REAMENAGEMENT DE LA MAIRIE DE LARCHANT 2 PLACE PASTEUR LARCHANT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REAMENAGEMENT DE LA MAIRIE DE LARCHANT 2 PLACE PASTEUR 77760 LARCHANT"

Transcription

1 REAMENAGEMENT DE LA MAIRIE DE LARCHANT 2 PLACE PASTEUR LARCHANT D.C.E Novembre 2011 CCTP LOT N 3 ELECTRICITE Maîtrise d'ouvrage : Architecte : COMMUNE DE LARCHANT S & V Urbanisme Architecture Marc SALOMON 4 Botzaris PARIS

2 1.1 Etendue du lot 1.2 Prescriptions dues au présent lot 1.3 Essais 1.4 Documents à fournir 1.5 Documents normatifs SOMMAIRE 1. GENERALITES 2.1 Garantie d installation 2.2 Garantie de fonctionnement 2.3 Conditions d exécution des travaux 2.4 Equilibrages des phases 2.5 Essais et mesures avant réception 2.6 Qualité des matériaux et du matériel 2.7 Echantillons 2.8 Consuel et contrôle technique 2.9 Mise en service 2.10 Contenu du prix 2.11 Réservations des trous 2. SPECIFICATIONS TECHNIQUES 3. DESCRIPTION DES TRAVAUX 3.1 Consignation, dépose et mise en décharge des équipements électriques existants 3.2 Installation provisoire 3.3 Origine de l installation 3.4 Réseaux de terre. Liaisons équipotentielles 3.5 Chemins de cables goulottes conduits 3.6 Equipement du hall de la mairie tableau 3.7 Equipement du sanaitaire public u bâtiment annexe 3.8 Distribution éclairage et autres usages rdc de la mairie 3.9 Equipements force et autres usages 3.10 Equipements d éclairage normal 3.11 Appareillage 3.12 Téléphone /Informatique 3.13 Principe d implantation de l appareillage 3.14 Système de sécurité incendie 3.15 Portier électronique 3.16 VMC simple flux Ind B Page 2

3 1-GENERALITES 1.1.Etendue du lot Le présent descriptif définit l'ensemble des travaux d ELECTRICITE et de VMC, nécessaires 1- au réaménagement du rez de chaussée de la mairie de Larchant dans le bâtiment principal 2- à l installation ultérieure d une cabine sanitaire préfabriquée dans un bâtiment annexe. Les travaux font l objet d une tranche ferme ( bâtiment principal) et d une tranche conditionnelle (bâtiment annexe) L installation de la cabine et son raccordement aux attentes sont hors marché. 1.2 Prestations dues au présent lot Consistance des travaux Le présent chapitre concerne la fourniture et la mise en oeuvre des installations électrique et de la VMC du sanitaire intérieur les locaux de cette opération : * Etudes et plans d exécution * Raccordement sur réseau de distribution existant * Raccordement sur tableau divisionnaire de la mairie. * Distribution * Réseau de terre et liaisons équipotentielles, chemin de câble * Equipement des locaux (lumière et prises de courant). * Equipement éclairage de sécurité *Equipement alarme incendie de sécurité *Equipement et réseaux VMC pour sanitaire intérieur *Réseaux pour VMC bâtiment annexe * Equipement Télécom * Essais * Frais Consuel La proposition de l'entrepreneur devra obligatoirement comprendre le transport de toutes les fournitures et la main d'oeuvre nécessaires au parfait achèvement des installations du présent lot. Les installations devront être conformes aux prescriptions stipulées dans le présent document. Les matériaux et matériels mis en oeuvre devront être neufs de première qualité et conformes aux NF.UTE En outre, la proposition comprendra toutes les prestations complémentaires nécessaires à la mise en route, aux essais de fonctionnement et à la réfection éventuelle des ouvrages défectueux, l'enlèvement des matériels et matériaux déposés, des gravois et tous nettoyages découlant de son lot. Dans la description qui suit, le Maître d'oeuvre s'est efforcé de renseigner les Entrepreneurs sur la nature des ouvrages, leur consistance, mais ces descriptions n'ont pas un caractère limitatif. Les entrepreneurs reconnaîtront s'être rendus sur place et avoir fait toutes constatations, demandé tous renseignements complémentaires et pris toutes mesures utiles au cas où les pièces du dossier leur sembleraient insuffisantes. Il ne pourra être accordé aucun supplément pour les modifications de détails nécessités par les exigences de la construction. 1.3 Essais Il est rappelé l'obligation pour les constructeurs de procéder pendant la période d'exécution des travaux aux vérifications techniques qui leur incombent aux termes de la loi du 4 janvier 1978, essais Ind B Page 3

4 définis dans les documents techniques N 1 et N 2 de COPREC, ainsi que la fourniture des procès verbaux qui y sont mentionnés. En particulier, les entreprises devront dans leur offre, définir leur programme de contrôle interne en précisant les dispositions prévues sur chantier pour en assurer le respect. En ce qui concerne les installations techniques, les entreprises devront effectuer à leur charge, préalablement à la réception, essais et vérifications de fonctionnement mentionnés dans le document: COPREC N 1, dans la mesure ou ils s'appliquent aux installations concernées (Moniteur du Bâtiment et des Travaux Publics, supplément spécial N bis du 17/12/82) Les procès-verbaux devront être rédigés sous la forme définie dans le document COPREC N 2 (publié dans le Moniteur du Bâtiment et des Travaux Publics supplément spécial bis du 17/12/82) Ils seront envoyés en 2 exemplaires au Bureau de Contrôle et au Maître d'oeuvre. Conformité et Avis favorable du C.O.N.S.U.E.L NOTA Tous les frais et taxes sont à la charge du titulaire du présent lot,jusqu'à obtention d'un avis général favorable et d'une réception sans réserves. 1.4 Documents à fournir avec sa soumission L'entreprise du présent lot devra fournir au Maître d'oeuvre toutes les documentations des matériaux qu'il compte mettre en oeuvre dans le cas ou ceux-ci sont différents de ceux indiqués dans la légende annexée. Elle pourra par ailleurs proposer toutes variantes souhaitées. En cas d'informations insuffisantes sur celles-ci, le Maître d'oeuvre se réserve la possibilité de ne pas en tenir compte. Son offre sera réputée conforme à la réglementation en vigueur, et établie après avoir pris connaissance des différentes contraintes techniques applicables à ce projet en accord avec les services techniques E.D.F En début de chantier Les plans d'exécution sont réalisés par l'entreprise, elle devra fournir tous les plans et notes de calculs nécessaires à l'exécution ainsi que tous les plans de détail (préfabrication, atelier) nécessaires à la mise en oeuvre de toutes ses installations. Par ailleurs, l'entreprise du présent lot devra participer à toutes les réunions de coordination techniques et informera les autres corps d'état des réservations qui lui sont nécessaires Ces documents comprendront au minimum : * Les plans d'implantation du matériel et de la filerie. * Les schéma des armoires avec toutes les indications concernant l'équipement, les puissances et sections * Les notes de calcul En cours de chantier Le dossier des plans de détail réalisé par l'entreprise sera soumis à l'approbation du Maître d'oeuvre en ce qui concerne les prestations dues et à un contrôleur technique en ce qui concerne la sécurité et la conformité réglementaire. (Ces approbations ne dégagent pas la responsabilité de l'entreprise) En fin de chantier L'entreprise du présent lot remettra au Maître d'oeuvre un dossier complet des ouvrages exécutés conformément aux stipulation du CCAP et de l'article 40 du CCAG. Ind B Page 4

5 Ces plans,notices d'entretien et notes de calcul auront fait l'objet d'un avis favorable pour exécution de la part du Maître d'oeuvre et du bureau de contrôle. Par ailleurs il remettra le rapport CONSUEL, ce rapport conclura favorablement sur l'ensemble des installations,l'entreprise ayant levé toutes les réserves. Tous les frais occasionnés par ces essais et documents sont à la charge du titulaire du présent marché. 1.5 Documents normatifs Les travaux seront réalisés en conformité avec les règles de l'art et les Normes Françaises en vigueur le jour de la remise des prix et en particulier : Règles générales - Normalisation Code de la construction et de l habitation Article R Règles générales de construction pour l'électricité application de l'arrêté interministériel du 22 Octobre 1969 Arrêté du 22 octobre 1969 Les installations électriques doivent être conformes aux dispositions des normes NF C et NF C en vigueur au moment de la demande de permis de construire ou de la déclaration préalable à la construction. NORMES UTE C concernant les installations électriques dans les bâtiments recevant du public Normes Françaises NORMES FRANCAISES...NF C Documents techniques unifiés Installation électriques des bâtiments recevant du public Label NF USE Tous les matériaux devront porter le label USE NF USE NF ELECTRICITE ou faire l'objet d'un agrément C.S.T.B. Les certificats de conformité étant délivrés par des organismes agrées dont la liste est publiée par arrêté ministériel. L'ensemble des normes de la série C (Electricité) sont éditées par l'u.t.e 12 place des Etats Unis, Paris CEDEX Contrôle de conformité Décret N du 14 décembre 1972 C.O.N.S.U.E.L Organisme agrée pour le contrôle de conformité Sécurité incendie et classements Le présent bâtiment est classé en ERP 5éme catégorie type W Réglementation pour les réseaux de téléphone Arrêté N du 14 Juin 1969 Décret N du 12 Juin 1973 modifié en 1983 Circulaire N 19 du 31 Août 1971 D.T.U 70.1 Rubrique 5.71 (prises) Arrêté du 22 Juin 1973 modifié par l'arrêté du 3 Mai 1983 Ind B Page 5

6 2. SPECIFICATIONS TECHNIQUES 2.1 Garantie d installation L'entrepreneur garantira que son installation correspond à toutes les caractéristiques énoncées par lui dans sa proposition ainsi qu'à celles précisées par lui dans les documents d'exploitation. Il s'obligera à mettre l'installation en état, si l'exploitation révélait une non concordance susceptible de nuire à la bonne marche ou au confort des usagers. 2.2 Garantie de fonctionnement L'entreprise devra maintenir les installations en bon état de fonctionnement pendant la période comprise entre l'achèvement des travaux et la réception. De plus, elle restera garante de sa fourniture pendant deux ans à partir de la réception. Au cours de ces délais, elle remplacera à ses frais toutes les pièces qui s'avéreraient défectueuses par vice de construction, de matière, d'usure anormale ou de montage. Elle sera responsable de tous les accidents qui pourraient se produire ainsi que tous les dommages et intérêts auxquels ces accidents donneraient lieu, soit au profit du Maître de l'ouvrage, soit au profit de tiers, du fait des installations faisant l'objet de son marché. 2.3 Conditions d exécution des travaux Tous les travaux seront exécutés conformément aux Règles de l'art et suivant les meilleurs techniques en usage. L'entreprise communiquera par écrit aux divers entrepreneurs des autres corps d'état concernés par les installations électriques,les passages, trous et trémies qu'il y a lieu de ménager dans les structures, planchers, ou les maçonneries pour permettre l'installation des équipements et le passage des canalisations. Elle fournira en temps utiles les tubes, conduits ou fourreaux qui doivent terre incorporés,noyés ou encastrés dans les maçonneries. Les passages et réservations qui n'auraient pas été demandés en temps utile seront exécutés aux frais de l'entreprise du présent lot. Tous les rebouchages seront à la charge du présent lot et devront être faits avec le même matériaux que celui du plancher, mur ou cloison dans lequel ils se trouvent en respectant l'acoustique du mur, tel qu'il aurait été sans le percement. La proposition de l'entrepreneur devra tenir compte de toutes les sujétions, façon, fourniture et pose à toute hauteur ainsi que des particularités du présent projet. Aucune filerie ne sera apparente. 2.4 Equilibrage des phases Toutes dispositions seront prises pour assurer un équilibrage des phases aussi satisfaisant que possible. 2.5 Essais et mesures avant la réception Avant la réception, il sera procédé par l'entrepreneur en présence des responsables du Bureau D'études Techniques et du pilote aux essais et mesures suivants: * Mesure d'isolement des différents circuits * Mesure des chutes de tension * Vérification de l'équilibrage des phases * Mesures des résistances de terre * Continuité des circuits de terre * Contrôle des organes de protection des différents circuits L'entrepreneur fera également contrôler son installation par un organisme agrée et prendra à sa charge l'établissement des formulaires COPREC L'entreprise s'engage à mettre en oeuvre toutes les dispositions techniques et qualitatives pour l'obtention du niveau de performance lié à la cotation Qualitel. 2.6 Qualité des matériaux et du matériel La qualité des matériaux sera au moins celle des appareils prévus au présent document. En cas de litige l'entreprise sera tenue de poser les matériaux préconisés à l'annexe cité ci- avant. Ind B Page 6

7 Tous les matériaux feront l'objet d'un choix de qualité et coloris par le Maître d'oeuvre avant commande aux fournisseurs de l'entreprise. 2.7 Echantillons Dès l'ouverture du chantier, l'entreprise adjudicataire des travaux devra déposer sur le chantier une panoplie avec un modèle de chacun des appareils proposés. Ces appareils resteront sur le chantier jusqu'à la fin des travaux. 2.8 Consuel contrôle technique En fin de travaux l'entreprise devra faire vérifier l'ensemble des travaux d'électricité par un organisme agrée et obtenir de celui-ci un rapport détaillé qui sera transmis à C.O.N.S.U.E.L avec l'attestation de conformité établie par ses soins Cette vérification portera sur l'ensemble des travaux d'électricité du chantier La convocation et les honoraires de l'organisme de contrôle est à la charge de l'entrepreneur. Lors de la vérification, l'entrepreneur d'electricité devra se faire assister des responsables des autres corps d'état.dès qu'il aura obtenu le certificat de conformité du Consul, l'entrepreneur fera procéder à la mise sous tension des installations par E.D.F. La réception des installations ne pourra intervenir qu'au reçu des certificats de conformité, et après mise en service, essais et réglages des installations. L entreprise devra impérativement obtenir les certificats de conformité lors des OPR 2.9 Mise en service Lors de la mise en service, l'entreprise informera les services d'exploitation du Maître d'ouvrage et remettra tous les schémas et spécifications techniques du matériel.(notice d'entretien etc.) Contenu du prix L'entrepreneur s'engage, suivant un forfait, à une obligation de résultat, en conséquence l installation devra répondre à Règles de l'art et normes. * Spécifications particulières du présent dossier. * Obtention du certificat CONSUEL 2.11 Réservations des trous Toutes les réservations de trous, dans les ouvrages en béton armé, sont à la charge du lot Gros- Oeuvre sous réserve que l'entreprise du présent lot en fasse la demande pendant la période de préparation. L'entrepreneur offrira toutes garanties d'installation et remettra les plans d'exécution précisant les passages dans les parois intérieures,façades et planchers. 3. DESCRIPTION DES TRAVAUX D ELECTRICITE 3.1. Consignation, dépose et mise en décharge des équipements électriques existants L entreprise du présent lot devra la neutralisation et la dépose des réseaux électriques qui ne seront pas réutilisé s dont notamment Ind B Page 7

8 - la dépose des cables d alimentation dans la partie du rez de chaussée de la mairie à réaménager, les équipements terminaux (luminaires, interrupteurs, prise de courants, chemin de cable, prise informatique) existants qui ne seront pas réutilisés ; (tranche ferme) - la dépose des cables d alimentation destinés aux équipements ( luminaires, prises) et ces équipements du bâtiment annexe, local technique du futur sanitaire public (tranche conditionnelle) Les armoires électriques sont regroupées dans le hall existant de la mairie. La colonne montante plombant avec le rez de chaussée comprend des cables desservant d autres niveaux et d autres locaux que la partie du rez de chaussée objet de notre opé ration. Il appartiendra donc à l entreprise de repérer l ensemble des cables et de ne déposer que ceux desservant la partie à réaménager. L entreprise devra également, la prise en charge des bennes d évacuation ainsi la mise en décharge de l ensemble des équipements dé posés. L entreprise prendra en charge également le traitement des équipements spé cifiques comme les tubes fluorescents. 3.2 Installation provisoire L'Entreprise devra la fourniture, la pose et le raccordement des installations provisoires nécessaires à l'intervention des différents corps d état dans le bâtiment objet de l opération. Ces installations devront être conformes aux recommandations de l'o.p.p.b.t.p. et du décret du 14 novembre 1988 relatif à la protection des travailleurs. Elles seront raccordées sur l'armoire générale du chantier due, qui possédera un comptage électrique spécifique. L'installation comportera au minimum 1 coffret électrique entièrement équipés et respectant les normes en vigueur. L'Entreprise devra l'installation d'un éclairage provisoire dans les circulations horizontales (couloirs, sas éventuels et dégagements) dans l'emprise des travaux Origine de l installation Réaménagement du rdc de la mairie (tranche ferme) L alimentation en énergie électrique se fera depuis les installations existantes dans le hall existant de la mairie où sont actuellement déjà installées les armoires électriques de l école et de la mairie. Aménagement du bâtiment annexe pour installation d un sanitaire public (tranche conditionnelle) L alimentation se fera depuis les installations existantes dans le bâtiment annexe Les 2 tableaux de dérivation et les 2 comptages installés dans le placard électrique apposé en façade du bâtiment sont à déplacer à l intérieur du placard en vue de diminuer les dimensions du placard. 3.4 Réseaux de terre. Liaisons équipotentielles L entreprise titulaire du présent lot assure à sa charge,: -la création d un circuit de terre pour la salle du bâtiment principal à rdc et pour les locaux de la mairie à R+1, ainsi que pour le bâtiment annexe, création de 2 barrettes de répartition (terre des masses et terre courants faibles) Le circuit de terre sera établi équipotentiel en câble de cuivre et assurera la mise à la la terre des chemins de câbles, des tableaux électriques, des structures métalliques Un deuxième circuit de terre «terre courants faibles» relie les chassis cf. - le raccordement au circuit de terre existant -la confection des liaisons équipotentielles et leur interconnexion -la liaison de ce réseau à toutes ses propres installations -le raccordement de toutes les masses métalliques, canalisations et cadres métalliques divers au circuit de terre (tuyauterie, robinetterie, etc ) L entreprise veillera à ce que 2 masses simultanément accessibles ne soient jamais portées à des potentiels différents, conformément à la réglementation sur la protection des travailleurs. Il ne doit plus exister qu une seule masse commune à tous les équipements. Ind B Page 8

9 Il sera impératif de s assurer que les divers châssis conducteurs restent correctement équipotentiels par rapport à leur environnement. Lorsque deux armoires se trouvent côte à côte, il faudra interconnecter leurs châssis, soit par vis après décapage soit par tresse large et courte. Au moins deux contacts sont demandés, une en partie haute, une en partie basse. Le raccordement sur le réseau de terre sera prévu pour toutes les masses métalliques sans que l énumération soit exhaustive : les carcasses métalliques des appareils d éclairage la broche de terre de toutes les prises de courant les chemins de câbles et conduits métalliques les faux plafonds métalliques les tableaux basse tension Perturbations électromagnétiques : Les câbles cuivre précâblage courants faibles devront éviter les sources de perturbation électromagnétique. La contrainte générale à respecter pour le cheminement en parallèle avec d autres canalisations électriques est un éloignement minimum de 50 cm. Quand un câble sensible croise un câble perturbateur il le fera selon un angle de Chemins de câbles goulottes conduits : Le cheminement des câbles se fera dans les faux-plafonds non démontables en fourreaux rigides, en encastré sous fourreaux souples. Les liaisons se feront en apparent uniquement dans les locaux techniques. En cheminement terminal, les câbles d alimentation cheminent, suivant les cas et dans le respect des directives d intégration à la décoration données par la maîtrise d œuvre : dans les cloisons, obligatoirement sous fourreau ICT et partout ailleurs, en encastré. dans des cas très exceptionnels et soumis à approbation, la distribution partielle sous goulotte ou moulure sera tolérée. Les chemins de câbles courants faibles et courants forts seront distincts, à une distance supérieure à 30 cm. En montage encastré : Un recouvrement de béton ou enduit d au moins 2 cm doit être respecté. Les rayons de courbure et la disposition des angles doivent être suffisants pour tirer les conducteurs avec facilité entre les boîtes de jonction. Les extrémités des canalisations devront affleurer le nu des cloisons ou des plafonds. Traversés : Les traversés de cloisons, murs, dalles seront protégées par des fourreaux en plastiques rigides d un diamètre approprié, fournis et posés par l entrepreneur du présent lot. Les traversées de parois par des canalisations doivent être obturées pour ne pas diminuer le degré coupe-feu de la paroi. Les fourreaux de réservation seront mis en place par le présent lot avant le coulage des dalles ou murs ou la réalisation des cloisons sèches. Goulottes Moulures et Plinthes : Ce type de support sera obligatoirement vissé (collage interdit). Il sera prévu tous les éléments et accessoires nécessaires à une parfaite finition (agrafes, embouts, éléments d angle, etc ). Utiliser des goulottes avec un double cheminement pour séparer courants forts et courants faibles et un compartiment central de séparation, prévu pour la mise en place de l appareillage dans le cas où il n est pas possible de passer les câbles en encastrés. 3.6 Equipement du hall de la mairie existant (tranche ferme) L entrepreneur devra l installation d une armoire complémentaire,tableau électrique de protection comprenant : 1 protection 32A disjoncteur différentiel 30mA en tête d installation Les protections pour les circuits éclairage des locaux crééés à RdC Les protections pour les circuits prises de courant dito Ind B Page 9

10 La protection pour la baie informatique 1 prise bip+t modulaire pour travaux de maintenance 1 protection pour la Centrale alarme incendie 3.7 Equipement du sanitaire public du bâtiment annexe (tranche conditionnelle) Tableau électrique de protection Fourniture et pose d un tableau électrique de protection comprenant : 1 protection 32A disjoncteur différentielle 30mA en tête d installation 1 protection 16A disjoncteur WC PMR 1 protection 16A lave-mains 1 protection 10A disjoncteur lumière gaine techique 1 horloge astronomique pour bandeau lumineux 1 protection 10A disjoncteur chauffage hors gel gaine technique 1 protection 16A disjoncteur pour prise de courant 1 prise bip+t modulaire our travaux de maintenance Puissances électriques 1WC PMR (hors marché) 1500W 1 lave-mains (hors marché) 1500W 1 lumière gaine technique 100W 1 convecteur chauffage hors gel gaine technique 1000W Distribution Alimentation d un point d éclairage de la gaine technique avec interrupteur Alimentation d un convecteur de chauffage de la gaine technique 3.8 Distribution éclairage et autres usages rdc de la mairie (tranche ferme) Canalisations et appareillage: L entreprise devra la pose, la fourniture et le raccordement des luminaires. Le présent lot a à sa charge son adaptation en position et nombre suivant son étude d éclairage et suivant les contraintes d intégration, de calpinage et de décoration qu il devra faire confirmer au préalable. Les indices de protection et de tenue au feu devront être compatibles avec le lieu d implantation. Dans le cas où les organes de commande se trouvent à l extérieur du local (volontairement ou par sécurité), ils devront être équipés d un voyant de signalisation. Dans tous les cas de montage, les ballasts, transformateurs doivent être accessibles par les services d entretien au moyen de trappes, boîtiers, placards, etc et devront respecter les distances de pose imposées par les normes. L entrepreneur confirmera les dispositions qu il compte mettre en œuvre et obtenir l accord du Maître d œuvre avant exécution. Ce plan comportera pour chacun d eux les indications de repérage, ainsi que les appareils qui lui sont rattachés. Câbles: Câbles de série U1000 RO2V, de section appropriée, pour la distribution principale et pour la distribution secondaire, sur colliers ou chemins de câbles. Câbles de série U1000 RO2V ou fils de série HO7VU, de section appropriée, pour la distribution secondaire, sous fourreaux, tubes, conduits encastrés en cloison ou noyés dans les chapes. Les câbles seront identifiés. Les sections des circuits terminaux seront au minimum de : 1,5mm² pour l éclairage 2,5mm² pour les circuits prises de courant Câbles de contrôle signalisation télécommande : Les câbles utilisés pour les circuits de contrôle, de signalisation et de télécommande sont de même série que les câbles de puissance. Ils sont constitués de plusieurs conducteurs. La section ne dépasse pas 1,5mm². Mise en œuvre des câbles : Ind B Page 10

11 Avant leur mise en service tous les câbles de distribution principale doivent être contrôlés, en particulier ence qui concerne la mesure des isolements et les repérages. Traversées de parois :Les traversées sont à réaliser au moyen de fourreaux et seront obturées de telle manière qu elles ne diminuent pas le degré coupe feu des parois considérées. Les percements de cloisons et murs, ainsi que l ouverture et le rebouchage des saignées nécessaires aux encastrements des fourreaux, PC et interrupteurs sont à la charge du présent lot 3.9 Equipements force et autres usages Rdc mairie (Tranche ferme) Caisson VMC d extraction du sanitaire à rdc de la mairie :1 alimentation Mono+T 750W Câble laissé en attente de raccordement (combiné de coupure de proximité montée sur le caisson d extraction) Baie informatique : 1 alimentation 230V+N+T 1KW Centrale alarme incendie : 1 alimentation 230V+N+T 1KW Bâtiment annexe (tranche conditionnelle) Convecteur 1000W électrique blanc ou gris «basique» de marque ATLANTIC ou équivalent avec thermostat pour mise hors gel 3.10 Equipements d éclairage normal Généralités Les équipements d éclairage prévus au présent lot comprennent : -la fourniture, la pose et le raccordement de tous les appareils d éclairage, des interrupteurs, boutons poussoirs, coffrets de commande. -les quantités et l implantation du matériel sont indiquées sur les plans (ces indications ne sont que des indications de principe). Les équipements seront protégés depuis les armoires divisionnaires, et afin de limiter les effets de perturbations dus aux disjonctions et pour permettre une localisation plus aisée des défauts d isolement, les équipements seront convenablement subdivisés en plusieurs circuits, avec au minimum les principes de répartition comme définis sur les schémas de distribution. Les références des luminaires citées ci-dessous sont données à titre indicatif, l entreprise pourra donc proposer au Maître d Oeuvre et d Ouvrage, des appareils de marques différentes mais de qualité équivalente Hypothèses de calcul Facteurs de réflexion Plafond 0,7, murs 0,5, sol 0,3 Niveaux d éclairement à la mise en service Bureaux : éclairage direct 400 lux à 0,80m Accueil dégagement : éclairage direct et indirect 200 lux au sol Sanitaire : éclairage direct 200 lux au sol Uniformité Tous les appareils d éclairage à installer sur le site seront équipés de lampes. Les tubes fluorescents seront du type à haut rendement diam 26 mm. La qualité des tubes fluorescents définie par l indice de rendu des couleurs (IRC) sera la suivante : IRC > 85 pour les locaux de circulation, bureaux, etc.. Plafonnier encastré 600x600 ou 1200x600 ALTER ALTO 600 ou TRILUX très basse luminance 2x36w ou équivalent Q Localisation : accueil, secrétariat, bureau du maire, dégagement Ind B Page 11

12 Plafonnier suspendu THORN Planor ou ALTER ELITE S ou équivalent Localisation : accueil Hublot étanche polycarbonate 2x9W classe II IP55 IK08 classe C équipé de lampes fluocompactes type Chartres de chez SARLAM ou équivalent Localisation : sanitaire intérieur et local technique du sanitaire public Réglette lavabo étanche IP65 IK C OSRAM AQUALINE 1x18W ou équivalent, pour sanitaire intérieur 3.11 Appareillage Généralités L entrepreneur devra la fourniture, la pose et le raccordement de l appareillage conformément au présent descriptif et aux plans joints. La fixation de l appareillage se fera dans les boîtes d encastrement type LEGRAND ou équivalent et sera obligatoirement du type fixation à vis. Dans les parois existantes conservées, l entreprise pourra mettre en place des goulottes électriques. Rappel : Hauteur d installation à respecter selon normes. Prises de courant : Toutes les prises de courant seront du type à éclipse. Les postes de travail seront munis de détrompeurs mâles + femelles et alimentées par des circuits spécifiques pouvant être raccordés ultérieurement à des onduleurs. L implantation définitive du matériel sera définie en accord avec le Maître d Ouvrage avant le début des travaux. Les indices de protection de chaque appareil et appareillage respecteront ceux imposés par le local concerné. La pénétration dans les appareils en saillie devra être réalisée de façon à ne pas diminuer l indice de protection de ceux-ci. Hauteur d implantation : -hauteur de o,20m de l axe par rapport au sol fini dans tous les locaux -prises de courant spécifiques : suivant demande des lots concernés -appareillages intégrés en goulottes de distribution : en règle générale au-dessus des plinthes pour les bureaux et autres locaux -Interrupteurs sectionneurs, arrêt d urgence : 1,30m -Sorties de câbles : hauteur permettant de les dissimuler derrière l équipement devant être raccordé Description de l appareillage à mettre en œuvre : Nota : Avant commande de chaque appareillage, celui-ci sera obligatoirement soumis à l approbation du Maître d Ouvrage. Type LEGRAND PLEXO ou équivalent : Dans le bâtiment annexe partie technique Type LEGRAND MOSAIC 45 ou ALVAÏS de chez ARNOULD ou équivalent : -Dans les locaux intérieurs (circulations, bureaux, ) -Appareillage incorporé dans les cloisons sèches et les doublages -prises de courant 2P10/16A+T 230V raccordées au réseau BT banalisé -prises de courant 2P10/16A+T 230V sur futur réseau secouru par onduleurs équipées de détrompeurs mâle + femelles -les connecteurs RJ45 (informatique / téléphone) Les postes de travail seront composés de la façon suivante : -2 prises de courant 16 A + T -2 prises de courant 16 A + T ondulée Ind B Page 12

13 -2 prise RJ 45 CAT 6 pour l informatique Ces postes seront implantés en fonction de l implantation du mobilier suivant plans architecte. Chaque appareillage comportera également les boîtiers d isolation et les accessoires de fixation à vis. Le repérage des prises sera obligatoire et réalisé par étiquette dilophane. Chaque ensemble sera homogène. Les équipements courants faibles seront éloignés de 5 cm des courants forts Localisation : bureaux accueil Arrêts d urgence pour coupure générale des armoires de protection force & éclairage : Coffret avec indice de protection adapté au local, classe II type «bris de glace» de couleur rouge conforme au paragraphe de la NF C , avec coup de poing, de couleur rouge, à accrochage et déverrouillage par clé, équipé de la double signalisation «ouvert-fermé» relatant la position de l appareil de coupure et permettant de s assurer de son fonctionnement de marque LEGRAND ou équivalent. Ils comporteront la mention «COUPURE D URGENCE ARMOIRE» par étiquette en dilophane gravée. Localisation : hall existant de la mairie Boîte de dérivation en vide de faux plafond & locaux techniques : Boite de dérivation avec indice de protection adapté au local, type PLEXO 960 C avec couvercle à fermeture par 4 vis. Boîte de dérivation encastrée en locaux nobles : Boite de dérivation LEGRAND avec plaque de finition blanche à fixation à vis, permettant l application d une peinture, équipée de borne anti-cisaillantes, 960 C Téléphone /Informatique (tranche ferme) Généralités L'installation aura pour origine la baie existante à R+1 Le câblage sera du type polyvalent Convention BCS-2. Répartiteurs Ils sont placés à l'origine de l'installation. Les répartiteurs sont constitués sous forme de racks équipés de fermes, avec réserves de 20% où se trouvent placés :. Des modules de connexion auto-dénudants doubles avec épingles latérales de mise à la terre des drains d'écrans. Modules de raccordement :Bleu (Informatique). Modules de raccordement :Jaune (Ressources). Passe-fils. Goulottes. Porte-étiquettes L'ensemble doit permettre l'utilisation de cordon de brassage. Les cordons de brassage correspondant au nombre de point d'utilisation devront être prévus. Ces cordons seront de type cordons droits, 4 paires, long. : 2 m (120 ohms) Distribution L'ensemble de la distribution sera réalisé en câble écranté de type MNC 88 + V 120 ohms 2 x 4 paires de Catégorie 6E. Les passages se feront à l'identique de ceux des courants forts, c'est-à-dire sous fourreaux ICT de diamètre approprié. Horizontale Les postes de travail voies/données seront connectés directement aux répartiteurs de couleur désignés par des câbles Catégorie 5E visés ci-dessus. Installation de module de ressource correspondant au 1/3 de l'installation VD devra permettre le raccordement éventuel suivant le même principe de câblage de l'une ou l'autre des options choisies. Terminaux Points d accès Ind B Page 13

14 Ils seront constitués de prises RJ Ils posséderont un repère gravé, suivant leur destination. Les points d accès seront constitués de 2 RJ45 et de quatre prises de courant 3.13 Principe d implantation de l appareillage dans le rdc de la mairie (tranche ferme) Equipement accueil 6 prises de courant 16 A + T en plinthe 1 poste de travail 1 RJ 45 pour téléphone Equipement secrétariat 1 poste de travail 1 prise de courant 16 A + T en plinthe Equipement bureau du maire 1 poste de travail 1 prise de courant 16 A + T en plinthe Dégagement 1 prise de courant 16 A + T en plinthe 3.14 Système de sécurité incendie (tranche ferme) Généralités : Le bâtiment est classé suivant la déclaration du Maître d Ouvrage type W de 5 ème catégorie. L entrepreneur devra la fourniture et la mise en œuvre des équipements «alarme incendie de type IV». Les fonctions à assurer sont : - détection d un déclenchement manuel (D.M) - signalisation sonore et visuelle par zone - informations des issues de D.M - commande des sirènes d évacuation Tableau d alarme : Ce tableau d alarme sera installé dans le hall du bâtiment type LEGRAND (ou équivalent). Alimentation électrique depuis armoire de dérivation. Déclencheur manuel (D.M) : Il sera installé suivant les plans à une hauteur de 1,30m du sol fini. Il comportera une diode électroluminescente rouge signalant l état d alarme type LEGRAND (ou équivalent). Il sera de couleur rouge du type à membrane déformable et semi-encastré dans les parois (saillie 2cm). L indice de protection correspondra à celui requis avec un minimum IP44. Sirène d évacuation : L alarme sera audible en tous points de la mairie. L entreprise devra donc l installation en nombre suffisant de diffuseurs sonores. L implantation indiquée sur les plans est places à titre indicatif. Le diffuseur sonore sera installé en saillie 90dB à 2m conforme à la réglementation en vigueur NFS Il sera installé à plus de 2,50m du sol fini. Le câblage sera réalisé en câble CR1. L indice de protection correspondra à celui requis avec un minimum de IP :305. Distribution : Les canalisations seront réalisées conformément aux spécifications de la norme NFC et additifs à la norme NFS ainsi qu aux articles EL03, EL07 b, EC15 1 et EC23 1 Ind B Page 14

15 Les câbles chemineront en compartiments courants faibles pour la distribution principale apparente (autre que les alimentations 230V) et sous conduits noyés à la construction pour la distribution terminale. Les conducteurs différents à une même boucle devront emprunter le même conduit. Un conducteur ne peut pas être commun à plusieurs boucles. Les catégories de câbles à utiliser seront conformes à le NFC catégorie C2 (non propagateur de la flamme). Dans tous les cas, les chutes de tension aux bornes des appareils ne seront pas inférieures aux limites imposées par le constructeur et les sections minimales seront les suivantes : - 0,9mm² de diamètre pour les conducteurs de liaison des DM -1,5mm² pour les conducteurs d alimentation des DAS (âme cuivre) -Câble CR1 pour l alimentation des sirènes Essais et contrôle de l installation : Avant toute réception, il sera procédé aux essais et contrôle du bon fonctionnement des installations conformément aux spécifications du 13 de la NFS L ensemble du matériel est à la charge de l entrepreneur. Fourniture du dossier d identité du SSI conforme aux spécifications de la NFS Dans son offre, l entrepreneur remettra en annexe les propositions de contrat d entretien -un contrat d entretien sur 2 ans. -Un contrat sur 5 ans Installation d un complément d alarme perceptible tenant compte de la spécificité des locaux et des différents types de handicap des personnes amenées à les fréquenter isolément conformément au GN8 et à l article R123-3 du Code de la Construction et de l Habitation. Fourniture et pose de diffuseur sonore et lumineux de couleur ROUGE type NEXUS 110 classe B de la marque ESSER ou équivalent, avec alimentation secourue adaptée (17 à 60 Vcc) et batterie, puissance acoustique = 97 db (Mesuré à 2 m conformément à la norme NFS ), consommation = 42 ma, Indice de protection = IP66, et raccordement à la centrale incendie. Compris alimentation par câble R02V 3g1,5 et protection par disjoncteur différentiel 30 ma sur l armoire TGBT. Localisation : Pour les locaux à rez de chaussée y compris sanitaire accessibles aux handicapés, le hall d entrée et l accueil suivant plans -Informations des issues - L implantation et le nombre des BAES sont indiqués sur les plans mais devront être modifiés et complétés si nécessaire. - Les blocs autonomes de balisage seront placés à une hauteur de 2,30m du sol fini (bas de l appareil). - Ils seront alimentés directement en aval de la protection lumière du local dans lequel ils sont installés et en amont des commandes d éclairage, de plus les circuits alimentant un local où se trouvent placé un Bloc Autonome ne pourra desservir un local non équipé Portier électronique Neutralisation de l alimentation électrique de la gâche de la porte puis réinstallation de cette alimentation. Raccordement de la commande d ouverture de la porte d entrée située actuellement au 1 er étage à l accueil, à sa nouvelle position à l emplacement du futur accueil Dépose et réinstallation du bouton de sortie à une hauteur de 1,30m mximum 3.16 VMC simple flux Ind B Page 15

16 1- Réseau de gaine avec rejet en toiture pour cabine sanitaire publique (tranche conditionnelle) Réaliser un réseau de gaine verticale avec rejet en toiture par tuile douille plate vieillie teinte brune et lanterne diamètre 100 La VMC est incluse dans la cabine préfabriquée hors marché. 2- VMC simple flux sanitaire à rdc de la mairie (tranche ferme) Réaliser la ventilation mécanique type simple flux rez-de-chaussée de la mairie. Fourniture et mise en place de : -un caisson d extraction type CVEC 750 situé dans le faux plafond des sanitaires, -rejet en sortie sur pignon -réseaux de gaines en acier galvanisé rigide ou souple isolée suivant le cas -Bouches d extraction autoréglables type BAP dans le sanitaire Pièces ventilées :Sanitaires, accueil, secrétariat Ventilateur d extraction en caisson Moteur d extraction du type CVEC 750 de chez ALDES ou similaire situé dans le plénum des sanitaires. Le ventilateur d'extraction en caisson sera équipé d'un ventilateur centrifuge à action et d'un ensemble moteur transmission à l'intérieur du caisson. Il est en tôle d'acier galvanisé avec une protection anticorrosion, isolé par la laine de verre. Les panneaux latéraux sont amovibles, le châssis support du groupe moto ventilateur est isolé du caisson par amortisseurs. L'étanchéité au refoulement du ventilateur est faite par un joint à lèvres. Le refoulement est protégé par un grillage anti-volatile. Le grillage et le cadre sont en acier galvanisé et montés directement sur l'ouïe de refoulement. Le caisson sera protégé contre la corrosion. Pour la sélection, il faut tenir compte de la production sonore et choisir, dans toute la mesure du possible, des ventilateurs centrifuges munis de pales courbées vers l'arrière tournant à bas régime pour un rendement maximal. Il sera obligatoirement choisi des caissons avec parois de forte épaisseur et traitement acoustique interne en fibre minérale de forte densité d'au moins 20 cm d'épaisseur. Le raccordement des conduits sur les caissons d'extraction se fera par interposition de manchettes souples incombustibles (MO). Toutes précautions seront prises pour limiter le rayonnement de bruit aérien par habillage éventuel des manchettes par une tôle de forte épaisseur fixée par bride sur l'une des parties du conduit ou de l'équipement, bourrage de l'espace entre tôle et manchette (50mm) par de la laine de roche de forte densité et obturation de l'extrémité par joint d'étanchéité souple et compressible Réseaux : 1) Gaines tôles La construction des gaines devra assurer une parfaite planéité de la tôle et, dans les parties courbes ou brisées, les dessins en chaudronnerie devront être étudiés afin d'assurer une forme correspondant aux nécessités de circulation intérieure de l'air. La section des gaines sera telle que la vitesse de l'air n'excède jamais les valeurs indiquées ci-après. Les accidents de parcours (coudes, déviations, raccordements, etc.) seront étudiés avec soin, l'angle des parois avec la veine d'air ne devant pas excéder 15 si la vitesse de l'air dépasse 5 m. Les coudes brusques ou accidents similaires qui ne pourraient être évités seront équipés avec des aubes directrices. Le calcul des sections de gaines sera tel que les pertes de charge soient sensiblement constantes sur tout le parcours. Les gaines devront être étanches, les fuites ne devant pas excéder 3 % du débit des ventilateurs. Toutes précautions seront prises pour que les bruits produits dans l'un des locaux desservis ne soient pas perceptibles dans les locaux voisins 2)Gaines souples Ind B Page 16

17 L'utilisation de gaines souples sera limitée exclusivement au raccordement des appareils à des réseaux de gaine rigide. Les gaines souples devront être en matériau incombustible. Classification globale M1 pour la résistance au feu. Leur flexion est limitée, afin d'éliminer les risques de déchirure : le rayon intérieur des coudes sera au minimum égal à deux fois le diamètre de la gaine. La longueur de la gaine souple sera de 1,5 m au maximum. Les gaines souples des réseaux basses vitesse seront en tissus de verre enduit PVC avec armature en spirale acier. Les gaines souples calorifugées et isophoniques seront de même constitution avec isolant intérieur et toilage plastique intérieur continu. Assemblage des gaines souples sur les éléments rigides réalisé par emboîtement. Serrage par colliers réglables à vis. Suspension assurée par des feuillards réglables. Supports disposés tous les 1 m maximum. Ils seront suspendus à la structure en deux points de manière à éviter le balancement des gaines. Diagramme de perte de charge à soumettre au contrôleur technique. Produits proposés : FRANCE AIR COMPRI-FLEX M0 ou équivalent. FRANCE AIR PHONI-FLEX M0/M1 ou équivalent. 3)Réseaux de gaines On appelle "largeur d'une gaine" la plus grande dimension d'une section rectangulaire ou le grand diamètre d'une section ovale. Tout rapport Longueur /largeur de gaine supérieure à 3 devra être soumise à l'approbation du contrôle technique de la Maîtrise d œuvre. Les ouvrages seront classés en basse, moyenne ou haute pression, en fonction de la pression ou de la dépression effective maximale susceptible de se produire dans la partie d'ouvrage considéré. Taux maximum des fuites admissible : 3 % aux pressions et dépressions maxi. Les réseaux seront distingués en trois types : Basse pression, dite B.P. de 0 à 400 Pa Moyenne pression, dite M.P. de 400 à 1000 Pa Haute pression, dite H.P. Supérieur à 1000 Pa. Les réseaux dont la dépression maximale sera supérieure à 750 pascals feront l'objet d'études et de soins particuliers. Les tracés seront établis en respectant les principes décrits ci-après. 4) Coudes sur gaines rectangulaires ou carrées : -Le rayon intérieur sera au moins égal à la dimension de la gaine dans le plan du coude, -En cas de manque de place, on prendra un rayon intérieur égal au quart de la dimension de la gaine dans le plan du coude et au moins égal à 200 mm et le coude sera muni d'aubes directrices, -Si r est le rayon intérieur et b la dimension de la gaine dans le plan du coude, le nombre des aubages ne sera n = 1,4 b/r arrondi à l'unité supérieure, -Le rayon des aubages et le rayon extérieur du coude seront égaux à r. 5)Coudes sur gaines rondes ou ovales : -Pour des vitesses égales ou supérieures à 5 m/s : rayon moyen égal à 1,5 fois la dimension de la gaine dans le plan du coude, et construction en cinq éléments pour un coude à 90. En cas de manque de place, transformer la section en carré ou en rectangle et utiliser un coude à aubages, - Pour des vitesses inférieures à 5 m/s, rayon moyen égal à la dimension de la gaine dans le plan du coude et construction en trois éléments pour 90 si le diamètre est inférieur ou égal à 320 mm. 6)Obstacles successifs : -En cas de successions de coudes à intervalles rapprochés, ou de succession d'un coude et d'un accident d'une autre nature, utiliser de préférence des coudes à aubages avant le dernier obstacle, - En particulier, lorsque l'oui d'aspiration d'un ventilateur ne peut être raccordé sur une longueur droite de longueur suffisante, ou sur le plénum convenablement profilé ou de dimensions convenables, prévoir des aubes directrices pour redresser l'écoulement 7) Transformation de section : Ind B Page 17

18 -Les transformations à angles vifs seront établies avec un angle maximum entre deux panneaux successifs au plus égal à 11 (tangente 1/5). 8)Dérivations et jonctions : -Les vitesses en dérivations seront en principe au plus égales aux vitesses dans la gaine principale. On utilisera de préférence soit des raccordements ramenés dans le sens du courant équipés de volets type "splitter" réglage, soit des dérivations coniques standards. 9) Obstacles traversant une gaine : -Prohibés. 10) Registres d'équilibrage : -Exigés en tout point de raccordement nécessitant un équilibrage. Les gaines en tôle galvanisée sont utilisées dans la majorité des cas. L'acier utilisé sera de la norme ADXI. Les tôles utilisées devront répondre selon le cas aux normes AFNOR A.362O3, A et A Les tolérances d'épaisseur sont définies par la norme NF A Toute la boulonnerie sera en acier cadmié. L'assemblage des gaines rectangulaires comprend les opérations ou recommandations suivantes : -Assemblage soit par agrafes ou coulisseaux en acier galvanisé pour demi-périmètre égal ou inférieur à 1200 mm, soit par brides préfabriquées, en acier galvanisé, type MEZ, METU ou similaire, -L'assemblage sera toujours effectué avec enduction préalable d'un mastic d'étanchéité, -L'interposition d'un joint, mousse auto-adhésif une face entre brides, -L'étanchéité complémentaire des angles par mastic, -La boulonnerie sera en acier cadmié. Les produits ou accessoires employés seront : -A soumettre à l'agrément de la Maîtrise d œuvre, -Non inflammables, humides et M1 après mise en oeuvre. L'assemblage des gaines circulaires sera assuré : -Soit par emboîtement, avec mastic d'étanchéité et bande de recouvrement, -Soit par manchons thermorétractables RAYCHEM ou équivalent. Les produits ou accessoires employés seront : A soumettre à l'agrément du consultant. Non inflammables, humides et M1 après mise en oeuvre. Certains réseaux aérauliques peuvent être calorifugés (Se reporter au Chapitre Descriptif pour voir les réseaux à traiter sur cette affaire ainsi que le type de traitement). Dans la majorité des cas, le calorifuge sera assuré par des plaques de laine minérale de 25 mm d'épaisseur, revêtement Kraft aluminium, collées sur les faces extérieures des conduits et maintenues par des agrafes soudées sur les tôles. Des bandes adhésives traiteront les recouvrements entre plaques. Pour certains réseaux, en particulier les amenée d'air Neuf non-traité et les réseaux extérieurs, un matelas de laine minérale de 50 mm remplacera des plaques de 25 mm. Pour les réseaux extérieurs à calorifuger, il sera prévu en plus du calorifuge une finition Gaine à façonner en fibre de verre, avec voile haute vitesse, classé au feu M0. Pose par agrafage, recouvrement par bande aluminium auto-adhésive. Produit proposé : FRANCE AIR FIB-AIR PROFIL VHV M0 ou similaire 11)Clapets et volets CF A prévoir aux endroits indiqués et à la traversée de toutes les parois coupe-feu sur les gaines d'un diamètre > à125 pour reconstituer le degré nécessaire lorsque le conduit communique avec les locaux situés de part et d'autre. Equipement avec déclencheur thermique, ouverture et fermeture manuelles accessibles, contacts début et fin de courses disponibles, si spécification dans la description des ouvrages. Les faces accessibles sont équipées de grillages de protection Sauf mention contraire, l'isolement coupe-feu des locaux traversés sans bouches est assuré par le conduit lui-même ou un doublage prévu au présent lot. En ERP, les locaux à risques doivent être Ind B Page 18

19 desservis par des conduits séparés, isolés des autres conduits par clapets CF en cas de collecteurs communs. Les clapets devront pouvoir se monter en toute position et présenter un débit de fuite inférieur à 40 m3/h par mlde joint sous une pression de 500 Pascals. Chaque clapet coupe-feu sera repéré par une plaque signalétique située à proximité et parfaitement visible. 12) Terminaux : -Bouches d extraction du type BAP COLOR de marque ALDES ou équivalent -Diffuseurs carrés à noyau amovible série AF 792 aluminium de marque ALDES ou équivalent -Grille extérieure type AG 639 pour aminée d air de amrque ALDES ou similaire. Ind B Page 19

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE EXTENSION DU SIEGE ADMINISTRATIF (Modification de l existant et extension) CADRE DE BORDEREAU DE DECOMPOSITION

Plus en détail

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes

JCS DCE. Construction de 26 logements individuels & intermédiaires. JCS architectes JCS ARCHITECTES Commune de Jarville - Meurthe & Moselle Construction de 26 logements individuels & intermédiaires Rue Joseph Piroux date : 04/03/2011 format : éch : Lot 05 Plâtrerie - Isolation Maîtrise

Plus en détail

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre Communauté Rurale des Monts de Flandre Réhabilitation d une travée de bâtiment industriel en bureau D P G F Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES Maître d Ouvrage Maîtrise d Œuvre V1.1 - Avril 2011 Communauté Rurale

Plus en détail

C.C.T.P. (CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES)

C.C.T.P. (CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES) DEPARTEMENT DU GERS Maître d ouvrage : COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE LA LOMAGNE GERSOISE 60, Avenue Gambetta 32 500 FLEURANCE AMENAGEMENT DE L ECOLE DE MUSIQUE ZONE INDUSTRIELLE «LA COUTURE» 32 700 LECTOURE

Plus en détail

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Centre de recherche Saint Antoine UMR-S 893 Site de l Hôpital Saint Antoine Bâtiment Inserm Raoul KOURILSKY 6 ème étage Equipe 13 Alex DUVAL

Plus en détail

Maître d Ouvrage : Opération : D.C.E. Dossier de Consultation des Entreprises. D.P.G.F. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Maître d Ouvrage : Opération : D.C.E. Dossier de Consultation des Entreprises. D.P.G.F. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Maître d Ouvrage : COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS 574, rue Paul Claudel MORESTEL (38510) Opération : REHABILITATION D UN «BATIMENT ARTISANS D ART» MORESTEL (38510) D.C.E. Dossier de Consultation

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 3 Ventilation - Plomberie sanitaire Maître

Plus en détail

opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX SUR LA COMMUNE DE SOTTA

opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX SUR LA COMMUNE DE SOTTA opération MAISON BAGGIONI : AMENAGEMENT D UN PLATEAU DE BUREAUX maître d'ouvrage COMMUNE DE SOTTA 20100 - SOTTA architecte Nicolas GIANNI- Architecte DPLG Lieu dit Ferrulaghjola 20144 SAINTE LUCIE DE PORTO

Plus en détail

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Le présent marché a pour objet la réhabilitation électrique. Une précédente consultation inclus les travaux peintures

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE

DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE DOSSIER DCE CCTP CLOISON AMMOVIBLE LOT N 013 CLOISON AMMOVIBLE mardi 20 octobre 2009 1/6 1 GENERALITES 1 1 Prescriptions générales Les entreprises sont tenues de se reporter pour tout ce qui est liaisons

Plus en détail

TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF

TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF réaménagement des locaux de la maison de l'emploi Fred PETR architectes LOT TECH - Page n 1 / 12 LOT N 5 - TECHNIQUE - ÉLECTRICITÉ - COURANTS FAIBLES CHAUFFAGE COLLECTIF Sommaire Chapitre I - PRESCRIPTIONS

Plus en détail

CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX FORFAITAIRE DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF 05.86

CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX FORFAITAIRE DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF 05.86 COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PIERREFORT Projet d'aménagement de la Maison des Services Rue du Plomb du Cantal 15230 PIERREFORT DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF CADRE DE DECOMPOSITION 05.86 DU PRIX FORFAITAIRE

Plus en détail

Mise en sécurité d un immeuble communal Immeuble LE REPUBLIQUE

Mise en sécurité d un immeuble communal Immeuble LE REPUBLIQUE 1 PRESCRIPTIONS GENERALES L'entreprise devra fournir le détail des métrés. Ce document est un bordereau cadre et l'entreprise devra le compléter. Les quantités par rapport au CCTP et plans, nt us la seule

Plus en détail

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 :

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : 1) Section des conducteurs, calibres des protections : Nature du circuit Eclairage, volets roulants, prises commandées Section minimale des conducteurs

Plus en détail

Antenne du Conseil Général de l Aude à Limoux

Antenne du Conseil Général de l Aude à Limoux LOT n 16 ASCENSEUR SOMMAIRE CHAPITRE I - GENERALITES 1.1 DE FINITION DES OUVRAGES 1.2 LIMITE DES PRESTATIONS 1.2.1 Travaux à la charge de l entreprise 1.2.2 Travaux exclus 1.3 NORMES ET REGLEMENTS 1.4

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises

Dossier de Consultation des Entreprises CCTP LOT 09 : PLATRERIE ISOLATION Dossier de Consultation des Entreprises AVRIL 2009 MODIFICATION JUILLET 2009 09-007.PRO.CCTP.24.04.2009 Plâtrerie - Isolation - 1 / 12 9 LOT 09 PLATRERIE ISOLATION 9.1

Plus en détail

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR

C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR REHABILITATION DU BATIMENT 33 SITE DE LA GAILLARDE VILLE DE MONTPELLIER C.C.T.P./ PRO LOT N 15 APPAREIL ELEVATEUR ZAC de Tournezy 23 rue Nelson Mandela 34070 Montpellier Tél. 04.99.52.81.40 Fax. 04.99.52.81.49

Plus en détail

Isoler les gaines techniques

Isoler les gaines techniques ROCKplak - rockcalm est un complexe isolé en laine de roche mono densité rigide collé à 2 parements en plaque de plâtre 12,5 mm hydrofugé à bords amincis. ROCKCALM est un panneau de laine de roche mono

Plus en détail

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Monneren le 04 avril 2014 Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Agrandissement et réhabilitation de la mairie COLLIGNY LOT N 08 VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU PRIX

Plus en détail

CCTP 07.TVX.02 Page N 1

CCTP 07.TVX.02 Page N 1 CCTP 07.TVX.02 Page N 1 SOMMAIRE A EXPOSE GENERAL DE L OPERATION A.01 OPERATION Page : 3 A.02 INTERVENANTS Page : 3 A.03 DOCUMENTS REMIS Page : 3 B GENERALITES TOUS CORPS D ETAT B.01 OBJET DU C.C.T.P.

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

CONSTRUCTION D'UN ATELIER INDUSTRIEL POUR LA SOCIÉTÉ CMBA À SAINT PIERRE SUR DIVES (14170)

CONSTRUCTION D'UN ATELIER INDUSTRIEL POUR LA SOCIÉTÉ CMBA À SAINT PIERRE SUR DIVES (14170) Octobre 2013 Maître d'ouvrage Communauté de Communes des Trois Rivières Rue Pasteur BP10 14170 SAINT PIERRE SR DIVES CONSTRCTION D'N ATELIER INDSTRIEL POR LA SOCIÉTÉ CMBA À SAINT PIERRE SR DIVES (14170)

Plus en détail

Qu est-ce qu un raccordement?

Qu est-ce qu un raccordement? mars 2012 La prestation de raccordement : vue d ensemble pages 4/5 Votre demande de raccordement page 6 La proposition de raccordement d ERDF page 7 modalités de paiement prix du branchement Les travaux

Plus en détail

Extension et restructuration du Restaurant du CNRS. Phase DCE Page 1 PHASE PRO/DCE - DPGF RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E.

Extension et restructuration du Restaurant du CNRS. Phase DCE Page 1 PHASE PRO/DCE - DPGF RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E. Page 1 RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E. Page 2 article Désignation des ouvrages unité quantités prix unitaire HT sous total HT 1 ALIMENTATION BT - liaison BT en câble U1000 R02V ML

Plus en détail

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat B. P. 10021 14, Rue du Champ-Bossu 28402 NOGENT-le-ROTROU Cedex 02.37.52.15.28 - Fax. 02.37.52.85.50 E-mail : oph.direction@nogent-perche-habitat.fr MARCHE

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

SAINT QUENTIN - Aménagement d'une crèche Cadre de bordereau - Lot n 5 : Courants Forts et Faibles

SAINT QUENTIN - Aménagement d'une crèche Cadre de bordereau - Lot n 5 : Courants Forts et Faibles SAINT QENTIN - Aménagement d'une crèche N DESIGNATION D MATERIEL té Qté ELECTRICITE / CORANTS FORTS ET FAIBLES CORANTS FORTS NITAIRE 1 RESEA DE TERRE Prise de terre Piquet de terre en acier cuivre Barrette

Plus en détail

EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS

EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS EQUIPEMENTS DE SECURITE DANS LES BATIMENTS La réglementation : C est la loi Les supports réglementairesr Le règlement de sécurité : C est l ensemble des textes relatifs à la sécurité applicables aux Établissements

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Pouvoir adjudicateur exerçant la maîtrise d'ouvrage Ministère de l'intérieur Préfecture de Belfort Représentant du Pouvoir Adjudicateur

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE Département du Rhône (69) VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE CENTRE DE LOISIRS 1 RUE DES BLEUETS Ville

Plus en détail

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS 4.A. OBJET DES TRAVAUX Les travaux prévus au présent lot concernent tous les ouvrages de Menuiseries extérieures, intérieures et de faux plafonds,

Plus en détail

OBJET DU MARCHE METZ. GRANGE DES ANTONISTES (classé M.H.) Aménagement du hall d'entrée pour mise en service des Niveaux 2 & 3

OBJET DU MARCHE METZ. GRANGE DES ANTONISTES (classé M.H.) Aménagement du hall d'entrée pour mise en service des Niveaux 2 & 3 DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES DE LORRAINE BORDEREAU DESCRIPTIF QUANTITATIF formant D.P.G.F. LOT N 3 : ELECTRICITE - ECLAIRAGE MAITRE DE L'OUVRAGE CONTROLEUR TECHNIQUE ET COORDONNATEUR SPS

Plus en détail

MISE AUX NORMES ET ACCESSIBILITE ACCUEIL DE LA MAIRIE DE ROMAGNAT

MISE AUX NORMES ET ACCESSIBILITE ACCUEIL DE LA MAIRIE DE ROMAGNAT Clermont-Ferrand, le 17 Septembre 2012 DP/AH/3527 MISE AUX NORMES ET ACCESSIBILITE ACCUEIL DE LA MAIRIE DE ROMAGNAT LOT N 6 : ELECTRICITE D.P.G.F. Bureau d Etudes Techniques : Architecte : gretco ingénierie

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Solutions pour les locaux industriels

Cahier des Clauses Techniques Particulières Solutions pour les locaux industriels Cahier des Clauses Techniques Particulières Solutions pour les locaux industriels 1. Lot n 1 : Electricité 2 1.1 Description des ouvrages... 2 1.2 Tableau général basse tension... 3 1.3 Tableaux divisionnaires

Plus en détail

Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu

Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu Systèmes de protection incendie et éléments coupe-feu Systèmes préventifs de protection incendie dans les bâtiments à étages Le but des mesures préventives de protection incendie est d'éviter la propagation

Plus en détail

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE

CNRS. CENBG HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) PRO LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE Affaire n E2124 Page 1 CNRS HALL DE MONTAGE de GRADIGNAN (33) LOT N 5 MENUISERIES SERRURERIE A 07/2010 Emission originale BL BL INDICE DATE OBJET REDIGE VERIFIE JJ/MM/AA REVISIONS DU DOCUMENT Affaire n

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Ville de Noisy-le-Sec Direction des Finances et le la Commande Publique Service des Marchés Publics Place du Maréchal Foch 93134 NOISY-LE-SEC Cedex Tél: 01 49 42 66 00 INSTALLATION

Plus en détail

Département de l Hérault Commune de JACOU 34830

Département de l Hérault Commune de JACOU 34830 Département de l Hérault Commune de JACOU 34830 AMENAGEMENT D UNE SALLE DES MARIAGES DANS UN BATIMENT COMMUNAL EXISTANT & RENOVATION DU PARVIS Place de la Mairie 34830 JACOU - PHASE DCE - 16 Mai 2014 -

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX LYCÉE LYCÉE GÉNÉRAL TECHNOLOGIQUE G ÉNÉRAL TECHNOLOGIQUE PIERRE BROSSOLETTE 161 cours Émile Zola - 69628 VILLEURBANNE Cedex CRÉATION DE LOCAUX DE STOCKAGE ANCIEN SANITAIRES DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

Plus en détail

COMMUNEAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS BATIMENT ARTISANS D ART 38510 - MORESTEL. Cahier des Clauses Techniques et Particulières CCTP.

COMMUNEAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS BATIMENT ARTISANS D ART 38510 - MORESTEL. Cahier des Clauses Techniques et Particulières CCTP. 1 COMMUNEAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS BATIMENT ARTISANS D ART 38510 - MORESTEL Cahier des Clauses Techniques et Particulières CCTP Lot 3 MENUISERIES BOIS Février 2013 ATÉCO Economiste de la Construction

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR

MAITRES D OUVRAGE. Projet d Extension d un Accueil de Loisirs et Création d une Maison de Quartier. Rue du Cézallier - 15100 SAINT-FLOUR MAITRES D OUVRAGE COMMUNAUTE de COMMUNES du PAYS de SAINT-FLOUR Village d Entreprises - ZA du Rozier-Coren 15100 SAINT-FLOUR COMMUNE de SAINT-FLOUR Mairie 1, Place d Armes 15100 SAINT-FLOUR Projet d Extension

Plus en détail

Maître d Ouvrage. LYCEE LAKANAL 3, avenue du Président Roosevelt 92330 SCEAUX. Tél : 01.41.87.20.00 Fax : 01.41.87.20.28 LOT N 02 ELECTRICITE

Maître d Ouvrage. LYCEE LAKANAL 3, avenue du Président Roosevelt 92330 SCEAUX. Tél : 01.41.87.20.00 Fax : 01.41.87.20.28 LOT N 02 ELECTRICITE Maîtrise d Œuvre : C3C 21 rue Normande 28230 EPERNON Tél : 06.32.89.12.95 Fax : 09.58.83.45.69 E-mail : c3c.capelle@gmail.com Maître d Ouvrage LYCEE LAKANAL 3, avenue du Président Roosevelt 92330 SCEAUX

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE 1 La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

Il est nécessaire de mettre en place un système de sécurité incendie (SSI) permettant de détecter le plus rapidement possible un début de sinistre.

Il est nécessaire de mettre en place un système de sécurité incendie (SSI) permettant de détecter le plus rapidement possible un début de sinistre. PAGE : 1 Situation : Les établissements doivent être protégés contre les incendies. Suivant leur catégorie, les systèmes de sécurité incendie (SSI) à mettre en place sont plus ou moins complexes. A l issue

Plus en détail

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION sécurité incendie Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d habitation > Bâtiments d habitation > Parcs de stationnement > s - foyers Sécurité incendie dans

Plus en détail

069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE

069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE 069. TRAVAUX D'ASCENSEURS ET D'INSTALLATIONS DE LEVAGE Centre de Ressources des Technologies de l'information pour le Bâtiment 069.1. Clauses techniques générales 069.2. Clauses techniques particulières

Plus en détail

NUGELEC. NOTICE D'UTILISATION DU B.A.A.S. du type Ma - STI / MaME - STI. pages. 1 introduction 2. 2 encombrement 3 fixation

NUGELEC. NOTICE D'UTILISATION DU B.A.A.S. du type Ma - STI / MaME - STI. pages. 1 introduction 2. 2 encombrement 3 fixation NOTICE D'UTILISATION DU du type Ma - / MaME - pages 1 introduction 2 2 encombrement 3 fixation 3 installation 3 à 5 raccordement 4 fonctionnement 5 à 6 contrôle, essai 5 caractéristiques 7 techniques 6

Plus en détail

REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY

REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE ----------- BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ---------- REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY DESCRIPTIF LOT 10: ELECTRICITE MODE D'EXECUTION DES TRAVAUX

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Mairie de BRAILLANS 9 rue de la mairie 25640 BRAILLANS 03 81 57 93 30 Email : mairie.braillans@orange.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

Tableau récapitulatif des degrés de résistance au feu des clapets coupe-feu ISONE+

Tableau récapitulatif des degrés de résistance au feu des clapets coupe-feu ISONE+ La gamme ISONE Tableau récapitulatif des degrés de résistance au feu des clapets coupe-feu ISONE+ Type de clapets coupe-feu ISONE+/Ap circulaire ISONE+/Ap rectangulaire Type de clapets coupe-feu Cloison

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 Du Code des Marchés Publics CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P FOURNITURE

Plus en détail

Les registres coupe-feu

Les registres coupe-feu Les registres coupe-feu Installez avec soin Comment assurer une installation conforme Pour obtenir des exemplaires de cette publication, adressez-vous à la Direction des communications de la Régie du bâtiment

Plus en détail

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS SCI CAMOZZI MOULIOT C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS LOT N 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES LOT 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES 1 04 MENUISERIE BOIS Sommaire 04

Plus en détail

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ Monneren le 03/12/2014 Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ REAMENAGEMENT DES LOCAUX RDC ET R+4 METZ LOT N 8 CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU

Plus en détail

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS

Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS Lot n 6 - DOUBLAGES / CLOISONS SECHES / FAUX PLAFONDS 6.1 PRESCRIPTIONS TECHNIQUES PARTICULIERES 6.1.1 Généralités Les présentes prescriptions techniques particulières au lot doublages-cloisons sèches,

Plus en détail

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple

FERMACELL contre-cloisons (doublages) Parement simple Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. La cloison de doublage, aussi appelée contre-cloison ou doublage, FERMACELL est destinée à être

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS BP 112-85000 LA ROCHE SR YON Bureau d Etudes Techniques tous fluides F i l i a l e d u g r o u p e A R E A Tél. 02 51 37 48 88 - Fax 02 51 62 22 07 areaelr.bet@orange.fr / www.areaetudes.net MAITRE D OVRAGE

Plus en détail

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL 1 NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL NOM DE L ETABLISSEMENT : Atelier 1 menuiserie, Ateliers 2, 3 et 4 non connu à ce jour NATURE DE L EXPLOITATION : Ateliers

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.)

Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) SÉCURISATION DE DEUX BÂTIMENTS A USAGE SPORTIF: COSEC - CHEMIN SOUS LE FORT SALLE MARCEL RAMILLIER RUE ANDRE GELAS Marché n 14.025T LOT 2 : DISPOSITIF

Plus en détail

FERMACELL Montage cloison 1 S 31 1S 41

FERMACELL Montage cloison 1 S 31 1S 41 1 S 31 1S 41 Domaines d application La cloison simple peau FERMACELL est une cloison de type distributif, non portante. Elle trouve son domaine d'application privilégié dans les cloisonnements pour la

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES DESIGNATION Prix Option Montant total 1. COURANTS FORTS - COURANTS FAIBLES - VDI Plus value pour l'option réalisation d'un percement 2. CLIMATISATION - PLOMBERIE

Plus en détail

Aménagement d'un point Multi-services

Aménagement d'un point Multi-services 1 MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Aménagement d'un point Multi-services (marché n 10.054 T) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) LOT N 2 SERRURERIE 2 SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE... 3 1.1

Plus en détail

LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI

LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI 1/15 LOT N 12 - ELECTRICITE CFO/CFA-SSI 12.3. CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE A Généralités 1 Installations Electriques de chantier - Disjoncteur

Plus en détail

Opération : 1405035 crèche les 3 Pommes à Saïx Lot n 6 : ELECTRICITE - SECURITE

Opération : 1405035 crèche les 3 Pommes à Saïx Lot n 6 : ELECTRICITE - SECURITE 6.1 GENERALITES ELECTRICTE SECURITE 6.1.1 NORMES ET REGLEMENTS L'ensemble des installations sera réalisé conformément aux normes, règles et décrets actuellement en vigueur 6.1.2 OUVRAGES PREVUS Le présent

Plus en détail

Lot n 07 CLOISONS - DOUBLAGES - PLAFONDS SUSPENDUS PLAQUES DE PLÂTRE

Lot n 07 CLOISONS - DOUBLAGES - PLAFONDS SUSPENDUS PLAQUES DE PLÂTRE Lot n 07 CLOISONS - DOUBLAGES - PLAFONDS SUSPENDUS PLAQUES DE PLÂTRE RECONSTRUCTION DU COLLÈGE DESCARTES Page 07 - A Sommaire du Lot 07 Page 1 DESCRIPTION DES OUVRAGES 1 07.1.0 GÉNÉRALITÉS 1 07.1.1 CLOISON

Plus en détail

Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat

Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat Les évolutions de la norme NF C 15-100 dans l habitat Ce document présente les principales évolutions normatives dans les locaux d habitation. Vous y trouverez également trois schémas de principe conformes

Plus en détail

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON

I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON I. N. R. A. CENTRE VAL DE LOIRE Site d ARDON LOCAUX VESTIAIRES- SANITAIRES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES LOT N 2 : STRUCTURE MODULAIRE Le 28 août 2014 GÉNÉRALITÉS Le présent Cahier des Clauses

Plus en détail

MARNE REIMS PALAIS DU TAU

MARNE REIMS PALAIS DU TAU CENTRE DES MONUMENTS NATIONAUX DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES DE CHAMPAGNE-ARDENNE, Maître d'ouvrage délégué CONSERVATION REGIONALE DES MONUMENTS HISTORIQUES 3, FAUBOURG SAINT-ANTOINE 51

Plus en détail

LOT 02 MENUISERIES EXTERIEURES SERRURERIE

LOT 02 MENUISERIES EXTERIEURES SERRURERIE LOT 02 MENUISERIES EXTERIEURES SERRURERIE page 1 1. CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1. OBJET DE LA NOTICE La présente notice CCTP concerne la description des travaux du lot MENUISERIES EXTERIEURES

Plus en détail

SAUVEGARDE DES PERSONNES ET LUTTE CONTRE L INCENDIE DANS LES BATIMENTS D HABITATION DE LA 3ème FAMILLE INC/HAB COL 3/1986-2

SAUVEGARDE DES PERSONNES ET LUTTE CONTRE L INCENDIE DANS LES BATIMENTS D HABITATION DE LA 3ème FAMILLE INC/HAB COL 3/1986-2 1. CLASSEMENT ET GENERALITES : 1.1. Classement Sont classées dans la 3ème famille les habitations collectives dont le plancher bas du logement le plus haut est situé à 28 mètres au plus au-dessus du sol

Plus en détail

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES NOUVELLES RÈGLES SOMMAIRES POUR LE STOCKAGE DES PRODUITS PÉTROLIERS Depuis septembre 2006, suivant le décret de Juillet 2004 STOCKAGE AU REZ-DE-CHAUSSEE OU EN SOUS-SOL D'UN BATIMENT Les réservoirs et équipements

Plus en détail

Lot n 4 PLATRERIE - PLAFONDS - PEINTURES. Appel d'offre CONSTRUCTION D'UNE SALLE ANNEXE AU VESTIAIRES DE FOOT A ARINTHOD.

Lot n 4 PLATRERIE - PLAFONDS - PEINTURES. Appel d'offre CONSTRUCTION D'UNE SALLE ANNEXE AU VESTIAIRES DE FOOT A ARINTHOD. CONSTRUCTION D'UNE SALLE ANNEXE AU VESTIAIRES DE FOOT A ARINTHOD Chemin du stade 39240 ARINTHOD MAITRE D'OUVRAGE Commune d'arinthod Cour de la Mairie 39240 ARINTHOD Tél : 03 84 48 04 78 Fax : 0.3 84 48

Plus en détail

CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX FORFAITAIRE DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF 05.86

CADRE DE DECOMPOSITION DU PRIX FORFAITAIRE DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF 05.86 COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PIERREFORT Projet d'aménagement de la Maison des Services Rue du Plomb du Cantal 15230 PIERREFORT DEVIS DESCRIPTIF QUANTITATIF CADRE DE DECOMPOSITION 05.86 DU PRIX FORFAITAIRE

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE MODELE N 2 Document disponible sur http://www.auvergne.pref.gouv.fr/protection_civile/etablissements _recevant_public/sec_incendie_erp/procedure.php NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE Etablissement Recevant

Plus en détail

CONSTRUCTION D UNE CRECHE ASSOCIATIVE «LEI MINOTS»

CONSTRUCTION D UNE CRECHE ASSOCIATIVE «LEI MINOTS» CONSTRUCTION D UNE CRECHE ASSOCIATIVE «LEI MINOTS» Sur la ville d AVIGNON (84000) DOCUMENT DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (DCE) Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P LOT 09 : ELECTRICITE

Plus en détail

Réhabilitation d un bâtiment existant en maison de santé pluriprofessionnelle

Réhabilitation d un bâtiment existant en maison de santé pluriprofessionnelle VILLE DE PUSSAY Réhabilitation d un bâtiment existant en maison de santé pluriprofessionnelle Ancienne école Paul Bert Place du Carouge PUSSAY 91740- CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 05

Plus en détail

Suite à la liquidation judicaire de l'entreprise titulaire

Suite à la liquidation judicaire de l'entreprise titulaire Exa Conseil DOUBLAGE - CLOISONS SECHES - PLAFONDS lot n 07 - p.1 / 11 LOT N 07 DOUBLAGE - CLOISONS SECHES - PLAFONDS Suite à la liquidation judicaire de l'entreprise titulaire Exa Conseil DOUBLAGE - CLOISONS

Plus en détail

Raccordement d immeubles à appartements

Raccordement d immeubles à appartements Raccordement d immeubles à appartements TGC-RES-SDU-2014/09 1 Raccordement d immeubles à appartements Le raccordement d un immeuble à appartements au réseau de Proximus est un incontournable. Cette démarche

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Mairie de BRAILLANS 9 rue de la mairie 25640 BRAILLANS 03 81 57 93 30 Email : mairie.braillans@orange.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. RESTAURANT DU CNRS. Lot 10 - Electricité Courants Forts Courants Faibles

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. RESTAURANT DU CNRS. Lot 10 - Electricité Courants Forts Courants Faibles RESTAURANT DU CNRS PHASE PRO DCE Lot 10 - Electricité Courants Forts Courants Faibles 39 allée Félix NADAR - 33700 MERIGNAC - Tel : 05 57 92 32 10 - Fax : 05 56 34 02 24 - e-mail :artec.ing@wanadoo.fr

Plus en détail

COMMUNE DE POULLAOUEN

COMMUNE DE POULLAOUEN MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX BORDEREAU DES PRIX Maître de l'ouvrage COMMUNE DE POULLAOUEN Objet du marché Création d'un réseau d'eaux pluviales et pose de fourreaux en attente de l'effacement du réseau basse

Plus en détail

C R E S C E N D O. 102 rue Amelot 75011 Paris. Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris

C R E S C E N D O. 102 rue Amelot 75011 Paris. Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris C R E S C E N D O 102 rue Amelot 75011 Paris Aménagement d une crèche de 80 berceaux dans un bâtiment existant 8 rue de Bellevue 75019 Paris CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT 01

Plus en détail

C.C.T.P. Construction d une crèche associative «Lei minòts» Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds

C.C.T.P. Construction d une crèche associative «Lei minòts» Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds Construction d une crèche associative «Lei minòts» M.I.N. d Avignon Maitre d ouvrage : association Les Maisons du Monde C.C.T.P. Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds Décembre 2010 Lot n 4 Cloisons

Plus en détail

Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS

Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS REALISATION DE BUREAUX, REFECTION DE VESTIAIRES DE LA SALLE N 2. MISE EN SECURITE ET ACCESSIBILITE DE LA SALLE N 2, DE LA SALLE D EXPRESSION CORPORELLE ET DE LA SALLE DE COMBAT. Maître d ouvrage MAIRIE

Plus en détail

Création d'un bâtiment provisoire pour l'agrandissement des urgences

Création d'un bâtiment provisoire pour l'agrandissement des urgences CENTRE HOSPITALIER GENERAL Rue Frédéric Raboisson BP40024 60600 CLERMONT CEDEX MAITRE d'ouvrage 03 44 77 33 00 Fax 03 44 77 33 97 Création d'un bâtiment provisoire pour l'agrandissement des urgences CAHIER

Plus en détail

PELICANTM. Ceiling HF. Diffuseurs rectangulaires

PELICANTM. Ceiling HF. Diffuseurs rectangulaires PELICANTM Ceiling HF Diffuseurs rectangulaires Quelques caractéristiques Façade de diffusion perforée Débits d air extrait importants Modèle affleurant Pour faux plafond modulaire suspendu Façade à accès

Plus en détail

MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.)

MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE. Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) MARCHÉ PUBLIC À PROCÉDURE ADAPTÉE N 2015 07 Ville de Bergues Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Pouvoir adjudicateur Ville de Bergues, Hôtel de ville - Place de la République 59380

Plus en détail

LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE

LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE CONSEIL GENERAL de la SOMME Transfert de l imprimerie située au 40 rue de la République vers le 10 rue des Louvels 80000 AMIENS 3.1 LOT N 03 SERRURERIE SOMMAIRE 3.1 ETENDUE DES TRAVAUX REGLEMENTATIONS

Plus en détail

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. Prescriptions de sécurité

Plus en détail

TECHNOLOGIES INDUSTRIELLE. Commune d Andilly NOTICE TECHNIQUE CERD. «CERD» Extension d un centre d Exploitation des Routes Départementales.

TECHNOLOGIES INDUSTRIELLE. Commune d Andilly NOTICE TECHNIQUE CERD. «CERD» Extension d un centre d Exploitation des Routes Départementales. TECHNOLOGIES INDUSTRIELLE Commune d Andilly NOTICE TECHNIQUE CERD. «CERD» Extension d un centre d Exploitation des Routes Départementales. 1 SOMMAIRE 1. Généralités 2. Descriptif technique des prestations

Plus en détail

Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés S.D.I.

Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés S.D.I. Le Code du Travail, les E.R.P., Autres Décrets & Arrêtés Le Code du Travail R 232-1-13: La signalisation relative à la sécurité et à la santé au travail doit être conforme à des modalités déterminés par

Plus en détail

Clapet coupe-feu ISONE applique

Clapet coupe-feu ISONE applique ISONE applique circulaire et rectangulaire Isone Applique DOMAINE D'APPLICATION Compartimentage de locaux tertiaires (ERP, IGH, locaux commerciaux ou industriels...) DESCRIPTION Coupe-feu 1h sur paroi

Plus en détail