«ENRAYER LA FUITE DE NOS CERVEAUX, C'EST POSSIBLE"

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«ENRAYER LA FUITE DE NOS CERVEAUX, C'EST POSSIBLE""

Transcription

1 Document Category: Interview in Capital Date: January, 2011 Author: Frédéric Béghin «ENRAYER LA FUITE DE NOS CERVEAUX, C'EST POSSIBLE" Interview de loanna Kohler, de la French-American Foundation Cette spécialiste des Etats-Unis a interrogé SO chercheurs français expatriés outreatlantique. Pour connaître leurs motivations et savoir comment les faire revenir. Capital: Pourquoi s'intéresser à la fuite des cerveaux français aux Etats-Unis? loanna Kohler: L expatriation des scientifiques français vers le principal pôle de la mobilité universitaire mondiale s'est fortement accélérée depuis le milieu des années Selon des statistiques américaines citées par Ahmed Tritah, économiste au Cepii, les ingénieurs, les chercheurs et les universitaires ont représente 27% des expatriés français vers les Etatsunis entre 1996 et Dans les années 1980, cette proportion était inférieure à 10%, comme chez nos voisins européens, où elle a bien moins augmente depuis. Autre symptôme: selon la National Science Foundation, 70% des Français partis décrocher un PhD, l'équivalent de notre doctorat, dans une université américaine envisagent de rester sur place. Ce ne sont que des intentions mais, dans cette étude, j'ai identifié 25 économistes français en poste dans les meilleures universités américaines et constaté en effet que 19 d'entre eux avaient obtenu leur PhD aux Etats-Unis. Capital: Votre étude se fonde sur une série d'entretiens avec des chercheurs expatriés. Pourquoi procéder ainsi? loanna Kohler: II n'existe pas de données statistiques sur la diaspora universitaire francaise. Paradoxalement, le ministère de l'enseignement supérieur et de la Recherche en sait plus sur les chercheurs étrangers présents en France que sur nos ressortissants expatriés! Il fallait donc procéder de façon qualitative. Recueillir ces témoignages permet de comprendre ce qui attire nos chercheurs dans les universités américaines, ce qui les dissuade de revenir en France et, par ailleurs, le regard qu'ils portent sur la réforme en cours de notre enseignement supérieur. C'est avec cette ambition comparative que l'institut Montaigne m'a confié ce travail. Capital: Qu'avez-vous appris après 80 entretiens? loanna Kohler: La France ne subit pas une fuite des cerveaux au sens strict, celle qui peut affecter un pays en développement dont toute l'élite part. Mais l'accélération de l'expatriation représente un coût économique certain car elle est particulièrement prononcée dans les sciences de la vie (biologie, recherche biomédicale), un domaine où les retombées économiques sont très concrètes : brevets, nouveaux médicaments, avancées dans le secteur de l'équipement médical.

2 Cela confirme les résultats d'une etude menée en 2007 par deux ingénieurs de l'ecole des mines, selon lesquels 40% des biologistes français les plus performants (au nombre de travaux publiés dans les revues internationales) travailleraient aux Etats-Unis. Ce sont parmi les meilleurs, dans les disciplines les plus «rentables», qui partent. Et, dans ces domaines, les scientifiques gardent peu de contacts avec la France. En mathématiques, en physique ou en biologie, les chercheurs s'intègrent très facilement au système américain, d'autant plus que le langage mathématique est universel. En sciences humaines, c'est différent, ils gardent plus de liens avec leurs collègues et leurs universités d'origine. Cela dit, on peut craindre pour la vitalité de notre recherche économique. Car, si les deux derniers lauréats de la médaille Qark (la plus prestigieuse des récompenses dans cette discipline après le prix Nobel) sont des Français, Esther Duflo en 2010 et Emmanuel Saez l'année précédente, tous deux ont décroché un PhD aux Etats-Unis puis y sont restés, la première au MIT et le second à Berkeley. Que récompensent ces médailles, sinon leurs carrières américaines? Capital: Diagnostic inquiétant! loanna Kohler: Attention de ne pas voir tout en noir. Il faut se féliciter que la France prenne part à la mondialisation scientifique. Si l'accélération de l'expatriation des chercheurs est aujourd'hui prononcée,

3 c'est aussi parce que notre société, jusqu'aux années 1990, était peu ouverte sur l'international. Et ce réseau de personnes de grand talent à l'étranger constitue un atout pour la France. On peut profiter de ces contacts pour créer de nouvelles passerelles scientifiques -échanges d'étudiants, voire laboratories communs - sur la base des relations personnelles entre les chercheurs d'un pays à l'autre. Les chercheurs sont souvent le moteur des coopérations entre institutions universitaires ou scientifiques. Capital: Comment les chercheurs expliquent-ils l'attrait des Etats-Unis? loanna Kohler: Nous publions une comparaison des salaires en vigueur dans les deux systèmes. Un jeune professeur touche en moyenne de 65 DOO à 80 DOO dollars par an aux Etats-Unis, contre environ 30 DOO euros en France, et l'écart se creuse à mesure que les carrières progressent. Mais les personnes interrogées rappellent le coût de l'assurance santé et de l'éducation des enfants (jusqu'à 20% du budget familial) aux Etats-Unis. Ce qui motive le départ est d'abord l'excellence des conditions de travail et le niveau de leurs collègues. S'il y a de très bons chercheurs en France, dissent-ils, les Etats-Unis atteignent une «masse critique» inégalée, comme le dit Catherine Dulac, biologiste à Harvard : «Dans mon département, il y a 43 labos de biologie dont les directeurs sont au top niveau, et l'interaction scientifique entre nous est extraordinaire.» Economiste Pierre-André Chiappori, lui, cite le département d'économie de Chicago sept Prix Nobel depuis 1990! Capital: Les expatriés évoquent-ils aussi les conditions matérielles? loanna Kohler: En effet, les scientifiques ne tarissent pas d'éloges sur les plates-tormes techniques des laboratoires. En sciences humaines, ils vantent les bibliothèques ouvertes tard le soir et le week-end, la facilité d'accès aux ouvrages, même précieux, les abonnements aux services électroniques de bibliographie... Certains affirment que deux semaines dè recherche à Harvard équivalent à plusieurs mois de travail à la Bibliothèque nationale! La vie du chercheur est aussi facilitée par le personnel administrative des universités américaines, ce qui lui permet de se consacrer à la recherche. Pierre-André Chiappori le dit très bien: «C'est quasiment une logique d'entreprise, il ne faut pas qu'une pénurie de personnel vienne freiner l'activité d'un laboratoire. En France, le ratio entre chercheurs et personnel administratif est tout à fait insuffisant.» Enfin, nos expatriés apprécient de voir leur activité respectée. Aux Etats-Unis, le titulaire d'un PhD est vu comme quelqu'un qui, ayant mené un projet pendant quatre ans, a des compétences d'organisation et de gestion bien au-delà de son domaine. Un professeur ou un chercheur peut changer de carrière plusieurs fois dans sa vie, s'orienter vers la politique ou le business. Steven Chu, le secrétaire à l'energie de Barack Obama, est un Prix Nobel de physique passé par Berkeley, Stanford et la recherche privée au sein des laboratoires Bell. Ce n'est pas un exemple isolé, signe du rôle que joue la science dans ce pays. En comparaison, comme le dit Emmanuel Candès, professeur de mathématiques à Stanford, «on a le sentiment que les scientifiques français sont marginalisés, comme s'ils n'étaient pas très intégrés au reste de la société et devaient toujours justifier du bien-fondé de leur activité». Capital: Et, après avoir goûté à un tel statut, ils n'ont guère envie de revenir...

4 loanna Kohler: Au moment d'envisager un retour, les écarts de salaires jouent un rôle plus important que dans les raisons de partir. Après plusieurs années de carrière, l'écart s'est creusé et, si un chercheur a en plus fondé une famille, il hésite à diviser ses revenus par deux. Ceux qui reviennent le font avant tout pour des raisons personnelles ou familiales (situation professionnelle du conjoint ou éducation des enfants). Sinon, la seule raison de rentrer en France est de se voir proposer un meilleur poste. Or les conditions du retour ne sont pas toujours favorables, loin de là. Songez qu'il a fallu quatre ans pour faire venir l'économiste Philippe Weil de Harvard à Sciences po. Les chercheurs perçoivent le recrutement en France non seulement comme long, mais complexe et souvent officieux. Un département contacte un chercheur et lui glisse : «II va peut-être y avoir un poste... on pense à ouvrir quelque chose dans six mois... est-ce que ça t'intéresserait?». Cela peut décourager nos expatriés, habitués au professionnalisme et à la transparence des procédures américaines. Capital: La loi sur l'autonomie des universités permet-elle une amélioration? loanna Kohler: Oui, et il faudrait en profiter. Une université a aujourd'hui la possibilité, pour attirer un chercheur, de sortir dc la grille de salaires afin de créer une rémunération «sur mesure» pour un chercheur de grand talent. Cette souplesse nous rapprocherait de celle des établissements américains, où les salaries se négocient de gré à gré en fonction du profil, des publications, du parcours personnel, et où un directeur de département n'hésitera pas à embaucher un excellent candidat même s'il ne correspond pas exactement à la description de poste initiale. En France, le procédé reste difficile à mettre en place, pour des raisons culturelles. Ici, il faut encore «rentrer dans la fiche de poste», et on appréhende qu'une rémunération individualisée provoque une réaction négative parmi les collègues. Pour certains de nos expatriés dans les labos américains, où la recherché est vue comme une prise de risque, très bien rétribuée en cas de succès, le statut de fonctionnaire qui existe en France apparaît comme une anomalie. Capital: Comment faire évoluer les mentalités?

5 loanna Kohler: La France ne sera jamais les Etats-Unis et il n'est pas possible, ni souhaitable, de greffer un système sur un autre. On pourrait néanmoins s'inspirer du style de recrutement des universités américaines, proactive et très ouvert sur l'international. En commençant par se persuader que nos laboratoires sont suffisamment bons pour intéresser des scientifiques étrangers ou expatriés. Deux chercheurs, un Russe et un Américain, m'ont raconté la même histoire : lorsqu'ils ont postulé dans une université française, on leur a demandé pourquoi, puis s'ils avaient des attaches personnelles en France. Comme si, pour venir travailler chez nous, il fallait être fou ou avoir une petite amie à Paris! Pour changer tout cela, il faut davantage s'internationaliser et s'appuyer sur la communauté des scientifiques français expatriés, en mettant en place un recensement et une veille systématiques. Il faut pouvoir toucher les expatriés pour les tenir au courant des postes qui s'ouvrent ou les solliciter pour des coopérations scientifiques internationales. Il y a des initiatives intéressantes en Allemagne, par exemple, avec deux portails Internet voués à leurs chercheurs exerçant à l'étranger. Les scientifiques italiens présents aux Etats-Unis bénéficient d'un site du même type, une grande base de données qui va de l'échange de tuyaux administratifs aux offres de collaborations scientifiques pointues. Les Français n'ont pas encore de réseau social de ce type, mais cela fait partie des projets de l'ambassade de France - c'est encourageant!

L Institut de l entreprise encourage les entreprises à participer au financement des universités et de la recherche françaises

L Institut de l entreprise encourage les entreprises à participer au financement des universités et de la recherche françaises L Institut de l entreprise encourage les entreprises à participer au financement des universités et de la recherche françaises Paris, le 5 octobre 2011 L Institut de l entreprise publie un rapport sur

Plus en détail

Mon projet personnel

Mon projet personnel Mon projet personnel Après la Troisième Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Thomas Marie 3e2 Elève du Collège Saint Exupéry Sommaire Astrophysicien Lieux d exercice de ce métier Les

Plus en détail

Conseils pour les employés

Conseils pour les employés Conseils pour les employés StepStone publie des conseils pour les employés à chaque étape de leur carrière. Mai 2009 1 Introduction La crise peut également être l opportunité pour les employés de sécuriser

Plus en détail

Profil de poste : Lecteur de français à Cluj-Napoca

Profil de poste : Lecteur de français à Cluj-Napoca Profil de poste : Lecteur de français à Cluj-Napoca AMBASSADE DE FRANCE EN ROUMANIE Lectorat français de Cluj Ce poste est rattaché au Pôle Langue française et Francophonie de l'institut français de Roumanie

Plus en détail

Résultats de l enquête, réalisée mi 2013, relative aux doctorants dont la Cifre s est arrêtée en 2011

Résultats de l enquête, réalisée mi 2013, relative aux doctorants dont la Cifre s est arrêtée en 2011 Résultats de l enquête, réalisée mi 2013, relative aux doctorants dont la Cifre s est arrêtée en 2011 Remarque préliminaire : les dates d arrêt de la Cifre s étalent sur toute l année 2011, ce qui entraîne

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

Témoignage de Rita SOUSSIGNAN, Professeur d Histoire antique, participante au projet Landmarks du programme COST

Témoignage de Rita SOUSSIGNAN, Professeur d Histoire antique, participante au projet Landmarks du programme COST Témoignage de Rita SOUSSIGNAN, Professeur d Histoire antique, participante au projet Landmarks du programme COST Janvier - Février 2009 Par Anne-Laure ALLAIN Rita Soussignan est directeur-adjoint du CESAM,

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS 10 (NANTERRE) Référence GALAXIE : 4255

UNIVERSITE PARIS 10 (NANTERRE) Référence GALAXIE : 4255 UNIVERSITE PARIS 10 (NANTERRE) Référence GALAXIE : 4255 Numéro dans le SI local : 1311 Référence GESUP : 1311 Discipline : H1100 - Sciences economiques et sociales Droit public et science politique Implantation

Plus en détail

Goastellec Gaële, Leresche Jean-Philippe, Ramuz Raphaël, Pekari Nicolas, Adangnikou Noël

Goastellec Gaële, Leresche Jean-Philippe, Ramuz Raphaël, Pekari Nicolas, Adangnikou Noël www.snf.ch Wildhainweg 3, case postale 8232, CH-3001 Berne Division Carrières Bourses Evaluation du Programme des bourses du Fonds national suisse (FNS) Résumé du rapport Goastellec Gaële, Leresche Jean-Philippe,

Plus en détail

Vitro Paris. Ronde préliminaire Cas en comptabilité. Place à la jeunesse 2012

Vitro Paris. Ronde préliminaire Cas en comptabilité. Place à la jeunesse 2012 Vitro Paris Cas en comptabilité Place à la jeunesse 2012 Nous sommes le 1 er octobre 2012 et vous êtes à votre deuxième semaine de travail chez Vitro Paris. La fin d'année est le 31 juillet 2012 de ce

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/CES/2006/16 24 mars 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMMISSION DE STATISTIQUE CONFÉRENCE DES STATISTICIENS

Plus en détail

Le doctorat, passeport pour l international

Le doctorat, passeport pour l international Le doctorat, passeport pour l international Catherine Gayda, ABG Hippo thèse 28 février 2014 catherine.gayda@abg.intelliagence.fr/ Tel : 01 42 74 27 51 Les missions d ABG Fondée en 1980, l ABG rapproche

Plus en détail

Profil des Femmes Administratrices au 30 juin 2012

Profil des Femmes Administratrices au 30 juin 2012 Profil des Femmes Administratrices au 30 juin 2012 Pour les sociétés relevant du périmètre de la loi Copé Zimmermann, 20% des mandats d'administrateurs devront être détenus par des femmes en 2014 et 40%

Plus en détail

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles Sondage de l Institut CSA pour LinkedIn Février 203 Sommaire Fiche technique du sondage p 3 Des jeunes optimistes pour eux-mêmes malgré un contexte

Plus en détail

Dossier de Presse. Vous êtes unique, votre recherche d emploi aussi

Dossier de Presse. Vous êtes unique, votre recherche d emploi aussi Dossier de Presse Vous êtes unique, votre recherche d emploi aussi Jobijoba, leader français de la recherche d emploi sur Internet Jobijoba est un site leader de la recherche d emploi sur internet en France

Plus en détail

Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES

Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES Vague 4 Mai 2011 Synthèse Occurrence est certifiée ISO 9001:2000 depuis 2004 Sommaire Page

Plus en détail

CampusFrance. Classements internationaux : les impacts sur les établissements et la mobilité internationale

CampusFrance. Classements internationaux : les impacts sur les établissements et la mobilité internationale CampusFrance 23 ème Congrès Conférence des Grandes Écoles Classements internationaux : les impacts sur les établissements et la mobilité internationale 7 Octobre 2010 ESTP Paris Le contexte international

Plus en détail

Description Master General Management

Description Master General Management Description Master General Management L intérêt de ce master, qui s appuie sur un partenariat entre d un côté l école d ingénieur Polytech Annecy Chambéry et de l autre l Institut de Management de l Université

Plus en détail

RAPPORT AU PREMIER MINISTRE

RAPPORT AU PREMIER MINISTRE RAPPORT AU PREMIER MINISTRE Le présent décret vise à porter le recrutement par concours externe des professeurs d éducation physique et sportive au niveau du master. La mise en œuvre de cette réforme nécessite

Plus en détail

Stratégies de recherche d emploi ou de stage

Stratégies de recherche d emploi ou de stage Stratégies de recherche d emploi ou de stage Service-conseil en gestion de carrière Service des stages et du placement 2015-2016 Pour prendre un rendez-vous: service.placement@polymtl.ca 1 Service conseil

Plus en détail

Double cursus en BioInformatique. Christine Froidevaux Pr. Université Paris Sud LRI CNRS UMR 8623 et INRIA Saclay Christine.Froidevaux@u-psud.

Double cursus en BioInformatique. Christine Froidevaux Pr. Université Paris Sud LRI CNRS UMR 8623 et INRIA Saclay Christine.Froidevaux@u-psud. Double cursus en BioInformatique Christine Froidevaux Pr. Université Paris Sud LRI CNRS UMR 8623 et INRIA Saclay Christine.Froidevaux@u-psud.fr Double cursus et Interdisciplinarité Mon propre parcours

Plus en détail

12.1. Le cumul emploi-retraite

12.1. Le cumul emploi-retraite 12.1. Le cumul emploi-retraite Le cumul emploi-retraite est un dispositif qui permet de cumuler le bénéfice d une pension avec la perception de revenus d activité. Dans un premier temps soumis à certaines

Plus en détail

Sondage auprès des entreprises en production agricole sur l impact des modifications au régime de l Assurance-Emploi

Sondage auprès des entreprises en production agricole sur l impact des modifications au régime de l Assurance-Emploi Sondage auprès des entreprises en production agricole sur l impact des modifications au régime de l Assurance-Emploi Présenté par Robert Ouellet, CRIA Coordonnateur à l emploi agricole AGRIcarrières Le

Plus en détail

Les créateurs d entreprise & la création d emplois

Les créateurs d entreprise & la création d emplois Les créateurs d entreprise & la création d emplois Un sondage exclusif mené par OpinionWay pour Sondage réalisé à l occasion du 18 ème Salon des Entrepreneurs de Paris - 2 & 3 février 2011 au Palais des

Plus en détail

RAPPORT AU PREMIER MINISTRE

RAPPORT AU PREMIER MINISTRE RAPPORT AU PREMIER MINISTRE Le présent décret vise à porter le recrutement par concours externe des conseillers principaux d éducation au niveau du master. La mise en œuvre de cette réforme nécessite la

Plus en détail

19% sont des hommes. 50% ont moins de 23 ans. 100% sont français 12,5% 12,5% 6,3% 15 étaient en formation l'année avant le M2. Taux de réponse : 86,7%

19% sont des hommes. 50% ont moins de 23 ans. 100% sont français 12,5% 12,5% 6,3% 15 étaient en formation l'année avant le M2. Taux de réponse : 86,7% M2 [P] Droit notarial Droit-Eco-Gestion Nombre de diplômés : 18 / Nombre de répondants : 16 Taux de réponse : 89% Origine des étudiants Série de bac Bac littéraire 3 Bac économique 10 18,8% 62,5% 19% sont

Plus en détail

Alors que les postes de contrôleurs. Carrières. de gestion : une rémunération à géométrie variable. ENQUÊTE - Contrôleurs

Alors que les postes de contrôleurs. Carrières. de gestion : une rémunération à géométrie variable. ENQUÊTE - Contrôleurs Carrières ENQUÊTE - Contrôleurs de gestion : une rémunération à géométrie variable Le baromètre des fonctions financières DFCG - Michael Page - Option Finance Combien d années d ancienneté avez-vous dans

Plus en détail

L association française des docteurs

L association française des docteurs L association française des docteurs Promouvoir le doctorat Les docteurs constituent des ressources rares et précieuses pour les économies et les sociétés du XXIème siècle, de sorte que les pays pleinement

Plus en détail

Formation initiale Formation diplômante Blois (L1 à L3)

Formation initiale Formation diplômante Blois (L1 à L3) LICENCE Informatique Présentation Nature Site(s) géographique(s) : Accessible en : Tours (L1) Formation initiale Formation diplômante Blois (L1 à L3) Formation continue Type de diplôme : Durée des études

Plus en détail

Observatoire des politiques publiques :

Observatoire des politiques publiques : Observatoire des politiques publiques : Les Français et les fonctions publiques Sondage Ifop pour Acteurs Publics Contact Ifop : Damien Philippot Directeur des Etudes Politiques Département Opinion et

Plus en détail

ACN AChAt public RENFORCER la StRAtégiE AChAt de SON établissement : AtOutS Et CléS de SuCCèS ASSOCiAtiON NAtiONAlE FORMAtiON hospitalier

ACN AChAt public RENFORCER la StRAtégiE AChAt de SON établissement : AtOutS Et CléS de SuCCèS ASSOCiAtiON NAtiONAlE FORMAtiON hospitalier ACN achat public MODULE A Renforcer la stratégie achat de son établissement : atouts et clés de succès ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER 2013-15 module A Renforcer

Plus en détail

Exemples de lettres de motivation Master

Exemples de lettres de motivation Master Exemples de lettres de motivation Master Madame, Monsieur, Titulaire d'un Master sciences technologie et ingénierie de la santé obtenu à l'université d'angers, je souhaiterai maintenant me spécialiser

Plus en détail

DECLARATION DE CANDIDATURE A UN RECRUTEMENT EN QUALITE D'ATTACHE TEMPORAIRE D'ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE

DECLARATION DE CANDIDATURE A UN RECRUTEMENT EN QUALITE D'ATTACHE TEMPORAIRE D'ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE Année universitaire 2015-2016 DECLARATION DE CANDIDATURE A UN RECRUTEMENT EN QUALITE D'ATTACHE TEMPORAIRE D'ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE DISCIPLINE SECTION CNU M. - Mme - Mlle (rayer les mentions inutiles)

Plus en détail

L élargissement des bandes salariales à la Banque Nationale du Canada 1

L élargissement des bandes salariales à la Banque Nationale du Canada 1 Centre de cas 9 30 1999 006 L élargissement des bandes salariales à la Banque Nationale du Canada 1 Cas rédigé par Marine MESSIN sous la direction de la professeure Sylvie ST-ONGE. La Banque Nationale

Plus en détail

Circulation de capital humain de la Chine : Possibilités, avantages et conséquences en matière de politiques

Circulation de capital humain de la Chine : Possibilités, avantages et conséquences en matière de politiques Circulation de capital humain de la Chine : Possibilités, avantages et conséquences en matière de politiques Henry Huiyao Wang Ph.D. Agrégé supérieur Harvard Kennedy School Directeur général du Center

Plus en détail

Guide d'entretien de Recrutement

Guide d'entretien de Recrutement Guide d'entretien de Recrutement L'entretien de recrutement doit permettre à votre entreprise de recruter les meilleurs talents en toute objectivité, en respectant la loi et en évitant toute discrimination.

Plus en détail

Etude des salaires pratiqués en Ile de France en 2011-2012 sur le marché microsoft.net

Etude des salaires pratiqués en Ile de France en 2011-2012 sur le marché microsoft.net 1 Etude des salaires pratiqués en Ile de France en 2011-2012 sur le marché microsoft.net Etude des salaires pratiqués en Ile de France en 2011-2012 sur le marché microsoft.net La conjoncture économique

Plus en détail

LES 24 HEURES CHRONO DE L ENTREPRENEURIAT

LES 24 HEURES CHRONO DE L ENTREPRENEURIAT LES 24 HEURES CHRONO DE L ENTREPRENEURIAT 2011/2014 Enquête auprès des anciens ou actuels doctorants Cifre ayant participé à une des éditions des 24H Chrono de l entrepreneuriat organisées par l ANRT et

Plus en détail

Planification stratégique 2012 2015

Planification stratégique 2012 2015 Faculté de médecine Département de chirurgie Planification stratégique 2012 2015 Luc Valiquette MD Directeur du département Travail de L. Conrad Pelletier MD, MBA Conseiller en gestion 22 octobre2012 Introduction

Plus en détail

Les lycéens et l orientation post-bac

Les lycéens et l orientation post-bac Les lycéens et l orientation post-bac Avril 2014 Contact : Bruno Jeanbart Directeur Général adjoint Tel : 01 78 94 90 14 Email : bjeanbart@opinion-way.com Méthodologie Echantillon de 504 lycéens en terminale,

Plus en détail

MEDECIN DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE : Statuts, carrière et salaire

MEDECIN DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE : Statuts, carrière et salaire DOCUMENTATION MEDECIN HOSPITALIER 05 49 44 57 96 www.cgtlaborit.fr Email : contact@cgtlaborit.fr MEDECIN DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE : Statuts, carrière et salaire DOCUMENT EDITE PAR LE SYNDICAT

Plus en détail

Étude de la parité hommes-femmes dans les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE).

Étude de la parité hommes-femmes dans les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE). Étude de la parité hommes-femmes dans les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE). Françoise Lachize, mai 2011 1-Situation générale Il y actuellement 39% de femmes enseignant en CPGE. Cette répartition

Plus en détail

PROCEDURE DE RECRUTEMENT

PROCEDURE DE RECRUTEMENT PROCEDURE DE RECRUTEMENT Le personnel de l organisation est régi par un statut particulier adopté par les Etats membres lors de la 19 ème session Ordinaire du Conseil des Ministres en sa résolution n 166/CM/ML/B

Plus en détail

Madame la Ministre, Madame la Commissaire Vassiliou, Mesdames et Messieurs,

Madame la Ministre, Madame la Commissaire Vassiliou, Mesdames et Messieurs, Madame la Ministre, Madame la Commissaire Vassiliou, Mesdames et Messieurs, Je suis ravi d' être ici ce soir pour le lancement officiel du programme Horizon 2020 en France. Avec près de 80 milliards d'euros

Plus en détail

Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets?

Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets? LES ENTRETIENS EXCLUSIFS Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets? Entretien avec Mehdi Salmouni-Zerhouni, Conseil

Plus en détail

Parmi les nombreuses expériences qui transforment

Parmi les nombreuses expériences qui transforment DES ÉTUDES À L ÉTRANGER Parmi les nombreuses expériences qui transforment votre curriculum vitae de petit franchouillard en celui de véritable citoyen du monde, le passage par un séjour d études est une

Plus en détail

Biostatisticien (nne):

Biostatisticien (nne): Définition du métier : Biostatisticien (nne): Lors du développement d'un nouveau médicament par un laboratoire pharmaceutique, le biostatisticien est chargé de collaborer avec les cliniciens pour tous

Plus en détail

2 LE PROJET PERSONNEL. Avant tout. il y a vous

2 LE PROJET PERSONNEL. Avant tout. il y a vous Avant tout il y a vous POUR METTRE TOUTES LES CHANCES DE VOTRE CÔTÉ, IL CONVIENT DE VÉRIFIER LA COHÉRENCE DE VOTRE PROJET DE CRÉATION D'ENTREPRISE AVEC VOTRE PROJET PERSONNEL : QUELLE VIE VOULEZ-VOUS AVOIR?

Plus en détail

POLOGNE : vers une économie basée sur la connaissance

POLOGNE : vers une économie basée sur la connaissance POLOGNE : vers une économie basée sur la connaissance 1. Les lignes directrices de la politique scientifique La Stratégie nationale de développement pour les années 2007-2015 fait voir la Pologne en 2015

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTE N AFCHPR/11/2012 CHEF DE DIVISION DES FINANCES ET DE L ADMINISTRATION (P5)

AVIS DE VACANCE DE POSTE N AFCHPR/11/2012 CHEF DE DIVISION DES FINANCES ET DE L ADMINISTRATION (P5) AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA AFRICAN COURT ON HUMAN AND PEOPLES RIGHTS COUR AFRICAINE DES DROITS DE L HOMME ET DES PEUPLES P.O Box 6274 Arusha, Tanzania, Tel: +255 732 979506/9; Fax: +255

Plus en détail

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010

L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 L immigration : une solution à la rareté de maind œuvre et un levier de développement économique? 35 e Congrès de l ASDEQ 13 mai 2010 Mission PÔLE Québec Chaudière-Appalaches a pour mission de contribuer

Plus en détail

Secrétariat Général. Direction générale des ressources humaines. Concours du second degré Rapport de jury. Session 2013 CAPES RESERVE DE RUSSE

Secrétariat Général. Direction générale des ressources humaines. Concours du second degré Rapport de jury. Session 2013 CAPES RESERVE DE RUSSE Secrétariat Général Direction générale des ressources humaines Concours du second degré Rapport de jury Session 2013 CAPES RESERVE DE RUSSE Rapport de jury présenté par Gabrielle DE GROER Président de

Plus en détail

Santé pour tous sans personnel de santé pour tous? Comment répondre à nos besoins locaux en solidarité sur le plan mondial? Bruxelles 25 mars 2014

Santé pour tous sans personnel de santé pour tous? Comment répondre à nos besoins locaux en solidarité sur le plan mondial? Bruxelles 25 mars 2014 Santé pour tous sans personnel de santé pour tous? Comment répondre à nos besoins locaux en solidarité sur le plan mondial? Bruxelles 25 mars 2014 1 25/03/2014 La mondialisation : une histoire vieille

Plus en détail

Diplôme Inter-Universitaire des Services de Santé et de Secours Médical des Services Départementaux d Incendie et de Secours

Diplôme Inter-Universitaire des Services de Santé et de Secours Médical des Services Départementaux d Incendie et de Secours Diplôme Inter-Universitaire des Services de Santé et de Secours Médical des Services Départementaux d Incendie et de Secours Santé Publique Santé Travail Travail d Application Tutoré année 2007 Première

Plus en détail

S informer sur un métier

S informer sur un métier Fiche d animation Compétence A S informer sur un métier Objectif Découvrir les 7 catégories de questions qu il faut se poser pour mieux connaître les métiers. Matériel nécessaire «Quizz métiers» Collection

Plus en détail

La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans

La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans - 1 - Les statistiques en bref La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans Données de cadrage socio-démographique sur les jeunes en France 24 % des Français de 18 ans et plus sont âgés de

Plus en détail

Image de l entrepreneuriat auprès des lycéens professionnels et des étudiants

Image de l entrepreneuriat auprès des lycéens professionnels et des étudiants Image de l entrepreneuriat auprès des lycéens professionnels et des étudiants Février 2013 Contact : Bruno Jeanbart Directeur Général adjoint Tel : 01 78 94 90 14 Email : bjeanbart@opinion-way.com Méthodologie

Plus en détail

Dijon, le NOTE. à l attention des Professeurs stagiaires lauréats des concours de la session 2014. Rectorat. Objet : Justification du CLES2 et C2i2e

Dijon, le NOTE. à l attention des Professeurs stagiaires lauréats des concours de la session 2014. Rectorat. Objet : Justification du CLES2 et C2i2e Dijon, le NOTE à l attention des Professeurs stagiaires lauréats des concours de la session 2014 Rectorat Objet : Justification du CLES2 et C2i2e DIRH Division des Ressources Humaines Affaire suivie par

Plus en détail

Fiche n 1 : Personnel salarié Chargé d enseignement vacataire

Fiche n 1 : Personnel salarié Chargé d enseignement vacataire Fiche n 1 : Personnel salarié Chargé d enseignement vacataire I. Condition générale: Avoir une activité salariée d au moins 900h de travail, ou 300 heures d enseignement, par an II. Condition liée à l

Plus en détail

LOI PORTANT REFORME DES RETRAITES

LOI PORTANT REFORME DES RETRAITES LOI PORTANT REFORME DES RETRAITES La loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010, parue au JO du 10 novembre 2010 introduit de nouvelles dispositions. Le décret n 2003-1306 du 26 décembre 2003 relatif au régime

Plus en détail

Charte européenne pour la qualité des stages et des apprentissages

Charte européenne pour la qualité des stages et des apprentissages Charte européenne pour la qualité des stages et des apprentissages www.qualityinternships.eu Préambule Etant donné que:! la passage des jeunes des études au marché de l'emploi devient de plus en plus compliqué

Plus en détail

Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants

Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants Retour sur une enquête du PRES Université Paris-Est : Pratiques informationnelles des chercheurs et des doctorants Auteur : Université Paris-Est Rédacteurs : Isabelle Gautheron, Ecole des Ponts ParisTech,

Plus en détail

DOSSIER de presse. 16 juin 2010

DOSSIER de presse. 16 juin 2010 DOSSIER de presse Réforme des retraites dans la Fonction publique Sommaire Le relèvement de l'âge de la retraite pour les fonctionnaires et des conditions de durée pour les militaires... Fiche 1 La convergence

Plus en détail

Programme «Lecteurs Formateurs»

Programme «Lecteurs Formateurs» [Objectifs : Programme «Lecteurs Formateurs» Promotion de la langue française par l internationalisation des jeunes Jeunes diplômés en philologie romane, en traduction, en philologie classique ou autres

Plus en détail

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL LA SYNTHESE L Observatoire de la branche des acteurs du lien social et familial - centres

Plus en détail

www.accountemps.be 1 Comment faire pour conserver vos meilleurs collaborateurs?

www.accountemps.be 1 Comment faire pour conserver vos meilleurs collaborateurs? www.accountemps.be 1 Comment faire pour conserver vos meilleurs collaborateurs? Fournir du personnel intérimaire spécialisé dans le domaine de la comptabilité et des finances, c est notre métier. Mais

Plus en détail

La communauté AGEFA. Sixième étude : Les jeunes et leur projet professionnel. pour. OpinionWay. 15 place de la République 75003 Paris.

La communauté AGEFA. Sixième étude : Les jeunes et leur projet professionnel. pour. OpinionWay. 15 place de la République 75003 Paris. La communauté AGEFA Sixième étude : Les jeunes et leur projet professionnel OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. pour Laurent Bernelas Tel : 01 78 94 89 87 lbernelas@opinion-way.com Note méthodologique

Plus en détail

INSERTION DES JEUNES DIPLOMES Groupe ESC DIJON BOURGOGNE Enquête 2011*

INSERTION DES JEUNES DIPLOMES Groupe ESC DIJON BOURGOGNE Enquête 2011* INSERTION DES JEUNES DIPLOMES Groupe ESC DIJON BOURGOGNE Enquête 2011* La 19me enquête «Insertion des jeunes Diplômés» de la Conférence des Grandes Écoles s intéresse aux conditions d insertion professionnelle

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS 10 (NANTERRE) Référence GALAXIE : 4184

UNIVERSITE PARIS 10 (NANTERRE) Référence GALAXIE : 4184 UNIVERSITE PARIS 10 (NANTERRE) Référence GALAXIE : 4184 Numéro dans le SI local : 0817 Référence GESUP : Discipline : H0422 - Anglais Civilisation britannique Implantation du poste : 0921204J - UNIVERSITE

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET EUROPÉENNES. PROGRAMME EIFFEL Session 2010-2011 VADE-MECUM

MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET EUROPÉENNES. PROGRAMME EIFFEL Session 2010-2011 VADE-MECUM MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET EUROPÉENNES DIRECTION GENERALE DE LA MONDIALISATION, DU DEVELOPPEMENT ET DES PARTENARIATS Direction des politiques de mobilité et d attractivité Sous-direction de l

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS 10 (NANTERRE) Référence GALAXIE : 4306

UNIVERSITE PARIS 10 (NANTERRE) Référence GALAXIE : 4306 UNIVERSITE PARIS 10 (NANTERRE) Référence GALAXIE : 4306 Numéro dans le SI local : 0647 Référence GESUP : Discipline : H0433 - Portugais Langue, litterature et civilisation portugaise Implantation du poste

Plus en détail

LE SITE DU MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES. Des affaires qui nous sont moins étrangères...

LE SITE DU MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES. Des affaires qui nous sont moins étrangères... 147 SITE INTERNET DU MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES Des affaires qui nous sont moins étrangères... Benjamin BENOIT, Hien DO Mis en ligne en octobre 1995, le site Internet du ministère des Affaires étrangères

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

25 La protection sociale

25 La protection sociale 25 La protection sociale F. Durand Sipa. CHOIX DU MÉDECIN TRAITANT : 40 % DES ASSURÉS SOCIAUX ONT RENVOYÉ LEUR FORMULAIRE EN SIX MOIS Hier, à trois jours du coup d envoi du dispositif du médecin traitant,

Plus en détail

Premiers résultats de l enquête: Responsables pays expatriés

Premiers résultats de l enquête: Responsables pays expatriés Premiers résultats de l enquête: Responsables pays expatriés 1. De quelle zone géographique vos PDG/Responsables pays expatriés proviennent-ils? Les dirigeants expatriés proviennent à 42% d'europe occidentale

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

INTERVIEW D'UN CHERCHEUR PAR DES ELEVES DU CYCLE 3

INTERVIEW D'UN CHERCHEUR PAR DES ELEVES DU CYCLE 3 INTERVIEW D'UN CHERCHEUR PAR DES ELEVES DU CYCLE 3 D'après le travail réalisé en 1996 pour son mémoire professionnel par Fabienne MARILL, professeur d'école. 1 Interview du chercheur par les C.E. 2 de

Plus en détail

DROIT ECONOMIE GESTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE SOCIALE ET CULTURELLE. 320 h 24 h h h h 344 h

DROIT ECONOMIE GESTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE SOCIALE ET CULTURELLE. 320 h 24 h h h h 344 h Niveau : MASTER année Domaine : Mention : DROIT ECONOMIE GESTION ADMINISTRATION ECONOMIQUE SOCIALE ET CULTURELLE Spécialité : Professionnelle FINANCES DES COLLEIVITES TERRITORIALES ET DES GROUPEMENTS M2

Plus en détail

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire -

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Juin 2009 1 Objectifs Réalisée par CROP pour le compte de l Association québécoise d établissements

Plus en détail

Licence professionnelle Éditeur

Licence professionnelle Éditeur Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Éditeur Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

الجمهورية الجزائرية الديمقراطية الشعبية

الجمهورية الجزائرية الديمقراطية الشعبية الجمهورية الجزائرية الديمقراطية الشعبية REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE وزارة التعليم العالي و البحث العلمي MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ARRETE

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI 30 ème édition Octobre 2013 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn & pour Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

Les perceptions des Français sur les évolutions du système de santé

Les perceptions des Français sur les évolutions du système de santé Les perceptions des Français sur les évolutions du système de santé Sondage Viavoice pour le CISS - Octobre 2010 MIEUX COMPRENDRE L OPINION POUR AGIR INSTITUT VIAVOICE Contacts : Arnaud ZEGIERMAN Aurélie

Plus en détail

92% sont français. Taux de réponse : 100% Master 2 2. Master 1 9. Total 11

92% sont français. Taux de réponse : 100% Master 2 2. Master 1 9. Total 11 M2 [M] Chimie et physico-chimie des matériaux Sciences Nombre de diplômés : 13 / Nombre de répondants : 12 Taux de réponse : 92% Origine des étudiants Série de bac Bac scientifique 11 Dispense 1 8% 92%

Plus en détail

MASTER 2 SEJOUR A L ETRANGER. Baptiste Kurtz, Centre Hospitalier Universitaire de Rouen, Service de Cardiologie. (François Tournoux, CHU Montréal)

MASTER 2 SEJOUR A L ETRANGER. Baptiste Kurtz, Centre Hospitalier Universitaire de Rouen, Service de Cardiologie. (François Tournoux, CHU Montréal) 13 éme Séminaire National de Cardiologie et Maladies Vasculaires MASTER 2 SEJOUR A L ETRANGER Baptiste Kurtz, Centre Hospitalier Universitaire de Rouen, Service de Cardiologie (François Tournoux, CHU Montréal)

Plus en détail

L auto-archivage en maths, quoi de neuf?

L auto-archivage en maths, quoi de neuf? L auto-archivage en maths, quoi de neuf? Anna Wojciechowska Rencontres RNBM : 1-5 Octobre 2007 Questionnaires 1er questionnaire : novembre 2005 : 128 réponses Participants : Besançon, Bordeaux, Clermont

Plus en détail

Master 1 - parcours Management des Organisations de la Net-Economie à distance (MONE1)

Master 1 - parcours Management des Organisations de la Net-Economie à distance (MONE1) UFR d'economie et de Gestion Responsable Mohamed SIDIR Master 1 - parcours Management des Organisations de la Net-Economie à distance (MONE1) OBJECTIF - Donner à de futurs managers appelés à travailler

Plus en détail

L'ENSEEIHT est membre du Réseau n+i et se place dans les 10 premiers établissements recruteurs du réseau.

L'ENSEEIHT est membre du Réseau n+i et se place dans les 10 premiers établissements recruteurs du réseau. L'ENSEEIHT est membre du Réseau n+i et se place dans les 10 premiers établissements recruteurs du réseau. Toutes les informations générales sur les modalités de recrutement au sein du Programme n+i peuvent

Plus en détail

Analyse des compétences selon la méthode du feedback 360

Analyse des compétences selon la méthode du feedback 360 Analyse des compétences selon la méthode du feedback 360 Comptes rendus experts des compétences et guide de développement Paul Durand 21 Boulevard Haussmann 75009 PARIS T 01 80956881 I www.groupehumanmobility.fr

Plus en détail

Retours sur la formation Licence informatique 2014-2015

Retours sur la formation Licence informatique 2014-2015 Retours sur la formation Licence informatique 2014-2015 La formation est intéressante, j'ai apprécié surtout les retours d'expérience mais un peu moins les interventions universitaires qui ressemblaient

Plus en détail

à Monsieur le Premier ministre sur la fonction publique

à Monsieur le Premier ministre sur la fonction publique RAPPORT à Monsieur le Premier ministre sur la fonction publique Présenté par Bernard PÊCHEUR, Président de section au Conseil d Etat Réalisé avec l assistance de Pascal TROUILLY, maître des requêtes et

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES. PROGRAMME EIFFEL Session 2013-2014 VADE-MECUM

MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES. PROGRAMME EIFFEL Session 2013-2014 VADE-MECUM MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES DIRECTION GENERALE DE LA MONDIALISATION, DU DEVELOPPEMENT ET DES PARTENARIATS Direction des politiques de mobilité et d attractivité Sous-direction de l enseignement supérieur

Plus en détail

Chapitre 4. Impacts sur les personnes admissibles de l assuranceemploi

Chapitre 4. Impacts sur les personnes admissibles de l assuranceemploi Chapitre 4 Impacts sur les personnes admissibles de l assuranceemploi 4.1 Ensemble des participants Parmi les 3 347 personnes interrogées dans le cadre de cette étude, 616 (18 %) étaient des personnes

Plus en détail

TROUVER UN EMPLOI EN NOUVELLE-ZÉLANDE

TROUVER UN EMPLOI EN NOUVELLE-ZÉLANDE 1. CV 1.1 PERSONAL DETAILS (DÉTAILS PERSONNELS) 1.2 PERSONAL PROFILE (VOTRE PROFIL PERSONNEL) 1.3 SKILLS (VOS COMPÉTENCES) 1.4 EMPLOYMENT HISTORY (PARCOURS PROFESSIONNEL) 1.5 EDUCATION (FORMATION) 1.6

Plus en détail

LES LYCEENS, LES PROFESSEURS ET LES MOYENS DE TRANSPORT

LES LYCEENS, LES PROFESSEURS ET LES MOYENS DE TRANSPORT LES LYCEENS, LES PROFESSEURS ET LES MOYENS DE TRANSPORT Pendant mon séjour en France je me suis retrouvée dans une famille qui habitait à 10km du centre de la ville où j enseignais. Pendant la semaine

Plus en détail

Le doctorat et après?

Le doctorat et après? Le doctorat et après? Steve Majerus, Chercheur Qualifié F.R.S.-FNRS, membre du CA d Objectif Recherche Pour le Réseau des Doctorants de l ULg Rentrée des doctorants 12/10/2007 Mon parcours 1999-2003 :

Plus en détail

Présentation clients

Présentation clients Junior Consulting Au service de vos ambitions 1 30 ans d expérience au service de nos clients Créé il y a 30 ans, Junior Consulting est le cabinet de conseil des élèves de Sciences Po Paris :» Association

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Informatique des organisations de l Université Paris Dauphine Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail