Peer Review. et Visite sur les lieux

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Peer Review. et Visite sur les lieux"

Transcription

1 Peer Review et Visite sur les lieux

2 Avant d effectuer la visite à la Faculté, le Commission d évaluation s informe à travers les principaux documents à la base du projet pilote et de ses procédures: Note informative pour les Institutions et les Groupes d experts Projet Pilote AVEPRO 2008: Lignes Directrices Préparer la rapport d auto-évaluation: notes d orientation La Commission recevra le rapport d auto-évaluation de la Faculté (en version électronique et sur papier) au moins trois semaines avant la visite. Le programme sera concordé en temps utiles (à ce propos, voir le «module du programme de visite»). Les membres de la Commission s occuperont personnellement de l organisation du voyage, lequel sera remboursé successivement. Objectifs Les objectifs du Commission d évaluation sont: 1. clarifier et vérifier les détails du rapport d auto-évaluation 2. établir dans quelle mesure, sur la base des ressources dont elle dispose, la mission, les buts et les objectifs de la Faculté sont satisfaits; évaluer en outre l adéquation de la mission, des objectifs et de la stratégie de la Faculté 3. confirmer les points forts et les points faibles, les opportunités et les menaces de la Faculté en fonction des indications du rapport d auto-évaluation 4. analyser les forces et les faiblesses non identifiés par le rapport d auto-évaluation 5. vérifier l adéquation de l environnement de travail 6. commenter les indications contenues dans le rapport d auto-évaluation pour l amélioration des activités de la Faculté 7. offrir toutes les indications ultérieures utiles à cette amélioration, en fonction de ce qui est jugé important, tout en tenant compte de la disponibilité des ressources. Activité La tâche de la Commission d évaluation sera de: étudier le rapport d auto-évaluation effectuer une visite d un/deux jours à la Faculté clarifier et vérifier les détails contenus dans le rapport d auto-évaluation, examinant si nécessaire toute la documentation ultérieure estimée importante examiner les activités de la Faculté, à la lumière des indications contenues dans le rapport d auto-évaluation Préparer une ébauche du Rapport d'évaluation externe et en exposer les principaux résultats devant le personnel et les étudiants convoqués par le Doyen/Directeur écrire le rapport d'évaluation externe et le transmettre à AVEPRO dans les 6 semaines. 2

3 Le rapport Conformément à la nature formative du processus, la Commission d évaluation exprime ses recommandations de manière positive afin de favoriser l amélioration de la qualité de la Faculté en objet. Cette approche est en ligne avec l esprit du processus selon lequel l ethos de la collaboration et de la confiance garantit une réelle amélioration. En tant que partie intégrante du rapport, la Commission d évaluation devrait: valider et commenter les détails du rapport d auto-évaluation fournir une vision générale de l'état actuel de la Faculté / Université fournir un bref commentaire sur chaque aspect des activités de la Faculté / Université mettre en évidence les résultats et le niveau de qualité le cas échéant indiquer clairement les lacunes ou inadéquations de la gestion, en spécifiant les éventuelles initiatives à éliminer ou à améliorer identifier (le cas échéant) les problèmes découlant du caractère limité des ressources qui entravent l amélioration souhaitée s exprimer sur les plans d'amélioration qui ont été indiqués par la Faculté dans le rapport d auto-évaluation souligner toute indication finalisée à l amélioration que la Commission d évaluation estime nécessaire Responsabilité du groupe d experts Le Président remplira les fonctions de secrétaire du groupe et rédigera le rapport final. Le Président assignera aux membres de la commission la tâche de prendre des notes en les organisant par domaine spécifique, comme par exemple la recherche, l enseignement et l apprentissage etc. Chacun des membres de la commission exprime ses commentaires sur les versions préliminaires de chaque section de manière à ce que l ébauche finale reflète l opinion de tous les membres de la commission. Il est conseillé de rédiger les premiers chapitres (contenant des données objectives) avant d effectuer la visite de la Faculté. Dans les premières phases de la visite externe, les moments de rafraîchissement (y compris ceux à l hôtel) devraient être utilisés pour un échange d opinions générales sur les visites et sur les réunions effectuées jusqu à ce moment, sur les choses à faire et sur les informations qui doivent encore être collectées etc. L expérience montre qu il est important que la Commission d évaluation rencontre individuellement les membres de la Faculté. Dans le cas où il n y aurait pas de volontaires, la Commission d évaluation devra pourvoir à en trouver. La visite terminée, aucun des membres de la Commission d évaluation ne devra rester en contact avec aucun des membres de la Faculté pour des questions relatives au RAE, à la visite ou au rapport final du groupe d experts. 3

4 Le président de la commission préparera un rapport oral sur les résultats et les recommandations principaux. La Commission d évaluation exposera ses propres conclusions et recommandations à un groupe formé de membres du personnel et d étudiants choisis par le Doyen/Directeur. Cette exposition consistera en une présentation des résultats préliminaires de la Commission d évaluation et ne comportera aucune discussion avec la Faculté. Il sera communiqué aux membres du Département que ces résultats pourraient subir des modifications à la suite des débats et réflexions qui auront lieu successivement. Durant la présentation, aucun commentaire, amusant ou autre, sur les personnes qui ont participé à la visite n est admis. Dans les six semaines à compter de la visite, le Président complète le Rapport d'évaluation externe, en accord avec les autres membres de la Commission, et le transmet à AVEPRO. Exemple de programme pour la visite à la Faculté Jour 0 Après-midi Arrivée à l hôtel de la Commission Rendez-vous à l hôtel de la Commission d évaluation externe Dîner de la Commission d évaluation externe avec des membres du corps enseignant Jour La Commission d évaluation externe est accompagnée de l'hôtel à la Faculté Rencontre avec le Directeur/ Doyen Rencontre avec la Commission de coordination Pause café Rencontre avec les chefs des Départements Visite guidée de la Faculté Déjeuner de la Commission d évaluation externe sans d autres représentants de la Faculté Rencontre avec les étudiants d premier cycle Rencontre avec les étudiants de deuxième et de troisième cycle Rencontre avec le personnel enseignant Rencontre avec le doyen adjoint pour les activités de recherche et les chercheurs Réunion avec les partenaires externes Réunion à l'hôtel de la Commission d évaluation externe Dîner de la Commission d évaluation externe sans les représentants de la Faculté 4

5 Jour La Commission d évaluation externe est accompagnée de l'hôtel à la Faculté Rencontre avec le Recteur et les responsables de l'administration Rencontres privées avec des membres individuels du personnel La Commission d évaluation externe se réunit seule pour préparer à l exposé final Déjeuner Rencontre avec le Doyen pour discuter des conclusions et recommandations La Commission d évaluation externe soumet à la Faculté les résultats et les recommandations contenues dans le document final L Université/ Faculté aura pour tâche de: Organisation du séjour pendant la visite à la Faculté s occuper des démarches pour le logement à l'hôtel des membres de la Commission fournir une salle réservée à la Commission d' évaluation externe, une salle pour l exposé final, et une salle pour les réunions qui auront lieu lors de la visite mettre à la disposition de la Commission d' évaluation externe les thèses de l'étudiants, les examens écrits, les questionnaires et tout autre document jugé nécessaire diffuser au sein de la Faculté un avis informant le personnel et les étudiants de la date de la visite, en invitant le personnel à rencontrer personnellement la Commission d'évaluation fournir à la Commission d'évaluation externe les équipements pour les photocopies s occuper de la fourniture de boissons - café, thé, eau minérale - et d un déjeuner professionnel léger ( sandwichs, fruits, café, thé, eau minérale ) pour les membres de la Commission d'évaluation externe pendant les journées 1 et 2 de la visite. 5

Lettre Circulaire n 7

Lettre Circulaire n 7 Cité du Vatican, 12 juin 2009 392/2005 Lettre Circulaire n 7 Aux Grands Chanceliers aux Recteurs et aux Doyens des Facultés ecclésiastiques et, pour connaissance, aux Recteurs des Universités catholiques

Plus en détail

Formation des formateurs

Formation des formateurs Organisation des Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.24 Procédures opérationnelles permanentes Formation des formateurs Approbation

Plus en détail

PROGRAMME D INNOVATION EN FORMATION. AUX 1 er, 2 e ET 3 e CYCLES

PROGRAMME D INNOVATION EN FORMATION. AUX 1 er, 2 e ET 3 e CYCLES PROGRAMME D INNOVATION EN FORMATION AUX 1 er, 2 e ET 3 e CYCLES sous la responsabilité du vice-rectorat aux études Février 2010 INTRODUCTION Le Programme d innovation en formation aux 1 er, 2 e et 3 e

Plus en détail

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE Adopté par le conseil associatif de l Agence universitaire de la Francophonie

Plus en détail

Charte de l audit interne

Charte de l audit interne Charte de l audit interne Adoptée par le Comité d audit le 24 mai 2012 Mise à jour : 19 mai 2016 CORPORATION DE L ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES COMMERCIALES DE MONTRÉAL CHARTE DE L AUDIT INTERNE 1. ÉNONCÉ DE

Plus en détail

PROPOSITION MÉTHODOLOGIQUE ET QUESTIONNAIRE- CONTENUS GROUPE DE TRAVAIL STRUCTURE DU RÉSEAU EUROPÉEN DES CONSEILS DE LA JUSTICE

PROPOSITION MÉTHODOLOGIQUE ET QUESTIONNAIRE- CONTENUS GROUPE DE TRAVAIL STRUCTURE DU RÉSEAU EUROPÉEN DES CONSEILS DE LA JUSTICE PROPOSITION MÉTHODOLOGIQUE ET QUESTIONNAIRE- CONTENUS GROUPE DE TRAVAIL STRUCTURE DU RÉSEAU EUROPÉEN DES CONSEILS DE LA JUSTICE Le Réseau Européen des Conseils de la Justice a été constitué après une activité

Plus en détail

ÉVALUATION DU RENDEMENT DU NOUVEAU PERSONNEL ENSEIGNANT

ÉVALUATION DU RENDEMENT DU NOUVEAU PERSONNEL ENSEIGNANT DIRECTIVE ADMINISTRATIVE DOMAINE : PERSONNEL Politique : Évaluation du nouveau personnel enseignant PER.12.2 En vigueur le : 22 janvier 2007 Révisée le : 25 janvier 2010 ÉVALUATION DU RENDEMENT DU NOUVEAU

Plus en détail

POLITIQUE CONCERNANT L ÉVALUATION DES PROGRAMMES À L UQO

POLITIQUE CONCERNANT L ÉVALUATION DES PROGRAMMES À L UQO SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures POLITIQUE CONCERNANT L ÉVALUATION DES PROGRAMMES À L UQO Références : 140-CA-2146, 203-CA-2972 208-CA-3038, 240-CA-342, 330-CA-4947

Plus en détail

Liste de vérification Activités en matière de santé et de sécurité

Liste de vérification Activités en matière de santé et de sécurité Liste de vérification Activités en matière de santé et de sécurité Workplace Health, Safety and Compensation Commission of New Brunswick WHSCC CSSIAT Commission de la santé, de la sécurité et de l indemnisation

Plus en détail

Charte de l audit interne

Charte de l audit interne Charte de l audit interne Adoptée par le Comité d audit le 24 mai 2012 CORPORATION DE L ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES COMMERCIALES DE MONTRÉAL CHARTE DE L AUDIT INTERNE 1. ÉNONCÉ DE PRINCIPE L audit interne

Plus en détail

PROCÉDURE ET EXIGENCES EN MATIÈRE DE

PROCÉDURE ET EXIGENCES EN MATIÈRE DE PROCÉDURE ET EXIGENCES EN MATIÈRE DE RENSEIGNEMENTS POUR TOUTE MODIFICATION PROPOSÉE AUX PROGRAMMES DÉSIGNÉS EN VERTU DE LA LOI SUR L ATTRIBUTION DE GRADES UNIVERSITAIRES DU NOUVEAU-BRUNSWICK CONTENTS

Plus en détail

DATE : 2010-10-05 VERSION : 1 DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE

DATE : 2010-10-05 VERSION : 1 DE SÛRETÉ NUCLÉAIRE PROTOCOLE POUR LE RENOUVELLEMENT DES PERMIS D EXPLOITATION DU RÉACTEUR NUCLÉAIRE DE PUISSANCE ET D'UNE INSTALLATION DE DÉCHETS RADIOACTIFS DE GENTILLY-2 DATE : 2010-10-05 VERSION : 1 HYDRO-QUÉBEC COMMISSION

Plus en détail

Synthèse de l évaluation de la Fondation pour la Formation Continue UNIL-EPFL (FCUE)

Synthèse de l évaluation de la Fondation pour la Formation Continue UNIL-EPFL (FCUE) Synthèse de l évaluation de la Fondation pour la Formation Continue UNIL-EPFL (FCUE) Janvier 2016 1. Introduction L évaluation de la FCUE a été réalisée en 2014, 5 ans après sa création. Une création assez

Plus en détail

ÉVALUATION DE STAGE DE FORMATION PRATIQUE DE MAÎTRISE EN TRAVAIL SOCIAL (MTS)

ÉVALUATION DE STAGE DE FORMATION PRATIQUE DE MAÎTRISE EN TRAVAIL SOCIAL (MTS) École de service social ÉVALUATION DE STAGE DE FORMATION PRATIQUE DE MAÎTRISE EN TRAVAIL SOCIAL (MTS) Le formulaire d évaluation, signé à la fois par l étudiant et le superviseur de stage, doit être retourné

Plus en détail

DÉMARCHE CONCERNANT LES DEMANDES D EXPÉRIMENTATION À LA COMMISSION SCOLAIRE DE MONTRÉAL

DÉMARCHE CONCERNANT LES DEMANDES D EXPÉRIMENTATION À LA COMMISSION SCOLAIRE DE MONTRÉAL Bureau de la direction générale adjointe à la gestion des services éducatifs et de l organisation scolaire DÉMARCHE CONCERNANT LES DEMANDES D EXPÉRIMENTATION À LA COMMISSION SCOLAIRE DE MONTRÉAL Responsable

Plus en détail

Bureau du surintendant des institutions financières. Rapport d audit interne sur le Secteur de la réglementation : Division de l actuariat

Bureau du surintendant des institutions financières. Rapport d audit interne sur le Secteur de la réglementation : Division de l actuariat Bureau du surintendant des institutions financières Rapport d audit interne sur le Secteur de la réglementation : Division de l actuariat Juin 2014 Table des matières 1. Contexte... 3 2. À propos de l

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE. 1. Objectifs

MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE. 1. Objectifs MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE A partir du mois d Avril, la formation s achève par un stage professionnel obligatoire d une durée minimale

Plus en détail

INFO FLASH Conseils d établissement

INFO FLASH Conseils d établissement INFO FLASH Conseils d établissement Numéro 1 Novembre 2011 Les conditions gagnantes d un conseil d établissement Les conseils d établissement tel que nous les connaissons aujourd hui existent depuis 1998,

Plus en détail

Mandat, principes directeurs et procédures du Fonds de dotation de l Autorité internationale des fonds marins

Mandat, principes directeurs et procédures du Fonds de dotation de l Autorité internationale des fonds marins Mandat, principes directeurs et procédures du Fonds de dotation de l Autorité internationale des fonds marins i Table de matières I II III IV V VI VII Raison d être du Fonds Objet et finalités du Fonds

Plus en détail

Job Opening: Concours de recrutement de professeurs de français (Interne / Externe) Department/Office: Genève Posting Period: Job number: N/A

Job Opening: Concours de recrutement de professeurs de français (Interne / Externe) Department/Office: Genève Posting Period: Job number: N/A Job Opening: Job Title: Concours de recrutement de professeurs de français (Interne / Externe) Department/Office: Genève Posting Period: Job number: N/A Cadre organisationnel Les postes de professeurs

Plus en détail

CONVENTION ACADÉMIQUE INTERNATIONALE

CONVENTION ACADÉMIQUE INTERNATIONALE CONVENTION ACADÉMIQUE INTERNATIONALE Convention qui signent l......(nom complet en portugais de l ÉCOLE) de l UNIVERSIDADE DE SÃO PAULO (Brésil) et l... (nom complet et officiel de l UNIVERSITÉ ÉTRANGÈRE)

Plus en détail

Procédure Le système d assurance qualité au Cégep de Trois-Rivières

Procédure Le système d assurance qualité au Cégep de Trois-Rivières Procédure Le système d assurance qualité au Cégep de Trois-Rivières Adoptée au comité de Régie interne du 1er mars 2016 1. Introduction Notre système d assurance qualité comprend déjà toutes les composantes

Plus en détail

Organisé conjointement par

Organisé conjointement par Intégration de la mise en œuvre de coopération mutuelle du Traité international et du Protocole de Nagoya dans le cadre des objectifs généraux de la politique nationale Un atelier pour les équipes nationales

Plus en détail

Comité régional de l Europe Cinquante-huitième session. Désignation d un groupe de prospection régional

Comité régional de l Europe Cinquante-huitième session. Désignation d un groupe de prospection régional Comité régional de l Europe Cinquante-huitième session Tbilissi (Géorgie), 15-18 septembre 2008 Point 9 d) de l ordre du jour provisoire EUR/RC58/Inf.Doc./2 28 juillet 2008 80849 ORIGINAL : ANGLAIS Désignation

Plus en détail

VI. DOCUMENT PORTANT «PRINCIPES DIRECTEURS DEVANT GUIDER L ENVOI D UNE MISSION D OBSERVATION D ÉLECTIONS» (Marrakech, décembre 1996)

VI. DOCUMENT PORTANT «PRINCIPES DIRECTEURS DEVANT GUIDER L ENVOI D UNE MISSION D OBSERVATION D ÉLECTIONS» (Marrakech, décembre 1996) VI. DOCUMENT PORTANT «PRINCIPES DIRECTEURS DEVANT GUIDER L ENVOI D UNE MISSION D OBSERVATION D ÉLECTIONS» (Marrakech, décembre 1996) Préambule Les chefs d État et de Gouvernement, réunis lors de leur sixième

Plus en détail

Évaluation des activités de surveillance des octrois du CRSNG/CRSH Réponses de la gestion (plan d action)

Évaluation des activités de surveillance des octrois du CRSNG/CRSH Réponses de la gestion (plan d action) Réponses de la gestion complétées par: Carole Crête-Robidoux En date du: 9 juillet 2004 Observations sur les politiques, procédures et pratiques utilisées pour les activités de surveillance des octrois,

Plus en détail

Aix-Marseille Université Règlement intérieur de l Equipe d Accueil EA XYZ

Aix-Marseille Université Règlement intérieur de l Equipe d Accueil EA XYZ LOGO de L EA Aix-Marseille Université Règlement intérieur de l Equipe d Accueil EA XYZ Préambule L unité de recherche XYZ, EA??? d Aix-Marseille Université, est spécialisée dans l étude de Les locaux de

Plus en détail

FORMATION D UN COMITÉ DE SUIVI D E S A C TI V ITÉS D U S E R V I C E A L I M E NTA I R E C O M P O S ITI O N D U C O M ITÉ D E S U I V I

FORMATION D UN COMITÉ DE SUIVI D E S A C TI V ITÉS D U S E R V I C E A L I M E NTA I R E C O M P O S ITI O N D U C O M ITÉ D E S U I V I CONTRÔLE DE LA QUALITÉ ET MESURE DE LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE La mesure de la satisfaction constitue une activité importante car elle permet aux dirigeants des services alimentaires de connaître

Plus en détail

(Adopté par le Conseil des gouverneurs; le 2 février 2013 et le 7 septembre 2013)

(Adopté par le Conseil des gouverneurs; le 2 février 2013 et le 7 septembre 2013) () - Table des matières Contexte... 1 Évaluation des départements académiques... 3 Évaluation des unités de services... 7 Évaluation et mise au point de la Politique d assurance de la qualité... 9 Annexe

Plus en détail

Le mémoire en master 2 MEEF

Le mémoire en master 2 MEEF 2014-2015 Le mémoire en master 2 MEEF Métiers de l'enseignement, de l'education et de la Formation 1 Ce document de cadrage est destiné aux étudiants et aux équipes enseignantes mais il peut comporter

Plus en détail

Éducateur ou éducatrice des jeunes enfants : Programme d attestation des compétences acquises à l étranger (EJE : ACAE)

Éducateur ou éducatrice des jeunes enfants : Programme d attestation des compétences acquises à l étranger (EJE : ACAE) Services à la famille et Logement Manitoba Programme de garde d enfants du Manitoba Éducateur ou éducatrice des jeunes enfants : Programme d attestation des compétences acquises à l étranger (EJE : ACAE)

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT Introduction NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE Paragraphe Champ d application

Plus en détail

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE)

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) POUR L AVANCEMENT ET L INNOVATION EN ENSEIGNEMENT Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) Information générale et processus de mise en candidature Miser sur l innovation en formation pour

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL

REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL REGLEMENT INTERIEUR DU COMITE D HYGIENE, DE SECURITE ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL Article 1 er - Le présent règlement intérieur a pour objet de fixer, dans le cadre des lois et règlements en vigueur, les

Plus en détail

Règlement de l année recherche prédoctorale à l étranger (ARPE)

Règlement de l année recherche prédoctorale à l étranger (ARPE) Règlement de l année recherche prédoctorale à l étranger (ARPE) Le présent règlement, fondé sur le projet soumis au vote du conseil scientifique lors de sa séance du 13 Juin 2013, a été adopté lors de

Plus en détail

Projet d action commune révisé en faveur de l OTICE. PROJET ACTION COMMUNE 2006/ /PESC DU CONSEIL du

Projet d action commune révisé en faveur de l OTICE. PROJET ACTION COMMUNE 2006/ /PESC DU CONSEIL du Conseil de l Union européenne Bruxelles, le 2 mars 2006 SN 4007/2/05 REV 3 LIMITE NOTE Objet : Projet d action commune révisé en faveur de l OTICE PROJET ACTION COMMUNE 2006/ /PESC DU CONSEIL du concernant

Plus en détail

GUIDE DE PROCEDURES DU GROUPE DES AMIS DU PARAGRAPHE 47

GUIDE DE PROCEDURES DU GROUPE DES AMIS DU PARAGRAPHE 47 47. Nous sommes conscients de l importance de la communication, par les entreprises, d informations sur l impact environnemental de leurs activités et les encourageons, en particulier s agissant des entreprises

Plus en détail

Guide de la Conférence nationale sur l évaluation des élèves

Guide de la Conférence nationale sur l évaluation des élèves Guide de la Conférence nationale sur l évaluation des élèves 1. Une Conférence nationale pour faire évoluer les pratiques d évaluation Le principe d une «évaluation positive, simple et lisible, valorisant

Plus en détail

Les sièges à pourvoir NOTE D INFORMATION

Les sièges à pourvoir NOTE D INFORMATION NOTE D INFORMATION Des représentants titulaires ayant perdu la qualité au titre de laquelle ils avaient été élus, plusieurs sièges sont déclarés vacants dans les différentes instances de l ENSAIT. Conformément

Plus en détail

SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE

SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE Guide d information SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE 3 UNE RESSOURCE DE CHOIX POUR VOTRE ORGANISATION LE STAGIAIRE Les stagiaires de l ENAP sont des étudiants désirant compléter leur programme d études de

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIEP)

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIEP) POLITIQUE N O 2 POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIEP) Modifiée le 12 mai 2015 cegepdrummond.ca Adoptée au conseil d administration :optée lu conseil d administration :

Plus en détail

Politique institutionnelle d'évaluation des programmes. du Collège de l'immobilier du Québec

Politique institutionnelle d'évaluation des programmes. du Collège de l'immobilier du Québec Politique institutionnelle d'évaluation des programmes du Collège de l'immobilier du Québec Décembre 2002 Introduction Le Collège de l immobilier du Québec est un établissement privé non subventionné dont

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE MONCTON POLITIQUE SÉLECTION DES CADRES

UNIVERSITÉ DE MONCTON POLITIQUE SÉLECTION DES CADRES UNIVERSITÉ DE MONCTON POLITIQUE DE SÉLECTION DES CADRES Adoptée le 18 mars 2013 par le Conseil des gouverneurs Diffusée par le Secrétariat général Edmundston Moncton Shippagan Page 2 Politique de sélection

Plus en détail

Vers la planification stratégique 2016-2022

Vers la planification stratégique 2016-2022 Vers la planification stratégique 2016-2022 Démarche proposée en vue d établir le Bilan de l efficacité du Plan stratégique 2010-2016 et d adopter une nouvelle Planification stratégique 2016-2022 Adopté

Plus en détail

Evaluation des bacheliers «informatique de gestion» et «informatique et systèmes» (finalité technologie de l informatique) 2011-2012

Evaluation des bacheliers «informatique de gestion» et «informatique et systèmes» (finalité technologie de l informatique) 2011-2012 Evaluation des bacheliers «informatique de gestion» et «informatique et systèmes» (finalité technologie de l informatique) 2011-2012 RAPPORT FINAL DE SYNTHESE Institut d Enseignement de Promotion Sociale

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/2009/6 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 15 septembre 2009 Français Original: anglais Troisième session Doha, 9-13

Plus en détail

Évaluation du rendement du personnel de soutien employés non syndiqués

Évaluation du rendement du personnel de soutien employés non syndiqués Procédure administrative : Évaluation du rendement du personnel de soutien employés non syndiqués Numéro : PA 6.020 Catégorie : Ressources humaines Pages : 10 Approuvée : le 18 octobre 2010 Modifiée :

Plus en détail

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004

Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité. Ébauche septembre 2004 Guide de préparation du manuel de politique visant le système de gestion de la sécurité Ébauche septembre 2004 Le présent guide a été conçu dans le but d aider les petits exploitants du domaine de l aviation

Plus en détail

Recommandations relatives à la formation des enseignantes. interculturelles. COHEP, novembre 2007

Recommandations relatives à la formation des enseignantes. interculturelles. COHEP, novembre 2007 Recommandations relatives à la formation des enseignantes et enseignants aux approches interculturelles COHEP, novembre 2007 Etat : Adopté par l Assemblée plénière de la COHEP le 14/15 novembre 2007 Table

Plus en détail

COMITÉ DE VÉRIFICATION DE VOLLEYBALL CANADA MANDAT

COMITÉ DE VÉRIFICATION DE VOLLEYBALL CANADA MANDAT COMITÉ DE VÉRIFICATION DE VOLLEYBALL CANADA MANDAT 16 NOVEMBRE 2008 I. OBJECTIF A. La principale fonction du Comité de vérification (le «Comité») est d'aider le Conseil d administration à s acquitter de

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES POUR LA NOTIFICATION DES EIG

LIGNES DIRECTRICES POUR LA NOTIFICATION DES EIG LIGNES DIRECTRICES POUR LA NOTIFICATION DES EIG 1. Introduction Le règlement (CE) n 1223/2009 relatif aux produits cosmétiques («règlement Cosmétiques») 1 a jeté les fondements d une gestion uniforme des

Plus en détail

Mise à jour sur les questions relatives aux ressources humaines. Chapitre Paragraphes Page

Mise à jour sur les questions relatives aux ressources humaines. Chapitre Paragraphes Page Comité exécutif du Programme du Haut Commissaire Comité permanent 49 e réunion Distr. restreinte 7 septembre 2010 Français Original: anglais Mise à jour sur les questions relatives aux ressources humaines

Plus en détail

BANQUE MONDIALE TERMES DE REFERENCE ET ETENDUE DU TRAVAIL POUR LA REALISATION DE L ETUDE DIAGNOSTIQUE SUR LA GOUVERNANCE EN CÔTE D IVOIRE

BANQUE MONDIALE TERMES DE REFERENCE ET ETENDUE DU TRAVAIL POUR LA REALISATION DE L ETUDE DIAGNOSTIQUE SUR LA GOUVERNANCE EN CÔTE D IVOIRE BANQUE MONDIALE TERMES DE REFERENCE ET ETENDUE DU TRAVAIL POUR LA REALISATION DE L ETUDE DIAGNOSTIQUE SUR LA GOUVERNANCE EN CÔTE D IVOIRE I. Contexte La Banque mondiale est entrain de mener une initiative

Plus en détail

RAPPORT D ETAPE DU GROUPE DE TRAVAIL DE LA CADHP SUR LES POPULATIONS/COMMUNAUTES AUTOCHTONES

RAPPORT D ETAPE DU GROUPE DE TRAVAIL DE LA CADHP SUR LES POPULATIONS/COMMUNAUTES AUTOCHTONES RAPPORT D ETAPE DU GROUPE DE TRAVAIL DE LA CADHP SUR LES POPULATIONS/COMMUNAUTES AUTOCHTONES Période d intersession entre la 44 e et la 45 e sessions ordinaires de la CADHP Ce bref rapport d étape porte

Plus en détail

REGLEMENT DES ETUDES DE LA TROISIEME ANNEE DU DIPLOME DE L INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG

REGLEMENT DES ETUDES DE LA TROISIEME ANNEE DU DIPLOME DE L INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG REGLEMENT DES ETUDES DE LA TROISIEME ANNEE DU DIPLOME DE L INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG La troisième année du diplôme de l IEP de Strasbourg repose sur une année d études obligatoire à l

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ D AUDIT

MANDAT DU COMITÉ D AUDIT MANDAT DU COMITÉ D AUDIT Le comité d audit (le «Comité») est responsable auprès du conseil d administration (le «Conseil») des politiques et pratiques relatives à l intégrité des déclarations financières

Plus en détail

Sécurité des patients Suisse

Sécurité des patients Suisse Elle est organisée par la fondation Sécurité des patients Suisse Semaine d action la sécurité des patients Dialogue avec les patientes et les patients Présentation De quoi s agit-il? 3 Public cible et

Plus en détail

Annule : 2.2 La Loi sur l accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels.

Annule : 2.2 La Loi sur l accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels. Approbation : CC-010627-1034 Amendée par : CC-080422-2877 Annule : Règlement Politique Pratique de gestion S UJET : Politique de communication 1. LA RAISON D ÊTRE Les communications représentent un secteur

Plus en détail

Organisé par la CONFEJES, du 17 au 21 septembre 2012 RAPPORT GENERAL

Organisé par la CONFEJES, du 17 au 21 septembre 2012 RAPPORT GENERAL FORMATION DES FORMATEURS EN ENTREPRENARIAT POUR LES CADRES DU MINISTERE DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA CULTURE (CADRES DE LA DIRECTION GENERALE DE LA JEUNESSE ET DE L AGENCE BURUNDAISE POUR L EMPLOI

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL DE L INITIATIVE DE KIEV

PROGRAMME REGIONAL DE L INITIATIVE DE KIEV 21 février 2007 DGIV/CULT/KI(2006)18 PROGRAMME REGIONAL DE L INITIATIVE DE KIEV Plan d Action 2007 avec budget Document préparé par la Direction de la Culture et du Patrimoine culturel et naturel DGIV/CULT/KI(2006)18

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

DECISION RELATIVE A L ELECTION GENERALE

DECISION RELATIVE A L ELECTION GENERALE DECISION RELATIVE A L ELECTION GENERALE DES REPRESENTANTS ETUDIANTS DE FORMATION DE 3EME CYCLE AU CONSEIL SCIENTIFIQUE DE L INSTITUT NATIONAL DES LANGUES ET CIVILISATIONS ORIENTALES (INALCO) LA PRESIDENTE

Plus en détail

ETAPES D UNE EXPERIMENTATION IFADEM

ETAPES D UNE EXPERIMENTATION IFADEM ETAPES D UNE EXPERIMENTATION IFADEM L initiative francophone pour la formation à distance des maitres (IFADEM) est menée conjointement par l Agence universitaire de la Francophonie (AUF) et l Organisation

Plus en détail

SOUMISSION ET GESTION DES DEMANDES DE PROJET

SOUMISSION ET GESTION DES DEMANDES DE PROJET DIRECTIVE ADMINISTRATIVE DOMAINE : ADMINISTRATION POLITIQUE : ADM.9 APPROCHE SERVICE ADM.9.6 En vigueur le : 7 mars 2011 Révisée le : SOUMISSION ET GESTION DES DEMANDES DE PROJET BUT Le Service des ressources

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Objet : Plainte à l endroit du Secrétariat du Conseil du trésor et du Centre de services partagés du Québec Dossiers : 1005798 et 1005799

Objet : Plainte à l endroit du Secrétariat du Conseil du trésor et du Centre de services partagés du Québec Dossiers : 1005798 et 1005799 Montréal, le 23 février 2015 Madame Secrétariat du Conseil du Trésor a/s de Madame 875, Grande-Allée E., bureau 4.09 Québec (Québec) G1R 5R8 Madame Responsable de l accès aux documents Centre de services

Plus en détail

Politique d'évaluation des apprentissages à la formation continue (PEAFC)

Politique d'évaluation des apprentissages à la formation continue (PEAFC) Politique d'évaluation des apprentissages à la formation continue (PEAFC) 1 Mars 2012 AVIS DE CONFIDENTIALITÉ Ce document de même que les informations qui y sont incluses sont confidentielles et peuvent

Plus en détail

Examen des politiques de passation des marchés et des contrats Plan de consultation

Examen des politiques de passation des marchés et des contrats Plan de consultation Examen des politiques de passation des marchés et des contrats Plan de consultation La Banque mondiale a entrepris de revoir ses politiques de passation des marchés et des contrats dans le cadre de ses

Plus en détail

Le processus d appel est à la disposition des élèves, des parents, des tuteurs ou tutrices.

Le processus d appel est à la disposition des élèves, des parents, des tuteurs ou tutrices. Référence : B-200-13 Conseil scolaire francophone de la Colombie-Britannique 180 10200 Shellbridge Way Richmond (Colombie-Britannique) V6X 2W7 Téléphone : (604) 214 2600 Télécopieur : (604) 214 9881 Ligne

Plus en détail

COMITE DE BIOETHIQUE (DH-BIO) 8 ème réunion 1-4 décembre 2015 Strasbourg. Décisions prises par le Comité de Bioéthique lors de sa 8 ème réunion

COMITE DE BIOETHIQUE (DH-BIO) 8 ème réunion 1-4 décembre 2015 Strasbourg. Décisions prises par le Comité de Bioéthique lors de sa 8 ème réunion Strasbourg, 4 décembre 2015 Décisions 8 ème DH-BIO Final COMITE DE BIOETHIQUE (DH-BIO) 8 ème réunion 1-4 décembre 2015 Strasbourg Décisions prises par le Comité de Bioéthique lors de sa 8 ème réunion Réexamen

Plus en détail

Mise à jour : octobre 2011. Chapitre 8 La mission d audit La planification

Mise à jour : octobre 2011. Chapitre 8 La mission d audit La planification Mise à jour : octobre 2011 Chapitre 8 La mission d audit La planification Table des matières 1. Les procédés préliminaires... 1 2. L approche de partenariat avec le gestionnaire... 2 3. La connaissance

Plus en détail

Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS)

Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS) Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS) Février 2005 1 I. INTRODUCTION La réalisation d une SNDS en général et d

Plus en détail

Supplément destiné aux bureaux de santé publique. en partenariat avec Santé publique Ontario

Supplément destiné aux bureaux de santé publique. en partenariat avec Santé publique Ontario Supplément destiné aux bureaux de santé publique en partenariat avec Santé publique Ontario Table des matières Remerciements...3 Introduction.......................................................... 4

Plus en détail

Politique institutionnelle concernant le bien-être des animaux utilisés en enseignement, en recherche et dans les tests

Politique institutionnelle concernant le bien-être des animaux utilisés en enseignement, en recherche et dans les tests Politique institutionnelle concernant le bien-être des animaux utilisés en enseignement, en recherche et dans les tests L application de cette politique est sous la responsabilité de la Direction générale

Plus en détail

POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES AUTORISATION REQUISE FEUILLE DE ROUTE

POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES AUTORISATION REQUISE FEUILLE DE ROUTE CODE D IDENTIFICATION POL93-101 TITRE : POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR AUTORISATION REQUISE 21 décembre 1993 Administrateur RESPONSABLE DU SUIVI Service des ressources

Plus en détail

Conférence à haut niveau sur l avenir de la Cour européenne des droits de l homme DECLARATION

Conférence à haut niveau sur l avenir de la Cour européenne des droits de l homme DECLARATION 27/04/2011 Conférence à haut niveau sur l avenir de la Cour européenne des droits de l homme organisée dans le cadre de la présidence turque du Comité des Ministres du Conseil de l'europe IZMIR, Turquie

Plus en détail

2.1. Le risque de révision (3 décembre 1993) 58

2.1. Le risque de révision (3 décembre 1993) 58 2. METHODOLOGIE DE LA REVISION 2.1. Le risque de révision (3 décembre 1993) 58 1. Introduction 1.1.L objectif essentiel de la révision des comptes annuels est d assurer le lecteur du fait que ce document

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014

RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014 RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014 MISE À JOUR DE L ENQUÊTE À L ÉTABLISSEMENT KENT (mars 2014) La gestion des ressources

Plus en détail

(Quels résultats dans les services publics pour mieux affronter les défis du développement économique et social?)

(Quels résultats dans les services publics pour mieux affronter les défis du développement économique et social?) Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Observatoire des Fonctions Publiques Africaines Gouvernement de la République du Bénin VERS UNE ADMINISTRATION ET UNE

Plus en détail

Processus d accréditation

Processus d accréditation ADMISSIBILITÉ Les programmes éducatifs de thérapie du sport parrainés par les établissements ou consortiums postsecondaires qui décernent des diplômes sont admissibles à l accréditation si l établissement

Plus en détail

Prix Avenir Métiers d Art INMA en partenariat avec La Fondation Michelle et Antoine RIBOUD et la Banque Populaire

Prix Avenir Métiers d Art INMA en partenariat avec La Fondation Michelle et Antoine RIBOUD et la Banque Populaire Prix Avenir Métiers d Art INMA en partenariat avec La Fondation Michelle et Antoine RIBOUD et la Banque Populaire Règlement édition 2015-2016 Le Prix Avenir Métiers d Art INMA a pour objectif d encourager

Plus en détail

LA POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES

LA POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES LA POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES TABLE DES MATIÈRES 1. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE...3 2. CADRE LÉGAL ET JURIDIQUE...3 3. CHAMP D APPLICATION...3 4. RESPONSABILITÉS...4 4.1... Administrateur

Plus en détail

Guide d application : Compétences de base des administrateurs (Catégorie 1)

Guide d application : Compétences de base des administrateurs (Catégorie 1) 4711 Yonge Street Suite 700 Toronto ON M2N 6K8 Telephone: 416-325-9444 Toll Free 1-800-268-6653 Fax: 416-325-9722 4711, rue Yonge Bureau 700 Toronto (Ontario) M2N 6K8 Téléphone : 416 325-9444 Sans frais

Plus en détail

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain 1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain DÉFINITION : Une visite sur le terrain survient quand un membre du personnel se rend dans un autre bureau de Plan International pour

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale d employée de commerce/employé de commerce 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du [Version 0.7 du 6 avril 2010] Employée de commerce CFC/employé

Plus en détail

UNIL Stages de Master en psychologie

UNIL Stages de Master en psychologie UNIL Stages de Master en psychologie Contacts coordinatrices des stages : Mme Coralie Magni-Speck (Coralie.Magni@unil.ch) Mme Eva Clot-Siegrist (Eva.Clot-Siegrist@unil.ch, pour l orientation «conseil et

Plus en détail

POL-19 Politique d évaluation des hors cadres. Adoptée par le Conseil d administration le 12 mai 2003.

POL-19 Politique d évaluation des hors cadres. Adoptée par le Conseil d administration le 12 mai 2003. POL-19 Politique d évaluation des hors cadres Adoptée par le Conseil d administration le 12 mai 2003. POLITIQUE D ÉVALUATION DES HORS CADRES 1 PRÉAMBULE Le Cégep Garneau reconnaît l'importance pour le

Plus en détail

L AIPCR a la responsabilité de la création du contenu technique du Congrès.

L AIPCR a la responsabilité de la création du contenu technique du Congrès. Note pour les candidatures à l organisation du XXVIe Congrès mondial de la route en 2019 1 Termes de référence 1.1 Cadre d organisation du Congrès Le Congrès mondial de la route est une manifestation dont

Plus en détail

L Approche CPA 3 - Évaluation de la situation

L Approche CPA 3 - Évaluation de la situation L Approche CPA 3 - Évaluation de la situation La présente fiche d information porte sur l évaluation de la situation, qui, comme le montre le diagramme ci-dessous, constitue le deuxième volet de l Approche

Plus en détail

Cadre de collaboration avec les acteurs non étatiques

Cadre de collaboration avec les acteurs non étatiques Réunions des comités régionaux Cadre de collaboration avec les acteurs non étatiques Rapport du Secrétariat aux comités régionaux 1. Le présent rapport est soumis aux comités régionaux pour faire suite

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT DU CABINET D AUDIT EXTERNE DU PROJET PAI-STATFIN

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT DU CABINET D AUDIT EXTERNE DU PROJET PAI-STATFIN TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT DU CABINET D AUDIT EXTERNE DU PROJET PAI-STATFIN 1. CONTEXTE 1.1 Le Groupe de la Banque Africaine de Développement appuie le Gouvernement de la République Démocratique

Plus en détail

Profil, fonctions, règles de désignation et statut du Secrétaire général et du Secrétaire général adjoint

Profil, fonctions, règles de désignation et statut du Secrétaire général et du Secrétaire général adjoint Écoles Européennes Bureau du Secrétaire général Secrétariat général Réf. : 2010-D-362-fr-6 Orig. : en Version : fr Profil, fonctions, règles de désignation et statut du Secrétaire général et du Secrétaire

Plus en détail

Conférence OCDE/Canada/Alberta sur l apprentissage en linge dans l éducation postsecondaire : Politiques, pratiques et recherche

Conférence OCDE/Canada/Alberta sur l apprentissage en linge dans l éducation postsecondaire : Politiques, pratiques et recherche Conférence OCDE/Canada/Alberta sur l apprentissage en linge dans l éducation postsecondaire : Politiques, pratiques et recherche du 26 au 28 juin 2005 à Calgary, Alberta, Canada au TELUS Convention Centre,

Plus en détail

GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO. Janvier 2009. Module 8 : Améliorer la communication

GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO. Janvier 2009. Module 8 : Améliorer la communication GUIDE DE CONSOLIDATION D ÉQUIPE POUR LES ÉQUIPES DE SOINS PRIMAIRES DE L ONTARIO Janvier 2009 Module 8 : Améliorer la communication Modifié en décembre 2010 Révisé en décembre 2012 Révisé en décembre 2012

Plus en détail

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification.

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification. DIRECTIVES SUR L ÉLABORATION D ACCORDS D ÉQUIVALENCE RELATIFS AUX SYSTÈMES D INSPECTION ET DE CERTIFICATION DES IMPORTATIONS ET DES EXPORTATIONS ALIMENTAIRES SECTION 1 CHAMP D APPLICATION CAC/GL 34-1999

Plus en détail

BCFN YOUNG EARTH SOLUTIONS! ~ BCFN YES! ~

BCFN YOUNG EARTH SOLUTIONS! ~ BCFN YES! ~ BCFN YOUNG EARTH SOLUTIONS! ~ BCFN YES! ~ AVIS DE CONCOURS 2012 À L ATTENTION DES ÉTUDIANTS ET JEUNES CHERCHEURS POUR LE DÉVELOPPEMENT D UNE IDÉE FAVORISANT LA DURABILITÉ DANS LE SECTEUR AGRO-ALIMENTAIRE.

Plus en détail

Université du Coton. Séminaire N 1 «Faisons nos affaires nous-mêmes» Michel GIFFARD & Daniel GENTON. BOBO semaine de 8 au 12 septembre 2008

Université du Coton. Séminaire N 1 «Faisons nos affaires nous-mêmes» Michel GIFFARD & Daniel GENTON. BOBO semaine de 8 au 12 septembre 2008 Université du Coton Séminaire N 1 «Faisons nos affaires nous-mêmes» Michel GIFFARD & Daniel GENTON BOBO semaine de 8 au 12 septembre 2008 Université du Coton HEC - Exed 1 Un séminaire s en cinq jours -

Plus en détail

Collège universitaire dominicain/ Dominican University College

Collège universitaire dominicain/ Dominican University College Collège universitaire dominicain/ Dominican University College Politique sur la soutenance des thèses Table des matières Préambule Partie 1 Thèse de maîtrise Partie 2 Thèse de doctorat Documents supplémentaires

Plus en détail

Question Martin Tschopp Evaluation du personnel enseignant dans le canton de Fribourg

Question Martin Tschopp Evaluation du personnel enseignant dans le canton de Fribourg Question Martin Tschopp Evaluation du personnel enseignant dans le canton de Fribourg QA3123.08 Question De nos jours, dans la plupart des entreprises et organisations, tout comme dans les administrations,

Plus en détail