Point fort «Langue et formation» : séance d échanges et d informations du 11 juin 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Point fort «Langue et formation» : séance d échanges et d informations du 11 juin 2013"

Transcription

1 Bureau de l intégration des migrant-e-s et de la prévention du racisme IMR Fachstelle für die Integration der MigrantInnen und für Rassismusprävention IMR Grand-Rue 26, 1700 Fribourg T , F Point fort «Langue et formation» : séance d échanges et d informations du 11 juin 2013 Synthèse des interventions 1. Informations générales du Bureau de l intégration des migrant-e-s et de la prévention du racisme (IMR) : Bernard Tétard, IMR Les trois piliers du programme des points forts, en vigueur jusqu en 2013, sont : > Langue et formation ; > Services spécialisés en matière d intégration ; > Projets pilotes. Le Programme d intégration cantonal (PIC) sera appliqué de 2014 à Il se composera des priorités suivantes : > Information et conseil ; > Formation et travail ; > Compréhension et intégration sociale. Le cadre du PIC a été élaboré par l Office fédéral des migrations (ODM), en collaboration avec la Conférence des gouvernements cantonaux (CdC). La priorité «Information et conseil» s adresse notamment aux personnes nouvellement arrivées. Les communes constituent des partenaires clés en termes de premier accueil au niveau local. L IMR mettra à disposition des communes un site Internet regroupant divers outils qui facilitent le premier accueil. Ladite priorité inclut également des activités de conseil et d aiguillage pour des publics dénotant des besoins particuliers ainsi que des mesures de protection contre la discrimination, telles que la mise sur pied d un centre d écoute pour (potentielles) victimes, des campagnes de sensibilisation et des projets locaux. En ce qui concerne la priorité «Formation et travail», la volonté de consolider les acquis est à relever. Les nouveautés principales se situent au niveau de l extension des mesures pouvant être soutenues financièrement à toutes les compétences de base et à l encouragement dans le domaine préscolaire. La thématique de l employabilité vise notamment les personnes admises à titre provisoire et réfugiées et prévoit aussi la sensibilisation des employeurs en vue de la promotion professionnelle de ces publics fragilisés. Direction de la sécurité et de la justice DSJ Sicherheits- und Justizdirektion SJD

2 Page 2 de 6 La priorité «Compréhension et intégration sociale» permettra de poursuivre et consolider la collaboration avec le service d interprétariat communautaire «se comprendre» de Caritas. Il est également prévu de soutenir la réalisation de projets favorisant la cohésion sociale et la participation citoyenne, comme par exemple «Communes sympas». Echéances importantes : Objet Echéance Enquête de la Haute Ecole fribourgeoise de Novembre er trimestre 2012 travail social (HEF-TS) sur l intégration dans le canton de Fribourg Lancement de la rédaction de l avant-projet PIC 2 ème trimestre 2012 Journée cantonale sur l intégration 1 er octobre 2012 Mise en consultation de l avant-projet PIC Novembre 2012 Envoi de l avant-projet PIC à l ODM Décembre 2012 Retours de l ODM sur l avant-projet PIC Février 2013 Elaboration du PIC Mars mai 2013 Transmission du PIC au Conseil d Etat (CE) Juin 2013 Envoi du PIC à l ODM 30 juin 2013 Signature de la convention relative au PIC Dernier trimestre Mise au concours «Formation et travail» : Giuseppina Greco, IMR La mise au concours «Formation et travail» s inscrit dans le PIC et sera lancée tous les deux ans. Elle permettra de soutenir des mesures découlant des domaines d action suivants : > Acquisition et maintien des compétences de base ; > Approfondissement des connaissances sur le contexte local ; > Encouragement dans le domaine préscolaire. Sous l angle du domaine d action «Acquisition et maintien des compétences de base», les mesures suivantes pourront être soutenues : > Cours d alphabétisation et de post-alphabétisation ; > Cours de sensibilisation à l apprentissage du français/de l allemand ; > Cours de français/d allemand proposant les niveaux du Cadre européen commun de référence (CECR) ou des niveaux équivalents ; > Cours de conversation en langues locales (avec possibilité d inclure le suisse-allemand) ; > Cours de mathématiques de tous les jours ; > Cours relatifs à l utilisation des TIC. Le domaine d action «Approfondissement des connaissances sur le contexte local» prévoit la possibilité d octroyer une aide financière pour la réalisation de cours d intégration traitant des thématiques pertinentes de la vie quotidienne en Suisse.

3 Page 3 de 6 En ce qui concerne l encouragement dans le domaine préscolaire, les mesures suivantes peuvent être subventionnées dans le cadre de la mise au concours «Formation et travail» : > Mesures spécifiques promouvant le développement général des enfants en âge préscolaire ; > Mesures de sensibilisation valorisant et renforçant les parents dans leurs compétences éducatives ; > Mesures pour parents et enfants en âge préscolaire favorisant l éveil aux langues et à la lecture. Les mesures dont le co-financement est prévu dans le cadre de la mise au concours «Formation et travail» s adressent d une part aux personnes nouvellement arrivées, d autre part aux migrant-e-s déjà établi-e-s en Suisse connaissant un accès limité à l offre en matière d intégration. Echéances importantes : Objet Lancement de la mise au concours «Formation et travail» Dépôt des demandes de subside Notification des décisions relatives aux demandes de subside Transmission des rapports intermédiaires Echéance Juin 2013 (pour les années de contribution 2014 et 2015) et juin 2015 (pour 2016 et 2017) Septembre 2013 (pour 2014 et 2015) et septembre 2015 (pour 2016 et 2017) Janvier 2014 (pour 2014 et 2015) et janvier 2016 (pour 2016 et 2017) Février 2015 (pour 2014) et février 2017 (pour 2016) Appréciation des rapports intermédiaires Eté 2015 (pour 2014) et été 2017 (pour 2016) Transmission des rapports finaux Février 2016 (pour 2014 et 2015) et février 2018 (pour 2016 et 2017) Appréciation des rapports finaux Eté 2016 (pour 2014 et 2015) et été 2018 (pour 2016 et 2017) 3. «fide» - Français, Italiano, Deutsch - aperçu des projets et retours sur les journées d introduction : Myriam Schleiss, ODM Le projet «fide» a été initié pour disposer d un cadre commun en termes d apprentissage linguistique des personnes migrantes en Suisse. Les bases de ce projet sont ancrées dans le rapport sur les mesures d intégration, édité par l ODM en Suite à ce rapport, le Conseil fédéral a chargé l ODM d élaborer un «Curriculum-cadre pour l encouragement linguistique des migrants», qui a été publié en Il se fonde sur les expériences des acteurs du terrain, le CECR et la législation suisse.

4 Page 4 de 6 Les objectifs généraux de «fide» sont les suivants : > Fixer des critères de qualité pour l encouragement linguistique ; > Harmoniser les pratiques pédagogiques pour un enseignement efficace, correspondant aux exigences ; > Créer un système global qui touche tous les acteurs de l encouragement linguistique ; > Permettre une évaluation réaliste et adéquate des compétences linguistiques. «fide» consiste tout d abord en une approche actionnelle qui part des besoins quotidiens des personnes migrantes vivant en Suisse. «fide» accorde aussi une grande importance à la coconstruction des contenus des cours et tient dûment compte des besoins des apprenant-e-s. Dans le cadre de «fide», les champs d action suivants ont été définis pour alimenter l apprentissage de la langue locale : > Logement ; > Enfants ; > Travail ; > Recherche d emploi ; > Administration ; > Médias et loisirs ; > Mobilité ; > Achats ; > Poste, banque et assurances ; > Santé ; > Cours de formation. Dans le cadre de «fide» sont également prévues l élaboration d une formation des formatrices/teurs en langue dans le domaine de l intégration (d ici 2014), la constitution d un secrétariat «fide», chargé de la coordination du projet global (d ici 2014), la création d une évaluation des compétences linguistiques des apprenant-e-s (d ici 2015) et la conception d un passeport des langues (d ici 2015). L évaluation des compétences des apprenant-e-s se basera en premier lieu sur les situations fondamentales de la vie quotidienne en Suisse et sur le degré d autonomie linguistique affiché par les apprenant-e-s dans lesdites situations. Un organisme externe sera compétent pour la conduite des évaluations. Il s agit d une alternative aux tests existants, qui ne tiennent pas toujours compte des besoins spécifiques des migrant-e-s allophones vivant en Suisse. Le projet «Formation et formation continue des formatrices/teurs en langue dans le domaine de l intégration» est chapeauté par la Fédération suisse pour la formation continue (FSEA), qui collabore avec des partenaires provenant de Suisse allemande, italienne et romande. La formation sera structurée de façon modulaire et favorisera l acquisition de compétences professionnelles dans les domaines de la formation des adultes, de la didactique des langues, de l interculturel et de l approche «fide». Un système de validation des acquis est également prévu. En attendant la mise en œuvre de cette formation certifiante, 43 formations d introduction à «fide» ont été dispensées dans toutes la Suisse. Voici les premiers retours par rapport aux formations d introduction :

5 Page 5 de 6 Critique positive Critique négative > Développement d un cadre national en termes > «fide ne tient pas assez compte du langage d apprentissage d une langue locale en Suisse. écrit. > Approche adaptée à la réalité suisse. > «fide» ne tient pas dûment compte des besoins spécifiques d un public analphabète. > Les connaissances orales de la langue locale > «fide» ne propose pas d approche et/ou sont en avant-plan. d outils nouveaux, mais confirme plutôt des > «fide» permet de sortir de la formation basée sur l utilisation d un manuel. pratiques existantes. > L application de «fide» demande un travail préparatoire conséquent. A partir de 2014, une information ciblée pour les services et autres organismes étatiques par rapport à «fide» est prévue. Pour définir les contenus de ces mesures d information, une analyse des besoins a été menée entre mars et juin 2013 auprès d une vingtaine d employé-e-s de l Etat. Les informations et outils relatifs à «fide» sont téléchargeables à partir du site 4. Présentation du projet «En français, on dit» : Edina Gashi, Association Albanaise de la Gruyère Le projet «En français, on dit» a été élaboré en 2010 par l Association Albanaise de la Gruyère. Il s agit d un projet de sensibilisation au français qui recourt, si besoin, à la langue et culture albanaises, afin de faciliter la compréhension et la communication des participant-e-s. A cet effet, des formatrices/teurs bilingues (albanais français) sont engagé-e-s. Le projet est subventionné par la Confédération, le canton de Fribourg et la ville de Bulle. Le public visé par le projet «En français, on dit» se compose en priorité de personnes albanophones établies dans la région bulloise. Cependant, des intéressé-e-s d autres régions peuvent également avoir accès à cette offre, si des places libres sont disponibles. «En français, on dit» s adresse en outre à des personnes dénotant un niveau débutant en français, qu elles soient nouvellement arrivées ou déjà établies en Suisse depuis plusieurs années. Les objectifs visés par le projet «En français, on dit» sont les suivants : > Favoriser le fonctionnement autonome des participant-e-s dans la société suisse ; > Promouvoir la création de liens entre les participant-e-s et contraster l isolation sociale ; > Favoriser les contacts entre les participant-e-s et les institutions. Le projet «En français, on dit» se distingue par une structure modulaire et est centré sur le langage oral. Les contenus des cours sont définis en partant des besoins spécifiques des participant-e-s. Un accent particulier est posé sur la prononciation en français. Dans ses débuts, le projet «En français, on dit» s adressait uniquement aux femmes, notamment de première génération. Eu égard à l intérêt suscité, il a par la suite été étendu aux hommes albanophones. La promotion de l offre a été perfectionnée au fil du temps. La stratégie qui s est avérée la plus efficace est le bouche à oreille. Aujourd hui, environ une trentaine de femmes et d hommes suivent les cours de sensibilisation au français, dispensés dans le cadre de «En français,

6 Page 6 de 6 on dit». Les motifs d interruption des cours les plus fréquemment cités sont l intégration d un cours de niveau supérieur et l obtention d une place de travail. Une relation de confiance s établit entre les participant-e-s et les formatrices/teurs. Lesdit-e-s formatrices/teurs deviennent des personnes ressources pour l intégration générale en Suisse, qui s étend au-delà de l apprentissage linguistique. 5. Présentation du projet «Integration durch Spielaktion» : Lilly Gurzeler, Arbeitsgruppe Integration (commune de Chiètres) Le projet «Integration durch Spielaktion» a été élaboré et réalisé en 2012 par l organisme «Arbeitsgruppe Integration Kerzers» en étroite collaboration avec la «Jugendarbeit Regio Kerzers», qui regroupe 3 communes fribourgeoises et 4 communes bernoises. Le projet vise en priorité des enfants de 3 à 12 ans et leurs mères, qui ont la possibilité de se rencontrer deux fois par mois dans la cour récréative de l école primaire de Chiètres. «Integration durch Spielaktion» vise à promouvoir la participation et la cohésion sociale par des rencontres informelles et facultatives entre personnes de tous horizons. Les échanges sont favorisés par des moments de jeux, de discussion, de bricolage et de cuisine communs. L occasion de ces rencontres est également saisie pour diffuser des informations pertinentes sur les différents domaines de la vie quotidienne en Suisse, notamment sur la santé. De plus, les autres offres intégratives menées au niveau de la commune de Chiètres sont présentées aux participant-e-s, qui peuvent aussi se familiariser avec les institutions et associations locales. Il y a une dizaine d année, un réseau entre divers acteurs de l intégration sociétaire, notamment provenant du domaine de l enfance et de la jeunesse, a été instauré. En effet, la commune de Chiètres accorde une grande importance à cette coordination et à l échange y découlant. Dans cette optique, une table ronde est organisée deux fois par an entre tous les partenaires concernés. A signaler que le projet «Integration durch Spielaktion» a été conçu lors d une table ronde. La phase pilote du projet «Integration durch Spielaktion» a été menée de juin à décembre Au total, 14 après-midis ont été proposés et 264 enfants touchés. Cette offre répond à un besoin réel, mais son ancrage sur la longue durée est lié à quelques défis, dont les plus importants sont résumés ci-après : > une fréquentation régulière d une offre informelle et facultative n est pas toujours garantie ; > des ressources humaines et financières limitées peuvent porter préjudice à la durabilité du projet ; > le recours au bénévolat ne permet pas toujours d établir des rapports de travail stables.

Guide de bonnes pratiques pour employeurs et employeuses

Guide de bonnes pratiques pour employeurs et employeuses Guide de bonnes pratiques pour employeurs et employeuses Direction de la sécurité et de la justice DSJ Sicherheits- und Justizdirektion SJD Introduction Ce guide a été élaboré par la Commission cantonale

Plus en détail

Apprendre une langue nationale pour s intégrer

Apprendre une langue nationale pour s intégrer Français en Suisse apprendre, enseigner, évaluer Italiano in Svizzera imparare, insegnare, valutare Deutsch in der Schweiz lernen, lehren, beurteilen fr Une vision politique Parler la langue locale est

Plus en détail

Yverdon-les-Bains. Programme d intégration communal

Yverdon-les-Bains. Programme d intégration communal Yverdon-les-Bains Programme d intégration communal 2014-2017 L intégration, un enjeu social, politique et économique Yverdon-les-Bains accueille chaque année de nouveaux habitants, suisses ou étrangers.

Plus en détail

Paudex, 30.04.15 Journée thématique CRFC

Paudex, 30.04.15 Journée thématique CRFC Paudex, 30.04.15 Journée thématique CRFC Programmes cantonaux d intégration (PIC) 2014-2017 - Convention de programme signée fin 2013 avec les 26 cantons Canton et - communes: CHF 41 mio.de Programme 4

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : POLITIQUE DE VALORISATION DE COTE : DG 2012-02 LA LANGUE FRANÇAISE APPROUVÉE PAR : Le conseil d administration En vigueur le 16 mai 2012 RESPONSABLE DE L APPLICATION

Plus en détail

Concept d information et de formation pour les responsables de la formation professionnelle

Concept d information et de formation pour les responsables de la formation professionnelle Concept d information et de formation pour les responsables de la formation professionnelle formatrices en entreprise formatrices dans les cours interentreprises enseignants en école professionnelle autres

Plus en détail

Recommandations relatives à la formation des enseignantes. interculturelles. COHEP, novembre 2007

Recommandations relatives à la formation des enseignantes. interculturelles. COHEP, novembre 2007 Recommandations relatives à la formation des enseignantes et enseignants aux approches interculturelles COHEP, novembre 2007 Etat : Adopté par l Assemblée plénière de la COHEP le 14/15 novembre 2007 Table

Plus en détail

Ordonnance sur la formation continue: Audition Position de la Conférence romande de la formation continue (CRFC)

Ordonnance sur la formation continue: Audition Position de la Conférence romande de la formation continue (CRFC) CONFÉRENCE ROMANDE DE LA FORMATION CONTINUE Ordonnance sur la formation continue: Audition Position de la Conférence romande de la formation continue (CRFC) Nyon, le 1 er octobre 2015 Monsieur le Conseiller

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

approuvant le règlement du personnel de la Haute Ecole spécialisée de Suisse occidentale//fribourg

approuvant le règlement du personnel de la Haute Ecole spécialisée de Suisse occidentale//fribourg Ordonnance du 14 décembre 2015 Entrée en vigueur : immédiate approuvant le règlement du personnel de la Haute Ecole spécialisée de Suisse occidentale//fribourg Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu

Plus en détail

Bachelor en Travail social

Bachelor en Travail social Bachelor en Travail social Education sociale Service social Animation socioculturelle Le travail social vise à prévenir et combattre les problèmes sociaux tels que l exclusion, l isolement, la précarité.

Plus en détail

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur le rapport de la Troisième Commission (A/58/499)]

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur le rapport de la Troisième Commission (A/58/499)] Nations Unies A/RES/58/137 Assemblée générale Distr. générale 4 février 2004 Cinquante-huitième session Point 108 de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sur le rapport de la Troisième

Plus en détail

Dr Claude-François Robert, Lysiane Mariani Ummel et Joanne Schweizer Rodrigues Service de la santé publique, Neuchâtel

Dr Claude-François Robert, Lysiane Mariani Ummel et Joanne Schweizer Rodrigues Service de la santé publique, Neuchâtel Politique de santé mentale: exemple du canton de Neuchâtel Conférence Santé publique Suisse 2014 3 ème Rencontre Réseau Santé Psychique Suisse Olten, 22 août 2014 Dr Claude-François Robert, Lysiane Mariani

Plus en détail

aturalisations dans le Jura bernois Procédure pour les tests et les cours de naturalisation

aturalisations dans le Jura bernois Procédure pour les tests et les cours de naturalisation Procédure pour les tests et les cours de naturalisation aturalisations dans le Jura bernois 1. Introduction Depuis le 1 er janvier 2014, les communes bernoises seront responsables de l organisation de

Plus en détail

Le Comité des Ministres, conformément à l article 15.b du Statut du Conseil de l Europe,

Le Comité des Ministres, conformément à l article 15.b du Statut du Conseil de l Europe, Recommandation CM/Rec(2009)4 du Comité des Ministres aux Etats membres sur l éducation des Roms et des Gens du voyage en Europe (adoptée par le Comité des Ministres le 17 juin 2009, à la 1061e réunion

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DES LANGUES À L ÉCOLE OBLIGATOIRE: STRATÉGIE DE LA CDIP ET PROGRAMME DE TRAVAIL POUR LA COORDINATION À L ÉCHELLE NATIONALE

ENSEIGNEMENT DES LANGUES À L ÉCOLE OBLIGATOIRE: STRATÉGIE DE LA CDIP ET PROGRAMME DE TRAVAIL POUR LA COORDINATION À L ÉCHELLE NATIONALE EDK CDIP CDPE CDEP Schweizerische Konferenz der kantonalen Erziehungsdirektoren ConfŽrence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique Conferenza svizzera dei direttori cantonali della pubblica

Plus en détail

Projet «Offres de formation»

Projet «Offres de formation» Projet «Offres de formation» Lignes diréctrices pour l'organisation, le pilotage et le subventionnement des offres de formation destinées aux collaborateurs ecclésiaux à l échelon de la Suisse et des régions

Plus en détail

STAGES POUR PROFESSEURS DE FRANCAIS 2015 PROGRAMME DE FORMATION «MOTIVER POUR AGIR»

STAGES POUR PROFESSEURS DE FRANCAIS 2015 PROGRAMME DE FORMATION «MOTIVER POUR AGIR» STAGES POUR PROFESSEURS DE FRANCAIS 2015 PROGRAMME DE FORMATION «MOTIVER POUR AGIR» Participants : professeurs de l enseignement primaire, secondaire ou supérieur, enseignant le français langue étrangère

Plus en détail

BONNE PRATIQUE 11 ESPAGNE - PROGRAMME ACCEDER POUR L EMPLOI DE LA POPULATION GITANE

BONNE PRATIQUE 11 ESPAGNE - PROGRAMME ACCEDER POUR L EMPLOI DE LA POPULATION GITANE BONNE PRATIQUE 11 ESPAGNE - PROGRAMME ACCEDER POUR L EMPLOI DE LA POPULATION GITANE TYPE D'ACTION Programme ACCEDER pour l emploi de la population gitane NIVEAU DE LA BONNE PRATIQUE reproduite Page 1/12

Plus en détail

Dossier des documents de suivi formatif des stages

Dossier des documents de suivi formatif des stages Filières secondaires Dossier des documents de suivi formatif des stages Haute Ecole Pédagogique Documents à l usage des étudiants et des praticiens formateurs Version: 17.08.2010 Pour désigner les personnes,

Plus en détail

L Hospice général et l hébergement des personnes relevant de l asile Conseil municipal de la Ville d Onex 20 janvier 2016

L Hospice général et l hébergement des personnes relevant de l asile Conseil municipal de la Ville d Onex 20 janvier 2016 L Hospice général et l hébergement des personnes relevant de l asile Conseil municipal de la Ville d Onex 20 janvier 2016 1 L Hospice général en personnes Au 31 décembre 2015 Collaborateurs 1'070 870 ept

Plus en détail

Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental

Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental XVI e Colloque de l AQRP Rétablissement et pleine citoyenneté : du discours à l action Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental Bernard Deschênes Agence de la santé

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale d employée de commerce/employé de commerce avec certificat fédéral de capacité (CFC) 1 du 26 septembre 2011 (état le 1 er janvier 2015) Employée

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE DANS LE CADRE DU MASTER EN PSYCHOLOGIE. Faculté de SSP - Institut de Psychologie

CONVENTION DE STAGE DANS LE CADRE DU MASTER EN PSYCHOLOGIE. Faculté de SSP - Institut de Psychologie CONVENTION DE STAGE DANS LE CADRE DU MASTER EN PSYCHOLOGIE Faculté de SSP - Institut de Psychologie Personnes de contact : Pour les étudiants de l orientation - Psychologie du conseil et de l orientation

Plus en détail

Chapitre 6 Tendances et perspectives de la formation professionnelle 133

Chapitre 6 Tendances et perspectives de la formation professionnelle 133 Chapitre 6 Tendances et perspectives de la formation professionnelle 133 6.1. Tendances et perspectives de la formation professionnelle 133 6.1.1. Formation professionnelle dans le cadre des politiques

Plus en détail

Encouragement spécifique de l'intégration: une tâche commune Confédération - cantons. Document-cadre du 23 novembre 2011 en vue de la

Encouragement spécifique de l'intégration: une tâche commune Confédération - cantons. Document-cadre du 23 novembre 2011 en vue de la Département fédéral de justice et police DFJP Office fédéral des migrations ODM Encouragement spécifique de l'intégration: une tâche commune Confédération - cantons Document-cadre du 23 novembre 2011 en

Plus en détail

sur l intégration des migrants et des migrantes et la prévention du racisme (OInt)

sur l intégration des migrants et des migrantes et la prévention du racisme (OInt) Ordonnance du 6 mars 2012 Entrée en vigueur : 01.04.2012 sur l intégration des migrants et des migrantes et la prévention du racisme (OInt) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du 24 mars

Plus en détail

Les cours s adressent à des personnes présentant un faible niveau de compétences de base.

Les cours s adressent à des personnes présentant un faible niveau de compétences de base. Le concept de formation met en évidence le cadre de référence des cours "Lire et Ecrire". Il n est pas un cadre rigide mais laisse une large place à l expérience, à la créativité et à la compétence de

Plus en détail

SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE

SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE 1 SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE Sommaire Loi du 4 juillet 2008 sur la jeunesse (telle qu elle a été modifiée)... 3 SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE 3 Loi du 4 juillet

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 1.0 PRÉAMBULE L adoption d une politique linguistique à la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin s inscrit dans le Plan d action pour l amélioration

Plus en détail

Français en Suisse apprendre, enseigner, évaluer Italiano in Svizzera imparare, insegnare, valutare Deutsch in der Schweiz lernen, lehren, beurteilen

Français en Suisse apprendre, enseigner, évaluer Italiano in Svizzera imparare, insegnare, valutare Deutsch in der Schweiz lernen, lehren, beurteilen Le concept Français en Suisse apprendre, enseigner, évaluer Italiano in Svizzera imparare, insegnare, valutare Deutsch in der Schweiz lernen, lehren, beurteilen Sommaire 3 Préface 4 Mandat et objectifs

Plus en détail

De plus, la politique se veut concordante avec les règlements et les politiques du Collège Shawinigan énumérés ci-dessous :

De plus, la politique se veut concordante avec les règlements et les politiques du Collège Shawinigan énumérés ci-dessous : POLITIQUE NUMÉRO 32 de soutien à l intégration scolaire et d éducation à la citoyenneté Responsable : Direction des études Dernière mise à jour : CA/2004-361.08.4, le 26 mai 2004 Prochaine date de révision

Plus en détail

Fribourg, le 30 juin 2014. Commentaire du projet de directive relative au télétravail

Fribourg, le 30 juin 2014. Commentaire du projet de directive relative au télétravail Amt für Personal und Organisation POA Rue Joseph-Piller 13, 1700 Fribourg T +41 26 305 32 52, F +41 26 305 32 49 www.fr.ch/spo Service du personnel et d organisation Rue Joseph-Piller 13, 1700 Fribourg

Plus en détail

Rencontre des pays de la Francophonie préparatoire à la sixième Conférence internationale sur l éducation des adultes (CONFINTEA VI)

Rencontre des pays de la Francophonie préparatoire à la sixième Conférence internationale sur l éducation des adultes (CONFINTEA VI) 1 Rencontre des pays de la Francophonie préparatoire à la sixième Conférence internationale sur l éducation des adultes (CONFINTEA VI) «Pour une alphabétisation durable : Prévenir et lutter contre l illettrisme»

Plus en détail

Profil de la profession et profils de formation scolaire

Profil de la profession et profils de formation scolaire Ordonnance du SEFRI 1 sur la formation professionnelle initiale Employée de commerce/employé de commerce avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 26 septembre 2011 (Etat le 1 er janvier 2015) Employée

Plus en détail

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2014

Plus en détail

Jeunesse et cohésion sociale

Jeunesse et cohésion sociale Jeunesse et cohésion sociale Pôle intégration 11/06/2014 1 La déléguée à l intégration Mission globale Offrir un accueil personnalisé aux nouveaux habitants Encourager l engagement citoyen des migrants

Plus en détail

Plan d études Français Langue Étrangère (FLE) Bachelor Domaine II (BA-LET)

Plan d études Français Langue Étrangère (FLE) Bachelor Domaine II (BA-LET) Domaine d études Plurilinguisme et didactique des langues étrangères www.unifr.ch/pluriling Bachelor of Arts en langues et littératures Plan d études Français Langue Étrangère (FLE) Bachelor Domaine II

Plus en détail

UNIL Stages de Master en psychologie

UNIL Stages de Master en psychologie UNIL Stages de Master en psychologie Contacts coordinatrices des stages : Mme Coralie Magni-Speck (Coralie.Magni@unil.ch) Mme Eva Clot-Siegrist (Eva.Clot-Siegrist@unil.ch, pour l orientation «conseil et

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL DE L INITIATIVE DE KIEV

PROGRAMME REGIONAL DE L INITIATIVE DE KIEV 21 février 2007 DGIV/CULT/KI(2006)18 PROGRAMME REGIONAL DE L INITIATIVE DE KIEV Plan d Action 2007 avec budget Document préparé par la Direction de la Culture et du Patrimoine culturel et naturel DGIV/CULT/KI(2006)18

Plus en détail

Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020

Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020 l Europe se mobilise Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020 L action de l Union européenne Une action commune... L Union européenne met en œuvre, depuis

Plus en détail

Mise en œuvre de la nouvelle loi sur la formation professionnelle : indications et principes relatifs aux législations cantonales d'application

Mise en œuvre de la nouvelle loi sur la formation professionnelle : indications et principes relatifs aux législations cantonales d'application Mise en œuvre de la nouvelle loi sur la formation professionnelle : indications et principes relatifs aux législations cantonales d'application Adopté par l assemblée plenière de 17 juin 2004 1. Point

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale d employée de commerce/employé de commerce 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du [Version 0.7 du 6 avril 2010] Employée de commerce CFC/employé

Plus en détail

Sécurité des patients Suisse

Sécurité des patients Suisse Elle est organisée par la fondation Sécurité des patients Suisse Semaine d action la sécurité des patients Dialogue avec les patientes et les patients Présentation De quoi s agit-il? 3 Public cible et

Plus en détail

CAS / Minor Enseignement et conseil

CAS / Minor Enseignement et conseil CAS / Minor Enseignement et conseil Vous avez envie d enseigner dans une école professionnelle, peutêtre de travailler dans la formation pour adultes des secteurs agronomique, forestier ou alimentaire?

Plus en détail

I. Compétences communes à tous les professeurs

I. Compétences communes à tous les professeurs REFERENTIEL DE COMPETENCES DES PROFESSEURS Au sein de l équipe pédagogique, l enseignante ou l enseignant accompagne chaque élève dans la construction de son parcours de formation. Afin que son enseignement

Plus en détail

Représentant national 1

Représentant national 1 Représentant national 1 Lieu de travail : Supérieur immédiat : Statut : REMARQUE : Échelle salariale : Exigences linguistiques : Yaounde, Cameroun Chef des programmes pour l Afrique centrale et occidentale

Plus en détail

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées Guide pour la production du plan d action annuel à l égard des personnes handicapées à l intention des ministères, des organismes publics et des municipalités Document synthèse Édition 2011 RÉDACTION Mike

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

Plan de formation Employé/e de commerce. Partie A : Domaine de compétences opérationnelles: 1.3

Plan de formation Employé/e de commerce. Partie A : Domaine de compétences opérationnelles: 1.3 Catalogue d objectifs évaluateurs «Langues étrangères : 2 e langue nationale et/ou anglais (LE-profil B/E)» du 26 septembre 2011 (état le 1 er janvier 2015) Champ d application 1 Le présent catalogue d

Plus en détail

Chapitre 2. Champ d activité

Chapitre 2. Champ d activité Chapitre 2 17 Un travail collectif 21 Travail collectif avec les élèves 21 Travail collectif avec les parents et les tuteurs 21 Travail collectif avec les collègues et les autres professionnels 22 Travail

Plus en détail

Interprétariat communautaire dans le Case management «formation professionnelle»

Interprétariat communautaire dans le Case management «formation professionnelle» Schweizerische Interessengemeinschaft für interkulturelles Dolmetschen und Vermitteln Association suisse pour l interprétariat communautaire et la médiation interculturelle Associazione svizzera per l

Plus en détail

Guide Sudoe - Pour l'élaboration et la gestion de projets Version Française Fiche 3.3 Comment élaborer un plan de travail

Guide Sudoe - Pour l'élaboration et la gestion de projets Version Française Fiche 3.3 Comment élaborer un plan de travail Guide Sudoe - Pour l'élaboration et la gestion de projets Version Française Fiche 3.3 Comment élaborer un plan de travail 2 Fiche 3.3 Comment élaborer un plan de travail Index 1 Détermination du plan de

Plus en détail

Profil professionnel. Section : Bachelier en informatique & systèmes finalité gestion technique des bâtiments - domotique

Profil professionnel. Section : Bachelier en informatique & systèmes finalité gestion technique des bâtiments - domotique Section : Bachelier en informatique & systèmes finalité gestion technique des bâtiments - domotique Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale

Plus en détail

Projet d Appui pour une Formation Technique. et Professionnelle Qualifiante, en Afrique de l Ouest

Projet d Appui pour une Formation Technique. et Professionnelle Qualifiante, en Afrique de l Ouest O.N.G.. accréditée auprès d Institutions de l Organisation des Nations Unies Projet d Appui pour une Formation Technique et Professionnelle Qualifiante, en Afrique de l Ouest Plan du Projet (Résumé) Introduction

Plus en détail

POLITIQUE PEDAGOGIQUE AFSE

POLITIQUE PEDAGOGIQUE AFSE POLITIQUE PEDAGOGIQUE AFSE La localisation géographique A l entrée de la Petite France, le quartier historique de Strasbourg, et proche de la gare, l AFSE est facilement accessible. Un arrêt de bus en

Plus en détail

Formation des formateurs

Formation des formateurs Organisation des Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.24 Procédures opérationnelles permanentes Formation des formateurs Approbation

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e INSTITUT DE FORMATION DE L ÉDUCATION NATIONALE

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e INSTITUT DE FORMATION DE L ÉDUCATION NATIONALE MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 3909 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 166 110 28 22 août mai 2009 2015 S o m m a i r e INSTITUT DE

Plus en détail

DEUX NOUVEAUX SITES POUR LES EPN

DEUX NOUVEAUX SITES POUR LES EPN DEUX NOUVEAUX SITES POUR LES EPN Deux portails collaboratifs dédiés aux espaces publics numériques sont en construction à l initiative de la Délégation aux usages de l Internet : Un portail général d information,

Plus en détail

Organisation du stage

Organisation du stage Organisation du stage pratique des étudiants de seconde année du cfmi de lille3 Note à l attention des enseignants accueillant un stagiaire de seconde année et aux CPEM Tout au long de leur cursus au CFMI,

Plus en détail

Certificat de compétences Projet CAPE

Certificat de compétences Projet CAPE Certificat de compétences Projet CAPE Introduction L objectif principal du projet CAPE est de «contribuer à la mise en place de critères et de compétences de référence dans le cadre de la Certification

Plus en détail

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié Chapitre 1 Définition et enjeux De tout temps, l homme a tenté de se protéger collectivement contre les maladies et les décès prématurés, notamment en luttant contre les épidémies et les agressions de

Plus en détail

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Les professeurs et les personnels d éducation mettent en œuvre les missions que la nation assigne à l école. En leur qualité de fonctionnaires

Plus en détail

LA LUTTE À LA VIOLENCE FAITE AUX PERSONNES ÂGÉES : DROITS ET RESPONSABILITÉS

LA LUTTE À LA VIOLENCE FAITE AUX PERSONNES ÂGÉES : DROITS ET RESPONSABILITÉS Cat. 2.600.214 LA LUTTE À LA VIOLENCE FAITE AUX PERSONNES ÂGÉES : DROITS ET RESPONSABILITÉS M e Roger Lefebvre, vice-président M e Claire Bernard, conseillère juridique Allocution présentée, le 14 avril

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE

COMMISSION EUROPÉENNE 25.3.2011 Journal officiel de l Union européenne C 93/17 V (Avis) PROCÉDURES ADMINISTRATIVES COMMISSION EUROPÉENNE APPEL À PROPOSITIONS EACEA/15/11 Dans le cadre du programme pour l éducation et la formation

Plus en détail

PROTOCOLE SOMMAIRE 20 AVRIL 2012 I - DÉVELOPPER DES RÉSEAUX ET DES RELAIS PAGE 071

PROTOCOLE SOMMAIRE 20 AVRIL 2012 I - DÉVELOPPER DES RÉSEAUX ET DES RELAIS PAGE 071 PROTOCOLE ENTRE LE MINISTÈRE DE LA DÉFENSE ET DES ANCIENS COMBATTANTS ET LE MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE POUR LE DÉVELOPPEMENT ET LA PROMOTION DE L ESPRIT DE DÉFENSE 20 AVRIL

Plus en détail

Foire aux questions. La mission générale de ce Partenariat mondial de la société civile, tel que convenu par les membres en 2011, est de :

Foire aux questions. La mission générale de ce Partenariat mondial de la société civile, tel que convenu par les membres en 2011, est de : Foire aux questions Pourquoi avons nous besoin d une nouvelle stratégie? La stratégie 2014 2016 de Filles, Pas Epouses, qui a été élaborée en concertation avec les membres, s achève à la fin de cette année.

Plus en détail

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service AGBF 1 Préambule L élaboration du présent projet de service est le fruit d un travail collaboratif et de concertation

Plus en détail

Programme d échange entre écoles maternelles, en partenariat avec le projet «Décolâge!»

Programme d échange entre écoles maternelles, en partenariat avec le projet «Décolâge!» APPEL A CANDIDATURES Ecoles maternelles et familles défavorisées Ensemble pour accompagner l enfant dans son parcours scolaire Programme d échange entre écoles maternelles, en partenariat avec le projet

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de médiamaticienne/médiamaticien 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 11 novembre 2010 47121 Médiamaticienne CFC/Médiamaticien CFC Mediamatikerin

Plus en détail

Documentation de base relative à l ordonnance sur la formation 2012

Documentation de base relative à l ordonnance sur la formation 2012 Employée/Employé de commerce CFC Documentation de base relative à l ordonnance sur la formation 2012 L Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT) a édicté une nouvelle ordonnance

Plus en détail

APPEL A CONSULTATIONS

APPEL A CONSULTATIONS APPEL A CONSULTATIONS DESCRIPTION DES FONCTIONS L UNESCO projette d élaborer un manuel pédagogique de référence pour la formation à la citoyenneté à destination des jeunes de 16 à 25 ans dans le cadre

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale Ordonnance de l OFFT sur la formation professionnelle initiale d informaticienne/informaticien 1 du 13 décembre 2004 47110 Informaticienne/Informaticien Informatikerin/Informatiker Informatica/Informatico

Plus en détail

Imposition des frais de formation et de perfectionnement

Imposition des frais de formation et de perfectionnement Prise de position Imposition des frais de formation et de perfectionnement I. Exigences de l usam Organisation faîtière des PME, l Union suisse des arts et métiers usam représente 280 associations et quelque

Plus en détail

Validation des acquis de l expérience

Validation des acquis de l expérience 1 Guide pour la formation professionnelle initiale 2 Impressum Editeur: Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT), Berne Version: 1 Langues: d / f / i Date de publication:

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3613 Convention collective nationale IDCC : 7017. PERSONNEL DES PARCS ET JARDINS ZOOLOGIQUES PRIVÉS ACCORD

Plus en détail

Vers un Québec apprenant PLAN D ACTION 2012-2013. Adopté à l assemblée générale annuelle

Vers un Québec apprenant PLAN D ACTION 2012-2013. Adopté à l assemblée générale annuelle PLAN D ACTION 2012-2013 Adopté à l assemblée générale annuelle Octobre 2012 Plan d action 2012-2013 : vers un Québec apprenant L ICÉA entreprend avec l année 2012-2013 la deuxième moitié de sa planification

Plus en détail

BLUEPRINT FOR ENGLISH LANGUAGE LEARNERS (ELLS) SUCCESS

BLUEPRINT FOR ENGLISH LANGUAGE LEARNERS (ELLS) SUCCESS La mission du Bureau de l éducation bilingue et des langues étrangères (OBE-WL) du Département de l éducation de l état de New York (NYSED) est de garantir que tous les élèves de cet état, y compris ceux

Plus en détail

Une approche sémantique de la gestion d Objets de Savoir

Une approche sémantique de la gestion d Objets de Savoir Une approche sémantique de la gestion d Objets de Savoir ilearning Forum 2007 Thème : e-qualité / qualité des ressources pédagogiques Auteurs : Pierre Prevel, Formation Groupe Crédit Agricole SA Aurélie

Plus en détail

Politique de la langue française 91.11.26.08 amendée 09.11.25.17

Politique de la langue française 91.11.26.08 amendée 09.11.25.17 Politique de la langue française 91.11.26.08 amendée 09.11.25.17 Introduction Le Cégep de Sherbrooke est un établissement d enseignement francophone dont la mission première est d œuvrer au développement

Plus en détail

Atelier Promotion et diffusion des droits économiques, sociaux et culturels

Atelier Promotion et diffusion des droits économiques, sociaux et culturels Texte de la communication présentée par la secrétaire générale du SIDIIEF à l occasion de la VII e conférence des ONG et OSC, 24 juin 2010, Genève, Suisse Atelier Promotion et diffusion des droits économiques,

Plus en détail

PRESENTATION DE LA FORMATION

PRESENTATION DE LA FORMATION PRESENTATION DE LA FORMATION De mars à décembre 2009 Présentation de la formation A - LES OBJECTIFS FONDAMENTAUX DE LA FORMATION L éducation à l environnement se traduit par les objectifs suivants : 1.

Plus en détail

DIRECTIVE PROJET DE PERFECTIONNEMENT PROFESSIONNEL LONG DU PERSONNEL ENSEIGNANT SECONDAIRE ET TERTIAIRE NON HES. I. Cadre

DIRECTIVE PROJET DE PERFECTIONNEMENT PROFESSIONNEL LONG DU PERSONNEL ENSEIGNANT SECONDAIRE ET TERTIAIRE NON HES. I. Cadre REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'instruction publique, de la culture et du sport Direction des ressources humaines DIRECTIVE PROJET DE PERFECTIONNEMENT PROFESSIONNEL LONG DU PERSONNEL ENSEIGNANT

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

Rapport global 2010 du HCR

Rapport global 2010 du HCR et Australie Chine États insulaires du Pacifique Japon Mongolie Nouvelle-Zélande Papouasie-Nouvelle-Guinée République de Corée République populaire démocratique de Corée 290 Rapport global 2010 du HCR

Plus en détail

LFPr Loi fédérale sur la formation professionnelle du 19 avril 1978. Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie

LFPr Loi fédérale sur la formation professionnelle du 19 avril 1978. Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie Réforme de la formation commerciale de base Guide méthodique type standard: Glossaire Chapitre : Glossaire Liste des abréviations utilisées dans le glossaire STA Situations de travail et d apprentissage

Plus en détail

Cahier des charges d achat de formation

Cahier des charges d achat de formation MAISON DE L EMPLOI DE LA METROPOLE NANTAISE Cahier des charges d achat de formation Formation Outiller les professionnels de l accompagnement PLIE sur la thématique «migrant» Achat d une prestation en

Plus en détail

ÉGALITÉ DE GENRE ET DROITS DES FEMMES. Normes du Conseil de l Europe

ÉGALITÉ DE GENRE ET DROITS DES FEMMES. Normes du Conseil de l Europe ÉGALITÉ DE GENRE ET DROITS DES FEMMES Normes du Conseil de l Europe L égalité de genre est capitale pour la protection des droits de l homme, le fonctionnement de la démocratie, le respect de l État de

Plus en détail

par Marianne Tilot (Sous la coordination du comité de lecture du CPCP)

par Marianne Tilot (Sous la coordination du comité de lecture du CPCP) par Marianne Tilot (Sous la coordination du comité de lecture du CPCP) E.R. : Eric Poncin - Rue des Deux Eglises 45-1000 Bruxelles CPCP asbl - décembre 2008 CPCP - Centre Permanent pour la Citoyenneté

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION TERRITORIALISEE

OFFRE DE FORMATION TERRITORIALISEE OFFRE DE FORMATION TERRITORIALISEE DOCUMENT DE CADRAGE 2011-2012 Introduction La Région des Pays de la Loire a pour ambition de participer au renforcement du droit à la formation, en veillant notamment

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique linguistique Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration 25 octobre 2004 281-CA-4048 Modification(s)

Plus en détail

PROJETS FINANCES DANS LE CADRE DU PROGRAMME D'INTEGRATION CANTONAL THEMATIQUE "LANGUE ET FORMATION" EN 2014

PROJETS FINANCES DANS LE CADRE DU PROGRAMME D'INTEGRATION CANTONAL THEMATIQUE LANGUE ET FORMATION EN 2014 REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de la sécurité et de l'économie Office cantonal de la population et des migrations Bureau de l'intégration des étrangers PROJETS FINANCES DANS LE CADRE DU PROGRAMME

Plus en détail

Le décret du 27 mars 2014 remplaçant le livre II du Code wallon de l action sociale et de la santé, relatif à l intégration des personnes étrangères

Le décret du 27 mars 2014 remplaçant le livre II du Code wallon de l action sociale et de la santé, relatif à l intégration des personnes étrangères Le décret du 27 mars 2014 remplaçant le livre II du Code wallon de l action sociale et de la santé, relatif à l intégration des personnes étrangères et d origine étrangère. 1 PLAN Introduction Parcours

Plus en détail

Cadre de gestion. Entente de développement culturel MCC-MRCAL 2014-2016

Cadre de gestion. Entente de développement culturel MCC-MRCAL 2014-2016 Cadre de gestion Entente de développement culturel MCC-MRCAL 2014-2016 1. Mise en contexte L Entente de développement culturel MCC-MRCAL 2014-2016 (ci-après désignée par L ENTENTE) est le fruit d un long

Plus en détail

Conférence des Parties à la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée

Conférence des Parties à la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée Nations Unies CTOC/COP/2012/4 Conférence des Parties à la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée Distr. générale 2 juillet 2012 Français Original: anglais Sixième session

Plus en détail

Master MEEF 1er Degré

Master MEEF 1er Degré UNIVERSITE DE LORRAINE - ESPE DE LORRAINE * Master MEEF 1er Degré 2e année Parcours enseignement et alternance Semestre 9 UNIVERSITE DE LORRAINE ESPE DE LORRAINE Version du 05-10-2015 1 Master MEEF 1 er

Plus en détail

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE ORIENTATIONS STRATEGIQUES N 10 : Animer et développer la production touristique : produits, équipements et hébergements N 11 : Favoriser la professionnalisation

Plus en détail

Le numérique au service de l École

Le numérique au service de l École Le numérique au service de l École L essentiel > Notre monde connaît aujourd hui avec le numérique une rupture technologique aussi importante que celle de l invention de l imprimerie au XV e siècle. La

Plus en détail

Politique Ressources Humaines

Politique Ressources Humaines Politique Ressources Humaines 1 Fondamentaux de la politique ressources humaines Une responsabilité partagée Egalité des chances et équité Un équilibre vie privée-vie le Des conditions favorables au maintien

Plus en détail