Séance académique «Innovons ensemble» - Marc Justaert

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Séance académique «Innovons ensemble» - Marc Justaert"

Transcription

1 Séance académique «Innovons ensemble» - Marc Justaert Samedi 20 juin 2015, 16h, Square Brussels Meeting Center, Mont des Arts, 1000 Bruxelles Mesdames et messieurs, Voici venu mon tour de vous souhaiter la bienvenue à cette séance académique dédiée à l avenir des mutualités. Nous ne pouvons pas l ignorer : le rôle des mutualités est en pleine évolution. De caisses de paiement administratives essentiellement, elles se muent de plus en plus en centres de services aux membres, mais aussi en partenaires de la politique. Les mutualités disposent en effet d une énorme expertise concernant notre assurance maladie complexe et elles coréfléchissent à la promotion de la santé et à l accompagnement du patient. En tant que ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, je souhaite poursuivre dans cette voie dans les années à venir. Mon objectif n est certainement pas de déclencher une révolution, mais de renforcer intelligemment ces nouveaux rôles des mutualités, dans l intérêt de nos patients et de la santé publique. Une réforme peut être durable uniquement si elle est alimentée et soutenue par les acteurs concernés. C est pourquoi, au début du mois prochain, je lancerai les négociations avec les mutualités pour dégager un pacte pluriannuel solide de manière concertée. Quelles en seront les lignes principales? 1) Une modernisation plus poussée du rôle des mutualités Comme indiqué, leur rôle de prestataire de services envers les membres et les patients deviendra de plus en plus important. Les mutualités sont proches de leurs membres et sont, de ce fait, correctement positionnées pour améliorer leur health literacy. Et ceci n est rien de moins que l un des objectifs de l accord de gouvernement. Une meilleure connaissance de la santé et de notre système de soins de santé permet aux patients de mieux exploiter les informations relatives à la maladie et la santé, de trouver plus aisément les soins adéquats, de poser les bonnes questions, De cette manière, les gens prennent en main les décisions concernant leur propre santé. La MC est assurément un précurseur dans ce domaine. L idée de faire des mutualités des «mutualités de santé», misant fortement sur la prévention et la promotion de la santé, provient par exemple de cette maison. La MC fait également 1

2 intervenir des conseillers pour accompagner activement ses membres et les aiguiller au sein de notre assurance maladie complexe. Et les membres en incapacité de travail peuvent compter, via certains départements de la MC, sur un accompagnement par des paramédicaux, une approche multidisciplinaire innovante que je reprends dans mon plan de réintégration pour les patients en incapacité de travail. Ce sont là à chaque fois de beaux exemples de la manière dont une mutualité peut jouer un rôle actif dans notre paysage de soins. 2) Une transparence renforcée Dans tous les secteurs, on constate aujourd hui un appel à la bonne gouvernance, également dans le secteur des mutualités. Et ce souhait s accompagne d une demande croissante de justification et de transparence : la population veut savoir comment les institutions sont organisées, gérées et administrées. Au début du mois, nous avons fait un premier pas important dans cette voie : bientôt, les mutualités devront déposer leurs comptes annuels à la Banque Nationale. Cette règle est inscrite dans la loi portant des dispositions diverses qui a été approuvée le 5 juin en Conseil des ministres. Un groupe de travail va maintenant développer ce principe. Naturellement, la transparence, ce n est pas uniquement une question de comptes annuels. Dans le cadre du débat sur la bonne gouvernance, nous devrons certainement aborder plusieurs thèmes difficiles et sensibles. Par exemple, il faut avoir suffisamment de garanties pour que la concertation, la prise de décision et la mise en œuvre de l assurance maladie soient organisées de manière à éviter les conflits d intérêts éventuels. C est aussi inscrit dans l accord de gouvernement. Dans cette optique, nous devons aussi oser aborder sous un angle critique la combinaison des différents rôles que les mutualités jouent dans l assurance maladie. Les mutualités ne sont pas seulement un défenseur des intérêts des membres, elles sont aussi un cogestionnaire et un contrôleur de l assurance maladie. Et parfois, elles assument aussi un rôle direct ou indirect dans l exécution de l assurance maladie et dans l offre de soins. Je souhaite inviter la MC, en tant que leader du marché, à avancer elle-même des propositions concrètes pour cette matière complexe et sensible. 2

3 3) Une efficacité accrue Le troisième défi provient du contexte budgétaire. Il est vrai que nous devons faire des économies avec le gouvernement actuel, mais cela ne nous empêche pas de définir pour nos soins de santé un trajet de croissance de 1,5 % au-delà de l inflation. Nous continuons donc à investir dans ce secteur, dans l intérêt du patient. D autre part, nos soins de santé n évoluent pas dans un vide économique. Nous voulons donc affecter nos ressources le plus efficacement possible, notamment en réformant de façon intelligente, en simplifiant quand c est possible et en combattant le gaspillage. Nous demandons aux mutualités un effort par rapport aux frais de gestion. Des analyses internationales montrent que leurs frais administratifs ne sont pas forcément plus élevés qu à l étranger, mais cela ne veut pas dire qu il n y a plus de marge d amélioration. Où se trouve cette marge? - En simplifiant et en uniformisant les processus, nous pouvons réduire la charge administrative. Pour les patients et les prestataires de soins, mais aussi pour les mutualités et les autorités. L informatisation et la numérisation peuvent nous y aider. - Les mutualités peuvent également affecter plus efficacement leurs moyens, en collaborant davantage. Cela peut se traduire par des shared services structurels, songeons par exemple aux plates-formes ICT, mais aussi par des synergies occasionnelles, par exemple pour les campagnes de prévention communes. - Enfin, j ai l intention de récompenser les mutualités qui travaillent efficacement. Actuellement, 10 % des moyens de fonctionnement totaux des mutualités ce que l on appelle la partie variable sont alloués sur la base des performances, et cette part doit augmenter à terme. Je veux veiller de la sorte à ce que le «fonctionnement efficace» devienne un automatisme. Mesdames, messieurs, On m a demandé de ne pas trop parler de votre président sortant. J ai repoussé longtemps ce moment, mais il est grand temps maintenant de lui adresser quelques mots, car les 10 minutes dont je dispose sont bientôt écoulées. 3

4 En Marc Justaert, nous saluons aujourd hui un immense capitaine des soins de santé et de l assurance maladie en Belgique. Durant toute sa carrière, il a jeté des ponts entre tous les acteurs de nos soins de santé un métier qu il a appris en tant que chef de cabinet du «plombier», le défunt Jean-Luc Dehaene. Il a réconcilié patients, prestataires de soins, établissements de soins, mutualités et autorités. Quelle que soit sa casquette, qu il soit président de la MC, président du Collège intermutualiste national ou membre de la Medicomut, son engagement social a toujours primé dans chacun de ses rôles. Récemment, la presse le classait en deuxième position des personnes les plus influentes dans le domaine des soins de santé, après la ministre des Affaires sociales et de la Santé publique. Mais, tout comme moi, Marc Justaert n aime pas parler de pouvoir. Je le connaissais depuis longtemps, mais depuis que je suis devenue ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, j ai appris à connaître votre président sortant comme une personne qui accorde beaucoup d importance à la concertation. Ces derniers mois, j ai eu en face de moi quelqu un de très ouvert. Quelqu un qui réfléchit de manière critique mais constructive à l avenir de nos soins de santé, et qui ne perd jamais de vue l intérêt du patient. Quelqu un qui attache une grande importance aux evidence-based practices. La meilleure preuve de son attitude pluraliste est peut-être le fait que moi, ministre libérale, je sois aujourd hui invitée pour son départ en tant que président de la MC. Madame et messieurs, Avec vous, je dis aujourd hui au revoir à Marc Justaert comme président de la MC. Et je profite de cette occasion pour souhaiter beaucoup de succès à Luc Van Gorp, son successeur. Mais je ne dis pas adieu à Marc Justaert. Comme vous le savez, il deviendra bientôt le président de Welzijnszorg, une asbl qui lutte contre la pauvreté et l exclusion en Flandre et à Bruxelles. C est dans ce cadre qu il continuera à s engager pour notre société. Mais, mesdames et messieurs, j ai encore une primeur à vous annoncer : Marc Justaert restera actif dans les soins de santé dans les prochaines années Mais non, il ne viendra pas travailler dans mon cabinet. Marc Justaert deviendra bientôt le nouveau président du Conseil général de l INAMI. Il succèdera ainsi à Edouard Descampe, qui a dirigé avec brio cette assemblée ces 10 dernières années. 4

5 Marc, je suis extrêmement contente que tu souhaites assumer ce rôle. Et je suis convaincue qu avec ton expérience et ton expertise, tu joueras encore un rôle important pour l avenir de nos soins de santé. Je vous remercie pour votre attention! 5

The importance of health literacy in Belgium L importance de la litératie en santé en Belgique

The importance of health literacy in Belgium L importance de la litératie en santé en Belgique The importance of health literacy in Belgium L importance de la litératie en santé en Belgique Mesdames, Messieurs, Au nom de Mr De Cock excusé et Mr Collin, soyez les bienvenue dans notre maison, l INAMI,

Plus en détail

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire 1 Intervention de Marisol TOURAINE Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Maison de Santé Pluridisciplinaire Magny-en-Vexin Vendredi 20 février 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

Allocution de Monsieur le Ministre à l occasion du 1 er meeting sur l information financière

Allocution de Monsieur le Ministre à l occasion du 1 er meeting sur l information financière Royaume du Maroc المملكة المغربية Direction du Trésor et des finances Extérieures مديرية الخزينة و المالية الخارجية Allocution de Monsieur le Ministre à l occasion du 1 er meeting sur l information financière

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

Membre de la Commission européenne, chargé du Marché intérieur et des Services

Membre de la Commission européenne, chargé du Marché intérieur et des Services SPEECH/13/XXX Michel BARNIER Membre de la Commission européenne, chargé du Marché intérieur et des Services Dématérialisation de la commande publique : un levier de modernisation de l administration publique

Plus en détail

Intervention d Axelle LEMAIRE Secrétaire d Etat chargée du Numérique, Lors du Colloque de l AVICCA

Intervention d Axelle LEMAIRE Secrétaire d Etat chargée du Numérique, Lors du Colloque de l AVICCA AXELLE LEMAIRE SECRETAIRE D ETAT CHARGEE DU NUMERIQUE, AUPRES DU MINISTRE DE L ECONOMIE, DU REDRESSEMENT PRODUCTIF ET DU NUMERIQUE D i s c o u r s D i s c o u r s Paris, le 13 05 2014 Intervention d Axelle

Plus en détail

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières Discours d ouverture Andrew J. Kriegler Président et chef de la direction Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières 25

Plus en détail

La régionalisation, mutation vers un système d assistance sociale complétée par des piliers privés?

La régionalisation, mutation vers un système d assistance sociale complétée par des piliers privés? La régionalisation, mutation vers un système d assistance sociale complétée par des piliers privés? Jean Hermesse Secrétaire général des Mutualités Chrétiennes Solvay Brussels, MMISS, 13/01/2014 Plan 1.

Plus en détail

Grille «Safe Surgery» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013

Grille «Safe Surgery» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Grille «Safe Surgery» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Les questions sont rés en différentes rubriques se rapportant au thème Safe. Il est prévu que les différents partenaires de l

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont Elles ont créé, pourquoi pas moi? (garde d enfant) (patronne salon coiffure) - (patronne restaurant) (femme de ménage / vendeuse à la sauvette) www.claee.org DepliantCLAEE-Final.indd 1 1/02/11 22:16:36

Plus en détail

Moko, enfant du monde

Moko, enfant du monde Moko en Afrique, les monts de la Terre ronde Objectifs : Les animaux. Les parties du corps d un animal. Les chiffres jusqu à 4. Age : 4-6 ans Niveau : Débutants, A1 Moko en Afrique : Les monts de la Terre

Plus en détail

Cérémonie de clôture de la réunion débat sur le thème de la 56 e session ministérielle

Cérémonie de clôture de la réunion débat sur le thème de la 56 e session ministérielle 1 Cérémonie de clôture de la réunion débat sur le thème de la 56 e session ministérielle Discours de Madame ALBATOUL Zakaria, Ministre de l'enseignement fondamental et de l'alphabétisation du Tchad, Présidente

Plus en détail

Je me prépare pour mon plan de transition

Je me prépare pour mon plan de transition Depuis que tu es en route vers ton avenir tu as identifié plusieurs rêves. Tous ces rêves ne peuvent pas être réalisés en même temps. Pour t aider à choisir, prends le temps de te préparer à ta rencontre

Plus en détail

Compte rendu de la journée d étude sur la diversité culturelle et la médiation interculturelle dans les hôpitaux du 23 mai 2006

Compte rendu de la journée d étude sur la diversité culturelle et la médiation interculturelle dans les hôpitaux du 23 mai 2006 Compte rendu de la journée d étude sur la diversité culturelle et la médiation interculturelle dans les hôpitaux du 23 mai 2006 Organisation : Cellule Médiation interculturelle (DG1, SPF Santé publique),

Plus en détail

EN BELGIQUE, LES MUTUELLES NE REMBOURSENT PAS LES

EN BELGIQUE, LES MUTUELLES NE REMBOURSENT PAS LES EN BELGIQUE, LES MUTUELLES NE REMBOURSENT PAS LES SÉANCES DE LOGOPÉDIE POUR LES ENFANTS DONT LE QUOTIENT INTELLECTUEL EST INFÉRIEUR À 86 PAR THOMAS DABEUX ANAHM ASBL 29 OCTOBRE 2014 Des études récentes

Plus en détail

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 *** Nous sommes réunis ici à Villejuif, à l hôpital

Plus en détail

Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013

Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Grille «Identito-vigilance» pour l auto-évaluation dans le cadre du contrat 2013 Les questions sont rés en différentes rubriques se rapportant au thème identito-vigilance. Il est prévu que les différents

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

La transition école travail et les réseaux sociaux Monica Del Percio

La transition école travail et les réseaux sociaux Monica Del Percio Institut de psychologie et éducation Faculté des lettres et sciences humaines Espace Louis-Agassiz 1 CH-2000 Neuchâtel La transition école travail et les réseaux sociaux Monica Del Percio Institut de psychologie

Plus en détail

www.economie.gouv.fr Paris, le 26 août 2013

www.economie.gouv.fr Paris, le 26 août 2013 PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES www.economie.gouv.fr Paris, le 26 août 2013 Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances *** Déplacement à Lannion - Conférence

Plus en détail

Xavier Bertrand Ministre de la Santé et des Solidarités. Discours Sous réserve du prononcé

Xavier Bertrand Ministre de la Santé et des Solidarités. Discours Sous réserve du prononcé Xavier Bertrand Ministre de la Santé et des Solidarités Discours Sous réserve du prononcé IXe journée de l Hospitalisation à domicile Fédération nationale des établissements d hospitalisation à domicile

Plus en détail

REPRESENTATION PERMANENTE AUPRES DE LA COMMISSION DE L UNION AFRICAINE ET DE LA COMMISSION ECONOMIQUE DES NATIONS UNIES POUR L AFRIQUE ALLOCUTION INTRODUCTIVE DE S. E. M. L AMBASSADEUR LIBERE BARARUNYERETSE,

Plus en détail

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS DÉCLARATION AUX MÉDIAS POUR LA PUBLICATION DU Rapport annuel 2013-2014 par François Boileau Commissaire aux services en français de l Ontario Jeudi 10 juillet 2014 11 h 00 Salle des médias Édifice de l

Plus en détail

Gerry McCaughey Président et chef de la direction Assemblée générale annuelle des actionnaires Le 25 février 2010 Montréal (Québec)

Gerry McCaughey Président et chef de la direction Assemblée générale annuelle des actionnaires Le 25 février 2010 Montréal (Québec) Gerry McCaughey Président et chef de la direction Assemblée générale annuelle des actionnaires Le 25 février 2010 Montréal (Québec) Priorité au discours prononcé Bonjour Mesdames et Messieurs. Je suis

Plus en détail

Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Seminar on latest trends and opportunities in IT

Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Seminar on latest trends and opportunities in IT Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Seminar on latest trends and opportunities in IT Date : Jeudi 29 Mars 2012 Time:

Plus en détail

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui.

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Mesdames et Messieurs, 1 Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Le but de ce moment d échange est de mieux faire connaissance. Il est aussi

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT)

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) FACONNER ENSEMBLE L OIT DU FUTUR «Pour tout ce qui a été, merci. Pour tout ce qui sera, oui.» (Dag

Plus en détail

Madame la Présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives d HLM (Chère Marie-Noëlle LIENEMANN),

Madame la Présidente de la Fédération nationale des sociétés coopératives d HLM (Chère Marie-Noëlle LIENEMANN), 1/8 Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer Congrès annuel de l Union Sociale pour l Habitat (USH) Mardi 22 septembre 2015 MONTPELLIER Monsieur le Président du l USH (Cher Jean-Louis

Plus en détail

Secrétariat d État chargé des Personnes handicapées et de la Lutte contre l exclusion

Secrétariat d État chargé des Personnes handicapées et de la Lutte contre l exclusion Secrétariat d État chargé des Personnes handicapées et de la Lutte contre l exclusion Discours de Ségolène Neuville à l occasion de la journée «La domiciliation : premier pas vers l inclusion» organisé

Plus en détail

Bruxelles, le 22 janvier 2007 CONSEIL DE L UNION EUROPÉENNE

Bruxelles, le 22 janvier 2007 CONSEIL DE L UNION EUROPÉENNE CONSEIL DE L UNION EUROPÉENNE Bruxelles, le 22 janvier 2007 VISITE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL ENVIRONNEMENT, MONSIEUR SIGMAR GABRIEL, À LA COMMISSION DE L INDUSTRIE, DE LA RECHERCHE ET DE L ÉNERGIE DU PARLEMENT

Plus en détail

Conférence de presse de la Commission fédérale des banques du 27 avril 1999

Conférence de presse de la Commission fédérale des banques du 27 avril 1999 Conférence de presse de la Commission fédérale des banques du 27 avril 1999 Franz Stirnimann Sous-directeur de la Commission fédérale des banques Eurex - les changements de structure au sein du paysage

Plus en détail

Madame la Ministre, chère Maggie,

Madame la Ministre, chère Maggie, Signature Convention Centre Antipoison Bruxelles-Grand-Duché de Luxembourg, Bruxelles, le 2 juin 2015 à 10.30 heures Discours de Madame la Ministre Lydia MUTSCH Madame la Ministre, chère Maggie, Monsieur

Plus en détail

Discours. Mesdames et Messieurs, Chers amis, Cher Marc Schwartz,

Discours. Mesdames et Messieurs, Chers amis, Cher Marc Schwartz, Discours Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé à l occasion de la signature du protocole d accord pour un développement équitable de la musique en ligne, à

Plus en détail

xperthis, la nouvelle société spécialisée en ICT pour le secteur des soins, se positionne dès sa création comme le leader du marché belge

xperthis, la nouvelle société spécialisée en ICT pour le secteur des soins, se positionne dès sa création comme le leader du marché belge Communiqué de presse xperthis, la nouvelle société spécialisée en ICT pour le secteur des soins, se positionne dès sa création comme le leader du marché belge Bruxelles, le 29 septembre 2011 xperthis,

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2010-2011

RAPPORT ANNUEL 2010-2011 RAPPORT ANNUEL 2010-2011 8 juin 2011 TABLE DES MATIÈRES Mission... 3 Rapport du président... 4 Conseil d'administration 2010-2011... 7 Rapport du trésorier... 8 Rapport de la vérificatrice... 9 Rapport

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes 1 Intervention de Marisol Touraine Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Conseil d administration du régime social des indépendants Jeudi 25 juin 2015 Monsieur le Ministre,

Plus en détail

...... en quelques mots 1

...... en quelques mots 1 ... en quelques mots 1 Un nouveau Projet d'entreprise pourquoi faire? Le Projet d'entreprise 2006-2009 a porté l ambition de faire de l Assurance Maladie un assureur solidaire en santé reconnu en tant

Plus en détail

Nous : Quel parcours universitaire avez-vous mené pour en arriver là?

Nous : Quel parcours universitaire avez-vous mené pour en arriver là? Dans le cadre de notre projet professionnel personnalisé, nous avons interviewer ce mercredi 17 novembre pendant 45 minutes, Médéric Michaud, 24 ans, co-dirigeant de l agence événementielle SEVENT basée

Plus en détail

Le journal de bord et je journal personnel. Types de textes prescrits

Le journal de bord et je journal personnel. Types de textes prescrits J assume mes responsabilités Page 1 de 7 Le journal de bord et je journal personnel Types de textes prescrits Domaine Écriture Lecture Com. orale Participer à une discussion libre 1re 2e 3e 4e 5e 6e 7e

Plus en détail

4 ème SESSION DU CAMEROON BUSINESS FORUM (CBF) DOUALA-HOTEL SAWA, 21 FEVRIER 2013 RAPPORT GENERAL DU SECRETAIRE PERMANENT DU CAMEROON BUSINESS FORUM

4 ème SESSION DU CAMEROON BUSINESS FORUM (CBF) DOUALA-HOTEL SAWA, 21 FEVRIER 2013 RAPPORT GENERAL DU SECRETAIRE PERMANENT DU CAMEROON BUSINESS FORUM 4 ème SESSION DU CAMEROON BUSINESS FORUM (CBF) DOUALA-HOTEL SAWA, 21 FEVRIER 2013 RAPPORT GENERAL DU SECRETAIRE PERMANENT DU CAMEROON BUSINESS FORUM Excellence, Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement

Plus en détail

IL EST TEMPS D ÉRADIQUER LA PAUVRETÉ ET L INÉGALITÉ EN AFRIQUE

IL EST TEMPS D ÉRADIQUER LA PAUVRETÉ ET L INÉGALITÉ EN AFRIQUE AFRICAN DEVELOPMENT BANK GROUP IL EST TEMPS D ÉRADIQUER LA PAUVRETÉ ET L INÉGALITÉ EN AFRIQUE Steve Kayizzi-Mugerwa, économiste en chef et vice-président, Groupe de la Banque africaine de développement

Plus en détail

Séminaire diplomatique du TPIY Allocution de M. John Hocking, Greffier La Haye, 19 novembre 2009

Séminaire diplomatique du TPIY Allocution de M. John Hocking, Greffier La Haye, 19 novembre 2009 Séminaire diplomatique du TPIY Allocution de M. John Hocking, Greffier La Haye, 19 novembre 2009 Excellences, Mesdames et Messieurs, J ai le plaisir de m adresser à vous aujourd hui, pour la seconde fois

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Intervention de Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Remise du rapport du Dr Jean CARLET sur la préservation des antibiotiques Mercredi 23 septembre 2015

Plus en détail

Bulletin Janvier 2015

Bulletin Janvier 2015 Club par excellence en 2008, 2011 et 2014 de l Association régionale de soccer Concordia Bulletin Janvier 2015 Le mot de la présidente Chers membres, Il me fait plaisir de vous écrire à titre de nouvelle

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL INTERNATIONAL SOUS LE THÈME. «Management stratégique dans les banques centrales» ALLOCUTION DE Monsieur le Directeur Général

GROUPE DE TRAVAIL INTERNATIONAL SOUS LE THÈME. «Management stratégique dans les banques centrales» ALLOCUTION DE Monsieur le Directeur Général GROUPE DE TRAVAIL INTERNATIONAL SOUS LE THÈME «Management stratégique dans les banques centrales» ALLOCUTION DE Monsieur le Directeur Général Rabat Lundi 4 mai 2015 Mesdames, Messieurs, C est pour moi

Plus en détail

JE PRÉPARE MON PLAN DE TRANSITION

JE PRÉPARE MON PLAN DE TRANSITION JE PRÉPARE MON PLAN DE TRANSITION JE PRÉPARE MON PLAN DE TRANSITION NOM : DATE : ÂGE : NIVEAU / SECTEUR : FIN DE SCOLARISATION EN JUIN 20. JE FINIS DANS AN(S). 1. QUELLES SONT MES EXPÉRIENCES DE TRAVAIL?

Plus en détail

Communiqué Du 25 octobre 2013

Communiqué Du 25 octobre 2013 Communiqué Du 25 octobre 2013 DÉPART D ÉLISABETH Bonjour à vous tous et toutes, Depuis février dernier, j ai eu la chance de faire de beaux apprentissages et de belles rencontres au sein du CPE-BC Québec

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion de la réunion du Pacte de Responsabilité et de Solidarité Lundi 26 mai 2014 Lesparre-Médoc Mesdames et Messieurs les Parlementaires Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Engagée à l égard d une gestion de patrimoine responsable depuis 1849

Engagée à l égard d une gestion de patrimoine responsable depuis 1849 Engagée à l égard d une gestion de patrimoine responsable depuis 1849 Nos convictions nous ont permis de traverser le temps Depuis le tout début, nos fondateurs croient que les questions touchant les finances

Plus en détail

Groupe de rapporteurs sur la coopération juridique (GR-J), réunion du 7 octobre 2014

Groupe de rapporteurs sur la coopération juridique (GR-J), réunion du 7 octobre 2014 M. Jean-Philippe WALTER 1 Président du Comité consultatif de la Convention pour la protection des personnes à l égard du traitement automatisé des données à caractère personnel Conseil de l Europe 67075

Plus en détail

Mission Conseiller les pouvoirs publics, au travers de ses analyses et études scientifiques,

Mission Conseiller les pouvoirs publics, au travers de ses analyses et études scientifiques, KCE: c est quoi? Un organisme fédéral d'intérêt public autonome («semi» gouvernemental ) Sous la tutelle du Ministre de la Santé publique et des Affaires sociales Créé en 2002 et actif depuis mi 2003 Une

Plus en détail

Allocution. de monsieur Louis Vachon. président et chef de la direction. de la Banque Nationale du Canada. Centre Mont-Royal

Allocution. de monsieur Louis Vachon. président et chef de la direction. de la Banque Nationale du Canada. Centre Mont-Royal Allocution de monsieur Louis Vachon président et chef de la direction de la Banque Nationale du Canada Centre Mont-Royal Montréal, le 29 février 2008 (Seul le texte prononcé fait foi) Mesdames et messieurs,

Plus en détail

Hélène Douville Accélératrice de succès

Hélène Douville Accélératrice de succès Hélène Douville Accélératrice de succès Fondatrice & Présidente de Groupe conseil DCA 1997 Formation Coaching Conférence 1. Vente et développement d affaires 2. SAC-Expérience client 3. Gestion d équipe

Plus en détail

1. Rappel des engagements - Roadmap actuelle (RM) Action 8

1. Rappel des engagements - Roadmap actuelle (RM) Action 8 ACTUALISATION ROADMAP esante 2013-2018 SESSION N 1 04/05/15 Projet A8 : Instauration d un instrument d évaluation uniforme (BelRAI) 1. Rappel des engagements - Roadmap actuelle (RM) Action 8 En 2013, l

Plus en détail

Journées suisses de la statistique, 16 octobre 2013, Bâle Keynote

Journées suisses de la statistique, 16 octobre 2013, Bâle Keynote Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Direction Journées suisses de la statistique, 16 octobre 2013, Bâle Keynote Directeur de l OFS, Georges-Simon Ulrich (Seules

Plus en détail

Info AO 2011-2012. L info AO se veut un moyen de fournir. des outils pratiques en orientation. pour le quotidien des enseignants et. des élèves.

Info AO 2011-2012. L info AO se veut un moyen de fournir. des outils pratiques en orientation. pour le quotidien des enseignants et. des élèves. L info AO se veut un moyen de fournir des outils pratiques en orientation Aide financière aux études 2011-2012 Info AO Des réponses à vos question en orientation pour le quotidien des enseignants et des

Plus en détail

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours pour les vingt ans du lancement du satellite Hélios IA

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours pour les vingt ans du lancement du satellite Hélios IA MINISTÈRE DE LA DÉFENSE M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense Discours pour les vingt ans du lancement du satellite Hélios IA A Toulouse, le 9 juillet 2015 Seul le prononcé fait foi Page 1 sur

Plus en détail

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale

Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Équipes de santé familiale Améliorer les soins de santé familiale Liste de vérification de la mise en œuvre d une équipe de santé familiale Juillet 2009 Version 2.0 Table des matières Introduction...3

Plus en détail

C est avec grand plaisir que j ouvre le séminaire de cette matinée, consacré aux nouvelles normes comptables de l Etat.

C est avec grand plaisir que j ouvre le séminaire de cette matinée, consacré aux nouvelles normes comptables de l Etat. Séminaire sur les normes comptables de l Etat Intervention d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire Bercy, 1 er décembre 2003 Mesdames, Messieurs, C est avec grand plaisir

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET BURKINA FASO ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET DISCOURS DE MONSIEUR LE MINISTRE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Stages Erasmus à l étranger

Stages Erasmus à l étranger BROCHURE ERASMUS PARTIE 1 GENERALITES FEVRIER 2012 Stages Erasmus à l étranger HAUTE ECOLE GALILEE ISSIG Institut Supérieur de Soins Infirmiers Galilée TABLE DES MATIERES Avant-propos : - Prends le large

Plus en détail

Lettre d information du 24 août 2009 N LI/ DG/ 2/ 2009

Lettre d information du 24 août 2009 N LI/ DG/ 2/ 2009 Lettre d information du 24 août 2009 N LI/ DG/ 2/ 2009 Date 24 août 2009 Objet Moyens et modalités de premier équipement des conseils régionaux de l Ordre national des infirmiers Destinataires Mesdames

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

Sommaire. Modalités du projet Objectifs et méthode Animation Jour 1 et résultats Animation Jour 2 et résultats Evaluation générale et bilan personnel

Sommaire. Modalités du projet Objectifs et méthode Animation Jour 1 et résultats Animation Jour 2 et résultats Evaluation générale et bilan personnel Anne-Sophie Collard Sommaire Modalités du projet Objectifs et méthode Animation Jour 1 et résultats Animation Jour 2 et résultats Evaluation générale et bilan personnel Modalités du projet Partenaire:

Plus en détail

(Cotonou, le 18 Juillet 2013)

(Cotonou, le 18 Juillet 2013) République du Bénin ************** Ministère de l Enseignement Secondaire, de la Formation Technique et Professionnelle, de la Reconversion et de l Insertion des Jeunes (MESFTPRIJ) **************** Ministère

Plus en détail

CAMPAGNE NATIONALE DE SENSIBILISATION «Pour un meilleur partenariat Banques/Petites et moyennes entreprises au service du Développement Humain»

CAMPAGNE NATIONALE DE SENSIBILISATION «Pour un meilleur partenariat Banques/Petites et moyennes entreprises au service du Développement Humain» CAMPAGNE NATIONALE DE SENSIBILISATION «Pour un meilleur partenariat Banques/Petites et moyennes entreprises au service du Développement Humain» ALLOCUTION INAUGURALE DE MONSIEUR ABDELLATIF JOUAHRI GOUVERNEUR

Plus en détail

MOT DE BIENVENUE DU COMITÉ D ORGANISATION DE L IACI

MOT DE BIENVENUE DU COMITÉ D ORGANISATION DE L IACI MOT DE BIENVENUE DU COMITÉ D ORGANISATION DE L IACI Monsieur Le Représentant du Président de la République de Côte d Ivoire, Monsieur Le Représentant du Ministre de l Economie et des Finances, Monsieur

Plus en détail

Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs,

Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs, Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs, C est toujours un grand plaisir de vous retrouver au Liban. Mais le plaisir se double aujourd hui d une grande

Plus en détail

Traduction libre réalisée par notre membre Louise-Marie MALLONG-BECK

Traduction libre réalisée par notre membre Louise-Marie MALLONG-BECK Traduction libre réalisée par notre membre Louise-Marie MALLONG-BECK Résumé de l allocution de Madame le Dr. Angela Merkel, chancelière allemande du 28 septembre 2012 à l occasion du 60 ème Congrès mondial

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

Assises de la Coopération luxembourgeoise 2014 (24-25 avril 2014) Discours d ouverture du Ministre Romain Schneider du 24 avril 2014

Assises de la Coopération luxembourgeoise 2014 (24-25 avril 2014) Discours d ouverture du Ministre Romain Schneider du 24 avril 2014 Assises de la Coopération luxembourgeoise 2014 (24-25 avril 2014) Discours d ouverture du Ministre Romain Schneider du 24 avril 2014 Mesdames et Messieurs les députés, Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs

Plus en détail

Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne?

Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne? Trouver sa façon de flotter : quelle est la mienne? Le bain flottant est un espace libre de toute stimulation et contrainte au corps et à l esprit. À l intérieur, il n y a que vous sans les distractions

Plus en détail

Mylène a besoin d aide!

Mylène a besoin d aide! ER ER Cahier de l élève Mylène a besoin d aide! Enseignement religieux 5 e année Nom de l élève 5 e année 1 Mylène a besoin d aide Description de tâche Dans cette tâche, tu examineras la situation de Mylène

Plus en détail

Dans un monde en mouvement perpétuel, rapide, incessant, il faut saisir. Nous devons être fiers de pouvoir exécuter la décision prise :

Dans un monde en mouvement perpétuel, rapide, incessant, il faut saisir. Nous devons être fiers de pouvoir exécuter la décision prise : 1 Mesdames et Messieurs les Conseillers départementaux, Dans la tempête, il faut garder le cap, corriger le chemin. Dans un monde en mouvement perpétuel, rapide, incessant, il faut saisir l instant celui

Plus en détail

ALLOCUTION DE M. BENJAMIN HOUNTON CHARGE DU BUREAU DU HAUT COMMISSARIAT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L HOMME POUR L AFRIQUE DE L OUEST

ALLOCUTION DE M. BENJAMIN HOUNTON CHARGE DU BUREAU DU HAUT COMMISSARIAT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L HOMME POUR L AFRIQUE DE L OUEST ALLOCUTION DE M. BENJAMIN HOUNTON CHARGE DU BUREAU DU HAUT COMMISSARIAT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L HOMME POUR L AFRIQUE DE L OUEST CONFERENCE REGIONALE SUR LA RATIFICATION DES INSTRUMENTS INTERNATIONAUX

Plus en détail

BIL Belgique À vos côtés, pour vous.

BIL Belgique À vos côtés, pour vous. FR banque privée BIL Belgique À vos côtés, pour vous. BELGIUM BIL Belgique À vos côtés, pour vous. Enseigne réputée et reconnue dans la plus pure tradition des banques privées internationales, BIL Belgique

Plus en détail

Mesdames, Messieurs, Mesdames, Messieurs,

Mesdames, Messieurs, Mesdames, Messieurs, Les objectifs de l arrêté ministériel visant à élargir le champ d application du système de l économie d insertion sociale et la volonté politique fédérale en matière d économie sociale Permettez-moi tout

Plus en détail

LEAVING CERT FRENCH WRITTEN EXP. 1. Je te remercie de ta gentille invitation que je viens de recevoir et qui m a fait grand plaisir

LEAVING CERT FRENCH WRITTEN EXP. 1. Je te remercie de ta gentille invitation que je viens de recevoir et qui m a fait grand plaisir LEAVING CERT FRENCH WRITTEN EXP PAUL STENSON INFORMAL LETTERS Layout See whiteboard Accepting an invitation 1. Je te remercie de ta gentille invitation que je viens de recevoir et qui m a fait grand plaisir

Plus en détail

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses

Plus en détail

Allocution de M. Masahiko Koumura, Ministre des Affaires étrangères du Japon

Allocution de M. Masahiko Koumura, Ministre des Affaires étrangères du Japon Translation Allocution de M. Masahiko Koumura, Ministre des Affaires étrangères du Japon "L Education pour tous: le Développement des ressources humaines pour une indépendance et une croissance économique

Plus en détail

Ministère de la santé et des sports

Ministère de la santé et des sports Ministère de la santé et des sports DIRECTION DE L'HOSPITALISATION ET DE L'ORGANISATION DES SOINS Paris, le 22 janvier 2009 Sous-direction de l organisation de l offre régionale de soins et populations

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

Bienvenue sur Maternelle De Moustache Publié le 13/10/2011 Par isabelle. Pages. C est maintenant sur Maternelle De Moustache : Produits récents

Bienvenue sur Maternelle De Moustache Publié le 13/10/2011 Par isabelle. Pages. C est maintenant sur Maternelle De Moustache : Produits récents Bienvenue sur Maternelle De Moustache Publié le 13/10/2011 Par isabelle Bonjour à tous, je m appelle Isabelle et je tiens à vous remercier de visiter mon sitematernelle De Moustache. Panier Votre panier

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

célébration des 150 ans des relations diplomatiques franco-japonaises Je suis très heureux de vous accueillir aujourd hui à l occasion du

célébration des 150 ans des relations diplomatiques franco-japonaises Je suis très heureux de vous accueillir aujourd hui à l occasion du 8/1/2008 Discours de Monsieur Fukui à l occasion du colloque pour la célébration des 150 ans des relations diplomatiques franco-japonaises Je suis très heureux de vous accueillir aujourd hui à l occasion

Plus en détail

Discours d ouverture de Michèle Bourque présidente et première dirigeante Société d assurance-dépôts du Canada Ottawa mercredi 6 février 2013

Discours d ouverture de Michèle Bourque présidente et première dirigeante Société d assurance-dépôts du Canada Ottawa mercredi 6 février 2013 1 Première conférence du Comité régional de l AIAD (Association internationale des assureurs-dépôts) pour l Amérique du Nord sur les règlements transfrontières et les institutions-relais Discours d ouverture

Plus en détail

Etre gestionnaire d une maison médicale

Etre gestionnaire d une maison médicale Cahier Etre gestionnaire d une maison médicale Fabienne Saint-Amand, in rmière sociale, gestionnaire à la maison médicale Espace Santé. Mots clefs : maison médicale, gestion, interdisciplinarité, métier.

Plus en détail

Retour à la croissance

Retour à la croissance Après une forte amélioration de ses résultats au T4 2010 et la finalisation de ses programmes d investissement et de réorganisation, Eurofins réaffirme ses objectifs à moyen terme 28 janvier 2011 A l occasion

Plus en détail

assureur de classe, engagé et efficace. Le rapport de gestion 2010 en abrégé

assureur de classe, engagé et efficace. Le rapport de gestion 2010 en abrégé Notre objectif: être un assureur de classe, engagé et efficace. Le rapport de gestion 2010 en abrégé Chiffres-clés Données en milliers de CHF 2010 2009 Effectif des assurés 882 023 830 115 Effectif du

Plus en détail

DISCOURS D OUVERTURE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DES GOUVERNEURS

DISCOURS D OUVERTURE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DES GOUVERNEURS DISCOURS D OUVERTURE DU PRÉSIDENT DU CONSEIL DES GOUVERNEURS AM101f-Y 1 M. Harris Georgiades Président du Conseil des gouverneurs de la BERD Assemblée annuelle, Tbilissi 15-16 mai 2015 Discours d ouverture

Plus en détail

SEUL LE PRONONCE FAIT FOI. Monsieur le Président du Syndicat de la librairie française, cher Matthieu de Montchalin, Mesdames et Messieurs les élus,

SEUL LE PRONONCE FAIT FOI. Monsieur le Président du Syndicat de la librairie française, cher Matthieu de Montchalin, Mesdames et Messieurs les élus, Discours Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, à l occasion des 3 e Rencontres nationales de la librairie, à Lille, le lundi 22 juin 2015 Monsieur le Président du Syndicat

Plus en détail

Pour une parole en l air Palmiers, pétanque et pastis

Pour une parole en l air Palmiers, pétanque et pastis Palmiers, pétanque et pastis J irai pas, aux boules! Mais enfin, Jean-Battì La pétanque, c est la bonne humeur, la macagna, les copains. Tout ça, quoi. Alors qu est-ce qu il te prend de dire des trucs

Plus en détail

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir VICTIME D ANOREXIE, Alors que le nombre de personnes souffrant d obésité ne cesse de croître dans la société nord-américaine, certaines personnes sont atteintes d un trouble alimentaire qui se situe à

Plus en détail

Annexe 3. Le concept : exemple d une situation d apprentissage.

Annexe 3. Le concept : exemple d une situation d apprentissage. Annexe 3. Le concept : exemple d une situation d apprentissage. Le concept choisi ici comme exemple est une figure arbitrairement définie, appelée «WEZ», reprise d une expérience de Smoke cité dans un

Plus en détail