«ENRAYER LA FUITE DE NOS CERVEAUX, C'EST POSSIBLE"

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«ENRAYER LA FUITE DE NOS CERVEAUX, C'EST POSSIBLE""

Transcription

1 Document Category: Interview in Capital Date: January, 2011 Author: Frédéric Béghin «ENRAYER LA FUITE DE NOS CERVEAUX, C'EST POSSIBLE" Interview de loanna Kohler, de la French-American Foundation Cette spécialiste des Etats-Unis a interrogé SO chercheurs français expatriés outreatlantique. Pour connaître leurs motivations et savoir comment les faire revenir. Capital: Pourquoi s'intéresser à la fuite des cerveaux français aux Etats-Unis? loanna Kohler: L expatriation des scientifiques français vers le principal pôle de la mobilité universitaire mondiale s'est fortement accélérée depuis le milieu des années Selon des statistiques américaines citées par Ahmed Tritah, économiste au Cepii, les ingénieurs, les chercheurs et les universitaires ont représente 27% des expatriés français vers les Etatsunis entre 1996 et Dans les années 1980, cette proportion était inférieure à 10%, comme chez nos voisins européens, où elle a bien moins augmente depuis. Autre symptôme: selon la National Science Foundation, 70% des Français partis décrocher un PhD, l'équivalent de notre doctorat, dans une université américaine envisagent de rester sur place. Ce ne sont que des intentions mais, dans cette étude, j'ai identifié 25 économistes français en poste dans les meilleures universités américaines et constaté en effet que 19 d'entre eux avaient obtenu leur PhD aux Etats-Unis. Capital: Votre étude se fonde sur une série d'entretiens avec des chercheurs expatriés. Pourquoi procéder ainsi? loanna Kohler: II n'existe pas de données statistiques sur la diaspora universitaire francaise. Paradoxalement, le ministère de l'enseignement supérieur et de la Recherche en sait plus sur les chercheurs étrangers présents en France que sur nos ressortissants expatriés! Il fallait donc procéder de façon qualitative. Recueillir ces témoignages permet de comprendre ce qui attire nos chercheurs dans les universités américaines, ce qui les dissuade de revenir en France et, par ailleurs, le regard qu'ils portent sur la réforme en cours de notre enseignement supérieur. C'est avec cette ambition comparative que l'institut Montaigne m'a confié ce travail. Capital: Qu'avez-vous appris après 80 entretiens? loanna Kohler: La France ne subit pas une fuite des cerveaux au sens strict, celle qui peut affecter un pays en développement dont toute l'élite part. Mais l'accélération de l'expatriation représente un coût économique certain car elle est particulièrement prononcée dans les sciences de la vie (biologie, recherche biomédicale), un domaine où les retombées économiques sont très concrètes : brevets, nouveaux médicaments, avancées dans le secteur de l'équipement médical.

2 Cela confirme les résultats d'une etude menée en 2007 par deux ingénieurs de l'ecole des mines, selon lesquels 40% des biologistes français les plus performants (au nombre de travaux publiés dans les revues internationales) travailleraient aux Etats-Unis. Ce sont parmi les meilleurs, dans les disciplines les plus «rentables», qui partent. Et, dans ces domaines, les scientifiques gardent peu de contacts avec la France. En mathématiques, en physique ou en biologie, les chercheurs s'intègrent très facilement au système américain, d'autant plus que le langage mathématique est universel. En sciences humaines, c'est différent, ils gardent plus de liens avec leurs collègues et leurs universités d'origine. Cela dit, on peut craindre pour la vitalité de notre recherche économique. Car, si les deux derniers lauréats de la médaille Qark (la plus prestigieuse des récompenses dans cette discipline après le prix Nobel) sont des Français, Esther Duflo en 2010 et Emmanuel Saez l'année précédente, tous deux ont décroché un PhD aux Etats-Unis puis y sont restés, la première au MIT et le second à Berkeley. Que récompensent ces médailles, sinon leurs carrières américaines? Capital: Diagnostic inquiétant! loanna Kohler: Attention de ne pas voir tout en noir. Il faut se féliciter que la France prenne part à la mondialisation scientifique. Si l'accélération de l'expatriation des chercheurs est aujourd'hui prononcée,

3 c'est aussi parce que notre société, jusqu'aux années 1990, était peu ouverte sur l'international. Et ce réseau de personnes de grand talent à l'étranger constitue un atout pour la France. On peut profiter de ces contacts pour créer de nouvelles passerelles scientifiques -échanges d'étudiants, voire laboratories communs - sur la base des relations personnelles entre les chercheurs d'un pays à l'autre. Les chercheurs sont souvent le moteur des coopérations entre institutions universitaires ou scientifiques. Capital: Comment les chercheurs expliquent-ils l'attrait des Etats-Unis? loanna Kohler: Nous publions une comparaison des salaires en vigueur dans les deux systèmes. Un jeune professeur touche en moyenne de 65 DOO à 80 DOO dollars par an aux Etats-Unis, contre environ 30 DOO euros en France, et l'écart se creuse à mesure que les carrières progressent. Mais les personnes interrogées rappellent le coût de l'assurance santé et de l'éducation des enfants (jusqu'à 20% du budget familial) aux Etats-Unis. Ce qui motive le départ est d'abord l'excellence des conditions de travail et le niveau de leurs collègues. S'il y a de très bons chercheurs en France, dissent-ils, les Etats-Unis atteignent une «masse critique» inégalée, comme le dit Catherine Dulac, biologiste à Harvard : «Dans mon département, il y a 43 labos de biologie dont les directeurs sont au top niveau, et l'interaction scientifique entre nous est extraordinaire.» Economiste Pierre-André Chiappori, lui, cite le département d'économie de Chicago sept Prix Nobel depuis 1990! Capital: Les expatriés évoquent-ils aussi les conditions matérielles? loanna Kohler: En effet, les scientifiques ne tarissent pas d'éloges sur les plates-tormes techniques des laboratoires. En sciences humaines, ils vantent les bibliothèques ouvertes tard le soir et le week-end, la facilité d'accès aux ouvrages, même précieux, les abonnements aux services électroniques de bibliographie... Certains affirment que deux semaines dè recherche à Harvard équivalent à plusieurs mois de travail à la Bibliothèque nationale! La vie du chercheur est aussi facilitée par le personnel administrative des universités américaines, ce qui lui permet de se consacrer à la recherche. Pierre-André Chiappori le dit très bien: «C'est quasiment une logique d'entreprise, il ne faut pas qu'une pénurie de personnel vienne freiner l'activité d'un laboratoire. En France, le ratio entre chercheurs et personnel administratif est tout à fait insuffisant.» Enfin, nos expatriés apprécient de voir leur activité respectée. Aux Etats-Unis, le titulaire d'un PhD est vu comme quelqu'un qui, ayant mené un projet pendant quatre ans, a des compétences d'organisation et de gestion bien au-delà de son domaine. Un professeur ou un chercheur peut changer de carrière plusieurs fois dans sa vie, s'orienter vers la politique ou le business. Steven Chu, le secrétaire à l'energie de Barack Obama, est un Prix Nobel de physique passé par Berkeley, Stanford et la recherche privée au sein des laboratoires Bell. Ce n'est pas un exemple isolé, signe du rôle que joue la science dans ce pays. En comparaison, comme le dit Emmanuel Candès, professeur de mathématiques à Stanford, «on a le sentiment que les scientifiques français sont marginalisés, comme s'ils n'étaient pas très intégrés au reste de la société et devaient toujours justifier du bien-fondé de leur activité». Capital: Et, après avoir goûté à un tel statut, ils n'ont guère envie de revenir...

4 loanna Kohler: Au moment d'envisager un retour, les écarts de salaires jouent un rôle plus important que dans les raisons de partir. Après plusieurs années de carrière, l'écart s'est creusé et, si un chercheur a en plus fondé une famille, il hésite à diviser ses revenus par deux. Ceux qui reviennent le font avant tout pour des raisons personnelles ou familiales (situation professionnelle du conjoint ou éducation des enfants). Sinon, la seule raison de rentrer en France est de se voir proposer un meilleur poste. Or les conditions du retour ne sont pas toujours favorables, loin de là. Songez qu'il a fallu quatre ans pour faire venir l'économiste Philippe Weil de Harvard à Sciences po. Les chercheurs perçoivent le recrutement en France non seulement comme long, mais complexe et souvent officieux. Un département contacte un chercheur et lui glisse : «II va peut-être y avoir un poste... on pense à ouvrir quelque chose dans six mois... est-ce que ça t'intéresserait?». Cela peut décourager nos expatriés, habitués au professionnalisme et à la transparence des procédures américaines. Capital: La loi sur l'autonomie des universités permet-elle une amélioration? loanna Kohler: Oui, et il faudrait en profiter. Une université a aujourd'hui la possibilité, pour attirer un chercheur, de sortir dc la grille de salaires afin de créer une rémunération «sur mesure» pour un chercheur de grand talent. Cette souplesse nous rapprocherait de celle des établissements américains, où les salaries se négocient de gré à gré en fonction du profil, des publications, du parcours personnel, et où un directeur de département n'hésitera pas à embaucher un excellent candidat même s'il ne correspond pas exactement à la description de poste initiale. En France, le procédé reste difficile à mettre en place, pour des raisons culturelles. Ici, il faut encore «rentrer dans la fiche de poste», et on appréhende qu'une rémunération individualisée provoque une réaction négative parmi les collègues. Pour certains de nos expatriés dans les labos américains, où la recherché est vue comme une prise de risque, très bien rétribuée en cas de succès, le statut de fonctionnaire qui existe en France apparaît comme une anomalie. Capital: Comment faire évoluer les mentalités?

5 loanna Kohler: La France ne sera jamais les Etats-Unis et il n'est pas possible, ni souhaitable, de greffer un système sur un autre. On pourrait néanmoins s'inspirer du style de recrutement des universités américaines, proactive et très ouvert sur l'international. En commençant par se persuader que nos laboratoires sont suffisamment bons pour intéresser des scientifiques étrangers ou expatriés. Deux chercheurs, un Russe et un Américain, m'ont raconté la même histoire : lorsqu'ils ont postulé dans une université française, on leur a demandé pourquoi, puis s'ils avaient des attaches personnelles en France. Comme si, pour venir travailler chez nous, il fallait être fou ou avoir une petite amie à Paris! Pour changer tout cela, il faut davantage s'internationaliser et s'appuyer sur la communauté des scientifiques français expatriés, en mettant en place un recensement et une veille systématiques. Il faut pouvoir toucher les expatriés pour les tenir au courant des postes qui s'ouvrent ou les solliciter pour des coopérations scientifiques internationales. Il y a des initiatives intéressantes en Allemagne, par exemple, avec deux portails Internet voués à leurs chercheurs exerçant à l'étranger. Les scientifiques italiens présents aux Etats-Unis bénéficient d'un site du même type, une grande base de données qui va de l'échange de tuyaux administratifs aux offres de collaborations scientifiques pointues. Les Français n'ont pas encore de réseau social de ce type, mais cela fait partie des projets de l'ambassade de France - c'est encourageant!

L Institut de l entreprise encourage les entreprises à participer au financement des universités et de la recherche françaises

L Institut de l entreprise encourage les entreprises à participer au financement des universités et de la recherche françaises L Institut de l entreprise encourage les entreprises à participer au financement des universités et de la recherche françaises Paris, le 5 octobre 2011 L Institut de l entreprise publie un rapport sur

Plus en détail

chapitre 1 ORIENTATION : LES ÉTUDES EN MANAGEMENT Par Christine GUESDON avec l aide de Jean TULOUP et de Mustapha BENKALFATE

chapitre 1 ORIENTATION : LES ÉTUDES EN MANAGEMENT Par Christine GUESDON avec l aide de Jean TULOUP et de Mustapha BENKALFATE chapitre 1 ORIENTATION : LES ÉTUDES EN MANAGEMENT Par Christine GUESDON avec l aide de Jean TULOUP et de Mustapha BENKALFATE 8 Chapitre 1 L engouement pour les formations en management, au sein des écoles

Plus en détail

L association française des docteurs

L association française des docteurs L association française des docteurs Promouvoir le doctorat Les docteurs constituent des ressources rares et précieuses pour les économies et les sociétés du XXIème siècle, de sorte que les pays pleinement

Plus en détail

Des deux côtés, on souligne que les problèmes ne sont généralement pas réglementaires, mais d'ordre procédural.

Des deux côtés, on souligne que les problèmes ne sont généralement pas réglementaires, mais d'ordre procédural. Page 1 sur 6 L'Officiel de la Recherche et du Supérieur - http://www.lors.fr Bonne pratique Organisation et fonctionnement de la recherche Mandat de gestion unique : les leçons d un changement Par Jean-Michel

Plus en détail

Carrière des enseignants des universités Enquête

Carrière des enseignants des universités Enquête Carrière des enseignants des universités Enquête PAYS : SUISSE 1. Statut des enseignants des Hautes Ecoles Spécialisées Employeur oui/non Commentaires Pour chaque catégorie d'enseignant, quel est l'employeur

Plus en détail

Fonctionnaire chargé de la collecte de fonds/de la visibilité (P-3) 68,661

Fonctionnaire chargé de la collecte de fonds/de la visibilité (P-3) 68,661 Initulé de poste et classe : Avis de vacance de poste n : Fonctionnaire chargé de la collecte de fonds/de la visibilité (P-3) 5027FE-RE Date limite de dépôt des candidatures : 10.06.2015 Unité administrative

Plus en détail

MEDECIN DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE : Statuts, carrière et salaire

MEDECIN DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE : Statuts, carrière et salaire DOCUMENTATION MEDECIN HOSPITALIER 05 49 44 57 96 www.cgtlaborit.fr Email : contact@cgtlaborit.fr MEDECIN DANS LA FONCTION PUBLIQUE HOSPITALIERE : Statuts, carrière et salaire DOCUMENT EDITE PAR LE SYNDICAT

Plus en détail

Le doctorat, passeport pour l international

Le doctorat, passeport pour l international Le doctorat, passeport pour l international Catherine Gayda, ABG Hippo thèse 28 février 2014 catherine.gayda@abg.intelliagence.fr/ Tel : 01 42 74 27 51 Les missions d ABG Fondée en 1980, l ABG rapproche

Plus en détail

Avanade Medialaan 38, 1800 Vilvoorde Guldensporenpark 76, 9820 Merelbeke CERTIFIED BY THE CRF INSTITUTE. clés pourvus en interne

Avanade Medialaan 38, 1800 Vilvoorde Guldensporenpark 76, 9820 Merelbeke CERTIFIED BY THE CRF INSTITUTE. clés pourvus en interne RECHERCHE Avanade Medialaan 38, 1800 Vilvoorde Guldensporenpark 76, 9820 Merelbeke CERTIFIED BY THE CRF INSTITUTE Téléphone: 02/226 77 74 Site Web: www.avanade-jobs.com Faits et chiffres Secteur: Chiffre

Plus en détail

production de documentation spécialisée et diffusion de l'information scientifique et technologique.

production de documentation spécialisée et diffusion de l'information scientifique et technologique. Avis de recrutement d un enseignant/chercheur en génie énergétique Lieu d'affectation : 2IE (Kamboinsé et/ou Ouagadougou) Type de contrat : Contrat à durée indéterminée Date limite de dépôt de candidature

Plus en détail

Exemples de lettres de motivation Master

Exemples de lettres de motivation Master Exemples de lettres de motivation Master Madame, Monsieur, Titulaire d'un Master sciences technologie et ingénierie de la santé obtenu à l'université d'angers, je souhaiterai maintenant me spécialiser

Plus en détail

Ecole Polytechnique : Le berceau des ingénieurs de haut niveau

Ecole Polytechnique : Le berceau des ingénieurs de haut niveau Ecole Polytechnique : Le berceau des ingénieurs de haut niveau Source : Reference News, Groupe Agence Chine Nouvelle, China Date : 21 novembre 2011 Auteur : SHU Shi A Palaiseau, dans la banlieue sud de

Plus en détail

DECRET N 92-853 DU 28 AOUT 1992 PORTANT STATUT PARTICULIER DU CADRE D'EMPLOIS DES PSYCHOLOGUES TERRITORIAUX. classe.

DECRET N 92-853 DU 28 AOUT 1992 PORTANT STATUT PARTICULIER DU CADRE D'EMPLOIS DES PSYCHOLOGUES TERRITORIAUX. classe. DECRET N 92-853 DU 28 AOUT 1992 PORTANT STATUT PARTICULIER DU CADRE D'EMPLOIS DES PSYCHOLOGUES TERRITORIAUX (NOR : INTB9200397D) (J.O. du 30 août 1992) Modifié par : - Décret n 93-986 du 4 août 1993 (J.O.

Plus en détail

Carrière des enseignants des universités Enquête

Carrière des enseignants des universités Enquête Carrière des enseignants des universités Enquête PAYS : QUEBEC 1. Statut des enseignants des universités Employeur oui/non Commentaires Pour chaque catégorie d'enseignant, quel est l'employeur : l'etat

Plus en détail

L évolution des concours de recrutement des enseignants et CPE

L évolution des concours de recrutement des enseignants et CPE Fiche 1 L évolution des concours de recrutement des enseignants et CPE Remarque : ce tableau présente les concours avec le niveau universitaire auquel il est placé. Si un concours est placé au niveau de

Plus en détail

Un Prix Nobel fête les 25 ans du Magistère!

Un Prix Nobel fête les 25 ans du Magistère! Un Prix Nobel fête les 25 ans du Magistère! Du 16 au 19 mars 2013, le Magistère d Economiste Statisticien (UT1-UPS) célèbre ses 25 ans Créé en 1985 par les professeurs Jean-Jacques Laffont (Institut d

Plus en détail

Les salaires belges dans le peloton de tête européen

Les salaires belges dans le peloton de tête européen electriceye 1 Les salaires belges dans le peloton de tête européen Les salaires belges dans le peloton de tête européen 1. En moyenne, le Belge gagne entre 2.000 et 3.000 euros brut par mois En 2011, un

Plus en détail

NOTE D'INFORMATION I. 2 LA MISE EN PLACE DES INSTITUTS UNIVERSITAIRES DE FORMATION DES MAÎTRES (I.U.F.M.)

NOTE D'INFORMATION I. 2 LA MISE EN PLACE DES INSTITUTS UNIVERSITAIRES DE FORMATION DES MAÎTRES (I.U.F.M.) 51 NOTE D'INFORMATION I. 2 LA MISE EN PLACE DES INSTITUTS UNIVERSITAIRES DE FORMATION DES MAÎTRES (I.U.F.M.) Le ministère de l'education nationale a décidé d'ouvrir à la rentrée 1990, trois Instituts Universitaires

Plus en détail

Favor i du e-commerce. Prix espoir 2014

Favor i du e-commerce. Prix espoir 2014 Favor i du e-commerce Prix espoir 2014 Sommaire Présentation du prix Le dossier Promotion Les lauréats des précédentes éditions Contacts Pour concourir : c est ici Présentation du prix Présentation du

Plus en détail

Leçon : Les dynamiques de développement dans les périphéries. Page 1

Leçon : Les dynamiques de développement dans les périphéries. Page 1 Leçon : Les dynamiques de développement dans les périphéries. Page 1 Problématique : Existe-t-il un modèle de développement pour les pays du Sud? Page 2 Document 1 Evaluation : 1. Présentez le document.(x

Plus en détail

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Référence : Circulaire n 2010-037 du 25 février 2010 relative au dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation des enseignants

Plus en détail

Premiers résultats de l enquête: Responsables pays expatriés

Premiers résultats de l enquête: Responsables pays expatriés Premiers résultats de l enquête: Responsables pays expatriés 1. De quelle zone géographique vos PDG/Responsables pays expatriés proviennent-ils? Les dirigeants expatriés proviennent à 42% d'europe occidentale

Plus en détail

Décret n 2000-572 du 26 juin 2000. Décret portant statut particulier du corps des syndics des gens de mer.

Décret n 2000-572 du 26 juin 2000. Décret portant statut particulier du corps des syndics des gens de mer. Décret n 2000-572 du 26 juin 2000 Décret portant statut particulier du corps des syndics des gens de mer. Le Premier ministre, Sur le rapport du ministre de l'économie, des finances et de l'industrie,

Plus en détail

Deux facteurs essentiels, déjà signalés, distinguent foncièrement l'organisation

Deux facteurs essentiels, déjà signalés, distinguent foncièrement l'organisation BULLETIN D'INFORMATIONS DE L'A.B.F. 13 LES ÉCOLES DE FORMATION PROFESSIONNELLE EN ALLEMAGNE Deux facteurs essentiels, déjà signalés, distinguent foncièrement l'organisation de la formation professionnelle

Plus en détail

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

GESTION DES RESSOURCES HUMAINES NATIONS UNIES A Assemblée générale Distr. GÉNÉRALE A/49/845/Add.1 9 mars 1995 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS Quarante-neuvième session Point 113 de l ordre du jour GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Examen de

Plus en détail

Dale Carnegie Livre blanc

Dale Carnegie Livre blanc Dale Carnegie Livre blanc Copyright 2012 Dale Carnegie & Associates, Inc. Tous droits réservés. Enhance_engagement_031814_wp_fr RENFORCER L'ENGAGEMENT DES EMPLOYÉS : LE RÔLE DU SUPÉRIEUR DIRECT L'engagement,

Plus en détail

l'association féminine d'éducation et d'action sociale (AFEAS)

l'association féminine d'éducation et d'action sociale (AFEAS) ÛFEflS Présentation de l'association féminine d'éducation et d'action sociale (AFEAS) aux Consultations particulières et aux Auditions publiques sur le projet ôe loi no 144, Loi sur [es prestations familiales

Plus en détail

Étude de la parité hommes-femmes dans les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE).

Étude de la parité hommes-femmes dans les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE). Étude de la parité hommes-femmes dans les classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE). Françoise Lachize, mai 2011 1-Situation générale Il y actuellement 39% de femmes enseignant en CPGE. Cette répartition

Plus en détail

Proposition de motions présentées par la CJC pour la Coordination Nationale des Jeunes Chercheurs du 20 mars 2009 à l Université Paris VIII

Proposition de motions présentées par la CJC pour la Coordination Nationale des Jeunes Chercheurs du 20 mars 2009 à l Université Paris VIII Proposition de motions présentées par la CJC pour la Coordination Nationale des Jeunes Chercheurs du 20 mars 2009 à l Université Paris VIII Présentation de la CJC La Confédération des jeunes chercheurs

Plus en détail

«Les marchés «libres» de quoi et pour qui?»

«Les marchés «libres» de quoi et pour qui?» «Les marchés «libres» de quoi et pour qui?» Yvan Allaire, Ph. D. (MIT), MSRC Président du conseil Institut sur la gouvernance d organisations privées et publiques (HEC-Concordia) Mihaela Firsirotu, Ph.

Plus en détail

Guerre Froide des Talents. Etude démographique : catégories d employés

Guerre Froide des Talents. Etude démographique : catégories d employés Guerre Froide des Talents Etude démographique : catégories d employés Une enquête commandée par StepStone a permis de distinguer cinq catégories d employés, chacune ayant des motivations qui pourraient

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

Personne/s-ressource : Mesure proposée: Titre/s d emploi visé/s pour l application de la mesure: FORMULAIRE

Personne/s-ressource : Mesure proposée: Titre/s d emploi visé/s pour l application de la mesure: FORMULAIRE FORMULAIRE PROPOSITION POUR L APPLICATION DE MESURES ADMINISTRATIVES PERSONNEL DE LA CATÉGORIE IV TECHNICIENS ET PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX NOM DE / DES ÉTABLISSEMENT/S : Centre

Plus en détail

Anticiper pour avoir une innovation d'avance : le leitmotiv de Pierre Jouniaux, entrepreneur du big data!

Anticiper pour avoir une innovation d'avance : le leitmotiv de Pierre Jouniaux, entrepreneur du big data! Anticiper pour avoir une innovation d'avance : le leitmotiv de Pierre Jouniaux, entrepreneur du big data! Pierre Jouniaux http://www.safety line.fr CV : Pierre Jouniaux, ingénieur aéronautique, pilote

Plus en détail

L ANNEE RECHERCHE EN 10 QUESTIONS

L ANNEE RECHERCHE EN 10 QUESTIONS 1 L ANNEE RECHERCHE EN 10 QUESTIONS Texte de référence : - Arrêté du 8 juillet 2010 modifiant l'arrêté du 4 octobre 2006 définissant les modalités d'organisation de l'année-recherche durant le troisième

Plus en détail

Devenez Ingénieur généraliste par l'alternance Diplômé(e) de l'ecole des Mines de Douai

Devenez Ingénieur généraliste par l'alternance Diplômé(e) de l'ecole des Mines de Douai Devenez généraliste par l'alternance Diplômé(e) de l'ecole des Mines de Douai L IPHC est une école de la : Manager des Systèmes de Production Un métier d'avenir La formation IPHC, en partenariat avec l'ecole

Plus en détail

Image de l entrepreneuriat auprès des lycéens professionnels et des étudiants

Image de l entrepreneuriat auprès des lycéens professionnels et des étudiants Image de l entrepreneuriat auprès des lycéens professionnels et des étudiants Février 2013 Contact : Bruno Jeanbart Directeur Général adjoint Tel : 01 78 94 90 14 Email : bjeanbart@opinion-way.com Méthodologie

Plus en détail

Guide d'entretien de Recrutement

Guide d'entretien de Recrutement Guide d'entretien de Recrutement L'entretien de recrutement doit permettre à votre entreprise de recruter les meilleurs talents en toute objectivité, en respectant la loi et en évitant toute discrimination.

Plus en détail

Le marché du conseil : tendances et [facteurs déterminants

Le marché du conseil : tendances et [facteurs déterminants [ Le marché du conseil : tendances et [facteurs déterminants U N E É T U D E E N F R A N C E E T D A N S L E M O N D E U N E É T U D E E N F R A N C E E T D A N S L E M O N D E sommaire Page 2 3 3 3 4

Plus en détail

Sondage 2015 auprès des finissants en génie Rapport sur l Ouest du Canada* Réalisé par Ipsos Reid pour Ingénieurs Canada

Sondage 2015 auprès des finissants en génie Rapport sur l Ouest du Canada* Réalisé par Ipsos Reid pour Ingénieurs Canada Sondage 2015 auprès des finissants en génie Rapport sur l Ouest du Canada* Réalisé par Ipsos Reid pour Ingénieurs Canada Août 2015 *Colombie-Britannique, Alberta, Saskatchewan et Manitoba Table des matières

Plus en détail

Numération Cycle 2. Le jeu du banquier

Numération Cycle 2. Le jeu du banquier Numération Cycle 2 Le jeu du banquier Il s'agit d'une situation dans laquelle les enfants sont amenés à pratiquer des échanges réguliers à partir de jetons gagnés et à comparer l'état de leurs collections

Plus en détail

101 étudiants se déclarent en emploi au 01/12/2011

101 étudiants se déclarent en emploi au 01/12/2011 101 étudiants se déclarent en emploi au 01/12/2011 ETUDIANTS ISSUS DU MASTER 2 LITTERATURE, PHILOLOGIE ET LINGUISTIQUE EN 2009 : LEUR SITUATION EN 2011 Mode d'accès à l'emploi après un Master 2 de littérature,

Plus en détail

Bibliothèque numérique de l enssib

Bibliothèque numérique de l enssib Bibliothèque numérique de l enssib 67e congrès annuel de l'ifla, 16 au 25 août 2001, Boston, États-Unis Des normes pour les compétences dans l'usage de l'information dans l'enseignement supérieur : une

Plus en détail

DEBAT SUR LES ECOLES EUROPEENNES Commission CULTURE 12 FEVRIER 2014. Madame la Présidente, Mesdames, Messieurs, chers collègues,

DEBAT SUR LES ECOLES EUROPEENNES Commission CULTURE 12 FEVRIER 2014. Madame la Présidente, Mesdames, Messieurs, chers collègues, DEBAT SUR LES ECOLES EUROPEENNES Commission CULTURE 12 FEVRIER 2014 Seul le prononcé fait foi Madame la Présidente, Mesdames, Messieurs, chers collègues, Malgré l'intention affichée de faire des "écoles

Plus en détail

(Décret n 2012-924 du 30 juillet 2012)

(Décret n 2012-924 du 30 juillet 2012) Fédération Autonome de la Fonction Publique Territoriale CADRE D EMPLOIS DES REDACTEURS TERRITORIAUX (Décret n 2012-924 du 30 juillet 2012) Missions Les rédacteurs territoriaux constituent un cadre d'emplois

Plus en détail

COMMISSION DE LA SANTÉ PUBLIQUE, DE L'ENVIRONNEMENT ET DU RENOUVEAU DE LA SOCIÉTÉ du 10 mars 2015

COMMISSION DE LA SANTÉ PUBLIQUE, DE L'ENVIRONNEMENT ET DU RENOUVEAU DE LA SOCIÉTÉ du 10 mars 2015 COMMISSION DE LA SANTÉ PUBLIQUE, DE L'ENVIRONNEMENT ET DU RENOUVEAU DE LA SOCIÉTÉ du 10 mars 2015 Questions jointes de - M. Willy Demeyer à la ministre des Affaires sociales et de la Santé publique sur

Plus en détail

Projections du nombre total d étudiants internationaux d ici 2025. Source : Unesco Institute for Statistics, calculs France Stratégie

Projections du nombre total d étudiants internationaux d ici 2025. Source : Unesco Institute for Statistics, calculs France Stratégie SYNTHÈSE Trois grandes tendances mondiales Transnationalisation La géographie de l économie mondiale du savoir connaît de profonds bouleversements depuis plusieurs décennies. L innovation et la recherche

Plus en détail

APPLICATION DU SCN A L'EVALUATION DES REVENUS NON DECLARES DES MENAGES

APPLICATION DU SCN A L'EVALUATION DES REVENUS NON DECLARES DES MENAGES 4 mars 1996 FRANCAIS Original : RUSSE COMMISSION DE STATISTIQUE et COMMISSION ECONOMIQUE POUR L'EUROPE CONFERENCE DES STATISTICIENS EUROPEENS OFFICE STATISTIQUE DES COMMUNAUTES EUROPEENNES (EUROSTAT) ORGANISATION

Plus en détail

RECRUTEMENT DES RESIDENTS Année Scolaire 2015-2016 NOTICE EXPLICATIVE

RECRUTEMENT DES RESIDENTS Année Scolaire 2015-2016 NOTICE EXPLICATIVE AMBASSADE DE FRANCE A MADAGASCAR Service de Coopération et d'action Culturelle --------------------- Établissements relevant de l'agence pour l'enseignement Français à l'etranger RECRUTEMENT DES RESIDENTS

Plus en détail

destiné à: - faciliter la constitution des groupes - mieux vous connaître

destiné à: - faciliter la constitution des groupes - mieux vous connaître DOCTORIALES franco-belges 20112 QUESTIONNAIRE DE PRE-EVALUATION destiné à: - faciliter la constitution des groupes - mieux vous connaître L accès au questionnaire se fera en vous identifiant sur le site

Plus en détail

Protocole social. ministère de l Enseignement supérieur et de la Recherche

Protocole social. ministère de l Enseignement supérieur et de la Recherche Protocole social ministère de l Enseignement supérieur et de la Recherche 17 février 2014 Sommaire I SUIVI DE LA SITUATION DES AGENTS NON-TITULAIRES II- LA RESPONSABILITE SOCIETALE DE L EMPLOYEUR A- Promotion

Plus en détail

Les besoins de qualification des. métiers de la petite enfance. Branche professionnelle des. acteurs du lien social et. familial.

Les besoins de qualification des. métiers de la petite enfance. Branche professionnelle des. acteurs du lien social et. familial. Les besoins de qualification des métiers de la petite enfance Branche professionnelle des acteurs du lien social et familial. Résultats de l'enquête menée en 2013 SOMMAIRE La méthodologie mise en place

Plus en détail

2. Eléments de langage/speaking points

2. Eléments de langage/speaking points A10278 - Mme Quintin participe à la conférence "Gérer les transitions: l'orientation tout au long de la vie dans l'espace européen." Lyon, 17-18 septembre 2008 2. Eléments de langage/speaking points [Salutations

Plus en détail

ÉCOLE SUPÉRIEURE DU PROFESSORAT ET DE L ÉDUCATION DE LORRAINE DOSSIER DE PRESSE - INAUGURATION

ÉCOLE SUPÉRIEURE DU PROFESSORAT ET DE L ÉDUCATION DE LORRAINE DOSSIER DE PRESSE - INAUGURATION ÉCOLE SUPÉRIEURE DU PROFESSORAT ET DE L ÉDUCATION DE LORRAINE DOSSIER DE PRESSE - INAUGURATION ESPÉ de l Université de Lorraine Service Communication&Culture Dossier de presse sommaire L ESPÉ DE LORRAINE

Plus en détail

BACCALAURÉATS PROFESSIONNELS TERTIAIRES

BACCALAURÉATS PROFESSIONNELS TERTIAIRES BACCALAURÉATS PROFESSIONNELS TERTIAIRES ÉPREUVE D ECONOMIE-DROIT ÉTUDE N 1 Date : Mars 2012 Partie du programme concernée par l étude : Les métiers et le contexte de l activité professionnelle Nom : XXXXXXXXXXX

Plus en détail

La carrière académique et la recherche

La carrière académique et la recherche Intervenants La carrière académique et la recherche Claus HAESSIG, Adjoint au Secteur recherche de l'unige Prof. Marie BESSE, Faculté des sciences Marie-Claire CORS-HUBER, Ressources humaines Unige, Service

Plus en détail

Mon projet personnel

Mon projet personnel Mon projet personnel Après la Troisième Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Thomas Marie 3e2 Elève du Collège Saint Exupéry Sommaire Astrophysicien Lieux d exercice de ce métier Les

Plus en détail

Enquête sur les binationaux et algériens souhaitant revenir sur le marché du travail de leur pays d origine

Enquête sur les binationaux et algériens souhaitant revenir sur le marché du travail de leur pays d origine Enquête sur les binationaux et algériens souhaitant revenir sur le marché du travail de leur pays d origine TABLE DES MATIERES PRESENTATION DE L ETUDE Avant-propos Pourquoi une telle enquête? Méthodologie

Plus en détail

The Deciding Factor : Big Data et l aide à la décision

The Deciding Factor : Big Data et l aide à la décision Business Analytics The way we see it The Deciding Factor : Big Data et l aide à la décision Ecrit par A propos de l'étude À la demande de Capgemini, l'economist Intelligence Unit a rédigé le rapport intitulé

Plus en détail

Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes

Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes Démarche Assurance Qualité et Gouvernance des universités Algériennes Pour une stratégie de l'enseignement supérieur à l'horizon 2030 Professeur Abdelhamid Djekoun Recteur de l université de Constantine

Plus en détail

Conférence introductive "Les carrières des physiciennes à l'université: quelques motifs d'inquiétude" présentée par Frédérique PIGEYRE

Conférence introductive Les carrières des physiciennes à l'université: quelques motifs d'inquiétude présentée par Frédérique PIGEYRE Conférence introductive "Les carrières des physiciennes à l'université: quelques motifs d'inquiétude" présentée par Frédérique PIGEYRE Ce travail a été réalisé par Frédérique PIGEYRE Professeure en Sciences

Plus en détail

RAPPORT AU PREMIER MINISTRE

RAPPORT AU PREMIER MINISTRE RAPPORT AU PREMIER MINISTRE Le présent décret vise à porter le recrutement par concours externe des professeurs d éducation physique et sportive au niveau du master. La mise en œuvre de cette réforme nécessite

Plus en détail

N 167 - BOEY Cédric, BAIRY Emmanuel, ROBERT Frédéric, MATHYS Pierre

N 167 - BOEY Cédric, BAIRY Emmanuel, ROBERT Frédéric, MATHYS Pierre N 167 - BOEY Cédric, BAIRY Emmanuel, ROBERT Frédéric, MATHYS Pierre UN DISPOSITIF D ÉVALUATION MIXTE (FORMATIVE/SOMMATIVE) EFFICACE ET PERÇU POSITIVEMENT PAR LES ÉTUDIANTS DANS LE CADRE DE LABORATOIRES

Plus en détail

Description Master General Management

Description Master General Management Description Master General Management L intérêt de ce master, qui s appuie sur un partenariat entre d un côté l école d ingénieur Polytech Annecy Chambéry et de l autre l Institut de Management de l Université

Plus en détail

Adjoints techniques de laboratoire des administrations de l'etat

Adjoints techniques de laboratoire des administrations de l'etat 1 Adjoints techniques de laboratoire des administrations de l'etat Décret n 2006-1762 du 23 décembre 2006 relatif aux dispositions statutaires communes applicables aux corps d'adjoints techniques de laboratoire

Plus en détail

DECRET n 85-1534 du 31 décembre 1985

DECRET n 85-1534 du 31 décembre 1985 DECRET n 85-1534 du 31 décembre 1985 fixant les dispositions statutaires applicables aux ingénieurs et aux personnels techniques et administratifs de recherche et de formation du ministère de l'éducation

Plus en détail

Travailler à l Ecole Européenne de Strasbourg

Travailler à l Ecole Européenne de Strasbourg Travailler à l Ecole Européenne de Strasbourg L Ecole Européenne de Strasbourg est une école européenne de type 2 ou «école associée». De ce fait, elle dépend administrativement et financièrement du droit

Plus en détail

Estimations des dépenses de recherche et développement (R-D) effectuées dans le secteur de l'enseignement supérieur

Estimations des dépenses de recherche et développement (R-D) effectuées dans le secteur de l'enseignement supérieur Définitions Sciences naturelles et génie Le domaine des sciences naturelles et génie (SNG) englobe les disciplines relevant de la compréhension, de l'exploration, de l'évolution ou de l'utilisation du

Plus en détail

Dépistage VIH. Témoignages des usagers Auprès de Sida Info Service LE DEPISTAGE DU VIH EN FRANCE. Quelques données épidémiologiques

Dépistage VIH. Témoignages des usagers Auprès de Sida Info Service LE DEPISTAGE DU VIH EN FRANCE. Quelques données épidémiologiques Dépistage VIH Témoignages des usagers Auprès de Sida Info Service LE DEPISTAGE DU VIH EN FRANCE Quelques données épidémiologiques Selon l Institut de Veille Sanitaire (InVS) 1, en 2007 cinq millions de

Plus en détail

Auto-diagnostic discriminations et diversité : Que nous disent les utilisateurs? Présentation des statistiques d'utilisation de l'outil Janvier 2010

Auto-diagnostic discriminations et diversité : Que nous disent les utilisateurs? Présentation des statistiques d'utilisation de l'outil Janvier 2010 CENTRE DES JEUNES, DES DIRIGEANTS ET DES ACT EURS DE L'ECONOMIE SOCIALE Auto-diagnostic discriminations et diversité : Que nous disent les utilisateurs? Présentation des statistiques d'utilisation de l'outil

Plus en détail

Vitro Paris. Ronde préliminaire Cas en comptabilité. Place à la jeunesse 2012

Vitro Paris. Ronde préliminaire Cas en comptabilité. Place à la jeunesse 2012 Vitro Paris Cas en comptabilité Place à la jeunesse 2012 Nous sommes le 1 er octobre 2012 et vous êtes à votre deuxième semaine de travail chez Vitro Paris. La fin d'année est le 31 juillet 2012 de ce

Plus en détail

Direction des Affaires Pédagogiques

Direction des Affaires Pédagogiques MINISTERE DE L AGRICULTURE, DES RESSOURCES HYDRAULIQUES ET DE LA PECHE INSTITUTION DE LA RECHERCHE ET DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR AGRICOLES Direction des Affaires Pédagogiques LES ETUDES ET LA CARRIERE

Plus en détail

Pensions moyennes de 2010 et 2011 (détail par catégorie C, B et A pour les nouveaux pensionnés de 2011)

Pensions moyennes de 2010 et 2011 (détail par catégorie C, B et A pour les nouveaux pensionnés de 2011) Argumentaire CGT Fonction publique L arnaque du calcul de la pension des fonctionnaires sur une référence de plusieurs années La commission «Moreau», d experts devant explorer diverses hypothèses de réforme

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR

FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Résultats détaillés Février 2007 Annexes La publication des données qui fondent

Plus en détail

Evaluation du Programme des bourses du Fonds national suisse (FNS)

Evaluation du Programme des bourses du Fonds national suisse (FNS) Evaluation du Programme des bourses du Fonds national suisse (FNS) Goastellec Gaële Leresche Jean-Philippe Ramuz Raphaël Pekari Nicolas Adangnikou Noël Avril 2010 Table des matières Résumé/ Zusammenfassung/

Plus en détail

Dossier de Presse. Vous êtes unique, votre recherche d emploi aussi

Dossier de Presse. Vous êtes unique, votre recherche d emploi aussi Dossier de Presse Vous êtes unique, votre recherche d emploi aussi Jobijoba, leader français de la recherche d emploi sur Internet Jobijoba est un site leader de la recherche d emploi sur internet en France

Plus en détail

Les lycéens et l orientation post-bac

Les lycéens et l orientation post-bac Les lycéens et l orientation post-bac Avril 2014 Contact : Bruno Jeanbart Directeur Général adjoint Tel : 01 78 94 90 14 Email : bjeanbart@opinion-way.com Méthodologie Echantillon de 504 lycéens en terminale,

Plus en détail

Les Notes de l'irédu. La formation professionnelle continue au féminin. institut de recherche sur l'économie de l'éducation 99/1

Les Notes de l'irédu. La formation professionnelle continue au féminin. institut de recherche sur l'économie de l'éducation 99/1 Les Notes de l'irédu institut de recherche sur l'économie de l'éducation 99/1 La formation professionnelle continue au féminin Daniela Fidanza, Christine Guégnard Mai 1999 Dans un double objectif de promotion

Plus en détail

L ALTERNANCE DANS L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

L ALTERNANCE DANS L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR JUILLET 2012 L ALTERNANCE DANS L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR MÉTHODOLOGIE Les résultats présentés dans cette étude sont le fruit d une enquête qualitative réalisée en mai-juin 2011 pour mieux cerner la pratique

Plus en détail

Résultats de l enquête, réalisée mi 2013, relative aux doctorants dont la Cifre s est arrêtée en 2011

Résultats de l enquête, réalisée mi 2013, relative aux doctorants dont la Cifre s est arrêtée en 2011 Résultats de l enquête, réalisée mi 2013, relative aux doctorants dont la Cifre s est arrêtée en 2011 Remarque préliminaire : les dates d arrêt de la Cifre s étalent sur toute l année 2011, ce qui entraîne

Plus en détail

L'ENSEEIHT est membre du Réseau n+i et se place dans les 10 premiers établissements recruteurs du réseau.

L'ENSEEIHT est membre du Réseau n+i et se place dans les 10 premiers établissements recruteurs du réseau. L'ENSEEIHT est membre du Réseau n+i et se place dans les 10 premiers établissements recruteurs du réseau. Toutes les informations générales sur les modalités de recrutement au sein du Programme n+i peuvent

Plus en détail

Nomination et renouvellement de MCF et PR associé à temps plein

Nomination et renouvellement de MCF et PR associé à temps plein Enseignants associés Référence : décret n 85-733 du 17 juillet 1985 modifié décret n 2007-772 du 10 mai 2007 et arrêté du 10 mai 2007 Le régime de l association régi par le décret n 85-733 du 17 juillet

Plus en détail

EMPLOIS DE DIRECTION DES ETABLISSEMENTS PUBLICS D ENSEIGNEMENT ET DE FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLES

EMPLOIS DE DIRECTION DES ETABLISSEMENTS PUBLICS D ENSEIGNEMENT ET DE FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLES EMPLOIS DE DIRECTION DES ETABLISSEMENTS PUBLICS D ENSEIGNEMENT ET DE FORMATION PROFESSIONNELLE AGRICOLES Décret n 91-921 du 12 septembre 1991 relatif aux conditions de nomination et d'avancement dans les

Plus en détail

Exemples d'actions locales : des initiatives exemplaires

Exemples d'actions locales : des initiatives exemplaires Exemples d'actions locales : des initiatives exemplaires L'emploi et le reclassement des personnes en situation de handicap constituent un élément important de la politique de l'emploi dans les établissements

Plus en détail

Rapport d activité. Promotion 2012/2013. Filière Ingénieur Enpreprendre. -Témoignages - www.ensh.dz. www.insa-lyon.fr

Rapport d activité. Promotion 2012/2013. Filière Ingénieur Enpreprendre. -Témoignages - www.ensh.dz. www.insa-lyon.fr Rapport d activité Promotion 2012/2013 Filière Ingénieur Enpreprendre -Témoignages - www.insa-lyon.fr www.ensh.dz Sommaire Édité par lintroduction 03 l Notre Année 2012-2013 04 lobjectifs,concepts FIE

Plus en détail

PRECAIRES DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET LA RECHERCHE PUBLIQUE

PRECAIRES DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET LA RECHERCHE PUBLIQUE PRECAIRES DANS L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET LA RECHERCHE PUBLIQUE 1.2b Si votre labo/ufr/faculté/service appartient à un champ disciplinaire, précisez ce champ :.................. 1.3. Vous êtes lié-e à

Plus en détail

"les systèmes éducatifs doivent reconsidérer l apprentissage traditionnel : le développement des talents du 21e siècle doit aller au-delà...

les systèmes éducatifs doivent reconsidérer l apprentissage traditionnel : le développement des talents du 21e siècle doit aller au-delà... 1 sur 5 21/05/2015 11:32 ETUDIANT orientation "les systèmes éducatifs doivent reconsidérer l apprentissage traditionnel : le développement des talents du 21e siècle doit aller au-delà..." L excellence

Plus en détail

Synthèse de la table ronde : forum des musées 13 novembre 2009

Synthèse de la table ronde : forum des musées 13 novembre 2009 Synthèse de la table ronde : forum des musées 13 novembre 2009 Organisation : Service culturel Université Paris-Sorbonne Paris IV Synthèse : BSIP et SCDE Intervenants : David Jacquard, responsable du développement

Plus en détail

MASTER 2 INGÉNIERIE DE FORMATION ET USAGE DU NUMÉRIQUE DANS LES ORGANISATIONS (IFUNO)

MASTER 2 INGÉNIERIE DE FORMATION ET USAGE DU NUMÉRIQUE DANS LES ORGANISATIONS (IFUNO) MASTER 2 INGÉNIERIE DE FORMATION ET USAGE DU NUMÉRIQUE DANS LES ORGANISATIONS (IFUNO) Résumé de la formation Type de diplôme : MASTER 2 Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Mention : Master

Plus en détail

Contexte et objectifs. Repères méthodologiques

Contexte et objectifs. Repères méthodologiques Contexte et objectifs Enquête conduite par Centre Inffo dans le cadre de la matinée d'actualité «Offre de formation : les grandes tendances d'achat 2013» du 28 février 2013. Deux objectifs principaux :

Plus en détail

DEVENIR ENSEIGNANT. enseigne à des élèves de 2/3 ans à 11 ans - en école maternelle - en école élémentaire

DEVENIR ENSEIGNANT. enseigne à des élèves de 2/3 ans à 11 ans - en école maternelle - en école élémentaire DEVENIR ENSEIGNANT DEVENIR ENSEIGNANT L'enseignant du 1er degré enseigne à des élèves de 2/3 ans à 11 ans - en école maternelle - en école élémentaire L'enseignant du 2 nd degré enseigne en collège, en

Plus en détail

RAPPORT AU PREMIER MINISTRE

RAPPORT AU PREMIER MINISTRE RAPPORT AU PREMIER MINISTRE Le présent décret vise à porter le recrutement par concours externe des conseillers principaux d éducation au niveau du master. La mise en œuvre de cette réforme nécessite la

Plus en détail

CANDIDAT JAPONAIS AU POSTE DE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL

CANDIDAT JAPONAIS AU POSTE DE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL CANDIDAT JAPONAIS AU POSTE DE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL Dr. Sawako TAKEUCHI Docteur es Ingénierie, l Université de Tokyo et Docteur es Sciences économiques Ancien conseiller du Premier Ministre du Japon sur la

Plus en détail

Document édité par S.P. DPE FREDERICM Groupe AX101 pour reseau83 site info : www.reseau38.com

Document édité par S.P. DPE FREDERICM Groupe AX101 pour reseau83 site info : www.reseau38.com Document édité par S.P. DPE FREDERICM Groupe AX101 pour reseau83 site info : www.reseau38.com A chacun ses objectifs, A chacun son opportunité. Frédéric M, Leader depuis 25 ans en vente directe dans le

Plus en détail

I Structure et missions du cadre d emplois des rédacteurs

I Structure et missions du cadre d emplois des rédacteurs Seynod, le 11 août 2012 NOTE d INFO n 2012-06 Haute-Savoie CADRE D EMPLOIS DES REDACTEURS TERRITORIAUX Références juridiques : Décret n 2010-329 du 22 mars 2010 modifié portant dispositions statutaires

Plus en détail

C'est une conclusion d'une étude (juillet 96) menée par l'union Européenne dans le cadre de la task force "Logiciels éducatifs et multimédia":

C'est une conclusion d'une étude (juillet 96) menée par l'union Européenne dans le cadre de la task force Logiciels éducatifs et multimédia: Introduction Les nouveaux outils n'apporteront un plus à l'enseignement que dans le cadre de nouvelles pratiques pédagogiques, plus centrées sur la personne de l'étudiant, sur le développement de ses compétences

Plus en détail

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3

APRÈS LA LICENCE PRO, 9 DIPLÔMÉS SUR 10 ONT OCCUPÉ AU MOINS UN EMPLOI 3 SOFIP Observatoire Service Offre de Formation et Insertion Professionnelle L insertion professionnelle des diplômés 2010 de Licence Professionnelle En 2009-2010, 529 étudiants ont été diplômés d une Licence

Plus en détail

Bachelor ressources humaines

Bachelor ressources humaines Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 07/01/2016. Fiche formation Bachelor ressources humaines - N : 18022 - Mise à jour : 22/10/2015 Bachelor ressources humaines Comptalia

Plus en détail

COMMANDITAIRE ET ADRESSE DE LIVRAISON. ORGANISME PAYEUR (si adresse différente de la précédente) COMMANDES AU NUMÉRO

COMMANDITAIRE ET ADRESSE DE LIVRAISON. ORGANISME PAYEUR (si adresse différente de la précédente) COMMANDES AU NUMÉRO COMMANDITAIRE ET ADRESSE DE LIVRAISON Nom ou dénomination À retourner à : DEP - Bureau de l'édition 58, boulevard du lycée 92170 - Vanves Tél 01 55 55 72 04 Fax 01 55 55 72 29 Adresse Boîte postale Code

Plus en détail