Concrètement, avec une augmentation significative des volumes traités, le marché gagne encore en profondeur.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Concrètement, avec une augmentation significative des volumes traités, le marché gagne encore en profondeur."

Transcription

1 Investir sur les taux et les obligations Définition Le marché des taux d intérêts aussi connu sous le nom de «marché de la dette» est le marché le plus important en termes de volumes puisqu il s y échange quotidiennement 8000 milliards de dollars. Dans un contexte de marché difficile, où les zones d incertitudes sont très marquées, les investisseurs se réfugient sur les actifs les moins risqués, parmi lesquels ont compte les taux et obligations d Etat. Il n est pas étonnant dans un tel contexte de voir apparaître une tendance de «fly to quality», dont les obligations d Etat sont finalement les grandes bénéficiaires. Les perspectives économiques inquiétantes et persistantes ont poussé les gouvernements à être très actifs, avec notamment de fortes baisses de taux. Ces processus profitent aux marchés obligataires, dont les cours sont largement soutenus par de telles pratiques. Concrètement, avec une augmentation significative des volumes traités, le marché gagne encore en profondeur. CFD sur taux et obligation permettent : - De se couvrir - de spéculer - d arbitrer Eventail des marchés A. Les obligations d Etat L obligation d Etat représente une partie d un emprunt émis par l'etat. L Etat vient chercher des capitaux en émettant de la dette. De ce fait l investisseur prête de l argent à l Etat et en devient son créancier.

2 Une obligation sera caractérisée par : Une date d émission Un prix d émission (peut-être différent de la valeur nominale) Un coupon Un rendement Un échéancier des coupons Un prix de remboursement Une maturité Une obligation est émise avec une valeur unitaire : le nominal. C est ce nominal qui va permettre de calculer la rémunération attachée à l obligation : le coupon (revenu perçu par l investisseur pour avoir prêté de l argent). Il sera versé périodiquement (trimestriellement, semestriellement, annuellement) et est exprimé en pourcentage du nominal. Une obligation aura une maturité également, c'est-à-dire une date de remboursement. La qualité de l émetteur va aussi être un élément déterminant du choix de l investissement en obligation car il est la garantie du remboursement à l échéance du contrat. Il existe pour se repérer un système de notation qui permet de connaitre les risques attachés à l émission de cette dette. Les emprunts d Etat bénéficient des meilleures signatures que l on puisse trouver sur le marché, car le risque de défaut de paiement est quasi nul. Le rendement lui dépendra de la notation de l émetteur, plus elle est mauvaise plus le rendement sera important, car pour prendre ce risque, l investisseur exigera une meilleure rémunération. Sur les marchés obligataires le prix s exprime en pourcentage du pair. Le pair représente 100% de la valeur nominale de l obligation. Un titre vaudra ainsi 95 ou 110% de la valeur du nominal par exemple. Exemple du prix d émission d une obligation : Prenons une obligation d Etat de maturité 3 ans, de nominal 100, de taux de coupon 6% et de taux de rendement 10%. Les flux perçus sont de 6 la première année, 6 la deuxième et 106 la troisième (6 de coupon plus le remboursement à l échéance de 100) Le prix de cette obligation est égal à 90,05 euros, c est le prix auquel les acheteurs et les vendeurs s échangeront l obligation. Il représente 90,05% du nominal. Les cours des obligations sont indexées à l inverse des taux d intérêts. Si le loyer de l argent baisse, les cours se valorisent, s il monte les obligations fléchissent. Cela s explique par le fait que le rendement des titres émis précédemment s ajuste en permanence sur ceux récemment émis, et qui sont indexés sur les taux les plus récents. Ce qui veut dire que si les taux montent cela provoquera la baisse de l obligation, car elle offre une rémunération moindre que les obligations nouvellement émises. L intérêt principal de cet investissement sera de bénéficier d un rendement certain et d une garantie de capital à l échéance. B. Les Taux Les investisseurs se servent de la courbe des taux comme d'un indicateur, pour les crédits, les placements à court terme, les liquidités, les assurances-vie, en d autres termes ils indiquent

3 la situation économique en général. Il faut distinguer les taux d intérêt à long terme et les taux d intérêts à court terme. 1. Les taux longs Ils sont le reflet de la demande de capitaux, sur des horizons de temps pouvant aller jusqu à 30 ans. Leur observation permet de juger de la santé économique d un pays en tenant compte de l inflation, de la politique économique et au sens large. La nature de l emprunteur impacte également les taux d intérêts longs. En effet moins la solvabilité de l emprunteur est certaine à l échéance, plus l emprunt est risqué, et plus le créancier voudra être rémunéré pour prendre ce risque. Trois facteurs principaux influencent les taux d intérêt longs : -L inflation -Le niveau d endettement public -L évolution du taux de change Les taux long terme vont donc dépendre des anticipations concernant des taux futurs inconnus, en y incorporant une prime de risque. 2. Les taux courts Les taux d intérêts à court terme reflètent le prix auquel les banques s échangent de l argent sur de courtes périodes. Ces taux sont déterminés par les banques centrales qui injectent de la monnaie à ces taux afin de refinancer les banques, qui d autre part voient leurs liquidités diminuées suite aux retraits de leurs clients ou aux emprunts. NB : Les Banques commerciales et privées sont les émettrices indirectes de la monnaie des Banques centrales, chaque billet constituant une créance envers ces dernières : les Banques centrales délèguent aux banques commerciales l émission de la monnaie. Ces taux fluctuent en fonction des objectifs que se fixent les banques centrales. En Europe les critères sont les suivants : -lutter contre l inflation -contribuer à l essor de l économie -favoriser l emploi -maintenir un taux de change acceptable Les taux court terme doivent être inférieurs aux taux long terme car les taux à long terme intègre une prime de risque (l argent étant détenu sur une période plus longue). Mais il peut arriver que la courbe des taux s inverse, comme nous l avons vu en 2008, du fait d un besoins de liquidité à court terme des banques, ce qui a eu pour conséquence que les liquidités placées à court terme étaient mieux rémunérées qu à long terme.

4 II. Les caractéristiques des contrats CFD A. Les CFD de taux monétaires Le marché monétaire traite les placements et les besoins de financements à court terme des institutions financières et des grandes entreprises. Le prix des contrats CFD de taux est égal à 100 moins le taux. Si le taux vaut 1,7%, le prix de cotation sera donc 98,3. 1. L éventail des marchés Au travers du CFD, vous pourrez trader une large sélection de taux sur les principaux marchés monétaires d Europe, des Etats-Unis, du Royaume-Uni et d Asie. En Europe vous aurez la possibilité de trader sur le taux Euribor 1 mois (taux du marché monétaire en zone euro) : qui est le taux interbancaire offert entre banques pour la rémunération de dépôts dans la zone Euro. Il sert la plupart du temps d index aux prêts ou emprunts à taux variables. Au Royaume-Uni, vous pourrez investir sur le Sterling Deposit, qui est le taux de rémunération des liquidités sur un compte à terme. Ces comptes de dépôt à terme donnent une occasion unique aux clients de déposer leurs fonds dans des comptes garantis en capitaux. En Suisse sur EuroSwiss Franc à 3 mois. Aux Etats-Unis, vous pourrez prendre des positions sur le taux Eurodollar à 90 jours. Vous pourrez également prendre des positions sur le taux interbancaire canadien à 3 mois : Canadian Bankers Acceptance Future, ainsi que sur le taux interbancaire Australien à 30 jours. B. les CFD sur obligations d Etat Le marché obligataire est la partie à moyen et long termes du marché des taux d'intérêts. Il s'y échange des obligations mais surtout des produits dérivés tels que les swaps de taux d'intérêts. L éventail des marchés En zone européenne différentes maturités seront accessibles sur les obligations d Etat Allemandes, le Schatz (2ans), le Bobl (5ans), le Bund (10ans), le Boxl (30ans). Au Royaume-Uni vous pourrez investir sur les obligations d Etat du Royaume-Uni : les Gilts. Aux Etats-Unis ce sont les T-Notes ou Treasury Notes, dont la rémunération est assurée, à

5 l inverse des T-Bonds, par un coupon payé tous les six mois au souscripteur. Ils sont émis avec trois maturités : 2, 5 ou 10 ans. Les T-Notes à 10 ans représentent le marché des taux directeurs américains. Les T-Bonds qui sont des titres obligataires émis par le gouvernement américain, dont la maturité est longue, elle varie entre 10 et 30 ans. Vous aurez également accès au marché japonais aujourd hui premier emprunteur mondial devant les Etats-Unis, via les obligations d Etat du Japon. Le marché canadien est accessible, via des CFD sur obligation d Etat à 10 ans.

FICHE. L évaluation d une obligation 1 DÉFINITION D UNE OBLIGATION 2 LES CARACTÉRISTIQUES D UNE OBLIGATION

FICHE. L évaluation d une obligation 1 DÉFINITION D UNE OBLIGATION 2 LES CARACTÉRISTIQUES D UNE OBLIGATION L évaluation d une obligation FICHE 2 1 DÉFINITION D UNE OBLIGATION Une obligation est un titre de créances négociables représentatif d une fraction d un emprunt émis par l État ou par une entreprise.

Plus en détail

Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 2. Instruments et produits financiers

Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 2. Instruments et produits financiers Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 2 Instruments et produits financiers Clément Dombry, Laboratoire de Mathématiques de Besançon, Université de Franche-Comté. C.Dombry (Université de

Plus en détail

Marchés Financiers. Cours appliqué de finance de marché. Obligations

Marchés Financiers. Cours appliqué de finance de marché. Obligations Marchés Financiers Cours appliqué de finance de marché Obligations Aoris Conseil - Emmanuel Laffort 1 Cours de finance (Obligataire) 2009-2010 Obligataire Généralités Caractéristiques Courbe des taux obligataires

Plus en détail

Chapitre 7. L Offre agrégée et la demande agrégée. Objectifs. Objectif: Expliquer les déterminants de l offre agrégée.

Chapitre 7. L Offre agrégée et la demande agrégée. Objectifs. Objectif: Expliquer les déterminants de l offre agrégée. Chapitre 7 L Offre et la demande Objectifs Expliquer les déterminants de l offre Expliquer les déterminants de la demande Expliquer l équilibre macroéconomique 1 2 Objectifs (suite) Expliquer les effets

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les obligations Ce document pédagogique ne constitue pas une incitation à investir et n est pas un conseil en investissement. Le Client qui souhaite un conseil en investissement avant

Plus en détail

La gestion des risques liés à l environnement financier

La gestion des risques liés à l environnement financier La gestion des risques liés à l environnement Le risque de taux d intérêt Les instruments de gré à gré SUP DE CO 2007-2008 Intervenant : Oumar DIOP ing. MBA/DEPA Institutions financières internationales

Plus en détail

Définition. Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées

Définition. Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées Les Swaps 1 Définition Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées 2 Définitions Il y a deux types de swaps de taux : Les swaps de taux

Plus en détail

INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS

INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS Référence : Agnès DALLOZ Date de dernière mise à jour : 30/07/2004 Etat : Définitif Auteur : Objet du document : Destinataires Agnès DALLOZ Simone SCHARLY Objet de la diffusion

Plus en détail

CHAPITRE N 2 : LE MARCHE OBLIGATAIRE

CHAPITRE N 2 : LE MARCHE OBLIGATAIRE CHAPITRE N 2 : LE MARCHE OBLIGATAIRE I. Caractéristiques des Obligations A. Définition Les obligations sont des titres matéria lisant une créance représentative d un emprunt émis par une société, une collectivité

Plus en détail

Introduction. Le système financier Marocain. Ministère de l'économie et des Finances. Définition : http://www.votreguide.ma.

Introduction. Le système financier Marocain. Ministère de l'économie et des Finances. Définition : http://www.votreguide.ma. Le système financier Marocain Introduction Définition : -Le système financier comprend les institutions financières, les marchés financiers et l ensemble des règlements qui régissent la circulation de

Plus en détail

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années PUBLICATION JLR 2016 L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Depuis 1986, le prix réel des unifamiliales dans la RMR de Montréal a augmenté de 121 %. Le

Plus en détail

Comment se détermine le taux de change entre deux monnaies? (résumé du cours - le 12 octobre 2015 )

Comment se détermine le taux de change entre deux monnaies? (résumé du cours - le 12 octobre 2015 ) Comment se détermine le taux de change entre deux monnaies? (résumé du cours - le 12 octobre 2015 ) Le taux de change donne le prix des monnaies entre elles. Comment se fixe ce prix? Pourquoi peut- il

Plus en détail

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN :

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS ET ÉVOLUTION RÉCENTE Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-51F Le 11 décembre 2000 Qu est-ce qui détermine la valeur Externe

Plus en détail

Position AMF n 2010-04 Questions - réponses de l AMF sur l élaboration des prospectus obligataires et les modalités pratiques d obtention d un visa

Position AMF n 2010-04 Questions - réponses de l AMF sur l élaboration des prospectus obligataires et les modalités pratiques d obtention d un visa Position AMF n 2010-04 Questions - réponses de l AMF sur l élaboration des prospectus obligataires et les modalités pratiques d obtention d un visa Texte de référence : Règlement européen (CE) n 809/2004

Plus en détail

Chapitre 2 La monnaie et l inflation

Chapitre 2 La monnaie et l inflation Chapitre 2 La monnaie et l inflation 1 1. Pourquoi les prix augmentent-ils? 2. Section 1. La monnaie: Définition 3. Quelle politique économique peut-on mettre en place pour lutter contre l inflation? 3

Plus en détail

1. Les avantages d un recours à l emprunt obligataire

1. Les avantages d un recours à l emprunt obligataire SECTION II : LES AVANTAGES DU RECOURS AU MARCHÉ OBLIGATAIRE Transférer des fonds d une personne à une autre peut sembler relativement simple. Alors pour quelle raison avons-nous besoin d un marché obligataire?

Plus en détail

2. La monnaie possède trois rôles principaux : c est un moyen d échange, une unité de compte et un échappatoire à l inflation.

2. La monnaie possède trois rôles principaux : c est un moyen d échange, une unité de compte et un échappatoire à l inflation. Thème 6 Monnaie et prix Questions Vrai ou Faux 1. La monnaie et la richesse sont des synonymes. 2. La monnaie possède trois rôles principaux : c est un moyen d échange, une unité de compte et un échappatoire

Plus en détail

Séance 9. Vue d ensemble du système financier. 1- Fonctions du système financier

Séance 9. Vue d ensemble du système financier. 1- Fonctions du système financier Séance 9 Vue d ensemble du système financier 1- Fonctions du système financier Fonction : transférer des fonds des agents économiques : intermédiaire entre les agnets à besoin de financement (emprunteur)

Plus en détail

Série d exercices 4. /s k

Série d exercices 4. /s k ACT-10412 Mathématiques financières Série d exercices 4 1. Un prêt est remboursé à l aide de n paiements annuels égaux. Après n 1 années, le montant total de capital remboursé s élève à 3 955,20. La part

Plus en détail

Série d Exercices. Thierry Ané. Vous souhaitez investir 50000 euros pour une durée de 9 mois. Votre courtier vous

Série d Exercices. Thierry Ané. Vous souhaitez investir 50000 euros pour une durée de 9 mois. Votre courtier vous Série d Exercices Thierry Ané Exercice n 1 Vous souhaitez investir 50000 euros pour une durée de 9 mois. Votre courtier vous propose les deux produits suivants : un produit d assurance versant un taux

Plus en détail

db Inflation Protect Coupon Plus besoin d un bocal pour protéger votre argent

db Inflation Protect Coupon Plus besoin d un bocal pour protéger votre argent db Inflation Protect Coupon Plus besoin d un bocal pour protéger votre argent De manière générale, on cherche toujours à se protéger au mieux et à prêter une attention particulière à ce qui nous est cher.

Plus en détail

Politique monétaire de la BCE et taux d intérêt directeur négatif

Politique monétaire de la BCE et taux d intérêt directeur négatif Politique monétaire de la BCE et taux d intérêt directeur négatif Le jeudi 10 mars 2016, le Conseil des Gouverneurs de la BCE à francfort/main (ALL) sous la présidence de l italien Mario Draghi a pris

Plus en détail

Comment se préserver de l augmentation du coût de la vie

Comment se préserver de l augmentation du coût de la vie Comment se préserver de l augmentation du coût de la vie Tome 1 Bonjour, Philippe Hodiquet à votre service. J ai commencé à vous partager des techniques légales pour réduire vos coûts de crédits immobiliers.

Plus en détail

Chapitre 2: Le portefeuille obligataire. Marchés financiers et gestion de portefeuille

Chapitre 2: Le portefeuille obligataire. Marchés financiers et gestion de portefeuille Chapitre 2: Le obligataire 24 Plan du chapitre 2: 2.1 Définitions 2.2 Processus de gestion de 2.3 Eléments de calcul obligataire 2.4 Structure par terme des taux d intérêt 2.5 Stratégies de gestion du

Plus en détail

Comprendre la dette publique en quelques minutes

Comprendre la dette publique en quelques minutes http://www.youtube.com/watch?v=aayyp_zewte Comprendre la dette publique en quelques minutes Depuis plusieurs décennies, la dette publique à laquelle sont confrontés des pays développés n a cessé de croitre

Plus en détail

Les Crises de Balance des

Les Crises de Balance des Les Crises de Balance des Paiements Cédric Tille Institut t des Hautes Etudes Internationales ti et du Développement, et Center for Economic Policy Research (CEPR) Journée Iconomix, 14 Novembre 2012 Structure

Plus en détail

Mathématiques Financières Exercices

Mathématiques Financières Exercices Mathématiques Financières Exercices Licence 2, 2015-16 - Université Paris 8 J.CORIS & C.FISCHLER & S.GOUTTE 1 TD 1 : Suites numériques et somme de suites Exercice 1. Pour chacune des suites ci-dessous,

Plus en détail

CAUSES RÉELLES DE LA DETTE PUBLIQUE. ou comment les intérêts payés sur la dette nourrissent la dette

CAUSES RÉELLES DE LA DETTE PUBLIQUE. ou comment les intérêts payés sur la dette nourrissent la dette CAUSES RÉELLES DE LA DETTE PUBLIQUE ou comment les intérêts payés sur la dette nourrissent la dette Explications préalables Il y a quelques années nous avions demandé à l INSEE de nous fournir le montant

Plus en détail

Introduction à la Macroéconomie INGE B1 Interrogation récapitulative du mardi 10 mai 2016 : Corrigé

Introduction à la Macroéconomie INGE B1 Interrogation récapitulative du mardi 10 mai 2016 : Corrigé Introduction à la Macroéconomie INGE B1 Interrogation récapitulative du mardi 10 mai 2016 : Corrigé Question 1 : Soit un marché du travail initialement en équilibre et on observe une vague d'immigration

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada États financiers consolidés intermédiaires résumés de L Office d investissement du régime de pensions du Canada 31 décembre 2015 Bilan consolidé intermédiaire résumé Au 31 décembre 2015 (en millions de

Plus en détail

Euro-plus de DEXIA Banque Privée Professeur Didier MAILLARD 1 Octobre 2002

Euro-plus de DEXIA Banque Privée Professeur Didier MAILLARD 1 Octobre 2002 Conservatoire National des Arts et Métiers Chaire de BANQUE Document de recherche n 2 (GP-AP) Analyse de produits patrimoniaux Euro-plus de DEXIA Banque Privée Professeur Didier MAILLARD Octobre 2002 Mis

Plus en détail

Calcul et gestion de taux

Calcul et gestion de taux Calcul et gestion de taux Chapitre 1 : la gestion du risque obligataire... 2 1. Caractéristique d une obligation (Bond/ Bund / Gilt)... 2 2. Typologie... 4 3. Cotation d une obligation à taux fixe... 4

Plus en détail

APERÇU DES CARACTERISTIQUES ET RISQUES ESSENTIELS DES INSTRUMENTS FINANCIERS

APERÇU DES CARACTERISTIQUES ET RISQUES ESSENTIELS DES INSTRUMENTS FINANCIERS APERÇU DES CARACTERISTIQUES ET RISQUES ESSENTIELS DES INSTRUMENTS FINANCIERS Ce document ne prétend pas décrire tous les risques inhérents aux investissements en instruments financiers. Il a plutôt pour

Plus en détail

Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu. Les valeurs à dividende et comment les choisir

Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu. Les valeurs à dividende et comment les choisir Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu Les valeurs à dividende et comment les choisir Qu est-ce qu un dividende et comment une entreprise le verse-t-elle? Le dividende

Plus en détail

Épargne, investissement et système financier

Épargne, investissement et système financier Thème 3 Épargne, investissement et système financier Questions Vrai ou Faux 1. Dans une économie fermée, l épargne est ce qui subsiste une fois déduites (des revenus) les dépenses de consommation et les

Plus en détail

EMPRUNT OBLIGATAIRE SUBORDONNE «ATB SUBORDONNE 2009»

EMPRUNT OBLIGATAIRE SUBORDONNE «ATB SUBORDONNE 2009» EMISSION D UN EMPRUNT OBLIGATAIRE SUBORDONNE L OBLIGATION SUBORDONNEE SE CARACTERISE PAR SON RANG DE CREANCE CONTRACTUELLEMENT DEFINI PAR LA CLAUSE DE SUBORDINATION VISA du Conseil du Marché Financier

Plus en détail

Tikehau Taux Variables

Tikehau Taux Variables Informations clés pour l investisseur Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

Compte à terme. Résumé : Le Compte À Terme est un placement contractuel à taux garanti sur une durée prédéterminée.

Compte à terme. Résumé : Le Compte À Terme est un placement contractuel à taux garanti sur une durée prédéterminée. Compte à terme Résumé : Le Compte À Terme est un placement contractuel à taux garanti sur une durée prédéterminée. Il ne fait pas partie de l épargne «réglementée». Le Compte À Terme a une échéance contractuelle

Plus en détail

EMPRUNTS DE MACON. Audit des emprunts de la ville de Mâcon réalisé par le collectif local pour un audit citoyen de la dette

EMPRUNTS DE MACON. Audit des emprunts de la ville de Mâcon réalisé par le collectif local pour un audit citoyen de la dette EMPRUNTS DE MACON Audit des emprunts de la ville de Mâcon réalisé par le collectif local pour un audit citoyen de la dette Montant des dettes locales Dette publique : 1 700 milliards d Dette locale : environ

Plus en détail

Juillet-Août 2010. LETTRE MENSUELLE numéro 8 L IMMOBILIER

Juillet-Août 2010. LETTRE MENSUELLE numéro 8 L IMMOBILIER Juillet-Août 2010 LETTRE MENSUELLE numéro 8 L IMMOBILIER Les prix qui avaient baissé de 5 à 10% en 2009 ont regagné le terrain perdu depuis le début de l année. Les prix de l ancien nous semble toutefois

Plus en détail

H PERFORMANCE 7 TITRES DE CRÉANCE PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L ÉCHÉANCE

H PERFORMANCE 7 TITRES DE CRÉANCE PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L ÉCHÉANCE H PERFORMANCE 7 TITRES DE CRÉANCE PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L ÉCHÉANCE Plusieurs opportunités de remboursement automatique anticipé pour un gain (1) potentiel de : ou

Plus en détail

1 Les fonctions et les formes de la monnaie

1 Les fonctions et les formes de la monnaie 1 Les fonctions et les formes de la monnaie A. Les fonctions de la monnaie 1 Quels sont les effets du troc? a. il permet d accélérer les échanges b. il ralentit les échanges c. il peut permettre l accès

Plus en détail

FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment il évolue.

FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment il évolue. FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 4 heures. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment

Plus en détail

Comment emprunter dans de bonnes conditions?

Comment emprunter dans de bonnes conditions? Analyser une offre Comment emprunter dans de bonnes conditions? Référence Internet 2166.046 Saisissez la Référence Internet 2166.046 dans le moteur de recherche du site www.weka.fr pour accéder à cette

Plus en détail

Direction Générale des Ressources / Direction des Finances Question n 125. Séance du Conseil Municipal du 31/05/2012

Direction Générale des Ressources / Direction des Finances Question n 125. Séance du Conseil Municipal du 31/05/2012 Direction Générale des Ressources / Direction des Finances Question n 125 Finances REF : DAF2012019 Signataire : MT/GH Séance du Conseil Municipal du 31/05/2012 RAPPORTEUR : Jacques SALVATOR OBJET : Emprunts

Plus en détail

SERIE APBT 2015 (C.Mamoghli)

SERIE APBT 2015 (C.Mamoghli) SERIE APBT 2015 (C.Mamoghli) Exercice 1 Les firmes X et Y se voient offrir les taux suivants pour un emprunt de 10 millions de dollars Firme X 5.0% Libor +1% Firme Y 6,5% Libor +2% Le Libor pou la première

Plus en détail

Le terme «risque» est porteur de connotations

Le terme «risque» est porteur de connotations 44-49 EchangeBisCor.qxd 12/07/13 11:53 Page 44 SAVOIRS par Dominique Beudin De la couverture à la naissance du risque systémique L idée d une assurance contre les risques financiers est à l origine de

Plus en détail

comme l atteste la nouvelle progression du taux de croissance annuel de l agrégat étroit M1 qui s est établi à 4,5 % en juillet, après 3,5 % en juin.

comme l atteste la nouvelle progression du taux de croissance annuel de l agrégat étroit M1 qui s est établi à 4,5 % en juillet, après 3,5 % en juin. Paris, le 6 septembre 2012 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE CONFÉRENCE DE PRESSE 6 SEPTEMBRE 2012 DÉCLARATION INTRODUCTIVE Mesdames et messieurs, le vice-président et moi-même sommes très heureux de vous accueillir

Plus en détail

Si cette modification vous convient, vous n avez aucune action à entreprendre.

Si cette modification vous convient, vous n avez aucune action à entreprendre. Objet : votre épargne salariale Evolution du FCPE ETOILE SELECTION 75 [Civilité], Nous souhaitons vous informer d une modification au sein du Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) ETOILE SELECTION

Plus en détail

Soyez paré à une hausse éventuelle des taux.

Soyez paré à une hausse éventuelle des taux. Crédit Agricole CIB (AA- / Aa) Anticipation Bond 06 II STRATÉGIE p. Pendant une durée de 6 ans, Crédit Agricole CIB Anticipation Bond 06 II vous permettra de profiter d une éventuelle remontée des taux

Plus en détail

Prêts hypothécaires ou piña coladas : Mettez-vous votre retraite à risque lorsque vous choisissez de rembourser vos dettes?

Prêts hypothécaires ou piña coladas : Mettez-vous votre retraite à risque lorsque vous choisissez de rembourser vos dettes? JAMIE GOLOMBEK Prêts hypothécaires ou piña coladas : Mettez-vous votre retraite à risque lorsque vous choisissez de rembourser vos dettes? Jamie Golombek, CPA, CA, CFP, CLU, TEP Directeur gestionnaire,

Plus en détail

ANNEXE 7 Budget primitif voté par nature IV Etat de la dette A2.3 Répartition des emprunts par structure de taux

ANNEXE 7 Budget primitif voté par nature IV Etat de la dette A2.3 Répartition des emprunts par structure de taux ANNEXE 7 Budget primitif voté par nature IV Etat de la dette A2.3 Répartition des emprunts par structure de taux IV ANNEXES ELEMENTS DU BILAN ETAT DE LA DETTE REPARTITION DES EMPRUNTS PAR STRUCTURE DE

Plus en détail

CHOIX DE PLACEMENTS. But de la brochure. L univers des placements. Dans cette brochure

CHOIX DE PLACEMENTS. But de la brochure. L univers des placements. Dans cette brochure CHOIX DE PLACEMENTS Service Education des Epargnants Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières CDVM http://www.cdvm.gov.ma/espace-epargnants But de la brochure Le but de la présente brochure est de

Plus en détail

ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE

ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE PLACEMENT Emprunter à la banque afin d investir plus de fonds et d améliorer ses gains peut être attrayant pour plusieurs investisseurs,

Plus en détail

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC Brochure destinée aux investisseurs particuliers p. 2 Index 1. Options call et put 3 2. Acheteur et vendeur 4 3. Standardisation 5 Valeur sous-jacente 5 Prix d exercice 5 Échéance 5 4. Possibilités pour

Plus en détail

En partenariat avec. Pour quelles raisons nous vous conseillons d investir en location meublée?

En partenariat avec. Pour quelles raisons nous vous conseillons d investir en location meublée? Pour quelles raisons nous vous conseillons d investir en location meublée? Pour quelles raisons nous vous conseillons d investir en location meublée? Pour sécuriser votre Patrimoine Sécuriser votre Patrimoine

Plus en détail

Visez un rendement potentiellement intéressant

Visez un rendement potentiellement intéressant Société Générale Acceptance Interest Linked Bond Callable 09 II À QUOI VOUS ATTENDRE? P. Société Générale Acceptance Interest Linked Bond Callable 09 II est un instrument de dette structuré. Le produit

Plus en détail

Placements du gouvernement du Yukon dans du papier commercial adossé à des actifs

Placements du gouvernement du Yukon dans du papier commercial adossé à des actifs Placements du gouvernement du Yukon dans du papier commercial adossé à des actifs Ministère des Finances Février 2008 Office of the Auditor General of Canada Bureau du vérificateur général du Canada Tous

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. Politique monétaire de la Chine : une approche normative RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. Politique monétaire de la Chine : une approche normative RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 18 janvier 216 N 64 Politique monétaire de la Chine : une approche normative Nous adoptons ici non pas une approche positive (que vont faire les autorités chinoises?) mais

Plus en détail

État de la conjoncture économique de la zone Euro au 31 Octobre 2015. Source: Bloomberg. LÉGENDE

État de la conjoncture économique de la zone Euro au 31 Octobre 2015. Source: Bloomberg. LÉGENDE Dashboard Economique de la zone Euro Notre tableau de bord vise à aider les investisseurs à comprendre l état de santé économique de la zone Euro. Ce document ne saurait et n a pas vocation à prédire la

Plus en détail

FCPR. Idinvest Private Value Europe

FCPR. Idinvest Private Value Europe FCPR Idinvest Private Value Europe Une stratégie d investissement dans l univers des entreprises de taille intermédiaire non cotées, assortie d un risque de perte en capital, destinée à des investisseurs

Plus en détail

Message accompagnant le projet de décision concernant l octroi d un crédit d engagement pour l aide au logement

Message accompagnant le projet de décision concernant l octroi d un crédit d engagement pour l aide au logement Message accompagnant le projet de décision concernant l octroi d un crédit d engagement pour l aide au logement Le Conseil d Etat du Canton du Valais au Grand Conseil Monsieur le Président, Mesdames et

Plus en détail

Les banques françaises passent avec succès les stress tests européens.

Les banques françaises passent avec succès les stress tests européens. Paris, le 15 juillet 2011 Les banques françaises passent avec succès les stress tests européens. L ABE (Autorité Bancaire Européenne) et les autorités de supervision nationales, dont l Autorité de contrôle

Plus en détail

FINANCEMENT DANS UN MARCHE ACTIONS DIFFICILE ET DES CONDITIONS DE RESTREINTES

FINANCEMENT DANS UN MARCHE ACTIONS DIFFICILE ET DES CONDITIONS DE RESTREINTES LES EMISSIONS OBLIGATAIRES : UN MOYEN DE FINANCEMENT DANS UN MARCHE ACTIONS DIFFICILE ET DES CONDITIONS DE (RE)FINANCEMENT BANCAIRE DE PLUS EN PLUS RESTREINTES Comme nous l écrivions dans nos précédentes

Plus en détail

Pour diffusion immédiate

Pour diffusion immédiate Pour diffusion immédiate Communiqué de presse - Kaufman & Broad met en place le refinancement de sa dette senior - Eléments de performance financière et opérationnelle du 1 er trimestre 2014, estimés Paris,

Plus en détail

n 291 Août 2014 Données générales sur la de e page 3

n 291 Août 2014 Données générales sur la de e page 3 Bulle nmensuel n 91 Août 1 Directeur de publica on : Ambroise Fayolle Rédac on : Agence France Trésor Disponible en français et en anglais http://www.aft.gouv.fr Bloomberg TREX Reuters Actualité

Plus en détail

Modernisation du régime juridique français de la titrisation

Modernisation du régime juridique français de la titrisation Modernisation du régime juridique français de la titrisation Au cours des derniers mois, une importante réforme du régime juridique français en matière de titrisation a été entreprise, dans le prolongement

Plus en détail

Comprendre les prêts hypothécaires Ce que vous devez savoir

Comprendre les prêts hypothécaires Ce que vous devez savoir Comprendre les prêts hypothécaires Ce que vous devez savoir Acheter une demeure n est pas une décision frivole. Il importe de bien faire sa recherche et de prendre son temps avant de décider du type de

Plus en détail

abcdefg Communiqué de presse

abcdefg Communiqué de presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 11 mars 2010 Appréciation de la situation économique et monétaire du 11 mars 2010 La Banque nationale

Plus en détail

Jeu pop Question 1. Jeu pop Question 1. Jeu pop Question 2. Jeu pop Question 3. Jeu pop Question 2

Jeu pop Question 1. Jeu pop Question 1. Jeu pop Question 2. Jeu pop Question 3. Jeu pop Question 2 Jeu pop Question 1 La tenue d un budget et la planification financière peuvent vous aider : a) à découvrir le secret du bonheur b) à devenir millionnaire c) à atteindre vos objectifs de vie Jeu pop Question

Plus en détail

Brochure. À propos des prêts hypothécaires de B2B Banque LA BANQUE AU SERVICE DES COURTIERS

Brochure. À propos des prêts hypothécaires de B2B Banque LA BANQUE AU SERVICE DES COURTIERS Brochure Réservé aux courtiers en prêts hypothécaires à titre d information À propos des prêts hypothécaires de B2B Banque LA BANQUE AU SERVICE DES COURTIERS La Banque au service des courtiers. À propos

Plus en détail

Budget Général - Gestion active de dette - Recours à divers instruments de couverture du risque de taux

Budget Général - Gestion active de dette - Recours à divers instruments de couverture du risque de taux BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 6571 Budget Général - Gestion active de dette - Recours à divers instruments de couverture du risque de taux M. LE MAIRE, Rapporteur : Afin d assurer le financement

Plus en détail

LES OBLIGATIONS D ETAT

LES OBLIGATIONS D ETAT S OBLIGATIONS D ETA Année Universitaire 2010-2011 PLAN Introduction 1. Définition des OE 2. Les types d OE 3. Avantages des OE 4. Inconvénients et risques des OE Conclusion Définition Une obligation d

Plus en détail

LE RÔLE RESPECTIF DES TAUX À COURT TERME ET DES TAUX À LONG TERME DANS LE FINANCEMENT DE L ÉCONOMIE

LE RÔLE RESPECTIF DES TAUX À COURT TERME ET DES TAUX À LONG TERME DANS LE FINANCEMENT DE L ÉCONOMIE LE RÔLE RESPECTIF DES TAUX À COURT TERME ET DES TAUX À LONG TERME DANS LE FINANCEMENT DE L ÉCONOMIE Le rôle respectif des taux à court terme et des taux à long terme dans le financement de l économie française

Plus en détail

Le contrôle de gestion à la Banque Populaire, au niveau opérationnel

Le contrôle de gestion à la Banque Populaire, au niveau opérationnel Le contrôle de gestion à la Banque Populaire, au niveau opérationnel Présentation de la Banque Populaire La Banque Populaire est à la fois une banque de détail et de proximité. De ce fait, les objectifs

Plus en détail

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE Encadré PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA Sur la base des informations disponibles au 23 août 2013, les services de la ont réalisé des projections concernant

Plus en détail

Savoir-faire applicables aux données statistiques. Donnez 3 synonymes de taux de variation...

Savoir-faire applicables aux données statistiques. Donnez 3 synonymes de taux de variation... Savoir faire exigibles Lire et comprendre les taux de variation Application Savoir-faire applicables aux données statistiques Formule pour calculer un taux de croissance à partir de 2 grandeurs G 1 et

Plus en détail

HAUSSE DES BOURSES OU HAUSSE DES TAUX? FAITES VOTRE CHOIX!

HAUSSE DES BOURSES OU HAUSSE DES TAUX? FAITES VOTRE CHOIX! BEST EQUITY NOTES HIGHER INTEREST NOTES HAUSSE DES BOURSES OU HAUSSE DES TAUX? FAITES VOTRE CHOIX! Deux produits à potentiel élevé Une courte durée Un capital nominal garanti à l échéance BOURSES? TAUX?

Plus en détail

Éléments de calcul actuariel

Éléments de calcul actuariel Éléments de calcul actuariel Master Gestion de Portefeuille ESA Paris XII Jacques Printems printems@univ-paris2.fr 3 novembre 27 Valeur-temps de l argent Deux types de décisions duales l une de l autre

Plus en détail

PRÉFÉRENCE dans le cadre de l assurance-vie

PRÉFÉRENCE dans le cadre de l assurance-vie Assurance - Vie Assurance - Vie PRÉFÉRENCE dans le cadre de l assurance-vie Les retraits programmés Si vous souhaitez percevoir un revenu régulier de votre contrat Préférence, vous pouvez effectuer des

Plus en détail

RÈGLES D ÉVALUATION IFRS

RÈGLES D ÉVALUATION IFRS UNIBRA Société anonyme Siège social : avenue des Arts, 40 à 1040 Bruxelles n d entreprise : 0402833179 RÈGLES D ÉVALUATION IFRS Les principes comptables et les règles d évaluation appliqués aux comptes

Plus en détail

Bas, plus bas, négatifs : la chute irrésistible des taux d intérêt

Bas, plus bas, négatifs : la chute irrésistible des taux d intérêt Bas, plus bas, négatifs : la chute irrésistible des taux d intérêt Analyse thématique Belfius Research Février 2016 Introduction Les taux sont à un niveau historiquement bas. Pour un crédit à 10 ans, l

Plus en détail

Tendances monétaires et financières au cours des neuf premiers mois de 2013

Tendances monétaires et financières au cours des neuf premiers mois de 2013 Alger, le 26 décembre 2013 Tendances monétaires et financières au cours des neuf premiers mois de 2013 Introduction L objet de cette note est d analyser les principales tendances financières et monétaires

Plus en détail

Macroéconomie 3. Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier

Macroéconomie 3. Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Macroéconomie 3 Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Année Universitaire 2015-2016 /53 2/53 Introduction L ouverture

Plus en détail

Une opportunité de diversification et des coupons élevés en livre turque.

Une opportunité de diversification et des coupons élevés en livre turque. Crédit Agricole (A+ / Aa3) Une opportunité de diversification et des coupons élevés en livre turque. À QUOI VOUS ATTENDRE? P. Crédit Agricole CIB est une obligation émise en livre turque (TRY) par Crédit

Plus en détail

Prêt à Taux Variable Offert par la Banque Africaine de Developpement

Prêt à Taux Variable Offert par la Banque Africaine de Developpement Prêt à Taux Variable Offert par la Banque Africaine de Developpement 2 Prêt au Secteur Public avec la Garantie Souveraine Structure des taux d intèrêt 1 La Banque offre plusieurs mécanismes de fixation

Plus en détail

Un moment historique La bulle des actifs prescrits

Un moment historique La bulle des actifs prescrits Un moment historique La bulle des actifs prescrits Mars 2013 Sommaire La bulle historique des prix des obligations a entraîné, en raison de la réglementation, une hausse du financement exigé des caisses

Plus en détail

Aperçu général. 4. Placements à court terme.

Aperçu général. 4. Placements à court terme. Aperçu général 1. Introduction. Objectifs du cours 2. Le contexte macro-économique 3. Notions de gestion de trésorerie 4. Les placements à court terme 5. Les emprunts à court terme 6. Les emprunts à long

Plus en détail

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques Economie et Marchés : Bilan 2010 et Perspectives 2011 Paris, le 27 décembre 2010 ECONOMIE Tendances 2010 : poursuite de la reprise dans les pays développés, signes de surchauffe dans certains pays émergents

Plus en détail

Emission d un Emprunt Obligataire Subordonné «Emprunt Subordonné UBCI 2015» Sans recours à l Appel Public à l Epargne

Emission d un Emprunt Obligataire Subordonné «Emprunt Subordonné UBCI 2015» Sans recours à l Appel Public à l Epargne Emission d un Emprunt Obligataire Subordonné UNION BANCAIRE POUR LE COMMERCE ET L INDUSTRIE Société Anonyme au capital de 100.007.645 Dinars Siège Social : 139, Avenue de la Liberté, 1002-Tunis Registre

Plus en détail

SOMMAIRE. Bulletin de souscription

SOMMAIRE. Bulletin de souscription SOMMAIRE Flash-emprunt «Tunisie Leasing 2012-2» Chapitre 1 : Responsables de la note d opération 1.1. Responsables de la note d opération 1.2. Attestation des responsables de la note d opération 1.3. Attestation

Plus en détail

Banque et Assurance Les Echos 7 ème conférence annuelle 13 Avril 2012. Economie Finance et Stratégie

Banque et Assurance Les Echos 7 ème conférence annuelle 13 Avril 2012. Economie Finance et Stratégie Banque et Assurance Les Echos 7 ème conférence annuelle 13 Avril 2012 I. Les changements règlementaires 1. Les changements règlementaires concernent non seulement les banques mais aussi l ensemble du système

Plus en détail

Titres RBC liés à des obligations non protégés avec remboursement de capital, série 1F. Remboursements de capital. semestriels

Titres RBC liés à des obligations non protégés avec remboursement de capital, série 1F. Remboursements de capital. semestriels Le 24 janvier 2014 TITRES D EMPRUNT LIÉS À DES TITRES D EMPRUNT Titres RBC liés à des obligations non protégés avec remboursement de capital, série 1F Durée de trois ans de capital semestriels Rendement

Plus en détail

L évolution du marché des fonds à fin décembre

L évolution du marché des fonds à fin décembre L évolution du marché des fonds à fin décembre Le marché de la gestion collective plie de -4,5% en décembre, l équivalent de 38,9 milliards d euros de moins par rapport à fin novembre. L encours total

Plus en détail

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART Ressources au service du représentant Primerica Table des matières Pour les clients qui n ont pas bénéficié d une analyse des besoins

Plus en détail

ARAB TUNISIAN BANK AVRIL 2007. Prix d émission : 100 Dinars

ARAB TUNISIAN BANK AVRIL 2007. Prix d émission : 100 Dinars ARAB TUNISIAN BANK SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 60.000.000 DINARS Divisé en 60 000 000 actions de nominal 1 dinar Entièrement libérées Siège social : 9 rue Hédi Nouira 1001 Tunis Registre de commerce

Plus en détail

La monnaie. La monnaie. 1. Comment mesurer la masse monétaire? Les agrégats monétaires en France

La monnaie. La monnaie. 1. Comment mesurer la masse monétaire? Les agrégats monétaires en France La monnaie Offre et demande de monnaie Financement de l économie La monnaie 1. La masse monétaire: mesure 2. La création monétaire o le multiplicateur monétaire 3. Le rôle de la monnaie sur l économie

Plus en détail

Question 1: Analyse et évaluation des obligations

Question 1: Analyse et évaluation des obligations Question 1: Analyse et évaluation des obligations (48 points) M. Smith, responsable des investissements obligataires dans une société de conseil en investissements, a analysé la courbe des taux des obligations

Plus en détail

Un placement adapté pour les investisseurs cherchant...

Un placement adapté pour les investisseurs cherchant... Eurostoxx Autocall 0 stratégie P. Si les Bourses européennes montent à court ou moyen terme, vous pourrez tabler sur cet élément via ce nouvel investissement. si, après an, l indice Eurostoxx50 a augmenté

Plus en détail

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER Chapitre 25 Mankiw 08/02/2015 B. Poirine 1 I. Le système financier A. Les marchés financiers B. Les intermédiaires financiers 08/02/2015 B. Poirine 2 Le système

Plus en détail