C131 : Le courtier et l agent d assurance : compétences avancées. Addenda de juillet 2007

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "C131 : Le courtier et l agent d assurance : compétences avancées. Addenda de juillet 2007"

Transcription

1 C131 : Le courtier et l agent d assurance : compétences avancées Addenda de juillet 2007 (À intégrer à l édition 2004 de ce manuel.) Leçons 1 à 10 : De nombreux changements on été apportés à des notes en marge, ici et là dans le manuel; en outre, un certain nombre de titres ont été supprimés. Afin d éviter que le présent addenda ne devienne trop lourd, les changements en questions n y sont pas indiqués, à moins que le contenu du texte correspondant n ait lui-même été modifié. Leçon 1, page 8 : Supprimer les deux dernières phrases du premier paragraphe. Leçon 2, page 5 : Remplacer le paragraphe sous l en-tête Le client prend contact avec le courtier par le passage suivant : Les clients entrent en rapport avec de nouveaux courtiers de diverses façons, notamment par téléphone, par Internet, en organisant une rencontre avec eux ou se présentant à leur bureau. Le client peut vous avoir choisi par hasard ou en raison d une publicité qui annonçait votre savoir-faire dans son secteur d activité, ou encore parce que vous lui avez été recommandé par un de vos clients existants. Parfois, vous serez le seul courtier auquel il s est adressé, tandis que dans d autres cas, il pourra en avoir abordé plusieurs. Leçon 2, page 6 : Ajouter le paragraphe suivant, comme troisième paragraphe de la section intitulée La présélection du client : Le matériel et le micrologiciel Vérifiez également si l assureur actuel a refusé de renouveler l assurance existante ou offert de la renouveler moyennant une garantie ou des modalités restreintes. Si c est le cas, le courtier qui s occupe du client lui a-t-il offert d autres choix? Si le client peut vous dire quels assureurs ont été sollicités, votre travail en sera facilité. Leçon 5, page 17 : Modifier comme suit le premier paragraphe vis-à-vis de la note en marge Le matériel et le micrologiciel : Le matériel et le micrologiciel Le matériel comprend les éléments physiques de l installation informatique, comme le disque dur, le moniteur, l imprimante ou le processeur (également appelé unité centrale). Les

2 micrologiciels sont des instructions de programmation encodées dans une composante matérielle. Dans le passé, les micrologiciels n étaient pas en général considérés comme modifiables (sans remplacement de la composante matérielle). Cependant, on peut maintenant mettre à niveau les micrologiciels de plusieurs composantes sans avoir besoin de recourir à du matériel supplémentaire. Le système d exploitation d un routeur dispositif qui permet de relier des ordinateurs en réseau est un exemple de micrologiciel. Le micrologiciel est quelquefois encodé dans une clé électronique amovible, qui doit être branchée dans l ordinateur pour permettre l utilisation de certains types de logiciels. Cette clé permet de vérifier si l usager possède une licence d utilisateur; il s agit donc d une mesure de sécurité qui aide à prévenir la fraude en matière de logiciels. Il faut inclure la valeur d une telle clé et de toute mise à niveau de celle-ci dans le montant d assurance. Les logiciels Par logiciel on entend les programmes permettant à un ordinateur d accomplir des tâches et des fonctions précises. Ces programmes peuvent être installés ou enregistrés notamment sur le disque dur de l ordinateur, des disques amovibles, des rubans ou d autres supports. Les supports incluent en général toutes les composantes physiques où l on sauvegarde les logiciels et les données. Compte tenu de la difficulté inhérente à distinguer les supports des logiciels, la plupart des contrats prévoient que les supports font partie intégrante des logiciels. Leçon 5, page 27 : Insérer le passage qui suit à la fin du premier paragraphe, sous l en-tête La formule standard : anciens ou nouveaux formulaires Comme il peut coûter très cher d assurer les salaires de tous les employés en cas d interruption des activités, les entreprises peuvent choisir d assurer les salaires pendant une période comparativement plus courte, par exemple de deux semaines, de 30 jours, ou plus. Elles feront cependant exception dans le cas des salaires des employés clés dont les services seront requis à la suite d une interruption des activités. Leçons 6, pages 3 et 5 : Déplacer le paragraphe suivant, de la page 5 (avant-dernier paragraphe) à la page 3 (dernier paragraphe) : 2

3 En règle générale, l assurance contre les vols et les détournements ne comporte pas de franchise et offre l avantage qu aucune règle proportionnelle ne s y applique, permettant ainsi au client de choisir un montant qui traduit la valeur estimée de la perte, plutôt que la valeur totale des biens. Chacune des assurances contre les vols et les détournements est assujettie à la nature et à l étendue de l assurance, aux exclusions, aux conditions ainsi qu aux limitations et couvre des risques précis. Leçon 6, page 7 : Remplacer la première phrase sous l en-tête L argent et les valeurs par les deux phrases suivantes : L assurance de l argent et des valeurs, également connue sous le nom d assurance de l argent et des valeurs formule étendue, est une combinaison et une extension de l assurance contre le vol avec violences à l intérieur ou à l extérieur et de l assurance des coffres-forts. Elle offre une protection tant à l intérieur qu à l extérieur des lieux assurés. Leçon 6, page 34 : Remplacer la section intitulée La responsabilité civile complémentaire par le passage suivant : Cette assurance s exerce en complément des montants de garantie prévus aux termes d un contrat de base s appliquant en première ligne. Elle entre en jeu lorsque le montant de garantie prévu par le contrat en première ligne a été épuisé. Elle est offerte sous forme de garantie autonome ou subordonnée. Les contrats d assurance subordonnée se fondent sur le libellé utilisé pour le contrat en première ligne. Les contrats d assurance autonomes sont complets en eux-mêmes. Ils peuvent être identiques au contrat en première ligne ou ils peuvent être plus restreints. Il s agit là de l un des principaux aspects qui distinguent le contrat d assurance complémentaire du contrat umbrella. Leçon 6, pages 42 et 43 : Remplacer la section intitulée La police d assurance automobile, formule des garagistes par le passage suivant : La police d assurance automobile, formule des garagistes Les contrats d assurance de la responsabilité civile des entreprises et les contrats d assurance automobile des propriétaires excluent en général les dommages découlant de la 3

4 vente, de la réparation, de l entretien, du remisage ou du garage des automobiles. Cependant, les entreprises spécialisées dans ces activités, ou les entreprises dont les activités présentent accessoirement ces risques de dommages, ont besoin d une protection à cet égard. Celle-ci leur est offerte au moyen d une police d assurance automobile, formule des garagistes (ou assurance des garagistes). L identification de l assuré Comme l assurance automobile des propriétaires, le contrat d assurance automobile des garagistes couvre l assuré désigné, ainsi que toute personne qui, avec le consentement de l assuré, conduit un véhicule appartenant à ce dernier, en fait fonctionner toute partie ou s y trouve. Comme le contrat s applique également à certains véhicules n appartenant pas à l assuré, il couvre en outre toute personne conduisant une automobile, ou en faisant usage, dans le cadre de l activité professionnelle désignée, avec le consentement du propriétaire, à moins que cette personne ne soit le propriétaire du véhicule, ou que l usage qui est fait du véhicule ne fasse l objet d une exclusion. Le contrat ne couvre pas le personnel d un autre garage qui effectue des travaux sur les véhicules ou les fait fonctionner dans le cadre de l activité professionnelle désignée, à moins que cette personne ne soit l assuré, ou encore un membre de son personnel ou l un de ses associés. L identification du véhicule assuré Le contrat d assurance automobile des garagistes couvre trois genres de véhicules : i) les véhicules appartenant à l assuré, ii) les véhicules confiés et iii) les véhicules de tiers. i) Un véhicule appartenant à l assuré est un véhicule terrestre automobile dont l assuré a acquis la propriété et qui est utilisé dans le cadre de l activité professionnelle désignée ou de toute autre activité sans but lucratif, ainsi que tout véhicule n ayant pas encore été livré à l acheteur, à condition que ledit véhicule ne soit pas, à ce moment, utilisé à des fins exclues ou ne soit pas un véhicule exclu. Comme le libellé des contrats d assurance des garagistes varie selon les provinces, la définition donnée des véhicules et des usages exclus peut elle aussi varier. Vous devez donc vous 4

5 reporter au libellé du contrat d assurance des garagistes dont se servent les assureurs avec qui votre cabinet de courtage fait affaire pour connaître les véhicules et les usages exclus. Voici quelques exemples d usages exclus : l usage que fait un employé, de son propre véhicule, dans le cadre d une activité à titre onéreux; le prêt d un véhicule à un client, pendant que le véhicule de ce dernier fait l objet d une réparation ou d un entretien. Voici quelques exemples de véhicules exclus : les véhicules conçus ou transformés à des fins de compétition; les véhicules conçus pour le transport en vrac, notamment de produits pétroliers. ii) Un véhicule confié est un véhicule poussé ou remorqué par un véhicule terrestre automobile conduit par l assuré, ou faisant l objet d une activité professionnelle désignée, sauf un véhicule ayant pour propriétaire ou locataire un assuré, ou un véhicule qui n a pas encore été livré à l acheteur. iii) Un véhicule de tiers correspond à tout véhicule qui n est ni un véhicule appartenant à l assuré, ni un véhicule confié, mais qui est utilisé comme véhicule de tourisme, ou dans le cadre de l activité professionnelle désignée. Les garanties de l assurance des garagistes La garantie Responsabilité civile Le contrat d assurance des garagistes garantit l assuré contre les conséquences pécuniaires de la responsabilité civile qu il peut encourir en raison de dommages corporels ou matériels subis par des tiers du fait de la propriété, de l usage ou de la conduite de véhicules appartenant à l assuré, de véhicules confiés ou de véhicules de tiers. Les exclusions sont analogues à celles que l on trouve dans le contrat d assurance automobile des propriétaires. L assurance des garagistes comporte aussi d autres exclusions, en cas de dommages couverts par d autres formes d assurance comme un régime provincial d indemnisation des accidents du travail. 5

6 Les garanties subsidiaires Au titre de la garantie Responsabilité civile de l assurance des garagistes, les garanties subsidiaires, ainsi que la procuration et l engagement de l assuré, sont analogues aux stipulations correspondantes du contrat d assurance automobile des propriétaires. Les personnes assurées par la garantie Assurance La garantie Assurance de personnes Même si elle varie quelque peu selon les provinces, la garantie Assurance de personnes s applique essentiellement de la même façon et dans la même mesure qu aux termes du contrat d assurance automobile des propriétaires. Aux fins de cette garantie et sous réserve de certaines conditions stipulées dans le contrat, on entend par «personne assurée» : Toute personne transportée dans un véhicule appartenant à l assuré ou dans un véhicule confié, et toute personne qui n est pas transportée dans un véhicule mais qui est victime d un accident mettant en cause un véhicule appartenant à l assuré ou un véhicule confié. de personnes L assuré désigné, son conjoint ou les personnes à la charge de l un ou de l autre, qui ne sont pas transportés dans un véhicule de tiers, mais qui sont victimes d un accident mettant en cause un véhicule de tiers, ou qui sont transportés dans un véhicule de tiers, à l exception de ceux utilisés pour le transport de passagers à titre onéreux ou pour la livraison commerciale. Tout employé ou associé de l assuré, ainsi que son conjoint ou les personnes vivant sous son toit, ayant un véhicule à sa disposition pour usage régulier, qui ne sont pas transportés dans un véhicule de tiers mais qui sont victimes d un accident mettant en cause un véhicule de tiers, ou qui sont transportés par un véhicule de tiers (sous réserve des autres conditions stipulées dans le contrat). En Ontario, la définition de la personne assurée comporte des éléments supplémentaires et inclut : toute personne qui subit des blessures à la suite d un accident mettant en cause un véhicule appartenant à l assuré, un véhicule confié ou un véhicule de tiers, qui n a aucun recours contre un assureur aux termes d un contrat constaté par une police de responsabilité 6

7 automobile à l égard duquel la personne est un assuré désigné ou le conjoint ou la personne à la charge d un assuré désigné; ou encore contre l assureur de l automobile qui transportait la personne ou qui a heurté celle-ci. La garantie Dommages éprouvés par les véhicules appartenant à l assuré Au titre de cette garantie, le contrat d assurance des garagistes garantit l assuré contre les dommages occasionnés directement et accidentellement aux véhicules appartenant à l assuré, ainsi qu à leurs équipements et accessoires. Dans la plupart des provinces, les assurés ont le choix entre quatre protections facultatives. Trois d entre elles les garanties Collision ou versement, Accidents sans collision ni versement et Risques spécifiés y compris le vol sont analogues à celles de la police d assurance automobile des propriétaires. La quatrième, la garantie Risques spécifiés sauf le vol, n est offerte qu aux termes de la police d assurance des garagistes. Au Québec, les quatre protections facultatives sont les suivantes : Tous risques, Collision ou versement, Accidents sans collision ni versement et Risques spécifiés. L application des franchises Les garanties au titre de ce chapitre du contrat font également l objet de franchises. Avant d expliquer cette clause à vos clients, reportez-vous au libellé du contrat d assurance des garagistes pour savoir de quelle façon la franchise s applique en cas de sinistre, le mode d application pouvant être différent de celui d une police d assurance automobile des propriétaires. Par exemple, la franchise applicable à la garantie Collision ou versement peut s appliquer par véhicule, alors qu elle peut s appliquer par sinistre au titre des garanties Accidents sans collision ni versement et Risques spécifiés y compris le vol. La police d assurance des garagistes comporte également des exclusions applicables aux dommages éprouvés par les véhicules appartenant à l assuré. Nombre d entre elles sont les mêmes que dans la police d assurance automobile des propriétaires, comme les dommages attribuables à l usure normale et les dommages occasionnés aux équipements et accessoires. Les exclusions de la garantie Dommages éprouvés par les véhicules appartenant à l assuré Compte tenu de la nature de la protection offerte par l assurance des garagistes, celle-ci comporte des exclusions qui lui sont propres. Nous en expliquons certaines ci-après. 7

8 Cependant, nous vous invitons à vous reporter au libellé de la police d assurance des garagistes dont se servent les assureurs avec qui votre cabinet fait affaire pour obtenir la liste complète et une description de toutes les restrictions. (Ces exclusions peuvent également s appliquer à d autres chapitres de la police). Sont exclus les dommages résultant d un vol perpétré à des endroits découverts dont l assuré est propriétaire ou locataire, ou sur lesquels il a pouvoir de direction ou de gestion. Dans certains cas, l assuré peut se procurer un avenant offrant cette garantie. Certains contrats d assurance des garagistes excluent également les véhicules conçus pour le transport d autres véhicules, ou les dommages occasionnés aux autres véhicules en cours de transport par le véhicule de l assuré. Certaines assurances des garagistes excluent les dépanneuses alors que d autres les couvrent. Les garanties subsidiaires couvrent certains frais connexes qui découlent souvent d un accident d automobile, comme les frais de service d incendie et les droits de douane. Sous la rubrique Procuration et engagement, l assuré s engage à rembourser l assureur à sa simple demande des sommes versées par ce dernier au seul titre de dispositions légales visant l assurance de véhicules automobiles. Responsabilité civile pour dommages éprouvés par les véhicules confiés L assurance couvre l assuré contre les conséquences pécuniaires de la responsabilité civile pouvant lui incomber en raison de dommages occasionnés aux véhicules confiés, à leurs équipements et à leurs accessoires utilisés exclusivement avec ceux-ci, ou résultant de leur disparition. Dans certaines provinces, l assuré ne peut se procurer que la garantie Collision ou versement ou la garantie Risques spécifiés y compris le vol, ou ces deux garanties à la fois. Chacune de ces garanties comporte ses propres exclusions et son propre montant de garantie, qui s applique généralement par sinistre (même s il peut s appliquer par véhicule). Les garanties peuvent également faire l objet d une franchise. La règle proportionnelle s applique en fonction de la valeur des véhicules Ce chapitre de la police comporte aussi une règle proportionnelle, qui s applique à la valeur totale des véhicules 8

9 confiés. Si le montant d assurance est inférieur à un certain pourcentage de la valeur totale des véhicules, l assuré doit assumer une part du sinistre, qui est proportionnelle à l insuffisance du montant d assurance. Les primes en assurance des garagistes En raison de la nature des activités de certains établissements, comme les concessionnaires automobiles ou les ateliers de débosselage, la valeur des automobiles à assurer peut connaître des fluctuations. Cette situation fait en sorte qu il est très difficile de déterminer, en début de contrat, le montant de la prime. Le calcul d une prime ajustable Dans de tels cas, on applique une prime provisionnelle qui est généralement exigible lorsque le contrat prend effet. Cette prime fait l objet d un ajustement en fin de contrat, lorsque l assuré est tenu de fournir à l assureur une déclaration écrite des renseignements alors à jour, qui sont nécessaires pour procéder à l ajustement de la prime. Par exemple, l entreprise peut fournir des renseignements sur sa feuille de paie ou sur le nombre d employés à son service. Si le montant total de la prime, après ajustement, excède le montant de la prime provisionnelle, l assuré devra verser la différence à l assureur. Par contre, si la prime ajustée est inférieure à la prime provisionnelle, l assureur devra rembourser la différence à l assuré. L assureur a le droit d examiner dans un délai raisonnable les livres et archives de l assuré se rattachant à l objet de l assurance. Le calcul en fonction de la moyenne mensuelle Les primes peuvent également être calculées en fonction de la moyenne mensuelle. Dans ce cas, on calcule le montant annuel de la prime en fonction d un montant de garantie fondé sur la moyenne mensuelle des inventaires prévus. La prime provisionnelle que verse l assuré en début de contrat correspond à 75 pour cent de la prime annuelle ainsi calculée. Elle est ajustée en fin de contrat selon la valeur mensuelle réelle des inventaires faisant l objet de la garantie. L assuré est tenu de fournir des déclarations mensuelles indiquant ses inventaires réels, à défaut de quoi une surprime pourra lui être imposée. Les avenants à la police d assurance des garagistes 9

10 Comme l assurance des garagistes peut couvrir divers genres d entreprises, vous devrez peut-être recourir à des avenants pour combler les besoins particuliers de vos clients. Certains avenants sont similaires à ceux de l assurance automobile des propriétaires. D autres sont propres à l assurance des garagistes, mais ils n entrent pas dans le cadre du présent cours. Vous trouverez des renseignements détaillés sur l assurance automobile des entreprises et sur la formule des garagistes dans le cours C48 du programme de PAA, L assurance automobile 2 e partie. Leçon 6, pages 49 à 52 : Supprimer les questions 5, 12, 13, 14, 17, 18, 20, 21, 22, 23, 27, 28, 34, 35, 40, 44, 45, 51, 52, 54, 55 et 57; renuméroter!es questions en conséquence. Remplacer ensuite, par les questions suivantes, les questions portant les nouveaux numéros 11, 14, 16, 17, 22, 28, 29, 37, 43, 45 et 47 : 11. En quoi l assurance de l argent et des valeurs formule étendue diffère-t-elle de la protection fournie par une combinaison d assurance contre le vol avec violences à l intérieur ou à l extérieur et d assurance des coffres-forts? Y a-t-il une différence dans les renseignements requis pour l appréciation du risque? 14. Pourquoi un client souscrirait-il une assurance distincte des détériorations immobilières consécutives à un vol avec effraction ou avec violences lorsqu il a déjà d autres assurances des biens? 16. Que couvre chacune des assurances et garanties suivantes? a) Assurance individuelle contre les détournements b) Assurance globale contre les détournements c) Garantie collective restreinte d) Garantie collective étendue 17. Quelles sont les pratiques et les procédures qui peuvent mener à des pertes par détournement et quelles techniques de prévention ou de réduction des sinistres peuvent être utilisées pour réduire les risques? 22. Décrivez la protection fournie contre l extorsion et la fraude informatique par une assurance 3-D. 28. Que couvre l assurance de la responsabilité civile? 10

11 29. Qu est-ce qu un montant de garantie par période d assurance? 37. Que couvre l assurance de la responsabilité liée aux méthodes d emploi? 43. En quoi l assurance contre le bris des machines diffère-telle de l assurance des biens? 45. Expliquez en quoi consistent les risques des nonpropriétaires, en assurance automobile, et donnez un exemple d entreprise pouvant être exposée à ces risques. 47. Quand pourrait-on recourir à une assurance des parcs automobiles avec déclarations mensuelles ou à une assurance globale des parcs automobiles? De quoi le client a-t-il besoin dans chaque cas? Leçon 7, page 5 : Le titre L analyse et l évolution du risque doit se lire L analyse et l évolution du risque lié aux fabricants. Leçon 7, page 17 : Remplacer la définition de l ISO par la suivante : L ISO (du nom anglais de l Organisation internationale de normalisation, ou mot dérivé du grec isos signifiant «égal») est une organisation non gouvernementale qui élabore des normes applicables à de nombreux types d entreprises et de technologies. Par exemple, la norme ISO 9000 est une mesure de la qualité. Leçon 7, page 27, remplacer la section intitulée L assurance par le passage suivant : L assurance des fabricants Tout au long de notre discussion sur l analyse et l évaluation des risques des fabricants, nous avons fait référence à des recommandations en matière de prévention des sinistres et à diverses garanties, selon les besoins de la discussion. Dans la prochaine section, nous rassemblerons tout ce qui a été abordé sur les garanties et nous élaborerons davantage, afin de compléter le programme d assurance du client faisant l objet de notre étude de cas : D. J. Marbright Canada ltée. Comme nous avons déjà abordé un grand nombre de ces garanties, ce qui suit n est qu un bref résumé. 11

12 Leçon 7, page 5 : Le titre L analyse et l évolution du risque doit se lire L analyse et l évolution du risque lié aux distributeurs. Leçon 7, pages 52 à 54 : Supprimer les questions 3, 5, 8, 10, 11, 16, 17, 20, 21, 24, 34, 35, 42 et 43; renuméroter!es questions en conséquence. Remplacer ensuite, par les questions suivantes, les questions portant les nouveaux numéros 6, 7, 8, 15, 16, 28 et 35 : 6. Quels sont les types de risques de vols et de détournements que peut présenter un fabricant? 7. Identifiez les risques de pertes d exploitation qui sont propres aux fabricants. 8. Comment calculeriez-vous le montant d assurance requis par un fabricant? Les produits finis sont-ils inclus dans ce montant? 15. Quels renseignements le site Web d un client peut-il fournir? 16. Dans quelles circonstances un fabricant pourrait-il être tenu responsable, même si son produit n a pas occasionné les dommages? 28. En quoi le mode de transport employé par un distributeur influe-t-il sur le type d assurance dont il a besoin? (Illustrez votre réponse à l aide d exemples.) 35. Un distributeur devrait-il présumer qu un fabricant, à l extérieur du Canada ou des États-Unis, a souscrit une assurance R. C. produits? Leçon 8, pages 52 à 54 : Supprimer les questions 1, 4, 5, 6, 10, 16, 20 à 28, 37 et 43; renuméroter!es questions en conséquence. Remplacer ensuite, par les questions suivantes, les questions portant les nouveaux numéros 3, 7, 13 et 17 à 21 : 3. a) Identifiez les principaux risques qui retiendront l attention du courtier au cours du processus d appréciation et d analyse des risques que présente un entrepreneur. b) Quels types d assurance un courtier pourrait-il recommander à l entrepreneur, pour couvrir ces risques? (Identifiez les libellés par leur titre, s il y a lieu.) 12

13 7. Quels renseignements un courtier devrait-il obtenir d un entrepreneur au sujet du matériel mobile que ce dernier utilise? 13. Quelles sont les garanties supplémentaires qui s appliquent aux entrepreneurs qui effectuent des travaux aux États- Unis? 17. Nommez les cautionnements dont les entrepreneurs ont le plus souvent besoin. 18. Pourquoi faut-il obtenir des renseignements financiers afin d établir un cautionnement pour un client? Que peuvent comprendre ces renseignements? 19. Outre les états financiers, quels renseignements demandera le rédacteur production qui œuvre dans le domaine des cautionnements? 20. Qu est-ce qu un entrepôt de douane et quel en est le mode de fonctionnement? 21. Comment un entrepreneur pourrait-il utiliser des méthodes de prévention des sinistres, comme accroître la sécurité et modifier les méthodes de sélection du personnel, afin d améliorer les risques? Leçon 10, page 17 : Supprimer le paragraphe commençant au bas de la page et se terminant à la page suivante. 13

C131 : Le courtier et l agent d assurance : compétences avancées Addenda de janvier 2006

C131 : Le courtier et l agent d assurance : compétences avancées Addenda de janvier 2006 C131 : Le courtier et l agent d assurance : compétences avancées (À intégrer à l édition 2004 de ce manuel.) Remarque : Le présent addenda vise à fournir une explication plus claire et plus précise de

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS SUR L ASSURANCE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE OBLIGATOIRE

FOIRE AUX QUESTIONS SUR L ASSURANCE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE OBLIGATOIRE Mise en garde À jour au 21 janvier 2013, cette foire aux questions a été préparée uniquement à des fins d information. Son contenu est toutefois sujet à modification d ici l implantation du régime le 1

Plus en détail

DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE

DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE Les versions actuelles des documents approuvés sont mises à jour en ligne. Les copies imprimées ne sont pas contrôlées. Page 1 de 5 DIRECTIVES ET NORMES EN MATIÈRE DE PRINCIPE ADMINISTRATEURS, DIRIGEANTS,

Plus en détail

COMPTE DE DÉPENSES POUR SOINS DE SANTÉ À LA RETRAITE À L INTENTION DES EMPLOYÉS RETRAITÉS DE VIA RAIL MEMBRES DES TCA.

COMPTE DE DÉPENSES POUR SOINS DE SANTÉ À LA RETRAITE À L INTENTION DES EMPLOYÉS RETRAITÉS DE VIA RAIL MEMBRES DES TCA. COMPTE DE DÉPENSES POUR SOINS DE SANTÉ À LA RETRAITE À L INTENTION DES EMPLOYÉS RETRAITÉS DE VIA RAIL MEMBRES DES TCA Groupe n o 93545 SOMMAIRE DES GARANTIES INTRODUCTION...1 ADMISSIBILITÉ...2 DESCRIPTION

Plus en détail

Service d installation personnalisée de HP Services d assistance à la clientèle par événement HP

Service d installation personnalisée de HP Services d assistance à la clientèle par événement HP Service d installation personnalisée de HP Services d assistance à la clientèle par événement HP Données techniques Ce service permet de bénéficier d une installation, d une reconfiguration ou d une installation

Plus en détail

Programme d assurance pour les OBNL des municipalités membres de l Union des municipalités du Québec Il est important pour les organismes à but non lucratif de détenir des garanties d assurance visant

Plus en détail

CTE - 046M C.P. Transport rémunéré de personnes par automobile

CTE - 046M C.P. Transport rémunéré de personnes par automobile CTE - 046M C.P. Transport rémunéré de personnes par automobile Mémoire relatif aux Consultations particulières et auditions publiques sur le document d information sur le transport rémunéré de personnes

Plus en détail

SOMMAIRE DU PLAN RÉGIME D ÉPARGNE ÉTUDES GÉNÉRATION (auparavant, le «Régime fiduciaire d épargne études Global»)

SOMMAIRE DU PLAN RÉGIME D ÉPARGNE ÉTUDES GÉNÉRATION (auparavant, le «Régime fiduciaire d épargne études Global») SOMMAIRE DU PLAN RÉGIME D ÉPARGNE ÉTUDES GÉNÉRATION (auparavant, le «Régime fiduciaire d épargne études Global») Plan de bourses d études individuel Les actifs de croissance Global Inc. Le 27 janvier 2016

Plus en détail

Remarque Dans cette brochure, toutes les expressions désignant des personnes visent à la fois les hommes et les femmes.

Remarque Dans cette brochure, toutes les expressions désignant des personnes visent à la fois les hommes et les femmes. (PSOR\pRXWUDYDLOOHXU LQGpSHQGDQW" 5&) Les personnes ayant une déficience visuelle peuvent obtenir cette publication en gros caractères ou en braille, ainsi que sur cassette audio ou disquette d ordinateur.

Plus en détail

Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public

Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public Août 2013 En bref Introduction En avril 2013, le Conseil des normes comptables («CNC») et

Plus en détail

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile

4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOINS DE LONGUE DURÉE 4.10 Programmes d appareils et accessoires fonctionnels et d oxygénothérapie à domicile (Suivi de la section 3.10 du Rapport annuel 2001) CONTEXTE Le

Plus en détail

Avec vous. Votre vie entière.

Avec vous. Votre vie entière. Performax Or Avec vous. Votre vie entière. Performax Or est une assurance vie entière qui vous procure une protection viagère permanente, assortie de valeurs de rachat garanties. Grâce à ses caractéristiques

Plus en détail

La notion d accident de la circulation :

La notion d accident de la circulation : Fédération française des sociétés d assurances Accidents corporels de la circulation : Accident de la circulation : L indemnisation des dommages corporels. Piéton, cycliste, motard, passager d un véhicule

Plus en détail

ANNEXES CODE DE LA CONSOMMATION ANNEXE I. Annexe mentionnée à l article R. 312-0-0-2

ANNEXES CODE DE LA CONSOMMATION ANNEXE I. Annexe mentionnée à l article R. 312-0-0-2 ANNEXES CODE DE LA CONSOMMATION ANNEXE I Annexe mentionnée à l article R. 312-0-0-2 Informations précontractuelles européennes normalisées en matière de crédit immobilier FICHE D INFORMATION STANDARDISÉE

Plus en détail

CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES

CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES CONNAÎTRE VOS RISQUES ET RESPONSABILITÉS HYPOTHÉCAIRES L obtention d un prêt hypothécaire est souvent l engagement financier le plus important qu un Canadien prendra. Les prêts hypothécaires présentent

Plus en détail

MANAGEMENT RETIREE. Examen périodique des avantages sociaux 2014. Employés syndiqués Régime d avantages sociaux

MANAGEMENT RETIREE. Examen périodique des avantages sociaux 2014. Employés syndiqués Régime d avantages sociaux Examen périodique des avantages sociaux 2014 MANAGEMENT RETIREE BENEFITS PAR DAN BOULET» Gérant d affaires, Fraternité PAR RICHARD J. DIXON» Vice-président, Ressources humaines Coprésident, Conseil mixte

Plus en détail

Programme À vos Rénos. 1. Conditions et modalités du programme À vos Rénos et de la carte RÉNO-DÉPÔT

Programme À vos Rénos. 1. Conditions et modalités du programme À vos Rénos et de la carte RÉNO-DÉPÔT Programme À vos Rénos 1. Conditions et modalités du programme À vos Rénos et de la carte RÉNO-DÉPÔT Pour bénéficier des avantages du programme À vos Rénos, ci-après nommé «le programme», vous devez être

Plus en détail

Fiche pratique n 4 : la responsabilité des compagnies aériennes (22/07/09)

Fiche pratique n 4 : la responsabilité des compagnies aériennes (22/07/09) Fiche pratique n 4 : la responsabilité des compagnies aériennes (22/07/09) Surbooking (surréservation), perte des bagages, annulation des vols Les occasions de litiges avec les compagnies aériennes sont

Plus en détail

GUIDE DE SOUSCRIPTION 2016

GUIDE DE SOUSCRIPTION 2016 GUIDE DE SOUSCRIPTION 2016 Fonds d assurance de la responsabilité professionnelle de l Ordre des architectes du Québec 420, rue McGill Bureau 300 Montréal (Québec) H2Y 2G1 514 842 4979 1 800 842 4979 fdaq@fondsarchitectes.qc.ca

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE Date : 01/06/2013 Le présent ensemble des Conditions Générales de Vente de GLUAL HIDRÁULICA est applicable à toutes les livraisons et à toutes les prestations. ARTICLE 1. GÉNÉRALITÉS ARTICLE 2.- OFFRES

Plus en détail

Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de la 5. planification de leurs futurs besoins en matière de logement ISSD-043(5)-05-10

Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de la 5. planification de leurs futurs besoins en matière de logement ISSD-043(5)-05-10 Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de la 5 planification de leurs futurs besoins en matière de logement ISSD-043(5)-05-10 Il existe de nombreux types de logement pour les personnes

Plus en détail

C120 : Les rudiments de l appréciation du risque

C120 : Les rudiments de l appréciation du risque Spécimen de questionnaire d examen C120 : Les rudiments de l appréciation du risque IMPORTANT : Vous disposez de 3 heures pour passer cet examen. Total : 200 points Lorsque vous quittez la salle d examen,

Plus en détail

LISTE DE CONTRÔLE DU LIQUIDATEUR

LISTE DE CONTRÔLE DU LIQUIDATEUR PLANIFICATION FISCALE ET SUCCESSORALE LISTE DE CONTRÔLE DU LIQUIDATEUR Liste de contrôle étape par étape des tâches et des responsabilités d un liquidateur Le travail de liquidateur peut être exigeant

Plus en détail

IFRIC 21 : Droits ou taxes

IFRIC 21 : Droits ou taxes IFRIC 21 : Droits ou taxes Réunion du Groupe de discussion sur les IFRS du 2 décembre 2013 : résumé des délibérations IFRIC 21 Droits ou taxes fournit des indications sur la comptabilisation des droits

Plus en détail

Assurance automobile. Une protection adaptée à vos besoins, pour votre auto

Assurance automobile. Une protection adaptée à vos besoins, pour votre auto Assortie de notre garantie de satisfaction relative au service d indemnisation Assurance automobile Une protection adaptée à vos besoins, pour votre auto Tranquillité d esprit au volant L assurance automobile

Plus en détail

3 Les droits de cotisation inutilisés peuvent être reportés indéfiniment

3 Les droits de cotisation inutilisés peuvent être reportés indéfiniment Le Compte d épargne libre d impôt (CELI) donne aux Canadiens un nouveau moyen d épargner en franchise d impôt. Lorsque vous cotisez à un CELI, votre placement fructifie à l abri de l impôt et vous n aurez

Plus en détail

CONVENTION ANNEXE «A» ASSURANCE «CORPS»

CONVENTION ANNEXE «A» ASSURANCE «CORPS» Les clauses ci-dessous sont mises à la disposition de toute personne intéressée, sur simple demande. Elles sont indicatives, les parties pouvant convenir de conditions d assurance différentes. Pour toute

Plus en détail

GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS

GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS P L A C E M E N T S M O N D I A U X S U N L I F E GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS UN REGARD NOUVEAU. UNE APPROCHE ORIGINALE. MAXIMISEZ V O S RENDEMENTS GRÂCE À UNE A P P R O C H E ORIGINALE À

Plus en détail

Pour une bonne planification agricole

Pour une bonne planification agricole Assurance-production Aperçu du régime Nouveaux semis pour les cultures fourragères Pour une bonne planification agricole Établir un lien entre producteurs et programmes Ce que vous devez savoir au sujet

Plus en détail

Visez le ciel grâce. aux services en nuage SURF. Guide pratique de Rogers sur les services en nuage et votre entreprise

Visez le ciel grâce. aux services en nuage SURF. Guide pratique de Rogers sur les services en nuage et votre entreprise Visez le ciel grâce aux services en nuage Guide pratique de Rogers sur les services en nuage et votre entreprise Visez le ciel grâce aux services en nuage... 01 L histoire et l évolution des services en

Plus en détail

Fonds enregistrés de revenu de retraite

Fonds enregistrés de revenu de retraite Fonds enregistrés de revenu de retraite En vertu de la Loi de l impôt sur le revenu, un régime enregistré d épargne-retraite (REER) arrive à échéance au plus tard le 31 décembre de l année du 69 e anniversaire

Plus en détail

fédéraux aussi leurs

fédéraux aussi leurs Les droits de succession fédéraux américains et les Canadiens: Déterminer vos oblig gations Beaucoup de Canadiens sont surpris d apprendre qu ils pourraient être assujettis à des droits de succession américains

Plus en détail

Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD. et aux prêts placement de la Banque Manuvie

Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD. et aux prêts placement de la Banque Manuvie Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD et aux prêts placement de la Banque Manuvie LA COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE MANUFACTURERS Tirez le maximum de vos placements

Plus en détail

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004 Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité Ébauche septembre 2004 Le présent guide a été conçu dans le but d aider les petits exploitants du domaine de l aviation

Plus en détail

Solutions des Marchés des groupes à affinités

Solutions des Marchés des groupes à affinités Solutions des Marchés des groupes à affinités Guide du conseiller : Comment aider les clients qui présentent une demande de règlement Assurance invalidité et Indemnités d hospitalisation Protection Accidents

Plus en détail

Police Protection Niveau de vie pour les professionnels

Police Protection Niveau de vie pour les professionnels Stéphane a 40 ans et il touche une rémunération nette de 125 000 $ par année. Il est sur le point de devenir allergique au latex......ce qui lui coûtera plus de 4,5 millions de dollars. Police Protection

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTE

CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTE CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTE Office de Tourisme de Bayonne Place des basques BP 819 64108 Bayonne Cedex Tél. 0820 42 64 64 / Fax 33 (0) 5 59 59 37 55 resa@bayonne tourisme.com www.bayonne tourisme.com

Plus en détail

RÈGLE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT, DE LOGEMENT, DE SUBSISTANCE, D ASSURANCE ET DE REPRÉSENTATION

RÈGLE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT, DE LOGEMENT, DE SUBSISTANCE, D ASSURANCE ET DE REPRÉSENTATION RÈGLE RÈGLE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT, DE LOGEMENT, DE SUBSISTANCE, D ASSURANCE ET DE REPRÉSENTATION # 73-01 Adoption le 7 juillet 1998 Amendement le 13 mai 2008 Amendement le 11 novembre 2008

Plus en détail

Exemple. Termes utilisés dans la présente police

Exemple. Termes utilisés dans la présente police A Termes utilisés dans la présente police Nous, notre et la société, signifient Foresters, compagnie d assurance vie. Vous et votre signifient chaque propriétaire nommé dans les Conditions particulières,

Plus en détail

Pourquoi s assurer? L objectif de ce guide est de vous permettre de renseigner en connaissance de cause la demande de licence-assurance 2004.

Pourquoi s assurer? L objectif de ce guide est de vous permettre de renseigner en connaissance de cause la demande de licence-assurance 2004. Pourquoi s assurer? La pratique des sports d aviation légère n est pas sans comporter certains risques. C est souvent après un accident que l on se penche sur les garanties et il est parfois trop tard

Plus en détail

Package AON Pertes d exploitation. Conditions générales

Package AON Pertes d exploitation. Conditions générales Package AON Pertes d exploitation Conditions générales Des dispositions complémentaires relatives aux conditions générales Package AON figurent également aux pages suivantes : Dispositions communes Lexique

Plus en détail

CONDITIONS DE VENTE CONGRES TERRAFORMA

CONDITIONS DE VENTE CONGRES TERRAFORMA CONDITIONS DE VENTE CONGRES TERRAFORMA Conditions Générales de Vente Les conditions générales de vente régissant les rapports entre les agences de voyages et leur clientèle, ont été fixées par le décret

Plus en détail

Note d orientation sur la mise en œuvre de coupe-circuits pour titre individuel

Note d orientation sur la mise en œuvre de coupe-circuits pour titre individuel Avis sur les règles Note d orientation RUIM Destinataires à l interne : Affaires juridiques et conformité Détail Haute direction Institutions Pupitre de négociation Personne-ressource : James E. Twiss

Plus en détail

CIRCULAIRE DU SIÈGE SOCIAL N o 2008-07 Le 29 mai 2008

CIRCULAIRE DU SIÈGE SOCIAL N o 2008-07 Le 29 mai 2008 CIRCULAIRE DU SIÈGE SOCIAL N o 2008-07 Le 29 mai 2008 À : Agents généraux administrateurs, a Tous les agents généraux administrateurs, agents associés généraux, courtiers, agents généraux, conseillers

Plus en détail

BASE DE DONNÉES NATIONALE D INSCRIPTION (BDNI MC ) : COMMENT RÉTABLIR UNE INSCRIPTION

BASE DE DONNÉES NATIONALE D INSCRIPTION (BDNI MC ) : COMMENT RÉTABLIR UNE INSCRIPTION BASE DE DONNÉES NATIONALE D INSCRIPTION (BDNI MC ) : COMMENT RÉTABLIR UNE INSCRIPTION Juillet 2011 COMMENT RÉTABLIR UNE INSCRIPTION (Vous devez remplir le formulaire prévu à l Annexe 33-109A7 Présentation

Plus en détail

POLITIQUE 5.6 OFFRES PUBLIQUES DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS

POLITIQUE 5.6 OFFRES PUBLIQUES DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS POLITIQUE 5.6 OFFRES PUBLIQUES DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS Champ d application de la politique La présente politique expose la procédure et les politiques de la Bourse applicables aux

Plus en détail

Les plans Entretien de Bell. Quand un ange gardien veille sur nous

Les plans Entretien de Bell. Quand un ange gardien veille sur nous Les plans Entretien de Bell Quand un ange gardien veille sur nous Modalités des plans Entretien Voici les modalités relatives aux plans Entretien de Bell. Nous vous invitons à lire ces modalités attentivement.

Plus en détail

La Loi sur la protection du consommateur et la location à long terme d une automobile

La Loi sur la protection du consommateur et la location à long terme d une automobile La Loi sur la protection du consommateur et la location à long terme d une automobile Les contrats de location d une automobile d une durée de quatre mois ou plus qui interviennent entre un commerçant

Plus en détail

TRADUCTION. 1. Nomination au poste de principale avec possibilité de reconduction

TRADUCTION. 1. Nomination au poste de principale avec possibilité de reconduction TRADUCTION Le 25 septembre 2013 Mme Suzanne Fortier Madame, Le Conseil des gouverneurs de l Université McGill a approuvé votre nomination comme dix-septième principale et vice-chancelière de l Université

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2016

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2016 POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2016 Présenté à la réunion du Conseil d administration du 22 mars 2016. Table des matières 1. POLITIQUE GÉNÉRALE...2 1.1 Fondement de la politique d investissement... 2 1.2

Plus en détail

Modalités d utilisation de l agence

Modalités d utilisation de l agence Modalités d utilisation de l agence VOTRE AUTORITÉ Propositions Vous pouvez recevoir des propositions portant sur des risques d assurance pour lesquels vous détenez un permis et nous les présenter aux

Plus en détail

La carte Assure. Tirez le maximum de vos avantages sociaux pour les participants de régime et les personnes à leur charge

La carte Assure. Tirez le maximum de vos avantages sociaux pour les participants de régime et les personnes à leur charge La carte Assure Tirez le maximum de vos avantages sociaux pour les participants de régime et les personnes à leur charge Bienvenue au réseau Assure Demandes de règlement Régler vos frais de médicaments

Plus en détail

AGENCE RECEPTIVE - COLMAR TOURISME Certificat d immatriculation au Registre des Opérateurs de Voyages et de Séjours ATOUT France : IM068100027

AGENCE RECEPTIVE - COLMAR TOURISME Certificat d immatriculation au Registre des Opérateurs de Voyages et de Séjours ATOUT France : IM068100027 CONDITIONS PARTICULIERES DE VENTES AGENCE RECEPTIVE - COLMAR TOURISME Certificat d immatriculation au Registre des Opérateurs de Voyages et de Séjours ATOUT France : IM068100027 Il est expressément précisé,

Plus en détail

Programme d'utilisation obligatoire d un ordinateur portable 2016-2017

Programme d'utilisation obligatoire d un ordinateur portable 2016-2017 Programme d'utilisation obligatoire d un ordinateur portable 2016-2017 Baccalauréat en architecture (B.Sc.arch.) Maîtrise (professionnelle) en architecture (M.Arch.) Table des matières Page 1. Contexte

Plus en détail

PROPOSITION D ASSURANCE CONTRE LE VOL ET LES DÉTOURNEMENTS

PROPOSITION D ASSURANCE CONTRE LE VOL ET LES DÉTOURNEMENTS 2001, avenue McGill College, bureau 1701, Montréal, Québec H3A 1G1 Téléphone : 514 350-4848 Télécopieur : 514 350-0843 www.creechurch.com PROPOSITION D ASSURANCE CONTRE LE VOL ET LES DÉTOURNEMENTS AUX

Plus en détail

Assurance vie. Protection 20.10. Assurance vie temporaire 20 ans, option 10 ans

Assurance vie. Protection 20.10. Assurance vie temporaire 20 ans, option 10 ans Assurance vie Protection 20.10 Assurance vie temporaire 20 ans, option 10 ans La Protection 20.10 Une protection doublement avantageuse Unique en son genre, la Protection 20.10 est une assurance vie temporaire

Plus en détail

2. Définitions : Les termes utilisés dans cette CTL sont définis dans l Annexe «A» aux présentes.

2. Définitions : Les termes utilisés dans cette CTL sont définis dans l Annexe «A» aux présentes. Licence transactionnelle Corel (CTL) Conditions générales LES CONDITIONS ÉNONCÉES DANS LES PARAGRAPHES QUI SUIVENT NE PEUVENT ÊTRE MODIFIÉES SANS L ACCORD ÉCRIT D UN CADRE COREL AUTORISÉ 1. COREL concède

Plus en détail

Protecteur des spécialistes de l industrie automobile. qu il vous FAUT!

Protecteur des spécialistes de l industrie automobile. qu il vous FAUT! Protecteur des spécialistes de l industrie automobile PROGRAMME NOUS avons le D ASSURANCE qu il vous FAUT! MERCURE PROGRAMME D ASSURANCE COMMERCIALE MERCURE VOS PROTECTEURS Mercure, c est plus qu une simple

Plus en détail

Tribunal administratif

Tribunal administratif Nations Unies AT/DEC/1195 Tribunal administratif Distr. limitée 30 septembre 2004 Français Original : anglais TRIBUNAL ADMINISTRATIF Jugement No 1195 Affaire No 1290 : NEWTON Contre : Le Secrétaire général

Plus en détail

Frais généraux du Professionnel

Frais généraux du Professionnel ASSURANCE INVALIDITÉ INDIVIDUELLE Frais généraux du Professionnel Coup d œil n Caractéristiques intégrées n Avenants de garantie facultative n Renseignements importants Table des matières Frais généraux

Plus en détail

CONDITIONS DE PARTICIPATION

CONDITIONS DE PARTICIPATION CONDITIONS DE PARTICIPATION Introduction Depuis le 1 er janvier 2011, le Régime de retraite principal d OMERS (le «régime principal») contient une disposition prévoyant des cotisations facultatives supplémentaires

Plus en détail

ESSENTIEL DE LA CAMPAGNE DE RÉADHÉSION

ESSENTIEL DE LA CAMPAGNE DE RÉADHÉSION Novembre 2014 Campagne biennale de réadhésion Programme flexible d assurance collective du 15 au 28 novembre 2014 Bulletin d information Membres de l état-major Il est temps de revoir : vos protections

Plus en détail

Police Protection Niveau de vie pour les propriétaires d entreprise

Police Protection Niveau de vie pour les propriétaires d entreprise Paul a 38 ans et il touche une rémunération nette de 60 000 $ par année. Il est sur le point de tomber et de subir une blessure grave au cou ainsi que de devoir se retirer des affaires cette blessure lui

Plus en détail

UNE INQUIÉTUDE EN MOINS LORSQUE VOUS FAITES UN PLACEMENT

UNE INQUIÉTUDE EN MOINS LORSQUE VOUS FAITES UN PLACEMENT UNE INQUIÉTUDE EN MOINS LORSQUE VOUS FAITES UN PLACEMENT La protection du FCPE chez un membre réglementé par l OCRCVM Qu est-ce que le Fonds canadien de protection des épargnants? Le FCPE a été fondé par

Plus en détail

RÈGLEMENT RÉGISSANT LE CONTRAT DE SERVICE PROFESSIONNEL

RÈGLEMENT RÉGISSANT LE CONTRAT DE SERVICE PROFESSIONNEL RÈGLEMENT RÉGISSANT LE CONTRAT DE SERVICE PROFESSIONNEL 2015 www.iccrc-crcic.ca Version : 2015-001 Dernière modification : 28 juillet 20 Page 2 de 12 Table des matières MODIFICATIONS DE SECTIONS... 3 SECTION

Plus en détail

l assurance vie entière

l assurance vie entière Solutions de protection Votre guide sur l assurance vie entière de la Standard Life Vers une meilleure retraite Accroître. Protéger. Apprécier. Léguer. Bonjour. La vie offre peu de garanties; comment donc

Plus en détail

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.)

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) N o 5 Formulaire d assurance complémentaire pour les dommages occasionnés au véhicule assuré (assurance de remplacement) F.P.Q. N o 5 1 er

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON SON RESULTAT

Fiche conseil. Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON SON RESULTAT FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON RESULTAT Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Comptables

Plus en détail

Expéditeur. Site Internet : www.msss.gouv.qc.ca/documentation «Normes et Pratiques de gestion»

Expéditeur. Site Internet : www.msss.gouv.qc.ca/documentation «Normes et Pratiques de gestion» NORMES ET PRATIQUES DE GESTION, Tome II, Répertoire Expéditeur La sous-ministre adjointe à la Direction générale du personnel réseau et ministériel Date 2013-01-23 Destinataires (*) Les directrices générales

Plus en détail

Five in One Solutions ciblées pour les PME. Un seul contrat pour prémunir votre entreprise contre cinq risques majeurs

Five in One Solutions ciblées pour les PME. Un seul contrat pour prémunir votre entreprise contre cinq risques majeurs Five in One Solutions ciblées pour les PME Un seul contrat pour prémunir votre entreprise contre cinq risques majeurs Five in One Vaudoise Prévoir l'essentiel pour protéger votre entreprise En Suisse,

Plus en détail

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant :

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : BULLETIN DE SALAIRE Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : l employeur (nom, adresse, numéro d immatriculation, code

Plus en détail

Liste de vérification en cas de changement de logiciel : guide destiné aux FSS qui envisagent changer de logiciel. Projets d évaluation commune

Liste de vérification en cas de changement de logiciel : guide destiné aux FSS qui envisagent changer de logiciel. Projets d évaluation commune Liste de vérification en cas de changement de logiciel : guide destiné aux FSS qui envisagent changer de logiciel Projets d évaluation commune Avis de non-responsabilité Les présents documents pédagogiques

Plus en détail

SCIENCES PO ASSURANCES : GUIDE PRATIQUE

SCIENCES PO ASSURANCES : GUIDE PRATIQUE SCIENCES PO ASSURANCES : GUIDE PRATIQUE 2005 ETUDIANTS ELEVES DE SCIENCES PO : TOUT SAVOIR SUR LES QUESTIONS D ASSURANCES 1 PRESENTATION GENERALE DU DISPOSITIF Vous êtes assuré par l intermédiaire de Sciences

Plus en détail

Crédit d impôt remboursable pour la Gaspésie et certaines régions maritimes du Québec NOUVEAU RÉGIME

Crédit d impôt remboursable pour la Gaspésie et certaines régions maritimes du Québec NOUVEAU RÉGIME GASPÉSIE ET CERTAINES RÉGIONS MARITIMES ANNÉES CIVILES 2010 ET SUIVANTES Crédit d impôt remboursable pour la Gaspésie et certaines régions maritimes du Québec NOUVEAU RÉGIME RÉSUMÉ Une société qui, au

Plus en détail

Administration de votre régime d assurances 01 GF10811C GL 12-2012. 2012 Standard Life

Administration de votre régime d assurances 01 GF10811C GL 12-2012. 2012 Standard Life Table des matières 03 Introduction 04 Rôle et responsabilités de l administrateur du régime 05 Rôle et responsabilités de la Standard Life 06 Protection des renseignements personnels 07 Comment se procurer

Plus en détail

BIEN S ASSURER, UN ACTE

BIEN S ASSURER, UN ACTE BIEN S ASSURER, UN ACTE INDISPENSABLE Centre de Documentation et d Information sur l Assurance LA CREATION D ENTREPRISE & LA REPRISE D UNE ENTREPRISE LE POINT SUR LES ASSURANCES Une affaire de spécialistes!

Plus en détail

GARANTIE DES TRAVAILLEURS À CONTRAT

GARANTIE DES TRAVAILLEURS À CONTRAT GARANTIE DES TRAVAILLEURS À CONTRAT 2016 En vertu de la Loi sur les accidents du travail, il incombe à la WCB de fournir un régime d indemnisation protégeant la plupart des travailleurs au Manitoba, notamment

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2015

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2015 POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2015 Modifiée à la réunion du Conseil du 17 mars 2015 TABLE DES MATIÈRES 1. POLITIQUE GÉNÉRALE... 1 1.1 Fondement de la Politique d investissement... 1 1.2 Fonds d aide de la

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION DXO OPTICS PRO 6

GUIDE D INSTALLATION DXO OPTICS PRO 6 GUIDE D INSTALLATION DXO OPTICS PRO 6 Merci de votre intérêt pour DxO Optics Pro! Vous trouverez ci-dessous des informations concernant l achat, l installation, l activation et la mise à jour du logiciel.

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE L ASSURANCE VTT Comment choisir les protections d assurance pour votre véhicule tout-terrain

GUIDE PRATIQUE DE L ASSURANCE VTT Comment choisir les protections d assurance pour votre véhicule tout-terrain Comment choisir les protections d assurance pour votre véhicule tout-terrain Chasse, pêche ou simple randonnée, le véhicule tout-terrain est utilisé par des milliers d adeptes au Québec. Si l utilisation

Plus en détail

Foire aux questions Les réductions d emplois à Radio-Canada/CBC

Foire aux questions Les réductions d emplois à Radio-Canada/CBC Foire aux questions Les réductions d emplois à Radio-Canada/CBC La Société Radio-Canada/CBC et la Guilde feront tout en leur pouvoir pour éviter des mises à pied involontaires. Ce principe est le fondement

Plus en détail

DESCRIPTION DU PROGRAMME Dernière mise à jour : octobre 2012

DESCRIPTION DU PROGRAMME Dernière mise à jour : octobre 2012 _ DESCRIPTION DU PROGRAMME Dernière mise à jour : octobre 2012 1. Le Programme 1.1. Description du Programme Le programme IntégraTIon Montréal est une mesure financière incitative auprès des employeurs

Plus en détail

Norme ISA 600, Audits d états financiers de groupe (y compris l utilisation des travaux des auditeurs des composantes) Considérations particulières

Norme ISA 600, Audits d états financiers de groupe (y compris l utilisation des travaux des auditeurs des composantes) Considérations particulières IFAC Board Prise de position définitive 2009 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 600, Audits d états financiers de groupe (y compris l utilisation des travaux des auditeurs des composantes) Considérations

Plus en détail

Guide du programme à l intention des maisons d hébergement pour femmes victimes de violence

Guide du programme à l intention des maisons d hébergement pour femmes victimes de violence Guide du programme à l intention des maisons d hébergement pour femmes victimes de violence 1 Qu est-ce que le programme SafePet? Un aperçu du programme SafePet à l intention des maisons d hébergement

Plus en détail

EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION

EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES NATIONALES ET INTERNATIONALES 30 AVRIL, 2008 (ANNEXES RÉVISÉES 6 JUIN 2012) 1. INTRODUCTION Ce document présent les

Plus en détail

Ma première assurance auto. Je suis en contrôle!

Ma première assurance auto. Je suis en contrôle! Ma première assurance auto Je suis en contrôle! L assurance auto, c est obligatoire! Obligatoire L assurance auto sert d abord à couvrir les dommages que tu pourrais causer aux autres. Ça s appelle la

Plus en détail

Les formulaires de demande sont disponibles à l adresse www.livrescanadabooks.com/mentorat

Les formulaires de demande sont disponibles à l adresse www.livrescanadabooks.com/mentorat Livres Canada Books Programme de Mentorat Aide financière Lignes directrices 2015-2016 Date limite pour la réception des demandes : le mercredi 1 er avril 2015 Les formulaires de demande sont disponibles

Plus en détail

Les dons d organes provenant de personnes décédées. Parlons-en

Les dons d organes provenant de personnes décédées. Parlons-en Les dons d organes provenant de personnes décédées Parlons-en Table des matières Introduction Pourquoi les dons d organes sont si importants? Face aux faits Le taux de succès des transplantations rénales

Plus en détail

LA FAMEUSE ABF!!! -------------------------------------------------------------------------------------------

LA FAMEUSE ABF!!! ------------------------------------------------------------------------------------------- LA FAMEUSE ABF!!! Pièce maîtresse de vos activités de vente, la fameuse analyse des besoins financiers (ABF) questionne amplement la grande majorité d entre vous. Est-elle toujours obligatoire? Que doit-elle

Plus en détail

Offre d achat immeuble à revenus*

Offre d achat immeuble à revenus* Offre d achat immeuble à revenus* (usage résidentiel seulement) 1. IDENTIFICATION DES PARTIES ACHETEUR 1 : ACHETEUR 2 : VENDEUR 1 : Ci-après l «Acheteur» VENDEUR 2 : 2. OBJET DU CONTRAT Ci-après le «Vendeur»

Plus en détail

L ASSURANCE AUTO FICHE PRODUIT

L ASSURANCE AUTO FICHE PRODUIT L ASSURANCE AUTO FICHE PRODUIT Avec amaguiz, vous avez le choix entre 2 offres en fonction de votre profil et de l utilisation de votre voiture : al ASSURANCE AUTO CLASSIQUE al ASSURANCE AUTO AU KILOMÈTRE

Plus en détail

Introduction. Aperçu de la Loi

Introduction. Aperçu de la Loi Avis de projet de modification du Règlement 329/04 pris en application de la Loi de 2004 sur la protection des renseignements personnels sur la santé précisant le pouvoir de Cybersanté Ontario, à titre

Plus en détail

Numéro consacré aux maisons de courtage et aux administrateurs d hypothèques

Numéro consacré aux maisons de courtage et aux administrateurs d hypothèques Bulletin d information électronique des courtiers en hypothèques Numéro 6 Le Bulletin d information électronique des courtiers en hypothèques fait le point sur la mise en œuvre de la nouvelle Loi de 2006

Plus en détail

REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES

REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES 1. APERÇU REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES Le régime de réinvestissement des dividendes (le «régime») de Redevances Aurifères Osisko Ltée (la «Société») offre

Plus en détail

Requête présentée par le locataire pour obtenir un remboursement dû par le locateur

Requête présentée par le locataire pour obtenir un remboursement dû par le locateur Formule T1 Requête présentée par le locataire pour obtenir un remboursement dû par le locateur Directives Section A : Quand utiliser cette formule.. p. 1 Section B : Comment remplir cette formule p. 2

Plus en détail

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi et le Règlement de l impôt sur le revenu

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi et le Règlement de l impôt sur le revenu Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi et le Règlement de l impôt sur le revenu Publiées par le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p., député Novembre

Plus en détail

CONTRAT DE PARTAGE DE PENSION D UN CHEVAL (DEMI-PENSION)

CONTRAT DE PARTAGE DE PENSION D UN CHEVAL (DEMI-PENSION) CONTRAT DE PARTAGE DE PENSION D UN CHEVAL (DEMI-PENSION) ENTRE : Ci-après désigné «propriétaire» ET Ci-après désigné «utilisateur» ATTENDU QUE le propriétaire déclare être le propriétaire du cheval décrit

Plus en détail

CURRICULUM PQAP MODULE : Assurance vie DURÉE DE L EXAMEN : 75 minutes - NOMBRE DE QUESTIONS : 30 questions

CURRICULUM PQAP MODULE : Assurance vie DURÉE DE L EXAMEN : 75 minutes - NOMBRE DE QUESTIONS : 30 questions CURRICULUM PQAP MODULE : DURÉE DE L EXAMEN : 75 minutes - NOMBRE DE QUESTIONS : 30 questions Compétence : Recommander des produits individuels et collectifs d assurance vie adaptés à la situation et aux

Plus en détail

DASgroupe. Un large éventail de protections qui répondent aux besoins de vos clients VOTRE ACCÈS À LA JUSTICE

DASgroupe. Un large éventail de protections qui répondent aux besoins de vos clients VOTRE ACCÈS À LA JUSTICE DASgroupe Un large éventail de protections qui répondent aux besoins de vos clients VOTRE ACCÈS À LA JUSTICE VOTRE ACCÈS À LA JUSTICE «Le professionnalisme de DAS et son assurance de frais juridiques si

Plus en détail

Cross Border. Êtes-vous prêt à traiter des affaires aux É.-U.?

Cross Border. Êtes-vous prêt à traiter des affaires aux É.-U.? Cross Border Êtes-vous prêt à traiter des affaires aux É.-U.? «Faute de contracter une assurance contre les accidents de travail ou d observer par un autre moyen les règlements d un État, cela peut donner

Plus en détail