LA DYNAMIQUE DU GOUVERNEMENT D ENTREPRISE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA DYNAMIQUE DU GOUVERNEMENT D ENTREPRISE"

Transcription

1 Bertrand RICHARD Dominique MIELLET LA DYNAMIQUE DU GOUVERNEMENT D ENTREPRISE Préface par Michel BON, 2003 ISBN:

2 Sommaire Sommaire PRÉFACE par Michel Bon... XI INTRODUCTION...XV Chapitre 1. Le gouvernement d entreprise... 1 Le cas ENRON... 2 L'approche anglaise... 4 Le rapport Cadbury... 5 Le rapport Hampel... 7 L approche française... 8 Les raisons de sa spécificité... 8 Le rapport Viénot I Le rapport Marini Des concepts novateurs Des propositions intéressantes Mais des manques sur des questions essentielles Le rapport Viénot II La forme La motivation ayant conduit à la rédaction La démarche Les novations et les sources de progrès La séparation des fonctions de président et de directeur général L information sur les rémunérations globales Une information standardisée et clarifiée sur la pratique du gouvernement d entreprise Une présence plus forte des administrateurs indépendants Un rappel du rôle et des moyens nécessaires au bon fonctionnement du conseil et des comités Les résistances et les conservatismes La rémunération des dirigeants L intérêt social ou l intérêt des actionnaires V

3 LA DYNAMIQUE DU GOUVERNEMENT D ENTREPRISE La consanguinité et la concentration des mandats d administrateurs.19 Le rôle toujours limité de l administrateur indépendant...19 La proposition d auto-évaluation des méthodes de travail du conseil 19 Conclusion...19 La genèse de la réforme du droit des sociétés: la loi NRE du 15 mai Le rapport Bouton Le rôle et le fonctionnement des conseils d administration...23 Le rôle des comités...23 L implication du conseil d administration dans la définition de la stratégie...23 L accès à l information des administrateurs...24 La composition des conseils d administration...25 L évaluation du conseil d administration...25 Le fonctionnement des comités...26 L indépendance des commissaires aux comptes...26 Autres recommandations...26 Un regard critique...27 Le projet de loi de sécurité financière (2003)...27 La loi Sarbanes-Oxley et les sociétés françaises...28 La pratique du gouvernement d entreprise des sociétés du cac Le rapport Viénot I, un acquis définitif pour les sociétés du CAC Le rapport Viénot II devient la référence...32 Mode de gouvernement d entreprise et système économique...35 L influence de la culture sur le mode de gouvernement d entreprise...36 Analyse des trois grands modèles économiques concernés...36 Le modèle anglo-saxon...36 Le modèle des pays d Europe du Sud...36 Le modèle de l Allemagne et du Japon...37 Les pays à cheval entre plusieurs systèmes...37 Différences culturelles dans l approche du gouvernement d entreprise Sur les conditions de mise en œuvre...38 Sur les missions du conseil d administration...38 Les déviations Chapitre 2. De l utilité réelle du conseil d'administration...41 Walt Disney...43 L État des lieux : le fonctionnement du conseil d administration avant la loi NRE...44 Un peu d'histoire...44 Qu'en est-il dans la réalité?...46 Comment le conseil assume-t-il ses prérogatives?...46 VI

4 Sommaire La composition du conseil Le fonctionnement Les pouvoirs du conseil d administration La pyramide légale du pouvoir dans la société anonyme à conseil d'administration Une amélioration partielle : la loi du 15 mai 2001 sur les nouvelles régularisations économiques Le «nouveau» conseil d administration La nouvelle répartition des rôles du président et du directeur général Le nouveau président Le nouveau directeur général Le directeur général délégué La limitation du cumul des mandats Limitation du cumul par organe Limitation du cumul d un même mandat Limitation générale du cumul de mandats différents Dérogation propre aux représentants permanents Dérogation propre aux sociétés d économie mixte locales La publicité des rémunérations (L C. com.) Lecture critique de la loi du 15 mai La préférence pour la loi au détriment de l approche contractuelle La création d une forme hybride de gouvernement d entreprise Des progrès substantiels en matière de transparence des rémunérations et d ouverture des conseils Le formalisme légal du fonctionnement du conseil d'administration Convocation Tenue du conseil d'administration Vote Procès verbal Le statut de l administrateur Les différents types d administrateurs Nomination et révocation des administrateurs La nomination Qualité indispensable : être actionnaire Les autres conditions Les modes de nominations La révocation ad nutum dans les sociétés anonymes classiques La liberté discrétionnaire sur le fond Le contrôle des circonstances ou l abus de droit Les dommages et intérêts Le régime de la révocation Résumé synoptique La désignation Désignation au premier degré : statuts, assemblée Désignation au second degré : conseil d'administration, conseil de surveillance VII

5 LA DYNAMIQUE DU GOUVERNEMENT D ENTREPRISE Les cooptations...86 Les limitations...87 La révocation...89 La révocabilité ad nutum absolue...89 La révocabilité ad nutum relative : les justes motifs...90 La révocabilité protégée...90 Les palliatifs...90 La responsabilité de l administrateur Les responsabilités de l'administrateur...93 Les règles d'or de l'administrateur...95 La société anonyme à conseil de surveillance et directoire...99 L introduction de la société dualiste dans le droit français et évolution...99 La société dualiste et le principe de gouvernement d entreprise Schéma de fonctionnement de la société dualiste Le directoire Le conseil de surveillance Chapitre 3. Pourquoi activer son conseil d'administration? EUROTUNNEL THE BOARDROOM FOLIES Le conseil d'administration : véritable organe de direction? Les raisons qui poussent un président à ne pas vouloir activer ou utiliser son conseil d'administration Pourquoi une société peut se poser le problème du fonctionnement de son conseil Les huit avantages d'un conseil actif et professionnel Évaluation du fonctionnement d'un conseil d'administration Le rôle et l'efficacité des travaux du conseil Objet de l'audit Méthodologie Analyse de la performance du conseil La communication faite par la société en matière de gouvernement d'entreprise Objet de l'évaluation Méthodologie L'auto-évaluation du travail du conseil d'administration Comment conduire l'auto-évaluation du conseil d'administration Les questions clés VIII

6 Sommaire Chapitre 4. Le travail du conseil peut-il se structurer? La société Point K Résultats de l'étude Korn/Ferry International sur la pratique des sociétés du CAC Mise en place des règles de gouvernement d'entreprise au sein du conseil d'administration La répartition des missions entre le conseil d'administration et le président Le fonctionnement du conseil Dix recommandations pour améliorer l'efficacité des conseils d'administration Chapitre 5. La composition du conseil est-elle un facteur clé? ALCATEL Résultats de l'étude Korn/Ferry International La relativité du concept d'indépendance : LEGRAND SA MARTIN TAYLOR, administrateur indépendant professionnel Le profil du dirigeant L'administrateur indépendant Remarques préalables Les différentes conceptions Les définitions des rapports Viénot et Bouton Le rapport Vienot Le rapport Bouton Conclusion Une conception anglo-saxonne sensiblement différente L indépendance de l'administrateur, une qualité subjective Comment situer l'administrateur indépendant par rapport aux autres catégories d'administrateurs? Est-ce un représentant des actionnaires absents du conseil? Est-ce un administrateur professionnel? Le représentant permanent d'une personne morale ou les administrateurs «croisés» dans le cadre des noyaux durs Les administrateurs représentant les salariés Le rôle de l'administrateur indépendant au sein du conseil Profil type de l'administrateur La recherche d'administrateur indépendant Méthodologie de recherche Check-list des qualités recherchées dans la personnalité d'un administrateur indépendant IX

7 LA DYNAMIQUE DU GOUVERNEMENT D ENTREPRISE Chapitre 6. Les comités spécialisés sont-ils autre chose qu'une mode? Sociétés de hautes technologies et sincérité des comptes GEMPLUS : la rémunération des dirigeants Étude Korn/Ferry International sur les comités spécialisés des sociétés du CAC Les recommandations des rapports Viénot et bouton en matière de comités Les recommandations du rapport Viénot Les recommandations du rapport Bouton Sur le comité des comptes Sur le comité des rémunérations Sur le comité des nominations Le fonctionnement des comités spécialisés Nature de leur statut Le comité d'audit La tenue des réunions L ordre du jour et le procès-verbal La composition du comité d audit Les attributions du comité d'audit Le comité de rémunération et de sélection Les prérogatives du comité de nomination Les prérogatives du comité de rémunération La publication de la rémunération des dirigeants et comité de rémunération La composition des comités Les méthodes de travail des comités Conclusion Chapitre 7. La transparence de l'information est-elle une menace? RÉMY-COINTREAU Le droit à l'information de l'administrateur Introduction Les principes du droit Les sanctions La forme de l'information Remarque préalable Les réunions du conseil et l'information qui s'y rapporte Par quels moyens l'information doit-elle être délivrée? CONCLUSION LEXIQUE BIBLIOGRAPHIE INDEX X

LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE

LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE PRATIQUE DES AFFAIRES LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS SIMPLIFIÉE L'ORGANISATION DES POUVOIRS Pierre-Louis PÉRIN Avocat à la Cour Préface de Michel GERMAIN Professeur à l'université Panthéon-Assas Paris II Table

Plus en détail

Règlement Intérieur du Conseil d'administration

Règlement Intérieur du Conseil d'administration Règlement intérieur du Conseil d administration Préambule Soucieux de respecter les principes de gouvernement d entreprise tels qu ils résultent des recommandations applicables, le Conseil d administration

Plus en détail

CONSEIL D ADMINISTRATION ASSYSTEM REGLEMENT INTERIEUR

CONSEIL D ADMINISTRATION ASSYSTEM REGLEMENT INTERIEUR CONSEIL D ADMINISTRATION ASSYSTEM REGLEMENT INTERIEUR Etabli par le Conseil d Administration du 22 mai 2014 1 Préambule Adopté en séance le 22 mai 2014 suite à l Assemblée Générale Mixte de la Société

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération

Tous droits réservés. Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Règles Du Comité De Gouvernance, Des Ressources Humaines Et De La Rémunération Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS... 3 A. Membres du Conseil, principes de gouvernance

Plus en détail

Table des matières. CHAPITRE I Introduction générale... 11

Table des matières. CHAPITRE I Introduction générale... 11 Table des matières CHAPITRE I Introduction générale... 11 1. Caractère d ordre public... 13 1.1. Application territoriale... 13 1.2. Principe de faveur... 14 1.2.1 Types de clauses... 15 1.2.2 Institution

Plus en détail

L existence de la société commerciale

L existence de la société commerciale TABLE DES MATIÈRES Liste des principales abréviations 5 Introduction 9 Section I Classification des sociétés commerciales 11 1. Grandes catégories 11 A) Sociétés commerciales par la forme ou par l objet

Plus en détail

LES NOUVEAUX TABLEAUX DE BORD DES MANAGERS. Le projet décisionnel dans sa totalité

LES NOUVEAUX TABLEAUX DE BORD DES MANAGERS. Le projet décisionnel dans sa totalité Alain Fernandez LES NOUVEAUX TABLEAUX DE BORD DES MANAGERS Le projet décisionnel dans sa totalité Préface de Gérard BALANTZIAN Troisième édition, 1999, 2000, 2003 ISBN : 2-7081-2882-5 Sommaire Préface

Plus en détail

Procès-verbal de l'assemblée générale ordinaire. des actionnaires de la "SOCIETE ANONYME BELGE DE CONSTRUCTIONS AERONAUTIQUES"

Procès-verbal de l'assemblée générale ordinaire. des actionnaires de la SOCIETE ANONYME BELGE DE CONSTRUCTIONS AERONAUTIQUES Procès-verbal de l'assemblée générale ordinaire des actionnaires de la "SOCIETE ANONYME BELGE DE CONSTRUCTIONS AERONAUTIQUES" (en abrégé "S.A.B.C.A.") Société Anonyme Le 31 mai 2012, au siège social, à

Plus en détail

L IMPLANTATION D UNE ENTREPRISE BELGE EN FRANCE : La Société Anonyme

L IMPLANTATION D UNE ENTREPRISE BELGE EN FRANCE : La Société Anonyme LILLE - PARIS - BRUXELLES L IMPLANTATION D UNE ENTREPRISE BELGE EN FRANCE : La Société Anonyme Jacques VERVA Avocat aux Barreaux de LILLE et de BRUXELLES Conseiller du Commerce Extérieur de la France jacques.verva@scp-mvdm.com

Plus en détail

1. But et objectifs généraux

1. But et objectifs généraux IAMGOLD CORPORATION COMITÉ DE NOMINATION ET DE GOUVERNANCE D'ENTREPRISE CHARTE 1. But et objectifs généraux Le comité de nomination et de gouvernance d'entreprise (le Comité) du conseil d'administration

Plus en détail

PROXIMUS SA de droit public CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE RÉMUNÉRATION

PROXIMUS SA de droit public CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE RÉMUNÉRATION PROXIMUS SA de droit public CHARTE DU COMITÉ DE NOMINATION ET DE RÉMUNÉRATION Statut Le Comité de nomination et de rémunération est un comité consultatif du Conseil d Administration. Il remplit également

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE GROUPE CRIT

REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE GROUPE CRIT REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE GROUPE CRIT Suivant délibération en date du 14 avril 2009 le Conseil d Administration de la société Groupe CRIT a établi son règlement intérieur. Le Conseil

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 17 DECEMBRE 2014 PROJET DE RESOLUTIONS

ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 17 DECEMBRE 2014 PROJET DE RESOLUTIONS Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 155 742 320 euros RCS PARIS n 493 455 042 Siège social : 50, avenue Pierre Mendès France 75201 PARIS Cedex 13 ASSEMBLEE GENERALE MIXTE

Plus en détail

MODIFICATIONS APPORTÉES PAR LA LOI DU 15 MAI 2001

MODIFICATIONS APPORTÉES PAR LA LOI DU 15 MAI 2001 MODIFICATIONS APPORTÉES PAR LA LOI DU 15 MAI 2001 SARL EURL et SASU SAS SAS D EXERCICE LIBÉRAL SELAS LES MODIFICATIONS AVANT LA LOI DU 18 MAI 2001 1. libération du capital : libération des apports de numéraire

Plus en détail

CHARTE DU COMITE D'AUDIT DU GROUPE DELHAIZE

CHARTE DU COMITE D'AUDIT DU GROUPE DELHAIZE CHARTE DU COMITE D'AUDIT DU GROUPE DELHAIZE A. Objet. Le Comité d'audit est nommé par le Conseil d'administration (le "Conseil") du Groupe Delhaize (la "Société") afin (a) d assister le Conseil dans le

Plus en détail

Société par actions simplifiée

Société par actions simplifiée Société par actions simplifiée Durée : 16 heures Support : 600 diapositives Objectifs Maîtriser les règles de fonctionnement de la SAS, de la création à la liquidation. Savoir décrypter les statuts et

Plus en détail

KEY ISSUES - Corporate Governance COMMISSION BANCAIRE ET FINANCIERE

KEY ISSUES - Corporate Governance COMMISSION BANCAIRE ET FINANCIERE KEY ISSUES - Corporate Governance COMMISSION BANCAIRE ET FINANCIERE Reporting corporate governance Bruxelles, le 18 novembre 1999 Madame, Monsieur La Commission bancaire et financière et Brussels Exchanges

Plus en détail

Politique sur le Gouvernement d'entreprise

Politique sur le Gouvernement d'entreprise Politique sur le Gouvernement d'entreprise Révisé par le Conseil d'administration le 23 mars 2011 Le Conseil d'administration d'esso Société Anonyme Française (ci-après "ESSO" ou "la Société") a adopté

Plus en détail

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du Comité de gestion du risque 1

Banque Canadienne Impériale de Commerce Mandat du Comité de gestion du risque 1 1 1. OBJECTIF (1) La principale fonction du Comité de gestion du risque est d aider le conseil d administration à s acquitter de ses responsabilités visant à définir l intérêt de la Banque CIBC à l égard

Plus en détail

Plan d Action sur la Gouvernance d Entreprise

Plan d Action sur la Gouvernance d Entreprise Plan d Action sur la Gouvernance d Entreprise 3 mars La Salle de Conférence Centre Panafricain Ecobank 2365 Boulevard du Mono Lomé Togo 3443_GRP_EX_AGM_NOTICE_275x190mm_FR.indd 2 11/02/ 10:04 Proposition

Plus en détail

LMD Expertise comptable du DCG 2 Droit des sociétés Sup FOUCHER

LMD Expertise comptable du DCG 2 Droit des sociétés Sup FOUCHER LMD COLLECTION Expertise comptable Le meilleur du DCG 2 Droit des sociétés et autres groupements d'affaires 2 e ÉDITION Valérie Gomez-Bassac Françoise Rouaix Sup FOUCHER «Le photocopillage, c est l usage

Plus en détail

Outil 4 : Exemple de guide d auto-évaluation du comité d audit

Outil 4 : Exemple de guide d auto-évaluation du comité d audit Audit Committee Institute Outil 4 : Exemple de guide d auto-évaluation du comité d audit KPMG AUDIT Une auto-évaluation régulière du fonctionnement du comité d audit permet de s assurer du respect de la

Plus en détail

Questionnaire relatif à la participation à l assurance chômage

Questionnaire relatif à la participation à l assurance chômage Questionnaire relatif à la participation à l assurance chômage Références à rappeler N d affiliation : N Siret : 1 - Renseignements relatifs à l entreprise Forme juridique de l entreprise : Nom ou raison

Plus en détail

DASSAULT AVIATION. Assemblée Générale Mixte Ordinaire Annuelle et Extraordinaire du 15 mai 2014. Résultat des votes

DASSAULT AVIATION. Assemblée Générale Mixte Ordinaire Annuelle et Extraordinaire du 15 mai 2014. Résultat des votes DASSAULT AVIATION Assemblée Générale Mixte Ordinaire Annuelle et Extraordinaire du 15 mai 2014 Résultat des votes - Nombre d actions composant le capital : 10.125.897 - Nombre d actions auto-détenues :

Plus en détail

Le 19 avril 2013 - ANGERS

Le 19 avril 2013 - ANGERS Le 19 avril 2013 - ANGERS 2 > Sommaire 1. Cadre réglementaire 2. Cadre de délégation 3. Périmètre d intervention du Comité d'audit 4. Rôle du Comité d Audit 5. Coordination et planification des travaux

Plus en détail

CorDial 2010 Gouvernement d entreprise. Constat / Propositions

CorDial 2010 Gouvernement d entreprise. Constat / Propositions CorDial 2010 Gouvernement d entreprise Constat / Propositions CorDial : un outil de Dialogue actionnarial lancé par le FIR en 2010 Léchantillon de sociétés du SBF 120 a été établi sur la base d un seuil

Plus en détail

ANNEXE 4 AU RAPPORT DE GESTION

ANNEXE 4 AU RAPPORT DE GESTION WEBORAMA Société Anonyme au capital de 320 577,07 euros Siège social : 15, rue Clavel 75019 PARIS 418 663 894 RCS Paris ANNEXE 4 AU RAPPORT DE GESTION RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION A

Plus en détail

Statuts réformés (approuvé par le Conseil d administration extraordinaire du 17 octobre 2013)

Statuts réformés (approuvé par le Conseil d administration extraordinaire du 17 octobre 2013) Statuts réformés (approuvé par le Conseil d administration extraordinaire du 17 octobre 2013) Table des matières informative pour la lecture du texte des nouveaux Statuts organiques de l ULB, celui-ci

Plus en détail

RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.036.472,48 Siège social : 31, Rue Casimir Perier 95873 Bezons Cedex R.C.S Pontoise 343 006 151

RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.036.472,48 Siège social : 31, Rue Casimir Perier 95873 Bezons Cedex R.C.S Pontoise 343 006 151 RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.036.472,48 Siège social : 31, Rue Casimir Perier 95873 Bezons Cedex R.C.S Pontoise 343 006 151 RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SURVEILLANCE A L ASSEMBLEE GENERALE

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE L ASSEMBLEE GENERALE D AREVA DU 20 MAI 2014

COMPTE-RENDU DE L ASSEMBLEE GENERALE D AREVA DU 20 MAI 2014 COMPTE-RENDU DE L ASSEMBLEE GENERALE D AREVA DU 20 MAI 2014 L Assemblée Générale Mixte des Actionnaires d AREVA s est réunie le 20 mai 2014 à la Tour AREVA, 1 Place Jean Millier 92400 Courbevoie, sous

Plus en détail

Gouvernance et communication financière

Gouvernance et communication financière COLLECTION QUESTIONS DE GOUVERNANCE Gouvernance et communication financière Yves Brissy Didier Guigou Alain Mourot Préface Alain Viandier Groupe Eyrolles, 2008 ISBN : 978-2-212-54204-2 Sommaire Les auteurs...

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2013 EXTRAITS DU DOCUMENT DE RÉFÉRENCE

RAPPORT ANNUEL 2013 EXTRAITS DU DOCUMENT DE RÉFÉRENCE HERMES RAPPORT ANNUEL 2013 EXTRAITS DU DOCUMENT DE RÉFÉRENCE Les renvois de page ci-après font référence aux pages du Tome 2 du rapport annuel 2013 Rapport du Conseil de surveillance à l Assemblée générale

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE NORME INTERNATIONALE D AUDIT 260 COMMUNICATION DES QUESTIONS SOULEVÉES À L OCCASION DE L AUDIT AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D'ENTREPRISE SOMMAIRE Paragraphes Introduction... 1-4 Personnes

Plus en détail

REGLEMENT SUR LE SERVICE D AUDIT INTERNE DE LA SOCIETE ANONYME «COMPAGNIE NATIONALE «ASTAN EXPO-2017»

REGLEMENT SUR LE SERVICE D AUDIT INTERNE DE LA SOCIETE ANONYME «COMPAGNIE NATIONALE «ASTAN EXPO-2017» «Approuvé» Par la décision du Conseil des Directeurs de la SA «CN «Astana EXPO-2017» du 29 août 2013 Protocole N 6 avec des amendements introduits par la décision du Conseil des Directeurs de la SA «CN

Plus en détail

Formation COMITE D ENTREPRISE. les 10, 11, 12 et 18,19 juin 2015 à Mulhouse. programme et tarif ci-joint

Formation COMITE D ENTREPRISE. les 10, 11, 12 et 18,19 juin 2015 à Mulhouse. programme et tarif ci-joint Mai 2015 Formation COMITE D ENTREPRISE les 10, 11, 12 et 18,19 juin 2015 à programme et tarif ci-joint Nouveauté 2015 FORMATIONS CLASSIQUES Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail CHSCT

Plus en détail

LA SAS SANS COMMISSAIRE AUX COMPTES Maison de l Amérique latine 9 Février 2011. Jack DEMAISON Avocat-Associé Simon-Associés

LA SAS SANS COMMISSAIRE AUX COMPTES Maison de l Amérique latine 9 Février 2011. Jack DEMAISON Avocat-Associé Simon-Associés LA SAS SANS COMMISSAIRE AUX COMPTES Maison de l Amérique latine 9 Février 2011 Jack DEMAISON Avocat-Associé Simon-Associés Avant la Loi du 4 Août 2008 : POURQUOI LES PME CHOISISSAIENT-ELLES LA SAS? - Pour

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. I Notion de convention d actionnaires et principes généraux... 17

TABLE DES MATIÈRES. I Notion de convention d actionnaires et principes généraux... 17 TABLE DES MATIÈRES Préface... 5 Remerciements... 11 Introduction... 13 SECTION 1 Terminologie... 14 SECTION 2 Raisons de conclure une convention d actionnaires... 14 SECTION 3 Plan... 16 I Notion de convention

Plus en détail

Table des matières. Table des abréviations 5

Table des matières. Table des abréviations 5 Table des matières Table des abréviations 5 Partie 1 : Présentation du droit des sociétés 7 1. Distinction entre la société et l entreprise individuelle 9 2. La diversité des sociétés 11 3. Les sociétés

Plus en détail

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration

Tous droits réservés. Règles Du Conseil D administration Règles Du Conseil D administration Table des Matières I. OBJECTIFS... 3 II. FONCTIONS ET RESPONSABILITÉS DU CONSEIL... 3 A. Stratégie et budget... 3 B. Gouvernance... 3 C. Membres du Conseil et des comités...

Plus en détail

Réussir la création de son association loi 1901

Réussir la création de son association loi 1901 2015 Réussir la création de son association loi 1901 Assistant-juridique.fr Sommaire ETAPE 1 REDIGER LES STATUTS DE SON ASSOCIATION LOI 1901... 8 I Que doivent contenir les statuts?... 8 A) Un contenu

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION 1. Définition des termes Dans la présente charte, les termes suivants ont le sens que voici : «Charte» s entend de la charte du Comité, tel

Plus en détail

SOMMAIRE. Périmètre de vote. Résolution des votes suivant classification AMF. Analyse détaillée des votes 2014. Evolution des votes depuis 2009

SOMMAIRE. Périmètre de vote. Résolution des votes suivant classification AMF. Analyse détaillée des votes 2014. Evolution des votes depuis 2009 SOMMAIRE Périmètre de vote Résolution des votes suivant classification AMF Analyse détaillée des votes 2014 Evolution des votes depuis 2009 Motifs de refus ou d abstention depuis 2004 Conflits d intérêt

Plus en détail

Droit commercial. Sociétés commerciales. 13 e édition. Philippe Merle. Professeur à l'université Paris II (Panthéon-Assas) avec la collaboration de

Droit commercial. Sociétés commerciales. 13 e édition. Philippe Merle. Professeur à l'université Paris II (Panthéon-Assas) avec la collaboration de Droit commercial Sociétés commerciales 13 e édition 2009 Philippe Merle Professeur à l'université Paris II (Panthéon-Assas) avec la collaboration de Anne Fauchon Maître de conférences à l'université Paris

Plus en détail

Banque Scotia Charte du Comité de gouvernance et du régime de retraite

Banque Scotia Charte du Comité de gouvernance et du régime de retraite Banque Scotia Charte du Comité de gouvernance et du régime de retraite Obligations et responsabilités du Comité de gouvernance et du régime de retraite du conseil d'administration («le comité»). GOUVERNANCE

Plus en détail

La SAGP. Société à gestion partagée. par Patrick Guiol. Atelier «Gouvernance : repenser le pouvoir»

La SAGP. Société à gestion partagée. par Patrick Guiol. Atelier «Gouvernance : repenser le pouvoir» La SAGP Société à gestion partagée par Patrick Guiol Atelier «Gouvernance : repenser le pouvoir» Article 8 du préambule de la Constitution (1946 et 1958) Tout travailleur participe, par l'intermédiaire

Plus en détail

~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~

~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~ CHARTE DU COMITÉ DU RISQUE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA BANQUE TORONTO-DOMINION ~ ~ Superviser la gestion des risques de la Banque ~ ~ Principales responsabilités Approuver le cadre de gestion des

Plus en détail

150 questions et réponses sur l assemblée générale des copropriétaires

150 questions et réponses sur l assemblée générale des copropriétaires 150 questions et réponses sur l assemblée générale des copropriétaires Eric Riquier Kluwer Waterloo Office Park, Drève Richelle 161 L, B-1410 Waterloo tél. 0800 16 868 fax 0800 17 529 www.kluwer.be e-mail:

Plus en détail

ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS

ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS REGARDS CROISÉS DES ACTEURS DE LA GOUVERNANCE Administrateurs Présidents de conseil d administration/surveillance

Plus en détail

PROCES VERBAL DE L ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 12 JUIN 2015

PROCES VERBAL DE L ASSEMBLEE GENERALE MIXTE DU 12 JUIN 2015 TECHNOFLEX Société anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 2.774.200 euros Zone Artisanale de BASSILOUR 64210 Bidart RCS Bayonne 722 721 339 PROCES VERBAL DE L ASSEMBLEE GENERALE

Plus en détail

CANAL+ Société Anonyme au capital de 95 018 076 Siège social : 1, place du spectacle à Issy-les-Moulineaux (92130) 329 211 734 R.C.

CANAL+ Société Anonyme au capital de 95 018 076 Siège social : 1, place du spectacle à Issy-les-Moulineaux (92130) 329 211 734 R.C. CANAL+ Société Anonyme au capital de 95 018 076 Siège social : 1, place du spectacle à Issy-les-Moulineaux (92130) 329 211 734 R.C.S Nanterre AVIS DE REUNION Mmes et MM. les actionnaires sont informés

Plus en détail

PARTIE I. L accès à l arbitre international pour le règlement des différends relatifs aux contrats de joint ventures sino-étrangères

PARTIE I. L accès à l arbitre international pour le règlement des différends relatifs aux contrats de joint ventures sino-étrangères Table des matières Remerciements.................................................................. 7 Préface........................................................................ 9 Principales abréviations..........................................................

Plus en détail

MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2014-06-12 REMPLACE : 2013-06-14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2014-06-12

MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2014-06-12 REMPLACE : 2013-06-14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2014-06-12 MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2014-06-12 REMPLACE : 2013-06-14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2014-06-12 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, DES RESSOURCES HUMAINES ET

Plus en détail

BANQUE NATIONALE AGRICOLE Société anonyme au capital de : 200.000.000 DT Siège social : Rue Hédi Nouira Tunis RCS : B 142431996 AVIS DE CONVOCATION

BANQUE NATIONALE AGRICOLE Société anonyme au capital de : 200.000.000 DT Siège social : Rue Hédi Nouira Tunis RCS : B 142431996 AVIS DE CONVOCATION BANQUE NATIONALE AGRICOLE Société anonyme au capital de : 200.000.000 DT Siège social : Rue Hédi Nouira Tunis RCS : B 142431996 AVIS DE CONVOCATION La Banque Nationale Agricole convoque tous les actionnaires

Plus en détail

Vote par Internet : quel avenir?

Vote par Internet : quel avenir? Journée de la sécurité des systèmes d information du 22 mai 2008 Proposition d intervention Thème général : anonymat, vie privée et gestion d'identité Vote par Internet : quel avenir? Le 22 mai 2008 Benoit

Plus en détail

LE FONCTIONNEMENT DE LA COPROPRIÉTÉ 1

LE FONCTIONNEMENT DE LA COPROPRIÉTÉ 1 LE FONCTIONNEMENT DE LA COPROPRIÉTÉ 1 Publications de la CNL Contrôler les charges Les charges locatives (2009 2013) Les réparations locatives (2010 2012) Faire construire sa maison individuelle (2012)

Plus en détail

Contrôle interne des risques

Contrôle interne des risques Henri-Pierre MADERS Jean-Luc MASSELIN Contrôle interne des risques Cibler - Évaluer - Organiser - Piloter - Maîtriser Préface de M. Bernard COMOLET Président du Directoire de la Caisse d Épargne Ile de

Plus en détail

3.3 Charte du comité des ressources humaines

3.3 Charte du comité des ressources humaines 3.3 Charte du comité des ressources humaines AVIS IMPORTANT Le chapitre 1 intitulé Rêve, mission, vision et valeurs, des Textes fondamentaux du Groupe CGI inc. énonce les principes fondamentaux de la présente

Plus en détail

asah alpha consulting Prog o ram a m m e e de d e fo f r o mat a i t on o n 2 01 0 5

asah alpha consulting Prog o ram a m m e e de d e fo f r o mat a i t on o n 2 01 0 5 AUDIT 1 1.1 Evaluation et appréciation du contrôle Auditeurs internes, contrôleurs de gestion Responsables administratifs et financiers ; Durée : 03 jours Maitriser la démarche d évaluation interne Mettre

Plus en détail

PALATINE ASSET MANAGEMENT

PALATINE ASSET MANAGEMENT 20 février 2015 PALATINE ASSET MANAGEMENT Rapport sur l exercice des droits de vote en 2014 I. Introduction : En vertu de l article L 533-22 du Code Monétaire et Financier, les Sociétés de Gestion de Portefeuille

Plus en détail

RESOLUTIONS DE L'ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 31 OCTOBRE 2015

RESOLUTIONS DE L'ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 31 OCTOBRE 2015 BANQUE NATIONALE AGRICOLE RESOLUTIONS DE L'ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 31 OCTOBRE 2015 PREMIERE RESOLUTION : L'Assemblée Générale Ordinaire entérine le retard enregistré dans la convocation et la tenue

Plus en détail

RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL ET LE CONTROLE INTERNE

RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL ET LE CONTROLE INTERNE RAPPORT DU PRESIDENT SUR LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL ET LE CONTROLE INTERNE Mesdames, Messieurs les actionnaires, En application des dispositions de l article L. 225-37, alinéa 6, du Code de commerce,

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DE PLACEMENT DU FONDS DE PENSION BANQUE DU CANADA

MANDAT DU COMITÉ DE PLACEMENT DU FONDS DE PENSION BANQUE DU CANADA 24 septembre 2013 MANDAT DU COMITÉ DE PLACEMENT DU FONDS DE PENSION BANQUE DU CANADA 1. Introduction La Banque du Canada (la «Banque») est l administrateur du Régime de pension de la Banque du Canada (le

Plus en détail

Ils sont soumis aux mêmes obligations (article L4611-3). Le CHSCT : CQFS En + Le CHSCT

Ils sont soumis aux mêmes obligations (article L4611-3). Le CHSCT : CQFS En + Le CHSCT Le CHSCT Un comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) doit être constitué dans tout établissement de cinquante salariés et plus (art. L4611-1 du code du travail). A défaut de CHSCT

Plus en détail

GEMPLUS INTERNATIONAL S.A. 46A, Avenue J.F. Kennedy L - 1855 Luxembourg. RCS Luxembourg B 73 145

GEMPLUS INTERNATIONAL S.A. 46A, Avenue J.F. Kennedy L - 1855 Luxembourg. RCS Luxembourg B 73 145 GEMPLUS INTERNATIONAL S.A. 46A, Avenue J.F. Kennedy L - 1855 Luxembourg RCS Luxembourg B 73 145 RAPPORT DU PRÉSIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION CONCERNANT LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE La Société pense

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR L ASSOCIATION COTONNIERE AFRICAINE (A.C.A.) VERSION AMENDEE

REGLEMENT INTERIEUR L ASSOCIATION COTONNIERE AFRICAINE (A.C.A.) VERSION AMENDEE REGLEMENT INTERIEUR DE L ASSOCIATION COTONNIERE AFRICAINE (A.C.A.) VERSION AMENDEE Sommaire SOMMAIRE... 2 PREAMBULE... 3 TITRE I. MEMBRES... 3 ARTICLE 1. CATEGORIES DE MEMBRES... 3 1-1 Membres actifs...

Plus en détail

COMPAGNIE AGRICOLE DE LA CRAU Société Anonyme au capital de 919.611,96 Siège social : 34 route d Ecully 69570 DARDILLY 542 079 124 RCS LYON

COMPAGNIE AGRICOLE DE LA CRAU Société Anonyme au capital de 919.611,96 Siège social : 34 route d Ecully 69570 DARDILLY 542 079 124 RCS LYON COMPAGNIE AGRICOLE DE LA CRAU Société Anonyme au capital de 919.611,96 Siège social : 34 route d Ecully 69570 DARDILLY 542 079 124 RCS LYON REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION PREAMBULE La

Plus en détail

SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7

SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1. STATUT JURIDIQUE ET RESPONSABILITÉ DU SYNDIC 3 SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7 SECTION 2. Responsabilité

Plus en détail

Processus d élaboration du Comité d Audit

Processus d élaboration du Comité d Audit GT010 Rev octobre 2003 Processus d élaboration du Comité d Audit Contribuer à la performance de l entreprise 153 rue de Courcelles 75817 Paris cedex 17 www.qualite-comptable.com Tél. 01 44 15 62 51 Fax

Plus en détail

3 modes de direction de la SA

3 modes de direction de la SA Administration et direction de la SA 3 modes de direction de la SA Direction classique Président du CA et Directeur général (voir 557 à 577) Directeurs généraux délégués (voir 590 à 592) Conseil d administration

Plus en détail

Syndicat des Internes de Médecine générale BAs-Normands (SIMBAN)

Syndicat des Internes de Médecine générale BAs-Normands (SIMBAN) Syndicat des Internes de Médecine générale BAs-Normands (SIMBAN) Statuts déposés en Mairie de Caen le 5 février 2009 Statuts modifiés par le Conseil d Administration du 25 août 2009 TITRE I CONSTITUTION

Plus en détail

Art. 4 - L association est constituée pour une durée illimitée. Elle peut être dissoute à tout moment.

Art. 4 - L association est constituée pour une durée illimitée. Elle peut être dissoute à tout moment. 1 Sur 5 Entre 1. nom, prénom, domicile, date et lieu de naissance, (pour les personnes physiques) 2.. 3.. 4. dénomination sociale, forme juridique et adresse du siège social, (pour les personnes morales)

Plus en détail

DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution.

DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution. DECRET n 2009-522 du 4 Juin 2009 portant organisation et fonctionnement des Agences d exécution. Le Président de la République Vu la Constitution, Vu la loi n 90-07 du 28 juin 1990 relative à l organisation

Plus en détail

SYNERGIE Société Anonyme au capital de 121.810.000 euros 11 Avenue du Colonel Bonnet 75016 PARIS 329 925 010 RCS PARIS

SYNERGIE Société Anonyme au capital de 121.810.000 euros 11 Avenue du Colonel Bonnet 75016 PARIS 329 925 010 RCS PARIS SYNERGIE Société Anonyme au capital de 121.810.000 euros 11 Avenue du Colonel Bonnet 75016 PARIS 329 925 010 RCS PARIS REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE LA SOCIETE SYNERGIE Approuvé par

Plus en détail

Expertise. Prestations comptables et fiscales :

Expertise. Prestations comptables et fiscales : Pour le PCG (plan, générale, comptable), la comptabilité est définie comme un système d organisation de l information financière. La comptabilité est un outil qui fournit, après traitement approprié, un

Plus en détail

Les missions du comité d audit

Les missions du comité d audit AUDIT COMMITTEE INSTITUTE FRANCE Les missions du comité d audit Aide mémoire kpmg.fr Sommaire Réglementation... 3 Exemples de bonnes pratiques... 6 Suivi de l efficacité des systèmes de contrôle interne

Plus en détail

Table des matières. 1. Les composantes de la profession 15 2. La déontologie 16 3. L implication des grandes structures 17

Table des matières. 1. Les composantes de la profession 15 2. La déontologie 16 3. L implication des grandes structures 17 Table des matières Préface 7 Introduction 11 Chapitre I. L organisation de la profession 15 1. Les composantes de la profession 15 2. La déontologie 16 3. L implication des grandes structures 17 Chapitre

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION 1. COMPOSITION ET QUORUM Le Comité des ressources humaines et de la rémunération (le «Comité») est composé d au moins trois administrateurs,

Plus en détail

Gestion technique de l immobilier d entreprise

Gestion technique de l immobilier d entreprise Gestion technique de l immobilier d entreprise Pascal Hendrickx Jean Perret Groupe Eyrolles 2003 ISBN 2-212-11251-3 Table des matières Introduction 1 Chapitre 1 PARTIE 1 ÉMERGENCE D UNE VÉRITABLE DISCIPLINE

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS... 7 SOMMAIRE... 9 PRÉFACE... 11 LISTE DES ABRÉVIATIONS... 15 INTRODUCTION... 19 CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 Naissance de

Plus en détail

Groupe WSP Global Inc. (la «Société») RÈGLES DU COMITÉ D AUDIT

Groupe WSP Global Inc. (la «Société») RÈGLES DU COMITÉ D AUDIT Groupe WSP Global Inc. (la «Société») RÈGLES DU COMITÉ D AUDIT I. RÔLE Le rôle du comité d audit de la Société (le «comité d audit») consiste à aider le conseil d administration (le «conseil») à surveiller

Plus en détail

EXEL Industries Société Anonyme au capital de 16 969 750 Siège Social : 54, rue Marcel Paul 51206 Epernay Cedex RCS Epernay n B 095 550 356

EXEL Industries Société Anonyme au capital de 16 969 750 Siège Social : 54, rue Marcel Paul 51206 Epernay Cedex RCS Epernay n B 095 550 356 EXEL Industries Société Anonyme au capital de 16 969 750 Siège Social : 54, rue Marcel Paul 51206 Epernay Cedex RCS Epernay n B 095 550 356 RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION sur les conditions

Plus en détail

Structuration de l audit interne au sein du ministère

Structuration de l audit interne au sein du ministère CT CGEDD 09/11/2011 Projet de dossier de passage en CT CGEDD 1 Structuration de l audit interne au sein du ministère Contexte : le Décret 2011-775 du 28 juin 2011 précisé par circulaire du Premier ministre

Plus en détail

La gouvernance dans les grandes associations et fondations

La gouvernance dans les grandes associations et fondations La gouvernance dans les grandes associations et fondations Institut Français des Administrateurs Evaluer son Conseil d administration 7 rue Balzac 75008 PARIS Tel. : 01 55 65 81 32 - email : contact@ifa-asso.com

Plus en détail

table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages)

table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) table des matières (Les chiffres renvoient aux numéros de pages) SOMMAIRE... IX liste des Abréviations... XI mot d expert... XV remerciements... XVII In t r o d u c t io n... 1 Chapitre 1 Les Stock-options

Plus en détail

Rapport du Président sur le fonctionnement du conseil et les procédures de contrôle interne mises en place par la société

Rapport du Président sur le fonctionnement du conseil et les procédures de contrôle interne mises en place par la société HITECHPROS Société Anonyme Au capital social de 730 434,40 Siège social : 15/17 boulevard du général de Gaulle 92120 MONTROUGE 440 280 162 RCS Nanterre Rapport du Président sur le fonctionnement du conseil

Plus en détail

MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2015/06/12 REMPLACE : 2013/06/14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2015/06/12

MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2015/06/12 REMPLACE : 2013/06/14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2015/06/12 MANDAT PAGE : 1 DE : 8 ENTRÉE EN VIGUEUR : 2015/06/12 REMPLACE : 2013/06/14 APPROUVÉ PAR : CONSEIL D'ADMINISTRATION APPROUVÉ LE : 2015/06/12 MANDAT DU COMITÉ DE GOUVERNANCE, DES RESSOURCES HUMAINES ET

Plus en détail

Article L. 432-1 du Code du travail

Article L. 432-1 du Code du travail Dans les entreprises de 50 salariés et plus, le chef d entreprise est tenu d organiser la mise en place d un comité d entreprise (CE) composé de représentants élus et syndicaux. Ce comité assume des attributions

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Mis à jour le 4 mars 2015 PREAMBULE Le conseil d administration d ARKEMA (la «Société») a arrêté le présent règlement intérieur contenant le recueil des

Plus en détail

Rapport du Comité d'audit

Rapport du Comité d'audit Cote du document: EB 2008/93/R.25 Point de l'ordre du jour: 11 e) Date: 24 avril 2008 Distribution: Publique Original: Anglais F Rapport du Comité d'audit Conseil d'administration Quatre-vingt-treizième

Plus en détail

PROPOSITION DU COMITÉ DE SÉLECTION ET D ÉVALUATION CONCERNANT LA RÉVISION DU SALAIRE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL DU FEM

PROPOSITION DU COMITÉ DE SÉLECTION ET D ÉVALUATION CONCERNANT LA RÉVISION DU SALAIRE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL DU FEM Réunion du Conseil du FEM 29 juin 2 juillet 2010 Washington GEF/C.38/11 22 juin 2010 Point 19 de l ordre du jour PROPOSITION DU COMITÉ DE SÉLECTION ET D ÉVALUATION CONCERNANT LA RÉVISION DU SALAIRE DU

Plus en détail

1.2 Convocation des administrateurs Conformément à l article 17 des statuts, les administrateurs ont été convoqués par courrier.

1.2 Convocation des administrateurs Conformément à l article 17 des statuts, les administrateurs ont été convoqués par courrier. Société Anonyme au capital de 36 659 280 Siège social : 20, rue de l'arc de Triomphe - 75017 PARIS 378 557 474 RCS PARIS RAPPORT DU PRESIDENT DIRECTEUR GENERAL ETABLI EN APPLICATION DU DERNIER ALINEA DE

Plus en détail

CONSEIL DE SURVEILLANCE REGLEMENT INTERIEUR MIS A JOUR AU 28 AVRIL

CONSEIL DE SURVEILLANCE REGLEMENT INTERIEUR MIS A JOUR AU 28 AVRIL FAIVELEY TRANSPORT Société anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 14.614.152 euros Siège social : Immeuble Le Delage Hall Parc Bâtiment 6A 3 rue du 19 mars 1962 92230 Gennevilliers

Plus en détail

Coordonner les statuts avec la loi du 30 juin 1994, telle qu elle a été modifiée.

Coordonner les statuts avec la loi du 30 juin 1994, telle qu elle a été modifiée. Coordonner les statuts avec la loi du 30 juin 1994, telle qu elle a été modifiée. La réforme impose désormais au syndic de mettre à jour une nouvelle version de l acte de base existant, du règlement de

Plus en détail

AMPHITÉA. Association régie par la Loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 5, Rue Cadet 75009 Paris

AMPHITÉA. Association régie par la Loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 5, Rue Cadet 75009 Paris AMPHITÉA Association régie par la Loi du 1 er juillet 1901 Siège social : 5, Rue Cadet 75009 Paris Procès-verbal de l assemblée générale mixte de l association du 2 juin 2012 Le samedi 2 juin 2012 à 11

Plus en détail

Présentation à la Commission d enquête sur l octroi et la gestion des contrats publics dans l industrie de la construction

Présentation à la Commission d enquête sur l octroi et la gestion des contrats publics dans l industrie de la construction Présentation à la Commission d enquête sur l octroi et la gestion des contrats publics dans l industrie de la construction Jacques Filion, ing., syndic adjoint et directeur adjoint Robert-C. Lalonde, ing.,

Plus en détail

BCE INC. CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Y COMPRIS LA DESCRIPTION DES FONCTIONS DU PRÉSIDENT DU CONSEIL)

BCE INC. CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Y COMPRIS LA DESCRIPTION DES FONCTIONS DU PRÉSIDENT DU CONSEIL) BCE INC. CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION (Y COMPRIS LA DESCRIPTION DES FONCTIONS DU PRÉSIDENT DU CONSEIL) Conseil d administration I. Mandat Le conseil d administration (le «conseil») de BCE Inc. (la

Plus en détail

Charte du comité de direction et d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse

Charte du comité de direction et d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse Charte du comité de direction et d évaluation des risques du conseil d administration de La Banque de Nouvelle-Écosse Attributions, obligations et responsabilités du Comité de direction et d évaluation

Plus en détail

3.3 Les membres sont nommés par le Conseil annuellement après l assemblée annuelle des actionnaires de la Société.

3.3 Les membres sont nommés par le Conseil annuellement après l assemblée annuelle des actionnaires de la Société. 1. INTERPRÉTATION ET OBJECTIFS La présente charte doit être interprétée et appliquée conjointement avec les autres chartes et les politiques de gouvernance adoptées par le Conseil. La présente charte énonce

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION de LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE LES COMPAGNIES LOBLAW LIMITÉE MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1. RÔLE DU CONSEIL Le rôle du conseil est d assumer la responsabilité

Plus en détail

L'ECONOMIE DU CONTRAT DE TRAVAIL

L'ECONOMIE DU CONTRAT DE TRAVAIL Fondée par Paul Durand f Professeur honoraire à la Faculté de droit et des sciences économiques de Paris BIBLIOTHÈQUE DE DROIT SOCIAL TOME 53 Dirigée par Antoine Mazeaud Professeur à l'université Panthéon-Assas

Plus en détail