Utilisation Rationnelle de l Energie Processus industriels Tél : 0800/

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Utilisation Rationnelle de l Energie Processus industriels Tél : 0800/97 333 facilitateur.ure.process@3j-consult.com facilitateur.ure.process@ccilb."

Transcription

1 SUCCESS STORY Optimisation énergétique d une nouvelle installation de production de froid chez Pastificio Della Mamma Intro Pastificio Della Mamma à Herstal, PME d une trentaine de personne, est une entreprise de production de pâtes alimentaires et de produits à base de pâtes (lasagne, roulade d aubergine ). L entreprise produit +/ Tonnes de pâtes par année. Source : Pastificio Della Mamma Le froid occupe une partie importante des consommations énergétiques de l entreprise. Il est utilisé à la fois pour refroidir les zones de production et certaines machines, mais également pour stocker les produits finis (frigos et congélateurs). Texte Dans le cadre de ses activités, Pastificio Della Mamma a fait l investissement en 2010 d une nouvelle installation de production de froid. Celle-ci a été installée dans le but de faire face aux besoins croissants de l entreprise en froid mais également dans le cadre de la législation visant à supprimer progressivement l utilisation du HCFC R22, nuisible à la couche d ozone, comme gaz réfrigérant (encore utilisé au sein de l entreprise dans d anciennes centrales de froid). Ce projet était l occasion de mettre en place une solution optimisée énergétiquement. Une attention particulière a donc été portée par le bureau d études à la rédaction des spécificités et du cahier des charges du projet ainsi qu à la vérification de sa mise en œuvre. 3j_ICEDD_SuccessStories_PastificioDellaMamma_ V3.docx Page 1 sur 5

2 Données de l installation La solution retenue a été une production de froid, avec de l ammoniac comme gaz réfrigérant, refroidissant un fluide intermédiaire (de l eau glycolée) utilisé pour alimenter les différents consommateurs de l entreprise (chambres froides, machines, zones de production). Source : Axima Encart : Choix de l ammoniac comme gaz réfrigérant, avantages et inconvénients : -- Gaz toxique, inflammable, nécessitant des précautions importantes lors de la conception (matériaux utilisés, équipements de sécurité ) et de la manipulation. ++ : Gaz naturel, neutre pour la couche ozone avec un faible PRG (Potentiel de Réchauffement Global). ++ : Sa chaleur spécifique est plus importante que les réfrigérants «classiques» disponibles, le rendement de la centrale de froid s en trouve donc amélioré (le coefficient de performance est amélioré d une valeur proche de 1 par rapport à un réfrigérant comme le R404). Economie annuelle Rentabilité liée à l utilisation de l ammoniac plutôt que le réfrigérant R404 dans le cadre d une nouvelle centrale de froid Economie annuelle d énergie primaire Source : Navitas

3 Optimisation de la production de froid 1 : Au niveau des compresseurs : La quantité de froid devant être produite par l installation doit s adapter en permanence aux besoins des différents consommateurs de l entreprise. Pour ce faire, il est nécessaire de pouvoir faire varier la charge de froid produite. L utilisation de 2 compresseurs (de puissance identique) et la variation de vitesse de ces compresseurs par variateur de fréquence ont été retenus afin de permettre cette adaptation. Cette solution permet une grande flexibilité dans la production tout en offrant un rendement optimisé et, par conséquent, une réduction de consommation électrique des compresseurs. La pointe de courant générée lors du démarrage de tels compresseurs s en trouve également réduite ce qui est bénéfique à la facturation de la pointe quart horaire de l électricité consommée par l entreprise. 2 : Au niveau du condenseur à air: Dans la nouvelle centrale, la température de condensation du gaz réfrigérant est régulée en fonction de la température extérieure. La pression et la température du gaz étant liées, au plus la température est basse dans le condenseur, au plus la pression sera basse également. L effort que devra fournir le compresseur s en trouvera donc réduit (son rapport de compression diminuant) et donc sa consommation électrique. Ainsi, en période froide, la température de condensation sera plus basse, entraînant une amélioration de l efficacité énergétique. Evaluation du gain d énergie lié à l adaptation de la pression de condensation à la température extérieure. Economie annuelle Economie annuelle d énergie primaire Source : Navitas Le fonctionnement des ventilateurs du condenseur est également optimisé. Non seulement des moteur EC (moteur à courant continu à plus haut rendement) sont utilisés mais leur fonctionnement est également régulé en fonction de la charge de l installation. Cela s effectue de deux manières : d une part, l ensemble des 6 ventilateurs est séparé en 2 groupes au niveau de leur commande, et, d autre part, le premier de ces groupes est piloté par variateur de fréquence. La puissance de chaleur dissipée au condenseur peut ainsi être modulée sur une plage importante. 3j_ICEDD_SuccessStories_PastificioDellaMamma_ V3.docx Page 3 sur 5

4 Optimisation de la distribution de froid La distribution du froid dans l ensemble de l entreprise s effectue par un circuit d eau glycolée. Afin d adapter la puissance développée par les pompes au débit demandé par le circuit (les consommateurs), ces dernières sont équipées de variateurs de fréquence. L isolation des conduites du circuit d eau glycolée a été particulièrement soignée; cela pour des raisons évidentes de déperditions thermiques mais également pour éviter les phénomènes de condensation et de corrosion que peuvent présenter ce type de distribution. Optimisations au niveau des échangeurs Les différents échangeurs de l installation (eau glycolée air, eau glycolée eau de process) sont dimensionnés afin de permettre un faible delta de température entre l eau glycolée et le milieu refroidi. Ceci permet de travailler avec une température d eau glycolée plus élevée, entraînant un fonctionnement moindre du compresseur. Technique 2 compresseurs GEA Grasso kW Condenseur Guntner Pompes primaires Wilo Source : Pastificio Della Mamma

5 Primes obtenues La Wallonie, dans le cadre de l utilisation rationnelle de l énergie, a mis en place un dispositif de prime relatif aux investissements économiseurs d énergie. Pastificio Della Mamma a ainsi pu bénéficier des primes suivantes : «Prime pour tous les travaux d'installation d'un variateur de fréquence sur les compresseurs, les systèmes de ventilation et les pompes.». Montant de 100 par kw de puissance nominale du moteur. «Prime pour tous les travaux d'installation d'un dispositif de régulation du froid et d'optimisation des cycles de dégivrage.» Montant de par groupe de froid. Contacts des projets: Maître d œuvre : Bureau d études : Installateur : Pastificio Della Mamma S.A. 4 ème Avenue, Herstal 04/ Navitas Rue Bois St-Jean, Liège (Ougrée) 04/ Axima Av. de l Indépendance, Wandre 04/ «Le saviez-vous?» Diminuer la température de condensation d un groupe de froid de 1 C permet un gain de consommation électrique des compresseurs de l ordre de 3%. Fiche réalisée par le facilitateur URE Process de la Wallonie Fiche téléchargeable sur energie.wallonie.be Plus d information sur l énergie en entreprise? Consulter les cahiers techniques sectoriels sur energie.wallonie.be>entreprises-industries 3j_ICEDD_SuccessStories_PastificioDellaMamma_ V3.docx Page 5 sur 5

Pompe à chaleur au CO2

Pompe à chaleur au CO2 Document SANYO date mai 9 tous droits réservés Pompe à chaleur au CO La problématique Le COP de 3 qui diminue fortement quand les besoins de chauffage augmentent, n est pas une fatalité. L utilisation

Plus en détail

La réglementation. en Région Bruxelles-Capitale. Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB

La réglementation. en Région Bruxelles-Capitale. Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB La réglementation climatisation PEB en Région Bruxelles-Capitale Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB SOMMAIRE LE CONTEXTE CHIFFRES CLES DE LA CLIMATISATION A BRUXELLES

Plus en détail

Par ners. We will be under the same roof. Ingénierie des Procédés- Etudes Générales Audits Energétiques- Cogénération

Par ners. We will be under the same roof. Ingénierie des Procédés- Etudes Générales Audits Energétiques- Cogénération Ingénierie des Procédés- Etudes Générales Audits Energétiques- Cogénération GUIDE DU FROID Date : 01/2008 Rév. : 0 Par : PARTNERS 18, rue Nelson Mandela2045 L Aouina-Tunis Tél. : (00 216) 71 724 032/760

Plus en détail

Conception des systèmes de chauffage par pompe à chaleur

Conception des systèmes de chauffage par pompe à chaleur Conception des systèmes de chauffage par pompe à chaleur NBN EN 15450:2008 Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction

Plus en détail

Energie et IAA Pourquoi et comment économiser?

Energie et IAA Pourquoi et comment économiser? Green morning 11 septembre 2014 Energie et IAA Pourquoi et comment économiser? Panorama des gisements d'économies d'énergies possibles en IAA Olivier GUILLEMOT POLENN www.polenn.com Eléments de contexte

Plus en détail

Lyon : 685 rue Juliette Récamier Paris : 35 rue Claude Tillier 69 970 Chaponnay 75 012 Paris 12 04 37 23 03 40 01 43 48 06 01 Site internet :

Lyon : 685 rue Juliette Récamier Paris : 35 rue Claude Tillier 69 970 Chaponnay 75 012 Paris 12 04 37 23 03 40 01 43 48 06 01 Site internet : Lyon : 685 rue Juliette Récamier Paris : 35 rue Claude Tillier 69 970 Chaponnay 75 012 Paris 12 04 37 23 03 40 01 43 48 06 01 Site internet : www.becsa.fr La consommation électrique Le cycle frigorifique

Plus en détail

III PRODUCTION DE FROID, POMPE A CHALEUR. Machine à gaz permanent (sans changement de phase) Fonctionne suivant un cycle de Joule inverse

III PRODUCTION DE FROID, POMPE A CHALEUR. Machine à gaz permanent (sans changement de phase) Fonctionne suivant un cycle de Joule inverse III PRODUCION DE FROID, POMPE A CHALEUR Un cycle frigorifique est un système thermodynamique qui permet de transférer de la chaleur d un milieu vers un autre à température plus élevée. D après le second

Plus en détail

INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUÉES DE STRASBOURG A R C H I T E C T E S + I N G É. Equipements BBC - Innovations

INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUÉES DE STRASBOURG A R C H I T E C T E S + I N G É. Equipements BBC - Innovations INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUÉES DE STRASBOURG A R C H I T E C T E S + I N G É N I E U R S Equipements BBC - Innovations B. Flament Assises européennes BBC 25 juin 2010 Les points abordés Equipements

Plus en détail

Efficacité énergétique. Le guide des bonnes pratiques Dans le domaine de l air comprimé. Intégrateur de solutions énergétiques

Efficacité énergétique. Le guide des bonnes pratiques Dans le domaine de l air comprimé. Intégrateur de solutions énergétiques Efficacité énergétique Le guide des bonnes pratiques Dans le domaine de l air comprimé Intégrateur de solutions énergétiques - 01 - - 02 - Introduction Table des matières Les économies d énergie Pour une

Plus en détail

La Wallonie désire vous aider à maîtriser vos dépenses énergétiques

La Wallonie désire vous aider à maîtriser vos dépenses énergétiques La Wallonie désire vous aider à maîtriser vos dépenses énergétiques Elle vous propose les services gratuits des facilitateurs Energie : - Réalisation du pré-audit énergétique de votre entreprise, - Organisation

Plus en détail

Les compresseurs Scroll dédiés aux applications de réfrigération

Les compresseurs Scroll dédiés aux applications de réfrigération Les compresseurs Scroll dédiés aux applications de réfrigération Le compresseur est le cœur de toute installation de froid à compression. Il aspire les vapeurs du fluide frigorigène à partir d un niveau

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement CONCEVOIR EFFICACEMENT UNE INSTALLATION DE REFROIDISSEMENT Filip GRILLET Cenergie CVBA Objectif(s) de la présentation Concept et composantes

Plus en détail

Contrôle périodique des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles

Contrôle périodique des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles Contrôle périodique des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles Mardi 11 février 2014 Soizic BERNARD : Chef de service Performance HSE Simon LANDREAU : Ingénieur thermicien Principe

Plus en détail

DHP-AQ Pompe à chaleur air/eau La performance et la fiabilité au sommet pour vous et vos clients www.danfoss.com

DHP-AQ Pompe à chaleur air/eau La performance et la fiabilité au sommet pour vous et vos clients www.danfoss.com LA VIE MODERNE À PORTÉE DE MAIN DHP-AQ Pompe à chaleur air/eau La performance et la fiabilité au sommet pour vous et vos clients www.danfoss.com Une performance irréprochable qui garantit le meilleur retour

Plus en détail

les solutions systèmes e.l.m. leblanc

les solutions systèmes e.l.m. leblanc les solutions systèmes e.l.m. leblanc à l occasion d Interclima 2013, e.l.m. leblanc présente plusieurs solutions Blueactive multi-énergie pour la construction neuve et la rénovation en habitat résidentiel

Plus en détail

Pompes à chaleur. Xinoé E3 & Xinoé Pro INNOVATION 2010. Fiche commerciale

Pompes à chaleur. Xinoé E3 & Xinoé Pro INNOVATION 2010. Fiche commerciale Fiche commerciale Pompes à chaleur Xinoé E3 & Xinoé Pro P o m P e s à c h a l e u r à a b s o r P t i o n g a z INNOVATION 010 motralec. 4 rue Lavoisier. ZA Lavoisier. 953 HERBLAY CEDEX. Tel. : 01.39.97.5.10

Plus en détail

CAP FROID ET CLIMATISATION EP1 REALISATION ET TECHNOLOGIE

CAP FROID ET CLIMATISATION EP1 REALISATION ET TECHNOLOGIE CAP FROID ET CLIMATISATION EP1 REALISATION ET TECHNOLOGIE A : partie écrite EP1 A : Dossier de travail 1 ère partie : Etude de l installation 2 ème partie : Electrique 3 ème partie : Etude de l électrovanne

Plus en détail

Schémas vus chez les installateurs : Doc 1

Schémas vus chez les installateurs : Doc 1 Chez Mr Y Chez Mr Z Chez Mr T Schémas vus chez les installateurs : Doc 1 Schémas vus chez les installateurs : Doc 2 Schémas vus chez les installateurs : Doc 3 1. Présentation générale 2. Présentation de

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installations Compétence C1.2 : Classer, interpréter, analyser Thème : S5 : Technologie des installations frigorifiques

Plus en détail

Helioclim. Solution de Climatisation Solaire RéversibleR

Helioclim. Solution de Climatisation Solaire RéversibleR Helioclim Solution de Climatisation Solaire RéversibleR Les ateliers innovations, dans le cadre des rencontres thématiques Industrie et Recherche Jeudi 7 juin 2012, Matériaux et Energie Solaire Thermique

Plus en détail

401-951 MAV & MAV V. Compresseurs. Le compresseur fi able, robuste et intelligent

401-951 MAV & MAV V. Compresseurs. Le compresseur fi able, robuste et intelligent Compresseurs MAV & MAV V 401-951 Compresseurs à vis à injection d huile Compresseurs à vitesse fi xe et à vitesse variable Entraînement par courroies PARTENARIAT DISPONIBILITÉ FACILITÉ D ENTRETIEN LE SOUFFLE

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE D'AUTORISATION DE LA SÉRIE : IMMEUBLES version mai 2008

FORMULAIRE DE DEMANDE D'AUTORISATION DE LA SÉRIE : IMMEUBLES version mai 2008 En complément au formulaire «Partie générale» et, le cas échéant, au formulaire «Synthèse Immeuble» et en vertu des exigences de l article 7.7 de la loi du 10 juin 1999 relative aux établissements classés,

Plus en détail

Les pompes à chaleur Fabrice Ondet Carrier

Les pompes à chaleur Fabrice Ondet Carrier Les pompes à chaleur Fabrice Ondet Carrier Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1 Sommaire 1) Coût des énergies 2) Les différents systèmes 3) Choix du système Serres horticoles

Plus en détail

Science et technique. Production et distribution. Le froid en abattoir

Science et technique. Production et distribution. Le froid en abattoir LE FROID EN ABATTOIR En abattoir, le froid est partout, depuis le hall d abattage climatisé jusqu aux chambres froides de conservation des produits finis en attente de consommation. L application du froid

Plus en détail

FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE

FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE FORMATION BATIMENT DURABLE : PASSIF ET (TRES) BASSE ENERGIE Journée 3.4 Systèmes - Notions théoriques Refroidissement Piotr Wierusz-Kowalski AUTOMNE 2014 p.kowalski@mkengineering.be www.mkengineering.be

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE DU LOGEMENT, DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DE LA RURALITÉ

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE DU LOGEMENT, DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DE LA RURALITÉ ANNEXE 1 ANNEXE 1 Modalités de prise en compte des systèmes «HPSU Compact», «GCU Compact», «Ballons hors pression» et «Solaris» dans la réglementation thermique 2012. MODALITÉS DE PRISE EN COMPTE DES SYSTÈMES

Plus en détail

10 Cycles frigorifiques

10 Cycles frigorifiques 14 mars 2003 Introduction 277 10 10.1 Introduction Dans la section 9.1, on a considéré des machines thermiques constituées de quatre processus distincts, mettant en œuvre soit des dispositifs à circulation

Plus en détail

LA POMPE A CHALEUR. SAT MARCHAND. Tous droits réservés SIRET : 796020105 00014. www.satmarchand.com

LA POMPE A CHALEUR. SAT MARCHAND. Tous droits réservés SIRET : 796020105 00014. www.satmarchand.com LA POMPE A CHALEUR Les pompes à chaleur ou PAC sont capables d'assurer seules, c'est-à-dire sans autre générateur d'appoint, la totalité du chauffage et de la production d'eau chaude d'un bâtiment. Elles

Plus en détail

Fiche explicative détaillée #6 Appoints

Fiche explicative détaillée #6 Appoints Fiche explicative détaillée #6 Appoints 1 Objet et limites du document Ce document est intimement lié au CCTP type (cahier des clauses techniques particulières), spécifique aux systèmes de climatisation

Plus en détail

P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l. Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option!

P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l. Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option! P o m p e à c h a l e u r à a b s o r p t i o n g a z n a t u r e l Système de Chauffage à 160 % de rendement l EnR n est plus en option! France Air & Robur Technology France Air, en partenariat avec Robur

Plus en détail

LA POMPE A CHALEUR (ER 10)

LA POMPE A CHALEUR (ER 10) LA POMPE A CHALEUR (ER 10) Réchauffer l intérieur d une pièce en captant la chaleur naturelle de l extérieur. 1 INTRODUCTION Depuis quelques années dans notre pays, la pompe à chaleur bénéficie d un regain

Plus en détail

Varino et Varino Grande

Varino et Varino Grande Varino et Varino Grande Chaudières gaz à condensation modulantes de 8 % à 100 % Très Bas NOx De 65 kw à 600 kw Varino et Varino Grande L excellence en matière de chauffage La VARINO, comme la VARINO GRANDE,

Plus en détail

BTS FLUIDES ÉNERGIES ENVIRONNEMENTS E.3 ÉTUDE DES INSTALLATIONS - OPTION C

BTS FLUIDES ÉNERGIES ENVIRONNEMENTS E.3 ÉTUDE DES INSTALLATIONS - OPTION C BTS FLUIDES ÉNERGIES ENVIRONNEMENTS E.3 ÉTUDE DES INSTALLATIONS - OPTION C Session : 2014 Durée : 4 heures Coefficient : 4 Matériel autorisé : Toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices

Plus en détail

La consommation énergétique des usines de dépollution est un poste de dépense important et l un des plus émetteurs de gaz à effet de serre.

La consommation énergétique des usines de dépollution est un poste de dépense important et l un des plus émetteurs de gaz à effet de serre. Contexte / Objectifs La consommation énergétique des usines de dépollution est un poste de dépense important et l un des plus émetteurs de gaz à effet de serre. A titre d exemple, pour compenser les émissions

Plus en détail

La pompe à chaleur : une technique de chauffage d'actualité

La pompe à chaleur : une technique de chauffage d'actualité La pompe à chaleur : une technique de chauffage d'actualité La récente augmentation de prix du fuel domestique et les primes octroyées par les compagnies d'électricité et, dans certains cas, par les régions,

Plus en détail

Prise en compte des générateurs hybrides

Prise en compte des générateurs hybrides Fiche d application : Prise en compte des générateurs hybrides Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 15 avril 2011 1 Préambule : Cette fiche d application présente la méthode

Plus en détail

Cronoline IL Veroline IP-E Stratos

Cronoline IL Veroline IP-E Stratos Quand solutions innovantes et performance énergétique se rencontrent : Wilo participe à l équipement du système de chauffage du nouveau siège du Groupe ETAO par des pompes haut rendement. Résultat : 2

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

Je veux l alliance de la performance et de la puissance

Je veux l alliance de la performance et de la puissance Les solutions pour l industrie et le tertiaire Gamme SAMURAI Refroidisseurs de liquides à vis froid seul et réversibles Je veux l alliance de la performance et de la puissance Chauffage & Climatisation

Plus en détail

Générateurs d air chaud résidentiels modulants à condensation line série Allure

Générateurs d air chaud résidentiels modulants à condensation line série Allure Dossier technico commercial Générateurs d air chaud résidentiels modulants à condensation line série Allure Commande à distance Générateur d air chaud ALLURE Introduction page 2 Zoom sur page 2 Spécifications

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO GAZ

ALFÉA HYBRID DUO GAZ DUO GAZ POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT GAZ CONDENSATION INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE

Plus en détail

Les solutions pour le refroidissement de l eau pour les condenseurs à eau

Les solutions pour le refroidissement de l eau pour les condenseurs à eau Les solutions pour le refroidissement de l eau pour les condenseurs à eau Généralités o Pour les condenseurs à eau de moyenne et grosse puissance on est amené à prévoir des dispositifs spéciaux permettant

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO GAZ

ALFÉA HYBRID DUO GAZ DUO GAZ Technologie Hybride POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT GAZ CONDENSATION INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES AUDIT ENERGETIQUE, ETUDE DE FAISABILITE GEOTHERMIES

CAHIER DES CHARGES AUDIT ENERGETIQUE, ETUDE DE FAISABILITE GEOTHERMIES CAHIER DES CHARGES AUDIT ENERGETIQUE, ETUDE DE FAISABILITE GEOTHERMIES Qualité du rapport exigé : - Clarté et lisibilité : présentation d une synthèse pour la prise de décision - Remise en mains propres

Plus en détail

Pompe à chaleur à absorption gaz naturel aérothermique double service

Pompe à chaleur à absorption gaz naturel aérothermique double service Pompe à chaleur à absorption gaz naturel aérothermique double service Fiche d intégration dans le logiciel RT2012 : ArchiWIZARD de RayCREATIS Version 2.8.0 du 07/10/2013 Logiciel évalué conforme à la RT

Plus en détail

FHE VMC Double flux avec déshumificateur d air, rafraîchissement en été et maintien de température en hiver

FHE VMC Double flux avec déshumificateur d air, rafraîchissement en été et maintien de température en hiver VMC Double flux avec déshumificateur d air, rafraîchissement en été et maintien de température en hiver Les VMC double flux à haute performance des séries sont destinés à ventiler, déshumidifier l'air,

Plus en détail

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE SE3B EXERCE POUR TOUTE MAÎTRISE D OUVRAGE DES MISSIONS D INGÉNIERIE DANS LES DOMAINES DU BTP, DE LA CONSTRUCTION ET DES ÉNERGIES CES MISSIONS VONT DE L ESQUISSE À L EXPLOITATION

Plus en détail

produit L énergie de l air Pompe à chaleur air/eau split pour le chauffage et le refroidissement Information sur les pompes à chaleur

produit L énergie de l air Pompe à chaleur air/eau split pour le chauffage et le refroidissement Information sur les pompes à chaleur produit Information sur les pompes à chaleur L énergie de l air Pompe à chaleur air/eau split pour le chauffage et le refroidissement Utilisez la chaleur de l air pour le neuf et la rénovation Unité extérieure

Plus en détail

3.) La préparation du biogaz

3.) La préparation du biogaz 3.) La préparation du biogaz Les principaux polluants et leurs effets nocifs Le soufre et ses composés (H 2 S notamment): Corrosion des équipements, dépôt sur les équipements Les condensats: Corrosion

Plus en détail

Doc 3 transferts thermiques

Doc 3 transferts thermiques Activité Documentaire Transferts d énergie entre systèmes macroscopiques Doc 1 Du microscopique au macroscopique La description de la matière peut être faite au niveau microscopique ou au niveau macroscopique.

Plus en détail

CQPM AGENT DE MAINTENANCE D APPAREILS DE CHAUFFAGE ET DE PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE (GAZ ET FIOUL) 420 heures

CQPM AGENT DE MAINTENANCE D APPAREILS DE CHAUFFAGE ET DE PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE (GAZ ET FIOUL) 420 heures CQPM AGENT DE MAINTENANCE D APPAREILS DE CHAUFFAGE ET DE PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE (GAZ ET FIOUL) 420 heures Objectif : L agent de maintenance assure la mise en service et la maintenance préventive

Plus en détail

JUSQU'A 75% D'ECONOMIE D'ENERGIE BALLON EAU CHAUDE SANITAIRE SUR POMPE A CHALEUR POUR DE VRAIES ECONOMIES D'ENERGIE

JUSQU'A 75% D'ECONOMIE D'ENERGIE BALLON EAU CHAUDE SANITAIRE SUR POMPE A CHALEUR POUR DE VRAIES ECONOMIES D'ENERGIE JUSQU'A 75% D'ECONOMIE D'ENERGIE BALLON EAU CHAUDE SANITAIRE SUR POMPE A CHALEUR POUR DE VRAIES ECONOMIES D'ENERGIE BALLON DE PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE PAR POMPE A CHALEUR ECOLOGIQUE La pompe à

Plus en détail

INVESTISSEMENTS ELIGIBLES

INVESTISSEMENTS ELIGIBLES INVESTISSEMENTS ELIGIBLES ANNEXE 2 N Libellé des postes éligibles Définition des postes éligibles Enjeu S01 Dalle Béton et coulage d une dalle bétonnée de type béton lourd capable de supporter les charges

Plus en détail

Utilisation de l eau de nappe pour le traitement thermique des bâtiments

Utilisation de l eau de nappe pour le traitement thermique des bâtiments Utilisation de l eau de nappe pour le traitement thermique des bâtiments Christian GERINTE BARBANEL 26, villa Baudran 94742 Arcueil Cedex cgerinte@barbanel.fr Les nappes d eaux souterraines sont fréquemment

Plus en détail

Améliorer l électricité spécifique

Améliorer l électricité spécifique Roger Cadiergues Améliorer l électricité spécifique L24. SOMMAIRE 1. Avant-propos p. 3 1.01. L organisation du sujet 1.02. Les principes de base 1.03A. Exemple : les couvertures de nuit 1.03B. Exemple

Plus en détail

>> Un rendement d exploitation élevé >> La solution respectueuse de l environnement >> Un système éprouvé

>> Un rendement d exploitation élevé >> La solution respectueuse de l environnement >> Un système éprouvé SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ PGA 38 POMPE À CHALEUR GAZ À ABSORPTION PROJECT La performance énergétique pour le collectif >> Un rendement d exploitation élevé >> La solution respectueuse

Plus en détail

09 13 septembre 2013. Programme préliminaire. Lundi 9 septembre 2013

09 13 septembre 2013. Programme préliminaire. Lundi 9 septembre 2013 1 ère Université d Eté Internationale sur les Energies Renouvelables et l Efficacité Energétique pour Etudiants et Jeunes Chercheurs Ecole d Eté sur l Efficacité Energétique dans le Bâtiment et l Industrie

Plus en détail

Groupes d eau glacée Arcoa

Groupes d eau glacée Arcoa Groupes d eau glacée Arcoa groupes de production d eau glacée de 45 à 160 kw - Échangeurs côté eau : à plaques en inox avec isolation en mousse polyuréthane expansée à cellules fermées, équipés de pressostat

Plus en détail

chauffage pour piscines ÉCOUTEZ LE SILENCE... APPRÉCIEZ LA PERFORMANCE... SEriE procopi.com

chauffage pour piscines ÉCOUTEZ LE SILENCE... APPRÉCIEZ LA PERFORMANCE... SEriE procopi.com chauffage pour piscines ÉCOUTEZ LE SILENCE... APPRÉCIEZ LA PERFORMANCE... SEriE procopi.com ÉCOUTEZ LE SILENCE... procopi.com SEriE LA puissance industrielle DE procopi procopi, un des principaux fabricants

Plus en détail

Recommandations pour rafraîchir un espace à l intérieur des établissements d accueil des personnes âgées

Recommandations pour rafraîchir un espace à l intérieur des établissements d accueil des personnes âgées Recommandations pour rafraîchir un espace à l intérieur des établissements d accueil des personnes âgées Les différents rapports d enquête sur la canicule 2003 ont souligné que le rafraîchissement des

Plus en détail

La performance au service de l eau et du chauffage

La performance au service de l eau et du chauffage La performance au service de l eau et du chauffage Vous cherchez une solution performante de chauffage et de production d eau chaude sanitaire? L ensemble des questions et la diversité des réponses qui

Plus en détail

GAMME ALFÉA HYBRID DUO GAZ

GAMME ALFÉA HYBRID DUO GAZ Fabriqué en France GAMME GAZ POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT GAZ CONDENSATION INTÉGRÉ Haute température 80 C Départ d eau jusqu à 60 C en thermodynamique Solution rénovation en remplacement de chaudière

Plus en détail

PRIME 12 POMPE A CHALEUR

PRIME 12 POMPE A CHALEUR PRIME 12 POMPE A CHALEUR CONSTRUCTION NEUVE ET RENOVATION Un ménage bruxellois consacre en moyenne 55% de son budget énergie au chauffage. Ce poste occasionne donc des dépenses importantes et représente

Plus en détail

GEA Refrigeration / GEA Matal s.a. IFFI : 8ème rencontre Elèves-Entreprises 28 MARS 2009

GEA Refrigeration / GEA Matal s.a. IFFI : 8ème rencontre Elèves-Entreprises 28 MARS 2009 IFFI : 8ème rencontre Elèves-Entreprises 28 MARS 2009 GEA Group Un Leader dans les Équipements et l Ingénierie de production Depuis 1881 Groupe Allemand, côté en bourse, basé à Bochum Ingénierie process

Plus en détail

Position IGNES Article 23 de la règlementation thermique RT 2012 Indicateur de consommation - affichage

Position IGNES Article 23 de la règlementation thermique RT 2012 Indicateur de consommation - affichage Position IGNES Article 23 de la règlementation thermique RT 2012 Indicateur de consommation - affichage IGNES (les Industries du Génie Numérique, Energétique et Sécuritaire) rassemble 60 entreprises industrielles

Plus en détail

1 ) Qu est-ce qu un bâtiment BBC? Le label français BBC Effinergie Document 1a

1 ) Qu est-ce qu un bâtiment BBC? Le label français BBC Effinergie Document 1a Type d'activité La maison BBC Activité avec étude documentaire Notions et contenus du programme de T erm S Compétences exigibles du programme de T erm S Transferts d énergie entre systèmes macroscopiques

Plus en détail

EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE

EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE EFFICACITE ENERGETIQUE : COMMENT FAIRE BENEFICIER VOS ADHERENTS DE PRIMES CEE 03/11/2011 Présentation CertiNergy 1 Sommaire Le partenariat entre la Fédération de la Plasturgie et CertiNergy Le dispositif

Plus en détail

L HYDRAULIQUE. 1) Formules de notions de base. Différence de température départ/retour en K

L HYDRAULIQUE. 1) Formules de notions de base. Différence de température départ/retour en K L HYDRAULIQUE 1) Formules de notions de base Puissance nécessaire pour élever une certaine quantité d eau d un différentiel de température Puissance (W) = 1.163 x Volume (l) x T ( C) Débit nécessaire en

Plus en détail

PGA 38 - PAC Gaz à Absorption. La nouvelle solution de chauffage ultra-performante pour le résidentiel collectif et le tertiaire

PGA 38 - PAC Gaz à Absorption. La nouvelle solution de chauffage ultra-performante pour le résidentiel collectif et le tertiaire 1 PGA 38 - PAC Gaz à Absorption La nouvelle solution de chauffage ultra-performante pour le résidentiel collectif et le tertiaire PAC GAZ A ABSORPTION : PGA 38 PGA 38 = Pac Gaz Absorption 38 (kw) Air /

Plus en détail

Les machines thermiques

Les machines thermiques Les machines thermiques II. Les machines thermiques Une machine thermique permet une conversion d'énergie. Pour fonctionner en régime permanent, elles effectuent des cycles. Très souvent, un fluide est

Plus en détail

Manuel de Formation. Le mode SRA. Chaffoteaux. Système de Régulation Automatique. Parution : 16/07/07

Manuel de Formation. Le mode SRA. Chaffoteaux. Système de Régulation Automatique. Parution : 16/07/07 Manuel de Formation Le mode SRA Système de Régulation Automatique Chaffoteaux Parution : 16/07/07 INDEX 1. GENERALITES SUR LE MODE «SRA»...3 2. ACTIVATION DU MODE «SRA»...3 3. GESTION DE «LA PUISSANCE

Plus en détail

Les bonnes pratiques énergétiques en réfrigération industrielle. Vincent Harrisson, ing. M.Sc. Patrick Letarte, ing. CIMCO Refrigeration

Les bonnes pratiques énergétiques en réfrigération industrielle. Vincent Harrisson, ing. M.Sc. Patrick Letarte, ing. CIMCO Refrigeration Les bonnes pratiques énergétiques en réfrigération industrielle Vincent Harrisson, ing. M.Sc. Patrick Letarte, ing. CIMCO Refrigeration Buts & Objectifs Survol des techniques, des options «sensibiliser»

Plus en détail

ECS TECHNICO-ÉCONOMIQUE. Bailleurs sociaux Programme neuf & Rénovation. habitat collectif

ECS TECHNICO-ÉCONOMIQUE. Bailleurs sociaux Programme neuf & Rénovation. habitat collectif ÉTUDE TECHNICO-ÉCONOMIQUE habitat collectif Bailleurs sociaux Programme neuf & Rénovation ECS 1 er système centralisé de récupération d énergie sur VMC pour production d ECS Autres 20 % Chauffage 30 %

Plus en détail

FICHE OX «CLIMATISATION A ABSORPTION»

FICHE OX «CLIMATISATION A ABSORPTION» 1 FICHE OX «CLIMATISATION A ABSORPTION» 1. Contexte Enjeux La climatisation (on pense avant tout «froid»), principalement dans le tertiaire mais aussi de plus en plus dans le résidentiel, apporte plus

Plus en détail

ALFÉA EVOLUTION 2 POMPE À CHALEUR AIR/EAU SPLIT INVERTER ÉCONOMIES ET CONFORT CHAUFFAGE BASSE TEMPÉRATURE

ALFÉA EVOLUTION 2 POMPE À CHALEUR AIR/EAU SPLIT INVERTER ÉCONOMIES ET CONFORT CHAUFFAGE BASSE TEMPÉRATURE EVOLUTION 2 POMPE À CHALEUR AIR/EAU SPLIT INVERTER ÉCONOMIES ET CONFORT CHAUFFAGE BASSE TEMPÉRATURE FAITES CONNAISSANCE AVEC... LA GAMME EVOLUTION 2 Qu est-ce qu une pompe à chaleur «Alféa Evolution 2

Plus en détail

De la conception à la réalisation

De la conception à la réalisation De la conception à la réalisation d une maison BBC, à énergie positive Gaël LHENRY et Hélène SINGEZ 09 avril 2010 Un pôle de compétences au service des maîtres d ouvrage publics et privés CAeP, versdes

Plus en détail

Matériel et fluides frigorigènes

Matériel et fluides frigorigènes Réfrigération, congélation La production de froid est un poste à ne pas négliger pour les entreprises : il peut représenter des investissements et des coûts de fonctionnement non négligeables. Outre la

Plus en détail

CONDITIONNEMENT DE L'AIR ET CLIMATISATION

CONDITIONNEMENT DE L'AIR ET CLIMATISATION M07 CONDITIONNEMENT DE L'AIR ET CLIMATISATION 18 Heures ISET MAHDIA Techniciens de bureau d études et installateurs. - Connaître le système de fonctionnement d une climatisation, - Connaître l ensemble

Plus en détail

Label Promotelec Habitat Neuf PRESCRIPTIONS OBLIGATOIRES, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS

Label Promotelec Habitat Neuf PRESCRIPTIONS OBLIGATOIRES, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS 3 Label Promotelec Habitat Neuf, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS Production d eau chaude sanitaire Réseaux de communication MARQUAGE QUALITÉ EXIGÉ Tous systèmes de production d'eau chaude sanitaire

Plus en détail

LES CEE Quelques exemples concrets. Présentation CCI Drôme Ardèche 7 décembre 2011

LES CEE Quelques exemples concrets. Présentation CCI Drôme Ardèche 7 décembre 2011 LES CEE Quelques exemples concrets Présentation CCI Drôme Ardèche 7 décembre 2011 2 Rappels Statistiques des CEE traités par l obligé Cas de rénovation d un bâtiment tertiaire Exemples d opérations standardisées

Plus en détail

EnergyPACK. Questions Réponses

EnergyPACK. Questions Réponses EnergyPACK Questions Réponses 1) L Energy PACK n est intéressant qu en nouvelle construction? FAUX Le plus souvent, les logements existants présentent des systèmes de production d eau chaude sanitaire

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE RÉFLEXION POUR LES MEMBRES DU CONSEIL SYNDICAL DE LA VERRERIE SUR LES DEVIS PROPOSÉS POUR LA CHAUFFERIE DE LA VERRERIE

ÉLÉMENTS DE RÉFLEXION POUR LES MEMBRES DU CONSEIL SYNDICAL DE LA VERRERIE SUR LES DEVIS PROPOSÉS POUR LA CHAUFFERIE DE LA VERRERIE ÉLÉMENTS DE RÉFLEXION POUR LES MEMBRES DU CONSEIL SYNDICAL DE LA VERRERIE SUR LES DEVIS PROPOSÉS POUR LA CHAUFFERIE DE LA VERRERIE 23 Mai 2012 1. Liste du matériel installé dans la chaufferie de la résidence

Plus en détail

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Session 2013. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 15

DOSSIER RESSOURCES. Dossier RESSOURCES. Session 2013. Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 15 DOSSIER Durée : 4h Coefficient : 3 Page 1 / 15 CCTP : CONSTRUCTION DU NOUVEAU CENTRE TECHNIQUE MUNICIPAL Traitement d eau. Fourniture et pose d un traitement d eau destiné à l alimentation d eau froide

Plus en détail

Chaudière à gaz à condensation TopGas pour montage mural

Chaudière à gaz à condensation TopGas pour montage mural Chaudière à gaz à condensation TopGas pour montage mural Un rendement énergétique amélioré de 15 % grâce à une technique moderne de condensation au gaz. TopGas (10-60). Vos avantages. Les chaudières murales

Plus en détail

BITZER, le spécialiste des compresseurs frigorifiques présentera ses principales innovations 2014 à l'occasion du salon international de Nuremberg

BITZER, le spécialiste des compresseurs frigorifiques présentera ses principales innovations 2014 à l'occasion du salon international de Nuremberg Page // Page 1 sur // of 7 BITZER Kühlmaschinenbau GmbH Eschenbrünnlestraße 15 71065 Sindelfingen // Germany Tel +49 (0)70 31 932-0 Fax +49 (0)70 31 932-147 bitzer@bitzer.de // www.bitzer.de Unser Zeichen

Plus en détail

PTH 300. Pompe à chaleur ECS

PTH 300. Pompe à chaleur ECS PTH 300 Pompe à chaleur ECS L entreprise Thermics Fort de son expérience industrielle de longue date dans la production d échangeurs de chaleur, THERMICS conçoit et fabrique des capteurs thermiques et

Plus en détail

Aides financières de la part de l Etat. maison basse consommation d énergie et maison basse énergie.

Aides financières de la part de l Etat. maison basse consommation d énergie et maison basse énergie. Aides financières de la part de l Etat maison basse consommation d énergie et maison basse énergie. Maison à performance énergétique élevée Lors de la conception d une maison à performance énergétique

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement INTRODUCTION THÉORIQUE AU SYSTÈME DE REFROIDISSEMENT Jan Maeyens Cenergie SCRL Objectifs de la présentation Principes de production de froid

Plus en détail

Titre V T.Zen 400/4000 éco Maison individuelle Mode d emploi 3 Mai 2012

Titre V T.Zen 400/4000 éco Maison individuelle Mode d emploi 3 Mai 2012 Titre V T.Zen 400/4000 éco Maison individuelle Mode d emploi 3 Mai 2012 Titre V T.Zen 400/4000 MI Domaine d application: arrêté du 19/03/2012 les Maisons individuelles ou accolées. Appoint de chauffage

Plus en détail

q w COPR COP 7.1. Cycles frigorifiques de base cycle frigorifique à compression cycle à compression de vapeur cycle à compression de gaz

q w COPR COP 7.1. Cycles frigorifiques de base cycle frigorifique à compression cycle à compression de vapeur cycle à compression de gaz CHAPITRE 7 REFROIDISSEMENT 7.1. Cycles frigorifiques de base cycle frigorifique à compression cycle à compression de vapeur cycle à compression de gaz cycle frigorifique à absorption cycle frigorifique

Plus en détail

Bureau d ingénierie d Aide à la décision pour Maitrise d Ouvrage et Maitrise d Œuvre

Bureau d ingénierie d Aide à la décision pour Maitrise d Ouvrage et Maitrise d Œuvre Mise en pratique de la démarche qualité énergétique dans le bâtiment Efficacité énergétique : Contrôle et gestion des nouveaux dispositifs de génération d'énergie Modélisation dynamique pour optimisation

Plus en détail

Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE. 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet

Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE. 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet 1 Ordre du jour La comptabilité énergétique en entreprise - Définition - Objectif / Enjeux

Plus en détail

PRIMES COMMUNALES EN FAVEUR DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L ISOLATION DES TOITURES TITRE I REGLEMENT GENERAL

PRIMES COMMUNALES EN FAVEUR DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L ISOLATION DES TOITURES TITRE I REGLEMENT GENERAL PRIMES COMMUNALES EN FAVEUR DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L ISOLATION DES TOITURES TITRE I REGLEMENT GENERAL Article 1 : Pour l application du présent règlement, il faut entendre par demandeur, toute

Plus en détail

>> Modularité et facilité d intégration >> Un rendement d exploitation élevé >> Une large plage de puissance

>> Modularité et facilité d intégration >> Un rendement d exploitation élevé >> Une large plage de puissance SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ GTU C 220 GTU C 330 CHAUDIÈRE FIOUL AU SOL À CONDENSATION PROJECT **** La solution fi oul condensation pour le collectif >> Modularité et facilité d

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LA VENTILATION HYGIÉNIQUE François LECLERCQ et Thomas LECLERCQ MATRIciel sa Bilan énergétique

Plus en détail

Domaines d application des techniques du froid. Dimension socio-économique S.C. Φ C Φ F S.F.

Domaines d application des techniques du froid. Dimension socio-économique S.C. Φ C Φ F S.F. Réfrigération solaire rof. Marc Frère Domaines d application des techniques du froid Industrie agro-alimentaire Distribution et transport des denrées alimentaires Applications médicales Conditionnement

Plus en détail

> Entreprise responsable

> Entreprise responsable > BATIMENT DURABLE Atelier 4C - Pour une ville attractive Luc JACQUET luc.jacquet@boostheat.com I + 33 6 79 13 46 31 Proje t Générateur de chaleur haute efficacité auto-fiancé pour la maison individuelle

Plus en détail

Streamline. Chaudière gaz à condensation murale. 16 H / 25 H 16/24 S 25/32 S 25/32 Flash. MHG Mieux, tout simplement.

Streamline. Chaudière gaz à condensation murale. 16 H / 25 H 16/24 S 25/32 S 25/32 Flash. MHG Mieux, tout simplement. Streamline Chaudière gaz à condensation murale 16 H / 25 H 16/24 S 25/32 S 25/32 Flash MHG Mieux, tout simplement. Streamline Streamline : technique et rendement au meilleur prix Avec la série Streamline,

Plus en détail

8 COGÉNÉRATION. Extrait de "Systèmes Energétiques, tome 2", Presses de l'ecole des Mines de Paris

8 COGÉNÉRATION. Extrait de Systèmes Energétiques, tome 2, Presses de l'ecole des Mines de Paris 8 COGÉNÉRATION On appelle cogénération la production combinée d'énergie thermique et d'énergie mécanique ou d'électricité. L'électricité étant très souvent la forme sous laquelle l'énergie noble est produite,

Plus en détail