Chapitre 3 - Divergence et phénomènes liés

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 3 - Divergence et phénomènes liés"

Transcription

1 Chapitre 3 - Divergence et phénomènes liés Le chapitre précédent a montré la réalité de la tectonique des plaques et notamment la création permanente de lithosphère nouvelle dans l axe des dorsales océaniques. Il nous faut maintenant découvrir les mécanismes qui permettent cette création, et s interroger sur le devenir de la lithosphère océanique lorsqu elle vieillit, c est-à-dire lorsqu elle s éloigne de la dorsale. I- Les dorsale : frontières de plaques ne extension cf TP1 1- Caractéristique des dorsales Les dorsales sont des reliefs océaniques élevés de quelques milliers de mètres, larges de 1000 à 2000km et dont le sommet atteint environ 2500m sous le niveau de la mer Elles couvrent plus du tiers de la surface terrestre Ex dorsales médio atlantique : 60000km de long Elles sont le siège d une activité tectonique : séisme superficiels, volcans localisés dans une zone étroite autour de l axe, et failles. 2- Une morphologie particulière Les séismes superficiels présents au niveau des dorsales sont liés à des failles résultantes du phénomène d extension : - La zone centrale est caractérisée par des Failles normales : parallèles à l axe de la dorsale (rejet de 1 à 200 cm) et nombreuses fissures parallèles (rejet de quelques cm) - Failles transformantes : perpendiculaires à l axe de la dorsale. Elles témoignent d une différence de vitesse d extension et traduisent un phénomène de coulissage Elles découpent la dorsale en segments de 50 km (Atlantique) à 100km (Pacifique) 3- qui varie selon la vitesse d expansion Dorsales lentes : 0.5 à 4cm/an grand fossé d effondrement = rift large d environ 30km et 2km de profondeur En effet au niveau de la dorsale, les forces d extension entraînent un amincissement de la lithosphère océanique. Cet amincissement entraîne par subsidence* tectonique un effondrement de la partie axiale du niveau du rift. Les déplacements au niveau des failles normales bordant le rift entraînent un effondrement et sont caractéristiques d une zone soumise à un étirement perpendiculaire à cet axe. Ex dorsale médio atlantique Dorsales rapides >5cm/an : vallée axiale mal marquée voire absente Activité magmatique plus abondante Ex dorsale est pacifique

2 II- Les dorsales : siège d une activité magmatique 1- La formation du magma (TD 1) Au niveau de la dorsale, l étirement dû au mouvement de divergence affine la lithosphère et donc fait remonter l isotherme 1300 C. (d où le flux de chaleur important). Or l isotherme* 1300 C, marque la limite entre la lithosphère et l asthénosphère Donc sous les dorsales, la lithosphère est peu épaisse (environ 10km) et la limite supérieure de l asthénosphère est à une profondeur inférieure à la normale. (Remarque : la croute conserve son épaisseur mais le manteau lithosphère devient plus fin) Les péridotites de l asthénosphère sont donc soumises à un mouvement d ascension : elles subissent donc une décompression (diminution de la pression) et ce sans perdre de chaleur (adiabatique) : car l asthénosphère remonte plus vite qu elle ne se refroidit. On a pu déterminer en laboratoire qu une péridotite située à 160 km de profondeur est encore à l état solide. Lorsqu elle atteint une profondeur de l ordre de 80 km, sa température est de 1300 C environ d après le géotherme* de dorsale : la fusion partielle* peut alors débuter. Le liquide issu de la fusion partielle des péridotites s accumule pour former un magma*. Le magma s accumule dans une chambre magmatique située dans la croûte océanique. Cette chambre magmatique a été mise en évidence par des techniques de sismique réflexion au niveau des dorsales rapides, qui montre une zone de faible vitesse sous croûte que l on interprète comme la présence d une poche de magma Les dorsales océaniques sont le siège d une production importante de magma, de l ordre de 20 km 3 par an, sur une bande de 1 à 2 km de large 2- La production de lithosphère à l aplomb de la dorsale La péridotite initiale ne fond que partiellement et donne naissance à un magma et à une péridotite résiduelle: Composition chimique des éléments qui fondent les - premiers : Al 2 O 3 et CaO - dernier : MgO (olivine fond en dernier) DONC - magma basaltique enrichi en Al 2 O 3 et Cao par rapport à péridotite initiale - Péridotite résiduelle appauvrie en Al 2 O 3 et Cao mais enrichie en MgO En se refroidissant le magma (de même composition chimique que le liquide de fusion partielle dont il provient) donne des basaltes (en pillows lavas) en surface et des gabbros en profondeur : ce qui forme la croûte océanique La péridotite résiduelle, qui correspond à la partie non fondue de la péridotite initiale n a pas la même composition chimique que cette dernière. Cette nouvelle péridotite constitue le nouveau manteau lithosphérique océanique L ensemble de la croûte et de la péridotite résiduelle forme la lithosphère

3 3- Les roches de la lithosphère océanique La lithosphère océanique nouvellement mise en place repousse de chaque côté la lithosphère océanique plus ancienne : il y a divergence. La lithosphère océanique est constituée du bas vers le haut de péridotites*, de gabbros* et de basalte* BASALTE GABBRO PERODOTITE Roche magmatique Volcanique effusive Plutonique Plutonique Refroidissement Rapide Lent Lent Structure Microlithique (hétérocristalline) Grenue (holocristalline) Grenue (holocristalline) Minéraux Verre + microlites feldspath plagioclase + Provient de Magma basaltique Magma basaltique Péridotite résiduelle III- Evolution de la lithosphère océanique 1- Modification des propriétés physiques cf TD 2 Evolution du flux thermique en fonction de la distance à l axe de la dorsale : une chaleur importante se dissipe à l axe de la dorsale Au niveau des dorsales, la lithosphère océanique, mince et chaude, flotte sur l asthénosphère. En s éloignant de la dorsale (expansion asymétrique et irrégulière), elle se refroidit, s épaissit. (eau de l océan et circulation hydrothermale refroidissent la croûte). Donc l isotherme 1300 C s enfonce avec le temps et donc la distance de la dorsale pour atteindre 100 à 120 km pour une lithosphère océanique âgée (donc loin de l axe de la dorsale). Cette isotherme permet de délimiter la lithosphère de l asthénosphère : ainsi, plus la lithosphère est âgée, plus elle est épaisse. Le refroidissement de la lithosphère océanique entraîne une augmentation de la densité de celle-ci (CO : 2.9 et manteau : 3.3), ce qui concoure à son enfoncement progressif (subsidence thermique). Donc quand on s éloigne de dorsale : épaisseur manteau augmente donc densité augmente! BILAN : une lithosphère épaisse de 100km est une lithosphère âgée ; la densité étant supérieur à celle de l asthénosphère, elle aura tendance à s enfoncer dans l asthénosphère déformable : phénomène de subduction 2- Hydratation de la lithosphère océanique - cassette Chenaillet DOC 17 p349 : Mise en évidence d une circulation hydrothermale dans la croûte océanique. L eau de mer peut s infiltrer à travers la jeune croûte océanique très fracturée, se réchauffer fortement au voisinage de la chambre magmatique et ressortir à une température d environ 350 C. il y a également des échanges d ions entre la roche et l eau : La comparaison de la composition de l eau de mer avec celle du fluide hydrothermal montre : - une acidification - une perte de Mg, Ca et Na - un gain en Fe, S, Mn : une partie se dépose autour des fumeurs noirs sous forme de sulfure métallique - Cette circulation hydrothermale* (=circulation de l eau) est à l origine de modifications chimiques importantes des roches de la lithosphère océanique par hydratation. Dans les gabbros, les pyroxènes réagissent avec les feldspaths plagioclase pour former des minéraux hydratés. Ces transformations minéralogiques se font à l état solide et à faible profondeur. On parle de métamorphisme* hydrothermal des roches doc p384 ABC Nathan : Au niveau des dorsales on trouve des cheminées appelées fumeurs (noirs ou blanc) en réalité ce n est pas fumée mais eau chaude qui sort

4 IV- Les marges passives et l océanisation 1 Caractéristiques des marges passives a marges actives passives : différences tectoniques et morphologique Les marges continentales sont des bordures de continents recouvertes par l eau. C est la transition lithosphère océanique et lithosphère continentale. - marges actives : o possède une fosse océanique o ont une activité sismique et volcanique très forte o sont en frontière de plaques - marges passives : o o o elles ont une morphologie différentes : elles possède un plateau continentale en pente douce dont la profondeur maximale est de 200m. Il se poursuit par un talus continental de pente plus forte qui se continu en glacis et se termine par une pleine abyssale. Elles ont une faible activité sismique et une activité volcanique absente. Elles ne sont pas en limite de plaques. b Une structure particulière de marges passives Le socle granitique des marges passives est formé de bloc séparé par des failles horizontales incurvées en cuillère appelé faille listrique. Le haut des blocs est incliné : on observe des blocs basculé c La sédimentation des marges passives Elle se réalise en trois temps (mis en évidence par sismique réflexion) : - sédiments horizontaux : ils ont une origine biologique et détritique continental. Ils sont déposés après le rifting, on parle de sédiments post-rift. (si abondant : marge grasse si non marge maigre) - Sédiment en éventail : ils sont étirés le long des blocs. Ce sont des sédiments syn-rift, c'est-à-dire qu ils se déposent en même temps que la divergence. - Les sédiments en contact avec le socle et incliné comme lui : ils se sont déposé avant le rifting. Ce sont les sédiments ante-rift. Lorsque les marges sont au niveau de grands fleuves : ces derniers apporte une grande quantité de sédiment ; on parle alors de marges grasses. 2 les marges passives : témoins de la formation des océans a formation du rift continental par phénomène de divergence - extension de la lithosphère continentale - amincissement de la lithosphère continentale ce qui crée des failles normales - remonté du moho (amincissement de la croûte) : flux thermique plus élevé - remonté de l isotherme et donc remonté de la sténo sphère. - Volcanisme et séisme - Subsidence en bloc basculé de quelques kilomètres b sédimentation Dépôt de sédiment selon les trois stades c Accrétion océanique (mer rouge) On a alors formation de basalte par fusion partielle de la sténo sphère (décompression adiabatique). Cette expansion écarte les deux groupes de blocs basculés : ce qui donne de part et d autre des marges passives. Remarque : le fossé rhénan et un rift avorté, c est-à-dire qu il n évoluera pas vers le stade mer rouge d océan ouvert On observe alors l éloignement des continents l un de l autre par création de basalte au niveau de la dorsale. Bilan : la marge passive résulte donc de la séparation d un continent par création d un océan. TP : - compléter schéma. - retrouver sur carte géologique les marges passives/actives. - retrouver les caractéristiques des marges. - schématiser et légender la structure géologique d une marge passive. - vidéo rift Afrique.

5

6 LEXIQUE CHAP 3 Anterift : se dit d événements géologiques antérieurs à l installation d un rift lors d une tectonique en extension.( On peut dire aussi prérift.) Circulation hydrothermale : circulation d eau chaude au travers de fissures de la croûte océanique. Evaporite : dépôt qui se forme par précipitation chimique à la suite d une évaporation. Faille normale : faille qui se forme dans un contexte d extension. Fusion partielle : passage d un corps solide à un état présentant une phase solide et une phase liquide. Fluviatile : adjectif de fleuve. Se dit de sédiments transportés par les fleuves. Gabbro : roche magmatique plutonique grenue et holocristalline issue d un refroidissement lent d un magma et constituée de pyroxène, de feldspath plagioclase et secondairement d olivine. Roche caractéristique de la croûte océanique. Géotherme : courbe de température en fonction de la profondeur. Hétérocristalline : se dit de la structure d une roche présentant des cristaux de tailles différentes. Holocristalline : se dit de la structure d une roche entièrement cristallisée. Intrusive : voir plutonique Isotherme : ou courbe isotherme ; courbe joignant les points qui sont à une même température. Magma : liquide à haute température (au moins 600 C) qui donne des roches par solidification, soit à une certaine profondeur au cours d un refroidissement lent, soit en surface par refroidissement rapide de la lave. Marge continentale : Région immergée de la bordure continentale faisant le raccord avec les fonds océaniques. Marge continentale passive : marge continentale ne présentant pas d activité volcanique ni sismique importante. Métamorphisme : transformation d une roche à l état solide du fait d une modification des conditions de pression et/ou de température avec cristallisation de nouveaux minéraux. Microlite : petit cristal, non visible à l œil nu, en forme de baguette allongée. Microlitique : se dit de la structure d une roche magmatique volcanique présentant de nombreux microlites. Océanisation : étapes successives de la naissance d un océan. Péridotite : voir réf.1 Pillow-lava : lave en coussin. Se dit des basaltes des fonds océaniques issus d une lave qui s est refroidie très rapidement au contact de l eau de mer et formant des coussins. Plutonique : se dit d une roche magmatique issue d un refroidissement lent en profondeur d un magma. Postrift : se dit d événements géologiques postérieurs à la formation d un rift. Rift : fossé d effondrement caractérisé par la présence de failles normales. Rift continental : fossé d effondrement en milieu continental qui s est formé dans un contexte tectonique d extension. Structure ( d une roche) : arrangement relatif des minéraux constituants une roche. Subsidence : enfoncement progressif d un bassin sédimentaire. C est ce phénomène qui permet en particulier l accumulation sur de fortes épaisseurs de sédiments qui se sont cependant déposés sous une faible profondeur d eau. Ce terme s applique également à l augmentation de profondeur que subit la croûte océanique lorsqu elle s éloigne de la dorsale où elle s est formée. Synrift : se dit d événements géologiques qui se déroulent pendant la formation d un rift. Volcanique : se dit d une roche magmatique qui s est épanchée en surface.

- La péridotite est quant à elle un cas particulier, difficile à classer. C est la roche du manteau.

- La péridotite est quant à elle un cas particulier, difficile à classer. C est la roche du manteau. Rappels de géologie de 1S. Rappel bref de la structure du globe. http://geologie-alpe-huez.1001photos.com/roches/terre.php La lithosphère est constituée de la croûte (continentale ou océanique) et de la

Plus en détail

Chapitre II La formation des chaînes de montagnes

Chapitre II La formation des chaînes de montagnes Chapitre II La formation des chaînes de montagnes -I -Les traces d un domaine océanique dans les chaînes de montagnes 1) Des roches témoins d un océan disparu 1 2 Basaltes en coussin au fond de l océan

Plus en détail

UE Planète Terre. Grands Processus Géodynamiques. Julie Perrot - U.B.O.

UE Planète Terre. Grands Processus Géodynamiques. Julie Perrot - U.B.O. UE Planète Terre Julie Perrot - U.B.O. Grands Processus Géodynamiques I - Frontières Divergentes Modèles de rifting Rift Continental Dorsale Océanique II - Frontières Convergentes Subduction Collision

Plus en détail

Problème général : Comment expliquer les différences d altitude moyenne entre continents et océans?

Problème général : Comment expliquer les différences d altitude moyenne entre continents et océans? DISTRIBUTION DES TERRES ET DES MERS Observations : Les continents sont essentiellement en relief (altitude moyenne des terres de 840 m - de 0 à 9 km environ) Les océans sont essentiellement en profondeur

Plus en détail

Basalte tholéitique - texture microlithique avec olivine (tache jaunâtre), plagioclases et pyroxènes.

Basalte tholéitique - texture microlithique avec olivine (tache jaunâtre), plagioclases et pyroxènes. Enigme 10 : De la roche en poudre!! Les dorsales produisent des basaltes qualifiés de MORB (Medio Ocean Ridge Basalts) Ces basaltes sont caractérisés par leur faible quantité d alcalins (Na20 et K2O),

Plus en détail

1ère partie de l épreuve Dossier. LA FORMATION DE LA LITHOSPHERE OCEANIQUE ET SON EVOLUTION

1ère partie de l épreuve Dossier. LA FORMATION DE LA LITHOSPHERE OCEANIQUE ET SON EVOLUTION 1ère partie de l épreuve Dossier. LA FORMATION DE LA LITHOSPHERE OCEANIQUE ET SON EVOLUTION FORMATION DE LA LITHOSPHERE OCEANIQUE ET SON EVOLUTION Niveau : 1 ère S - TS Extrait du programme : Divergence

Plus en détail

Le volcanisme. Introduction : On note au tableau les expressions, mots associés au volcanisme. Et on discute sur la pertinence de chacun!

Le volcanisme. Introduction : On note au tableau les expressions, mots associés au volcanisme. Et on discute sur la pertinence de chacun! Le volcanisme Introduction : On note au tableau les expressions, mots associés au volcanisme. Et on discute sur la pertinence de chacun! Problème : Qu est ce que le volcanisme? I. Les éruptions volcaniques

Plus en détail

4. Roches volcaniques et volcanisme

4. Roches volcaniques et volcanisme 4. Roches volcaniques et volcanisme 1ère Partie: magmas, roches et contexte géodynamique Krakatoa (Java, Indonésie) La Chaîne des Puys 4.1. Les magmas 1. Magma basaltique -- SiO 2 45-55 wt%, concentré

Plus en détail

TP Formation de la croûte océanique à partir de la fusion manteau

TP Formation de la croûte océanique à partir de la fusion manteau TP Formation de la croûte océanique à partir de la fusion manteau Etape 1 Les compositions minéralogiques et chimiques du manteau et de la croûte océanique : Rappels Observer au microscope polarisant les

Plus en détail

Des volcans en éruption

Des volcans en éruption Activité 1 Des volcans en éruption Les volcanologues observent les éruptions volaniques afin de découvrir leur cause et de comprendre le fonctionnement des volcans. Quelles sont les caractéristiques des

Plus en détail

1 Activité magmatique des zones

1 Activité magmatique des zones ACTIVITÉ 1 Activité magmatique des zones de subduction Le magmatisme des zones de convergence de plaques s observe sur la plaque chevauchante. Il est situé à l aplomb des surfaces de Bénioff, là où celles-ci

Plus en détail

Terminales S2 Correction du Devoir Surveillé de SVT n 1 02/10/2012 Le domaine continental et sa dynamique (durée 1h50)

Terminales S2 Correction du Devoir Surveillé de SVT n 1 02/10/2012 Le domaine continental et sa dynamique (durée 1h50) Terminales S2 Correction du Devoir Surveillé de SVT n 1 02/10/2012 Le domaine continental et sa dynamique (durée 1h50) N. Pidancier Exercice 1 : Introduction Le relief au niveau de la Terre se répartit

Plus en détail

TP 8. Comment distinguer la croûte océanique de la croûte continentale?

TP 8. Comment distinguer la croûte océanique de la croûte continentale? TP 8 Comment distinguer la croûte océanique de la croûte continentale? Lycée E. Delacroix 1 ère S Programme 2011 La démarche du géologue Quelle est cette pierre? Les enveloppes abordées directement par

Plus en détail

Chap 1 : Structure interne et composition chimique du globe

Chap 1 : Structure interne et composition chimique du globe Partie III : STRUCTURE, COMPOSITION ET DYNAMIQUE DE LA TERRE. Chap 1 : Structure interne et composition chimique du globe La Terre, planète tellurique, est constituée d enveloppes concentriques externes:

Plus en détail

EXERCICES DIVERGENCE LITHOSPHERE ET TECTONIQUE DES PLAQUES P65 66 67

EXERCICES DIVERGENCE LITHOSPHERE ET TECTONIQUE DES PLAQUES P65 66 67 EXERCICES DIVERGENCE LITHOSPHERE ET TECTONIQUE DES PLAQUES P65 66 67 Exercice 1 p 65 : Définir en une phrase les mots suivants Dorsale océanique : chaîne de montagne sous-marine en basalte possédant une

Plus en détail

Partie 6 : La géothermie et son utilisation.

Partie 6 : La géothermie et son utilisation. Partie 6 : La géothermie et son utilisation. La production d énergie est un défi pour l avenir. En effet la démographie explose et les humains ont besoin de plus en plus d énergie. L exploitation des énergies

Plus en détail

La théorie de la dérive des continents

La théorie de la dérive des continents Géo / Fiche 16 La tectonique des plaques La théorie de la dérive des continents Jusqu'à la fin du XIX è siècle, les scientifiques pensaient que les continents n'avaient pas bougé les uns par rapport aux

Plus en détail

Nées du feu. Nées d un magma, une masse de roche fondue. Volcans

Nées du feu. Nées d un magma, une masse de roche fondue. Volcans Nées du feu Nées d un magma, une masse de roche fondue. Volcans L origine des magmas De l eau à 90 C ne bout pas au niveau du sol parce que le poids de l air qui se trouve audessus, la pression, garde

Plus en détail

A partir des informations issues de l exploitation des documents 1 à 9, établissez le contexte géodynamique de l Islande.

A partir des informations issues de l exploitation des documents 1 à 9, établissez le contexte géodynamique de l Islande. BCPST 1 vendredi 5 février 2010 DS n 4 Géologie Eléments de correction PARTIE I A partir des informations issues de l exploitation des documents 1 à 9, établissez le contexte géodynamique de l Islande.

Plus en détail

7. Le rôle de l eau dans la transformation des roches

7. Le rôle de l eau dans la transformation des roches 7. Le rôle de l eau dans la transformation des roches A. L EAU DANS L ALTÉRATION ET L ÉROSION Quelle que soit la nature des roches à la surface du globe, elles subissent les actions conjuguées des fluides

Plus en détail

La tectonique des plaques. Problème : Quel lien peut-on faire entre séismes, volcans et plaques? I- L'enveloppe de la Terre est découpée en plaques.

La tectonique des plaques. Problème : Quel lien peut-on faire entre séismes, volcans et plaques? I- L'enveloppe de la Terre est découpée en plaques. Chapitre 3 : La tectonique des plaques Problème : Quel lien peut-on faire entre séismes, volcans et plaques? I- L'enveloppe de la Terre est découpée en plaques. A- Localisation des plaques Activité : Observation

Plus en détail

Magmatisme (6) Principales caractéristiques du magmatisme associé au contexte intraplaque

Magmatisme (6) Principales caractéristiques du magmatisme associé au contexte intraplaque Magmatisme (6) Principales caractéristiques du magmatisme associé au contexte intraplaque Il existe un certain nombre de volcans qui ne se trouvent pas en limite de plaque : on dit qu ils sont en contexte

Plus en détail

BCPST. 1-851 et 852. Lundi 15/03/2010. DEVOIR n 5

BCPST. 1-851 et 852. Lundi 15/03/2010. DEVOIR n 5 BCPST. 1-851 et 852. Lundi 15/03/2010. DEVOIR n 5 GEOLOGIE. Durée : 3 heures. Le sujet comporte 12 pages et trois parties indépendantes et obligatoires. Il est conseillé de prendre connaissance de la totalité

Plus en détail

OLYMPIADES ACADEMIQUES DES GEOSCIENCES ACADEMIES D AIX- MARSEILLE, BORDEAUX, CORSE, NICE, POITIERS, TOULOUSE

OLYMPIADES ACADEMIQUES DES GEOSCIENCES ACADEMIES D AIX- MARSEILLE, BORDEAUX, CORSE, NICE, POITIERS, TOULOUSE SESSION 20 OLYMPIADES ACADEMIQUES DES GEOSCIENCES ACADEMIES D AIX- MARSEILLE, BORDEAUX, CORSE, NICE, POITIERS, TOULOUSE Proposition de corrigé et barème. Olympiades académiques de géosciences 20 Page Propositions

Plus en détail

Découpage de la surface terrestre en plaques lithosphériques

Découpage de la surface terrestre en plaques lithosphériques Découpage de la surface terrestre en plaques lithosphériques 4 e / Comment délimiter une plaque? Qu appelle-t-on une plaque? 1 e / Comment caractériser les couches superficielles du globe? Lexique : Plaque

Plus en détail

Partie 1 : L activité interne du globe terrestre

Partie 1 : L activité interne du globe terrestre Partie 1 : L activité interne du globe terrestre CHAPITRE 3 LA SURFACE DE LA TERRE : DES PLAQUES EN MOUVEMENTS Situation de départ - Rappels : Les séismes et les éruptions volcaniques ne se manifestent

Plus en détail

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE Source du Par (82 c) : la source la plus chaude d Europe continentale Premier plan : corps cellulaire d un neurone. 1,5 semaine Cours Approche

Plus en détail

CHAPITRE 11 STRUCTURE ET COMPOSITION CHIMIQUE DE LA TERE INTERNE

CHAPITRE 11 STRUCTURE ET COMPOSITION CHIMIQUE DE LA TERE INTERNE CHAPITRE 11 STRUCTURE ET COMPOSITION CHIMIQUE DE LA TERE INTERNE Quelle conception avez-vous de la structure interne et de la composition chimique du globe? Représenter un modèle de la structure interne

Plus en détail

Un modèle de la dynamique de la planète Terre : la tectonique globale Définitions à connaître :

Un modèle de la dynamique de la planète Terre : la tectonique globale Définitions à connaître : Un modèle de la dynamique de la planète Terre : la tectonique globale Définitions à connaître : Géotherme courbe décrivant l évolution de la température en fonction de la profondeur pour une zone donnée.

Plus en détail

LE VOLCANISME. Mont St HELENS (U.S.A cote est) 1857 / 1980 : une par siècle Cendres, blocs, gaz, nuées ardentes. Dôme de lave obstruant le cratère

LE VOLCANISME. Mont St HELENS (U.S.A cote est) 1857 / 1980 : une par siècle Cendres, blocs, gaz, nuées ardentes. Dôme de lave obstruant le cratère LE VOLCANISME «Parmi les phénomènes que la nature offre à nos regards, il n en est de plus grandiose, de plus merveilleux, de plus mystérieux, de plus terrifiant qu un volcan en activité. Il tremble, gronde,

Plus en détail

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Géothermie et propriétés thermiques de la Terre 1 Lac de la station thermale du Blue Lagoon en Islande (eau chauffée par l énergie géothermique) 2 - I - Gradient géothermique et flux géothermique 1) Des

Plus en détail

Activité 53 : Dynamique du volcan et structure de la roche volcanique

Activité 53 : Dynamique du volcan et structure de la roche volcanique Activité 53 : Dynamique du volcan et structure de la roche volcanique 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : L activité interne du globe 2. PLACE DE L ACTIVITE DANS UNE PROGRESSION Chapitre I. Les séismes

Plus en détail

II. Les savoirs scientifiques à maîtriser A/ Volcanisme Savoir définir volcan / volcanisme

II. Les savoirs scientifiques à maîtriser A/ Volcanisme Savoir définir volcan / volcanisme UE 116 TD 1 Sciences de la Terre Les concepts mobilisés dans les explications des phénomènes volcaniques et sismiques. I. Nos représentations initiales Support Affiches/ Comparaison Travail par groupe

Plus en détail

1ère partie de l épreuve Dossier. DORSALE ET LITHOSPHERE OCEANIQUE

1ère partie de l épreuve Dossier. DORSALE ET LITHOSPHERE OCEANIQUE 1ère partie de l épreuve Dossier. DORSALE ET LITHOSPHERE OCEANIQUE DORSALE ET LITHOSPHERE OCEANIQUE Niveau : 1 ère S - TS Extrait du programme : Divergence et phénomènes liés (durée indicative : 3 semaines)

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE. n 5 GEOLOGIE. durée 3 h

DEVOIR SURVEILLE. n 5 GEOLOGIE. durée 3 h 851, 852 et 853 Lundi 14 mars 2016 DEVOIR SURVEILLE n 5 GEOLOGIE durée 3 h Le sujet comporte 12 pages, il vous est conseillé de prendre connaissance de la totalité du sujet avant de commencer. Il sera

Plus en détail

Projet Sciences : Le volcanisme

Projet Sciences : Le volcanisme Projet Sciences : Le volcanisme Sources : http://www.ac-bordeaux.fr/ia64/index.php?id=1547 et http://cenicienta.eklablog.com Niveau : Cycle 3 Pilier n 3 : Les principaux éléments de la culture scientifique

Plus en détail

Partie II : Pratique du raisonnement scientifique et argumentation. Exercice 2 : Histoire de la théorie de la tectonique des plaques (5 points)

Partie II : Pratique du raisonnement scientifique et argumentation. Exercice 2 : Histoire de la théorie de la tectonique des plaques (5 points) Partie II : Pratique du raisonnement scientifique et argumentation Exercice 2 : Histoire de la théorie de la tectonique des plaques (5 points) L Inde et l Asie sont actuellement en contact. Diverses méthodes

Plus en détail

Chapitre 5 : Un premier modèle global : Une lithosphère découpée en plaques rigides

Chapitre 5 : Un premier modèle global : Une lithosphère découpée en plaques rigides 1 Chapitre 5 : Un premier modèle global : Une lithosphère découpée en plaques rigides Introduction Dans les années 1965-1968, l étude de la géométrie des dorsales a permis de construire un modèle où la

Plus en détail

DEFINITIONS : Comment se passe une éruption volcanique? I/ Une éruption volcanique peut être effusive ou explosive. DEFINITION :

DEFINITIONS : Comment se passe une éruption volcanique? I/ Une éruption volcanique peut être effusive ou explosive. DEFINITION : Chapitre 2 : le volcanisme Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : Contrat-élève 4 ème Chapitre 2 : le volcanisme

Plus en détail

Tectonique des plaques

Tectonique des plaques Tectonique des plaques Eléments modernes à l appui de la tectonique des plaques : 1. Minimum de vitesse (LVZ) au sommet de l asténosphère Rigidité moindre Région de cisaillement La lithosphère flotte sur

Plus en détail

1ère partie de l épreuve Dossier. LES MARGES PASSIVES

1ère partie de l épreuve Dossier. LES MARGES PASSIVES 1ère partie de l épreuve Dossier. LES MARGES PASSIVES LES MARGES PASSIVES Niveau : 1 ère S, Terminale S Extrait du programme : «Marges passives des continents : elles sont structurées par des failles normales

Plus en détail

Cours de géographie Volcanisme, 8VSB

Cours de géographie Volcanisme, 8VSB Cours de géographie Volcanisme, 8VSB PARTIE I : GEODYNAMIQUE INTERNE STRUCTURE INTRENE DE LA TERRE DERIVE DES CONTINENTS THEORIE DE LA TECTONIQUE DES PLAQUES PALEOMAGNETISME SEISMES VOLCANS CHAINES DE

Plus en détail

TP 3- Composition pétrographique et chimique de la croûte et du manteau supérieur

TP 3- Composition pétrographique et chimique de la croûte et du manteau supérieur TP 3- Composition pétrographique et chimique de la croûte et du manteau supérieur Données initiales : Parmi les enveloppes du globe terrestre, seuls les matériaux de la lithosphère sont accessibles à l

Plus en détail

I ) L identification de deux types de volcanisme. 1) Les éruptions effusives des volcans "rouges" : (exemple : Le Piton de la Fournaise).

I ) L identification de deux types de volcanisme. 1) Les éruptions effusives des volcans rouges : (exemple : Le Piton de la Fournaise). LE VOLCANISME. Introduction : La Terre possède sur les cinq continents plus de 1500 volcans (et bien davantage sous les océans) qui sont aujourd hui considérés comme actifs ; chaque année en moyenne 60

Plus en détail

Magmatisme et tectonique des plaques

Magmatisme et tectonique des plaques Magmatisme et tectonique des plaques 1 Répartition du volcanisme à la surface du globe Répartition des séismes à la surface du globe Répartition du volcanisme et des séismes à la surface du globe Quand

Plus en détail

INTRODUCTION - RAPPELS

INTRODUCTION - RAPPELS Thème 1B Chapitre 3 Les caractéristiques de la lithosphère continentale TermS 2012-2013 INTRODUCTION - RAPPELS L'étude de la propagation des ondes sismiques a permis d'élaborer un modèle de structure interne

Plus en détail

L'évolution des reliefs

L'évolution des reliefs L'évolution des reliefs Table des matières Introduction 3 I - Retracer l'histoire des Alpes 4 II - TP : l'évolution des reliefs 5 1. Chaînes de montagnes anciennes et récentes... 5 2. Exercice : altitude

Plus en détail

Chapitre IV La disparition des reliefs

Chapitre IV La disparition des reliefs Chapitre IV La disparition des reliefs Vestiges d anciennes chaînes de montagnes datant de plusieurs centaines de millions d années observables sur tous les continents. Quels sont les processus responsables

Plus en détail

o 2. la dorsale médio-atlantique Une chaîne de montagnes sous-marines de nord à sud le long de l océan Atlantique

o 2. la dorsale médio-atlantique Une chaîne de montagnes sous-marines de nord à sud le long de l océan Atlantique - Comment les continents se déplacent-ils? - S il y avait une fois, tous les continents ont formé un «supercontinent», la Pangée... o Il faut conclure que les continents se déplacent - Donc, il faut poser

Plus en détail

PHENOTYPE - GENOTYPE Le phénotype d un individu : - peut être observé uniquement à l échelle moléculaire et à l échelle cellulaire PROTEINES ENZYMES

PHENOTYPE - GENOTYPE Le phénotype d un individu : - peut être observé uniquement à l échelle moléculaire et à l échelle cellulaire PROTEINES ENZYMES REVISIONS DE 1 S. Vous devez indiquer pour chaque proposition si celle-ci est vraie (V) ou fausse (F) en cochant la case correspondante ; une abstention ou une réponse trop peu lisible seront considérées

Plus en détail

Plaques. Image de la NASA : http://denali.gsfc.nasa.gov/re search/lowman/lowman.html

Plaques. Image de la NASA : http://denali.gsfc.nasa.gov/re search/lowman/lowman.html Plaques La lithosphère (croûte + partie du manteau) est divisée en plaques qui se déplacent d un seul tenant sur l asthénosphère. Les séismes ayant surtout lieu à la jonction des plaques, la distribution

Plus en détail

LES ROCHES. 1. Introduction : a) Les roches dans la nature : Cours de géographie 3 ème artistique de transition et qualification G.

LES ROCHES. 1. Introduction : a) Les roches dans la nature : Cours de géographie 3 ème artistique de transition et qualification G. LES ROCHES 1. Introduction : a) Les roches dans la nature : Cours de géographie 3 ème artistique de transition et qualification G. Cuvelier page 1 b) Les roches, matériaux de construction : Cours de géographie

Plus en détail

Correction de la géothermie

Correction de la géothermie Correction de la géothermie Les ondes issues d un séisme survenu en Alsace sont enregistrées dans différentes stations (Doc. 1). On dispose ainsi du temps de parcours des ondes P réfléchies sur le Moho

Plus en détail

La tectonique des plaques et la cinématique

La tectonique des plaques et la cinématique La tectonique des plaques et la cinématique Partie 1 En 4 parties Sommaire INTRODUCTION I. PRINCIPES FONDAMENTAUX 1. Le déplacement d une calotte sphérique 2. Les mouvements possibles entre les plaques

Plus en détail

CHAPITRE E3 : LES ZONES DE SUBDUCTION. DES ZONES DE PRODUCTION DE LA CROÛTE CONTINENTALE ET DE DISPARITION DE LA LITHOSPHÈRE OCÉANIQUE

CHAPITRE E3 : LES ZONES DE SUBDUCTION. DES ZONES DE PRODUCTION DE LA CROÛTE CONTINENTALE ET DE DISPARITION DE LA LITHOSPHÈRE OCÉANIQUE CHAPITRE E3 : LES ZONES DE SUBDUCTION. DES ZONES DE PRODUCTION DE LA CROÛTE CONTINENTALE ET DE DISPARITION DE LA LITHOSPHÈRE OCÉANIQUE 1 6 Carte de l'âge du fond des océans (couverture livre) 7 Schéma

Plus en détail

Le piton de la fournaise

Le piton de la fournaise Le piton de la fournaise 1 Où se trouve le Piton de la fournaise? 2 La Réunion est formée de combien de volcans? 3 Quel est l âge du Piton de la fournaise? 4 Comment s est construite l île? 5 Quelle est

Plus en détail

Partie 1 : L activité interne du globe terrestre

Partie 1 : L activité interne du globe terrestre Partie 1 : L activité interne du globe terrestre I] Des éruptions volcaniques différentes CHAPITRE 2 LES VOLCANS : EFFETS ET CAUSES Quelles sont les manifestations d une éruption volcanique? Quelles sont

Plus en détail

I. L évolution des caractéristiques des chaînes de montagnes

I. L évolution des caractéristiques des chaînes de montagnes T H E M E 1 : L A T E R R E D A N S L U N I V E R S, L A V I E, L E V O L U T I O N D U V I V A N T P A R T I E 2 : G E O D Y N A M I Q U E D U D O M A I N E C O N T I N E N T A L C H A P I T R E 11 :

Plus en détail

Tectonique des plaques et création de reliefs

Tectonique des plaques et création de reliefs PREPARATION AGREGATION INTERNE SVT TOULOUSE 27 Novembre 2013 Composition à partir d'un dossier Durée : 5 heures L'usage de tout ouvrage de référence, de tout dictionnaire et de tout matériel électronique

Plus en détail

Documents annexes Documents annexes SN12

Documents annexes Documents annexes SN12 Documents annexes Documents annexes SN12 1 Fiche 1 Reconnaissance des principaux minéraux des croûtes continentale et océanique à l œil nu Plusieurs éléments sont à décrire avant de pouvoir identifier

Plus en détail

Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. I. Gradient et flux géothermique : conséquences d une dissipation d énergie interne.

Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. I. Gradient et flux géothermique : conséquences d une dissipation d énergie interne. Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Introduction : L existence d un flux de chaleur d origine interne fait l objet de nombreuses manifestations en surface (sources d eaux chaudes,

Plus en détail

Ch5 : L énergie interne de la Terre et son exploitation par l Homme

Ch5 : L énergie interne de la Terre et son exploitation par l Homme T3 : Enjeux planétaires contemporains U1 : Géothermie et propriétés thermique de la Terre Ch5 : L énergie interne de la Terre et son exploitation par l Homme I. La géothermie Les hommes recherchent des

Plus en détail

Fiche ressource n 1b : à la découverte des roches calcaires et des roches granitiques

Fiche ressource n 1b : à la découverte des roches calcaires et des roches granitiques Fiche ressource n 1b : à la découverte des roches calcaires et des roches granitiques Les roches calcaires : Les calcaires sont des roches sédimentaires, facilement solubles dans l eau. Lorsque la roche

Plus en détail

Le volcanisme. Quelles sont les manifestations du volcanisme?

Le volcanisme. Quelles sont les manifestations du volcanisme? Volcanisme Le volcanisme Quelles sont les manifestations du volcanisme? Volcanisme effusif du Piton de la Fournaise Des laves s écoulent paisiblement Volcanisme explosif Volcanisme explosif Eruption du

Plus en détail

Thème II: Les continents et leur dynamique

Thème II: Les continents et leur dynamique TS Thème II: Les continents et leur dynamique Reliefs continentaux TS Leçon n 2 : La formation des chaines de montagnes. Thème : Les continents et leur dynamique. Introduction Leçon n 2 : formation d une

Plus en détail

CHAPITRE 13 DIVERGENCES ET PHENOMÈNES LIÉS

CHAPITRE 13 DIVERGENCES ET PHENOMÈNES LIÉS CHAPITRE 13 DIVERGENCES ET PHENOMÈNES LIÉS La divergence est l'un des trois types de mouvement qui animent les plaques lithosphériques. Les dorsales océaniques sont les lieux de productions de la lithosphère

Plus en détail

La tectonique des plaques: histoire d un modèle. Progression pédagogique en 1 e S David Bard - APBG

La tectonique des plaques: histoire d un modèle. Progression pédagogique en 1 e S David Bard - APBG La tectonique des plaques: histoire d un modèle Progression pédagogique en 1 e S David Bard - APBG Temps approximatif: 10 semaines Rappel des acquis de 4 e et motivation Tableau d Hokusai montrant le tsunami

Plus en détail

IV. Les Volcans. IV.1. Introduction

IV. Les Volcans. IV.1. Introduction Dr CHABOU Moulley Charaf Université Ferhat Abbas, Sétif 1 Département des Sciences de la Terre LMD -Sciences de la Terre et de l Univers- Géosciences - Module : Géologie 2. 1 ère année Semestre 2. IV.

Plus en détail

Activité 1 : Les marqueurs de la subduction. Type de relief Subduction océan/continent Subduction océan/océan

Activité 1 : Les marqueurs de la subduction. Type de relief Subduction océan/continent Subduction océan/océan Partie : La convergence lithosphérique. Introduction à cette partie : Convergence lithosphérique : rapprochement de 2 plaques lithosphériques qui se traduit soit par une subduction soit par une collision

Plus en détail

Bilan TP7 : géothermie. 1- Modélisation de la conduction (transfert d énergie thermique sans transfert de matière, de proche en proche) :

Bilan TP7 : géothermie. 1- Modélisation de la conduction (transfert d énergie thermique sans transfert de matière, de proche en proche) : Bilan TP7 : géothermie Activité 1 : Mesures de la conduction et de la convection 1- Modélisation de la conduction (transfert d énergie thermique sans transfert de matière, de proche en proche) : Montage

Plus en détail

Commentaire de documents : Sujet : «Tectonique et société : le cas de l'islande»

Commentaire de documents : Sujet : «Tectonique et société : le cas de l'islande» Commentaire de documents : Sujet : «Tectonique et société : le cas de l'islande» Consignes : - travail individuel ; - rédiger intégralement introduction et conclusion ; - noter les titres des grandes parties

Plus en détail

Atelier 4. Les séismes et les plaques tectoniques

Atelier 4. Les séismes et les plaques tectoniques Atelier 4 Observation de la carte du monde et des tremblements de terre ; chercher les corrélations. Les séismes et les plaques tectoniques Présentation des plaques tectoniques : structure en oignon de

Plus en détail

Corrigé du bac 2015: SVT obligatoire Série S Métropole remplacement

Corrigé du bac 2015: SVT obligatoire Série S Métropole remplacement Corrigé du bac 2015: SVT obligatoire Série S Métropole remplacement BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2015 Session de remplacement SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3h30 Coefficient

Plus en détail

Le magmatisme à la Réunion

Le magmatisme à la Réunion GEOLOGIE 15 avril 2009 Durée : 2 heures L usage de la calculatrice est autorisé pour cette épreuve (1pt) Le magmatisme à la Réunion L île de la Réunion est située dans l océan Indien. Elle constitue la

Plus en détail

Nom et Prénom : Module : Géologie II Examen du 26 mai 2015 Durée : 1 h 30

Nom et Prénom : Module : Géologie II Examen du 26 mai 2015 Durée : 1 h 30 Nom et Prénom : UNIVERSITE FERHAT ABBAS- SETIF 1 INSTITUT D ARCHITECTURE ET DES SCIENCES DE LA TERRE DEPARTEMENT DES SCIENCES DE LA TERRE LMD - Sciences de la Terre et de l Univers Géosciences 1 ère année.

Plus en détail

Thème 1B La Terre dans l univers, la vie et l évolution du vivant TP 14 : Magmatisme dans les zones de subduction

Thème 1B La Terre dans l univers, la vie et l évolution du vivant  TP 14 : Magmatisme dans les zones de subduction TP 14 : Magmatisme dans les zones de subduction 1 Les zones de subduction sont caractérisées par des phénomènes volcaniques importants et contribuent à la formation d arcs volcaniques tels que la Cordillère

Plus en détail

Les Rocheuses au naturel epuis l aube

Les Rocheuses au naturel epuis l aube D Les Rocheuses au naturel epuis l aube de l humanité, les montagnes ont toujours fasciné les hommes par leur taille imposante et par les nombreuses ressources qu elles leur apportent. hacune des trois

Plus en détail

QCM. Niveau Première S. Thème 1B : L'évolution du modèle : le renouvellement de la lithosphère océanique

QCM. Niveau Première S. Thème 1B : L'évolution du modèle : le renouvellement de la lithosphère océanique QCM Niveau Première S Thème 1B : L'évolution du modèle : le renouvellement de la lithosphère océanique Pour chaque question, il vous est donné quatre propositions A, B, C et D. Une, deux ou trois propositions

Plus en détail

Fig. 2 : Structure en couches de la Terre

Fig. 2 : Structure en couches de la Terre Cours de Tectonique globale/fb/module M12/ S3 de licence "STU/ Figures/ ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Accompagnement à la visite du Jardin de Roches. Terminale S. Livret ELEVES

Accompagnement à la visite du Jardin de Roches. Terminale S. Livret ELEVES #jaimelageol Accompagnement à la visite du Jardin de Roches Terminale S Livret ELEVES Bienvenue dans le Jardin de Roches du Centre Beautour. Cet espace dédié à la géologie présente les roches du soussol

Plus en détail

La convergence lithosphérique et ses effets. Conception Christine BOULIER

La convergence lithosphérique et ses effets. Conception Christine BOULIER La convergence lithosphérique et ses effets Conception Christine BULIER Filiation des gabbros de la lithosphère océanique Gabbro de dorsale océanique Gabbro hydraté zone d accrétion Gabbros zone de subduction

Plus en détail

CHAPITRE 14 LA MACHINERIE THERMIQUE DE LA TERRE

CHAPITRE 14 LA MACHINERIE THERMIQUE DE LA TERRE CHAPITRE 14 LA MACHINERIE THERMIQUE DE LA TERRE En proposant sa théorie de la mobilité horizontale des continents, Wegener s'était heurté au problème de la détermination des forces capables de déplacer

Plus en détail

Les Roches Métamorphiques

Les Roches Métamorphiques Les Roches Métamorphiques Qu est-ce que le métamorphisme? Il s agit de la transformation d une roche à l état solide. Qu est ce qui provoque cette transformation? Une roche est caractérisée par un assemblage

Plus en détail

CHAPITRE N 5. LA TECTONIQUE DES PLAQUES: un modèle qui s enrichit.

CHAPITRE N 5. LA TECTONIQUE DES PLAQUES: un modèle qui s enrichit. CHAPITRE N 5 LA TECTONIQUE DES PLAQUES: un modèle qui s enrichit. I-INTRODUCTION À la fin des années 1960, l'idée d'une lithosphère découpée en plaques rigides mobiles les unes par rapport aux autres est

Plus en détail

Thème 2 : Enjeux planétaires contemporains

Thème 2 : Enjeux planétaires contemporains Thème 2 : Enjeux planétaires contemporains 2 sous parties : Tectonique des plaques et géologie appliquée Nourrir l humanité Une exemple de tâche complexe Rappel : «La tâche complexe est une tâche mobilisant

Plus en détail

REPRESENTATION DE LA TECTONIQUE DES PLAQUES EN 3D ET CARTES PALEOGEOGRAPHIQUES Par Chris Scotese

REPRESENTATION DE LA TECTONIQUE DES PLAQUES EN 3D ET CARTES PALEOGEOGRAPHIQUES Par Chris Scotese REPRESENTATION DE LA TECTONIQUE DES PLAQUES EN 3D ET CARTES PALEOGEOGRAPHIQUES Par Chris Scotese www.scotese.com chris@scotese.com Introduction Christopher SCOTESE de l Université du Texas est l'auteur

Plus en détail

Thème Le domaine continental et sa dynamique

Thème Le domaine continental et sa dynamique Thème Le domaine continental et sa dynamique 1 Chapitre I Caractérisation du domaine continental - I - Les caractéristiques de la lithosphère continentale 1) La nature de la croûte continentale Rappels

Plus en détail

Les volcans vus du ciel.

Les volcans vus du ciel. 24 février 2015 Les volcans vus du ciel. Par Charles Frankel Géologue Sommaire Les volcans vus du ciel.... 1 I. L Etna :... 1 II. Le Stromboli :... 2 III. Volcanisme terrestre :... 2 IV. Le Santorin :...

Plus en détail

Pétrographie. La pétrographie est la science qui étudie les roches. Origine des roches

Pétrographie. La pétrographie est la science qui étudie les roches. Origine des roches Pétrographie La pétrographie est la science qui étudie les roches Origine des roches L'origine des roches nous permet de les classer classiquement en trois groupes: - roches sédimentaires issues d'un sédiment

Plus en détail

Livret de visite de l élève de l école élémentaire (cycle 3)

Livret de visite de l élève de l école élémentaire (cycle 3) Exposition VOLCANS du 25 octobre 2007 au 21 avril 2008 Livret de visite de l élève de l école élémentaire (cycle 3) Ce livret est destiné à garder une trace écrite de la visite de l exposition, mais aussi

Plus en détail

Thème 1B: LES CONTINENTS ET LEUR DYNAMIQUE. Chapitre 6

Thème 1B: LES CONTINENTS ET LEUR DYNAMIQUE. Chapitre 6 Thème 1B: LES CONTINENTS ET LEUR DYNAMIQUE Chapitre 6 En 1ère S, ce sont les caractéristiques de la lithosphère océanique qui ont été étudiées. En TS, ce sont les caractéristiques de la lithosphère continentale

Plus en détail

Chapitre n 3: L hypothèse de l expansion océanique et l apport de nouvelles données scientifiques

Chapitre n 3: L hypothèse de l expansion océanique et l apport de nouvelles données scientifiques Chapitre n 3: L hypothèse de l expansion océanique et l apport de nouvelles données scientifiques. Introduction Faute de connaissances suffisantes sur la structure et le fonctionnement de la planète, la

Plus en détail

LA CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SES EFFETS 1 : CONVERGENCE ET COLLISION

LA CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SES EFFETS 1 : CONVERGENCE ET COLLISION LA CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SES EFFETS 1 : CONVERGENCE ET COLLISION I- DES TEMOINS D UN ANCIEN OCEAN AU NIVEAU DES ALPES FRANCO-ITALIENNES. a- RAPPELS. A- LES TEMOINS D UNE ANCIENNE MARGE PASSIVE

Plus en détail

Le contraste océans-continents

Le contraste océans-continents Le contraste océans-continents Selon Wegener la composition des fonds océaniques est distincte de celle des continents. De nombreuses études ont contribué à démontrer ce contraste. Des documents vous présentent

Plus en détail

Je lis. D'après ces textes, je remarque qu'il existe plusieurs types d'éruption volcanique, dessine le volcan qui correspond à chaque texte.

Je lis. D'après ces textes, je remarque qu'il existe plusieurs types d'éruption volcanique, dessine le volcan qui correspond à chaque texte. Je lis D'après ces textes, je remarque qu'il existe plusieurs types d'éruption volcanique, dessine le volcan qui correspond à chaque texte. Les différents types de volcans La morphologie des volcans est

Plus en détail

Ts 2 Himmich INTRODUCTION - RAPPELS. Thème 1B

Ts 2 Himmich INTRODUCTION - RAPPELS. Thème 1B Thème 1B Ts 2 Himmich INTRODUCTION - RAPPELS Les dorsales océaniques sont le lieu de la divergence des plaques lithosphériques. Les zones de subductions sont au contraire les domaines de la convergence

Plus en détail

CHAPITRE 6 : LE RENFORCEMENT DU MODELE PAR SON EFFICACITE PREDICTIVE

CHAPITRE 6 : LE RENFORCEMENT DU MODELE PAR SON EFFICACITE PREDICTIVE 1 CHAPITRE 6 : LE RENFORCEMENT DU MODELE PAR SON EFFICACITE PREDICTIVE Quels sont les arguments qui permettent de renforcer le modèle? 2 3 I. UNE CONFIRMATION DE L EXPANSION DU PLANCHER OCÉANIQUE A.LES

Plus en détail

Gravimétrie et isostasie, deux vieilles clés pour comprendre le fonctionnement de la Terre, vieilles mais indispensables.

Gravimétrie et isostasie, deux vieilles clés pour comprendre le fonctionnement de la Terre, vieilles mais indispensables. Gravimétrie et isostasie, deux vieilles clés pour comprendre le fonctionnement de la Terre, vieilles mais indispensables. Pierre Thomas, ENS Lyon Formaterre, novembre 2012 Premier personnage de cette histoire

Plus en détail

deux types de croûtes

deux types de croûtes Introduction : Suess proposait l idée qu il y avait deux «éléments» à la surface du globe : les continents légers qui «flottaient» sur des matériaux plus denses constituant le plancher océanique. Il y

Plus en détail

Classe de 1ère S. Chapitre 2 : De la dérive des continents à la tectonique des plaques. Corrigé TP- Distinction entre lithosphère- asthénosphère

Classe de 1ère S. Chapitre 2 : De la dérive des continents à la tectonique des plaques. Corrigé TP- Distinction entre lithosphère- asthénosphère Chapitre 2 : De la dérive des continents à la tectonique des plaques Corrigé TP- Distinction entre lithosphère- asthénosphère Classe de 1ère S Dans les années 60, la dérive des continents a été déjà acceptée.

Plus en détail