Systèmes R-22 : à quels fluides frigorigènes les convertir? Serge FRANÇOIS*

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Systèmes R-22 : à quels fluides frigorigènes les convertir? Serge FRANÇOIS*"

Transcription

1 TE HNIQUE Systèmes R-22 : à quels fluides frigorigènes les convertir? Serge FRANÇOIS* Le R-22, fluide frigorigène de type HCFC, sera interdit dans les installations neuves dès Dans l'existant, les fluides issus du recyclage ne combleront pas les besoins. Les remplacements possibles imposent une stratégie de choix. Comment faire face au problème du retrait du R-22 du marché des fluides réfrigérants à partir de 2010? En industrie, il est possible, si la réglementation le permet, de passer ces équipements à l'ammoniac ou de refaire l'installation avec une cascade CO 2 plus ammoniac. Sous réserve de compatibilité technique et de respect de la réglementation. Sinon, comment poursuivre l'utilisation des installations encore exploitables au-delà de la date butoir? Le rechargement avec du fluide récupéré semble risqué. En 2006, le stock de R-22 exploité était de t - soit 25 à 30 % des installations en fonctionnement - ; en 2010, t seront encore en usage. En tenant compte d'un taux de fuite moyen de 10 à 15 %, il faut estimer à t/an les besoins de fluide pour la maintenance. Or, les prévisions annuelles de récupération de R-22 ne dépassent pas 300 t. En conséquence, le remplacement de ce fluide frigorigène s'avère une démarche de précaution. L'opération est cependant complexe, et ce pour plusieurs raisons. En premier lieu, les choix des mélanges dits de transition sont en nombres limités. En second, à la différence des solutions de substitution des CFC, les alternatives au R-22 ne sont pas toujours aussi performantes. En Plusieurs producteurs proposent des fluides de remplacement du R-22. Il faut les consulter ou leurs distributeurs pour savoir lequel est le plus adapté à votre machine. outre, les très courants R-134a et R-410A ne sont pas exploitables : le R-134a en raison de sa production frigorifique volumétrique inférieure de 40 % à celle du R-22 ; le R-410A, pour un motif inverse - sa production frigorifique est 35 % supérieure -, et aussi parce que la pression à appliquer dans les circuits est 50 % supérieure de celle du R-22. Un handicap rédhibitoire au regard de la réglementation sur les équipements sous pression. Agir avec méthode Pour déterminer leurs choix de reconversion des systèmes - reconversion simple avec nettoyage facultatif, ou lourde avec changement d'huile et nettoyage impératif afin d obtenir un très faible taux résiduel d'huile -, les opérateurs appliqueront des critères selon une grille d'analyse qui placera le coefficient de performance de leur installation au second plan. Prioritairement, ils rechercheront : 1) à limiter les coûts d'opération, que ce soit en évitant le changement d'huile, qui nécessite un rinçage, ou les modifications et le remplacement des composants ; 2) à garder les performances de l'installation d'origine. Le fluide de remplacement doit ainsi avoir une production frigorifique volumétrique proche de celle du fluide d'origine. Selon cette grille d'analyse, une perte de performance sera acceptable en climatisation individuelle, mais devra être considérée différemment en réfrigération pour respecter la chaîne du froid. Ainsi, on recherchera l'usage de fluides : à faibles pressions internes, ce qui contribuera à limiter les fuites ; les plus performants, de manière à maintenir un coefficient de performance élevé. Mais dans tous les cas, on enregistre une baisse de performances par rapport au R-22 ; affichant un GWP (Global warming potential ou potentiel de réchauffement global) le plus faible possible ; * Directeur technique de DEHON CLIMALIFE. (Doc DU PONT) 46 CHAUD FROID PLOMBERIE N Juillet-Août 2008

2 Systèmes R-22 : à quels fluides frigorigènes les convertir? TE HNIQUE Figure 1. Les expériences ne donnent actuellement des informations que sur les systèmes à détente directe. à faible échauffement à la compression pour assurer une bonne lubrification ; et respectant la sécurité des personnes, notamment au regard de la toxicité et de l'inflammabilité. Reconversions : cinq fluides possibles De fait, le choix de fluides de substitution reste limité. Il s'agit des R-404A, R-507, R-407C, R-422D (Isceon MO) et R-427A (Forane FX 100) (voir le tableau ci-contre). En reconversions simples (voir figure 1), deux fluides sont proposés par les producteurs : le R-427A, ou Forane FX100 d'arkema, et l'isceon MO29 ou R-422D de DU PONT REFRIGERANTS. Cependant, ils sont inadaptés à une reconversion sur des installations nécessitant une puissance frigorifique instantanée ou une température de soufflage fixe, par exemple en process (voir figures 2, 3 et 4). Le R 427A convient pour les systèmes à détente directe, que ce soit en production de froid négatif ou positif, lors d'un changement d'huile, mais avec un nettoyage facultatif. La charge résiduelle d'huile peut atteindre 15 % selon les données du producteur de fluides, mais il faut préférer un résiduel maximal de 2 à 5 % en froid négatif, et de 5 à 7% en froid positif. Ce fluide se révèle en réalité être un R-407C auquel a été ajouté un peu de R-143a pour lui allier les propriétés de production frigorifique volumétrique et de consommation énergétique de manière à ne pas consommer plus qu'avec un R-22. La nouvelle charge s'effectuera avec une huile polyolester. Il faut anticiper une perte de production frigorifique instantanée par une augmentation des temps de fonctionnement des groupes ou par une extension des installations pour compenser la perte de puissance. L'Isceon 29, toujours pour système à détente directe et compatible pour le froid positif et le froid négatif, accepte une huile d'origine (minérale, alkybenzène, semisynthétique ou polyolester). Il faut, ici aussi, anticiper une perte de production frigorifique instantanée par une augmentation des temps de fonctionnement ou par extension d'installation. Cette solution convient pour les installations avec des réseaux courts. Sinon, il faut opter pour un changement d'huile. Et, par expérience, il est conseillé de passer en huile polyolester pour limiter la perte de puissance liée au mauvais retour d'huile. Composition Glissement de température Effet de serre direct (GWP) en kg CO 2 /kg R-22 R-407C R-404A Corps pur 23 % R % R % R-134a 50% R-143a 50% R-125 R-422D / Isceon MO 29 65,1 % R ,5 % R-134a 3,4 % R-600a R-427A / Forane FX % R-134a 25 % R % R % R-143a - 7 K < 1 K + 5 K + 7 K Mise en œuvre - Reconversion simple Usage d'huile polyolester Pression HP Pression BP Performances suivant régime et applications Possible - - Puissance frigo. Obligatoire (résiduel < 3 %) Reconversion complexe Obligatoire (résiduel < 3 %) Equivalentes Equivalentes P à 20 % 5% P. frigo. 5 à 10 % Puissance frigo. = Reconversion simple Conseillé (si circuit complexe, résiduel 5 %) P. frigo. 12 à 20 % Reconversion simple Obligatoire (résiduel 15 % Si circuit complexe et T C 2 à 7 %) Température critique + 96 C + 86 C + 72,1 C + 79,6 C + 86,8 C - P. frigo. 5 à 10 % Consommations = Charge en liquide et en poids - Recharge possible Recharge possible 5 à 15 % Recharge possible 5 à 15 % Recharge possible Tableau 1. Les HFC comparés au R-22. Pour choisir le type de reconversion des systèmes, les opérateurs privilégieront le coût de l'intervention. Le coefficient de performance de leur installation passe au second plan (source : DEHON). CHAUD FROID PLOMBERIE N Juillet-Août

3 TE HNIQUE Systèmes R-22 : à quels fluides frigorigènes les convertir? Comparatif avec le R-22 : COP Compresseur piston COP Compresseur scroll COP Compresseur à vis Figure 2. COP : les tests effectués avec les différents fluides montrent une baisse de performance d'environ 5 à 15 %, quelle que soit la technologie de compresseur. 48 CHAUD FROID PLOMBERIE N Juillet-Août 2008

4 Systèmes R-22 : à quels fluides frigorigènes les convertir? TE HNIQUE Puissance frigorifique avec compresseur à piston Puissance frigorifique avec compresseur scroll Puissance frigorifique avec compresseur à vis Figure 3. Puissance frigorifique : les R-407C et R-404A affichent les meilleurs résultats. CHAUD FROID PLOMBERIE N Juillet-Août

5 TE HNIQUE Systèmes R-22 : à quels fluides frigorigènes les convertir? Puissance absorbée avec compresseur à piston Puissance absorbée avec compresseur scroll % Puissance absorbée (kw) Puissance absorbée avec compresseur à vis Figure 4. Puissance absorbée : à 0 C, avec le R-404A, on enregistre + 15 % de consommation énergétique. 50 CHAUD FROID PLOMBERIE N Juillet-Août 2008

6 TE HNIQUE Le R-22 et la réglementation Dans le droit fil de l'abandon des chlorofluorocarbones (CFC) après la protocole de Montréal en 1987, l'europe s'est attaquée à partir de 1994 à l'autre famille de fluides frigorigènes contenant du chlore nuisible à la couche d'ozone et générateur d'effet de serre : les hydrochlorofluorocarbones (HCFC). Le règlement CEE 2037/2000 du 19/06/2000 paru au JOCE du 29 septembre 2000 programme la diminution progressive des quantités utilisées (article 5) : À partir du 1 er janvier 2010, l'utilisation d'hydrochlorofluorocarbones vierges est interdite dans la maintenance et l'entretien des équipements de réfrigération et de conditionnement d'air existant à cette date ; l'ensemble des hydrochlorofluorocarbones sont interdits à compter du 1 er janvier Ce texte envisage plus loin l'utilisation de fluides de substitution : Les solutions de remplacement envisagées devraient avoir des effets sensiblement moins actifs sur l'environnement que les hydrochlorofluorocarbones. Et les HFC? Figure 5. Suivant le type d'installation, le compresseur, la température d'évaporation et la configuration de l'installation, la vidange d'huile s'effectuera par rinçages successifs avec un polyolester. En reconversion lourde (figure 5), trois options de fluides sont offertes, dont deux pour la production de froid négatif par détente directe ou par évaporateur noyé - les R-404A ou R-507 -, et une pour le froid positif par détente directe - le R- 407C. Les R-404A et R-507 présentent cependant l'inconvénient, pour une même puissance frigorifique, de délivrer un débit de volume liquide 1,8 fois supérieur au R-22. Compte tenu des pertes de charges, les pertes de performances peuvent atteindre jusqu'à 25 %. En outre, la reconversion oblige à un arrêt du process et à des coûts d'intervention élevés. Ici, les contraintes sont le changement d'huile par un polyolester et le nettoyage des réseaux pour atteindre un résiduel d'huile inférieur à 1 % en basse température ou inférieur à 3-4 % à haute température. Nous conseillons pour cela des remplacements d'huile successifs (généralement, 3). Les huiles ester ont la faculté On entend beaucoup parler de l'arrêt des HFC. Il faut arrêter de propager ces bruits. Une telle décision constituerait une catastrophe. Certes, ils sont dans le collimateur de l'administration européenne. Mais si les entreprises font le nécessaire pour les utiliser correctement et pour mettre en place le confinement des produits, on nous laissera les utiliser. Il se peut qu'un jour s'applique, sur des HFC ayant un effet de serre important, des quotas de production. Mais, il n'est pas imaginable d'utiliser du butane ou du propane partout. D'autant qu'il est difficilement imaginable, dans le cadre du commerce international, de refuser le commerce d'un fluide tel que le R-410. d'être miscibles avec le R-22 et permettent ainsi, par passages successifs, de nettoyer les circuits. Il est aussi possible d'employer un solvant pour le nettoyage des circuits (Nettogaz GC1 ou Facilisolv). Avec les R-404A ou R-507, s'ajoutent des modifications techniques plus importantes. Exemples : les détendeurs devront être remplacés pour compenser la différence de pression de fonctionnement ; les joints des électrovannes seront changés ; les lignes liquide ainsi que les condenseurs seront redimensionnés pour assurer les bonnes performances. De manière générale, ces solutions restent intéressantes dans le cas où les installations existantes ne peuvent accepter une diminution de performance. Globalement, 70 % des reconversions sont réalisables sans difficultés majeures, les 30 % restants demandant des études de faisabilité poussées comme les évaporateurs noyés (ex : patinoire). CHAUD FROID PLOMBERIE N Juillet-Août

LA REGLEMENTATION RELATIVE A CERTAINS FLUIDES FRIGORIGENES ET AUX EQUIPEMENTS DE REFRIGERATION OU DE CLIMATISATION LES CONTENANT

LA REGLEMENTATION RELATIVE A CERTAINS FLUIDES FRIGORIGENES ET AUX EQUIPEMENTS DE REFRIGERATION OU DE CLIMATISATION LES CONTENANT LA REGLEMENTATION RELATIVE A CERTAINS FLUIDES FRIGORIGENES ET AUX EQUIPEMENTS DE REFRIGERATION OU DE CLIMATISATION LES CONTENANT I / LES REGLEMENTATIONS APPLICABLES 1 - DECRET 92-1271 DU 7 DECEMBRE 1992

Plus en détail

RAPPEL SUR LA REGLEMENTATION F-GAS CONCERNANT LES FLUIDES FRIGORIGENES

RAPPEL SUR LA REGLEMENTATION F-GAS CONCERNANT LES FLUIDES FRIGORIGENES CU IS B U I NE AN S DE RI E S CL IM AT IS AT IO N IO N ÉR AT IG RÉ FR ETS TERRADE RAPPEL SUR LA REGLEMENTATION FGAS CONCERNANT LES FLUIDES FRIGORIGENES Vous êtes détenteur d un équipement frigorifique

Plus en détail

LA CLIMATISATION : LES ASPECTS ENVIRONNEMENTAUX. Les fluides frigorigènes. et leur impact environnemental

LA CLIMATISATION : LES ASPECTS ENVIRONNEMENTAUX. Les fluides frigorigènes. et leur impact environnemental LA CLIMATISATION : LES ASPECTS ENVIRONNEMENTAUX Les fluides frigorigènes et leur impact environnemental 31 MARS 2005 Les différents aspects environnementaux la couche d ozone l effet de serre : les émissions

Plus en détail

Systèmes de chauffage thermodynamique

Systèmes de chauffage thermodynamique Systèmes de chauffage thermodynamique Un chauffage confortable respectueux de l environnement Le principe Un principe simple, bien pensé et performant Comparable au principe d'un réfrigérateur, le fonctionnement

Plus en détail

Fiche explicative détaillée #6 Appoints

Fiche explicative détaillée #6 Appoints Fiche explicative détaillée #6 Appoints 1 Objet et limites du document Ce document est intimement lié au CCTP type (cahier des clauses techniques particulières), spécifique aux systèmes de climatisation

Plus en détail

CAP FROID ET CLIMATISATION EP1 REALISATION ET TECHNOLOGIE

CAP FROID ET CLIMATISATION EP1 REALISATION ET TECHNOLOGIE CAP FROID ET CLIMATISATION EP1 REALISATION ET TECHNOLOGIE A : partie écrite EP1 A : Dossier de travail 1 ère partie : Etude de l installation 2 ème partie : Electrique 3 ème partie : Etude de l électrovanne

Plus en détail

BTS FLUIDES ÉNERGIES ENVIRONNEMENTS E.3 ÉTUDE DES INSTALLATIONS - OPTION C

BTS FLUIDES ÉNERGIES ENVIRONNEMENTS E.3 ÉTUDE DES INSTALLATIONS - OPTION C BTS FLUIDES ÉNERGIES ENVIRONNEMENTS E.3 ÉTUDE DES INSTALLATIONS - OPTION C Session : 2014 Durée : 4 heures Coefficient : 4 Matériel autorisé : Toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices

Plus en détail

Forane 427A : reconversion d un dépôt frigorifique basse température chez MODENA TERMINAL à Modène, Italie

Forane 427A : reconversion d un dépôt frigorifique basse température chez MODENA TERMINAL à Modène, Italie Forane 427A : reconversion d un dépôt frigorifique basse température chez MODENA TERMINAL à Modène, Italie 1/10 Le R22 a été interdit d utilisation pour la maintenance des installations de froid depuis

Plus en détail

Pompe à chaleur au CO2

Pompe à chaleur au CO2 Document SANYO date mai 9 tous droits réservés Pompe à chaleur au CO La problématique Le COP de 3 qui diminue fortement quand les besoins de chauffage augmentent, n est pas une fatalité. L utilisation

Plus en détail

CONFINEMENT D UNE GROSSE INSTALLATION

CONFINEMENT D UNE GROSSE INSTALLATION CONFINEMENT D UNE GROSSE INSTALLATION Olivier ROBERT Responsable Qualité, Sécurité, Environnement de la société ENERTHERM Vice Président de CLIMAFORT Plan de la présentation : Introduction : L utilisation

Plus en détail

Modification de l ORRChim Installations stationnaires contenant des fluides frigorigènes stables dans l air

Modification de l ORRChim Installations stationnaires contenant des fluides frigorigènes stables dans l air Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l'environnement OFEV Division Protection de l air et produits chimiques Modification

Plus en détail

équipement agricole échangeurs à plaques Une technologie efficace

équipement agricole échangeurs à plaques Une technologie efficace équipement agricole échangeurs à plaques Une technologie efficace Le refroidissement du lait, une exigence de qualité Le refroidissement du lait est une étape déterminante pour la qualité du produit. Si

Plus en détail

Management intelligent de flux de chaleur. by TEKO.

Management intelligent de flux de chaleur. by TEKO. Management intelligent de flux de chaleur. by TEKO. 02 Les ressources en énergie se réduisent, les couts énergétiques augmentent. Pour ces raisons, l Energie est une valeur importante dans nos sociétés.

Plus en détail

Variantes du cycle à compression de vapeur

Variantes du cycle à compression de vapeur Variantes du cycle à compression de vapeur Froid indirect : circuit à frigoporteur Cycle mono étagé et alimentation par regorgement Cycle bi-étagé en cascade Froid direct et froid indirect Froid direct

Plus en détail

Technical Information

Technical Information Date of last update: Oct 12 Ref: Application Engineering Europe REMPLACEMENT DE FLUIDE HFC R404A OU R507 PAR DU HFC R407F AVERTISSEMENT Utiliser uniquement les fluides frigorigènes et lubrifiants approuvés

Plus en détail

Conception des systèmes de chauffage par pompe à chaleur

Conception des systèmes de chauffage par pompe à chaleur Conception des systèmes de chauffage par pompe à chaleur NBN EN 15450:2008 Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction

Plus en détail

La corbeille de SharePoint 2007

La corbeille de SharePoint 2007 La corbeille de SharePoint 2007 Fonctionnement de la corbeille de SharePoint 2007 Une des nouveautés de SharePoint 2007 est la mise en place de la corbeille pour chaque site. Il est important de savoir

Plus en détail

Utilisation Rationnelle de l Energie Processus industriels Tél : 0800/97 333 facilitateur.ure.process@3j-consult.com facilitateur.ure.process@ccilb.

Utilisation Rationnelle de l Energie Processus industriels Tél : 0800/97 333 facilitateur.ure.process@3j-consult.com facilitateur.ure.process@ccilb. SUCCESS STORY Optimisation énergétique d une nouvelle installation de production de froid chez Pastificio Della Mamma Intro Pastificio Della Mamma à Herstal, PME d une trentaine de personne, est une entreprise

Plus en détail

Réalisez des économies grâce aux solutions d'alimentation chaudière directe

Réalisez des économies grâce aux solutions d'alimentation chaudière directe Réalisez des économies grâce aux solutions d'alimentation chaudière directe Alimentation chaudière Grundfos : 0 vanne de régulation Les installations d'alimentation chaudière traditionnelles sont équipées

Plus en détail

Matériel et fluides frigorigènes

Matériel et fluides frigorigènes Réfrigération, congélation La production de froid est un poste à ne pas négliger pour les entreprises : il peut représenter des investissements et des coûts de fonctionnement non négligeables. Outre la

Plus en détail

Les Gaz fluorés. Vers une réduction accrue du réchauffement climatique. Changement climatique HFC DIOX YDE DE CARBONE, N 2 O, MÉTHANE

Les Gaz fluorés. Vers une réduction accrue du réchauffement climatique. Changement climatique HFC DIOX YDE DE CARBONE, N 2 O, MÉTHANE Les Gaz fluorés Vers une réduction accrue du réchauffement climatique Changement climatique DIOX YDE DE CARBONE, N 2 O, MÉTHANE HFC Les gaz fluorés sont largement utilisés... La famille des gaz fluorés

Plus en détail

L énergie de l air extérieur pour une eau chaude sanitaire naturellement moins chère

L énergie de l air extérieur pour une eau chaude sanitaire naturellement moins chère LE CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE L énergie de l air extérieur pour une eau chaude sanitaire naturellement moins chère LES PERFORMANCES DE TANÉO C EST L ASSURANCE : > DE 75 % D ÉNERGIE GRATUITE > D UN FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Thermopompes et systèmes de chauffage à résistance électrique

Thermopompes et systèmes de chauffage à résistance électrique Thermopompes et systèmes de chauffage à résistance électrique Les objectifs d'apprentissage : Être familiarisés avec les différents types de systèmes de chauffage à l électricité, Comprendre le fonctionnement

Plus en détail

La réglementation. en Région Bruxelles-Capitale. Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB

La réglementation. en Région Bruxelles-Capitale. Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB La réglementation climatisation PEB en Région Bruxelles-Capitale Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB SOMMAIRE EVOLUTION DES REGLEMENTATIONS QUELQUES DEFINITIONS

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Les systèmes de climatisation Date :

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Les systèmes de climatisation Date : TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installations Compétence C1.2 : Classer, interpréter, analyser Thème : S5 : Technologie des installations frigorifiques

Plus en détail

entourer les catégories E q u i p e m e n t c o n c e r n é Lieu d'implantation : Charge initiale : Kg

entourer les catégories E q u i p e m e n t c o n c e r n é Lieu d'implantation : Charge initiale : Kg FICHE D'INTERVENTION sur CIRCUIT de FROID, CLIMATISATION, POMPE A CHALEUR (fixe) CONTENANT des CFC HCFC ou HFC à conserver 5 ans par l'opérateur et le détenteur suivant le Code de l'environnement articles

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installations Compétence C1.2 : Classer, interpréter, analyser Thème : S5 : Technologie des installations frigorifiques

Plus en détail

Document d interprétation de la réglementation applicable à la manipulation des fluides frigorigènes de type CFC, HCFC, HFC et PFC.

Document d interprétation de la réglementation applicable à la manipulation des fluides frigorigènes de type CFC, HCFC, HFC et PFC. MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Document d interprétation de la réglementation applicable à la manipulation des fluides frigorigènes de type CFC, HCFC, HFC et PFC. Les

Plus en détail

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 10 mars 2008 1 Préambule : Cette fiche d application présente les différents

Plus en détail

LA POMPE A CHALEUR. SAT MARCHAND. Tous droits réservés SIRET : 796020105 00014. www.satmarchand.com

LA POMPE A CHALEUR. SAT MARCHAND. Tous droits réservés SIRET : 796020105 00014. www.satmarchand.com LA POMPE A CHALEUR Les pompes à chaleur ou PAC sont capables d'assurer seules, c'est-à-dire sans autre générateur d'appoint, la totalité du chauffage et de la production d'eau chaude d'un bâtiment. Elles

Plus en détail

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A la Fin de cette activité, je saurai -Identifier les grandes familles

Plus en détail

Pannes. Généralités MDF_M2 TIFCC_M2 TIFI_M2 A.F.P.A. 2001 DEAT - DSBTP 1/4

Pannes. Généralités MDF_M2 TIFCC_M2 TIFI_M2 A.F.P.A. 2001 DEAT - DSBTP 1/4 Pannes Généralités MDF_M2 TIFCC_M2 TIFI_M2 A.F.P.A. 2001 DEAT - DSBTP 1/4 --- Maintenance Pannes Généralités 2/6 Dans le cadre de la maintenance préventive des installations frigorifiques le technicien

Plus en détail

Par ners. We will be under the same roof. Ingénierie des Procédés- Etudes Générales Audits Energétiques- Cogénération

Par ners. We will be under the same roof. Ingénierie des Procédés- Etudes Générales Audits Energétiques- Cogénération Ingénierie des Procédés- Etudes Générales Audits Energétiques- Cogénération GUIDE DU FROID Date : 01/2008 Rév. : 0 Par : PARTNERS 18, rue Nelson Mandela2045 L Aouina-Tunis Tél. : (00 216) 71 724 032/760

Plus en détail

Rinçage et nettoyage d une installation clim

Rinçage et nettoyage d une installation clim Rinçage et nettoyage d une installation clim Lors d une pollution ou d une panne d une installation clim, Le rinçage est l étape la plus importante pendant les travaux de maintenance et le rétablissement

Plus en détail

Pour commencer la mise à jour, il suffira de se rendre dans Windows Update. La machine avec laquelle ce guide a été préparé n avait pas installé

Pour commencer la mise à jour, il suffira de se rendre dans Windows Update. La machine avec laquelle ce guide a été préparé n avait pas installé Si la campagne de pub, les articles sur Internet, ou l actualité ne vous l ont pas déjà dit? Windows 10 sort aujourd hui. Nous vous proposons dans cet article de suivre son installation point par point

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique SOMMAIRE TITRE I - CONTEXTE GÉNÉRAL DU MARCHE... 3

Plus en détail

La stratification de l eau dans un ballon d eau chaude

La stratification de l eau dans un ballon d eau chaude Principe La stratification de l eau dans un ballon d eau La densité de l eau varie avec sa température. De manière simplifiée, plus l eau est froide, plus elle est dense. «Un litre d eau froide, c est

Plus en détail

QUI MIEUX QUE RENAULT PEUT ENTRETENIR VOTRE RENAULT? CLIMATISATION

QUI MIEUX QUE RENAULT PEUT ENTRETENIR VOTRE RENAULT? CLIMATISATION QUI MIEUX QUE RENAULT PEUT ENTRETENIR VOTRE RENAULT? CLIMATISATION L ART ET LA MANIÈRE DE RAFRAÎCHIR SA CONDUITE LA CLIMATISATION EST DE PLUS EN PLUS RÉPANDUE DANS NOS VÉHICULES. ELLE APPORTE CONFORT ET

Plus en détail

AIDE WINDOWS 8 8.1 10

AIDE WINDOWS 8 8.1 10 AIDE WINDOWS 8 8.1 10 1. Nouveau PC De préférence lors de la mise en service d'un nouveau PC il est recommandé de procéder ainsi: création de 2 utilisateurs avec compte microsoft et mot de passe de 8 caractères

Plus en détail

Schémas vus chez les installateurs : Doc 1

Schémas vus chez les installateurs : Doc 1 Chez Mr Y Chez Mr Z Chez Mr T Schémas vus chez les installateurs : Doc 1 Schémas vus chez les installateurs : Doc 2 Schémas vus chez les installateurs : Doc 3 1. Présentation générale 2. Présentation de

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Le groupe de production d eau glacée Date :

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Le groupe de production d eau glacée Date : TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T3.1 : Implantation et mise en place des ensembles et sous-ensembles Compétence C1.3 : Concevoir, dimensionner, choisir une solution technique Thème

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

Attestation de capacité pour la manipulation de fluides frigorigènes 2012

Attestation de capacité pour la manipulation de fluides frigorigènes 2012 Attestation de capacité pour la manipulation de fluides frigorigènes 2012 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille réglementaire a été établie à partir de l arrêté du 12 janvier 2000 relatif au contrôle

Plus en détail

Sommaire. Pourquoi remplacer le R-22 dès aujourd hui? 1/ Les aspects réglementaires. 2/ Les aspects environnementaux et économiques

Sommaire. Pourquoi remplacer le R-22 dès aujourd hui? 1/ Les aspects réglementaires. 2/ Les aspects environnementaux et économiques Sommaire Pourquoi remplacer le R-22 dès aujourd hui? 1/ Les aspects réglementaires 2/ Les aspects environnementaux et économiques 3/ Les solutions de reconversion : a - R-404A / R-507 / R-407C b - R-427A

Plus en détail

DESCRIPTION DU FONCTIONNEMENT D UNE POMPE A CHALEUR

DESCRIPTION DU FONCTIONNEMENT D UNE POMPE A CHALEUR 1) Introduction : DESCRIPTION DU FONCTIONNEMENT D UNE POMPE A CHALEUR Respect de l environnement : Les réserves de combustibles fossiles comme le gaz naturel et le pétrole sont limitées. La conscience

Plus en détail

Christian MATHIEU. Arnaud COUPÉ

Christian MATHIEU. Arnaud COUPÉ Récupération, Recyclage, Régénération Christian MATHIEU Gérant Arnaud COUPÉ Directeur Technique Récupération, Recyclage Régénération La Réglementation La France s'aligne sur le règlement européen 1005/2009

Plus en détail

Chapitre 1 : Évolution COURS

Chapitre 1 : Évolution COURS Chapitre 1 : Évolution COURS OBJECTIFS DU CHAPITRE Savoir déterminer le taux d évolution, le coefficient multiplicateur et l indice en base d une évolution. Connaître les liens entre ces notions et savoir

Plus en détail

CIRCULAIRE N 2983 DU 18/01/2010

CIRCULAIRE N 2983 DU 18/01/2010 CIRCULAIRE N 2983 DU 18/01/2010 Objet : Utilisation des fluides frigorigènes dans les installations de réfrigération A l'attention de(s) : Pour information : Monsieur l'administrateur général de l'administration

Plus en détail

GUIDE DE CONVERSION DES FLUIDES FRIGORIGENES

GUIDE DE CONVERSION DES FLUIDES FRIGORIGENES GUIDE DE CONVERSION DES FLUIDES FRIGORIGENES LA STRATÉGIE DE THERMO KING À PROPOS DES GAZ FLUORÉS ASSUREZ L AVENIR DE VOTRE ACTIVITÉ Thermo King a investi considérablement dans le développement de technologies

Plus en détail

NOR : La ministre de l écologie, du développement durable et de l énergie,

NOR : La ministre de l écologie, du développement durable et de l énergie, RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l écologie, du développement durable et de l énergie Arrêté du relatif au contrôle d étanchéité des équipements frigorifiques, climatiques et thermodynamiques prévu à

Plus en détail

MAV80/180. Série. Compresseurs compacts et silencieux conçus pour satisfaire vos besoins en air comprimé

MAV80/180. Série. Compresseurs compacts et silencieux conçus pour satisfaire vos besoins en air comprimé Série MAV80/180 Compresseurs à vis lubrifiées de 39 à 99 m 3 /heure en bar Compresseurs compacts et silencieux conçus pour satisfaire vos besoins en air comprimé Série MAV 80/180 Compresseurs à vis lubrifiées

Plus en détail

La Cellule des Conseillers en Environnement. Les fluides frigorigènes et les équipements frigorifiques : réglementation. Bastogne mars 2013

La Cellule des Conseillers en Environnement. Les fluides frigorigènes et les équipements frigorifiques : réglementation. Bastogne mars 2013 Les fluides frigorigènes et les équipements frigorifiques : réglementation Bastogne mars 2013 Olivier CAPPELLIN Cellule des Conseillers en Environnement Chemin du Stocquoy 3 B-1300 WAVRE Tél: 010/47.19.43

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DE «SOFT COUTURE»

GUIDE D UTILISATION DE «SOFT COUTURE» GUIDE D UTILISATION DE «SOFT COUTURE» SOFT COUTURE est un logiciel de gestion des opérations portant sur les commandes des clients de salons de couture. Ses fonctionnalités recouvrent toutes les opérations

Plus en détail

Notions sur les différentes Chaudières au sol

Notions sur les différentes Chaudières au sol TECHNIQUES DES INSTALLATIONS SANITAIRES Nom : ET ENERGIES THERMIQUES Chaudières au sol Section énergétique Mr CHENUIL Notions sur les différentes Chaudières au sol On donne : Un dossier ressource définissant

Plus en détail

Installation et configuration du logiciel de synchronisation de fichiers : SyncBackSE

Installation et configuration du logiciel de synchronisation de fichiers : SyncBackSE Installation et configuration du logiciel de synchronisation de fichiers : SyncBackSE Dans de nombreux projets on peut vouloir effectuer une synchronisation de fichiers entre différents serveurs. De plus,

Plus en détail

Je veux avoir la liberté de choisir MA SOLUTION en fonction de chaque confi guration

Je veux avoir la liberté de choisir MA SOLUTION en fonction de chaque confi guration * RESIDENTIEL PETIT TERTIAIRE Solution Chauffage & Climatisation Je veux avoir la liberté de choisir MA SOLUTION en fonction de chaque confi guration Solution Je veux un confort optimal quelle que soit

Plus en détail

Individualisation des frais de chauffage

Individualisation des frais de chauffage Individualisation des frais de chauffage Gérer l eau et l énergie en copropriété D après une étude menée conjointement par l Ademe, le Syndicat de la Mesure et le COSTIC, l individualisation des frais

Plus en détail

Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL?

Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL? Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL? Introduction Les bases de données NoSQL sont devenues un sujet très à la mode dans le milieu du développement web. Il n est pas rare de tomber sur

Plus en détail

Calculer l'indexation des tarifs d'achat de l'électricité photovoltaïque raccordée au réseau Mise à jour du 23 septembre 2013

Calculer l'indexation des tarifs d'achat de l'électricité photovoltaïque raccordée au réseau Mise à jour du 23 septembre 2013 Calculer l'indexation des tarifs d'achat de l'électricité photovoltaïque raccordée au réseau Mise à jour du 23 septembre 2013 Quels indices utiliser? Selon l'arrêté du 10 juillet 2006, vous devez effectuer

Plus en détail

P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l. Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option!

P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l. Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option! P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option! France Air & Robur Technology France Air, en partenariat avec Robur

Plus en détail

POMPE A CHALEUR A MELANGE DE FLUIDES

POMPE A CHALEUR A MELANGE DE FLUIDES POMPE A CHALEUR A MELANGE DE FLUIDES Cette note complète la présentation pédagogique allégée de la pompe à chaleur, en traitant du cas où le fluide thermodynamique est un mélange de vapeurs. C est notamment

Plus en détail

Exploiter la vidéo en classe... pourquoi pas avec le téléphone?

Exploiter la vidéo en classe... pourquoi pas avec le téléphone? 1. Introduction : La vidéo est un support intéressant mais dont l'exploitation en classe est souvent bien au dessous des possibilités réelles. Un des freins aux usages peut être l'absence de matériel ou

Plus en détail

Les gaz frigorigènes sont utilisés dans les équipements frigorifiques (chambre froide, vitrine réfrigérée, climatisation ) pour produire du froid.

Les gaz frigorigènes sont utilisés dans les équipements frigorifiques (chambre froide, vitrine réfrigérée, climatisation ) pour produire du froid. Bien qu ayant un intérêt évident en matière de maîtrise de la chaîne du froid, certains fluides frigorigènes (CFC, HCFC, HFC) couramment utilisés dans les métiers de l alimentation ont par ailleurs un

Plus en détail

Destination plan de formation

Destination plan de formation Destination plan de formation Nombre de pouvoirs locaux et provinciaux ont intégré la circulaire "plan de formation" du 2 avril 2009, pourtant, une récente étude réalisée par le CRF a permis de poser le

Plus en détail

En 10 étapes. Avancez avec le clic gauche

En 10 étapes. Avancez avec le clic gauche En 10 étapes Avancez avec le clic gauche Vous voilà donc avec votre version de Windows 7 fraîchement acquise dans les mains. L heure est venue de passer à l installation de ce système tant attendu. Il

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE S C Y N110D 1/8

NOTICE TECHNIQUE S C Y N110D 1/8 NOTICE TECHNIQUE S C Y N110D 1/8 1.- DESCRIPTION Les sources d énergie SCY sont des ensembles compacts destinés à fournir une énergie électrique de 24 Volts continu en absence secteur. Ces sources ont

Plus en détail

SOLUTION INTÉGRÉE TARIFS DM, D3 ET D1

SOLUTION INTÉGRÉE TARIFS DM, D3 ET D1 RÉPONSE DE GAZ MÉTRO À UNE DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS Origine : Demande de renseignements n o 1 en date du 14 juin 2010 Demandeur : Fédération canadienne de l entreprise indépendante SOLUTION INTÉGRÉE TARIFS

Plus en détail

SÉRIE MAV 80-180 COMPRESSEURS ROTATIFS À VIS

SÉRIE MAV 80-180 COMPRESSEURS ROTATIFS À VIS SÉRIE MAV 80-180 COMPRESSEURS ROTATIFS À VIS Série MAV 80-180 Compresseurs à vis lubrifiées de 38 à 105 m³/h MAV 80-180 Version sur châssis Un compresseur raccordable en tous lieux sur une installation

Plus en détail

Schéma de principe hydraulique

Schéma de principe hydraulique 1. Schéma de fonctionnement Ces s de fonctionnement sont des solutions préférentielles et éprouvées fonctionnant sans problèmes et permettant une plus haute efficacité de l'installation de pompe à chaleur.

Plus en détail

Module SIN21 Pre sentation, analyse, prise en main

Module SIN21 Pre sentation, analyse, prise en main Module SIN21 Pre sentation, analyse, prise en main Temps : 3h Objectifs : Prendre connaissance du système. Lire les diagrammes UML et comprendre le fonctionnement du système. Mettre en place une maquette

Plus en détail

Efficacité énergétique. Le guide des bonnes pratiques Dans le domaine de l air comprimé. Intégrateur de solutions énergétiques

Efficacité énergétique. Le guide des bonnes pratiques Dans le domaine de l air comprimé. Intégrateur de solutions énergétiques Efficacité énergétique Le guide des bonnes pratiques Dans le domaine de l air comprimé Intégrateur de solutions énergétiques - 01 - - 02 - Introduction Table des matières Les économies d énergie Pour une

Plus en détail

Stockage frigorifique

Stockage frigorifique Stockage frigorifique 1 1 Sources http://energie.wallonie.be/energieplus/entree.htm 2 2 Objectif Stocker de l'énergie frigorifique avant son utilisation Profiter des tarifs nocturnes Diminuer la puissance

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans

Plus en détail

Racheter des trimestres de retraite

Racheter des trimestres de retraite Racheter des trimestres de retraite > > > > À défaut de justifier avoir cotisé suffisamment longtemps, le montant de la retraite est amputé par l application d une décote. Une des grandes innovations de

Plus en détail

AccèsD Affaires facilite et simplifie

AccèsD Affaires facilite et simplifie g00 AccèsD Affaires facilite et simplifie Transfert de fonds internationaux g01 Description de la fonctionnalité Transférer des fonds : rien de plus simple, et ce, partout dans le monde! Pour simplifier

Plus en détail

Climatisation Chauffage Eau chaude sanitaire. Illustration non contractuelle

Climatisation Chauffage Eau chaude sanitaire. Illustration non contractuelle Climatisation Chauffage Eau chaude sanitaire LA CLIMATISATION SOLAIRE PAR La climatisation solaire : Qu est-ce que c est? Après l apparition des systèmes solaires combinés produisant l eau chaude sanitaire

Plus en détail

EXEMPLE D'UNE INSTALLATION

EXEMPLE D'UNE INSTALLATION T H E R M O P T I M PRISE EN MAIN EXEMPLE D'UNE INSTALLATION DE CONDITIONNEMENT D'AIR VERSIONS JAVA 1.3 ET SUPERIEURES R. GICQUEL SEPTEMBRE 2013 2 SOMMAIRE PRISE EN MAIN DE THERMOPTIM... 3 INSTALLATION

Plus en détail

Etude d un cycle frigorifique avec compresseur

Etude d un cycle frigorifique avec compresseur Etude d un cycle frigorifique avec compresseur Cycle frigorifique Le principe de la pompe à chaleur est ancien (Thomson 1852), mais il a fallu attendre 1927 pour voir da première pompe à chaleur fonctionner

Plus en détail

Notice de dimensionnement

Notice de dimensionnement 2013 Notice de dimensionnement DDG Kolonel Begaultlaan 43/2 3012 LEUVEN Belgique www.ddg.be info@ddg.be T : 00 32 16 22 24 94 Comment dimensionner un poêle-chaudière DDG? Le dimensionnement d un poêle

Plus en détail

Attestation de capacité pour la manipulation de fluides frigorigènes 2009

Attestation de capacité pour la manipulation de fluides frigorigènes 2009 Attestation de capacité pour la manipulation de fluides frigorigènes 2009 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille réglementaire a été établie à partir de l arrêté du 12 janvier 2000 relatif au contrôle

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE D'AUTORISATION DE LA SÉRIE : IMMEUBLES version mai 2008

FORMULAIRE DE DEMANDE D'AUTORISATION DE LA SÉRIE : IMMEUBLES version mai 2008 En complément au formulaire «Partie générale» et, le cas échéant, au formulaire «Synthèse Immeuble» et en vertu des exigences de l article 7.7 de la loi du 10 juin 1999 relative aux établissements classés,

Plus en détail

Evaluation des émissions

Evaluation des émissions Evaluation des émissions de gaz à effet de serre générées par les activités de la Bourse de l Immobilier 28 Avenue thiers 33100 BORDEAUX Tél : 05 57 77 17 77 - Fax : 05 56 40 58 63 www.bourse-immobilier.fr

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UNE INSTALLATION DE CLIMATISATION CENTRALISEE

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UNE INSTALLATION DE CLIMATISATION CENTRALISEE PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UNE INSTALLATION DE CLIMATISATION CENTRALISEE 1. Introduction Une installation de climatisation centralisée est constituée d un ensemble de matériels ayant les fonctions suivantes

Plus en détail

Pour les professionnels de l habitat social. Nouveautés Salvia Patrimoine version 14.1

Pour les professionnels de l habitat social. Nouveautés Salvia Patrimoine version 14.1 Pour les professionnels de l habitat social Nouveautés Salvia Patrimoine version 14.1 Sommaire 1 La dépréciation de l actif... 4 1.1 Présentation...4 1.1.1 Principe... 4 1.1.2 L évaluation de la dépréciation...

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

Module Harmony SOMMAIRE

Module Harmony SOMMAIRE sd 201 1 NOTICE D'INSTALLATION ET D'EMPLOI Module Harmony SOMMAIRE page Présentation ------------------------------------------------ 3 Caractéristiques techniques ------------------------------ 3 Descriptif

Plus en détail

Dépannage des installations Instruments de mesure REFRIGERATION AND AIR CONDITIONING. Guide du monteur

Dépannage des installations Instruments de mesure REFRIGERATION AND AIR CONDITIONING. Guide du monteur Dépannage des installations Instruments de mesure REFRIGERATION AND AIR CONDITIONING Guide du monteur Contenu Page Instruments de mesure...2 Classification des instruments du mesure...2 Contrôle des instruments

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS. Que veut dire «étalement»? Que veut dire «valeur au rôle»? Que veut dire «valeur uniformisée»? Que veut dire «valeur ajustée»?

FOIRE AUX QUESTIONS. Que veut dire «étalement»? Que veut dire «valeur au rôle»? Que veut dire «valeur uniformisée»? Que veut dire «valeur ajustée»? Que veut dire «étalement»? FOIRE AUX QUESTIONS Lorsque l augmentation de la valeur foncière de la propriété depuis la dernière mise à jour du rôle peut être répartie sur plus d une année, on dit qu elle

Plus en détail

DOCUMENT D QUESTIONS SUR LA FISCALITÉ SCOLAIRE À LA SUITE DES MODIFICATIONS APPORTÉES À LA LOI SUR L INSTRUCTION PUBLIQUE EN 2006

DOCUMENT D QUESTIONS SUR LA FISCALITÉ SCOLAIRE À LA SUITE DES MODIFICATIONS APPORTÉES À LA LOI SUR L INSTRUCTION PUBLIQUE EN 2006 DOCUMENT D QUESTIONS SUR LA FISCALITÉ SCOLAIRE À LA SUITE DES MODIFICATIONS APPORTÉES À LA LOI SUR L INSTRUCTION PUBLIQUE EN 2006 AVRIL 2012 Les questions liées à l application de l étalement seront traitées

Plus en détail

Personal Financial Services Fonds de placement

Personal Financial Services Fonds de placement Personal Financial Services Fonds de placement Un investissement dans des fonds de placement, c est la promesse de rendements attractifs pour un risque contrôlé. Informez-vous ici sur le fonctionnement

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI)

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) CESI signifie Chauffe-eau Solaire Individuel. L offre CESI est adaptée à tous les bâtiments qui ont des besoins en eau chaude sanitaire. L installation

Plus en détail

Lyon. eco 6. Solutions de compensation d énergie réactive. Ensemble nous pouvons faire la différence. eco 6 TECHNOLOGIES

Lyon. eco 6. Solutions de compensation d énergie réactive. Ensemble nous pouvons faire la différence. eco 6 TECHNOLOGIES FABRIQUÉ Lyon EN FRANCE eco 6 Solutions de compensation d énergie réactive Ensemble nous pouvons faire la différence eco 6 TECHNOLOGIES Vous cherchez à réduire votre facture d électricité sans changer

Plus en détail

Une installation solaire ne nécessite pas d entretien. Sous notre climat, il pleut suffisamment pour assurer un autonettoyage.

Une installation solaire ne nécessite pas d entretien. Sous notre climat, il pleut suffisamment pour assurer un autonettoyage. 2 II. SOLAIRE GENERALITES Aujourd hui il est tout à fait raisonnable d investir dans une installation solaire. Le coût des panneaux solaires a très nettement diminué et la possibilité de faire de l autoconsommation

Plus en détail

CAPTEURS THERMOSOLAIRE

CAPTEURS THERMOSOLAIRE CAPTEURS THERMOSOLAIRE CAPTEURS THERMOSOLAIRE CATEGORIE Constructions neuves Les capteurs thermosolaires sont destinés à transformer le rayonnement solaire pour chauffer un fluide caloporteur. La chaleur

Plus en détail

La norme SEPA. L harmonisation européenne se poursuit avec la création d un espace unique européen des moyens de paiement en euros le :

La norme SEPA. L harmonisation européenne se poursuit avec la création d un espace unique européen des moyens de paiement en euros le : La norme SEPA La norme SEPA L harmonisation européenne se poursuit avec la création d un espace unique européen des moyens de paiement en euros le : 2 La norme SEPA Les établissements scolaires doivent

Plus en détail

Master en Droit et Economie / Automne 2015 / Prof. F. Alessandrini. Chapitre 1 : principes. 2 ème partie : la valeur temps de l argent 23.09.

Master en Droit et Economie / Automne 2015 / Prof. F. Alessandrini. Chapitre 1 : principes. 2 ème partie : la valeur temps de l argent 23.09. Chapitre 1 : principes 2 ème partie : la valeur temps de l argent 23.09.2015 Plan du cours Arbitrage et décisions financières valeur actuelle arbitrage loi du prix unique Valeur temps valeur actuelle et

Plus en détail

UNIVERSITE SAAD DAHLAB DE BLIDA

UNIVERSITE SAAD DAHLAB DE BLIDA Chapitre 5 :. Introduction aux méthodes par séparation et évaluation Les méthodes arborescentes ( Branch and Bound Methods ) sont des méthodes exactes d'optimisation qui pratiquent une énumération intelligente

Plus en détail

10 Cycles frigorifiques

10 Cycles frigorifiques 14 mars 2003 Introduction 277 10 10.1 Introduction Dans la section 9.1, on a considéré des machines thermiques constituées de quatre processus distincts, mettant en œuvre soit des dispositifs à circulation

Plus en détail

III PRODUCTION DE FROID, POMPE A CHALEUR. Machine à gaz permanent (sans changement de phase) Fonctionne suivant un cycle de Joule inverse

III PRODUCTION DE FROID, POMPE A CHALEUR. Machine à gaz permanent (sans changement de phase) Fonctionne suivant un cycle de Joule inverse III PRODUCION DE FROID, POMPE A CHALEUR Un cycle frigorifique est un système thermodynamique qui permet de transférer de la chaleur d un milieu vers un autre à température plus élevée. D après le second

Plus en détail