ELECTRICIEN. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. automobile Amiante amiante

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ELECTRICIEN. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. automobile Amiante amiante"

Transcription

1 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) electricienv2 Page 1 sur 9 ELECTRICIEN Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage automobile Amiante amiante chimie amines aromatiques argent construction 45.2, 45.3, 45.4 benzène azote maintenance cadmium bronze métallurgie fibres minérales essence Fumée de soudage étain métaux Formol fibrociment mine gaz échappement formol HPA huiles de coupe PCB plomb radiations ionisantes silice Solvants chlorés (trichloréthylène, tétrachlorure de carbone, dichloroéthane) graisse huile laine de verre ; laine de roche lubrifiant or peinture placoplâtre platine plâtre trichloréthylène White spirit 1

2 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) electricienv2 Page 2 sur 9 Sommaire 1 Objectif de l étude : L étude initiale porte sur : Analyses Objectif de l étude : Etudier l évolution interdomaine le de l exposition à des cancérogènes dans le poste d électricien. 2 L étude initiale porte sur : les fiches domaines de l automobile, la chimie, de la construction 45.2, 45.3, 45.4, de la maintenance, de la métallurgie, des métiers des, des métiers des métaux et de la mine. 3 Analyses 3.1. la comparaison de l'exposition du poste/domaine processus Exposition aux dires des experts Exposition aux dires des patients automobile montage silice, huile, amiante, amines aromatiques chimie entretien amines aromatiques, Silice, amiante, HPA construction 45.2 construction Amiante, silice, huile, amines aromatiques construction 45.3 construction Amiante, fumée de soudage, HPA, silice, amine aromatique, radiations ionisantes, fibres minérales, cadmium, benzène, PCB, solvants chlorés, benzène construction 45.4 construction Fumée de soudage, cadmium, formol, amiante amiante ou azote ras RAS ou fibrociment, laine de verre, plâtre Amiante, poussière, placoplâtre, laine de verre, essence, trichloréthylène, graisse, peinture, white spirit formol 2

3 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) electricienv2 Page 3 sur 9 processus Exposition aux dires des experts Exposition aux dires des patients maintenance mécanicien amiante, gaz échappement, plomb, benzène amiante métallurgie autres amiante, cadmium Ras ou Amiante, or, argent, bronze, huile, lubrifiant, platine, étain aucune exposition ou huiles de coupe aucune exposition ou huile, laine de verre, laine de roche métaux huiles de coupe Fumées de soudage; Solvants chlorés (trichloréthylène, tétrachlorure de carbone, dichloroéthane) huile trichloréthylène mine maintenance Amiante Pas d exposition Analyse du tableau : D après les experts, les expositions semblent ne pas dépendre des domaines s : Amiante, amines aromatiques, benzène, cadmium, fibres minérales, Fumée de soudage, Formol, gaz échappement, HPA, huiles de coupe, PCB, plomb, radiations ionisantes, silice, Solvants chlorés (trichloréthylène, tétrachlorure de carbone, dichloroéthane). D après les patients, les expositions sont nombreuses et semblent dépendre du domaine : amiante, argent, azote, bronze, essence, plâtre, étain, fibrociment, formol, graisse, huile, laine de verre ; laine de roche, lubrifiant, or, peinture, placoplâtre, platine, trichloréthylène, white spirit la comparaison des activités des postes/domaine/chronologie 3

4 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) electricienv2 Page 4 sur 9 automobile montage Travaillait en atelier. Réparait des perceuses. Faisait le câblage, 1948 l ajustage. construction 45.3 construction perce trous, accroche fils déblaie, balaie construction 45.3 construction chargé d installer des 1948 guirlandes électriques. chimie entretien ? construction 45.2 construction faisait de l installation de câbles électriques Posait de la laine de verre construction 45.2 construction 1951 Travaillait beaucoup avec du plâtre, Faisait du nettoyage, balayait les poussières construction 45.3 construction 1951? construction 45.3 construction mettre des fils électriques dans armoire construction 45.3 construction nettoyer les pièces avec trichloréthylène perchloréthylène (sans protection) Montait et démontait les moteurs. Nettoyait les moteurs à la toile émeri. Peignait le moteur (peinture à l huile) et utilisait du white spirit. construction 45.3 construction 1956 installations électriques construction 45.3 construction ? automobile montage Fait l entretien de l usine, l entretien des chaines de montage. Cabines de peinture : réparer les cabines, il y avait les solvants. entretien. Il réparait et dépannait les outils. 4

5 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) electricienv2 Page 5 sur 9 métaux Ils envoyaient de l huile en pagaie pour refroidir le métal (brouillards d huile, vapeurs d huile) construction 45.3 construction rénovation électrique des appartements, prises pour à laver automobile construction 45.3 construction 45.3 montage construction construction réparait les qui fabriquaient les moteurs de Mobylette fait des essais sur les compresseurs de frigo. Dépannage d électroménager Installation colonnes montantes. Nettoyage d armoires électriques, de moteurs. Intervention sur les chauffages électriques construction 45.3 construction Intervenait dans les armoires électriques, changeait le roulement des moteurs. Remplaçait les joints antifeu des armoires, les câbles électriques antifeu mine métaux maintenance Intervenait dans les armoires électriques, changeait le roulement des moteurs. Remplaçait les joints antifeu des armoires, les câbles électriques antifeu (2X semaine environtravail de maintenance). S occupe de l éclairage et des outils. Fait un peu de soudure. Devait réparer des bacs de dégraissage. A utilisé du trichloréthylène en ébullition. Odeurs, vapeurs. 5

6 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) electricienv2 Page 6 sur 9 construction 45.3 construction Installation chaufferies. Intervention dans les fauxplafonds. construction 45.3 construction 1970 Changer des prises, faire des tranchées métallurgie autres 1970 Brasures. S occupe des éclairages dans usine de métallurgie. Fauxplafonds construction 45.3 construction Installation d une pompe. Amener les câbles, brancher les moteurs. construction 45.3 construction 1971? Nettoyage des moteurs à l essence. Fabrication de neuves : rectifications pour faire le câblage, câbler les 1971, les brancher. construction 45.3 construction câbleries construction 45.3 construction Installation d éclairage métallurgie autres Remplaçait les sondes thermostatiques dans les hauts fourneaux. S occupait des câbleries. Il s agissait de kilomètres et de kilomètres de câbles. Etait amené à arracher les vieilles câbleries. Fibres tressées autour. 6

7 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) electricienv2 Page 7 sur 9 métallurgie autres Travaille dans la réparation de fours à haute fréquence qui servent à fondre les métaux précieux : or, argent, bronze. Ces fours sont calorifugés en amiante. Il travaille sur les creusets (4 creusets). Atelier de platine : tissage de filtre à platine. Contacts électriques, pastilles, feuilles d or. Répare les outils : fraiseuses, tours. Utilise de l huile et des lubrifiants. Fait un peu de soudure à l étain Travaille dans le service aprèsvente : mise en route des à commande numérique. Il voyageait beaucoup à l étranger construction 45.3 construction Installations électriques construction 45.3 construction Travaux électriques construction 45.3 construction Faisait aussi l électricité Utilisait massivement du Fibrociment. Livrait les porcheries en pièces détachées et les montait. Coupait le Fibrociment à la tronçonneuse. construction 45.3 construction entretien électrique maintenance mécanicien Faisait de tout : entretien et réparation. change les plaquettes de frein, les embrayages (régulièrement). Dépoussiérage des embrayages à coups d air comprimé. Poussières d amiante en permanence dans l atelier construction construction installations électriques

8 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) electricienv2 Page 8 sur 9 construction 45.3 construction rénovation/nouvelles normes EDF, construction 45.3 construction Faisait l électricité construction 45.2 construction Cassait de la pierre, faisait des tranchées pour que les électriciens puissent faire passer les câbles construction 45.3 construction Installations électriques construction 45.3 construction Installation de l électricité construction 45.3 construction 1995 Remet l électricité aux normes. construction 45.3 construction 1998 Remet l électricité aux normes construction 45.4 construction A entièrement refait le service des dialyses (arracher les parquets / Acides flotte ). Fauxplafonds à changer ou réparer. Entretien électrique et plomberie. En chaufferie, fait des choses basiques. Changer petits moteurs. Vérifier des pompes à eau. Pour la chaufferie, la clinique a des contrats extérieurs. Recherche des pannes électriques, des fuites d eau. Soudure à l arc, soudure électrique. Tirer des câbles dans les fauxplafonds. construction 45.3 construction Fait le dépannage chauffage. Changeait les sondes, modifiait les armoires électriques. Analyse du tableau : Les activités du poste sont identiques quelque soit la période et le domaine. 8

9 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) electricienv2 Page 9 sur la comparaison de l'organisation du travail ou utilisation de produit par postes/ domaine Automobile : ras Chimie : ras Construction 45.2 : ras Construction 45.3 : * Electricien : travail soit chez particuliers soit entreprises (caves ) travail avec d autres corps de métiers à proximité condition de travail : beaucoup de poussière exposition à l amiante jusqu en 2004 il y a des changements dans l organisation du travail : o 1948 : ambiance joyeuse après la libération de Paris o Fin des années 70 : la soustraitance est mentionnée Il y a des changements dans les techniques : o : des outils apparaissent (ex : pistolet à scellement, perceuses) o : passage au 220V o Années 1980, fin des années 1990: rénovation par rapport aux nouvelles normes Construction 45.4 : ras Maintenance : ras Métallurgie : ras : ras métaux : ras Mine : ras 9

Phase de processus Poste période Activité stable Activité évolutive. d étude ou de bureau d étude

Phase de processus Poste période Activité stable Activité évolutive. d étude ou de bureau d étude Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 1 sur 11 Parmi les postes répertoriés, beaucoup de postes sont cités une seule fois. Pour eux,

Plus en détail

PLOMBIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage

PLOMBIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) plombierv2 Page 1 sur 9 PLOMBIER Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec

Plus en détail

SERRURIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. Construction 45.2 Amiante Acier.

SERRURIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. Construction 45.2 Amiante Acier. serrurierv2 Page 1 sur 8 SERRURIER Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage Construction 45.2 Amiante Acier Mécanique Benzène dans mélange d'hydrocarbures Chrome

Plus en détail

COURSIER ET LIVREUR. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. automobile Amiante Amiante.

COURSIER ET LIVREUR. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. automobile Amiante Amiante. Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) coursier et livreur Page 1 sur 9 COURSIER ET LIVREUR Liste des domaines étudiés Listes des produits

Plus en détail

Calorifugeur Plomb liège Chauffagiste poussière bois Peinture zolpan poussière métallique

Calorifugeur Plomb liège Chauffagiste poussière bois Peinture zolpan poussière métallique Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 1 sur 35 CONSTRUCTION travaux d installation (NAF 45.2 (2003), NAF 43.34Zp, 43.39Z, 43.91Ap, 43.91B,

Plus en détail

Benzène. Chrome hexavalent (acide. Cobalt et composés. fumées de zinc en fusion magasinier. (fabrication de métaux durs, Essence/hydrocarbure/ HPA

Benzène. Chrome hexavalent (acide. Cobalt et composés. fumées de zinc en fusion magasinier. (fabrication de métaux durs, Essence/hydrocarbure/ HPA Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes - GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 1 sur 67 METIERS DES METAUX (NAF 28 (2003); NAF 26.11Zp, 26.12Zp, 26.20Zp, 26.30Zp, 26.40Zp,

Plus en détail

Tout le monde est potentiellement

Tout le monde est potentiellement DOCUMENT DESTINÉ AUX PROFESSIONNELS DE SANTÉ Détection des cancers d origine professionnelle: quelques clés pour agir CANCERS PROFESSIONNELS Cette année, vous avez vu 10 nouveaux patients atteints de cancer

Plus en détail

Liste des postes étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage

Liste des postes étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 1 sur 21 MECANIQUE (NAF 29.1 (2003); NAF 28.14Z, 28.15Zp, 28.21Zp, 28.22Zp, 28.23Zp, 28.24Z, 28.25Zp,

Plus en détail

Zamak (alliage de Zn, Al, Mg, Cu) aromatique (HPA) Ouvrier ou ouvrier de fonderie Poussière Fer

Zamak (alliage de Zn, Al, Mg, Cu) aromatique (HPA) Ouvrier ou ouvrier de fonderie Poussière Fer Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 1 sur 42 METALLURGIE (NAF 27 (2003), NAF25.62B, 25.71Z, 25.72Z, 25.73A, 25.73B, 25.91Z, 25.92Z,

Plus en détail

180 rue du Général Delestraint 59580 ANICHE France Tel : 03.27.99.38.01 Fax : 03.27.80.09.03 Email : contact @setraco.fr Site : www.setraco.

180 rue du Général Delestraint 59580 ANICHE France Tel : 03.27.99.38.01 Fax : 03.27.80.09.03 Email : contact @setraco.fr Site : www.setraco. 180 rue du Général Delestraint 59580 ANICHE France Tel : 03.27.99.38.01 Fax : 03.27.80.09.03 Email : contact @setraco.fr Site : www.setraco.fr Fort de ses 20 années d expérience et de ses équipes de professionnels

Plus en détail

galités s sociales de cancer chez les travailleurs

galités s sociales de cancer chez les travailleurs Inégalit galités s sociales de cancer chez les travailleurs Annie Thébaud baud-mony INSERM/GISCOP93, Université Paris13 Rencontres francophones internationales sur les inégalit galités s sociales et de

Plus en détail

AIDE À L IDENTIFICATION DES RISQUES PROFESSIONNELS ET À LEUR DÉCLARATION SUR L ÉTAT NOMINATIF DU PERSONNEL

AIDE À L IDENTIFICATION DES RISQUES PROFESSIONNELS ET À LEUR DÉCLARATION SUR L ÉTAT NOMINATIF DU PERSONNEL NOTICE A CONSERVER Version Juillet 2012 / sous réserve d évolution réglementaire AIDE À L IDENTIFICATION DES RISQUES PROFESSIONNELS ET À LEUR DÉCLARATION SUR L ÉTAT NOMINATIF DU PERSONNEL article R 4624-18

Plus en détail

ACTIONS DES PRÉVENTEURS DE L ASSURANCE MALADIE RISQUES PROFESSIONNELS. Point d étape et perspectives

ACTIONS DES PRÉVENTEURS DE L ASSURANCE MALADIE RISQUES PROFESSIONNELS. Point d étape et perspectives Colloque ACTIONS DES PRÉVENTEURS DE L ASSURANCE MALADIE RISQUES PROFESSIONNELS Point d étape et perspectives cancers professionnels INRS 27 et 28 novembre 2014 Michel Haberer Carsat Alsace Moselle 1 >

Plus en détail

q Technicien électricien / Technicienne électricienne Service Après Vente -SAV-

q Technicien électricien / Technicienne électricienne Service Après Vente -SAV- I1309 - Maintenance électriue null IASEC : c Appellations Agent / Agente de rénovation et maintenance en électricité de machines industrielles Electricien / Electricienne d'entretien en industrie Agent

Plus en détail

SUMER. dmt. Les expositions aux produits cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques. Les expositions aux cancérogènes

SUMER. dmt. Les expositions aux produits cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques. Les expositions aux cancérogènes dmt 104 études et enquêtes TF 144 SUMER Les expositions aux produits cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques En 2003, 2 370 000 salariés sont exposés à des produits cancérogènes. Ce sont majoritairement

Plus en détail

Laine de roche et Santé

Laine de roche et Santé Laine de roche et Santé La laine de roche ROCKWOOL et la santé La laine de roche de ROCKWOOL bénéficie de l exonération de la classification cancérogène, en application de la note Q de la directive 97/69/CE

Plus en détail

Bailleur /Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement

Bailleur /Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement Bailleur /Locataire Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement En matière d entretien des logements, la réglementation fixe quelles sont les interventions à la charge du bailleur et celles

Plus en détail

SOMMAIRE. LES MURS EXTERIEURS page 2. LES BOISERIES EXTERIEURES page 5. LES LASURES ET VERNIS page 6. LES FERRURES ET FERRONNERIES page 8

SOMMAIRE. LES MURS EXTERIEURS page 2. LES BOISERIES EXTERIEURES page 5. LES LASURES ET VERNIS page 6. LES FERRURES ET FERRONNERIES page 8 SOMMAIRE LES MURS EXTERIEURS page 2 LES BOISERIES EXTERIEURES page 5 LES LASURES ET VERNIS page 6 LES FERRURES ET FERRONNERIES page 8 LES TOITURES page 8 LES INTERIEURS page 9 CONSEILS PRATIQUES page 11

Plus en détail

AMIANTE REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT

AMIANTE REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT Evaluer les risques avant toute intervention, notamment le risque amiante par tout moyen approprié Informer et former le personnel d encadrement et opérateurs

Plus en détail

7 bis impasse Denis Dulac - 94700 Maisons-Alfort FRANCE Tél. : 01 43 68 06 13 / Fax : 01 43 68 66 09 @ : promattex@promattex.com www.promattex.

7 bis impasse Denis Dulac - 94700 Maisons-Alfort FRANCE Tél. : 01 43 68 06 13 / Fax : 01 43 68 66 09 @ : promattex@promattex.com www.promattex. 7 bis impasse Denis Dulac - 94700 Maisons-Alfort FRANCE Tél. : 01 43 68 06 13 / Fax : 01 43 68 66 09 @ : promattex@promattex.com www.promattex.com NOTICE DB-30 Ce manuel de montage contient les éléments

Plus en détail

Isolation de conduites à base d'amiante

Isolation de conduites à base d'amiante *F01 Cordons, anneaux d'étanchéité et bandes d'isolation électrique en amiante Des cordons à haute teneur en amiante ont souvent été utilisés comme joints anti feu dans des poêles à mazout ou en aïence,

Plus en détail

Protégez-vous des risques liés aux fumées de soudage. Information prévention. Vous êtes soudeurs en atelier de Métallerie Serrurerie?

Protégez-vous des risques liés aux fumées de soudage. Information prévention. Vous êtes soudeurs en atelier de Métallerie Serrurerie? Réseaux de veille et de prévention des risques professionnels en PACA Information prévention agir pour votre santé au travail Vous êtes soudeurs en atelier de Métallerie Serrurerie? Protégez-vous des risques

Plus en détail

6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE. Présenté par Transpoco

6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE. Présenté par Transpoco 6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE Présenté par Transpoco Une flotte automobile représente un avantage pour les entreprises à la fois en terme de déplacements qui sont

Plus en détail

Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR

Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR Les produits d usage domestique comprennent les produits de nettoyage (p. ex., les nettoie-vitres et les produits de nettoyage

Plus en détail

Maintenance mécanique industrielle

Maintenance mécanique industrielle Appellations Agent / Agente de rénovation et de maintenance d'équipement industriel Mécanicien / Mécanicienne d'entretien industriel Agent / Agente de rénovation et maintenance mécanique de machines industrielles

Plus en détail

Fiche résumée : ELECTRICIEN

Fiche résumée : ELECTRICIEN Fiche résumée : ELECTRICIEN Câbleur Monteur câbleur Monteur Raccordeur réseaux télé vidéo communications Traceur CITP 88 : 7137 CITP 2008 : 7411 PCS 2003 : 633a 633d 681b ROME 1999 : 44331 FAST : 01 10

Plus en détail

Figure 1 - Circuit imprimé d une montre bracelet

Figure 1 - Circuit imprimé d une montre bracelet Circuits imprimés Cartes électroniques Toutes les cartes électroniques que l on trouve dans un PC, la carte mère et les cartes d extension, sont réalisées à partir de circuits imprimés, en abrégé : PCB

Plus en détail

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie Thierry Gallauziaux David Fedullo La plomberie Deuxième édition 2010 Sommaire Sommaire Les bases de la plomberie Les matières synthétiques...16 Les dangers du gaz et de l eau...16 La plomberie...9 L eau...10

Plus en détail

Systèmes de supportage. Systèmes coupe-feu. Hilti. Performance. Fiabilité.

Systèmes de supportage. Systèmes coupe-feu. Hilti. Performance. Fiabilité. Systèmes de supportage Systèmes coupe-feu Hilti. Performance. Fiabilité. Mastics coupe-feu Mastic coupe-feu silicone CFS-S SIL page 252 Mastic coupe-feu acrylique CFS-S ACR page 253 Mastic coupe-feu intumescent

Plus en détail

Prothésistes dentaires. Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire

Prothésistes dentaires. Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire Prothésistes dentaires Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire Carsat Centre Ouest Assurance des risques professionnels 37, avenue du Président René Coty 87048 LIMOGES CEDEX LOCAUX DE TRAVAIL

Plus en détail

EN AMONT DE LA DÉLÉGATION ACCUEIL ET FORMATION GÉNÉRALE À LA SÉCURITÉ FORMATION AU POSTE DE TRAVAIL

EN AMONT DE LA DÉLÉGATION ACCUEIL ET FORMATION GÉNÉRALE À LA SÉCURITÉ FORMATION AU POSTE DE TRAVAIL EN AMONT DE LA DÉLÉGATION Elaborer un livret d'accueil Etablir la liste des postes à risques particuliers (annexe 1) Prendre en compte la liste des travaux interdits aux intérimaires (annexe 2) Désigner

Plus en détail

PEUGEOT CONTRAT PRIVILÈGES

PEUGEOT CONTRAT PRIVILÈGES PEUGEOT CONTRAT PRIVILÈGES Pensezy pour rouler l esprit libre! Les Peugeot Contrats Privilèges : 3 Niveaux d offre 3 Solutions de tranquillité Extension de garantie La prise en charge, pièces et maind

Plus en détail

5211 Entretien général d immeubles. Fiches descriptives. Reconnaissance des acquis et des compétences FP2009-12

5211 Entretien général d immeubles. Fiches descriptives. Reconnaissance des acquis et des compétences FP2009-12 Formation professionnelle et technique et formation continue Direction de la formation continue et du soutien 5211 Entretien général d immeubles Fiches descriptives Reconnaissance des acquis et des compétences

Plus en détail

INSTRUCTION DE MONTAGE

INSTRUCTION DE MONTAGE Société Nouvelle De Climatisation 274, chemin des Agriés 31860 LABARTHE SUR LEZE Tél. : 05 34 480 480 - Fax : 05 34 480 481 AUTAN HD UNITE MONOBLOC DE TOIT Code SNDC VOIR TABLEAU PAGE 2 Ce document est

Plus en détail

SANTE AU TRAVAIL & PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

SANTE AU TRAVAIL & PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS SANTE AU TRAVAIL & PREVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Oullins - 10/04/14 ACTION COORDONNEE GARAGES En route Missions des Services de Santé au Travail Rapport d analyse Réparation Automobile - Extraits

Plus en détail

Bailleur / Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement

Bailleur / Locataire. Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement Bailleur / Locataire Qui fait quoi? Entretien et réparations de votre logement En matière d entretien des logements, la règlementation fixe quelles sont les interventions à la charge du bailleur et celles

Plus en détail

PLANS DE MAINTENANCE DU COMPRESSEUR D AIR INGERSOLL-RAND SSR ML 15

PLANS DE MAINTENANCE DU COMPRESSEUR D AIR INGERSOLL-RAND SSR ML 15 PLANS DE MAINTENANE DU OMPRESSEUR D AIR INGERSOLL-RAND SSR ML 15 Sami Bellalah 29 1- Présentation de la machine : Pour générer l air comprimé on fait appel à des compresseurs qui portent l air à la pression

Plus en détail

VMC. ventilateurs petits débits : Energy 100/150/250 FTE 103 131 B. Energy 150. Energy 250. Energy 100

VMC. ventilateurs petits débits : Energy 100/150/250 FTE 103 131 B. Energy 150. Energy 250. Energy 100 VMC ventilateurs petits débits : Energy 100/150/250 Energy 150 Energy 250 Energy 100 FTE 103 131 B Janvier 2008 Energy 100/125/150 Gamme habitat/tertiaire Energy 150 descriptif technique Déclaration du

Plus en détail

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes

Déchets spécifiques de type F, stockés en alvéole spécifique mono matériaux, dans un centre de stockage d inertes Les déchets actuellement considérés comme inertes en France et stockés comme tels sont des déchets suivants : (1) Stockage en classe III, recyclage, 17 01 01 Béton (armé ou non) 17 01 02 Briques (1) Stockage

Plus en détail

Journée SMT MP 30 janvier 2015

Journée SMT MP 30 janvier 2015 Journée SMT MP 30 janvier 2015 Les Aides Financières Simplifiées de la CARSAT Gérard MOREAU Ingénieur Conseil AFS Nationales PRECISEO (coiffure) ECHAFAUDAGE + Emission des Moteurs Diesel Aquabonus (pressing)

Plus en détail

Conseils pratiques Comment monter son installation REFRIGERATION AND AIR CONDITIONING. Guide du monteur

Conseils pratiques Comment monter son installation REFRIGERATION AND AIR CONDITIONING. Guide du monteur Conseils pratiques Comment monter son installation REFRIGERATION AND AIR CONDITIONING Guide du monteur Contenu Page Comment monter son installation?...3 Procédé...3 Planification...3 Positionnement des

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. - Autorisation délivrée par le Wali ou le président de l APC pour l implantation des capacités de stockage GPL/C de la station.

FICHE TECHNIQUE. - Autorisation délivrée par le Wali ou le président de l APC pour l implantation des capacités de stockage GPL/C de la station. FICHE TECHNIQUE Intitulé du métier ou de l activité : Station de Service Codification NAA : GG 52 49 Codification ONS : 52 48 Codification CNRC : 604 611 Inscription de l activité : CNRC Type d autorisation

Plus en détail

SECTI WWW.SECTI.FR CONSTRUCTIONS & RÉNOVATIONS DES BÂTIMENTS INDUSTRIELS. Société d Étude & de Construction Technique et Industrielle

SECTI WWW.SECTI.FR CONSTRUCTIONS & RÉNOVATIONS DES BÂTIMENTS INDUSTRIELS. Société d Étude & de Construction Technique et Industrielle CONSTRUCTIONS & RÉNOVATIONS DES BÂTIMENTS INDUSTRIELS Société d Étude & de Construction Technique et Industrielle Charpente métallique Couverture Bardage ÉtanchÉitÉ DÉsamiantage WWW.SECTI.FR Le bureau

Plus en détail

MODE OPERATOIRE Réf. : MOP-11-03 Révision : 00 Date : 05/04 Page : 1/5 MAINTENANCE-ENTRETIEN D'UN DETENDEUR EAU/GAZ/AIR

MODE OPERATOIRE Réf. : MOP-11-03 Révision : 00 Date : 05/04 Page : 1/5 MAINTENANCE-ENTRETIEN D'UN DETENDEUR EAU/GAZ/AIR Réf. : MOP-11-03 Révision : 00 Date : 05/04 Page : 1/5 1. INTRODUCTION : DETENDEUR EAU PREREQUIS QUI DOIT INTERVENIR? 1-Electromécanicien X Spécialiste froid 2-Mécanicien Hydraulique X Chaudière / brûleurs

Plus en détail

Entretenir pour mieux vivre dans votre logement

Entretenir pour mieux vivre dans votre logement Entretenir pour mieux vivre dans votre logement PATREAM 10, rue du Cloître Notre-Dame 75004 Paris tél. : 01 78 91 91 00 - fax : 01 78 91 91 09 email : contacts-locataires@diocese-paris.net www.patream.fr

Plus en détail

Haute Ecole de la Ville de Liège. Institut Supérieur d Enseignement Technologique.

Haute Ecole de la Ville de Liège. Institut Supérieur d Enseignement Technologique. Haute Ecole de la Ville de Liège. Institut Supérieur d Enseignement Technologique. Laboratoire Electronique Méthodologie. Jamart Jean-François. - 1 - La fabrication d un circuit imprimé. SOMMAIRE Introduction

Plus en détail

POWERSCRUBBER. BONA NV/SA - Leuvensesteenweg 510 B5-1930 Zaventem T. 02/721 27 59 - F. 02/721 17 11

POWERSCRUBBER. BONA NV/SA - Leuvensesteenweg 510 B5-1930 Zaventem T. 02/721 27 59 - F. 02/721 17 11 POWERSCRUBBER BONA NV/SA - Leuvensesteenweg 510 B5-1930 Zaventem T. 02/721 27 59 - F. 02/721 17 11 infobelgium@bona.com - www.bona.com 1 Verrouillage réservoir d eau propre 14 Réservoir d eau sale 2 Commutateur

Plus en détail

Apprendre un métier et

Apprendre un métier et Technicien en Installation des Equipements Electriques et Electroniques Ref : 0701309 Mon métier : je réalise des installations électriques, je mets en service et assure la maintenance de ces installations.

Plus en détail

INSPECTION D UN BÂTIMENT

INSPECTION D UN BÂTIMENT 1, Chemin Premier, Québec INSPECTION D UN BÂTIMENT NICOLAS DÉRY, TECHNOLOGUE SPÉCIALISTE EN BÂTIMENTS OBJET DE L INSPECTION Cette inspection visuelle en bâtiment a pour but de donner à M. Tremblay et Madame

Plus en détail

UNITE A TRANSLATION MANUEL D UTILISATION

UNITE A TRANSLATION MANUEL D UTILISATION UNITE A TRANSLATION Linéa 2 MANUEL D UTILISATION SOMMAIRE 1 Usage... 3 2 Conseils de sécurité... 4 3 Précautions d usage... 4 4 Précautions relatives à l installation... 5 5 Conseils d utilisation... 6

Plus en détail

LE CATALOGUE FORFAITS ENTRETIEN 2014. ATLANTIC AUTOMOBILES S.A.S. www.opel.fr Wir leben Autos : Nous vivons l Automobile.

LE CATALOGUE FORFAITS ENTRETIEN 2014. ATLANTIC AUTOMOBILES S.A.S. www.opel.fr Wir leben Autos : Nous vivons l Automobile. LE CATALOGUE FORFAITS ENTRETIEN 2014. ATLANTIC AUTOMOBILES S.A.S www.opel.fr Wir leben Autos : Nous vivons l Automobile. Opel Service SOMMAIRE Les 7engagements Opel Service & Service Club Opel Les Conseils

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION ASPIRATEUR SANS SAC COMPACT REF ZW1011S23010 Puissance NOM. : 1000W / Puissance MAX. : 1200W / 220-240V 50hz NOTICE D UTILISATION LIRE ATTENTIVEMENT LES INSTRUCTIONS SUIVANTES AVANT TOUTE PREMIERE UTILISATION

Plus en détail

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles H. Bonnes pratiques environnementales 1. Déchets La gestion des déchets est régie par : des grands principes définissant, par exemple, les responsabilités du producteur ou détenteur de déchets ou la prise

Plus en détail

AVANT PROJET SOMMAIRE / AUDIT Lots CVC CFO CFA:

AVANT PROJET SOMMAIRE / AUDIT Lots CVC CFO CFA: MAITRE D OUVRAGE 133, rue Falguière 75015 PARIS Date 23/09/2011 Affaire / indice 0821-28-2011_IndA AVANT PROJET SOMMAIRE / AUDIT Lots CVC CFO CFA: Nom du fichier AUDIT_0821-28-2010_IndA_Caves Mouchotte.docx

Plus en détail

M A N U E L D I N S T R U C T I O N S

M A N U E L D I N S T R U C T I O N S M A N U E L D I N S T R U C T I O N S FR RÈGLES GÉNÉRALES POUR L UTILISATION DE LA MACHINE SOMMAIRE Lire attentivement le manuel d instructions et les limitations de la garantie. La machine doit être branchée

Plus en détail

Waxoyl I Pour les Constructeurs de Véhicules automobiles et autres Compagnies Industrielles

Waxoyl I Pour les Constructeurs de Véhicules automobiles et autres Compagnies Industrielles Waxoyl I Pour les Constructeurs de Véhicules automobiles et autres Compagnies Industrielles Waxoyl AG offre une gamme complète de produits pour les constructeurs de véhicules automobiles et l Industrie

Plus en détail

Dépann : pour des problèmes soudains, des solutions rapides et faciles à portée de main

Dépann : pour des problèmes soudains, des solutions rapides et faciles à portée de main Les additifs Redex agissent efficacement sur le carburant, par analogisme l air de la voiture, qui fournit l énergie avant d être expulsé, et sur l huile, soit le sang du véhicule, qui alimente et accompagne

Plus en détail

Compte rendu 1 préparation ascenseur plan de prévention pour le chantier AFEM

Compte rendu 1 préparation ascenseur plan de prévention pour le chantier AFEM Créteil le 24 Novembre 2009 CONSEIL SYNDICAL Blog : Résidence Laferrière Compte rendu 1 préparation ascenseur plan de prévention pour le chantier Etaient présents le 20/11/2009 à 10h30 à 12h15 : : Mr.

Plus en détail

Appel à propositions n PTD/10/001. Annexe 4 Cahier des charges

Appel à propositions n PTD/10/001. Annexe 4 Cahier des charges Appel à propositions n PTD/10/001 Annexe 4 Cahier des charges I. Chauffage 1. Chaufferie centrale Bâtiment AB Installation Directives d entretien Fréquence Remarques 3 brûleurs* 3 chaudières*, d une puissance

Plus en détail

PROGRAMME PROTECTION- ENTRETIENLINCOLN

PROGRAMME PROTECTION- ENTRETIENLINCOLN FAITES BONNE ROUTE GRÂCE AU PROGRAMME ENTRETIEN LINCOLN (PPEL) POUR PRENDRE LA ROUTE AVEC CONFIANCE Lorsque vous décidez d acheter ou de louer un véhicule, vous voulez profiter de la tranquillité d esprit

Plus en détail

Matinée de la prévention AMIANTE. Intervention sur des matériaux contenant de l amiante : Quelle prévention à mettre en œuvre?

Matinée de la prévention AMIANTE. Intervention sur des matériaux contenant de l amiante : Quelle prévention à mettre en œuvre? Matinée de la prévention AMIANTE Intervention sur des matériaux contenant de l amiante : Quelle prévention à mettre en œuvre? Matinées de la prévention 2015 Programme Les conséquences pour la santé Quelques

Plus en détail

7, Cordon d alimentation Utilisez un jet de vapeur haute température pour dissoudre les tâches d huile et de

7, Cordon d alimentation Utilisez un jet de vapeur haute température pour dissoudre les tâches d huile et de BDNV1350-A100 ASPIRATEUR À VAPEUR 3 1, Réservoir d eau 1 2, Bouchon du réservoir d eau 3, Voyant Prêt à vaporiser 4, Bac de collecte 5, Bouton de commande 6,Interrupteur 4 5 2 7 Vapeur/Aspiration 7, Cordon

Plus en détail

Le cochon à son meilleur pour votre moteur!

Le cochon à son meilleur pour votre moteur! Le cochon à son meilleur pour votre moteur! Par Viviane Desbiens Article présenté dans le cadre du concours de la Bourse Fernand-Seguin Association des communicateurs scientifiques du Québec 5 avril 2011

Plus en détail

FUEL / GAZ / ÉLECTRIQUE

FUEL / GAZ / ÉLECTRIQUE EPA Environnement Peinture et Application ÉTUVES POUR SÉCHAGE CUISSON PEINTURE OU POUDRE AVEC ÉCHANGEUR FUEL / GAZ / ÉLECTRIQUE 200 C 95 C 0 à 95 C pour peinture liquide / colle 0 à 200 C pour peinture

Plus en détail

PTFA1210 PTFA1104 (1) Type de montage Montage vertical Montage vertical Niveau haut et bas

PTFA1210 PTFA1104 (1) Type de montage Montage vertical Montage vertical Niveau haut et bas Référence PTF01060 PTFA1015 PTFA1103 (1) PTFA1210 PTFA1104 (1) Type de montage Montage vertical Montage vertical Montage vertical Montage vertical Forme contact 1NO 1NO 1NO 1NO+NF Raccordement 2 fils 600mm

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux 16/01/2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications «RGE» classées par domaine de travaux liés

Plus en détail

F ORMULAIRE DE D EMANDE D'AUTORISATION F_33

F ORMULAIRE DE D EMANDE D'AUTORISATION F_33 PAE 1/15 Règlement grand-ducal du 16 juillet 1999 portant nomenclature et classification des établissements classés; Annexe Nomenclature des établissements classés : N 33 Ateliers et garages de réparation

Plus en détail

Amiante : risques, prévention et formation

Amiante : risques, prévention et formation Entreprises artisanales de plomberie-chauffage Amiante : risques, prévention et formation L amiante c est quoi? L amiante est un matériau : Naturel Minéral Fibreux Utilisé massivement pendant plus de 130

Plus en détail

I. Etapes du service et procédés utilisés

I. Etapes du service et procédés utilisés I. Etapes du service et procédés utilisés Réception des vêtements Détachage des vêtements Nettoyage à sec des vêtements Lavage des vêtements Essorage des vêtements Séchage des vêtements Repassage des vêtements

Plus en détail

Montage- und Gebrauchsanweisung Instructions on mounting and use Prescriptions de montage et mode d'emploi Montage- en gebruiksaanwijzing Istruzioni

Montage- und Gebrauchsanweisung Instructions on mounting and use Prescriptions de montage et mode d'emploi Montage- en gebruiksaanwijzing Istruzioni Montage- und Gebrauchsanweisung Instructions on mounting and use Prescriptions de montage et mode d'emploi Montage- en gebruiksaanwijzing Istruzioni di montaggio e d'uso Instrucciones de montaje y para

Plus en détail

Guide Pratique. Guide Pratique. Tout Peugeot dans un contrat de maintenance. www.peugeot.com. Tout Peugeot dans un contrat de maintenance

Guide Pratique. Guide Pratique. Tout Peugeot dans un contrat de maintenance. www.peugeot.com. Tout Peugeot dans un contrat de maintenance - Automobiles Peugeot B 552 144 503 RCS Paris - 07/2005 www.peugeot.com PEUGEOT. POUR QUE L AUTOMOBILE SOIT TOUJOURS UN PLAISIR. Guide Pratique Guide Pratique Tout Peugeot dans un contrat de maintenance

Plus en détail

Exposition des travailleurs dans les ateliers de carrosserie : état de la situation

Exposition des travailleurs dans les ateliers de carrosserie : état de la situation Symposium sur les isocyanates et l asthme professionnel Exposition des travailleurs dans les ateliers de carrosserie : état de la situation Évaluation environnementale Programme provincial sur les isocyanates

Plus en détail

LE FILTRE A PARTICULES : SES PROBLEMATIQUES ET NOS SOLUTIONS

LE FILTRE A PARTICULES : SES PROBLEMATIQUES ET NOS SOLUTIONS LE FILTRE A PARTICULES : SES PROBLEMATIQUES ET NOS SOLUTIONS 1. NOTIONS DE BASE 2. CAUSES POSSIBLES DE DYSFONCTIONNEMENT 3. POURQUOI NETTOYER PLUTÔT QUE CHANGER? 4. METHODOLOGIE D APPLICATION FAP-NET (réf.

Plus en détail

GUIDE DETAILLE POUR MONTEUR ELECTRICIEN

GUIDE DETAILLE POUR MONTEUR ELECTRICIEN GUIDE DETAILLE POUR MONTEUR ELECTRICIEN NOM DE L'APPRENTI: ENTREPRISE:..... 4ème année d'ss. 1 Evaluation globale de la troisième année 2 Comportement adéquat envers la clientèle 3 Comportement envers

Plus en détail

de l Université Laval Orientations et exigences générales et techniques de construction

de l Université Laval Orientations et exigences générales et techniques de construction de l Université Laval Orientations et exigences générales et techniques de construction Guide de conception de projets GC-3.2.4 Fabrication et distribution de l'air comprimé et de l'eau réfrigérée (11/2007)

Plus en détail

CONSTRUCTION RI-MAR DEVIS DES ÉLÉMENTS INCLUS MAISON URBAINE EXTÉRIEUR

CONSTRUCTION RI-MAR DEVIS DES ÉLÉMENTS INCLUS MAISON URBAINE EXTÉRIEUR EXTÉRIEUR Brique et pierre façade Cannexel côtés et arrière (étage) Balcon privé 9'x10' Rampes extérieur en aluminium noir vitrée verre clair en façade Rampes extérieur en aluminium noir avec barreaux

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux Ce document présente : Date d édition : 1 septembre 2014 Les qualifications et certifications «RGE»

Plus en détail

SERVICES INDUSTRIELS. Bienvenue

SERVICES INDUSTRIELS. Bienvenue Bienvenue Directive G1 Directives SIN Le gaz à Nyon Rénovation But de la présentation : La «nouvelle»g1 Les changements principaux, (non exhaustifs) Donner des pistes pour appliquer ces nouvelles prescriptions

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET DES SYSTEMES DE CLIMATISATION

CENTRE HOSPITALIER CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET DES SYSTEMES DE CLIMATISATION CENTRE HOSPITALIER 1, rue du Docteur Paul Martinais 37600 LOCHES 02 47 91 33 33 02 47 91 32 00 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MISE EN CONCURRENCE PORTANT SUR MAINTENANCE DES CHAUDIERES ET

Plus en détail

VERRE DECORATIF AGC POUR APPLICATIONS INTERIEURES GUIDE DE NETTOYAGE ET D ENTRETIEN

VERRE DECORATIF AGC POUR APPLICATIONS INTERIEURES GUIDE DE NETTOYAGE ET D ENTRETIEN VERRE DECORATIF AGC POUR APPLICATIONS INTERIEURES GUIDE DE NETTOYAGE ET D ENTRETIEN VERSION 2.0 MAI 2015 Cette version du guide annule et remplace toutes les versions précédentes. Consultez régulièrement

Plus en détail

La nouvelle directive G 1. quoi de neuf?

La nouvelle directive G 1. quoi de neuf? La nouvelle directive G 1 quoi de neuf? La Chaux-de-Fonds le 6.3.13 S.Reymond 1 Chapitre 2.4.1 2 Chapitre 3 3 Chapitre 3 définitions et rappels légaux et normatifs Le chapitre 3 contient les définitions

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux. Date d édition : Janvier 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications et certifications par domaine de travaux Date d édition : Janvier 2014 Ce document présente la liste des qualifications et certifications«rge» classées par domaine

Plus en détail

Les + SEPRO. Les classiques. Vous êtes client Sepro. Parce que. Helpdesk Sepro

Les + SEPRO. Les classiques. Vous êtes client Sepro. Parce que. Helpdesk Sepro Parce que Vous êtes client Sepro Les classiques Helpdesk Sepro Le Service à notre Client est au cœur de notre métier au quotidien. Concepteur et fabricant de robots, leader mondial dans notre métier, nous

Plus en détail

Guide Stage d essai / Journée d essai

Guide Stage d essai / Journée d essai Guide Stage d essai / Journée d essai UPSA/AGVS LA VOITURE, NOTRE PASSION Guide du stage d essai 2006 Mécatronicien / mécatronicienne d automobiles Mécanicien / mécanicienne en maintenance d automobiles

Plus en détail

SOUDAGE SANS PLOMB TEST DE CERTIFICATION DE FORMATION (DVD-FR45C)

SOUDAGE SANS PLOMB TEST DE CERTIFICATION DE FORMATION (DVD-FR45C) Ce test comprend vingt questions à choix multiples. Toutes les questions sont retenues de la vidéo: Soudage Manuel Sans Plomb, DVD-FR45C. Chaque question n a seulement qu une réponse la plus correcte.

Plus en détail

ASSISTANT PRODUITS - FRANCEPOWER

ASSISTANT PRODUITS - FRANCEPOWER Comment choisir votre groupe électrogène? Votre groupe électrogène doit être parfaitement adapté à l usage auquel vous le destinez. Procédez donc par étapes successives pour déterminer votre besoin en

Plus en détail

INSTRUCTIONS D INSTALLATION MODÈLE 300521

INSTRUCTIONS D INSTALLATION MODÈLE 300521 INSTRUCTIONS D INSTALLATION MODÈLE 300521 WWW.BURCAM.COM 2190 Boul. Dagenais Ouest LAVAL (QUEBEC) CANADA H7L 5X9 TÉL: 514.337.4415 FAX: 514.337.4029 info@burcam.com Votre pompe a été soigneusement emballée

Plus en détail

description application uv n com. essence de nettoyage essence à nettoyer pour les vêtements, les pièces automobiles, etc.

description application uv n com. essence de nettoyage essence à nettoyer pour les vêtements, les pièces automobiles, etc. Enlève colle et détachant CHIMIE Enlève les restes de toutes sortes de colles : adhésif de masquage, double face, autocollants, lettrage... Enlève les taches d'huile, de graisse, de goudron et de suie.

Plus en détail

la Contribution Climat Energie

la Contribution Climat Energie Paris le 05/09/2009 la Contribution Climat Energie 1. Quelle assiette aura la CCE? a. Assiette : La CCE serait une contribution additionnelle aux taxes intérieures (TIPP, TICGN, TICC), assise sur l ensemble

Plus en détail

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter CONSEILS AUX PARTICULIERS Bâtiment basse consommation Profitez au mieux de votre logement économe en énergie Ce qu il faut savoir et comment vous adapter Que vous apporte un bâtiment économe en énergie?

Plus en détail

Aspirateur avec sac. Réf: EV-100-S18 / Modèle: CEVC180ASB MANUEL D UTILISATION

Aspirateur avec sac. Réf: EV-100-S18 / Modèle: CEVC180ASB MANUEL D UTILISATION Aspirateur avec sac Réf: EV-100-S18 / Modèle: CEVC180ASB MANUEL D UTILISATION 1 MISES EN GARDE IMPORTANTES Lire attentivement le manuel d'instructions avant de vous servir de cet appareil. Conserver ce

Plus en détail

Amiante. On se protège! Aide-mémoire sur les dangers d exposition à l amiante et sur les mesures de prévention

Amiante. On se protège! Aide-mémoire sur les dangers d exposition à l amiante et sur les mesures de prévention Amiante On se protège! Aide-mémoire sur les dangers d exposition à l amiante et sur les mesures de prévention Le Québec est un important producteur et exportateur d amiante, un minerai reconnu pour ses

Plus en détail

L APSAM APSAM L AMIANTE : dangers et mesures de prévention ATTENTION. L APSAM Spécial amiante

L APSAM APSAM L AMIANTE : dangers et mesures de prévention ATTENTION. L APSAM Spécial amiante Travaux à risque élevé : friables, sauf si un sac à gants est utilisé ou si le volume de débris n excède pas 1 pi pour chaque rénovation mineure nettoyage ou enlèvement d un système de ventilation dans

Plus en détail

Entretien et Réparations dans votre logement

Entretien et Réparations dans votre logement Ce document est important pour vous. Conservez-le soigneusement. Extérieurs Entretien et Réparations dans votre logement Ce document reprend l ensemble des équipements de votre logement et vous indique,

Plus en détail

Ordonnance relative à la prévention des accidents et des maladies professionnelles lors de travaux de peinture par pulvérisation au pistolet

Ordonnance relative à la prévention des accidents et des maladies professionnelles lors de travaux de peinture par pulvérisation au pistolet Ordonnance relative à la prévention des accidents et des maladies professionnelles lors de travaux de peinture par pulvérisation au pistolet 832.314.12 du 5 avril 1966 (Etat le 1 er mai 1966) Le Conseil

Plus en détail

MAINTENANCE DES MOYENS DE PRODUCTION. MAINTENANCE DES MOYENS DE PRODUCTION Contrat de maintenance : objectifs de résultats de moyens forfaitaires

MAINTENANCE DES MOYENS DE PRODUCTION. MAINTENANCE DES MOYENS DE PRODUCTION Contrat de maintenance : objectifs de résultats de moyens forfaitaires MAINTENANCE DES MOYENS DE PRODUCTION MAINTENANCE DES MOYENS DE PRODUCTION Contrat de maintenance : objectifs de résultats de moyens forfaitaires 1 NOTRE METIER MAINTENANCE & SERVICES Maintenir et améliorer

Plus en détail

Manuel de formation à l'utilisation de la fontaine Oasis

Manuel de formation à l'utilisation de la fontaine Oasis Manuel de formation à l'utilisation de la fontaine Oasis Sommaire Chapitre 1 Introduction 1.1 Chapitre 2 Entretien de la fontaine à réservoir amovible 2.1 Entretien de la fontaine 2.1 Désinfection de la

Plus en détail

Guide d Installation pour Plomberie de Piscine Hors Terre

Guide d Installation pour Plomberie de Piscine Hors Terre Guide d Installation pour Plomberie de Piscine Hors Terre Table des Matières Page 1... Pièces et Outils Requissent Page 2... Instruction de Remplissage Page 3... Installation de l Écumoire Page 4... Installation

Plus en détail

III.I LISTE DES REFERENCES

III.I LISTE DES REFERENCES III.I LISTE DES REFERENCES KME FRANCE MARS 2015 en cours Enlèvement de fibro céramique four Olivotto à Boisthorel Marché de base : 159 890.00 uros KME FRANCE JANVIER 2015 en cours Démantèlement des six

Plus en détail

Présentation d une matrice emplois-expositions aux fibres céramiques réfractaires

Présentation d une matrice emplois-expositions aux fibres céramiques réfractaires Santé travail Maladies chroniques et traumatismes Présentation d une matrice emplois-expositions aux fibres céramiques réfractaires Quelques applications à un échantillon de population en France Groupe

Plus en détail