Présente SPECTACLE TOUT PUBLIC. bébéboc. 1h15 COMÉDIE D ANTICIPATION. sur la relation Femme-Homme, la parentalité du futur et le transhumanisme

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présente SPECTACLE TOUT PUBLIC. bébéboc. 1h15 COMÉDIE D ANTICIPATION. sur la relation Femme-Homme, la parentalité du futur et le transhumanisme"

Transcription

1 Présente SPECTACLE bébéboc COMÉDIE D ANTICIPATION TOUT PUBLIC 1h15 sur la relation Femme-Homme, la parentalité du futur et le transhumanisme

2 I. Le spectacle Synopsis Dans un futur éloigné, une cinquantenaire, Julie Destroop, décide en tout dernier recours de faire appel aux techniques les plus pointues en matière de procréation artificielle pour mettre au monde un enfant qu elle désire depuis son plus jeune âge. Malgré l opposition farouche de son compagnon Romain Louvier, qui lui, aspire à une retraite agréable et bien méritée, elle contacte une société secrète dont le nouveau programme consiste à faire naître des bébés grâce à une machine placée au domicile des «parents». Le couple va accueillir le premier utérus artificiel

3 Propos Comédie d anticipation sur l égalité femme-homme et sur la parentalité de demain, Bébéboc interroge de manière provocante et sur le ton de la comédie, les possibles de la relation Femme-Homme et la perspective de l utérus artificiel. Il pose tout d abord la question de la nécéssité de réaliser ses rêves. Le spectacle s ouvre en effet sur le desarroi de Julie, sexagénaire n ayant jamais connu le bonheur de devenir maman. Elle pense que si elle ne met pas tout en œuvre pour concrétiser son rêve, elle court le risque de terminer sa vie dans la frustration et le désenchantement. On peut en effet affirmer que sans l obstination à rendre réels certains de nos rêves même parfois les plus insensés, et sans l acharnement scientifique à vouloir dépasser nos limites face à l univers, l être humain serait resté vivre dans une caverne et nous n aurions sans doute jamais marché sur la Lune! La communauté scientifique est aujourd hui dans la possibilité de faire se reconstituer des cellules, ce qui laisse entrevoir des guérisons de maladies graves, et envisager que l être humain puisse vivre plus longtemps, et en bien meilleure santé. De là à créer un utérus artificiel, il n y a qu un pas Résolument décidée à lutter contre l apparente fatalité dictée par mère nature, Julie contacte alors une société secrète, dont le nouveau programme consiste à faire naître des enfants d une nouvelle espèce génétiquement modifiée, grâce à un utérus artificiel installé dans l appartement des couples engagés! Romain devra donc faire un choix douloureux entre sa retraite ardemment désirée et l accompagnement de Julie dans son rêve. Le couple sera amené à connaître une véritable révolution dans laquelle seront remises en questions beaucoup d idées reçues sur la relation entre la femme et l homme. Né d une réflexion profonde sur l hégémonie des valeurs masculines toujours bien présentes dans notre société et sur la thèse féministe selon laquelle les femmes et les hommes seront à égalité lorsque les femmes ne porteront plus les bébés, Bébéboc nous amène en effet à nous questionner à ce sujet: l utérus artificiel achèvera-t-il la libération sociale des femmes en les rendant égales aux hommes devant les contraintes physiologiques inhérentes à la procréation? qu adviendrat-il des rôles et des missions de chacun conventionnellement distribués, et plus particulièrement de la relation entre la femme et l homme? l égalité ne serait-elle pas finalement d être libre de rêver?

4 Ce spectacle ouvre également le débat sur d autres problématiques essentielles : qu adviendra-t-il de l espèce humaine et du devenir des enfants qui naissent de cette façon? cette technologie nouvelle ne nous confronterait-elle pas à encore plus d artificialité? ne donnera-t-elle pas naissance à des êtres androgynes, en totale régénérescence, recyclables, plus performants, tendant à devenir immortels? qu en sera-t-il de la parentalité et des rapports futurs entre les générations? à qui appartiendront ces bébés et qui aura la priorité sur leur éducation? Face à tous ces possibles, tous ces rêves à quasi portée de main, quels sont nos choix, nos responsabilitées, dans nos sociétés actuelles, basées sur le profit, la consommation immédiate, la séduction et le jetable, de rester maître de nos vies, de notre librearbitre, de notre réflexion? Le futur apporte en effet son lot de nouvelles possibilités, mais également son lot de nouvelles responsabilités...

5 Mise en scène Bébéboc est une comédie à la fois provocante et pleine d humour, avec un texte percutant sur un propos d avenir, mis en valeur par des apparitions de formes mappées sur le décor et par une création musicale originale. La scénographie, sorte d «espace-ventre» en forme de bulle, où sont projettés des images et des vidéos évoluants au fil du spectacle (technique du mapping), dépeind tantot l intérieur de l appartement du couple, tantot l évolution de l utérus artificiel... L espace vie devient espace ventre, puis espace de communication et de surveillance par la société secrète. Dans cet univers, le spectateur est comme placé dans un cocon, retrouvant les sensations enfouies en chacun de nous. Dans l appartement ainsi suggéré de Romain et Julie, chaque objet utile à leur vie, apparaît et disparaît, comme par magie, évoquant ainsi un espace-temps où tout serait devenu jetable et recyclable. Des vêtements plastifiés, légers et lumineux, permettent de raconter un monde de demain préoccupé par la technologie, le pratique, le minimalisme, l infiniment petit, le facilement consommable... Des sons, musiques diverses et bruitages spéciaux évoquent également un espace-temps où tout serait devenu virtuel, commandé par des signaux lumineux, des sons ou des gestes. la simplicité de l écriture et des décors cependant, est un moyen d imposer un réalisme nécessaire, car Bébéboc traite d un sujet non pas de science-fiction mais bien d une réalité future qui, au fil du temps, deviendra vraisemblablement la nôtre. C est un spectacle poétique, drôle et captivant qui nous amène à réfléchir sur les questions essentielles de l humanité.

6 Distribution INTERPRETES Julie Destroop Catherine Gosse Romain Louvier Roland Depauw Textes Roland Depauw Direction d acteurs Patricia Pekmezian Musique et chant Igor Bouin Design sonore Alexandre Cramoisy (alb) Vidéo Hervé Dumont, Adeline Kirtz (Lyne.k) Chorégraphie Aude Berlin Construction Patrick Laby Costumes Colette Gru Technique François Cordonnier

7 II. la compagnie Compagnie professionnelle de spectacles vivants, la Femme et l Homme debout a été créée en 2005 en région lilloise, sous l impulsion de Catherine Gosse. Elle a pour objectif la création de spectacles et la promotion d activités artistiques et culturelles à destination de tous les publics. Depuis ses origines, la compagnie a développé ses activités au travers de deux axes forts : la CREATION DE SPECTACLES (comédies musicales, œuvres théâtrales, concerts chanson française et chant lyrique, concerts-lecture) et l ANIMATION D ATELIERS (ateliers de pratique artistique, formations, groupes de parole). Au travers de l ensemble de ses activités, la prise en compte de l HUMAIN est le véritable moteur de la compagnie. L idée qui sous-tend son projet global est la place centrale de la personne dans son environnement et dans la société. Il s agit ici d utiliser les moyens d expression artistique pour aider dans la mesure du possible le public touché à s épanouir et à s interroger sur le monde qui l entoure. Les spectacles et ateliers de la compagnie sont ainsi toujours développés autour des thématiques clés que sont la CITOYENNETE (égalité femme-homme, respect des autres et des différences), la SANTE (alimentation, maladie, addiction), l EDUCATION (parentalité, formation), le BIEN-ÊTRE et le RELATIONNEL (estime de soi, communication, vivre ensemble)... Les ateliers de pratique artistique sont eux développés avec des collectivités et des structures socio-éducatives, sanitaires et sociales (Politiques de la ville, centres sociaux, hôpitaux, écoles...). Par le biais des techniques théâtrales et artistiques, ces ateliers ont pour but de résoudre certaines problématiques et de favoriser l estime de soi des publics qui y participent. Ils donnent le plus souvent naissance à la création de représentations publiques, et plus particulièrement de pièces de «Théâtre Forum Interactif», forme de théâtre participative permettant au participant de trouver par eux-mêmes les clés pour résoudre leurs problématiques. Depuis les années 2000, la compagnie compte plus de 27 ateliers de pratique artistique à son actif, et plus de 80 restitutions d ateliers sous forme de spectacles de théâtre amateurs. L atelier «Estime de soi» de la ville de Seclin a d ailleurs été sélectionné par l Union Européenne pour servir d exemple en matière d innovation dans le travail social. La compagnie a également développé depuis 2008 une dizaine de formations professionnelles avec notamment le COREPS, ECLAT-GRAA et l ANPAA. Elle a récemment mis en place une «formation aux compétences psychosociales et à la communication bienveillante» à destination des professionnels de l Education Nationale et du secteur sanitaire et social.

8 la COMPAGNIE LA femme et l homme debout Compagnie la Femme et l Homme Debout 3 rue Rousseau Villeneuve d Ascq / Chargée de production : Marie Laby / Chargée de communication : Juliette Magen /

Résidence Ateliers Programme de recherche «Les Inclassables» Un regard numérique sur Montréal. Avant Projet

Résidence Ateliers Programme de recherche «Les Inclassables» Un regard numérique sur Montréal. Avant Projet Résidence Ateliers Programme de recherche «Les Inclassables» Un regard numérique sur Montréal Avant Projet - Projet un regard numérique sur la ville - Œuvre interactive multimédia Le projet est la réalisation

Plus en détail

COMPAGNIE LA femme et l homme debout

COMPAGNIE LA femme et l homme debout COMPAGNIE LA femme et l homme debout Qui sommes-nous? Compagnie professionnelle de spectacles vivants, la Femme et l Homme debout a été créée en 2005 en région lilloise. Elle a pour objectif la création

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

Projet culturel et artistique de l Adem Florida

Projet culturel et artistique de l Adem Florida Projet culturel et artistique de l Adem Florida L Adem/ Florida a défendu et mis en œuvre depuis 1999, un projet culturel et artistique validé par l assemblée générale extraordinaire de l Adem du 05 février

Plus en détail

APPEL D IDÉES ÉDITION 2012-2013

APPEL D IDÉES ÉDITION 2012-2013 1 APPEL D IDÉES ÉDITION 2012-2013 PRÉAMBULE Les festivités de QuébecAdabra! sont très populaires. En effet, en 2011, plus de 163 000 personnes ont pris part à la fête, dont 31% de visiteurs, et l événement

Plus en détail

Mesdames et Messieurs les directrices et directeurs d écoles maternelles,

Mesdames et Messieurs les directrices et directeurs d écoles maternelles, 28 novembre 2011 Semaines culturelles de la Petite Enfance Mesdames les directrices de crèches, Mesdames et Messieurs les directrices et directeurs d écoles maternelles, Mesdames et Messieurs les encadrants,

Plus en détail

Pantin Pantine. Compagnie Théâtre Buissonnier. spectacle musical d après l oeuvre d Allain Leprest et Romain Didier

Pantin Pantine. Compagnie Théâtre Buissonnier. spectacle musical d après l oeuvre d Allain Leprest et Romain Didier Pantin Pantine Compagnie Théâtre Buissonnier spectacle musical d après l oeuvre d Allain Leprest et Romain Didier Envisager une oeuvre comme une matière à jouer et à pétrir, comme un territoire sur lequel

Plus en détail

Lors de la visite, la classe est partagée en deux groupes et travaille sur la même thématique. Chaque groupe est pris en charge par un animateur.

Lors de la visite, la classe est partagée en deux groupes et travaille sur la même thématique. Chaque groupe est pris en charge par un animateur. CyCle 2 ProPosition de déroulé de visite (1 h 30) Lors de la visite, la classe est partagée en deux groupes et travaille sur la même thématique. Chaque groupe est pris en charge par un animateur. Nous

Plus en détail

La place des Terreaux est là, éclaboussée de lumière et de l eau de la Fontaine, enténébrée car les lumières de la ville sont chiches, balayée par un

La place des Terreaux est là, éclaboussée de lumière et de l eau de la Fontaine, enténébrée car les lumières de la ville sont chiches, balayée par un La place des Terreaux est là, éclaboussée de lumière et de l eau de la Fontaine, enténébrée car les lumières de la ville sont chiches, balayée par un vent glacial, parcourue en tous sens par des vélo v,

Plus en détail

EVALUATION DU SEMINAIRE 17 NOVEMBRE 2009

EVALUATION DU SEMINAIRE 17 NOVEMBRE 2009 POLE DE COMPETENCES EN EDUCATION ET PROMOTION DE LA SANTE REGION BRETAGNE AIDES Délégation Grand-Ouest ANPAA Bretagne - Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie CIRDD Bretagne

Plus en détail

LES WEEK- ENDS DÉCOUVERTES PHOTOGRAPHIQUES

LES WEEK- ENDS DÉCOUVERTES PHOTOGRAPHIQUES LES WEEK- ENDS DÉCOUVERTES PHOTOGRAPHIQUES LES STAGES PHOTO DES RENCONTRES D ARLES LES STAGES DE DÉCOUVERTES PHOTOGRAPHIQUES des Rencontres d Arles proposent aux photographes amateurs comme aux simples

Plus en détail

Organisation du stage

Organisation du stage Organisation du stage pratique des étudiants de seconde année du cfmi de lille3 Note à l attention des enseignants accueillant un stagiaire de seconde année et aux CPEM Tout au long de leur cursus au CFMI,

Plus en détail

LE CIRQUE DU BOUT DU MONDE LES ARTS DU CIRQUE

LE CIRQUE DU BOUT DU MONDE LES ARTS DU CIRQUE PROJET PEDAGOGIQUE LE CIRQUE DU BOUT DU MONDE Créée en 1996, l école du Cirque du Bout du Monde située dans le quartier de Moulins à Lille, développe la pratique des Arts du Cirque. A travers des stages

Plus en détail

La stratégie de la relation client

La stratégie de la relation client La stratégie de la relation client Auteur(s) Ingénieur ESIM et MBA, spécialiste du CRM en France et chez Ernst&Young Conseil MBA, spécialiste de l application de nouvelles technologies au marketing. Directeur

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

I ORGANISATEUR I I PANORAMA DES ESPACES I

I ORGANISATEUR I I PANORAMA DES ESPACES I I ORGANISATEUR I La (association Loi 1901) est l organisation régionale représentante des entreprises, des fédérations et des syndicats d employeurs de l Économie Sociale et Solidaire (ESS) en Rhône-Alpes.

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Le 19 novembre 2015, le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) piloté par le ministère, outil de financement d actions de formation

Plus en détail

Projet d ouverture d un atelier de formation à la musique assistée par ordinateur (MAO) à l école de musique

Projet d ouverture d un atelier de formation à la musique assistée par ordinateur (MAO) à l école de musique Projet d ouverture d un atelier de formation à la musique assistée par ordinateur (MAO) à l école de musique 1- La Musique Assistée par Ordinateur (MAO), ses développements et sa place dans la musique

Plus en détail

Préface de la première édition

Préface de la première édition Préface de la première édition AU détour d une phrase ou d un mot, un livre choisi sait toujours vous apporter ce que vous attendez, ici et maintenant. La lecture de ce livre n est pas linéaire, elle s

Plus en détail

Gilles Huguet. Réunion de familles. Publibook

Gilles Huguet. Réunion de familles. Publibook Gilles Huguet Réunion de familles Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et

Plus en détail

Qui sommes-nous? Deux médiatrices artistiques

Qui sommes-nous? Deux médiatrices artistiques Qui sommes-nous? Deux médiatrices artistiques Corinne Mathieu et Béatrice Pedraza alliant pratiques artistiques et expériences dans les domaines du médico-social, de la formation et de l insertion depuis

Plus en détail

Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!»

Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!» Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!» L équipe pédagogique et artistique de la Compagnie Gazelle missionnée en milieu scolaire pour

Plus en détail

COLLECTIF D ARTISTES LA SOPHISTE. Arts Numériques & espace public Type du projet: Installation interactive et numérique

COLLECTIF D ARTISTES LA SOPHISTE. Arts Numériques & espace public Type du projet: Installation interactive et numérique COLLECTIF D ARTISTES LA SOPHISTE Arts Numériques & espace public Type du projet: Installation interactive et numérique LES PROFILS Amandine Bellebon, porteuse du projet, se trouve actuellement en service

Plus en détail

LES CENTRES DE JEUNES ET DE SÉJOURS DU FESTIVAL D AVIGNON

LES CENTRES DE JEUNES ET DE SÉJOURS DU FESTIVAL D AVIGNON LES CENTRES DE JEUNES ET DE SÉJOURS DU FESTIVAL D AVIGNON QUI SOMMES-NOUS? CDJSFA (Centres de Jeunes et de Séjours du Festival d Avignon) est une association loi 1901, créée en 1959 qui a pour objet de

Plus en détail

ACCUEIL DE LOISIRS DU MERCREDI PROJET PEDAGOGIQUE

ACCUEIL DE LOISIRS DU MERCREDI PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL DE LOISIRS DU MERCREDI PROJET PEDAGOGIQUE CONTACT : Lisa AGOSTINI lisaagostini@mjcjeanmace.fr - 07.61.08.68.04 MJC Jean Macé 38 rue Camille ROY 69007 LYON 1 La Maison des Jeunes et de la Culture

Plus en détail

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant La présence artistique en Ile-de-France est constituée par la présence régulière et perceptible au sein des lieux du spectacle vivant,

Plus en détail

Appel à projets de l AFSSU pour 2011

Appel à projets de l AFSSU pour 2011 Appel à projets de l AFSSU pour 2011 Titre «Au théâtre de la citoyenneté, il fait bon vivre» Auteurs 1. Référent contact Responsable du projet: Mmes Cécile Leveugle, Aude Deneuville, Ghislaine Lubaska.

Plus en détail

juillet 2012 PARTENARIATS

juillet 2012 PARTENARIATS Newsletter juillet 2012 SOMMAIRE SÉLECTION DE PROJETS Comité d orientation : comment fonctionne-t-il? Quatre nouveaux projets retenus pour 2012. PARTENARIATS Energie Jeunes : première Convention annuelle.

Plus en détail

SCAPIN DOUBLE DE MOLIERE? Delphine Meresse, collège Pierre et Marie Curie LIEVIN, académie de Lille

SCAPIN DOUBLE DE MOLIERE? Delphine Meresse, collège Pierre et Marie Curie LIEVIN, académie de Lille SCAPIN DOUBLE DE MOLIERE? Delphine Meresse, collège Pierre et Marie Curie LIEVIN, académie de Lille Niveaux et entrées du programme Numérique et projet d enseignement Supports exploités Objectifs littéraires

Plus en détail

La communication. Conférence de Bénédicte Lucereau sur la communication homme-femme

La communication. Conférence de Bénédicte Lucereau sur la communication homme-femme La communication Conférence de Bénédicte Lucereau sur la communication homme-femme Bénédicte Lucereau est conseillère conjugale, elle-même mariée depuis 33 ans avec sept enfants et sept petits-enfants.

Plus en détail

Premier bilan des groupes «marionnettes» et «montage vidéo»

Premier bilan des groupes «marionnettes» et «montage vidéo» Premier bilan des groupes «marionnettes» et «montage vidéo» L hôpital de jour pour adolescents de l ASM13 accueille pour des soins de longue durée des patients ayant tous présenté des troubles psychiques

Plus en détail

La mort d un enfant, c est la perte de l avenir et la perte du passé, d une ancienne vie. C est la rupture, la déchirure presque physique.

La mort d un enfant, c est la perte de l avenir et la perte du passé, d une ancienne vie. C est la rupture, la déchirure presque physique. «La mort de mon Enfant, le courage du deuil au Quotidien» Soirée débat, mardi 05 février 2013, à l Hôtel de Ville. Animée par Mme Katy BONNARD, En partenariat avec l Association Jonathan Pierres Vivantes.

Plus en détail

La Fabrique Opéra Rennes Bretagne présente. La Flûte Enchantée. W.A. Mozart

La Fabrique Opéra Rennes Bretagne présente. La Flûte Enchantée. W.A. Mozart La Fabrique Opéra Rennes Bretagne présente La Flûte Enchantée W.A. Mozart Monter un opéra en associant les élèves de l enseignement technique et professionnel et le présenter dans une grande salle populaire

Plus en détail

La Nature du coaching

La Nature du coaching ENJEUX ET FONCTIONS DE LA SUPERVISION EN COACHING 1. INTRODUCTION Le coaching connaît un développement croissant dans l entreprise. Ceci a notamment comme conséquence, une «arrivée» massive de nombreux

Plus en détail

QUATRIEME SESSION DU COMITE DE PILOTAGE (Yaoundé, Palais des Congrès, 30 juillet 2015) DISCOURS D OUVERTURE DE S.E.M. Emmanuel NGANOU DJOUMESSI

QUATRIEME SESSION DU COMITE DE PILOTAGE (Yaoundé, Palais des Congrès, 30 juillet 2015) DISCOURS D OUVERTURE DE S.E.M. Emmanuel NGANOU DJOUMESSI COOPERATION CAMEROUN UNION EUROPEENNE PROGRAMME D APPUI A LA SOCIETE CIVILE (PASC) QUATRIEME SESSION DU COMITE DE PILOTAGE (Yaoundé, Palais des Congrès, 30 juillet 2015) DISCOURS D OUVERTURE DE S.E.M.

Plus en détail

Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées»

Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées» Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées» Terre de curiosité et d'ouverture, la Lorraine propose au plus grand nombre une offre culturelle de qualité et encourage les expériences

Plus en détail

CUT YOUR BOAT 2015/2016 BATOFAR (Paris) IBOAT (Bordeaux) RAZZLE (Lyon) CONCOURS VIDEO

CUT YOUR BOAT 2015/2016 BATOFAR (Paris) IBOAT (Bordeaux) RAZZLE (Lyon) CONCOURS VIDEO CUT YOUR BOAT 2015/2016 BATOFAR (Paris) IBOAT (Bordeaux) RAZZLE (Lyon) CONCOURS VIDEO Le Batofar Paris, l Iboat Bordeaux et le Razzle Lyon présentent la 3 e édition de CUT YOUR BOAT, un concours pour vidéastes

Plus en détail

Salon Professionnel International de la Puériculture. 30-31 août & 1 er septembre 2014 Parc Floral de Paris DOSSIER. babycoolparis.

Salon Professionnel International de la Puériculture. 30-31 août & 1 er septembre 2014 Parc Floral de Paris DOSSIER. babycoolparis. Salon Professionnel International de la Puériculture 30-31 août & 1 er septembre 2014 Parc Floral de Paris DOSSIER de PRESSE babycoolparis.com Edito 2013, un tournant pour Babycool Paris! L année 2013

Plus en détail

Projet culturel amplepuisien 2014-2020

Projet culturel amplepuisien 2014-2020 Projet culturel amplepuisien 2014-2020 «La culture, dans son sens large, est considérée comme l ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une

Plus en détail

Compagnie Théâtre du Rond Point

Compagnie Théâtre du Rond Point Compagnie Théâtre du Rond Point UN THEATRE MILITANT L'Art, et le Théâtre en particulier, sont, et seront toujours, les forces qui permettent de penser la singularité qui touche l'universel, la contradiction

Plus en détail

mouvement, mais il constitue aussi un outil pédagogique privilégié, qui, de manière transversale, contribue à la mise en œuvre des priorités

mouvement, mais il constitue aussi un outil pédagogique privilégié, qui, de manière transversale, contribue à la mise en œuvre des priorités Le numérique, permet de mettre en phase l École avec un monde en perpétuel mouvement, mais il constitue aussi un outil pédagogique privilégié, qui, de manière transversale, contribue à la mise en œuvre

Plus en détail

D SSIER ANIMATION SEPTEMBRE 2012

D SSIER ANIMATION SEPTEMBRE 2012 D SSIER ANIMATION SEPTEMBRE 2012 L ANIMATION : L ATOUT CŒUR DE KORIAN Le temps où l animation dans les maisons de retraite était uniquement occupationnelle est bel et bien révolu. En faisant de l animation

Plus en détail

Activités extrascolaires afin de renforcer les motivations dans l apprentissage du et en français

Activités extrascolaires afin de renforcer les motivations dans l apprentissage du et en français Résumé: Activités extrascolaires afin de renforcer les motivations dans l apprentissage du et en français DA G Thi Thanh Thuy Département de langue et de civilisation françaises École supérieure de langues

Plus en détail

Un piano dans chaque école

Un piano dans chaque école Notre idée : dans chaque école, mettre à disposition des enfants un vrai piano, en accès libre. BUDGET PARTICIPATIF 2015 Un piano dans chaque école Description du projet Pour un enfant, avant d être un

Plus en détail

Résidences étudiantes

Résidences étudiantes SEMINAIRE DE SENSIBILISATION Résidences étudiantes Publié le 15/06/2015 Page 2 6 Introduction Comment gérer les activités festives dans nos résidences? Comment gérer les nuisances autour? Quelles solutions

Plus en détail

Fonds de dotation de L école du Jeu. Le théâtre comme Art de la confiance

Fonds de dotation de L école du Jeu. Le théâtre comme Art de la confiance Fonds de dotation de L école du Jeu Le théâtre comme Art de la confiance 1 «La puissance d action doit toujours l emporter sur la force de résistance» Sénèque «Le théâtre a cela de pertinent qu il permet

Plus en détail

Le mercredi 2 avril 2014, L afev Auvergne a fêté ses. 20 ans à la coopérative de mai.

Le mercredi 2 avril 2014, L afev Auvergne a fêté ses. 20 ans à la coopérative de mai. Le mercredi 2 avril 2014, L afev Auvergne a fêté ses plus de 250 étudiants ont fêté avec nous les 20 ans de l association! 20 ans à la coopérative de mai. 200 personnes nous ont accompagnés au cours de

Plus en détail

Nos Yeux Grands ouverts 2011

Nos Yeux Grands ouverts 2011 L association présente Dossier de Candidature Edition 2011 Nos Yeux Grands ouverts 2011 Nous vous donnons rendez-vous pour la troisième édition du Festival Nos Yeux Grands Ouverts le jeudi 31 mars 2011

Plus en détail

POPMIND 2014 : http://www.pop- mind.eu/index.php/fr/

POPMIND 2014 : http://www.pop- mind.eu/index.php/fr/ Plus que jamais, en ce terrible début d année 2015, nous apparaît la nécessité de partager nos valeurs, de les questionner à l aulne de nos métiers, de ce que représente le fait d être aujourd hui un professionnel

Plus en détail

Contribution URIOPSS Rhône-Alpes

Contribution URIOPSS Rhône-Alpes p. 1 États généraux du travail social Assisses Rhône-Alpes Auvergne Contribution URIOPSS Rhône-Alpes Présentation de l Uriopss Rhône-Alpes. Depuis 1948, l URIOPSS (Union régionale interfédérale des œuvres

Plus en détail

Téléphonie mobile : le gouvernement contre le consommateur

Téléphonie mobile : le gouvernement contre le consommateur Téléphonie mobile : le gouvernement contre le consommateur par Bruno LUNDI Le gouvernement est en passe de renoncer à ouvrir une quatrième licence de téléphonie mobile de troisième génération en France.

Plus en détail

GUIDE D ACCUEIL DU MUSICIEN

GUIDE D ACCUEIL DU MUSICIEN GUIDE D ACCUEIL DU MUSICIEN *** Maintenant, devant la loge du concierge *** "Ah, bonjour! C'est vous le nouveau, hein? Mais rentrez, faites pas le timide hein... J'ai encore mangé personne! Alors, content

Plus en détail

Forum Africain sur la protection des données personnelles FA/PDP Dakar 2015 DISCOURS D OUVERTURE DU PRESIDENT DE LA CDP

Forum Africain sur la protection des données personnelles FA/PDP Dakar 2015 DISCOURS D OUVERTURE DU PRESIDENT DE LA CDP Forum Africain sur la protection des données personnelles FA/PDP Dakar 2015 DISCOURS D OUVERTURE DU PRESIDENT DE LA CDP Monsieur le Directeur de Cabinet du Ministère des Postes et des Télécommunications,

Plus en détail

Un appui d expert. Pour une GPEC au service des salariés

Un appui d expert. Pour une GPEC au service des salariés Un appui d expert Pour une GPEC au service des salariés 1 La GPEC au service des salariés anticipation et prévention des risques sociaux Anticipation et prévention pour éviter les ruptures de parcours

Plus en détail

Composition du dossier de candidature

Composition du dossier de candidature Composition du dossier de candidature Intitulé de l action : Prévention de la fragilité chez les personnes de + de 65 ans Catégorie : Audiovisuelle Date de réalisation/création : Aout 2015 Résumé : A travers

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Contacts : Ville/CCAS de Besançon REUNICA Contact Délégation Sociale Réunica Besançon :

DOSSIER DE PRESSE Contacts : Ville/CCAS de Besançon REUNICA Contact Délégation Sociale Réunica Besançon : DOSSIER DE PRESSE Convention de partenariat CCAS/Ville de Besançon /REUNICA Contacts : Ville/CCAS de Besançon Danielle DARD Première Adjointe chargée de la Solidarité Tél. 03 81 41 56 80 Contact presse

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 28 OCTOBRE 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

Comprendre et construire les groupes. Auteure : Chantal Leclerc Éditions : Les Presses de l Université Laval, 1999

Comprendre et construire les groupes. Auteure : Chantal Leclerc Éditions : Les Presses de l Université Laval, 1999 RECENSIONS Comprendre et construire les groupes Auteure : Chantal Leclerc Éditions : Les Presses de l Université Laval, 1999 En commençant à rédiger ce commentaire, je me suis rappelé une réflexion d un

Plus en détail

Le collectif jeune cinéma : un acteur de la vie du cinéma expérimental et. différent

Le collectif jeune cinéma : un acteur de la vie du cinéma expérimental et. différent Emmanuelle Corson Janvier 2007 Année universitaire 2006/2007 Le collectif jeune cinéma : un acteur de la vie du cinéma expérimental et différent Cours de Production et diffusion audiovisuelle et cinématographique

Plus en détail

CHARTE des «AMIS d ACCOMPAGNER» «Ensemble, pas à pas»

CHARTE des «AMIS d ACCOMPAGNER» «Ensemble, pas à pas» CHARTE des «AMIS d ACCOMPAGNER» «Ensemble, pas à pas» Les valeurs Depuis sa fondation en 2001, l Action de l aisbl Accompagner, et celle de l asbl «Les Amis d Accompagner» qui lui a succédé sur le terrain,

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3613 Convention collective nationale IDCC : 7017. PERSONNEL DES PARCS ET JARDINS ZOOLOGIQUES PRIVÉS ACCORD

Plus en détail

Thème 2. Les métamorphoses des politiques de Protection sociale

Thème 2. Les métamorphoses des politiques de Protection sociale Thème 2 Les métamorphoses des politiques de Protection sociale 1 Les métamorphoses de l Assurance maladie Entretien avec Frédéric Van Roekeghem Directeur général de la CNAMTS Interview réalisée le 29 novembre

Plus en détail

Compte rendu de l Assemblée des partenaires du 27 février 2013

Compte rendu de l Assemblée des partenaires du 27 février 2013 Compte rendu de l Assemblée des partenaires du 27 février 2013 L Assemblée des partenaires du 27 février 2014 donnait suite à celle du 5 décembre réunissant plusieurs acteurs du milieu pour travailler

Plus en détail

Mode éthique et métissée

Mode éthique et métissée Mode éthique et métissée Dossier de presse 2010 Sommaire Saramani p 3 Les collections p 4 Pour une mode éthique p 5 La petite histoire... p 7 Infos pratiques p 8 2 Saramani D inspiration dakaroise Fruit

Plus en détail

Dossier de presse WEB SÉRIE LUCAS ET LÉA, LE COURS DE LA VIE. Education affective et sexuelle 7-11 ans. Contact presse Aude Ducros

Dossier de presse WEB SÉRIE LUCAS ET LÉA, LE COURS DE LA VIE. Education affective et sexuelle 7-11 ans. Contact presse Aude Ducros WEB SÉRIE LUCAS ET LÉA, LE COURS DE LA VIE Education affective et sexuelle 7-11 ans En partenariat avec Contact presse Aude Ducros a.ducros@afc-france.org 01 48 78 81 08 Lucas et Léa, le cours de la vie

Plus en détail

Atelier lecture d affiches de films - 1H30

Atelier lecture d affiches de films - 1H30 Atelier lecture d affiches de films - 1H30 I) Quelques principes généraux sur la lecture d affiches Pourquoi lire des affiches de cinéma à l école? 1) Dans le cadre du dispositif «école et cinéma» dans

Plus en détail

ÉVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES CONFÉRENCE

ÉVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES CONFÉRENCE DOSSIER DE PRESSE ÉVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES CONFÉRENCE Vendredi 14 février 2014 NEVERS Aline DEVILLERS 03 86 60 58 50 - aline.devillers@cg58.fr Damien TRESCARTES 03 86 60 68 16 damien.trescartes@cg58.fr

Plus en détail

JEUNES ADDICTIONS, UN AUTRE REGARD

JEUNES ADDICTIONS, UN AUTRE REGARD JEUNES ADDICTIONS, UN AUTRE REGARD Association Régionale des Missions Locales Nord-Pas de Calais Lille, le 21 novembre 2013 Un projet régional autour des addictions, pourquoi? Les référents santé : conseillers

Plus en détail

Opinion du CEATL sur le projet de rapport de Julia Reda concernant la mise en œuvre de la directive 2001/29/EC sur le droit d auteur

Opinion du CEATL sur le projet de rapport de Julia Reda concernant la mise en œuvre de la directive 2001/29/EC sur le droit d auteur Opinion du CEATL sur le projet de rapport de Julia Reda concernant la mise en œuvre de la directive 2001/29/EC sur le droit d auteur Bruxelles, le 6 mars 2015 Représentant 10 000 traducteurs littéraires

Plus en détail

EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone.

EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone. EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone. DOSSIER DE PRESSE Contact presse : 01 40 42 46 37 / service-de-presse@edf.fr EDF, ACTEUR ENGAGÉ DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Plus en détail

ATELIER D INTELLIGENCE COLLECTIVE Forum du 7 Juin 2014 à LILLE. Par Tao Carpentier, Benjamin Degroote et Véronique Péterlé

ATELIER D INTELLIGENCE COLLECTIVE Forum du 7 Juin 2014 à LILLE. Par Tao Carpentier, Benjamin Degroote et Véronique Péterlé ATELIER D INTELLIGENCE COLLECTIVE Forum du 7 Juin 2014 à LILLE Par Tao Carpentier, Benjamin Degroote et Véronique Péterlé Atelier de 2 heures «Construire ensemble...» Intention de l atelier : faire émerger

Plus en détail

«Souvent imité, jamais égalé»

«Souvent imité, jamais égalé» «Souvent imité, jamais égalé» DOSSIER DE PRESSE Franchise Pizza Manhattan Devenez franchisé du 1 er concept de pizzas À déguster sur place ou emporter!!! 1 - PRÉSENTATION Pizza Manhattan est un jeune réseau

Plus en détail

CHANT CHORAL. Division inférieure 1 er cycle 2 ème année

CHANT CHORAL. Division inférieure 1 er cycle 2 ème année Commission nationale des programmes de l enseignement musical CHANT CHORAL Division inférieure 1 er cycle 2 ème année Avril 2009 Introduction générale Curriculum du 1 er cycle Programme d études Evaluation

Plus en détail

Réalisation d un CLIP VIDEO : «L AMOUR AUTREMENT DIT»

Réalisation d un CLIP VIDEO : «L AMOUR AUTREMENT DIT» Réalisation d un CLIP VIDEO : «L AMOUR AUTREMENT DIT» AUTREM HANDI recherche dix personnes en situation de handicap qui voudraient participer à la réalisation du clip vidéo «l amour autrement dit», diffusé

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER L Association France Alzheimer est une association de familles créée par des familles et des professionnels du soin en 1985. A cette époque il n existe aucun traitement

Plus en détail

Les conseils généraux, acteurs des politiques de jeunesse. coordonné par Bernard Bier et Jean-Claude Richez

Les conseils généraux, acteurs des politiques de jeunesse. coordonné par Bernard Bier et Jean-Claude Richez 1 Les conseils généraux, acteurs des politiques de jeunesse coordonné par Bernard Bier et Jean-Claude Richez 2 AUTOUR DE QUELQUES ENJEUX DES POLITIQUES DE JEUNESSE MENEES PAR LES CONSEILS GENERAUX Les

Plus en détail

Le clown, la fleur et l'oiseau

Le clown, la fleur et l'oiseau Le clown, la fleur et l'oiseau DOSSIER de presse Mercredi 6 novembre à 14h30 Publics jeunes / Marionettes - A partir de 3 ans CONTACT PRESSE Sophie BAUER, administratice sophie.bauer@saintgermainenlaye.frlaye.fr

Plus en détail

Développement durable

Développement durable Développement durable le 27 novembre 09 > Programme U n g r a n d d é b a t L i l l e M é t r o p o l e C o m m u n a u t é u r b a i n e Développement durable le 27 novembre 2009 En mobilisant élus, experts,

Plus en détail

Dossier Pédagogique du Spectacle

Dossier Pédagogique du Spectacle Dossier Pédagogique du Spectacle Le Petit Collectionneur de Couleurs Spectacle jeune public dès 2 ans en Théâtre de Papier Un spectacle en Théâtre de Papier Un album paru aux Editions Bayard Jeunesse Un

Plus en détail

L ISF en période de crise, quand Impôt rime avec Solidarité

L ISF en période de crise, quand Impôt rime avec Solidarité L ISF en période de crise, quand Impôt rime avec Solidarité Contacts presse : Fondation de France Dorothée Vital Agence YESwecan Emilie Loubié T. 01 44 21 31 91 F. 01 44 21 87 30 T. 01 40 26 11 40 F. 01

Plus en détail

«Démarche participative & Méthodes de concertation» Annexe au guide d Accompagnement à l élaboration du PEDT. Préambule

«Démarche participative & Méthodes de concertation» Annexe au guide d Accompagnement à l élaboration du PEDT. Préambule «Démarche participative & Méthodes de concertation» Annexe au guide d Accompagnement à l élaboration du PEDT Préambule Ce document a été construit en complément du «Guide d accompagnement à l élaboration

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE AVRIL 2015

DOSSIER DE PRESSE AVRIL 2015 DOSSIER DE PRESSE AVRIL 2015 Gaarden propose des conseils, des services et des prestations de jardinage de qualité et garantis par une marque. De l entretien à la création de jardins. www.gaarden.fr SOMMAIRE

Plus en détail

Règlement du Printemps des Lycéens et des Apprentis Vendredi 22 mai 2015 - Halle de Martigues RÈGLEMENT

Règlement du Printemps des Lycéens et des Apprentis Vendredi 22 mai 2015 - Halle de Martigues RÈGLEMENT RÈGLEMENT Atelier des Jeunes Citoyens de la Méditerranée Photo Région / J. Cabanel. Le Printemps des Lycéens et des Apprentis ouvre ses inscriptions aux lycéens des établissements publics ou privés, professionnels

Plus en détail

Le Relais Culturel de Wissembourg et les spectacles jeune public

Le Relais Culturel de Wissembourg et les spectacles jeune public Le Relais Culturel de Wissembourg et les spectacles jeune public Un dossier réalisé par le Relais Culturel de Wissembourg pour préparer la venue au spectacle des jeunes spectateurs «Le théâtre pour enfants,

Plus en détail

Plaidoyer pour une éthique du «placement»

Plaidoyer pour une éthique du «placement» Plaidoyer pour une éthique du «placement» Pascal Poli Gériatre, Fondation Le Bon Sauveur d Alby (Albi), Groupe de réflexion «Éthique et Sociétés - Vieillesse et vulnérabilités», Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

Docteur Michel Legmann

Docteur Michel Legmann 1 Docteur Michel Legmann Président Mme Nora BERRA Secrétaire d Etat aux Aînés 55 rue Saint Dominique 75007 PARIS Nos références à rappeler sur tout échange de correspondance ML/FJ/np/Exercice professionnel

Plus en détail

Commentaires de la Banque Nationale

Commentaires de la Banque Nationale Commentaires de la Banque Nationale Livre blanc de l OCRCVM Modifications apportées aux règles concernant l obligation de mise à niveau des compétences et le versement direct de commissions Le 29 avril

Plus en détail

Constats pertinents au domaine de la petite enfance suite à une consultation auprès de parents au Canada (avril 2010)

Constats pertinents au domaine de la petite enfance suite à une consultation auprès de parents au Canada (avril 2010) L accueil et l accompagnement du parent dans les communautés francophones en contexte minoritaire : Constats pertinents au domaine de la petite enfance suite à une consultation auprès de parents au Canada

Plus en détail

Le vol des hirondelles. Création pour tout- petits

Le vol des hirondelles. Création pour tout- petits Le vol des hirondelles Création pour tout- petits Compagnie un château en Espagne Le vol des hirondelles de Céline Schnepf Spectacle visuel Création pour tout- petits à partir de 1 an Durée : 25 minutes

Plus en détail

Les Virades de l Espoir. Pour donner du souffle à la lutte contre la mucoviscidose

Les Virades de l Espoir. Pour donner du souffle à la lutte contre la mucoviscidose Les Virades de l Espoir Pour donner du souffle à la lutte contre la mucoviscidose GlaxoSmithKline Le Souffle de l engagement Acteur majeur de l industrie pharmaceutique mondiale, le laboratoire GlaxoSmithKline

Plus en détail

jeunesse cœur du Québec

jeunesse cœur du Québec P O L I T I Q U E Q U É B É C O I S E D E L A J E U N E S S E La jeunesse au cœur du Québec S O M M A I R E Le présent document a été réalisé par le Secrétariat à la jeunesse. 875, Grande Allée Est, bureau

Plus en détail

CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE

CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE Ce programme de formation prépare à l obtention du CP FFP (Certificat Professionnel de la Fédération de la Formation Professionnelle) de Tuteur d entreprise. INTITULÉ

Plus en détail

D'ETABLISSEMENT INTRODUCTION PRIORITES D'ACTION POUR LES 3 ANNEES A VENIR 1. LE RELATIONNEL 5 DOCUMENT 3

D'ETABLISSEMENT INTRODUCTION PRIORITES D'ACTION POUR LES 3 ANNEES A VENIR 1. LE RELATIONNEL 5 DOCUMENT 3 5 DOCUMENT 3 PROJET D'ETABLISSEMENT INTRODUCTION Le projet d établissement du Collège Sainte-Marie - 1 er degré - est écrit dans la lignée des projets éducatif et pédagogique. Il précise les objectifs

Plus en détail

Retour sur le Débat prospectif élargi

Retour sur le Débat prospectif élargi Retour sur le Débat prospectif élargi l évolution des lignes et des termes du débat Ivry sur Seine le 20 mars 2015 Avertissement : cette note est la production collective d un groupe de 7 personnes impliquées

Plus en détail

Ateliers Arts & Sens

Ateliers Arts & Sens Ateliers Arts & Sens Management favorisant la relation, le bien-être et l innovation Le Parcours Sensi Experience Management renforce l intelligence collective de l équipe des équipes Sensi Experience

Plus en détail

Création d un spectacle par des femmes éloignées de l emploi. Danse à tous les étages!

Création d un spectacle par des femmes éloignées de l emploi. Danse à tous les étages! Projet artistique et insertion Danse à tous les étages! RENNES (35) et BREST (29) Thème Création artistique et insertion professionnelle Action Création d un spectacle par des femmes éloignées de l emploi

Plus en détail

Argelès-Gazost. Les droits des seniors en débat

Argelès-Gazost. Les droits des seniors en débat Publié le 06/12/2011 09:45 J. G. Argelès-Gazost. Les droits des seniors en débat Une journée pour aider les aînés et les aidants, professionnels ou familiaux./ Photo archives JMM. L'Ehpad (Établissement

Plus en détail