GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS"

Transcription

1 GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS Page : 1 / 19

2 Gestion des immobilisations et des investissements. 1. CAS DE SYNTHESE CALCUL DE RENTABILITE D IMMOBILISATIONS ACQUISES IMMOBILISATIONS PRODUITES, CALCUL DE RENTABILITE ET COMPTABILISATION OPTIMISER L UTILISATION D UN INVESTISSEMENT... 3 Page : 2 / 19

3 1. Cas de synthèse 1.1. Calcul de rentabilité d immobilisations acquises La société Clamart est spécialisée dans les vêtements de sport (anoraks) pour conditions extrêmes (randonnées en montagne, expéditions polaires). Elle possède plusieurs brevets et veut innover dans des procédés impliquant des textiles combinant des qualités de chaleur, légèreté et haute résistance. Pour cela, elle envisage d acheter un brevet sur une nouvelle fibre auprès d une grande société chimique. La fabrication de vêtements comportant cette fibre nécessite l emploi de 2 nouvelles machines. Il est attendu que cette nouvelle ligne de vêtements permettra à la société Clamart de devenir leader sur ce secteur. Les machines sont amorties en dégressif sur 8 ans (coefficient 2,25). Le brevet est amorti en linéaire sur 5 ans. Les prévisions liées au projet portent sur 5 ans. Au-delà de ce délai, la direction estime que les prévisions ne sont plus fiables. Coût de l investissement - Brevet : Machines : l unité L augmentation du BFR la première année est estimée à La direction espère vendre les 2 machines au bout de 5 ans à leur valeur nette comptable. Le brevet a été acheté en exclusivité et ne sera pas revendu. Prévisions d exploitation Années Nombre d'unités vendues Prix de vente Coût unitaire Pour fabriquer ces anoraks, il est nécessaire d utiliser de nouveaux locaux. La société Clamart n envisage pas l achat de locaux, mais a trouvé des locaux à louer bien adaptés à la nouvelle fabrication au prix de annuels. Construction du tableau prévisionnel des flux nets de trésorerie A partir du tableau précédent des prévisions d exploitation, il est possible de déduire le chiffre d affaires et le coût de production prévisionnel. Années Chiffre d'affaires Coût de production Construisons maintenant le tableau d amortissement de la machine en dégressif sur 8 ans (voir le chapitre sur les amortissements pour une explication précise). Page : 3 / 19

4 Années Valeur amortissable Taux appliqué annuel cumulé Valeur nette Années restant Taux linéaire ,13% ,50% ,13% ,29% ,13% ,67% ,13% ,00% ,13% ,00% ,33% ,33% ,00% ,00% ,00% ,00% Et l amortissement du brevet en linéaire sur 5 ans (donc au taux de 20%) Valeur Années amortissable annuel cumulé Valeur nette , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,00 0,00 Il est donc maintenant possible de construire le tableau prévisionnel des flux de trésorerie sur 5 ans, en rajoutant l année 0 qui correspond à celle où l investissement est réalisé. Années Recettes d'exploitation Chiffre d'affaires Dépenses d'exploitation Coûts de fabrication Coût de fabrication variable Loyers Somme amortissements machines brevet Revenu imposable Revenu après impôts CAF Recette exceptionnelle Valeur résiduelle BFR Dépense exceptionnelle Investissement Flux net de trésorerie Calculons maintenant les flux de trésorerie actualisés aux taux de 8% et 15% et la valeur actuelle nette correspondante. Page : 4 / 19

5 Il est rappelé que la valeur actuelle nette est la somme des flux de trésorerie actualisés. Années Flux net de trésorerie Actualisés à 8% VAN à 8% Actualisés à 15% VAN à 15% La VAN étant positive pour un taux d actualisation de 15%, nous pouvons en déduire que le taux d actualisation est supérieur à 15%. On calcule par EXCEL un taux de rendement interne d environ 48%. Evaluation du coût du financement Pour acheter les machines, la société Clamart a le choix entre deux types de financements : - Un crédit amortissable classique ayant les caractéristiques suivantes o Montant financé = * 2 = o taux = 4,2% (tous frais compris) o Durée 5 ans o Un seul paiement annuel à la fin de chaque année - Un crédit-bail ayant les caractéristiques suivantes o Montant financé = * 2 = o Durée du contrat = 60 mois o Montant de la redevance mensuelle = o Prix de la levée d option à l issue du contrat = Il est demandé de - Calculer le paiement annuel lié au crédit amortissable - Calculer la répartition entre intérêt et capital remboursé - Calculer le capital restant dû Les calculs seront représentés sur un tableau comme celui-ci Années Paiement dont - Intérêt - Capital remboursé Capital restant dû Calculer le taux d intérêt annuel correspondant au contrat de crédit-bail (vous considérerez que le contrat de crédit-bail peut être comparé à un projet d investissement avec - un premier flux négatif correspondant au montant financé = flux positifs correspondant aux loyers = fois - un 60 ème flux positif = fois correspondant au loyer (20 000) plus la levée d option (12000) dans le cas où le locataire veut devenir propriétaire à l issue de la période de location. Page : 5 / 19

6 - comparer les avantages et inconvénients de chacune de ces deux formules selon les critères suivants o Coût o Risque Les paiements annuels liés au crédit amortissable sont calculés à l aide de la formule (voir chapitre sur les crédits amortissables). r F1 = 1 (1 + r) * C 0 N On sait également calculer le premier flux d intérêt et le premier flux de remboursement de capital (cf. chapitre sur les crédits amortissables). Période de paiement Montant payé dont - Intérêt - Capital remboursé Capital restant dû Le contrat de crédit-bail peut être vu (du point de vue du crédit-bailleur ou du point de vue, symétrique, du locataire comme un projet d investissement avec - un premier flux négatif correspondant au montant financé = flux positifs correspondant aux loyers = fois - un 60 ème flux positif = fois correspondant au loyer (20 000) plus la levée d option (12000) dans le cas où le locataire veut devenir propriétaire à l issue de la période de location. Attention, le taux obtenu, de 0,51%, est mensuel car il correspond aux périodes de paiement. Il faut le multiplier par 12 (approximation admise) pour obtenir un taux annuel de 6,13%. On constate que le taux d intérêt correspondant au contrat de crédit-bail est supérieur à celui du prêt amortissable et que le contrat de crédit-bail a donc un coût supérieur à celui du prêt classique. L entreprise qui finance ses équipements en crédit-bail n en a pas la propriété. Ces équipements ne sont donc pas inscrits en immobilisations et le risque de dépréciations éventuelles n est donc pas supporté par l entreprise Immobilisations produites, calcul de rentabilité et comptabilisation Exposé du cas Le cas suivant comporte une étude sur des immobilisations acquises et des immobilisations produites. Le logiciel GAUSS (immobilisation acquise) est utilisé pour créer le logiciel "Calcul Plus" (immobilisation produite). Page : 6 / 19

7 Acquisition d immobilisations La société «Cognitive» est spécialisée dans les techniques scientifiques d analyses de données avec des applications aussi diverses que la météorologie, la prospection pétrolière, la recherche médicale. Elle utilise des mathématiciens et physiciens de haut niveau. Pour l'industrie pétrolière, elle a mis au point des méthodes d'analyse des données géologiques dans le but d en tirer des conclusions sur la fragilité des terrains, les probabilités de séisme, la présence de couches pétrolifères, Pour développer et mettre en œuvre de nouveaux modèles de calcul, elle envisage de créer un nouveau logiciel, nommé «Calcul Plus». Pour cela, elle achète le 10/2/N et met en service le 15/2/N - un ensemble d ordinateurs pour euros HT, - un langage de programmation scientifique, GAUSS, au prix de euros. Les durées d utilisation économique prévues pour ces deux équipements achetés (matériel et logiciel) sont respectivement - 4 ans pour le matériel - 8 ans pour le logiciel GAUSS La société adopte un amortissement dégressif pour les ordinateurs et a reçu l autorisation de la part de l administration fiscale d adopter l amortissement fiscal sur un an pour le logiciel GAUSS. Production d immobilisations Le logiciel "Calcul Plus" que la société «Cognitive» envisage de développer se fera à partir des ordinateurs et du langage GAUSS grâce à une équipe d ingénieurs. Le projet débute le 1/3/N et doit finir le 1/3/N+1. Il commence par 1 semaine de formation au langage GAUSS destiné à l équipe qui va développer le logiciel. La société qui fournit GAUSS propose un coût de formation et d assistance forfaitaire de euros. Les coûts mensuels de l équipe qui va développer le logiciel sont les suivants : - salaires : euros mensuels, - charges sociales : euros mensuels. Cette équipe utilise 1/10 de locaux loués par l entreprise dont les coûts mensuels sont les suivants : - loyers : euros mensuels - charges liées au bâtiment : euros. La durée économique prévue pour le logiciel "Calcul Plus" est de 10 ans. La société «Cognitive» a reçu l autorisation de pratiquer l amortissement fiscal sur 1 an pour le logiciel «Calcul Plus» à partir de la date où il sera mis en service. Hypothèses de recettes et dépenses Le 1/3/N, la société «Cognitive» a déjà reçu une importante commande de la part d une entreprise pétrolière pour un montant de euros HT. D'autre part, les dirigeants de la société prévoient que la réalisation du logiciel «Calcul Plus» leur apportera les recettes supplémentaires suivantes : Années N+1 N+2 N+3 N+4 N+5 CA supplémentaire Il est considéré qu au-delà de 5 ans les prévisions ne sont plus fiables. Page : 7 / 19

8 Les charges d exploitation générées par l utilisation de ce logiciel sont - les dotations aux amortissements (qui concernent à la fois les immobilisations acquises et les immobilisations produites), - les charges salariales des ingénieurs qui vont réaliser des missions d assistance et de conseil auprès des clients (il est prévu d affecter ces charges selon le nombre de personnes et le temps passé chez les clients). Années N+1 N+2 N+3 N+4 N+5 Charges de personnel Questions posées Pour les 2 premières questions, vous présenterez l actif immobilisé selon le tableau suivant : Actif immobilisé Immobilisations incorporelles Immobilisations corporelles Immobilisations financières Frais d'établissement Frais de recherche et développement Concessions, bervets et droits similaires Fonds de commerce Avances et acomptes Terrains Constructions Installations techniques, matériel et outillage industriel Autres immobilisations corporelles Immobilisations en cours Avances et acomptes participations Créances rattachées à des participations Autres titres immobilisés Prêts Autres immobilisations financières TOTAL (I) Brut Exercice N, clos le 31/12/N s, provisions Net Net au 31/12/N-1 Clôture au 31/12/N Vous vous placerez le 31/12/N, vous calculerez le coût des immobilisations acquises et des immobilisations produites et procéderez aux enregistrements comptables nécessaires : - Enregistrement de la valeur brute des immobilisations (acquises et en cours), - Enregistrement des amortissements dans le bilan et le compte de résultat, vous ferez attention de calculer et d enregistrer les amortissements dérogatoires, - Enregistrement de la valeur nette des immobilisations Clôture au 31/12/N+1 Page : 8 / 19

9 Le projet s est bien terminé le 1/3/N+1 comme prévu. Le logiciel «Calcul Plus» a donc été mis en service à cette date et a été utilisé par les équipes de «Cognitive» pour améliorer les analyses de données fournies à leurs clients. Il vous est demandé de procéder aux enregistrements comptables suivants : - Enregistrement de la valeur brute des immobilisations (acquises et produites), - Enregistrement des amortissements dans le bilan et des dotations aux amortissements dans le compte de résultat, vous ferez attention de calculer et d enregistrer les amortissements dérogatoires, - Enregistrement de la valeur nette des immobilisations Calcul de la rentabilité du projet Il vous est demandé - de dresser un tableau des dépenses et recettes attendues du projet pour les années N à N+5, - de calculer la valeur actuelle nette (VAN) pour un taux de 8% pour un taux de 12% de calculer la valeur actuelle nette - d indiquer à quel niveau se situe le TRI et de justifier votre position moins de 8% plus de 12% entre 8% et 12% Le taux de l impôt sur les sociétés est de 33 1/3 %. Corrigé : 1 - calcul de la valeur brute de l immobilisation acquise Matériel informatique : Logiciel GAUSS : calcul de la valeur brute de l immobilisation produite Montant mensuel Taux d'affectation Calcul coût année N Nombre de mois Coût année N Calcul coût année N+1 Nombre Coût année de mois N+1 Coût total Coûts directs Salaires , , ,00 Charges sociales 7800, , ,00 Coûts indirects Loyers ,00 10% , ,00 Charges liées aux locaux 1200,00 10% , ,00 Coût total , , ,00 Coût entre le 1/3/N et le 31/12/N ,00 Coût entre le 1/1/N+1 et le 1/3/N ,00 TOTAL ,00 Page : 9 / 19

10 3 enregistrement de la valeur brute des immobilisations acquises (année N) date N Libellé Débit Crédit 10/2/N 2183 Matériel informatique ,00 10/2/N 2051 Logiciels 5 000,00 10/2/N TVA déductible sur immobilisations 7 252,00 Fournisseurs d'immobilisations 10/2/N 404 (matériel informatique) ,00 10/2/N 404 Fournisseurs d'immobilisations (logiciel) 5 980,00 Le montant total des immobilisations acquises est = enregistrement de la valeur brute des immobilisations produites 4.1 année N Date : 31/12/N N compte Libellé Débit Crédit 232 Immobilisations incorporelles en cours , Production d'immobilisations incorporelles , année N+1 Date : 1/3/N+1 N compte Libellé Débit Crédit 2051 Logiciels , Immobilisations incorporelles en cours , TVA déductible sur immobilisations , Production d'immobilisations incorporelles , TVA collectée ,08 5 Calcul et enregistrement des amortissements comptables (immobilisations acquises) Ce calcul va servir à la fois à répondre à cette question et à la question sur le tableau des flux de trésorerie. Les amortissements comptables sont : - dégressif sur 4 ans pour les ordinateurs - linéaire sur 8 ans pour le logiciel GAUSS Attention : l énoncé indique que le mode d amortissement normal pour le matériel est l amortissement dégressif => pas d amortissement dérogatoire pour le matériel Logiciel Page : 10 / 19

11 linéaire sur 8 ans. Attention : le logiciel rentre le 15/2/N => - amortissement sur 315 jours l année 1 - sur 360 jours les années 2 à 8 - sur 45 jours l année 9 Valeur amortissable annuel cumulé Années Valeur nette N 5 000,00 546,88 546, ,13 N ,00 625, , ,13 N ,00 625, , ,13 N ,00 625, , ,13 N ,00 625, , ,13 N ,00 625, , ,13 N ,00 625, ,88 703,13 N ,00 625, ,88 78,13 N ,00 78, ,00 0,00 Matériel dégressif sur 4 ans, sur 11 mois l année 1 Années Valeur amortissable annuel cumulé Valeur nette Taux linéaire sur durée restante N , , , ,33 25,00% N , , , ,22 33,33% N , , , ,11 50,00% N , , ,00 0,00 100,00% Chaque année, les amortissements comptables s enregistrent comme suit : - Pour le logiciel o débit du compte «681 dotations aux amortissements et provisions charges d exploitation», o crédit du compte «2805 amortissement logiciels» - Pour le matériel o débit du compte «681 dotations aux amortissements et provisions charges d exploitation», o crédit du compte «2818 amortissement autres immobilisations corporelles» Page : 11 / 19

12 Enregistrement amortissements comptables Date : 31/12/N N compte Libellé Débit Crédit Dotation aux amortissements et provisions 681 d'exploitation 9 713, logiciel GAUSS 546, ordinateurs 9 166,67 6 Calcul et enregistrement des amortissements dérogatoires L amortissement dérogatoire est la différence entre l amortissement fiscal (quand il existe) et l amortissement comptable. Années Valeur amortissable annuel s dérogatoires fiscal Dotation Reprise ,00 546, , ,13 0, ,00 625,00 625,00 0,00 0, ,00 625,00 0,00 0,00 625, ,00 625,00 0,00 0,00 625, ,00 625,00 0,00 0,00 625, ,00 625,00 0,00 0,00 625, ,00 625,00 0,00 0,00 625, ,00 625,00 0,00 0,00 625, ,00 78,13 0,00 0,00 78,13 Chaque année, les amortissements dérogatoires s enregistrent comme suit - en cas de dotation (augmentation) o débit du compte «6872 dotation aux provisions réglementées» o crédit du compte «145 provisions réglementées» Page : 12 / 19

13 - en cas de reprise (diminution) o crédit du compte «7872 reprise sur provisions réglementées» o débit du compte «145 provisions réglementées» Enregistrement amortissements dérogatoires 6.1 année N Date : 31/12/N N compte Libellé Débit Crédit 6872 Dotation aux provisions réglementées 3 828, Provisions réglementées 3 828, année N+1 Pas de dotation ni de reprise sur amortissements dérogatoires. 7 Calcul et enregistrement des amortissements dérogatoires des immobilisations produites (logiciel Calcul Plus) La société Cognitive a reçu l autorisation de pratiquer un amortissement exceptionnel fiscal sur un an. Valeur amortissable comptable s dérogatoires fiscal Dotation Reprise Années N , , , ,50 0,00 N , , , ,50 0,00 Date : 31/12/N+1 N compte Libellé Débit Crédit Dotation aux provisions 6872 réglementées , Provisions réglementées , Valeur brute et nette des immobilisations Attention, seuls les amortissements comptables rentrent dans le calcul de la valeur nette. Les amortissements dérogatoires (amortissement fiscal amortissement comptable) sont comptés au passif en provisions réglementées. 8.1 année N Page : 13 / 19

14 Brut Exercice N, clos le 31/12/N s, provisions Immobilisations incorporelles en cours , ,00 Logiciels 5 000,00 546, ,12 Autres immobilisations corporelles , , ,33 Net Net au 31/12/N année N+1 Exercice N+1, clos le 31/12/N+1 Brut s, provisions Immobilisations incorporelles en cours 0,00 0, ,00 Logiciels , , , ,12 Autres immobilisations corporelles , , , ,33 Net Net au 31/12/N 9 Calcul de la rentabilité du projet Années N N+1 N+2 N+3 N+4 N+5 Recettes d'exploitation Dépenses d'exploitation Dépenses de formation Charges de personnel Somme amortissements ordinateurs logiciel GAUSS logiciel CALCUL PLUS Revenu imposable Revenu après impôts CAF Dépenses exceptionnelles Immobilisations acquises Immobilisations produites Flux net de trésorerie Total VAN Actualisé au taux de 8% Actualisé au taux de 12% La VAN est positive pour un taux d actualisation de 12% Le TRI est donc supérieur à 12% Il est rappelé que la VAN décroît en fonction du taux d actualisation Optimiser l utilisation d un investissement Le cas ci-après poursuit les objectifs suivants Page : 14 / 19

15 - comparer les rentabilités prévisionnelles d un investissement dans deux hypothèses d utilisation, - vous amener à développer votre jugement sur le lien entre la rentabilité d un investissement et son utilisation Énoncé La compagnie aérienne «Voyages Liberté» est spécialisée dans les vols moyen courrier «low cost» vers les destinations européennes. Elle envisage de diversifier son activité vers des voyages de prestige à plus forte marge et qualité de service. Elle envisage d acquérir un avion type «Falcon 50» de 10 places à prestations haut de gamme pour proposer des voyages d affaires avec un prix moyen de la place à euros. Le coût d acquisition de cet avion est de HT. Sa durée de vie est de 20 ans. La société «Voyages Liberté» envisage de garder cet avion 8 ans et espère le revendre (valeur résiduelle) à l issue de cette période à un prix qui dépendra de l intensité de l utilisation. Deux hypothèses d utilisation sont envisagées. Le directeur général de «Voyages Liberté» vous demande de calculer la rentabilité prévisionnelle de chacune de ces hypothèses et de l aider à effectuer un choix. 1) La première hypothèse privilégie des voyages «européens» courts (distance moyenne kms) et fréquents (600 voyages par an) avec un prix moyen de la place de ) La seconde hypothèse privilégie des voyages transatlantiques plus longs (distance moyenne kms) et moins fréquents (320 voyages par an) avec un prix moyen de la place de Compte tenu de la régularité prévue des conditions d utilisation, l avion sera amorti sur 8 ans en linéaire. Le taux d imposition est 33,33% (soit 1/3). L investissement ne génère aucune variation de BFR. La société espère revendre l avion au bout des 8 ans d utilisation (valeur résiduelle) aux conditions suivantes : dans l hypothèse dans l hypothèse 2 Le contenu des deux hypothèses est résumé dans le tableau suivant : Hypothèse 1 Hypothèse 2 Activité Distance moyenne du voyage Page : 15 / 19

16 Nombre de passagers par voyage Prix place Nombre de voyages par an Charges variables Consommation de kérosène Prix du kérosène 0,05 litre par passager par kilomètre 0,4 euros par litre Charges fixes Entretien Frais de personnel (y compris hébergement) Produits exceptionnels Valeur résiduelle Questions posées 1 Calculer le CA prévisionnel annuel 2 Expliquer pourquoi l entreprise a choisi un mode d amortissement linéaire plutôt qu un amortissement en unités d œuvre 3 Calculer le coût annuel de la consommation de kérosène dans les 2 hypothèses 4 Calculer la base amortissable dans chacune des deux hypothèses 5 Établir le plan d amortissement prévisionnel pour chacune des deux hypothèses 6 Établir le plan prévisionnel des recettes et des dépenses dans l hypothèse 1 7 Établir le plan prévisionnel des recettes et des dépenses dans l hypothèse 2 8 Calculer la valeur actualisée nette dans l hypothèse 1 pour un taux d actualisation de 10% 9 Calculer la valeur actualisée nette dans l hypothèse 2 pour un taux d actualisation de 10% 10 Conseilleriez-vous à la direction de réaliser l investissement et, dans l affirmative, quel mode d utilisation de l avion conseilleriez-vous? 1) Le CA prévisionnel annuel est le produit des éléments suivants : - prix de la place individuelle - nombre de personnes par voyage - nombre de voyages par an Hypothèse 1 Hypothèse 2 Nombre de passagers par voyage Prix place Nombre de voyages par an CA annuel ) L entreprise a choisi un mode d amortissement linéaire parce qu elle prévoir une utilisation et une dépréciation régulière sur la période d utilisation. L amortissement dégressif, qui prévoit une dépréciation plus forte sur les premiers années d utilisation, et l amortissement par unités d œuvre, qui prévoit des conditions d utilisation différentes du bien (nombre de voyages, nombre de kilomètres parcourus) pour chaque année ne sont pas adaptés. Page : 16 / 19

17 3) Le coût annuel de la consommation de kérosène est le produit des éléments suivants - nombre de litres consommés par passager par kilomètre - prix du litre - nombre de passagers par voyage - nombre de voyages par an - nombre de kilomètres par voyage Hypothèse 1 Hypothèse 2 Activité Distance moyenne du voyage Nombre de passagers par voyage Nombre de voyages par an Consommation de kérosène en litres par passager par kilomètre 0,05 Prix du kérosène en euros / litre 0,40 Dépenses de kérosène Les résultats sont de pour l hypothèse pour l hypothèse 2 4) La valeur résiduelle de l investissement, et donc la base amortissable, sont différentes selon les hypothèses d utilisation Hypothèse 1 Hypothèse 2 Coût investissement Valeur résiduelle Base amortissable ) Dans les deux hypothèses, le bien est amorti en mode linéaire sur 8 ans. Les acquisitions ayant été effectuées en début d année N, il n y a aucun prorata de temps à appliquer. Page : 17 / 19

18 Année Valeur brute Base amortissable Hypothèse 1 Taux linéaire Dotation aux amortissements Valeur nette ,50% ,50% ,50% ,50% ,50% ,50% ,50% ,50% Année Valeur brute Base amortissable Hypothèse 2 Taux linéaire Dotation aux amortissements Valeur nette ,50% ,50% ,50% ,50% ,50% ,50% ,50% ,50% et 8) Tableau prévisionnel des recettes et dépenses dans l hypothèse 1 Années Recettes d'exploitation Chiffre d'affaires Dépenses d'exploitation Charges de personnel Entretien Carburant (kérosène) s Revenu imposable Revenu après impôts s CAF Recette exceptionnelle Valeur résiduelle Dépense exceptionnelle Investissement Flux net de trésorerie Actualisés à 10% VAN à 10% Les calculs effectués sous EXCEL donnent, pour un taux d actualisation de 10%, une VAN égale à Page : 18 / 19

19 7 et 9) Tableau prévisionnel des recettes et dépenses dans l hypothèse 2 Années Recettes d'exploitation Chiffre d'affaires Dépenses d'exploitation Charges de personnel Entretien Carburant (kérosène) s Revenu imposable Revenu après impôts s CAF Recette exceptionnelle Valeur résiduelle Dépense exceptionnelle Investissement Flux net de trésorerie Actualisés à 10% VAN à 10% Les calculs effectués sous EXCEL donnent, pour un taux d actualisation de 10%, une VAN négative égale à ) La VAN est positive dans l hypothèse 1, elle est négative dans l hypothèse 2. Bien que l investissement soit utilisé de façon plus intense dans l hypothèse 2 et génère un CA supérieur à celui de l hypothèse 1, les dépenses supplémentaires qui en découlent et la dépréciation accrue de l investissement ne rendent pas l investissement attractif quand il est utilisé sous l hypothèse 2. L investissement est donc rentable sous l hypothèse 1. Page : 19 / 19

Crédit-bail et suramortissement

Crédit-bail et suramortissement Crédit-bail et suramortissement Déduction exceptionnelle en faveur de l investissement productif industriel 24/04/2015 Champ d application REGLE DU SURAMORTISSEMENT Les entreprises soumises à l'impôt sur

Plus en détail

La famille Saint Louis de Mermoz a décidé de créer une holding afin de gérer le patrimoine familial sous forme de SAS.

La famille Saint Louis de Mermoz a décidé de créer une holding afin de gérer le patrimoine familial sous forme de SAS. ANALYSE ET GESTION FINANCIÈRE Épreuve dominante de spécialisation A.D. 2012 Concours externe et interne Documents autorisés : néant Calculatrice électronique autorisée La famille Saint Louis de Mermoz

Plus en détail

CHAPITRE 2 : PREPARATION A L ANALYSE DE RENTABILITE

CHAPITRE 2 : PREPARATION A L ANALYSE DE RENTABILITE CHAPITRE 2 : PREPARATION A L ANALYSE DE RENTABILITE La démarche pour une méthode d aide à la décision d investissement consiste dans un premier temps à élaborer un ensemble d hypothèses relatives aux caractéristiques

Plus en détail

Cf. document : «L amortissement des immobilisations : Extraits du PCG» Cf. PCG art. 214-4 et C. com. R.123-179 (en combinant les deux définitions) :

Cf. document : «L amortissement des immobilisations : Extraits du PCG» Cf. PCG art. 214-4 et C. com. R.123-179 (en combinant les deux définitions) : 1 / 5 Chap. 4 : Les immobilisations 2 e partie : L amortissement des immobilisations (corporelles et incorporelles) Cf. document : «L amortissement des immobilisations : Extraits du PCG» I- Définition

Plus en détail

LE PRINCIPE DE PRUDENCE : LES AMORTISSEMENTS

LE PRINCIPE DE PRUDENCE : LES AMORTISSEMENTS CHAPITRE 7 LE PRINCIPE DE PRUDENCE : LES AMORTISSEMENTS RAPPELS SUR LE PRINCIPE DE PRUDENCE Article L 123-14 du Code de commerce «La comptabilité est basée sur des principes qui permettent de produire

Plus en détail

S.A.S. MOB'ILÔT 42 AV RAYMOND POINCARE

S.A.S. MOB'ILÔT 42 AV RAYMOND POINCARE 42 AV RAYMOND POINCARE Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/01/2012 au 31/12/2012 Activité principale de l'entreprise : LOCATION BIENS CORPORELS ET INCORPORELS Nous vous présentons ci-après

Plus en détail

Tableau de correspondance PCN/SCF TABLEAU DE CORRESPONDANCE PCN / SCF

Tableau de correspondance PCN/SCF TABLEAU DE CORRESPONDANCE PCN / SCF TABLEAU DE CORRESPONDANCE PCN / SCF PLAN COMPTABLE NATIONAL 1975 NOMENCLATURE COMPTABLE CONVERGENTE SCF Classe 1 : Fonds propres 100 Apports de l'etat (appelés / non appelés) 101 Capital émis (capital

Plus en détail

Les notions de comptabilité en entreprise

Les notions de comptabilité en entreprise Gestion Arthur Van de Wiele Département de Microélectronique ESCPE, Lyon, France arthur.van-de-wiele@cpe.fr 4 novembre 2012 Résumé Ce document présente un résumé du cours animé par Mr Franck D'Asgnanno,

Plus en détail

QUANTUM GENOMICS SAS COMPTES ANNUELS SOMMAIRE 1 DONNEES D'IDENTIFICATION VALIDEES 2 BILAN ACTIF 3 BILAN PASSIF 4 COMPTE DE RESULTATS CHARGES

QUANTUM GENOMICS SAS COMPTES ANNUELS SOMMAIRE 1 DONNEES D'IDENTIFICATION VALIDEES 2 BILAN ACTIF 3 BILAN PASSIF 4 COMPTE DE RESULTATS CHARGES COMPTES ANNUELS EXERCICE SOMMAIRE Sommaire 1 DONNEES D'IDENTIFICATION VALIDEES 2 BILAN ACTIF 3 BILAN PASSIF 4 COMPTE DE RESULTATS CHARGES 5 COMPTE DE RESULTATS PRODUITS 6 COMPTE DE RESULTATS CHARGES (LISTE)

Plus en détail

Préparation CCF n 2 : APS La compagnie des hôtels bleus

Préparation CCF n 2 : APS La compagnie des hôtels bleus Préparation CCF n 2 : APS La compagnie des hôtels bleus Introduction La compagnie des hôtels bleus est une société qui gère un grand nombre d hôtels répartis sur tout le territoire français. Vous venez

Plus en détail

MGI GROUPE COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2009 SOMMAIRE TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES METHODES COMPTABLES ET NOTES EXPLICATIVES

MGI GROUPE COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2009 SOMMAIRE TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES METHODES COMPTABLES ET NOTES EXPLICATIVES MGI GROUPE COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2009 SOMMAIRE BILANS COMPTES DE RESULTAT TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE METHODES COMPTABLES ET NOTES EXPLICATIVES

Plus en détail

Chapitre 14 Le plan de financement

Chapitre 14 Le plan de financement Chapitre 14 Le plan de financement Entraînement Exercice 14.7 *** Besoin en fonds de roulement prévisionnel plan de financement La société Printania prévoit un développement de ses activités en N+1. Elle

Plus en détail

RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS EXERCICE CLOS LE

RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS EXERCICE CLOS LE Société d'expertise comptable et de commissariat aux comptes RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS EXERCICE CLOS LE 3~ DECEMBRE zo~~ ASSOCIATION CYPRES Route de la Vierge 13500 MARTIGUES

Plus en détail

II Le budget d investissement : - elle engage l avenir de l entreprise. - elle a des effets difficilement réversibles

II Le budget d investissement : - elle engage l avenir de l entreprise. - elle a des effets difficilement réversibles II Le budget d investissement : Le budget d investissement est un élément constitutif du budget financier. Chacun des éléments du budget a un rôle précis dans l élaboration d une planification et d un

Plus en détail

Composants Amortissements Subvention p.18. Participation et le plan d épargne p.19. Composants Amortissements Subvention p.23

Composants Amortissements Subvention p.18. Participation et le plan d épargne p.19. Composants Amortissements Subvention p.23 Cas N 1 Sujet : Pierre Fiduciaire 1 2 3 Composants Amortissements Subvention p.18 Acomptes sur dividendes p.19 Participation et le plan d épargne p.19 Corrigé 1 Composants Amortissements Subvention p.23

Plus en détail

SESSION 2009 UE6 FINANCE D ENTREPRISE

SESSION 2009 UE6 FINANCE D ENTREPRISE 910006 DCG SESSION 2009 UE6 FINANCE D ENTREPRISE Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Aucun document n est autorisé. Matériel autorisé : Une calculatrice de poche à fonctionnement

Plus en détail

Intitulé de votre projet

Intitulé de votre projet Intitulé de votre projet «Nom» «Prénom» «Adresse» «Tél» «e-mail» «Date de réalisation du dossier» 2 SOMMAIRE 1. Présentation personnelle (ou de l équipe)... 4 2. Le projet... 5 3. Le produit et son marché...

Plus en détail

VERDALLE ABRI ARLOS ROUTE ESPAGNE 31440 ARLOS BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT. Présenté en Euros. Période du 01/01/2013 au 31/12/2013

VERDALLE ABRI ARLOS ROUTE ESPAGNE 31440 ARLOS BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT. Présenté en Euros. Période du 01/01/2013 au 31/12/2013 VERDALLE ABRI ARLOS ROUTE ESPAGNE 31440 ARLOS BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT Présenté en Euros Période du 01/01/2013 au 31/12/2013 VERDALLE page 2 BILAN ACTIF Période du 01/01/2013 au 31/12/2013 Présenté

Plus en détail

PGE L3 2015/2016 COMPRENDRE LES ETATS FINANCIERS

PGE L3 2015/2016 COMPRENDRE LES ETATS FINANCIERS COMPRENDRE LES ETATS FINANCIERS EXERCICES PARTIE 2 : INTERPRETATION DES ETATS FINANCIERS SKEMA Business School 1/19 Exercice 1 : VRAC 2 En reprenant le bilan comptable de l exercice 1 Partie 1 (VRAC),

Plus en détail

28 Rabie El Aouel 1430 25 mars 2009 40 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 19 NOMENCLATURE DES COMPTES A TROIS CHIFFRES

28 Rabie El Aouel 1430 25 mars 2009 40 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 19 NOMENCLATURE DES COMPTES A TROIS CHIFFRES 40 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 19 28 Rabie El Aouel 1430 NOMENCLATURE DES COMPTES A TROIS CHIFFRES 1 - CLASSE 1 - COMPTES DE CAPITAUX 10 Capital, réserves et assimilés 101 Capital émis

Plus en détail

Notes annexes aux comptes sociaux (extraits)_

Notes annexes aux comptes sociaux (extraits)_ Notes annexes aux comptes sociaux (extraits)_ Conformément à l article 16.1 du Code de commerce, la Société a opté pour la tenue de sa comptabilité en euros. Les notes ci-après constituent l annexe au

Plus en détail

UE6 Finance d entreprise

UE6 Finance d entreprise Document autorisé : aucun SESSION 213 UE6 Finance d entreprise Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Matériel autorisé : une calculatrice de poche à fonctionnement autonome sans imprimante et

Plus en détail

PLAN DE FINANCEMENT. ECART = Total Ressources - Total Besoins 0 0 0 0 TOTAL DES RESSOURCES 0 0 0 0 CAF

PLAN DE FINANCEMENT. ECART = Total Ressources - Total Besoins 0 0 0 0 TOTAL DES RESSOURCES 0 0 0 0 CAF PLAN DE FINANCEMENT BESOINS (durables) DEBUT ACTIVITE 1ère ANNEE 2ème ANNEE 3ème ANNEE IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'immatriculation Frais honoraires Brevets Licences Logiciels Droit au Bail Achat

Plus en détail

De la comptabilité aux documents de synthèse

De la comptabilité aux documents de synthèse De la comptabilité aux documents de synthèse se La balance totaux mouvements soldes N libellé débits crédits débits crédits 10 capital 900 000,00 900 000,00 164 emprunts 200 000,00 200 000,00 2183 matériel

Plus en détail

ASSOCIATION LANAUD STATION STATION DE LANAUD 87220 BOISSEUIL COMPTES ANNUELS

ASSOCIATION LANAUD STATION STATION DE LANAUD 87220 BOISSEUIL COMPTES ANNUELS ASSOCIATION LANAUD STATION STATION DE LANAUD 87220 BOISSEUIL COMPTES ANNUELS du 01/07/2010 au 30/06/2011 ASSOCIATION LANAUD STATION Exercice du 01/07/2010 au 30/06/2011 Sommaire Attestation de Présentation

Plus en détail

Contrôle de gestion approfondi Cours de W. Azan

Contrôle de gestion approfondi Cours de W. Azan Contrôle de gestion approfondi Cours de W. Azan Durée : 3 H Calculatrice autorisée I. Cas Société Choc Source CAPET La société CHOC est à la tête d un groupe industriel agroalimentaire. À l origine, la

Plus en détail

Analyse Financie re. 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière. Table des matières

Analyse Financie re. 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière. Table des matières Analyse Financie re 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière Table des matières Introduction :... 2 Chapitre 1 : Etude du compte de résultat... 2 I. Soldes Intermédiaires de Gestion

Plus en détail

FR n 1 : Le plan des comptes, le bilan, le compte de résultat

FR n 1 : Le plan des comptes, le bilan, le compte de résultat 1. Il existe trois systèmes comptables: le système abrégé: il est réservé aux petites exploitations, FR n 1 : Le plan des comptes, le bilan, le compte de résultat Le plan comptable général a pour finalité

Plus en détail

Classe 1-Comptes de capitaux

Classe 1-Comptes de capitaux Classe 1-Comptes de capitaux 10 Capital et réserves 101 Capital 1 1011 Capital souscrit non versé 1012 Capital souscrit - versé 1015 Patrimoine des régies 1016 Patrimoine public 104 Primes liées au capital

Plus en détail

I I I. L a p a rti e f i n a n ci è re du b u s i n es s p l a n

I I I. L a p a rti e f i n a n ci è re du b u s i n es s p l a n I I I. L a p a rti e f i n a n ci è re du b u s i n es s p l a n Après avoir rédigé la partie rédactionnelle, il convient de traduire le projet en termes financiers partie financière du business plan appelée

Plus en détail

REALISER L ETUDE FINANCIERE

REALISER L ETUDE FINANCIERE REALISER L ETUDE FINANCIERE Cette étape va vous permettre de mesurer la viabilité de votre projet, ainsi que sa pérennité sur le long terme. Le plan de financement vous aidera à déterminer les ressources

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux FONDS DE DOTATION FNBP 76 Avenue de France 75013 Paris Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Bilan Actif FONDS DE DOTATION FNBP Période du 01/01/14 au 31/12/14 Edition du 12/05/15 BRUT Amortissements

Plus en détail

L E S A M O R T I S S E M E N T S

L E S A M O R T I S S E M E N T S I - NOTIONS GENERALES : A - Définition : L E S A M O R T I S S E M E N T S L amortissement d un emprunt correspond à un remboursement d argent. L amortissement désigne également l étalement d un coût ou

Plus en détail

CHAPITRE 3 LES FOURNISSEURS D IMMOBILIATIONS (PARTIE 1) L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES

CHAPITRE 3 LES FOURNISSEURS D IMMOBILIATIONS (PARTIE 1) L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES CHAPITRE 3 LES FOURNISSEURS D IMMOBILIATIONS (PARTIE 1) L ACQUISITION D IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES I. DEFINITION DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES A. Préalable : définition

Plus en détail

SASU LOUBIANA. Sommaire

SASU LOUBIANA. Sommaire Sommaire Bilan 1/2 Compte de résultat 3/4 Préambule 5/6 Notes sur le bilan actif 7 Notes sur le bilan passif 8 Notes sur le compte de résultat 9 Autres informations 10 Charges et produits 11 RBB Business

Plus en détail

Code NACE : 3312ZB - REPAR. MACHINES AGRICOLES. Exercice du 01/10/2009 au 30/09/2010. Expert Comptable 46 cours Léopold BP 80379 54007 NANCY Cedex

Code NACE : 3312ZB - REPAR. MACHINES AGRICOLES. Exercice du 01/10/2009 au 30/09/2010. Expert Comptable 46 cours Léopold BP 80379 54007 NANCY Cedex M. TEST 11 place SaintMartin BP 80394 57007 METZ CEDEX 01 Dossier de Gestion Exercice du 01/10/2009 au 30/09/2010 Cabinet comptable : Expert Comptable 46 cours Léopold BP 80379 54007 NANCY Cedex Cemogest

Plus en détail

MAIRIE DE FOURMIES 59610 FOURMIES NAF : 9499Z-

MAIRIE DE FOURMIES 59610 FOURMIES NAF : 9499Z- COMPTES ANNUELS Période du 01/01/2014 au 31/12/2014 ASS GRAND PRIX DE FOURMIES MAIRIE DE FOURMIES 59610 FOURMIES NAF : 9499Z- Siret : 43966136400018 3 place Victor Hugo 02500 HIRSON Tél. 03 23 99 33 80

Plus en détail

Les immobilisations. Laurent Dorey

Les immobilisations. Laurent Dorey Laurent Dorey Mardi 24 Mars 2015 Programme : Introduction La notion d inventaire Objectifs des travaux d inventaire Phases de travaux d inventaire Tableau des immobilisations Tableau des amortissements

Plus en détail

Tradition Securities and Futures

Tradition Securities and Futures COMPTES ANNUELS au 31 décembre 2007 de Tradition Securities and Futures Tradition Securities & Futures BILAN AU 31 DECEMBRE 2007 (En milliers d euros) Notes 31.12.2007 31.12.2006 ACTIF Opérations interbancaires

Plus en détail

ÉPREUVE : ÉTUDE DE SPECIALITÉ

ÉPREUVE : ÉTUDE DE SPECIALITÉ BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2012 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : COMPTABILITÉ ET FINANCE D ENTREPRISE ÉPREUVE : ÉTUDE DE SPECIALITÉ ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce

Plus en détail

Rapport financier 2007. Budget prévisionnel 2008. Rapport du commissaire aux comptes

Rapport financier 2007. Budget prévisionnel 2008. Rapport du commissaire aux comptes Rapport financier 2007 Budget prévisionnel 2008 Rapport du commissaire aux comptes Parc Euromédecine 209 rue des Apothicaires 34196 Montpellier cedex 5 Tél 04 67 52 64 17 Fax 04 67 52 02 74 E-mail contact@ors-lr.org

Plus en détail

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2009 (Exercice du 01/01/2009 au 31/12/2009) ASS.ADEUPa DE BREST

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2009 (Exercice du 01/01/2009 au 31/12/2009) ASS.ADEUPa DE BREST COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2009 (Exercice du 01/01/2009 au 31/12/2009) ASS.ADEUPa DE BREST HOTEL DE COMMUNAUTE 16 RUE COAT AR GUEVEN 29200 BREST Yvon QUEGUINEUR Sommaire Attestation de Présentation

Plus en détail

AFGHANISTAN DEMAIN. 7 boulevard Saint Marcel 75013 PARIS COMPTES ANNUELS. du 01/01/2014 au 31/12/2014

AFGHANISTAN DEMAIN. 7 boulevard Saint Marcel 75013 PARIS COMPTES ANNUELS. du 01/01/2014 au 31/12/2014 7 boulevard Saint Marcel 75013 PARIS COMPTES ANNUELS du 01/01/2014 au 31/12/2014 Sommaire Bilan association 1 ACTIF 1 Immobilisations incorporelles 1 Immobilisations corporelles 1 Immobilisations financières

Plus en détail

BILAN SIMPLIFIÉ. DGFiP N 2033-A 2015 A bis du Code général des impôts) ➀. Brut 1. Total I (5) 044 048. Total II 096 098

BILAN SIMPLIFIÉ. DGFiP N 2033-A 2015 A bis du Code général des impôts) ➀. Brut 1. Total I (5) 044 048. Total II 096 098 N 0956 7 Formulaire obligatoire (article 0 septies BILAN SIMPLIFIÉ DGFiP N 0-A 05 A bis du Code général des impôts) ➀ Désignation de l entreprise Adresse de l entreprise Numéro SIRET* Néant * Durée de

Plus en détail

SITUATION PATRIMONIALE ACTIF

SITUATION PATRIMONIALE ACTIF SITUATION PATRIMONIALE ACTIF SERVICE FORMATION 31/12/2011 31/12/2010 Edition en Euros Brut Amort. prov. Net Net ACTIF IMMOBILISE Immobilisations incorporelles Frais d'établissement Frais de recherche et

Plus en détail

Initiation à la comptabilité simplifiée

Initiation à la comptabilité simplifiée Lot 2 : Fiscalité et comptabilité Initiation à la comptabilité simplifiée Ville de Paris Carrefour des Associations Parisiennes PROJETS-19 projets19@projets19.org Organisation matérielle : 3 heures avec

Plus en détail

WIKIMEDIA FRANCE 26/ 28 rue de Londres

WIKIMEDIA FRANCE 26/ 28 rue de Londres 26/ 28 rue de Londres Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/01/2012 au 30/06/2012 Activité principale de l'entreprise : Nous vous présentons ci-après le dossier financier qui se décompose

Plus en détail

Fonds Solidarité Sida Afrique. Rapport du commissaire aux comptes sur les comptes annuels. (Exercice clos le 31 décembre 2014)

Fonds Solidarité Sida Afrique. Rapport du commissaire aux comptes sur les comptes annuels. (Exercice clos le 31 décembre 2014) Fonds Solidarité Sida Afrique Rapport du commissaire aux comptes sur les comptes annuels ( clos le 31 décembre 2014) Rapport du commissaire aux comptes sur les comptes annuels ( clos le 31 décembre 2014)

Plus en détail

Association Cinémathèque de Bretagne 2 Avenue Clémenceau 29 200 BREST

Association Cinémathèque de Bretagne 2 Avenue Clémenceau 29 200 BREST Association Cinémathèque de Bretagne 2 Avenue Clémenceau 29 200 BREST Comptes Annuels Du 1 er janvier au 31 décembre 2009 Martine Salaün Expert comptable Le 30 avril 2010 Armorique Expertise Audit Société

Plus en détail

L ACQUISITION DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES

L ACQUISITION DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES L ACQUISITION DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES IMMOBILISATIONS = biens acquis par l'entreprise et qu'elle utilise de façon durable (pour une durée supérieure à un exercice comptable). EXTRAIT

Plus en détail

Présentation et éléments de compréhension du Business Plan

Présentation et éléments de compréhension du Business Plan Présentation et éléments de compréhension du Business Plan La préparation, la méthodologie, le fond, la forme et les pièges à éviter 1 Objectifs de la formation Connaitre et comprendre les différentes

Plus en détail

CHAPITRE 07 - LES OPERATIONS D INVESTISSEMENT ET DE FINANCEMENT I. DEFINITION DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES

CHAPITRE 07 - LES OPERATIONS D INVESTISSEMENT ET DE FINANCEMENT I. DEFINITION DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES CHAPITRE 07 - LES OPERATIONS D INVESTISSEMENT ET DE FINANCEMENT I. DEFINITION DES IMMOBILISATIONS CORPORELLES ET INCORPORELLES A. Préalable : définition d un actif Un actif est un élément du patrimoine

Plus en détail

INTRODUCTION. Les dépenses et produits retenus doivent exclusivement être comptabilisés sur l exercice concerné.

INTRODUCTION. Les dépenses et produits retenus doivent exclusivement être comptabilisés sur l exercice concerné. ETABLISSEMENT DES BUDGETS PREVISIONNELS ET BILANS FINANCIERS DEVECO AIDE AU CONTROLE DE SERVICE FAIT INTRODUCTION Cette note est destinée à fixer les règles pour l'établissement des budgets prévisionnels

Plus en détail

CALCULS COMMERCIAUX Chapitre 5 Analyser un compte de résultat

CALCULS COMMERCIAUX Chapitre 5 Analyser un compte de résultat CALCULS COMMERCIAUX Chapitre 5 Analyser un compte de résultat Le compte de résultat est un document comptable qui permet de savoir si les recettes de l entreprise (les produits) ont permis de faire face

Plus en détail

FEDERATION NATIONALE DES ASSOC ET SYNDIC SPORTIF

FEDERATION NATIONALE DES ASSOC ET SYNDIC SPORTIF 5 RUE DES COLONNES SIRET : 43163040900016 Exercice du 01/07/2011 au 30/06/2012 Comptes arrêtés au 30/06/2012 (en Euros) 5 RUE DES COLONNES COMPTES ANNUELS du 01/07/2011 au 30/06/2012 Pages - Bilan actif-passif

Plus en détail

ASCA unité 3 Gestion comptable de fin d exercice préparatoire Exercices Erreurs fréquemment observées THÈME 1...4 SÉQUENCE 1...4

ASCA unité 3 Gestion comptable de fin d exercice préparatoire Exercices Erreurs fréquemment observées THÈME 1...4 SÉQUENCE 1...4 ASCA unité 3 THÈME 1...4...4 Séquence 1 > Exercice 1... 4 Séquence 1 > Exercice 2... 4 Séquence 1 > Exercice 3... 4 Séquence 1 > Exercice 4... 4...5 Séquence 2 > Exercice 1... 5 Séquence 2 > Exercice 2...

Plus en détail

ANALYSE DE LA TRANSITION DES NORMES FRANCAISES AUX NORMES IFRS

ANALYSE DE LA TRANSITION DES NORMES FRANCAISES AUX NORMES IFRS ANALYSE DE LA TRANSITION DES NORMES FRANCAISES AUX NORMES 1 CONTEXTE DE LA PUBLICATION 2 PRINCIPES RETENUS POUR LA PREPARATION DES PREMIERS ETATS FINANCIERS DU GROUPE EN 3 ANALYSE DE LA TRANSITION DU BILAN

Plus en détail

Concours d accès en quatrième année Programme Grande Ecole Epreuve spécialité Finance Session de Juillet 2011 Durée : 3 heures

Concours d accès en quatrième année Programme Grande Ecole Epreuve spécialité Finance Session de Juillet 2011 Durée : 3 heures Concours d accès en quatrième année Programme Grande Ecole Epreuve spécialité Finance Session de Juillet 2011 Durée : 3 heures Partie I : Etudes de cas Cas n 1 «AMAL» est une S.A. dont le siège social

Plus en détail

L ESSENTIEL DU DIAGNOSTIC FINANCIER

L ESSENTIEL DU DIAGNOSTIC FINANCIER BÉATRICE ROCHER-MEUNIER L ESSENTIEL DU DIAGNOSTIC FINANCIER Cinquième édition LES ESSENTIELS DE LA FINANCE Groupe Eyrolles, 2012 ISBN : 978-2-212-54894-5 Sommaire Introduction 9 Chapitre 1 Le bilan comptable

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS Page 1 sur 6 BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 4 C- -01 N du 4 F.E. - INSTRUCTION DU 609601A VT/NFD (B1-1-01) DISPOSITIONS DIVERSES (BIC, IS, DISPOSITIONS COMMUNES). FRAIS ET CHARGES.

Plus en détail

COMPTES DE GESTION DE L'EXERCICE 2014

COMPTES DE GESTION DE L'EXERCICE 2014 CHAMBRE DEPARTEMENTALE DE METIERS ET DE L'ARTISANAT DES BOUCHES DU RHONE COMPTES DE GESTION DE L'EXERCICE 2014 COMPTES ANNUELS EXERCICE 2014 Chambre Départementale de Métiers et de l'artisanat des Bouches

Plus en détail

Les calculs fondamentaux pour son entreprise

Les calculs fondamentaux pour son entreprise Les calculs fondamentaux pour son entreprise 1. Seuil de rentabilité et point mort : Définition et calcul Seuil de Rentabilité et Point Mort sont deux facettes d un même concept. Petite-entreprise. net

Plus en détail

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE Fiche technique réglementaire Version du 18 juillet 2008 COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE 1. DEFINITION La comptabilité peut être définie comme une technique normalisée d enregistrement des flux (achats

Plus en détail

Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE DES ENTREPRISES

Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE DES ENTREPRISES R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E CONCOURS D'ADMINISTRATEUR DU SÉNAT 2012 DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA FORMATION Épreuves d admissibilité ÉPREUVE PRATIQUE À OPTION : GESTION COMPTABLE

Plus en détail

Comptabilité Générale II

Comptabilité Générale II Université IBN ZOHR Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales Agadir Economie et Gestion Semestre 2 Sections G H I Comptabilité Générale II Mohamed LAABOUBI Année universitaire 2014-2015

Plus en détail

COMPTES ANNUELS EN EUROS

COMPTES ANNUELS EN EUROS COMPTES ANNUELS EN EUROS Dénomination: NewB Forme juridique: Société Européenne Adresse: rue Botanique N : 75 Boîte: Code postal: 1210 Commune: Saint-Josse-ten-Noode Pays: Belgique Registre des personnes

Plus en détail

Sommaire. Note liminaire... 3. Investissements... 5. Financements des investissements... 5. Remboursements des emprunts... 5. Personnel...

Sommaire. Note liminaire... 3. Investissements... 5. Financements des investissements... 5. Remboursements des emprunts... 5. Personnel... SARECO SOCIETE D EXPERTISE COMPTABLE 4, Avenue Général de Gaulle 49400 SAUMUR Tél. 02 41 53 69 60 Fax. 02 41 53 69 78 www.cabinetsareco.fr ETUDE PREVISIONNELLE sur 3 exercices du 06/2011 au 05/2013 ORDRE

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON SON RESULTAT

Fiche conseil. Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON SON RESULTAT FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON RESULTAT Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Comptables

Plus en détail

SESSION 2006 COMPTABILITE APPROFONDIE ET REVISION. Éléments indicatifs de corrigé

SESSION 2006 COMPTABILITE APPROFONDIE ET REVISION. Éléments indicatifs de corrigé 620.108bis DECF SESSION 2006 COMPTABILITE APPROFONDIE ET REVISION Éléments indicatifs de corrigé DOCUMENT CONFIDENTIEL AUCUNE DIFFUSION AUTORISÉE A L'EXCEPTION DES CORRECTEURS DECF 2006-Comptabilité approfondie

Plus en détail

Comptes annuels Au 31 décembre 2010

Comptes annuels Au 31 décembre 2010 AB Expertise Conseil Société d expertise comptable Comptes annuels Au 31 décembre 2010 ASS CRECHE ADAGE 13 rue des Vétérans 59650 VILLENEUVE D'ASCQ Exercice clos le : 31 décembre 2010 SIRET : 32861977000022

Plus en détail

TRANSAMI. Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/10/2013 au 30/09/2014. Activité principale de l'association :

TRANSAMI. Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/10/2013 au 30/09/2014. Activité principale de l'association : TRAAMI Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/10/2013 au 30/09/2014 Activité principale de l'association : Nous vous présentons ci-après le dossier de l'exercice. Fait à PARIS Le 14/10/2014

Plus en détail

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2015 au 30 Juin 2015. Page 1 sur 16

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2015 au 30 Juin 2015. Page 1 sur 16 ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS Données consolidées Du 1 er Janvier 2015 au 30 Juin 2015 Page 1 sur 16 SOMMAIRE 1. Principes et méthodes de consolidation 2. Evénements significatifs postérieurs à la clôture

Plus en détail

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION DUT GEA IMMOBILISATIONS. 2/3 l amortissement dégressif OBJECTIF DU DOSSIER :

FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION DUT GEA IMMOBILISATIONS. 2/3 l amortissement dégressif OBJECTIF DU DOSSIER : FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION DUT GEA L AMORTISSEMENT DES IMMOBILISATIONS 2/3 l amortissement dégressif OBJECTIF DU DOSSIER : «ETRE CAPABLE D ETABLIR LE PLAN D AMORTISSEMENT D UNE IMMOBILISATION

Plus en détail

COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2002-10 du 12 décembre 2002. Relatif à l amortissement et à la dépréciation des actifs

COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2002-10 du 12 décembre 2002. Relatif à l amortissement et à la dépréciation des actifs COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2002-10 du 12 décembre 2002 Relatif à l amortissement et à la dépréciation des actifs Le Comité de la réglementation comptable, Vu la loi n 98-261 du 6

Plus en détail

Comptes de charges (Classe 6)

Comptes de charges (Classe 6) Comptes de charges (Classe 6) Les charges d exploitation normale et courante sont enregistrées sous les comptes 60 «Achats», 61/62 «Autres charges externes», 63 «Impôts, taxes et versements assimilés»,

Plus en détail

TRANSITION AUX NORMES IFRS (International Financial Reporting Standards)

TRANSITION AUX NORMES IFRS (International Financial Reporting Standards) TRANSITION AUX NORMES IFRS (International Financial Reporting Standards) CONTEXTE En application du règlement européen n 1606/2002 adopté le 19 juillet 2002, les sociétés faisant appel public à l épargne

Plus en détail

FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS

FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS S.A.R.L DANLE TP Bill NEEDMONEY 22 Rue de la Chaussée 49000 ANGERS Tél : 02 40 456 789 Fax : 02 23 234 432 E-mail : contact@danle-tp.fr Cabinet Expert Atlantique

Plus en détail

ASSOCIATION FRAGIL LA FABRIQUE DES DERVALLIERES 19 RUE JEAN MARC NATTIER 44100 NANTES COMPTES ANNUELS. du 01/09/2009 au 31/08/2010

ASSOCIATION FRAGIL LA FABRIQUE DES DERVALLIERES 19 RUE JEAN MARC NATTIER 44100 NANTES COMPTES ANNUELS. du 01/09/2009 au 31/08/2010 ASSOCIATION FRAGIL Numéro SIRET : 48206926700029 LA FABRIQUE DES DERVALLIERES 19 RUE JEAN MARC NATTIER 44100 NANTES COMPTES ANNUELS du 01/09/2009 au 31/08/2010 Sommaire Attestation de Présentation 1 Bilan

Plus en détail

ANALYSE BILAN ET COMPTE DE RESULTAT

ANALYSE BILAN ET COMPTE DE RESULTAT ANALYSE BILAN ET COMPTE DE RESULTAT Le bilan fonctionnel : bilan simplifié Le bilan fonctionnel est un bilan dans lequel les ressources et les emplois sont classés par fonction (fonctions financement,

Plus en détail

IV. Rapport Financier

IV. Rapport Financier IV. Rapport Financier 1. Bilan au 31 décembre 2014 page 2 2. Compte de Résultat 2014 page 3 3. Commentaires annexes aux comptes 2014 page 5 4. Etat des Immobilisations page 13 5. Etat des Amortissements

Plus en détail

COMPTES ANNUELS au 31/12/2013

COMPTES ANNUELS au 31/12/2013 Chez M. HOUDART Eric 6, Square du Trocadéro COMPTES ANNUELS au 31/12/2013 - Attestation des comptes 1 COMPTES ANNUELS Pages - Bilan actif-passif 2 et 3 - Compte de résultat 4 et 5 - Annexe 6 - Détail des

Plus en détail

GESTION FINANCIÈRE. DECF Session 2007 - Corrigé indicatif

GESTION FINANCIÈRE. DECF Session 2007 - Corrigé indicatif GESTION FINANCIÈRE DECF Session 2007 - Corrigé indicatif DOSSIER 1 : TABLEAU DE FLUX ET DIAGNOSTIC FINANCIER 1. Définir l objectif des tableaux de flux de trésorerie : Ils permettent : de déterminer la

Plus en détail

Fondamentaux de la création d entreprise

Fondamentaux de la création d entreprise Fondamentaux de la création d entreprise Mathieu Gatumel Année 2010 Institut Universitaire de Technologie 2 Département Informatique 2, Place du Doyen Grosse, 38000 Grenoble mathieu.gatumel@iut2.upmf-grenoble.fr

Plus en détail

Partie I : Les travaux de fin d exercice 3- Les amortissements

Partie I : Les travaux de fin d exercice 3- Les amortissements Partie I : Les travaux de fin d exercice 3- Les amortissements 3-1 Généralités sur les amortissements ü Définition : L amortissement correspond à la perte de la valeur jugée irréversible en raison du temps,

Plus en détail

Anaïs HAMELIN. Gestion Financière

Anaïs HAMELIN. Gestion Financière MASTER 1 DROIT Examen du 2 ème semestre 2014/2015 Première session Anaïs HAMELIN Gestion Financière Durée de l épreuve : 1 heure Matériel autorisé : Calculatrice (Téléphone portable interdit) Document(s)

Plus en détail

C.M.S. EXPERTS ASSOCIÉS

C.M.S. EXPERTS ASSOCIÉS C.M.S. EXPERTS ASSOCIÉS SOCIÉTÉ D EXPERTISE COMPTABLE ET DE COMMISSARIAT AUX COMPTES INSCRITE AU TABLEAU DE L ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES ET A LA COMPAGNIE REGIONALE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES DE PARIS

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS: modèle en milliers d'euros (EUR) *

COMPTES CONSOLIDÉS: modèle en milliers d'euros (EUR) * BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE Centrale des bilans COMPTES CONSOLIDÉS: modèle en milliers d'euros (EUR) * L utilisation de ce modèle n est pas obligatoire pour le dépôt des comptes consolidés auprès de la

Plus en détail

Définitions des principales variables diffusées

Définitions des principales variables diffusées Définitions des principales variables diffusées Achats de carburants : achats de carburants (essence, super, gazole, GPL, kérosène, fuel, biocarburants, additifs) destinés à faire fonctionner les moyens

Plus en détail

COMPTES SEMESTRIELS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005

COMPTES SEMESTRIELS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 COMPTES SEMESTRIELS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 (En millions d'euros) ACTIF I. - Bilan consolidé (IFRS) PASSIF RUBRIQUES 30/06/2005 31/12/2004 30/06/2004 RUBRIQUES 30/06/2005 31/12/2004 30/06/2004 IFRS

Plus en détail

SYNDICAT CFTC AIRBUS 316 ROUTE DE BAYONNE USINE LOUIS BREGUET BAT A01 31060 TOULOUSE CEDEX 9

SYNDICAT CFTC AIRBUS 316 ROUTE DE BAYONNE USINE LOUIS BREGUET BAT A01 31060 TOULOUSE CEDEX 9 316 ROUTE DE BAYONNE USINE LOUIS BREGUET BAT A01 Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/01/2014 au 31/12/2014 Activité principale de l'association : SYNDICAT PROFESSIONNEL Nous vous présentons

Plus en détail

BILAN SIMPLIFIÉ ACTIF { PASSIF. DGFiP N 2033-A 2012 @internet-dgfip

BILAN SIMPLIFIÉ ACTIF { PASSIF. DGFiP N 2033-A 2012 @internet-dgfip N 0956 Q Formulaire obligatoire (article 0 septies A bis du Code général des impôts) BILAN SIMPLIFIÉ DGFiP N 0-A 0 @internet-dgfip Désignation de l entreprise Adresse de l entreprise Numéro SIRET* Néant

Plus en détail

De : Les comptables. I- Le taux de rentabilité interne

De : Les comptables. I- Le taux de rentabilité interne De : Les comptables A : La direction de Moréa Annexe : Le compte de résultat prévisionnel du projet Date : 21/09/2009 Objet : L impact des résultats financiers RAPPORT Nous avons réalisé un compte de résultat

Plus en détail

A. Le traitement des charges par la comptabilité analytique de gestion

A. Le traitement des charges par la comptabilité analytique de gestion CHAPITRE 1 : Les Coûts Complets Les coûts peuvent être complets ou partiels, selon qu on y incorpore tout ou une partie des charges de la comptabilité générale. Tout au long de ce chapitre nous allons

Plus en détail

États financiers de L'ÉQUIPE ENTREPRISE

États financiers de L'ÉQUIPE ENTREPRISE États financiers de L'ÉQUIPE ENTREPRISE Au 31 mars 2014 États financiers Au 31 mars 2014 PAGE Rapport de l'auditeur indépendant 1-2 Résultats 3 Évolution de l'actif net 4 Bilan 5 Flux de trésorerie 6 Notes

Plus en détail

BILAN (En milliers d euros sauf mentions expresses) Actif 30/09/2010 30/09/2009 Note Net Net

BILAN (En milliers d euros sauf mentions expresses) Actif 30/09/2010 30/09/2009 Note Net Net ALPHA MOS S.A. COMPTES SOCIAUX BILAN (En milliers d euros sauf mentions expresses) En 000 Actif 30/09/2010 30/09/2009 Note Net Net Actif immobilisé Immobilisations incorporelles II-1 599 131 Immobilisations

Plus en détail

LES AMORTISSEMENTS DEGRESSIFS

LES AMORTISSEMENTS DEGRESSIFS LES AMORTISSEMENTS DEGRESSIFS C est une faculté accordée par l administration fiscale, permettant d amortir plus vite les biens en début de vie, par application d un coefficient multiplicateur au taux

Plus en détail

COMPTES ANNUELS EN EUROS

COMPTES ANNUELS EN EUROS COMPTES ANNUELS EN EUROS Dénomination: Forme juridique: Société anonyme Adresse: N : Boîte: Code postal: 1200 Commune: Woluwe-Saint-Lambert Pays: Belgique Registre des personnes morales (RPM) - Tribunal

Plus en détail

Bilan. Compte de résultat. au 31 décembre 2013

Bilan. Compte de résultat. au 31 décembre 2013 Bilan et Compte de résultat au 31 décembre 2013 Bilan au 31 décembre 2013 Actif Au 31.12.2013 Au 31.12.2012 Passif Au 31.12.2013 Au 31.12.2012 Brut Amortissements/ Provisions Net Net Immobilisations incorporelles

Plus en détail

DU RESULTAT AUX FLUX DE TRESORERIE. de comprendre comment se forme la trésorerie dans une entreprise industrielle en création.

DU RESULTAT AUX FLUX DE TRESORERIE. de comprendre comment se forme la trésorerie dans une entreprise industrielle en création. DU RESULTAT AU FLU DE TRESORERIE Cette étude a pour objet : de comprendre comment se forme la trésorerie dans une entreprise industrielle en création. de faire des simulations à partir d un tableur et

Plus en détail

Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON RESULTAT

Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON RESULTAT OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON FICHE CONSEIL Page : 1/9 INTERPRETER SON Vous connaissez chaque année le résultat de votre activité lors de l élaboration de vos comptes annuels. Vous pouvez

Plus en détail