Mandarins et commissaires : l'enjeu de Yan'an

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mandarins et commissaires : l'enjeu de Yan'an"

Transcription

1 Mandarins et commissaires : l'enjeu de Yan'an Roland Lew 1 Dans la mythologie maoïste, la période de Yan'an, surtout celle des années de la lutte anti-japonaise ( ), est présentée comme le moment fondateur, le creuset où viennent se mélanger et se recomposer harmonieusement les divers ingrédients qui rendent possible l'étroite union du peuple et du parti communiste, clé du succès de Étape cruciale, indispensable même pour comprendre la victoire, mais à condition de lui restituer ses contours effectifs, d'en analyser les mulptiples dimensions, certaines rien moins que glorieuses. Si une bonne partie du futur triomphe se joue là, c'est aussi la nature autoritaire, sinon despotique, du pouvoir maoïste qui se révèle durant cette décennie si souvent exaltée. Longtemps nous avons eu une vision positive, voire saint-sulpicienne, de l'œuvre accomplie dans la lointaine région du Shaanxi. Le livre de Mark Selden, The Yenan way in revolutionary China (Cambridge [Mass.], Harvard University Press, 1971), traçait un tableau sympathique et riche d'informations, mais partial, de ce qui était décrit comme une société fraternelle, 1. A propos de Guilhem Fabre, Genèse du pouvoir et de l'opposition en Chine. Le printemps de Y an an : Paris, L'Harmattan, pages. FF 130,00. Roland Lew est enseignant au département de Sciences politiques de l'université Libre de Bruxelles. Études chinoises, vol. IX, n 2 (automne 1990)

2 ou s'efforçant de le devenir dans un contexte de dénuement et au milieu d'une guerre particulièrement éprouvante. Depuis l'après-mao l'on assiste à une «révision générale des verdicts» qui atteint, comme il se doit, l'image glorieuse des temps héroïques de la lutte anti-japonaise, trop glorieuse en regard des informations qui arrivent désormais à foison, dévoilant les zones d'ombre, chargées même de noirceur et de sang, recouvrant des pages que l'on croyait bien remplies, bien connues. Pas nécessairement ignorées, ces pages n'étaient pas toujours étudiées avec la rigueur, la froideur voulues. A une époque, la nôtre, où l'on assiste à un perpétuel va-et-vient entre une nouvelle vision simplificatrice souvent l'exact opposé des schémas du passé et une pensée de la complexité plus délicate à manier, plus exigeante pour celui qui s'efforce de la mettre en œuvre, le regard porté sur la Chine maoïste, ses origines, son déroulement, hésite entre la disqualification et une conception élargie, mieux informée, peut-être renouvelée. Une meilleure perception, plus aiguë, du «moment Yan'an» est indispensable à une compréhension d'ensemble du maoïsme. * C'est un épisode sombre, point inconnu des chercheurs, que G. Fabre analyse de façon documentée et dans un style souvent incisif, tout en fournissant pour la première fois au public francophone une anthologie de textes importants publiés par les intellectuels critiques en Le livre arrache à leur relative obscurité ces quelques mois de semi-liberté qui furent le printemps des intellectuels de 1942, et la rapide répression de ce dernier par les communistes. Circonscrit dans le temps et d'impact limité, l'événement a valeur d'instant de vérité sur les rapports entre le PCC et la société et pas seulement les intellectuels qu'il anime et administre L'invasion massive par les Japonais secoue la Chine et provoque une énorme mobilisation patriotique dans les villes ; elle favorise, dans certaines régions rurales, la revitalisation d'un communisme alors affaibli. Nombre d'intellectuels urbains rejoignent les bases rouges dans le Nord pour participer à la lutte aux côtés de ceux qui semblent les plus déterminés à la mener et contribuer à l'édification d'une société nouvelle, plus juste, plus sensible à la vie des masses déshéritées. Ils sont prêts, dans ce contexte, 172

3 à se reconvertir, à quitter l'habit de l'intellectuel moderne qu'ils viennent à peine de revêtir pour endosser l'uniforme du militant. Le séjour à Yan'an leur apporte une dose de dépaysement, quelques surprises, et un bon lot de déceptions. D'un seul coup ils accèdent à une meilleure connaissance des profondeurs du pays et à un contact direct avec le communisme chinois. C'est le début d'une longue histoire, accumulant ces déboires et ces frustrations qui ne cesseront de rythmer les relations tumultueuses entre monde intellectuel et PCC. La déconvenue vient vite : ce monde fraternel l'est nettement moins qu'annoncé, et surtout moins égalitaire. De «plus égaux que d'autres» s'y repèrent aisément, les «hommes à cheval», ces cadres du parti qui, non contents d'utiliser ce moyen de locomotion de riche dans une région pauvre, s'approprient un bien encore plus exceptionnel : les femmes des villes... (pp. 39 sq.). Derrière cette désillusion non avouée se cache un obscur combat, celui qui oppose, silencieusement, les intellectuels issus des villes (ou même, plus généralement, les citadins) aux autochtones essentiellement paysans en vue d'occuper les postes de cadres (à l'échelon moyen : les sommets sont solidement tenus en main par la vieille garde maoïste ou par des chefs ralliés à Mao). Si les premières années sont propices aux militants arrivés «d'ailleurs», dès le début des années quarante la méfiance des dirigeants à leur égard pousse ces derniers à encourager une rapide promotion des paysans (pp. 45 sq.). Dans cette lutte des éduqués contre la piétaille, le succès va aux enfants du terroir. C'est là une question de docilité, ou de nombre : la montée du PCC exige un encadrement de plus en plus fourni, et le flux migratoire des citadins n'y suffit plus. Bataille et plus encore lourd dilemme : la promotion sociale des intellectuels implique un choix. S'intégrer dans le moule du PCC et monter dans la hiérarchie ont comme contrepartie le renoncement au statut d'intellectuel créatif, critique, statut illustré par l'exemple prestigieux de Lu Xun 2. Bref, devenir un militant discipliné, obéissant, ou s'exprimer indépendamment des impératifs du pouvoir et risquer le courroux du parti. 2. Cf. l'échange de lettres entre Xu Maoyong et Lu Xun datant de 1936, peu de temps avant la mort de l'écrivain, dont on trouvera la traduction pp. 133 sq. 173

4 En , pendant un bref laps de temps, les intellectuels ont le sentiment qu'il est possible de combiner les deux fonctions. Ils répondent d'ailleurs à l'invite de responsables communistes conscients du malaise intellectuel et inquiets de leur passivité. De l'écrit-parabole rédigé par la poétesse Ding Ling, «L'hôpital», publié en septembre 1941 dans la page culturelle du quotidien Libération, au texte virulent de Wang Shiwei, «Le lys sauvage» 3, paru les 1 er et 2 mars 1942 dans le même quotidien officiel (il n'y en a pas d'autres), la critique, au départ voilée, allusive, se fait dénonciation ouverte des hypocrisies d'un monde inégalitaire et expression du mal de vivre des intellectuels. Cette transgression d'un code implicite de bonne conduite, d'autolimitation de la parole autorisée, entraîne une prompte réplique des autorités mises en question, et du grand chef lui-même : ce sont les célèbres «Interventions aux causeries sur la littérature et l'art» (mai 1942), dans lesquelles Mao fixe «une définition de la réalité et le monopole de la représentation» (p. 77) par et pour le PCC. C'est, estime G. Fabre, le «véritable acte de naissance d'un despotisme représentatif qui s'adjuge le mouvement d'une époque» (p. 89). Le Timonier en voie d'être canonisé (c'est le maoïsme et pas seulement son dirigeant qui est consacré) marque une nette ligne de séparation entre intellectuels au service du parti, donc bien accueillis, et intellectuels critiques, exposés à l'opprobre ou destinés à servir de cible lors des rudes campagnes de «rectification». Élus silencieux ou pestiférés réduits au silence : le dilemme est dramatique. Mao ne le formule pas aussi crûment, même si son langage est très «rabelaisien», mais les intellectuels séjournant à Yan'an ont vite compris. La plupart font marche arrière. Wang Shiwei, l'une des rares exceptions, refuse de faire son autocritique (p. 91), à la différence de Ding Ling qui prend son pinceau pour se distancier de son propre texte de 1941 et, plus vigoureusement, vilipender en juin 1942 le récalcitrant auteur du «Lys sauvage» (pp. 102 sq.). C'est sur lui que s'abat la meute des confrères ambitieux ou apeurés ; c'est lui qui subit les attaques souvent sordides, ou mensongères il est qualifié de «trotskyste», terme infamant et, comme on sait, mortellement 3. Traduit avec la collaboration d'éric Trombert, pp

5 dangereux dans l'univers stalino-maoïste 4. Il est accablé par le rouleau compresseur de la «rectification», machine à laminer toute opposition, alors en phase expérimentale avant de devenir la lourde et parfois cruelle routine abondamment utilisée des décennies durant. Il ne cède pas, ou insuffisamment. Mis à l'écart, arrêté, il sera liquidé en 1947 (peut-être) par Li Kenong, qui n'est point un petit cadre agissant de sa seule initiative, comme Mao a tenté de le faire croire plus tard, mais bien, comme le montre G. Fabre, rien moins que le patron de la Sécurité, le premier des policiers de Yan'an (pp. 117 et 118). En quelques mois la vague de timide liberté est écrasée. Elle renaîtra quinze ans plus tard avec les Cent Fleurs, à nouveau manipulée et vite détruite. Il faudra attendre encore quatre lustres le «Mur de la démocratie», 1979 pour que surgissent les premières oppositions véritablement en position d'extériorité par rapport au PCC, incarnant un début d'autonomie de la société face au parti-état, ce pesant et rétrograde groupe social dominant de la République Populaire de Chine. * La répression des intellectuels à Yan'an n'a pas eu un grand impact en dehors de la région concernée : la lutte antijaponaise prime sur tout. Le PCC a encore ses heures de triomphe devant lui. A faire redéfiler le film de cette tragédie locale, on ne peut cependant qu 'être frappé par sa dimension exemplaire. Le PCC s'y exhibe pleinement. Non point «méchant», dur, ou anti-intellectuel par principe, mais tout simplement, plus fondamentalement, d'une nature particulière : d'une essence autre que celle attendue, espérée par les intellectuels. Moins anti-intellectuel qu'on ne l'a dit ou qu'il ne s'affiche parfois, le PCC exprime, brutalement à l'occasion, la distinction de fond entre intellectuels-militants et intellectuels-critiques. Plus d'une décennie après la fuite éperdue des militants communistes traqués dans les villes par l'allié Chiang Kai-chek mué, à l'époque d'un autre printemps (celui de 1927), en adversaire féroce, le PCC s'est coulé dans un registre nouveau, un projet original : renonçant au rôle d'encadrement d'une avant-garde ouvrière comme dans les années vingt, il anime 4. Cf. la traduction du «Journal de lutte», pp. 191 sq. 175

6 désormais un parti-état aux limites extensibles au fur et à mesure des succès. Placé à la tête d'un pouvoir étatique, dynamique, expansif, radical, c'est un corps par nature coupé, protégé du reste du monde social. Le révolutionnaire militant, le «fonctionnaire» radical peut être d'origine sociale «éduquée» ou exercer des fonctions de clerc, il ne peut assumer la vocation «haute» que s'attribuent une certaine tradition et une certaine exigence intellectuelle. On retrouve là une problématique, voisine de celle mise en lumière par Gramsci, sur la continuité entre intellectuels organiques, porte-parole et gestionnaires directs d'un milieu social, et grands intellectuels, situés socialement mais capables d'opérer une distanciation critique, et donc à même de faire œuvre créatrice. Ceux-ci nécessairement en moins grand nombre que ceux-là. Cette analyse ici très schématisée semble plus pertinente que celle souvent entendue, et d'un mépris voyant, encline aussi à marquer la «distinction» qui sépare radicalement les petits intellectuels (semi-intellectuels militants, tel Mao, précisément) des grands intellectuels (espace culturel large, vision critique, à la limite, pensent certains, surplombant le monde social) les intellectuels à la Lu Xun, et plus le Lu Xun de chair et d'esprit que celui célébré par la propagande maoïste. À partir de Yan'an l'intellectuel-militant sait qu'il peut prétendre à un fort bel avenir comme armature du parti-état, pourvu qu'il accepte d'être assujetti et d'assujettir à son tour le monde social. À l'inverse, un destin funeste ne peut qu'accabler celui qui s'obstine à incarner la figure, relativement originale en Chine, de l'intellectuel critique, hors des rets du pouvoir, à l'abri de la fascination qu'exerce celui-ci, libre, autant que se peut, de sa perception et de sa réflexion. De 1942 à nos jours, la réaction du monde intellectuel à ce dilemme a été plus ambiguë qu'on ne l'a dit, y compris pendant le printemps de révolte de Car si la perte d'identité, celle d'un espace intellectuel propre (dans les deux sens du terme), l'abandon d'une activité créatrice distanciée, l'enfouissement d'un «souci de soi» indispensable pour sentir et refléter les attentes des autres, ont pesé sur nombre d'individus talentueux, sensibles, honnêtes, la monnaie offerte en échange de cette capitulation/ reconversion a brillé d'un éclat d'or souvent irrésistible. Il s'agissait de conquérir une place importante dans le dispositif du pouvoir ; de progres- 176

7 sivement refouler les cadres «rouges» et ignares dans ce qui n'a cessé d'être une lutte sourde et prolongée en vue de structurer la nouvelle élite. Mao a souvent fait pencher la balance en faveur des «rouges», présentés, ici ou là, comme des déclassés en voie de reclassement social. Mais la défaite n'était jamais définitive. Etl'après-Maoétait est peut-être toujours prometteur pour l'expertise, du moins sa fraction technicienne. De toute façon, ce qui était en jeu dans la relation du PCC et des intellectuels, ce n'était rien moins qu'un renouvellement de la fonction traditionnelle du mandarin, sa modernisation, sa résurrection comme cadre d'un parti-état : le passage de la bureaucratie de type ancien, inopérante face aux énormes problèmes de la Chine du xx" siècle, à celle du gestionnaire, du bureaucrate (sans connotation péjorative) moderne, force dynamique au départ, rouage décisif d'un processus de bouleversement social et économique. On peut constater l'écart, l'abîme, entre le discours les proclamations de libération sociale du PCC, et sa réalité vraie, mise à nu. Ou encore, mesurer la distance croissante entre le projet effectif, autoritaire, mobilisateur, et la progressive pétrification bureaucratique. On peut moins critiquer les incohérences du parti-état, affecter de ne pas avoir perçu sa logique nécessairement hiérachique, inégalitaire, sa tendance au cloisonnement social et à l'usage manipulateur, fantasmagorique, d'une «lutte de classes» détachée des goupes sociaux en présence. La reconnaissance de ces réalités est indéniable chez les intellectuels chinois qui se sont frottés au PCC, plus encore chez ceux qui savent que le communisme chinois n'est rien d'autre qu'un de leurs rejetons, une des composantes et non des moindres de la nébuleuse intellectuelle chinoise. Capacité d'impulser des transformations considérables et puissance de contrôle social : ce sont là deux aspects inséparables découlant du projet maoïste, ou si l'on préfère de la version sinisée du marxisme-léninisme, lui-même version russifiée du marxisme... Cette double dimension est précocement évidente, et elle ne l'est pas seulement dans l'épisodedu printemps 1942, longtemps mal connu. Le PCC ne déploie, au demeurant, pas d'autre logique que celle de l'autoritarisme inclus dans la structure et les contraintes fonctionnelles d'un parti-état selon les moments bienveillant, plus rèche ou franchement intolérant. Seule sa liturgie, et encore, projette un message différent, et plutôt pour un lointain futur. Après tout, même dans les 177

8 intentions «libérales» de la «nouvelle démocratie» censée séduire la bourgeoisie, le rôle de pilotage du parti et de l'état est clairement manifesté. En quelque sorte, on peut parler d'aveuglement intéressé dans la relation des intellectuels au PCC. Séduits par la possibilité d'une reconversion, les intellectuels ne pouvaient faire ce qu'ils faisaient qu'en ignorant ce qu'ils étaient en tant que groupe social : des candidats au pouvoir, et plus rarement des individus désireux en tant qu'individus d'exprimer des sentiments, des perceptions, de se situer dans une continuité ou une discontinuité culturelle. Peu intellectuel, sinon peu intelligent, dans son face-à-face avec le PCC, le lettré chinois moderne l'est moins par défaut de clairvoyance que par méconnaissance de la matérialité du lien qui l'unit à ce double de lui-même, transfiguré et dégradé, qu'est le cadre-militant. De ce point de vue, l'analyse sans complaisance du milieu intellectuel, de ceux qui se sont donnés la tâche de la pensée critique, de leurs intérêts, de leurs ambiguïtés (par rapport au talent, à la déviance dans le milieu...), est tout aussi essentielle qu'une compréhension de la nature du PCC, au delà du camouflage idéologique, des justifications, de la bonne ou de la mauvaise conscience des uns et des autres. Essentielle et salubre. Comment le monde intellectuel pourrait-il faire l'économie de l'analyse de ceux qui analysent, du regard tranchant sur ceux qui tranchent si volontiers sur les... autres? Le courage remarquable de Wang Shiwei et de quelques individualités en 1942 ne dispense pas d'apprécier le comportement de la majorité. Il ne dispense pas de peser ce qui découlait d'une crainte légitime face au risque de répression, dès que le PCC eut exhibé ses dents acérées, et ce qui était une certaine idée, un habitas, de l'intellectuel, membre d'une élite se concevant comme nécessairement partie prenante des «hauteurs de commandement». Souvent trompé, a-t-on dit, mais jamais désespéré dans sa quête de légitimation par le pouvoir ou d'accès au pouvoir tout court. Un long chemin reste à parcourir avant que l'intellectuel chinois plus encore que ses homologues d'occident ne se pose la question d'une place différente que celle autoproclamée de pilote, de maître savant et juste. Et à l'inverse de ce que l'on entend souvent affirmer, il est indispensable que des secteurs importants du reste de la société, issus donc de la majorité, revendiquent au moins des parcelles d'autonomie pour que les intellectuels, ou une partie 178

9 d'entre eux, jouent ce rôle d'avant-garde, de porte-voix, d'expression d'une conscience plus générale, plus déterminée qu'eux, rôle plus souvent revendiqué que pratiqué. C'est peut-être parce que cette maturation sociale reste insuffisante aujourd'hui en Chine que la trajectoire démocratique des intellectuels est marquée par tant d'errance et d'inconséquence... Quoi qu'il en soit, on ne peut déceler, à l'époque de Yan'an, aucune forme de société civile échappant à l'état, située à l'écart du pouvoir, capable d'exprimer ou de mener une action autonome. À ceux qui rêvaient d'un autre destin que celui dicté par un parti-etat déjà rigide, le PCC lançait un précoce rappel à l'ordre et imposait les voies d'un ordre nouveau et contraignant. S'il est un autre espoir, il appartient plutôt au présent qu'à ce passé en voie d'être perçu, au fur et à mesure que la société devient plus agissante, comme une vieille histoire, pour ne pas dire une préhistoire à laquelle font encore semblant de s'accrocher à Pékin quelques vieillards en fin de course. 179

LA PROTECTION DE LA PROPRIÉTÉ EN CHINE : TRANSFORMATION DU DROIT INTERNE ET INFLUENCE DU DROIT INTERNATIONAL. LI Bin Résumé

LA PROTECTION DE LA PROPRIÉTÉ EN CHINE : TRANSFORMATION DU DROIT INTERNE ET INFLUENCE DU DROIT INTERNATIONAL. LI Bin Résumé LA PROTECTION DE LA PROPRIÉTÉ EN CHINE : TRANSFORMATION DU DROIT INTERNE ET INFLUENCE DU DROIT INTERNATIONAL LI Bin Résumé 1. Thème. Le droit de propriété a été l objet de réformes successives en Chine.

Plus en détail

Les Seniors et la place de l automobile dans leurs déplacements : mieux connaître et anticiper leurs besoins en termes de mobilité

Les Seniors et la place de l automobile dans leurs déplacements : mieux connaître et anticiper leurs besoins en termes de mobilité Les Seniors et la place de l automobile dans leurs déplacements : mieux connaître et anticiper leurs besoins en termes de mobilité Etude réalisée par Sociovision Cofremca Pour La Prévention Routière et

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS IV SORBONNE ECOLE DOCTORALE II Histoire Moderne et Contemporaine

UNIVERSITE PARIS IV SORBONNE ECOLE DOCTORALE II Histoire Moderne et Contemporaine UNIVERSITE PARIS IV SORBONNE ECOLE DOCTORALE II Histoire Moderne et Contemporaine [...][...][...][...][...][...][...][...][...][...] (N d enregistrement attribué par la bibliothèque) THESE pour obtenir

Plus en détail

La Peinture Moderne Chinoise

La Peinture Moderne Chinoise La Peinture Moderne Chinoise Après le déclin de la dynastie des Qing 清 朝, après avoir vécu les ravages provoqués par les huit alliées, et peu après la naissance de la République chinoise fondée par SUN

Plus en détail

Moyenne mensuelle de l'indice A en US cents/pound ou en FCFA/kg. Indice A en US cents/pound Indice A en CFA/kg. CFA/kg. US cents/pound.

Moyenne mensuelle de l'indice A en US cents/pound ou en FCFA/kg. Indice A en US cents/pound Indice A en CFA/kg. CFA/kg. US cents/pound. Coton : mieux exploiter les informations sur les prix Michel Fok A.C. Réf. Fok, A. C. M. (2000) Mieux exploiter les informations sur les prix, in Marchés Tropicaux, 23/06/2000 pp. 1180-1183. Dans le domaine

Plus en détail

La conception du service public «à la française» Gilles GUGLIELMI

La conception du service public «à la française» Gilles GUGLIELMI La conception du service public «à la française» Gilles GUGLIELMI Professeur à l'université Paris-II Je tiens d abord à vous remercier de cette invitation et de la thématique de ce colloque qui je partage

Plus en détail

A-2728/15-45 A V I S. sur. la proposition de loi portant modification de la loi modifiée du 12 juillet 1996 portant réforme du Conseil d'état

A-2728/15-45 A V I S. sur. la proposition de loi portant modification de la loi modifiée du 12 juillet 1996 portant réforme du Conseil d'état A-2728/15-45 A V I S sur la proposition de loi portant modification de la loi modifiée du 12 juillet 1996 portant réforme du Conseil d'état Par dépêche du 25 juin 2015, Monsieur le Premier Ministre, Ministre

Plus en détail

N 616 SÉNAT TROISIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1993-1994

N 616 SÉNAT TROISIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1993-1994 N 616 SÉNAT TROISIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1993-1994 Rattaché pour ordre au procès-verbal de la séance du 13 juillet 1994. Enregistré à la Présidence du Sénat le 14 septembre 1994. PROPOSITION DE

Plus en détail

Juridique - ne pas confondre un contrat de gardiennage d'un bateau de plaisance, avec ses opérations d amarrage

Juridique - ne pas confondre un contrat de gardiennage d'un bateau de plaisance, avec ses opérations d amarrage Juridique - ne pas confondre un contrat de gardiennage d'un bateau de plaisance, avec ses opérations d amarrage Publié le 2 juillet 2015 par Jérôme Heilikmann Jérôme Heilikamnn, responsable de la rubrique

Plus en détail

1. INFORMATIQUE DANS LES DISCIPLINES, INFORMATIQUE DISCIPLINE

1. INFORMATIQUE DANS LES DISCIPLINES, INFORMATIQUE DISCIPLINE 29 UN PLAN DE FORMATION À L'INFORMATIQUE DE TOUS LES ÉLÈVES, DE L'ÉCOLE PRIMAIRE AU LYCÉE Note n 8 du groupe technique disciplinaire informatique - décembre 1991 - (principaux extraits) 1. INFORMATIQUE

Plus en détail

Considérations sur la crise et le marché intérieur 1

Considérations sur la crise et le marché intérieur 1 Considérations sur la crise et le marché intérieur 1 Auteurs : Jacques Potdevin : Président de la Fédération des Experts comptables Européens (FEE - Federation of European Accountants 2 ) de 2007 à 2008.

Plus en détail

Cet examen comprend 2 parties. Les réponses à ces deux parties doivent figurer sur des pages séparées. MERCI

Cet examen comprend 2 parties. Les réponses à ces deux parties doivent figurer sur des pages séparées. MERCI Cet examen comprend 2 parties. Les réponses à ces deux parties doivent figurer sur des pages séparées. MERCI!"#-t-! $!#%&'!( PARTIE I? Expliquez ses idées en vos propres mots et commentez-les (environ

Plus en détail

Pour une Pédagogie de Projet émancipatrice

Pour une Pédagogie de Projet émancipatrice http://gfen.langues.free.fr Pour une Pédagogie de Projet émancipatrice Maria-Alice Médioni Le projet, autrefois combattu, est aujourd hui à la mode. Il apparaît même incontournable dans la mesure où il

Plus en détail

Une association à un seul membre? Est-on vraiment sérieux?

Une association à un seul membre? Est-on vraiment sérieux? Une association à un seul membre? Est-on vraiment sérieux? Synthèse L identité d un régime juridique découle des caractéristiques du sujet qu il couvre et non du seul fait que l entité ait la personnalité

Plus en détail

N.V. Bourov, I.Yu. Khitarova. ART-INFORMATION Problèmes de stockage et de communication. Matériel didactique

N.V. Bourov, I.Yu. Khitarova. ART-INFORMATION Problèmes de stockage et de communication. Matériel didactique N.V. Bourov, I.Yu. Khitarova ART-INFORMATION Problèmes de stockage et de communication Matériel didactique Recommandé par l Union méthodique d études de L Académie Russe des Sciences naturelles de l enseignement

Plus en détail

Lutter contre le sentiment d impuissance

Lutter contre le sentiment d impuissance ANALYSE 2010 Lutter contre le sentiment d impuissance Publié avec le soutien de la Communauté française Lutter contre le sentiment d impuissance Les phénomènes sociétaux et les conflits qui font l actualité

Plus en détail

Promouvoir le dialogue interculturel : le Libre blanc du Conseil de l Europe

Promouvoir le dialogue interculturel : le Libre blanc du Conseil de l Europe Promouvoir le dialogue interculturel : le Libre blanc du Conseil de l Europe Gabriella Battaini-Dragoni Coordinatrice du dialogue interculturel Directrice générale «Éducation, Culture et Patrimoine, Jeunesse

Plus en détail

Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015

Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015 Discours du Président de la République lors du Sommet des maires pour le climat Publié le 26 Mars 2015 Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015 Madame la Maire de Paris, chère Anne HILDALGO, Je voulais

Plus en détail

Fiche Juridique CRÉATION ET FONCTIONNEMENT D'UNE ASSOCIATION LOI DU 1ER JUILLET 1901!

Fiche Juridique CRÉATION ET FONCTIONNEMENT D'UNE ASSOCIATION LOI DU 1ER JUILLET 1901! Fiche Juridique CRÉATION ET FONCTIONNEMENT D'UNE ASSOCIATION LOI DU 1ER JUILLET 1901 Cette fiche à vocation pédagogique a été conçue pour vous initier au droit des associations, tout en vous présentant

Plus en détail

CONSIGNES POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE STAGE DU MASTER 2 SOLUTIONS INFORMATIQUES LIBRES

CONSIGNES POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE STAGE DU MASTER 2 SOLUTIONS INFORMATIQUES LIBRES CONSIGNES POUR LA REDACTION DU RAPPORT DE STAGE DU MASTER 2 SOLUTIONS INFORMATIQUES LIBRES Département Informatique UFR Sciences 2 Boulevard Lavoisier 49045 Angers Cedex 01 Auteur : Jean-Michel RICHER

Plus en détail

FONDATION FONDATION TRAVAIL-UNIVERSITÉ

FONDATION FONDATION TRAVAIL-UNIVERSITÉ NOTES NOTES ÉDUCATION ÉDUCATION PERMANENTE PERMANENTE N N 18 2011-05 OCTOBRE 2005 JUIN 2011 ASSOCIATION ASSOCIATION POUR POUR UNE UNE FONDATION FONDATION TRAVAIL-UNIVERSITÉ CHAUSSÉE DE HAECHT, 579 B-1031

Plus en détail

Avis Publicité et stéréotypes sexuels, sexistes et sexués.

Avis Publicité et stéréotypes sexuels, sexistes et sexués. Avis Publicité et stéréotypes sexuels, sexistes et sexués. La réflexion du CPP sur la sexualisation précoce des enfants dans la publicité, qui a fait l'objet d'un Avis publié le 16 avril 2013, s est prolongée

Plus en détail

Marketing de l art et de la culture

Marketing de l art et de la culture Interview Dunod Marketing de l art et de la culture Dominique Bourgeon-Renault Le secteur de l art et de la culture semble incompatible avec la notion même de marketing. Pourtant, la démarche et les outils

Plus en détail

LOGICIELS D'AIDE À L'ÉCRITURE DE CONTES APPROCHE DIDACTIQUE

LOGICIELS D'AIDE À L'ÉCRITURE DE CONTES APPROCHE DIDACTIQUE 133 LES : APPROCHE DIDACTIQUE Face aux divers logiciels d'enseignement, on se trouve actuellement face à une difficulté qui s'explique par l'évolution des logiciels. Les premiers didacticiels, mimant en

Plus en détail

Discours de M. Brice HORTEFEUX, ministre de l immigration, de l intégration, de l identité nationale et du codéveloppement

Discours de M. Brice HORTEFEUX, ministre de l immigration, de l intégration, de l identité nationale et du codéveloppement 2èmes Rencontres de la coopération décentralisée franco-chinoise 22 et 23 novembre 2007 Bordeaux avec le soutien des sociétés Veolia, Dexia, Alstom, et Carrefour MINISTERE DE L'IMMIGRATION, DE L'INTEGRATION,

Plus en détail

Comment un. accident. peut-il engager la. responsabilité pénale. des élus locaux et des fonctionnaires territoriaux?

Comment un. accident. peut-il engager la. responsabilité pénale. des élus locaux et des fonctionnaires territoriaux? Les cahiers de l Observatoire Comment un accident peut-il engager la responsabilité pénale des élus locaux et des fonctionnaires territoriaux? table des matières Avant-propos de Bernard Bellec... P. 5

Plus en détail

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent 1 Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent Mini livre gratuit Sherpa Consult Bruxelles, Mai 2012 Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction

Plus en détail

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique. Guy LUISIER. Marie et l'icône

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique. Guy LUISIER. Marie et l'icône LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique Guy LUISIER Marie et l'icône Dans Echos de Saint-Maurice, 1988, tome 84, p. 67-72 Abbaye de Saint-Maurice 2013 Marie et l'icône On parle beaucoup d'icônes ces

Plus en détail

Environnement de programmation

Environnement de programmation Environnement de programmation 1.La programmation Les ordinateurs sont stupides! à un point dont on n'a pas idée. Ils ne réagissent ni ne répondent qu'à des situations ou à des données anticipées par le

Plus en détail

Les basiques du Supply Chain Management

Les basiques du Supply Chain Management V3 - Mai 2011 Les basiques du Supply Chain Management Héritage et évolutions Le concept de Supply Chain est un héritage et une évolution des pratiques logistiques, industrielles et managériales. On y retrouvera

Plus en détail

«Les relations presse face au web 2.0, les nouveaux enjeux d un métier en pleine mutation»

«Les relations presse face au web 2.0, les nouveaux enjeux d un métier en pleine mutation» Nicolas Marguerite INITIAL ISEFAC Année scolaire 2009-2010 Bachelor de communication «Les relations presse face au web 2.0, les nouveaux enjeux d un métier en pleine mutation» Référent du mémoire : Caroline

Plus en détail

SAVEZ-VOUS QUEL STYLE DE COACHING VOUS CONVIENT? VOICI QUELQUES REPERES AVANT DE DECIDER DE SE FAIRE COACHER

SAVEZ-VOUS QUEL STYLE DE COACHING VOUS CONVIENT? VOICI QUELQUES REPERES AVANT DE DECIDER DE SE FAIRE COACHER SAVEZ-VOUS QUEL STYLE DE COACHING VOUS CONVIENT? VOICI QUELQUES REPERES AVANT DE DECIDER DE SE FAIRE COACHER LE COACHING, C'EST QUOI? Il faut savoir déjà, que le coaching est issu d une pratique millénaire,

Plus en détail

LA TRADUCTION AUTOMATIQUE

LA TRADUCTION AUTOMATIQUE 165 La "Traduction Automatique" s'inscrit dans un ensemble de recherches menées depuis le début des années 1950 - recherches que l'on a coutume de regrouper sous l'appellation de "traitement automatique

Plus en détail

Royaume du Maroc Ministère de la fonction publique et de la réforme administrative

Royaume du Maroc Ministère de la fonction publique et de la réforme administrative Royaume du Maroc Ministère de la fonction publique et de la réforme administrative Colloque Nationale sur la Réforme Administrative Rabat 7 et 8 Mai 2002 Les bases d une stratégie de promotion des technologies

Plus en détail

Enquête exclusive CampusFrance - TNS Sofres Les étudiants étrangers en France : image et attractivité

Enquête exclusive CampusFrance - TNS Sofres Les étudiants étrangers en France : image et attractivité Enquête exclusive CampusFrance - TNS Sofres Les étudiants étrangers en France : image et attractivité Sommaire. Présentation de l étude. Recommandation de venir en France Les étudiants étrangers en France

Plus en détail

Peu importe son utilisation, la façon de créer ce réglage est toujours la même:

Peu importe son utilisation, la façon de créer ce réglage est toujours la même: [4.12]AJOUTER UN FLOU GAUSSIEN Outre des effets artistiques comme nous en faisions en argentique avec les filtres soft Cokin (sujet net au centre de l'image et flou onirique tout autour du sujet), le flou

Plus en détail

La VAE à l Université : Le nécessaire accompagnateur

La VAE à l Université : Le nécessaire accompagnateur La VAE à l Université : Le nécessaire accompagnateur État de la question Ce que nous ont appris les recherches antérieures. Michel Vial UMR ADEF Aix-en-Provence 1/ Sur la VAE à l Université La question

Plus en détail

L'Etat abandonne le projet de superlogiciel de paie des fonctionnaires

L'Etat abandonne le projet de superlogiciel de paie des fonctionnaires ARTICLE DES ECHOS DU 6 MARS L'Etat abandonne le projet de superlogiciel de paie des fonctionnaires Après les déboires de Louvois, le logiciel de paie du ministère de la Défense, et de Chorus, le système

Plus en détail

Sites pour la vie autonome et évolutions des politiques du handicap

Sites pour la vie autonome et évolutions des politiques du handicap Sites pour la vie autonome et évolutions des politiques du handicap Jean-Pierre BOURELY, Chef du bureau de la vie autonome des personnes handicapées (DGAS) Vie autonome des personnes âgées et des personnes

Plus en détail

10.6. L expansion de l Ordre : les fondations. 10.6.1. A la lumière de l évolution du Statut des Fondations. Les versions successives du Statut

10.6. L expansion de l Ordre : les fondations. 10.6.1. A la lumière de l évolution du Statut des Fondations. Les versions successives du Statut En 1986 s ouvrit le procès de canonisation, et deux ans plus tard, sa dépouille fut transportée à Onitsha, où eut lieu un miracle notoire. Le pape Jean-Paul II le béatifia en se rendant lui-même au Nigéria

Plus en détail

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR?

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? Source: DUMONT, Nicole. Femmes d aujourd hui, Vol. 1 No. 8., janvier 1996. On dit de certaines personnes qu elles n ont pas de tête ou qu elles n ont pas de

Plus en détail

RÉVISIONS DES ÉPREUVES DU BACCALAURÉAT. Histoire LA CHINE DEPUIS 1919

RÉVISIONS DES ÉPREUVES DU BACCALAURÉAT. Histoire LA CHINE DEPUIS 1919 RÉVISIONS DES ÉPREUVES DU BACCALAURÉAT Histoire LA CHINE DEPUIS 1919 HISTOIRE La Chine depuis 1919 RUSSIE «L homme malade de l Asie» Révolution de 1911 > 1912 : régime républicain > Pouvoir militaire «les

Plus en détail

Prof. Dr. Christoph Stückelberger

Prof. Dr. Christoph Stückelberger Être responsable - devant Dieu et l autre Cours aux Universités protestantes en RD Congo: Bukawu, Goma, Kinshasa, Nov 2010 Prof. Dr. Christoph Stückelberger Professeur d éthique à l Université de Bâle

Plus en détail

Le FMI invite à repenser la gestion des risques systémiques mondiaux

Le FMI invite à repenser la gestion des risques systémiques mondiaux Bulletin du FMI LES LEÇONS DE LA CRISE Le FMI invite à repenser la gestion des risques systémiques mondiaux Bulletin du FMI en ligne Le 6 mars 2009 La discipline de marché et la réglementation financière

Plus en détail

Plan d études 2015-2016 du Baccalauréat (Ba) en communication multilingue

Plan d études 2015-2016 du Baccalauréat (Ba) en communication multilingue Plan d études 2015-2016 du Baccalauréat (Ba) en communication multilingue Répartition des crédits obligatoires en BA et progression des modules Modules de l enseignement Crédits 1. Langue A 20 2. Langues

Plus en détail

A l attention de Mr Alain Flausch, Administrateur-directeur général de la Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles (STIB)

A l attention de Mr Alain Flausch, Administrateur-directeur général de la Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles (STIB) Bruxelles, le 28 juin 2010 A l attention de Mr Alain Flausch, Administrateur-directeur général de la Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles (STIB) Objet : carte de transport MOBIB Monsieur

Plus en détail

25 PROPOSITIONS POUR UNE RÉPUBLIQUE LAÏQUE AU XXI ÈME SIÈCLE

25 PROPOSITIONS POUR UNE RÉPUBLIQUE LAÏQUE AU XXI ÈME SIÈCLE 25 PROPOSITIONS POUR UNE RÉPUBLIQUE LAÏQUE AU XXI ÈME SIÈCLE Fidèle aux exigences de Liberté, d Égalité et de Fraternité qui le fondent, le Grand Orient de France a pour principe essentiel la liberté absolue

Plus en détail

ALLOCUTION D'ALAIN ANQUETIL

ALLOCUTION D'ALAIN ANQUETIL ALLOCUTION D'ALAIN ANQUETIL À L OCCASION DE LA REMISE DE SON TROPHEE DE L ENSEIGNEMENT DE L ÉTHIQUE LE 17 JUIN 2010 AU CNAM, PARIS Je tiens d'abord à vous dire combien je suis ravi et fier d'être le lauréat

Plus en détail

La Prescription acquisitive en matière immobilière

La Prescription acquisitive en matière immobilière L A LETTRE DROIT IMMOBILIER La Prescription acquisitive en matière immobilière Acquérir un bien ou un droit par l effet d une possession, tel est le mécanisme prévu par la prescription acquisitive, autrement

Plus en détail

Marché chinois : quelles opportunités pour les entreprises étrangères?

Marché chinois : quelles opportunités pour les entreprises étrangères? MAI 2012 Marché chinois : quelles opportunités pour les entreprises étrangères? Chunxia Zhu, Manager «Réussir sur les marchés chinois implique au préalable d en maîtriser tant les ressorts économiques

Plus en détail

La pauvreté rend malade et la maladie rend pauvre

La pauvreté rend malade et la maladie rend pauvre SAMPOL_octobre_2015.indd 27 8.10.2015 8:28:34 UNE PROTECTION SOCIALE POUR TOUT LE MONDE rend malade et la maladie rend pauvre Thomas Rousseau Cher responsable politique d'un pays d'afrique subsaharienne,

Plus en détail

eaux glacées calcul égoïste les D ans Célébration de la bourgeoisie et éloge de la mondialisation, extrait du Manifeste communiste, 1848, de

eaux glacées calcul égoïste les D ans Célébration de la bourgeoisie et éloge de la mondialisation, extrait du Manifeste communiste, 1848, de Célébration de la les du D ans bourgeoisie et éloge eaux de la mondialisation, glacées extrait du Manifeste calcul communiste, 1848, de égoïste F. Engels et K. Marx. Dans les eaux glacées du calcul égoïste

Plus en détail

A vertissement de l auteur

A vertissement de l auteur A vertissement de l auteur Attention, ce livre n est pas à mettre entre toutes mains ; il est strictement déconseillé aux parents sensibles. Merci à Madame Jeanne Van den Brouck 1 qui m a donné l idée

Plus en détail

AVANT-PROPOS CREATIVITE, FEMMES ET DEVELOPPEMENT L'EXEMPLE QUI VIENT DES AUTRES...

AVANT-PROPOS CREATIVITE, FEMMES ET DEVELOPPEMENT L'EXEMPLE QUI VIENT DES AUTRES... AVANT-PROPOS CREATIVITE, FEMMES ET DEVELOPPEMENT L'EXEMPLE QUI VIENT DES AUTRES... Tellement à la mode depuis quelques années, le mot de créativité est peut-être déjà démodé. La publicité, la médiatisation,

Plus en détail

Rapport candidat. John Sample. 6 juillet 2012 CONFIDENTIEL

Rapport candidat. John Sample. 6 juillet 2012 CONFIDENTIEL 6 juillet 2012 CONFIDENTIEL Introduction 6 juillet 2012 Introduction Toutes les informations contenues dans ce rapport sont confidentielles et uniquement destinées à la personne ayant rempli le questionnaire.

Plus en détail

Evaluation de votre conférence de méthode ou cours-séminaire

Evaluation de votre conférence de méthode ou cours-séminaire Enseignement : INTRODUCTION A LA SOCIOLOGIE 2 : CONCEPTS, METHODES, ET ENJEU ACTUELS Excellent Bon Moyen Insuffisant Comment évaluez-vous la préparation et l'organisation des séances? 6 (30%) 11 (55%)

Plus en détail

RAPPORT D EVALUATION Tous nos rapports sont intégralement rédigés par un consultant spécialiste de l évaluation

RAPPORT D EVALUATION Tous nos rapports sont intégralement rédigés par un consultant spécialiste de l évaluation RAPPORT D EVALUATION Tous nos rapports sont intégralement rédigés par un consultant spécialiste de l évaluation DEVELOPMENT CENTER Damien xxx Poste cible : Entreprise : Assesseurs Evaluesens : Responsable

Plus en détail

Acquis de première : groupe d appartenance, groupe de référence, socialisation anticipatrice, capital social

Acquis de première : groupe d appartenance, groupe de référence, socialisation anticipatrice, capital social COMMENT RENDRE COMPTE DE LA MOBILITÉ SOCIALE? 1. COMMENT MESURER LA MOBILITÉ SOCIALE? A. LES TABLES DE DESTINÉES ET DE RECRUTEMENT 2003 B. DIFFÉRENTES MOBILITÉS, FLUIDITÉ SOCIALE ET DÉCLASSEMENT SOCIAL

Plus en détail

Université d été du MEDEF (Mouvement des Entreprises de France) Paris, France 4 septembre 2009 Maurice Lévy, Président du Directoire, Publicis Groupe

Université d été du MEDEF (Mouvement des Entreprises de France) Paris, France 4 septembre 2009 Maurice Lévy, Président du Directoire, Publicis Groupe Université d été du MEDEF (Mouvement des Entreprises de France) Paris, France 4 septembre 2009 Maurice Lévy, Président du Directoire, Publicis Groupe Je vous remercie de me permettre de m exprimer sur

Plus en détail

«Les marchés «libres» de quoi et pour qui?»

«Les marchés «libres» de quoi et pour qui?» «Les marchés «libres» de quoi et pour qui?» Yvan Allaire, Ph. D. (MIT), MSRC Président du conseil Institut sur la gouvernance d organisations privées et publiques (HEC-Concordia) Mihaela Firsirotu, Ph.

Plus en détail

LA CONSTRUCTION DES PUITS EN AFRIQUE TROPICALE

LA CONSTRUCTION DES PUITS EN AFRIQUE TROPICALE LA CONSTRUCTION DES PUITS EN AFRIQUE TROPICALE BURGÉAP EAU-SOL-ENVIRONNEMENT LA CONSTRUCTION DES PUITS EN AFRIQUE TROPICALE Collection Techniques rurales en Afrique MINISTÈRE DE LA COOPÉRATION ET DU DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Automatiser le Test Fonctionnel de Logiciels Embarqués Temps-Réel

Automatiser le Test Fonctionnel de Logiciels Embarqués Temps-Réel White Paper Le logiciel embarqué est au cœur de l'innovation industrielle. Nombre de fonctionnalités d'un produit, qu'elles soient nouvelles ou notablement améliorées, permettent de prendre ou de garder

Plus en détail

LES OUTILS DU COACHING (partie 2) Par Robert Gingras, CRHA, ACC

LES OUTILS DU COACHING (partie 2) Par Robert Gingras, CRHA, ACC LES OUTILS DU COACHING (partie 2) Par Robert Gingras, CRHA, ACC Voici une série de courts articles que j ai eu le plaisir de rédiger pour le journal La Voix de l Est sur le thème du COACHING : une profession

Plus en détail

La stratégie européenne de l Alliance rouge-verte danoise et le Parti de la gauche européenne *

La stratégie européenne de l Alliance rouge-verte danoise et le Parti de la gauche européenne * 42 La stratégie européenne de l Alliance rouge-verte danoise et le Parti de la gauche européenne * Inger V. Johansen Membre du comité des affaires européennes de l Alliance rouge-verte danoise intégration

Plus en détail

Compte-rendu Séminaire du 07.03.2007

Compte-rendu Séminaire du 07.03.2007 Compte-rendu Séminaire du 07.03.2007 «Penser du dehors à y perdre tous ses repères» Philosophie & Management www.philosophie-management.com 1 TABLE DES MATIERES I. INTRODUCTION... 3 II. LE POTENTIEL DE

Plus en détail

Les services municipaux de loisir :

Les services municipaux de loisir : Les services municipaux de loisir : l innovation sociale au service du développement dynamique de nos communautés MÉMOIRE DÉPOSÉ DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION DU LIVRE BLANC SUR L AVENIR DES MUNICIPALITÉS

Plus en détail

Relation soignant / soigné

Relation soignant / soigné Relation soignant / soigné 3 métiers impossibles selon Freud : gouverner soigner éduquer Car met les personnes dans une situation de dépendance et d autorité Relation = activité ou une situation dans laquelle

Plus en détail

Répression financière à la pékinoise

Répression financière à la pékinoise Répression financière à la pékinoise Résumé : - La répression financière (taux d intérêt bas, réserves obligatoires élevées ) est essentielle pour comprendre le développement de la Chine - Les contrôles

Plus en détail

Notre devoir envers ceux de la Maison de la Foi

Notre devoir envers ceux de la Maison de la Foi Chapitre 71 Notre devoir envers ceux de la Maison de la Foi Il y a deux catégories de pauvres que nous aurons toujours parmi nous: ceux qui se ruinent eux-mêmes en faisant leur propre volonté et qui persévèrent

Plus en détail

Les concours de la Banque de France

Les concours de la Banque de France Les concours de la Banque de France à l économie (1 842-19 14) La Banque de France est apparue tout au long du XX~ siècle comme un organisme hybride. Elle était, à la différence d aujourd hui, une société

Plus en détail

1 Brefs rappels sur la protection des logiciels par le droit d auteur

1 Brefs rappels sur la protection des logiciels par le droit d auteur 1 Brefs rappels sur la protection des logiciels par le droit d auteur Par définition, le droit d auteur est le droit exclusif accordé à son titulaire c est-à-dire au créateur de l œuvre de l esprit en

Plus en détail

De l Association des professeurs de mathématiques (APM)

De l Association des professeurs de mathématiques (APM) De l Association des professeurs de mathématiques (APM) Nicole Hulin, Université Pierre-et-Marie-Curie - Paris VI Naissance des associations de professeurs Les professeurs ont constitué des associations

Plus en détail

Histoire des arts. Marc Riboud La jeune fille à la fleur

Histoire des arts. Marc Riboud La jeune fille à la fleur Histoire des arts Marc Riboud La jeune fille à la fleur Présentation de l'œuvre 1. Qu'est-ce que c'est? 2. Par qui cette œuvre a-t-elle été réalisée? 4. Dans quel contexte s'inscrit-elle? 3. De quand date-t-elle?

Plus en détail

SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION

SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION ÉPREUVE de Droit et d'économie Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 5 Indications de correction La commission de choix de sujets a rédigé

Plus en détail

Théâtre-action, création participative et politique

Théâtre-action, création participative et politique Photographie : Théâtre de la Communauté. ANALYSE DE L IHOES N 131-18 NOVEMBRE 2014 Théâtre-action, création participative et politique Par Jean-Pierre Nossent La présente analyse a pour point de départ

Plus en détail

NOTRE société évolue de plus en plus vite, l espérance de vie des Français

NOTRE société évolue de plus en plus vite, l espérance de vie des Français Préface NOTRE société évolue de plus en plus vite, l espérance de vie des Français et leur longévité augmentent bien plus que nous ne l avions imaginé depuis cinquante ans. Dans de nombreux domaines, on

Plus en détail

Pourquoi instaurer une caisse-maladie publique pour l assurance obligatoire des soins?

Pourquoi instaurer une caisse-maladie publique pour l assurance obligatoire des soins? CAISSE MALADIE PUBLIQUE Pourquoi instaurer une caisse-maladie publique pour l assurance obligatoire des soins? L argumentaire en bref Les coûts administratifs sont passés de 854 millions en 1999 à 1,13

Plus en détail

Introduction. Groupe Eyrolles

Introduction. Groupe Eyrolles Introduction La crise ferait vendre! C est en tout cas le constat que peuvent se faire nombre de libraires depuis 2008 : près d une centaine d ouvrages sur le sujet auraient déjà été publiés Pratiquement

Plus en détail

Conférence : la Dynamique Participative ou la Puissance de l Intelligence collective, au service de l innovation Pédagogique et Technologique

Conférence : la Dynamique Participative ou la Puissance de l Intelligence collective, au service de l innovation Pédagogique et Technologique Conférence : la Dynamique Participative ou la Puissance de l Intelligence collective, au service de l innovation Pédagogique et Technologique Introduction Les lycées seront amenés à relever d importants

Plus en détail

3-La théorie de Vygotsky Lev S. VYGOTSKY (1896-1934)

3-La théorie de Vygotsky Lev S. VYGOTSKY (1896-1934) 3-La théorie de Vygotsky Lev S. VYGOTSKY (1896-1934) Psychologue russe contemporain de Piaget, a également élaboré une théorie interactionniste de l'apprentissage, sage, mais qui insiste sur tout sur la

Plus en détail

REFONTE DE L'ASSURANCE-CHOMAGE : UN MODELE. Jean-Christian Lambelet 1

REFONTE DE L'ASSURANCE-CHOMAGE : UN MODELE. Jean-Christian Lambelet 1 1 REFONTE DE L'ASSURANCE-CHOMAGE : UN MODELE Jean-Christian Lambelet 1 La moitié environ du chômage qui sévit à l'heure actuelle 2 est de nature conjoncturelle. Cette partie se résorbera spontanément avec

Plus en détail

La République, l immigration et le droit des étrangers

La République, l immigration et le droit des étrangers La République, l immigration et le droit des étrangers Pierre-Yves MANCHON L histoire de l immigration demeure un sujet difficile à penser pour les Français comme pour leurs gouvernements. A partir de

Plus en détail

S T A T U T S (Association loi 1901)

S T A T U T S (Association loi 1901) CERCLE DAMIEN KONDOLO (La Fraternelle de la République Démocratique du Congo en Europe) S T A T U T S (Association loi 1901) Nous, membres de diverses institutions philanthropiques, réunis en Assemblée

Plus en détail

LE NOUVEL "ASTER" Jean-Pierre Astolfi

LE NOUVEL ASTER Jean-Pierre Astolfi LE NUVEL "ASTER" Jean-Pierre Astolfi Cette nouvelle revue Aster résulte de la transformation du bulletin interne aux équipes de didactique des sciences expérimentales de l'inrp. Elle vise à fournir aux

Plus en détail

LA DÉMOCRATIE et le COMMUNISME

LA DÉMOCRATIE et le COMMUNISME LA DÉMOCRATIE et le COMMUNISME Par Dominique Théberge Publié à l origine sous forme de brochure en 2003 On pourrait croire qu'il est inutile de définir ce qu'est la démocratie. N'est-ce pas là une notion

Plus en détail

livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche

livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche Trente-troisième dimanche du temps ordinaire B livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 13, 24-32 Jésus parlait à ses disciples

Plus en détail

Le client centrisme, une nouvelle forme de relation entre l État et les citoyens : introduction

Le client centrisme, une nouvelle forme de relation entre l État et les citoyens : introduction Le client centrisme, une nouvelle forme de relation entre l État et les citoyens : introduction Pierre Muller To cite this version: Pierre Muller. Le client centrisme, une nouvelle forme de relation entre

Plus en détail

DEFINITION Article - 4 RÉSIDENT

DEFINITION Article - 4 RÉSIDENT CONVENTION MODELE OCDE DEFINITION Article - 4 RÉSIDENT...1 COMMENTAIRES SUR L'ARTICLE 4...2 CONCERNANT LA DÉFINITION DU RÉSIDENT...2 1. Remarques préliminaires...2 2 Commentaires des dispositions de l'article

Plus en détail

*Changement de mentalité au Québec (1930-1980)

*Changement de mentalité au Québec (1930-1980) *Changement de mentalité au Québec (1930-1980) 1932 Secours directs Pour aider les chômeurs à faire face à la crise, le gouvernement du Québec intervient pour contrer la misère et verse des montants d

Plus en détail

2 ) d'enjoindre à l'etat de lui transférer la propriété des biens immobiliers affectés à la direction régionale de l'afp A ; ...

2 ) d'enjoindre à l'etat de lui transférer la propriété des biens immobiliers affectés à la direction régionale de l'afp A ; ... CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux N 326332 REPUBLIQUE FRANÇAISE REGION CENTRE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Mme Emilie Bokdam-Tognetti Rapporteur Le Conseil d'etat statuant au contentieux (Section du

Plus en détail

SOMMAIRE OBJET ET CHAMP D'APPLICATION DE LA NORME... 1-4 INTRODUCTION... 5-11 DATE D'APPLICATION... 12

SOMMAIRE OBJET ET CHAMP D'APPLICATION DE LA NORME... 1-4 INTRODUCTION... 5-11 DATE D'APPLICATION... 12 IES 3 SOMMAIRE Paragraphes OBJET ET CHAMP D'APPLICATION DE LA NORME... 1-4 INTRODUCTION... 5-11 DATE D'APPLICATION... 12 DES PROFESSIONNELS COMPTABLES... 13-18 ENSEIGNEMENT GENERAL... 19 24 Novembre 2006

Plus en détail

Discours. Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris

Discours. Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris Discours Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris Monsieur le Président, Cher Bruno Racine, Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

Indications pour traiter les cas de gestion des ressources humaines

Indications pour traiter les cas de gestion des ressources humaines Indications pour traiter les cas de gestion des ressources humaines 1 DEFINITION Un cas est une histoire racontée à propos d un ou plusieurs problèmes de gestion qui appelle une réflexion à propos des

Plus en détail

Introduction. Les articles de la presse spécialisée tendent à nous laisser penser que c est en effet le cas :

Introduction. Les articles de la presse spécialisée tendent à nous laisser penser que c est en effet le cas : Introduction Le CRM se porte-t-il si mal? Les articles de la presse spécialisée tendent à nous laisser penser que c est en effet le cas : «75 % de projets non aboutis» «La déception du CRM» «Le CRM : des

Plus en détail

ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA

ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA GARDE DES SCEAUX, MINISTRE DE LA JUSTICE DE LA REPUBLIQUE DU SENEGAL REUNION DU BUREAU DE L ASSEMBLEE DES ETATS PARTIES AU

Plus en détail

Titre : POLITIQUE AFIN DE CONTRER LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE OU TOUTE AUTRE FORME DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL

Titre : POLITIQUE AFIN DE CONTRER LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE OU TOUTE AUTRE FORME DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL Titre : POLITIQUE AFIN DE CONTRER LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE OU TOUTE AUTRE FORME DE VIOLENCE EN MILIEU DE TRAVAIL Numéro : 1. Objet général La présente politique vise à établir les règles applicables

Plus en détail

Un contrat de respect mutuel au collège

Un contrat de respect mutuel au collège Apprentissage du respect - Fiche outil 01 Un contrat de respect mutuel au collège Objectifs : Décrire une action coopérative amenant élèves et adultes à s interroger sur leurs propres comportements en

Plus en détail

Baccalauréat STL : Chapitre H.1 : La démocratie Française de 1848 à nos jours. ANALYSE DOC. n 9 Bienfaits, symbole et tableau républicain

Baccalauréat STL : Chapitre H.1 : La démocratie Française de 1848 à nos jours. ANALYSE DOC. n 9 Bienfaits, symbole et tableau républicain Baccalauréat STL : Chapitre H.1 : La démocratie Française de 1848 à nos jours. ANALYSE DOC. n 9 Bienfaits, symbole et tableau républicain AUTEUR : E. PICHOT affiche réalisée par E. Pichot, imprimeur à

Plus en détail

La CARMF va annoncer la cessation de paiement de son régime de base et la FFMKR annonce

La CARMF va annoncer la cessation de paiement de son régime de base et la FFMKR annonce 3 octobre 2012 La CARMF va annoncer la cessation de paiement de son régime de base et la FFMKR annonce Communiqué Lu sur EGORA le 26/09/2012 : «la CARMF va annoncer la cessation de paiement de son régime

Plus en détail