Le mot du Président 2. Le mot de la Directrice Générale 4 La composition du Conseil d Administration 5 L organigramme 6 La répartition du patrimoine 7

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le mot du Président 2. Le mot de la Directrice Générale 4 La composition du Conseil d Administration 5 L organigramme 6 La répartition du patrimoine 7"

Transcription

1 2012 Rapport d activité FONDATION DE MADAME JULES LEBAUDY

2 SOMMAIRE Le mot du Président 2 PRESENTATION Le mot de la Directrice Générale 4 La composition du Conseil d Administration 5 L organigramme 6 La répartition du patrimoine 7 BILAN DE L ANNÉE L organisation 9 L accompagnement individuel des locataires 10 Partenarait avec le monde associatif 11 L insertion professionnelle 12 Les investissements 13 La sécurité 16 CHIFFRES CLÉS Les loyers 20 Les clients 22 Le patrimoine 24 Le financement 26 Les ressources humaines 27 La formation 29 Les résultats 30 1

3 Le mot du Président La Fondation de Madame J. Lebaudy a poursuivi au cours de l année 2012 sa politique d offre locative de logements à loyer restreint à Paris et en Ile de France. Cette politique s accompagne, comme par le passé, de la réalisation de travaux d entretien et rénovation tant dans les parties communes que dans les logements millions d euros ont été consacrés à ces travaux en Le rapport d activité 2012 que vous avez entre les mains retrace les actions menées et détaille les principaux chiffres clés. La bonne santé financière de la Fondation de Madame J. Lebaudy est le résultat de l action quotidienne des collaboratrices et collaborateurs sous l autorité de la Directrice Générale, Madame Agnès BLADOU. Le logement, surtout à Paris et en Ile de France, est une préoccupation pour de nombreuses familles, la Fondation de Madame J. Lebaudy entend, dans la limite de ses moyens, continuer à œuvrer pour offrir des logements «décents» avec des loyers largement inférieurs aux prix du marché privé, en partenariat avec des organismes Action Logement et des Ministères. Le Conseil d Administration que j ai l honneur de présider, s attache au respect des principes et des orientations d activité définies depuis la création de la Fondation en 1899, tout en adaptant notre politique aux nouvelles réglementations sociales et techniques en matière de logement. Bonne lecture de notre rapport d activité. Le Président Patrick DALIMIER

4 PRESENTATION Le mot de la Directrice Générale La composition du Conseil d Administration L organigramme La répartition du patrimoine

5 PRESENTATION Le mot de la Directrice Générale Les équipes que je dirige ont accompagné tout au long de l année les locataires qui vivent dans les appartements, dont la Fondation de Mme J. Lebaudy est propriétaire. C est grâce à un partenariat soutenu avec deux grands acteurs d Action la Fondation a Logement et les Administrations que la Fondation a poursuivi en 2012 la mise à poursuivi en 2012 la disposition d appartements rénovés et de qualité, aux salariés des entreprises et mise à disposition agents de l Etat. d appartements rénovés et de qualité, aux C est aussi, la contractualisation d une convention signée en juin 2012 avec le salariés des entreprises et agents de Groupement d Intérêt Public Habitat et Interventions Sociales, qui permet de loger temporairement un public prioritaire au sein de petits appartements l Etat. parisiens à loyer minoré. En 2012, la Fondation de Mme J. Lebaudy a renforcé sa présence auprès de locataires en privilégiant le partenariat avec plusieurs associations nationales et parisiennes dédiées à la solidarité. Elle est allée à la rencontre des habitants lors de permanences tenues sur l ensemble des immeubles. En 2013, la Fondation de Mme J. Lebaudy progressera pour poursuivre sa mission de bien loger, donc du bien vivre dans ses immeubles. Agnès BLADOU Directrice Générale En 2012, la Fondation de Mme J. Lebaudy a réaménagé les bureaux et créé une nouvelle salle de réunion. Les membres du Conseil d administration ont choisi de la nommer «Salle François-Xavier GILBERT», du nom de l ancien Président décédé en fin d année Les locataires sont maintenant accueillis dans un bureau confidentiel au sein de la Fondation. 4

6 La composition du Conseil d Administration * Président : Patrick DALIMIER Collège des Fondateurs : fl Gérard GILBERT Vice Président fl Cédric GILBERT Collège des membres de droit : fl Le Ministère de l Intérieur représenté par Mme GAXIE fl Le Ministère du Logement, de l écologie et du développement durable représenté par Mme DUPIN fl La Société d encouragement au Bien représenté par Mr KOUDLANSKI fl La société Philanthropique représentée par Mr DETROGOFF Collège des personnalités qualifiées : fl Patrick DALIMIER fl Jean Pierre HERVE fl Richard BRUN fl Denis LEFEVRE fl Yves POINSIGNON Commissaire aux Comptes : Cabinet Grant Thornton * Au 31 décembre

7 PRESENTATION L organigramme A. BLADOU Directrice Générale C. RUELLE Assistante de direction MN JARRY Comptable S. GIRON Adjointe à la directrice Générale et Responsable Administrative et Financière J. BELTRAN Responsable du service technique S. ROUSSEAU Assistante technique F. KOFFI Chargée d'accueil Assistante technique M. ANDRES Contrat de professionnalisation R. VIDEIRA Responsable de la gestion locative M. OUADIE Chargé de gestion V. ROUSSEAU Chargée de gestion S. PREA Chargée de gestion M. FOUAL Coordinateur de proximité F. EL. BELLAJ Technicien de maintenance REGIE D'ENTRETIEN 4 collaborateurs GARDIENS AGENTS D'ENTRETIEN 19 collaborateurs 6

8 La répartition du patrimoine 2508 Au 31/12/2012 Logements* Immeubles paris 17e Nombre de logements dans Paris 18e e 19e logements logements Logements conventionnés : 530 Logements non conventionnés : 1592 Immeubles paris 19e 38 logements 9e 10e e 8 20e 2e 3e 1er 16e 7e 4 11e 630 logements 24 e logements 6e 15e 12e 5e logements logements 14e 13e logements Immeuble à Suresne (92) logements 180 logements logements Immeuble à paris 15e 40 Immeuble à paris 12e logements 102 logements Nombre de logements en Ile de France Immeuble à Créteil (94) 386 * Création de 2 studettes (17e et 19e) 7

9 BILAN DE L ANNÉE Les investissements Les partenariats

10 Les réservataires des logements Outre les conventions de réservation en cours, deux nouvelles conventions de mise à disposition de logements ont été signées fin 2011 avec deux collecteurs «Action Logement». Ainsi, les salariés d entreprise ont bénéficié en 2012 de : ALIANCE - 13 logements (9 à Paris 2 à Orly 1 à Suresnes 1 à Créteil) CILGERE - 10 logements (8 à Paris 2 à Suresnes) La Fondation a également signé deux nouvelles conventions de réservation avec le Ministère de l Intérieur et de l Economie et elle s engage à remettre 26 logements sur 3 ans en droit de suite et 6 logements en désignation unique. La Fondation de Mme J. Lebaudy a engagé un nouveau partenariat avec la Préfecture de Police par la mise à disposition de 6 logements en 2012 pour le logement des agents. Le 19 juin 2012, les Présidents du GIP Habitat et Interventions Sociales et de la Fondation de Mme J. Lebaudy ont signé une convention de partenariat qui formalise les conditions de mise à disposition d une vingtaine de logements équipés et à loyer minoré, au profit de personnes en difficulté professionnelle et de logement. Les locataires logés durant 2 ans maximum sont suivis au travers d une mission d accompagnement social lié au logement. La Fondation Participe aux Solutions de Logement dans le Cadre de Conventions de Réservation Au : - 38% logements réservés Action Logement - 12% logements réservés Mairies et Préfecture - 5.5% logements réservés Administrations % du patrimoine de la Fondation est réservé 9

11 BILAN DE L ANNÉE L accompagnement individuel des locataires Immeuble 45 rue des Poissonniers Paris La Fondation de Madame J. Lebaudy possède un immeuble de 27 logements rue des Poissonniers dans le 18ème arrondissement à Paris. Devant les désordres graves apparus dans cet immeuble ancien et l impossibilité de traiter les appartements occupés, la Fondation de Madame J. Lebaudy a fait appel à un cabinet spécialisé dans l accompagnement lié au relogement. Ainsi de juin 2012 à décembre 2012, quatorze locataires ont pu déménager et emménager dans des appartements libres de réservation de la Fondation, à Paris et en proche banlieue. charge, ont permis la libération rapide des lieux qui s est terminée début juillet Le Fonds social et le Fonds de solidarité de Paris Créé en 2007, Le Fonds Social a permis en 2012 de poursuivre l aménagement de douches au sein de 26 appartements occupés par des personnes de +60 ans et/ou en mobilité réduite. En 2012, uros ont été alloués en aide aux locataires ayant des difficultés de paiement. Cela a concerné 5 locataires dont 2 locataires en difficultés récurrentes liées au manque de ressources. Entretien à domicile afin de connaître au mieux les demande des habitants, visite accompagnée de l appartement proposé, déménagement pris en La contribution du Fond de Solidarité de Paris à hauteur de uros a permis de venir en aide à 10 locataires en difficultés de règlement de leur loyer. UN TEMOIGNAGE «Extraits : entretien avec la plus ancienne des locataires relogés» ENTRETIEN AVEC MADAME BOULARD LOCATAIRE RELOGEE RUE DE L AMIRAL ROUSSIN Paris 15EME «La réunion publique et les entretiens avec le Cabinet A. MOREAU nous ont rassurés, mais moi ce qui m a surtout libérée c est lorsque la Fondation m a certifié que ma fille et moi serions relogées dans le même immeuble». «Je me sens accompagnée dans l immeuble par la gardienne qui est très serviable et à la disposition des personnes comme moi». «Je pense que si la Fondation doit reconduire la même démarche, elle devrait améliorer la communication et l information, aller plus souvent vers les locataires, même s il n y a rien de nouveau, mais cela évite les fausses idées et surtout les commérages négatifs». 10

12 Partenariats avec le monde associatif La concertation et les associations de locataires Les 3 associations (Association des locataires de la Fondation de Mme J. Lebaudy non affiliée, Associations CNL Paris et Paris), sont reçues au moins une fois par an par les représentants de la Fondation. A cette occasion, sont discutés les thèmes suivants : fl Diagnostics et travaux fl La maintenance des immeubles, les dépenses fl L aide aux habitants Une nouvelle association «Les Voisins du passage» de l immeuble passage Châtelet a été créé le 15 septembre Elle regroupe 38 logements et est affiliée à la CLCV. La première épicerie sociale de la Croix Rouge La solidarité Le 19 juin 2012, la première épicerie sociale de la Croix Rouge, située au 65 rue de l Amiral Roussin Paris, a été inaugurée par son Président, Mr Patrice VENTURA et Mr GOUJON Député-Maire du 15 ème arrondissement de Paris, Mr LAMOUR Député et Mme CEYRAC Adjointe à la Solidarité. Elle fonctionne grâce aux bénévoles qui collectent et stockent les produits de première nécessité mis à disposition de personnes détentrices de bons en provenance de services sociaux de la Mairie du 15 ème. 11

13 BILAN DE L ANNÉE Voisins solidaires Le 9 mai 2012 le Président de la Fondation de Madame J. Lebaudy et le responsable de l association «Voisins Solidaires» ont officialisé la démarche du développement de la solidarité au sein des immeubles. Ce fût l occasion de convier une quarantaine d habitants et de remettre à trois locataires représentatifs de leur immeuble, le diplôme du «Bien voisiner», de les remercier, ainsi que trois gardiens de leur participation active à la réussite de la journée «Fête des Voisins». La Directrice Générale et Mme BALVOIRAT Présidente de l association des locataires CNL Amiral Roussin Paris 15ème La remise des diplômes en présence des Présidents de la Fondation de Mme J. Lebaudy de l association «Immeubles en Fête» L insertion professionnelle En 2012, la Fondation de Mme J. Lebaudy a renforcé les liens avec l association intermédiaire d insertion par l économie créée en 1990, «Emploi Développement». 6 agents d entretien interviennent à l année sur le patrimoine de la Fondation à temps partiel ou complet. Les 17 gardiens de la Fondation sont remplacés durant leurs absences par des agents de l association. La Fondation Contribue au Développement de la Solidarité C est depuis 10 ans, 5 collaborateurs embauchés par la Fondation et début 2013, une chargée d accueil/assistante technique en CDI. 12

14 Les investissements Travaux de ravalement rue de Reuilly Paris Le chantier de ravalement des façades de l immeuble du 67/69 rue de Reuilly Paris 12ème qui est réalisé par l entreprise FIR, commencé en juin 2011 et qui avait été stoppé suite aux diagnostics et divers contrôles des structures en pan de bois des façades fin 2011, a repris en mai 2012 et poursuit son avancement. Une entreprise spécialisée est venue s ajouter aux intervenants et a principalement pris en charge les reprises en réparations partielles ou totales des ouvrages en bois composant les structures des bâtiments qui présentent des détériorations pou- vant mettre en péril la stabilité et la solidité des bâtiments. Travaux de consolidation, de remplacement ou de réparation des éléments en bois de structures. La fin de la première phase de ce chantier est prévue pour la fin du 1er trimestre 2013, les autres phases qui s étaleront sur plusieurs exercices concerneront le ravalement des rez de chaussée des commerces et ateliers d artistes, le remplacement des menuiseries extérieures, le ravalement des pignons avec désamiantage et le ravalement des façades situées à l arrière des bâtiments. Pendant les travaux Après les travaux 13

15 BILAN DE L ANNÉE rue Olivier de Serres Paris Les travaux de ravalement qui ont débuté en juillet 2011 se sont terminés en octobre Les travaux ont été réalisés par des entreprises de ravalement, serrurerie et étanchéité. Ils ont porté sur le nettoyage des briquettes de façades, la reprise en maçonnerie des parties détériorées, la rénovation en peinture des parties maçonnées, la rénovation en peinture des parties métalliques (traitement des persiennes métalliques) la rénovation d étanchéité des terrasses et balcons et révision de toiture en zinc. Ils vont se poursuivre avec la rénovation du porche, la rénovation de la cour et l amélioration de l accessibilité de deux entrées. Immeuble rue Olivier de Serres 14

16 Immeuble rue Olivier de Serres 32 rue Juliette Savar Créteil Les travaux de ravalement qui ont débuté en août 2011 se sont terminés en janvier Les travaux ont porté sur l isolation thermique des façades et finition en enduit projeté, la reprise en maçonnerie des parties détériorées, la rénovation en peinture des parties maçonnées, la rénovation en peinture des parties métallique, la rénovation d étanchéité des balcons. 15

17 La sécurité Diagnostics électriques et gaz Afin d améliorer sa connaissance des installations électriques et gaz sur l ensemble du patrimoine, le service technique de la Fondation a lancé en 2012 la première tranche des diagnostics sur les équipements électriques et gaz des parties privatives et communes des immeubles. La première tranche a concerné le patrimoine historique et ancien de la Fondation ainsi que l immeuble d Orly, soit au total 1515 logements. Ces diagnostics ont été réalisés par la société QUALICONSULT et sont le point de départ d une opération de rénovation des dites installations par la Fondation LEBAUDY. Les rénovations électriques seront réalisées sur plusieurs exercices en fonction de l importance des travaux et des budgets alloués sur ces postes. Les équipements ASCENSEURS Afin d optimiser les prestations d entretien et de se conformer aux normes des cahiers des charges en matière d entretien des ascenseurs, fin 2011 un appel d offre a été lancé sur la totalité des 83 appareils du patrimoine, avec pour support un contrat d entretien type étendu. Six entreprises ont été consultées et quatre entreprises ont rendu une offre. Deux entreprises ont été retenues (SCHINDLER et AFEM). Le résultat de cet appel d offre a permis de réaliser une économie moyenne sur les charges d environ 39% ( ) par an, ce qu ont souligné les associations de locataires lors de la régularisation des charges Assenceur rue de l Amiral Roussin 16

18 Le maintien des personnes à domicile L ACCESSIBILITE DES PERSONNES A MOBILITE REDUITE Des travaux d accessibilité pour Personne à Mobilité Réduite ont été réalisés sur une entrée de hall au 7 square Eugène Hatton Paris 12 ème. Le procédé retenu permet de déployer manuellement une rampe amovible et d accéder avec un fauteuil roulant à l intérieur du bâtiment en passant la hauteur équivalente à deux marches d escalier. Rampe amovible posée au 7 square Eugène Hatton 26 appartements occupés par des personnes âgées ont été réaménagés LA TRANSFORMATION DES BAIGNOIRES PAR DES DOUCHES Vingt six appartements occupés par des personnes âgées et présentant des difficultés de mobilité ou de handicap ont été réaménagés pour un montant moyen de uros par logement dans le cadre du Fonds Social. Ces travaux consistent à remplacer la baignoire par une douche la plus plate possible permettant un accès facilité. Dans la plupart des cas en raison des modifications du carrelage, de l électricité et des revêtements de sol, la rénovation complète de la salle de bains est effectuée. Loge rue de l Amiral Roussin L accueil des locataires RENOVATION DES LOGES Le programme de rénovation et d uniformisation des loges des gardiens(nes) a débuté ; dix huit loges sont concernées ; trois ont été rénovées et une créée : fl 19 rue Jules Romain Paris 19 ème, fl 63/65 rue Amiral Roussin Paris 15 ème, fl 24 Anne de Beaujeu Paris 19 ème, fl 15 rue du Général Henrys Paris 17 ème en 2012/

19 BILAN DE L ANNÉE Ces travaux concernent la rénovation électrique y compris l éclairage, la rénovation des sols, murs et plafonds, la rénovation des sanitaires ainsi que l aménagement de mobiliers composés d une banque d accueil, d un bureau et de placard(s) de rangement. Ces travaux pour ces quatre premières loges ont été réalisés dans leur totalité en interne par la Régie d entretien. L ENTRETIEN COURANT C EST AUSSI LA REGIE Les compétences et activités de chacune des 4 personnes sont importantes et indispensables dans l entretien du patrimoine La régie est composée de quatre personnes et assure des travaux de maintenance courant et de petit entretien dans les parties communes et privatives de l ensemble du patrimoine. La régie fonctionne principalement par équipe de deux personnes, mais ils peuvent travailler aussi individuellement. Leur planning d intervention est sectorisé par arrondissement et par département en fonction des équipes et des jours de semaine. Leurs activités portent sur des travaux de maintenance en électricité, plomberie, menuiserie, serrurerie, peinture et maçonnerie. Ils peuvent aussi intervenir sur des travaux plus importants, exemple : création et aménagement de loges, réaménagement complet des locaux de sous sol de caves (Gretz Armainvilliers), et ponctuellement la rénovation complète d un appartement. Les compétences et activités de chacune des quatre personnes sont importantes et indispensables dans l entretien du patrimoine et la bonne gestion technique des différentes réclamations qu elles soient d ordre privatives ou situées dans les parties communes. 18

20 Les loyers CHIFFRES CLÉS Le patrimoine Les Ressources Humaines Les clients Le financement

21 CHIFFRES CLÉS Les loyers Evolution des loyers Au 1 er janvier 2012, la hausse de loyer a été limitée à 1,5 % en application du plafonnement de l indice I.R.L. Il a été décidé par le Conseil d administration du 29 novembre 2011, les nouveaux prix à la relocation dans la limite des plafonds stipulés dans les conventions signées pour les logements dits conventionnés, et maitrisés pour les loyers des logements non conventionnés. Le produit total des loyers de la Fondation a augmenté de 5,73% entre 2011 et 2012 en raison des nouvelles mises en service et de l augmentation des loyers décidées, soit : K liés aux augmentations de loyers K liés aux mises en service des logements neufs en K liés aux augmentations de loyers pour les commerces et parkings Loyers parkings, garages 648 k Indemnités occupation 95 k Commerces, locaux d'activité 770 k Conventionnés 2497 k Non conventionnés 8868 k 20

22 Loyers en k En augmentation de 700 k par rapport à 2011 essentiellement dû à la relocation des logements. de puteaux pour l année complète (+323 k ) Recouvrement des loyers en % Une legère baisse du recouvrement des loyers en 2012 à été constaté -2,36%. 100,50 97,44 101,41 99, Créances locatives en k Les impayés représentent 2,85% de la facturation annuelle au 31 décembre Les clients douteux ont diminués de 57K. Les impayés entre 1 et 3 mois ont augmenté de 40K. Ce qui représente 0,83% des impayés Clients Clients douteux

23 CHIFFRES CLÉS CHIFFRES CLES Les clients La gestion locative 150 logements ont été libérés au cours de l année 2012 et 130 attributions ont été réalisées : fl au profit des Collecteurs fl au profit des Ministères fl au profit des Mairies et Préfectures fl dans le cadre d attributions directes par la Fondation dont 10 mutations 22

24 2 Le taux de rotation Le taux de rotation est de 6.34% en 2012 en légère hausse par rapport à 2011 principalement dû aux mouvements des fonctionnaires du Ministère des Affaires Etrangères au cours de l été ,8 6,2 5,6 5,74% 5,69% 5,67% 6,34% 5, La vacance des logements 1,48% de logements vacants au 31 décembre Une augmentation due aux restructurations lourdes de logements. Vacance technique Vacance commerciale

25 CHIFFRES CLÉS CHIFFRES CLES Le patrimoine Le plan d entretien du patrimoine : Logements : % Parties communes : % Ravalement : % Etanchéité : % Sécurité : % Chauffage collectif : % Menuiseries extérieures : % Chauffage individuel : % La Fondation a poursuivi sa politique de rénovation d entretien du patrimoine en réalisant euros de travaux d investissement, de gros entretien et entretien courant. L opération de ravalement de Reuilly s est poursuivie durant l année logements ont été remis en location avec des travaux dont 72 ont fait l objet d une rénovation lourde supérieure à euros. 24

26 Les Investissements en K Le coût entretien courant par logement varie de en 2011 à 322 en 2012, soit une progression de ,80%. Le coût gros entretien par logement varie de 721 en 2011 à 884 en 2012, soit une progression de 28,60%

27 CHIFFRES CLÉS CHIFFRES CLES Le financement Les emprunts Les préteurs en k Action logement 45,62% Indéxé Livret A 9,18% Libre 45,20% Autres CIL CIL Habitation CILGERE Caisse des dépots et consignation Crédit Foncier de France Caisse d'epargne Credit Agricole Évolution de la dette à long terme Au 31 décembre 2012, la dette à long terme a atteint 55,46 M, elle était de 62,24 M fin 2011, soit une diminution de 11 % représentant une durée résiduelle de 13 ans et 9 mois. Il a été contracté et mobilisé 650 k d emprunts nouveaux en La hausse de l inflation, qui a atteint 1,3% en moyenne en 2012, aura un impact direct sur le coût de la ressource financière à long terme. En 2012, le livret A est passé à 2%. Ainsi les intérets de nos emprunts indexés ont été recalculés en fonction de cette diminution. Il est à noter que la Banque de France a attribué à la fondation la cotation «E3+». Cette cotation est réalisée pour toutes les entreprises françaises afin d évaluer leur capacité financière à rembourser leurs crédits à un horizon de trois ans. Elle se compose d une cote d activité (E) et d une cote de crédit (3+). La note E indique que la fondation a un chiffre d affaires supérieur à 15 M et inférieur à 30M. La note 3+ signifie que la fondation a une «très forte capacité à honorer ses engagements financiers». Cette note 3+ vient en deuxième position sur une échelle de santé financière qui comporte 13 échelons. La cotation «E3+» reconnaît la très bonne santé financière de la fondation et sa capacité à honorer l ensemble de ses engagements financiers sur les trois années à venir. 26

28 Les Ressources Humaines Au cours de l année 2012, le service technique a été renforcé par l arrivée d un technicien de maintenance et d un coordinateur de proximité, ainsi le service technique est composé d un cadre, de trois employés administratifs et de quatre ouvriers très qualifiés. Le technicien de maintenance a pour principales missions : fl la mise en œuvre des travaux d entretien courant (parties communes et privatives) ; fl la gestion de l ensemble des litiges et réclamations techniques. La visites techniques des logements suite à réclamation ou sinistre. fl la réception des travaux exécutés dans les logements et parties communes, appui des gardiens lors des états des lieux de sorite. La Fondation accroit les equipes Le coordinateur de proximité a pour dédiées à principales missions : la proximité fl contrôler la bonne tenue des sites avec gardien et sans gardien et coordonner les remplacements durant les congés ; fl s assurer de la suite donnée aux fiches de réclamations des locataires ; fl réaliser les visites conseils et les états des lieux de sortie des locataires, chiffre les travaux à la charge du locataire ; fl participer à la prévention des risques et renseigner la fiche de sécurité des parties communes. Vérifier l information délivrée aux gardiens. La Fondation a également contracté, en septembre, une convention tri partite avec le Greta et Uniformation dans le cadre d un contrat de professionnalisation pour un BTS Professions Immobilières. Cette formation est proposée via un cursus en alternance (2 jours en école, 3 jours en entreprises) pour les années scolaires de 2012 à

29 CHIFFRES CLÉS CHIFFRES CLES Les Ressourses Humaines Données socioprofessionnelles Ventilation par catégories Au 31 décembre 2012, la Fondation se compose de 41 personnes : Ventilation par âges La moyenne d âge est de 49 ans cette moyenne évolue en fonction de la catégorie professionnelle, à savoir : Agents de maîtrise Employées Agents d'entretien Agents de Régie Gardiens Agents de maîtrise Cadres 1 3 Cadres Employées Agents d'entretien Agents de Régie Gardiens Ventilation par ancienneté L ancienneté moyenne est de 10 ans, cette moyenne évolue en fonction du sexe et de la catégorie professionnelle, à savoir : Femmes : moyenne 12 ans Hommes : moyenne 8 ans Cadre Agent de maitrise Employées Agents d'entretien Agents de Régie , Gardiens

30 27 femmes et 14 hommes forment l équipe de la Fondation de Mme J. Lebaudy La moyenne d âge est de 49 ans et l ancienneté moyenne est de 10 ans. Le personnel de gardiennage est pour plus des 2/3 féminin. Si 3 cadres sur 4 ont moins de 3 ans d ancienneté, l ancienneté des gardiens, agents d entretien et ouvriers hautement qualifiés est supérieure à 10 ans. La formation Plus de 50% La formation et le développement des compétences sont devenus des collaborateurs une politique de valorisation des ressources humaines de la Fondation. Ainsi, un plan de formation a été mis en place depuis ont suivi des formations en 2012 Plus de 50% des collaborateurs ont suivi des formations en 2012 dans le cadre ou non de leur DIF. Cela représentant 3% de la masse salariale. De plus, 11 personnes ont effectué des formations liées à l informatique, suite à la mise à jour de version des logiciels de bureautique (2003 vers 2007) et à l informatisation des loges initiée avec les sites d Olivier de Serres et de Reuilly en

31 CHIFFRES CLÉS CHIFFRES CLES Les résultats Résultat net comptable L exploitation de la Fondation dégage un excédent de 293K en Les composantes du résultat En K Résultat net comptable En K Résultat d'exploitation Résultat financier Résultat exceptionnel

32 Maquette : Serafi infographie -

Rapport d activité 2011 Fondation de madame Jules Lebaudy 8, rue de Cronstadt 75015 Paris - Tel. 01 56 56 73 00 Fondation de madame Jules Lebaudy

Rapport d activité 2011 Fondation de madame Jules Lebaudy 8, rue de Cronstadt 75015 Paris - Tel. 01 56 56 73 00 Fondation de madame Jules Lebaudy Rapport d activité 2011 Fondation de madame Jules Lebaudy SOMMAIRE Le mot du Président 2 PRESENTATION Le mot de la Directrice Générale 4 La composition du Conseil 5 L organigramme 6 La répartition du patrimoine

Plus en détail

CHARTE de REFERENCEMENT

CHARTE de REFERENCEMENT EUROMETROPOLE DE STRASBOURG Direction de l urbanisme, de l habitat et de l aménagement Service de l Habitat 1 parc de l Etoile 67076 STRASBOURG Cedex DIMINUTION DES LOGEMENTS VACANTS DU PARC PRIVE APPEL

Plus en détail

Qu est-ce que la copropriété?

Qu est-ce que la copropriété? Qu est-ce que la copropriété? 2 On parle de copropriété dès qu il y a au moins 2 propriétaires dans le même immeuble. Le copropriétaire est propriétaire d un ou de plusieurs lots privatifs (par exemple

Plus en détail

Dossier de Presse. Résidence Amiral de la Bretonnière. Les logements font peau neuve. Dinan Codi Habitat

Dossier de Presse. Résidence Amiral de la Bretonnière. Les logements font peau neuve. Dinan Codi Habitat Dossier de Presse Résidence Amiral de la Bretonnière Les logements font peau neuve 1 rue de la Violette BP 61017 22101 QUEVERT tèl. 02 96 87 15 15 fax 02 96 87 15 20 dinan.ophlm@dinan-habitat.fr www.dinan-habitat.fr

Plus en détail

QUEVILLY HABITAT. rapport

QUEVILLY HABITAT. rapport QUEVILLY HABITAT rapport d activité2013 Sommaire Présentation p. 1 Activités p. 2-5 Travaux sur le patrimoine p. 6-7 Édito L année 2013 a marqué un tournant dans l histoire de Quevilly Habitat avec le

Plus en détail

Questionnaire V2 : Le locatif privé dans le Grand Clermont

Questionnaire V2 : Le locatif privé dans le Grand Clermont Questionnaire V2 : Le locatif privé dans le Grand Clermont Bonjour, je m appelle Mme Intel du cabinet d études «Nouveaux Armateurs», je réalise une enquête sur les loyers privés à la demande du Grand Clermont

Plus en détail

1 Concevoir son projet et construire

1 Concevoir son projet et construire Se loger avec l économie sociale et solidaire avec l économie sociale et solidaire 1 Concevoir son projet et construire Soutien à la conception de votre projet de construction ou de rénovation, Assistance

Plus en détail

Rénover, Améliorer et Adapter les logements anciens

Rénover, Améliorer et Adapter les logements anciens Propriétaires occupants? Propriétaires bailleurs? Rénover, Améliorer et Adapter les logements anciens votre logement avec le PIG de la Communauté d Agglomération Réunion publique Mardi 30 Septembre 2014

Plus en détail

MARCHE DE MAITRISE D OEUVRE ------------ PROGRAMME

MARCHE DE MAITRISE D OEUVRE ------------ PROGRAMME MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DU DEVELOPPEMENT INTERNATIONAL --- AMBASSADE DE FRANCE AU ROYAUME UNI DE GRANDE BRETAGNE ET D IRLANDE DU NORD --- Antenne immobilière de Londres --- MARCHE DE MAITRISE

Plus en détail

SEMASCEAUX --------------------------------- Société d Economie Mixte. Au capital de 238.000 Euros R.C.S. NANTERRE : B 582 028 254

SEMASCEAUX --------------------------------- Société d Economie Mixte. Au capital de 238.000 Euros R.C.S. NANTERRE : B 582 028 254 SEMASCEAUX --------------------------------- Société d Economie Mixte Au capital de 238.000 Euros HOTEL de VILLE 92330 SCEAUX R.C.S. NANTERRE : B 582 028 254 RAPPORT DE GESTION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2015

DOSSIER DE PRESSE 2015 DOSSIER DE PRESSE 2015 Résidence Le Lavoir Lormont (33) Un acteur majeur du logement social pour le Sud-Ouest SOMMAIRE Mésolia, entreprise sociale pour l habitat...2 Un acteur majeur du logement social...2

Plus en détail

Compte rendu Commission Logement

Compte rendu Commission Logement 13 avril 2012 Compte rendu Commission Logement LOUER ETRE PROPRIÉTAIRE TRAVAUX ACCÉS DES JEUNES A UN LOGEMENT L accession a un logement, notre priorité! 2 organismes collecteurs ont été retenu : - AMALIA

Plus en détail

Pose de 1 ère pierre. Résidence senior «Les Alouettes» à Bazet

Pose de 1 ère pierre. Résidence senior «Les Alouettes» à Bazet DOSSIER DE PRESSE Pose de 1 ère pierre Résidence senior «Les Alouettes» à Bazet Lundi 2 novembre 2015 à 15h00 Rue des Allées, Bazet Office Public de l Habitat des Hautes-Pyrénées 28, rue des Haras BP70816-65008

Plus en détail

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE RENOUVELLEMENT URBAIN Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE Journée du 23 janvier 2007 Sommaire 1 - Les grandes étapes 2 - Les relogements effectués au 31/12/2006 3 - Les

Plus en détail

3 099 704,29 RECETTES 2013 61 220,81

3 099 704,29 RECETTES 2013 61 220,81 BUDGET 2013 EQUILIBRE GENERAL Le budget global 2013 se monte à 5 146 475,64 en recettes pour 4 615 844,79 en dépenses. Ces chiffres intègrent à la fois l année 2013 en fonctionnement et investissement

Plus en détail

SE LOGER AVEC LE CIL VAL DE LOIRE

SE LOGER AVEC LE CIL VAL DE LOIRE SE LOGER AVEC LE CIL VAL DE LOIRE 1 SE LOGER AVEC LE CIL VAL DE LOIRE Le parcours résidentiel des salariés L Alternance LOUER Parc social Parc privé Meublés ACHETER Neuf Ancien HLM Accession Sociale FAIRE

Plus en détail

guide du locataire en copropriété

guide du locataire en copropriété guide du locataire en copropriété 2 sommaire édito 3 3 Edito 6 Comment fonctionne juridiquement la copropriété? 10 Qui fait quoi dans la copropriété? 12 Foire aux questions 14 Lexique 4 Qu est-ce qu une

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional JUILLET 2012 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france AFFECTATIONS PROVISIONNELLES ET SPECIFIQUES

Plus en détail

Le Gic s engage pour le logement

Le Gic s engage pour le logement Le Gic s engage pour le logement Qui sommes nous? Le Gic, Comité Interprofessionnel du Logement : fait partie des 21 CIL d Action Logement est une association Loi 1901 créée en 1955 à l initiative de la

Plus en détail

Mieux connaître le secteur du bâtiment

Mieux connaître le secteur du bâtiment iche d animation Compétence B3 Mieux connaître le secteur du bâtiment Objectif Permettre aux élèves de découvrir la diversité des métiers du bâtiment et les caractéristiques de ce secteur. Matériel nécessaire

Plus en détail

L obligation d emploi

L obligation d emploi L obligation d emploi 1 2 La réponse à l obligation d emploi dans le secteur privé La réponse à l obligation d emploi dans le secteur public La loi fixe à tout établissement privé ou public d au moins

Plus en détail

Réunion d information ACCESSIBILITÉ. 7 octobre 2015

Réunion d information ACCESSIBILITÉ. 7 octobre 2015 Réunion d information ACCESSIBILITÉ 7 octobre 2015 A ce jour, il n y a pas de délai supplémentaire pour la mise en accessibilité des ERP. Selon la règlementation en vigueur, tous les dossiers devaient

Plus en détail

Les travaux d entretien et d amélioration 2

Les travaux d entretien et d amélioration 2 Les travaux d entretien et d amélioration 2 Aux dépenses courantes de logement que les ménages doivent supporter (loyers, remboursements d emprunts, énergie), viennent s ajouter les coûts des travaux d

Plus en détail

AVENANT N 3 A LA CONVENTION DE GESTION DES AIDES MUNICIPALES

AVENANT N 3 A LA CONVENTION DE GESTION DES AIDES MUNICIPALES AVENANT N 3 A LA CONVENTION DE GESTION DES AIDES MUNICIPALES ENTRE La ville de SCEAUX Représentée par son maire, Monsieur Philippe LAURENT Habilité à cet effet par délibération du conseil municipal en

Plus en détail

VERS UNE ACCESSIBILITÉ. généralisée. Accès à tout pour tous

VERS UNE ACCESSIBILITÉ. généralisée. Accès à tout pour tous VERS UNE ACCESSIBILITÉ généralisée Accès à tout pour tous La loi handicap du 11 février 2005 précise que les conditions d accès des personnes handicapées dans les E.R.P.* doivent être les mêmes que celles

Plus en détail

Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est. à la Résidence Clamart

Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est. à la Résidence Clamart Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est à la Résidence Clamart au titre d une aide à l investissement pour la rénovation des logements-foyers pour personnes âgées autonomes Châlons-en-Champagne

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ VERS UNE. Accès à tout pour tous. généralisée

ACCESSIBILITÉ VERS UNE. Accès à tout pour tous. généralisée PRÉFET DE LA SARTHE Direction Départementale des Territoires de la Sarthe Sous-Commission Départementale d Accessibilité VERS UNE ACCESSIBILITÉ généralisée Accès à tout pour tous La loi handicap du 11

Plus en détail

Le présent projet a pour objet de vous soumettre les conditions de cette réalisation.

Le présent projet a pour objet de vous soumettre les conditions de cette réalisation. Direction du Logement et de l Habitat 2013 DLH 338 Réalisation par Paris Habitat-OPH d un programme de réhabilitation Plan Climat de 603 logements sur le groupe Fécamp (12e). PROJET DE DELIBERATION EXPOSE

Plus en détail

Le pour et le contre. Avantages de la location. Avantages de la construction. Inconvénients de la location

Le pour et le contre. Avantages de la location. Avantages de la construction. Inconvénients de la location 1Louer, construire, acheter ou rénover? Quelle est la situation la plus intéressante: louer, construire, acheter ou rénover? Le choix est toujours d ordre personnel mais une comparaison approfondie des

Plus en détail

POUR MIEUX VIVRE VOTRE LOGEMENT

POUR MIEUX VIVRE VOTRE LOGEMENT Association Vosgienne d Information et d Aide au Logement POUR MIEUX VIVRE VOTRE LOGEMENT SERVICE INFORMATION LOGEMENT VOUS INFORMER GRATUITEMENT SUR LE LOGEMENT Notre service Information Logement sera

Plus en détail

Tout ce que vous devez savoir pour réussir votre relogement

Tout ce que vous devez savoir pour réussir votre relogement Le relogement facile Tout ce que vous devez savoir pour réussir votre relogement Ce guide du relogement est édité dans le cadre du projet de rénovation urbaine de la ville de Saint-Brieuc. L es 6 étapes

Plus en détail

SOLIDARITÉS CIL-PASS ASSISTANCE. présentation du CIL-PASS ASSISTANCE schéma d ensemble bénéficiaires. aides :

SOLIDARITÉS CIL-PASS ASSISTANCE. présentation du CIL-PASS ASSISTANCE schéma d ensemble bénéficiaires. aides : FORMATION DROM 2014 CIL-PASS ASSISTANCE présentation du CIL-PASS ASSISTANCE schéma d ensemble bénéficiaires Des difficultés de logement? Amallia est à vos côtés. aides : prêts action logement aides complémentaires

Plus en détail

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013 Nantes, le 11 mars 2013 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014 v Dossier de presse Contact service presse Tél. : 02 40 41 64 36 Fax : 02 40 41 64 10 presse@mairie-nantes.fr 1000

Plus en détail

Jean Claude Mathis, d Eric Vuillemin

Jean Claude Mathis, d Eric Vuillemin Vendredi 30 août 2013 Jean Claude Mathis, Président d Aube Immobilier et de la SIABA, inaugure ce vendredi 30 aout 2013, en présence d Eric Vuillemin, maire de Romilly sur Seine, les dernières opérations

Plus en détail

APPLICABLE AUX LOCATAIRES DES ORGANISMES DE LOGEMENTS SOCIAUX PREAMBULE... 10

APPLICABLE AUX LOCATAIRES DES ORGANISMES DE LOGEMENTS SOCIAUX PREAMBULE... 10 PREAMBULE... 10 CHAPITRE 1 LES DIFFERENTS TYPES DE LOGEMENTS HLM... 11 1-1 Logements construits avant le 3 janvier 1977 1-2 Logements construits après la loi du 3 janvier 1977 1-3 Plafond de ressources

Plus en détail

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012

Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 Opération Programmée d Amélioration de l Habitat 2009-2012 ECONOMIES D ENERGIE PERSONNES AGEES ENERGIES RENOUVELABLES MAINTIEN A DOMICILE ADAPTATION INSALUBRITE HANDICAP LOYERS MODERES LOCATION CHARGES

Plus en détail

«Stratégie amiante et retour d expérience»

«Stratégie amiante et retour d expérience» «Stratégie amiante et retour d expérience» S.Langlois Expert qualité patrimoine 1 Nantes Habitat, bailleur social de la ville de Nantes Création de l Office en 1913 25 000 logements et 46 000 locataires

Plus en détail

à l habitation LOCAUX ENTIÈREMENT PRIVATIFS

à l habitation LOCAUX ENTIÈREMENT PRIVATIFS 1Locaux affectés à l habitation La réduction de la TVA à taux réduit est réservée aux locaux affectés à l habitation, pour les travaux concernant l amélioration, la transformation, l aménagement et l entretien

Plus en détail

Hotel de Maître proche des Etangs d Ixelles

Hotel de Maître proche des Etangs d Ixelles Hotel de Maître proche des Etangs d Ixelles ARCHYBALD - Chaussée de Malines 14 Mechelsesteenweg - 1970 WEZEMBEEK-OPPEM NATURE Il s agit d un immeuble dit «Maison de Maître» développant 13m de façade

Plus en détail

www.pacthd29.fr Bâtisseurs de solidarités pour l habitat en accompagnement des politiques de l habitat.

www.pacthd29.fr Bâtisseurs de solidarités pour l habitat en accompagnement des politiques de l habitat. www.pacthd29.fr Bâtisseurs de solidarités pour l habitat en accompagnement des politiques de l habitat. 1 Qui sommes nous? Association loi 1901, reconnue «entreprise de l économie sociale et solidaire»

Plus en détail

LOT 2 - HAMBOURG CESSION D UN PARC IMMOBILIER APPEL A CANDIDATURES. 77 à 81 av. d Haïfa & 100 à 110 av. de Hambourg 13008 Marseille

LOT 2 - HAMBOURG CESSION D UN PARC IMMOBILIER APPEL A CANDIDATURES. 77 à 81 av. d Haïfa & 100 à 110 av. de Hambourg 13008 Marseille LOT 2 - HAMBOURG 77 à 81 av. d Haïfa & 100 à 110 av. de Hambourg 13008 Marseille CESSION D UN PARC IMMOBILIER APPEL A CANDIDATURES Avril 2013 LOT 2 HAMBOURG SOMMAIRE Lot 2 : Hambourg Marseille 8 ième ü

Plus en détail

HABITERMIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 -juin 2014

HABITERMIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 -juin 2014 Programme d Intérêt Général HABITERMIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 -juin 2014 Maison de l Habitat et du Développement Durable du Grand Nancy 10, place de la République - Nancy X:\CHARG_E... - Photos\Logo\...

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2013

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2013 Centre Communal d Action Sociale Rapport d activités 2013 L action sociale du C.C.A.S. Les missions Intervention sociale auprès des personnes Accueillir, informer, orienter et accompagner le public présentant

Plus en détail

Contrat-Collèges 2004-2014 Dix années pour offrir les meilleures conditions de réussite aux élèves des 13 collèges publics du département

Contrat-Collèges 2004-2014 Dix années pour offrir les meilleures conditions de réussite aux élèves des 13 collèges publics du département DOSSIER DE PRESSE Belfort, le 16 septembre 2014 Contrat-Collèges 2004-2014 Dix années pour offrir les meilleures conditions de réussite aux élèves des 13 collèges publics du département Bureau des surveillants

Plus en détail

Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES. 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames

Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES. 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames R E Q U A L I F I C A T I O N E T A G R A N D I S S E M E N T D E L A M A I R I E D E C O

Plus en détail

Avant-propos. Sommaire

Avant-propos. Sommaire Avant-propos En devenant propriétaire de votre logement, vous êtes entré dans le «Syndicat des copropriétaires». Vous avez ainsi acquis le droit d exprimer votre avis et de contribuer aux décisions communes

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2015 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI En 2012, 100 300 établissements employaient 361 700 travailleurs handicapés. La loi fixe à tout établissement privé ou

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

L adaptation du logement aux personnes handicapées

L adaptation du logement aux personnes handicapées direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction L adaptation du logement aux personnes handicapées AIDES FINANCIÈRES C ONSEILS Un des membres de votre famille est et vous désirez faire

Plus en détail

L OPERATION PROGRAMMEE D AMELIORATION DE L HABITAT (OPAH) Revitalisation Rurale du Pays du Ternois

L OPERATION PROGRAMMEE D AMELIORATION DE L HABITAT (OPAH) Revitalisation Rurale du Pays du Ternois L OPERATION PROGRAMMEE D AMELIORATION DE L HABITAT (OPAH) Revitalisation Rurale du Pays du Ternois L OPAH RR du Pays du Ternois est un dispositif d aides financières ouvert aux propriétaires privés occupants

Plus en détail

LE REAMENAGEMENT DU QUARTIER DU PONT DE SEVRES AMENAGEMENT DU QUARTIER DU PONT DE SEVRES Ville de Boulogne-Billancourt Commission Seguin Rives de

LE REAMENAGEMENT DU QUARTIER DU PONT DE SEVRES AMENAGEMENT DU QUARTIER DU PONT DE SEVRES Ville de Boulogne-Billancourt Commission Seguin Rives de AMENAGEMENT DU QUARTIER DU PONT DE SEVRES Ville de Boulogne-Billancourt Commission Seguin Rives de Seine du 29 mai 2007 SOMMAIRE 1. Le quartier du Pont de Sèvres aujourd hui 2. Le projet d aménagement

Plus en détail

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Communiqué de presse Paris, 15 février 2010 CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Activité commerciale 2009 très soutenue dans toutes les classes d actifs Maintien du chiffre d affaires à hauteur

Plus en détail

Alphonse Chaumette et sa femme. depuis 4 générations dans le département de l Allier où elle exerce des activités de maçonnerie et de béton armé.

Alphonse Chaumette et sa femme. depuis 4 générations dans le département de l Allier où elle exerce des activités de maçonnerie et de béton armé. Fondée en 1880 Alphonse Chaumette et sa femme Fondée en 1880 à Moulins, l entreprise familiale Chaumette-Dupleix est installée depuis 4 générations dans le département de l Allier où elle exerce des activités

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION. Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015

BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION. Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015 BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015 - Introduction - Tableaux de synthèse - Synthèse des grands équilibres du Budget Primitif 2015 1 INTRODUCTION Le Budget Primitif 2014,

Plus en détail

Résidence Vercingétorix. 207, 211 ET 223 RUE VERCINGÉTORIX PARIS 14 e GRAND PROJET DE RENOUVELLEMENT URBAIN DE PARIS

Résidence Vercingétorix. 207, 211 ET 223 RUE VERCINGÉTORIX PARIS 14 e GRAND PROJET DE RENOUVELLEMENT URBAIN DE PARIS GRAND PROJET DE RENOUVELLEMENT URBAIN DE PARIS RÉHABILITATION DE 444 LOGEMENTS LOCATIFS SOCIAUX Résidence Vercingétorix 207, 211 ET 223 RUE VERCINGÉTORIX PARIS 14 e La résidence Vercingétorix est la principale

Plus en détail

MÉMO PRATIQUE J EMMÉNAGE

MÉMO PRATIQUE J EMMÉNAGE MÉMO PRATIQUE Vous trouverez dans ce MÉMO PRATIQUE Dialoge des informations et des conseils qui vous aideront à bien préparer votre arrivée dans votre nouveau logement. Étape 1 Les premières démarches

Plus en détail

Le surendettement des ménages 2013 183

Le surendettement des ménages 2013 183 LIMOUSIN 183 Région Limousin en chiffres Surendettement Données 2013 2 874 dossiers déposés 3 147 personnes surendettées a) 456 dossiers pour 100 000 habitants b) : 36 202 euros c) Contexte socioéconomique

Plus en détail

Logement, logement salubre, logement collectif, pièce d habitation, petit logement individuel

Logement, logement salubre, logement collectif, pièce d habitation, petit logement individuel Permis de INFORMATIONS GÉNÉRALES Un permis de est la décision préalable de l'autorité administrative compétente (la Commune) d'autoriser, pour les petits logements individuels et les logements collectifs,

Plus en détail

Gestion des actifs et du patrimoine immobilier

Gestion des actifs et du patrimoine immobilier 06 Gestion Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de gérer mobiliers et s en vue d optimiser leur rentabilité et leur contribution à la performance économique globale de l entreprise.

Plus en détail

LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS

LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS LOCATAIRES, CONNAISSEZ VOS DROITS Confédération Nationale du Logement Sommaire Avant propos... 13 PARTIE 1 La réglementation 1. Établissement du contrat de location (article 3 de la loi n 89-462 du 6

Plus en détail

Le Projet de Rénovation Urbaine 2009 2016

Le Projet de Rénovation Urbaine 2009 2016 Le Projet de Rénovation Urbaine 2009 2016 C est un projet de réhabilitation à l échelle du quartier Pierre Loti, avec Construction, réhabilitation, démolition, renforcement des liaisons entre quartiers,

Plus en détail

6-8-10-12-14 Rue Bernard Palissy

6-8-10-12-14 Rue Bernard Palissy TRAVAUX 6-8-10-12-14 Rue Bernard Palissy Situé face à la préfecture et à seulement 300 mètres de la gare Régime 2008 - Fiscalité non plafonnée illustration non contractuelle LANCEMENT DE LA 2ème TRANCHE

Plus en détail

vers une accessibilité généralisée accès à tout pour tous

vers une accessibilité généralisée accès à tout pour tous vers une accessibilité généralisée accès à tout pour tous Guide Sommaire La réglementation... 3 A savoir...... 4 Le calendrier... 5 Le coût... 6 Les démarches... 6 Les dérogations... 7 Exemples... 8 Les

Plus en détail

CCI NANTES ST-NAZAIRE. vers une. accessibilité. généralisée. Accès à tout pour tous

CCI NANTES ST-NAZAIRE. vers une. accessibilité. généralisée. Accès à tout pour tous CCI NANTES ST-NAZAIRE vers une accessibilité généralisée Accès à tout pour tous La loi handicap du 11 février 2005 précise que les conditions d accès des personnes handicapées dans les E.R.P.* doivent

Plus en détail

AQUILA Société Anonyme à Conseil d'administration au capital de 375.375,- Euros Siège social : Z.I. de Courtine 135, rue André Paquelin 84000 AVIGNON

AQUILA Société Anonyme à Conseil d'administration au capital de 375.375,- Euros Siège social : Z.I. de Courtine 135, rue André Paquelin 84000 AVIGNON AQUILA Société Anonyme à Conseil d'administration au capital de 375.375,- Euros Siège social : Z.I. de Courtine 135, rue André Paquelin 84000 AVIGNON RAPPORT SPECIAL DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES

Plus en détail

Le guide de la copropriété

Le guide de la copropriété guide Le de la copropriété Avant-Propos En devenant propriétaire de votre logement, vous êtes entré dans le «syndicat des copropriétaires». Vous avez ainsi acquis le droit d exprimer votre avis et de contribuer

Plus en détail

Sarthe Habitat. Vous avez acquis un logement en copropriété!

Sarthe Habitat. Vous avez acquis un logement en copropriété! Sarthe Habitat Vous avez acquis un logement en copropriété! Et vous appartenez maintenant au «Syndicat des copropriétaires». Vous pouvez exprimer votre avis et contribuer aux décisions communes qui seront

Plus en détail

«Donnons du crédit DES SOLUTIONS DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR ACCOMPAGNER VOS PROJETS ASSOCIATIONS ET ENTREPRISES SOLIDAIRES.

«Donnons du crédit DES SOLUTIONS DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR ACCOMPAGNER VOS PROJETS ASSOCIATIONS ET ENTREPRISES SOLIDAIRES. ASSOCIATIONS ET ENTREPRISES SOLIDAIRES DES SOLUTIONS DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR ACCOMPAGNER VOS PROJETS «Donnons du crédit à l emploi» Avec le soutien de >> QUI EST FRANCE ACTIVE? Association créée

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Résidence Lebon à Nanterre 23 logements collectifs PLUS/PLAI & Un projet social innovant

DOSSIER DE PRESSE Résidence Lebon à Nanterre 23 logements collectifs PLUS/PLAI & Un projet social innovant DOSSIER DE PRESSE Résidence Lebon à Nanterre 23 logements collectifs PLUS/PLAI & Un projet social innovant Photo : Agence 11h45 Juillet 2015 1 RÉSIDENCE LEBON Nanterre Centre-ville 23 logements locatifs

Plus en détail

Les aides financières de l Anah et le programme Habiter Mieux. Julie CHEVRIER DREAL Limousin

Les aides financières de l Anah et le programme Habiter Mieux. Julie CHEVRIER DREAL Limousin Les aides financières de l Anah et le programme Habiter Mieux Julie CHEVRIER DREAL Limousin 1 Présentation L Anah est une agence d État créée en 1971, placée sous la double tutelle des ministres des finances

Plus en détail

Rénovation énergétique / Précarité énergétique

Rénovation énergétique / Précarité énergétique www.pacthd29.fr Rénovation énergétique / Commission Aménagement et Développement Durable du Pays de Brest Brest, le 19 Février 2014 1 2 Association loi 1901, reconnue «entreprise de l économie sociale

Plus en détail

La comptabilité des copropriétés Formation du 16 octobre 2010

La comptabilité des copropriétés Formation du 16 octobre 2010 La comptabilité des copropriétés Formation du 16 octobre 2010 1 Le règlement de copropriété Le règlement de copropriété est avant tout un contrat interne, dont les copropriétaires sont les parties contractantes.

Plus en détail

PARKINGS EN OUVRAGE RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE ANNEE 2014

PARKINGS EN OUVRAGE RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE ANNEE 2014 Pôle Services Urbains CCSPL RM / VILLE du 01/12/2015 N 1 PARKINGS EN OUVRAGE RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE ANNEE 2014 PREAMBULE Les délégations de service public des parcs en ouvrage s inscrivent dans

Plus en détail

guide de la copropriété Syndic de Copropriété de Nièvre Habitat 1 rue Emile Zola - BP 56 58020 Nevers Cedex Tél. 03 86 21 67 19 - Fax 03 86 21 67 67

guide de la copropriété Syndic de Copropriété de Nièvre Habitat 1 rue Emile Zola - BP 56 58020 Nevers Cedex Tél. 03 86 21 67 19 - Fax 03 86 21 67 67 guide de la copropriété Syndic de Copropriété de Nièvre Habitat 1 rue Emile Zola - BP 56 58020 Nevers Cedex Tél. 03 86 21 67 19 - Fax 03 86 21 67 67 novembre 2012 Qu est-ce que la copropriété? avant-propos

Plus en détail

> Opérations de construction ou d acquisition, suivies ou non de travaux d amélioration, ou d amélioration de logements locatifs ;

> Opérations de construction ou d acquisition, suivies ou non de travaux d amélioration, ou d amélioration de logements locatifs ; Mise à jour au 1 er avril 2011 Aides aux personnes morales - Bailleur Personnes morales Bénéficiaires > Toute personne morale. Opérations finançables > Opérations de construction ou d acquisition, suivies

Plus en détail

RENOVATION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DE LA CHAMBRE D AGRICULTURE D ALSACE SIS AU QUARTIER PLESSIER A ALTKICH

RENOVATION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DE LA CHAMBRE D AGRICULTURE D ALSACE SIS AU QUARTIER PLESSIER A ALTKICH RENOVATION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DE LA CHAMBRE D AGRICULTURE D ALSACE SIS AU QUARTIER PLESSIER A ALTKICH Cahier des charges pour la réalisation d une étude de maîtrise d œuvre SOMMAIRE I. INTRODUCTION

Plus en détail

LA REHABILITATION DE VOTRE RESIDENCE. Cité du Petit Bois CARRIERES SUR SEINE

LA REHABILITATION DE VOTRE RESIDENCE. Cité du Petit Bois CARRIERES SUR SEINE LA REHABILITATION DE VOTRE RESIDENCE Cité du Petit Bois CARRIERES SUR SEINE Introduction Un programme de rénovation débute sur votre résidence. Nous vous présenterons dans ce livret les travaux, les intervenants

Plus en détail

Synthèse 5. 1. Définition... 7. a. Définition de l activité d administrateur de biens... 7 b. Définition de l activité d agent immobilier...

Synthèse 5. 1. Définition... 7. a. Définition de l activité d administrateur de biens... 7 b. Définition de l activité d agent immobilier... 2013-2014 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession

Plus en détail

Projet de rénovation des Libellules 2012 2015. Fondation HBM Emile Dupont 14 novembre 2011

Projet de rénovation des Libellules 2012 2015. Fondation HBM Emile Dupont 14 novembre 2011 Projet de rénovation des Libellules 2012 2015 Fondation HBM Emile Dupont 14 novembre 2011 Agenda de la séance d information 20h 21h30 22h 1) Objectif de la séance et programme général 2) Travaux récents

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

Conseil opérationnel aux entreprises et aux professions juridiques, du conseil et de la finance

Conseil opérationnel aux entreprises et aux professions juridiques, du conseil et de la finance Conseil opérationnel aux entreprises et aux professions juridiques, du conseil et de la finance PROJET IMMOBILIER ET RECHERCHE DE LOCAUX DEMENAGEMENT ET INSTALLATION TRAVAUX D AMENAGEMENT ET DE RENOVATION

Plus en détail

Rapport d activités 2013

Rapport d activités 2013 PRESENTATION DU C.C.A.S. Le Centre Communal d Action Sociale (C.C.A.S.) est un établissement public administratif ayant une personnalité juridique distincte de la commune. Il est géré par un Conseil d

Plus en détail

HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014

HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014 Programme d Intérêt Général HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 ~ juin 2014 LANEUVEVILLE-DEVANT-NANCY SOMMAIRE Qu est-ce que le Programme d Intérêt Général Habiter Mieux? Enjeux et objectifs Présentation

Plus en détail

prêt copropriétés creditfoncier.fr FONCIER Copro 100 Le financement de travaux sur les parties communes de votre copropriété

prêt copropriétés creditfoncier.fr FONCIER Copro 100 Le financement de travaux sur les parties communes de votre copropriété prêt copropriétés creditfoncier.fr FONCIER Copro 100 Le financement de travaux sur les parties communes de votre copropriété Une copropriété doit être entretenue et nécessite parfois la réalisation de

Plus en détail

d investir ancien www.ffbatiment.fr

d investir ancien www.ffbatiment.fr Mémo 2005 19 raisons d investir dans l immobilier ancien www.ffbatiment.fr Crédit d impôt Développement durable Jusqu au 31 décembre 2009 Vous achetez des votre habitation équipements pour principale Crédit

Plus en détail

Concrétiser votre projet...

Concrétiser votre projet... CONSTRUIRE AU CONGO (De PONTON à BRAZZA) Concrétiser votre projet... IL arrive dans l existence des événements tellement forts qu ils déterminent à eux seuls l avenir, la réussite, l épanouissement de

Plus en détail

Conseil d administration du 20 juin 2013

Conseil d administration du 20 juin 2013 Conseil d administration du 20 juin 2013 Synthèse du rapport de gestion de l exercice 2012 2 Rapport de gestion de l exercice 2012 L Opievoy en ordre de marche malgré une année compliquée par les départs

Plus en détail

LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE, UN ENJEU ESSENTIEL POUR LES COPROPRIÉTAIRES

LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE, UN ENJEU ESSENTIEL POUR LES COPROPRIÉTAIRES Socateb, expert en traitement de façades. SOCATEB, ACTEUR DU SALON DE LA COPROPRIÉTÉ LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE, UN ENJEU ESSENTIEL POUR LES COPROPRIÉTAIRES DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2015 Le mot du Président

Plus en détail

MISE EN ŒUVRE DE L AUTO-RÉHABILITATION De l expérimentation au déploiement

MISE EN ŒUVRE DE L AUTO-RÉHABILITATION De l expérimentation au déploiement AMÉNAGEMENT & HABITAT 8 JANVIER 2015 MISE EN ŒUVRE DE L AUTO-RÉHABILITATION De l expérimentation au déploiement SÉMINAIRE CONTRAINTES ENERGETIQUES ET INNOVATIONS SOCIALES 2 QUELQUES ÉLÉMENTS DE CONTEXTE

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

LOCATION GESTION VENTE SYNDIC

LOCATION GESTION VENTE SYNDIC LOCATION GESTION VENTE SYNDIC 48 700 clients propriétaires 915 résidences en syndic de copropriété 14 260 locations par an 40 agences de proximité 200 agences partenaires LOCATION Une présence nationale

Plus en détail

REHABILITATION DES TOURS ANGLETERRE ET LUXEMBOURG

REHABILITATION DES TOURS ANGLETERRE ET LUXEMBOURG REHABILITATION DES TOURS ANGLETERRE ET LUXEMBOURG En concertation avec les associations de locataires, Nantes Habitat a prévu la réhabilitation des logements des tours 1 et 10 Angleterre et 1 et 3 Luxembourg

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION MUNICIPALE

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION MUNICIPALE DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION MUNICIPALE Afin que votre demande puisse être traitée dans les meilleures conditions, nous vous prions de bien vouloir lire attentivement cette fiche. DATE LIMITE DE DEPOT

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : CHIFFRE D AFFAIRES 2012 ET ACTIVITES DU 4 EME TRIMESTRE 2012

COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : CHIFFRE D AFFAIRES 2012 ET ACTIVITES DU 4 EME TRIMESTRE 2012 PARIS, LE 24 JANVIER 2013, COMMUNIQUE DE PRESSE SIIC DE PARIS : CHIFFRE D AFFAIRES 2012 ET ACTIVITES DU 4 EME TRIMESTRE 2012 CHIFFRE D AFFAIRES ANNUEL 2012 ET CHIFFRE D AFFAIRES DU 4 EME TRIMESTRE 2012

Plus en détail

Opération Programmée d'amélioration de l'habitat Intra-Muros

Opération Programmée d'amélioration de l'habitat Intra-Muros Opération Programmée d'amélioration de l'habitat Intra-Muros INFORMATIONS année 2010 PROPRIÉTAIRES DE LOGEMENTS LOUÉS ou DESTINÉS À LA LOCATION Pour financer des travaux de réhabilitation dans vos immeubles

Plus en détail

dos. 2053 Orbe, le 20 février 2007 Préavis no 21/07 : Demande de crédit pour la réhabilitation du Casino

dos. 2053 Orbe, le 20 février 2007 Préavis no 21/07 : Demande de crédit pour la réhabilitation du Casino MUNICIPALITE D ORBE Secrétariat : tél. 024/442.92.10 fax 024/442.92.19 Hôtel de Ville - 1350 Orbe greffe@orbe.ch Au Conseil communal dos. 2053 Orbe, le 20 février 2007 Préavis no 21/07 : Demande de crédit

Plus en détail

Sommaire 2. Synthèse 6. Présentation de la profession 10. 1. Définitions... 10

Sommaire 2. Synthèse 6. Présentation de la profession 10. 1. Définitions... 10 2014-2015 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Sommaire 2 Synthèse 6 Présentation

Plus en détail

DEMANDE de SOUTIEN FINANCIER

DEMANDE de SOUTIEN FINANCIER DEMANDE de SOUTIEN FINANCIER Restructuration/construction Renforcement des performances énergétiques Accessibilité des locaux aux personnes handicapées Le PROJET dans sa GLOBALITE Il se décline en 2 axes

Plus en détail

Les Aides complémentaires non liées à la mobilité Avance Loca Pass

Les Aides complémentaires non liées à la mobilité Avance Loca Pass Les Aides complémentaires non liées à la mobilité Avance Loca Pass - Salarié(e) des entreprises du secteur privé non agricole, quelle que soit leur ancienneté et la nature de leur contrat de travail -

Plus en détail