prise de décisions ( Voir ) Chiffres Le comptable agréé au coeur de la prise de décisions au-delà des

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "prise de décisions ( Voir ) Chiffres Le comptable agréé au coeur de la prise de décisions au-delà des"

Transcription

1

2 prise de décisions Le comptable agréé au coeur de la prise de décisions Cette brochure est aussi disponible en format électronique. Visitez la section «Publications» de notre site au ( Voir ) Chiffres au-delà des

3 Table des matières Les comptables agréés du Québec page 4 La mission des comptables agréés page 5 Mission des CA page 5 Vision des CA page 5 L i n formation décisionnelle page 5 Les services offerts par les comptables agréés page 6 Les services liés à l'expertise comptable page 6 Les autres services page 6 Les types de missions des comptables agréés page 7 Les missions de certification page 7 Les autres missions page 7 Les comptables agréés MAGIE page 8 Les CA en entreprise page 8 Les CA dans la fonction publique page 8 Les CA dans l enseignement page 8 Les champs d expertise particuliers des CA page 8 Les sociétés de comptables agréés page 9 Fellow de l Ordre des comptables agréés du Québec page 9 Les honoraires d un comptable agréé page 10 Honoraires conditionnels page 10 Quelques statistiques page 11 3

4 agréés Les comptables agréés du Québec En raison de leur fo r ma t ion et de leur ex p é r ie nc e, les comptables agréés développent une vision globale du fo nc t io n ne me nt des org a n i s a t io ns. Grâce à leur expertise unique, ils sont à même d offrir des solutio ns no v a t r ices aux pro b l è mes complexes que re nc o nt re nt ces org a n i s a t io ns pour amélio rer leur perfo r ma nc e. Les comptables agréés sont des experts en certific a t ion et des conseillers d'affa i res avisés. Certains se perfectio n ne nt da ns des do ma i nes tels la juric o m p t a b i - lité, la fiscalité, la fina nce ou les techno l o g ies de l info r ma t ion. D'autres enc o re développent une expertise en ge s t ion et de v ie n ne nt des décideurs de pre m ie r plan au sein des ent reprises et des org a n i s a t io ns publiques. Leurs valeurs en ma t i è re d'intégrité, d'objectivité et d ind é p e nda nce les disting u e nt. Pour décro c her leur titre, les comptables agréés do i v e nt acquérir une fo r ma t ion univers i t a i re de de u x i è me cycle et effectuer un s t a ge de deux ans au sein d un cabinet. Ils do i v e nt aussi réussir l'évalua t ion unifo r me p a nc a na d ie n ne des comptables agréés (EFU), re c o n nue à travers le mo nde comme l une de s plus ex ige a ntes da ns son ge n re. Tous les CA du Québec sont me m b res de l Ordre de s comptables agréés, org a n i s me do nt la miss ion pre m i è re est de pro t é ger l intérêt du p u b l ic en exe r ç a nt un contrôle sur l adm i s s io n et la compétence de ses me m b re s. Une fo i s a dmis au sein de la prof e s s ion, les CA sont t e nus de garder à jour leurs conna i s s a nces et leurs compétences tout au long de leur carrière et d exe rcer la prof e s s ion en re s p e c t a nt les dispositio ns du Code des prof e s s i o n s, de la Loi sur les comptables agréés, du Code de déontologie des comptables a g r é é s et de no m b reux autres règleme nt s. Les comptables agréés que compte le Québec sont actifs à tous les paliers et da ns tous les secteurs de l écono m ie. Environ 40 % d ent re eux exe rc e nt en cabinet alors que 60 % œuvre nt en ent rep r i s e, da ns la fo nc t ion publique et l ens e ig ne me nt. Ils sont ma j o r i t a i re me nt fra nc o p ho nes (76 %) et c o nc e ntrés da ns les régio ns de Mo ntréal (64 %) et de Québec (13 %). Les femmes re p r é s e nt e nt 32 % du total des CA, mais comptent pour 60 % des nouveaux me m b res de la prof e s s io n. ( Voir ) deschiffres 4 au-delà

5 mission La mission des comptables agréés La mondialisation de l'économie et l'omniprésence des technologies de l'information ont passablement modifié le travail des comptables agréés. Pour mieux refléter le rôle qu'ils jouent maintenant dans l'économie, les CA ont mis à jour leur mission et redéfini leur vision en fonction de ces nouvelles réalités. Mission des CA «Notre mission consiste à faciliter la prise de décisions et à améliorer la performance organisationnelle grâce à notre expertise en gestion financière, en certification et dans d autres domaines spécialisés. Nous agissons avec intégrité et objectivité, et nous nous engageons à rechercher l excellence et à servir l intérêt public.» Vision des CA «Nous serons les chefs de file en matière de création, de validation et d interprétation des informations qui servent à mesurer et à améliorer la performance organisationnelle, et nous représenterons le choix qui s impose pour tous ceux qui ont besoin de services de ge s t ion fina nc i è re, de certific a t ion et d autres services spécialisés.» L information décisionnelle Ce qui caractérise les comptables agréés, quoi qu'ils fa s s e nt et où qu'ils œuvre nt, c'est leur ex p e r t i s e en matière d'information utile à la prise de décisions. La profession de CA a mis de l'avant le concept d'information décisionnelle pour désigner le champ commun à toutes les activités que mènent les CA. La notion d'information à valeur ajoutée axée sur la prise de décisions d'affaires englobe tant la gestion financière et la certification que les autres domaines spécialisés dans lesquels œuvrent les CA. 5

6 Les services offerts par les comptables agréés Les services liés à l'expertise comptable La Loi sur les comptables agréés accorde aux CA l exclusivité de l exercice de la comptabilité publique, c'est-à-dire, et sauf exceptions, «[ ] le fait pour une personne de s engager, moyennant rémunération, dans l art ou la science de la comptabilité ou dans la vérification des livres ou comptes [ ]». Tout CA, à un moment de sa carrière, œuvre à titre d expert-comptable et plus particulièrement de vérificateur. Telle qu elle est définie dans le Code de déontologie des comptables agréés, l'expertise comptable est le fait d'offrir au public des services qui consistent à améliorer la qualité de l information financière, comptable ou décisionnelle, ou le contexte dans lequel elle est présentée en vue d aider les décideurs. Ces services comprennent : la prestation de services de comptabilité, dans la mesure où elle comporte des travaux de synthèse ou d analyse, des conseils, de la consultation ou des travaux d interprétation, les missions de compilation, à l exclusion de la tenue de livres; les services de certification, notamment les missions de vérification et d examen ainsi que les rapports dérivés; les services en matière de fiscalité; les services en matière de juricomptabilité; les services de planification financière. Les autres services En plus de l expertise comptable, les CA offrent une gamme complète de conseils et de services pour les organisations et les particuliers : les conseils en matière de gestion; les services ayant trait à l insolvabilité; le traitement de l information; l administration du bien d autrui; les conseils en technologies de l information; le courtage d affaires; la liquidation testamentaire et l administration de successions; la consultation en matière d assurance; l évaluation; la préparation de déclarations fiscales et autres déclarations ou documents statutaires personnels. ( Voir ) deschiffres 6 au-delà

7 types de missio ns Les types de missions des comptables agréés Les missions de certification Une mission de certific a t ion portant sur de s états fina nc iers ou sur des info r ma t io ns fina n- c i è res autres que des états fina nc iers est fo ndée sur les no r mes de vérific a t ion généra l e- me nt re c o n nues ou sur les no r mes d exa me n g é n é ra l e me nt re c o n nu e s. D autres missio ns de c e r t i f ic a t ion portant sur des info r ma t io ns no n f i na nc i è re s, aux fins desquelles auc u ne no r me de vérific a t ion ou d exa men n a été établie, s o nt fo ndées sur les no r mes de certific a t io n. D a ns les missio ns de certific a t ion, de u x niveaux d assura nce peuvent être fournis sous la fo r me d une conc l u s ion portant sur un éléme nt déterminé qui int é resse le lecteur. Le niveau élevé d assura nce est fourni da ns le c a dre d une mission de vérification et le niveau modéré d assurance, à l issue d une mission d examen. La mission de vérification De tous les types de missio ns, c est la missio n de vérific a t ion qui apporte aux états fina nc ie r s le plus haut degré de crédibilité. Le vérific a t e u r ne gara ntit pas que les états fina nc iers sont r igo u re u s e me nt exacts et n ex p r i me pas d opin ion sur l efficacité de la ge s t ion de l ent re p r i s e. Sa mission est de s assurer que les états fina n- c iers pro duits par la dire c t ion d une ent re p r i s e o nt été dressés da ns le respect des princ i p e s comptables généra l e me nt re c o n nus (PCGR). D a ns son rapport, le vérificateur ex p r i me une o p i n ion qui do n ne à l utilisateur l assura nc e ra i s o n nable que ces états sont exempts d inexa c- t i t udes importantes à la date ind i q u é e. La mission d'exa m e n La mission d'exa men pro c u re un degré d assura nce mo i ns élevé qu'une vérific a t ion puisque l é t e ndue du travail du CA est mo i ndre. Le CA p ro c è de à un «exa me n» de l'info r ma t io n o b t e nue auprès de la dire c t ion en se limitant à évaluer si ces info r ma t io ns sont plausibles et c o h é re ntes avec ce qu il connaît de l ent re p r i s e et de son secteur d activité. Le rapport qui découle de ce type de mission porte le nom de Rapport de mission d exa m e n. Les autres missions D a ns les autres missio ns, le CA ne fo r mule pas de conc l u s ion sur l éléme nt cons idéré. Il fa i t part de la na t u re du travail effectué sur l éléme nt en cause et des résultats fa c t u e l s o b t e nu s. Auc u ne assura nce n est fo u r n ie qua nt à la fiabilité d un éléme nt donné. La plus connue est la mission de compilation. La mission de compilation D a ns une mission de compilation, le comptable agréé ne fait qu'utiliser les do n n é e s mises à sa disposition par la dire c t ion pour dresser les états fina nc ie r s. Il n'essaie pas d'obtenir d'info r ma t ion pro b a nt e, ni même de procéder à un examen. Toutefois, les règles de c o nduite prof e s s io n nelle int e rd i s e nt au comptable agréé d'associer son nom à de s états fina nc iers do nt il sait ou de v rait savoir qu ils sont erronés ou fa l l a c ie u x. 7

8 MAGIE Les comptables agréés MAGIE Les me m b res en affa i re s, au go u v e r ne me nt, en indu s t r ie et en ens e ig ne me nt (MAG I E ) c o m p t e nt pour plus de la moitié de s comptables agréés au Québec. Bie n q u a y a nt comme ncé leur vie prof e s s io n ne l l e en cabinet, ils font carrière comme entrepreneurs, décideurs, conseillers ou professeurs. Les CA en entreprise Parce que les finances des entreprises sont aujourd hui scrutées à la loupe, beaucoup d efforts sont mis sur le contrôle et la rigueur des pratiques. Les CA en affaires et en industrie apportent valeur ajoutée et crédibilité à la gestion des entreprises grâce à leurs compétences et à leur engagement de respecter le Code de déontologie. Ils gèrent les finances et la trésorerie, élaborent des politiques financières et administratives, a na l y s e nt l'info r ma t ion, fo u r n i s s e nt un l e a dership stratégique et assure nt la ge s- tion de systèmes informatiques. Plusieurs comptables agréés occupent des postes-clés dans les organisations, que ce soit à titre de directeur, de président, de trésorier ou de contrôleur. Les CA dans la fo n c t i o n publique L'expertise des CA est essentielle à tous les p a l iers go u v e r ne me ntaux pour guider la planification financière et assurer le contrôle des finances. Outre les vérificateurs généraux provincial et fédéral, qui sont toujours des comptables agréés, les différents m i n i s t è re s, les sociétés d'état et divers organismes emploient des CA comme hauts fo nc t io n na i re s, vérificateurs int e r nes ou a nalystes fina nc ie r s. Certains de v ie n ne nt m i n i s t res et sous-ministres et sont en mesure de proposer et de mettre en œuvre des solutions nouvelles pour accroître la performance des institutions publiques. Les CA dans l enseignement De nombreux comptables agréés apportent une contribution précieuse à la société en e ns e ig na nt aux futurs leaders ce qu'ils doivent savoir sur la comptabilité et la fiscalité d une part, mais aussi sur les finances, les affaires, les valeurs et l'éthique, d autre part. Ce sont eux qui perme t t e nt aux scie nc e s comptables de pro g resser da ns des do ma i ne s no v a t e u r s. expertise Les champs d expertise particuliers des CA Compte tenu de la vaste gamme de services offerts par les CA, beaucoup développent une ex p e r t i s e da ns certains do ma i nes partic u l ie r s. Par exe m p l e, pour mieux répondre aux attentes spécifiques en juricomptabilité et en techno l o g ies de l info r ma t ion, l'ordre des comptables agréés du Québec décerne les t i t res de CA EJC et de CA TI aux comptables agréés qui réponde nt à certaines ex ige nces rigo u re u s e s. Les porteurs de ces titres sont re c o n nus partout au Cana da da ns leur champ de spécialité puisqu un p rocessus d'agréme nt rigo u reux et objectif atteste de leurs compétences et de leur ex p é r ie nc e. 8 ( Voir ) deschiffres au-delà

9 sociétés Les sociétés de comptables agréés En 2003, l Ordre des comptables agréés du Québec adoptait un règlement permettant aux CA de s'associer avec d autres professionnels au sein de sociétés par actions (SPA) et de sociétés en nom collectif à responsabilité limitée (SENCRL), en plus de la société en nom collectif (SENC) admise jusqu alors. Pour l Ordre, la protection de l intérêt public est demeurée la préoccupation première dans l élaboration de ce règlement. Pour ce faire, deux types de sociétés ont été définis, obéissant chacun à des règles particulières : les sociétés dites «de comptables agréés», offrant des services de certification ou se présentant exclusivement comme des sociétés de CA, et les sociétés dites «de professionnels», qui n offrent pas de services de certification. Ces deux types de sociétés permettent de combler les attentes grandissantes des clients des comptables agréés puisqu il leur est possible d offrir une gamme de services dans un seul cabinet et de faire bénéficier le client d une mise en commun d expertises diverses. Il est important de souligner que le professionnel demeure toujours personnellement responsable de ses fautes et de celles des personnes qu il supervise, peu importe qu il exerce au sein d une société de CA ou d une société de professionnels ou qu il s agisse d une SENC, d une SENCRL ou d une SPA. FCA F e l l o w de l Ordre des comptables agréés du Québec La distinction de Fellow et le titre FCA constituent une reconnaissance des réalisations de comptables agréés qui se sont illustrés par leur prof e s s io n na l i s me, ou qui ont t é mo igné d un eng a ge me nt re ma rq ua b l e dans les affaires de la profession ou dans leur communauté. Au Québec, environ 400 CA se sont vu décerner le titre envié de FCA. 9

10 Les honoraires d un comptable agréé Tout me m b re de l Ordre des comptables agréés du Québec doit demander des honoraires justes et raisonnables. Pour ce faire, il tient compte des facteurs suivants dans la fixation de ses honoraires : le temps consacré à l'exécution du service professionnel; la difficulté et l'importance du service; la prestation de services inhabituels ou exigeant une compétence ou une célérité exceptionnelle; son expérience ou son expertise; l importance de la responsabilité assumée. Un comptable agréé info r me son clie nt de s coûts approx i matifs et prévisibles de ses s e r v ices et ne peut pas ex iger d'avance le p a ie me nt complet de ses ho no ra i re s. En plus de fournir à son clie nt toutes les ex p l ic a t io ns n é c e s s a i res à la bonne compréhe ns ion de sa note d'ho no ra i re s, le CA s assure que celle-ci s e ra assez détaillée pour perme t t re d ide nt i- f ier les services prof e s s io n nels re ndu s. Honoraires conditionnels Un comptable agréé peut, dans certaines situations, convenir d honoraires conditionnels, c est-à-dire offrir ou s engager à fournir un service professionnel moyennant des honoraires payables uniquement lorsqu un résultat déterminé sera obtenu ou encore des honoraires établis en fonction de résultats obtenus pour, entre autres, les actes professionnels suivants : une demande de remboursement d impôts ou de taxes; l assistance dans le cadre d appels ou la préparation d avis d opposition à des cotisations ou à des nouvelles cotisations en matière d impôts ou de taxes; des services de recrutement de cadres de direction; des services de planification financière personnelle. De tels honoraires ne peuvent cependant être convenus dans le cas de missions de certification (vérification ou examen) et de compilation. De plus, lorsqu il demande des honoraires conditionnels, un CA doit convenir par écrit avec le client du mode d établissement des honoraires avant le début de l exécution du contrat. 10 ( Voir ) deschiffres au-delà

11 statistiques Quelques statistiques R é g i o n s Répartition des membre s Répartition des cabinets de CA A b i t i b i - T é m i s c a m i ng u e 1 % 2 % Est du Québec 2 % 4 % C a nt o ns de l'est 5 % 5 % Laval, Laure nt ide s, Lana ud i è re 15 % 18 % Ma u r ic ie et Cent re - du - Q u é b e c 2 % 4 % Mo nt é r é g ie (inc l ua nt Long u e u i l ) 16 % 16 % Mo nt r é a l 40 % 35 % O u t a o ua i s 4 % 3 % Q u é b e c 13 % 11 % S a g u e na y L a c - S a i nt - Je a n 2 % 2 % S e c t e u rs d'activité Po u rcentage des membre s A f fa i res et indu s t r ie 49 % C a b i ne t 40 % F o nc t ion publique fédérale et pro v i nc ia l e 8 % E ns e ig ne me nt 3 % Dans cette brochure, le masculin est employé à titre épicène. 11

12

Charte d utilisation de la marque et du logotype Qualibat

Charte d utilisation de la marque et du logotype Qualibat Charte d utilisation de la marque et du logotype Qualibat Introduction L a communication mise en œuvre par les entreprises QUALIBAT constitue une puissante vitrine auprès du grand public mais aussi des

Plus en détail

Le financement local dans les territoire s r u ra u x

Le financement local dans les territoire s r u ra u x Le financement local dans les territoire s r u ra u x L I A I S O N E N T R E AC T I O N S D E D É V E L O P P E M E N T D E L É C O N O M I E R U R A L E L I N K S B E T W E E N AC T I O N S F O R T H

Plus en détail

Comprendre les états financiers

Comprendre les états financiers Comprendre les états financiers comprendre Comprendre les états financiers Cette brochure est aussi disponible en format électronique. Visitez la section «Publications» de notre site au www.ocaq.qc.ca.

Plus en détail

La formation au service du développement territorial. Innover par la formation, innover dans la formation C O M M I S S I O N E U R O P É E N N E

La formation au service du développement territorial. Innover par la formation, innover dans la formation C O M M I S S I O N E U R O P É E N N E Innover par la formation, innover dans la formation La formation au service du développement territorial L I A I S O N E N T R E AC T I O N S D E D É V E L O P P E M E N T D E L É C O N O M I E R U R A

Plus en détail

---------------- MANDAT D AUDIT ----------------

---------------- MANDAT D AUDIT ---------------- ---------------- MANDAT D AUDIT ---------------- UNE MISSION D AUDIT, UN PARTENAIRE DANS VOS PROJETS. EN EFFET, DES ÉTATS FINANCIERS AUDITÉS AMÉLIORENT SIGNIFICATIVEMENT LE NIVEAU DE CRÉDIBILITÉ DE L IN-

Plus en détail

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Expérience > O u t i l d e M a n a g e m e n t d e p r o jet : Planification 3D des projets informatiques p1 La pla nifi cati on 3 D, J ean Yves MOINE nou s en a donné la p rime ur (voi r La Ci ble n 110,

Plus en détail

I n t e r n e t dans les quartiers

I n t e r n e t dans les quartiers r e p è r e s I n t e r n e t dans les quartiers Espaces publics numériques et politique de la ville JUIN 2001 les éditio ns de la DIV r e p è r s o m m a i r e EDITO par Claude Bartolone Ministre délégué

Plus en détail

ECRICOME annales du concours 2009

ECRICOME annales du concours 2009 ECRICOME annales du concours 2009 BEM-BORDEAUX MANAGEMENT SCHOOL EUROMED MANAGEMENT ICN BUSINESS SCHOOL REIMS MANAGEMENT SCHOOL ESC ROUEN ESC TOURS-POITIERS (ESCEM) 3 Sommaire PAGES 1. EDITO...........................................................

Plus en détail

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X P r o c é d u r e a d a p t é e P a r t i e 2 - C a h i e r d e s C l a u s e s A d m i n i s t r a t i v e s P a r t i c u l i è r e s Université de Technologie

Plus en détail

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 La Cible F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T R E U I L C o m

Plus en détail

arnaud de baynast Jacques lendrevie 8 e édition citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon publicitor.

arnaud de baynast Jacques lendrevie 8 e édition citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon publicitor. arnaud de baynast Jacques lendrevie publi citor Publicité online & ofƒline TV Presse Internet Mobiles Tablettes Site compagnon 8 e édition publicitor.fr Les liens hypertextes permettant d accéder aux sites

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice

GROUPE GIROUX MÉNARD. Roger Giroux, CPA, CA Associé fondateur. Éric Laprés, CPA, CA Associé fondateur. Josée Charbonneau, CPA, CA Associée fondatrice GROUPE GIROUX MÉNARD Le Groupe Giroux Ménard vous offre des services en certification, en fiscalité et en financement ainsi que des services-conseils. La firme peut également vous conseiller en matière

Plus en détail

CIRCULAIRE. Par rapport à la situation existante, on relève les deux changements importants suivants :

CIRCULAIRE. Par rapport à la situation existante, on relève les deux changements importants suivants : Ma rie -Noë lle Vande rhove n Conseiller Dé part e m e nt affaire s s ociale s T +3 2 2 5 1 5 0 8 6 5 F mnv@vbo-feb.be CIRCULAIRE MNV/ Vv E Assujet t issement à l ONSS de t out es les ind e m nit é s p

Plus en détail

Licence Professionnelle COMMERCE et DISTRIBUTION en alternance

Licence Professionnelle COMMERCE et DISTRIBUTION en alternance Licence Professionnelle COMMERCE et DISTRIBUTION en alternance Rémunération : 80 % du SMIC Vous avez un BAC +2? L association DistriSup vous propose la Licence COMMERCE et DISTRIBUTION. Une formation évolutive,

Plus en détail

Assurer la réussite de votre entreprise

Assurer la réussite de votre entreprise Assurer la réussite de votre entreprise Groupe labrecque assurance inc. Cabinet de services financiers Assurer la réussite de votre entreprise Comme pour la plupart des gens, les propriétaires d entreprise

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes!

Accueil Events, l accueil personnalisé des touristes d affaires Informations, bonnes adresses, réservations et découvertes! Lyon City Card 1 jour 2 jours 3 jours Ta xis et M inibus - Tarifs forfaitaires Jour : 7h - 19h Nuit : 19h - 7h Lyon/ Villeurbanne - Aéroport St Exupéry 59 81 Lyon 5ème et 9ème excentrés - Aéroport St Exupéry

Plus en détail

Exonération de la majoration d impôt pour les in dé pen dants nou vel le ment établis

Exonération de la majoration d impôt pour les in dé pen dants nou vel le ment établis L UNION FAIT LA FORCE - EENDRACHT MAAKT MACHT Service Public Fédéral FINANCES Exonération de la majoration d impôt pour les in dé pen dants nou vel le ment établis - 2013 - Contenu Remarque importante!

Plus en détail

Annexes PREAMBULE. L'exercice social clos le 31/12/2014 a une durée de 12 mois. L'exercice précédent clos le 31/12/2013 avait une durée de 12 mois.

Annexes PREAMBULE. L'exercice social clos le 31/12/2014 a une durée de 12 mois. L'exercice précédent clos le 31/12/2013 avait une durée de 12 mois. Annexes PREAMBULE L'exercice social clos le 31/12/2014 a une durée de 12 mois. L'exercice précédent clos le 31/12/2013 avait une durée de 12 mois. Le total du bilan de l'exercice avant affectation du résultat

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LES SOUSSIGNES L Association sportive ECOLE DE SPORT DU 16 ème dont le numéro est ont e si e socia est sit 6 aven e Mar cha Franchet sperey 7 1 6 Paris epr sent e par M.

Plus en détail

Le M.B.A. professionnel

Le M.B.A. professionnel Le M.B.A. professionnel Un M.B.A. à temps partiel pour les professionnels qui travaillent un programme unique Le nouveau M.B.A. professionnel de la Faculté de gestion Desautels de l Université McGill est

Plus en détail

GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES

GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES GUIDE GÉNÉRAL SUR LE CCSP ET LA PRÉSENTATION DE L I N F O R M ATION FINANCIÈRE DES CONSEILS SCOLAIRES Ministère de l Éducation TA B L E D E S M AT I È R E S 2 I N T RO D UC TI ON E T C O N T EX T E Q

Plus en détail

Objectifs : Etre capable de

Objectifs : Etre capable de Objectifs : Etre capable de Etablir un état de rapprochement Effectuer la régularisation dans les comptes Etablir une déclaration TVA CA3 réel normal Etablir une déclaration TVA CA12 réel simplifié Comptabiliser

Plus en détail

SITE MARCHAND. Le coût de l abonnement à l un de ces services sera à régler directement au prestataire choisi.

SITE MARCHAND. Le coût de l abonnement à l un de ces services sera à régler directement au prestataire choisi. PLATEFORME DE VENTE EN LIGNE Cette plateforme de vente par Internet est une solution intégrant de nombreuses fonctionnalités indispensables à la mise en place d'un site e-commerce. Elle peut fonctionner

Plus en détail

Exigences en matière d expérience pratique des CA

Exigences en matière d expérience pratique des CA Exigences en matière d expérience pratique des CA 2010 Énoncé de mission de l ICCA Notre mission consiste à renforcer la confiance du public envers la profession de CA en agissant dans l intérêt public

Plus en détail

Pourquoi et comment réaliser la synergie de collaboration entre l expert-comptable externe et l organisme financier?

Pourquoi et comment réaliser la synergie de collaboration entre l expert-comptable externe et l organisme financier? Pourquoi et comment réaliser la synergie de collaboration entre l expert-comptable externe et l organisme financier? GÉRARD DELVAUX Président de l IEC Dans cette contribution, notre Président propose une

Plus en détail

Présenta on de notre offre de partenariats

Présenta on de notre offre de partenariats NOS ATOUTS: As Du Grand Lyon Votre grossiste en Assurance De Prêt Remboursement des cotisations* Comparateur Multi-Compagnies * Quelle que soit la compagnie: APRIL, Allianz, Generali... Présenta on de

Plus en détail

Représenter Défendre Informer Accompagner

Représenter Défendre Informer Accompagner Représenter Défendre Informer Accompagner Centres sociaux et socioculturels Etablissements d accueil de jeunes enfants Associations de développement social local BROCHURE DE PRÉSENTATION Création graphique

Plus en détail

Lignes directrices à l intention des praticiens

Lignes directrices à l intention des praticiens Janvier 2005 Lignes directrices à l intention des praticiens Visiter notre site Web : www.cga-pdnet.org/fr-ca Le praticien exerçant seul ou au sein d un petit cabinet et l indépendance Le Code des principes

Plus en détail

Guide du stage de formation professionnelle en comptabilité publique

Guide du stage de formation professionnelle en comptabilité publique Guide du stage de formation professionnelle en comptabilité y 2 x Préambule... Le présent guide est destiné à la fois aux stagiaires et aux maîtres de stage en comptabilité. Il présente les diverses modalités

Plus en détail

En emploi et poursuivant des études 3/24 3/27

En emploi et poursuivant des études 3/24 3/27 Ensemble du 1 er cycle - Emplois MAÎTRISE EN ADMINISTRATION CONCENTRATION FINANCE (COURS) (11), CONCENTRATION GESTION DU COMMERCE ÉLECTRONIQUE (5), CONCENTRATION GESTION INTERNATIONALE (COURS) (1), CONCENTRATION

Plus en détail

Simplicité et efficacité

Simplicité et efficacité Migration vers la nouvelle version du logiciel Simplicité et efficacité www.thunderbee.org Plan Pro c é dure Wind o w s Pro c é dure Mac Mis e à jo ur de s mo dule s 17/07/15 www.thunderbee.org 2 Pro c

Plus en détail

Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied

Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied : : A P P L I E D S U P P O R T : : Renforcez votre entreprise grâce à l expertise d Applied Maximisez votre investissement technologique LE SUCCÈS DE VOTRE ENTREPRISE DÉPEND DE LA PERFORMANCE DE VOS CAPACITÉS

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

PROCESSUS D OFFRES DE SERVICE EN CONTEXTE D APPELS D OFFRES

PROCESSUS D OFFRES DE SERVICE EN CONTEXTE D APPELS D OFFRES PROCESSUS D OFFRES DE SERVICE EN CONTEXTE D APPELS D OFFRES NOTE D ORIENTATION PROCESSUS D OFFRES DE SERVICE EN CONTEXTE D APPELS D OFFRES Principes et modalités Objectif La présente note vise à établir

Plus en détail

Séance d informations sur l admission au programme court de 2 e cycle CGA

Séance d informations sur l admission au programme court de 2 e cycle CGA Séance d informations sur l admission au programme court de 2 e cycle CGA Le 23 janvier 2008 Nicolas Boivin Représentant universitaire de l Ordre des CGA du Québec Plan de la présentation Le Portail Étudiant

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE ÉTABLI EN APPLICATION DE L ART. R.823-21 DU CODE DE COMMERCE

RAPPORT DE TRANSPARENCE ÉTABLI EN APPLICATION DE L ART. R.823-21 DU CODE DE COMMERCE RAPPORT DE TRANSPARENCE ÉTABLI EN APPLICATION DE L ART. R.823-21 DU CODE DE COMMERCE EXERCICE CLOS LE 31 DÉCEMBRE 2014 À JOUR AU 30 MARS 2015 SOMMAIRE Introduction 2 I Présentation du Cabinet 1. Le Cabinet

Plus en détail

TITRE I. De l'exercice de la profession d'expert comptable et financier

TITRE I. De l'exercice de la profession d'expert comptable et financier LOI N 2001-023 du 2 janvier 2002 modifiant et complétant les dispositions de l'ordonnance modifiée n 92-047 du 5 novembre 1992 relative à l'organisation de la profession d'expert comptable et financier

Plus en détail

EXPERTISE COMPTABLE CTB-66152

EXPERTISE COMPTABLE CTB-66152 UNIVERSITÉ LAVAL FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION PLAN DE COURS Été 2003 EXPERTISE COMPTABLE CTB-66152 Professeure : Sophie Fortin 6244, Pavillon Palasis-Prince 656-2887 sophie.fortin@ctb.ulaval.ca

Plus en détail

Découvrez TD Waterhouse. Placements et gestion de patrimoine pour chaque période de votre vie

Découvrez TD Waterhouse. Placements et gestion de patrimoine pour chaque période de votre vie Découvrez TD Waterhouse Placements et gestion de patrimoine pour chaque période de votre vie Bienvenue à TD Waterhouse Tout le personnel de TD Waterhouse* s engage à vous aider à atteindre vos objectifs

Plus en détail

Le guide de stage d expérience pratique

Le guide de stage d expérience pratique Le guide de stage d expérience pratique LE GUIDE DE STAGE D EXPÉRIENCE PRATIQUE : UN OUTIL POUR LE STAGIAIRE ET SON MAÎTRE DE STAGE Le Guide de stage d expérience pratique s adresse à toi si : Tu es inscrit

Plus en détail

20 e Journée de l'afphb

20 e Journée de l'afphb «La Pharmacie Hospitalière : quels projets pour le futur?» L Arrêté Royal du 4 mars 1991, 20 ans après C h â te a u d u L a c, G e n v a l - 7 m a rs 2 0 0 9 COMMENT UTILISER VOTRE BOÎTIER? Utilisez les

Plus en détail

Université Yersin de Dalat. Cité de Dalat, Province de Lam Dong

Université Yersin de Dalat. Cité de Dalat, Province de Lam Dong Université Yersin de Dalat Cité de Dalat, Province de Lam Dong Web: www.yersin.edu.vn Université Yersin de Dalat Plan de présentation La Ville de Dalat Fondation de l Université Mission de l Université

Plus en détail

Contrat d'association avec mise en commun des honoraires

Contrat d'association avec mise en commun des honoraires Les soussignés : Contrat d'association avec mise en commun des honoraires 1) nom, prénom, qualification professionnelle, adresse privée, matricule national, code médecin personnel 2) etc. ont convenu d'établir

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1. Les jus ti fi ca tions des employeurs pour cybersurveiller les salariés...7

TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1. Les jus ti fi ca tions des employeurs pour cybersurveiller les salariés...7 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...1 PARTIE 1. Les jus ti fi ca tions des employeurs pour cybersurveiller les salariés....7 Chapitre 1. L impératif de sécurité informatique....11 Sec tion 1. La néces saire

Plus en détail

ASSURANCE DE LA RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE

ASSURANCE DE LA RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE ASSURANCE DE LA RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE Au fur et à mesure que le Canada passe à une économie tertiaire, les travailleurs du savoir prospèrent. Aidés par la technologie et exploitant leur

Plus en détail

LE REER COLLECTIF FÉRIQUE OPTEZ POUR UN REER DE GÉNIE

LE REER COLLECTIF FÉRIQUE OPTEZ POUR UN REER DE GÉNIE LE REER COLLECTIF FÉRIQUE OPTEZ POUR UN REER DE GÉNIE BIENVENUE DANS UN RÉGIME DE RETRAITE À NUL AUTRE PAREIL LE REER COLLECTIF FÉRIQUE EN BREF En vertu d une entente avec Gestion FÉRIQUE, votre employeur

Plus en détail

curité du patient 19 mai 2009 Aurore MAYEUX Guy CLYNCKEMAILLIE

curité du patient 19 mai 2009 Aurore MAYEUX Guy CLYNCKEMAILLIE Déclarer un événement indésirable un élément majeur pour la sécurits curité du patient 19 mai 2009 Aurore MAYEUX Guy CLYNCKEMAILLIE Les hôpitaux plus meurtriers que la route Courrier de l escaut, janvier

Plus en détail

Avis d'appel public à la concurrence

Avis d'appel public à la concurrence Département(s) de publication : 75 Annonce No MP 2015-01 Services Avis d'appel public à la concurrence - Nom et adresse officiels de l'organisme acheteur : Académie des sciences. Correspondant : Marina

Plus en détail

Note 1 relative à l organisation de l examen d admission au stage d expert-comptable

Note 1 relative à l organisation de l examen d admission au stage d expert-comptable Note 1 relative à l organisation de l examen d admission au stage d expert-comptable La loi du 22 avril 1999 relative aux professions comptables et fiscales donne à tout détenteur d un diplôme repris à

Plus en détail

Un exemple d étude de cas

Un exemple d étude de cas Un exemple d'étude de cas 1 Un exemple d étude de cas INTRODUCTION Le cas de la Boulangerie Lépine ltée nous permet d exposer ici un type d étude de cas. Le processus utilisé est identique à celui qui

Plus en détail

Services-conseils et d intégration d applications réseau HP

Services-conseils et d intégration d applications réseau HP Services-conseils et d intégration d applications réseau HP Services HP Données techniques Les Services-conseils et d intégration d applications réseau HP (les «Services») sont en mesure de répondre à

Plus en détail

d e la d is tr ib u tio n 1 - L e d o m a in e d u c o m m e rc e 2 - U n e fo rm a tio n c o m p lè te 3 - U n e p é d a g o g ie a d a p té e

d e la d is tr ib u tio n 1 - L e d o m a in e d u c o m m e rc e 2 - U n e fo rm a tio n c o m p lè te 3 - U n e p é d a g o g ie a d a p té e P o u r r é p o n d r e a u x b e s o in s d u c o m m e r c e e t d e la d is tr ib u tio n 1 - L e d o m a in e d u c o m m e rc e 2 - U n e fo rm a tio n c o m p lè te 3 - U n e p é d a g o g ie a d

Plus en détail

L ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Norme sur l indépendance Version 2.0

L ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Norme sur l indépendance Version 2.0 L ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA Norme sur l indépendance Version 2.0 Association des comptables généraux accrédités du Canada 100 4200 North Fraser Way Burnaby (Colombie-Britannique)

Plus en détail

ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Norme sur l indépendance Version 2.1

ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Norme sur l indépendance Version 2.1 ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA Version 2.1 Association des comptables généraux accrédités du Canada 100 4200 North Fraser Way Burnaby (Colombie-Britannique) Canada V5J 5K7 CGA-Canada,

Plus en détail

MODALITÉS ADMINISTRATIVES RELATIVES AUX CONDITIONS ET MODALITÉS DE DÉLIVRANCE DES PERMIS DE L'ORDRE DES COMPTABLES AGRÉÉS DU QUÉBEC

MODALITÉS ADMINISTRATIVES RELATIVES AUX CONDITIONS ET MODALITÉS DE DÉLIVRANCE DES PERMIS DE L'ORDRE DES COMPTABLES AGRÉÉS DU QUÉBEC MODALITÉS ADMINISTRATIVES RELATIVES AUX CONDITIONS ET MODALITÉS DE DÉLIVRANCE DES PERMIS DE L'ORDRE DES COMPTABLES AGRÉÉS DU QUÉBEC (version révisée août 2011) 1. Les termes suivants signifient : Section

Plus en détail

METTEZ DU GÉNIE DANS VOS FINANCES AVEC LES FONDS FÉRIQUE. Offerts aux ingénieurs et diplômés en génie, à leurs familles et à leurs entreprises

METTEZ DU GÉNIE DANS VOS FINANCES AVEC LES FONDS FÉRIQUE. Offerts aux ingénieurs et diplômés en génie, à leurs familles et à leurs entreprises METTEZ DU GÉNIE DANS VOS FINANCES AVEC LES FONDS Offerts aux ingénieurs et diplômés en génie, à leurs familles et à leurs entreprises BIENVENUE CHEZ. BIENVENUE CHEZ VOUS. constitue une approche différente

Plus en détail

L W S. Certification en Gestion de proj et. Atelier PMD Pro 1. Humanitaire & de Développement. Animé par Joël BAUMI ER

L W S. Certification en Gestion de proj et. Atelier PMD Pro 1. Humanitaire & de Développement. Animé par Joël BAUMI ER Certification en Gestion de proj et Humanitaire & de Développement Atelier PMD Pro 1 Certifier v os com pét e nces da ns le sect eu r de la Coopér ation a u D éveloppem ent Octobre 2 0 1 5 Animé par Joël

Plus en détail

Formulaire d évaluation du stage d expérience pratique - cheminement CPA, CGA

Formulaire d évaluation du stage d expérience pratique - cheminement CPA, CGA 5, Place Ville Marie, bureau 800 Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Téléc. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca Formulaire d évaluation du stage d expérience pratique - cheminement CPA,

Plus en détail

Recommandation AMF n 2006-15 Expertise indépendante dans le cadre d opérations financières

Recommandation AMF n 2006-15 Expertise indépendante dans le cadre d opérations financières Recommandation AMF n 2006-15 Expertise indépendante dans le cadre d opérations financières Texte de référence : article 262-1 du règlement général de l AMF Le titre VI du livre II du règlement général

Plus en détail

Blain,Joyal,Charbonneau S.E.N.C.R.L. c o m p t a b l e s a g r é é s. Le sens du partenariat

Blain,Joyal,Charbonneau S.E.N.C.R.L. c o m p t a b l e s a g r é é s. Le sens du partenariat Blain,Joyal,Charbonneau S.E.N.C.R.L. c o m p t a b l e s a g r é é s Le sens du partenariat Notre mission En plus d aider nos clients à prendre des décisions, nous les guidons dans leurs projets et démarches

Plus en détail

Entreprises innovantes : plus qu un mois pour déclarer le Crédit Impôt Recherche 2008!

Entreprises innovantes : plus qu un mois pour déclarer le Crédit Impôt Recherche 2008! Entreprises innovantes : plus qu un mois pour déclarer le Crédit Impôt Recherche 2008! 19 mars 2009 SUBVENTIUM propose un dispositif d urgence incluant hotline et pré-diagnostic gratuit pour aider les

Plus en détail

Epreuve n 1 : Réglementation professionnelle et. déontologie de l expert-comptable et du commissaire aux comptes

Epreuve n 1 : Réglementation professionnelle et. déontologie de l expert-comptable et du commissaire aux comptes DIPLOME D EXPERTISE COMPTABLE Session de novembre 2010 Epreuve n 1 : Réglementation professionnelle et déontologie de l expert-comptable et du commissaire aux comptes Durée : 1 heure Aucune documentation

Plus en détail

Positionnement des fonctions visées par le projet de modernisation de la gestion de la rémunération des cadres et des professionnels

Positionnement des fonctions visées par le projet de modernisation de la gestion de la rémunération des cadres et des professionnels Niveau C1 Assis. dentaire chef Administration Administration générale Resp. serv. à la client. Administration Administration générale Adj. au secrétaire Administration Administration spécialisée Resp.

Plus en détail

Le modèle Fabricants/Distributeurs

Le modèle Fabricants/Distributeurs Le modèle Fabricants/Distributeurs Erwan CABILLIC DSI Credit Mutuel Arkea Département Distribution DSI Crédit Mutuel Arkea Sommaire Présentation du Crédit Mutuel Arkea La DSI dans ce contexte Le SI et

Plus en détail

Aperçu du programme d agrément CPA

Aperçu du programme d agrément CPA Aperçu du programme d agrément CPA Comité de direction CPA et ses groupes de travail consultatifs Formé de professionnels de la formation en comptabilité, le Comité de direction CPA travaille à la conception

Plus en détail

FAQ GENERALISATION DES TELEPROCEDURES FAQ GENERALE. 01 - Mon entreprise est-elle concernée par l'obligation de recourir aux téléprocédures?

FAQ GENERALISATION DES TELEPROCEDURES FAQ GENERALE. 01 - Mon entreprise est-elle concernée par l'obligation de recourir aux téléprocédures? FAQ GENERALISATION DES TELEPROCEDURES FAQ GENERALE 01 - Mon entreprise est-elle concernée par l'obligation de recourir aux téléprocédures? Si votre entreprise relève d'un régime réel d'imposition, normal

Plus en détail

DROIT DROIT (37) Personnes rejoignables 115 Hommes Femmes Nombre de répondants 37 32,2 % 14 ( 38 %) 23 ( 62 %)

DROIT DROIT (37) Personnes rejoignables 115 Hommes Femmes Nombre de répondants 37 32,2 % 14 ( 38 %) 23 ( 62 %) Ensemble du 1 er cycle - Emplois DROIT DROIT (37) Personnes rejoignables 115 Hommes Femmes Nombre de répondants 37 32,2 % 14 ( 38 %) 23 ( 62 %) Note : les pourcentages ne sont pas affichés pour les questions

Plus en détail

Description détaillée du référentiel INTERVENANT

Description détaillée du référentiel INTERVENANT rassemblant les informations sur l eau et les milieux aquatiques. Description détaillée du référentiel INTERVENANT Office National de l Eau et des Milieux Aquatiques Office International de l Eau / Sandre

Plus en détail

Demande de reconnaissance en vue de l obtention du permis de comptabilité publique

Demande de reconnaissance en vue de l obtention du permis de comptabilité publique 5, Place Ville Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Téléc. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca Demande de reconnaissance en vue de l obtention du permis de comptabilité

Plus en détail

Les Maldive s. Perles de l océan Indien. Mieux vendre

Les Maldive s. Perles de l océan Indien. Mieux vendre Le paradisiaque archipel des Maldives s étend sur plus de 90 000 km 2 d océan Indien. Ici, une île de l atoll Malé Nord, l un des plus fréquentés. Mieux vendre Les Maldive s Perles de l océan Indien O

Plus en détail

GUIDE SUR L EXERCICE DE LA PROFESSION DE COMPTABLE PROFESSIONNEL AGRÉÉ EN SOCIÉTÉ

GUIDE SUR L EXERCICE DE LA PROFESSION DE COMPTABLE PROFESSIONNEL AGRÉÉ EN SOCIÉTÉ GUIDE SUR L EXERCICE DE LA PROFESSION DE COMPTABLE PROFESSIONNEL AGRÉÉ EN SOCIÉTÉ TABLE DES MATIÈRES 1. Introduction...4 1.1 Objet du guide...4 1.2 Rappel de la démarche ayant mené à l exercice en société...4

Plus en détail

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel INTRODUCTION Complément a u x c ou r s d éc onométr i e s u r le modè le li néa i r e et s on es ti ma ti on D eu x pa r ti es : 1. Les modèles linéaires à équations simultanées : définition des notions

Plus en détail

Ordre de la présentation

Ordre de la présentation Ordre de la présentation 1- Présentation des conférenciers; 2- Société de gestion administrant une SENC 2.1- Code de déontologie 2.2- Avantages et exemples chiffrés 2.3- Transformation en société de professionnel(s)

Plus en détail

Des perspectives d'avenir

Des perspectives d'avenir Formations universitaires en COMMERCE et DISTRIBUTION en alternance Des perspectives d'avenir Si vous êtes définitivement admis, un contrat vous sera alors proposé par 1 des sociétés partenaires! Licence

Plus en détail

C est votre argent. Faites-le fructifier avec des placements

C est votre argent. Faites-le fructifier avec des placements C est votre argent Faites-le fructifier avec des placements C est votre argent Le CDSPI peut vous aider à le faire fructifier Vous investissez présentement dans vous-même en faisant des études en dentisterie,

Plus en détail

Charte Qualité H3P 2014

Charte Qualité H3P 2014 Charte Qualité H3P 2014 SOMMAIRE 1. Présentation du cabinet...3 2. Déontologie Professionnelle...4 3. Gestion des Risques...4 Indépendance...4 Contrôle qualité...5 Page 2 sur 6 1. Présentation du cabinet

Plus en détail

Structure et contraintes de financement

Structure et contraintes de financement Chapitre 13 Structure et contraintes de financement 1 Exercice 13.05 Incidence de l endettement l sur le bénéfice par action La société anonyme Zéphyr au capital divisé en 1 000 000 d actions, a investi

Plus en détail

Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA. 11 août 2015

Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA. 11 août 2015 Étude nationale 2015 sur la rémunération des membres CFA 11 août 2015 Table des matières Profil des répondants sommaire 3 Mesures de rémunération sommaire 4 Profil d emploi sommaire 11 Méthodologie et

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D ADHESION MEMBRE ASSOCIE A NOUS RETOURNER COMPLETE

DOSSIER DE DEMANDE D ADHESION MEMBRE ASSOCIE A NOUS RETOURNER COMPLETE A s s o c i a t i o n d e s D i r e c t e u r s de 101-109 rue Jean Jaurès 92300 LEVALLOIS-PERRET 01.47.48.93.39 www.arseg.asso.fr DOSSIER DE DEMANDE D ADHESION MEMBRE ASSOCIE A NOUS RETOURNER COMPLETE

Plus en détail

SITE R H DE L I NSER M

SITE R H DE L I NSER M SITE R H DE L I NSER M MODE D EM PLOI Voici plus de 3 années que le site des Ressources Humaines de l Inserm est en ligne. Vous êtes nombreux à le consulter mais savez-vous vraiment tout ce que vous pouvez

Plus en détail

Liste des tâches de l exécuteur testamentaire (ou liquidateur)

Liste des tâches de l exécuteur testamentaire (ou liquidateur) SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE Liste des tâches de l exécuteur testamentaire (ou liquidateur) Note : Certains renseignements contenus dans la présente liste peuvent ne pas s

Plus en détail

Couverture des locaux administratifs de la CAISSE MAROCAINE DES RETRAITES par une Assurance Multirisques REGLEMENT DE CONSULTATION

Couverture des locaux administratifs de la CAISSE MAROCAINE DES RETRAITES par une Assurance Multirisques REGLEMENT DE CONSULTATION Appel d offres ouvert N 09/2013/DAL Couverture des locaux administratifs de la CAISSE MAROCAINE DES RETRAITES par une Assurance Multirisques REGLEMENT DE CONSULTATION Avril 2013 I. Règlement de Consultation

Plus en détail

demandez plus à votre Banque Privée

demandez plus à votre Banque Privée demandez plus à votre Banque Privée 2009125E LCL_COUV_brochure.qxd 21/09/09 10:35 Page 2 Nos implantations Lcl Banque Privée Vous êtes unique demandez plus à votre Banque Privée Chez LCL Banque Privée,

Plus en détail

L ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Normes d accès à l exercice en cabinet privé et de maintien du statut Version 2.

L ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA. Normes d accès à l exercice en cabinet privé et de maintien du statut Version 2. L ASSOCIATION DES COMPTABLES GÉNÉRAUX ACCRÉDITÉS DU CANADA Normes d accès à l exercice en cabinet privé et de maintien du statut Version 2.1 Association des comptables généraux accrédités du Canada 100

Plus en détail

Accept er u n b o n c o n s e i l, sa propre performance. Goethe

Accept er u n b o n c o n s e i l, sa propre performance. Goethe Accept er u n b o n c o n s e i l, c e s t a c c ro î t re sa propre performance. Goethe Le Cabinet Laroze Patrimoine Conseils est un acteur indépendant du conseil et de la gestion de patrimoine, qui met

Plus en détail

Analyse des données relatives à la dose aux patients. Etudes de dose triennales

Analyse des données relatives à la dose aux patients. Etudes de dose triennales Analyse des données relatives à la dose aux patients Etudes de dose triennales Dosimétrie des patients Directives de l AFCN La DE MED 97 impose l optimisation des expositions fins médicales à des fins

Plus en détail

Ministère de la Santé et des Sports Ministère du Travail, des Relations Sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville

Ministère de la Santé et des Sports Ministère du Travail, des Relations Sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville RÉ UDLJQJ Ii FRA ÇAISE Ministère de la Santé et des Sports Ministère du Travail, des Relations Sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville Direction Départementale des Affaires Sanitaires

Plus en détail

MODIFICATION 001 A LA DEMANDE D OFFRE À COMMANDES. Numéro de sollicitation : 20140081

MODIFICATION 001 A LA DEMANDE D OFFRE À COMMANDES. Numéro de sollicitation : 20140081 MODIFICATION 001 A LA DEMANDE D OFFRE À COMMANDES Numéro de sollicitation : 20140081 DATE DE FERMETURE : Mercredi le 29 octobre 2014 HEURE DE FERMETURE : 14 00 heures heure avancée de l est TITRE : Services

Plus en détail

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui I N T R O D U C T I O N D I n t e r n e t e s t l e p l u s g r a n d r é s e a u a u m o n d e a v e c d e s c e n t a i n e s d e m i l l i o n s da o r d i n a t e u r é s e a u x c o n n e c t é sa

Plus en détail

w w w. t h e g r o w b o x. b i z Le mérite de l ' originalité

w w w. t h e g r o w b o x. b i z Le mérite de l ' originalité w w w. t h e g r o w b o x. b i z Le mérite de l ' originalité À propos de Growbox International Growbox International entreprise créée en 2006, a pour mission de fournir des services d une nouvelle idéologie

Plus en détail

Les voya ges de noce s

Les voya ges de noce s Parmi les destinations proposées par les TO : les Caraïbes. Antigua, notamment, recèle des paysages idylliques qui raviront les amoureux. Mieux vendre Les voya ges de noce s Un duo gagnant On se marie

Plus en détail

entrepreneur chevronné et expert-comptable diplômé

entrepreneur chevronné et expert-comptable diplômé 4 fois 35 minutes de formation vidéo 40 questions et réponses commentées pour valider vos connaissances Connaître les différents partenaires dont vous devez vous entourer : expert-comptable, banquier et

Plus en détail

Les Rendez-Vous de la Qualité d Arts et Métiers ParisTech

Les Rendez-Vous de la Qualité d Arts et Métiers ParisTech Les Rendez-Vous de la Qualité d Arts et Métiers ParisTech «La place du Manager Qualité dans les Organisations; Aujourd hui et Demain» [3mars 2009 ] - [Version n 1] Direction de l Organisation - LHD Allianz

Plus en détail

Le Réseau de conciliation du secteur financier Un cadre pour la collaboration Le 10 Août, 2007

Le Réseau de conciliation du secteur financier Un cadre pour la collaboration Le 10 Août, 2007 Le Réseau de conciliation du secteur financier Un cadre pour la collaboration Le 10 Août, 2007 Page 1 sur 15 NOTE La présente note et les documents joints décrivent un cadre pour la collaboration continue

Plus en détail

Séminaire du 26 Mars 2013

Séminaire du 26 Mars 2013 Séminaire du 26 Mars 2013 Les opportunités fiscales de la prévoyance professionnelle pour l entreprise et son entrepreneur Tél. +41 26 425 84 84 Fax +41 26 425 84 86 E-mail office@fidutrust.ch Présentation

Plus en détail

JM Beigbeder & Partners - CEO SEARCH

JM Beigbeder & Partners - CEO SEARCH L E x e c u t i v e S e a r c h r e n o u v e l é e L a m i s e e n c a u s e p a r l e s i n v e s t i s s e u r s d u s y s t è m e d e d i r e c t i o n d e s e n t r e p r i s e s a r é v o l u t i

Plus en détail

Alerte audit et certification

Alerte audit et certification Alerte audit et certification NORMES CANADIENNES DE MISSIONS DE CERTIFICATION (NCMC) JUILLET 2015 NCMC 3000, Missions d attestation autres que les audits ou examens d informations financières historiques

Plus en détail