POLITIQUE IMMOBILIERE DE LA REGION CHAMPAGNE-ARDENNE PLAN PATRIMOINE ENERGIE ACCESSIBILITE PPEA

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "POLITIQUE IMMOBILIERE DE LA REGION CHAMPAGNE-ARDENNE PLAN PATRIMOINE ENERGIE ACCESSIBILITE PPEA"

Transcription

1 1 POLITIQUE IMMOBILIERE DE LA REGION CHAMPAGNE-ARDENNE PLAN PATRIMOINE ENERGIE ACCESSIBILITE PPEA

2 SOMMAIRE 1. OBJECTIFS ET ENJEUX 2. METHODOLOGIE 3. AUDIT ENERGETIQUE ET GROS ENTRETIEN 4. STRATEGIE ENERGETIQUE 2013 / L OPERATION EUGENE DECOMBLE 2

3 OBJECTIFS ET ENJEUX 1. Des opérations du PPI 2008 à revalider 2. Evolution carte des formations et des effectifs 3. Vétusté/sécurité/santé 4. La mise en accessibilité 5. Les objectifs environnementaux 3

4 METHODOLOGIE (1/5) Des opérations du PPI 2008 à revalider Opportunité Etudes de capacité Élaboration d un projet de schéma directeur d aménagement 4 Nouvelle programmation pédagogique et technique

5 METHODOLOGIE (2/5) Evolution carte des formations et effectifs Concertation menée avec le rectorat et la DRAAF 1. Avis sur la première ébauche de la future programmation 2. Croiser cette première ébauche avec les prévisions d évolutions (pédagogiques et démographiques). Stabilité relative dans l offre de formation et dans les prévisions sur les effectifs des lycées à l horizon

6 METHODOLOGIE (3/5) Vétusté/sécurité/santé Mise en place de «référents lycées» (connaissance du patrimoine) Exploitation de la base de données informatisée avec un outil de gestion patrimoniale (base graphique et alphanumérique) 6 Connaissance qualitative plus fine par la démarche d audits patrimoniaux (plan d actions)

7 METHODOLOGIE (4/5) La mise en accessibilité et l Ad AP Mise à jour des audits réalisés en 2008 Engagement de la Région sur un Ad AP à déposer avant le 27 septembre 2015 Plan d action Calendrier Le financement 7

8 METHODOLOGIE (5/5) Les objectifs environnementaux (Lois Grenelle 1 et 2 et PCET) Réduction des consommations énergétiques et des émissions de GES Constructions neuves et restructurations PPI 2008 (HQE et BBC-RT 2005) Sites rénovés au cours des 20 dernières années : marchés d exploitation avec intéressement Engagement en 2 temps d une campagne d audits portant sur les performances thermiques du bâti et des équipements techniques ainsi que sur leur état de vétusté. Mise en place d un suivi des consommations et des températures Etude de faisabilité sur le développement de panneaux photovoltaïques 8

9 FOCUS SUR LES AUDITS ENERGETIQUES / GROS ENTRETIEN REPARATION (GER) 1.1 «2013». Audit énergétique des 33 établissements les plus énergivores ( M²) Analyse DPE «2014». Audit énergétique des autres établissements ( M²) 3 objectifs : - Maintien et remise à niveau du patrimoine immobilier - Réduction des émissions de GES et des consommations énergétiques 9 - Mise en accessibilité des établissements sur la base du plan handicap voté en 2008 (écriture d un Ad AP)

10 METHODE Une étude qui porte sur 3 points : 1. Description et qualification des bâtiments du point de vue de leur performance énergétique. Bâti, équipements, usages et gestion. 2. Description et qualification (état de vétusté) des bâtiments du point de vue du gros entretien Clos couvert, maintenance de 4 ème niveau et accessibilité. 3. Proposition d actions d améliorations par bâtiment incluant : L évaluation des gains énergétiques, les coûts d investissement et de fonctionnement induits, les temps de retour sur investissement 10

11 11

12 ENGAGEMENT D UN PPEA (PLAN PATRIMOINE ENERGIE ACCESSIBILITE) RESULTAT DE LA PREMIERE PHASE D AUDIT Préconisation d environ 1900 actions Pour un montant de travaux estimé à 140 M (hors études) - ayant comme impact une économie d EF de Mwh/an - représentant une réduction des frais de viabilisation estimée à 3,3 M /an 12 - induisant une réduction des émissions de GES de 75 t.eq Co²/an

13 ENGAGEMENT D UN PPEA (PLAN PATRIMOINE ENERGIE ACCESSIBILITE) PROPOSITIONS POUR L ANNEE 2015 Interventions fixées sur des actions purement énergétiques Critère unique retenu après analyse : temps de retour < 15 ans Environ 670 actions identifiées : estimation financière d environ 20 M Actions permettant d obtenir à terme (horizon trois ans) : - Une économie de MWhcorrespondant à la consommation énergétique moyenne annuelle d environ 8 lycées - Une réduction théorique des émissions de GES de t.eq CO² - Une réduction théorique des frais de viabilisation estimée à 1,56 M HT 13 DES 2016 Les priorités d intervention seront définies en croisant le résultat des audits énergétiques avec les critères vétusté, effectifs, carte des formations, accessibilité.

14 14

15 15

16 16

17 STRATEGIE ENERGETIQUE 2013 / 2020 Etude de faisabilité d implantation photovoltaïque sur l ensemble des bâtiments Champardennais 1. Déterminer les emplacements et les surfaces disponibles, les contraintes d implantations techniques et réglementaires de chaque site. 2. Déterminer le coût d investissement, le coût d entretien associé et le produit de revente envisageable. 3. Estimer les gains en terme de consommation d énergie et de réduction des émission de GES. 17

18 STRATEGIE ENERGETIQUE 2013 / 2020 Objectif (conditionné par le contexte économique et les tarifs de rachat) Etre prêt à lancer au moment opportun, un appel à projet concernant la production d énergie photovoltaïque en mettant à disposition les toitures des bâtiments régionaux visant à une sélection d opérateurs susceptibles: 1. De concevoir et réaliser des centrales raccordées au réseau public de distribution d électricité; 2. De maintenir et exploiter ces installations; 3. De garantir l étanchéité des toitures exploitées; 4. D accompagner pédagogiquement les lycées. 18

19 EFFICIENCE ENERGETIQUE 2013 / Mise en place d un plan de comptage de l énergie Pose d équipements de télé-relève dans tous les établissements associés à une architecture informatique Permettant aux services de la Région ainsi qu aux établissements D accéder en toute transparence à la supervision des consommations et des températures en direct À partir d un simple accès internet 19 4 OBJECTIFS PRINCIPAUX

20 EFFICIENCE ENERGETIQUE 2013 / Gestion simplifiée : Aider la Région à atteindre les objectifs de performance énergétique fixés par le Grenelle de l environnement. 2. Economique : Eviter les dérives de consommation et identifier rapidement les anomalies et les voies d optimisation. 3. Sensibilisation : Permettre à chacun (public, élèves, enseignants, personnel, ) par le biais d un affichage dynamique, de visualiser concrètement l'impact des gestes quotidiens sur la consommation d'énergie et de développer une conscience responsable vis à vis de son propre comportement et celui de ses collègues. 4. Pédagogique : Mettre à la disposition des établissements une plateforme évolutive et collaborative offrant la possibilité à tous les établissements d acquérir ou de développer le portail pédagogique préintégré dans l outil VIZELIA. 20

21 21

22 22

23 23

24 RESTRUCTURATION ET AGRANDISSEMENT DU LYCEE EUGENE DECOMBLE VITRINE DE L ECOCONSTRUCTION ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE Opération issue en 2008 de la fusion de 2 lycées «Haut du Val» et «Ashton» Objectifs fixés - répondre aux problèmes de d hygiène, de sécurité et de vétusté - Adapter les locaux aux besoins pédagogiques actuels et futurs - Mutualiser les espaces avec le GRETA de la Haute-Marne 24 - Contribuer de façon déterminante à la requalification urbaine dans ce secteur de la ville de Chaumont - Intégrer une réelle démarche environnementale

25 RESTRUCTURATION ET AGRANDISSEMENT DU LYCEE EUGENE DECOMBLE Montant global de l opération : 46,8 M Un projet à la carte décomposé en 3 phases et 5 tranches permettant d obtenir à terme un établissement en parfaite cohérence avec l évolution de la carte des formations Un lycée certifié HQE «profil env remarquable» 7TP 5P 2B Un lycée labellisé BBC Effinergie RT2005 Logements de fonction de type «Maison Passive» label PASSIVHAUS 25 Réhabilitation BBC de l internat «Projet lauréat du PREBAT» (programme national de recherche et d expérimentation dans le bâtiment)

26 RESTRUCTURATION ET AGRANDISSEMENT DU LYCEE EUGENE DECOMBLE Adhésion au projet d extension du réseau de chaleur de la Ville de Chaumont / «80 % ENR» Etude d implantation de panneaux photovoltaïques sur les toitures shed des ateliers (Exposition sud) 350 MWh Intégration de clauses sociales obligeant les entreprises titulaires à réserver 7 % des heures de main d œuvre à l embauche de personnes éloignées de l emploi Recrutement interne d un Référent chantier vert chargé de veiller quotidiennement au respect des règles de sécurité, à la propreté du chantier et au tri des déchets 26 Choix du mobilier sur les prescriptions d un ergonome

27 RESTRUCTURATION ET AGRANDISSEMENT DU LYCEE EUGENE DECOMBLE Recours au MACRO-LOT clos couvert offrant une garantie d étanchéité (1 er test d infiltrométrie très concluant) Débit de fuite de 0,9 m3/h.m2 Action de sensibilisations obligatoires (RT 2012 et nouvelles techniques constructives) de tous les intervenants sur le chantier Une démarche HQH (haute qualité humaine) 27 MERCI DE VOTRE ATTENTION

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

Département de l Hérault

Département de l Hérault Du diagnostic à l opérationnel, quelles priorités? Le cas des collèges de l Hérault Jean-Pierre Quentin, directeur d exploitation du pôle éducation Patrimoine Conseil général de l Hérault mai 2009 AUDIT

Plus en détail

Lycées de la Région Rhône-Alpes :

Lycées de la Région Rhône-Alpes : Lycées de la Région Rhône-Alpes : Elaboration et mise en oeuvre d un plan de maîtrise de l énergie Véronique RICHALET Direction de l Immobilier des Lycées Service Ressources Développement GSM : 06 70 81

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES (Projet de C.C.T.P.) Étude de Faisabilité Choix Énergétique SOMMAIRE TITRE I - CONTEXTE GÉNÉRAL DU MARCHE... 3

Plus en détail

Enéides propose, après analyse des besoins du client:

Enéides propose, après analyse des besoins du client: L énergie et le réchauffement climatique sont des enjeux majeurs du 21ème siècle. La disponibilité et le coût respectif des différentes énergies rendent nécessaire la maîtrise de nos consommations et un

Plus en détail

Soirée des conseillers syndicaux. 15 Mai 2014

Soirée des conseillers syndicaux. 15 Mai 2014 Soirée des conseillers syndicaux 15 Mai 2014 Présentation Société ACCEO Un bureau d études spécialisé dans 3 domaines à forte technicité Ascenseur et Transport Vertical Efficacité Energétique Accessibilité

Plus en détail

REHABILITATION DURABLE ET DIAGNOSTIC TECHNIQUE EN BATI ANCIEN

REHABILITATION DURABLE ET DIAGNOSTIC TECHNIQUE EN BATI ANCIEN Centre de formation à la réhabilitation du patrimoine architectural REHABILITATION DURABLE ET DIAGNOSTIC TECHNIQUE EN BATI ANCIEN PRESENTATION Les travaux de réhabilitation des bâtiments existants se trouvent

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment représente à lui seul 44 % de la consommation d énergie finale totale de la France (chiffres 2009). La question de l efficacité

Plus en détail

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie

Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique FEDER-FSE 2014-2020 et politique régionale de l énergie 28/03/2014 1 FEDER 2014-2020 28/03/2014 2 FEDER 2014-2020 Axe 5 «Soutenir

Plus en détail

Mission d expertises techniques, démarche HQE et audit énergétique de 100 collèges

Mission d expertises techniques, démarche HQE et audit énergétique de 100 collèges Mission d expertises techniques, démarche HQE et audit énergétique de 100 collèges Conseil Général des Hauts de Seine En partenariat avec les bureaux d étude Trivalor et Nextep Cette action a comme principal

Plus en détail

Le Contrat de Performance Energétique de la Région Alsace. RÉGION ALSACE Direction de la Construction Arnaud CLEMENS

Le Contrat de Performance Energétique de la Région Alsace. RÉGION ALSACE Direction de la Construction Arnaud CLEMENS Le Contrat de Performance Energétique de la Région Alsace RÉGION ALSACE Direction de la Construction Arnaud CLEMENS 2 LA RÉGION ALSACE ASSURE LES RESPONSABILITÉS DU PROPRIÉTAIRE POUR LES 73 LYCÉES ET CFA

Plus en détail

L Audit Énergétique de Qualité: Une clé essentielle pour atteindre les objectifs du Grenelle

L Audit Énergétique de Qualité: Une clé essentielle pour atteindre les objectifs du Grenelle Chambre de l Ingénierie et du Conseil de France L Audit Énergétique de Qualité: Une clé essentielle pour atteindre les objectifs du Grenelle P LE BORGNE CICF H DESPRETZ ADEME Pourquoi l audit énergétique?

Plus en détail

Club Développement Durable Arseg

Club Développement Durable Arseg Club Développement Durable Arseg Plan Bâtiment Grenelle et la rénovation énergétique du tertiaire 5 juillet 2011 1. Sinteo en quelques mots 2. La réglementation Grenelle dans le tertiaire privé 3. Les

Plus en détail

Les Contrats de Performance Energétique Présentation générale. www.cofely-gdfsuez.fr

Les Contrats de Performance Energétique Présentation générale. www.cofely-gdfsuez.fr Les Contrats de Performance Energétique Présentation générale www.cofely-gdfsuez.fr Le CPE un contrat de performance Qu'est-ce qu'un Contrat de Performance Energétique? Un contrat garantissant une amélioration

Plus en détail

LES ENJEUX ENERGETIQUES DU BATIMENT DE DEMAIN :

LES ENJEUX ENERGETIQUES DU BATIMENT DE DEMAIN : STAGE DE FORMATION MDE LES ENJEUX ENERGETIQUES DU BATIMENT DE DEMAIN : LE BBC ET LA RT 2012 Contexte Alors que la RT2012 va bientôt paraître dans le journal officiel, la prise de conscience de l importance

Plus en détail

1ère partie : PRÉSENTATION DE LA RÉHABILITATION ENERGÉTIQUE DU QUARTIER CROIX DU SUD À REIMS DANS LE CADRE DE L ANRU

1ère partie : PRÉSENTATION DE LA RÉHABILITATION ENERGÉTIQUE DU QUARTIER CROIX DU SUD À REIMS DANS LE CADRE DE L ANRU Les visites seront assurées en bus et selon les séquences proposées ci-dessous : Mercredi 4 Février 1ère partie : PRÉSENTATION DE LA RÉHABILITATION ENERGÉTIQUE DU QUARTIER CROIX DU SUD À REIMS DANS LE

Plus en détail

AMO pour la réalisation d études Energies Renouvelables (ENR)

AMO pour la réalisation d études Energies Renouvelables (ENR) Ensemble des missions AMO pour la réalisation d études Energies Renouvelables (ENR) Réaliser les études techniques nécessaires à la mise en oeuvre de nouveaux projets ENR ou à la réhabilitation d installations

Plus en détail

Énergies renouvelables

Énergies renouvelables REFERENCES : 7 QUALEADER 92, Rue René Coty 85000 La Roche sur Yon Tél. : 02 51 47 96 98 Fax : 02 51 47 71 26 Email : jean-philippe.leger@qualeader.com Effectif : 7 salariés Activité : Audit, Conseil, Formation,

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans

Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Témoignage SCoT et PCET du Pays du Mans Julien Roissé Chargé du SCoT du Pays du Mans Référent technique Grand Ouest de la Fédération Nationale des SCoT Séminaire SCoT Energie Bordeaux 04 novembre 2014

Plus en détail

L efficacité énergétique dans les bâtiments

L efficacité énergétique dans les bâtiments https://intranet.swe.siemens.com/fr/intra/infrastructure-cities/bt/offre/ssp/buildingautomation/energie/pages/notre-offre.aspx L efficacité énergétique dans les bâtiments siemens.com/answers Kurt Detavernier

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale :

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : 1 -la politique sectorielle 2 - les applications au sein

Plus en détail

Evolution des réglementations et contribution de l offre Facility Insights. Schneider Electric

Evolution des réglementations et contribution de l offre Facility Insights. Schneider Electric Evolution des réglementations et contribution de l offre Facility Insights Evolution des réglementations Directive européenne : European Energy Directive (EED) Loi DDADUE Audit ISO50001 RT2012 Un environnement

Plus en détail

Exemplarité de l État en Essonne sur son patrimoine immobilier

Exemplarité de l État en Essonne sur son patrimoine immobilier Exemplarité de l État en Essonne sur son patrimoine immobilier Le contexte et les enjeux du secteur du bâtiment En France Le Bâtiment est en France le plus gros consommateur d énergie parmi tous les secteurs

Plus en détail

«La réhabilitation du patrimoine immobilier des collectivités : enjeux, démarches et opportunités» Agir sur son patrimoine

«La réhabilitation du patrimoine immobilier des collectivités : enjeux, démarches et opportunités» Agir sur son patrimoine «La réhabilitation du patrimoine immobilier des collectivités : enjeux, démarches et opportunités» Agir sur son patrimoine Jérôme Gatier, directeur Plan Bâtiment Grenelle Plan Bâtiment Grenelle 1 Sommaire

Plus en détail

La gestion du patrimoine immobilier

La gestion du patrimoine immobilier La gestion du patrimoine immobilier Thierry Cornus Geay, le 15 novembre 2012 26/10/12 Direction départementale interministérielle Cadre de la présentation Un patrimoine des bâtiments, de la voirie, des

Plus en détail

RÉVÉLATIONS AUTOUR DE LA MAISON BASSE CONSOMMATION: ISOVER MARQUE SES ENGAGEMENTS

RÉVÉLATIONS AUTOUR DE LA MAISON BASSE CONSOMMATION: ISOVER MARQUE SES ENGAGEMENTS RÉVÉLATIONS AUTOUR DE LA MAISON BASSE CONSOMMATION: ISOVER MARQUE SES ENGAGEMENTS PARIS / AVRIL 2009 Dans un contexte où le Grenelle de l environnement fixe des objectifs ambitieux pour le secteur du bâtiment,

Plus en détail

La rénovation thermique des bâtiments résidentiels

La rénovation thermique des bâtiments résidentiels La rénovation thermique des bâtiments résidentiels Audit énergétique et accompagnement 17 septembre 2010 Horus étude et conseil 1 Contexte La réduction des consommations énergétiques des bâtiments existants

Plus en détail

Audit Energétique des Bâtiments

Audit Energétique des Bâtiments Audit Energétique des Bâtiments Introduction Le Grenelle Environnement La règlementation L Audit Energétique Exemples de rénovation Conclusion 2 Le Grenelle Environnement 3 Le Grenelle Environnement 2009

Plus en détail

Le Photovoltaïque en Guadeloupe

Le Photovoltaïque en Guadeloupe Le Photovoltaïque en Guadeloupe Quelles opportunités? Recommandations pour une bonne mise en oeuvre? Coûts et démarches? CAUE Cynthia CAROUPANAPOULLÉ, Responsable Environnement Sommaire Contexte et enjeux

Plus en détail

Planification énergétique territoriale. Ville de Besançon 8 SEPTEMBRE 2010. Direction de la Maîtrise de l Énergie septembre 2010

Planification énergétique territoriale. Ville de Besançon 8 SEPTEMBRE 2010. Direction de la Maîtrise de l Énergie septembre 2010 Planification énergétique territoriale Ville de Besançon 8 SEPTEMBRE 2010 LE CONTEXTE la Ville de Besançon développe depuis de nombreuses années une politique environnementale et énergétique : dès 1978,

Plus en détail

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants PARCOURS COMPLET DE PROFESSIONNALISATION Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants proposer un ensemble de prestations liées à l amélioration de la performance thermique

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout

Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Quels travaux? à quel coût? et pour quelle rentabilité? Le simulateur qui vous dit tout Séminaire : Rénovation énergétique pour ménages à bas revenus 8 octobre 2010 Brussels Table des matières Quelques

Plus en détail

Obligations et rôles des collectivités en terme d économies d énergie et d éco-construction

Obligations et rôles des collectivités en terme d économies d énergie et d éco-construction l'image est endommagée. Redémarrez l'ordinateur, puis ouvrez à nouveau le fichier. Si le x rouge est toujours affiché, vous devrez peut -être supprimer l'image avant de la réinsérer. Obligations et rôles

Plus en détail

Ateliers techniques de l ALE - Gestion de l énergie du patrimoine bâti des collectivités

Ateliers techniques de l ALE - Gestion de l énergie du patrimoine bâti des collectivités Direction des bâtiments 24 mars 2009 Ateliers techniques de l ALE - Gestion de l énergie du patrimoine bâti des collectivités Présentation de l'analyse énergétique du patrimoine de la Ville de Villeurbanne

Plus en détail

BIM Journées de l Ecoconstruction

BIM Journées de l Ecoconstruction BIM Journées de l Ecoconstruction 09 octobre 2015 Lorraine Qualité Environnement Sommaire 1. Présentation du pôle Fibres Energivie 2. Qu est ce que le BIM 3. Les enjeux du BIM et de la transition numérique

Plus en détail

Optimisation des coûts de maintenance immobilière et de gros entretien renouvellement

Optimisation des coûts de maintenance immobilière et de gros entretien renouvellement Optimisation des coûts de maintenance immobilière et de gros entretien renouvellement HOPITECH 9 octobre 2014 Philippe Crépin 01 57 27 11 63 ou philippe.crepin@anap.fr Agence Nationale d Appui à la Performance

Plus en détail

La qualité globale et durable en construction et en rénovation

La qualité globale et durable en construction et en rénovation La qualité globale et durable en construction et en rénovation 18 octobre 2014 Journées de l éco-construction Pont à Mousson Certifications & Labels Panorama du paysage de la certification des différents

Plus en détail

PLAN D'ACTION BILAN CARBONE EPINAY SUR SEINE

PLAN D'ACTION BILAN CARBONE EPINAY SUR SEINE Plan d'actions POSTE N ACTIVITE ACTION PLAN D'ACTION BILAN CARBONE EPINAY SUR SEINE MOYENS HUMAINS MOYENS FINANCIERS DELAIS NIVEAU 2011 en tco 2e HYPOTHESE DE REDUCTION POTENTIEL DE REDUCTION DU POSTE

Plus en détail

Rénovation thermique des bâtiments

Rénovation thermique des bâtiments Transition énergétique conférence Sud Aisne 14 Mars 2013 Rénovation thermique des bâtiments Enjeux et opportunités Olivier Servant Directeur des marchés Saint-Gobain Habitat France La rénovation thermique

Plus en détail

Stratégie ENERGETIQUE DE LA VILLE DE ROUBAIX

Stratégie ENERGETIQUE DE LA VILLE DE ROUBAIX Stratégie ENERGETIQUE DE LA VILLE DE ROUBAIX Objectifs énergétiques 2020 et 2050 2005 2020 2050-20% de conso -50% de consommation d énergie -20% de GES -80% d émissions de GES 23% d ENR -38% de conso dans

Plus en détail

BUREAU D INGENIERIE 48, rue Boissonade 75014 PARIS T. 33(0)1 70 64 22 32 Email : afillault@betbigs.com www.bigs-ingenierie.com

BUREAU D INGENIERIE 48, rue Boissonade 75014 PARIS T. 33(0)1 70 64 22 32 Email : afillault@betbigs.com www.bigs-ingenierie.com Tertiaire Plateforme logistique Enseignement Logement CABINET MEDICAL SAINT-GERMAIN-LES-CORBEIL (91) Maître d Ouvrage : SCI des prés hauts de Saint-Germain Maître d Œuvre : Berthier Architectes Contexte

Plus en détail

Ce tableau de bord a pour objectifs de présenter le bilan annuel

Ce tableau de bord a pour objectifs de présenter le bilan annuel TABLEAU DE BORD 2014 De la labellisation BBC-Effinergie Ce tableau de bord a pour objectifs de présenter le bilan annuel - de la certification BBC-Effinergie dans le neuf et la rénovation - de la certification

Plus en détail

Transition énergétique

Transition énergétique MARDI 8 DECEMBRE 2015 Transition énergétique L habitat au cœur des enjeux L ATTENUATION ET L ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE : UN DEFI MAJEUR DANS LES TERRITOIRES La 21ème conférence des Nations Unies

Plus en détail

Sommaire. Les enjeux. Les engagements. Le constat énergétique. Efficacité du parc de bâtiments tertiaires. Le cadre réglementaire 12-04-2013

Sommaire. Les enjeux. Les engagements. Le constat énergétique. Efficacité du parc de bâtiments tertiaires. Le cadre réglementaire 12-04-2013 Sommaire Les enjeux Les engagements Le constat énergétique Efficacité du parc de bâtiments tertiaires Le cadre réglementaire test pied de page 2 bâtiment tertiaire- les enjeux Triple enjeux de la transition

Plus en détail

Rencontre Energie COTITA du 01/07/14

Rencontre Energie COTITA du 01/07/14 Rencontre Energie COTITA du 01/07/14 Le Schéma Directeur Energie du CG91 : Comment répondre aux enjeux énergétiques pour le patrimoine départemental? DCB 1 Plan de la présentation I Contexte II Problématique

Plus en détail

Développer des pratiques d économies d énergie et de réduction des émissions de CO 2. COFHUAT 6 décembre 2007

Développer des pratiques d économies d énergie et de réduction des émissions de CO 2. COFHUAT 6 décembre 2007 Développer des pratiques d économies d énergie et de réduction des émissions de CO 2 COFHUAT 6 décembre 2007 Les enjeux de la rénovation du patrimoine immobilier public face à la réduction des émissions

Plus en détail

LA REHABILITATION ENERGETIQUE EN COPROPRIETE Par J. MICHET ENERA Conseil

LA REHABILITATION ENERGETIQUE EN COPROPRIETE Par J. MICHET ENERA Conseil LA REHABILITATION ENERGETIQUE EN COPROPRIETE Par J. MICHET ENERA Conseil Aspects réglementaires : RT Eléments par éléments, RT Existant, Décret 2012-111 : Réalisation audit énergétique pour les grandes

Plus en détail

3 «bonnes raisons» Le réchauffement climatique. L épuisement des. Marché créateur de VA

3 «bonnes raisons» Le réchauffement climatique. L épuisement des. Marché créateur de VA 17 juin 2011 - Université Européenne des Métiers de la Finition 3 «bonnes raisons» Le réchauffement climatique L épuisement des énergies fossiles Marché créateur de VA pour les entreprises 1 objectif mais

Plus en détail

PLAN CLIMAT ENERGIE REGLEMENTAIRE CONCERNANT LE PATRIMOINE ET LES COMPETENCES DU CONSEIL REGIONAL DE CHAMPAGNE-ARDENNE

PLAN CLIMAT ENERGIE REGLEMENTAIRE CONCERNANT LE PATRIMOINE ET LES COMPETENCES DU CONSEIL REGIONAL DE CHAMPAGNE-ARDENNE PLAN CLIMAT ENERGIE REGLEMENTAIRE CONCERNANT LE PATRIMOINE ET LES COMPETENCES DU CONSEIL REGIONAL DE CHAMPAGNE-ARDENNE complétant le plan climat air énergie régional conformément à l article 75 de la loi

Plus en détail

Réseau de chaleur de Beauvais

Réseau de chaleur de Beauvais Réseau de chaleur de Beauvais Témoignage d un d abonné Gabriel CANTEINS Chargé de mission développement durable 22/11/2010 (v2) 1/13 Réseau de chaleur de Beauvais (témoignage) Rendez-vous de l ADEME 25

Plus en détail

Utilités Energétiques et Techniques des Bâtiments Tertiaires et de l'industrie

Utilités Energétiques et Techniques des Bâtiments Tertiaires et de l'industrie Ingénierie Conseils en Maintenance, Etudes de Productivité et Benchmarking Energies Utilités Energétiques et Techniques des Bâtiments Tertiaires et de l'industrie IMPACT DU DEVELOPPENT DURABLE SUR LA CONCEPTION

Plus en détail

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46 CAHORS 21 janvier 2010 DDT 46 Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments Introduction Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement

Plus en détail

FORMATION 2015-2016. ADNE Ingénierie - 7, Impasse du Châtelet 85000 LA ROCHE SUR YON. www.adne-ingenierie.com / dsakami@adne-ingenierie.

FORMATION 2015-2016. ADNE Ingénierie - 7, Impasse du Châtelet 85000 LA ROCHE SUR YON. www.adne-ingenierie.com / dsakami@adne-ingenierie. FORMATION 2015-2016 ADNE Ingénierie - 7, Impasse du Châtelet 85000 LA ROCHE SUR YON www.adne-ingenierie.com / dsakami@adne-ingenierie.com Tél: 02.51.31.42.66 Fax: 09.89.58.41.27 SIRET : 52099347800020

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF

PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF Société d Economie Mixte Energies POSIT IF : Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF Ensemblier technique, financier

Plus en détail

AUDIT ENERGETIQUE. Immeuble logement collectif - Copropriété. Notre démarche Notre étude Notre rapport. Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs

AUDIT ENERGETIQUE. Immeuble logement collectif - Copropriété. Notre démarche Notre étude Notre rapport. Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs AUDIT ENERGETIQUE Immeuble logement collectif - Copropriété Vos Bâtiments Vos Besoins Vos Objectifs Notre démarche Notre étude Notre rapport ECIC : depuis 1991 2 agences : ITTEVILLE (91) & BORDEAUX (33)

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS

CATALOGUE DES FORMATIONS CATALOGUE DES FORMATIONS Sollis organise des sessions de formations en INTER et INTRA entreprise sur les métiers de l énergie. Elles contribuent à développer de nouvelles compétences, acquérir en peu de

Plus en détail

L Union Sociale pour l Habitat de Haute-Normandie

L Union Sociale pour l Habitat de Haute-Normandie L Union Sociale pour l Habitat de Haute-Normandie 35 organismes HLM de Haute-Normandie Acteurs du développement durable du territoire Référentiel régional de qualité environnementale Une base de discussion

Plus en détail

Ascenseur à créer. Enduit ciment blanc. Bandeau béton. Enduit ciment blanc. Plaquette de terre-cuite identique à l existant. Enduit ciment blanc

Ascenseur à créer. Enduit ciment blanc. Bandeau béton. Enduit ciment blanc. Plaquette de terre-cuite identique à l existant. Enduit ciment blanc Bâtiment d une surface de 1030 m² créé dans l enceinte du lycée Jean ZAY. Ascenseur à créer Bandeau béton Elévation Façade Nord Bardage bois vertical Bardage cassette aluminium laqué RAL7016 Menuiseries

Plus en détail

Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2

Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2 COLLECTIVITÉS Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2 *Avançons en confiance Move Forward with Confidence* Faire de la maîtrise

Plus en détail

La rénovation énergétique du parc social

La rénovation énergétique du parc social La rénovation énergétique du parc social Vers la transition énergétique La coopération entre les acteurs du logement et la DDT 1 Des objectifs renforcés du Grenelle de l environnement et de la stratégie

Plus en détail

Rénovation thermique et énergétique du Groupe scolaire Mosaïque Commune de Léhon

Rénovation thermique et énergétique du Groupe scolaire Mosaïque Commune de Léhon C ep (kwh ep /m².an) Objet de la présentation (23/05/2013) : Bilan du programme de rénovation du groupe scolaire Mosaïque à 18 mois d avancement (avant recette / après maj de nos calculs) 50 110 210 350

Plus en détail

Groupe de Travail Logement Social

Groupe de Travail Logement Social Groupe de Travail Logement Social MEMBRES DU GT LOGEMENT SOCIAL Président PLAN BATIMENT GRENELLE S DAMBRINE assisté de D AUBERT et C di COSTANZO (USH) J GATIER Association régionales d HLM AR Habitat Nord

Plus en détail

Consulting SEO Mis à jour en juin 2012 ETUDE MOTS CLES CEQUAMI

Consulting SEO Mis à jour en juin 2012 ETUDE MOTS CLES CEQUAMI Consulting SEO Mis à jour en juin 2012 ETUDE MOTS CLES CEQUAMI Sommaire 1. ANALYSE DES RECHERCHES... 2 2. RECOMMANDATIONS...11 2.1. ELEMENTS DETERMINANTS...11 2.2. SELECTION DE MOTS CLES...11 Page 2 sur

Plus en détail

Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010

Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010 Récupération et valorisation des calories des réseaux d assainissement 05/11/2010 Philosophie Constat : Les eaux usées recèlent de grandes quantités d'énergie. La source de chaleur se trouve à proximité

Plus en détail

Objectifs premiers du projet

Objectifs premiers du projet Le bois local dans les projets publics de construction et de rénovation Rénover en circuit court : Réhabilitation éco-citoyenne de la mairie et salle multi-fonctions à CHAMPNEUVILLE - 55100 3 décembre

Plus en détail

Atelier AUAT 28 mai 2015 Précarité énergétique dans l habitat

Atelier AUAT 28 mai 2015 Précarité énergétique dans l habitat Atelier AUAT 28 mai 2015 Précarité énergétique dans l habitat Plan maîtrise de l énergie Les enjeux Les leviers Travaux sur le bâti Réduire la facture et lutter contre la précarité énergétique Réduire

Plus en détail

COLLOQUE «SOLAIRE THERMIQUE et HABITAT COLLECTIF»

COLLOQUE «SOLAIRE THERMIQUE et HABITAT COLLECTIF» COLLOQUE «SOLAIRE THERMIQUE et HABITAT COLLECTIF» LE MONITORING AU SERVICE DE LA MAINTENANCE Michel BOURLOUX 06/03/2013) LE MONITORING AU SERVICE DE LA MAINTENANCE Sommaire 1. Préambule 1.1 Les Besoins

Plus en détail

VILOGIA L énergie du développement

VILOGIA L énergie du développement VILOGIA L énergie du développement LES ENJEUX DE DEMAIN CONFORT ET ENERGIE Notre ambition: agir concrètement sur les charges des ménages à revenus modestes, pour lutter contre la réduction de leur pouvoir

Plus en détail

Vous accompagner vers un habitat plus économe en énergie

Vous accompagner vers un habitat plus économe en énergie Vous accompagner vers un habitat plus économe en énergie Les Services d Efficacité Energétique et Environnementale Leader européen des services en efficacité énergétique et environnementale, Cofely conçoit,

Plus en détail

Atelier ManagEnergy ARENE IDF

Atelier ManagEnergy ARENE IDF Atelier ManagEnergy ARENE IDF Les outils financiers, juridiques et économiques de la transition énergétique Le Contrat de Performance Energétique - Retex Cadre de l intervention Intervenant : Laurent Dandrieux

Plus en détail

CHSCT REGION HAUTE NORMANDIE DU 01/06/2015

CHSCT REGION HAUTE NORMANDIE DU 01/06/2015 CHSCT DU 01/06/ RELEVE DE CONCLUSIONS CHSCT REGION HAUTE NORMANDIE DU 01/06/ RELEVE DE CONCLUSIONS Informations préalables Adoption PV CHS du 16/03/ Bilan 2014 du Programme Annuel de Prévention des Risques

Plus en détail

Nos solutions RT 2012

Nos solutions RT 2012 Nos solutions RT 2012 RT 2012 : un enjeu majeur pour les professionnels de la construction Issue du Grenelle de l environnement, la RT2012 est applicable depuis le 1er janvier 2013 pour les bâtiments neufs

Plus en détail

BIM ET GESTION TECHNIQUE DE PATRIMOINE. Quelles applications, quels enjeux? PRÉSENTATION. Ecole Polytechnique Jeudi 14 juin 2012

BIM ET GESTION TECHNIQUE DE PATRIMOINE. Quelles applications, quels enjeux? PRÉSENTATION. Ecole Polytechnique Jeudi 14 juin 2012 BIM ET GESTION TECHNIQUE DE PATRIMOINE Quelles applications, quels enjeux? PRÉSENTATION Ecole Polytechnique Jeudi 14 juin 2012 Alain PEUVOT Directeur Commercial Page 1 Création en 1993 Siège à Dijon, Agences

Plus en détail

Elaboration de l Ad AP Définition d une stratégie

Elaboration de l Ad AP Définition d une stratégie Direction des Bâtiments Service GTOP Direction de l Environnement Service Déplacement Accessibilité Ville de Grenoble STRATÉGIE PATRIMONIALE DE MISE EN ACCESSIBILITÉ DES ERP Elaboration de l Ad AP Définition

Plus en détail

CONTRIBUTION DU GROUPEMENT DES BAILLEURS SOCIAUX DE LA VIENNE (GBSV) «PRECARITE ENERGETIQUE» PDALPD DE LA VIENNE

CONTRIBUTION DU GROUPEMENT DES BAILLEURS SOCIAUX DE LA VIENNE (GBSV) «PRECARITE ENERGETIQUE» PDALPD DE LA VIENNE CONTRIBUTION DU GROUPEMENT DES BAILLEURS SOCIAUX DE LA VIENNE (GBSV) «PRECARITE ENERGETIQUE» PDALPD DE LA VIENNE Le Mouvement Hlm national s est engagé, dans le cadre de son projet adopté en 2008 puis

Plus en détail

LA NORME ISO 50001 Enjeux Facteurs de réussite Perspectives

LA NORME ISO 50001 Enjeux Facteurs de réussite Perspectives LA NORME ISO 50001 Enjeux Facteurs de réussite Perspectives TOURCOING 27 septembre 2013 Marie-Hélène LEFEBVRE Éléments de contexte depuis les 30 dernières années : augmentation de 20% de la consommation

Plus en détail

Comprendre pour mieux choisir.

Comprendre pour mieux choisir. Comprendre pour mieux choisir. Qu est-ce qu une réglementation thermique? Quels sont les avantages de faire construire un appartement RT2012? Qu est-ce que la réglementation thermique française? De tous

Plus en détail

PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE. Pour la gestion durable de votre patrimoine immobilier

PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE. Pour la gestion durable de votre patrimoine immobilier PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE Pour la gestion durable de votre patrimoine immobilier Vos Enjeux Acteurs du marché de l immobilier, la performance énergétique est pour vous un enjeu économique, écologique et

Plus en détail

Contrat de Performance Energétique de la Région Alsace

Contrat de Performance Energétique de la Région Alsace Contrat de Performance Energétique de la Région Alsace Premier Contrat de Partenariat de Performance Energétique en France. Philippe Gross, Ingénieur Etude, COFELY Services, Agence Alsace Karine Le Bourg,

Plus en détail

Données énergétiques sur des projets relatifs à des travaux sur bâtiments ANCIENS

Données énergétiques sur des projets relatifs à des travaux sur bâtiments ANCIENS Données énergétiques sur des projets relatifs à des travaux sur bâtiments ANCIENS La Région a fait de l'excellence environnementale sa priorité. Elle se traduit concrètement au travers du Plan Initiatives

Plus en détail

L ECO-CONDITIONNALITE APPLICABLE AU GUIDE DES AIDES DU DEPARTEMENT DE LA COTE-D OR GENERALITES

L ECO-CONDITIONNALITE APPLICABLE AU GUIDE DES AIDES DU DEPARTEMENT DE LA COTE-D OR GENERALITES L ECO-CONDITIONNALITE APPLICABLE AU GUIDE DES AIDES DU DEPARTEMENT DE LA COTE-D OR GENERALITES PREAMBULE Dans le cadre de son Schéma Départemental du Développement Durable (S3D), le Conseil Général s est

Plus en détail

Témoignage PFO2. Présentation du second rapport de suivi de la charte pour la rénovation énergétique des bâtiments. 1 Juin 2015

Témoignage PFO2. Présentation du second rapport de suivi de la charte pour la rénovation énergétique des bâtiments. 1 Juin 2015 !" #!$% !"#$! % &$'()!)' Coignières, Parc d activité PFO₂ 1 Juin 2015 Témoignage PFO2 Présentation du second rapport de suivi de la charte pour la rénovation énergétique des bâtiments Novembre 2013 SCPI

Plus en détail

Audit énergétique de la Copropriété

Audit énergétique de la Copropriété Audit énergétique de la Copropriété Sommaire SOMMAIRE Démarche de l étude A- Etat des lieux Recueil des données Présentation de la copropriété Enquête auprès des usagers Performances du bâti et éléments

Plus en détail

La rénovation énergétique à l échelle des quartiers : quelles ambitions et quelles réalités?

La rénovation énergétique à l échelle des quartiers : quelles ambitions et quelles réalités? La rénovation énergétique à l échelle des quartiers : quelles ambitions et quelles réalités? E dans l AU 21 janvier 2013 Le poids de l énergie Que se passe t il quand l énergie n est pas produite localement?

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 4% de la consommation d énergie

Plus en détail

ECONOMIES D'ENERGIE ET IMPACTS FINANCIERS SUITE AUX TRAVAUX UREBA. Vincent DUFOUR Yoann MARCHANDISSE

ECONOMIES D'ENERGIE ET IMPACTS FINANCIERS SUITE AUX TRAVAUX UREBA. Vincent DUFOUR Yoann MARCHANDISSE ECONOMIES D'ENERGIE ET IMPACTS FINANCIERS SUITE AUX TRAVAUX UREBA Vincent DUFOUR Yoann MARCHANDISSE Evolution du coût de l énergie L augmentation incessante du coût de l énergie nous pousse à une réflexion

Plus en détail

COMMENT RÉUSSIR LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE SA COPROPRIÉTÉ? 29 janvier 2014 30/01/2014 1

COMMENT RÉUSSIR LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE SA COPROPRIÉTÉ? 29 janvier 2014 30/01/2014 1 COMMENT RÉUSSIR LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DE SA COPROPRIÉTÉ? 29 janvier 2014 30/01/2014 1 SOMMAIRE Présentation de l Agence Parisienne du Climat Pourquoi agir aujourd hui? Réussir la rénovation énergétique

Plus en détail

Performance Energétique des Bâtiments : solutions techniques et exemples de réalisations proposés par Gaz de France

Performance Energétique des Bâtiments : solutions techniques et exemples de réalisations proposés par Gaz de France Performance Energétique des Bâtiments : solutions techniques et exemples de réalisations proposés par Gaz de France Congrès européen Eco-technologies pour le futur Lille 10&11 juin 2008 Atelier Eco-technologies

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

L IMMOBILIER DURABLE en tertiaire neuf et dans l existant Quelles solutions? Quels coûts?

L IMMOBILIER DURABLE en tertiaire neuf et dans l existant Quelles solutions? Quels coûts? L IMMOBILIER DURABLE en tertiaire neuf et dans l existant Quelles solutions? Quels coûts? Colloque Sorbonne Immo-RICS 23 juin 2010 23/06/2010 1 SOMMAIRE 1. 1. L Immobilier Durable Quelles définitions?

Plus en détail

CEE : une aide au financement des travaux d économies d énergie

CEE : une aide au financement des travaux d économies d énergie CEE : une aide au financement des travaux d économies d énergie La rénovation et l amélioration de l habitat est un objectif majeur du Grenelle Environnement. 800 000 logements énergivores sont visés par

Plus en détail

RT 2012: Comment optimiser la distribution dans les systèmes de chauffage à eau chaude?

RT 2012: Comment optimiser la distribution dans les systèmes de chauffage à eau chaude? Jeudi 7 novembre 2013 RT 2012: Comment optimiser la distribution dans les systèmes de chauffage à eau chaude? Intervenants: Marie-Hélène HUZE, directeur technique adjoint, COSTIC Jérôme MALDONADO, porte-parole

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 43% de la consommation d énergie

Plus en détail

Appel à Manifestations d Intérêt Champagne-Ardenne 2015-2016

Appel à Manifestations d Intérêt Champagne-Ardenne 2015-2016 Appel à Manifestations d Intérêt Champagne-Ardenne 2015-2016 DEPLOIEMENT LOCAL DE PLATEFORMES DE RENOVATION ENERGETIQUE DE L HABITAT PRIVE Date limite de dépôt du dossier pour un financement 2015 : 11/09/2015

Plus en détail

Dunkerque : un nœud européen de l énergie 1er centre nucléaire européen de production d électricité (ligne IFA) 1er port charbonnier français

Dunkerque : un nœud européen de l énergie 1er centre nucléaire européen de production d électricité (ligne IFA) 1er port charbonnier français D U N K E R Q U E Un pôle énergétique de dimension européenne Dunkerque : un nœud européen de l énergie 1 er centre nucléaire européen de production d électricité (ligne IFA) 1 er port charbonnier français

Plus en détail

Le Label. Les perspectives

Le Label. Les perspectives Le Label Les perspectives Un bilan sur le BBC-Effinergie En France 30/09/2012-92 550 logements certifiés 460 00 logements en demandes - 97 opérations tertiaires certifiées- 792 soit 5.6 M m² Shon en demandes

Plus en détail

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015

Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble STRATÉGIE PATRIMONIALE DE MISE EN ACCESSIBILITÉ DES ERP Elaboration des Ad AP COTITA 27 janvier 2015 Ville de Grenoble COTITA 30-01-15-1 Contexte La Ville de Grenoble : 300 équipements

Plus en détail

Ecublens, pour l avenir de nos enfants

Ecublens, pour l avenir de nos enfants Ecublens, pour l avenir de nos enfants Présentation «Cité de l énergie» Octobre 2015 Table des matières 1. Présentation du label Cité de l énergie 2. Programme de politique énergétique communal 3. Démarche

Plus en détail