EMPREINTES. Un électricien jurassien et biotique! Athenas : un centre de soins pour les animaux sauvages

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EMPREINTES. Un électricien jurassien et biotique! Athenas : un centre de soins pour les animaux sauvages"

Transcription

1 EMPREINTES EMPREINTES Le journal trimestriel de Franche-Comté nature environnement Printemps 2009 numéro 14 2,50 Les vergers de Franche-Comté, un patrimoine à croquer! Un électricien jurassien et biotique! Athenas : un centre de soins pour les animaux sauvages

2 ÉDITO ÉDITO E SOMMAIRE Société multirisques... n février dernier, Bouygues Telecom (à Versailles et en appel), puis SFR (à Carpentras) et Orange (à Angers) étaient condamnées à démonter une antenne de téléphonie portable ou à ne pas en monter, «l incertitude» étant retenue comme suffisante concernant le risque sanitaire. Las, début mars, après intervention de Martin Bouygues, puis du premier ministre lui-même devant elle, l Académie de médecine affirme que les antennes sont inoffensives et que la Cour d appel de Versailles a commis «une erreur scientifique». Le risque commercial était trop élevé : il fallait faire taire au plus vite ces empêcheurs de réaliser des bénéfices aux actionnaires des opérateurs de téléphonie mobile. Et tant pis pour la santé humaine et du vivant! Soyons rassurés, lorsque le risque sanitaire des ondes électromagnétiques sera démontré scientifiquement, il n y aura plus de Français, ni d humain sans portable... Mais nous n aurons plus que nos yeux pour pleurer. A l image de cette affaire (1), révélatrice, c est tout notre mode de fonctionnement sociétal qui peut être remis en question : quel que soit le sujet, l urgence est toujours à la recherche maladive de profits, et sans aucune prise en compte responsable des risques pris, le plus souvent par quelques uns et supportés par le plus grand nombre, et donc nos concitoyens souvent les plus fragiles. Les sujets de risques sont nombreux et ces risques sont malheureusement aussi pris pour les générations à venir : - financiers et on en parle beaucoup actuellement, puisqu il est clair que la crise socio-économique actuelle en est le résultat direct, - sanitaires, avec par exemple, le nucléaire, les pesticides, des médicaments, etc. : nous, l ensemble des vivants, sommes les cobayes de ces expérimentations à grande échelle, - climatiques, etc. C est donc toute cette logique qu il faut remettre à plat, déconstruire au plus profond de notre mental, pour reconstruire une société solide, s appuyant sur des relations humaines renouvelées, des solidarités intra et inter générationnelles, une redistribution des ressources et énergies, afin de répondre aux besoins réels de tous. Et donc redéployer une fonction publique, comme rempart aux inégalités, face aux risques, avec des emplois : - pour garantir la qualité de l air, de l eau, des aliments, - pour assurer une éducation osant affronter les enjeux du 21e siècle, - pour lancer et faire vivre les chantiers de la recherche scientifique pour répondre aux besoins de demain : sans la prétention de toujours franchir les limites du réel ou du vivant, il y a déjà tant à découvrir! - comme soutien de la solidarité, outil de paix sociale et de bonheur individuel. Ré-former, mot à mot, transformer pour aller vers un mieux, ce devrait être l objectif de nos politiques publiques, c est-à-dire, en l occurrence, réduire le risque à assumer par chacun. Et pour cela, oser dire la nécessité de payer des impôts sur le revenu, véritable outil de redistribution équitable. Un changement fondamental de culture, d éthique, d objectifs, bref de paradigme, que chacun, sans exception, doit comprendre et accepter ; et c est là notre rôle d association environnementaliste, de donneur d alerte : participer à l émergence, à la construction de cette citoyenneté de demain, avec comme depuis quelques décennies, l objectif du penser global et de l agir local. Et en tout optimisme! Gilles Sené, président de Franche-Comté Nature Environnement (1) Canard enchaîné du 11 mars Actualité en brèves p.3 Hérisson qui rit p.4 Au sommet de mon arbre Hérisson qui pleure p.4 Eco-emballages et ses placements... dynamiques! DOSSIER p.5 / 6 / 7 Les vergers de Franche-Comté, un patrimoine à croquer! Les écogestes au quotidien p.8 Un électricien jurassien et biotique! Nature en Franche-Comté p.9 SOS Athenas La parole aux associations p.10 Interview de Jean-Guy Henckel, directeur du réseau des jardins de Cocagne Carte blanche p.11 - La chronique historique de Lucie : parlons chiffons! - Rencontre avec «l homme au zéro déchet» EMPREINTES n 14 Trimestriel - printemps 2009 Franche-Comté Nature Environnement MEFC - 7 rue voirin Besançon Tél / Directeur de la publication : G. Sené Comité de rédaction : E. Bunod, L. Grandemange, M. Landry, E. Leboucher, Q. Le Tallec, G. Sené. Rédacteurs : E. Bunod, M. Georges, L. Grandemange, M. Landry, Q. Le Tallec, G. Sené. Illustrations et photos : M. Landry (p1, p5, p6, p10) Athenas (p1, p9) D. Biichlé (p1, p8) E. Bunod (p3, p4) E. Leboucher (p4) Q. Le Tallec (p4, 12) Croqueurs de Pommes (p7) F. Olliet (p8) T. Bout (p10) M. Vincent (p11) livre La fabuleuse histoire du papier (p11), C. Nardin (p12) L. Bettinelli (p12) Conception graphique et mise en page : E. Bunod Dépôt légal avril 2009 / ISSN : X Impression : Imprimerie Simon - BP Ornans Imprimé sur papier recyclé.

3 L ACTUALITÉ EN BRÈVES L ACTUALITÉ EN BRÈVES E N FRANC NS LE MOND DA E E Les méfaits du chocolat Vous avez dit combien? euros, c est la somme d argent publique que va débourser le ministre de l environnement en pleine crise économique pour aider les chasseurs du Pas-de-Calais à s offrir treize huttes de chasse! Ils comptent sur les collectivités pour réunir le reste de la somme qui permettra de les construire dans la Réserve naturelle du Platier d Oye. Les défenseurs de la nature qui entendent bien que la Réserve soit un havre de tranquillité pour la faune sauvage et notamment les oiseaux en migration, se battent depuis une vingtaine d années contre cette pratique pourtant illégale sur un Domaine public maritime protégé. Mais la chasse y est autorisée de début août au 10 février, de jour comme de nuit. Alors que la directive de Bruxelles depuis 1994 protégeait les oiseaux en migration en interdisant notamment la chasse de ces oiseaux pendant leur trajet de retour vers leurs lieux de nidification, les chasseurs ne cessent de vouloir tout contrôler : plan de gestion et contrôle des prélèvements, et la France de les encourager. Le gouvernement leur a même octroyé de jolies étrennes : une loi du 31 décembre 2008 permet aux fédérations de chasse d être éligibles à l agrément protection de la nature Des couches lavables livrées à domicile Pour ceux que les couches lavables rebutaient à cause des nombreuses lessives, Stéphane Piette a trouvé la solution. Depuis l automne dernier, il propose aux Strasbourgeois un service de livraison et nettoyage de couches lavables. Chaque semaine, avec sa bicyclette et sa remorque, il passe chez ses clients récupérer les couches déjà utilisées et en déposer de nouvelles. Puis les couches sont lavées avec des lessives 100 % biodégradables et non allergisantes. Il faut compter entre 15 et 20 euros par semaine, soit le prix de couches jetables haut de gamme. Stéphane Piette étend aujourd hui sa zone de livraison et propose un système de «taxi-couches» dans les villages avoisinants : il suffit de trouver un voisin ou un ami qui vient au moins une fois par semaine à Strasbourg et qui accepte de faire le taxi-couches! Il faut savoir qu un bébé utilise 1,5 tonne de couches jetables. On peut espérer que ce système fasse des petits et arrive pourquoi pas en Franche-Comté Renseignements sur EN FR ANCHE-C OMT E Obsnatu la base La LPO Franche-Comté vient d inaugurer son nouveau site Internet qui comporte une base de données en ligne appelée Obsnatu la base. En vous inscrivant sur ce site Internet, vous avez la possibilité de saisir et de gérer toutes vos observations d oiseaux. Ces observations ont pour objectif d améliorer au quotidien les connaissances et sont valorisées par la LPO FrancheComté à des fins de protection de la nature. Des restitutions cartographiques sont mises à jour continuellement et vous avez même la possibilité de savoir quelles espèces d oiseaux peuplent votre commune. Grâce à cette base de données, il est également possible de se tenir au courant des actualités ornithologiques de la région. Vous avez observé votre première hirondelle rustique dans votre village? Vous pouvez transmettre votre observation par l intermédiaire du site Internet et consulter la carte de répartition de l hirondelle rustique en Début 2010, vous pourrez également ajouter des observations de mammifères, d amphibiens et de reptiles! On croyait des domaines préservés, où tout citoyen soucieux de l éthique pouvait donner libre cours à sa gourmandise. Cruelle désillusion, le chocolat, refuge de plaisir dans ce monde brutal, n en fait pas partie. Une ONG suisse, La déclaration de Berne, mène une campagne contre le travail des enfants dans les plantations de cacao. Ils sont à travailler dans des conditions inhumaines en Afrique de l Ouest, manipulant des outils dangereux et des pesticides sans protection. 60 % ont moins de 14 ans, 40 % sont des filles. La Côte d Ivoire qui produit 40 % du cacao mondial est particulièrement touchée par ce problème. L industrie du chocolat, sous pression américaine, a signé en 2001 un protocole pour réduire les formes les plus sévères d exploitation et mettre en place des standards de certification pour 2005 ; délai repoussé à 2008 puis Malgré quelques petites avancées, la situation est toujours la même. Plus d informations et pétition sur Véranda rêve Les entreprises aussi peuvent s investir pour un avenir durable. Exemple avec l entreprise artisanale Vérandarêve qui vient d inaugurer le 14 mars dernier ses nouveaux locaux à Etalans dans le Doubs. Elle en a profité pour présenter son nouveau bâtiment, construit en bois écocertifié, isolé en panneaux de laine de chanvre ou de fibres de bois et aux bureaux tempérés par un puits canadien. L entreprise entend être ambitieuse sur les économies d énergies. Approche qu elle proposera également à ses clients grâce au concept de véranda solaire ou bioclimatique. Bien exposée, couplée à des murs intérieurs étudiés pour restituer l énergie solaire en période froide, cette pièce lumineuse permet de réels gains énergétiques, tout en restant tempérée l été grâce aux protections solaires (stores, volets) et à une circulation d air contrôlée. Vérandarêve diversifiera prochainement son activité avec l isolation par l extérieur des bâtiments existants, toujours avec des matériaux naturels. «Le bois doit être utilisé pour construire et isoler avant d être utilisé pour chauffer» confie le dirigeant de Vérandarêve.

4 HÉRISSON QUI RIT HÉRISSON QUI PLEURE Au sommet de mon arbre L association Pic et Perches propose des animations pour immerger le public dans la nature grâce à une approche unique en Franche-Comté : la grimpe encadrée dans les arbres. Un code déontologique strict vise à minimiser son impact sur l environnement car elle nécessite l installation de cordes et de hamacs éphémères. «Nous considérons qu avant d être des supports, les arbres sont des êtres vivants fragiles qui doivent être respectés» insiste Benoît Grosjean, animateur environnement de l association. La grimpe d arbre est plus un moyen d aborder différents thèmes techniques acquises, les participants se rendent sur un arbre commun pour observer l environnement proche. Les hamacs sont la récompense de la grimpe dans lesquels chacun pourra se laisser emporter par ses sensations auditives, visuelles, olfactives et par ses rêveries. Benoît Grosjean précise que «d un point de vue naturaliste, nous sommes dans la sphère secrète des oiseaux. Lorsque le groupe est calme, nous nous retrouvons sur leurs lieux de passage. Nous échappons au flair des mammifères et il arrive de les observer lorsqu ils passent au pied des arbres.» Autre expérience inédite : passer une nuit dans les hamacs suspendus aux arbres. Tout en sécurité et assurés par un baudrier, les veilleurs se rendent compte de la vie nocturne de la forêt et des nombreux mouvements animaux. Puis ils s endorment, bercés par le balancement des arbres... Quentin Le Tallec Journées forêt ouverte le samedi 18 et dimanche 19 avril à Pupillin, près d Arbois (39). Pour fêter le printemps, seront prévues des activités d initiations aux techniques de grimpe d arbre et un concert d oiseaux perchés (première partie, «les mésanges des bois» accompagnés du percussionniste Fou Pic Epeiche ; seconde partie, «les pinsons des arbres» en tournée dans toute la forêt)! Contact : Tél Courriel : Site Internet : Eco-emballages et ses placements dynamiques! Eco-Emballages est une entreprise environnementaux qu une activité sportive. C est une activité d immersion et d observation de la nature. La hauteur de grimpe varie en fonction de la volonté de chaque participant. «Le point de vue sur la forêt est exceptionnel. Il apporte un dépaysement total et un réel temps de pause avec son quotidien. L expérience est émotionnellement forte et laisse une trace dans la mémoire. Aimer la nature est aussi important que de la connaître.» Le public est accueilli par groupe de huit personnes maximum pour assurer la sécurité, minimiser l impact sur l environnement et atteindre les objectifs pédagogiques. La grimpe d arbre peut s adapter à chaque type de public : enfants, adultes, personnes handicapées. Chacun peut s épanouir avec ses limites. La séance d animation débute par une initiation aux règles de sécurité. Ensuite, assuré par un baudrier, chacun prend ses repères en grimpant à un arbre le long d une corde. Une fois les privée française, créée par des industriels de la grande distribution et agréée par les pouvoirs publics, qui réalise un chiffre d affaires annuel de 400 millions d euros. Elle perçoit une redevance de centime d euro pour chaque emballage mis sur le marché estampillé du logo à flèche verte (95 % des produits) et redistribue ensuite 94 % de ces contributions aux collectivités pour organiser la collecte, le tri et le recyclage des déchets. Mais en décembre 2008 éclate le scandale : depuis 1999, Eco-emballages place une part importante de sa trésorerie sur des fonds spéculatifs, en Suisse, aux îles Caïmans En raison de la crise financière, une partie de ces fonds n est plus récupérable. La perte annoncée est de 22 millions d euros mais elle pourrait atteindre 55 millions! Soit l équivalent de la contribution par les industriels et les consommateurs de 5 milliards de bouteilles d eau! Ces placements, dits placements dynamiques, dont le rendement moyen est de 4,3 %, par rapport à 3,9 % pour un placement sécurisé, sont à risque mais de nombreuses entreprises et collectivités se sont laissées séduire. On en connaît le résultat Le directeur général d Eco-emballages, Bernard Hérodin, a aussitôt été licencié. A-t-il berné le conseil d administration et le représentant de l Etat y siégeant? Des actions en justice sont envisagées, un audit commandé. Et que dire de M. Kraslandes, Néerlandais résidant en Irlande, qui a perdu son statut d intermédiaire en 2002 mais a néanmoins perçu jusqu à aujourd hui entre 3,6 et 5 millions d euros de commission? «Un monde plus beau est entre nos mains» proclame Eco-Emballages sur son site internet. Certes, mais certaines de ces mains étaient peu recommandables et n ont certainement pas contribué à faire le monde plus beau Michel Georges, Haute-Saône nature environnement

5 DOSSIER DOSSIER Les vergers de Franche-Comté, un patrimoine à croquer! La Franche-Comté voit peu à peu disparaître ses nombreux vergers et les variétés fruitières qu ils accueillent. Malgré l oubli dont souffre ce patrimoine, il existe toujours des zones avec une culture d arbres importante. Petit retour en arrière pour comprendre l histoire de nos vergers et pourquoi il est important de les préserver. Quentin Le Tallec Martine Landry Un peu d histoire La Franche-Comté possédait autrefois un patrimoine fruitier riche. Jusqu au début du 20e siècle, les vergers occupaient une partie importante du sol. Quelques régions sont restées très liées à cette culture. Les cerises de Fougerolles Située au nord de la Haute-Saône, la Vôge est une petite zone qui comporte peu de communes mais compte plus de cerisiers. Le sous-sol constitué de grès bigarré apporte une saveur particulière aux guignes, ces cerises à chair molle, juteuses et très parfumées qui donnent une liqueur bien connue : le kirsch de Fougerolles. Elles peuvent être également utilisées pour les confitures et mises en bocaux. Des textes du 17e siècle relatent déjà la distillation des cerises en eau de vie dans cette région où elles font partie intégrante de l économie locale. Aujourd hui encore, de nombreuses petites exploitations agricoles cultivent la cerise pour compléter leur revenu. L histoire particulière de Montbéliard Le pays de Montbéliard est moins spécialisé que la Vôge. Le climat relativement froid de la région n étant pas propice à la culture de la vigne, énormément d arbres fruitiers ont été cultivés et subsistent en partie à l heure actuelle : cerisiers, pommiers, pruniers, poiriers La présence de vergers dans le territoire de l ancienne principauté de Montbéliard tient à une histoire particulière : rattachée au duché de Wurtemberg, Montbéliard, a eu, dès la Renaissance, beaucoup d échanges avec ce duché allemand qui était passionné de botanique. Les habitants de la principauté se sont donc mis à greffer des arbres, aidés plus tard en cela par les anabaptistes, venus de Suisse pour fuir les persécutions, qui détenaient un niveau avancé de techniques culturales. Ceuxci introduisirent dans le pays, outre la célèbre vache Montbéliarde, de nombreux greffons. La mort de nombreux paysans pendant la première guerre mondiale et l exode rural entraînent une perte de main d œuvre et de savoir, les vergers sont donc moins entretenus. Après la deuxième guerre mondiale, la mécanisation et la spécialisation des parcelles agricoles accélèrent encore le déclin des vergers. Mais l explosion de l industrie dans le pays de Montbéliard aura un impact encore plus fort que la mutation agricole et des milliers d arbres disparaissent en moins de 25 ans. En 1978, quelques personnes réagissent à cette hécatombe et créent la première association de protection des arbres fruitiers : les Croqueurs de Pommes. Sur les arbres inventoriés à ce jour dans le pays de Montbéliard, seul un tiers d entre eux est relativement en bon état. Des cerises aussi dans la haute vallée de la Loue Dans le secteur de la haute vallée de la Loue, vignobles et cerisiers se côtoyaient, les plantations de cerisiers se multipliant pendant la première moitié du 19e pour la production de kirsch destiné au marché national et suisse. La vigne est complètement détruite à la fin du 19e siècle par le phylloxéra mais de nombreux vergers subsistent, situés au soleil sur les coteaux où se trouvait la vigne. Et dans la montagne Dans le Haut-Doubs existent des variétés particulières de pommiers adaptées au climat et à la floraison tardive, subissant moins l effet des gelées de printemps. Les poiriers, plus fragiles, poussaient le long des façades des fermes exposées au soleil. Ils ont en partie disparu mais un

6 regain d intérêt amène des amateurs à en replanter ou à entretenir les survivants, ne serait-ce que pour leur esthétique singulière en grands espaliers muraux. Le catalogue français des espèces et des variétés En France, il existe un catalogue officiel qui a été créé à l origine pour protéger les consommateurs des producteurs de graines ou de fruits peu consciencieux qui auraient pu vendre sous un nom un fruit mal défini. Mais au cours du temps, la liste des fruits autorisés à la vente s est dangereusement amoindrie et le catalogue constitue dorénavant un frein pour la préservation de la biodiversité fruitière. Un professionnel qui souhaiterait par exemple commercialiser une Belle-Fille de Salins n en aurait pas le droit car elle est inscrite uniquement sur la récente liste du catalogue dédiée aux variétés d amateur. La démarche d inscription, longue et coûteuse, exige énormément de mesures : rendement, comportement, stabilité de la variété, homogénéité des fruits L agro-industrie ne demande pas aux fruits d être bons ou d avoir des qualités nutritionnelles particulières (sels minéraux, vitamines...). Ils doivent être calibrés, supporter l arboriculture intensive, le transport et la chambre froide. Ces critères industriels mais aussi des caractéristiques de résistance aux maladies ont influencé les choix des fruits listés dans le catalogue officiel par l INRA. De la menace à la sauvegarde Une autre menace pèse sur le patrimoine fruitier : la concurrence au niveau des pourtours de villages entre les vergers et les nouveaux lotissements : les zones ensoleillées idéales pour les vergers le sont aussi pour les maisons. La population a également perdu l habitude d entretenir, de récolter et même d utiliser les fruits, elle ne va pas s intéresser à un verger qui en produit des tonnes. Pourtant, selon les variétés, les fruits mûrissent à des périodes différentes et certains se conservent durant des mois, ce q u i permet d en profiter toute l année. Il faut donc réapprendre à utiliser les fruits. Nombreuses en sont les utilisations : pâtisseries, conserves, boissons... La fabrication de jus de pomme ou de cidre n est pas forcément difficile d autant plus que des associations comme la Clé de tonneau à Liesle, La pommée à Amancey et Vergers EMPREINTES n 14 - Printemps De la Belle-Fille de Salins à la comtesse de Paris... La Franche-Comté, comme les autres régions, est riche de variétés locales aux noms évocateurs. Les fruits des vergers sont aussi impressionnants par leur diversité de caractères, de couleurs, de saveurs Tour d horizon! La Belle-Fille de Salins est devenue emblématique de la région. C est une petite pomme rouge striée de jaune, à croquer, très juteuse, avec un agréable et léger parfum d amande amère. Elle a été obtenue par un pépiniériste jurassien, Pierre Baron, au début du 20 e siècle et depuis, s est largement répandue en Franche-Comté, en Suisse, dans les Vosges et en Alsace. Sur Besançon, on cultive beaucoup la Reinette de Savoie, jaune, légèrement rosée du côté de l insolation, très juteuse, bonne pomme à jus, à confiture ou à croquer. Les pommiers dont elles sont issues commencent à fleurir quand les autres ont déjà fait leurs feuilles, elles sont donc peu sujettes aux gelées. D autres pommes sont très anciennes comme la Court-pendu gris, citée dans des textes vers sous le nom de Capendu. D autres variétés sont plus locales telles que la Violette de Montbéliard, la Trouvée de Desandans, originaire du village du même nom, la Grebeussot en Haute-Saône, la Croque dans la Bresse jurassienne et la Reinette de Servin dans le Doubs. On trouve du côté de Belfort et en Alsace une petite pomme rouge, la Saint-Nicolas. Elle était attachée dans le sapin à la Saint-Nicolas car frottée avec un chiffon de laine, elle brille comme une boule de Noël. Les pommes d amateur sont souvent anciennes et quasiment toutes issues d un semi de hasard*. La Belle de Grand-Combe est ainsi née d une trouvaille sur le bord de la route par monsieur Albert Cuenot à Grand Combe-Châteleu dans les années Il a greffé cette variété qu il trouvait intéressante et qui a, par la suite, été distribuée dans la région. Les cerises les plus connues sont les guignes de Fougerolles, noires, comme la chapendu mais aussi rouges comme la Tinette ou la Marie-Jean Diaude. Une autre guigne plus caractéristique des vergers de Mouthier-Haute-Pierre, la Marsotte, a donné son nom à l association locale des bouilleurs de cru. On peut citer aussi la Longue queue de Rancenay, une guigne montée sur une queue extrêmement longue, noire, et probablement originaire de la région de Besançon. Concernant les prunes, on ne peut passer à côté de la mirabelle de Miserey (ou mirabelle d Amagney). Beaucoup plus petite que celle de Nancy, elle est extrêmement sucrée, parfumée et cultivée depuis fort longtemps en Franche-Comté. La Damas est une autre prune particulière qui aurait été ramenée de Syrie par les croisés d où l expression «Y aller pour des prunes!». Elle est encore cultivée dans le pays de Montbéliard mais aussi vers Fougerolles où elle est distillée pour en faire une eau de vie proche de celle de la prunelle. Une autre prune répandue dans le nord de la Franche-Comté et l ouest de la Suisse, où elle a fait récemment l objet d un projet de mise en AOC, est la Damassine, une petite prune rose qui donne par distillation un alcool très parfumé. Du côté des poires, la sept-en-bouche qui mûrit fin juin est tellement petite qu on en mettrait d un coup sept dans la bouche! Très ancienne, cette variété est mentionnée dans des textes du 14 e siècle. Elle reste anecdotique mais fort intéressante car mûrissant à une époque où il n y a pas grand-chose d autre. La Fauvanelle est une petite poire originaire de Haute-Saône qui était envoyée dans le sud de la France pour la confection de pâtes de fruit. Cette variété rare est à sauvegarder. La Beurré d Apremont a été découverte dans la forêt d Apremont en Haute-Saône vers les années 1830 puis énormément cultivée en Italie, en Suisse, en Belgique, en Europe Centrale et même en Amérique. Elle n a été autorisée en France qu en 1996, date de son inscription au catalogue officiel. * Semi de hasard : fruitier issu d un pépin, non d une greffe. Ils sont trouvés le plus souvent sur le bord des chemins ou des routes, provenant généralement d un trognon jeté. La saviez-vous? Les poires et les pommes n ont pas le même genre de noms. La pomme était le fruit du peuple et la poire celui de la noblesse ce qui explique des noms à consonances plus aristocratiques pour les poires : comtesse de Paris, duchesse d Angoulême, etc. 2 4

7 Vivants sur les secteurs de Dole, Besançon et Montbéliard permettent de louer une remorque contenant un pressoir hydraulique et un système de pasteurisation. La sauvegarde du patrimoine fruitier concerne tout le monde. Chacun peut planter un petit arbre greffé par soi-même plutôt que d aller à la jardinerie acheter quelque chose qui se retrouve dans tous les jardins. Il s agit de cultiver la biodiversité. Les associations de sauvegarde peuvent aider à connaître les variétés proches de chez soi. Lorsque certaines vieillissent et risquent de disparaître, il faut greffer les méritantes! Les arbres fruitiers ont de plus un bel aspect paysager, surtout au printemps. Ils peuvent facilement se substituer à de nombreux arbres ou arbustes d ornementation lors des aménagements aux abords des communes. L intérêt écologique des vergers Les vergers ont un autre atout : ils offrent un habitat intéressant à de nombreuses espèces animales. Beaucoup d oiseaux sont typiques des vergers tels que le rouge-queue à front blanc. Les oiseaux cavernicoles nichent dans les arbres creux, notamment la chouette chevêche, surtout si le verger est pâturé. Il est donc important de conserver les vieux arbres, même biscornus. Les oiseaux sont de plus des auxiliaires très utiles : pour nourrir sa nichée, une mésange amène une chenille toutes les minutes pendant une période d une quinzaine de jours. Pour lutter contre les chenilles défoliatrices, l installation de nichoirs dans les vergers permettra aux oiseaux de contribuer à la protection sanitaire. Les chauves-souris gîtent également dans les creux ou les fentes d arbres. Auxiliaires efficaces, les petites espèces mangent notamment le carpocapse, papillon qui donne naissance au ver de la pomme. Dossier réalisé d après un entretien avec Pascale Guinchard, phyto-écologue au bureau d étude «Etude Environnement» à Villars-Saint-Georges (25) et auteur du livre «Patrimoine fruitier de FrancheComté» édité par l Observatoire régional de l environnement de Franche-Comté Belle-Fille de Salins Violette de Montbéliard Bigarreau Moreau Damassine Fauvanelle Des exemples d actions pour les vergers francs-comtois Née en 2006, Vergers Vivants est une association dont l objectif est de préserver et valoriser le patrimoine fruitier. Elle souhaite pour cela développer les synergies entre les différents acteurs existants (Croqueurs, bouilleurs de crus, CPIE, naturalistes...). L essentiel de ses activités se concentre à ce jour sur le Nord Franche-Comté. Outre la réalisation d inventaires, elle y développe des services concrets à destination des propriétaires de vergers : équipe d entretien, conseils, formations. La dimension sociale n est pas oubliée : l équipe d entretien des vergers est composée de personnes en insertion par l activité. Cette année, l association va proposer son propre jus de pomme pour financer une partie de ses actions. Vergers Vivants accompagne également les communes qui souhaitent créer des vergers pédagogiques. Le CPIE de la Vallée de l Ognon, en Haute-Saône, développe des activités liées aux jardins et aux vergers depuis une vingtaine d années. Il a réalisé dans ce domaine de très nombreuses actions telles que la mise en place d un verger pédagogique à la maison de la nature de Brussey utilisé pour des séances de sensibilisation à la greffe, à la taille et aux soins des arbres fruitiers. Il coordonne un programme régional «à l école du verger» en direction des classes primaires sur l ensemble de la Franche-Comté. Ce programme, mené par l ensemble des 4 CPIE, permet d aborder le thème du verger dans sa globalité : l arbre fruitier dans le paysage, la plantation d un verger, la taille et la greffe, la protection biologique du verger, l utilisation des fruits, la biodiversité au verger... à travers toute la France. Voici les sections locales en Franche-Comté : «FrancheComté Nord» à Bourg-sous-Châtelet (90), «Val de Verboté» à Evette-Salbert (90), «Haute-Saône la griotte» à Roye (70), «Pays graylois Bas-Salon» à Champlitte (70), «Doubs» à Fesches-le-Châtel (25), «Association du verger conservatoire A. Chiarel» à Baume-les-Dames (25), «Jura - massif de la Serre» à Dole (39), «Jura - Petite montagne» à Arinthod (39), «Jura - Val d or» à Andelot-en-Montagne (39). Pressage de pommes chez un particulier. CONTACTS Le livre Patrimoine fruitier de FrancheComté peut s acheter auprès des associations citées ci-dessous et être consulté à la maison de l environnement de Franche-Comté. De nombreux événements sont organisés dans la région : expositions de fruits, bourses aux greffons, cours de taille, de greffe, de plantation. > Les Croqueurs de Pommes Association nationale des Croqueurs de Pommes Maison des Associations - B.P Belfort cedex Les Croqueurs de Pommes sont présents Toutes les coordonnées sur > Vergers Vivants 29 rue des Damas Vandoncourt Tel: > CPIE de la Vallée de l Ognon Brussey > Association Bisontine de Pomologie Maison de quartier de Rosemont / SaintFerjeux Place de la Commune libre Besançon

8 LES ÉCOGESTES AU QUOTIDIEN LES ÉCOGESTES AU QUOTIDIEN Un électricien jurassien et biotique! Hervé Gentas est un électricien peu commun. Il installe de l électricité biotique aussi appelée biocompatible. Petit tour d horizon de cette activité innovante Prévention Il existe des gestes simples à appliquer chez soi pour se préserver des champs électromagnétiques. «Il faut vérifier que les interrupteurs de vos appareils coupent bien le fil de phase, non le neutre. Dans les lieux de repos, évitez d être à moins d un mètre d une source électromagnétique. Eloignez également le radio réveil de votre lit» conseille Hervé Gentas. Attention, le bois est un conducteur des champs électriques. Une installation électrique mal adaptée génèrera des champs plus importants dans un chalet que dans une maison traditionnelle en béton. Pour se protéger des champs électro-magnétiques extérieurs, il existe des rideaux métalliques et des peintures au graphite. Quentin Le Tallec L électricité biocompatible est applicable dans tous types de bâtiments (maisons, magasins, bâtiments agricoles ou industriels...). Il s agit de concevoir les installations électriques en ayant le souci de préserver les occupants des champs électromagnétiques. «En réfléchissant à la rénovation de ma propre maison, je me suis documenté sur les matériaux écologiques et, électricien de formation, j ai été sensible aux problèmes engendrés par les champs électromagnétiques.» raconte Hervé Gentas. Cet électricien propose ce type d installation depuis la création de son entreprise Electrovac, basée à Cesancey dans le Jura, cette approche correspondant à une demande de plus en plus forte dans le milieu «écolo». Quelques notions de physique Lorsqu un appareil est branché et éteint, un champ électrique est présent. Il est généré par la présence de charges électriques et se mesure en volts par mètre (V/m). Plus la tension d alimentation d un appareil est grande, plus le champ électrique qui en résulte est intense. Lorsque un appareil est allumé, c est-àdire lorsque le courant passe dans le câble d alimentation, il existe à la fois un champ électrique et un champ magnétique. Le champ magnétique est lié au passage du courant (c est-à-dire le mouvement des électrons) à travers le fil électrique. Santé câbles sont blindés, le blindage étant relié à la terre. «L installation d interrupteurs automatiques de champs (IAC) sert à déconnecter l ensemble d un circuit en 220 V à partir du moment où aucun appareil n est en fonction dans une pièce déterminée» explique Hervé Gentas. Seul l éloignement permet de se préserver des champs électromagnétiques sur lesquels le particulier n a pas de moyen d agir, comme les antennes relais ou les lignes à haute tension par exemple. Les fils et câbles blindés sont globalement de 25 à 30 % plus chers. Sur n importe quelle installation électrique, la plus grosse part du coût est représentée par la main d œuvre, un peu plus importante lors d une approche biocompatible. Le matériel se trouve essentiellement dans des magasins de matériaux écologiques ou chez les électriciens biocompatibles. Mode d emploi Mieux vaut contacter un électricien spécialiste de la biocompatibilité qui dispose d appareils de contrôle des champs électromagnétiques. L installation peut se faire seul si on possède les connaissances de base en électricité. Pour se protéger des champs électriques, les fils de phase ou les câbles blindés Contact : Hervé Gentas Electrovac 78 rue Cour du loup Cesancey Jusqu à présent, les résultats des études sur les risques sanitaires sont contradictoires même si elles sont nombreuses. Le rapport Bioinitiative, publié en août 2007, fait la synthèse des différentes études menées sur la question. Il montre qu une exposition à long terme aux ondes électromagnétiques, à des niveaux de puissance inférieurs aux limites en vigueur, entraîne une augmentation des risques de tumeurs cérébrales. Diverses gènes peuvent apparaître : maux de tête, troubles de sommeil, concentration perturbée, pertes de mémoire Si ces études concernent essentiellement les hautes fréquences (stations de radio, TV, téléphone, téléphones mobiles), les fréquences extrêmement basses (courant électrique fourni par le secteur, appareils électriques) ont été classées par le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer) en 2001 comme cancérogène possible pour leur potentielle implication dans les leucémies de l enfant. L association de la recherche thérapeutique anti-cancéreuse travaille actuellement sur la description du syndrome d intolérance aux champs électromagnétiques. L électrosensibilité est reconnue en Suède et considérée comme un «handicap». Pour en savoir plus : Guide de l électricité biocompatible : pollutions électromagnétiques de Claude Bossard aux éditions Des dessins et des Mots, consultable et empruntable au centre de documentation de la maison de l environnement de Franche-Comté, à Besançon.

9 NATURE EN FRANCHE-COMTÉ NATURE EN FRANCHE-COMTÉ SOS Athenas! Centre de soins pour la faune sauvage créé en 1987, Athenas est situé à l Etoile, près de Lons-le-Saunier. Il accueille les éclopés en tout genre, oiseaux ou mammifères, souvent victimes des activités humaines, ou jeunes orphelins qu il faudra nourrir et soigner avant de les remettre dans leur milieu naturel. Alimentation d une hirondelle Martine Landry retour réussi en milieu naturel. 55% des blessures des pensionnaires d Athenas sont dues aux activités humaines : électrocutions, collisions, tirs «On constate aussi une recrudescence de l appropriation illégale d espèces, due à la mode des NAC (nouveaux animaux de compagnie). Les gens n arrivant pas à s en occuper, ces espèces, buses féroces, tortues d Hermann, etc., finissent chez nous.» confie Gilles Moyne. Quelques conseils «Les conseils que l on peut donner aux gens qui trouvent des animaux sont de deux ordres. Tout d abord, pour les jeunes qui semblent abandonnés : ne pas se précipiter, ils sont très souvent récupérés ou nourris par leur famille, il suffit généralement de les mettre à l abri des prédateurs. Pour les blessés : ne pas trop en faire, ne pas les nourrir ni les abreuver, juste les mettre à l abri du stress dans un carton puis appeler le centre qui trouvera le correspondant le plus proche, celui-ci viendra rapidement récupérer l animal.» explique le directeur d Athenas. Public sensibilisé G Crécerelle relâchée après avoir été soignée. illes Moyne, directeur du centre Athenas, bénévole puis salarié de l association, recueille, soigne, rééduque depuis plus de vingt ans les animaux qui arrivent au centre. «Les missions d Athenas se déclinent en trois points essentiels : soigner et relâcher, dans un but de sauvegarde des espèces, identifier les causes de blessures, pour pouvoir agir sur ces causes en intervenant auprès des décideurs et sensibiliser le grand public». L aire d intervention est large : Franche-Comté et Bourgogne Est pour les oiseaux et petits mammifères, du Nord de l Alsace aux Hautes Alpes lorsqu il s agit de lynx ou de chats forestiers, la spécialité de l association car c est le seul centre en France habilité à les recevoir. Des animaux blessés recueillis «D une centaine d accueils annuels, nous sommes passés aujourd hui à environ. Les animaux sont recueillis et acheminés par des bénévoles que nous avons formés. Ils identifient l espèce, le type de blessure et sa gravité, donnent les premiers soins et nous font parvenir l animal.» Le diagnostic final est réalisé au centre, où un vétérinaire est appelé si une chirurgie est nécessaire. Après les soins, débute la convalescence, en espace confiné pour réduire le stress qui est cause d aggravation des blessures, puis la rééducation et la reprise de distance vis-à-vis des soigneurs, nécessaire pour un Une autre vocation du centre est la sensibilisation du public : des animations, des campagnes et des journées portes ouvertes sont maintenant organisées lors desquelles les visiteurs découvrent le centre par petits groupes. Il propose aussi une journée de formation pour devenir correspondant où on peut apprendre les rudiments des premiers soins animaliers, en théorie et en pratique. La campagne «busard cendré 2009» permet à toute personne intéressée par la protection des rapaces de participer à des opérations de surveillance et de protection : observation des parades nuptiales, des passages de proies, localisation des nids, surveillance de l envol des jeunes, participation aux sauvetages des nids, durant les mois de mai, juin, juillet Outre le soutien de plusieurs collectivités, le centre vit de la générosité de ses 500 adhérents, qui représente 20 % de son budget. Or en 2008, «la crise» a touché également Athenas : «ce qui veut dire moins de médicaments, moins de nourriture Nous lançons donc un appel à la générosité du public!» Contact : Le centre Athenas est ouvert de 8h30 à 12h et de 14h à 18h. 366 chemin de Montceau l Etoile. Tél. : > Capture d un lynx blessé

10 LA PAROLE AUX ASSOCIATIONS LA PAROLE AUX ASSOCIATIONS «Il y a en réalité beaucoup plus que des légumes qui s échangent», interview de Jean-Guy Henckel Quentin a interviewé JeanGuy Henckel, fondateur du réseau des jardins de Cocagne, à l occasion de la sortie du livre Dans un pays de Cocagne, paru aux éditions Rue de l échiquier. Qu est-ce qu un jardin de Cocagne type? Le jardin type est une exploitation maraîchère d environ 4 hectares qui fonctionne en agriculture biologique et qui fait travailler environ 25 personnes en insertion, que nous préférons appeler «jardiniers», présentes en moyenne durant un an. S y ajoutent un dirigeant, un ou deux encadrants techniques professionnels du maraîchage, un travailleur social et une petite équipe administrative. Environ 200 familles d adhérents consommateurs prennent l engagement à l année de payer pour un panier de légumes qui leur sera livré une fois par semaine. Quelle a été la genèse du premier jardin de Cocagne qui fut créé à Chalezeule près de Besançon? Au début des années 1990, l association Julienne Javel de Chalezeule a décidé de créer une activité d insertion associée au métier de l agriculture car on avait constaté que de plus en plus d agriculteurs se trouvaient en difficultés. Quand le jardin a démarré, nous nous sommes aperçus qu il y avait autant de personnes urbaines en difficulté intéressées. Le travail de la terre est un magnifique reconstituant physique et psychologique. Pour des gens déracinés, reprendre quelques racines et quelques forces dans un jardin procure beaucoup de bien. de manière conjointe une démarche économique, sociale et environnementale. Il existe une sorte de convergence d intérêts dans les jardins. Les gens en difficulté retrouvent pied pour essayer de reconstruire un projet d avenir. L adhérent consommateur est très content car sa famille peut consommer des légumes biologiques. Le maire du village de Chalezeule était satisfait que sa commune retrouve une activité agricole. Le jardin opère une sorte de réconciliation entre des personnes qui généralement se fréquentent peu ou ne trouvent pas grand-chose à se dire. Il y a en réalité beaucoup plus que des légumes qui s échangent. Le contact avec des personnes en difficultés doit apporter son lot d émotions. Il faut avoir le cœur bien accroché. Ces hommes et ces femmes rencontrent d énormes problèmes, pour l illustrer dans le livre j ai raconté quelques histoires. Quand on lit qu une femme alcoolisée quasiment à la rue travaille au jardin et retrouve des forces, redevient pimpante, rigolote et reprend goût à se lever le matin, cela parle aux gens. Qu est-ce que le réseau des jardins de Cocagne en chiffres? Au printemps ouvrira le centième jardin de Cocagne. Bientôt, il en existera au moins un par région. Nous ne décidons pas depuis Besançon l installation de jardin à tel ou tel endroit. Nous nous mettons au service de porteurs de projet. En tout, personnes retrouvent une activité et derrière les adhérents consommateurs, 30 à personnes consomment des légumes bio. Quelle est la marge de liberté donnée à chaque jardin? Nous avons fixé une charte qui oblige l embauche et l accompagnement de Cette initiative a été très médiatisée Je pense qu elle touchait au cœur du développement durable. Elle avait 10 Jardin de Cocagne à Chalezeule (25), premier jardin créé en On en compte aujourd hui une centaine en France. personnes en difficulté, la pratique de l agriculture biologique et le système des adhérents consommateurs en tant que méthode commerciale principale. Nous attachons beaucoup d importance à travailler avec le secteur agricole pour ne pas être en concurrence déloyale et participer activement au développement de l agriculture biologique. Sur ces quatre principes, nous sommes intransigeants. Après, il y a une vraie liberté locale sur la taille du jardin, à faire du marché, à accueillir des enfants en jardin pédagogique L objectif strict de placer un pourcentage déterminé de personnes sur le marché de l emploi peut avoir l effet pervers de les sélectionner en amont selon des critères d efficacité. Un tiers des personnes retrouvera un emploi à la sortie et 20 % suivront des formations. Pour les autres, ce sont soit des femmes seules avec des enfants, soit des personnes trop âgées, soit des personnes devant régler des problèmes de santé, d addiction, d accès à des logements, de mobilité ou encore de surendettement. Cet échantillon montre toute l importance du travail social. Les pouvoirs publics acceptent que les jardins de Cocagne s implantent sur un territoire parce qu ils ont compris que nous pouvions nous occuper des personnes les plus perturbées. Il y a très peu de sélection à l entrée d un jardin. Nous travaillons sur la constitution de groupes cohérents, nous essayons qu ils ressemblent à la société. Il y a donc des hommes et des femmes, des jeunes et des moins jeunes et toutes sortes de problématiques. Quand nous mélangeons, le fonctionnement est correct. Ecoutez l interview dans son intégralité, réalisée par FCNE pour l émission Ecoattitude sur Radio Bip (www.radiobip.fr), sur

11 CARTE BLANCHE CARTE BLANCHE Rencontre avec... «l homme au zéro déchet» Marc Vincent est un objecteur de croissance, un vrai. Vivant sobrement depuis toujours, à Liesle en vallée de la Loue dans le Doubs, il se déplace à vélo ou en transports en commun, ne possède ni télévision ni ordinateur ni réfrigérateur. Il consomme annuellement 100 Kw d électricité, 10 m3 d eau, 3 stères de bois et met un point d honneur, par conviction, à produire le moins possible de déchets. «Je ne veux pas participer à l incurie générale, dit-il, je considère que c est un devoir de ne pas polluer ni gaspiller quoi que ce soit». Les déchets d origine végétale sont compostés, le carton et le papier brûlés dans le fourneau, «mais uniquement pour l allumage du poêle», les métaux donnés aux récupérateurs professionnels et «les emballages et plastiques laissés ou redonnés aux magasins où je m approvisionne». N utilisant donc pas les services de collecte des ordures ménagères, Marc Vincent demande à la mairie de Liesle d être exonéré de la redevance, ce qu elle lui accorde au vu de ses arguments par délibération du conseil municipal le 15 décembre Mais, transfert de compétences oblige, c est la communauté de communes du pays de Quingey à qui revient la charge de la collecte des déchets et là, un long combat commence. Elle refuse en effet sa demande d exonération en écrivant «encore faudrait-il que vous apportiez la preuve du non recours au service public des déchets.» Ce qu il tente de faire, en produisant diverses attestations, des textes de loi et jurisprudences estimant que la redevance ne peut être exigée que des usagers effectifs du service. Mais la communauté de communes reste inflexible, même après l intervention du médiateur de la république et l avis du préfet, et indique même : «tous les citoyens paient l impôt pour entretenir les prisons, même s ils n y vont pas»! C est finalement le tribunal de grande instance de Besançon qui devra trancher, les autres juridictions s étant déclarées incompétentes. Malgré l intervention d un huissier, compte bancaire bloqué, Marc Vincent Marc Vincent, dans sa maison, en n abandonne pas sa lutte, agréable compagnie avec ses amies les qui est philosophique et hirondelles... non pas dictée par une logique financière : «contrôler ma production de déchets est une préoccupation permanente et je renierais mes principes en acceptant de payer avec, à la longue, le risque de se laisser aller à remplir des poubelles qui seront toujours trop petites. C est une affaire d éthique». Martine Landry Le saviez-vous? La chronique historique de Lucie : Parlons chiffon! La consommation croissante de papier génère de nombreuses pollutions depuis l époque industrielle où la cellulose du bois a remplacé les fibres des vieux chiffons. Jusque-là, les techniques de production restaient artisanales et le recyclage d usage : d abord les parchemins en cuir au Moyen Age puis les feuilles de papier, résultat de plusieurs opérations menées à partir du vieux linge de corps usagés en lin et en chanvre. Le besoin de papier toujours croissant de l administration laïque et ecclésiastique ainsi que l invention de l imprimerie vers 1440 ont permis un essor. Il se fait sentir en Franche-Comté dès le milieu du XVe siècle notamment dans la vallée du Cusancin. La première papeterie de Franche-Comté a été fondée en 1390, à Besançon, dans le quartier de Tarragnoz, à l initiative des chanoines du Chapitre. A la Révolution Française on en comptait 32. Des marchands spécialisés, les pattiers ou chiffonniers, ramassaient et débarrassaient les maisons de leurs vieilles guenilles et vendaient le tout aux papetiers, installés au bord des rivières, dans des moulins. L eau, en tant qu élément de fabrication, devait être pure ; elle apportait aussi la force hydraulique Le savant Réaumur est l invente ur de notre papier-bois, le quatrième support de l écriture. Il en aurait eut l idé e en observant des frelons triturant le bois de sa fenêtre pour fabriquer le papier de leur nid. L idée était née : faire du pap ier avec du bois broyé comme font les frelons. C était vers Il fallut attendre plus d un siècle pour voir se dévelop per la production industrielle du papier-b ois. permettant à la roue et aux pilons de brasser, laver et broyer. Au préalable, des femmes faisaient le tri puis lacéraient les chiffons en petits morceaux : la papeterie construite aux Graviers à Montbéliard exigeait, en 1588, 18 kilos de chiffons par semaine. Au final, après avoir été transformées en bouillie dans l eau, les fibres libérées étaient levées dans un tamis, séchées, placées dans un bain de colle puis polies. Pendant la Révolution, la pénurie de papier-chiffon obligea les pouvoirs publics à recycler le papier écrit. Cette tentative de recyclage du papier-chiffon fut prise de court par la nouvelle technologie du papier-bois, qui sera lui aussi recyclé suite à un accord en Lucie Grandemange Source : Bibliothèque d Etude et de Conservation de Besançon. 11

12 AGENDA AGENDA Les rendez-vous nature > dimanche 24 mai : journée spéciale TERRE VIVANTE 1, 2, 3 Nature! Venez passer un après-midi enrichissant autour de la thématique «Terre minérale, vivante, et énergétique». Au programme : café-sciences autour d une discussion sur l hypothèse Gaïa, atelier de créations artistiques et poterie, atelier de construction de murs en torchis, présentation de la géobiologie, animations sur le jardinage biologique, animations pour les enfants, etc. (entrée à tarif préférentiel). A Nancray (25) au Musée de plein air des maisons comtoises. Dans le cadre de «1, 2, 3 Nature!» proposé par la communauté d agglomération du Pays de Montbéliard, Franche-Comté nature environnement organise : > samedi 25 avril à 14 heures : les animaux des villes A Montbéliard (25) > dimanche 10 mai à 14 heures : A la maraude! A Grand-Charmont, Parc des Jonchets (25) Jardiner au naturel > dimanche 31 mai à 14 heures : A quatre pattes! Venez rencontrer les étranges petites bêtes du sol. Loupes, pinceaux, petites boîtes et documents vous aideront à observer et à déterminer tout un monde à portée de pieds et qui vit en partie sous terre. A Besançon dans le bois de la Chaille (25). Franche-Comté nature environnement participe aux ateliers de la maison de Leroy Merlin Besançon pour sensibiliser les consommateurs. > samedi 23 mai à 14 heures : Les auxiliaires du jardinier > samedi 27 juin en début de soirée : Dîner chez les Pierrafeu Comment allumer un feu sans allumette ni briquet? Expérimentez lors de cette animation le percussion du silex sur de la marcassite. Vous pourrez alors déguster viandes et légumes cuits à l ancienne sur des pierres plates tout en évoquant l histoire de ces roches en Franche-Comté. A Besançon à la Grange Huguenet (25). > samedi 30 mai à 14 heures : Trucs & astuces : les outils du jardinage sans pesticide F Rendez-vous aux jardins ranche-comté nature environnement participe aux «Rendez-vous aux jardins» organisés par le Conseil général de Haute-Saône. > dimanche 7 juin après-midi : Les rendez-vous nature de la maison de l environnement sont organisés grâce au soutien de la Région Franche-Comté. Pour en savoir plus sur toutes ces animations, contactez Franche-Comté nature environnement au ou Musique Verte Au château de Champlitte (70) C. Nardin Nous avons besoin de votre soutien Pour agir, Franche-Comté nature environnement a besoin de fonds. Les aides publiques sont en voie de disparition, les associations des espèces très menacées! Pour soutenir l action de FCNE en faveur de l environnement, je fais un don de : autre montant : ABONNEMENT EMPREINTES Aidez-nous à continuer notre combat pour un environnement sain et une nature préservée. Je recevrai 4 numéros d Empreintes, un livret sur la récupération des eaux pluviales et un reçu fiscal (votre don est déductible de vos impôts à 66 %, un don de 75 euros ne coûte en réalité que 26 euros). Je m abonne à Empreintes pour un an (4 numéros) à partir du n 14 (printemps 2009) à partir du n 15 (été 2009) Je joins un chèque de 10 euros à l ordre de Franche-Comté nature environnement, maison de l environnement 7 rue voirin Besançon Mes coordonnées : Mme M. Nom : Prénom : Adresse : Ville : Code postal :

Créer votre Refuge LPO, c est faire partie d un réseau et partager et enrichir ses expériences, ses connaissances et son savoir-faire.

Créer votre Refuge LPO, c est faire partie d un réseau et partager et enrichir ses expériences, ses connaissances et son savoir-faire. Dans un parc, un jardin, à votre porte, que ce soit à la ville ou à la campagne, la nature peut se révéler extraordinairement riche et variée Malheureusement, de nombreuses espèces autrefois communes sont

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE CONTACT PRESSE. Rue de la libération - 59242 GENECH ac.martin@institutdegenech.fr 03.20.84.57.08

COMMUNIQUE DE PRESSE CONTACT PRESSE. Rue de la libération - 59242 GENECH ac.martin@institutdegenech.fr 03.20.84.57.08 DOSSIER DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE L Institut de GENECH a pour vocation la responsabilité vis-à-vis de la nature et de l environnement. Le but? Faire de ses apprenants, des hommes et des femmes respectueux

Plus en détail

PREAMBULE CPIE Pays gersois propose Apprendre à mieux respecter notre milieu de vie.

PREAMBULE CPIE Pays gersois propose Apprendre à mieux respecter notre milieu de vie. PREAMBULE Le CPIE Pays gersois propose aux classes de primaire un projet pédagogique en 3 phases. L objectif général est : Apprendre à mieux respecter notre milieu de vie. A l intérieur de chaque phase,

Plus en détail

Éducation civique et Éducation pour un Développement Durable à l école primaire

Éducation civique et Éducation pour un Développement Durable à l école primaire Éducation civique et Éducation pour un Développement Durable à l école primaire Istanbul mars 2008 Evelyne Touchard Conseillère pédagogique Inspection académique de l Isère Objectifs de la formation Connaître

Plus en détail

Coordination Régionale LPO Pays de la Loire

Coordination Régionale LPO Pays de la Loire Coordination Régionale LPO Pays de la Loire COMITE 21 27 Avril 2010 Campagne «Tous agissons pour la nature!» Une campagne d actions concrètes pour la protection de la nature ordinaire, la nature de proximité

Plus en détail

C.P.I.E de Gâtine Poitevine à Coutières Tel : 05 49 69 01 44

C.P.I.E de Gâtine Poitevine à Coutières Tel : 05 49 69 01 44 LES ATELIERS Lecture de paysage Le paysage, un livre ouvert sur les spécificités d une région Observer un paysage et les éléments qui le composent Réaliser un croquis de paysage Identifier les activités

Plus en détail

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale,

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale, Objectifs Association des convivialité, réunir les habitants autour du jardinage action sociale, création de jardins familiaux action environnementale, promouvoir un jardinage respectueux de l environnement

Plus en détail

En continuité avec ses actions en faveur du développement durable, Caen la mer met en oeuvre une campagne de sensibilisation du public.

En continuité avec ses actions en faveur du développement durable, Caen la mer met en oeuvre une campagne de sensibilisation du public. 30/03/2007 Semaine du développement durable 2007 Préservation de la biodiversité et participation au programme Papillons & Jardin Signature d un partenariat avec Noé Conservation Dossier de presse Dans

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

ÉDITO. Méthodologie. Chères Clermontoises, Chers Clermontois,

ÉDITO. Méthodologie. Chères Clermontoises, Chers Clermontois, ÉDITO Chères Clermontoises, Chers Clermontois, La municipalité de Clermont a fait le choix d accorder une place importante à la préservation de l environnement et du cadre de vie des Clermontois en maintenant

Plus en détail

Agriculture traditionnelle et développement durable

Agriculture traditionnelle et développement durable Agriculture traditionnelle et développement durable La problématique générale : quels sont les enjeux de l agriculture traditionnelle aujourd hui? Montrer que l agriculture traditionnelle dans le monde

Plus en détail

Dossier de Presse. Contact Presse >> Régis Delcourt. Phoques en baie de Somme. Auteur du livre «Phoques en baie de Somme»

Dossier de Presse. Contact Presse >> Régis Delcourt. Phoques en baie de Somme. Auteur du livre «Phoques en baie de Somme» PARUTION Juin 2014 du livre : Phoques en baie de Somme Régis Delcourt Dossier de Presse Contact Presse >> Régis Delcourt Auteur du livre «Phoques en baie de Somme» delcourt.regis@orange.fr Tel. 06 77 64

Plus en détail

Vue de l espace, la terre ressemble à une sphère bleue car elle est presque totalement recouverte d eau : on l appelle donc «la planète bleue».

Vue de l espace, la terre ressemble à une sphère bleue car elle est presque totalement recouverte d eau : on l appelle donc «la planète bleue». 1 L Eau Vue de l espace, la terre ressemble à une sphère bleue car elle est presque totalement recouverte d eau : on l appelle donc «la planète bleue». Parmi toute cette eau, seule une petite partie n

Plus en détail

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse Auribeau-sur-Siagne Grasse Mouans-Sartoux Pégomas La Roquette-sur-Siagne Préambule... Le besoin de retrouver ses racines, une alimentation plus sûre,

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

Bien plus qu un zoo!

Bien plus qu un zoo! Page 1 Bien plus qu un zoo! Espaces uniques de rencontre et d observation d espèces devenues rares, les parcs zoologiques se doivent de faire découvrir et comprendre au public le monde animal. Notre équipe

Plus en détail

verger biodiversité arbre & forêt eau animations scolaires maternelle 3 secondaire

verger biodiversité arbre & forêt eau animations scolaires maternelle 3 secondaire verger biodiversité eau arbre & forêt animations scolaires maternelle 3 secondaire Le CRIE vous propose ses animations en projet ainsi que toute une série d activités d 1 journée ou d 1/2 journée Découvrez-les

Plus en détail

Exposition. La châtaigne dans tous ses états. exposition ludique et pédagogique

Exposition. La châtaigne dans tous ses états. exposition ludique et pédagogique Exposition La châtaigne dans tous ses états exposition ludique et pédagogique 1 2 Fiche descriptive des panneaux A0 Panneau 1 : La botanique, le châtaignier et son fruit Son tronc imposant en a souvent

Plus en détail

SAVOIR ET APPRENDRE LA SOCIÉTÉ À 2000 W «L ÉNERGIE» LES ÉNERGIES FOSSILES: UN HÉRITAGE DÉVALISÉ. www.forum1203.ch

SAVOIR ET APPRENDRE LA SOCIÉTÉ À 2000 W «L ÉNERGIE» LES ÉNERGIES FOSSILES: UN HÉRITAGE DÉVALISÉ. www.forum1203.ch LA SOCIÉTÉ À 2000 W LES ÉNERGIES FOSSILES: UN HÉRITAGE DÉVALISÉ «L ÉNERGIE» Réalisé grâce au soutien de l État de Genève, Département du territoire LA SOCIÉTÉ À 2000 W LE TEMPS DU RENOUVELABLE EST ENTRE

Plus en détail

email : philippe.pointereau@solagro.asso.fr

email : philippe.pointereau@solagro.asso.fr Les poiriers de haute tige dans les Alpes et les Pyrénées françaises Evolution, situation et initiatives Possibilités et idées de financement par l UE P. POINTEREAU 1 1 SOLAGRO, 75 voie du TOEC, 31076Toulouse,

Plus en détail

Séminaire au centre Tadjabone LES ENERGIES RENOUVELABLES

Séminaire au centre Tadjabone LES ENERGIES RENOUVELABLES PRESENTATION Séminaire au centre Tadjabone LES ENERGIES RENOUVELABLES Organisé avec France Volontaires 24/05/2014 1 ORGANISATION DE LA JOURNEE 10H30 // 11H00 // 11H30 // Accueil et arrivée des participants

Plus en détail

ASSOCIATION COCHERIOT SOLIDARITE NATURE CREATIONS

ASSOCIATION COCHERIOT SOLIDARITE NATURE CREATIONS ASSOCIATION COCHERIOT SOLIDARITE NATURE CREATIONS UN PROJET DE CŒUR QUI A BESOIN DE VOUS! Association créée le 17 mars 2015 n 993 JO Nièvre SIREN = 811 134 162 / SIRET = 811 134 162 00015 Le démarrage

Plus en détail

Compte rendu de la première réunion de travail - 9 octobre 2012 -

Compte rendu de la première réunion de travail - 9 octobre 2012 - Compte rendu de la première réunion de travail - 9 octobre 2012 - ATELIER 3 : Préserver la Biodiversité et les ressources naturelles L atelier se déroule à la Ludothèque Bernard Tronchet Biodiversité,

Plus en détail

Réforme de la Politique agricole commune. www.verts-ale.eu J A M A I S

Réforme de la Politique agricole commune. www.verts-ale.eu J A M A I S Réforme de la Politique agricole commune M A I N T E N A N T www.verts-ale.eu ou J A M A I S LES VERTS au Parlement européen appellent à: UNE PAC PLUS JUSTE 20% des exploitations agricoles accaparent 80%

Plus en détail

10 GESTES SIMPLES POUR ALLÉGER NOS POUBELLES

10 GESTES SIMPLES POUR ALLÉGER NOS POUBELLES 10 GESTES SIMPLES POUR ALLÉGER NOS POUBELLES www.pas-si-bete.fr A5_8PAGES_GESTES.indd 1 07/10/2014 15:11 RÉDUIRE NOS DÉCHETS, POURQUOI? Il y a 40 ans, nos parents produisaient deux fois moins de déchets

Plus en détail

www.journeesnature.midipyrenees.fr

www.journeesnature.midipyrenees.fr Initiatrice des Assises nationales du développement durable, la Région Midi-Pyrénées poursuit son engagement concret pour la sauvegarde de l environnement avec l organisation les 3 et 4 juin 2006 des premières

Plus en détail

Ville éco-responsable

Ville éco-responsable E 2 FAVORISER UN DEVELOPPEMENT RESPONSABLE La Ville souhaite, par son exemplarité, encourager la mise en place d un développement plus durable sur son territoire. Déjà investie sur plusieurs problématiques

Plus en détail

Réaliser des économies d énergie chez nous afin de financer des projets pour améliorer les conditions de vie de populations défavorisées

Réaliser des économies d énergie chez nous afin de financer des projets pour améliorer les conditions de vie de populations défavorisées Réaliser des économies d énergie chez nous afin de financer des projets pour améliorer les conditions de vie de populations défavorisées Ecole En Sauvy, Ville de Lancy Suisse Carte du monde à l échelle

Plus en détail

N abandonnons pas notre héritage commun.

N abandonnons pas notre héritage commun. N abandonnons pas notre héritage commun. Chaque semaine, 200 fermes disparaissent en France. Disparition des surfaces agricoles, spéculation foncière : nous pouvons agir. Grâce à vous, Terre de liens acquiert

Plus en détail

LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique?

LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique? LES PLASTIQUES EN DEBAT 3 ODP3 LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique? 1 Les premières matières plastiques ont fait leur apparition autour de 1860. A l époque les premières

Plus en détail

FICHE ACTION n 03. Restoria

FICHE ACTION n 03. Restoria FICHE ACTION n 03 Restoria ACTION GLOBALE Mise en place d une offre de restauration collective ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Intégration du handicap, charte de la diversité, formation au développement

Plus en détail

Animations NATURE. Scolaires et para-scolaires

Animations NATURE. Scolaires et para-scolaires Animations NATURE Scolaires et para-scolaires La LPO de la Sarthe... est une association de type loi 1901 reconnue d intérêt général ayant pour but d agir pour l oiseau, la faune sauvage, la nature et

Plus en détail

Un grand évènement citoyen pour le climat

Un grand évènement citoyen pour le climat Kit d accueil Bénévoles Le Village des Alternatives Un grand évènement citoyen pour le climat 26 et 27 sept. 2015, place de la République à Paris alternatiba.eu/paris La dynamique Alternatiba Le 6 octobre

Plus en détail

Nature Environnement Patrimoine. Développement durable en Aveyron

Nature Environnement Patrimoine. Développement durable en Aveyron Nature Environnement Patrimoine Développement durable en Aveyron De la Grande Section Au Primaire Animations pédagogiques en milieu scolaire Construisez un projet pédagogique pour la nature, l environnement

Plus en détail

LIVRET JEU POUR TOUTE LA FAMILLE. Livret de découverte de l exposition pour les enfants à partir de 8 ans

LIVRET JEU POUR TOUTE LA FAMILLE. Livret de découverte de l exposition pour les enfants à partir de 8 ans LE DÉVELOPPEMENT DURABLE... ET VOUS? LIVRET JEU POUR TOUTE LA FAMILLE Livret de découverte de l exposition pour les enfants à partir de 8 ans Ce livret a été créé pour te faire découvrir l exposition :

Plus en détail

AGIR Programme d éducation au Développement Durable

AGIR Programme d éducation au Développement Durable Apprendre pour AGIR Programme d éducation au Développement Durable NOUVEAUTÉS Les risques majeurs RENTRÉE 2014-2015 Déchets et compost fusionnent Un nouveau livret sur l air Ouverture aux GS - CP - CE1

Plus en détail

Projet de construction d un éco-bâtiment :

Projet de construction d un éco-bâtiment : dossier_mise en page 1 04/06/2012 16:00 Page 1 Les Potagers de Marcoussis Chantier d insertion par le maraichage biologique Projet de construction d un éco-bâtiment : Déménagement des activités au sein

Plus en détail

le recyclage, ou la deuxième vie des emballages Je trie mes emballages Recyclés, ils redeviennent des produits quotidiens

le recyclage, ou la deuxième vie des emballages Je trie mes emballages Recyclés, ils redeviennent des produits quotidiens Je trie mes emballages Recyclés, ils redeviennent des produits quotidiens 1 2 le recyclage, vie des ou la deuxième emballages Janvier 2001 SOMMAIRE Je trie, donc je suis Vraies et fausses idées sur le

Plus en détail

Le jour de la nuit : une balade instructive, poétique, étoilée et surprenante à Besançon le 12 octobre

Le jour de la nuit : une balade instructive, poétique, étoilée et surprenante à Besançon le 12 octobre Communiqué de presse Besançon, le 3 octobre 2013 Le jour de la nuit : une balade instructive, poétique, étoilée et surprenante à Besançon le 12 octobre Dans le cadre du Jour de la Nuit, la Ville de Besançon,

Plus en détail

LE COMPOSTAGE. Un jeu d enfant! Guide pratique du compostage domestique

LE COMPOSTAGE. Un jeu d enfant! Guide pratique du compostage domestique LE COMPOSTAGE Un jeu d enfant! Guide pratique du compostage domestique POURQUOI COMPOSTER? Je réduis ma poubelle 40 à 70 kg de déchets en moins par habitant chaque année. Ma poubelle est 30% plus petite.

Plus en détail

Derrière cette fontaine, il y a un engagement pour le climat. 1 Eau de Paris s engage pour le climat

Derrière cette fontaine, il y a un engagement pour le climat. 1 Eau de Paris s engage pour le climat Derrière cette fontaine, il y a un engagement pour le climat. 1 Eau de Paris s engage pour le climat Une entreprise engagée dans la transition écologique L eau du robinet, pour une consommation responsable

Plus en détail

Emmaüs Norges-France CONTEXTE

Emmaüs Norges-France CONTEXTE Emmaüs Norges-France Nom : Communauté Emmaüs Norges Type de structure : communauté Nombre de personnes accueillies:110 compagnons Sur Norges, 11 salariés équipe encadrement, 20 contrats aidés CUI, environ

Plus en détail

Conférence StopPauvreté / ChristNet 2009

Conférence StopPauvreté / ChristNet 2009 L amour du prochain : réfléchir, s engager. Conférence StopPauvreté / ChristNet 2009 Atelier 5 Injustice et justice dans notre consommation Exposé d Elisabeth Hardmeier, enseignante en musicologie de la

Plus en détail

Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Activité 1 - Noël et la publicité depuis 1905. aujourd hui.

Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Activité 1 - Noël et la publicité depuis 1905. aujourd hui. Est-ce que les habitudes de consommation ont beaucoup changé au Québec depuis 1905? Ce document doit être utilisé avec la ligne du temps «*La consommation au Québec au 20 e siècle» disponible dans les

Plus en détail

Trace sur ton cahier de sciences un tableau pour écrire le nom des objets en face du container correspondant (vert, bleu ou gris).

Trace sur ton cahier de sciences un tableau pour écrire le nom des objets en face du container correspondant (vert, bleu ou gris). Les matériaux Je trie les déchets JE DÉCOUVRE QU EST-CE QU UN DÉCHET? Un déchet est tout ce dont on ne se sert plus et dont on se débarrasse. Les déchets peuvent être solides ou liquides, même gazeux.

Plus en détail

Delphine Perret / Agence Patricia Lucas 2015 : 50 millions d arbres. déjà plantés!

Delphine Perret / Agence Patricia Lucas 2015 : 50 millions d arbres. déjà plantés! Delphine Perret / Agence Patricia Lucas 2015 : 50 millions d arbres déjà plantés! Objectif atteint : 50 millions d arbres plantés dans 27 pays La Fondation Yves Rocher, née il y a 25 ans d une volonté

Plus en détail

L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire!

L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire! L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire! Les Paniers Bio du Val de Loire, une filière bio et solidaire du producteur au consommateur Mars 2013 1 Présentation

Plus en détail

Sélections de livres sur le jardinage, la nature et les sports d extérieur

Sélections de livres sur le jardinage, la nature et les sports d extérieur Sélections de livres sur le jardinage, la nature et les sports d extérieur Poissons d eau douce Pour découvrir les poissons d'eau douce des rivières de France. Le Truffaut du jardin écologique Cet inventaire

Plus en détail

emballages des Le recyclage, vie ou la deuxième u Je trie mes emballages u Recyclés, ils redeviennent des produits quotidiens

emballages des Le recyclage, vie ou la deuxième u Je trie mes emballages u Recyclés, ils redeviennent des produits quotidiens Crédits photo : Photothèques Eco-Emballages, Tony Stone/Davies and Starr, Stock image, Getty images, Peugeot Document imprimé sur papier recyclé. Août 2006 Le recyclage, vie ou la deuxième des emballages

Plus en détail

«J ai une petite idée comme ça ( ) un resto qui aurait comme ambition, au départ, de distribuer deux ou trois mille couverts par jour».

«J ai une petite idée comme ça ( ) un resto qui aurait comme ambition, au départ, de distribuer deux ou trois mille couverts par jour». http://www.francetvinfo.fr/restos-du-coeur-29e-campagne-de-solidarite_467072.html Historique HISTORIQUE 1985-1986 SEPTEMBRE 1985 : COLUCHE A L ANTENNE D EUROPE 1 «J ai une petite idée comme ça ( ) un resto

Plus en détail

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée

GUIDE. éco. Pour la réduction des déchets dans vos événements. Plan de prévention des déchets. Vendée Pour la réduction dans vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles sont organisées chaque année en.

Plus en détail

Catalogue de formations - Printemps 2014

Catalogue de formations - Printemps 2014 Groupement des Agriculteurs Biologiques des Alpes de Haute Provence Catalogue de formations - Printemps 2014 9 Production de petits fruits rouges en AB. 9 Itinéraire technique du blé bio : du semis au

Plus en détail

GUIDE DU. bureau vert

GUIDE DU. bureau vert GUIDE DU bureau vert Ivanhoé Cambridge, en accord avec une de ses valeurs fondamentales, la responsabilité sociale d entreprise, a su faire l expérience au cours des dernières années de nouvelles pratiques

Plus en détail

Voici quelques exemples : qu est-ce qui différencie par exemple le renard, l écureuil de Corée, la renouée du Japon ou le cerisier tardif?

Voici quelques exemples : qu est-ce qui différencie par exemple le renard, l écureuil de Corée, la renouée du Japon ou le cerisier tardif? L 7 a diversité biologique une richesse difficile à préserver A Uccle Notre Commune fait partie des communes les plus vertes de Bruxelles. Aussi aurez-vous peut-être la chance de faire des rencontres intéressantes

Plus en détail

Le droit à se nourrir

Le droit à se nourrir Le droit à se nourrir La faim : plus absurde qu il n y paraît 2 Paradoxe n 1 Aujourd hui, 852 millions de personnes au monde - soit près d un être humain sur sept - souffrent régulièrement de la faim alors

Plus en détail

Le milieu naturel DES IDÉES POUR PASSER À L ACTION

Le milieu naturel DES IDÉES POUR PASSER À L ACTION DES IDÉES POUR PASSER À L ACTION Vous êtes un acteur du milieu scolaire et désirez organiser une activité dans le cadre du Jour de la Terre? Rien de plus facile! Les parents peuvent aussi y participer.

Plus en détail

éco GUIDE du locataire Les bons gestes pièce par pièce Les économies réalisables

éco GUIDE du locataire Les bons gestes pièce par pièce Les économies réalisables Les économies réalisables Les bons gestes pièce par pièce éco GUIDE du locataire sommaire Les économies réalisables sur le chauffage 3 sur l eau 4 sur l électricité 5 sur les déchets 6 sur la pollution

Plus en détail

JOURS VERTS du 27 avril au 7 mai 2015

JOURS VERTS du 27 avril au 7 mai 2015 10 ème édition JOURS VERTS du 27 avril au 7 mai 2015 DANS MA NATURE Communauté de Communes du Sud-Est du Pays Manceau Brette-les-Pins Challes Changé Parigné-l Évêque Saint-Mars-d Outillé Depuis 2006, la

Plus en détail

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER ÉDUCATION Côtes d Armor Collèges publics DIRECTION ÉDUCATION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER Charte de la restauration collective Préambule Dans le cadre de l article 82 de la loi du 13 août 2004, le Département

Plus en détail

L exemple de Paris De la gestion des espaces verts à la gestion de la biodiversité

L exemple de Paris De la gestion des espaces verts à la gestion de la biodiversité L exemple de Paris De la gestion des espaces verts à la gestion de la biodiversité Séminaire TEDDIF 18 décembre 2008 Biodiversité: comprendre pour agir. L approche territoriale de la biodiversité Sommaire

Plus en détail

Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements

Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements Pour LE TRI ET la réduction des déchets lors de vos événements Vers l éco-responsabilité des événements en matière de gestion des déchets Des dizaines de manifestations musicales, sportives ou culturelles

Plus en détail

Développement durable et Agenda 21 local

Développement durable et Agenda 21 local Développement durable et Agenda 21 local La notion de développement durable est apparue en 1992 lors du Sommet de la Terre de Rio de Janeiro. «Le développement durable est un développement qui répond aux

Plus en détail

Édito. Pas besoin d aller loin pour découvrir un nouveau monde! Comité Départemental de la Protection de la Nature et de l Environnement

Édito. Pas besoin d aller loin pour découvrir un nouveau monde! Comité Départemental de la Protection de la Nature et de l Environnement Enseignants du primaire Pour vos projets d écoles et vos classes découvertes, faites découvrir la biodiversité du territoire à travers des programmes riches et ludiques! Édito Agglopolys, Communauté d'agglomération

Plus en détail

bonheur pousse en haut des arbres Leur Eunice et Bernard sont heureux des récoltes de leurs 15 avocatiers.

bonheur pousse en haut des arbres Leur Eunice et Bernard sont heureux des récoltes de leurs 15 avocatiers. Leur bonheur pousse en haut des arbres La culture d avocats bio apporte un complément de revenu à beaucoup de fermiers kenyans Eunice et Bernard Mbuthia aiment leurs 15 avocatiers car ce sont grâce à eux

Plus en détail

Sujets. - Recyclage - Compostage - Empreinte écologique. Comprendra l effet bénéfique du recyclage et du compostage sur notre planète;

Sujets. - Recyclage - Compostage - Empreinte écologique. Comprendra l effet bénéfique du recyclage et du compostage sur notre planète; Fiche pédagogique La chasse aux ordures Dans le cadre des activités proposées, l élève en apprendra davantage sur le recyclage et sur le compostage, testera ses connaissances et fera une expérience sur

Plus en détail

La FNPL lance une démarche fédératrice pour soutenir le lait des «Eleveurs Laitiers de France»

La FNPL lance une démarche fédératrice pour soutenir le lait des «Eleveurs Laitiers de France» La FNPL lance une démarche fédératrice pour soutenir le lait des «Eleveurs Laitiers de France» Depuis plusieurs années, le secteur laitier subit des crises de plus en plus profondes, conséquences, notamment,

Plus en détail

KIT pédagogique d IRQUA-Normandie à destination des enfants (cycle 2, 3 et collège)

KIT pédagogique d IRQUA-Normandie à destination des enfants (cycle 2, 3 et collège) KIT pédagogique d IRQUA-Normandie à destination des enfants (cycle 2, 3 et collège) IRQUA-Normandie vous propose son kit pédagogique à destination des enfants allant du primaire au collège. Sur le marché

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. du 1 er au 15 septembre. Conférence de presse lundi 27 août 2012

DOSSIER DE PRESSE. du 1 er au 15 septembre. Conférence de presse lundi 27 août 2012 DOSSIER DE PRESSE du 1 er au 15 septembre Conférence de presse lundi 27 août 2012 CC du Pays des Herbiers 43 r du 11 Novembre 85504 LES HERBIERS Tél. 02 51 66 82 27 1 Sommaire Festi Bio Energies Samedi

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 LE TERRITOIRE 40 communes adhérentes 223 000 habitants Compétence collecte et traitement des déchets 2 LA PRÉVENTION DES DECHETS TRIER C EST BIEN, PRODUIRE

Plus en détail

chiroptères Monts du matin Sommaire n 1 Bulletin d information Andrea Iacovella Eté 2010

chiroptères Monts du matin Sommaire n 1 Bulletin d information Andrea Iacovella Eté 2010 n 1 Bulletin d information Eté 2010 Site Natura 2000 Tunnels à Bulletin d information Bulletin d information chiroptères Monts du matin Monts du matin Edito Le patrimoine naturel constitue aujourd hui

Plus en détail

Pour une fiscalité au service du développement des villes

Pour une fiscalité au service du développement des villes 1 Pour une fiscalité au service du développement des villes Force est de constater que la fiscalité actuelle en Belgique connaît un certain nombre de mécanismes qui sont défavorables au développement des

Plus en détail

Les astuces des chefs pour cuisiner plus écolo. madame.lefigaro.fr

Les astuces des chefs pour cuisiner plus écolo. madame.lefigaro.fr ..Et de saison. Chaque matin, les produits les plus frais arrive pour être travaillés desracines aux feuilles. Les astuces des chefs pour cuisiner plus écolo Par Lucile Escourrou I Le 01 juin 2015 l occasion

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROGRAMME 2014

PRÉSENTATION DU PROGRAMME 2014 PRÉSENTATION DU PROGRAMME 2014 10 ANS DE CULTURE CÉLÉBRÉ AVEC LA NATURE! Grâce à votre fidèle participation et celle de plus de 100 institutions culturelles, le programme Cultivez le Jour de la Terre célébrera

Plus en détail

GEOGRAPHIE : La France

GEOGRAPHIE : La France GEOGRAPHIE : La France [La France : ce territoire qui représente une nation et qui a ses frontières est : un ETAT 22 régions, 95 départements et 60 millions d habitants + les DOM-TOM qui ont changé de

Plus en détail

Communiqué de presse - Mars 2013. Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable

Communiqué de presse - Mars 2013. Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable Communiqué de presse - Mars 2013 Le Groupe Bonduelle se dote d un site internet entièrement dédié à sa politique de développement durable 2 «Par son métier, en lien direct avec le monde agricole, par ses

Plus en détail

Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication. Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports

Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication. Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication et Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports Grand programme de service civique dédié à la culture «Citoyens de la culture»

Plus en détail

Qu est ce qu une proposition?

Qu est ce qu une proposition? 1. J ai faim, donc je mange.. propositions 2. Il possède une villa qu'il a héritée de son père... propositions 3. Mon ami m'a dit qu'il avait été surpris quand il a appris la nouvelle... propositions 4.

Plus en détail

Les lieux et points de ventes de plantes indiqués dans le programme

Les lieux et points de ventes de plantes indiqués dans le programme Les lieux et points de ventes de plantes indiqués dans le programme Point de vente de plantes Mur végétal, de sphaignes Mur végétal, de pots Collections de grimpantes Pépinière Fruticetum Foyer des élèves

Plus en détail

Charte d Engagement Ethique et de Sélection de Projets d ELTYS scrl

Charte d Engagement Ethique et de Sélection de Projets d ELTYS scrl Charte d Engagement Ethique et de Sélection de Projets d ELTYS scrl LES OBJECTIFS D ELTYS La dimension d éthique sociétale, économique et écologique est intégrée dans la coopérative d investissement ELTYS.

Plus en détail

PROJET : LE POTAGER-JARDIN

PROJET : LE POTAGER-JARDIN PROJET : LE POTAGER-JARDIN 1- INTRODUCTION ET OBJECTIFS Le jardinage constitue une excellente initiation au travail individuel et collectif. Méthode, régularité et opiniâtreté sont en effet indispensables

Plus en détail

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme?

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme? Cap France et le label Chouette Nature Le label, une solution au développement durable du tourisme? Historique de Cap France En 1949, naît la Fédération des Maisons Familiales regroupant des structures

Plus en détail

Améliorer l organisation et la communication interne à l office de tourisme

Améliorer l organisation et la communication interne à l office de tourisme Les engagements La qualité est devenue une priorité de l'ensemble des acteurs du tourisme ainsi que de l Etat qui s engagent dans différents processus de qualité pour améliorer l'image de la France auprès

Plus en détail

compostage individuel

compostage individuel 1 Le guide du compostage individuel ENSEMBLE VALORISONS NOS DECHETS 2 Des avantages tout terrain Epluchures de légumes, marc de café, coquilles d oeufs ou fleurs fânées,..., les déchets biodégradables

Plus en détail

L pionnier dans le Bade-Wurtemberg,

L pionnier dans le Bade-Wurtemberg, RENCONTRE Rencontre avec Peter Berg LAURENT DREYFUS Peter Berg vient de publier son deuxième livre, traduit et édité par le Mouvement de l Agriculture BioDynamique. Nous avons voulu voir de quelle expérience

Plus en détail

BESANCON. et la mise en valeur de ses collines

BESANCON. et la mise en valeur de ses collines BESANCON et la mise en valeur de ses collines Atelier d cologie urbaine- Starbourg- juin 2014 LES ESPACES VERTS A BESANCON 120 000 habitants Surface de la commune: 6 505 ha Surface verte : 2 418 ha (soit

Plus en détail

FORMATION DES JURYS Rhône-Alpes / Lundi 10 février 2014

FORMATION DES JURYS Rhône-Alpes / Lundi 10 février 2014 FORMATION DES JURYS Rhône-Alpes / Lundi 10 février 2014 INTRODUCTION ACCUEIL Daniel Boulens Directeur du service des espaces verts de Lyon Membre du jury régional INTRODUCTION LE FORMATEUR Mathieu Battais

Plus en détail

Eco-Ecole maternelle les Boutours

Eco-Ecole maternelle les Boutours Eco-Ecole maternelle les Boutours Présentation Cette école maternelle de 8 classes, en paille et bois et dotée d une toiture terrasse cultivée à ouvert ses portes à la rentrée 2014 à Rosny-Sous-Bois. Elle

Plus en détail

1 0 0 % P h o t o & N a t u r e

1 0 0 % P h o t o & N a t u r e 1 0 0 % P h o t o & N a t u r e A u c œ u r d e l a r é s e r v e n a t u r e l l e d e l a b a i e d e S o m m e : Le Parc du Marquenterre o Activité de découverte o Stage d initiation o Stage de perfectionnement

Plus en détail

GESTION DU MATÉRIEL SCOLAIRE EN FIN D ANNÉE

GESTION DU MATÉRIEL SCOLAIRE EN FIN D ANNÉE GESTION DU MATÉRIEL SCOLAIRE EN FIN D ANNÉE Activité pour le 1 er, 2 e et 3 e cycle du primaire Planification de l'enseignement et de l'apprentissage Intention Domaines généraux de formation Compétences

Plus en détail

Le verre : un piège pour les oiseaux

Le verre : un piège pour les oiseaux Le verre : un piège pour les oiseaux Guide d actions contre les collisions Oiseaux et vitres : un problème d une ampleur sous-estimée Chaque année, des centaines de milliers d oiseaux meurent dans notre

Plus en détail

GRAP. dans l émergence d entreprises d économie sociale en Estrie

GRAP. dans l émergence d entreprises d économie sociale en Estrie dans l émergence d entreprises d économie sociale en Estrie Illustration de deux cas d entreprises tirés de la recherche du Groupe régional d activités partenariales en économie sociale de l Estrie (GRAP-Estrie)

Plus en détail

Mairie Esplanade Georges Marrane 94205 Ivry-sur-Seine Cedex Département du Val-de-Marne T (33) 01 49 60 25 08 F (33) 01 49 60 25 88

Mairie Esplanade Georges Marrane 94205 Ivry-sur-Seine Cedex Département du Val-de-Marne T (33) 01 49 60 25 08 F (33) 01 49 60 25 88 Mairie Esplanade Georges Marrane 94205 Ivry-sur-Seine Cedex Département du Val-de-Marne T (33) 01 49 60 25 08 F (33) 01 49 60 25 88 COMPTE-RENDU DE L ATELIER DU 11 SEPTEMBRE 2014 PROJET URBAIN LAMANT-COUTANT

Plus en détail

Des hommes et des ressources

Des hommes et des ressources Des hommes et des ressources G 6. La question des ressources alimentaires I. Etude de cas : au Brésil Quelle est la situation alimentaire au Brésil? P 282-283 A. Une grande puissance agricole 1) L agriculture

Plus en détail

PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE»

PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE» PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE» A l attention des professeurs de SVT, Physique- Chimie et Histoire Géographie. Ecocène

Plus en détail

FORMULE à la ½ journée à la Maison des Collines

FORMULE à la ½ journée à la Maison des Collines FORMULE à la ½ journée à la Maison des Collines Oiseaux de chez nous Partir en balade à l écoute des chants d oiseaux. Nous ouvrirons grand nos oreilles pour profiter de cette balade et identifier par

Plus en détail

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Chantier d Emmaus International sur le DEVELOPPEMENT DURABLE Lisbonne du 10 au 18 octobre 2008 1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le thème du développement durable a été choisi étant un vecteur

Plus en détail

Les enjeux de la deuxième vie des objets

Les enjeux de la deuxième vie des objets Les enjeux de la deuxième vie des objets En 2011, un Côte-d Orien a produit 46 kg de déchets non recyclables, apportés en déchèteries. Ce sont principalement des meubles, du mobilier de jardin, des jouets

Plus en détail

Le compost. Un petit écosystème au jardin

Le compost. Un petit écosystème au jardin Le compost Un petit écosystème au jardin En utilisant du compost au jardin, nous rendons les matières organiques produites par le jardin ou par notre alimentation, à l écosystème naturel. Ainsi l écosystème

Plus en détail

Comment devenir Gîtes Panda?

Comment devenir Gîtes Panda? Présentation du Label Gîtes Panda Comment devenir Gîtes Panda? Le label "Gîte Panda" a été créé par le WWF-France en 1993. Sa gestion générale s'effectue, au sein du WWF, dans le cadre d un programme spécifique,

Plus en détail

Les associations RPEL 59 et ADBM 59 Le jeudi 4 septembre 2014 Projet de ligne THT Avelin Gavrelle

Les associations RPEL 59 et ADBM 59 Le jeudi 4 septembre 2014 Projet de ligne THT Avelin Gavrelle Les associations RPEL 59 et ADBM 59 Le jeudi 4 septembre 2014 Projet de ligne THT Avelin Gavrelle Lettre aux agriculteurs, Bonjour Madame, Monsieur, Nous sommes plusieurs associations qui se sont investies

Plus en détail