n fiche Année livraison MOA BET Therm CP MOE AMO HQE Coordonnées conception travaux fonctionnement A1 Contexte et description du projet

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "n fiche Année livraison MOA BET Therm CP MOE AMO HQE Coordonnées conception travaux fonctionnement A1 Contexte et description du projet"

Transcription

1 Rédacteur(s) Date de mise à jour Nom de l'opération n fiche Nature Année livraison Surface Lieu MOA BET Therm CP MOE AMO HQE Coordonnées conception travaux fonctionnement Coût total financements A1 Contexte et description du projet A2 Objectifs prioritaires A3 Démarches / Labels / Certifications A4 Facteurs de réussite A5 Difficultés rencontrées / solutions apportées / enseignements A6 Témoignage maître d'ouvrage /maitrise d'œuvre / occupants mise à jour : 01/22/2014 Auteur : R. Boscher

2 mise à jour : 01/22/2014 Auteur : R. Boscher

3 fonctionnement ements pants mise à jour : 01/22/2014 Auteur : R. Boscher

4 mise à jour : 01/22/2014 Auteur : R. Boscher

5 B1 Enveloppe B DESCRIPTION épaisseur composition (cm) lambda (W/m.K) murs toiture plancher bas menuiseries occultation B2 Systèmes chauffage nature puissance (kw) ECS ventilation

6 U (W/m2.K)) puissance (kw)

7 C1 Mobilité Catégorie de territoire : C TERRITOIRE ET SITE Pôle urbain Pôle périurbain Pôle rural Proximité des réseaux de transport en commun (< 500m) Train Car Bus/Métro La proximité de réseaux de transports en commun a t elle motivé le choix du site? Quels modes de transport sont principalement utilisés par les usagers? C2 Urbanisme Quelles réponses ont été apportées aux règles d'urbanisme (contraintes et opportunités)? C3 Paysage Comment le projet a t il été intégré au paysage? C4 Patrimoine Comment le bâtiment s'insère t il dans le patrimoine bâti?

8 C5 Foncier Comment le bâtiment contribue t il à la densification urbaine? Comment le bâtiment contribue t il au renouvellement urbain? Quel est le niveau de mixité des fonctions urbaines recherché (commerces et services de proximité)? C6 Biodiversité Quel est l'impact du bâtiment sur la biodiversité? C7 Bioclimatisme De quelle manière, dans la conception ou la réhabilitation du bâtiment, a t on optimisé les apports solaires passifs?

9 Quelles dispositions ont été prises pour tenir compte des contraintes du site (masques solaires, exposition au vent, nuisances sonores,...)? Quelles dispositions ont été prises pour tirer parti des caractéristiques du site (topographie, vues, dessertes,...)?

10

11 mité)? rts solaires passifs?

12 , exposition au vent, s, dessertes,...)?

13 D ENERGIE & CLIMAT D1 Besoins énergétiques Besoins bioclimatiques* (chauffage, refroidissement, éclairage) Bbio : Bbio max : Déperditions de l'enveloppe** (si c'est la RT 2005 ou RT 2012 Ex qui s'appliquait au projet) Ubat : Consommations conventionnelles** (chauffage, refroidissement, ECS, éclairage, auxiliaires) en kwhep/m2.an Cep : Cep max : dont chauffage : dont refroidissement : dont production ECS : dont éclairage : dont auxiliaires : Etanchéité à l'air* : Q 4 ( m 3 /(h.m 2 )) : n50 (vol/h) : Consommations réelles (kwh/m 2.an) : année ou période de référence ; Tous usages (mesure) : dont chauffage : dont refroidissement : dont production ECS : dont éclairage : dont auxiliaires : dont usages spécifiques (électroménager, loisirs,...) : dont production locale d'énergies renouvelables : * dans le cas d'une rénovation ou si la réglementation en vigueur était antérieure à la RT 2012, ces informations ne sont pas exigées ** dans le cas d'une rénovation, ces informations ne sont exigées que si la RTex Globale s'applique. D2 Energies renouvelables Quelle est la nature des énergies renouvelables produites par le bâtiment? Quel est le taux de couverture des besoins du bâtiment par les énergies renouvelables? Quel est le temps de retour sur investissement estimé pour chacun des modes de production d'énergie renouvelable?

14 D3 Usagers Quelles démarches ont été mises en œuvre pour informer, sensibiliser et accompagner les occupants dans la réduction des consommations d'énergie? Le choix des technologies mises en œuvre est il adapté aux usages actuels et futurs? D4 Climat Quel est le Bilan Carbone du bâtiment (périmètre du calcul et valeur annuelle moyenne sur la durée de vie estimée)? Quelle est la nature des démarches entreprises pour réduire les émissions de gaz à effet de serre du bâtiment? D5 Mesure et évaluation Quels critères de performance ont été retenus pour évaluer la satisfaction des objectifs initiaux?

15 Pendant combien de temps, à quelle fréquence et par qui ces critères seront ils mesurés? Quelle est l'évolution des écarts entre les performances attendues et celles atteintes?

16 au projet) auxiliaires) en kwhep/m2.an à la RT 2012, Globale s'applique. ables? production d'énergie

17 agner les occupants dans la urs? enne sur la durée de vie à effet de serre du jectifs initiaux?

18 esurés? tes?

19 E EAU E1 Economie et réutilisation de l'eau Consommation du bâtiment (m 3 /pers.an) : Quels types d'équipements hydro économes ont été installés? E2 Gestion des eaux de pluies Comment l'impérméabilisation du sol sur la parcelle a t elle été limitée? Quels dispositifs de régulation des flux d'eau de pluie ont été mis en œuvre? Quels sont les dispositifs de récupération de l'eau de pluie mis en œuvre et à quels usages sont ils dédiés? E3 Assainissement Si l'assainissement est de type non collectif, quels dispositifs ont été mis en œuvre? Quels sont les dispositifs de récupération des eaux grises mis en œuvre et à quels usages sont ils dédiés?

20 E4 Eau et santé Quels dispositifs de contrôle et/ou d'amélioration de la qualité de l'eau ont été installés? Quelles solutions ont été retenues pour assurer un bon entretien des réseaux et limiter les risques sanitaires (légionellose, brûlures,...)

21 ls usages sont ils dédiés? e? ls usages sont ils dédiés?

22 tallés? imiter les risques sanitaires

23 F DECHETS F1 Cycle de vie du bâtiment La durée de vie des matériaux et équipements du bâtiment a t elle été évaluée? La déconstruction du bâtiment a t elle été anticipée (matériaux recyclables, séparables, réutilisables,...)? Des matériaux recyclés ont ils été utilisés dans la construction? F2 Déchets de chantier et recyclage Quelle démarche a été entreprise en phase conception pour limiter la production de déchets sur le chantier? Quelle est la nature des dispositifs mis en œuvre pour collecter, trier et recycler les déchets sur le chantier? Quelles quantités de déchets (par nature) ont été valorisés ou recyclés au cours du chantier? F3 Déchets d'activité Quels sont les dispositifs de traçabilité des déchets disponibles?

24 Quels moyens permettent de réduire le volume des déchets à traiter (compostage,...)?

25 réutilisables,...)? hets sur le chantier? hets sur le chantier? ntier?

26

27 G CONFORT & SANTE G1 Qualité de l'air intérieur Renouvellement d'air : Quel est le type de ventilation disponible? naturelle VMC simple flux VMC double flux Quelles mesures ont été prises pour maintenir un bon fonctionnement de la ventilation dans le temps? Quelles informations ont été diffusées auprès des usagers pour éviter les mauvaises utilisations et un bon entretien? Risques sanitaires: Des dispositions ont elles été prises pour réduire la concentration en radon dans le bâtiment? Des exigences particulières ont elles été précisées lors du choix des matériaux et produits de construction pour limiter la pollution de l'air intérieur? G2 Electromagnétisme Quelles dispositions ont été prises pour limiter l'exposition des occupants aux champs électromagnétiques? G3 Bien être des occupants

28 Quels sont les principes architecturaux retenus pour assurer un bon confort thermique en été comme en hiver? Comment l'équilibre hygrothermique a t il été abordé en phase conception? Quels sont les retours des occupants sur le confort ressenti? Le confort ou l'inconfort d'été et d'hiver a t il été évalué par des mesures de température et comparé aux Tic? G4 Eclairage Comment le niveau d'éclairage naturel a t il été optimisé? Quels moyens ont été mis en œuvre pour assurer un bon confort visuel? G5 Ergonomie & accessibilité Comment l'ergonomie et l'accessibilité ont elle été prises en compte au delà des aspects réglementaires?

29 Une réflexion sur les usages et l'ergonomie des lieux a elle été menée en concertation avec les usagers? G6 Nuisances sonores Quelles mesures ont été prises pour limiter la transmission du bruit : entre les locaux : depuis l'extérieur : des équipements techniques : Comment les usages ont ils été adaptés pour limiter les nuisances sonores?

30 dans le temps? tilisations et un bon timent? duits de construction pour électromagnétiques?

31 en été comme en hiver? re et comparé aux Tic? cts réglementaires?

32 n avec les usagers?

33 H SOCIAL & ECONOMIE H1 Coût de construction Une analyse en coût global a t elle été réalisée en phase ESQ APS/APD PRO/EXE L'accession du logement au plus grand nombre a t elle été une priorité et comment a t elle été abordée? La modularité du bâtiment et son évolution pour s'adapter à de nouveaux usages ont elles été anticipées? Préciser le coût de contruction HT réparti par lot Gros œuvre Menuiseries Int. Plomberie sanit. Ravalement Portes métalliques Chauffage ventil. Charpente Serrurerie métallerie Electricité Mur ossature bois Cloisons doublage Courants faibles Bardage Plafonds VRD Etanchéité Revêtements sols Espaces verts Couverture Revêtements murs Démolition Menuiseries ext. Ascenseur H2 Mixité urbaine et fonctionnelle De quelle manière la réalisation favorise t elle le "vivre ensemble" (convivialité et rencontres)? H3 Lien social Comment l'accessibilité (usage) a t elle été prise en compte?

34 Des critères d'insertion ont ils été fixés pour l'attribution des logements? H4 Chantier Comment la main d'œuvre locale a t elle été privilégiée en phase chantier? Comment les circuits courts ont ils été privilégiés en phase chantier? Comment l'insertion a t elle été favorisée lors de l'attribution des marchés et en phase chantier? Les entreprises ont elles bénéficié de dispositifs de formation spécifiques?

35 t elle été abordée? elles été anticipées? ontres)?

36 chantier?

37 I1 Définition des besoins I GOUVERNANCE Quels types de démarches citoyennes ou participatives ont été mis en place? A quel moment les futurs usagers ont ils été associés au projet? Quels besoins ou attentes ont ainsi pu être identifiés et satisfaits? I2 Mobilisation des acteurs en phase construction Par quels moyens les usagers ont ils pu participer à la construction? Une approche globale a t elle été retenue (coordination des corps d'état, formation, coopération des acteurs...)? I3 Prise en main Comment l'appropriation et la compréhension du bâti par les usagers ont elles été ecouragées?

38 Quelle est la nature des informations transmises aux usagers? I4 Vie du bâtiment Comment l'occupant des locaux est il associé pour optimiser/adapter certains aspects aux usages?

39 opération des acteurs...)? uragées?

40 aux usages?

Maître d Ouvrage Architecte BE Thermique AMO QEB Mairie de Pierrevert. R+4 architectes Adret Domene

Maître d Ouvrage Architecte BE Thermique AMO QEB Mairie de Pierrevert. R+4 architectes Adret Domene Commission d évaluation : REALISATION du 12 novembre 2013 - V1 Projet Eco Citoyen, Pierrevert(04) Maître d Ouvrage Architecte BE Thermique AMO QEB Mairie de Pierrevert R+4 architectes Adret Domene Rédacteur

Plus en détail

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Retours d expériences: le suivi de bureaux Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Sommaire 2 L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse

Plus en détail

Localisation : Mont de Type de bâtiment Bureaux Marsan rue Martin Luther King. Zone Site Bosquet Maître d'œuvre Marc Ballay

Localisation : Mont de Type de bâtiment Bureaux Marsan rue Martin Luther King. Zone Site Bosquet Maître d'œuvre Marc Ballay La maîtrise d ouvrage a souhaité ancrer le projet dans une démarche «d exemplarité reproductible» en termes de construction durable. En ce sens, la démarche de conduite de projet et les solutions retenues

Plus en détail

QUELLES QUESTIONS POUR UNE ETUDE DE CAS? MODE EXPERT

QUELLES QUESTIONS POUR UNE ETUDE DE CAS? MODE EXPERT QUELLES QUESTIONS POUR UNE ETUDE DE CAS? MODE EXPERT Informations principales * Nom * Description * Concours * Année de construction * Année de livraison * Adresse * Code postal * Ville * Pays * Type de

Plus en détail

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges SA LE TOIT VOSGIEN BP 31 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES / F. LAUSECKER ARCHITECTE /

Plus en détail

L opération étudiée : le SDEF

L opération étudiée : le SDEF L opération étudiée : le SDEF Situation géographique 29 Landivisiau Finistére Zone H2a Altitude : 34 m Acteurs de l opération Maitrise d ouvrage Maître d œuvre / Architecte BET Thermique SDEF Atelier 3

Plus en détail

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton

Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton Comment construire une maison BBC en béton? Construire une maison durable en béton 1 Maison BBC en béton : 2 grands principes, 5 règles d or Une conception pensée en amont Une conception «bioclimatique»

Plus en détail

Rapport de vérification

Rapport de vérification Phase conception Provisoire phase chantier Définitif phase chantier Certification NF HQE TM Bâtiments Tertiaires Label HPE Construction neuve Rénovation OPERATION Opération Bâtiment RESTRUCTURATION D'UN

Plus en détail

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Du projet à la réalisation Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Lay Saint Christophe 54 «Notre projet est né en 2006, d une volonté de minimiser notre empreinte écologique. Nous

Plus en détail

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne 4. Dauphilogis Le Jardin de Bonne SOMMAIRE I : Présentation de la société II : Le site III : Le déroulement des études IV : L opération Le plan-masse Le programme Les grands principes de conception Un

Plus en détail

Qu est ce qu un projet performant?

Qu est ce qu un projet performant? S2: Les clés de la performance Qu est ce qu un projet performant? Un projet avec beaucoup d énergies renouvelables Un projet très isolé Un projet dont le % de vitrage est d environ 1/6 de de surface habitable

Plus en détail

Dossier de présentation

Dossier de présentation INGENIERIE Bureau d Etudes Thermiques Dossier de présentation Mise à jour mai 2012 Kalisaya Ingenierie, 20 montée de Beauregard 07200 AUBENAS. Tél. : 06 86 41 11 47 Site internet : www.kalisaya-ingenierie.fr

Plus en détail

Témoignage REHABILITATION en bureaux

Témoignage REHABILITATION en bureaux Témoignage REHABILITATION en bureaux Image projet Communauté de communes Cœur du Var Novembre 2009 P r é s e n t a tio n : C h a n ta l LAR R O U TU RE Contexte Communauté de communes Cœur du Var Bureaux

Plus en détail

T. BONNARDOT 17/12/2010

T. BONNARDOT 17/12/2010 CYTHELIA Conseil & Expertise La Maison ZEN 350, route de la traverse 73 000 MONTAGNOLE Tel +33 (0) 4 79 25 31 75 www.cythelia.fr SARL au capital de 140 000 - RCS Chambéry B 393 290 937 - APE 7219 Z RT

Plus en détail

RT 2012 RT 2012. Réglementation thermique. structure en acier. Réglementation thermique. et bâtiments à

RT 2012 RT 2012. Réglementation thermique. structure en acier. Réglementation thermique. et bâtiments à Réglementation thermique RT 0 et bâtiments à structure en acier Réglementation thermique Textes, dates de mise en application et attestations Textes de référence : Décret n 00-69 du 6 octobre 00 relatif

Plus en détail

Rénovation des bâtiments : concilier thermique, acoustique et ventilation Opération Les Reflets du Drac Présentation du 25 juin 2009

Rénovation des bâtiments : concilier thermique, acoustique et ventilation Opération Les Reflets du Drac Présentation du 25 juin 2009 Rénovation des bâtiments : concilier thermique, acoustique et ventilation Opération Les Reflets du Drac Présentation du 25 juin 2009 Florence AUDOUY URBIPARC Pierre BARANI - AIM Denis BOZZETTO GIAC / ACOUPHEN

Plus en détail

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE Didier ROSPIDE - Sandra RIPEAU 15/03/12 Présentation Bâtiments passifs CCI Plan de la conférence Présentation du concept Passif Le 1ère

Plus en détail

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building Bruxelles - 13 avril 2011 David JUIN Chef de projet réglementation thermique Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

& la rt 2012. la réponse aux exigences réglementaires

& la rt 2012. la réponse aux exigences réglementaires les fenêtres aluminium MILLET & la rt 0 la réponse aux exigences réglementaires La Réglementation Thermique 0 s applique d ores et déjà pour les bâtiments neufs du secteur tertiaire, public et les bâtiments

Plus en détail

LE PROJET SITE ADMINISTRATIF DU CREDIT AGRICOLE CENTRE FRANCE A AURILLAC. IMMEUBLE A ENERGIE POSITIVE TOUS USAGES: SHON 6100 m²

LE PROJET SITE ADMINISTRATIF DU CREDIT AGRICOLE CENTRE FRANCE A AURILLAC. IMMEUBLE A ENERGIE POSITIVE TOUS USAGES: SHON 6100 m² SITE ADMINISTRATIF DU CREDIT AGRICOLE CENTRE FRANCE A AURILLAC IMMEUBLE A ENERGIE POSITIVE TOUS USAGES: SHON 6100 m² BATIMENT A OSSATURE BOIS: 1300 m3 de bois UN JARDIN D HIVER DE 700 M² OUVERT SUR LE

Plus en détail

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/7

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/7 Projet Nom Abatia Nom de la variante SHON 127 Haut. sous plafond 2.5 Détails du site Latitude 45.59 Longitude 5.63 Station météo Chambéry Catalogue des parois Nom Type Positionnement Composition Surface

Plus en détail

Chantier I.F.P.E.C. / Lille. Trophées de la Construction Bois 2009 CNDB Nord BAT Région Nord Pas de calais Picardie U.E.F.E.D.R.

Chantier I.F.P.E.C. / Lille. Trophées de la Construction Bois 2009 CNDB Nord BAT Région Nord Pas de calais Picardie U.E.F.E.D.R. Chantier I.F.P.E.C. / Lille Trophées de la Construction Bois 2009 CNDB Nord BAT Région Nord Pas de calais Picardie U.E.F.E.D.R. Présentation du Projet Extension d un bâtiment tertiaire existant sur 4 niveaux

Plus en détail

Commission d évaluation : REALISATION du 14 octobre 2014

Commission d évaluation : REALISATION du 14 octobre 2014 Commission d évaluation : REALISATION du 14 octobre 2014 65 St Barnabé, (13) Rédacteur : Jérôme Solari / Clara Foussat 1 - Bâtiment tertiaire bioclimatique à l entrée du village de Saint Barnabé à Marseille.

Plus en détail

RÉCAPITULATIF STANDARDISÉ D'ETUDE THERMIQUE Réglementation Thermique 212 14/5/214 - Cadre standard de présentation du «Récapitulatif Standardisé d'etude Thermique RT212» - v1.8.4-8e4f5ff31f414e7acc8f4918b72b34713299727

Plus en détail

Consultation CQFD LOGEMENTS OPTIMISES : COUTS, QUALITE, FIABILITE, DELAIS. NOTE ENVIRONNEMENTALE ET TECHNIQUE

Consultation CQFD LOGEMENTS OPTIMISES : COUTS, QUALITE, FIABILITE, DELAIS. NOTE ENVIRONNEMENTALE ET TECHNIQUE NOTE ENVIRONNEMENTALE ET TECHNIQUE A- UNE CONCEPTION BIOCLIMATIQUE DU PROJET (Confort dans les espaces extérieurs et dans le bâtiment) Choix morphologique du bâtiment La conception du bâtiment de logements

Plus en détail

Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l

Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l éco-construction ---------------------------- 50 modules de formation

Plus en détail

Cure de Puy Sanières. Puy Sanières (05) HC-R - Phase Réalisation Niveau OR (86pts)

Cure de Puy Sanières. Puy Sanières (05) HC-R - Phase Réalisation Niveau OR (86pts) Mur mitoyen église - BA13 - ITE laine de verre (ép. 10cm) - Mur en pierre ép60cm Toit - BA13 - Laine de verre (ép. 24cm) - OSB+lame d air -Couverture en ardoise Mur MOB - OSB - Fibre de bois HD (ép. 12cm)

Plus en détail

>I En savoir plus I Thermique

>I En savoir plus I Thermique g Un peu d histoire n Choc pétrolier en 1973 Prise de conscience de notre totale dépendance au pétrole Nécessité de maîtrise de la consommation énergétique dans le secteur du bâtiment n Protocole de Kyoto

Plus en détail

GUIDE MÉTHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE. Responsabilité et autorité Maîtrise d ouvrage directe

GUIDE MÉTHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE. Responsabilité et autorité Maîtrise d ouvrage directe GUIDE MÉTHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE Responsabilité et autorité Maîtrise d ouvrage directe ORGANIGRAMME GENERAL Maîtrise d Œuvre Interne au Cg Service Marché Utilisateurs Maintenance Directions

Plus en détail

Au service d une politique d aménagement durable exemplaire en Bretagne

Au service d une politique d aménagement durable exemplaire en Bretagne Au service d une politique d aménagement durable exemplaire en Bretagne 2 Avec le nouveau dispositif co-fau², la égion Bretagne souhaite aider les collectivités bretonnes à aller plus loin dans leurs projets

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

Ecole Montessori d Avignon, (84)

Ecole Montessori d Avignon, (84) Commission d évaluation : Réalisation/Fonctionnement du 14 octobre 2014 V1 Ecole Montessori d Avignon, (84) 1 Ce projet contraint par l aspect économique (financement du projet par l association) permet

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale :

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : 1 -la politique sectorielle 2 - les applications au sein

Plus en détail

BUREAU D INGENIERIE 48, rue Boissonade 75014 PARIS T. 33(0)1 70 64 22 32 Email : afillault@betbigs.com www.bigs-ingenierie.com

BUREAU D INGENIERIE 48, rue Boissonade 75014 PARIS T. 33(0)1 70 64 22 32 Email : afillault@betbigs.com www.bigs-ingenierie.com Tertiaire Plateforme logistique Enseignement Logement CABINET MEDICAL SAINT-GERMAIN-LES-CORBEIL (91) Maître d Ouvrage : SCI des prés hauts de Saint-Germain Maître d Œuvre : Berthier Architectes Contexte

Plus en détail

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E De l estimation des besoins / critères et exemple Février 2012 Présentation : Jérôme DIOT Directeur Technique EGIS Centre Ouest 1 Sommaire Conception

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

L Union Sociale pour l Habitat de Haute-Normandie

L Union Sociale pour l Habitat de Haute-Normandie L Union Sociale pour l Habitat de Haute-Normandie 35 organismes HLM de Haute-Normandie Acteurs du développement durable du territoire Référentiel régional de qualité environnementale Une base de discussion

Plus en détail

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Les chocs pétroliers des années 70 nous ont fait réaliser que si nos logements étaient confortables, c était au prix d une utilisation

Plus en détail

Construire et rénover des logements BBC effinergie

Construire et rénover des logements BBC effinergie Construire et rénover des logements BBC effinergie Lundi 8 décembre 2008 1 Construire et rénover des logements BBC effinergie 1. Généralités Contexte réglementaire Rappels thermiques Synthèse 2. Etat des

Plus en détail

Réglementation thermique 2012 :

Réglementation thermique 2012 : Réglementation thermique 2012 : un saut énergétique pour les bâtiments neufs Bernard Suard-MEDDTL Avril 2011 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement Ministère de

Plus en détail

Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie

Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie Rénovation d une maison individuelle en basse consommation d énergie Fiche d opération Armapa -2011 cd2e- Page 1 Introduction L évolution du prix de l énergie encourage nos concitoyens à changer d exigences

Plus en détail

Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension)

Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension) Fiche d application : Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension) Date Elaboration de la fiche Version 8 juillet 2013 1 Préambule Cette fiche d application précise les modalités de prise en compte

Plus en détail

La mise en œuvre BBC. Formation pour entreprises IBSE

La mise en œuvre BBC. Formation pour entreprises IBSE La mise en œuvre BBC Formation pour entreprises IBSE 2 Les labels Maison bioclimatique Maison conçue pour bénéficier de tous les avantages du climat et du terrain ainsi que de la végétation environnante.

Plus en détail

La qualité globale et durable en construction et en rénovation

La qualité globale et durable en construction et en rénovation La qualité globale et durable en construction et en rénovation 18 octobre 2014 Journées de l éco-construction Pont à Mousson Certifications & Labels Panorama du paysage de la certification des différents

Plus en détail

Bâtiments démonstratifs au fonctionnement maîtrisé. 21 mars 2006

Bâtiments démonstratifs au fonctionnement maîtrisé. 21 mars 2006 Bâtiments démonstratifs au fonctionnement maîtrisé 21 mars 2006 kwh/ m².an 160 140 120 100 80 60 40 20 0 Réalisation de bâtiments RT2000 autonomes en énergie RT2005 projets de démonstration Cible 2020

Plus en détail

1) Campagnes de mesures

1) Campagnes de mesures campagnes de mesures 1) Campagnes de mesures P.1... - Mesures sur 1 an et 3 mois d assistance à la mise au point des installations CVC sur 30 logement à Joues les Tours (37) P.2... - Mesures sur 3 mois

Plus en détail

Visuels de références

Visuels de références Visuels de références ENERCOBAT SARL Siège: 640 route du Martelet 74300 Châtillon sur Cluses 04 50 96 02 14 Centre Technique : 3 rue du pré Bénévix 74300 Cluses 04 50 34 79 48 / 06 33 33 44 49 www.enercobat.com

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION 2 SOMMAIRE INTRODUCTION 3 PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ÉMISSION DE GAZ À EFFET DE SERRE 4 LA CONSOMMATION D ÉNERGIE

Plus en détail

Formation «Bâtiment durable : ENERGIE»

Formation «Bâtiment durable : ENERGIE» Formation «Bâtiment durable : ENERGIE» PROGRAMME Lieu : BRUXELLES Pour tous, en fonction de l affectation du bâtiment : SOIT MODULE «DANS LE LOGEMENT INDIVIDUEL OU COLLECTIF < 10 UNITÉS)» (6 jours) SOIT

Plus en détail

Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI.

Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI. Conception de 10 logements à Energie Positive: Retour d expérience projet «Les Aires»àPouzols(34) Maitre d Ouvrage FDI Philippe Guigon 1 Qui sommes nous Un réseau d experts spécialisés en optimisation

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre de l «éco-prêt logement social» pour l amélioration de la performance énergétique des logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis

Plus en détail

Menuiseries conformes à la RT 2012

Menuiseries conformes à la RT 2012 Menuiseries conformes à la RT 2012 G U I D E P R AT I Q U E D E L A R T 2 0 1 2 www.caib.fr RT 2012, enjeux et objectifs La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) a pour objectif de limiter les consommations

Plus en détail

LE LABEL BBC EFFINERGIE DANS LE NEUF ET L EXISTANT

LE LABEL BBC EFFINERGIE DANS LE NEUF ET L EXISTANT LE LABEL BBC EFFINERGIE DANS LE NEUF ET L EXISTANT QU EST CE QUE LE LABEL BBC? Dans le cadre de la RT 2005 (réglementation thermique) l arrêté ministériel du 3 mai 2007 définit les exigences réglementaires

Plus en détail

OSEZ. http://www.maison-passive-france.fr/ LA MAISON PASSIVE! Le guide pour comprendre les principes du standard Passivhaus

OSEZ. http://www.maison-passive-france.fr/ LA MAISON PASSIVE! Le guide pour comprendre les principes du standard Passivhaus OSEZ LA MAISON PASSIVE! Le guide pour comprendre les principes du standard Passivhaus Introduction Un bâtiment passif? Le concept de Passivhaus a été développé en Allemagne par le Dr Wolfgang Feist, fondateur

Plus en détail

«LES ECO QUARTIERS» ou comment concevoir une ville idéale minimisant son impact écologique : EAU, ENERGIE, ENVIRONNEMENT?

«LES ECO QUARTIERS» ou comment concevoir une ville idéale minimisant son impact écologique : EAU, ENERGIE, ENVIRONNEMENT? Lycée du Hénin, Académie de Lille «LES ECO QUARTIERS» ou comment concevoir une ville idéale minimisant son impact écologique : EAU, ENERGIE, ENVIRONNEMENT Création et Innovation technologique ISOLER VENTILER

Plus en détail

La REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

La REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 La REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 La réglementation thermique en vigueur, la RT 2012, s applique à tous les projets de bâtiments neufs des secteurs résidentiels, dont le dépôt de demande de permis de construire

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

La rénovation thermique des copropriétés

La rénovation thermique des copropriétés La rénovation thermique des copropriétés Isolation thermique par l extérieur (façades, toitures, planchers bas) ASDER - Chambéry Mardi 19 mars 2013 François Sivardière Chargé de mission Copropriétés L

Plus en détail

«Chèque énergies Haute- Normandie» Audit énergétique des maisons individuelles Cahier des charges

«Chèque énergies Haute- Normandie» Audit énergétique des maisons individuelles Cahier des charges «Chèque énergies Haute- Normandie» Audit énergétique des maisons individuelles Cahier des charges Sommaire Préambule...3 1. Objectifs de l audit...4 2. Les compétences du prestataire...4 3. Description

Plus en détail

COMITE DU MASSIF DES ALPES

COMITE DU MASSIF DES ALPES COMITE DU MASSIF DES ALPES Efficacité énergétique et promotion des énergies renouvelables Sous-axe II.3 du Programme Opérationnel Interrégional de massif des Alpes Appel à projets / Volet bâtiments 1.

Plus en détail

RÉHABILITATION BBC D'UN IMMEUBLE de 11 logements situé au 12 cours Lafayette à LYON (69003)

RÉHABILITATION BBC D'UN IMMEUBLE de 11 logements situé au 12 cours Lafayette à LYON (69003) NICOLAS DETRY LEVY PIERRE architecture patrimoine et écologie RÉHABILITATION BBC D'UN IMMEUBLE de 11 logements situé au 12 cours Lafayette à LYON (69003) Lauréat du programme PREBAT 2010 Marché public

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 22 octobre 2011 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 9 sur 170 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT

Plus en détail

ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX

ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX Je soussigné(e) : Représentant(e) de la société Située à : Numéro Voie Lieu-dit Localité Code postal : ---- BP

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

LOCAUX COMMUNS CREATION D'UNE PEPINIERE D'ENTREPRISES ESQUISSE N 2 RDC R+1 R+2 R+3 TOTAL Accueil 47 473 m2 Bureau administration 15 Local repro/archives 12 Petite salle de réunion 35 Salle de conférence

Plus en détail

Cré dit B.i p. Réhabilitation énergétique performante de bâtiments publics : retour d'expérience sur la bibliothèque de Marval

Cré dit B.i p. Réhabilitation énergétique performante de bâtiments publics : retour d'expérience sur la bibliothèque de Marval Cré dit B.i p Réhabilitation énergétique performante de bâtiments publics : retour d'expérience sur la bibliothèque de Marval Genèse du projet - 2010 Décision communauté de communes / commune de Marval

Plus en détail

MEDIACOM 3 Immeuble de bureaux à Saint-Denis. JOURDA Architectes Paris

MEDIACOM 3 Immeuble de bureaux à Saint-Denis. JOURDA Architectes Paris MEDIACOM 3 Immeuble de bureaux à Saint-Denis Densifier la ville Construire un volume compact, et un maximum de plateaux afin de densifier la ville. Remplir l objectif de densification et de valorisation

Plus en détail

Aide à l isolation de l habitat

Aide à l isolation de l habitat Aide à l isolation de l habitat Dans le cadre de l élaboration du Schéma Régional Climat Air Energie dit SRCAE, l état des lieux énergétique a mis en évidence la part du secteur du bâtiment dans le bilan

Plus en détail

LE BATIMENT L HABITAT

LE BATIMENT L HABITAT LE BATIMENT L HABITAT L habitat est en France le plus gros consommateur d'énergie parmi tous les secteurs économiques, avec 70 millions de tonnes équivalent pétrole (tep). Soit 43 % de l'énergie finale

Plus en détail

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE Ecole des Métiers de l Environnement Campus de Ker Lann Rennes 35170 BRUZ Tél. : 02.99.05.88.00./ Fax. : 02.99.05.88.09. http://www.ecole-eme.com Auteurs : BOTREL Yohann Section : DEPS EREE DESGRANGES

Plus en détail

ETUDE DE CAS SITE : Maison chauffage gaz condensation

ETUDE DE CAS SITE : Maison chauffage gaz condensation ETUDE DE CAS SITE : Maison chauffage gaz condensation Le 21 mars 2010 Référence : Etude Objet : Audit énergétique: Du 18 mars 2010. Bilan initial de l'existant. Bilan projeté des rénovations retenues Maitre

Plus en détail

Projet Center Parcs Communes des Trois-Moutiers et de Morton

Projet Center Parcs Communes des Trois-Moutiers et de Morton Projet Center Parcs Communes des Trois-Moutiers et de Morton 16 mai 2011 1 LE GROUPE PIERRE & VACANCES CENTER PARCS Leader européen du tourisme de proximité 2 LE GROUPE PIERRE & VACANCES CENTER PARCS Chiffres

Plus en détail

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie?

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie? Contruire Basse Consommation : on y va? Rénovation des bâtiments communaux Comment mobiliser son gisement d économie? ASDER le 20 mars 2012 Définir le programme et les objectifs énergétiques et environnementaux

Plus en détail

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment :

Données administratives. Rue : Clos du Cheval Blanc N : 3 Boîte : 31 CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : CP : 5590 Localité : Ciney Type de bâtiment : Appartement Permis de bâtir/d urbanisme/unique obtenu le : 03/04/2008 Numéro de référence du permis : UCP3/2007/316 Construction : 2012 Version du protocole:

Plus en détail

ISOvER PRÉSEnTE LEs LAURÉAts DE ses trophées EFFICACItÉ ÉnERGÉtIQUE

ISOvER PRÉSEnTE LEs LAURÉAts DE ses trophées EFFICACItÉ ÉnERGÉtIQUE Dossier de presse / Février 2014 ISOvER PRÉSEnTE LEs LAURÉAts DE ses trophées EFFICACItÉ ÉnERGÉtIQUE IsoVER organise depuis 2007 un concours dans toute l Europe, qui récompense les projets de construction

Plus en détail

Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies

Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies 2 Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies La facture annuelle de chauffage représente 900 en moyenne par ménage, avec de grandes disparités (de 250 pour une maison basse consommation

Plus en détail

Bureaux Surface nette : 1850 m²

Bureaux Surface nette : 1850 m² - Concours restreint, 3 participants - Rénovation de bureaux - Début 2007 - Maître de l Ouvrage: CREDIBE - Logement - Démarche environnementale Bureaux Surface nette : 1850 m² Concept architectural Fonction

Plus en détail

DURABLE DES BÂTIMENTS EN RHÔNE-ALPES

DURABLE DES BÂTIMENTS EN RHÔNE-ALPES MountEE - Efficacité énergétique et construction durable dans les communes européennes de montagne EIE/11/007/SI2.615937 BONNES PRATIQUES CONCERNANT LA CONSTRUCTION ET LA REHABILITATION DURABLE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

Bâtiment de bureaux basse consommation «ETIK» à Boulogne-Billancourt

Bâtiment de bureaux basse consommation «ETIK» à Boulogne-Billancourt Bâtiments Matériaux Opérations Installations Bâtiment de bureaux basse consommation «ETIK» à Boulogne-Billancourt X B ÂTIMENTS Situé sur la ZAC Ile Seguin - Rives de Seine à Boulogne, le bâtiment «ETIK»

Plus en détail

Thermographie infra-rouge des bâtiments

Thermographie infra-rouge des bâtiments Espace Centre & Ouest Vosges Thermographie infra-rouge des bâtiments Pierre Pellégrini Conseiller énergie Avec les soutiens de : 1 Au programme Energies et bâtiments Principes de la thermique du bâtiment

Plus en détail

PANORAMA DE LA CONSTRUCTION BOIS EN LORRAINE

PANORAMA DE LA CONSTRUCTION BOIS EN LORRAINE PANORAMA DE LA CONSTRUCTION BOIS EN LORRAINE L objectif de notre démarche est de disposer d éléments sur la construction de bâtiments en bois nous permettant de réaliser le panorama de l architecture contemporaine

Plus en détail

Formation. Logements BBC à ossature métallique

Formation. Logements BBC à ossature métallique Formation Logements BBC à ossature métallique Module 1 La RT2012 Comprendre les enjeux de la nouvelle réglementation thermique, identifier les principales exigences et acquérir des notions de thermique

Plus en détail

Appel à projets. Bâtiments Aquitains Basse Energie 2013

Appel à projets. Bâtiments Aquitains Basse Energie 2013 Appel à projets Bâtiments Aquitains Basse Energie 2013 REGLEMENT 1. CONTEXTE : Réduire la consommation d énergie est une nécessité pour répondre aux défis du changement climatique et à l épuisement des

Plus en détail

THALEM INGENIERIE. Centre d affaires Cicéa Rue du Courtil Bât 5 35170 BRUZ Tél. : 02 99 05 30 10 - fax. : 02 99 05 30 15

THALEM INGENIERIE. Centre d affaires Cicéa Rue du Courtil Bât 5 35170 BRUZ Tél. : 02 99 05 30 10 - fax. : 02 99 05 30 15 THALEM INGENIERIE Centre d affaires Cicéa Rue du Courtil Bât 5 35170 BRUZ Tél. : 02 99 05 30 10 - fax. : 02 99 05 30 15 Page : 1 / 15 EXTENSION DE L'ACCUEIL DE LOISIRS ~ SAINT AUBIN D'AUBIGNÉ ~ ÉTUDE THERMIQUE

Plus en détail

Projet de réhabilitation de la ferme de Borde Haute

Projet de réhabilitation de la ferme de Borde Haute Projet de réhabilitation de la ferme de Borde Haute Analyse fonctionnelle du bâtiment réhabilité André Mangin 1 I - Historique 12 octobre 2011 2 1 ) Genèse du projet POS Zone réservée (emplacement N 2)

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL TECHNIQUE DE LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET DE LA QUALITÉ ASSOCIÉE

RÉFÉRENTIEL TECHNIQUE DE LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET DE LA QUALITÉ ASSOCIÉE CERTIFICATION NF BATIMENTS TERTIAIRES EQUIPEMENTS SPORTIFS RÉFÉRENTIEL TECHNIQUE DE LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DE LA QUALITÉ ASSOCIÉE BÂTIMENTS TERTIAIRES EQUIPEMENTS SPORTIFS Construction neuve Version

Plus en détail

CSFE. La toiture-terrasse. La réponse à la démarche HQE

CSFE. La toiture-terrasse. La réponse à la démarche HQE CSFE La toiture-terrasse La réponse à la démarche HQE Sommaire Préambule La toiture-terrasse 03 La réponse à la démarche HQE 04-05 La réponse à la démarche HQE selon la destination de la toiture-terrasse

Plus en détail

Conseil en Orientation Énergétique du Patrimoine de Rians

Conseil en Orientation Énergétique du Patrimoine de Rians Conseil en Orientation Énergétique du Patrimoine de Rians Restitution Finale 12 février 2013 ADEV Énergie, 2 rue Jules Ferry -36300 Le Blanc Tél: 02 54 37 19 68 Fax: 02 54 37 99 27 Port: 06.67.29.44.35

Plus en détail

Eco-quartier 2011 Point 4 1/8

Eco-quartier 2011 Point 4 1/8 Eco-quartier Carte d identité et passeports énergie-climat Appel à projets éco-quartier 2011 - Point 4. Savoir gérer et évaluer son projet et son quartier La mise en place d un éco-quartier ne peut se

Plus en détail

Bâtiment démonstrateur EJ Énergies

Bâtiment démonstrateur EJ Énergies Bâtiment démonstrateur EJ Énergies EJ Énergies 6, rue de l industrie 67118 GEISPOLSHEIM 03 88 66 00 22 1 Sommaire I. Le travail de conception II. Impact environnemental du bâtiment III. Investissement

Plus en détail

Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville

Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville semaine de l architecture contemporaine Éco-Jacobins un éco-hameau en coeur de ville Adresse : Boulevard Saint Michel, Le Mans Surface : Hors oeuvre nette : 2 229 m2 Habitable : 1 820 m2 Parti architectural

Plus en détail

RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien

RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien Congrès Besançon 2015 Outils de mesure de la consommation du BATI ANCIEN Selon la consommation réelle mesurée (étude BATAN 2007) Logiciels thermiques

Plus en détail

guide immobilier Tout savoir pour se loger ou investir

guide immobilier Tout savoir pour se loger ou investir guide immobilier Tout savoir pour se loger ou investir Vous achetez pour vous loger Vous recherchez votre futur domicile? Appartement, maison, neuf ou ancien... Quel que soit le type de bien ou de surface,

Plus en détail

Fiche d Information - Étude Thermique

Fiche d Information - Étude Thermique Fiche d Information - Étude Thermique 7, Grande Rue 84370 BEDARRIDES Tél. : 04.90.22.85.30 Fax : 04.90.22.85.31 e-mail : new-tec@orange.fr Site : www.new-tec.fr Références constructeur ou code avantage

Plus en détail

Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014. Réunion du 25 Novembre 2009

Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014. Réunion du 25 Novembre 2009 Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014 Réunion du 25 Novembre 2009 Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014 1. Situation et contexte urbain 2.

Plus en détail

Rénovation énergétique

Rénovation énergétique Rénovation énergétique Vers des feuilles de route pragmatiques pour les logements équipés de chauffage collectif Une étude confiée par Fedene à Cardonnel Ingénierie Conférence de presse 2 avril 2014 Flora

Plus en détail

DE L ESQUISSE À LA RÉALITÉ, NAISSANCE D UNE BIBLIOTHÈQUE UNIVERSITAIRE

DE L ESQUISSE À LA RÉALITÉ, NAISSANCE D UNE BIBLIOTHÈQUE UNIVERSITAIRE UNIVERSITÉ DE VERSAILLES SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES CAMPUS DES SCIENCES BADIA BERGER ARCHITECTES DE L ESQUISSE À LA RÉALITÉ, NAISSANCE D UNE BIBLIOTHÈQUE UNIVERSITAIRE ACCÈS PERSONNEL ET LIVRAISON livraison

Plus en détail

Panorama sur la Réglementation Thermique actuelle et future

Panorama sur la Réglementation Thermique actuelle et future Développement Durable, Réglementations thermiques Panorama sur la Réglementation Thermique actuelle et future Simulation numériques et calculs environnementales Paris, le 08/10/10 Séminaire Swegon Air

Plus en détail

Plateforme Maison Passive a.s.b.l.

Plateforme Maison Passive a.s.b.l. Plateforme Maison Passive a.s.b.l. M a r n y D i P i e t r a n t o n i o, I r A r c h i t e c t e 1 L i s o l a t i o n o v e r v i e w... P o u r q u o i i s o l e r? - Diminuer sa facture énergétique

Plus en détail