Solution logicielle IDEA

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Solution logicielle IDEA"

Transcription

1 6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte Solution logicielle IDEA Intervenant: M. Michel PIRON

2 6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte Une initiative de l Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France Comment améliorer vos contrôles avec le logiciel d audit IDEA

3 Agenda 1. Cabinet Michel Piron 2. L Expert Comptable - Mission 3. Analyse de la situation 4. Pourquoi un outil d audit 5. Le déroulement d une mission avec un outil d audit 6. Le concept IDEA 7. Étude de cas 1: Audit d un inventaire de stock 8. Questions / Réponses

4 1. Cabinet Michel PIRON Expertise Comptable Commissariat aux Comptes Formation

5 2. L expert comptable / Mission Plusieurs axes sont visés par l Expert Comptable: 1. La conformités aux règles 2. Les missions d audit des systèmes 3. Les missions de détection de fraudes

6 3.Analyse de la situation / Triangle de l auditeur Fournit les données Auditeur AD S appuie sur Système d information Mis en œuvre Contrôle interne

7 3.Analyse de la situation / Mission d audit La mission d audit contractuel de l Expert Comptable nécessite une prise de connaissance de l'entreprise (environnement économique, activité, système d'information ) et amène à examiner par sondages les éléments justifiant les données contenues dans ces comptes

8 3.Analyse de la situation / Mission d audit L'ensemble des travaux de l EC doit être documenté. L EC doit notamment consigner dans un dossier de travail l'étendue des procédures d'audit effectuées ainsi que le résultat de ces procédures et les conclusions auxquelles il est parvenu à partir des éléments probants collectés.

9 3.Analyse de la situation / Mission d audit Par ailleurs, il appartient à l auditeur de prendre en considération le risque que les comptes puissent contenir des anomalies significatives résultant de fraudes ou d'erreurs.

10 3.Analyse de la situation / Conclusion générale L apparition des outils répondent à des problématiques plus pointues afin de: Gérer la complexité Documenter Structurer ( méthodologie) Par exemple: SOX met l accent sur la documentation afin de garantir la connaissance et la transmission La dématérialisation croissante induit des contrôles automatisés Les contrôles réglementaires y compris fiscaux imposent des règles de suivi toujours plus exigeantes Avec le but d assurer: La traçabilité des opérations La piste d audit L archivage

11 4.Pourquoi utiliser un outil d audit? L'audit en milieu informatique nécessite une adéquation des outils certains contrôles nécessitent une assistance informatique Les outils d audit permettent d'étendre les analyses à la totalité des transactions Il devient possible de traiter des bases de données illimitées, quelque soit son format Les outils informatiques permettent d augmenter le nombre de tests Il devient possible d'automatiser et d'accélérer les tests, notamment sur des contrôles clés Les outils d audit permettent une traçabilité et une documentation des contrôles

12 5. Les étapes d une mission avec un outil d audit I: Planifier II: Récupération des données III: Analyse des données avec IDEA IV: Le reporting

13 I. Planifier la mission d audit Définir les objectifs de la mission Des discussions avec les utilisateurs et les informaticiens Décider quelles données seront extraites du système et comment les transférer sur le PC de l auditeur

14 II. Comment récupérer les données client? Ordinateur client Transfert données Ordinateur auditeur

15 II. La récupération des données, les étapes Étape 2.1.: Planification du transfert Selon les résultats de l étape 1 de la mission Étape 2.2: Demande formelle des données auprès du client Étape 2.3: Transfert des données Étape 2.4: Vérification de l intégrité des données reçues

16 II. La récupération des données, les étapes 2.1 Quelques questions à se poser avant la mission: Quels sont les objectifs de la mission? Quel type de données le client a? Est- ce que le client a accès facilement aux données? Sinon, est ce que les données peuvent être extraites/obtenues? Quelle type d assistance ai-je besoin? Avec qui dois- je communiquer?

17 II. La récupération des données, les étapes 2.2 La demande formelle des données auprès du client afin d obtenir les autorisations nécessaires de transfert des fichiers Décisions sur les transferts des fichiers, leur format, des dates et d autres modalités.

18 II. La récupération des données, les étapes 2.3 CD ROM Réseau Clé USB Disque dur externe Modem

19 II. La récupération des données, les étapes 2.4 La vérification de l intégrité des données Types d erreurs fréquentes rencontrés lors du processus de transfert: Les données obtenues ne conviennent pas (Par ex: des dates différentes) La conciliation des données peut se réaliser par: La vérification des totaux numériques La vérification du nombre de lignes Comparant un échantillon d enregistrement à un imprimé de l ordinateur hôte

20 Note étape 2 Les données doivent être comprises Les données peuvent être représentées de différentes façons: langues, format Récupérer le dictionnaire de données À ce stade de la mission, un spécialiste informatique du client peut s avérer très utile

21 6.Le concept IDEA IDEA = Interactive Data Extraction and Analysis Importation Analyse des données Exportation IDEA Assistant à l importation Formats standards Formats exceptionnels Fonctions d analyse Exportation Fichiers d impression Piste audit / historique IDEAScript = automatisation

22 Pourquoi IDEA? Fonctionnalités basées sur les besoins des professionnels de l audit - Audits financiers et opérationnels. - Soutien au contrôleur de gestion / directeur financier. EDP (Electronic Data Processing)-Audits. - Détection d indices de fraudes. - Révision comptable. Capacité à traiter des fichiers de taille illimitée. Grande facilité d utilisation. Importation de données standards et non standards Commandes spécifiques à l audit. Mode lecture.

23 Exemple d application Importation de données Contrôle de calculs Fusionner des bases de données Jointure de données Comparer des données Contrôle de données statistiques Stratification de données Extraction d exceptions Echantillonnage Loi de Benford Contrôle de doublons et trous numériques

24 Exemple d utilisations CYCLE OBJECTIFS TRAITEMENT / ANALYSE VENTES Analyse du risque clients Importation d'un grand livre clients et établissement d'une balance âgée (fonction "âge de comptes"). Analyse de l'antériorité des créances Exhaustivité des ventes Importation d'un journal de ventes et détection des bris de séquence dans la numérotation des factures Jonction des données issues de la gestion commerciale et de la comptabilité

25 Exemple d utilisations CYCLE OBJECTIFS TRAITEMENT / ANALYSE STOCKS Analyse de l'antériorité des références en stock Analyse de la valorisation des références en stock Comparaison des références en stock avec les données issues de la gestion commerciale (références vendues) Comparaison pour chaque référence en stock de leur quantité en stock sur les n dernières années, mois Comparaison de la valorisation des références en stock avec les données issues de la gestion commerciale (prix de vente unitaires)

26 Exemple d application CYCLE OBJECTIFS TRAITEMENT / ANALYSE FRAUDES Détection de détournements Fusions des journaux de banque et analyse des règlements de montants identiques Conformité et vraisemblance

27 7.Etudes de cas. 1: Suivit d un inventaire de stock Définition des objectifs Importation des fichiers La vérification de l intégrité des données Les statistiques des champs Tests de base avec IDEA Comparaison Identification d anomalies

28 Questions / Réponses

Avec Onward, contrôlez les comptes en 30 min

Avec Onward, contrôlez les comptes en 30 min Avec Onward, contrôlez les comptes en 30 min Controller Les logiciels de contrôle automatisé de la comptabilité pour l expertcomptable et le commissaire aux comptes Importez la comptabilité de vos clients

Plus en détail

Diplôme national d expertise comptable

Diplôme national d expertise comptable Diplôme national d expertise comptable Rapport semestriel de stage n 1 THEME REDACTION D UNE PROCEDURE D INVENTAIRE PHYSIQUE DES STOCKS 1 ème année CEC Semestre du 01/11/2007 au 30/04/2008 Proposé par

Plus en détail

Numérisation & classement automatique des documents produits par le cabinet

Numérisation & classement automatique des documents produits par le cabinet 11 & 12 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte Une initiative de l Ordre des experts-comptables région Paris Ile-de-France Numérisation & classement automatique des documents produits par

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT Introduction NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE Paragraphe Champ d application

Plus en détail

LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE. Septembre 2011. Page 1

LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE. Septembre 2011. Page 1 LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE Septembre 2011 Page 1 Au sommaire Préambule Le nouveau référentiel sur la forme Le nouveau référentiel sur le

Plus en détail

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité distributeur des solutions FICHE TECHNIQUE Module : Gestion des achats Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et

Plus en détail

LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE

LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE LE NOUVEAU REFERENTIEL NORMATIF ET DEONTOLOGIQUE DU PROFESSIONNEL DE L EXPERTISE COMPTABLE Septembre 2011 Page 1 Au sommaire Préambule Le nouveau référentiel sur la forme Le nouveau référentiel sur le

Plus en détail

ACL Transforming Audit and Risk. 2012 ACL Services Ltd.

ACL Transforming Audit and Risk. 2012 ACL Services Ltd. 1 Vers une meilleure maîtrise de votre risque fiscal La vérité est dans les données Pascal Gadea ACL EUROPE LTD 3 Les questions que l on peut se poser : Comment mieux collaborer avec sa direction informatique

Plus en détail

Vue d ensemble. Initiatives des données. Gestion de la trésorerie. Gestion du risque. Gestion des fournisseurs 2 >>

Vue d ensemble. Initiatives des données. Gestion de la trésorerie. Gestion du risque. Gestion des fournisseurs 2 >> Access MD Online Vue d ensemble Access MD Online fournit aux organisations un accès en temps réel à leurs programmes de carte commerciale au sein d un environnement sécurisé, n importe où et n importe

Plus en détail

Archives et factures électroniques

Archives et factures électroniques Archives et factures électroniques Edito En 2001, le Conseil de l Union Européenne a publié la Directive 2001/115/CE relative à la facturation. Son objectif était de simplifier, de moderniser et d harmoniser

Plus en détail

Maîtrise Universitaire en Comptabilité, Contrôle et Finance. Audit des systèmes d information. Partie 5: Audit d une application informatique

Maîtrise Universitaire en Comptabilité, Contrôle et Finance. Audit des systèmes d information. Partie 5: Audit d une application informatique Maîtrise Universitaire en Comptabilité, Contrôle et Finance Audit des systèmes d information Partie 5: Audit d une application informatique Emanuel Campos - version 2015 Les présentations personnelles

Plus en détail

Expertise. Prestations comptables et fiscales :

Expertise. Prestations comptables et fiscales : Pour le PCG (plan, générale, comptable), la comptabilité est définie comme un système d organisation de l information financière. La comptabilité est un outil qui fournit, après traitement approprié, un

Plus en détail

Forum Panafricain de Haut

Forum Panafricain de Haut Forum Panafricain de Haut La problématique de l audit, du contrôle et de l évaluation des institutions de l Etat et des politiques économiques et sociales en Afrique: Fondements, évaluation, défis et stratégies

Plus en détail

Ordre des Experts Comptables de Tunisie

Ordre des Experts Comptables de Tunisie Ordre des Experts Comptables de Tunisie Norme relative aux Modalités d Application des Articles 2 et 3 de l Arrêté du 28 février 2003 portant Homologation du Barème des Honoraires des Experts Comptables

Plus en détail

Sommaire. BilanStat manuel de présentation et d utilisation Page 2

Sommaire. BilanStat manuel de présentation et d utilisation Page 2 BilanStat-Audit Sommaire Présentation... 3 Chapitre 0 : Gestion des bases de données... 5 Chapitre 0 : Gestion des missions... 12 Chapitre 1 : Eléments généraux... 17 Chapitre 2 : Capitaux propres... 28

Plus en détail

Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS

Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS Société anonyme au capital 1 351 434 Siège social : 3 rue La Boétie 75008 PARIS 352 042 345 RCS PARIS ANNEXE AU RAPPORT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION A L'ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 24 AVRIL 2007 RELATIVE

Plus en détail

Clôture des comptes annuels : Travaux d inventaire et SIC. Formation. Clôture des comptes annuels : travaux d inventaire et SIC

Clôture des comptes annuels : Travaux d inventaire et SIC. Formation. Clôture des comptes annuels : travaux d inventaire et SIC Formation Page 1/6 travaux d inventaire et SIC Référence : Durée 1 : 2 semaines Date : Du 14 au 25 Septembre 2015 Type de formation : Inter-Entreprise Lieu : INTERNALE CONSULTING-CASABLANCA (MAROC) Prix

Plus en détail

Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux...

Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux... Cabinet indépendant d Audit, d expertise et de conseil dédié aux... Directions Financières dirigeants d entreprise fonds d investissement Avocats, mandataires & liquidateurs judiciaires Notre mission Répondre

Plus en détail

Gestion Administration

Gestion Administration Gestion Administration SCÉNARIO PÉDAGOGIQUE DU LYCÉE CLARET TOULON 1 ère étape Création d une activité commerciale Objets de décoration 1 ère réunion informelle de travail Problématique associée au lancement

Plus en détail

L intelligence documentaire Au service de l expertise Comptable

L intelligence documentaire Au service de l expertise Comptable Groupe Locasystem International L intelligence documentaire Au service de l expertise Comptable Externalisation du processus de Saisie des Pièces Comptables et de génération des écritures à la norme de

Plus en détail

Valorisez vos missions d audit grâce à l évaluation du contrôle interne. Jean François MALLEN

Valorisez vos missions d audit grâce à l évaluation du contrôle interne. Jean François MALLEN Valorisez vos missions d audit grâce à l évaluation du contrôle interne Conférence animée par Carole SENELIS Jean François MALLEN SOMMAIRE INTRODUCTION APPROCHE PAR LES RISQUES CONCLUSION QUESTIONS ET

Plus en détail

SOGEXCO. La pratique de l audit des systèmes d information. Deuxièmes assises du Commissariat aux Comptes

SOGEXCO. La pratique de l audit des systèmes d information. Deuxièmes assises du Commissariat aux Comptes SOGEXCO Arezki MAHIOUT Expert-comptable diplômé Commissaire aux comptes Membre du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts comptables Président du cabinet SOGEXCO 11, boulevard de Sébastopol 75001 PARIS

Plus en détail

Dématérialisation des données. Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes PROGRAMME

Dématérialisation des données. Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes PROGRAMME Les petits déjeuner du CT M Réunion n 4 du Club de Laboratoires Accrédités Dématérialisation des données Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE

PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE Référentiel de certification du Baccalauréat professionnel GESTION ADMINISTRATION PRÉSENTATION DU RÉFÉRENTIEL PAR PÔLE 1 Le référentiel de certification du Baccalauréat GESTION ADMINISTRATION Architecture

Plus en détail

Master professionnel Métiers de la finance du contrôle et de l'audit Promotion 2009 Situation au 1er décembre 2011

Master professionnel Métiers de la finance du contrôle et de l'audit Promotion 2009 Situation au 1er décembre 2011 Master professionnel Métiers de la finance du contrôle et de l'audit Promotion 2009 Situation au 1er décembre 2011 Option : Audit comptable et financier Effectif total de la promotion 2009 : 9 Non concernés

Plus en détail

La piste d'audit fiable DGFIP Direction du contrôle fiscal

La piste d'audit fiable DGFIP Direction du contrôle fiscal FORUM DE LA FACTURATION 18 JUIN 2015 La piste d'audit fiable DGFIP Direction du contrôle fiscal Cadre juridique : DIRECTIVE 2010/45/EU du CONSEIL du 13 juillet 2010 transposée en 2013 : Une modernisation

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) DIRECTION DE LA COMPTABILITE RFI Demande d information Dématérialisation des factures fournisseurs Réf. : RFI2011_DEMAFAC_V1.3_2011-05-04.docx Page 1/6 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information)

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

Ligne directrice sur l audit externe du Rapport d un parti enregistré sur les dépenses d une élection générale

Ligne directrice sur l audit externe du Rapport d un parti enregistré sur les dépenses d une élection générale Avis écrits, lignes directrices et notes d interprétation En vertu de l article 16.1 de la Loi électorale du Canada, le directeur général des élections établit des lignes directrices et des notes d interprétation

Plus en détail

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 La rénovation de la voie professionnelle, filière du tertiaire administratif a conduit à la création du baccalauréat professionnel

Plus en détail

EXEMPLE DE CONTENU DE CAHIER DES CHARGES

EXEMPLE DE CONTENU DE CAHIER DES CHARGES 1 Cabinet FIN-IGS Exemple de Synthèse d un CdC initial EXEMPLE DE CONTENU DE CAHIER DES CHARGES Dans le cadre de la refonte du SI d une entreprise (nommée XXXXX), voici ci-après, un exemple des principaux

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

Rapport annuel de transparence

Rapport annuel de transparence Rapport annuel de transparence Exercice clos le : 31 décembre 2010 Fiduciaire Audit Conseil Chapitre : 1. Présentation du Cabinet SOMMAIRE 1. Présentation du Cabinet... 3 1.1. Le cabinet en France... 3

Plus en détail

CONTRÔLE DES COMPTABILITÉS INFORMATISÉES M SUR LE FEC CE QU IL FAUT SAVOIR - POINTS DE VIGILANCE - BONNES PRATIQUES

CONTRÔLE DES COMPTABILITÉS INFORMATISÉES M SUR LE FEC CE QU IL FAUT SAVOIR - POINTS DE VIGILANCE - BONNES PRATIQUES i ZO M SUR LE FEC CE QU IL FAUT SAVOIR - POINTS DE VIGILANCE - BONNES PRATIQUES CE QU IL FAUT SAVOIR Depuis le 1er janvier 2014, les entreprises faisant l objet d un contrôle fiscal doivent être en mesure

Plus en détail

Présentation de la solution ifassen

Présentation de la solution ifassen Présentation de la solution ifassen Objectifs Assurer la traçabilité des processus de distribution et de vente Améliorer la qualité de service vis-à-vis des clients Disposer d une base des données d informations

Plus en détail

CREATION INVENTAIRE COMPLET

CREATION INVENTAIRE COMPLET CREATION INVENTAIRE COMPLET Avant l étape de validation de votre inventaire, pensez à faire une «Sauvegarde». 1- Préparer son inventaire Allez dans «stocks Inventaire Préparer l inventaire» Puis définir

Plus en détail

L exploitation des rapports de vérifications réglementaires : quels enjeux, quelle solution?

L exploitation des rapports de vérifications réglementaires : quels enjeux, quelle solution? L exploitation des rapports de vérifications réglementaires : quels enjeux, quelle solution? 5 décembre 2013 Sommaire L exploitation des rapports de vérifications réglementaires : Quels enjeux? Bureau

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX. Les questions que vous vous posez. Gardez juste l essentiel!

ÉTAT DES LIEUX. Les questions que vous vous posez. Gardez juste l essentiel! ÉTAT DES LIEUX Les nouvelles technologies annoncent depuis 15 ans le règne du zéro papier et du gain de temps. Dans la réalité, l entreprise et l administration ont vu leur consommation de papier exploser

Plus en détail

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Sortez du Lot! Créateur de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Heureusement, un appel d offres n est pas qu une question d offres. Allô

Plus en détail

Norme d'audit suisse: Audit réalisé dans l environnement de la technologie de l information et de la communication (NAS 401)

Norme d'audit suisse: Audit réalisé dans l environnement de la technologie de l information et de la communication (NAS 401) Norme d'audit suisse: Audit réalisé dans l environnement de la technologie de l information et de la communication (NAS 401) "Préface explicative" Chiffre Cette NAS donne des instructions sur un audit

Plus en détail

GROUPE IDRAC BAC+4/5 Les experts

GROUPE IDRAC BAC+4/5 Les experts Juillet 2014 GROUPE IDRAC BAC+4/5 Les experts AUDIT FINANCIER APPROFONDI FINA001 Semestre 10 Nombre heures 20 Nombre crédits 2 Français Département académique : Finance, CDG et TQG Coordinateur de département

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT DU CABINET D AUDIT EXTERNE DU PROJET PAI-STATFIN

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT DU CABINET D AUDIT EXTERNE DU PROJET PAI-STATFIN TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT DU CABINET D AUDIT EXTERNE DU PROJET PAI-STATFIN 1. CONTEXTE 1.1 Le Groupe de la Banque Africaine de Développement appuie le Gouvernement de la République Démocratique

Plus en détail

Charte de l'audit informatique du Groupe

Charte de l'audit informatique du Groupe Direction de la Sécurité Globale du Groupe Destinataires Tous services Contact Hervé Molina Tél : 01.55.44.15.11 Fax : E-mail : herve.molina@laposte.fr Date de validité A partir du 23/07/2012 Annulation

Plus en détail

Association ESSONNE CADRES

Association ESSONNE CADRES Association ESSONNE CADRES 10 avenue du Noyer Lambert - 91300 MASSY : 01 60 12 01 45 Email : competences91@essonnecadres.org Site web : www.essonnecadres.org Besoin d un Professionnel pour une situation

Plus en détail

CONTRÔLE DES COMPTABILITÉS INFORMATISÉES

CONTRÔLE DES COMPTABILITÉS INFORMATISÉES CONTRÔLE DES COMPTABILITÉS INFORMATISÉES CE QU IL FAUT SAVOIR POINTS DE VIGILANCE CE QU IL FAUT SAVOIR Depuis le 1er janvier 2014, les entreprises faisant l objet d un contrôle fiscal doivent être en mesure

Plus en détail

1.2 Convocation des administrateurs Conformément à l article 17 des statuts, les administrateurs ont été convoqués par courrier.

1.2 Convocation des administrateurs Conformément à l article 17 des statuts, les administrateurs ont été convoqués par courrier. Société Anonyme au capital de 36 659 280 Siège social : 20, rue de l'arc de Triomphe - 75017 PARIS 378 557 474 RCS PARIS RAPPORT DU PRESIDENT DIRECTEUR GENERAL ETABLI EN APPLICATION DU DERNIER ALINEA DE

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos 31 décembre 2010

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos 31 décembre 2010 RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos 31 décembre 2010 Etabli en application de l article R823-21 du Code de Commerce 1 Présentation du cabinet 1.1 Description du cabinet Monsieur Laurent ARROUASSE exerce

Plus en détail

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité

Gestion commerciale. Une réponse fonctionnelle quel que soit votre secteur d activité Gestion commerciale La rentabilité d une entreprise passe par l augmentation du chiffre d affaires et la maîtrise des coûts de gestion. Avec Sage 100 Gestion Commerciale, vous contrôlez votre activité

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : CONTROLE FISCAL DES COMPTABILITES INFORMATISEES : PRECAUTIONS A PRENDRE

Fiche conseil. Nom du Document : CONTROLE FISCAL DES COMPTABILITES INFORMATISEES : PRECAUTIONS A PRENDRE CONTROLE FISCAL DES COMPTABILITES INFORMATISEES : PRECAUTIONS A PRENDRE Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables

Plus en détail

Ce que dit la norme 2009

Ce que dit la norme 2009 Mettre en œuvre un système d archivage électronique : les apports de la norme révisée Ce que dit la norme 2009 Formation APROGED 2009 1 Domaine d application de la norme Politique et pratiques d archivage

Plus en détail

AGIPROD. La gestion opérationnelle de votre entreprise

AGIPROD. La gestion opérationnelle de votre entreprise AGIPROD La gestion opérationnelle de votre entreprise L ERP d inspiration bureautique AgiProd est le Progiciel de Gestion Intégré adapté aux TPE industrielles et de négoce. Il est proposé par le Groupe

Plus en détail

Internet, intranet & extranet

Internet, intranet & extranet 6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord Villepinte Internet, intranet & extranet Alexandre VALLETTE, Expert Comptable Laurent BENOUDIZ, Expert comptable 6 & 7 juin 2007 Parc des Expositions Paris-Nord

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. I- APPELLATION DU DIPLÔME Brevet de Technicien Supérieur Comptabilité et Gestion (BTS CG)

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. I- APPELLATION DU DIPLÔME Brevet de Technicien Supérieur Comptabilité et Gestion (BTS CG) RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES I- APPELLATION DU DIPLÔME Brevet de Technicien Supérieur Comptabilité et Gestion (BTS CG) II-. CHAMP D'ACTIVITÉ II-1Définition du métier La mission globale du

Plus en détail

MORGENSTERN ET ASSOCIES SARL 7 rue du Chevalier de Saint George 75008 PARIS. NOTE D INFORMATION n 2014.14 du 23 septembre 2014

MORGENSTERN ET ASSOCIES SARL 7 rue du Chevalier de Saint George 75008 PARIS. NOTE D INFORMATION n 2014.14 du 23 septembre 2014 NOTE D INFORMATION n 2014.14 du 23 septembre 2014 Fichier FEC : exigences du fisc sur les systèmes et logiciels d encaissement : quel impact pour les entreprises? En mai dernier l administration fiscale

Plus en détail

TIG XP 5 Logiciel de maintenance. Simplifiez l organisation de votre maintenance

TIG XP 5 Logiciel de maintenance. Simplifiez l organisation de votre maintenance TIG XP 5 Logiciel de maintenance Simplifiez l organisation de votre maintenance Plus de productivité avec une maintenance bien organisée Organiser la maintenance et la lubrification des équipements est

Plus en détail

Norme comptable relative au contrôle interne et l organisation comptable dans les établissements bancaires NC22

Norme comptable relative au contrôle interne et l organisation comptable dans les établissements bancaires NC22 Norme comptable relative au contrôle interne et l organisation comptable dans les établissements bancaires NC22 OBJECTIF 01. La Norme Comptable NC 01 - Norme Comptable Générale définit les règles relatives

Plus en détail

Logiciel de capture et de gestion des flux de documents MOINS DE PAPIER, PLUS D EFFICACITÉ.

Logiciel de capture et de gestion des flux de documents MOINS DE PAPIER, PLUS D EFFICACITÉ. Logiciel de capture et de gestion des flux de documents MOINS DE PAPIER, PLUS D EFFICACITÉ. un FLUX DE TRAVAIL AUTOMATIQUEMENT AMÉLIORÉ. C est un fait, même si votre bureau est parfaitement organisé, les

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT Comité d audit 1.1 Membres et quorom Au moins quatre administrateurs, qui seront tous indépendants. Tous les membres du comité d audit doivent posséder des compétences financières

Plus en détail

International Business Services Accompagner les sociétés étrangères en France. Audit Expertise comptable Conseil

International Business Services Accompagner les sociétés étrangères en France. Audit Expertise comptable Conseil International Business Services Accompagner les sociétés étrangères en France International business Services Une ligne dédiée Barrières de la langue, environnement règlementaire complexe et évolutif,

Plus en détail

A3 - Programmes d audit spécifiques à PPP PPP A3 - Version 2014

A3 - Programmes d audit spécifiques à PPP PPP A3 - Version 2014 Programmes d audit spécifiques à PPP A3 - Programmes d audit spécifiques à PPP PPP A3 - Version 2014 SECTION A - PROGRAMMES ET NORMES PROGRAMME DE FORMATION PROFESSIONNELLE Mise à jour par : MARJOLAINE

Plus en détail

Journée des administrateurs des laboratoires CNRS INSIS

Journée des administrateurs des laboratoires CNRS INSIS Journée des administrateurs des laboratoires CNRS INSIS Tarification auditable des prestations plateformes et services des UR Nadine Paul, SFC Toulouse Audit de tarification de plateforme un dossier d

Plus en détail

SERVICES RELATIFS A L EXPLOITATION DE RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS (Terrestres et satellitaires)

SERVICES RELATIFS A L EXPLOITATION DE RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS (Terrestres et satellitaires) PROBLEMATIQUE - L APPROCHE JADE Telecom L exploitation de réseaux de télécommunications implique pour les entreprises la prise en compte de différents points importants : La mise en place de personnel

Plus en détail

DevHopons plus que des relations

DevHopons plus que des relations DevHopons plus que des relations CONGO BRAZZA : LES NOUVELLES OFFRES D EMPLOI 04/04/2013 Assistant Contrôleur Interne Lieu d affectation Objet du poste : Sous la supervision du Responsable du Contrôle

Plus en détail

Open Bee TM e-fact PRO

Open Bee TM e-fact PRO Open Bee TM e-fact PRO SOLUTION GLOBALE D AUTOMATISATION DU TRAITEMENT DES FACTURES FOURNISSEURS 80 % des factures fournisseurs sont encore actuellement reçues au format papier. 13,8 est le coût moyen

Plus en détail

Les logiciels. Mac. Découvrez-les dès maintenant!

Les logiciels. Mac. Découvrez-les dès maintenant! Nouveau Les logiciels Découvrez-les dès maintenant! Pour l ensemble des petites entreprises LES 5 POINTS CLÉS Démarrez rapidement Saisissez simplement Compta Ce logiciel spécialement conçu pour une utilisation

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 300 PLANIFICATION D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 300 PLANIFICATION D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 300 PLANIFICATION D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE Paragraphe

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE EXERCICE 2014. L activité de commissariat aux comptes s exerce au travers des structures suivantes :

RAPPORT DE TRANSPARENCE EXERCICE 2014. L activité de commissariat aux comptes s exerce au travers des structures suivantes : RAPPORT DE TRANSPARENCE EXERCICE 2014 I PRESENTATION DU CABINET 1.1. - Description des entités CAC L activité de commissariat aux comptes s exerce au travers des structures suivantes : - La Société FIDECOMPTA

Plus en détail

CHIFFRES CLES 1- CLIENTS. Typologie des Entreprises Clientes 1. Grands Groupes Internationaux 58% 2. Fonds d Investissements 38% 3.

CHIFFRES CLES 1- CLIENTS. Typologie des Entreprises Clientes 1. Grands Groupes Internationaux 58% 2. Fonds d Investissements 38% 3. CHIFFRES CLES 1- CLIENTS Typologie des Entreprises Clientes 1. Grands Groupes Internationaux 58% 2. Fonds d Investissements 38% 3. PME / PMI 04% Taille des Entreprises ou des Business Units 1. CA < 30

Plus en détail

Gestion Commerciale Assistée par Ordinateur

Gestion Commerciale Assistée par Ordinateur Gestion Commerciale Assistée par Ordinateur PRESENTATION GENERALE Objectif Commercial est un logiciel de Gestion commerciale spécialement adapté pour les PME. Son utilisation simple, sa mise en place rapide

Plus en détail

KPMG Audit 1, cours Valmy 92923 Paris La Défense Cedex France. Caisse Régionale du Crédit Agricole d Ile de France

KPMG Audit 1, cours Valmy 92923 Paris La Défense Cedex France. Caisse Régionale du Crédit Agricole d Ile de France KPMG Audit 1, cours Valmy 92923 Paris La Défense Cedex France Téléphone : +33 (0)1 55 68 68 68 Télécopie : +33 (0)1 55 68 73 00 Site internet : www.kpmg.fr Rapport de l organisme tiers indépendant sur

Plus en détail

Contrôle des comptabilités informatisées

Contrôle des comptabilités informatisées ARC GESTION 8 rue Octave Longuet 91170 Viry-Châtillon 01.84.184.284 Contrôle des comptabilités informatisées Contrôle des comptabilités informatisées Instruction 13L-1-06 n 12 du 24 janvier 2006 publiée

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE PUBLIE SUR LE SITE www.fidrex.com EN APPLICATION DES DISPOSITIONS DE L ARTICLE R. 823-21 DU CODE DE COMMERCE

RAPPORT DE TRANSPARENCE PUBLIE SUR LE SITE www.fidrex.com EN APPLICATION DES DISPOSITIONS DE L ARTICLE R. 823-21 DU CODE DE COMMERCE FIDREX Société d expertise comptable et de commissariat aux comptes RAPPORT DE TRANSPARENCE PUBLIE SUR LE SITE www.fidrex.com EN APPLICATION DES DISPOSITIONS DE L ARTICLE R. 823-21 DU CODE DE COMMERCE

Plus en détail

IMPORTANTE SOCIETE DANS LE SECTEUR DU CAFE-CACAO RECHERCHE POUR LE PROJET D APPUI AU SECTEUR AGRICOLE (PSAC)

IMPORTANTE SOCIETE DANS LE SECTEUR DU CAFE-CACAO RECHERCHE POUR LE PROJET D APPUI AU SECTEUR AGRICOLE (PSAC) IMPORTANTE SOCIETE DANS LE SECTEUR DU CAFE-CACAO RECHERCHE POUR LE PROJET D APPUI AU SECTEUR AGRICOLE (PSAC) 1 Consultant chargé de la coordination technique et du suiviévaluation Mission : Sous la supervision

Plus en détail

SOMMAIRE PRÉSENTATION DE SIFEC THÈMES DE FORMATION FICHE D INSCRIPTION CONDITIONS DE DÉROULEMENT DES FORMATIONS OFFRE SPÉCIALE

SOMMAIRE PRÉSENTATION DE SIFEC THÈMES DE FORMATION FICHE D INSCRIPTION CONDITIONS DE DÉROULEMENT DES FORMATIONS OFFRE SPÉCIALE SOMMAIRE PRÉSENTATION DE SIFEC THÈMES DE FORMATION FICHE D INSCRIPTION CONDITIONS DE DÉROULEMENT DES FORMATIONS OFFRE SPÉCIALE PRÉSENTATION SIFEC BÉNIN RAISON SOCIALE : SYNERGIE INGÉNIERIE FINANCIÈRE &

Plus en détail

WILOG GPAO. Gestion de la production. Solution Cloud Solution Réseau Solution Monoposte. 136 boulevard de Finlande - 54340 Pompey - France

WILOG GPAO. Gestion de la production. Solution Cloud Solution Réseau Solution Monoposte. 136 boulevard de Finlande - 54340 Pompey - France WILOG GPAO Gestion de la production Solution Cloud Solution Réseau Solution Monoposte 136 boulevard de Finlande - 54340 Pompey - France Téléphone : +33 (0)3 83 49 48 15// Mail : contact@swapservices.fr

Plus en détail

CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON SORBONNE DIPLÔME D UNIVERSITE A.C.O.P.

CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON SORBONNE DIPLÔME D UNIVERSITE A.C.O.P. CENTRE FORMATION CONTINUE PANTHEON SORBONNE DIPLÔME D UNIVERSITE A.C.O.P. «A U D I T & C O N T R Ô L E DES O R G A N I S A T I O N S P U B L I Q U E S» U N I V E R S I T E P A R I S 1 P A N T H E O N -

Plus en détail

Expertise comptable. Audit Légal & Contractuel. Conseil en Gestion. Juridique, Fiscal & Social. International

Expertise comptable. Audit Légal & Contractuel. Conseil en Gestion. Juridique, Fiscal & Social. International Expertise comptable Audit Légal & Contractuel Conseil en Gestion Juridique, Fiscal & Social International Centre d affaires Oushmane, 9 Bd Abdelmoumen, Apt 11, 2 ème étage, 20100 Casablanca Maroc Tél :

Plus en détail

Au fil des années Gestan s est imposé comme solution de référence pour votre gestion, grâce à trois atouts majeurs: Complet

Au fil des années Gestan s est imposé comme solution de référence pour votre gestion, grâce à trois atouts majeurs: Complet GESTAN La solution de référence pour votre gestion au quotidien Pour les Petites et Moyennes Entreprises Entrez dans le monde Gestan... Le choix d une solution de gestion est un acte important pour l entreprise.

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

THEORIE ET CAS PRATIQUES

THEORIE ET CAS PRATIQUES THEORIE ET CAS PRATIQUES A DEFINIR 8/28/2012 Option AUDIT 1 INTRODUCTION L informatique : omniprésente et indispensable Développement des S.I. accroissement des risques Le SI = Système Nerveux de l entreprise

Plus en détail

Analyse de données électroniques et intelligence d affaires

Analyse de données électroniques et intelligence d affaires Analyse de données électroniques et intelligence d affaires Valoriser les données internes et externes 3 avril 2014 Ordre du jour UNE INTRODUCTION À L ANALYSE DE DONNÉES Analyse de données et l intelligence

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 501 ELEMENTS PROBANTS CONSIDERATIONS SUPPLEMENTAIRES SUR DES ASPECTS SPECIFIQUES

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 501 ELEMENTS PROBANTS CONSIDERATIONS SUPPLEMENTAIRES SUR DES ASPECTS SPECIFIQUES NORME INTERNATIONALE D AUDIT 501 ELEMENTS PROBANTS CONSIDERATIONS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE Paragraphe Champ

Plus en détail

VERSION HUIT AMÉLIORATIONS. Soyez un meilleur auditeur. Vous avez le savoir. Nous avons les outils.

VERSION HUIT AMÉLIORATIONS. Soyez un meilleur auditeur. Vous avez le savoir. Nous avons les outils. VERSION HUIT AMÉLIORATIONS Soyez un meilleur auditeur. Vous avez le savoir. Nous avons les outils. À propos d'idea Améliorez vos aptitudes et vos connaissances en audit en utilisant les fonctionnalités

Plus en détail

CREER ET FORMATER UNE PARTITION DE DISQUE DUR 1 QUE SONT LES PARTITIONS ET LES LECTEURS LOGIQUES? 6

CREER ET FORMATER UNE PARTITION DE DISQUE DUR 1 QUE SONT LES PARTITIONS ET LES LECTEURS LOGIQUES? 6 Table des matières. CREER ET FORMATER UNE PARTITION DE DISQUE DUR 1 QUE SONT LES PARTITIONS ET LES LECTEURS LOGIQUES? 6 QUE SONT LES DISQUES DE BASE ET LES DISQUES DYNAMIQUES? 6 FORMATAGE DES DISQUES ET

Plus en détail

Dossier de Presse. ZOOM 3 rue Titon 75011 Paris Contact Gilles Pellegrini Tél : 01 40 09 02 01 Fax : 01 40 09 02 23 contact@zoom.fr www.zoom.

Dossier de Presse. ZOOM 3 rue Titon 75011 Paris Contact Gilles Pellegrini Tél : 01 40 09 02 01 Fax : 01 40 09 02 23 contact@zoom.fr www.zoom. Dossier de Presse ZOOM 3 rue Titon 75011 Paris Contact Gilles Pellegrini Tél : 01 40 09 02 01 Fax : 01 40 09 02 23 contact@zoom.fr www.zoom.fr sommaire Société 3 Services 3 Expertise 4 Conseil 5 Formation

Plus en détail

Rapport annuel de transparence

Rapport annuel de transparence Rapport annuel de transparence Exercice clos le : 31 décembre 2012 Fiduciaire Audit Conseil Chapitre : 1. Présentation du Cabinet SOMMAIRE 1. Présentation du Cabinet... 3 1.1. Description des entités CAC

Plus en détail

s o l u t i o n s * * *

s o l u t i o n s * * * Sommaire Qui sommes nous? Notre métier Notre positionnement Une solution complète Notre champ d intervention Notre process Cas clients Nos références Contacts Qui sommes nous? Un éditeur de logiciels spécialisé

Plus en détail

Les exigences de la norme ISO 9001:2008

Les exigences de la norme ISO 9001:2008 Les exigences de la norme ISO 9001:2008! Nouvelle version en 2015! 1 Exigences du client Satisfaction du client Le SMQ selon ISO 9001:2008 Obligations légales Collectivité Responsabilité de la direction

Plus en détail

Version V2.06. Points Forts. Module Achats (99.00 HT*)

Version V2.06. Points Forts. Module Achats (99.00 HT*) A2GI-COIFFURE Version V2.06 Microsoft Windows 2000, XP, XP-PRO, VISTA * Monoposte ou Réseau Points Forts. Caisse Tactile. Gestion des Rendez-vous. Gestion des Prestations par Employé(e). Gestion des Prestations

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 320 CARACTERE SIGNIFICATIF LORS DE LA PLANIFICATION ET DE LA REALISATION D UN AUDIT

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 320 CARACTERE SIGNIFICATIF LORS DE LA PLANIFICATION ET DE LA REALISATION D UN AUDIT NORME INTERNATIONALE D AUDIT 320 CARACTERE SIGNIFICATIF LORS DE LA PLANIFICATION Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

Befimmo SA Règlement de l'audit interne

Befimmo SA Règlement de l'audit interne Befimmo SA Règlement de l'audit interne Table des matières Article 1 - Nature... 1 Article 2 - Mission, objectifs et activités... 2 Article 3 - Programme annuel... 3 Article 4 - Reporting... 3 Article

Plus en détail

Concours EUR/B/164/00. Assistants administratifs (B5/B4) Épreuve a)

Concours EUR/B/164/00. Assistants administratifs (B5/B4) Épreuve a) Concours EUR/B/164/00 Assistants administratifs (B5/B4) Épreuve a) Test constitué d une série de questions à choix visant à évaluer les connaissances spécifiques dans le domaine choisi DOMAINE 2 Audit

Plus en détail

La certification financière des Hôpitaux de Saint-Maurice

La certification financière des Hôpitaux de Saint-Maurice La certification financière des Hôpitaux de Saint-Maurice Jacques Touzard, Directeur-adjoint en charge de l Organisation et du Contrôle Interne Charles Morvan, Directeur-adjoint en charge des Affaires

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE PREVU PAR L ARTICLE R 823-21 DU CODE DE COMMERCE RELATIF A L EXERCICE CLOS AU 31 DECEMBRE 2013

RAPPORT DE TRANSPARENCE PREVU PAR L ARTICLE R 823-21 DU CODE DE COMMERCE RELATIF A L EXERCICE CLOS AU 31 DECEMBRE 2013 RAPPORT DE TRANSPARENCE PREVU PAR L ARTICLE R 823-21 DU CODE DE COMMERCE RELATIF A L EXERCICE CLOS AU 31 DECEMBRE 2013 RAPPEL Les Commissaires aux Comptes, désignés auprès de personnes ou entités faisant

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le 31 aout 2014. - Déclaration de la direction relative à l indépendance et la formation

RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le 31 aout 2014. - Déclaration de la direction relative à l indépendance et la formation RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le 31 aout 2014 Sommaire - PRESENTATION DU CABINET - Organigramme juridique - Activité - Chiffre d Affaires et Clientèle - PROCEDURE QUALITE - Indépendance - Contrôle

Plus en détail

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit

Choisissez la filière de l excellence. Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit Choisissez la filière de l excellence Vers les métiers de l expertise comptable du conseil et de l audit L expertise comptable : un large éventail de possibilités La profession libérale L expertise comptable

Plus en détail

CLE Négoce. vraie. solution. Un seul logiciel pour tout gérer! Optimiser. Uniformiser. Centraliser. Partager. ComputerLinE

CLE Négoce. vraie. solution. Un seul logiciel pour tout gérer! Optimiser. Uniformiser. Centraliser. Partager. ComputerLinE C L E Votre Partenaire depuis 1987 CLE Négoce Un seul logiciel pour tout gérer! La Optimiser Uniformiser vraie Centraliser solution Partager ComputerLinE ComputerLine Sarl au capital de 45 734 - RCS Aix

Plus en détail