GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS"

Transcription

1 GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS Page : 1 / 19

2 Gestion des immobilisations et des investissements. 1. CAS DE SYNTHESE CALCUL DE RENTABILITE D IMMOBILISATIONS ACQUISES IMMOBILISATIONS PRODUITES, CALCUL DE RENTABILITE ET COMPTABILISATION OPTIMISER L UTILISATION D UN INVESTISSEMENT... 3 Page : 2 / 19

3 1. Cas de synthèse 1.1. Calcul de rentabilité d immobilisations acquises La société Clamart est spécialisée dans les vêtements de sport (anoraks) pour conditions extrêmes (randonnées en montagne, expéditions polaires). Elle possède plusieurs brevets et veut innover dans des procédés impliquant des textiles combinant des qualités de chaleur, légèreté et haute résistance. Pour cela, elle envisage d acheter un brevet sur une nouvelle fibre auprès d une grande société chimique. La fabrication de vêtements comportant cette fibre nécessite l emploi de 2 nouvelles machines. Il est attendu que cette nouvelle ligne de vêtements permettra à la société Clamart de devenir leader sur ce secteur. Les machines sont amorties en dégressif sur 8 ans (coefficient 2,25). Le brevet est amorti en linéaire sur 5 ans. Les prévisions liées au projet portent sur 5 ans. Au-delà de ce délai, la direction estime que les prévisions ne sont plus fiables. Coût de l investissement - Brevet : Machines : l unité L augmentation du BFR la première année est estimée à La direction espère vendre les 2 machines au bout de 5 ans à leur valeur nette comptable. Le brevet a été acheté en exclusivité et ne sera pas revendu. Prévisions d exploitation Années Nombre d'unités vendues Prix de vente Coût unitaire Pour fabriquer ces anoraks, il est nécessaire d utiliser de nouveaux locaux. La société Clamart n envisage pas l achat de locaux, mais a trouvé des locaux à louer bien adaptés à la nouvelle fabrication au prix de annuels. Construction du tableau prévisionnel des flux nets de trésorerie A partir du tableau précédent des prévisions d exploitation, il est possible de déduire le chiffre d affaires et le coût de production prévisionnel. Années Chiffre d'affaires Coût de production Construisons maintenant le tableau d amortissement de la machine en dégressif sur 8 ans (voir le chapitre sur les amortissements pour une explication précise). Page : 3 / 19

4 Années Valeur amortissable Taux appliqué annuel cumulé Valeur nette Années restant Taux linéaire ,13% ,50% ,13% ,29% ,13% ,67% ,13% ,00% ,13% ,00% ,33% ,33% ,00% ,00% ,00% ,00% Et l amortissement du brevet en linéaire sur 5 ans (donc au taux de 20%) Valeur Années amortissable annuel cumulé Valeur nette , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,00 0,00 Il est donc maintenant possible de construire le tableau prévisionnel des flux de trésorerie sur 5 ans, en rajoutant l année 0 qui correspond à celle où l investissement est réalisé. Années Recettes d'exploitation Chiffre d'affaires Dépenses d'exploitation Coûts de fabrication Coût de fabrication variable Loyers Somme amortissements machines brevet Revenu imposable Revenu après impôts CAF Recette exceptionnelle Valeur résiduelle BFR Dépense exceptionnelle Investissement Flux net de trésorerie Calculons maintenant les flux de trésorerie actualisés aux taux de 8% et 15% et la valeur actuelle nette correspondante. Page : 4 / 19

5 Il est rappelé que la valeur actuelle nette est la somme des flux de trésorerie actualisés. Années Flux net de trésorerie Actualisés à 8% VAN à 8% Actualisés à 15% VAN à 15% La VAN étant positive pour un taux d actualisation de 15%, nous pouvons en déduire que le taux d actualisation est supérieur à 15%. On calcule par EXCEL un taux de rendement interne d environ 48%. Evaluation du coût du financement Pour acheter les machines, la société Clamart a le choix entre deux types de financements : - Un crédit amortissable classique ayant les caractéristiques suivantes o Montant financé = * 2 = o taux = 4,2% (tous frais compris) o Durée 5 ans o Un seul paiement annuel à la fin de chaque année - Un crédit-bail ayant les caractéristiques suivantes o Montant financé = * 2 = o Durée du contrat = 60 mois o Montant de la redevance mensuelle = o Prix de la levée d option à l issue du contrat = Il est demandé de - Calculer le paiement annuel lié au crédit amortissable - Calculer la répartition entre intérêt et capital remboursé - Calculer le capital restant dû Les calculs seront représentés sur un tableau comme celui-ci Années Paiement dont - Intérêt - Capital remboursé Capital restant dû Calculer le taux d intérêt annuel correspondant au contrat de crédit-bail (vous considérerez que le contrat de crédit-bail peut être comparé à un projet d investissement avec - un premier flux négatif correspondant au montant financé = flux positifs correspondant aux loyers = fois - un 60 ème flux positif = fois correspondant au loyer (20 000) plus la levée d option (12000) dans le cas où le locataire veut devenir propriétaire à l issue de la période de location. Page : 5 / 19

6 - comparer les avantages et inconvénients de chacune de ces deux formules selon les critères suivants o Coût o Risque Les paiements annuels liés au crédit amortissable sont calculés à l aide de la formule (voir chapitre sur les crédits amortissables). r F1 = 1 (1 + r) * C 0 N On sait également calculer le premier flux d intérêt et le premier flux de remboursement de capital (cf. chapitre sur les crédits amortissables). Période de paiement Montant payé dont - Intérêt - Capital remboursé Capital restant dû Le contrat de crédit-bail peut être vu (du point de vue du crédit-bailleur ou du point de vue, symétrique, du locataire comme un projet d investissement avec - un premier flux négatif correspondant au montant financé = flux positifs correspondant aux loyers = fois - un 60 ème flux positif = fois correspondant au loyer (20 000) plus la levée d option (12000) dans le cas où le locataire veut devenir propriétaire à l issue de la période de location. Attention, le taux obtenu, de 0,51%, est mensuel car il correspond aux périodes de paiement. Il faut le multiplier par 12 (approximation admise) pour obtenir un taux annuel de 6,13%. On constate que le taux d intérêt correspondant au contrat de crédit-bail est supérieur à celui du prêt amortissable et que le contrat de crédit-bail a donc un coût supérieur à celui du prêt classique. L entreprise qui finance ses équipements en crédit-bail n en a pas la propriété. Ces équipements ne sont donc pas inscrits en immobilisations et le risque de dépréciations éventuelles n est donc pas supporté par l entreprise Immobilisations produites, calcul de rentabilité et comptabilisation Exposé du cas Le cas suivant comporte une étude sur des immobilisations acquises et des immobilisations produites. Le logiciel GAUSS (immobilisation acquise) est utilisé pour créer le logiciel "Calcul Plus" (immobilisation produite). Page : 6 / 19

7 Acquisition d immobilisations La société «Cognitive» est spécialisée dans les techniques scientifiques d analyses de données avec des applications aussi diverses que la météorologie, la prospection pétrolière, la recherche médicale. Elle utilise des mathématiciens et physiciens de haut niveau. Pour l'industrie pétrolière, elle a mis au point des méthodes d'analyse des données géologiques dans le but d en tirer des conclusions sur la fragilité des terrains, les probabilités de séisme, la présence de couches pétrolifères, Pour développer et mettre en œuvre de nouveaux modèles de calcul, elle envisage de créer un nouveau logiciel, nommé «Calcul Plus». Pour cela, elle achète le 10/2/N et met en service le 15/2/N - un ensemble d ordinateurs pour euros HT, - un langage de programmation scientifique, GAUSS, au prix de euros. Les durées d utilisation économique prévues pour ces deux équipements achetés (matériel et logiciel) sont respectivement - 4 ans pour le matériel - 8 ans pour le logiciel GAUSS La société adopte un amortissement dégressif pour les ordinateurs et a reçu l autorisation de la part de l administration fiscale d adopter l amortissement fiscal sur un an pour le logiciel GAUSS. Production d immobilisations Le logiciel "Calcul Plus" que la société «Cognitive» envisage de développer se fera à partir des ordinateurs et du langage GAUSS grâce à une équipe d ingénieurs. Le projet débute le 1/3/N et doit finir le 1/3/N+1. Il commence par 1 semaine de formation au langage GAUSS destiné à l équipe qui va développer le logiciel. La société qui fournit GAUSS propose un coût de formation et d assistance forfaitaire de euros. Les coûts mensuels de l équipe qui va développer le logiciel sont les suivants : - salaires : euros mensuels, - charges sociales : euros mensuels. Cette équipe utilise 1/10 de locaux loués par l entreprise dont les coûts mensuels sont les suivants : - loyers : euros mensuels - charges liées au bâtiment : euros. La durée économique prévue pour le logiciel "Calcul Plus" est de 10 ans. La société «Cognitive» a reçu l autorisation de pratiquer l amortissement fiscal sur 1 an pour le logiciel «Calcul Plus» à partir de la date où il sera mis en service. Hypothèses de recettes et dépenses Le 1/3/N, la société «Cognitive» a déjà reçu une importante commande de la part d une entreprise pétrolière pour un montant de euros HT. D'autre part, les dirigeants de la société prévoient que la réalisation du logiciel «Calcul Plus» leur apportera les recettes supplémentaires suivantes : Années N+1 N+2 N+3 N+4 N+5 CA supplémentaire Il est considéré qu au-delà de 5 ans les prévisions ne sont plus fiables. Page : 7 / 19

8 Les charges d exploitation générées par l utilisation de ce logiciel sont - les dotations aux amortissements (qui concernent à la fois les immobilisations acquises et les immobilisations produites), - les charges salariales des ingénieurs qui vont réaliser des missions d assistance et de conseil auprès des clients (il est prévu d affecter ces charges selon le nombre de personnes et le temps passé chez les clients). Années N+1 N+2 N+3 N+4 N+5 Charges de personnel Questions posées Pour les 2 premières questions, vous présenterez l actif immobilisé selon le tableau suivant : Actif immobilisé Immobilisations incorporelles Immobilisations corporelles Immobilisations financières Frais d'établissement Frais de recherche et développement Concessions, bervets et droits similaires Fonds de commerce Avances et acomptes Terrains Constructions Installations techniques, matériel et outillage industriel Autres immobilisations corporelles Immobilisations en cours Avances et acomptes participations Créances rattachées à des participations Autres titres immobilisés Prêts Autres immobilisations financières TOTAL (I) Brut Exercice N, clos le 31/12/N s, provisions Net Net au 31/12/N-1 Clôture au 31/12/N Vous vous placerez le 31/12/N, vous calculerez le coût des immobilisations acquises et des immobilisations produites et procéderez aux enregistrements comptables nécessaires : - Enregistrement de la valeur brute des immobilisations (acquises et en cours), - Enregistrement des amortissements dans le bilan et le compte de résultat, vous ferez attention de calculer et d enregistrer les amortissements dérogatoires, - Enregistrement de la valeur nette des immobilisations Clôture au 31/12/N+1 Page : 8 / 19

9 Le projet s est bien terminé le 1/3/N+1 comme prévu. Le logiciel «Calcul Plus» a donc été mis en service à cette date et a été utilisé par les équipes de «Cognitive» pour améliorer les analyses de données fournies à leurs clients. Il vous est demandé de procéder aux enregistrements comptables suivants : - Enregistrement de la valeur brute des immobilisations (acquises et produites), - Enregistrement des amortissements dans le bilan et des dotations aux amortissements dans le compte de résultat, vous ferez attention de calculer et d enregistrer les amortissements dérogatoires, - Enregistrement de la valeur nette des immobilisations Calcul de la rentabilité du projet Il vous est demandé - de dresser un tableau des dépenses et recettes attendues du projet pour les années N à N+5, - de calculer la valeur actuelle nette (VAN) pour un taux de 8% pour un taux de 12% de calculer la valeur actuelle nette - d indiquer à quel niveau se situe le TRI et de justifier votre position moins de 8% plus de 12% entre 8% et 12% Le taux de l impôt sur les sociétés est de 33 1/3 %. Corrigé : 1 - calcul de la valeur brute de l immobilisation acquise Matériel informatique : Logiciel GAUSS : calcul de la valeur brute de l immobilisation produite Montant mensuel Taux d'affectation Calcul coût année N Nombre de mois Coût année N Calcul coût année N+1 Nombre Coût année de mois N+1 Coût total Coûts directs Salaires , , ,00 Charges sociales 7800, , ,00 Coûts indirects Loyers ,00 10% , ,00 Charges liées aux locaux 1200,00 10% , ,00 Coût total , , ,00 Coût entre le 1/3/N et le 31/12/N ,00 Coût entre le 1/1/N+1 et le 1/3/N ,00 TOTAL ,00 Page : 9 / 19

10 3 enregistrement de la valeur brute des immobilisations acquises (année N) date N Libellé Débit Crédit 10/2/N 2183 Matériel informatique ,00 10/2/N 2051 Logiciels 5 000,00 10/2/N TVA déductible sur immobilisations 7 252,00 Fournisseurs d'immobilisations 10/2/N 404 (matériel informatique) ,00 10/2/N 404 Fournisseurs d'immobilisations (logiciel) 5 980,00 Le montant total des immobilisations acquises est = enregistrement de la valeur brute des immobilisations produites 4.1 année N Date : 31/12/N N compte Libellé Débit Crédit 232 Immobilisations incorporelles en cours , Production d'immobilisations incorporelles , année N+1 Date : 1/3/N+1 N compte Libellé Débit Crédit 2051 Logiciels , Immobilisations incorporelles en cours , TVA déductible sur immobilisations , Production d'immobilisations incorporelles , TVA collectée ,08 5 Calcul et enregistrement des amortissements comptables (immobilisations acquises) Ce calcul va servir à la fois à répondre à cette question et à la question sur le tableau des flux de trésorerie. Les amortissements comptables sont : - dégressif sur 4 ans pour les ordinateurs - linéaire sur 8 ans pour le logiciel GAUSS Attention : l énoncé indique que le mode d amortissement normal pour le matériel est l amortissement dégressif => pas d amortissement dérogatoire pour le matériel Logiciel Page : 10 / 19

11 linéaire sur 8 ans. Attention : le logiciel rentre le 15/2/N => - amortissement sur 315 jours l année 1 - sur 360 jours les années 2 à 8 - sur 45 jours l année 9 Valeur amortissable annuel cumulé Années Valeur nette N 5 000,00 546,88 546, ,13 N ,00 625, , ,13 N ,00 625, , ,13 N ,00 625, , ,13 N ,00 625, , ,13 N ,00 625, , ,13 N ,00 625, ,88 703,13 N ,00 625, ,88 78,13 N ,00 78, ,00 0,00 Matériel dégressif sur 4 ans, sur 11 mois l année 1 Années Valeur amortissable annuel cumulé Valeur nette Taux linéaire sur durée restante N , , , ,33 25,00% N , , , ,22 33,33% N , , , ,11 50,00% N , , ,00 0,00 100,00% Chaque année, les amortissements comptables s enregistrent comme suit : - Pour le logiciel o débit du compte «681 dotations aux amortissements et provisions charges d exploitation», o crédit du compte «2805 amortissement logiciels» - Pour le matériel o débit du compte «681 dotations aux amortissements et provisions charges d exploitation», o crédit du compte «2818 amortissement autres immobilisations corporelles» Page : 11 / 19

12 Enregistrement amortissements comptables Date : 31/12/N N compte Libellé Débit Crédit Dotation aux amortissements et provisions 681 d'exploitation 9 713, logiciel GAUSS 546, ordinateurs 9 166,67 6 Calcul et enregistrement des amortissements dérogatoires L amortissement dérogatoire est la différence entre l amortissement fiscal (quand il existe) et l amortissement comptable. Années Valeur amortissable annuel s dérogatoires fiscal Dotation Reprise ,00 546, , ,13 0, ,00 625,00 625,00 0,00 0, ,00 625,00 0,00 0,00 625, ,00 625,00 0,00 0,00 625, ,00 625,00 0,00 0,00 625, ,00 625,00 0,00 0,00 625, ,00 625,00 0,00 0,00 625, ,00 625,00 0,00 0,00 625, ,00 78,13 0,00 0,00 78,13 Chaque année, les amortissements dérogatoires s enregistrent comme suit - en cas de dotation (augmentation) o débit du compte «6872 dotation aux provisions réglementées» o crédit du compte «145 provisions réglementées» Page : 12 / 19

13 - en cas de reprise (diminution) o crédit du compte «7872 reprise sur provisions réglementées» o débit du compte «145 provisions réglementées» Enregistrement amortissements dérogatoires 6.1 année N Date : 31/12/N N compte Libellé Débit Crédit 6872 Dotation aux provisions réglementées 3 828, Provisions réglementées 3 828, année N+1 Pas de dotation ni de reprise sur amortissements dérogatoires. 7 Calcul et enregistrement des amortissements dérogatoires des immobilisations produites (logiciel Calcul Plus) La société Cognitive a reçu l autorisation de pratiquer un amortissement exceptionnel fiscal sur un an. Valeur amortissable comptable s dérogatoires fiscal Dotation Reprise Années N , , , ,50 0,00 N , , , ,50 0,00 Date : 31/12/N+1 N compte Libellé Débit Crédit Dotation aux provisions 6872 réglementées , Provisions réglementées , Valeur brute et nette des immobilisations Attention, seuls les amortissements comptables rentrent dans le calcul de la valeur nette. Les amortissements dérogatoires (amortissement fiscal amortissement comptable) sont comptés au passif en provisions réglementées. 8.1 année N Page : 13 / 19

14 Brut Exercice N, clos le 31/12/N s, provisions Immobilisations incorporelles en cours , ,00 Logiciels 5 000,00 546, ,12 Autres immobilisations corporelles , , ,33 Net Net au 31/12/N année N+1 Exercice N+1, clos le 31/12/N+1 Brut s, provisions Immobilisations incorporelles en cours 0,00 0, ,00 Logiciels , , , ,12 Autres immobilisations corporelles , , , ,33 Net Net au 31/12/N 9 Calcul de la rentabilité du projet Années N N+1 N+2 N+3 N+4 N+5 Recettes d'exploitation Dépenses d'exploitation Dépenses de formation Charges de personnel Somme amortissements ordinateurs logiciel GAUSS logiciel CALCUL PLUS Revenu imposable Revenu après impôts CAF Dépenses exceptionnelles Immobilisations acquises Immobilisations produites Flux net de trésorerie Total VAN Actualisé au taux de 8% Actualisé au taux de 12% La VAN est positive pour un taux d actualisation de 12% Le TRI est donc supérieur à 12% Il est rappelé que la VAN décroît en fonction du taux d actualisation Optimiser l utilisation d un investissement Le cas ci-après poursuit les objectifs suivants Page : 14 / 19

15 - comparer les rentabilités prévisionnelles d un investissement dans deux hypothèses d utilisation, - vous amener à développer votre jugement sur le lien entre la rentabilité d un investissement et son utilisation Énoncé La compagnie aérienne «Voyages Liberté» est spécialisée dans les vols moyen courrier «low cost» vers les destinations européennes. Elle envisage de diversifier son activité vers des voyages de prestige à plus forte marge et qualité de service. Elle envisage d acquérir un avion type «Falcon 50» de 10 places à prestations haut de gamme pour proposer des voyages d affaires avec un prix moyen de la place à euros. Le coût d acquisition de cet avion est de HT. Sa durée de vie est de 20 ans. La société «Voyages Liberté» envisage de garder cet avion 8 ans et espère le revendre (valeur résiduelle) à l issue de cette période à un prix qui dépendra de l intensité de l utilisation. Deux hypothèses d utilisation sont envisagées. Le directeur général de «Voyages Liberté» vous demande de calculer la rentabilité prévisionnelle de chacune de ces hypothèses et de l aider à effectuer un choix. 1) La première hypothèse privilégie des voyages «européens» courts (distance moyenne kms) et fréquents (600 voyages par an) avec un prix moyen de la place de ) La seconde hypothèse privilégie des voyages transatlantiques plus longs (distance moyenne kms) et moins fréquents (320 voyages par an) avec un prix moyen de la place de Compte tenu de la régularité prévue des conditions d utilisation, l avion sera amorti sur 8 ans en linéaire. Le taux d imposition est 33,33% (soit 1/3). L investissement ne génère aucune variation de BFR. La société espère revendre l avion au bout des 8 ans d utilisation (valeur résiduelle) aux conditions suivantes : dans l hypothèse dans l hypothèse 2 Le contenu des deux hypothèses est résumé dans le tableau suivant : Hypothèse 1 Hypothèse 2 Activité Distance moyenne du voyage Page : 15 / 19

16 Nombre de passagers par voyage Prix place Nombre de voyages par an Charges variables Consommation de kérosène Prix du kérosène 0,05 litre par passager par kilomètre 0,4 euros par litre Charges fixes Entretien Frais de personnel (y compris hébergement) Produits exceptionnels Valeur résiduelle Questions posées 1 Calculer le CA prévisionnel annuel 2 Expliquer pourquoi l entreprise a choisi un mode d amortissement linéaire plutôt qu un amortissement en unités d œuvre 3 Calculer le coût annuel de la consommation de kérosène dans les 2 hypothèses 4 Calculer la base amortissable dans chacune des deux hypothèses 5 Établir le plan d amortissement prévisionnel pour chacune des deux hypothèses 6 Établir le plan prévisionnel des recettes et des dépenses dans l hypothèse 1 7 Établir le plan prévisionnel des recettes et des dépenses dans l hypothèse 2 8 Calculer la valeur actualisée nette dans l hypothèse 1 pour un taux d actualisation de 10% 9 Calculer la valeur actualisée nette dans l hypothèse 2 pour un taux d actualisation de 10% 10 Conseilleriez-vous à la direction de réaliser l investissement et, dans l affirmative, quel mode d utilisation de l avion conseilleriez-vous? 1) Le CA prévisionnel annuel est le produit des éléments suivants : - prix de la place individuelle - nombre de personnes par voyage - nombre de voyages par an Hypothèse 1 Hypothèse 2 Nombre de passagers par voyage Prix place Nombre de voyages par an CA annuel ) L entreprise a choisi un mode d amortissement linéaire parce qu elle prévoir une utilisation et une dépréciation régulière sur la période d utilisation. L amortissement dégressif, qui prévoit une dépréciation plus forte sur les premiers années d utilisation, et l amortissement par unités d œuvre, qui prévoit des conditions d utilisation différentes du bien (nombre de voyages, nombre de kilomètres parcourus) pour chaque année ne sont pas adaptés. Page : 16 / 19

17 3) Le coût annuel de la consommation de kérosène est le produit des éléments suivants - nombre de litres consommés par passager par kilomètre - prix du litre - nombre de passagers par voyage - nombre de voyages par an - nombre de kilomètres par voyage Hypothèse 1 Hypothèse 2 Activité Distance moyenne du voyage Nombre de passagers par voyage Nombre de voyages par an Consommation de kérosène en litres par passager par kilomètre 0,05 Prix du kérosène en euros / litre 0,40 Dépenses de kérosène Les résultats sont de pour l hypothèse pour l hypothèse 2 4) La valeur résiduelle de l investissement, et donc la base amortissable, sont différentes selon les hypothèses d utilisation Hypothèse 1 Hypothèse 2 Coût investissement Valeur résiduelle Base amortissable ) Dans les deux hypothèses, le bien est amorti en mode linéaire sur 8 ans. Les acquisitions ayant été effectuées en début d année N, il n y a aucun prorata de temps à appliquer. Page : 17 / 19

18 Année Valeur brute Base amortissable Hypothèse 1 Taux linéaire Dotation aux amortissements Valeur nette ,50% ,50% ,50% ,50% ,50% ,50% ,50% ,50% Année Valeur brute Base amortissable Hypothèse 2 Taux linéaire Dotation aux amortissements Valeur nette ,50% ,50% ,50% ,50% ,50% ,50% ,50% ,50% et 8) Tableau prévisionnel des recettes et dépenses dans l hypothèse 1 Années Recettes d'exploitation Chiffre d'affaires Dépenses d'exploitation Charges de personnel Entretien Carburant (kérosène) s Revenu imposable Revenu après impôts s CAF Recette exceptionnelle Valeur résiduelle Dépense exceptionnelle Investissement Flux net de trésorerie Actualisés à 10% VAN à 10% Les calculs effectués sous EXCEL donnent, pour un taux d actualisation de 10%, une VAN égale à Page : 18 / 19

19 7 et 9) Tableau prévisionnel des recettes et dépenses dans l hypothèse 2 Années Recettes d'exploitation Chiffre d'affaires Dépenses d'exploitation Charges de personnel Entretien Carburant (kérosène) s Revenu imposable Revenu après impôts s CAF Recette exceptionnelle Valeur résiduelle Dépense exceptionnelle Investissement Flux net de trésorerie Actualisés à 10% VAN à 10% Les calculs effectués sous EXCEL donnent, pour un taux d actualisation de 10%, une VAN négative égale à ) La VAN est positive dans l hypothèse 1, elle est négative dans l hypothèse 2. Bien que l investissement soit utilisé de façon plus intense dans l hypothèse 2 et génère un CA supérieur à celui de l hypothèse 1, les dépenses supplémentaires qui en découlent et la dépréciation accrue de l investissement ne rendent pas l investissement attractif quand il est utilisé sous l hypothèse 2. L investissement est donc rentable sous l hypothèse 1. Page : 19 / 19

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

Définitions des principales variables diffusées

Définitions des principales variables diffusées Définitions des principales variables diffusées Achats de carburants : achats de carburants (essence, super, gazole, GPL, kérosène, fuel, biocarburants, additifs) destinés à faire fonctionner les moyens

Plus en détail

REALISER L ETUDE FINANCIERE

REALISER L ETUDE FINANCIERE REALISER L ETUDE FINANCIERE Cette étape va vous permettre de mesurer la viabilité de votre projet, ainsi que sa pérennité sur le long terme. Le plan de financement vous aidera à déterminer les ressources

Plus en détail

LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES

LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES LES OPÉRATIONS EXCEPTIONNELLES I. Les achats d immobilisations Les immobilisations sont des biens matériels et immatériels qui sont achetés par l entreprise afin de servir de façon durable à son exploitation

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

PLAN DE FINANCEMENT. ECART = Total Ressources - Total Besoins 0 0 0 0 TOTAL DES RESSOURCES 0 0 0 0 CAF

PLAN DE FINANCEMENT. ECART = Total Ressources - Total Besoins 0 0 0 0 TOTAL DES RESSOURCES 0 0 0 0 CAF PLAN DE FINANCEMENT BESOINS (durables) DEBUT ACTIVITE 1ère ANNEE 2ème ANNEE 3ème ANNEE IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'immatriculation Frais honoraires Brevets Licences Logiciels Droit au Bail Achat

Plus en détail

CONFIDENTIEL PROJET : NOM CREATEUR / REPRENEUR : RAISON SOCIALE : Adresse : Téléphone : Fax : E-mail : N PASSEPORT ENTREPRENDRE :

CONFIDENTIEL PROJET : NOM CREATEUR / REPRENEUR : RAISON SOCIALE : Adresse : Téléphone : Fax : E-mail : N PASSEPORT ENTREPRENDRE : CONFIDENTIEL PROJET : Création Reprise NOM CREATEUR / REPRENEUR : RAISON SOCIALE : Adresse : CP : Ville : Téléphone : Fax : E-mail : N PASSEPORT ENTREPRENDRE : Nom du technicien consulaire : SOUTIENS SOLLICITES

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux M.G.I S.A 4 RUE DE LA MERIDIENNE 94260 FRESNES +33 (0) 1 45 21 06 60 Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Bilan Actif M.G.I S.A Période du 01/01/14 au 31/12/14 Edition du 17/04/15 RUBRIQUES

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux 2012

Etats Comptables et Fiscaux 2012 Etats Comptables et Fiscaux 2012 Assemblée Générale 2013 BILAN 2012 Bilan Actif RUBRIQUES BRUT Amortissements Net (N) 31/12/2012 Net (N-1) 31/12/2011 CAPITAL SOUSCRIT NON APPELE IMMOBILISATIONS INCORPORELLES

Plus en détail

C IV 3 Les documents de synthèse (présentation simplifiée)

C IV 3 Les documents de synthèse (présentation simplifiée) C IV 3 Les documents de synthèse (présentation simplifiée) Voici les documents de synthèse conformes au Plan Comptable Général. Pour les rendre accessibles, nous n en avons reproduit que les lignes rencontrées

Plus en détail

ANNEXE 1 SITUATION COMPTABLE BREIZH ALAGAE INVEST

ANNEXE 1 SITUATION COMPTABLE BREIZH ALAGAE INVEST ANNEXE 1 SITUATION COMPTABLE BREIZH ALAGAE INVEST BREIZH ALGAE INVEST SAS Période du 25/11/214 au 31/3/215 BILAN ACTIF ACTIF du 25/11/214 au 31/3/215 Brut Amort & Prov Net Capital souscrit non appelé Actif

Plus en détail

Stage de Préparation à l Installation 11. Comptabilité et Gestion de l entreprise

Stage de Préparation à l Installation 11. Comptabilité et Gestion de l entreprise Stage de Préparation à l Installation 11. Comptabilité et Gestion de l entreprise 11.1. Notions de comptabilité 11.2. Analyse financière (bilan et comptes de résultat) 11.3. Plan de financement 11.4. Budget

Plus en détail

SESSION 2012 UE 6 - FINANCE D'ENTREPRISE

SESSION 2012 UE 6 - FINANCE D'ENTREPRISE SESSION 2012 UE 6 - FINANCE D'ENTREPRISE Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 1 Comptazine Reproduction Interdite 2012 UE6 Finance d Entreprise 1/11 SESSION 2012 UE 6 FINANCE D ENTREPRISE Durée

Plus en détail

Entreprise BOTTIN TRAVAIL À FAIRE. 1 Saisir sur ordinateur les données fournies par le document 2 sur feuille excel ouvrir le document PARAME.XLS.

Entreprise BOTTIN TRAVAIL À FAIRE. 1 Saisir sur ordinateur les données fournies par le document 2 sur feuille excel ouvrir le document PARAME.XLS. ANALYSE COMPTABLE ET FIINANCIIERE Outil mis en œuvre : Tableur Intérêts pédagogiques découvrir les divers indicateurs caractéristiques de la situation financière et de l exploitation, faire des comparaisons

Plus en détail

ASSOCIATION FRAGIL LA FABRIQUE DES DERVALLIERES 19 RUE JEAN MARC NATTIER 44100 NANTES COMPTES ANNUELS. du 01/09/2009 au 31/08/2010

ASSOCIATION FRAGIL LA FABRIQUE DES DERVALLIERES 19 RUE JEAN MARC NATTIER 44100 NANTES COMPTES ANNUELS. du 01/09/2009 au 31/08/2010 ASSOCIATION FRAGIL Numéro SIRET : 48206926700029 LA FABRIQUE DES DERVALLIERES 19 RUE JEAN MARC NATTIER 44100 NANTES COMPTES ANNUELS du 01/09/2009 au 31/08/2010 Sommaire Attestation de Présentation 1 Bilan

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

- 02 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE FINANCIERE. Connaissance des caractéristiques des moyens de financement des investissements.

- 02 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE FINANCIERE. Connaissance des caractéristiques des moyens de financement des investissements. - 02 - GESTION DES INVESTISSEMENTS RENTABILITE FINANCIERE Objectif(s) : o Choix du financement des investissements ; o Coût du financement. Pré-requis : o Modalités : Connaissance des caractéristiques

Plus en détail

RAPPORT D'EVALUATION Exemple

RAPPORT D'EVALUATION Exemple RAPPORT D'EVALUATION Exemple Rapport d'évaluation 2/7 Nous souhaitons attirer l'attention sur le fait que les informations contenus dans ce rapport (chiffres, tableaux, hypothèses) ont été élaborées à

Plus en détail

SESSION 2010. UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1

SESSION 2010. UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 1010006 DCG SESSION 2010 Document autorisé : Aucun document autorisé. UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Matériel autorisé : Une calculatrice de poche à fonctionnement

Plus en détail

P6C14 Structure financie re et rentabilite s

P6C14 Structure financie re et rentabilite s P6C14 Structure financie re et rentabilite s Remarque préalable : L article 23 de la loi de finances pour 2013 restreint la déductibilité des charges financières pour les entreprises assujetties à ls :

Plus en détail

GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS

GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS Page : 1 / 87 Gestion des immobilisations et des investissements. 1. AVANT PROPOS... 4 2. INTRODUCTION AUX IMMOBILISATIONS... 5 2.1. NOTIONS GENERALES...

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE06 FINANCE D ENTREPRISE - session 2013 Proposition de CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER - 11 points 1. Complétez le

Plus en détail

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE Fiche technique réglementaire Version du 18 juillet 2008 COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE 1. DEFINITION La comptabilité peut être définie comme une technique normalisée d enregistrement des flux (achats

Plus en détail

FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS

FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS FINANCEMENT D'UN INVESTISSEMENT ÉTUDE SUR 7 ANS S.A.R.L DANLE TP Bill NEEDMONEY 22 Rue de la Chaussée 49000 ANGERS Tél : 02 40 456 789 Fax : 02 23 234 432 E-mail : contact@danle-tp.fr Cabinet Expert Atlantique

Plus en détail

Exercices & cours de Gestion en vidéo - BTS MUC. Liste des formules. (Consultez également «Liste des tableaux»)

Exercices & cours de Gestion en vidéo - BTS MUC. Liste des formules. (Consultez également «Liste des tableaux») Liste des formules (Consultez également «Liste des tableaux») Table des matières LES CALCULS COMMERCIAUX... 4 Le coefficient multiplicateur... 4 Montant de TVA... 4 TVA collectée... 4 TVA déductible...

Plus en détail

Chapitre 9 : Amortissement des immobilisations.

Chapitre 9 : Amortissement des immobilisations. Économie et management. Analyse comptable. 2013-2014 Chapitre 9 : Amortissement des immobilisations. Sylvie Gerbaix. I _ Acquisition des immobilisations. 1 _ Exemple. Acquisition d'un matériel. Valeur

Plus en détail

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants.

L épreuve se compose de quatre exercices indépendants. COMPTABILITÉ ET ANALYSE FINANCIÈRE Épreuve à option Rédacteur 2009 Concours externe et interne Document et matériel autorisés : Liste intégrale des comptes comportant la mention «document autorisé aux

Plus en détail

AVICOM. 1, rue Miollis 75015 PARIS. Etats financiers au 20/09/2014. Dernier exercice de 9 mois et 20 jours

AVICOM. 1, rue Miollis 75015 PARIS. Etats financiers au 20/09/2014. Dernier exercice de 9 mois et 20 jours AVICOM 1, rue Miollis 75015 PARIS Etats financiers au 20/09/2014 Dernier exercice de 9 mois et 20 jours Etats financiers 20 septembre 2014 Page 1 sur 9 Sommaire 1) Bilan 4 2) Compte de résultat 6 3) Annexes

Plus en détail

Les choix d investissement et de financement

Les choix d investissement et de financement Les choix d investissement et de financement L investissement sera-t-il rentable? Un investissement sera considéré comme rentable s il fait apparaître des capacités d autofinancement (recettes) supérieures

Plus en détail

De : Les comptables. I- Le taux de rentabilité interne

De : Les comptables. I- Le taux de rentabilité interne De : Les comptables A : La direction de Moréa Annexe : Le compte de résultat prévisionnel du projet Date : 21/09/2009 Objet : L impact des résultats financiers RAPPORT Nous avons réalisé un compte de résultat

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES CONTRIBUTION ÉCONOMIQUE TERRITORIALE 2012

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES CONTRIBUTION ÉCONOMIQUE TERRITORIALE 2012 N 14108*03 N 1327-CET-SD (10-12) @internet-dgfip TIMBRE A DATE DU SERVICE DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES CONTRIBUTION ÉCONOMIQUE TERRITORIALE 12 DEMANDE DE PLAFONNEMENT EN FONCTION DE LA VALEUR

Plus en détail

L amortissement des immobilisations

L amortissement des immobilisations L amortissement des immobilisations Une entreprise qui souhaite acquérir une immobilisation a plusieurs possibilités de financement : Elle puise dans ses fonds propres pour s autofinancer Elle recourt

Plus en détail

Définitions des principaux concepts

Définitions des principaux concepts Définitions des principaux concepts Achats de marchandises : achats de marchandises destinées à être revendues en l état. Achats de matières premières : achats de produits incorporés aux constructions.

Plus en détail

9900 - SKI CLUB FRASNE DRUGEON BILAN PASSIF. Du 01/07/2011 au 31/07/2012

9900 - SKI CLUB FRASNE DRUGEON BILAN PASSIF. Du 01/07/2011 au 31/07/2012 19/10/2012 9900 - SKI CLUB FRASNE DRUGEON BILAN ACTIF ACTIF Capital souscrit non appelé ACTIF IMMOBILISÉ Immobilisations incorporelles Frais d'établissement Frais de développement Concessions, brevets

Plus en détail

Étude Prévisionnelle

Étude Prévisionnelle Étude Prévisionnelle sur 3 exercices du 07/2008 au 06/2011 Café Monsieur DUPOND - 63000 CLERMONT-FERRAND Page 1/14 Sommaire Investissements...3 Financements des investissements...3 Remboursements des emprunts...4

Plus en détail

Comptes Consolidés Logic Instrument au 31 décembre 2010 1

Comptes Consolidés Logic Instrument au 31 décembre 2010 1 GROUPE Comptes consolidés Au 31 décembre 2010 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES

Plus en détail

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT 3 PLACE ARNOLD BILAN ET COMPTE DE RESULTAT - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat C.D. 63 B.P. 4 67116 STRASBOURG-REICHSTETT 03 88

Plus en détail

ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS. «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...»

ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS. «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...» ELEMENTS FINANCIERS PREVISIONNELS «En affaires, le dernier mot est toujours un chiffre...» DE QUOI S AGIT AGIT-IL IL? Prévoir les investissements et anticiper les mouvements d argent pour les premières

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux adps 18 bis rue de bruxelles 75009 paris Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Etats Financiers Bilan Actif adps Edition du 17/03/15 RUBRIQUES BRUT Amortissements Net (N) Net (N-1) 31/12/2014

Plus en détail

Comptabilité Générale II

Comptabilité Générale II Université IBN ZOHR Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales Agadir Economie et Gestion Semestre 2 Sections G H I Comptabilité Générale II Mohamed LAABOUBI Année universitaire 2014-2015

Plus en détail

ÉPREUVE À OPTION : OPTION GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE

ÉPREUVE À OPTION : OPTION GESTION COMPTABLE ET FINANCIÈRE R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E CONCOURS D'ADMINISTRATEUR-ADJOINT 2010-2011 DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA FORMATION Épreuve d'admissibilité 3 février 2011 ÉPREUVE À OPTION : OPTION GESTION

Plus en détail

GROUPE TXCOM 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON

GROUPE TXCOM 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON Tel : 33 (0)1 30 83 91 70 Fax : 33 (0)1 30 83 91 71 7, rue du Parc de Clagny 78000 Versailles FRANCE 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON COMPTES CONSOLIDES Arrêté au 30 juin 2012

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU PROJET

PRESENTATION GENERALE DU PROJET PRESENTATION GENERALE DU PROJET Le Chef d entreprise L entreprise Nom : Adresse commerciale : Prénom : Activité : Adresse : Forme juridique : Tél : Fax : Date de création : Chiffre d affaires : AN 1 :

Plus en détail

ETATS DE SYNTHESES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2005

ETATS DE SYNTHESES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2005 ETATS DE SYNTHESES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2005 1 - BILAN CONSOLIDÉ 2 - COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDÉ 3 - TABLEAU DE FLUX DE TRÉSORERIE CONSOLIDÉ 4 - TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES 5 IMMOBILISATIONS

Plus en détail

- 07 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DE LA CENTRALE DE BILANS DE LA BANQUE DE FRANCE (C.B.B.F.)

- 07 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DE LA CENTRALE DE BILANS DE LA BANQUE DE FRANCE (C.B.B.F.) - 07 - TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE DE L'ORDRE DE LA CENTRALE DE BILANS DE LA BANQUE DE FRANCE (C.B.B.F.) Objectif(s) : o Evaluation de la variation de trésorerie : activité, investissement, financement,

Plus en détail

BILAN ( ACTIF ) NOM OU RAISON SOCIALE : DISTRISOFT

BILAN ( ACTIF ) NOM OU RAISON SOCIALE : DISTRISOFT BILAN ( ACTIF ) ACTIF EXERCICE EXERCICE Brut Amortissements Net PRECEDENT et Provisions Net IMMOBILISATION EN NON VALEUR (a) 113 109,00 47 643,60 65 465,40 88 087,22 Frais préliminaires 113 109,00 47 643,60

Plus en détail

Fondamentaux de la Finance L3 Econométrie

Fondamentaux de la Finance L3 Econométrie Fondamentaux de la Finance Travaux dirigés par Rim AYADI 2013-2014 Université Lumière Lyon2 2013/2014-1- Feuille de TD n 1 Exercice1 Sur la base de la balance après inventaire fournie en Annexe 1 pour

Plus en détail

9 Mai 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES

9 Mai 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 12981 DIGITECH Société anonyme au capital de 408 000 e. Siège social avenue Fernand Sardou, Z.A.C. de Saumaty, 13016 Marseille. B 384 617 031 R.C.S. Marseille. Passif 2003 Produits constatés d avance..............

Plus en détail

ASSOCIATION FFESSM COMITE PROVENCE 46 BOULEVARD FENOUIL BP 28 13467 MARSEILLE CEDEX 16

ASSOCIATION FFESSM COMITE PROVENCE 46 BOULEVARD FENOUIL BP 28 13467 MARSEILLE CEDEX 16 46 BOULEVARD FENOUIL BP 28 Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/01/2011 au 31/12/2011 Activité principale de l'association : PROMOTION SPORTIVE ET ASSOCIATIVE Nous vous présentons ci-après

Plus en détail

12, rue de la Montagne-Sainte-Geneviève

12, rue de la Montagne-Sainte-Geneviève GROUPE CESAM 12, rue de la Montagne-Sainte-Geneviève 75005 PARIS COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2011 SOMMAIRE 1) BILAN CONSOLIDE ACTIF 3 2) BILAN CONSOLIDE PASSIF 4 3) COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE 5

Plus en détail

COMMENTAIRES SUR LE COMPTE DE RESULTAT

COMMENTAIRES SUR LE COMPTE DE RESULTAT COMMENTAIRES SUR LE COMPTE DE RESULTAT Faits marquants de l'exercice L'équipe salariée s'est stabilisée en nombre, cependant nous avons vécu le remplacement d'audrey Boursicot par Lucie Sourice au poste

Plus en détail

Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013

Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013 Dossier prévisionnel Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013 Société TEST 24 cours de la brocante BP 45 44100 NANTES Tel : 0240256767 Fax : 0240789029 Email : infos@test-sa.fr Monsieur

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE CIB FINANCIAL SOLUTIONS. Etats financiers de la période intermédiaire

CREDIT AGRICOLE CIB FINANCIAL SOLUTIONS. Etats financiers de la période intermédiaire Etats financiers de la période intermédiaire Comptes semestriels non audités au 30 juin 2014 ETATS FINANCIERS DE LA PERIODE INTERMEDIAIRE AU 30 JUIN 2014 TABLE DES MATIERES Page Bilan actif... 2 Bilan

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux 62 rue Oberkampf 75011 PARIS Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 107 COURS DE VINCENNES 75020 PARIS Téléphone : 0146594400 Bilan Bilan Actif RUBRIQUES IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'établissement

Plus en détail

Prévisionnel de Création d'activité de Janvier 2011 à Décembre 2013

Prévisionnel de Création d'activité de Janvier 2011 à Décembre 2013 Dossier prévisionnel Prévisionnel de Création d'activité de Janvier 2011 à Décembre 2013 Entreprise TEST 24 cours de la brocante 97200 Fort de France Tel : Fax : Email : infos@test-eurl.fr Monsieur Louis

Plus en détail

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE Qu est ce que la comptabilité? La comptabilité est un ensemble d enregistrement, de traitement, au niveau interne elle permet aux dirigeants de faire des choix.

Plus en détail

DOSSIER PRÉVISIONNEL. S.A.R.L Arrosage Pro SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018

DOSSIER PRÉVISIONNEL. S.A.R.L Arrosage Pro SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018 DOSSIER PRÉVISIONNEL SUR 5 EXERCICES DE 10/2013 À 09/2018 S.A.R.L Arrosage Pro Chemin du petit doigt BP 321 44000 NANTES Tél : 02 40 01 01 01 Fax : 02 40 01 01 02 E-mail : contact@arrosage-pro.fr Cabinet

Plus en détail

Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Semestre II Matière : Comptabilité Générale II Pr.

Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Semestre II Matière : Comptabilité Générale II Pr. Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire de Larache Semestre II Matière : Comptabilité Générale II Pr. EJBARI Abdelbar LES AMORTISSEMENTS Définitions et Notions L entreprise doit, dans le

Plus en détail

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion btsag.com 1/15 26/09/2011 Pérennisation de l entreprise Auteur : C. Terrier; mailto:webmaster@btsag.com ; http://www.btsag.com Utilisation: Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre pédagogique

Plus en détail

COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain

COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation de l'ain 13 ROUTE DE SEILLON 01000 BOURG EN BRESSE Bilan Association Présenté en Euros Période du 01/09/2013 au 31/08/2014 édité le 27/10/2014 COMITE DEPARTEMENTAL d'equitation

Plus en détail

NOTES ANNEXES AUX COMPTES CONSOLIDES

NOTES ANNEXES AUX COMPTES CONSOLIDES NOTES ANNEXES AUX COMPTES CONSOLIDES Préambule I. Faits marquants Page 6 II. Principes comptables, méthodes d'évaluation et modalités de consolidation II.1. Principes et conventions générales Page 6 II.2.

Plus en détail

Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7

Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2011 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE ÉCRITE DE LA SPÉCIALITE : COMPTABILITÉ ET FINANCE D ENTREPRISE Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient :

Plus en détail

ETATS FINANCIERS PRESENTES PAR SOBEC SA Expertise comptable

ETATS FINANCIERS PRESENTES PAR SOBEC SA Expertise comptable 11 RN 6 69220 Belleville ETATS FINANCIERS PRESENTES PAR SA Expertise comptable Belleville Dossier de gestion Dossier comptable Dossier fiscal Vonnas Trévoux S O B E C SA Siège social : 11 RN 6 69220 Belleville

Plus en détail

IMPÔT SUR LES SOCIÉTÉS IDENTIFICATION DE L ENTREPRISE IMPOSABLE À L I.R.C.M. : OUI NON CADRE RÉSERVÉ À L ADMINISTRATION

IMPÔT SUR LES SOCIÉTÉS IDENTIFICATION DE L ENTREPRISE IMPOSABLE À L I.R.C.M. : OUI NON CADRE RÉSERVÉ À L ADMINISTRATION CADRE RÉSERVÉ À L ADMINISTRATION BP 80-98713 PAPEETE Tél. 40 46 13 13 Fax. 40 46 13 01 www.impot-polynesie.gov.pf C20 IO 017 IMPÔT SUR LES SOCIÉTÉS Déclaration relative à l exercice du... au... IDENTIFICATION

Plus en détail

MATERIELS INFORMATIQUES ET LOGICIELS. Maîtrise du fonctionnement des comptes d'immobilisations et de charges. Modalités : TABLE DES MATIERES

MATERIELS INFORMATIQUES ET LOGICIELS. Maîtrise du fonctionnement des comptes d'immobilisations et de charges. Modalités : TABLE DES MATIERES MATERIELS INFORMATIQUES ET LOGICIELS Objectif(s) : être capable : o o o Acquisition et production de logiciels, Acquisition de matériel informatique. Dépenses de maintenance. Pré-requis : o Maîtrise du

Plus en détail

L INVESTISSEMENT. 1-Les différents types d investissements. On distingue 4 types d investissements :

L INVESTISSEMENT. 1-Les différents types d investissements. On distingue 4 types d investissements : L INVESTISSEMENT L investissement est le placement de sommes importantes par rapport à l activité courante d exploitation, dans un but d en retirer des bénéfices ou des économies. L investissement se distingue

Plus en détail

COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013

COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013 185 T AVENUE DE FABRON CZ MR GAUTHIER BERNARD COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013 - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat Le

Plus en détail

UE10 Comptabilité approfondie

UE10 Comptabilité approfondie 1210010 SESSION 2012 UE10 Comptabilité approfondie Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Liste des comptes du plan comptable général, à l exclusion de toute autre information.

Plus en détail

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE

LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE LISTE DES PRINCIPAUX INDICATEURS UTILISES DANS L ANALYSE DES DOCUMENTS DE SYNTHESE RATIOS DE STRUCTURE = Ratios qui mettent en rapport les éléments stables du bilan et dont l évolution traduit les mutations

Plus en détail

Ecritures d inventaire

Ecritures d inventaire Date début :.. Date fin : Problématique : L exercice comptable découpe la vie de l entreprise. A chaque fin d exercice, il est nécessaire de procéder à un inventaire comptable qui permettra d élaborer

Plus en détail

DOSSIER 1 LA RÉMUNÉRATION DU PERSONNEL

DOSSIER 1 LA RÉMUNÉRATION DU PERSONNEL BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2011 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE ÉCRITE DE SPÉCIALITÉ : COMPTABILITÉ ET FINANCE D ENTREPRISE Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7

Plus en détail

L epapillonneur. Envie. Nœuds Papillon prêt-à-porter Réversibles et «made in France» Remettre le nœud papillon à la mode. - Mode

L epapillonneur. Envie. Nœuds Papillon prêt-à-porter Réversibles et «made in France» Remettre le nœud papillon à la mode. - Mode Relancer le made in France Un système d attache simple et innovant Plus qu une marque, un Univers La réversibilité avec l utilisation de 2 tissus différents Une vision originale du l élégance Envie L epapillonneur

Plus en détail

PLAN DE FINANCEMENT 5/ SOLDE CUMULE 0 22 773 25 694 31 054. Hors Taxes BESOINS Démarrage Fin 1ère Année Fin 2ème Année Fin 3ème Année

PLAN DE FINANCEMENT 5/ SOLDE CUMULE 0 22 773 25 694 31 054. Hors Taxes BESOINS Démarrage Fin 1ère Année Fin 2ème Année Fin 3ème Année PLAN DE FINANCEMENT Hors Taxes BESOINS Démarrage Fin 1ère Année Fin 2ème Année Fin 3ème Année Immobilisations incorporelles (HT) Frais d'établissement (enregistrement société, R et D ) 75 Frais d'actes

Plus en détail

ANNEXE 1 PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL (simplifié)

ANNEXE 1 PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL (simplifié) ANNEXE 1 PLAN COMPTABLE GÉNÉRAL (simplifié) CLASSE 1: COMPTES DE CAPITAUX 10 Capitaux propres 101 Capital souscrit 106 Réserves 1061 Réserve légale 1063 Réserves statutaires 1069 Autres réserves 11 Résultat

Plus en détail

ASSOC. AQUAORBI Chez M. HOUDART Eric 6, Square du Trocadéro 75116 PARIS

ASSOC. AQUAORBI Chez M. HOUDART Eric 6, Square du Trocadéro 75116 PARIS Chez M. HOUDART Eric 6, Square du Trocadéro Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/01/2011 au 31/12/2011 Activité principale de l'entreprise : Nous vous présentons ciaprès le dossier financier

Plus en détail

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable

Sommaire. PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Sommaire PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable Thème 1 Les notions de patrimoine et d activité de l entreprise 15 1 Bilan de départ simplifié 15 2 Bilans successifs et détermination

Plus en détail

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013 GROUPE Comptes consolidés Au 31décembre 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE6 FINANCE D ENTREPRISE - session 214 Proposition de CORRIGÉ 214 dcg-lyon.fr Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 DIAGNOSTIC FINANCIER - 1 points 1.

Plus en détail

Chap 10 : Le financement des investissements

Chap 10 : Le financement des investissements I. Le financement interne A. Les amortissements Chap 10 : Le financement des investissements Les amortissements concernent les immobilisations corporelles sauf les terrains, les fonds de commerce et les

Plus en détail

Le tableau de financement

Le tableau de financement 1 ORGANISATION COMPTABLE Le tableau de financement Par Abderraouf YAICH Très souvent, le chef d entreprise s étonne des évolutions disconcordantes de ses résultats qui enregistrent une augmentation de

Plus en détail

GROUPE ADTHINK MEDIA COMPTES CONSOLIDES SEMESTRIELS AU 30 JUIN 2008

GROUPE ADTHINK MEDIA COMPTES CONSOLIDES SEMESTRIELS AU 30 JUIN 2008 GROUPE COMPTES CONSOLIDES SEMESTRIELS AU 30 JUIN 2008 Page 1 - SOMMAIRE - Bilan consolidé 2 Résultat consolidé 4 Page 2 Bilan Consolidé - Actif Rubriques Montant Brut Dépréciation 30/06/2008 30/06/2007

Plus en détail

2ème Comptabilité Exercice récapitulatif Mars 2009

2ème Comptabilité Exercice récapitulatif Mars 2009 2ème Comptabilité Exercice récapitulatif Mars 2009 FISCALITE DES ENTREPRISES - UF 661 - IMPOT DES SOCIETES 1. Il s agit d une SPRL comptant deux associés gérants dont l un n est pas rémunéré. 2. La société

Plus en détail

Questionnaire examen intra SSH5201. Sigle du cours. Identification de l étudiant(e) Nom : Prénom : Signature : Matricule : Groupe :

Questionnaire examen intra SSH5201. Sigle du cours. Identification de l étudiant(e) Nom : Prénom : Signature : Matricule : Groupe : Questionnaire examen intra SSH5201 Sigle du cours Identification de l étudiant(e) Nom : Prénom : Signature : Matricule : Groupe : Sigle et titre du cours Groupe Trimestre SSH5201 Économique de l ingénieur

Plus en détail

Plan d'édition ADGV UNION EXERCICE 2010 - BILAN ACTIF

Plan d'édition ADGV UNION EXERCICE 2010 - BILAN ACTIF Plan d'édition ADGV UNION EXERCICE 2010 - BILAN ACTIF IMMOB. INCORPORELLES 0.00 Concessions, Brevets et Droits Similaires 5 352.10 20532000 LOGICIELS 5 352.10 Amortissements et Provisions Concessions,

Plus en détail

Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 7

Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 7 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2008 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION ÉPREUVE ÉCRITE DE LA SPÉCIALITÉ COMPTABILITÉ ET FINANCE D ENTREPRISE Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 7

Plus en détail

Christian ZAMBOTTO www.decf-finance.fr.st

Christian ZAMBOTTO www.decf-finance.fr.st Le plan de financement 1- Objectifs Le plan de financement revêt souvent la forme d'un tableau de financement prévisionnel et pluriannuel, traduisant en termes de trésorerie les conséquences des décisions

Plus en détail

Ta b l e d e s m a t i è r e s

Ta b l e d e s m a t i è r e s Ta b l e d e s m a t i è r e s Avant-propos... 19 première partie les techniques comptables de base du système comptable ohada Chapitre I : Généralités sur le système comptable ohada 23 1. Le droit OHADA...

Plus en détail

DOSSIER DE GESTION. Sommaire

DOSSIER DE GESTION. Sommaire 102 Allée de Barcelone 31000 TOULOUSE Forme juridique : ENTREPRISE INDIVIDUELLE Régime fiscal : R. Simplifié Date exercice : 01/07/2012 au 30/06/2013-12 DOSSIER DE GESTION Sommaire Présentation de l'exploitation

Plus en détail

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable;

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable; Le plan financier (Pacioli N 87) 1. Le Tableau de financement Le tableau de financement est un outil conçu spécialement pour assurer l équilibre "besoins-ressources" de l entreprise pour une politique

Plus en détail

Exercices de Gestion en vidéo - BTS MUC & BTS NRC. Liste des tableaux. (Consultez également «Liste des formules»)

Exercices de Gestion en vidéo - BTS MUC & BTS NRC. Liste des tableaux. (Consultez également «Liste des formules») Liste des tableaux (Consultez également «Liste des formules») Table des matières Le bilan comptable... 2 Le bilan fonctionnel... 3 Le compte de résultat... 4 Les soldes intermédiaires de gestion (SIG)...

Plus en détail

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications

C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Paris, le 14 février 2014 8h Information réglementée C e g e r e a l - R é s u l t a t s a n n u e l s 2013 : Une année de consolidation et de certifications Indicateurs clés : Loyers IFRS à 43,3 M (+12,1%)

Plus en détail

SOFT COMPUTING TRANSITION AUX IFRS 3- PRESENTATION DES NORMES ET INTERPRETATIONS APPLIQUEES

SOFT COMPUTING TRANSITION AUX IFRS 3- PRESENTATION DES NORMES ET INTERPRETATIONS APPLIQUEES SOFT COMPUTING TRANSITION AUX 1- CONTEXTE DE LA PUBLICATION 2- ORGANISATION DU PROJET DE CONVERSION 3- PRESENTATION DES NORMES ET INTERPRETATIONS APPLIQUEES 4- TABLEAU DE RAPPROCHEMENT DES CAPITAUX PROPRES

Plus en détail

SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION

SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION SECTION 6 : OPERATIONS DE CREDIT-BAIL ET DE LOCATION 1 - DEFINITIONS 2 - COMPTABILISATION DES IMMOBILISATIONS DONNEES EN CREDIT-BAIL 3 - RESTRUCTURATION DES LOYERS IMPAYES 4 - COMPTABILISATION DES IMMOBILISATIONS

Plus en détail

LA CLASSIFICATION DES IMMOBILISATIONS. Distinguer les achats de biens et de services, les acquisitions d'immobilisations, les stocks.

LA CLASSIFICATION DES IMMOBILISATIONS. Distinguer les achats de biens et de services, les acquisitions d'immobilisations, les stocks. LA CLASSIFICATION DES IMMOBILISATIONS Objectif(s) : être capable de : o Pré-requis : o o Modalités : o o o Distinguer les achats de biens et de services, les acquisitions d'immobilisations, les stocks.

Plus en détail

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier.

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier. Dossier Financier Ce dossier complète notre dossier économique en apportant un éclairage financier sur notre projet. Il s appuie sur l organisation que nous avons mise en place et sur l expérience de démarrage

Plus en détail

NORMES IFRS LES AMORTISSEMENTS Page 1 sur 6

NORMES IFRS LES AMORTISSEMENTS Page 1 sur 6 LES AMORTISSEMENTS 1. DEFINITION Règlement n 2002-10 du CRC Article 322.1 3. Le montant amortissable d un actif est sa valeur brute sous déduction de sa valeur résiduelle. L amortissement d un actif est

Plus en détail

Lexique financier. Partie du bilan qui représente les biens et les créances que possède une entreprise.

Lexique financier. Partie du bilan qui représente les biens et les créances que possède une entreprise. Lexique financier Actif Partie du bilan qui représente les biens et les créances que possède une entreprise. Actif circulant Partie de l actif du bilan qui comprend des actifs temporaires induits par l

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

Manuel de formation «initiation à la comptabilité» MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS.

Manuel de formation «initiation à la comptabilité» MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS. MANUEL DE FORMATION INITIATION A LA COMPTABILITE COMPTABILITE D ENGAGEMENTS Sommaire INTRODUCTION PARTIE 1 INITIATION A LA COMPTABILITE 1- règles de base de la comptabilité 2- l activité courante de l

Plus en détail

L analyse par le tableau de financement

L analyse par le tableau de financement Chapitre 8 L analyse par le tableau de financement 1 Exercice 08.06 Tableau de financement du PCG et ratios La Société anonyme métallurgique de l'oise (SMO) vous a communiqué son bilan arrêté au 31 décembre

Plus en détail