Monnaie, taux d intérêt et taux de change

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Monnaie, taux d intérêt et taux de change"

Transcription

1 Monnaie, taux d intérêt et taux de change Le taux de change dépend de deux facteurs: - l intérêt des dépôts en devises - le taux de change futur anticipé Pour comprendre comment sont déterminés les taux de change, il faut savoir comment se forment les taux d intérêt et les anticipations de change. D où l intérêt de disposer d un modèle qui relie taux de change, taux d intérêt et autres variables économiques importantes Il faut expliquer les effets de l offre et la demande de monnaie sur le taux d intérêt et le taux de change Les développements monétaires influencent le taux de change en modifiant à la fois les taux d intérêt et les anticipations de change Les anticipations sont étroitement liées aux anticipations d inflation L inflation dépend des variations dans l offre et la demande de monnaie 1

2 La monnaie Offre de monnaie: espèces et dépôts à vue détenus par les firmes et les ménages Supposée contrôlée par la banque centrale Demande de monnaie Toute demande d actif dépend du rendement, du risque et de la liquidité - rendement - risque Plus le taux d intérêt est élevé, plus on perd à détenir des avoirs sous forme de monnaie La demande de monnaie va donc dépendre du niveau du taux d intérêt. Quand celui-ci augmente, la demande de monnaie baisse Ne joue pas de rôle. L inflation affecterait autant les encaisses monétaires que les titres - liquidité Une augmentation de la valeur moyenne des transactions effectuées par un ménage ou une firme fait croître sa demande de monnaie 2

3 R Y L(R,Y) Demande réelle globale de monnaie La demande globale de monnaie dépend: - du taux d intérêt - du niveau des prix - du PNB M d /P = L(R,Y) 3

4 R R2 R1 R3 L(R,Y) M/P Demande réelle globale de monnaie Si R=R2 Si R=R3 La demande réelle de monnaie est inférieure à l offre: excès d offre Les particuliers vont essayer de réduire leurs liquidités en achetant des titres Pour essayer d intéresser les emprunteurs éventuels, il va falloir baisser le taux d intérêt Excès de demande de monnaie Vente de titres 4

5 Hausse du taux d intérêt Le marché évolue vers un taux d intérêt tel que l offre réelle de monnaie est égale à la demande globale réelle de monnaie Effet d un accroissement de l offre de monnaie R R1 R2 L(R,Y) M1/P M2/P On passe de M1/P à M2/P: le taux d intérêt diminue de R1 à R2 5

6 Une augmentation de l offre de monnaie abaisse le taux d intérêt alors qu une diminution de l offre de monnaie augmente le taux d intérêt Augmentation de la production réelle: on passe de Y1 à Y2 avec Y2>Y1 R R2 R1 L(R,Y2) L(R,Y1) M/P Demande réelle globale de monnaie Une augmentation de la production réelle accroît le taux d intérêt; une diminution de la production réelle diminue le taux d intérêt, pour des niveaux de prix et une offre de monnaie donnés. 6

7 Offre de monnaie et taux de change en courte période Comment les changements monétaires modifientils les taux de change? Pour pouvoir répondre, il faut relier le taux de change et le marché monétaire Taux de change E L(R,Y) Taux de rendement M/P 7

8 Federal Reserve System Banque Centrale européenne M US M EU Marché monétaire américain Marché monétaire européen R $ Marché des R $ changes Comment le taux de change se modifie-t-il si la BCE modifie son offre de monnaie? 8

9 E2 Taux de change 2 E1 1 R2 R1 L(R,Y) Taux de rendement M1/P 1 M2/P 2 Avec une masse monétaire réelle égale à M1/P, le marché monétaire est en équilibre au point 1, avec un taux d intérêt R1E. Le taux d intérêt sur le $ et le taux de change anticipé étant donnés, un taux d intérêt de R1E amène l équilibre sur le marché des changes au point 1 : le taux de change vaut E1 Accroissement de la masse monétaire de M1 en M2. Au taux R1, on constate un excès d offre de monnaie sur le marché monétaire européen. Le taux d intérêt tombe à R2E et la nouvelle position d équilibre sur ce marché est 2. Avec un taux de change initial de E1 et un nouveau taux d intérêt sur l de R2E, le rendement anticipé sur le $ devient plus élevé que le rendement de l euro. 9

10 Les détenteurs de dépôts en euros vont essayer de vendre de l pour acheter des $. Le dollar va s apprécier et l se déprécier. On atteint progressivement un nouvel équilibre sur le marché des changes en 2. Une augmentation de l offre de monnaie d un pays provoque une dépréciation de sa monnaie sur le marché des changes Une augmentation de la masse monétaire américaine provoque une dépréciation du dollar par rapport à l euro 10

11 E1 1' E2 2' L(R,Y) Taux de rendement M1/P 1 Augmentation de l offre de monnaie aux Etats-unis. Au départ, le marché est en équilibre au point 1 et le marché des changes en équilibre au point 1 (taux de change E1). Une augmentation de l offre de monnaie aux USA abaisse le taux d intérêt américain et déplace vers le bas le lieu des points représentant le rendement anticipé sur les dépôts en $ et le taux de change courant. L'équilibre sur le marché des changes est restauré en 2 avec un taux de change E2 qui manifeste la dépréciation du $ par rapport à l. 11

12 Monnaie, niveau des prix et taux de change à longterme L analyse de courte période des liens entre marchés monétaires nationaux et marché des changes reposait sur l hypothèse simplificatrice selon laquelle le niveau des prix et les anticipations de taux de change étaient fixés. Equilibre de longue période: Monnaie et prix On suppose que tous les prix ont le temps de s ajuster aux niveaux qui équilibrent le marché (parfaite flexibilité). A court terme, la relation d équilibre sur le marché monétaire : détermine R M/P=L(R,Y) A long terme, P, Y et R peuvent varier et on peut écrire l équation comme : P = M/L(R,Y) L équation indique l influence du taux d intérêt, de la production réelle et de l offre de monnaie sur le niveau des prix 12

13 Le niveau d équilibre de longue période pour P est celui donné ci-dessus avec R et Y eux-mêmes à leurs niveaux d équilibre de longue période Marché monétaire en équilibre; plein-emploi des facteurs de production, donc P est constant ainsi que R et Y Avec Y et R à leurs niveaux d équilibre, une augmentation de la masse monétaire provoque une augmentation proportionnelle des prix Un changement dans l offre de monnaie n a pas d effet sur les valeurs à long terme du taux d intérêt ou de la production réelle (parce que les facteurs de production sont par définition au plein-emploi si Y est à sa valeur d équilibre de long-terme) C est la neutralité de la monnaie en longue période Effets analogues à une réforme monétaire (par exemple passage de 100AF à 1NF, passage du franc à l euro?): aucun effet sur les variables réelles Dans la perspective de long terme, une augmentation de l offre de monnaie a le même effet qu une réforme monétaire: un changement dans le niveau des prix Une augmentation permanente de l offre de monnaie provoque à long terme une augmentation 13

14 proportionnelle de la valeur à long terme du niveau des prix Le prix en monnaie nationale d une devise étrangère est un des prix qui augmentent en longue période si l offre de monnaie connaît un accroissement permanent Une augmentation permanente de l offre de monnaie d un pays provoque une dépréciation proportionnelle à long terme de sa monnaie par rapport aux devises étrangères. Une diminution permanente de l offre de monnaie provoque une appréciation de la devise. 14

15 Inflation et dynamique du taux de change Hypothèse standard: à court terme les prix sont rigides, à long terme ils sont parfaitement flexibles Une augmentation de l offre de monnaie crée une pression immédiate sur les prix et les coûts qui peut provoquer des anticipations d inflation Changements permanents d offre de monnaie et taux de change: On suppose une augmentation permanente de l offre de monnaie 15

16 E2 E3 E1 M1/ P1 M2/ P2 M2/ P1 16

17 A court terme Initialement, le niveau des prix est en P1 M1 augmente et passe en M2, l offre monétaire réelle augmente de M1/P1 à M2/P1 (rigidité des prix à court terme) Le taux d intérêt passe de R1 en R2. L accroissement de l offre de monnaie affecte les anticipations de change Les agents anticipent un changement permanent dans le niveau des prix et le taux de change Un changement des anticipations de change modifie la courbe de rendement du dollar (déplacement vers la droite) L se déprécie (de E1 en E2) A long terme Le niveau des prix en Europe (Euroland) augmente, la masse monétaire réelle passe en M2/P2 (=M1/P1) Le taux d intérêt revient vers R1 L s apprécie (de E2 en E3) Donc après une très forte dépréciation initiale, l s apprécie quelque peu pour atteindre progressi- 17

18 vement sa nouvelle valeur d équilibre de longterme. On remarque que l s est initialement trop déprécié (en E2) par rapport à sa nouvelle valeur de long terme (E3): C est le phénomène de surajustement du taux de change M2 M1 t0 temps 18

19 R1 R2 t0 temps P2 P1 t0 temps 19

20 E2 E3 E1 t0 temps 20

21 Niveaux de prix et taux de change dans le longterme Observations empiriques: Larges fluctuations dans les niveaux de taux de change /$ 2,4 2,2 2 1,8 1,6 1,4 1,2 1 1/1980 5/1981 9/1982 1/1984 5/1985 9/1986 1/1988 5/1989 9/1990 1/1992 5/1993 9/1994 1/1996 5/1997 9/1998 1/2000 A court-terme comme à long-terme (ex. 1958, 1FF=1DM, 1998, 3,43FF=1DM Les taux de change sont déterminés par les taux d'intérêt et les anticipations du taux de change /$ Pour comprendre l'évolution à long-terme des taux de change, il faut comprendre mieux ce qui lie: 21

22 - politiques monétaires - inflation - taux d'intérêt - taux de change Inflation? A long-terme, les nivaux de prix jouent un rôle clé dans la détermination des taux d'intérêt Loi du prix unique Sur des marchés compétitifs, sans coûts de transport ni droits de douane, des biens identiques vendus dans des pays différents doivent avoir le même prix lorsque ces prix sont exprimés dans une même monnaie i i Si P F est le prix d'un bien i en France et P D le prix de ce même bien en Allemagne, la loi du prix unique s'exprime comme: P F i = E F/DM P D i Ce qui peut aussi s'exprimer comme: le taux de change F/DM est le rapport des prix monétaires d'un bien en France et d'un bien en Allemagne. La Parité de Pouvoir d'achat (PPA) 22

23 Le taux de change entre les monnaies de deux pays est égal au rapport des niveaux de prix entre les deux pays Un accroissement du niveau des prix dans un pays (une baisse du pouvoir d'achat intérieur de la monnaie) sera associé à une dépréciation proportionnelle de la monnaie sur le marché des changes. (idée exprimée par D. Ricardo, développée par G. Cassel). Exemple: si P F est le niveau de prix d'un panier de biens de référence en France et P D son équivalent en Allemagne (pour le même panier de biens), le taux de change PPA est: E F/DM PPA = P F / P D La PPA énonce que les niveaux de prix dans tous les pays sont les mêmes quand ils sont mesurés en termes d'une même monnaie. Relation entre PPA et loi du prix unique La PPA concerne un panier de biens, la loi du prix unique concerne un seul bien (à la fois). La PPA peut être vérifiée sans que la loi du prix unique le soit pour chacun des biens composant le panier. 23

24 PPA absolue et PPA relative L'égalité E F/DM PPA = P F / P D est la PPA absolue PPA relative: E Le changement en pourcentage des taux de change entre deux monnaies sur une période quelconque est égal à la différence entre les changements en pourcentage dans les niveaux des prix nationaux E () t ( t 1) = On peut approximer avec: Avec E P P F D ( t) EF / DM ( t 1) ( t 1) E () P( t 1) P( t 1) P t = π () t ( t) / PF ( t 1) () t / P ( t 1) D π F () t π () t le taux d'inflation D La PPA relative peut être vérifiée sans que la PPA absolue le soit. 24

25 9 8,5 8 7,5 7 6,5 6 5,5 5 4, taux de change PPA 25

26 Approche monétaire du taux de change Combine offre et demande de monnaie avec la PPA. A long-terme, plus de rigidité de prix. E = P P F D P F = L M ( R, Y ) F F F P D = L M ( R, Y ) D D D Avec ces trois équations, l'approche monétaire du taux de change prédit que le taux de change, qui est le prix relatif de deux devises, est déterminé à long terme par les offres relatives de monnaie et leurs demandes relatives réelles. Les glissements dans les taux d'intérêt et les niveaux de production n'influencent les taux de change qu'à travers leurs influences sur la demande de monnaie. 26

27 Prédictions de l'approche monétaire Offres de monnaie Toutes choses égales par ailleurs, une augmentation permanente de l'offre de monnaie en France crée une augmentation proportionnelle dans les niveaux de prix français (neutralité à long-terme de la monnaie). Compte tenu de la PPA, le taux de change F/DM augmente également à long terme en proportion de l'augmentation de l'offre de monnaie (dépréciation du FF). Taux d'intérêt Une augmentation du taux d'intérêt sur les avoirs libellés en FF abaisse la demande réelle de monnaie en France. Le niveau à long terme des prix français augmente, le taux de change augmente (dépréciation du FF). Niveaux de production Un accroissement de la production en France pousse à la hausse la demande réelle de monnaie en France, ce qui conduit à une baisse dans le niveau des prix français à longterme. On a donc une appréciation du F par rapport au DM. 27

28 Résultat sans surprise: le cours d'une monnaie varie proportionnellement à l'offre de monnaie dans le long-terme. Résultat surprenant: alors qu'on avait jusque là une appréciation de la monnaie consécutivement à une hausse du taux d'intérêt, on obtient ici l'inverse. Une hausse du taux d'intérêt français provoque une dépréciation du F. Pour comprendre les raisons de cette opposition, il faut voir comment les politiques monétaires et les taux d'intérêt sont liés en longue période selon l'approche monétaire des taux de change. Inflation, parité d'intérêt et PPA Effets d'une hausse continuelle de l'offre de monnaie? Une hausse continuelle du niveau des prix: inflation. Ce changement de prix n'affecte pas le niveau de production de plein emploi (neutralité de la monnaie) ni les prix relatifs entre les différents biens et services. Mais le taux d'intérêt n'est pas indépendant de la croissance de l'offre de monnaie. 28

29 Si le taux d'intérêt de long-terme ne dépend pas du niveau de l'offre de monnaie, il dépend du taux de croissance de cette offre. En effet, en combinant la PPA avec la condition de parité d'intérêt: R F = R DM + Z E E Selon la PPA relative, un changement dans le taux de change sera égal au différentiel d'inflation Si les opérateurs du marché des changes s'attendent à ce que la PPA relative soit vérifiée, la différence de taux d'intérêt offerts sur les dépôts en F et en M sera égale à la différence dans les taux d'inflation anticipés. Inflation anticipée: e π = P e P P PPA relative E e F / DM E E F / DM = π π e F e D En reportant dans la condition de parité d'intérêt, on obtient: R F R DM =π π e F e D 29

30 L équation ci-dessus est connue sous le nom d'effet de Fisher: une relation de long terme entre l'inflation et les taux d'intérêt. C'est une autre manifestation de la neutralité de la monnaie à long-terme. Dans l'optique de long-terme, une différence dans les taux d'intérêt reflète une différence d'inflation anticipée. En courte période, le taux d'intérêt peut augmenter lorsque l'offre de monnaie diminue parce que les prix sont rigides et conduit aussi à une demande excédentaire d'encaisses monétaires réelles au taux d'intérêt initial. Dans une approche de long terme où les prix sont flexibles, le niveau des prix baisserait immédiatement: pas besoin de changement de taux d'intérêt. 30

31 M π + π π t0 temps R R1+ π R1 t0 temps 31

32 P π + π P2 P1 π t0 temps E π + π E2 E1 π t0 temps 32

33 La hausse de l'offre de monnaie en t0 provoque une hausse du taux d'intérêt, ce qui provoque une offre excédentaire potentielle d'encaisses réelles, ce qui induit un saut du niveau des prix ce qui amène une réduction de l'offre réelle de monnaie. Des hypothèses différentes sur la rapidité d'ajustement des prix conduisent à des prédictions différentes sur les relations entre taux de change et taux d'intérêt. Prix rigides: Une baisse de l'offre de monnaie provoque une hausse du taux d'intérêt pour préserver l'équilibre sur le marché monétaire puisque les prix ne peuvent pas s'ajuster. Cette hausse de taux est associée à une appréciation de la devise. Prix flexibles: Une hausse de l'offre de monnaie provoque une anticipation d'inflation plus élevée, est associée à une hausse du taux d'intérêt, ce qui provoque une dépréciation immédiate de la monnaie. 33

34 Le taux de change réel Mesure synthétique des prix et biens et services d'un pays par rapport à un autre PPA => les taux de change réels ne changent jamais Les taux de change réels diffèrent des taux de change nominaux Ils se définissent par rapport aux taux de change nominaux et aux niveaux de prix Si P F est le niveau des prix en France et P D le niveau des prix en Allemagne, on définit le taux de change réel comme: q = E P F P D Les indices de prix nationaux ne concernent pas nécessairement les mêmes biens. En fait, on peut supposer une part prédominante des biens français dans la constitution de l'indice des prix en France et même chose pour l'allemagne. 34

35 taux de change réel, France (1995 = 1) 1,1 1,05 1 0,95 0,9 0, On peut déduire de la définition du taux de change réel que: q e q q E e E E La condition de parité d'intérêt étant: e e ( π π ) F D R F = R DM + Z E E On en déduit que: R F R DM = q e q q + e e ( π π ) F D Si le marché anticipe la vérification de la PPA relative, e q F DM qf / DM / = et on obtient : R F R DM = π π e F e D 35

36 Sinon, la différence de taux d'intérêt dépend de la dépréciation réelle anticipée et de la différence d'inflation anticipée. Parité d'intérêt réelle On définit: r e = R e π On peut alors définir la condition de parité d'intérêt réelle: r e F r e D = q e q q Qui relie les taux d'intérêt réels aux taux de change réels. Si la PPA est vérifiée, les taux de change réels sont constants, les taux d'intérêt réels sont alors les mêmes dans tous les pays. 36

37 Production et taux de change en courte période Déterminants de la demande globale en économie ouverte: La consommation dépend du revenu disponible: C=C(Y-T) Déterminants de la balance courante: demande d'exportation - demande d'importation; deux facteurs principaux: - le taux de change réel - le revenu disponible En notant P le niveau de prix du pays, P* le niveau de prix à l'étranger et E le taux de change nominal, le taux de change réel est q=e P*/P. La balance courante est alors CA(q,Y-T) - Quand q augmente, les produits étrangers deviennent plus coûteux par rapport aux produits nationaux. Les exportations augmentent; les effets sur les importations sont plus difficiles à cerner. Si q augmente, la valeur de chaque unité importée augmente, mais le volume peut diminuer, M pourrait donc augmenter ou diminuer. On suppose que l'effet volume l'emporte et que M diminue. CA est une fonction croissante de q. - Si Y-T augmente, les consommateurs nationaux vont accroître leur demande portant sur tous les 37

38 biens, y compris les biens étrangers. Les importations vont augmenter, les exportations ne bougent pas, CA est donc une fonction décroissante du revenu disponible. L'équation de demande globale est : D = C(Y-T) + I + G + CA(q,Y-T) = D(q,Y-T,I,G) Taux de change réel et demande globale Une augmentation de q augmente CA, ce qui augmente D Revenu et demande globale A T fixé, une augmentation de Y augmente le revenu disponible, ce qui augmente C et diminue CA. Comme la part des dépenses en biens domestiques est grande par rapport aux biens importés (dans la plupart des pays), le premier effet l'emporte. Une augmentation de revenu augmente la demande globale pour la production intérieure. 38

39 Détermination de la production en courte période Egalité de la production réelle de l'économie et de la demande globale adressée à la production intérieure: Y = D(q,Y-T,I,G) D,Y D(q,Y-T,I,G) 45 Y1 Y* Y2 Équilibre en Y*. En Y1, excès de demande, en Y2, excès d'offre. 39

40 Equilibre de court terme sur le marché des produits D,Y D(E2P*/P,Y-T,I,G) D(E1P*/P,Y-T,I,G) Y1 Y2 Effet d'une dépréciation de la monnaie, de E1 en E2: déplacement de la courbe de demande globale vers le haut. Toute hausse du taux de change réel (quelle qu'en soit la cause) provoquera un déplacement vers le haut de la fonction de demande globale et une expansion de la production. On peut dériver la courbe DD qui relie E et Y pour des valeurs de P et P* fixées. Cette courbe a une pente positive puisque Y augmente avec E. 40

41 E D D Y Facteurs qui déplacent la courbe DD: Changements dans G pour une valeur de E fixée (à E0): une hausse de G augmente D D,Y D(E0P*/P,Y-T,I,G2) D(E0P*/P,Y-T,I,G1) Y1 Y2 41

42 La courbe DD se déplace vers la droite E D1 D2 E0 D1 D2 Y1 Y2 Y Une baisse de T ou une augmentation de I a le même effet. Changement affectant P: si P augmente, les produits nationaux deviennent plus chers, CA diminue, D diminue donc; DD se déplace vers la gauche. Changement dans la fonction de consommation: si les résidents d'un pays augmentent leur propension à consommer, la demande globale augmente, la courbe DD se déplace vers la droite. Si les résidents décident de consommer une plus grande partie de leur revenu en produits domestiques, CA augmente et DD se déplace vers la droite. 42

43 Toute perturbation qui augmente (diminue) la demande globale pour la production intérieure déplace la courbe DD vers la droite (gauche). La courbe DD donne tous les niveaux de taux de change compatibles avec un niveau de production quelconque. Comment fixer le taux de change? Equilibre sur le marché des actifs en courte période: la courbe AA 2 conditions: - parité d'intérêt: R=R*+(Z-E)/E - équilibre monétaire M/P=L(R,Y) 43

44 de R* ou Z E1 E2 L(R,Y1) M/P L(R,Y2) Y2>Y1 Une augmentation de la production augmente la demande réelle de monnaie, ce qui augmente le taux d'intérêt et fait s'apprécier la devise. Il existe donc une relation décroissante entre E et Y caractérisant l'équilibre sur le marché des actifs. 44

45 E A E1 E2 A Y1 Y2 Y Les facteurs influençant la courbe AA sont: - M, une hausse de M augmente E; la courbe AA se déplace vers le haut - P, une hausse de P diminue M/P, R augmente; à Y donné E diminue, la courbe AA se déplace vers le bas. - Z, si Z augmente, la courbe de parité d'intérêt se déplace vers la droite, E augmente, AA se déplace vers le haut. - R*, si R* augmente, la courbe de parité d'intérêt se déplace vers la droite, E augmente; AA se déplace vers le haut. - L, si les résidents décident de diminuer leurs montants d'encaisses réelles, L(R,Y) se déplace vers l'intérieur, R diminue, E augmente; la courbe AA se déplace vers le haut. 45

46 Politique monétaire E A E1 E1 A Y1 Y2 Y Accroissement temporaire de l'offre de monnaie: AA se déplace vers la droite, DD n'est pas affectée. La devise se déprécie et la production augmente (baisse du chômage). 46

47 Politique budgétaire E A D E1 E1 D A Y1 Y2 Y Une hausse des dépenses publiques (ou une baisse des impôts) fait se déplacer DD vers la droite, AA ne bouge pas. La production augmente et la monnaie s'apprécie. 47

48 Politique de maintien du plein-emploi E E3 E2 A 2 3 D E1 D 1 A Y1 Y2 Y Choc de demande : déplacement de la courbe DD : récession (point 2). - expansion budgétaire temporaire, DD revient à sa position initiale (le point 1) - expansion monétaire temporaire, déplacement de la courbe AA, l économie se déplace vers le point 3, la monnaie s est dépréciée. 48

49 49

L'économie ouverte. Y = Cd + Id + Gd + Ex

L'économie ouverte. Y = Cd + Id + Gd + Ex L'économie ouverte Dans une économie ouverte, le pays n'est pas contraint de réaliser en toute année l'équilibre entre ses dépenses et sa production de biens et services. Le pays peut dépenser plus qu'il

Plus en détail

Chapitre 7. L Offre agrégée et la demande agrégée. Objectifs. Objectif: Expliquer les déterminants de l offre agrégée.

Chapitre 7. L Offre agrégée et la demande agrégée. Objectifs. Objectif: Expliquer les déterminants de l offre agrégée. Chapitre 7 L Offre et la demande Objectifs Expliquer les déterminants de l offre Expliquer les déterminants de la demande Expliquer l équilibre macroéconomique 1 2 Objectifs (suite) Expliquer les effets

Plus en détail

Le modèle IS-LM en économie fermée

Le modèle IS-LM en économie fermée Le modèle IS-LM en économie fermée Le modèle IS-LM en économie fermée Modèle IS-LM : interaction entre le secteur réel et le secteur financier 2 courbes équilibre sur le marché des biens et services (IS)

Plus en détail

Chapitre 2 La monnaie et l inflation

Chapitre 2 La monnaie et l inflation Chapitre 2 La monnaie et l inflation 1 1. Pourquoi les prix augmentent-ils? 2. Section 1. La monnaie: Définition 3. Quelle politique économique peut-on mettre en place pour lutter contre l inflation? 3

Plus en détail

La monnaie. La monnaie. 1. Comment mesurer la masse monétaire? Les agrégats monétaires en France

La monnaie. La monnaie. 1. Comment mesurer la masse monétaire? Les agrégats monétaires en France La monnaie Offre et demande de monnaie Financement de l économie La monnaie 1. La masse monétaire: mesure 2. La création monétaire o le multiplicateur monétaire 3. Le rôle de la monnaie sur l économie

Plus en détail

Prix du pétrole et activité économique. Journées du pétrole, 21-22 octobre 2008 François Lescaroux, IFP Valérie Mignon, EconomiX et CEPII

Prix du pétrole et activité économique. Journées du pétrole, 21-22 octobre 2008 François Lescaroux, IFP Valérie Mignon, EconomiX et CEPII Prix du pétrole et activité économique Journées du pétrole, 21-22 octobre 2008 François Lescaroux, IFP Valérie Mignon, EconomiX et CEPII 1 Introduction Poids considérable du pétrole dans l économie mondiale

Plus en détail

Macroéconomie Le Modèle ISLM (Suite)

Macroéconomie Le Modèle ISLM (Suite) Université Paris IX Dauphine UFR Mathématiques de la Décision 2ème année de DEUG MASS Macroéconomie, Cours de C. Hurlin Année 2001/2002 Macroéconomie Le Modèle ISLM (Suite) Sujet 1 - Exercice 1 : Les tableaux

Plus en détail

FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment il évolue.

FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment il évolue. FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 4 heures. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment

Plus en détail

ECO434, Ecole polytechnique, 2e année PC 7 Crises de change

ECO434, Ecole polytechnique, 2e année PC 7 Crises de change ECO434, Ecole polytechnique, 2e année PC 7 Crises de change Exercice : Une comparaison entre deux modèles de crises de change Adapté de l article d Olivier Jeanne (1996), Les modèles de crise de change

Plus en détail

LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE

LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE CHAPITRE 4 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE 4.1 Introduction : Le taux de change est le prix de la monnaie nationale contre une devise étrangère, ce prix peut être fixé par les autorités monétaire dans

Plus en détail

Comment se détermine le taux de change entre deux monnaies? (résumé du cours - le 12 octobre 2015 )

Comment se détermine le taux de change entre deux monnaies? (résumé du cours - le 12 octobre 2015 ) Comment se détermine le taux de change entre deux monnaies? (résumé du cours - le 12 octobre 2015 ) Le taux de change donne le prix des monnaies entre elles. Comment se fixe ce prix? Pourquoi peut- il

Plus en détail

2- LA MONNAIE DANS L ECHANGE 2-1 FONCTIONS ET QUALITES DE LA MONNAIE Analyser les effets de la quantité et de la qualité de la monnaie sur les

2- LA MONNAIE DANS L ECHANGE 2-1 FONCTIONS ET QUALITES DE LA MONNAIE Analyser les effets de la quantité et de la qualité de la monnaie sur les 2- LA MONNAIE DANS L ECHANGE 2-1 FONCTIONS ET QUALITES DE LA MONNAIE Analyser les effets de la quantité et de la qualité de la monnaie sur les décisions des agents économiques. La monnaie joue un rôle

Plus en détail

17. Conséquences des politiques monétaire et budgétaire sur la demande globale

17. Conséquences des politiques monétaire et budgétaire sur la demande globale 17. Conséquences des politiques monétaire et budgétaire sur la demande globale Beaucoup de facteurs influencent la demande globale. Par exemple, quand les agents économiques changent leurs projets de dépenses,

Plus en détail

Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte

Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte Chapitre 4 Politiques monétaire et budgétaire en économie ouverte Introduction modèle keynésien : on suppose que les prix sont fixes quand la production augmente, tant que l on ne dépasse pas le revenu

Plus en détail

MACROÉCONOMIE. Exercices sur la théorie du revenu permanent et sur celle du cycle de vie

MACROÉCONOMIE. Exercices sur la théorie du revenu permanent et sur celle du cycle de vie MACROÉCONOMIE Exercices sur la théorie du revenu permanent et sur celle du cycle de vie 1. (Juin 2001) Un individu à 30 ans de l âge de la retraite sait, avec certitude, qu il lui reste 50 ans à vivre.

Plus en détail

Macroéconomie 3. Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier

Macroéconomie 3. Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Macroéconomie 3 Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Année Universitaire 2015-2016 /53 2/53 Introduction L ouverture

Plus en détail

Chapitre 1. Le marché, lieu de rencontre entre l offre et la demande

Chapitre 1. Le marché, lieu de rencontre entre l offre et la demande Chapitre 1. Le marché, lieu de rencontre entre l offre et la demande La notion de marché, dans les économies industrialisées contemporaines, est devenue pour une large majorité d économistes la référence

Plus en détail

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE Septembre 2014 Note sur la Politique Monétaire Quatrième trimestre 2014 0 www.brh.net Avant-propos La Note sur la Politique Monétaire analyse les développements récents

Plus en détail

Université François-Rabelais Droit - Economie - Sciences Sociales

Université François-Rabelais Droit - Economie - Sciences Sociales Université François-Rabelais Droit - Economie - Sciences Sociales Tours Année universitaire : 205-206 Session : galop d essai du er semestre Année d étude : Licence première année Sciences Economiques

Plus en détail

Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes

Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes Le chapitre X consacré à l optique dépenses de la comptabilité nationale nous a donné l occasion de décrire la structure

Plus en détail

Economie découverte. Plan thème 2. L emploi

Economie découverte. Plan thème 2. L emploi I. Chômage et marché du travail 1/ le schéma standard Economie découverte. Plan thème 2. L emploi - Définitions et graphiques : offre et demande de travail ; prix ou coût du travail. - Déterminants de

Plus en détail

Rappels de macro-économie. La monnaie et le crédit

Rappels de macro-économie. La monnaie et le crédit Rappels de macro-économie La monnaie et le crédit Les différents types de monnaie La monnaie fiduciaire : pièces et billets : M1 La monnaie scripturale : avoirs bancaires M2 La masse monétaire : M = M1

Plus en détail

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech Stéphane Gallon Caisse des Dépôts stephane.gallon@caissedesdepots.fr https://educnet.enpc.fr/course/view.php?id=2 1 Macroéconomie : croissance à

Plus en détail

2. La monnaie possède trois rôles principaux : c est un moyen d échange, une unité de compte et un échappatoire à l inflation.

2. La monnaie possède trois rôles principaux : c est un moyen d échange, une unité de compte et un échappatoire à l inflation. Thème 6 Monnaie et prix Questions Vrai ou Faux 1. La monnaie et la richesse sont des synonymes. 2. La monnaie possède trois rôles principaux : c est un moyen d échange, une unité de compte et un échappatoire

Plus en détail

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions L économie ouverte Un modèle de petite économie ouverte V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile Quelques définitions Économie fermée Économie ouverte Exportations et importations Exportations nettes

Plus en détail

Bas, plus bas, négatifs : la chute irrésistible des taux d intérêt

Bas, plus bas, négatifs : la chute irrésistible des taux d intérêt Bas, plus bas, négatifs : la chute irrésistible des taux d intérêt Analyse thématique Belfius Research Février 2016 Introduction Les taux sont à un niveau historiquement bas. Pour un crédit à 10 ans, l

Plus en détail

Thème 7. Introduction de la monnaie. (Le modèle IS-LM en économie fermée)

Thème 7. Introduction de la monnaie. (Le modèle IS-LM en économie fermée) Thème 7. Introduction de la monnaie (Le modèle IS-LM en économie fermée) A taux d intérêt inchangé, l introduction des impôts progressifs et de l ouverture aux échanges réduit fortement le multiplicateur.

Plus en détail

Monnaie et Inflation YVES GUILLOTIN

Monnaie et Inflation YVES GUILLOTIN Monnaie et Inflation YVES GUILLOTIN Table des matières Introduction 5 I - La monnaie 7 A. Qu'est ce que la monnaie?...7 B. La quantité de monnaie en France en 2013...7 C. La création de monnaie...8 II

Plus en détail

Economie Politique Générale Interrogation récapitulative du mardi 12 mai 2014 Corrigé

Economie Politique Générale Interrogation récapitulative du mardi 12 mai 2014 Corrigé Economie Politique Générale Interrogation récapitulative du mardi 12 mai 2014 Corrigé Question 1 : Soit une économie ouverte avec Etat. La propension marginale à épargner est égale à 1/3, le taux de taxation

Plus en détail

Chapitre III :Les conditions de parités internationales. Cours de Finance Internationale UDB Babacar Sène

Chapitre III :Les conditions de parités internationales. Cours de Finance Internationale UDB Babacar Sène Chapitre III :Les conditions de parités internationales Cours de Finance Internationale UDB Babacar Sène Plan du chapitre Section 1 : La parité de pouvoir d achat Section 2 : La parité des taux d intérêt

Plus en détail

Les indices simples Pourquoi travailler avec des indices? changer le format de cette série pour la rendre comparable à d'autres

Les indices simples Pourquoi travailler avec des indices? changer le format de cette série pour la rendre comparable à d'autres Les indices simples Pourquoi travailler avec des indices? Ce sont des outils qui permettent de comparer les évolutions de deux séries contemporaines dont les ordres de grandeur diffèrent beaucoup. Par

Plus en détail

Chapitre 3 L offre et la demande

Chapitre 3 L offre et la demande Chapitre 3 L offre et la demande 1. Les marchés et les prix 2. La demande 3. L offre 4. L équilibre du marché 5. La prédiction des variations de prix et de quantité 1 Objectifs du chapitre Décrire un marché

Plus en détail

L'entreprise et la conjoncture économique générale

L'entreprise et la conjoncture économique générale L'entreprise et la conjoncture économique générale PF Table des matières Objectifs 5 Introduction 7 I - La conjoncture économique 9 A. Définir la conjoncture économique...9 II - Les incidences de la politique

Plus en détail

Chapitre 3 : Le revenu d équilibre

Chapitre 3 : Le revenu d équilibre Chapitre 3 : Le revenu d équilibre - 112 - Dans ce chapitre vous allez : - Distinguer entre la théorie classique et la théorie moderne de l équilibre macroéconomique. - Découvrir l interprétation moderne

Plus en détail

macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault

macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault Chapitre 2. L équilibre macroéconomique de court terme: le modèle IS/LM Professeur: Jean-Olivier Hairault 1 Introduction 2 3 Réponse donnée par le modèle IS/LM: Cadre considéré comme Keynésien 4 1. Le

Plus en détail

14 Pour dévaluer sa devise la banque centrale du pays peut acheter des dollars étrangers.

14 Pour dévaluer sa devise la banque centrale du pays peut acheter des dollars étrangers. Exercices sur le marché des changes Q1- Le marché des changes à court terme - Noircir la case appropriée (Vrai ou Faux) 1 Une politique protectionniste peut initialement avoir pour but de diminuer le taux

Plus en détail

Les Crises de Balance des

Les Crises de Balance des Les Crises de Balance des Paiements Cédric Tille Institut t des Hautes Etudes Internationales ti et du Développement, et Center for Economic Policy Research (CEPR) Journée Iconomix, 14 Novembre 2012 Structure

Plus en détail

Chapitre 5 : Comprendre les taux d'intérêt

Chapitre 5 : Comprendre les taux d'intérêt Chapitre 5 : Comprendre les taux d'intérêt Le taux d'intérêt est un autre nom généralement employé pour désigner le rendement à la maturité d'une obligation. De plus, nous avons aussi discuté du rapport

Plus en détail

Macroéconomie dans une économie globalisée. Université de Lille 1, M1 EMI Année 2013 2014 Lise Patureau

Macroéconomie dans une économie globalisée. Université de Lille 1, M1 EMI Année 2013 2014 Lise Patureau Macroéconomie dans une économie globalisée Université de Lille 1, M1 EMI Année 2013 2014 Lise Patureau Chapitre 1 L ouverture des économies Introduction Tenir compte de la dimension «ouverte» de nos économies

Plus en détail

14. Les concepts de base d une économie ouverte

14. Les concepts de base d une économie ouverte 14. Les concepts de base d une économie ouverte Jusqu ici, hypothèse simplificatrice d une économie fermée. Economie fermée : économie sans rapport économique avec les autres pays pas d exportations, pas

Plus en détail

14. Demande Agrégée Extérieure

14. Demande Agrégée Extérieure 14. Demande Agrégée Extérieure Remarque : Afin de simplifier les calculs et de se focaliser sur les concepts propres à cette séance, nous supposerons tout au long de celle-ci que PNB = Y (c est-à-dire

Plus en détail

QUESTIONS SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE CANADIENNE (PREMIÈRE PARTIE)

QUESTIONS SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE CANADIENNE (PREMIÈRE PARTIE) QUESTIONS SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE CANADIENNE (PREMIÈRE PARTIE) 1. En temps normal, lorsque le taux d intérêt à un jour s approche du taux d escompte, la Banque du Canada: a) retire des fonds déposés

Plus en détail

Théorie keynésienne : le reste du monde

Théorie keynésienne : le reste du monde Théorie keynésienne : le reste du monde Le modèle keynésien en économie ouverte Le modèle keynésien est valide uniquement dans le cadre d'une économie fermée, c'est-à-dire sans échanges extérieurs. Dans

Plus en détail

Prise de note des finances internationales

Prise de note des finances internationales Prise de note des finances internationales Séance de 13 novembre 2010 (SMI) CHAPITRE III : le système monétaire international Définition du SMI : le SMI est un ensemble des règles communes permettant un

Plus en détail

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif?

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif? DISSERTATION Il est demandé au candidat : - de répondre à la question posée par le sujet ; - de construire une argumentation à partir d'une problématique qu'il devra élaborer ; - de mobiliser des connaissances

Plus en détail

Les institutions financières : Première partie : La monnaie

Les institutions financières : Première partie : La monnaie Les institutions financières : Première partie : La monnaie 1. La monnaie : Définition. La monnaie (ou la masse monétaire) est l ensemble des moyens de payements dont disposent les agents économiques pour

Plus en détail

TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers

TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers Cours de Olivier Cardi Université de Tours L1 ECO Cours d Introduction à la Macroéconomie Année universitaire 2015-2016 TD 3 : Monnaie, inflation, taux d intérêt et prix des actifs financiers 1 Questions

Plus en détail

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech

Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech Economie Générale Initiation Ecole des Ponts - ParisTech Stéphane Gallon Caisse des Dépôts stephane.gallon@caissedesdepots.fr https://educnet.enpc.fr/course/view.php?id=2 Séance 11 1 Macroéconomie : fin

Plus en détail

L équilibre Macro-Economique

L équilibre Macro-Economique L équilibre Macro-Economique Jean-Pierre Damon, octobre 1985. La position de départ des théoriciens est la situation d équilibre qui permet à la totalité de la production d être soit consommée, soit utilisée

Plus en détail

1. Le marché des changes

1. Le marché des changes TD : Le taux de change, un instrument du protectionnisme? 1. Le marché des changes Document 1 : Le cours de l euro en dollar 1/ Faites une phrase avec la donnée d avril 2013. En avril 2013, 1 valait 1,28

Plus en détail

1 Les fonctions et les formes de la monnaie

1 Les fonctions et les formes de la monnaie 1 Les fonctions et les formes de la monnaie A. Les fonctions de la monnaie 1 Quels sont les effets du troc? a. il permet d accélérer les échanges b. il ralentit les échanges c. il peut permettre l accès

Plus en détail

La France et surtout l Italie devront-elles sortir de la zone euro?

La France et surtout l Italie devront-elles sortir de la zone euro? er juillet N - La et surtout l devront-elles sortir de la zone euro? Nous ne voulons pas ici faire de la provocation inutile mais nous demander si l évolution à moyen terme de la situation économique de

Plus en détail

1. Une petite économie ouverte dans un monde de capitaux parfaitement mobiles

1. Une petite économie ouverte dans un monde de capitaux parfaitement mobiles Le modèle Mundell-Flemming avec parfaite mobilité des capitaux Le modèle Mundell-Flemming (Robert Mundell, Marcus Flemming, début années 1960) est l extension du modèle IS-LM en économie ouverte. Il partage

Plus en détail

Introduction à la Macroéconomie INGE B1 Interrogation récapitulative du mardi 10 mai 2016 : Corrigé

Introduction à la Macroéconomie INGE B1 Interrogation récapitulative du mardi 10 mai 2016 : Corrigé Introduction à la Macroéconomie INGE B1 Interrogation récapitulative du mardi 10 mai 2016 : Corrigé Question 1 : Soit un marché du travail initialement en équilibre et on observe une vague d'immigration

Plus en détail

LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier

LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE 1 Qui cherche à prévoir? Les entreprises Les banques Les fonds d investissement Les investisseurs institutionnels Pourquoi chercher à prévoir? Créances et dettes en devises

Plus en détail

L équilibre macroéconomique keynésien : le modèle IS/LM

L équilibre macroéconomique keynésien : le modèle IS/LM L équilibre macroéconomique keynésien : le modèle IS/LM Lionel Artige Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège Modèle IS/LM Le modèle IS/LM, conçu par John Hicks en 1937, est généralement

Plus en détail

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte Partie 3: L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte On abandonne l hypothèse d économie fermée Les échanges économiques entre pays: importants, en

Plus en détail

Chapitre 6 et 15 Le Risque et la Courbes des rendements des taux d'intérêt

Chapitre 6 et 15 Le Risque et la Courbes des rendements des taux d'intérêt Chapitre 6 et 15 Le Risque et la Courbes des rendements des taux d'intérêt Dans la section précédente, nous avons généralisé notre discussion de l'influence de divers facteurs sur le comportement des taux

Plus en détail

Tableau de bord annuel de l économie marocaine. Royaume du Maroc. Et de la Privatisation Direction de la Politique Economique

Tableau de bord annuel de l économie marocaine. Royaume du Maroc. Et de la Privatisation Direction de la Politique Economique Royaume du Maroc Département de l Economie, l des Finances Et de la Privatisation Direction de la Politique Economique Générale Division de l Information l 15 10 5 0-5 -10-15 Tableau de bord annuel de

Plus en détail

3. Un pays dont le PIB per capita est élevé possède généralement un niveau de vie plus élevé qu un pays avec un PIB per capita plus faible.

3. Un pays dont le PIB per capita est élevé possède généralement un niveau de vie plus élevé qu un pays avec un PIB per capita plus faible. Thème 2 Les indicateurs macroéconomiques Questions Vrai ou Faux 1. Pour l économie globale, les revenus doivent être égaux aux dépenses puisque les revenus d un vendeur sont nécessairement égaux aux dépenses

Plus en détail

Introduction à la Macroéconomie

Introduction à la Macroéconomie Introduction à la Macroéconomie Cours donné par Federica Sbergami 2011-2012 Travail Pratique No 4 Correction: Vendredi 26 avril 2013 12h15-14h A. Inflation Exercice 1 En se basant sur l hypothèse des prix

Plus en détail

Savoir-faire applicables aux données statistiques. Donnez 3 synonymes de taux de variation...

Savoir-faire applicables aux données statistiques. Donnez 3 synonymes de taux de variation... Savoir faire exigibles Lire et comprendre les taux de variation Application Savoir-faire applicables aux données statistiques Formule pour calculer un taux de croissance à partir de 2 grandeurs G 1 et

Plus en détail

Tendances monétaires et financières au cours des neuf premiers mois de 2013

Tendances monétaires et financières au cours des neuf premiers mois de 2013 Alger, le 26 décembre 2013 Tendances monétaires et financières au cours des neuf premiers mois de 2013 Introduction L objet de cette note est d analyser les principales tendances financières et monétaires

Plus en détail

15. Une théorie macroéconomique de l économie

15. Une théorie macroéconomique de l économie 15. Une théorie macroéconomique de l économie S = I + INE Epargne nationale, investissement et investissement net à l étranger en % du PIB aux Etats-Unis Année S I INE 1960 19,4 18,7 0,7 1970 18,4 18,1

Plus en détail

Hausse du prix du pétrole, un défi pour la politique monétaire?

Hausse du prix du pétrole, un défi pour la politique monétaire? Hausse du prix du pétrole, un défi pour la politique monétaire? Discours de Jean-Pierre Roth Président de la Direction générale de la Banque nationale suisse A l occasion des déjeuners de la Finance Mercredi

Plus en détail

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique I. Marché des changes et balance des paiements = marché où s'échangent les monnaies nationales. Grand A : impact du taux de change E sur les exportations

Plus en détail

Macroéconomie chapitre IV : L'économie ouverte, le marché des changes Le modèle Mundell-Fleming, Changes Flexibles

Macroéconomie chapitre IV : L'économie ouverte, le marché des changes Le modèle Mundell-Fleming, Changes Flexibles Université Paris IX Dauphine UFR Mathématiques de la Décision 2ème année de DEUG MASS Macroéconomie, Cours de C. Hurlin Année 2001/2002 Macroéconomie chapitre IV : L'économie ouverte, le marché des changes

Plus en détail

Thème 6 : IS-LM et la demande agrégée

Thème 6 : IS-LM et la demande agrégée UNIVERSITÉ DU MAINE Faculté de Droit et de Sciences Économiques DEUG1 Économie gestion - Analyse Macroéconomique S. MÉNARD 1 - Année 2003-2004 Thème 6 : IS-LM et la demande agrégée Questions 1. Dénir la

Plus en détail

Introduction. Le système financier Marocain. Ministère de l'économie et des Finances. Définition : http://www.votreguide.ma.

Introduction. Le système financier Marocain. Ministère de l'économie et des Finances. Définition : http://www.votreguide.ma. Le système financier Marocain Introduction Définition : -Le système financier comprend les institutions financières, les marchés financiers et l ensemble des règlements qui régissent la circulation de

Plus en détail

2- Les théories du taux de change

2- Les théories du taux de change 2- Les théories du taux de change Comment déterminer si une monnaie est sur- ou sous-évaluée par rapport à une autre? savoir expliquer : parité des pouvoirs d'achat parité des taux d'intérêt approche monétaire

Plus en détail

LA CRISE JAPONAISE DES ANNÉES 1990

LA CRISE JAPONAISE DES ANNÉES 1990 LA CRISE JAPONAISE DES ANNÉES 1990 Lionel Artige Introduction à la Macroéconomie HEC Université de Liège La crise japonaise des années 1990 1980-1991 1991-2002 Taux de croissance annuel moyen du PIB par

Plus en détail

11) L évaluation des politiques publiques

11) L évaluation des politiques publiques 1 FIPECO, le 14.04.2016 Les fiches de l encyclopédie V) Les dépenses publiques 11) L évaluation des politiques publiques Les objectifs, les techniques et les conditions institutionnelles de réalisation

Plus en détail

De 2001 à 2004, les exportations allemandes ont été nettement

De 2001 à 2004, les exportations allemandes ont été nettement Dossiers Anne-Juliette Bessone Benoît Heitz Division synthèse conjoncturelle De 2001 à 2004, les exportations allemandes ont été nettement plus dynamiques que les exportations françaises. Géographiquement,

Plus en détail

Y A-T-IL UNE BULLE DES PRIX DES LOGEMENTS À LONDRES ET À PARIS?

Y A-T-IL UNE BULLE DES PRIX DES LOGEMENTS À LONDRES ET À PARIS? Des prix élevés des logements dans les grandes capitales LOGEMENT Y A-T-IL UNE BULLE DES PRIX DES LOGEMENTS À LONDRES ET À PARIS? Alain SAUVANT Les niveaux de prix des logements dans les capitales britannique

Plus en détail

Concrètement, avec une augmentation significative des volumes traités, le marché gagne encore en profondeur.

Concrètement, avec une augmentation significative des volumes traités, le marché gagne encore en profondeur. Investir sur les taux et les obligations Définition Le marché des taux d intérêts aussi connu sous le nom de «marché de la dette» est le marché le plus important en termes de volumes puisqu il s y échange

Plus en détail

1 L équilibre sur le marché des biens et services

1 L équilibre sur le marché des biens et services Modèle IS LM BP IMPORTANT : en aucun cas ce cours ne remplace le cours magistral de M. Gilles Dufrénot, notamment le cours sur les chapitres 4 et 5. Il est destiné à faciliter la comprehension du cours

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire Des fiches pour mieux comprendre l'actualité économique Guerre des changes A l heure actuelle, les Banques Centrales dessinent leurs stratégies de sortie de crise. Deux grands groupes émergent : La Banque

Plus en détail

Chapitre 5 Balance des paiements et Marché des changes I. La Balance des paiements et les déséquilibres externes

Chapitre 5 Balance des paiements et Marché des changes I. La Balance des paiements et les déséquilibres externes Chapitre 5 Balance des paiements et Marché des changes I. La Balance des paiements et les déséquilibres externes 1) Comptes et soldes de la balance des paiements A retenir. Compte des transactions courantes

Plus en détail

De 2012 à 2014, le ralentissement de l inflation dans. Rue de la Banque N 6 Mai 2015

De 2012 à 2014, le ralentissement de l inflation dans. Rue de la Banque N 6 Mai 2015 Inflation basse en zone euro : rôle des prix d imports et de l atonie économique Nicolas CHATELAIS, Annabelle DE GAYE et Yannick KALANTZIS Direction de la Conjoncture et des Prévisions macroéconomiques

Plus en détail

Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006

Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006 La Note de l Observatoire de l Habitat N 11 Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006 Introduction 1 Entre 1996 et 2006, le coût des logements s est

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR ECONOMIE-DROIT CORRECTION du DS du 19/09/2014 L'épreuve d'économie est composée de 2 parties.

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR ECONOMIE-DROIT CORRECTION du DS du 19/09/2014 L'épreuve d'économie est composée de 2 parties. BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR ECONOMIE-DROIT CORRECTION du DS du 19/09/2014 L'épreuve d'économie est composée de 2 parties. I) Analyse de marché (12 points) Ces dernières années, le prix du blé a connu

Plus en détail

n 3 0 0 M a i 2 0 1 5 Données générales sur la dette page 3

n 3 0 0 M a i 2 0 1 5 Données générales sur la dette page 3 BulletinMensuel Directeur de publication : Anthony Requin Rédaction : Agence France Trésor Disponible en français et en anglais n M a i h t t p : / / w w w. a f t. g o u v. f r B l o o m b e r g T R E

Plus en détail

Novembre 2013 Adamson RASOLOFO, Economiste Principal

Novembre 2013 Adamson RASOLOFO, Economiste Principal Les instruments de la politique monétaire et ses canaux de transmission Novembre 2013, Economiste Principal Plan de la présentation i. Les objectifs de la politique monétaire ii. Les instruments de la

Plus en détail

Economie Générale (E. Darmon) Master 1 SVE 2010/11 Examen final ~ Première session

Economie Générale (E. Darmon) Master 1 SVE 2010/11 Examen final ~ Première session Economie Générale (E. Darmon) Master 1 SVE 2010/11 Examen final ~ Première session NOTES IMPORTANTES : 1. Cette épreuve contient 30 questions à choix multiples. Une seule réponse est valide par question.

Plus en détail

Évolution de l'inflation par classe de revenu

Évolution de l'inflation par classe de revenu Bijlage/Annexe 4 DÉPARTEMENT DES ÉTUDES Évolution de l'inflation par classe de revenu. Introduction Dans le contexte des récentes fortes variations des prix des matières premières et de leurs impacts sur

Plus en détail

Texte 1, Choix intertemporel du consommateur Microéconomie 3-851-84

Texte 1, Choix intertemporel du consommateur Microéconomie 3-851-84 1 Texte 1, Choix intertemporel du consommateur Microéconomie 3-851-84 1. Présentation générale du contexte intertemporel La théorie du comportement du consommateur telle que nous l'avons vue jusqu'à présent,

Plus en détail

Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale

Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale La comptabilité nationale recense deux types de production des intermédiaires financiers. La première est directement

Plus en détail

Bulletin Economique ANALYSE RISQUE-PAYS DE LA FRANCE (2004-2014) "Analyse risque-pays" -5 Janvier 2015-

Bulletin Economique ANALYSE RISQUE-PAYS DE LA FRANCE (2004-2014) Analyse risque-pays -5 Janvier 2015- Bulletin Economique ANALYSE RISQUE-PAYS DE LA FRANCE (2004-2014) "Analyse risque-pays" -5 Janvier 2015- L'ECONOMISTE France Tel: +33.(6).98.70.49.15 - Fax: +33.(8).26.99.74.01 - Email: contact@leconomiste.eu

Plus en détail

Quelle évolution pour le prix de l essence?

Quelle évolution pour le prix de l essence? Quelle évolution pour le prix de l essence? Jean-Baptiste Noé www.jbnoe.fr L essence augmente. Comme les prix d ailleurs. Il semble que cela soit une constante de l histoire : les prix augmentent et le

Plus en détail

SESSION 2015 UE 5 ÉCONOMIE. Éléments indicatifs de corrigé

SESSION 2015 UE 5 ÉCONOMIE. Éléments indicatifs de corrigé SESSION 2015 UE 5 ÉCONOMIE Éléments indicatifs de corrigé Le présent corrigé ne met en avant que des éléments de corrigé et est donc par nature incomplet. Il ne vise pas l exhaustivité mais pointe les

Plus en détail

Épargne, investissement et système financier

Épargne, investissement et système financier Thème 3 Épargne, investissement et système financier Questions Vrai ou Faux 1. Dans une économie fermée, l épargne est ce qui subsiste une fois déduites (des revenus) les dépenses de consommation et les

Plus en détail

FONCTION DE DEMANDE : REVENU ET PRIX

FONCTION DE DEMANDE : REVENU ET PRIX FONCTION DE DEMANDE : REVENU ET PRIX 1. L effet d une variation du revenu. Les lois d Engel a. Conditions du raisonnement : prix et goûts inchangés, variation du revenu (statique comparative) b. Partie

Plus en détail

Un risque de perte d emploi plus élevé

Un risque de perte d emploi plus élevé N 25 Septembre 1999 Un risque de perte d emploi plus élevé en Languedoc-Roussillon En Languedoc-Roussillon, le risque de perdre son emploi dans l année est de 7 %. Il est supérieur de deux points à celui

Plus en détail

Initiation à la Macroéconomie - Licence 1 Economie Gestion

Initiation à la Macroéconomie - Licence 1 Economie Gestion Initiation à la Macroéconomie - Licence 1 Economie Gestion 1 1 Remi.Bazillier@univ-orleans.fr http://remi.bazillier.free.fr Université d Orléans Plan général du cours 1 Introduction: présentation de la

Plus en détail

FLUX D INTÉRÊTS ET RISQUE DE TAUX *

FLUX D INTÉRÊTS ET RISQUE DE TAUX * FLUX D INTÉRÊTS ET RISQUE DE TAUX * Département analyse et prévision de l OFCE Cette étude évalue l impact à différents horizons temporels d une hausse des taux (courts et longs) sur le passif des agents

Plus en détail

Objectif Avril 2014 La nouvelle unité de compte structurée de Swiss Life

Objectif Avril 2014 La nouvelle unité de compte structurée de Swiss Life Objectif Avril 2014 La nouvelle unité de compte structurée de Swiss Life Commercialisation du 26 février au 30 avril 2014 Offre limitée à 150 millions d Euros Instrument financier non garanti en capital

Plus en détail

Effet substitution et effet revenu dans la décision intertemporelle de consommation

Effet substitution et effet revenu dans la décision intertemporelle de consommation Effet substitution et effet revenu dans la décision intertemporelle de consommation Olivia D Aoust Séminaire d actualité économique Rappels et intuitions Quelques notations : = richesse (de ealth en anglais)

Plus en détail

La politique monétaire. Lionel Artige HEC Université de Liège

La politique monétaire. Lionel Artige HEC Université de Liège La politique monétaire Lionel Artige HEC Université de Liège La politique monétaire d hier et d aujourd hui Hier Autrefois, les Etats battaient monnaie et les banques centrales dépendaient directement

Plus en détail

CHAPITRE 1 HICKS ET LA NAISSANCE DE LA SYNTHÈSE

CHAPITRE 1 HICKS ET LA NAISSANCE DE LA SYNTHÈSE CHAPITRE 1 HICKS ET LA NAISSANCE DE LA SYNTHÈSE L idée centrale de Hicks 1 est que l apport théorique essentiel de Keynes réside dans sa théorie de la préférence pour la liquidité donc dans l idée que

Plus en détail

1. Théorie classique de l échange international

1. Théorie classique de l échange international DEUXIEME PARTIE : 1. Théorie classique de l échange international LES FONDEMENTS THEORIQUES DE l INTEGRATION ECONOMIQUE La théorie (néo)-classique de l échange international trouve ses fondements dans

Plus en détail