adolescentes dans leur contraception. Objectif secondaire : diminuer les ratés contraceptifs qui mènent aux interruptions de grossesse dans cette population. 4/Résumé du programme : Ce programme permettra : a/ De connaitre les méthodes contraceptives et leur adéquation avec la situation adolescente.savoir informer et pouvoir permettre un choix adapté et librement consenti de l adolescente. b/ De dépister et reconnaitre les troubles gynécologiques à l adolescence (anomalies de la puberté, prévention des IST,prévention des grossesses non désirées ) c/de dépister et reconnaitre un trouble psychopathologique à l adolescence (troubles du comportement alimentaire, addictions,troubles relationnels pathologiques) A la fin de la formation, chaque participant sera capable de : Citer pour chaque méthode contraceptive ses avantages et ses inconvénients chez l adolescente. Posséder une technique de base en éducation thérapeutique adaptée à la consultation de contraception. Pouvoir répondre aux situations à risque pour la santé de l adolescente (oubli contraceptif,risque d addiction,risque de trouble du comportement ) Prescrire une contraception d urgence de façon adaptée et engageant une problématique de prévention. Pouvoir évaluer quand pratiquer/ne pas pratiquer un examen qui engage l avenir de la surveillance gynécologique de la jeune femme

2 Savoir se positionner dans une attitude de counselling (empathie,écoute bienveillante et compétence) avec une distance qui permettra à l adolescente d avoir un repère connu lors de problèmes de santé ultérieurs. Prérequis : Les bases de connaissances pour ce projet reposent sur les recommandations des sociétés savantes et de la Haute Autorité des Santé. Le pré-requis pour cette formation est de connaitre 1/ les bases de la contraception : les différentes méthodes contraceptives ainsi que leurs contreindications et précautions d emploi habituelles. 2/les bases de la physiologie de la puberté ORGANISATION DE LA FORMATION : La formation se déroulera sur une période d une journée présentielle encadrée d une séance d évaluation en ligne avant et après la formation. La journée se divise en sessions plénières et séances de travail en ateliers en petits groupes permettant la réflexion et l échange de pratiques entre participants, exploitant des méthodes diverses ( brain-storming, jeux de rôles, retour d expériences,discussion de cas cliniques) SUPPORTS ET MOYENS PEDAGOGIQUES : Les séances plénières utiliseront comme support pédagogique des diaporamas,des vidéos, des techniques utilisant le paper-board. Pour les exposés sur les méthodes contraceptives, du matériel fictif devra être présenté (plaquettes contraceptives différentes, DIU et modèle anatomique de pose, implant et modèle anatomique de pose,patchs )afin de permettre aux participants de les connaitre et de les manipuler avant de les utiliser.ce matériel sera rendu neutre de tout lien avec l industrie. Pour les ateliers les méthodes seront diversifiées afin d éviter les saturations d information : discussion de cas cliniques interactifs, jeux de rôles, manipulation du matériel pédagogique.une synthèse des réflexions de chaque atelier sera présentée à l ensemble des participants lors des séances plénières. FORMATEURS : Le responsable de la formation sera un médecin gynécologue impliqué dans la planification et le contrôle des naissances. Les séances plénières feront intervenir des experts qui peuvent être : un gynécologue impliqué dans la planification des naissances un pédiatre ou un pédo-psychiatre impliqué dans la pratique en direction des adolescents

3 un médecin de Santé Publique. Les ateliers seront animés par des professionnels de santé justifiant d une expérience dans la planification des naissances et/ou dans le soin des adolescents.ces animateurs seront formés aux techniques d animation et de jeux de rôle Première demi-journée : Séquence 1 : L adolescente Repère numéro 1 : physiologie de l adolescence Repère numéro 2 : psychologie de l adolescence Séquence 2 : La contraception Repère numéro 3 les contraceptifs : bases, contre-indications, contraintes spécifiques liées à la situation adolescente Deuxième demi-journée Séquence 3 : Repère numéro 4 Le professionnel de santé en interaction : la place de la consultation de gynécologie dans le parcours de l adolescente Repère numéro 5 : Première consultation en gynécologie Repère numéro 5 : Prévention des IST Repère numéro 6 : Examen gynécologique CONCLUSION

4 PROGRAMME DETAILLE DE LA FORMATION : Première demi-journée : 8H30-9H : Accueil des participants : Remise des documents pédagogiques et des badges Constitution des groupes d ateliers. 1/ ADOLESCENCE : 9H00-9H45 physiologie de l adolescence : Remise à niveau des bases physiologiques supposées connues.permettre au professionnel de santé le repérage d une pathologie gynéco-endocrinienne. Bases physiologiques : maturation de l axe hypothalamo-hypophysaire ; rappel rapide sur la physiologie de la puberté (cf pré-requis) troubles du cycle à l adolescence, explorations Moyens : exposé de l expert-gynécologue 20mn, puis, à partir de cas cliniques, construction d un arbre décisionnel : «j explore/je n explore pas» discuté en salle plénière par l ensemble des participants 9h45-10H30 : psychologie de l adolescence : Premier abord des données psychologiques présidant à la mise en place de la contraception : les pré-supposés psychologiques Bases psychologiques : sexualité à l adolescence l Objet Contraceptif Confrontation parentale expérimentation du corps, conduite à risque Moyens : Exposé de l expert 20mn Tour de table de retour des expériences de pratique (difficultés, particularités de la consultation adolescente ).Mise en forme par l expert et les animateurs permettant de pointer les quatre items. 10H30-11H: pause 11H-12H: 2 /LA CONTRACEPTION les contraceptifs Objectif : Les différents modes de contraception sont supposés connus et après un bref rappel pour chacun d entre eux seront étudiés les «contraintes» et les «bons points».de même, la recherche des

5 contre-indications sera traitée non seulement sur un plan habituel comme un rappel,mais du point de vue de l adolescence. Enfin il s agit aussi de travailler à une meilleure observance Methode : Travail en ateliers.les moyens de contraception sont présentés un par un. Ils sont rendus neutres par rapport à l industrie pharmaceutique.chacun est explicité à tour de rôle par un participant «comme dans la vraie vie», puis commenté et annoté (points «pour»/points «contre») par l ensemble des participants.chaque groupe travaille sur un type de contraception. 1/contraceptions barrières : préservatifs masculin, féminin spermicides diaphragme 2/contraceptions hormonales : pilule oestroprogestative microdosée progestatifs purs anneau,patch implant dépo injection 3/contraception intra-utérine : diu au cuivre mirena 12H-12H30 les contraceptifs Séance plénière : retour des ateliers du matin Travail sur paper-board : arguments pour / contre sur les moyens de contraception chez l adolescente 12H30-14H repas 14H00-15H00 3/place du professionnel de santé et adolescence l Adolescent dans la société les moyens d information de l adolescent: Internet,films,revues Les intervenants dans la santé de l adolescence(professeurs,infirmières scolaires) éducation par les pairs, la tribu adolescente moyens : exposé de l expert 20 mn retour d expérience des participants. Premier abord des techniques de counselling 15H00-15H30 pause 15H30-17H00

6 4/ LA PREMIERE CONSULTATION EN GYNECOLOGIE : Objectf : La première consultation doit pouvoir constituer un point de repère positif dans le parcours de santé futur de la femme Moyens : les trois groupes travaillent sur les mêmes thèmes. 30 mn par thème.ce sont les animateurs qui changent de groupe Première séance de travail :Prévention des IST Jeux de rôle dont les scénarios ont pour objectif (libre choix) : soit faire émerger la parole sur la prise de risques dans une écoute empathique à l écart du jugement et de l intrusion.bilan de l information déjà glanée par l adolescente : internet /le cercle des proches Deuxième séance de travail : Abord corporel : Examiner /ne pas examiner : les contraintes et les pièges Discussion sur 2 cas cliniques :Ecoute de l adolescente: suis-je normale? questions sur la morphologie vulvaire? Questions sur volume mammaire? Troisième séance de travail : l écoute empathique bienveillante/ faire -ne pas faire /Comment construire un rapport de counselling médecin-patiente Discussion et retour d expérience sur certaines consultations typiques laisser la mère inscrire sa fille dans l histoire familiale puis exclusion empathique de la mère de la consultation /exclure la copine de la consultation /laisser émerger la parole sur les prises de risques laisser émerger la parole sur les difficultés rencontrées : sites pornos,harcèlement par média interposé 17H00-17H30 : plénière Compte rendu des ateliers.discussion échange avec les experts en plénière. Synthèse et messages à emporter Fin de la journée : remise des documents aux participants

Accompagner la femme dans sa contraception. Novembre 2007

Accompagner la femme dans sa contraception. Novembre 2007 Accompagner la femme dans sa contraception Novembre 2007 Programme Après-midi 1 : séquence 1 : rappeler la législation séquence 2 : proposer la méthode contraceptive la mieux adaptée à chaque patiente

Plus en détail

Séquence 2 : Prévenir une grossesse non désirée. Séance 1 : Les moyens de contraception.

Séquence 2 : Prévenir une grossesse non désirée. Séance 1 : Les moyens de contraception. Objectif général de la séquence : être capable d avoir un comportement responsable en matière de sexualité, prenant en compte la maîtrise de la natalité. Objectif général de la séance : Etre capable de

Plus en détail

QUELLE CONTRACEPTION POUR QUELLE FEMME? Dr Marie-Laure POUZADOUX-MAYRAND MG, Clermont-Ferrand

QUELLE CONTRACEPTION POUR QUELLE FEMME? Dr Marie-Laure POUZADOUX-MAYRAND MG, Clermont-Ferrand QUELLE CONTRACEPTION POUR QUELLE FEMME? Dr Marie-Laure POUZADOUX-MAYRAND MG, Clermont-Ferrand Déclaration de conflits d intérêts Etat des lieux par l HAS 2013 Une grossesse sur 3 est déclarée non prévue

Plus en détail

Contraception en consultation. Nguyen Caroline

Contraception en consultation. Nguyen Caroline Contraception en consultation Nguyen Caroline Généralités 75% des femmes de 15 à 50 ans utilisent un moyen contraceptif 60% une contraception orale (88% des 20-24 ans) 24% un DIU Le préservatif est utilisé

Plus en détail

CONTRACEPTION DU POST-PARTUM 1

CONTRACEPTION DU POST-PARTUM 1 Communauté Périnatale de l Agglomération Versaillaise Association Loi 1901 n 0784014641 29 rue de Versailles - 78150 Le Chesnay Tel : 01.39.43.12.04 Fax : 01.39.43.13.58 E-Mail : cpav@medical78.com Web:

Plus en détail

L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014

L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014 l AREF Fès-Boulmane et le CRMEF de Missour en partenariat avec l Institut Français du Maroc - site de Fès ORGANISENT L UNIVERSITÉ DE PRINTEMPS 2014 PRIMAIRE COLLÈGE LYCÉE Du 14 au 16 avril 2014 CRMEF de

Plus en détail

Modèles, méthodes et outils de communication dans le cadre de l exercice libéral. 615 Avenue de Montpellier 34970 LATTES

Modèles, méthodes et outils de communication dans le cadre de l exercice libéral. 615 Avenue de Montpellier 34970 LATTES Modèles, méthodes et outils de dans le cadre de l exercice libéral 615 Avenue de Montpellier 34970 LATTES Téléphone : 04 67 54 76 55 Web : www.ifcees.fr 1. CONTEXTE L activité libérale est une activité

Plus en détail

CONTRACEPTION APRES CANCER DU SEIN. Dr Delphine IVORRA Assistante Spécialiste Hôpital Nord, Marseille

CONTRACEPTION APRES CANCER DU SEIN. Dr Delphine IVORRA Assistante Spécialiste Hôpital Nord, Marseille CONTRACEPTION APRES CANCER DU SEIN Dr Delphine IVORRA Assistante Spécialiste Hôpital Nord, Marseille 1. Concernant la fertilité pendant la chimiothérapie du cancer du sein, la ou lesquelles de ces propositions

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS

CATALOGUE FORMATIONS CATALOGUE FORMATIONS GESTION DES CONFLITS MEDIATION ET CITOYENNETE CONNAITRE LE DROIT MEDIATION SCOLAIRE www.amely.org AMELY : accès au droit - médiation Un accord est possible QUI SOMMES NOUS? AMELY est

Plus en détail

LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie

LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie Collège national des gynécologues et obstétriciens sous la direction du Pr Jacques lansac Coordonné par le dr nicolas evrard En partenariat avec le site LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie La sexualité féminine

Plus en détail

Enquête 2008 VS Recommandations

Enquête 2008 VS Recommandations > Allaitement et Contraception Enquête 2008 VS Recommandations Directeur Docteur Nadia RACHEDI Adjointe au Directeur JRGO Mars 2008 Pôle départemental de la solidarité Enquête 2 Objectifs Relever les moyens

Plus en détail

TERMES DE RÉFÉRENCE POUR ASSURER UNE FORMATION EN METHODES ACTIVES

TERMES DE RÉFÉRENCE POUR ASSURER UNE FORMATION EN METHODES ACTIVES TERMES DE RÉFÉRENCE POUR ASSURER UNE FORMATION EN METHODES ACTIVES 1- CADRE ET CONTEXTE GENERAUX DE LA FORMATION : L action que le Centre de Documentation Numérique de Formation Pédagogique et Professionnelle

Plus en détail

Coopérations professionnelles. Dépistage rétinopathie diabétique par lecture différée de photographies du fond d oeil

Coopérations professionnelles. Dépistage rétinopathie diabétique par lecture différée de photographies du fond d oeil Coopérations professionnelles Ophtalmologie Dépistage rétinopathie diabétique par lecture différée de photographies du fond d oeil 1 Présentation générale Intitulé du Protocole de coopération (PC) Réalisation

Plus en détail

l atelier collectif : une nouvelle approche de la sante sexuelle des PVVIH

l atelier collectif : une nouvelle approche de la sante sexuelle des PVVIH l atelier collectif : une nouvelle approche de la sante sexuelle des PVVIH Mercredi 7 Octobre 2015 NANTES JF. Souchon, M. Laprevotte, N. Edeb, A. Simon, O Benveniste Département de Médecine Interne Pôle

Plus en détail

PROGRAMME DPC. «Ergothérapie et TSA (Troubles du Spectre Autistique) : Approche théorique et pratique»

PROGRAMME DPC. «Ergothérapie et TSA (Troubles du Spectre Autistique) : Approche théorique et pratique» AGIR EN SANTE 12 allée des Chevreuils 69380 LISSIEU 09-83-54-72-18 E-mail : rh@agirensante.com Site Internet : www.agirensante.com PROGRAMME DPC «Ergothérapie et TSA (Troubles du Spectre Autistique) :

Plus en détail

Expérimenter et maîtriser les techniques de conduite de réunion,

Expérimenter et maîtriser les techniques de conduite de réunion, CONTEXTE L Agence Régionale de Santé de Basse-Normandie souhaite mettre en place dans le cadre de son plan de formation 2013, une formation sur «la conduite de réunion». En effet, aujourd'hui les réunions

Plus en détail

PROGRAMME 2016 RENNES

PROGRAMME 2016 RENNES PROGRAMME 2016 RENNES!1 1. OBJECTIFS 1. Savoir 1. Acquérir un savoir validé sur la relation thérapeutique, ses intérêts dans les soins. 2. Adapter la pratique de techniques relationnelles dans la complémentarité

Plus en détail

LA CONTRACEPTION D URGENCE

LA CONTRACEPTION D URGENCE LA CONTRACEPTION D URGENCE Synthèse de la conférence donnée le 5 octobre 2005 à Orléans par : - Dominique ROULET, conseillère conjugale et assistante sociale auprès du Centre de Planification et d Education

Plus en détail

«ADAPTATION A L'EMPLOI EN SANTE MENTALE ET EN PSYCHIATRIE : Consolidation et Intégration des savoirs et des pratiques de soin»

«ADAPTATION A L'EMPLOI EN SANTE MENTALE ET EN PSYCHIATRIE : Consolidation et Intégration des savoirs et des pratiques de soin» «ADAPTATION A L'EMPLOI EN SANTE MENTALE ET EN PSYCHIATRIE : Consolidation et Intégration des savoirs et des pratiques de soin» Ce programme s inscrit dans une visée de formation professionnelle continue,

Plus en détail

APPROCHE CONCEPTUELLE DES METIERS DE L AIDE ET DES SOINS AUX PERSONNES ENSEIGNEMENT SECONDAIRE SUPERIEUR DE TRANSITION

APPROCHE CONCEPTUELLE DES METIERS DE L AIDE ET DES SOINS AUX PERSONNES ENSEIGNEMENT SECONDAIRE SUPERIEUR DE TRANSITION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION APPROCHE

Plus en détail

Formation Spécialisation Bébé

Formation Spécialisation Bébé SPECIALISATION MASSAGE BEBE Formation au massage de bien-être. Le modelage indien est une méthode impactant sur la détente globale du corps. Il procure une sensation de bienêtre. Développé auprès des publics

Plus en détail

Diplôme Inter-Universitaire d Etudes de la Sexualité Humaine (DIUESH)

Diplôme Inter-Universitaire d Etudes de la Sexualité Humaine (DIUESH) Diplôme Inter-Universitaire d Etudes de la Sexualité Humaine (DIUESH) Objectifs de la Formation Le but de la formation est de donner les connaissances théoriques et cliniques permettant d évaluer, diagnostiquer

Plus en détail

Voix et voies de l annonce en Cancérologie

Voix et voies de l annonce en Cancérologie Voix et voies de l annonce en Cancérologie Professeur BOLLA Michel Clinique Universitaire de Cancérologie Radiothérapie CHU Grenoble Voix et voies de l annonce en Cancérologie -Parcours du patient Approche

Plus en détail

UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS

UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS 2015 UN GYNECOLOGUE A LA RENCONTRE DES ADOLESCENTS FRANCE Membre Fondateur du FSF FSF 91 boulevard de Sébastopol 75002 Paris CONSTATS Ces dernières années de nouvelles méthodes contraceptives sont apparues.

Plus en détail

PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.)

PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.) PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.) Introduction L aboutissement à un usage rationnel des médicaments est le résultat d un programme exécuté par une chaîne

Plus en détail

«Accompagner l allaitement maternel

«Accompagner l allaitement maternel Formation en stage présentiel sur deux semaines «Accompagner l allaitement maternel dans le cadre de la périnatalité» L Association des Consultants en Lactation Professionnels de santé Organisme de formation

Plus en détail

CHOISIR SA CONTRACEPTION

CHOISIR SA CONTRACEPTION La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est sans ordonnance La mienne dure 3 ans La mienne n est pas contraignante La mienne est hebdomadaire La mienne est

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS PHARMA. Informations Programmes et inscriptions : SOMMAIRE. Nathalie Barth 06 23 08 59 94 contact@pharmaperspectives.

CATALOGUE FORMATIONS PHARMA. Informations Programmes et inscriptions : SOMMAIRE. Nathalie Barth 06 23 08 59 94 contact@pharmaperspectives. Informations Programmes et inscriptions : Nathalie Barth 06 23 08 59 94 CATALOGUE FORMATIONS SOMMAIRE Accompagnement du patient asthmatique dans le cadre de l entretien pharmaceutique 2 Agir pour une meilleure

Plus en détail

Allaitement maternel et contraception. Juliette ENL 11/09

Allaitement maternel et contraception. Juliette ENL 11/09 Allaitement maternel et contraception Juliette ENL 11/09 Concerne environ 73950 naissances par an Si on considère environ 87 000 naissances par an et un taux d allaitement moyen de 85% Taux efficacité

Plus en détail

Intitulé de la formation : Assistant de vie auprès d une personne atteinte de la maladie d Alzheimer Réf : PAMA Nbre d heures : 20

Intitulé de la formation : Assistant de vie auprès d une personne atteinte de la maladie d Alzheimer Réf : PAMA Nbre d heures : 20 Nom de l organisme : AXE PRO FORMATION Intitulé de la formation : Assistant de vie auprès d une personne atteinte de la maladie d Alzheimer Réf : PAMA Nbre d heures : 20 Nom du (des) intervenant(s) : BARBERO

Plus en détail

Animations pour adolescent-e-s et adultes

Animations pour adolescent-e-s et adultes Modalités pratiques A qui s adressent les animations? A tous-tes. Quel Prix? Gratuit. Combien de temps prévoir pour les animations? Plus ou moins 2h. Le nombre de personnes est-il limité? Non mais il est

Plus en détail

Projet d éducation thérapeutique

Projet d éducation thérapeutique Diplôme de formation continue Education Thérapeutique Projet d éducation thérapeutique La prévention des lésions du pied diabétique Dr Samir AOUICHE Mme Fatma zohra DIAF Service Diabétologie CHU MUSTAPHA.

Plus en détail

Prenez note que l horaire est maintenant de 8 h 30 à 16 h

Prenez note que l horaire est maintenant de 8 h 30 à 16 h LES JEUDIS DE L INSTITUT (Jeudis CDC- IUD) Formation, consultation et enseignement PROGRAMMATION 2013-2014 INITIATION AUX CONCEPTS DE BASE EN DÉPENDANCE 26 septembre 2013 SENSIBILISATION À L APPROCHE MOTIVATIONNELLE

Plus en détail

Animation pédagogique

Animation pédagogique Animation pédagogique Proposition d un cadre de réflexion Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 1 Le document précise les professionnelles attendues dans

Plus en détail

APPEL D OFFRE. Les fondamentaux du formateur REFERENCE A RAPPELER LORS DE LA SOUMISSION : CC/CSL_TTT2015

APPEL D OFFRE. Les fondamentaux du formateur REFERENCE A RAPPELER LORS DE LA SOUMISSION : CC/CSL_TTT2015 APPEL D OFFRE Les fondamentaux du formateur REFERENCE A RAPPELER LORS DE LA SOUMISSION : CC/CSL_TTT2015 Ce document identifie les spécificités du programme de formation «les fondamentaux du formateur»

Plus en détail

Formation. Le sujet âgé dialysé. Durée : 21 Heures

Formation. Le sujet âgé dialysé. Durée : 21 Heures Formation Le sujet âgé dialysé Durée : 21 Heures Contexte : Depuis ces dix dernières années l ANIDER (Association Normande pour la prise en charge de l Insuffisance Rénale chronique par la Dialyse, l Education

Plus en détail

CHOISIR SA CONTRACEPTION

CHOISIR SA CONTRACEPTION La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est sans ordonnance La mienne dure 3 ans La mienne n est pas contraignante La mienne est hebdomadaire La mienne est

Plus en détail

Table des matières. Le développement psychomoteur de l enfant, de la naissance à trois ans

Table des matières. Le développement psychomoteur de l enfant, de la naissance à trois ans 2013-2014 Table des matières Devenir référent psychomoteur de sa structure : Développement Psychomoteur : Le développement psychomoteur de l enfant, de la naissance à trois ans La motricité libre et ses

Plus en détail

VIOLENCE A L HÔPITAL FORMATION DU PERSONNEL

VIOLENCE A L HÔPITAL FORMATION DU PERSONNEL VIOLENCE A L HÔPITAL FORMATION DU PERSONNEL Docteur Caquelard François Praticien Hospitalier Urgentiste Formateur en Gestion de la Violence Mulhouse le 8 octobre 2015 Groupe Régional VIOLENCE A L HÔPITAL

Plus en détail

DEVELOPPER ET APPROFONDIR LA CULTURE SECURITE DES SALARIES DANS L INDUSTRIE - 6 jours -

DEVELOPPER ET APPROFONDIR LA CULTURE SECURITE DES SALARIES DANS L INDUSTRIE - 6 jours - DEVELOPPER ET APPROFONDIR LA CULTURE SECURITE DES SALARIES DANS L INDUSTRIE - 6 jours - ORGANISME : Aquitaine Chimie durable Formateurs : un formateur consultant et experts SSE (anciens responsables SSE

Plus en détail

Mieux appréhender la maladie d Alzheimer pour mieux communiquer. Regard pragmatique et psycho-social

Mieux appréhender la maladie d Alzheimer pour mieux communiquer. Regard pragmatique et psycho-social Mieux appréhender la maladie d Alzheimer pour mieux communiquer. Regard pragmatique et psycho-social Intervenantes:, orthophoniste, psychologue Dates: 16 et 17 octobre 2014 Horaires: 9h-12h30 puis 13h30-17h

Plus en détail

Coordonnées postale, téléphonique et courriel

Coordonnées postale, téléphonique et courriel Coordonnées postale, téléphonique et courriel Allée des tabacs 47200 MARMANDE Téléphone : 05.53.79.12.87 - Télécopie : 05.53.79.00.17. Courriel : contact@adesformations.fr Site : www.adesformations.fr

Plus en détail

DOSSIER DES ENSEIGNANT-E-S. Travail de fin d études en didactique universitaire

DOSSIER DES ENSEIGNANT-E-S. Travail de fin d études en didactique universitaire DOSSIER DES ENSEIGNANT-E-S Travail de fin d études en didactique universitaire Magali Muller Bastien Walliser Septembre 2009 CHOIX D UNE PROBLEMATIQUE L étape choix d une problématique comprend les documents

Plus en détail

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER L Association France Alzheimer est une association de familles créée par des familles et des professionnels du soin en 1985. A cette époque il n existe aucun traitement

Plus en détail

GUIDE DU FORMATEUR INTERNE «L enquête : approfondissement»

GUIDE DU FORMATEUR INTERNE «L enquête : approfondissement» GUIDE DU FORMATEUR INTERNE «L enquête : approfondissement» CEFOR Ressources humaines Version Février 2013 SOMMAIRE «L enquête : Approfondissement» INTRODUCTION... 3 OBJECTIFS ET ORGANISATION DE LA FORMATION...

Plus en détail

FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE

FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE La formation s intitule «Développement personnel et professionnel». PUBLIC CIBLE Cette formation s adresse à toute personne qui souhaite développer ses compétences

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ANNEXES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS Les référentiels d activités et de compétences du métier de manipulateur d électroradiologie médicale ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

Unité d enseignement «Pédagogie Appliquée à l Enseignement de FORMATEURS en Prévention et Secours Civiques (PAE-F-PSC)

Unité d enseignement «Pédagogie Appliquée à l Enseignement de FORMATEURS en Prévention et Secours Civiques (PAE-F-PSC) Dossier pédagogique de la formation PAE PSC Juillet 2013 Croix-Rouge française - Direction de l Urgence et du Secourisme Unité d enseignement «Pédagogie Appliquée à l Enseignement de FORMATEURS en Prévention

Plus en détail

ANNEXE IV - RÉGLEMENT D EXAMEN. U. 1 3 écrite 4 h CCF 3 situations d évaluatio n. 2h + 20 min* orale. 3 situations d évaluatio n

ANNEXE IV - RÉGLEMENT D EXAMEN. U. 1 3 écrite 4 h CCF 3 situations d évaluatio n. 2h + 20 min* orale. 3 situations d évaluatio n BTS Management des unités commerciales ANNEXE IV - RÉGLEMENT D EXAMEN Voie scolaire dans un établissement public ou privé sous contrat, CFA ou section d apprentissage habilité. Formation professionnelle

Plus en détail

Université Saint-Joseph. Manuel de pédagogie universitaire. www.mpu.usj.edu.lb. avec le soutien de

Université Saint-Joseph. Manuel de pédagogie universitaire. www.mpu.usj.edu.lb. avec le soutien de Université Saint-Joseph Manuel de pédagogie universitaire www.mpu.usj.edu.lb avec le soutien de B-5 - jeu de rôle / Simulation* 1- Qu est-ce que le jeu de rôle / la simulation? Ce sont des techniques qui

Plus en détail

Programmes Actions collectives inter entreprises HORIZON 2010 PASS PME - HORIZON 2010 VALORICE - PASS TPE. APPEL D OFFRES Cahier des charges

Programmes Actions collectives inter entreprises HORIZON 2010 PASS PME - HORIZON 2010 VALORICE - PASS TPE. APPEL D OFFRES Cahier des charges Programmes Actions collectives inter entreprises HORIZON 2010 PASS PME - HORIZON 2010 VALORICE - PASS TPE APPEL D OFFRES Cahier des charges 1 I CONTEXTE DE LA DEMANDE 1 AGEFOS PME Organisme Paritaire Collecteur

Plus en détail

NOS FORMATIONS VEDETTES

NOS FORMATIONS VEDETTES NOS FORMATIONS VEDETTES 1. Communication interpersonnelle au bureau 2. Productivité et Efficacité Professionnelles 3. Planifier et concevoir une formation 4. Lean SixSigma 5. Communication orale et rédaction

Plus en détail

OUTIL 1A CONTENU DE LA FORMATION DAFA

OUTIL 1A CONTENU DE LA FORMATION DAFA CONTENU SOMMAIRE Module 1 : Le monde du loisir OUTIL 1A CONTENU DE LA FORMATION DAFA 1.1 Introduction 0 h 30 1.2 Les principes d une communication efficace 1 h 00 1.3 Le travail d équipe 1 h 30 TOTAL POUR

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA PRÉVENTION DU TABAGISME ET DU SEVRAGE TABAGIQUE

PRISE EN CHARGE DE LA PRÉVENTION DU TABAGISME ET DU SEVRAGE TABAGIQUE PRISE EN CHARGE DE LA PRÉVENTION DU TABAGISME ET DU SEVRAGE TABAGIQUE 1/ UNE PRÉSENTATION DES OBJECTIFS PRÉCIS DE FORMATION : Objectifs généraux : 5 Réduire la mortalité et la morbidité des maladies liées

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Arrêté du 3 novembre 2014 relatif au cahier des charges national du programme de dépistage

Plus en détail

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014 Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014 Alexandra CURT - Estelle GARCIA - Formatrices Sylvie CLARY - Directrice 1 - LE PROJET PEDAGOGIQUE...

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION DU CLIC 6 A DESTINATION DES PROFESSIONNELS. N d activité : 11 94 081 63 94

PROGRAMME DE FORMATION DU CLIC 6 A DESTINATION DES PROFESSIONNELS. N d activité : 11 94 081 63 94 PROGRAMME DE FORMATION DU CLIC 6 A DESTINATION DES PROFESSIONNELS 2015 N d activité : 11 94 081 63 94 2 SOMMAIRE Accompagner un malade avec des troubles cognitifs à domicile : Stimuler, communiquer et

Plus en détail

PLÉNIÈRE DÉPARTEMENTALE PLATO

PLÉNIÈRE DÉPARTEMENTALE PLATO PLÉNIÈRE DÉPARTEMENTALE PLATO Jeudi 26 juin 2014 Centre de Congrès de Saint-Quay-Portrieux Maîtriser votre communication vers vos clients, collaborateurs et partenaires pour être mieux perçu PROGRAMME

Plus en détail

VIH et Pays en Développement Contribution de l éducation thérapeutique des patients

VIH et Pays en Développement Contribution de l éducation thérapeutique des patients Format Santé - 7 ème Journée de réflexion - 22 janvier 2007 VIH et Pays en Développement Contribution de l éducation thérapeutique des patients Education thérapeutique de l enfant et de sa famille Programme

Plus en détail

Principes généraux de bonnes pratiques de soins chroniques

Principes généraux de bonnes pratiques de soins chroniques Réf ENG: WHO/CDS/IMAI/2004.3 Rev.1 Principes généraux de bonnes pratiques de soins chroniques PRISE EN CHARGE INTÉGRÉE DES MALADIES DE L ADOLESCENT ET DE L ADULTE DIRECTIVES PROVISOIRES POUR LES AGENTS

Plus en détail

Cycle de formations en ressources psychosociales

Cycle de formations en ressources psychosociales Cycle de formations en ressources psychosociales SOMMAIRE En quelques mots.... 2 PREVENTION DU STRESS : de la simple stimulation à l épuisement... 4 LE HARCÈLEMENT AU TRAVAIL... 5 L EPUISEMENT PROFESSIONNEL

Plus en détail

Séminaire académique. Enseigner à l ère du numérique. 8 Octobre 2014 Lycée Jacques DUHAMEL, Dole

Séminaire académique. Enseigner à l ère du numérique. 8 Octobre 2014 Lycée Jacques DUHAMEL, Dole Séminaire académique 8 Octobre 2014 Lycée Jacques DUHAMEL, Dole L école se doit de faire réussir chaque élève, quelle que soit sa situation sociale, culturelle ou personnelle. Hors la classe, la société

Plus en détail

PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU (DPC) XLIV ème Colloque des Hôpitaux de jour

PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU (DPC) XLIV ème Colloque des Hôpitaux de jour PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT PROFESSIONNEL CONTINU (DPC) XLIV ème Colloque des Hôpitaux de jour Titre du programme Amener le patient à bon port? L équipe soignante : entre singularités et synergies Référence

Plus en détail

4 ème Congrès international de zoothérapie: Un lien si fort

4 ème Congrès international de zoothérapie: Un lien si fort 4 ème Congrès international de zoothérapie: Un lien si fort Le rôle du thérapeute dans la rencontre entre l enfant en difficulté et l animal partenaire Samedi 30 et dimanche 31 mai 2015 Daphné Stadnik

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE

EDUCATION THERAPEUTIQUE EDUCATION THERAPEUTIQUE Qu est ce que la santé? Définition OMS 1948: absence de maladie et bien être physique mental et social complet Définition refusée par le ministère de la santé 13 millions de malades

Plus en détail

AIDE-SOIGNANT : METHODOLOGIE APPLIQUEE ENSEIGNEMENT SECONDAIRE SUPERIEUR DE TRANSITION

AIDE-SOIGNANT : METHODOLOGIE APPLIQUEE ENSEIGNEMENT SECONDAIRE SUPERIEUR DE TRANSITION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION AIDE-SOIGNANT

Plus en détail

Le conseil conjugal et familial. Un travail sur les liens au cœur des relations : adulte, couple, parent, enfant, adolescent.

Le conseil conjugal et familial. Un travail sur les liens au cœur des relations : adulte, couple, parent, enfant, adolescent. Le conseil conjugal et familial Un travail sur les liens au cœur des relations : adulte, couple, parent, enfant, adolescent. 01 Le CCF Le Conseil Conjugal et Familial (CCF) accueille, informe et écoute

Plus en détail

Ecole des Parents et des Educateurs de la Loire Tél : 04 77 92 67 48 15 rue Léon Lamaizière Fax : 09 57 36 04 21 42000 Saint-Etienne Mail :

Ecole des Parents et des Educateurs de la Loire Tél : 04 77 92 67 48 15 rue Léon Lamaizière Fax : 09 57 36 04 21 42000 Saint-Etienne Mail : Ecole des Parents et des Educateurs de la Loire Tél : 04 77 92 67 48 15 rue Léon Lamaizière Fax : 09 57 36 04 21 42000 Saint-Etienne Mail : contact@epe42.org Site Internet : www.epe42.org Connaître les

Plus en détail

Maitrise de la procréation et Assistance médicale à la procréation

Maitrise de la procréation et Assistance médicale à la procréation Maitrise de la procréation et Assistance médicale à la procréation Introduction La maitrise de la procréation et L assistance médicale à la procréation I. Notion de contraception 1. Les méthodes naturelles

Plus en détail

Le conseil conjugal et familial. Un travail sur les liens au cœur des relations : adulte, couple, parent, enfant, adolescent.

Le conseil conjugal et familial. Un travail sur les liens au cœur des relations : adulte, couple, parent, enfant, adolescent. Le conseil conjugal et familial Un travail sur les liens au cœur des relations : adulte, couple, parent, enfant, adolescent. 01 Le CCF Le Conseil Conjugal et Familial (CCF) accueille, informe et écoute

Plus en détail

Intitulé de la formation : Entretien du cadre de vie Réf : IDEC Nbre d heures : 20

Intitulé de la formation : Entretien du cadre de vie Réf : IDEC Nbre d heures : 20 Nom de l organisme : AXE PRO FORMATION Intitulé de la formation : Entretien du cadre de vie Réf : IDEC Nbre d heures : 20 Nom du (des) intervenant(s) : Stéphane GARCIA ou Alain LAPORTE Jour 1 : Apports

Plus en détail

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Sommaire Définition et objectifs de l épreuve.. p1 Compétences à évaluer.. p2 Conception du sujet..

Plus en détail

Première Matinale de la CDFA Fidéliser Conquérir de nouveaux clients

Première Matinale de la CDFA Fidéliser Conquérir de nouveaux clients Première Matinale de la CDFA Fidéliser Conquérir de nouveaux clients Michèle GUIGNARD 7 MAI 2009 Développement & Moyens Commerciaux 16 Chemin du Bougeng 31 Les objectifs Prendre conscience et trouver une

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

region guide sante:mise en page 1 04/03/13 17:07 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA

region guide sante:mise en page 1 04/03/13 17:07 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA region guide sante:mise en page 1 04/03/13 17:07 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA region guide sante:mise en page 1 04/03/13 17:07 Page2 region

Plus en détail

Convention constitutive et charte de bonnes pratiques

Convention constitutive et charte de bonnes pratiques Réseau Entre la Ville et l Hôpital pour l Orthogénie www.revho.fr Convention constitutive et charte de bonnes pratiques Préambule Conformément à l article L6321-1 du Code de la Santé Publique, «Les réseaux

Plus en détail

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale Février 2009 MESSAGES CLÉS Ces

Plus en détail

Pour une meilleure prise en compte de la santé mentale et de ses troubles

Pour une meilleure prise en compte de la santé mentale et de ses troubles 1 Pour une meilleure prise en compte de la santé mentale et de ses troubles En inter établissements à Montpellier plusieurs modules de formation à destination des travailleurs sociaux, éducateurs, psychologues,

Plus en détail

Haute Autorité de Santé 2007

Haute Autorité de Santé 2007 Recommandations professionnelles pour la prise en charge en cas de mort inattendue du nourrisson ( 2ans) Haute Autorité de Santé 2007 www.has-sante.fr Montpellier, 21 novembre 2008 E. Briand-Huchet, centre

Plus en détail

Le livret des compétences relationnelles

Le livret des compétences relationnelles Le livret des compétences relationnelles Version janvier 2011 Un travail collectif, en croisant les regards Ce livret est le fruit d un travail collectif, réalisé par un groupe d employeurs, de demandeurs

Plus en détail

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LE DOMICILE LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LEGISLATION LOI DU 4 MARS 2002:définition des réseaux de santé : «Ils ont pour objet de favoriser l

Plus en détail

CALENDRIER DES FORMATIONS Année 2015-2016

CALENDRIER DES FORMATIONS Année 2015-2016 CALENDRIER DES FORMATIONS Année 2015-2016 WWW.CASIOPE.ORG POUR LES INTERVENANTS EN PETITE ENFANCE POUR LES GESTIONNAIRES ET LES RESPONSABLES DU SOUTIEN PÉDAGOGIQUE Table des matières POUR TOUS LES INTERVENANTS

Plus en détail

Livret d analyse de situations didactiques et de l activité professionnelle.

Livret d analyse de situations didactiques et de l activité professionnelle. Livret d analyse de situations didactiques et de l activité professionnelle. Objectifs : - Comprendre le métier et analyser les éléments structurants la situation professionnelle, les classes de situation,

Plus en détail

Planification et conduite d une réunion de réflexion

Planification et conduite d une réunion de réflexion Planification et conduite d une réunion de réflexion Objectifs: Fournir aux responsables Lions des informations sur les réunions de réflexion Fournir aux responsables Lions un modèle d ordre du jour et

Plus en détail

Catalogue Formation Prévention et méthodologie Programme 2011 2012

Catalogue Formation Prévention et méthodologie Programme 2011 2012 GUIVARCH Claire et SEVIN Anne-Sophie Psychologues cliniciennes Diplômées d Etat en Cliniques Criminologiques et Victimologiques Catalogue Formation Prévention et méthodologie Programme 2011 2012 8, rue

Plus en détail

DIU Douleur aiguë et chronique et soins palliatifs pédiatriques. Programme d enseignement. Module n 6 Lieu et dates : Lyon 15 et 16 octobre 2015

DIU Douleur aiguë et chronique et soins palliatifs pédiatriques. Programme d enseignement. Module n 6 Lieu et dates : Lyon 15 et 16 octobre 2015 Module n 6 Lieu et dates : Lyon 15 et 16 octobre 2015 Coordinateurs : Audrey ROLLIN Intitulé : écoute et communication J 11 10h00-10h15 J 11 10h15 11h00 J 11 11h15 13h00 Lire pour chaque objectif :«permettre

Plus en détail

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Les professeurs et les personnels d éducation mettent en œuvre les missions que la nation assigne à l école. En leur qualité de fonctionnaires

Plus en détail

LE STAGE. Présentation des différents dispositifs les plus significatifs. LIVRET D ACCUEIL

LE STAGE. Présentation des différents dispositifs les plus significatifs. LIVRET D ACCUEIL LE STAGE L alternance réserve une place privilégiée à la formation clinique des étudiants au travers du stage. Dès les prémisses de la réforme, l IFSI a réuni les différents acteurs du partenariat afin

Plus en détail

Les domaines de compétences

Les domaines de compétences ACCOMPAGNEMENT ET AIDE individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Associer aux actes essentiels de la vie quotidienne des moments d échange privilégiés. Veiller au respect du rythme

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE MINISTÈRE CHARGÉ DE LA SANTÉ DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE PORTFOLIO DE L ÉTUDIANT (document à tenir

Plus en détail

LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION

LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION Text LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION Contraception, contragestion, procréation médicalement assistée, bioéthique La régulation des naissances La régulation des naissances! Contraception : ensemble des moyens

Plus en détail

Formation inter-hôpitaux (extra-muros) Douleurs, Souffrances, Démences en gériatrie

Formation inter-hôpitaux (extra-muros) Douleurs, Souffrances, Démences en gériatrie Organisé par C. L. E. F. Formation inter-hôpitaux (extra-muros) Jeudi 27 et vendredi 28 novembre 2014 Douleurs, Souffrances, Démences en gériatrie Programme DPC Conçue et animée par : Docteur Marie Pierre

Plus en détail

N oubliez pas de sauvegarder après avoir intégré ce fichier dans votre espace extranet!

N oubliez pas de sauvegarder après avoir intégré ce fichier dans votre espace extranet! FORMULAIRE PDF REMPLISSABLE POUR REPONSE PEDAGOGIQUE AAP 2015 DU Page 1 sur 14 Avant toute chose, rappelez ici : 1 - Le titre principal (anciennement titre long) de votre projet [90 caractères] Gestes

Plus en détail

LA REUNION ET LE TRAVAIL DE GROUPE

LA REUNION ET LE TRAVAIL DE GROUPE La communication (la réunion et le travail de groupe) 1 5 LA REUNION ET LE TRAVAIL DE GROUPE La réunion, les groupes de travail sont les moyens de communication orale favorisant les contacts, les échanges,

Plus en détail

SECRETARIATS MEDICAUX MONTPELLIER - NANTES -PARIS

SECRETARIATS MEDICAUX MONTPELLIER - NANTES -PARIS SECRETARIATS MEDICAUX MONTPELLIER - NANTES -PARIS MEDICAL INTERFACE propose un ensemble de programmes développés spécifiquement pour le personnel des Secrétariats Médicaux. Cette offre de formation constitue

Plus en détail

Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne

Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Référentiel Fonction / Activités fonctions Accompagnement et aide individualisée aux personnes dans les actes de la vie quotidienne Accompagnement dans la relation à l environnement / Maintien de la vie

Plus en détail

MJPM. La santé du majeur protégé AVRIL 2015. www.cemea-npdc.org

MJPM. La santé du majeur protégé AVRIL 2015. www.cemea-npdc.org AVRIL 2015 MJPM La santé Soucieux d accompagner au mieux les différentes évolutions de l aide aux majeurs protégés, les CEMÉA Nord - Pas de Calais rééditent un Rendez-vous Juridiques sur la thématique

Plus en détail

Mesure de l épuisement Professionnel chez les médecins et principes de prévention Monique MARPINARD Médecin du Travail CHU de Toulouse

Mesure de l épuisement Professionnel chez les médecins et principes de prévention Monique MARPINARD Médecin du Travail CHU de Toulouse Mesure de l épuisement Professionnel chez les médecins et principes de prévention Monique MARPINARD Médecin du Travail CHU de Toulouse 1 Les outils de mesure L évaluation du burn - out peut être envisagée

Plus en détail

Prendre la parole en public : un vrai métier

Prendre la parole en public : un vrai métier Formation sur 2 jours 2014 : 25 et 26 juillet Présentation et objectifs La crise économique, sociale et institutionnelle ne facilite pas la tâche des élus. Les administrés et futurs électeurs réclament

Plus en détail

De la CP5 à l élaboration d un cycle dans une ASDEP

De la CP5 à l élaboration d un cycle dans une ASDEP De la CP5 à l élaboration d un cycle dans une ASDEP Stages FC EPS - Académie de Corse Bastia 22 novembre 2010 Ajaccio 25 novembre 2010 Formateur M. D. Lucchetti - Lycée G.de Casabianca Bastia 1 2 3 Au

Plus en détail