Edito. Baromètre Automobile Mr RHIATI Abderrahim Administrateur Directeur Général d EQDOM

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Edito. Baromètre Automobile 2011. Mr RHIATI Abderrahim Administrateur Directeur Général d EQDOM"

Transcription

1

2

3

4 Edito Après une année 2009 en demi-teinte, les chiffres de 2010 ne présageaient pas mieux pour le marché automobile. Avec un recul des ventes de 6% par rapport à 2009, l année 2010 s était, en effet, clôturée dans un contexte en proie aux inquiétudes. C était sans compter sur l embellie apportée par 2011, avec des chiffres en hausse par rapport à l année précédente. Les ventes de voitures particulières à fin juin ont, en effet, enregistré un bond de 6.19% par rapport au premier semestre Cette dynamique est alimentée par la conjonction de plusieurs facteurs. Tout d abord une offre très large de la part des constructeurs automobiles en mesure de satisfaire une clientèle aussi diverse qu exigeante. S y ajoute la recrudescence de la compétition et le Mr RHIATI Abderrahim Administrateur Directeur Général d EQDOM foisonnement des opérations promotionnelles qui ont exercé une sensible pression sur les prix, élargissant d autant le vivier de la clientèle. Le tout accompagné par des offres de financement qui permettent un accès plus aisé à l achat d un véhicule neuf, au détriment de l occasion. Signe que le marché marocain, en dépit de son caractère jeune, commence à mûrir. La reprise du marché de l automobile représente donc une véritable bouffée d oxygène pour tous les opérateurs du secteur. Ce regain est d autant plus salvateur que pour les différents intervenants l environnement s est quelque peu obscurci : du côté des ménages, les tensions sur le pouvoir d achat incitent à la prudence. Heureusement, les arbitrages des consommateurs ont fait la part belle à l automobile, aidés en cela par la présence à leurs côtés de sociétés de financement. Et ce sont principalement ces dernières qui donnent le tempo du financement de l automobile avec des offres de plus en plus alléchantes. C est dans ce contexte de reprise qu Eqdom livre cette deuxième édition du du Marché de l. Véritable outil qui prend le pouls du secteur, transparent et clair, ce baromètre traite différentes facettes du marché de l automobile (le comportement d achat des consommateurs, la place des outils de financement ainsi que leur capacité à satisfaire les clients et fournisseurs) qui vous permettront de décrypter toutes les tendances de l année en vous donnant les outils nécessaires pour établir les prévisions de l année prochaine. Si le marché de l automobile est en bonne santé, son développement est tributaire d une bonne compréhension de ses perpétuelles mutations. C est pourquoi Eqdom s est donnée pour mission de décrypter pour vous les grandes tendances de 2011 par le biais d une étude fiable et crédible, réalisée par un cabinet d études de renommée internationale

5 Sommaire 1- Contexte économique et Intention d Achat 8 2- Arbitrage du Consommateur Le crédit et l automobile Prime à la casse et Barrières douanières

6 Rappel de la méthodologie Cible de l étude: Possesseurs de véhicules Non possesseurs de véhicules (susceptibles cependant d en acheter un dans les 12 prochains mois) Critères de sélection: Age: 18 ans et plus CSP: A, B et C Couverture géographique: Casablanca, Rabat, Fès, Agadir Taille de l échantillon: 1000 répondants Mode d administration: Face to face L étude a été réalisée entre février et avril Les interviews ont eu lieu du lundi au samedi inclus, entre 9h00 et 20h00 les jours de semaine, et de 9h30 à 17h00 le samedi

7 Structure de l échantillon La répartition de l échantillon selon l âge, la ville et la CSP se présente comme suit: Total Echantillon Age ans ans ans ans plus de 50 ans Ville Casablanca Rabat Fès Agadir CSP AB C1 C2 Possesseur % 29% 24% 19% 13% 60% 13% 19% 8% 17% 29% 54% Non Possesseur % 28% 23% 19% 15% 60% 14% 18% 8% 15% 28% 57% Les résultats du sondage Rappel: Le sondage, dont les résultats sont présentés ci-après, a été conduit en milieu urbain auprès d individus appartenant aux classes sociales ABC, qui constituent le cœur de cible des acheteurs réels et acheteurs potentiels de voiture, et non sur l ensemble de la population. Les résultats de l étude doivent donc être analysés à la lumière de cette limitation

8 1- Contexte économique et Intention d Achat a. Etat des lieux du secteur automobile en 2011 La reprise du marché de l automobile initiée vers la fin 2010 se confirme pour cette année. Ainsi, au cours du premier semestre de l année en cours, véhicules neufs particuliers ont été vendus. Ce qui représente une hausse de 6.19% par rapport au premier semestre A contrario, la commercialisation des produits montés localement marque une baisse de 2.76%. Dans le top ten des marques, deux ont tiré particulièrement leur épingle du jeu, Dacia et Renault, loin devant Citroën et Peugeot. Autre constat relevé par le baromètre: la faiblesse du taux d équipement de la population urbaine relativement aisée. Cette catégorie, qui représente le coeur de cible du marché et qui fait l objet de ce sondage, n est en effet équipée qu à hauteur de 38% (certes en nette progression par rapport à 2010). Bien qu en très légère diminution par rapport à l année dernière, l intention d achat démontre que l automobile fait toujours rêver les marocains: 17% des sondés déclarent envisager un achat automobile dans les 12 prochains mois. Notons que pour les ¾ d entre eux, il s agit d acheter une voiture neuve. Pour la moitié des sondés, les marques les plus convoitées sont DACIA, PEUGEOT, VOLKSWAGEN et RENAULT. Le reste est encore indécis quant à la marque à acheter. D un autre côté, il convient de prendre en compte le fait que plus de 80% de ces intentions déclarées sont des renouvellements. En d autres termes, même si le marché marocain reste «jeune», il est malgré tout en pleine croissance. Moins de 15% des marocains ont entendu parler du projet de la prime à la casse, alors que la moitié connait le projet de démantèlement des barrières douanières. Cependant, les sondés connaissent mal ce projet, puisqu une partie pense qu il englobe également les voitures d occasion

9 b. Perspectives d Achat Marques possédées : 84% 83% % 30% 14% 13% 2% 4% Total Possesseurs Marques Européennes Marques Asiatiques Autres Confirmant la reprise du marché, les possesseurs de voiture sont 8% de plus en 2011, ce qui signifie une stabilité en terme de part de parc

10 Intention d Achat 18% 17% Population Globale /10 L intention d achat déclarée, pour les 12 prochains mois, se stabilise par rapport à l année dernière. Intention d Achat par Type de Véhicule 61% 62% 30% 34% Voiture Neuve Voiture d occasion Dans deux tiers des cas, les sondés ayant l intention d acheter une voiture dans les 12 prochains mois optent pour une voiture neuve

11 Fourchette de prix véhicules d occasion 52% % 29% 6% Acheteurs Voiture d occasion Dhs Dhs Dhs Plus de 50% des sondés qui veulent acheter une voiture d occasion déclarent vouloir investir mois de Dhs. Fourchette de prix véhicules neufs 62% 42% % 12% Acheteurs Voiture Neuve Dhs Dhs Plus de Dhs 75% des sondés qui veulent acheter une voiture neuve déclarent vouloir investir entre Dhs et Dhs

12 Intention d Achat: Premier Achat & Renouvellement 77% 82% Premier achat Renouvellement 23% 18% Ces chiffres confirment la maturité du marché qui devient plus un marché de renouvellement que d acquisition. Intention d Achat: Premier Achat & Renouvellement par marque envisagée 57% % 7% 6% 5% 4% 2% 2% 2% DACIA PEUGEOT VOLKSWAGEN RENAULT KIA AUDI BMW FIAT NSP Plus de la moitié des acheteurs potentiels de voiture n ont aucune idée sur la marque qu ils envisagent d acheter ; la concurrence reste ouverte. DACIA, PEUGEOT et VOLKSWAGEN sont les marques qui bénéficient de plus fortes intentions d achat

13 1 Critères de choix en Tenue de route Durée de vie Consommation/économie de carburant Robustesse Dynamisme En déclaratif, donc très rationnel, les acheteurs potentiels prennent en considération la fiabilité et l économie dans le choix d une voiture. 2- Arbitrage du consommateur a. Bonne percée du low cost : Notoriété des marques Top Of Mind AUDI BMW DACIA ALFA ROMEO MERCEDES FIAT VOLKSWAGEN PEUGEOT CITROEN RENAULT KIA En Top of mind, AUDI et BMW arrivent en tête, suivies de DACIA et ALFA ROMEO. Ces marques enregistrent des progressions significatives par rapport à l année dernière aux dépens de MERCEDES, RENAULT et KIA dont les scores ont légèrement baissé cette année

14 Souvenir publicitaire des marques DACIA AUDI BMW ALFA ROMEO CHEVROLET FIAT MERCEDES KIA PEUGEOT RENAULT Les scores du Top of mind sont directement corrélés aux impacts des campagnes publicitaires. Les deux enregistrent les mêmes fluctuations. L efficacité publicitaire a un impact direct sur le Top of mind

15 Entretien avec Christian PENNICHOU, Directeur de création KLEM Euro RSCG «La publicité automobile au Maroc» 1- Les publicités Auto au Maroc rivalisent de plus en plus en création et en innovation; parlez nous de cette évolution très perceptible? Nouveau code de la route, baisse des droits de douane, ouverture sur le monde (Internet, télés satellitaires ), foisonnement des marques et des modèles Autant de changements qui touchent le marché automobile national et qui ont impacté l évolution de la communication du secteur automobile. Actuellement, l automobile est un des secteurs majeurs dans le domaine de la communication. Majeur mais aussi des plus saturés. En effet, les constructeurs se livrent à de véritables batailles médiatiques et publicitaires. Il est donc primordial pour les marques de se distinguer dans leur communication au grand public. Ce qui amène certaines marques à prendre des risques pour occuper des positionnements uniques. C est le cas aujourd hui de marques comme Citroën, Kia ou Volkswagen, qui s illustrent de manière différente dans leur publicité, et font de la créativité une des valeurs phares de la marque. 2- Les importateurs automobiles sont parmi les grands annonceurs dans la presse marocaine. L impact sur le marché et les clients est-il à la hauteur de leurs budgets investis en communication? L impact réel est difficile à mesurer, ou plutôt à attribuer, puisqu il repose sur plusieurs facteurs. Il faut tout d abord faire la différence entre puissance du plan média (investissement publicitaire) et force du concept. Or il est vrai que les annonceurs ont plutôt tendance à privilégier une présence massive, sans pour autant créer la différence et réellement interpeller le consommateur avec des idées fortes, à quelques exceptions près. L autre point, c est que la publicité n est pas la seule à influencer le marché et les consommateurs. La facilité d accès au crédit ces dernières années a par exemple elle aussi fortement concouru à booster le marché et inciter le consommateur à s équiper. Il serait donc réducteur de ne lier cela qu aux dépenses publicitaires, même s il est vrai qu une campagne de pub bien conçue crée toujours une dynamique au niveau du comportement du consommateur et donc des ventes. 3- Y a-t-il des techniques de mesure de cet impact? La télévision dispose de l Audimétrie, un outil de mesure calqué sur les systèmes européens qui permet de mesurer les GRP. La radio n en dispose pas encore à l heure actuelle mais pourrait en bénéficier d ici fin La presse et l affichage ne bénéficient à aujourd hui d aucun outil généralisé. En revanche, il est toujours possible de confier à des bureaux d études l évaluation de l impact des campagnes au travers de post-tests qualitatifs

16 4- C est connu, les marocains sont friands de nouveautés (la ruée sur les nouvelles technologies de la communication: GSM, Internet mobile, smartphone, Ipad l atteste). Est-ce le cas pour l automobile? Comment définissez-vous le consommateur automobile marocain? Les consommateurs marocains sont effectivement, comme la majeure partie des consommateurs du monde, adeptes de nouveautés et de technologie dans leur vie de tous les jours, et donc y compris dans le secteur automobile. On retrouve d ailleurs ces produits issus des nouvelles technologies dans les offres commerciales des constructeurs : Ipad ou Ipod offerts, DVD, GPS, etc Par ailleurs les équipements des voitures elles-mêmes deviennent de plus en plus perfectionnés et technologiques. Donc qu il s agisse de ses offres commerciales ou des options qui équipent les voitures, aujourd hui, pour séduire le consommateur, une marque automobile se doit effectivement de rester à la pointe de la technologie

17 b. Association des marques : Les allemandes ont toujours la côte, Volkswagen, AUDI, BMW et Mercedes se placent au peloton de tête en enregistrant les scores les plus élevés. Elles se démarquent nettement par leur solidité et leur fiabilité, mais aussi par leur design. Dacia, elle aussi se démarque en s alignant aux marques françaises de renom, Renault, Peugeot et Citroën

18 c. Le véhicule Premium au Maroc, quel avenir? Entretien avec Rachid Fadouach, Directeur Général Smeia «Le véhicule Premium au Maroc, quel avenir?» - Quel état des lieux pour le segment des véhicules Premium sur le marché automobile national? Le segment Premium occupe de plus en plus une place de choix dans le marché des voitures particulières au Maroc, du fait de la multiplication des modèles. Aujourd hui, plusieurs marques ont élargi leur gamme de modèles allant de la compacte en passant par le 4x4 jusqu à la limousine. - A fin 2010, le marché automobile national a enregistré son deuxième recul consécutif à cause de la crise, mais le haut de gamme arrivait quand même à tirer son épingle du jeu ; quelles sont à votre avis les raisons de ce paradoxe? Longtemps, l accès au marché haut de gamme était entravé par plusieurs barrières, notamment le facteur prix, qui dépendait lui aussi de plusieurs paramètres : principalement les droits de douane élevés. Aujourd hui, la croissance de ce segment est due essentiellement au développement des gammes de voitures compactes Premium et moyennes, la disponibilité du diesel sur tous les modèles, même les limousines, et la prolifération des moyens de financement. Il faut dire aussi que le client, en quête permanente de qualité, est devenu, en quelque sorte, adepte et grand consommateur de luxe. - Est-ce que l offre en véhicules Premium répond à la demande? Oui, tout à fait. Actuellement, le segment haut de gamme couvre toutes les catégories de voitures en commençant par la compacte, en passant par la berline familiale, la routière, le segment des SUV ainsi que le segment des limousines. - Quelles sont les spécificités du marché national? Le marché national s est beaucoup développé ces cinq dernières années, et les chiffres l attestent. On assiste à un réel engouement pour le segment des voitures fabriquées localement, d autant plus que la communication, la diversification des modèles, la multitude des expositions ont été pour beaucoup dans cette tendance de croissance que connaît le marché automobile national

19 - Quelles sont les particularités du client marocain? Le client marocain a beaucoup changé, et est devenu de plus en plus averti et au courant des dernières nouveautés. Le client recherche de plus en plus la qualité du produit et du service. Il est prêt à payer la différence pour se procurer un produit de qualité. - Quelles perspectives pour ce segment en 2011? Tous les indicateurs sont au vert. Le marché haut de gamme est en bonne forme, et il n y a aucune raison à ce que le segment ne continue pas sur ce trend haussier. Nous sommes persuadés du développement du secteur automobile et plus précisément du segment Premium. 3- Le crédit et l Le marché du crédit Auto : Types d achat 55% 51% 45% 37% Crédit Comptant Tout en restant majoritaire, le financement par crédit marque le pas et perd 4 points face au financement au comptant. C est un effet logique de l accroissement du renouvellement des véhicules

20 4- Prime à la casse et Barrières douanières Prime à la casse : un projet qui gagne à être connu Mise en place par l Etat depuis quelques temps, la prime à la casse ne semble pas faire des émules. Ainsi, selon le du marché automobile marocain réalisé par Eqdom, peu de gens connaissent ce projet. En effet, 85% des sondés ne savent pas de quoi il s agit. Et pourtant ce dispositif d incitation au rajeunissement du parc, instauré dans le sillage du nouveau code de la route est intéressant à plus d un titre. Ciblant, dans un premier temps, les petits taxis, mais aussi les transporteurs routiers de marchandises, la prime à la casse vise, à terme, à moderniser le parc automobile marocain obsolète, et ainsi à promouvoir la sécurité routière et la protection de l environnement. Pour les petits taxis, l Etat a alloué une enveloppe de 510 millions de DH. Il verse ainsi une prime de DH pour financer l achat d un nouveau véhicule, dans la limite de 30 % du prix, en plus d une prime de DH si l ancien véhicule est réformé ou détruit. Les véhicules qui bénéficient de cette nouvelle mesure doivent être âgés d au moins 5 ans et avoir servi comme taxi durant les trois dernières années. Et pourtant, sur un parc estimé à petits taxis dans la wilaya du Grand Casablanca, seuls 753 d entre eux ont postulé pour ce renouvellement bonifié et seulement 44 ont opté pour la prime à la casse. Idem du côté des transporteurs routiers. A ce jour, l opération n a pas attiré grand monde. Ce qui a incité le ministère de l Equipement et des transports en collaboration avec la Fédération nationale des transports à améliorer les modalités d accès au programme. Une enveloppe de 170 MDH a été allouée à cette nouvelle mouture avec un lot d incitations pour pousser les professionnels à renouveler leur flotte. Parmi ces mesures, l augmentation du montant de la prime versée de DH pour toutes les catégories de véhicules. Aussi, dans le cadre de cette nouvelle tranche du programme, la prime à la casse ne va pas se limiter aux véhicules dont l âge est inférieur à 15 ans, pour concerner également les véhicules exploités durant 20 ans. Avec un recadrage et une meilleure communication autour de ce programme, et si elle est instaurée même pour les particuliers, la prime à la casse aura des retombées bénéfiques sur tous les intervenants du secteur de l automobile : propriétaires de véhicules, taximen, transporteurs routiers, constructeurs mais également le citoyen lambda qui y gagnera en protection de l environnement

21 Prime à la casse CONNAISSANCE 15% Oui Non 85% PENSEZ VOUS QUE CE PROJET DE LOI SERA MIS EN PLACE? Oui Non 34% INCITATION A L'ACHAT 28% Oui Non Indifférent 66% 13% 59% En dépit de la communication faite autour de la prime à la casse, moins de 15% des sondés en ont entendu parler

22 Démantèlement douanier Il bénéficiera seulement aux voitures européennes Les voitures d occasion ne sont pas concernées A compter du 1er mars 2012, la suppression totale des barrières douanières prendra effet en application de l accord d association conclu entre le Maroc et l UE. Toutefois, les importateurs continueront à payer la TVA sur l importation et la taxe intérieure de consommation (TIC). Selon le du marché de l automobile, la moitié des sondés connaît ce projet. Mais beaucoup de questions restent en suspens. Le démantèlement douanier est une bonne nouvelle pour les concessionnaires qui verront leurs marges augmenter avec cette mesure. La question qui se pose actuellement c est de savoir si cette baisse des droits à l importation bénéficiera également aux consommateurs. On se demande, en effet, si les concessionnaires des marques européennes répercuteront cette baisse sur leurs clients. Trois possibilités s offrent aux professionnels : Répercuter la baisse sur le prix du produit En profiter pour faire plus de promotion Offrir ce bonus en option. Pour le moment, les concessionnaires n ont pas encore déclaré leurs intentions. Selon le d Eqdom, une bonne partie des sondés (22%) croient que ce démantèlement bénéficiera également aux voitures d occasion. Ce qui est faux. Les tarifs douaniers pour l importation des voitures d occasion ne changeront pas. Seuls les véhicules importés à l état neuf bénéficient de ce démantèlement. Pour être plus précis, cette mesure bénéficiera seulement aux importations effectuées par des concessionnaires de véhicules dont l activité commerciale est dûment reconnue par l Etat. Les particuliers ou entreprises désirant importer des voitures neuves seront taxés de la même manière que pour les importations de véhicules d occasion

23 Démantèlement douanier CONNAISSANCE Oui Non 50% 50% INCITATION A L'ACHAT 10% Oui Non Indifférent 13% 77% VOITURE NEUVE / OCCASION 19% Neuve D occasion NSP 22% 52% 50% des sondés connaissent le projet de démantèlement des barrières douanières. Mais ils en ignorent les détails, puisqu une bonne partie croit que ce projet englobe également les voitures d occasion

24 Entretien avec Nassereddine Oubada, Directeur général Hyundai «Véhicule asiatique & démantèlement douanier» - Les véhicules asiatiques gagnent de plus en plus de terrain sur le marché automobile national et en sont devenus une composante incontournable; quelle est l origine de ce succès? Ces marques disposent pour la plupart de produits diversifiés, de tarifs compétitifs et d équipements bien fournis. Leurs gammes, visant essentiellement les segments des citadines et des familiales, répondent parfaitement aux goûts et besoins du client marocain, surtout la catégorie à moyen revenu, avec un design attractif aux yeux du consommateur. Sans oublier que les importateurs de ces marques ont une communication agressive. - Quelles sont les grandes qualités des véhicules asiatiques? Nous devons rappeler que le marché marocain est un marché de prix, les véhicules asiatiques y sont proposés à des prix très attractifs. La fiabilité de ces véhicules a fait ses preuves ainsi que leur innovation en termes de technologie et de design. - Exception faite de Toyota qui a toujours bénéficié d une certaine notoriété et d une confiance de la part du client marocain, quel regard porte désormais ce client sur les véhicules asiatiques, surtout avec les succès qu enregistrent certaines marques notamment Hyundai et Kia? Aujourd hui, le consommateur marocain accorde plus de confiance aux marques asiatiques qui ont su faire preuve de fiabilité et de qualité comparables aux marques européennes déjà présentes depuis plusieurs années sur le marché marocain. Pour Hyundai, le fait que nous soyons leader sur le segment des 4x4 en 2010 ne doit rien au hasard et témoigne d une grande reconnaissance de la part des consommateurs marocains. La même chose pourrait être dite pour la marque Kia, leader du segment des microcitadines. - Jugé inéquitable par les importateurs des marques d origine asiatique, le démantèlement douanier a fait couler beaucoup d encre; quels sont les inconvénients de ce démantèlement sur votre activité? Comme déjà communiqué par la presse, le démantèlement douanier dont bénéficient les marques européennes (pour cette année 2011, la taxe sera de 3,30%) entrave la concurrence et la compétitivité dans le secteur et sera un véritable obstacle à la baisse des prix des marques asiatiques

25 - Vous avez demandé un différentiel tarifaire de 10% alors que pour cette année, il s établira à 22,5% (la pire année de ce démantèlement); comment les marques asiatiques pourraient faire face à cette situation? Pour cette année, nous comptons sur les efforts et l agressivité de notre force de vente et sur notre différenciation par rapport aux autres opérateurs du marché à travers une offre de qualité de service tant au niveau commercial qu au niveau service. Nous veillerons sur la satisfaction de nos clients et le maintien de notre image de marque sur le marché

26

27

28

2 nd semestre. Synthèse de l étude D3 Parcours Analyse de la fidélité des clients par marque. En partenariat avec

2 nd semestre. Synthèse de l étude D3 Parcours Analyse de la fidélité des clients par marque. En partenariat avec 2 nd semestre 2014 Synthèse de l étude D3 Parcours Analyse de la fidélité des clients par marque En partenariat avec Note de synthèse 1 +33 6 87 70 31 12 1. Cadre général L étude D3 Parcours est réalisée

Plus en détail

D3 Parcours. 1 er semestre 2015. Synthèse de l étude Bilan fidélité et conquête dans l automobile. En partenariat avec

D3 Parcours. 1 er semestre 2015. Synthèse de l étude Bilan fidélité et conquête dans l automobile. En partenariat avec D3 Parcours 1 er semestre 2015 Synthèse de l étude Bilan fidélité et conquête dans l automobile En partenariat avec 1. Cadre général L étude complète D3 Parcours est réalisée à partir des données extraites

Plus en détail

III. La segmentation du marche de l automobile et la stratégie de Dacia

III. La segmentation du marche de l automobile et la stratégie de Dacia III. La segmentation du marche de l automobile et la stratégie de Dacia A. La macro segmentation La mission de la marque est clairement définie sur son site internet : «Dacia a comme objectif la production

Plus en détail

Baromètre Kidioui.fr Août 2015 Un climat propice à l achat automobile grâce à une remise moyenne à son plus haut niveau

Baromètre Kidioui.fr Août 2015 Un climat propice à l achat automobile grâce à une remise moyenne à son plus haut niveau Baromètre Kidioui.fr Août 2015 Un climat propice à l achat automobile grâce à une remise moyenne à son plus haut niveau Au mois d août, l impact des nouveautés apparues au printemps a été moins ressenti

Plus en détail

Consommation de flotte (1989 2012)

Consommation de flotte (1989 2012) Bases et méthodologie de comparaison L Association des importateurs suisses d automobiles «auto-suisse» établit chaque année la consommation moyenne des voitures de tourisme vendues appelée consommation

Plus en détail

PARTS DE MARCHÉ DES MARQUES DISTRIBUÉES (immatriculations de

PARTS DE MARCHÉ DES MARQUES DISTRIBUÉES (immatriculations de bonnes performances commerciales au second semestre grâce à l introduction en cours d année de nouveaux modèles et à la pénétration de nouveaux segments ventes quasi stables, la croissance du second semestre

Plus en détail

Conférence de Presse 25 mai 2011 2eme édition du baromètre «Les Français & l automobile» Guillaume Paoli Directeur Associé AramisAuto.

Conférence de Presse 25 mai 2011 2eme édition du baromètre «Les Français & l automobile» Guillaume Paoli Directeur Associé AramisAuto. Conférence de Presse 25 mai 2011 2eme édition du baromètre «Les Français & l automobile» Guillaume Paoli Directeur Associé AramisAuto.com QUI SOMMES NOUS? Un positionnement unique : le premier distributeur

Plus en détail

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Un premier semestre en deux temps : recul au premier trimestre et stabilisation au second semestre. Les investissements

Plus en détail

Le marché auto n a pas décollé en

Le marché auto n a pas décollé en e marché auto n a pas décollé en 2014 1 sur 6 02/01/2015 11:43 Le marché auto n a pas décollé en 2014 LE MONDE ECONOMIE 02.01.2015 à 10h43 Mis à jour le 02.01.2015 à 10h48 Par Philippe Jacqué (/journaliste/philippe-jacque/)

Plus en détail

L impact de l affaire Volkswagen sur l image des centres auto Feu Vert

L impact de l affaire Volkswagen sur l image des centres auto Feu Vert L impact de l affaire Volkswagen sur l image des centres auto Feu Vert Novembre 2015 15 place de la République 75003 Paris Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel:

Plus en détail

54% DES FRANÇAIS ENVISAGENT DE DEPENSER PLUS DE 100 PENDANT LES SOLDES D ETE 2014 [1]

54% DES FRANÇAIS ENVISAGENT DE DEPENSER PLUS DE 100 PENDANT LES SOLDES D ETE 2014 [1] 54% DES FRANÇAIS ENVISAGENT DE DEPENSER PLUS DE 100 PENDANT LES SOLDES D ETE 2014 [1] Bien que 7 Français sur 10 fassent globalement plus attention que l année dernière à leur budget, 41% vont conserver

Plus en détail

Baromètre 2012 Croissance x Rentabilité des groupes d assurance en France

Baromètre 2012 Croissance x Rentabilité des groupes d assurance en France COMMUNIQUE DE PRESSE (V1.10 au 24 août 2012) Baromètre 2012 Croissance x Rentabilité des groupes d assurance en France (réalisé sur les comptes arrêtés fin 2010) Analyse stratégique du marché et Mise en

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING 1. La notion de marché 2. La définition du Marketing et du Marketing - Mix 3. Les fonctions de l entreprise 4. La stratégie push ( fonction de production ) 5. La stratégie

Plus en détail

LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE. Etat des lieux et perspectives

LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE. Etat des lieux et perspectives LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE Etat des lieux et perspectives Contexte de l étude Plus de 30 000 courtiers et agents généraux en France sont au cœur des transformations en cours dans le secteur de l

Plus en détail

Baromètre 2013 du Club de l Épargne Salariale Octobre 2013. Baromètre 2013. Club de l Epargne Salariale / Harris interactive. Harris Interactive

Baromètre 2013 du Club de l Épargne Salariale Octobre 2013. Baromètre 2013. Club de l Epargne Salariale / Harris interactive. Harris Interactive Baromètre 2013 Club de l Epargne Salariale / Harris interactive Toute diffusion de résultats tirés de cette étude doit être accompagnée de la mention suivante : "Baromètre 2013 du Club de l'epargne Salariale

Plus en détail

Développer le marketing des PME

Développer le marketing des PME 28/07/2010 Confidentiel - Tous droits de reproduction réservés 1 mondirecteur N attendez pas d être grand pour croître! Développer le marketing des PME Groupe Bijouterie Joaillerie 28/07/2010 Confidentiel

Plus en détail

Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête

Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête Afin de mieux comprendre les enjeux liés à la conquête, il est souhaitable de connaître l importance des dépenses réalisées en la

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 5 - Contacts : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Avril 2010 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

Programme d optimisation. L image de votre entreprise

Programme d optimisation. L image de votre entreprise Programme d optimisation L image de votre entreprise SOMMAIRE L image joue un rôle pondérable dans les pratiques commerciales et est dédiée exclusivement à assurer une représentativité corporative de l

Plus en détail

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec

Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Faits saillants du sondage sur la consommation des produits biologiques au Québec Préparé par Filière biologique du Québec Lévis (Québec) Juin 2011 1. Profil des répondants Un échantillon de 718 personnes

Plus en détail

Forum SSATP Dakar Décembre 2013 PROGRAMME DE RENOUVELLEMENT DU PARC DES VÉHICULES DE TRANSPORT ROUTIER AU MAROC

Forum SSATP Dakar Décembre 2013 PROGRAMME DE RENOUVELLEMENT DU PARC DES VÉHICULES DE TRANSPORT ROUTIER AU MAROC Forum SSATP Dakar Décembre 2013 PROGRAMME DE RENOUVELLEMENT DU PARC DES VÉHICULES DE TRANSPORT ROUTIER AU MAROC Présenté par : Mr. Mohammed KARARA, Chef de service des études, Direction des Transports

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 4 Décembre 2008 Baromètre annuel vague 4-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel vague

Plus en détail

CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION»

CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION» CONCOURS DE L'AGREGATION INTERNE «ECONOMIE ET GESTION» SESSION 2002 EPREUVE PORTANT SUR LES TECHNIQUES DE GESTION ET COMPORTANT DES ASPECTS PEDAGOGIQUES DOMAINE : économie et gestion commerciale Durée

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Paris, le 12 juillet 2011. RÉSULTATS COMMERCIAUX 1 er SEMESTRE 2011, LES PREUVES D UNE STRATEGIE EN MARCHE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Paris, le 12 juillet 2011. RÉSULTATS COMMERCIAUX 1 er SEMESTRE 2011, LES PREUVES D UNE STRATEGIE EN MARCHE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 12 juillet 2011 RÉSULTATS COMMERCIAUX 1 er SEMESTRE 2011, LES PREUVES D UNE STRATEGIE EN MARCHE FAITS MARQUANTS 1 ER SEMESTRE 2011 Une Marque plus globale et forte sur son

Plus en détail

Diagnostic commercial

Diagnostic commercial Diagnostic commercial Si elle veut réussir, l entreprise doit avant tout vendre son produit. Pour cela, la fonction commerciale en son sein lui est d une grande utilité. Ceci est dû à la finalité même

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan 1. Le diagnostic stratégique: un pré-requis à la prise de décision Définition du diagnostic stratégique = Analyse conjointe de l entreprise (ses forces / ses faiblesses)

Plus en détail

«Les Français et l optique»

«Les Français et l optique» Dossier de presse 3 octobre 2012 «Les Français et l optique» Une enquête IPSOS pour la Mutualité Française Le coût et la qualité des prestations optiques, en tête des préoccupations des Français. Les réseaux

Plus en détail

Observatoire du rayonnement numérique. Top 10 des Constructeurs Automobiles (France)

Observatoire du rayonnement numérique. Top 10 des Constructeurs Automobiles (France) Observatoire du rayonnement numérique Top 10 des Constructeurs Automobiles (France) Préambule Dans un marché français plutôt morose (-14,4% immatriculations sur le premier semestre 2012 source: Comité

Plus en détail

DAF Conseil vous invite à venir découvrir ses nouveautés Hall 5 Allée E Stand 123 DOSSIER DE PRESSE EQUIP AUTO 2013

DAF Conseil vous invite à venir découvrir ses nouveautés Hall 5 Allée E Stand 123 DOSSIER DE PRESSE EQUIP AUTO 2013 DAF Conseil vous invite à venir découvrir ses nouveautés Hall 5 Allée E Stand 123 DOSSIER DE PRESSE EQUIP AUTO 2013 DAF Conseil est le partenaire exclusif d exponentia pour la France depuis 2006. Contact

Plus en détail

Qu est-ce que la compétitivité?

Qu est-ce que la compétitivité? Qu est-ce que la compétitivité? Le but de ce dossier pédagogique est d expliquer la notion de compétitivité d une entreprise, d un secteur ou d un territoire. Ce concept est délicat à appréhender car il

Plus en détail

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier Etude réalisée par Médias sociaux L influence des médias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un

Plus en détail

HOPITECH 2011. Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux?

HOPITECH 2011. Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux? 1 HOPITECH 2011 Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux? 1. Présentation de la Loi NOME 2. La constitution du prix pour un consommateur: - Sensibilité aux prix de marché - Sensibilité à la variation du

Plus en détail

Une présence nationale pour un impact local & VOUS. www.groupon.fr

Une présence nationale pour un impact local & VOUS. www.groupon.fr Une présence nationale pour un impact local 2015 & VOUS Avez-vous déjà entendu parler d une campagne publicitaire qui ne nécéssite aucune dépense ou investissement préalable? Avez-vous déjà entendu parler

Plus en détail

Culture familiale et ouverture sur le monde

Culture familiale et ouverture sur le monde > Culture familiale et ouverture sur le monde Il est dans notre culture d entreprendre, d investir dans de nouveaux projets, de croître internationalement. Location automobile à court terme CHIFFRES CLÉS

Plus en détail

Les Français et la «multi- assurance»

Les Français et la «multi- assurance» Les Français et la «multi- assurance» Etude réalisée par pour Publiée le 7 décembre 2015 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par Internet les 12 et 13 novembre

Plus en détail

LE BILAN REDISTRIBUTIF DU SARKOZYSME

LE BILAN REDISTRIBUTIF DU SARKOZYSME LE BILAN REDISTRIBUTIF DU SARKOZYSME Par le Pôle Economie de Terra Nova Le 6 mars 2012 Le quinquennat a opéré des redistributions budgétaires importantes de la puissance publique (Etat et sécurité sociale)

Plus en détail

LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION

LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION LA GESTION DE LA FORCE DE VENTE ABORDEE SOUS L ANGLE DE LA REMUNERATION Depuis quelques années, on constate une grande évolution de la fonction vente ; avec le passage de la notion de l acte de vente à

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA DÉCISION

SOMMAIRE DE LA DÉCISION Communiqué La Régie de l'énergie rend sa décision relative à la demande de modifier les tarifs de distribution d Hydro-Québec, en appliquant une hausse tarifaire de2,9 % pour l ensemble des tarifs et de

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 2 - Juin 2009 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002. Les Distributeurs du Secteur Dentaire

ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002. Les Distributeurs du Secteur Dentaire ENQUÊTE FORUM DÉBAT 2002 Les Distributeurs du Secteur Dentaire [EDITO]. Le marché du matériel dentaire reste un domaine relativement parcellarisé sur le territoire français. Il est couvert par plus de

Plus en détail

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi.

>> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. 2 ème trimestre 20 Juillet 20 - N 21 >> La bonne tenue du commerce auto se confirme, les difficultés de l après vente aussi. Alors que 20 s annonçait comme l année de la reprise, l évolution de l activité

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011

L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 L ouverture des marchés de l électricité et du gaz naturel pour les clients professionnels Baromètre annuel vague 7 Septembre 2011 Baromètre annuel vague 7-1 - PRESENTATION DE L ETUDE Baromètre annuel

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Paris, le 7 juillet 2009 RESULTATS COMMERCIAUX PREMIER SEMESTRE 2009. Faits marquants

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Paris, le 7 juillet 2009 RESULTATS COMMERCIAUX PREMIER SEMESTRE 2009. Faits marquants COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 7 juillet 2009 RESULTATS COMMERCIAUX PREMIER SEMESTRE 2009 Faits marquants semestrielle VP + VUL (S1 2008 S2 2009) o Europe 30 pays : + 0,2 point de part de marché (6,3 %

Plus en détail

Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3

Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3 Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3 Sondage Opinion Way pour MeilleursAgents Paris, le 2 décembre 2014 MeilleursAgents s intéresse à un sujet de société qui anime les débats depuis

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan Le Groupe Renault en 1998 Métier: conception, fabrication et vente d automobiles But: la croissance rentable Objectif: 10% des PdM mondiales en 2010 dont 50% hors Europe

Plus en détail

Les Annonceurs et l affiliation en France

Les Annonceurs et l affiliation en France Les Annonceurs et l affiliation en France Publication Mars 2011 Copyright 2011 Collectif des Plateformes d Affiliation Tous droits réservés Reproduction soumise à autorisation Table des matières i. A propos

Plus en détail

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture

Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse. réalisée pour l Office fédéral de la culture Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la culture OFC Enquête sur l importance du patrimoine en Suisse réalisée pour l Office fédéral de la culture Juillet 2014 Table des matières 1.

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

FICHES THÉMATIQUES. Le commerce et la réparation automobile

FICHES THÉMATIQUES. Le commerce et la réparation automobile FICHES THÉMATIQUES Le commerce et la réparation automobile 2.1 Commerce, entretien et réparation automobile Le commerce de véhicules automobiles compte près de 24 entreprises en 4. Plus de 68 % des entreprises

Plus en détail

Bilan du Plan de Relance & du Grand Emprunt. Regard croisé Patrons de TPE / Grand Public

Bilan du Plan de Relance & du Grand Emprunt. Regard croisé Patrons de TPE / Grand Public Bilan du Plan de Relance & du Grand Emprunt Regard croisé Patrons de TPE / Grand Public Octobre 2009 FIDUCIAL, est le leader des services pluridisciplinaires aux petites entreprises, artisans, commerçants,

Plus en détail

Observatoire des technologies de l information. Enquête TIC auprès des Ménages et des Individus, 2013

Observatoire des technologies de l information. Enquête TIC auprès des Ménages et des Individus, 2013 Observatoire des technologies de l information Enquête TIC auprès des Ménages et des Individus, 2013 Juin 2014 SOMMAIRE 1 INTRODUCTION... 2 2 METHODOLOGIE... 3 2.1 Type d enquête et taille de l échantillon...

Plus en détail

Quelles perspectives pour le e-commerce en 2014? Conférence de Presse du 30/01/2014

Quelles perspectives pour le e-commerce en 2014? Conférence de Presse du 30/01/2014 Quelles perspectives pour le e-commerce en 2014? Conférence de Presse du 30/01/2014 Quelles perspectives d achat on line en 2014? Quel usage du Smartphone dans ces achats? Quelles nouvelles tendances de

Plus en détail

«Enquête auprès d utilisateurs de réseaux d opticiens agréés par les mutuelles»

«Enquête auprès d utilisateurs de réseaux d opticiens agréés par les mutuelles» Dossier de presse 27 novembre 2012 «Enquête auprès d utilisateurs de réseaux d opticiens agréés par les mutuelles» Une enquête IPSOS pour la Mutualité Française Une satisfaction globalement élevée pour

Plus en détail

Analyse du secteur automobile marocain

Analyse du secteur automobile marocain Analyse du secteur automobile marocain Présentation du secteur L industrie automobile marocaine représente près de 5% du PIB industriel, assure 14% des Exportations industrielles et entraîne une grande

Plus en détail

Baromètre Jeunesse Vague 3

Baromètre Jeunesse Vague 3 pour Baromètre Jeunesse Vague 3 Juin 2011 Sommaire 1 - La méthodologie 3 2 - Les résultats de l'étude 5 A Les jeunes, la confiance et leur avenir 6 B Les jeunes et l avenir professionnel 11 C Les jeunes

Plus en détail

La séance photo à 8,50 Euros? Analyse du marché des séances photo des photographes professionnels

La séance photo à 8,50 Euros? Analyse du marché des séances photo des photographes professionnels La séance photo à 8,50 Euros? Analyse du marché des séances photo des photographes professionnels XXLPIX Mars 2013 Une séance photo à 8,50 Euro? À propos de cette étude de marché XXLPIX GmbH teste régulièrement

Plus en détail

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1 ALLEMAGNE AM021f-Y 1 M. Levin Holle, Directeur de section, Chef de la délégation allemande Discours de la délégation allemande à l occasion de l Assemblée annuelle 2013 de la BERD Nous sommes heureux que

Plus en détail

«Les Français & l automobile»

«Les Français & l automobile» Conférence de Presse 6 juin 2012 3 ème édition du baromètre «Les Français & l automobile» Guillaume Paoli Directeur Associé Qui sommes-nous? Un positionnement unique : > Le premier distributeur automobile

Plus en détail

Thierry Laborde Administrateur, Directeur général BNP Paribas Personal Finance

Thierry Laborde Administrateur, Directeur général BNP Paribas Personal Finance Conférence de presse Paris, le 25 septembre 2012 Thierry Laborde Administrateur, Directeur général BNP Paribas Personal Finance 2 Flavien Neuvy Responsable de L Observatoire Cetelem 3 Méthodologie Enquête

Plus en détail

Etude de marché sur les SCPI - 16 questions à l attention des CGP

Etude de marché sur les SCPI - 16 questions à l attention des CGP Etude de marché sur les SCPI - 16 questions à l attention des CGP Etude de marché SCPI Exclusive Partners, société indépendante de conseil en investissement a réalisé en août-septembre 2012 une étude auprès

Plus en détail

Baromètre Mobilité DELL IDC

Baromètre Mobilité DELL IDC Baromètre Mobilité DELL IDC 5ème édition Communiqué de presse A Paris, le 19 novembre 2009 DELL et IDC présentent leur nouveau baromètre de la mobilité en entreprise. L objectif de ce baromètre est d apporter

Plus en détail

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services

Chap 6 : L ouverture des économies. I. La mesure des échanges de biens et de services Chap 6 : L ouverture des économies L ouverture des économies a permis une forte progression des échanges internationaux, notamment depuis la Seconde Guerre mondiale, même si tous les pays et les secteurs

Plus en détail

Les agences de publicité et de communication leaders en Suisse font preuve d optimisme dans une perspective ambitieuse.

Les agences de publicité et de communication leaders en Suisse font preuve d optimisme dans une perspective ambitieuse. Communiqué aux médias bsw leading swiss agencies. Les agences de publicité et de communication leaders en Suisse font preuve d optimisme dans une perspective ambitieuse. Les agences membres de bsw leading

Plus en détail

ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances

ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances Sommaire I. Méthodologie/ échantillon II. La place du marketing direct dans l entreprise

Plus en détail

Baromètre AramisAuto.com. Les Français et l Automobile. Vague 4 - Mai 2013. Baromètre «Les Français & l automobile» - Vague 4 TNS

Baromètre AramisAuto.com. Les Français et l Automobile. Vague 4 - Mai 2013. Baromètre «Les Français & l automobile» - Vague 4 TNS Baromètre AramisAuto.com Les Français et l Automobile Vague 4 - Mai Sommaire 1 L attachement aux marques Françaises 2 Les nouvelles offres de mobilité 3 Les critères impactant l achat & l expérience d

Plus en détail

Chapitre 1 : Le plan média (media planning)

Chapitre 1 : Le plan média (media planning) Chapitre 1 : Le plan média (media planning) Introduction Cela consiste à sélectionner les médias et à définir leurs modes d utilisation. Objectif : rechercher l efficacité maximum des médias dans la contrainte

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 11 ème édition Novembre 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 11 ème édition Novembre 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 11 ème édition Novembre 2011 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

Déroulement. Dossier 6 Le marché, l offre et la demande. Dossier 7 Les secteurs institutionnels. Dossier 8 Le droit et ses sources

Déroulement. Dossier 6 Le marché, l offre et la demande. Dossier 7 Les secteurs institutionnels. Dossier 8 Le droit et ses sources Gep éditions, 2011 ISBN : 978-2-84425-796-3 Le référentiel L'environnement économique, juridique et institutionnel Caractériser le marché de l entreprise et définir l offre et la demande. Identifier les

Plus en détail

Résultats de l enquête EPCI

Résultats de l enquête EPCI Sondage Résultats de l enquête EPCI Intitulé du sondage : Les EPCI françaises et Internet Intranet, Extranet Référence : 02SD421 Destinataire(s) : Répondants à l enquête Version : 1.0 Date : Octobre 2002

Plus en détail

zanox Mobile Performance Barometer 2015 :

zanox Mobile Performance Barometer 2015 : zanox Mobile Performance Barometer 2015 : Les transactions réalisées à partir des terminaux mobiles (Smartphones & tablettes) ont atteint un nouveau record en Q4 2014 avec une progression de 128% de septembre

Plus en détail

Les entreprises qui considèrent la supply chain comme un atout stratégique génèrent une rentabilité accrue de 30%

Les entreprises qui considèrent la supply chain comme un atout stratégique génèrent une rentabilité accrue de 30% ! Direction Communication 63 rue de Villiers, 92200 Neuilly-sur-Seine Tél. 01 56 57 58 59, Fax 01 56 57 81 80 Communiqué de presse "#$%&'%(!)! *+",!-./0$1!"#2/3&2/%,!45!67!68!99!:7,!;1/1$1

Plus en détail

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com Achats en ligne et conversion Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic tradedoubler.com Lorsqu il s agit de choisir une marque ou un produit à acheter, les consommateurs européens

Plus en détail

Les agences de publicité et de communication et agences média leaders en Suisse font preuve d optimisme dans un avenir exigeant.

Les agences de publicité et de communication et agences média leaders en Suisse font preuve d optimisme dans un avenir exigeant. Communiqué de presse 9 octobre 2012 bsw leading swiss agencies Les agences de publicité et de communication et agences média leaders en Suisse font preuve d optimisme dans un avenir exigeant. Les agences

Plus en détail

Des dirigeants de PME/ETI toujours moroses et sceptiques sur le crédit d impôt compétitivité et emploi

Des dirigeants de PME/ETI toujours moroses et sceptiques sur le crédit d impôt compétitivité et emploi Paris, le 20 décembre 2012 Des dirigeants de PME/ETI toujours moroses et sceptiques sur le crédit d impôt compétitivité et emploi La Banque Palatine, Banque des moyennes entreprises et des ETI au sein

Plus en détail

Observatoire 2008 sur l image et la pratique des Français envers les banques

Observatoire 2008 sur l image et la pratique des Français envers les banques Shanghai Paris Toronto Buenos Aires Observatoire 2008 sur l image et la pratique des Français envers les banques - Auprès d un échantillon national représentatif de 950 individus âgés de 15 ans et plus

Plus en détail

Le couple «segment produit» au cœur de la stratégie commerciale

Le couple «segment produit» au cœur de la stratégie commerciale Chapitre 1 Le couple «segment produit» au cœur de la stratégie commerciale Quels que soient la taille, le domaine d activité ou la maturité d une entreprise, personne ne remet en cause l importance et

Plus en détail

Garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises

Garanties et services : les attentes des salariés et des entreprises Département Évaluation des Politiques Sociales Garanties et services : les attentes des et des entreprises Mars 2014 Synthèse des résultats du 10 ème Baromètre de la Prévoyance réalisé par le Crédoc pour

Plus en détail

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques - Juillet 2010 Méthodologie Méthodologie : Cette étude a été menée dans le cadre de l'omcapi, l'enquête périodique multi-clients de l'ifop, réalisée

Plus en détail

Faits saillants du sondage auprès de la population québécoise sur la consommation de produits biologiques

Faits saillants du sondage auprès de la population québécoise sur la consommation de produits biologiques Faits saillants du sondage auprès de la population québécoise sur la consommation de produits biologiques Préparé par Filière biologique du Québec Lévis (Québec) Mai 2013 1. Profil des répondants Un échantillon

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de l Isère. Suivez l activité NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ. 1er trimestre 2015 Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1er trimestre NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITÉ Des prévisions pessimistes confirmées en ce début d année, hormis pour les entreprises

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM

ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM ÉTUDE DE CAS Lancement Selligent pour l Audi A3 Sportback - Une histoire d amour CRM ENTREPRISE Audi SECTEUR D ACTIVITÉ Automobile Le client Audi AG est un constructeur automobile allemand qui dessine,

Plus en détail

Honda arrive en tête du classement des constructeurs; Toyota l emporte dans trois segments

Honda arrive en tête du classement des constructeurs; Toyota l emporte dans trois segments Etude de J.D. Power and Associates en partenariat avec L Automobile Magazine : La Toyota Prius se classe en tête du classement en termes de satisfaction client en France pour la troisième année consécutive

Plus en détail

Résultats de l étude de Comportement des Utilisateurs de la LLD. 3 profils étudiés : Décisionnaire Gestionnaire Conducteur

Résultats de l étude de Comportement des Utilisateurs de la LLD. 3 profils étudiés : Décisionnaire Gestionnaire Conducteur Résultats de l étude de Comportement des Utilisateurs de la LLD 3 profils étudiés : Décisionnaire Gestionnaire Conducteur Contexte Aujourd hui la pertinence de l offre de Location Longue Durée aux entreprises

Plus en détail

1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise?

1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise? 1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise? 1.3 - Attitudes et comportements des consommateurs Franck Lehuédé (CREDOC) «Depuis une soixantaine d années, le CREDOC observe les comportements

Plus en détail

Top 10 des marques dans toute la Suisse 6.6% 6.2% 5.9% 5.9% 5.7% 5.6% 4.5% 4.0% 4.0% TOYOTA MERCEDES PEUGEOT 11.0% 10% 8% 6% 4% VOLVO FORD 14% 12.

Top 10 des marques dans toute la Suisse 6.6% 6.2% 5.9% 5.9% 5.7% 5.6% 4.5% 4.0% 4.0% TOYOTA MERCEDES PEUGEOT 11.0% 10% 8% 6% 4% VOLVO FORD 14% 12. Auto - bien assuré au meilleur prix! Quelles sont les marques et les modèles de voiture les plus populaires en Suisse? Au volant, le comportement des hommes diffère-t-il de celui des femmes? Suisses romands

Plus en détail

Horizon PME. Synthèse. Etude des besoins pour la croissance des PME. Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet :

Horizon PME. Synthèse. Etude des besoins pour la croissance des PME. Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet : Horizon PME Etude des besoins pour la croissance des PME Synthèse Croissance des PME de l Edition de logiciels et Solutions internet : Quels besoins pour financer leurs activités innovantes? Auteurs :

Plus en détail

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2011. Contact Presse

DIRECT ASSURANCE. Leader de l assurance directe depuis 1992. Dossier de Presse 2011. Contact Presse Dossier de Presse 2011 DIRECT ASSURANCE Leader de l assurance directe depuis 1992 Contact Presse Nathalie LECLERC, CASSIOPÉE Tél. : 01 42 66 21 27 Mobile : 06 72 96 54 45 nleclerc@cassiopee-rp.com Sommaire

Plus en détail

Stratégies des régies en ligne et modalités de valorisation de la publicité sur Internet

Stratégies des régies en ligne et modalités de valorisation de la publicité sur Internet Stratégies des régies en ligne et modalités de valorisation de la publicité sur Internet Executive summary DGMIC Janvier 2010 Florence Le Borgne Tiffany Sauquet f.leborgne@idate.fr t.sauquet@idate.fr Tel.:

Plus en détail

NOTICE DE L ANNONCEUR

NOTICE DE L ANNONCEUR NOTICE DE L ANNONCEUR La Marketplace Caradeals.com, c est la solution pour booster votre activité! SOMMAIRE Qu est-ce que Caradeals.com? 1) PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT... 2 2) LES AVANTAGES... 2 3) PREPARER

Plus en détail

Wafa Assurance lance deux produits innovants

Wafa Assurance lance deux produits innovants Wafa Assurance lance deux produits innovants Wafa Assurance assure son innovation et met à la disposition de sa clientèle deux nouvelles offres : Wafa OTO WW et Wafa OTO Salarié. Wafa OTO WW et Wafa OTO

Plus en détail

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Intervention de Mohammed Laksaci Gouverneur de la Banque d Algérie 21 e Conférence des Gouverneurs

Plus en détail

BELLA. 33 Rue de la haie coq 93300 Aubervilliers

BELLA. 33 Rue de la haie coq 93300 Aubervilliers BELLA 33 Rue de la haie coq 93300 Aubervilliers BELLA Une société créée en 2005 qui exploite 3 marques : Bellewomen, Supermode et Coura L Offre : - Sandales - Bottines - Escarpins - Bottes - Ballerines

Plus en détail

Stratégie Internationale des Entreprises : C A S L E X U S. P r é s e n t é p a r : M E D E L A M I N E E T IS M A IL B O U Z E K R A O U I

Stratégie Internationale des Entreprises : C A S L E X U S. P r é s e n t é p a r : M E D E L A M I N E E T IS M A IL B O U Z E K R A O U I CAS LEXUS Stratégie Internationale des Entreprises : C A S L E X U S P r é s e n t é p a r : M E D E L A M I N E E T IS M A IL B O U Z E K R A O U I PLAN : I. Présentation de la Maison Mère : Toyota I.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Assurance et Internet : Comment agissent les internautes?

DOSSIER DE PRESSE. Assurance et Internet : Comment agissent les internautes? DOSSIER DE PRESSE Assurance et Internet : Comment agissent les internautes? 5 avril 2007 Contact presse : Hmael.resch@empruntis.com 01.55.80.58.66 Empruntis.com en partenariat avec Market Audit a mené

Plus en détail

Les Français et la Loi Hamon

Les Français et la Loi Hamon Les Français et la Loi Hamon Etude réalisée par pour Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échan6llon de Français interrogés par Internet du 20 au 26 octobre 2015 Echan9llon Echan6llon de 1

Plus en détail

REALITE, TENDANCES & COMPARAISONS DES INVESTISSEMENTS MEDIAS ET HORS-MEDIAS ESPAGNOLS ET FRANÇAIS

REALITE, TENDANCES & COMPARAISONS DES INVESTISSEMENTS MEDIAS ET HORS-MEDIAS ESPAGNOLS ET FRANÇAIS Réalité, tendances et comparaisons des marchés publicitaires espagnols et français en. ETUDE 2005 REALITE, TENDANCES & COMPARAISONS DES INVESTISSEMENTS MEDIAS ET HORS-MEDIAS ESPAGNOLS ET FRANÇAIS - 1 -

Plus en détail

BVA / Cashstore.fr / Le Parisien

BVA / Cashstore.fr / Le Parisien Juin 2010 BVA / Cashstore.fr / Le Parisien L observatoire des soldes Ce sondage est réalisé par pour et publié dans le 29 juin 2010 LEVEE D EMBARGO LE 29 JUIN A 1H DU MATIN Contacts BVA : 01 71 16 88 72

Plus en détail

A l origine de l automobile

A l origine de l automobile L industrie automobile française face à la mondialisation 17 octobre 2012 MINISTERE DU REDRESSEMENT PRODUCTIF 1 17 octobre 2012 A l origine de l automobile 1903 1914 Pays Production automobile Pays Production

Plus en détail

Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée?

Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée? Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée? Contexte Empruntis intervient sur le crédit depuis 15 ans 370 000 ménages nous sollicitent chaque année pour leur besoin en crédit à la consommation

Plus en détail