Réunion publique. 22 Février à 18 H 30. Diagnostic éclairage public

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réunion publique. 22 Février 2011. à 18 H 30. Diagnostic éclairage public"

Transcription

1 1 VILLE DE CESSON SEVIGNE Réunion publique du 22 Février 2011 à 18 H 30 Diagnostic éclairage public

2 2 RAPPEL - ETATS GENERAUX DEVELOPPEMENT DURABLE Groupe «Energie et Eclairage public» En juin 2009, Le Ville de Cesson Sévigné à signé la convention des Maires «Notre signature de la Convention européenne des Maires (Association des autorités locales pour une politique énergétique locale durable) nous engage à agir pour améliorer l efficacité énergétique de nos équipements communaux. Elle nous engage à réduire les émissions de CO2, à développer et à encourager les énergies renouvelables sur le parc public et privé» explique Claude Gérard, Adjoint au Maire chargé du développement durable, de l environnement et des infrastructures. Les États généraux du développement durable se sont déroulés le samedi 27 mars Michel Bihan, maire de Cesson-Sévigné et Claude Gérard, 1er adjoint ont animé les Etats Généraux du développement Durable le 27 mars 2010 au lycée Sévigné. Les participants aux états généraux du développement durable ont travaillé en trois groupes de travail selon trois thématiques. - Compte rendu groupe «énergie et habitat neuf et ancien» - Compte rendu groupe «énergie et bâtiments communaux» - Compte rendu groupe «énergie et l'éclairage public»

3 3 ETATS GENERAUX DEVELOPPEMENT DURABLE Groupe «Energie et Eclairage public» Le défi : à Cesson-Sévigné, d ici 2020, il faut réduire d au moins 20% notre consommation d énergie ainsi que nos émissions de CO2 tout en produisant au moins 23% d énergies renouvelables. Groupe énergie et l éclairage public, animé par Yvon Basset et Claude Gérard. La réunion a débuté par un rappel des enjeux de l éclairage public pour la ville de Cesson-Sévigné : 5000 lampadaires qui consomment le quart des dépenses totales énergétiques de la ville soit autant de consommation électrique que tous les bâtiments communaux. Il s en est suivi une série de suggestions d interrogations et de remarques : Suggestions : - Modulation de l intensité de l éclairage en fonction de l heure. - Eclairage d un lampadaire sur deux - Eclairage autonome à partir de panneaux photovoltaïques. - Remplacement des «boules» qui éclairent plus le ciel que le sol. (Zone de Chatillon) - Maintenir l éclairage sur les passages piétons. - Eclairer les points dangereux. Ces suggestions nécessitent de l investissement et donc du temps pour les mettre en œuvre.

4 4 ETATS GENERAUX DEVELOPPEMENT DURABLE Groupe «Energie et Eclairage public» Problématiques : -La Sécurité des piétons et des automobilistes qui se déplacent dans un environnement pas éclairé est-elle assurée? - Le risque d agression ou le sentiment d insécurité lié à l obscurité. Pour certain «c est comme l interdiction de fumer, on s habitue». Remarques : - L exemple du lotissement de Tizé (commune de Thorigné) dont l éclairage est coupé la nuit. - La très faible fréquentation des rues de Cesson-Sévigné la nuit. - La pollution lumineuse nocturne qui empêche les observations du ciel par les astronomes. En conclusion : Le tour de table final ou chacun s est exprimé a permis de constater qu une large majorité du groupe s est prononcé en faveur de l expérimentation d une coupure totale de l éclairage public entre 1h et 5h du matin (calage sur les horaires des bus). Cette expérimentation devrait être conduite sur quelques mois pour permettre d établir un bilan. Elle devra faire l objet d une large communication auprès des habitants. Un diagnostic approfondi du réseau d éclairage public communal et de ses 113 points de commandes sera réalisé en parallèle. Ce diagnostic et les résultats de cette expérimentation devront être présentés aux habitants pour en débattre.

5 5 BILAN ET DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC Ville de Cesson Sévigné Document rédigé par B. Mellet (DGST) avec données Sogréah et DGST Voirie P. Goter

6 6 Bilan du diagnostic de l éclairage public de Cesson Sevigne Le patrimoine actuel est de luminaires luminaires en bon état (51%) 331 luminaires en état moyen (6%) luminaires en état vétuste (43%) luminaires ETAT DES LUMINAIRES BON 2573 MOYEN 331 VETUSTE % 51% 6%

7 7 Bilan du diagnostic de l éclairage public de Cesson Sevigne Un taux de luminaires équipés en ballon fluorescent de l ordre de 40 % (sources de faible rendement qui disparaissent en 2013)

8 8 Bilan du diagnostic de l éclairage public de Cesson Sevigne Un niveau d éclairement très faible dans le périmètre des luminaires vétustes malgré une puissance installée importante Objectif : Contrat de maintenance avec relamping tous les 4 voir 6 ans à terme (Réduit les coûts de maintenance et les consommations avec un éclairage de meilleure qualité).

9 9 Bilan du diagnostic de l éclairage public de Cesson Sevigne Un taux de luminaires générant de la pollution lumineuse très important (boules, Holophane LOV, etc.) : 30 % du patrimoine total

10 Bilan du diagnostic de l éclairage public de Cesson Sevigne Des problèmes de vétusté mécanique des supports 10

11 Bilan du diagnostic de l éclairage public de Cesson Sevigne Des problèmes de sécurité électrique sur les réseaux (absence de protection contre les contacts indirects par exemple) 11 D où nécessité d une reconstruction importante et rapide

12 Base de données et programme de reconstruction La restitution du diagnostic permet : La constitution d une base de données patrimoniale sur notre SIG (Système d information géographique). La hiérarchisation des programmes de reconstruction par priorités techniques, géographiques, exemple : 12

13 Prévision de reconstruction 13 Définition des priorités de reconstruction Supports VETUSTE MOYEN BON Façade Luminaires VETUSTE P1 P2 P3 P3 MOYEN P2 P4 P5 P5 BON P3 P5

14 Niveau d éclairement : schéma directeur Définition de la performance souhaitée : carte des niveaux d éclairement, Schéma directeur proposé par les services techniques. 14

15 Définition des niveaux de priorités et investissements Rénovation complète Reconstruction immédiate (montants en euros HT) Chiffrage travaux éclairage public par priorité - Mâts et luminaires Priorité Priorité Priorité Priorité Priorité Priorité Total Remplacement des armoires de commande vétustes et moyennes Q PU Armoires à remplacer y compris dépose de l'existant Armoires à mettre aux normes Total Provision pour remplacement de câble 50 % de la longueur de cablage vétuste Total Provision pour travaux stades Provision pour travaux stades Total Total HT Total TTC

16 Définition des niveaux de priorités et investissements En plus de la rénovation des mâts et des lampadaires, nous devons gérer : Gestion des sinistres Provision annuelle : HT 16 Renouvellement des réseaux Provision annuelle : la reconstruction initiale ne tient compte que d une provision pour remplacement de 50% du linéaire des câbles vétustes, le renouvellement des autres 50% est à prévoir à moyen terme Illuminations festives Provision annuelle de HT

17 Energie : Puissance, temps de fonctionnement Optimisation des puissances installées Suppression des sources énergivores à faible rendement Prise en compte des technologies de sources et de luminaires à fort rendement 17 Optimisation des temps de fonctionnement Horloges astronomiques existantes Gradation et extinction Durée de vie des lampes Les lampes commercialisées aujourd hui ont une durée de vie de heures. Eclairage permanent (Toute la nuit) heures. Eclairage semi permanent (Coupure de 4 H 30 la nuit) heures.

18 Energie : Evolution Avant travaux Avant extinction partielle (Base 2009) Puissance installée totale (sans consommation des ballasts): 709 kw puissance moyenne au point lumineux : 140 W Consommation estimée : 3375 GWh Coût consommation réelle 2009 : TTC Part Fixe (Abonnement) Part variable Avant travaux Après extinction partielle Consommation estimée : 2206 GWh Coût consommation estimée 2011 : TTC soit d économie. Après travaux (économie réalisée principalement par le remplacement des Ballons Fluorescents par des sources plus performantes) Consommation estimée (2829 h/an) : 1718 GWh Coût estimé : TTC SOIT UNE ECONOMIE DE TTC / AN

19 Proposition d amélioration En 2011 : Fin du diagnostic d éclairage public, gestion du parc par le SIG (Système d information géographique). Remplacement des luminaires vétustes en fonction du budget Rédaction des dossiers de consultations des entreprises pour le programme pluriannuel d investissement et de fonctionnement. En 2012 : En investissement : Mettre en place à partir de 2012 un programme pluriannuel d investissement permettant une mise aux normes du parc des lampadaires 19 En fonctionnement : Mettre en place à partir de 2012 un contrat de maintenance pluriannuel permettant l amélioration du fonctionnement de notre parc avec renouvellement des lampes en fonction de leur durée de vie.

et Communes associées d Hellemmes et Lomme Maintenance globale de Titre public Présentation du 13 décembre 2007

et Communes associées d Hellemmes et Lomme Maintenance globale de Titre public Présentation du 13 décembre 2007 et Communes associées d Hellemmes et Lomme Maintenance globale de suite l éclairage du titre public Titre Présentation du 13 décembre 2007 Lille : Une référence Européenne Programme Européen GREENLIGHT

Plus en détail

L éclairage public est-il un éclairage performant?

L éclairage public est-il un éclairage performant? La Lumière & Économies d énergie - 1 L éclairage public est-il un éclairage performant? La Lumière & Économies d énergie - 2 Les Sources Lumineuses Intérieur Incandescence 10lm/W 1000h Halogène 25lm/W

Plus en détail

«Eclairage Public et Economies d Energie» 2016

«Eclairage Public et Economies d Energie» 2016 «Eclairage Public et Economies d Energie» 2016 Dispositif de soutien pour les communes de moins de 10 000 habitants 1 CONTEXTE Dans la cadre du Fonds Régional d'excellence Environnementale Poitou Charentes

Plus en détail

Contrat global performanciel d éclairage public

Contrat global performanciel d éclairage public Contrat global performanciel d éclairage public Mardi 27 janvier 2015 Assises de l'énergie, Bordeaux Stéphane Baly 1. Introduction Constat 2002: installations d éclairage public vétustes et surconsommatrices,

Plus en détail

S engager ensemble pour éclairer mieux, moins cher, plus juste et en sécurité

S engager ensemble pour éclairer mieux, moins cher, plus juste et en sécurité S engager ensemble pour éclairer mieux, moins cher, plus juste et en sécurité anticiper améliorer économiser maîtriser Syndicat des énergies et de l aménagement numérique de la Haute-Savoie Lumière sur

Plus en détail

Charte de l Eclairage durable Noé Conservation. Formulaire d inscription au réseau des collectivités signataires

Charte de l Eclairage durable Noé Conservation. Formulaire d inscription au réseau des collectivités signataires Charte de l Eclairage durable Noé Conservation Formulaire d inscription au réseau des collectivités signataires Ce document est destiné aux représentants de collectivités. Il constitue une demande d adhésion

Plus en détail

Un éclairage public sobre et. Enjeux énergétiques et économiques. Jacques BEAUJON, 1 er décembre 2011

Un éclairage public sobre et. Enjeux énergétiques et économiques. Jacques BEAUJON, 1 er décembre 2011 Un éclairage public sobre et performant à Châteaugay Enjeux énergétiques et économiques Jacques BEAUJON, 1 er décembre 2011 CONTEXTE DE REFLEXION DE CHÂTEAUGAY Châteaugay se situe au Nord de l agglomération

Plus en détail

PRE-DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC SANTANS

PRE-DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC SANTANS PRE-DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC SANTANS 39502 Commune de SANTANS - SIDEC du Jura - Année 2011 SOMMAIRE 1. Résumé de l Eclairage Public de la Commune de SANTANS 2. Fiches Caractéristiques des Armoires d

Plus en détail

AUDIT DES INSTALLATIONS D ECLAIRAGE PUBLIC DE 36 COMMUNES

AUDIT DES INSTALLATIONS D ECLAIRAGE PUBLIC DE 36 COMMUNES AUDIT DES INSTALLATIONS D ECLAIRAGE PUBLIC DE 36 COMMUNES LA MISSION DE SCE 1 DIAGNOSTIC TECHNIQUE ET ENERGETIQUE DES INSTALLATIONS 2 SCHEMA DIRECTEUR DE RENOVATION 3 CARTOGRAPHIE DES POINTS LUMINEUX AGNOS,

Plus en détail

DONNÉES À COLLECTER AVANT USAGE DU QUESTIONNAIRE EN LIGNE

DONNÉES À COLLECTER AVANT USAGE DU QUESTIONNAIRE EN LIGNE Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l Environnement Nocturnes Retrouvez informations et conseils sur www.villes-et-villages-etoiles.fr Promouvoir la qualité de votre environnement nocturne,

Plus en détail

Etat lieux et accompagnement

Etat lieux et accompagnement HERAULT ENERGIES Etat lieux et accompagnement >> Rénovation performante des écoles en climat Méditerranéen Hérault Energies en 2015 97% de communes de l Hérault adhérentes 718 778 habitants 3 EPCI adhérents

Plus en détail

La déclinaison Française de ces objectifs est : 20% d économies d énergie, 23% d énergies renouvelables et 14% de réduction de G.E.S.

La déclinaison Française de ces objectifs est : 20% d économies d énergie, 23% d énergies renouvelables et 14% de réduction de G.E.S. ANNEXE 2 1 CONTEXTE ET ENJEUX 1. 1 - Enjeu Énergétique et Environnemental Le Conseil Européen a adopté en 2008, le paquet «énergie climat» dit du «3 fois 20» à savoir : 20 % d économies d énergie, 20 %

Plus en détail

Lancement de la nouvelle mise en lumière des ponts couverts

Lancement de la nouvelle mise en lumière des ponts couverts Dossier de presse Lancement de la nouvelle mise en lumière des ponts couverts Juillet 2012 Contact presse : Magali GACK 03 88 60 93 89 magali.gack@strasbourg.eu 1 Le Plan lumière La richesse patrimoniale

Plus en détail

La mutation énergétique : un défi à relever...

La mutation énergétique : un défi à relever... DDT 77 Colloque développement durable du 22 novembre 2012 La mutation énergétique : un défi à relever... Les enjeux de la maîtrise de l énergie en éclairage public Eva Besnard Chargée de mission Energie-Climat

Plus en détail

Diagnostic Éclairage Public

Diagnostic Éclairage Public Diagnostic Éclairage Public Soustons Année 2014 I. ETAT DES LIEUX Sommaire A. Diagnostic technique 1 - Exemple de descriptif de 2 armoires avec leurs préconisations 2 - Mesure électrique 3 - Statistique

Plus en détail

«Éclairage Public et Économies d Énergie» 2016

«Éclairage Public et Économies d Énergie» 2016 DÉLIBÉRATION N 2015CR076 DU 16/10/2015 Territoire d'intervention : Poitou-Charentes DATE DE FIN DE VALIDITÉ DU DISPOSITIF : 31/12/2016 1 CONTEXTE «Éclairage Public et Économies d Énergie» 2016 Dispositif

Plus en détail

Avignon, le Grand Avignon et Cofely Ineo signent un partenariat «lumière»

Avignon, le Grand Avignon et Cofely Ineo signent un partenariat «lumière» Dossier de Presse I 14 Novembre 2012 Ville d Avignon Cofely Ineo, Groupe GDF SUEZ Avignon, le Grand Avignon et Cofely Ineo signent un partenariat «lumière» Partenariat, Public-Privé pour l optimisation

Plus en détail

Syndicat mixte d électricité de la Martinique ECLAIRAGE PUBLIC. BIEN CHOISIR UNE LANTERNE D ECLAIRAGE PUBLIC (source Ademe / AFE)

Syndicat mixte d électricité de la Martinique ECLAIRAGE PUBLIC. BIEN CHOISIR UNE LANTERNE D ECLAIRAGE PUBLIC (source Ademe / AFE) 10 Syndicat mixte d électricité de la Martinique ECLAIRAGE PUBLIC BIEN CHOISIR UNE LANTERNE D ECLAIRAGE PUBLIC (source Ademe / AFE) ELEMENTS A PRENDRE EN COMPTE DANS LE CHOIX D UNE LANTERNE (source Ademe

Plus en détail

DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC

DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC Partie B Cahier des charges du diagnostic : version petites & moyennes collectivités locales Nota : Ce dossier se compose de deux documents indissociables : - Partie A : Notice

Plus en détail

Réunion publique du conseil de quartier Couëron Centre Ardillets Le mardi 27 novembre 2012

Réunion publique du conseil de quartier Couëron Centre Ardillets Le mardi 27 novembre 2012 Réunion publique du conseil de quartier Couëron Centre Ardillets Le mardi 27 novembre 2012 Votre équipe d animation quartiercentreardillets@yahoo.fr Rôle de l équipe d animation Mettre en évidence les

Plus en détail

DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC. Cahier des charges

DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC. Cahier des charges DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC Cahier des charges SOMMAIRE I Objet page 2 II Objectifs page 2 III Champs du diagnostic page 2 IV Inventaire technique page 2 V Inventaire financier page 3 VI Schéma directeur

Plus en détail

Etat lieux et accompagnement

Etat lieux et accompagnement HERAULT ENERGIES Etat lieux et accompagnement >> Rénovation performante des écoles en climat Méditerranéen Hérault Energies en 2015 97% de communes de l Hérault adhérentes 718 778 habitants 3 EPCI adhérents

Plus en détail

Maîtrise de la Demande d Electricité : Rénovation de l éclairage public des communes de moins de 2000 habitants

Maîtrise de la Demande d Electricité : Rénovation de l éclairage public des communes de moins de 2000 habitants Maîtrise de la Demande d Electricité : Rénovation de l éclairage public des communes de moins de 2000 habitants Cahier des charges de diagnostic énergétique 1 OBJET DU PRESENT DOCUMENT Le présent cahier

Plus en détail

EFFICACITE ENERGITIQUE

EFFICACITE ENERGITIQUE EFFICACITE ENERGITIQUE Développement durable en éclairage public AFE Plomelin 29 avril 2009 ? Les normes Les outils de prescription NF EN 13201 Éclairage public NF EN 12193 Éclairage des installations

Plus en détail

Renouvellement durable de l éclairage public Pose de la 2000 e lanterne. Dossier de presse. le 26 octobre 2010

Renouvellement durable de l éclairage public Pose de la 2000 e lanterne. Dossier de presse. le 26 octobre 2010 Dossier de presse Renouvellement durable de l éclairage public le 26 octobre 2010 Contacts VILLE DE BESANÇON Direction Voirie et Déplacements Christophe VUILLEMIN 03 81 61 52 18 Contact presse Catherine

Plus en détail

Pour une gestion durable de l éclairage public

Pour une gestion durable de l éclairage public Pour une gestion durable de l éclairage public Mardi 6 décembre 2011 Amphi des 13-Vents CETE Méditerranée - Aix-en-Provence Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr

Plus en détail

PROGRAMME 2012-2013-2014 D AIDE AUX COMMUNES ET STRUCTURES INTERCOMMUNALES EN MATIERE DE VOIRIE

PROGRAMME 2012-2013-2014 D AIDE AUX COMMUNES ET STRUCTURES INTERCOMMUNALES EN MATIERE DE VOIRIE ANNEXE 6 PROGRAMME 2012-2013-2014 D AIDE AUX COMMUNES ET STRUCTURES INTERCOMMUNALES EN MATIERE DE VOIRIE Travaux éligibles au "bonus écologique" travaux techniques éco-responsables (sous réserve que ces

Plus en détail

COMITE TERRITORIAL Aire sur l Adour. 03 mai 2013

COMITE TERRITORIAL Aire sur l Adour. 03 mai 2013 COMITE TERRITORIAL Aire sur l Adour 03 mai 2013 1/ Concession GES Patrimoine, usagers, qualité Concession GES La concession d Aire sur l Adour en quelques chiffres Concession GES La concession en quelques

Plus en détail

DÉPARTEMENT DU VAL D OISE

DÉPARTEMENT DU VAL D OISE DÉPARTEMENT DU VAL D OISE MAINTENANCE PREVENTIVE ET CURATIVE DE L ECLAIRAGE PUBLIC ILLUMINATIONS DE FIN D ANNEE INSTALLATIONS SPORTIVES MATS D ECLAIRAGE DES STADES SIGNALISATION TRICOLORE SIGNALISATION

Plus en détail

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé Transition énergétique des collectivités Comité de pilotage Conseil Energie Partagé PAYS RUTHENOIS / CEP Pays Ruthénois: 8 salariés 57 communes 93 000 habitants 5 M /an d énergie Programme Matin (09:00)

Plus en détail

2013-37 Adoption du rapport annuel sur le prix et la qualité DU SERVICE PUBLIC D EAU POTABLE en 2012

2013-37 Adoption du rapport annuel sur le prix et la qualité DU SERVICE PUBLIC D EAU POTABLE en 2012 13 septembre 2013 Convocation séance du treize septembre deux mil treize La convocation du Conseil Municipal en date du 9 septembre 2013 a été adressée, individuellement, à chaque Conseiller, pour le vendredi

Plus en détail

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Mardi 16 octobre 2012 Dossier de Presse 1 SOMMAIRE Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés page 3 Un

Plus en détail

Syndicat des énergies et de l aménagement numérique de la Haute-Savoie

Syndicat des énergies et de l aménagement numérique de la Haute-Savoie Syndicat des énergies et de l aménagement numérique de la Haute-Savoie Présentation du SYANE Un peu d histoire 1950 : création du Syndicat développer l électrification rurale 1985 : devient le SELEQ 74

Plus en détail

Le diagnostic réglementaire. Jean-François LUCAS. Contraintes ou opportunités. Responsable de marché Procédés Industriels

Le diagnostic réglementaire. Jean-François LUCAS. Contraintes ou opportunités. Responsable de marché Procédés Industriels Le diagnostic réglementaire Contraintes ou opportunités Jean-François LUCAS Responsable de marché Procédés Industriels 1 D un point de vue national 2 Evolution du prix de l énergie 3 Evolution prévisionnelle

Plus en détail

vous souhaitez identifier les actions à mettre en œuvre pour promouvoir les ÉNERGIES RENOUVELABLES

vous souhaitez identifier les actions à mettre en œuvre pour promouvoir les ÉNERGIES RENOUVELABLES Vous êtes une commune rurale ou semi urbaine vous vous sentez concernée par la protection de l environnement et les économies d énergies vous souhaitez mettre en œuvre des actions pour un développement

Plus en détail

Télégestion et la maintenance centralisée. Comment mutualiser des solutions informatiques pour une meilleure gestion des coûts?

Télégestion et la maintenance centralisée. Comment mutualiser des solutions informatiques pour une meilleure gestion des coûts? Télégestion et la maintenance centralisée Comment mutualiser des solutions informatiques pour une meilleure gestion des coûts? Denis MOUGEOT, INEO SUEZ, Directeur du Développement 21 novembre 2007 Sommaire

Plus en détail

LISTE DES FICHES ACTIONS MISES EN ŒUVRE DANS LE CADRE DU PCET DE MONTELIMAR SESAME

LISTE DES FICHES ACTIONS MISES EN ŒUVRE DANS LE CADRE DU PCET DE MONTELIMAR SESAME LISTE DES FICHES ACTIONS MISES EN ŒUVRE DANS LE CADRE DU PCET DE MONTELIMAR SESAME N FICHE ACTION Intitulé 1 Réaliser un agenda ou un cahier de texte sur l'éco-citoyenneté en lien avec le recyclage des

Plus en détail

Avis d appel à partenariat

Avis d appel à partenariat Avis d appel à partenariat Pour la valorisation financière des opérations réalisées par la Région Picardie et éligibles aux Certificats d Economies d Energie Date limite de réception des candidatures :

Plus en détail

AVIS DE PUBLICITE CONCESSION D'AMENAGEMENT AMENAGEMENT ET CESSION DE TERRAINS COMMUNAUX

AVIS DE PUBLICITE CONCESSION D'AMENAGEMENT AMENAGEMENT ET CESSION DE TERRAINS COMMUNAUX AVIS DE PUBLICITE CONCESSION D'AMENAGEMENT AMENAGEMENT ET CESSION DE TERRAINS COMMUNAUX I. POUVOIR ADJUDICATEUR I.1 Identification Commune de Saint Paul BP 44 97 861 Saint Paul Cedex Contact : Pôle Aménagement

Plus en détail

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE TRAITER LE SUJET

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE TRAITER LE SUJET SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS INTERNE ET DE TROISIEME VOIE DE TECHNICIEN TERRITORIAL SESSION 2012 EPREUVE Elaboration d un rapport technique rédigé à l aide

Plus en détail

Prévention et lutte contre les inondations. Appel à projets. Département du Finistère Gestion innovante des eaux de ruissellement

Prévention et lutte contre les inondations. Appel à projets. Département du Finistère Gestion innovante des eaux de ruissellement Prévention et lutte contre les inondations Appel à projets Département du Finistère Gestion innovante des eaux de ruissellement Pour une gestion innovante des eaux de ruissellement Le Conseil général s

Plus en détail

Voirie et espaces publics

Voirie et espaces publics PREFET DE L'ALLIER 51, Boulevard Saint-Exupéry CS 30110-03403 YZEURE Cedex Site internet : http://www.allier.gouv.fr Téléphone 04 70 48 79 79 Télécopie 04 70 48 79 01 horaires d ouverture : 8h30-12h00

Plus en détail

Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine AOMARI, Chef de Division des Equipements et Services 09 Octobre 2014

Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine AOMARI, Chef de Division des Equipements et Services 09 Octobre 2014 Royaume du Maroc Ministère de l Intérieur Direction Générale des Collectivités Locales Direction de la Planification et de l Equipement Le service de l éclairage public *** Présenté par Mr Kheiriddine

Plus en détail

MUNICIPALITE DE PORRENTRUY. Description de poste

MUNICIPALITE DE PORRENTRUY. Description de poste Page 1 / 5 Description de poste 1. Indentification Intitulé de la fonction : chargé de projets : études et travaux d équipement Classification de la fonction : Fonction de référence : 6 Classes : 6 à 7

Plus en détail

OBJET : ATELIER PCT ELECTRICITE du 28 novembre 2011

OBJET : ATELIER PCT ELECTRICITE du 28 novembre 2011 Date : 28 novembre 2011 OBJET : ATELIER PCT ELECTRICITE du 28 novembre 2011 Animateur : Jean-Bernard BARTHEL/ vice-président CASC (Christelle FEISTHAUER/ prise de notes) Présents : Jean-Paul Brach/BH Electricité,

Plus en détail

Appel à projets 2016

Appel à projets 2016 Appel à projets 2016 Réduction des fuites dans les réseaux d eau potable Agence de l Eau Artois Picardie RÉGLEMENT Date de lancement de l appel à projets : 15 Mars 2016 Date limite de réception des candidatures

Plus en détail

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement Compte rendu de la deuxième réunion de travail - 3 octobre 2012 L atelier se déroule dans la salle du conseil municipal ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre Habitat - logement Madame Salfati, adjointe

Plus en détail

DEVELOPPER UN URBANISME MEDITERRANEEN LE CONFORT DES ESPACES EXTERIEURS ET L APPROCHE BIOCLIMATIQUE A L ECHELLE URBAINE

DEVELOPPER UN URBANISME MEDITERRANEEN LE CONFORT DES ESPACES EXTERIEURS ET L APPROCHE BIOCLIMATIQUE A L ECHELLE URBAINE ECLAIRAGE PUBLIC ET ECONOMIES D'ENERGIE DEVELOPPER UN URBANISME MEDITERRANEEN L'éclairage public est un service au cœur de la politique de la ville. Il est en effet garant de la sécurité publique, de l'amélioration

Plus en détail

Le réseau d éclairage public, vers de nouveaux usages

Le réseau d éclairage public, vers de nouveaux usages Le réseau d éclairage public, vers de nouveaux usages...il y a encore peu de temps, le réseau d éclairage avait la vocation d éclairer pour : Sécuriser les déplacements auto / piéton Etendre à la nuit

Plus en détail

Il y a longtemps que nous songeons à intégrer la planification énergétique dans la planification générale (urbaine, financière) de la commune, sans

Il y a longtemps que nous songeons à intégrer la planification énergétique dans la planification générale (urbaine, financière) de la commune, sans Il y a longtemps que nous songeons à intégrer la planification énergétique dans la planification générale (urbaine, financière) de la commune, sans en prendre le temps. L outil CECV a été le déclencheur

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail

La Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB)

La Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB) La Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB) Situation géographique Un territoire Ville centre : Bordeaux La 7ème agglomération française (poids démographique) Découpage administratif de la France La France

Plus en détail

L USEDA et le changement climatique

L USEDA et le changement climatique ETREPILLY VAUX ANDIGNY L USEDA et le changement climatique HOLNON CRAONNE 1 Présentation de l USEDA Autorité organisatrice de la distribution d énergie ( AODE) Propriétaire de réseaux de distribution d

Plus en détail

FOUSSEMAGNE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE. Le témoignage du Maire de Foussemagne, Louis MASSIAS.

FOUSSEMAGNE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE. Le témoignage du Maire de Foussemagne, Louis MASSIAS. FOUSSEMAGNE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le témoignage du Maire de Foussemagne, Louis MASSIAS. 1 Présentation de Foussemagne Commune du Territoire de Belfort. 984 habitants 512 Ha Population jeune, plus

Plus en détail

DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC

DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC METHODE - AIDES - SUBVENTIONS Partie A Notice explicative destinée aux Collectivités Nota : Ce dossier se compose de deux documents indissociables : - Partie A : Notice explicative

Plus en détail

PLU de Saint-Lys Réunion publique et comités participatifs sur les enjeux du nouveau document d urbanisme Le 03/11/2015 ---

PLU de Saint-Lys Réunion publique et comités participatifs sur les enjeux du nouveau document d urbanisme Le 03/11/2015 --- PLU de Saint-Lys Réunion publique et comités participatifs sur les enjeux du nouveau document d urbanisme Le 03/11/2015 --- Sur la base de propositions du bureau d études Novembre 2015 Dossier 150244 Contenu

Plus en détail

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre PLAN LOCAL DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE LA VILLE MONTRÉAL-EST Introduction 2013-2015 Le développement durable est, de nos jours, un concept très important qui permet à tout décideur de concilier les dimensions

Plus en détail

Plan climat de la ville de Lille. Objectifs & résultats 2010

Plan climat de la ville de Lille. Objectifs & résultats 2010 Plan climat de la ville de Lille Objectifs & résultats 2010 EDITORIAL Martine Aubry Maire de Lille Philippe Tostain Conseiller municipal délégué à l énergie et à la gestion des bâtiments municipaux 2 En

Plus en détail

COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES

COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES DE PRESTATIONS DE SERVICES JURIDIQUES : CONSEIL ET REPRESENTATION EN JUSTICE Article 1 - Objet du contrat 1-1 Présentation Le

Plus en détail

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire Atelier 4 Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire 26 Février 2010 UNE AEU DANS LE CADRE DU PLU 10 thématiques en quatre ateliers Atelier n 1 Biodiversité Paysages et patrimoine Atelier

Plus en détail

Municipalité de Saint-Anicet. Plan d orientation stratégique et sa mise en œuvre années 2015-2018

Municipalité de Saint-Anicet. Plan d orientation stratégique et sa mise en œuvre années 2015-2018 Municipalité de Saint-Anicet Plan d orientation stratégique et sa mise en œuvre années 2015-2018 Les priorités Agir avec dynamisme dans la gestion des affaires de la Municipalité et obtenir des services

Plus en détail

Electrification et éclairage public

Electrification et éclairage public Electrification et éclairage public Sy.MEG Albert ELATRÉ, Président Brigitte BOULEMAR, Directrice de Cabinet CONTEXTE L éclairage public représente le premier poste de consommation électrique des communes

Plus en détail

LILLE METROPOLE ÉLABORATION DU RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ

LILLE METROPOLE ÉLABORATION DU RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ AMÉNAGEMENT ET HABITAT NOVEMBRE 2013 LILLE METROPOLE ÉLABORATION DU RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ PRÉSENTATION SYNTHÉTIQUE Le projet de Règlement Local de Publicité de Lille Métropole La loi du 12 juillet

Plus en détail

EQUIPEMENT ET ENVIRONNEMENT

EQUIPEMENT ET ENVIRONNEMENT ASSAINISSEMENT COLLECTIF FICHE N 4 Favoriser l équipement en dispositif d assainissement des collectivités et maîtres d ouvrages publics Vauclusiens au travers du contrat Départemental d Assainissement.

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 NOVEMBRE 2013

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 NOVEMBRE 2013 SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 NOVEMBRE 2013 POINT CULTURE Centre Dramatique National du Val-de-Marne Implantation du TQI/CDN du Val-de-Marne en préfiguration à la Manufacture des Œillets Plan de financement

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2013 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

RAPPORT ANNUEL 2013 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Service Public d Assainissement Non Collectif 57, Grande Rue 01 290 PONT-DE-VEYLE RAPPORT ANNUEL 2013 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Lorette CLEMENT Mars 2014 SOMMAIRE

Plus en détail

Concilier activités portuaires et préservation de l environnement

Concilier activités portuaires et préservation de l environnement BV/CdC/2108260 Concilier activités portuaires et préservation de l environnement HAROPA - Port du Havre Service Environnement Terre-plein de la Barre - CS 81413-76067 LE HAVRE CEDEX - FRANCE Tél. : 02

Plus en détail

Réunion du Club des Maîtres d Ouvrage à Fréjus, le mercredi 25 janvier 2012 (départements 06/83)

Réunion du Club des Maîtres d Ouvrage à Fréjus, le mercredi 25 janvier 2012 (départements 06/83) Réunion du Club des Maîtres d Ouvrage à Fréjus, le mercredi 25 janvier 2012 (départements 06/83) Données contextuelles : Générales Patrimoine Politique énergétique Aspects organisationnels : Place et rôle

Plus en détail

PLAN LOCAL ENERGIE - ENVIRONNEMENT

PLAN LOCAL ENERGIE - ENVIRONNEMENT PLAN LOCAL ENERGIE - ENVIRONNEMENT Un territoire, une collectivité, un PLEE Pourquoi faire un PLEE? Dans le domaine de l énergie et de l environnement, la collectivité est consommatrice, mais aussi productrice,

Plus en détail

Intervention du SDCEA en Eclairage Public

Intervention du SDCEA en Eclairage Public Intervention du SDCEA en Eclairage Public Introduction... Le Syndicat apporte à ses collectivités adhérentes, une prestation qui couvre toute la compétence relative à l éclairage public: l investissement

Plus en détail

D.G.S.T. 09 / Service des Marchés Publics 9/21 CLAUSES TECHNIQUES

D.G.S.T. 09 / Service des Marchés Publics 9/21 CLAUSES TECHNIQUES D.G.S.T. 09 / Service des Marchés Publics 9/21 CLAUSES TECHNIQUES ARTICLE 1 - OBJET DU MARCHÉ Dans le cadre du comité de pilotage accessibilité mis en œuvre par la ville de Cherbourg-Octeville et de l

Plus en détail

Pollution lumineuse?

Pollution lumineuse? Pollution lumineuse? Il s agit de toute modification de l'environnement nocturne naturel et de toute nuisance provoquée par l usage inadéquat et abusif de lumière artificielle. provoque l éblouissement

Plus en détail

Commune de Crolles. Bilan d étape sur l extinction de l éclairage public. Phase d expérimentation du 20 février au 20 octobre 2015

Commune de Crolles. Bilan d étape sur l extinction de l éclairage public. Phase d expérimentation du 20 février au 20 octobre 2015 Commune de Crolles Bilan d étape sur l extinction de l éclairage public Phase d expérimentation du 20 février au 20 octobre 2015 Mercredi 17 juin 2015 1 Rappel de notre programme électoral ravailler, en

Plus en détail

MUNICIPALITE DE GIVRINS

MUNICIPALITE DE GIVRINS MUNICIPALITE DE GIVRINS Préavis municipal n 59 Point 5) de l ordre du jour de la séance ordinaire du Conseil communal, mercredi 8 décembre 2010, relatif au crédit d investissement de CHF 145'235.00, pour

Plus en détail

LES 4 PILIERS DE LA LOI

LES 4 PILIERS DE LA LOI ACCESSIBILITE QUESTIONS / REPONSES Loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées La loi a pour ambition de changer le regard

Plus en détail

Réunion d information Performance énergétique

Réunion d information Performance énergétique Réunion d information Performance énergétique Organisation de la matinée 9h30 11h00 - Contrat Régional de Pays action énergétique, - Présentation du Prédiagnostic Conseil Isolation (PCI), - Conseil d Orientation

Plus en détail

TRANSPARENCE DU PRIX DE L'EAU ET DU SERVICE PUBLIC DE L'EAU Exercice 2011

TRANSPARENCE DU PRIX DE L'EAU ET DU SERVICE PUBLIC DE L'EAU Exercice 2011 DEPARTEMENT DU VAR REPUBLIQUE FRANÇAISE Liberté Egalité Fraternité MAIRIE DE SAINT MAXIMIN LA SAINTE BAUME TRANSPARENCE DU PRIX DE L'EAU ET DU SERVICE PUBLIC DE L'EAU Exercice 2011 Rapport annuel du maire

Plus en détail

Systèmes d éclairage LED UNE TECHNOLOGIE INNOVANTE, ECONOMIQUE & ECOLOGIQUE WWW.CLORA.FR

Systèmes d éclairage LED UNE TECHNOLOGIE INNOVANTE, ECONOMIQUE & ECOLOGIQUE WWW.CLORA.FR Systèmes d éclairage LED UNE TECHNOLOGIE INNOVANTE, ECONOMIQUE & ECOLOGIQUE WWW.CLORA.FR sommaire 04 L entreprise 06 La technologie LED 08 Services 10 Solution sans investissement 12 Etudes de cas 16 Références

Plus en détail

Sinistre. 28 Tarification. 32 Prise de garantie. 36 Souscription. 37 Paiement en ligne. 38 Suivi de dossier. Rôles. 46 Recherche de dossier

Sinistre. 28 Tarification. 32 Prise de garantie. 36 Souscription. 37 Paiement en ligne. 38 Suivi de dossier. Rôles. 46 Recherche de dossier 10/06/14 Présentation 3 Sinistre 28 Tarification 4 Gestion comptable 32 Prise de garantie 11 Modification coordonnées 36 Souscription 13 Partenariat 37 Paiement en ligne 17 Gestion des agences 38 Suivi

Plus en détail

énergie en éclairage public

énergie en éclairage public Les économies d éd énergie en éclairage SMEPE Toulouse 6 Décembre 2012 Intervenant: Yacin LALA Ingénieur nieur Responsable Technique Chef de Secteur Syndicat Départemental d Electricité de Haute-Garonne

Plus en détail

L assainissement non collectif au X ème Programme. Forum aux questions

L assainissement non collectif au X ème Programme. Forum aux questions L assainissement non collectif au X ème Programme Forum aux questions Menu 1 - puits d infiltration 2 - dépense finançable HT ou TTC 3 - contrôle des dossiers financiers 4 - charge de pollution éligible

Plus en détail

C dc COUR DES COMPTES RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE. Genève, le 25 juin 2013. Votre lettre du 12 juillet 2012 Déménagement du Moulin à Danses

C dc COUR DES COMPTES RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE. Genève, le 25 juin 2013. Votre lettre du 12 juillet 2012 Déménagement du Moulin à Danses Rue du XXXI-Décembre 8 Case postale 3159 1211 Genève 3 Tél.: +41 (0)22 388 77 90 Fax: +41 (0)22 388 77 99 Internet: www.ge.ch/cdc Genève, le 25 juin 2013 Votre lettre du 12 juillet 2012 Déménagement du

Plus en détail

Appel à projet 2014 Photovoltaïque en autoconsommation

Appel à projet 2014 Photovoltaïque en autoconsommation Appel à projet 2014 Photovoltaïque en autoconsommation Cahier des charges des études de faisabilité préalable Version 1 Mars 2014 1 1 - Rappel de l appel à projets... 3 1.1 - Objet... 3 1.2 - Bénéficiaires...

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 JANVIER 2016

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 JANVIER 2016 COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 JANVIER 2016 Sur convocation du 4 janvier 2016, les membres du conseil municipal se sont réunis en séance ordinaire le 11 janvier 2016, à 18 heures

Plus en détail

Eclairage public. Séminaire Eclairage public, 04.12.2012, Morges

Eclairage public. Séminaire Eclairage public, 04.12.2012, Morges Eclairage public Séminaire Eclairage public, 04.12.2012, Morges But de l éclairage public Offrir à l usager une perception visuelle correcte des zones de circulation publique pendant les périodes d obscurité

Plus en détail

ANNEXE 2 Conditions Financières 2015

ANNEXE 2 Conditions Financières 2015 Convention de prestations de services pour l accompagnement à l efficacité énergétique du patrimoine ANNEXE 2 Conditions Financières 2015 Les Marchés conclus par le SDEEG, dans le respect du code des marchés

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 29 FÉVRIER 2016 SAINT ANDRÉ DE CUBZAC COMPTE RENDU

CONSEIL MUNICIPAL DU 29 FÉVRIER 2016 SAINT ANDRÉ DE CUBZAC COMPTE RENDU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 FÉVRIER 2016 SAINT ANDRÉ DE CUBZAC COMPTE RENDU Dossier n 07-2016 : Compte administratif 2015 SECTION DE FONCTIONNEMENT Résultat de l'exercice 1 516 050,63 Résultat exercice antérieur

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Département de la Corrèze Commune de SAINT-BONNET L ENFANTIER Elaboration du Plan Local d Urbanisme LE PADD : Projet d Aménagement et de Développement Durable «vu pour être annexé à la délibération en

Plus en détail

En France, près de 4% du budget de fonctionnement des communes est consacré au poste «énergie», essentiellement sur leur patrimoine bâti.

En France, près de 4% du budget de fonctionnement des communes est consacré au poste «énergie», essentiellement sur leur patrimoine bâti. Ce texte est susceptible d'être modifié jusqu'à la date de la séance RESSOURCES HUMAINES - EMPLOIS - CREATIONS - RENOUVELLEMENT - TRANSFORMATION - AUTORISATION.- M. Jean MOULIN, Vice-Président.- La CODAH

Plus en détail

PROJET TECHNIQUE INDUSTRIEL : ETUDE DE L OPTIMISATION DE L ECLAIRAGE DES SALLES DE COURS DU LYCEE DON BOSCO

PROJET TECHNIQUE INDUSTRIEL : ETUDE DE L OPTIMISATION DE L ECLAIRAGE DES SALLES DE COURS DU LYCEE DON BOSCO LTP DON BOSCO Année Scolaire 2010/2011 78, rue Stanislas Torrents 13006 MARSEILLE Tel : 04-91-14-00-00 Fax : 04-91-81-96-97 PROJET TECHNIQUE INDUSTRIEL : ETUDE DE L OPTIMISATION DE L ECLAIRAGE DES SALLES

Plus en détail

SOLUTION CHAUFFAGE & EAU CHAUDE SANITAIRE

SOLUTION CHAUFFAGE & EAU CHAUDE SANITAIRE SOLUTION CHAUFFAGE & EAU CHAUDE SANITAIRE kw 9 12 14 16 Unités Extérieures s s L 200 / 300 200 / 300 200 / 300 200 / 300 Ballon ECS m 2 Panneaux Compatibles Ballon ECS Panneaux Solaires Fiable et très

Plus en détail

Eclairage LED dynamique pour les zones résidentielles

Eclairage LED dynamique pour les zones résidentielles Eclairage LED dynamique pour les zones résidentielles Projet «ProKilowatt» Yverdon-les-Bains 31 octobre 2013 Agenda «En toute sécurité la lumière, là où il le faut, quand il le faut!» Intuition de départ

Plus en détail

Les SIG et le développement durable de l eau et de l assainissement. l dans les villes

Les SIG et le développement durable de l eau et de l assainissement. l dans les villes Les SIG et le développement durable de l eau et de l assainissement l dans les villes Jean-Lucien Seligmann Int l utilities GIS consultant jlseligmann@cegetel.net 115 Rue Brancas - 92310 Sevres France

Plus en détail

L éclairage public, VERS UN ECLAIRAGE JUSTE

L éclairage public, VERS UN ECLAIRAGE JUSTE GUIDE L éclairage public, VERS UN ECLAIRAGE JUSTE Photographie Rodolphe Robelin - Ville de Parthenay - «Jardin d inspiration médiévale» Vue satellite nocturne de l Europe Année 2011 Syndicat Mixte d Action

Plus en détail

AFFIRMER. votre identité lumière

AFFIRMER. votre identité lumière AFFIRMER votre identité lumière L éclairage public contribue à la qualité du cadre de vie. Il a pour objectifs d améliorer la visibilité, la sécurité des biens et des personnes ainsi que la mise en valeur

Plus en détail

18/04/13 ECO-TERRITORIALES.

18/04/13 ECO-TERRITORIALES. 18/04/13 ECO-TERRITORIALES. Utilisation Rationnelle des Energies LORIENT-AGGLOMERATION LAURENT LE DEVEDEC RESPONSABLE ENERGIES 1 Unité énergies : Le périmètre, les enjeux, Positionnement, organisation,

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL REUNION DU 27/01/2014

CONSEIL MUNICIPAL REUNION DU 27/01/2014 CONSEIL MUNICIPAL REUNION DU 27/01/2014 Date de convocation : 17/01/2014 Date d affichage : 17/01/2014 L an deux mille quatorze, le vingt-sept janvier à dix neuf heures, le Conseil Municipal légalement

Plus en détail

Extrait du Registre des délibérations du Conseil Municipal de la Commune de BELLÊME. Séance du 21 Septembre 2015

Extrait du Registre des délibérations du Conseil Municipal de la Commune de BELLÊME. Séance du 21 Septembre 2015 Extrait du Registre des délibérations du Conseil Municipal de la Commune de BELLÊME Séance du 21 Septembre 2015 Date de la convocation 14/09/2015 Date d'affichage 14/09/2015 Nombre de membres En exercice

Plus en détail

L expérience de plusieurs communes wallonnes

L expérience de plusieurs communes wallonnes Workshop Eclairage public Alliance Climat Luxembourg Beckerich, 25 février 2010 Eclairage adapté, éclairage économe L expérience de plusieurs communes wallonnes Marianne DUQUESNE, Conseiller Cellule Energie

Plus en détail

Polititques énergétiques locales : Consommer, produire, gérer, g. Les compétences optionnelles «Energies» - SIEL 42

Polititques énergétiques locales : Consommer, produire, gérer, g. Les compétences optionnelles «Energies» - SIEL 42 jeudi 30 avril 2009 Polititques énergétiques locales : Consommer, produire, gérer, g inciter Les compétences optionnelles «Energies» - SIEL 42 Philippe DURIEU DGA durieu@siel42.fr Gérard SAVATIER Responsable

Plus en détail