Document Technique d Application

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Document Technique d Application"

Transcription

1 Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/ Annule et remplace l Avis Technique 5/ Panneaux en laine de roche (MW) Isolant thermique non porteur support d étanchéité Non-loadbearing insulation as base for waterproofing Nichttragender Wärmedämmstoff als Untergrund für Abdichtungen Rocterm - Coberlan C Relevant de la norme NF EN Co-titulaires : BM France Sarl Pôle d Entreprises les Orchidées Parc du Grand Troyes Savipol Voie C FR Sainte-Savine (France) Termolan Isolamentos Termo Acūsticos SA Apartado 11 PT Vila das Aves (Portugal) Usine : Distributeur : Termolan PT-Santo Tirso (Portugal) BM France Sarl Pôle d Entreprises les Orchidées Parc du Grand Troyes Savipol Voie C FR Sainte-Savine Tél. : Fax : Courriel : Internet : Commission chargée de formuler des Avis Techniques (arrêté du 21 mars 2012) Groupe Spécialisé n 5 Toitures, couvertures, étanchéités Vu pour enregistrement le 9 février 2015 Secrétariat de la commission des Avis Techniques CSTB, 84 avenue Jean Jaurès, Champs sur Marne, FR Marne la Vallée Cedex 2 Tél. : Fax : Internet : Les Avis Techniques sont publiés par le Secrétariat des Avis Techniques, assuré par le CSTB. Les versions authentifiées sont disponibles gratuitement sur le site internet du CSTB (http://www.cstb.fr) CSTB 2015

2 Le Groupe Spécialisé n 5 «Toitures, couvertures, étanchéités» de la Commission chargée de formuler les Avis Techniques a examiné, le 17 novembre 2014, la demande relative à l isolant thermique non porteur support d étanchéité «Rocterm - Coberlan C» est présenté par la Société Termolan - Isolamentos Termo Acūsticos SA et la société BM France Sarl. Le présent document, auquel est annexé le Dossier Technique établi par le demandeur, transcrit l Avis formulé par le Groupe Spécialisé n 5 «Toitures, couvertures, étanchéités» sur les dispositions de mise en œuvre proposées pour l utilisation du procédé dans le domaine d emploi visé et dans les conditions de la France européenne. Ce Document Technique d Application annule et remplace l Avis Technique 5/ Définition succincte 1.1 Description succincte Le procédé Rocterm - Coberlan C est constitué de panneaux isolants thermiques non porteurs en laine de roche nue, de dimensions utiles : Longueur x largeur : mm x (1 000 ou 1 200) mm ; Épaisseurs : 60 à 140 mm. Ces panneaux s emploient en : Un lit d épaisseur maximale 140 mm ; Plusieurs lits d isolant d épaisseur maximale 260 mm. Ces panneaux sont admis en tant que support direct de revêtements d étanchéité de toitures plates ou inclinées, inaccessibles y compris les chemins de circulation et zones techniques sur éléments porteurs en : Tôles d acier nervurées, conformes au NF DTU 43.3 P1 et au Cahier des Prescriptions Techniques communes (e-cahier du CSTB 3537_V2 de janvier 2009) «Panneaux isolants non porteurs supports d étanchéité mis en œuvre sur éléments porteurs en tôles d acier nervurées dont l ouverture haute de nervure est supérieure à 70 mm, dans les départements européens» (toitures courbes exclues) (Ohn 200 mm) ; Bois et panneaux à base de bois, conformes au NF DTU 43.4 P1 ou sous Avis Technique. Pour des travaux établis en : Climat de plaine et de montagne ; Travaux neufs ou en réfection selon la norme NF P (réf. DTU 43.5). Les panneaux s'emploient comme support de revêtement d étanchéité : Indépendant sous protection lourde ; Semi-indépendant par fixation mécanique avec des attelages solides au pas. Le principe de la fixation mécanique (solide au pas) des panneaux isolants et/ou du revêtement ne convient pas aux locaux dont W l hygrométrie est classée à très forte hygrométrie ( > 7,5 g/m 3 ). n 1.2 Mise sur le marché En application du règlement (UE) n 305/2011, le produit Rocterm - Coberlan C fait l objet d une Déclaration des Performances (DdP) établie par la Société TERMOLAN ISOLAMENTOS TERMO- ACÚSTICOS S.A. sur la base de la norme NF EN Les produits conformes à cette DdP sont identifiés par le marquage CE. 1.3 Identification Les panneaux sont emballés sous film polyéthylène thermorétracté. Chaque colis ou palette est identifiée conformément au 4 du Dossier Technique. Chaque panneau possède deux marquages en creux représentant une flèche, et spécifiant le sens de pose des panneaux sur TAN de grande ouverture haute de nervure ; ce sens de pose est repris sur l étiquette des panneaux. 2. AVIS 2.1 Domaine d emploi accepté Identique au domaine proposé par le Dossier Technique. 2.2 Appréciation sur le procédé 2.21 Aptitude à l emploi Sécurité au feu Dans les lois et règlements en vigueur, les dispositions à considérer pour les toitures proposées ont trait à la tenue au feu venant de l'extérieur et de l'intérieur. Vis-à-vis du feu venant de l extérieur Le comportement au feu des toitures mises en œuvre sous une protection lourde conformes à celles de l arrêté du 14 février 2003 satisfont aux exigences vis-à-vis du feu extérieur (art. 5 de l arrêté du 14 février 2003). Le classement de tenue au feu des revêtements apparents est indiqué dans les Documents Techniques d Application particuliers aux revêtements Vis-à-vis du feu intérieur Les dispositions réglementaires à considérer sont fonction de la destination des locaux, de la nature et du classement de réaction au feu de l isolant et de son support. Sécurité en cas de séisme Selon la réglementation sismique définie par : Le décret n relatif à la prévention du risque sismique ; Le décret n portant sur la délimitation des zones de sismicité du territoire français ; L arrêté du 22 octobre 2010 modifié relatif à la classification et aux règles de construction parasismique applicables aux bâtiments de la classe dite «à risque normal». Le procédé peut être mis en œuvre, en respectant les prescriptions du Dossier Technique sur des bâtiments de catégorie d importance I, II, III et IV, situés en zone de sismicité 1 (très faible), 2 (faible), 3 (modérée) et 4 (moyenne), sur des sols de classe A, B, C, D et E. Prévention des accidents et maîtrise des risques lors de la mise en œuvre et de l entretien Le procédé dispose d une Fiche de Données de Sécurité (FDS). L objet de la FDS est d informer l utilisateur de ce procédé sur les dangers liés à son utilisation et sur les mesures préventives à adopter pour les éviter, notamment par le port d Équipements de Protection Individuelle (EPI). La FDS est disponible sur demande auprès de la Société Termolan. Isolation thermique L arrêté du 26 octobre 2010 (Réglementation Thermique 2012) n impose pas d exigences minimales sur la transmission thermique surfacique des parois. La transmission thermique surfacique des parois intervient comme donnée d entrée dans le calcul du besoin bioclimatique (Bbio) et de la consommation globale du bâtiment pour lesquels l arrêté fixe une exigence réglementaire. La vérification du respect de la réglementation thermique s effectue au cas par cas en utilisant les règles de calculs réglementaires (Th-BCE et Th-bât). Le paragraphe 2.33 du Dossier Technique donne les résistances thermiques du panneau isolant certifiées par l ACERMI pour l année Il appartiendra cependant à l utilisateur de vérifier que le certificat ACERMI est toujours valide ; faute de quoi, il y aurait lieu de se reporter aux Règles Th-U pour déterminer la résistance thermique utile de l isolant. Pour les constructions neuves qui entrent dans le champ d application de la Réglementation Thermique 2005, la paroi dans laquelle est incorporé l isolant support d étanchéité Rocterm - Coberlan C devra satisfaire aux exigences du tableau VIII du fascicule 1/5 «Coefficient Ubât» des Règles Th-U, qui définit le coefficient (Up) surfacique maximum admissible pour la paroi-toiture. 2 5/

3 De plus, sur élément porteur en tôles d acier nervurées, l influence des fixations mécaniques du panneau Rocterm - Coberlan C et/ou du revêtement d étanchéité fixé mécaniquement est à prendre en compte conformément aux dispositions prévues dans les Règles Th-U (fascicule 4/5), avec le coefficient ponctuel du pont thermique intégré «fixation» indiqué au Dossier Technique. Les constructions existantes sont soumises aux dispositions de l arrêté du 3 mai 2007, relatif aux caractéristiques thermiques et à la performance énergétique des bâtiments existants, qui définit la résistance thermique totale minimum que la paroi doit respecter lorsqu il est applicable. Accessibilité de la toiture Se reporter au 1.1 du Dossier Technique. Emploi en climat de montagne Ce procédé peut être employé en partie courante, associé à un porte neige, dans les conditions prévues par le «Guide des toitures en climat de montagne» (Cahier du CSTB de septembre 1988). Emploi dans les régions ultrapériphériques Ce procédé d isolation n est pas revendiqué pour une utilisation dans les Départements et Régions d Outre-Mer (DROM). Données environnementales Le produit (procédé) Rocterm - Coberlan C ne dispose d aucune Déclaration Environnementale (DE) et ne peut donc revendiquer aucune performance environnementale particulière. Il est rappelé que les DE n entrent pas dans le champ d examen d aptitude à l emploi du produit (procédé) Durabilité Entretien Dans le domaine d'emploi proposé, la durabilité du procédé isolant Rocterm - Coberlan C est satisfaisante. Entretien cf. les normes P 84 série 200 (réf. DTU série 43) Fabrication Effectuée en usine par le fabricant titulaire de l AVIS, elle comprend l'autocontrôle nécessaire Mise en œuvre La mise en œuvre est faite par les entreprises d'étanchéité qualifiées. Sous cette condition, elle ne présente pas de difficulté particulière. La Société BM France Sarl apporte une assistance technique sur demande de l entreprise de pose. technique ou de chaque partie constituant chaque zone technique ne sera jamais inférieure à 200 m Intervention des autres entreprises Le stockage sur la toiture de matériaux et matériels appartenant à des entreprises autres que celles d étanchéité est interdit. L intervention d autres entreprises sur la toiture pendant et après la réalisation des ouvrages d étanchéité est également interdite Cas de la réfection Attelages de fixations mécaniques des panneaux isolants et/ou du revêtement L emploi d attelages de fixations mécaniques pour la liaison des panneaux isolants, et/ou celle du revêtement d étanchéité, doit être précédé d une vérification systématique des valeurs d ancrage des fixations envisagées dans le cas de supports en bois et panneaux à base de bois conformément à l e-cahier du CSTB 3564 de juin Dans le cas, où il existe une couche isolante existante, et à moins que la contrainte en compression à 10 % de déformation de ce support isolant ne soit connue ou lorsqu elle est inférieure à 100 kpa (norme NF EN 826), les attelages de fixation doivent être de type «solide au pas». Addendum Il est rappelé qu il appartient au maître d ouvrage ou à son représentant de faire vérifier au préalable la stabilité de l ouvrage dans les conditions de la norme NF P (réf. DTU 43.5) vis à vis des risques d accumulation d eau. Conclusions Appréciation globale L'utilisation du procédé dans le domaine d'emploi accepté (cf. paragraphe 2.1) et complété par le Cahier des Prescriptions Techniques, est appréciée favorablement Validité Jusqu au 30 novembre 2021 Pour le Groupe Spécialisé n 5 Le Président François MICHEL 2.3 Cahier des Prescriptions Techniques 2.31 Supports en bois massif ou en panneaux à base de bois La mise en œuvre du procédé sur un support en bois, de panneaux de contreplaqué, de panneaux de particules est possible, si le support est constitué d un matériau conforme au NF DTU 43.4 P1-2. Pour les autres cas, le Document Technique d Application du support à base de bois doit indiquer les conditions de mise en œuvre du procédé d étanchéité : mode(s) de liaisonnement du revêtement sur le support, choix des attelages de fixation mécanique des panneaux isolants, limite au vent extrême du système selon les Règles NV 65 modifiées. En outre, dans le cas d un support en panneaux sandwiches, le Document Technique d Application précisera si l ancrage doit se faire dans le parement supérieur ou inférieur du système Attelages de fixations mécaniques solides au pas des panneaux isolants et/ou du revêtement a) L emploi d attelages de fixations mécaniques pour la liaison des panneaux isolants, et/ou celle du revêtement d étanchéité, doit être précédé d une vérification systématique des valeurs d ancrage des fixations envisagées dans le cas de supports en bois et panneaux à base de bois, conformément à l e-cahier du CSTB 3564 de juin b) L usage de fixation mécanique est exclu au-dessus de locaux à très W forte hygrométrie ( > 7,5 g/m n 3 ). 3. Remarques complémentaires du Groupe Spécialisé Le Rapporteur du Groupe Spécialisé n 5 Stéphane GILLIOT 2.33 Implantation des zones techniques Pour les zones techniques, les Documents Particuliers du Marché (DPM) précisent, lorsqu il y a en toiture des équipements qui justifient le traitement de la toiture en zone(s) technique(s), l implantation et la surface de ces zones. Dans tous les cas, la surface unitaire de la zone 5/

4 Dossier Technique établi par le demandeur A. Description 1. Définition succincte Le procédé Rocterm - Coberlan C est constitué de panneaux isolants thermiques non porteurs en laine de roche nue, de dimensions utiles : Longueur x largeur : mm x (1 000 ou 1 200) mm, Épaisseurs : 60 à 140 mm. Ces panneaux s emploient en : Un lit d épaisseur maximale 140 mm ; Plusieurs lits d isolant d épaisseur maximale 260 mm. Ces panneaux sont admis en tant que support direct de revêtements d étanchéité de toitures plates ou inclinées, inaccessibles y compris les chemins de circulation et zones techniques sur éléments porteurs en : Tôles d acier nervurées, conformes au NF DTU 43.3 P1 et au Cahier des Prescriptions Techniques communes (e-cahier du CSTB 3537_V2 de janvier 2009) «Panneaux isolants non porteurs supports d étanchéité mis en œuvre sur éléments porteurs en tôles d acier nervurées dont l ouverture haute de nervure est supérieure à 70 mm, dans les départements européens» (toitures courbes exclues) (Ohn 200 mm) ; Bois et panneaux à base de bois, conformes au NF DTU 43.4 P1 ou sous Avis Technique. Pour des travaux établis en : Climat de plaine et de montagne ; Travaux neufs ou en refection selon la norme NF P (réf. DTU 43.5). Les panneaux s'emploient comme support de revêtement d étanchéité : Indépendant sous protection lourde ; Semi-indépendant par fixation mécanique avec des attelages solides au pas. Le principe de la fixation mécanique (solide au pas) des panneaux isolants et/ou du revêtement ne convient pas aux locaux dont W l hygrométrie est classée à très forte hygrométrie ( > 7,5 g/m 3 ). 2. Description 2.1 Désignation commerciale Rocterm - Coberlan C. 2.2 Définition du matériau Le produit est constitué de fibres de roche ensimées d une résine phénolique, sans revêtement de surface. 2.3 Caractéristiques spécifiées du matériau 2.31 Spécifications du matériau Voir tableau 1, en fin de Dossier Technique Résistances thermiques Le tableau 2, en fin de Dossier Technique, donne pour chaque épaisseur la résistance thermique utile à prendre en compte pour le calcul des coefficients de déperdition thermique. Les valeurs sont celles du certificat ACERMI n 09/092/568 en cours de validité. Il appartiendra à l'utilisateur de se référer au certificat ACERMI de l'année en cours. À défaut d'un certificat valide, les résistances thermiques de l'isolant seront calculées selon les Règles Th-U, soit en multipliant par 0,85 la résistance thermique déclarée (R D ), soit en utilisant une valeur par défaut ( DTU ). 2.4 Matériaux pare-vapeur On utilise les matériaux prescrits par les NF DTU 43.3 P1 et NF DTU 43.4 P1. On utilise également les pare-vapeur décrits dans les Documents Techniques d Application particuliers aux revêtements d étanchéité. n 2.5 Accessoires de fixation On utilise : a) Les attelages de fixations mécaniques avec plaquettes, de type solides au pas, prescrits par : Le NF DTU 43.3 P1-2 ; Le CPT commun des panneaux isolants sur TAN à ouverture haute de nervure (Ohn) > 70 mm (e-cahier du CSTB 3537_V2) (Ohn 200 mm) ; Le NF DTU 43.4 P1-2 ; b) Les attelages de fixations mécaniques solides au pas prescrits par le Document Technique d Application du revêtement d étanchéité fixé mécaniquement avec une plaquette de surface correspondant à une plaquette de 70 mm selon l e-cahier du CSTB Attelages solides au pas Les attelages solides au pas sont composés d un élément de liaison et d une plaquette de répartition servant à assurer la fixation mécanique d un isolant ou d un revêtement d étanchéité sur un support. Cet attelage est muni d un dispositif permettant d éviter, en service, le désaffleurement de la tête de l élément de liaison (par exemple : vis) de la partie supérieure de la plaquette de répartition. Les attelages conformes à la norme NF P répondent à cette exigence. 2.6 Matériau d étanchéité On utilise les revêtements d étanchéité sous Document Technique d Application, lorsque leurs Documents Techniques d Application particuliers prévoient l application sur laine de roche nue. Les attelages de fixations mécaniques du revêtement semiindépendant fixé mécaniquement sont de type solide au pas (cf. 2.5 ci-avant). Les exigences de résistance au poinçonnement renforcée en classe FIT «I3» ou «I4» figurent aux tableaux 5 et 6 à la fin du Dossier Technique. 3. Fabrication du matériau 3.1 Sites de fabrication La fabrication est effectuée dans l usine de la Société Termolan Isolamentos Termo-Acūsticos SA à Santo Tirso (Portugal). Cette usine est certifiée ISO Description de la fabrication La fabrication comporte les principales étapes suivantes : La préparation de fibres de roche ; L encollage des fibres ; Le pressage et la polymérisation ; Le découpage ; L emballage et palettisation. 3.3 Nomenclature des contrôles de fabrication L autocontrôle porte sur les points suivants : Sur chaîne de fabrication, en continu : - poids, épaisseur du matelas (1 2 heures), - dimensions, L l épaisseur (1 2 heures), - équerrage, aspect, densité (1 2 heures) ; Sur produits finis : - perte au feu (1 4 heures), débit résine (1 1 heure), - compression, traction perpendiculaire (1 8 heures), - conductivité thermique (1 8 heures), - porte-à-faux pour les panneaux des ouvertures hautes de nervures (Ohn) > 70 mm (2 épaisseurs une fois par semaine), essai selon les modalités du 5 du CPT commun (e-cahier du CSTB 3537_V2). 4. Conditionnement, marquage Les panneaux sont emballés sous film polyéthylène thermorétracté. 4 5/

5 Chaque colis porte une étiquette précisant : marque commerciale, importateur, dimensions, surface, épaisseur, fabricant, conductivité et résistance thermiques déclarées, réaction au feu, date de fabrication, numéro du certificat ACERMI, numéro du Document Technique d Application et le marquage CE. La distribution en France est assurée exclusivement par la Société BM France Sarl. Chaque palette porte une étiquette reprenant les informations mentionnées sur l étiquette des colis. Chaque panneau porte deux flèches (marquage en creux) indiquant le sens de pose pour le cas des TAN à ouverture haute de nervure (Ohn) > 70 mm (cf. figure 1). En outre, chaque palette possède une étiquette reprenant le sens de pose des panneaux sur les TAN à ouverture haute de nervure > 70 mm (et Ohn 200 mm). 5. Mise en œuvre 5.1 Conditions d emploi Les panneaux Rocterm - Coberlan C sont fixés sur l élément porteur. Le revêtement d étanchéité est mis en œuvre soit en indépendance sous protection lourde rapportée, soit en semi-indépendance par fixation mécanique et apparent. Les tableaux 5 et 6, en fin de Dossier Technique, résume les conditions d emploi. 5.2 Prescriptions relatives aux éléments porteurs Les éléments porteurs en tôles d acier nervurées sont conformes au NF DTU 43.3 P1-1, ou au CPT commun pour les TAN à grande ouverture haute de nervure (Ohn 200 mm) (e-cahier du CSTB 3537_V2), ou à leurs Avis Techniques particuliers. Les éléments porteurs en bois et panneaux à base de bois sont conformes au NF DTU 43.4 P1-2 où à leurs Documents Techniques d Application particuliers. 5.3 Prescriptions relatives aux supports constitués d anciens revêtement d étanchéité Ce sont d'anciennes étanchéités type multicouche traditionnel ou à base de bitume modifié, asphalte, enduit pâteux, ciment volcanique, membrane synthétique, pouvant être sur différents éléments porteurs (cf. tableau 7) : tôles d acier nervurées, bois ou panneaux à base de bois, isolants sur les éléments porteurs précités. Les critères de conservation et de préparation de ces anciennes étanchéités sont définis dans la norme NF P (réf. DTU 43.5). 5.4 Mise en œuvre du pare-vapeur Sur éléments porteurs en tôles d acier nervurées, on se conformera aux prescriptions du NF DTU 43.3 P1 ou à celles des Documents Techniques d Application particuliers aux revêtements. Sur éléments porteurs en bois et panneaux à base de bois, on se conformera aux prescriptions du NF DTU 43.4 P1 ou à celles des Document Techniques d Application particuliers aux revêtements. 5.5 Mise en œuvre des panneaux isolants 5.51 Généralités Pour ne pas détériorer les panneaux qui reçoivent un passage fréquent pendant les travaux, il convient de les recouvrir provisoirement d une protection rigide par exemple un platelage en bois. La hauteur des colis ou palette sont de : 2,60 m, pour les formats de panneaux mm ; 2,60 m, pour les formats de panneaux x mm ; Aucun panneau ne devra être utilisé s il est humidifié dans son épaisseur. La première couche d étanchéité doit être exécutée à l avancement. Les panneaux sont posés en quinconce, jointifs, et fixés selon les dispositions suivantes Pose sous revêtement indépendants sous protection lourde en un lit (cf. tableau 8) Sur toitures métalliques L épaisseur 60 mm d un panneau isolant convient sur éléments nervurés dont l ouverture haute de nervure est inférieur ou égale 70 mm. La ligne continue des joints doit être perpendiculaire aux nervures. Lorsque l isolant est fixé mécaniquement, avec des attelages solides au pas, on se conformera aux prescriptions du NF DTU 43.3 P1-1. Dans le cas des tôles d acier nervurées à plages perforées ou crevées, on se reportera aux prescriptions du NF DTU 43.3 P1. Ce cas est limité aux locaux à faible et moyenne hygrométrie. Les panneaux isolants doivent être mise en œuvre conformément aux dispositions indiquées dans le figure 1 pour respecter le sens de pose Sur éléments porteurs en bois ou panneaux à base de bois On se reportera aux prescriptions du NF DTU 43.4 P Pose sous revêtements fixés mécaniquement Les panneaux sont fixés préalablement par : 1 fixation centrale solide au pas par panneau mm sur versants plans (cas ou les panneaux sont traversés par une ligne d attelages de fixations mécanique définitives de la membrane d étanchéité ; 2 fixations solides au pas par panneau mm sur versants plans (cas ou les panneaux ne sont pas traversés par une ligne d attelages de fixations mécanique définitives de la membrane d étanchéité). 4 fixations solides au pas par panneau sur versants courbes. Les fixations (solides au pas) définitives sont celles du revêtement selon son Document Technique d Application particulier Cas particulier des isolations en plusieurs lits (cf. tableau 9) Les panneaux peuvent être employés en couches superposées, à joints décalés. Leurs fixations reprennent les prescriptions du NF DTU 43.3 P1-1 pour les tôles d acier nervurées et du NF DTU 43.4 P1-1 pour les éléments bois et panneaux à base de bois Mise en œuvre des lits inférieurs Les panneaux isolant des lits inférieurs sont fixés à l élément porteur à l aide d une fixation mécanique centrale par panneau Mise en œuvre du lit supérieur Le panneau isolant du lit supérieur est fixé à l élément porteur conformément au : et 5.53 dans le cas de la pose sur TAN et 5.53 dans le cas de la pose sur bois ou panneaux à base de bois Cas particulier des toitures courbes Dans le cas des toitures courbes, l isolant est fixé mécaniquement, avec des attelages solides au pas, il doit être découpé ou présenter des saignées. La largeur maximale des bandes ou saignées ainsi crées ne doit pas excéder la valeur L R / 50 avec un minimum de 4 fixations solides au pas par panneau. Lorsque cette dimension est 30 cm, les fixations seront alignées en partie centrale de la bande. Compte tenu de la surface des bandes ou saignées, le nombre de fixations solides au pas respectera au minimum celui prévu par les NF DTU 43.3 P1-1 et NF DTU 43.4 P Cas particulier des TAN avec une ouverture haute de nervure (Ohn) supérieure à 70 mm (toitures courbes exclues) Les épaisseurs minimums des panneaux Rocterm - Coberlan C utilisables, pour une ouverture haute de nervure maximum, sont indiquées dans les tableaux 3 et 4. En zones techniques, l épaisseur minimum du panneau isolant est de 80 mm. Les tôles d acier nervurées devront être conformes au Cahier des Prescriptions Techniques commun, e-cahier du CSTB 3537_V2. Exemple de marques commerciales de TAN à grande ouverture haute de nervure (Ohn) : Hacierco 39 TSE (Ohn = 72 mm) ; Hacierco 118 HP (Ohn = 110 mm) ; Hacierco 118 HPA (Ohn = 110 m) ; Profil IE /3M (Ohn = 121 mm) ; Hacierco 109 HP (Ohn = 122 mm) ; Hacierco 109 HPA (Ohn = 122 m) ; Hacierco 170 S (Ohn = 148 mm) ; Hacierco 170 SPA (Ohn = 148 mm). Le sens de pose du panneau Rocterm - Coberlan C sur TAN à grande ouverture haute de nervure (Ohn > 70 mm et Ohn 200 mm) est défini sur la figure 1 : les flèches apposées sur les panneaux sont perpendiculaires aux nervures des TAN. 5/

6 La pose sous revêtements semi-indépendants fixés mécaniquement se fait conformément au 5.6 ci-dessous, avec des attelages de fixations mécaniques solides au pas. 5.6 Mise en œuvre du revêtement d étanchéité (cf. tableau 10) Le revêtement d étanchéité doit être appliqué sur l isolant sec, conformément au Les prescriptions de performance selon les emplois figurent aux tableaux 5 et 6. Les conditions de pose des revêtements sur isolants en laine de roche nue figurent dans les Documents Techniques d Application particuliers aux revêtements. Les revêtements d étanchéité sont posés soit en indépendance sous protection lourde, soit en semi-indépendance par fixation mécanique avec des attelages solides au pas. 5.7 Protection rapportée éventuelle de l étanchéité On se reportera aux prescriptions des NF DTU 43.3 P1 et NF DTU 43.4 P1 ou aux Documents Techniques d Application correspondants. La protection lourde des zones techniques se fera par dallettes préfabriquées en béton, sur couche de désolidarisation, conformément aux NF DTU 43.3 P1 et NF DTU 43.4 P1, et aux Documents Techniques d Application du revêtement. 6. Mise en œuvre des panneaux en climat de montagne Le procédé Rocterm - Coberlan C peut être employé en partie courante, sous porte neige, dans les conditions prévues par le «Guide des toitures en climat de montagne» (Cahier du CSTB de septembre 1988). 7. Détermination de la résistance thermique utile Les modalités de calcul de «Ubât» ou coefficient de déperdition par transmission à travers la paroi-toiture sont données dans les Règles Th-Bât / Th-U. Pour le calcul, il faut prendre en compte la résistance thermique utile des panneaux isolants donnée au tableau 2. Lorsque les panneaux isolants Rocterm - Coberlan C sont fixés mécaniquement sur TAN, et/ou placés sous un revêtement fixé mécaniquement sur TAN, les ponts thermiques intégrés courants doivent être pris en compte : Up = Uc + U fixation avec : U fixation = fixation A = densité de fixation (/m 2 ) fixation dans laquelle : - fixation : coefficient ponctuel du pont thermique intégré, en W/K, fixé par le fascicule 4/5 des Règles Th-U, en fonction du diamètre des fixations : - 4,8 mm fixation = 0,006 W/K, - 6,3 mm fixation = 0,008 W/K ; - A : surface totale de la paroi, en m 2 ; - Le coefficient majorateur U fixation calculé, en W/(m 2.K), doit être arrondi à deux chiffres significatifs ; exemple : 0, ,05, 0,008 8 = 0,06. Exemple d un calcul thermique Hypothèse de la construction de la toiture : bâtiment fermé et chauffé, à Châtillon-sur-Seine (21) (zone climatique H1) avec Uc = 1 R - toiture plane avec résistances superficielles (R si + R se = 0,14 m 2.K/W) 0,140 m 2.K/W - élément porteur TAN crevée d épaisseur 0,75 mm, avec pare-vapeur - 2 lits de panneaux Rocterm - Coberlan C d ép. 130 mm (RUTILE = 3,30 x 2 = 6,60 m2.k/w) - étanchéité bicouche bitumineuse d épaisseur 5 mm (RUTILE = 0,022 m 2.K/W) 6,63 m 2.K/W Fixations mécaniques 4,8 mm : préalable du panneau isolant et définitive du revêtement d étanchéité, soit un total de 5 fixations au m 2 dans le cadre de l exemple, d où un coefficient majorateur U fixation = 0,03 W/(m 2.K). Le coefficient de transmission surfacique global de la toiture : Up = Uc + U fixation = 0,15 + 0,03 = 0,18 W/(m 2.K) B. Résultats expérimentaux Essais du Bureau Veritas : - Comportement en porte-à-faux des panneaux d épaisseur mm (rapports n /1B /1C /1A du 26 avril 2005), - Essais de classe de compressibilité C (UEAtc) épaisseur 140 mm (rapport n /1A du 10 avril 2009). Essais du CSTB, rapports : - n TO du 21 avril 2004, traction perpendiculaire sur panneaux vieillis, - n RAN 042PA1 du 8 avril 2005, rapport d audit de vérification, - n DER du 13 mars 2006, compression (EN 826), et traction perpendiculaire (EN 1607), - n RSET /2 du 23 avril 2009, identification - compression (EN 826) - Classe de compressibilité C (UEAtc) épaisseur 260 mm - essai de poinçonnement à 50 C épaisseur 260 mm, - n RA du 17 décembre 2012, rapport de classement européen de réaction au feu du CSTB selon la norme NF EN Essais du LNEC (Lisbonne), rapports : - n 34/09(12/09) - 40/09(09/09) LNEC/LEPC du 1 er avril 2009, comportement en porte-à-faux des panneaux d épaisseurs mm, 60 mm, - n 35/09(05/09) - 36/09(05/09) - 37/09(05/09) - 38/09(05/09) - 39/09(05/09) LNEC/LEPC du 2 avril 2009, masse volumique apparente (EN 1602) - compression à 10 % de déformation (EN 826) - traction perpendiculaire aux faces (EN 1607) état neuf et après traitement en chaleur humide - Classe de compressibilité C (UEAtc) épaisseur 60 mm. C. Références C1. Données Environnementales et Sanitaires ( 1 ) Le produit (procédé) Rocterm - Coberlan C ne fait pas l objet d une Déclaration Environnementale (DE). Il ne peut donc revendiquer aucune performance environnementale particulière. Les données issues des DE ont notamment pour objet de servir au calcul des impacts environnementaux des ouvrages dans lesquels les produits (ou procédés) visés sont susceptibles d être intégrés. C2. Références de chantier Les panneaux de laine de roche sont fabriqués dans l'usine de la Société Termolan depuis l année Les panneaux Rocterm - Coberlan C sont commercialisés depuis l année 2009 et ont fait l objet de plus de de mètres carrés de pose sur toiture. 6 5/

7 Tableaux et figure du Dossier Technique Tableau 1 Caractéristiques des panneaux Rocterm Coberlan C Pondérales Caractéristiques Spécifications Unité Normes de référence ou observations Masse volumique : Laine non revêtue, norme NF EN épaisseur 60 à 90 mm 150 (moyenne 160) kg/m 3 - épaisseur 95 à 140 mm 140 (moyenne 145) kg/m 3 Dimensionnelles Longueur x largeur mm Norme NF EN 822 ou Épaisseurs (1) 60 à 140-1, +3 mm de 5 en 5 mm, norme NF EN 823 Défaut d'équerrage 3 mm par panneau, norme NF EN 824 Mécaniques Contrainte de compression à 10 % de déformation : Norme NF EN épaisseur 60 à 90 mm - épaisseur 95 à 140 mm Contrainte de rupture en traction CS(10\Y)70 ( 70 kpa) CS(10\Y)75 ( 75 kpa) TR15 ( 15 kpa) mm Norme NF EN kpa Après traitement d'humidification 24 heures à 70 C 100 %HR suivi de 24 heures à l'ambiance Tassement sous charge répartie 40 kpa à 80 C Classe C Guide technique UEAtc (février 1993) Charge ponctuelle 25 kpa Comportement à l'eau Absorption d'eau en immersion partielle WS < 0,5 kg/m 2 Norme NF EN 1609 Charge déterminée à partir de l essai de poinçonnement à 50 C Thermique Conductivité thermique utile ( UTILE ) 0,039 W/(m.K) Certificat ACERMI n 09/092/568 Résistance thermique utile (R UTILE ) Cf. tableau 3 (m 2.K)/W Réaction au feu NF EN Classement de réaction au feu A1 Rapport de classement européen n RA du CSTB (1) cf. les tableaux 4 pour l épaisseur minimum des panneaux en fonction de l ouverture haute de nervure (Ohn) des TAN. Tableau 2 Résistance thermique utile selon le certificat ACERMI n 09/092/568 Épaisseur en mm R UTILE (m 2.K)/W Épaisseur en mm R UTILE (m 2.K)/W Épaisseur en mm R UTILE (m 2.K)/W 60 1, , , , , , , , , , , , , , , , ,90 5/

8 Tableau 3 Ouverture haute de nervure (Ohn) maximum avec le panneau Rocterm - Coberlan C, pour toitures inaccessibles Ouverture haute de nervure (Ohn) maximum admissible jusqu à 160 mm de 161 mm à 200 mm Épaisseur mini du panneau Rocterm - Coberlan C (mm) Charge statique concentrée en porte-à-faux (en N) (*) VDF VLF VDF VLF (*) Valeur de rupture à l issue de l essai de porte-à-faux, en VDF, selon le 5 du CPT commun «Panneaux isolants non porteurs supports d étanchéité mis en œuvre sur éléments porteurs en tôles d acier nervurées dont l ouverture haute de nervure est supérieure à 70 mm, dans les départements européens», e-cahier du CSTB 3537_V2 de janvier Note : Pour connaitre le sens du porte à faux, se reporter à la figure 1. Tableau 4 Ouverture haute de nervure (Ohn) maximum avec le panneau Rocterm - Coberlan C, pour toitures à zones techniques Ouverture haute de nervure (Ohn) maximum admissible Épaisseur mini du panneau Rocterm - Coberlan C (mm) Charge statique concentrée en porte-à-faux (en N) (*) 70 mm 71 mm Ohn 160 mm 161 mm Ohn 200 mm VDF VLF VDF VLF (*) Valeur de rupture à l issue de l essai de porte-à-faux, en VDF, selon le 5 du CPT commun «Panneaux isolants non porteurs supports d étanchéité mis en œuvre sur éléments porteurs en tôles d acier nervurées dont l ouverture haute de nervure est supérieure à 70 mm, dans les départements européens», e-cahier du CSTB 3537_V2 de janvier Note : Pour connaitre le sens du porte à faux, se reporter à la figure 1. Tableau 5 Conditions d emploi pour toitures inaccessibles, et chemins de circulation (1) Élément Pente Protection lourde meuble Autoprotection porteur (%) Revêtement sous DTA Revêtement sous DTA fixé mécaniquement (2) Tôles d acier nervurées (selon norme NF DTU 43.3 et Avis Technique) Tôles d acier nervurées à grande ouverture haute de nervure (e-cahier du CSTB 3537_V2) Bois et panneaux à base de bois (selon NF DTU 43.4 et DTA (**)) 3 à 5 > 5 3 à 5 > 5 5 > 5 Classement FIT : I3 si bicouche I4 si monocouche Classement FIT : I3 si bicouche I4 si monocouche Classement FIT : I3 si bicouche I4 si monocouche L3 (3) si bicouche L4 si monocouche et selon le Document Technique d Application du revêtement Les cases grisées correspondent à des exclusions d emploi. R UTILE : Résistance thermique utile du support isolant. I : résistance au poinçonnement (NF P ) du revêtement d étanchéité (cf. leurs Documents Techniques d Application particuliers). (1) Les chemins de circulation sont réalisés selon les NF DTU 43.3 P1-1 et NF DTU 43.4 P1-1 ou le Document Technique d Application du revêtement, et pour une pente 50 %. Se reporter au tableau 6 pour les chemins d accès aux zones techniques s ils sont définis comme «techniques» dans les DPM. (2) Avec des attelages solides au pas (cf. 2.5 du Dossier Technique). (3) Sous-classe FIT «L4» pour le revêtement des chemins de circulation. (*) Avec une hauteur des toitures 20 m lorsque les panneaux isolants sont fixés mécaniquement selon les NF DTU 43.3 et NF DTU (**) Se reporter au paragraphe 2.31 de l AVIS. 8 5/

9 Tableau 6 Conditions d emploi pour toitures à zones techniques Élément Pente Protection lourde meuble Autoprotection porteur (%) Tôles d acier nervurées (selon norme NF DTU 43.3 et Avis Technique) Tôles d acier nervurées à grande ouverture haute de nervure (e-cahier du CSTB 3537_V2) Bois et panneaux à base de bois (selon NF DTU 43.4 et DTA (**)) Revêtement sous DTA 3 à 5 Classement FIT : I4 > 5 3 à 5 Classement FIT : I4 > 5 7 > 7 Classement FIT : I4 Revêtement sous DTA fixé mécaniquement (1) L4 et selon le Document Technique d Application du revêtement L4 et selon le Document Technique d Application du revêtement L4 et selon le Document Technique d Application du revêtement Les cases grisées correspondent à des exclusions d emploi. I : résistance au poinçonnement (NF P ) du revêtement d étanchéité (cf. leurs Documents Techniques d Application particuliers). (1) Avec des attelages solides au pas (cf. 2.5 du Dossier Technique). (*) Avec une hauteur des toitures 20 m lorsque les panneaux isolants sont fixés mécaniquement selon les NF DTU 43.3 et NF DTU (**) Se reporter au paragraphe 2.31 de l AVIS. Tableau 7 Liaisonnement des panneaux Rocterm - Coberlan C en travaux de réfection Anciens revêtements (1) Mode de liaisonnement des panneaux Revêtement sous protection lourde Pose libre (2) Fixations mécaniques (3) Revêtement autoprotégé apparent Fixations mécaniques (3) Asphalte OUI OUI OUI Bitumineux indépendants OUI OUI OUI Bitumineux semi-indépendants OUI OUI OUI Bitumineux adhérents OUI OUI OUI Ciment volcanique, enduit pâteux (4) OUI OUI OUI Membrane synthétique (5) OUI OUI OUI Les cases grisées correspondent à des exclusions d emploi. (1) Anciens revêtements conservés selon la norme NF P (réf. DTU 43.5) (cf. 5.3 du Dossier Technique). (2) Sur support bois et panneaux à base de bois. (3) Avec des attelages solides au pas (cf. 2.5 du Dossier Technique). (4) Sur support bois et panneaux à base de bois, avec nouveau pare-vapeur obligatoire. (5) Nouveau pare-vapeur obligatoire, sauf sur TAN pleines au-dessus de locaux classé à faible et moyenne hygrométrie. 5/

10 Tableau 8 Mode de pose du revêtement d étanchéité et du panneau isolant Rocterm - Coberlan C (1 lit) Élément porteur Mode de pose du revêtement d'étanchéité Mode de pose des panneaux Rocterm Coberlan C Tôles d acier nervurées (selon la norme NF DTU 43.3 et les Avis Techniques) Tôles d acier nervurées à grande ouverture haute de nervure (e-cahier du CSTB 3537_V2) Bois et à base de bois Indépendant sous protection lourde 1 fixation préalable Apparent et fixé mécaniquement Fixation mécanique 1 ou 2 / panneau (1) Indépendant sous protection lourde 1 fixation préalable Apparent et fixé mécaniquement Fixation mécanique 1 ou 2 / panneau (1) Indépendant sous protection lourde 1 fixation préalable Pose libre Apparent et fixé mécaniquement Fixation mécanique 1 ou 2 / panneau (1) Les cases grisées correspondent à des exclusions d emploi. (1) Se reporter au 5.53 du Dossier Technique et conformément aux prescriptions du Document Technique d'application du revêtement. Note : Prévoir 2 fixations par panneau dans le cas où les panneaux isolants ne sont pas traversés par une ligne d attelages de fixations mécanique définitives de la membrane d étanchéité (cas ou la largeur des panneaux isolants est supérieure à la largeur des lés des revêtements d étanchéités). Tableau 9 Mode de pose du revêtement d étanchéité et du panneau isolant Rocterm - Coberlan C en plusieurs lits Élément porteur Tôles d acier nervurées (selon la norme NF DTU 43.3 et les Avis Techniques) Tôles d acier nervurées à grande ouverture haute de nervure (e-cahier du CSTB 3537_V2) Mode de pose du revêtement Mode de pose des panneaux Rocterm - Coberlan C d'étanchéité Lit(s) inférieur(s) Lit supérieur Indépendant sous protection lourde 1 fixation mécanique / panneau 1 fixation mécanique / panneau Apparent et fixé mécaniquement 1 fixation mécanique / panneau fixation mécanique 1 ou 2 / panneau (1) Indépendant sous protection lourde 1 fixation mécanique / panneau 1 fixation mécanique / panneau Apparent et fixé mécaniquement 1 fixation mécanique / panneau fixation mécanique 1 ou 2 / panneau (1) Bois et à base Indépendant sous protection lourde 1 fixation mécanique / panneau 1 fixation mécanique / panneau de bois Apparent et fixé mécaniquement 1 fixation mécanique / panneau fixation mécanique 1 ou 2 / panneau (1) (1) Se reporter au 5.53 du Dossier Technique et conformément aux prescriptions du Document Technique d'application du revêtement. Note : Prévoir 2 fixations par panneau dans le cas où les panneaux isolants ne sont pas traversés par une ligne d attelages de fixations mécanique définitives de la membrane d étanchéité (cas ou la largeur des panneaux isolants est supérieure à la largeur des lés des revêtements d étanchéités). Tableau 10 Mise en œuvre du revêtement d'étanchéité Revêtement d étanchéité Sous protection lourde Apparent Indépendant Fixé mécaniquement Semi-indépendant Fixé mécaniquement Oui Oui Non Oui 10 5/

11 Figure 1 Sens de pose des panneaux Rocterm - Coberlan C sur TAN de grande ouverture haute de nervure 5/

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/13-2356 Panneaux isolants en polyisocyanurate (PIR) Isolant thermique non porteur support d étanchéité Non-loadbearing insulation as base for

Plus en détail

Document Technique d Application. Panotoit Confort Soudable

Document Technique d Application. Panotoit Confort Soudable Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/13-2363 Annule et remplace l Avis Technique 5/09-91 Panneaux isolants non porteurs en laine de verre parementés bitumés supports d étanchéité

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/12-2304 Annule et remplace l Avis Technique 5/09-2066 Système d isolation composée (EPS + MW) non porteur support d étanchéité Isolant thermique

Plus en détail

Document Technique d Application. Epsitoit 20

Document Technique d Application. Epsitoit 20 Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/12-2321 Annule et remplace l Avis Technique 5/06-1898*V1 Panneaux isolants non porteurs en polystyrène expansé (EPS) support d étanchéité Isolant

Plus en détail

Document Technique d Application POWERDECK

Document Technique d Application POWERDECK Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/13-2343 Annule et remplace l Avis Technique 5/11-2213 Panneaux isolants non porteurs en PIR polyisocyanurate, parements aluminium support d étanchéité

Plus en détail

Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses.

Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur bac acier, bois ou dérivés du bois. isolation thermique support d étanchéité sur bac acier ou bois

Plus en détail

Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur bac acier, bois ou dérivés du bois.

Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur bac acier, bois ou dérivés du bois. Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur bac acier, bois ou dérivés du bois. Isolation thermique support d étanchéité sur bac acier ou bois

Plus en détail

Solutions de toitures-terrasses en maçonnerie avec étanchéité sur support isolant rigide

Solutions de toitures-terrasses en maçonnerie avec étanchéité sur support isolant rigide F-a5 4 e édition Octobre 2011 Solutions de toitures-terrasses en maçonnerie avec étanchéité sur support isolant rigide Fesco, Fesco S, Kooltherm K4, Retrofit, Retrofit S, sous-couches PUR, PSE 1b 2b 2c

Plus en détail

Avis Technique 14/13-1922*V1 DISTRITUB

Avis Technique 14/13-1922*V1 DISTRITUB Avis Technique 14/13-1922*V1 Annule et remplace l Avis Technique 14/13-1922 Tubes en PE-Xc Système de canalisations en PEX PEX piping system PEX Rohresystem Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique

Plus en détail

Toiture-Terrasse Gamme Stisolétanch

Toiture-Terrasse Gamme Stisolétanch Janvier 2008 I F 3969 2 ToitureTerrasse Gamme Stisolétanch La gamme isolant support d étanchéité de Placo est composée de panneaux en PSE pour l isolation des toituresterrasses en maçonnerie, béton cellulaire

Plus en détail

Eurothane Autopro SI, le panneau haute performance d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses.

Eurothane Autopro SI, le panneau haute performance d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Eurothane Autopro SI, le panneau haute performance d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur béton, bois ou dérivés du bois. Le panneau EUROTHANE AUTOPRO SI apporte à votre

Plus en détail

Termocoffrage, Termocoffrage 036 et Termosoudalle REI Isolation en sous-face des planchers

Termocoffrage, Termocoffrage 036 et Termosoudalle REI Isolation en sous-face des planchers Termocoffrage, Termocoffrage 036 et Termosoudalle REI Isolation en sous-face des planchers Septembre 2011 Termocoffrage Lambda (λ) = 0,038 W/(m.K) Panneau de laine de roche à haute performance thermique

Plus en détail

Eurotoit, le panneau haute performance pour l isolation thermique des toitures par l extérieur

Eurotoit, le panneau haute performance pour l isolation thermique des toitures par l extérieur Eurotoit, le panneau haute performance pour l isolation thermique des toitures par l extérieur Adapté au marché du neuf et de la rénovation en climat de plaine et de montagne. isolation thermique par l

Plus en détail

Avis Technique 20/14-309

Avis Technique 20/14-309 Avis Technique 20/14-309 Produit d isolation thermique par l intérieur de combles Produit d isolation thermique pour comble perdu ou aménagé Thermal insulation product for roof Produkt von Wärmeschutz

Plus en détail

Toiture-Terrasse Gamme Stisolétanch

Toiture-Terrasse Gamme Stisolétanch Janvier 008 I F 3969 ToitureTerrasse Gamme La gamme isolant support d étanchéité de Placo est composée de panneaux en PSE pour l isolation des toituresterrasses en maçonnerie, béton cellulaire ou bois.

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS

ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS Indice de Révision Date de mise en application B 01/09/2014 Cahier Technique F Profil d usage ISOLE ASSOCIATION POUR LA CERTIFICATION DES MATERIAUX ISOLANTS 4, avenue du Recteur-Poincarré, 75782 Paris

Plus en détail

Document Technique d'application

Document Technique d'application Document Technique d'application Référence Avis Technique 20/13-304 Annule et remplace l Avis Technique 20/08-127*V1 Edition corrigée du 11 décembre 2014 Procédé d isolation thermique par soufflage sur

Plus en détail

Solutions pour l écoulement des eaux de pluie sur toiture-terrasse avec isolation à pente intégrée

Solutions pour l écoulement des eaux de pluie sur toiture-terrasse avec isolation à pente intégrée F-a e édition Octobre 011 Solutions pour l écoulement des eaux de pluie sur toiture-terrasse avec isolation à pente intégrée FescoDrain, FescoDrain S, Fesco, Kooltherm K1 1 Solutions 1 réfection totale

Plus en détail

Procédés barrières adhérents pour sol sur support humide ou exposé à des reprises d humidité

Procédés barrières adhérents pour sol sur support humide ou exposé à des reprises d humidité Commission chargée de formuler des Avis Techniques --------------------------------------------------------------- Groupe Spécialisé n 12 Revêtements de sol et produits connexes Procédés barrières adhérents

Plus en détail

Gamme Star. L étanchéité Star. Parastar / Adestar. Parastar : l étanchéité bicouche soudable. Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid

Gamme Star. L étanchéité Star. Parastar / Adestar. Parastar : l étanchéité bicouche soudable. Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid Gamme Star L étanchéité Star Parastar : l étanchéité bicouche soudable Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid Parastar / Adestar Comment utiliser cette brochure? Pour vous orienter rapidement

Plus en détail

Toitures plates. Rhinox. Fiche technique DESCRIPTION DU PRODUIT APPLICATION

Toitures plates. Rhinox. Fiche technique DESCRIPTION DU PRODUIT APPLICATION DESCRIPTION DU PRODUIT APPLICATION Panneau isolant en laine de roche particulièrement praticable pour toiture plate, intégrant une couche supérieure extra dure, une couche intermédiaire rigide et une sous

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Procédé de mur en béton léger Wall with insulating light concrete Wand auf Basis von isolierenden leichten Betons Constat de Traditionalité n 20/10-170 Edition corrigée du 1 er décembre 210 Procédé de

Plus en détail

Matériaux d'isolation

Matériaux d'isolation Produits d'étanchéité et d'isolation Matériaux d'isolation Definition Caractéristiques Fabrication Références normatives Spécifications Marquage C.E Certifications Acquis environnementaux Définition :

Plus en détail

Cahier des Prescriptions Techniques d exécution CPT Sols Grands formats - Travaux neufs

Cahier des Prescriptions Techniques d exécution CPT Sols Grands formats - Travaux neufs Revêtements de sols intérieurs en carreaux céramiques de grand format et de format oblong collés au moyen de mortiers-colles dans les locaux P3 au plus en travaux neufs Cahier des Prescriptions Techniques

Plus en détail

Avis Technique 5/11-2223. Roofmate* LG-X

Avis Technique 5/11-2223. Roofmate* LG-X Avis Technique 5/11-2223 Annule et remplace l Avis Technique 5/05-1829 avec modificatifs *01 *02 Mod Panneaux isolants non porteurs en polystyrène extrudé (XPS) autolestés pour toiture-terrasse inversée

Plus en détail

Document Technique d Application. Carlisle Syntec EPDM collé à froid

Document Technique d Application. Carlisle Syntec EPDM collé à froid Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/13-2339 Annule et remplace l Avis Technique 5/09-2063 Revêtement d étanchéité monocouche en EPDM vulcanisé en adhérence totale par collage à

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 13/15-1273 Annule et remplace le Document Technique d Application 13/12-1140*V1 Chape non destinée à l enrobage de planchers chauffants Chape fluide

Plus en détail

Isoler les gaines techniques

Isoler les gaines techniques ROCKplak - rockcalm est un complexe isolé en laine de roche mono densité rigide collé à 2 parements en plaque de plâtre 12,5 mm hydrofugé à bords amincis. ROCKCALM est un panneau de laine de roche mono

Plus en détail

Procédé Termotoit - Knauf Therm L isolation légère et performante des toitures supports d étanchéité sur bac acier des ERP

Procédé Termotoit - Knauf Therm L isolation légère et performante des toitures supports d étanchéité sur bac acier des ERP L ÉTANCHÉITÉ 11/2013 Procédé Termotoit - Knauf Therm L isolation légère et performante des toitures supports d étanchéité sur bac acier des ERP Termotoit - Knauf Therm École d Ingénieurs ECAM à Schiltigheim

Plus en détail

Isolation THERMIQUE PAR L EXTéRIEUR. Isolation des façades : Performances uniques, esthétique durable

Isolation THERMIQUE PAR L EXTéRIEUR. Isolation des façades : Performances uniques, esthétique durable Isolation THERMIQUE PAR L EXTéRIEUR ite Isolation des façades : Performances uniques, esthétique durable Isolation THERMIQUE PAR L EXTéRIEUR Cumul inégalé de performances esthétique durable Bardage rapporté

Plus en détail

7 Avant-propos 9 Domaine d application du Guide La toiture-terrasse, qu est-ce que c est?

7 Avant-propos 9 Domaine d application du Guide La toiture-terrasse, qu est-ce que c est? SOMMAIRE 7 Avant-propos 9 Domaine d application du Guide 11 La toiture-terrasse, qu est-ce que c est? 11 1. Définition 12 2. Composition 13 La fonction des éléments constitutifs de la toiture-terrasse

Plus en détail

Libre-Service de l agence ISOPAR Ivry

Libre-Service de l agence ISOPAR Ivry Libre-Service de l agence ISOPAR Ivry 70 Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) Laine minérale et laine de verre FEUTRE BARDAGE 72 PANOLENE BARDAGE 72 SYSTEME CLADISOL 74 FEUTRAL 76 PARVACOUSTIC

Plus en détail

Document Technique d Application. Polyfoam C500A LJ et Solution Slimline

Document Technique d Application. Polyfoam C500A LJ et Solution Slimline Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/13-2351 Annule et remplace le Document Technique d Application 5/10-2123 Panneaux isolants non porteurs en polystyrène extrudé (XPS) pour toiture

Plus en détail

Avis Technique 20/10-195 COMBLISSIMO - FLOCOLENE

Avis Technique 20/10-195 COMBLISSIMO - FLOCOLENE Avis Technique 20/10-195 Annule et remplace l Avis Technique 20/07-118 et l extension 20/07-118*01 Ext Procédé d isolation thermique par soufflage sur planchers de combles. Isolation thermique Thermal

Plus en détail

Excelflex Solar. Titulaire : 40 rue Fanfan La Tulipe FR-92653 Boulogne Billancourt. Groupe Spécialisé n 21. Procédés photovoltaïques

Excelflex Solar. Titulaire : 40 rue Fanfan La Tulipe FR-92653 Boulogne Billancourt. Groupe Spécialisé n 21. Procédés photovoltaïques Avis Technique 21/10-14 Revêtement d étanchéité photovoltaïque mis en œuvre en toiture Procédé photovoltaïque Photovoltaic system Photovoltaiksysteme Excelflex Solar Titulaire : Usines : SMAC 40 rue Fanfan

Plus en détail

FIBROSTELL & RENOSTELL

FIBROSTELL & RENOSTELL SYSTÈME DE RENOVATION ET ISOLATION DE TOITURE EN UNE OPERATION!! FIBROSTELL & RENOSTELL FASTOTECHNIQUE S.A. - Z.I. Aux Condémines D - rte de Cossonay 24-1040 Echallens Tél. +41 21 634 45 46 - fax +41 21

Plus en détail

Document Technique d Application. Agilia sols A

Document Technique d Application. Agilia sols A Document Technique d Application Référence Avis Technique 12/09-1553*V2 Annule et remplace le Document Technique d Application 12/09-1553*V1 Intègre le modificatif 12/09-1553*02 Mod Chape fluide à base

Plus en détail

30% SolivBox 34 : une solution innovante, pour utiliser et. Valoriser les combles perdus. Economies. Valoisation de votre habitation

30% SolivBox 34 : une solution innovante, pour utiliser et. Valoriser les combles perdus. Economies. Valoisation de votre habitation SolivBox 34 : une solution innovante, pour utiliser et Valoriser les combles perdus s Un bâtiment perd de la chaleur par le haut, car la chaleur monte. L isolation de la toiture est donc la priorité. 30

Plus en détail

Nombre de colis / palette. Nombre de pièces/ palette

Nombre de colis / palette. Nombre de pièces/ palette mb rock Panneau rigide avec un bord flexible et disponible en 4 largeurs qui s adapte parfaitement aux espaces courants entre montants sans découpe Echelle de densité + le + produit : bord flexible, largeur

Plus en détail

Construction. Sarnavap 5000E SA. Pare-vapeur. Description du produit. Tests

Construction. Sarnavap 5000E SA. Pare-vapeur. Description du produit. Tests Notice Produit Edition 09.2012 Identification no4794 Version no. 2012-208 Sarnavap 5000E SA Pare-vapeur Description du produit Sarnavap 5000E SA est un pare-vapeur auto-adhésif pour système en adhérence

Plus en détail

Avis Technique 5/10-2119. Sarking TMS Sarking TMS SI

Avis Technique 5/10-2119. Sarking TMS Sarking TMS SI Avis Technique 5/10-2119 Annule et remplace l Avis Technique 5/06-1876 Sarking Système isolant support de couverture System insulation roofing support Verbunddämmstoff als Unterdeckung für Dachdeckung

Plus en détail

Guide de l isolation Bâtiments non résidentiels

Guide de l isolation Bâtiments non résidentiels Guide de l isolation Bâtiments non résidentiels Juin 2009 Nos conseils pour répondre à la RT 2005* Murs extérieurs : Isolation en bardage simple ou double couche (page 44 et 45) TM 100 ép. 70 + TM 415

Plus en détail

Document Technique d Application. Force Dalle

Document Technique d Application. Force Dalle Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/08-2027 Annule et remplace l Avis Technique 5/02-1619 avec additif *01 Add et modificatifs *02 *03 *04 Mod Revêtement d étanchéité de toitures

Plus en détail

LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques

LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques LES NAPPES A EXCROISSANCES DE PAROIS ENTERREES (N.E.P.E.) Fonctions et caractéristiques Le présent document a été établi à l initiative de l ANEPE Association des Nappes à Excroissances pour Parois Enterrées

Plus en détail

Avis Technique 20/13-282

Avis Technique 20/13-282 Avis Technique 20/13-282 Produit d isolation thermique par l intérieur de mur Produit d isolation thermique de mur Thermal insulation product for wall Wärmedämmstoffe von Gebäudewänden ISODUO 36 pour application

Plus en détail

PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN

PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN PISCINE MUNICIPALE STADE JEAN BOUIN Rue Jean Bouin 69320 FEYZIN Maître d ouvrage : Ville de FEYZIN 18 rue de la mairie 69320 FEYZIN Maître d œuvre : REFECTION ETANCHEITE TERRASSE EX SOLARIUM LPG ARCHITECTE

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/11-2217 Annule et remplace l Avis Technique 5/06-1920 avec Modificatif *01 Mod Panneaux isolants non porteurs en polystyrène extrudé (XPS) pour

Plus en détail

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 15 janvier 2013 Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Groupe Spécialisé n 3 «Structures, planchers et autres composants

Plus en détail

Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse

Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse 60 Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) Verre cellulaire FOAMGLAS T4+ FOAMGLAS S3 FOAMGLAS F FOAMGLAS TAPERED FOAMGLAS BOARD PANNEAU READY

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Procédé d'écran souple de sous-toiture Flexible underlay for discontinuous roofing Unterspannung Avis Technique 5/05-1817 Ecran souple de sous-toiture Stamisol Eco Titulaire : Usine : Société TISSAGE &

Plus en détail

LE CONFORT D UN SOL ISOLE

LE CONFORT D UN SOL ISOLE l isolation de sol la plus mince pour chaque niveau d isolation un format pratique de 1200 x 2500 mm une haute résistance mécanique une pose rapide et efficace LE CONFORT D UN SOL ISOLE Des sols au-dessus

Plus en détail

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE Bureau Alpes Contrôles bourg@alpes-controles.fr Membre de la COPREC RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE REFERENCE: BT120019 indice 08 NOM DU PROCEDE: METASOLE+ TYPE DE PROCEDE: Procédé photovoltaïque

Plus en détail

Polystyrène extrudé. Dimensions. Caractéristiques

Polystyrène extrudé. Dimensions. Caractéristiques Introduction Dans les constructions modernes, une simple isolation qui protège de l'eau, du vent et des rayons solaires ne suffit pas, une protection est également nécessaire contre les facteurs climatiques

Plus en détail

Avis Technique 14/13-1827*V1

Avis Technique 14/13-1827*V1 Avis Technique 14/13-1827*V1 Annule et remplace l Avis Technique 14/13-1827 Tubes multicouche en PE-Xc/Al/PE Système de canalisations multicouche Multilayer piping system Verbundrohresystem Ne peuvent

Plus en détail

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Correction des ponts thermiques Maçonnerie de type a RT 2012 Mur Hybride R = 1,45 Pose rapide Porotherm GF R20 Th+ Mur Hybride énergie économie écologie émotion

Plus en détail

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s)

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s) Département Enveloppe et Revêtements Division HygroThermique des Ouvrages N affaire : 12-007 Le 10 avril 2012 Réf. DER/HTO 2012-093-BB/LS CALCUL DES COEFFICIENTS DE TRANSMISSION SURFACIQUE UP ET DES COEFFICIENTS

Plus en détail

L isolation par le toit. découvrez un nouveau métier

L isolation par le toit. découvrez un nouveau métier L isolation par le toit découvrez un nouveau métier 1 Le marché de l isolation par le toit Un marché en plein essor 25 à 30% des déperditions thermiques se font par le toit De nombreuses normes en vigueur

Plus en détail

Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement.

Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement. Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement. Isolation thermique plus qu une simple protection de l environnement Une isolation thermique optimale

Plus en détail

Avis Technique 14/14-2041. Luxor Silicone

Avis Technique 14/14-2041. Luxor Silicone Avis Technique 14/14-2041 Annule et remplace l Avis Technique 14/09-1511*V1 Flexibles comportant un tuyau en matériau thermoplastique revêtu d une tresse Flexibles de raccordement Flexible hoses Flexibel

Plus en détail

Écartez les risques de votre horizon

Écartez les risques de votre horizon ISOLER LES TOITURES-TERRASSES BÉTON Écartez les risques de votre horizon Une étanchéité + sécurisante, + adaptable Parce que l étanchéité des toitures-terrasses ne souffre d aucun désordre, découvrez la

Plus en détail

Eurosol, le panneau performant d isolation thermique adapté à tous les planchers.

Eurosol, le panneau performant d isolation thermique adapté à tous les planchers. Eurosol, le panneau performant d isolation thermique adapté à tous les planchers. Le sol, seule surface avec laquelle nous sommes toujours en contact, représente 15% des pertes calorifiques du bâtiment.

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Système de canalisations multicouche Multilayer piping system Verbundrohresystem Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique que les productions certifiées, marque CSTBat, dont la liste à jour est

Plus en détail

Classement des locaux en fonction de l exposition à l humidité des parois et nomenclature des supports pour revêtements muraux intérieurs

Classement des locaux en fonction de l exposition à l humidité des parois et nomenclature des supports pour revêtements muraux intérieurs Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe spécialisé n 9 Groupe spécialisé n 12 Groupe spécialisé n 13 Cloisons et contre-murs en plâtre Revêtements de sol et produits connexes Revêtements

Plus en détail

Séminaire Rénovation des toitures plate

Séminaire Rénovation des toitures plate Séminaire Rénovation des toitures plate CCBC 5 décembre 2013 Rénovation et isolation des toitures plates en béton Stéphanie DEMEULEMEESTER FACILITATEUR BATIMENT DURABLE Spécialiste ENVIRONNEMENT 1. Introduction

Plus en détail

UniverCell. ouate. thermique. La garantie d être 100 % serein. 100 % Recyclée. Conforme. Maîtrisée. cellulose. Solutions d isolation naturelle

UniverCell. ouate. thermique. La garantie d être 100 % serein. 100 % Recyclée. Conforme. Maîtrisée. cellulose. Solutions d isolation naturelle Solutions d isolation naturelle 100 % Recyclée AT Formation FDES 100 % Conforme Iso 9001 Mise au point et fabriquée en France. 100 % Maîtrisée La garantie d être 100 % serein. ouate isolation acoustique

Plus en détail

Catalogue Etanchéité et isolation des bâtiments non résidentiels

Catalogue Etanchéité et isolation des bâtiments non résidentiels Catalogue Etanchéité et isolation des bâtiments non résidentiels PANOTOIT TEKFI L isolant pour toiture végétalisée d une rigidité à toute épreuve. Agence : muchimuchi.fr PANOTOIT TEKFI, L isolant en laine

Plus en détail

DOUBLE PEAUX PANNEAUX PLANCHERS

DOUBLE PEAUX PANNEAUX PLANCHERS FEU DOUBLE PEAUX PANNEAUX PLANCHERS ARCELOR CONSTRUCTION Groupe Arcelor Protégez vos espaces de vie et de travail Pour assurer la protection des biens et des personnes à l intérieur des bâtiments, la fonction

Plus en détail

Styrodur - L isolant optimal pour applications exigeantes

Styrodur - L isolant optimal pour applications exigeantes Styrodur - L isolant optimal pour applications exigeantes www.styrodur.fr SOMMAIRE 3 4 6 7 8 10 Styrodur - depuis 1964 : l isolant qui a fait ses preuves, paré pour le futur 50 ans de Styrodur - un peu

Plus en détail

Nombre de m 2 / colis. Nombre de colis/ palette

Nombre de m 2 / colis. Nombre de colis/ palette easyrock Rouleau revêtu d un pare-vapeur kraft polyéthylène utilisé en rénovation. Echelle de densité + le + produit : la performance et la simplicité, avec un R = 5,10 m 2.K/W en 200 mm mono couche. le

Plus en détail

DGST-BATIMENTS. REFECTION TOITURE-TERRASSE DANS LES LOCAUX ADMINISTRATIFS Place de Paradis S-t-Roch C.C.T.P

DGST-BATIMENTS. REFECTION TOITURE-TERRASSE DANS LES LOCAUX ADMINISTRATIFS Place de Paradis S-t-Roch C.C.T.P DGST-BATIMENTS REFECTION TOITURE-TERRASSE DANS LES LOCAUX ADMINISTRATIFS Place de Paradis S-t-Roch C.C.T.P 2 S O M M A I R E 0 G E N E R A L I T E S--------------------------------------------------------------------

Plus en détail

MARQUE NF ROBINETTERIE-FONTAINERIE HYDRAULIQUE

MARQUE NF ROBINETTERIE-FONTAINERIE HYDRAULIQUE CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DU BATIMENT Organisme certificateur mandaté par AFNOR Certification 84 avenue Jean Jaurès CHAMPS-SUR-MARNE F - 77447 MARNE LA VALLEE CEDE 2 www.cstb.fr MARQUE NF ROBINETTERIE-FONTAINERIE

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES DU DERBIGUM. Procédé d'étanchéité pour toitures-terrasses inaccessibles et accessibles (piétons et véhicules)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES DU DERBIGUM. Procédé d'étanchéité pour toitures-terrasses inaccessibles et accessibles (piétons et véhicules) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES DU DERBIGUM Procédé d'étanchéité pour toitures-terrasses inaccessibles et accessibles (piétons et véhicules) SOMMAIRE 1. PRINCIPE ET PRESENTATION... p. 5 2. DESTINATION ET

Plus en détail

Les solutions Isover en combles perdus pour la RT 2012 et la RT 2020

Les solutions Isover en combles perdus pour la RT 2012 et la RT 2020 Les solutions Isover en combles perdus pour la RT 01 et la RT 00 Un bâtiment performant en neuf et en rénovation Neuf RT 01 Depuis janvier 013, tous les bâtiments neufs sont à Basse Consommation. Pour

Plus en détail

FENETRES ET PORTES-FENETRES PVC A LA FRANCAISE, OSCILLO-BATTANTES ET A SOUFFLET EVOLUTION

FENETRES ET PORTES-FENETRES PVC A LA FRANCAISE, OSCILLO-BATTANTES ET A SOUFFLET EVOLUTION FENETRES ET PORTES-FENETRES PVC A LA FRANCAISE, OSCILLO-BATTANTES ET A SOUFFLET EVOLUTION Le CSTB atteste que les produits, mentionnés en annexe, sont conformes à des caractéristiques décrites dans le

Plus en détail

A. Toitures terrasses support d étanchéité 154

A. Toitures terrasses support d étanchéité 154 > Guide de choix... 152 A. Toitures terrasses support d étanchéité 154 B. Combles et rampants 157 www.placo.fr 151 Guid Isolation du Bâti 4. Isolation des toitures Guide de choix Isolation des toitures

Plus en détail

FERMACELL Montage en doublage sur ossature

FERMACELL Montage en doublage sur ossature sur ossature Domaines d application Le système de doublage sur ossature FERMACELL consiste en une demi-cloison permettant de doubler un ouvrage maçonné existant de façon à en améliorer les performances

Plus en détail

PROFIL : 3.45.1000. PROFIL MÉTALLIQUE POUR COUVERTURE SÈCHE Longueur standard : de 1500 à 12000 mm Nuance de l acier : S320 GD selon norme NF EN 10147

PROFIL : 3.45.1000. PROFIL MÉTALLIQUE POUR COUVERTURE SÈCHE Longueur standard : de 1500 à 12000 mm Nuance de l acier : S320 GD selon norme NF EN 10147 Édition n 1 PROFIL : 3.45.1000 PROFIL MÉTALLIQUE POUR COUVERTURE SÈCHE Longueur standard : de 1500 à 12000 mm Nuance de l acier : S320 GD selon norme NF EN 10147 Revêtement Épaisseur (mm) Galvanisé Z275

Plus en détail

Chape sèche FERMACELL

Chape sèche FERMACELL Chape sèche Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. Descriptif : Chape sèche de haute qualité adaptée à divers domaines d utilisation,

Plus en détail

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE Bureau Alpes Contrôles bac.bourg@alpes-controles.fr - RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE REFERENCE: BT120018 indice 0 NOM DU PROCEDE: MODULES PHOTOVOLTAIQUES ASSOCIES EN POSE PORTRAIT OU PAYSAGE:

Plus en détail

Polystyrène extrudé. Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) ROOFMATE SL-A ROOFMATE SL-X ROOFMATE MK FLOORMATE 500 ET 700 ROOFMATE LG-X

Polystyrène extrudé. Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) ROOFMATE SL-A ROOFMATE SL-X ROOFMATE MK FLOORMATE 500 ET 700 ROOFMATE LG-X Polystyrène extrudé ROOFMATE SL-A 40 ROOFMATE SL-X 40 ROOFMATE MK 40 FLOORMATE 500 ET 700 42 ROOFMATE LG-X 44 PERIMATE DI-A 46 TOPOX CUBER SL 48 TOPOX CUBER SL-T 48 ROOF 115 48 TOPOX BÉTON 50 JACKODUR

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Isolation thermique par projection humide en parois verticales Thermal insulation of walls, spray-on Wärmeschutz den Wand,CSOeinblasen, CSO-Sprayverfahren Avis Technique 20/09-148 Procédé d isolation thermique

Plus en détail

RAL 7015 gris ardoise. RAL 9002 blanc gris

RAL 7015 gris ardoise. RAL 9002 blanc gris La laine de roche Les couleurs Les couleurs standard disponibles sont les suivantes : RAL 1015 ivoire claire RAL 7015 gris ardoise RAL 5008 bleu gris RAL 7022 gris terre d ombre RAL 7032 gris silex RAL

Plus en détail

Isolation des façades, bâtiments collectifs et tertiaires Les Solutions ISOVER : Façade ventilée, Façade F4, Isolation sous enduit

Isolation des façades, bâtiments collectifs et tertiaires Les Solutions ISOVER : Façade ventilée, Façade F4, Isolation sous enduit Isolation des façades, bâtiments collectifs et tertiaires Les Solutions ISOVER : Façade ventilée, Façade F4, Isolation sous enduit Édito Le parc des bâtiments en France représente 45% de la consommation

Plus en détail

Evolutions de la pose. en 2010. Nous vous accompagnons dans le changement! www.desmortiersdesidees.com

Evolutions de la pose. en 2010. Nous vous accompagnons dans le changement! www.desmortiersdesidees.com Evolutions de la pose collée DE carrelage en 2010 Nous vous accompagnons dans le changement! www.desmortiersdesidees.com Trois nouveaux textes de mise en œuvre relatifs à la pose collée de carrelage sont

Plus en détail

Pour la conception de l isolation thermique des toitures-terrasses et toitures inclinées avec étanchéité DOSSIER. Recommandations

Pour la conception de l isolation thermique des toitures-terrasses et toitures inclinées avec étanchéité DOSSIER. Recommandations DOSSIER MAI 2012 04 Recommandations Professionnelles de la CSFE Pour la conception de l isolation thermique des toitures-terrasses et toitures inclinées avec étanchéité CSFE Chambre Syndicale Française

Plus en détail

RT 2012 RT 2012. Réglementation thermique. structure en acier. Réglementation thermique. et bâtiments à

RT 2012 RT 2012. Réglementation thermique. structure en acier. Réglementation thermique. et bâtiments à Réglementation thermique RT 0 et bâtiments à structure en acier Réglementation thermique Textes, dates de mise en application et attestations Textes de référence : Décret n 00-69 du 6 octobre 00 relatif

Plus en détail

Document Technique d Application. Labelrock

Document Technique d Application. Labelrock Document Technique d Application Référence Avis Technique 9/2-955 Annule et remplace l Avis Technique 9/06-822 Doublage de mur et habillage Wall lining Vorsatzschale Labelrock Relevant de la norme NF EN

Plus en détail

FERMACELL Montage cloison 1 S 31 1S 41

FERMACELL Montage cloison 1 S 31 1S 41 1 S 31 1S 41 Domaines d application La cloison simple peau FERMACELL est une cloison de type distributif, non portante. Elle trouve son domaine d'application privilégié dans les cloisonnements pour la

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : 1 Formation Bâtiment Durable : ENERGIE PASSIF/BASSE ENERGIE Bruxelles Environnement ISOLATION : INTRODUCTION THEORIQUE Marny DI PIETRANTONIO Plate-forme Maison Passive asbl Objectif(s) de la présentation

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/11-2236 Annule et remplace l Avis Technique 5/04-1771 et 5/04-1771*01 *02 *03 Mod Revêtement d étanchéité monocouche en EPDM non armé en adhérence

Plus en détail

cover 1 Isolation 02/2012

cover 1 Isolation 02/2012 cover 1 Isolation 02/2012 Programme de livraison Laine de roche 2012 Knauf Insulation Votre partenaire en isolation Knauf est une entreprise familiale renommée, active dans le monde entier comme fabricant

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 12/12-1632 Annule et remplace l Avis Technique 12/04-1415 Edition corrigée du 4 avril 2013 Revêtement de sol résilient à base de PVC Resilient

Plus en détail

isolant Gisol Coton thermique et écologique Coton recyclé pour l isolation thermique et naturelle des bâtiments

isolant Gisol Coton thermique et écologique Coton recyclé pour l isolation thermique et naturelle des bâtiments isolant Gisol Coton thermique et écologique Coton recyclé pour l isolation thermique et naturelle des bâtiments Rien ne se perd... Tout se transforme... Le respect de l'environnement est un enjeu majeur

Plus en détail

C.C.T.P. Construction d une crèche associative «Lei minòts» Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds

C.C.T.P. Construction d une crèche associative «Lei minòts» Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds Construction d une crèche associative «Lei minòts» M.I.N. d Avignon Maitre d ouvrage : association Les Maisons du Monde C.C.T.P. Lot n 4 Cloisons - Plâtrerie - Faux plafonds Décembre 2010 Lot n 4 Cloisons

Plus en détail

B1 Cahiers des charges

B1 Cahiers des charges B1 Cahiers des charges B1 cahiers des charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce chapitre contient les cahiers des charges. Pour plus d informations, nous réfèrons au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 Détails

Plus en détail

Document Technique d Application. Hyrene TS

Document Technique d Application. Hyrene TS Document Technique d Application référence Avis Technique 5/07-1959*V1 Édition qui remplace celle de l Avis Technique 5/07-1959 et se substituant à l édition précédente Édition corrigée du 16 octobre 2008

Plus en détail

sarking Écran d isolation thermique pour toitures inclinées ISOLER EFFICACEMENT www.enertherm.eu

sarking Écran d isolation thermique pour toitures inclinées ISOLER EFFICACEMENT www.enertherm.eu sarking Écran d isolation thermique pour toitures inclinées ISOLER EFFICACEMENT www.enertherm.eu (Post)isolation de toitures inclinées Une toiture mal isolée peut représenter jusqu à 30% de la déperdition

Plus en détail

Un bâtiment performant en neuf et en rénovation

Un bâtiment performant en neuf et en rénovation Les solutions Isover en combles perdus pour la RT 2012 Un bâtiment performant en neuf et en rénovation Neuf RT 2012 A partir de janvier 2013, tous les bâtiments neufs seront à Basse Consommation. Pour

Plus en détail

POURQUOI ISOLER LES COMBLES PERDUS?

POURQUOI ISOLER LES COMBLES PERDUS? POURQUOI ISOLER LES COMBLES PERDUS? Avec 30% des déperditions de chaleur de l habitat, le comble est la surface qui occasionne le plus de pertes calorifiques dans une maison peu ou non isolée. De même,

Plus en détail

Plafonds Placostil sur montants Montage standard

Plafonds Placostil sur montants Montage standard A01 Plafonds sur ossature métallique Placostil Plafonds Placostil sur montants Montage standard Travaux préparatoires et dispositions générales Les travaux ne doivent être entrepris que dans les constructions

Plus en détail