Pour un chez-soi véritablement accessible

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pour un chez-soi véritablement accessible"

Transcription

1 Pour un chez-soi véritablement accessible dans le cadre de la Commission populaire itinérante du FRAPRU Montréal, le 7 novembre

2 Ex aequo, pour une égalité sans détour Ex aequo est un organisme montréalais qui, depuis 30 ans, se consacre entièrement à la promotion et à la défense collective des droits des personnes ayant une déficience motrice. Tant sur le plan régional que provincial, il allie ses efforts aux travaux de concertation et aux actions du milieu associatif des personnes ayant des limitations fonctionnelles. Ex aequo développe une stratégie dans l intention d exercer des pressions auprès de la Ville de Montréal, du ministère des Affaires municipales du Québec et de la SCHL afin que le concept d accessibilité universelle soit reconnu et appliqué dans le domaine de l habitation et dans le but d offrir aux personnes ayant des limitations fonctionnelles une variété de types d habitations avec des services ajustés à leurs besoins. La dignité, l égalité, le respect, le libre choix et autres droits fondamentaux, ainsi que les droits économiques, sociaux et culturels, sont consacrés dans la Charte internationale des droits de l Homme, les conventions et les traités internationaux. Ces outils ont été ratifiés et adoptés par nos gouvernements provincial et fédéral qui doivent à leur tour respecter, protéger, promouvoir et mettre en œuvre ces droits. Ainsi devrions-nous tous et toutes jouir des droits enchâssés dans les chartes des droits québécoise et canadienne, lois et politiques provinciales et nationales. Or, il s avère que le courant de privatisation et d intérêts particuliers qui sévit ces années-ci nous entraîne vers une annihilation progressive et tentaculaire de nos droits, notamment, selon nous, ceux des personnes ayant des limitations fonctionnelles. Le droit au logement ne se limite pas simplement au droit d avoir un toit sur la tête. C est le droit à un lieu où l on puisse vivre en sécurité, dans la paix et la dignité. Il comprend le droit qu a toute personne de choisir librement sa résidence et de participer aux prises de décisions, le droit à la liberté d expression et d association (par exemple pour les locataires d un même immeuble). Il englobe aussi le droit de toute personne de ne pas être soumise à une ingérence arbitraire et illégale dans sa vie privée, sa vie familiale, son domicile ou sa correspondance. Il ne se limite pas au droit d avoir un logement mais le logement doit aussi être «suffisant» ou «adéquat», c est-à-dire suffisamment d intimité, d espace, de bonne sécurité, un éclairage et une aération convenables, des infrastructures de base adéquates et un endroit bien situé par rapport au lieu de travail et aux services essentiels, le tout, à un coût raisonnable 1. 1 Inspiré du Mémoire AQRIPH/COPHAN, Vers une politique de l habitation, janvier

3 L accessibilité universelle (AU) 2 Dans ce document nous aborderons souvent le thème de l accessibilité universelle, et ce que signifie cette notion pour nous. L accessibilité universelle est le caractère d un produit, procédé, service, information ou environnement qui, dans un but d équité et dans une approche inclusive, permet à toute personne de réaliser des activités de façon autonome et d obtenir des résultats équivalents. Qu est-ce? est le caractère De quoi? d un produit, procédé, service, information ou environnement Visée? qui, dans un but d équité Contexte? et dans une approche inclusive, Population? permet à toute personne Pourquoi? de réaliser des activités 1 er critère? de façon autonome 2 e critère? et d obtenir des résultats équivalents Promouvoir l accessibilité universelle, c est défendre l idée d inclusion versus l intégration. L intégration est une démarche a posteriori qui vise à incorporer des personnes à un milieu déjà formé sans elles, alors que l inclusion consiste à former une collectivité en tenant compte dès le départ de tous les groupes de la population, y compris les personnes en situation de handicap. L inclusion signifie donc que la société doit a priori prévoir comment répondre aux besoins des personnes ayant des limitations fonctionnelles et de leur famille, et non seulement se limiter, après coup, à des adaptations pour des situations de fait déjà porteuses d obstacles à la participation sociale 3. 2 Groupe DÉFI Accessibilité (GDA), LANGEVIN, ROCQUE, CHALGHOUMI et GHORAYEB, Rapport de recherche pour les milieux associatifs de Montréal, Accessibilité universelle et designs contributifs (version 5.3), Université de Montréal, Inspiré de : Actualisation de À part... égale - Principes, valeurs et orientations, document conjoint AGIDD-SMQ/AQIS/COPHAN, novembre

4 Quelques faits saillants 4 En 2005 on constatait que 55 % de la population des ans en situation de handicap disposait de revenus annuels de moins de $. Les personnes ayant une limitation fonctionnelle vivent plus souvent en appartement et moins souvent dans une maison que les personnes sans incapacité, surtout les femmes. Les trois quarts des personnes avec un handicap qui sont membres d un ménage vivant sous le seuil de faible revenu sont en appartement. Quel que soit le niveau de revenu de leur ménage, qu elles vivent seules ou non, les personnes avec incapacité habitent plus souvent un petit logement que les personnes sans incapacité Une personne handicapée sur huit utilise des aménagements spéciaux dans son logement. En 2006, au moins personnes de 15 ans et plus avec un handicap avaient des besoins non comblés quant à des aménagements de leur domicile. La plupart (79 %) des personnes qui ont des difficultés liées aux caractéristiques de leur logement considèrent que celles-ci nuisent fréquemment à leurs activités, c est-à-dire de façon quotidienne (40 %) ou hebdomadaire (39 %). De plus, ce n est pas seulement la fréquence de ces difficultés qui est appréciable, mais aussi l intensité. Ainsi, la majorité (60 %) des personnes affectées sont d avis que la structure ou l'aménagement de leur maison leur cause beaucoup de difficultés ou les rend complètement incapables de participer à leurs activités. Près de 6 personnes sur 10 (59 %) ont de la difficulté à se déplacer d un étage à l autre à cause de la structure ou de l aménagement de leur domicile. Les difficultés d accès à la maison, à la cour ou au balcon sont aussi assez 4 Vivre avec une incapacité au Québec, Un portrait statistique à partir de l Enquête sur la participation et les limitations d activités de 2001 et 2006, Gouvernement du Québec, Institut de la statistique du Québec,

5 fréquentes. Fait notable, environ le tiers (35 %) des personnes ayant des difficultés liées à l aménagement de leur domicile ont ou auraient de la difficulté à sortir en cas de feu ou lors d une situation d urgence. Trouver un logement adéquat La recherche d un logement est une activité complexe. Nous le savons tous et toutes : se trouver un chez-soi n est pas une mince tâche et ce processus est souvent source de stress et de tensions. Plusieurs facteurs sont à évaluer : disponibilité, coûts directs et indirects, compatibilité avec les activités de la vie (travail, école, implication sociale, etc.), et bien plus encore! Lorsque l on a une limitation fonctionnelle, la recherche d une habitation est un véritable parcours à obstacles. En voici quelques-uns : Les habitations accessibles sont trop peu nombreuses. Les propriétaires sont peu conscients des besoins et donnent souvent une information erronée à la personne en recherche de logement. Il n est pas rare de se heurter à «seulement 3 petites marches» en allant visiter un logement, et ce, même lorsqu on a précisé au propriétaire qu on utilisait un fauteuil roulant. Le déplacement pour visiter et louer un logement est, pour certains, difficile et long à organiser. La personne arrive souvent trop tard, le logement n est plus disponible. Les personnes ayant une limitation fonctionnelle vivent de la discrimination : il arrive encore aujourd hui que le propriétaire préfère louer à une personne sans limitation. Le propriétaire n affiche pas toujours son logement comme étant un logement accessible. Chaque programme, mesure ou ressource est géré en silo et possède ses propres paramètres, critères et règles administratives. C est à la personne ayant des limitations fonctionnelles de trouver, dans ce dédale, la réponse à ses besoins, alors qu elle devrait être placée au centre de cet ensemble de mesures. 5

6 À l heure actuelle, étant donné le nombre peu élevé d habitations véritablement accessibles et le manque d information concernant leur disponibilité, les personnes ayant des limitations fonctionnelles en recherche n ont pas d autre choix que de se tourner vers des logements qui ne sont pas accessibles. L environnement, au sens large, présente des obstacles majeurs aux personnes ayant des limitations fonctionnelles qui sont à la recherche d une habitation. Le service Info-Habitation constitue une des mesures d accommodement indispensables pour réduire l impact de ces obstacles et faciliter la recherche d un logement adéquat. Dans les régions où ils sont présents, les services Info-Habitation doivent faire face au manque, voire à l absence de financement adéquat. Leur financement provient de sources différentes, est non récurrent et sans critères d analyse connus. Ainsi, certains organismes se voient contraints d utiliser une part importante de leurs ressources pour la recherche et le maintien de leur financement afin d assurer leur survie. Ces organismes doivent effectuer annuellement différentes activités d autofinancement au détriment de l aide qu ils pourraient offrir aux personnes en recherche d un domicile accessible et adapté. La solution à ces problèmes devra tenir compte de l autonomie de la personne, mais aussi du besoin de service de proximité. Une solution Web, encadrée par le milieu communautaire, semble donc intéressante pour la mise en place de services Info- Habitation. Toutefois, étant donné le manque de ressources, autant humaines que financières, la solution devra être simple et les organismes, bien soutenus. À l image d une solution mise en place par l organisme Dynamique des personnes handicapées de Granby 5, les logements seraient regroupés selon des classes prédéfinies, suivant leur degré d accessibilité, d adaptabilité, de visitabilité, etc. On peut ainsi élargir les besoins vers une notion d accessibilité universelle où les catégories répondraient à toute personne à mobilité réduite pouvant bénéficier de tels logements (ainés, familles, etc.). Nous souhaiterions qu il y ait un service dans chaque région. Cette mise en commun donnerait un portrait global du Québec, ce qui est nécessaire lorsque quelqu un change de région. Ainsi, la SHQ devrait fournir une «trousse de démarrage» et une aide à l application du mandat. Concrètement, cela signifie de fournir les canevas pour la mise en place d une base de données Web locale, l hébergement des bases de données, le soutien-conseil en cours de route et le soutien financier de la ressource. 5 6

7 Les recommandations d Ex aequo Face à la situation actuelle en habitation et afin de parvenir à une véritable participation sociale pleine et entière des personnes en situation de handicap, des mesures énergiques doivent être prises. Voici quelques pistes de solutions qui nous permettront de cheminer vers l égalité, sans détour D autres organismes viendront revendiquer l adoption et la mise en application de différentes mesures visant à assurer l exercice du droit au logement pour tous et toutes. Nous sommes solidaires de leurs luttes et revendications. Voici quelques mesures 6 que nous souhaitons voir mises en œuvre le plus rapidement possible : 1. Que le gouvernement du Québec s engage à promouvoir et à mettre en œuvre l accessibilité universelle. 2. Que l ensemble des politiques, lois, règlements et programmes concernant l habitation au Québec s appuie sur le concept d accessibilité universelle pour définir les orientations de l État en matière d habitation. 3. Que tout programme, service ou mesure soit conçu de manière à ne pas constituer des obstacles à l inclusion sociale des personnes ayant des limitations fonctionnelles. 4. Que le gouvernement du Québec mette en œuvre des mesures sociales et financières de nature à assurer la réalisation du droit au logement pour tous et toutes. 5. Que l État porte la responsabilité et assure le financement adéquat de divers programmes et services, dont les services à domicile, à la hauteur de ce qui est nécessaire pour permettre la réalisation d alternatives à l institutionnalisation des personnes ayant des limitations fonctionnelles. 6 Mémoire AQRIPH/COPHAN, Vers une politique de l habitation, janvier

8 6. Que les personnes qui ont des limitations fonctionnelles et qui sont visées par le développement de ces alternatives jouent un rôle central dans l élaboration des alternatives et des projets. 7. Que le budget annuel requis, les modalités ainsi que les procédures administratives soient établis dans la perspective que le PAD réponde aux besoins réels des personnes qui ont des limitations fonctionnelles, notamment celles qui vivent dans des habitations à loyer modique (HLM) ou dans des résidences dont plus de la moitié des personnes qui y résident sont âgées de 65 ans et plus. 8. Conformément aux lois et politiques québécoises en vigueur, qu un programme visant à soutenir les services Info-Logement soit mis en place afin de maximiser l utilisation des de logements accessibles et adaptés.. 9. Dans l élaboration de programmes et de mesures pour garantir l accès au logement social des personnes à faibles revenus qui ont des limitations fonctionnelles, quelles qu elles soient : que le gouvernement et les intervenants se gardent de trouver des solutions toutes faites, qu ils s ouvrent à des problématiques diamétralement différentes, à une réalité et à des aspirations différentes, qu ils repensent les modèles et les structures avec les personnes directement concernées. que tous les ministères concernés révisent à la hausse le financement des programmes et mesures dont ils sont respectivement responsables : le MSSS, en ce qui concerne les services de soutien à domicile, les services de réadaptation en déficience intellectuelle et autres, de nature à assurer leur inclusion sociale ainsi que le soutien communautaire aux OBNL en habitation (mesures pour assurer une présence rassurante sur les lieux, désamorcer des conflits, faciliter la vie collective, identifier et résoudre des situations de crise, soutenir la stabilité résidentielle des personnes); et le MAMROT, en ce qui concerne les programmes de logements sociaux, afin de répondre adéquatement aux besoins des personnes. 10. Que le gouvernement du Québec donne suite à la recommandation de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ) qui vise à ce que le droit à un logement suffisant soit explicitement reconnu dans la Charte québécoise comme faisant partie du droit à des mesures sociales et financières susceptibles d assurer un niveau de vie suffisant. 8

Plan d action de la COPHAN. Adopté par l'assemblée générale annuelle le 8 juin 2015

Plan d action de la COPHAN. Adopté par l'assemblée générale annuelle le 8 juin 2015 Plan d action de la COPHAN Adopté par l'assemblée générale annuelle le 8 juin 2015 2015-2016 Table des matières Introduction... 3 Les valeurs de la COPHAN... 4 Les actions de la COPHAN en 2015-2016...

Plus en détail

accès logis québec ORGANISMES POUVANT SE PRÉVALOIR DU PROGRAMME

accès logis québec ORGANISMES POUVANT SE PRÉVALOIR DU PROGRAMME ANNEXE III accès logis québec Programme qui favorise le développement de logements destinés à des ménages à revenus faibles ou modestes ainsi qu aux clientèles ayant des besoins particuliers en habitation.

Plus en détail

Une intervention intersectorielle des réseaux de la santé et des services sociaux et de l habitation

Une intervention intersectorielle des réseaux de la santé et des services sociaux et de l habitation Une intervention intersectorielle des réseaux de la santé et des services sociaux et de l habitation CADRE NATIONAL SUR LE SOUTIEN COMMUNAUTAIRE EN LOGEMENT SOCIAL MSSS-SHQ PROJET SOUMIS EN CONSULTATION

Plus en détail

Reconduire le programme AccèsLogis Québec et assurer un développement soutenu de logements sociaux et communautaires

Reconduire le programme AccèsLogis Québec et assurer un développement soutenu de logements sociaux et communautaires Reconduire le programme AccèsLogis Québec et assurer un développement soutenu de logements sociaux et communautaires Automne 2014 UN PROGRAMME PERTINENT ET NÉCESSAIRE Les besoins de logements abordables

Plus en détail

un actif à préserver et à développer

un actif à préserver et à développer un actif à préserver et à développer Une réponse concrète et durable aux problèmes de logement L accès à un logement convenable à prix accessible est une pierre d assise pour des conditions de vie décentes

Plus en détail

La différence COMMUNAUTAIRE

La différence COMMUNAUTAIRE LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF EN HABITATION La différence COMMUNAUTAIRE LE RQOH, UN RÉSEAU EN MOUVEMENT! Les OSBL d habitation Au Québec, des organismes sans but lucratif (OSBL) ont mis en place des

Plus en détail

Cadre national de gestion sur le soutien communautaire au logement social M SSS-SHQ Version octobre 2005 - Résumé

Cadre national de gestion sur le soutien communautaire au logement social M SSS-SHQ Version octobre 2005 - Résumé Cadre national de gestion sur le soutien communautaire au logement social M SSS-SHQ Version octobre 2005 - Résumé Michel Roy Montréal Janvier 2006 Introduction Le soutien communautaire au logement social

Plus en détail

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles

Fiche d information à l intention des parents. Volet 2 Les options résidentielles Centre de réadaptation en déficience intellectuelle de Québec (CRDI de Québec) 7843, rue des Santolines Québec (Québec) G1G 0G3 Téléphone : 418 683-2511 Télécopieur : 418 683-9735 www.crdiq.qc.ca Fiche

Plus en détail

Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale 2012-2015

Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale 2012-2015 Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale 2012-2015 Version Finale 4 juin 2012 1 MISE EN CONTEXTE ALLIANCES Le Plan d action gouvernemental pour la solidarité et l inclusion sociale 2010-2015

Plus en détail

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles

FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS. Volet 2 - Les options résidentielles FICHE D INFORMATION À L INTENTION DES PARENTS Volet 2 - Les options résidentielles LES OPTIONS RÉSIDENTIELLE La Fiche d information à l intention des parents porte sur différents sujets susceptibles d

Plus en détail

Élimination de la livraison du courrier à domicile : Des obstacles majeurs pour la population aînée montréalaise

Élimination de la livraison du courrier à domicile : Des obstacles majeurs pour la population aînée montréalaise Élimination de la livraison du courrier à domicile : Des obstacles majeurs pour la population aînée montréalaise Avis déposé dans le cadre de la consultation publique concernant les impacts sur la population

Plus en détail

OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE

OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE OFFICE MUNICIPAL D HABITATION ET CENTRE DE LA PETITE ENFANCE NEZ À NEZ DE GRANBY PROJET DE CONSTRUCTION DE 24 LOGEMENTS INCLUANT 66 PLACES EN GARDERIE PROJET DE LOGEMENT SOCIAL AVEC SERVICES DE GARDE ET

Plus en détail

communautaire sur le soutien en logement social Cadre de référence

communautaire sur le soutien en logement social Cadre de référence Cadre de référence sur le soutien communautaire en logement social Une intervention intersectorielle des réseaux de la santé et des services sociaux et de l habitation Cadre de référence sur le soutien

Plus en détail

Guide sur le logement social

Guide sur le logement social Guide sur le logement social Comité logement Ahuntsic-Cartierville 10780 rue Laverdure local E-208 Montréal, Québec, H3L 2L9 Téléphone : 514-331-1773 Sur rendez-vous seulement clac@cooptel.qc.ca Comité

Plus en détail

PLAN D ACTION 2014-2015 Présenté à l assemblée générale annuelle du 18 juin 2014

PLAN D ACTION 2014-2015 Présenté à l assemblée générale annuelle du 18 juin 2014 PLAN D ACTION 2014-2015 Présenté à l assemblée générale annuelle du 18 juin 2014 NOTE Il faut considérer que le CV est constitué d une petite équipe et de finances limitées. Il faut conserver de l espace

Plus en détail

L aide au logement au Québec

L aide au logement au Québec L aide au logement au Québec Mathieu Laberge, CIRANO Claude Montmarquette CIRANO et Université de Montréal Les effets redistributifs et comportementaux des politiques sociales 15 octobre 2010 Les effets

Plus en détail

Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel

Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel Prix des collectivités durables de la FCM Gagnant 2010 Aménagement résidentiel Ville de Kelowna (Colombie-Britannique) Population : 106 707 Source : Ville de Kelowna Le zonage en faveur du logement Résumé

Plus en détail

Initiatives pour développer l achat public auprès des entreprises collectives

Initiatives pour développer l achat public auprès des entreprises collectives Initiatives pour développer l achat public auprès des entreprises collectives 1 Ce document a été réalisé par la Direction du développement régional et de l économie sociale du ministère des Affaires municipales,

Plus en détail

CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ

CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ Adopté par le conseil d administration de l ASPQ Le 11 octobre 2013, et amendée le 12 avril 2014, version finale Dans le

Plus en détail

Le Réseau des Petites Avenues. Présentation 4 février 2010

Le Réseau des Petites Avenues. Présentation 4 février 2010 Le Réseau des Petites Avenues Présentation 4 février 2010 Petites histoires des Petites Avenues Issu de L Avenue, maison d hébergement jeunesse. Le but: cesser le phénomène des portes tournantes. Trouver

Plus en détail

Campagne municipale 2013 Cahier de présentation et de propositions

Campagne municipale 2013 Cahier de présentation et de propositions Campagne municipale 2013 Cahier de présentation et de propositions Bâtir son quartier 1945, rue Mullins, bureau 120 Montréal (Québec) H3K 1N9 Téléphone : (514) 933-2755 Courriel : grt@batirsonquartier.com

Plus en détail

Élections municipales 2013 Pour le droit au logement dans Côte-des-Neiges

Élections municipales 2013 Pour le droit au logement dans Côte-des-Neiges Élections municipales 2013 Pour le droit au logement dans Côte-des-Neiges Survol des enjeux principaux et propositions pour améliorer les conditions de logement dans le quartier Côte-des-Neiges La CDC

Plus en détail

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES

AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES POPULATION REFERENCE BUREAU AGIR MAINTENANT : INVESTIR DANS LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE AUPRÈS DES JEUNES SCÉNARIO DE LA PRÉSENTATION UNE PRÉSENTATION > La présentation commencera par

Plus en détail

InformeTOIT. Une crise du logement historique Qui n a pas entendu parler de la pénurie de logements qui frappe l Abitibi-Témiscamingue?

InformeTOIT. Une crise du logement historique Qui n a pas entendu parler de la pénurie de logements qui frappe l Abitibi-Témiscamingue? InformeTOIT Numéro 1 - Printemps 2011 Le journal d information sur le logement Une crise du logement historique Qui n a pas entendu parler de la pénurie de logements qui frappe l Abitibi-Témiscamingue?

Plus en détail

Votre office a-t-il de bons règlements locaux lorsque vient le temps d attribuer un HLM?

Votre office a-t-il de bons règlements locaux lorsque vient le temps d attribuer un HLM? Votre office a-t-il de bons règlements locaux lorsque vient le temps d attribuer un HLM? Depuis le 1 er septembre 2011, tous les offices d habitation du Québec doivent, lorsque vient le temps d attribuer

Plus en détail

L obligation d adaptation envers les personnes handicapées en vertu du Code des droits de la personne :

L obligation d adaptation envers les personnes handicapées en vertu du Code des droits de la personne : L obligation d adaptation envers les personnes handicapées en vertu du Code des droits de la personne : Guide à l intention des locateurs Le Code ontarien des droits de la personne (Le Code) Le Code est

Plus en détail

Document de références ENTOURANT L ACCESSIBILITÉ UNIVERSELLE

Document de références ENTOURANT L ACCESSIBILITÉ UNIVERSELLE Document de références ENTOURANT L ACCESSIBILITÉ UNIVERSELLE PRODUIT PAR : Association des Personnes Handicapées de la Rive-Sud Ouest (APHRSO) 100 rue Ste-Marie La Prairie (Québec) J5R 1E8 Téléphone :

Plus en détail

L intégration des étudiants en situation de handicap au Collégial

L intégration des étudiants en situation de handicap au Collégial L intégration des étudiants en situation de handicap au Collégial Carole Lavallée et Hélène Savard Directrices adjointes des études, Cégep du Vieux Montréal Cégep de Ste-Foy Qui sont-ils? Terminologie

Plus en détail

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Aider les Canadiens handicapés

Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997. Aider les Canadiens handicapés Bâtir l avenir pour les Canadiens Budget 1997 Aider les Canadiens handicapés Février 1997 «La plupart d entre nous sommes en mesure de surmonter les nombreuses difficultés que nous rencontrons dans la

Plus en détail

Logement de transition avec suivi intensif:

Logement de transition avec suivi intensif: Logement de transition avec suivi intensif: de nouveaux partenaires pour innover Résumé Ce texte fait partie d une banque de 50 récits de pratiques d intervention en itinérance qui ont été réalisés avec

Plus en détail

ACCES AU LOGEMENT ET SITUATION DE HANDICAP

ACCES AU LOGEMENT ET SITUATION DE HANDICAP ACCES AU LOGEMENT ET SITUATION DE HANDICAP REVENDICATION DE L APF Octobre 2010 Le logement constitue un droit fondamental : il permet de disposer d un habitat et il conditionne l ouverture à des démarches

Plus en détail

LIVRET DU LOCATAIRE AVERTI

LIVRET DU LOCATAIRE AVERTI LIVRET DU LOCATAIRE AVERTI Préparé par Marie-Eve Lavoie, intervenante juridique à Concertation-Femme, en mai 2009 INTRODUCTION Pour vivre paisiblement en société, il faut respecter les droits de tous et

Plus en détail

Mémoire de la Coalition pour le logement communautaire. Déposé dans le cadre des consultations prébudgétaires 2014-2015 du gouvernement du Québec

Mémoire de la Coalition pour le logement communautaire. Déposé dans le cadre des consultations prébudgétaires 2014-2015 du gouvernement du Québec Mémoire de la Coalition pour le logement communautaire Déposé dans le cadre des consultations prébudgétaires 2014-2015 du gouvernement du Québec Février 2014 Sommaire Présentation de la Coalition... 3

Plus en détail

CONSTRUIRE ET VIVRE ENSEMBLE

CONSTRUIRE ET VIVRE ENSEMBLE LANAUDIÈRE Novembre 2014 CONSTRUIRE ET VIVRE ENSEMBLE Pour des logements salubres et abordables qui répondent aux besoins de notre collectivité Bianca Bourbeau ps. éd. Coordonnatrice régionale en itinérance

Plus en détail

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY

POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY POLITIQUE FAMILIALE DU CANTON DE WESTBURY «Penser et agir famille» LES OBJECTIFS 1. Accueillir les familles avec respect et ouverture d esprit dans toutes leurs formes et leurs différences. 2. Stimuler

Plus en détail

Le développement économique sous contrôle de la communauté locale Le Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO)

Le développement économique sous contrôle de la communauté locale Le Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO) Le développement économique sous contrôle de la communauté locale Le Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO) Le Regroupement économique et social du Sud-Ouest (RESO) est une des quatorze

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique Consultation publique PROJET DE REDÉVELOPPEMENT DU SITE DES ANCIENS ATELIERS DU CN Mémoire déposé par le Club populaire des consommateurs de Pointe-Saint-Charles dans le cadre des consultations publique

Plus en détail

9/12/2012 CCCR-CCRC 1 1. Comment diversifier ses revenus Modèles d entreprises sociales. Ethel Côté

9/12/2012 CCCR-CCRC 1 1. Comment diversifier ses revenus Modèles d entreprises sociales. Ethel Côté Comment diversifier ses revenus Modèles d entreprises sociales Ethel Côté 30 années d expérience en développement économique communautaire, coopératif, social et solidaire. Formation, accompagnement, mobilisation

Plus en détail

Portfolio des services du ROHSCO Mot de la direction C est avec un immense plaisir que nous vous remettons ce portfolio; fidèle portrait des services du ROHSCO. Au fil des années le Regroupement s est

Plus en détail

Forum jeunesse de l île de Montréal. Avis sur la proposition de politique de développement culturel pour la Ville de Montréal

Forum jeunesse de l île de Montréal. Avis sur la proposition de politique de développement culturel pour la Ville de Montréal Forum jeunesse de l île de Montréal Avis sur la proposition de politique de développement culturel pour la Ville de Montréal Adopté le 17 janvier 2005 Avant-propos Le Forum jeunesse de l île de Montréal

Plus en détail

BUDGET 2012-2013 LE QUÉBEC ET SES AÎNÉS. Pour mieux vieillir chez soi

BUDGET 2012-2013 LE QUÉBEC ET SES AÎNÉS. Pour mieux vieillir chez soi BUDGET 2012-2013 LE QUÉBEC ET SES AÎNÉS Pour mieux vieillir chez soi Papier pages intérieures 100 % Ce document est imprimé sur du papier entièrement recyclé, fabriqué au Québec, contenant 100 % de fibres

Plus en détail

Procédures de requête et de plainte

Procédures de requête et de plainte 7 Procédures de requête et de plainte Cet outil explique diverses démarches de requêtes ou de plaintes que des personnes peuvent avoir à effectuer dans certaines situations. Il vise à démystifier ces démarches

Plus en détail

La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives

La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives La finance solidaire au Québec : enjeux et perspectives Conférenciers Stéphane Chabot, Réseau d investissement social du Québec (RISQ) Lucie Villeneuve, Réseau québécois du crédit communautaire (RQCC)

Plus en détail

Tournés vers l avenir?

Tournés vers l avenir? Avril 2011 Petit lundi - Spécial Budget BUDGETS PROVINCIAUX 2010-2011 ET 2011-2012 Tournés vers l avenir? Tournés vers l avenir est le titre du document de présentation du budget 2011-2012 que le ministre

Plus en détail

Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec

Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec Fédération des Mouvements Personne D Abord du Québec VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET ÉQUITABLE Bonjour, je me présente, Louise Bourgeois, présidente de la Fédération des Mouvements Personne

Plus en détail

Guide pour un logement de qualité à Laval. Guide d information à l intention des citoyens de Laval

Guide pour un logement de qualité à Laval. Guide d information à l intention des citoyens de Laval Guide pour un logement de qualité à Laval Guide d information à l intention des citoyens de Laval Un guide pratique Le Guide pour un logement de qualité à Laval a été élaboré par la Ville de Laval afin

Plus en détail

Guide d habitation sociale et communautaire

Guide d habitation sociale et communautaire Mise à jour août 2014 Guide d habitation sociale et communautaire Présenté au et au ainsi qu à SOMMAIRE EXÉCUTIF En lien avec le constat du vieillissement accéléré de la population et de l exode des personnes

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité

Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité Introduction Un milieu de vie inclusif et sain Rosemont La Petite-Patrie est reconnu comme un milieu de vie complet

Plus en détail

Annexe 5 Glossaire Aménagement raisonnable Advocacy Assemblée générale Comité des droits des personnes handicapées Convention des Nations Unies

Annexe 5 Glossaire Aménagement raisonnable Advocacy Assemblée générale Comité des droits des personnes handicapées Convention des Nations Unies Annexe 5 Glossaire Aménagement raisonnable On entend par «aménagement raisonnable» les modifications et ajustements nécessaires et appropriés n imposant pas de charge disproportionnée ou indue apportés,

Plus en détail

BILAN DES RÉALISATIONS

BILAN DES RÉALISATIONS Service des sports, de la culture et de la vie communautaire Coordination BILAN DES RÉALISATIONS 0 ACCESSIBILITÉ UNIVERSELLE Le Service des sports, de la culture et de la vie communautaire (SSCVC) a obtenu

Plus en détail

réalisé grâce à la collaboration de : Guide d habitation sociale et communautaire

réalisé grâce à la collaboration de : Guide d habitation sociale et communautaire réalisé grâce à la collaboration de : Guide d habitation sociale et communautaire SOMMAIRE EXÉCUTIF En lien avec le constat du vieillissement accéléré de la population et de l exode des personnes âgées

Plus en détail

L accessibilité universelle : Un engagement de la Ville de Montréal Des réalisations concrètes (Version en langage simplifié) Édition 2010

L accessibilité universelle : Un engagement de la Ville de Montréal Des réalisations concrètes (Version en langage simplifié) Édition 2010 L accessibilité universelle : Un engagement de la Ville de Montréal Des réalisations concrètes (Version en langage simplifié) Édition 2010 Table des matières Lexique... 5 Mot du maire Gérard Tremblay...

Plus en détail

À retenir... 1. Ce qu en disent les acteurs communautaires

À retenir... 1. Ce qu en disent les acteurs communautaires 1 Volet 4 : Ainé-e-s Table des matières À retenir... 1 Ce qu en disent les acteurs communautaires... 1 1. Un portrait des aîné e s du quartier... 2 1.1 Répartition des personnes âgées de 65 ans et plus...

Plus en détail

RAPPORT SUR LE SUIVI DONNÉ AUX RÉSOLUTIONS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DE 1999. Cette résolution est appliquée telle qu elle a été adoptée.

RAPPORT SUR LE SUIVI DONNÉ AUX RÉSOLUTIONS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DE 1999. Cette résolution est appliquée telle qu elle a été adoptée. RAPPORT SUR LE SUIVI DONNÉ AUX RÉSOLUTIONS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DE 1999 Voici un sommaire des mesures prises par le conseil d administration et le personnel pour donner suite aux résolutions examinées

Plus en détail

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires

Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Point de mire: la réorganisation Bulletin des services aux personnes ayant une déficience intellectuelle Ministère des Services sociaux et communautaires Réseaux communautaires de soins spécialisés Les

Plus en détail

Une approche centrée sur la personne. Collaborer pour aider les gens à vivre dans l autonomie et dans la dignité

Une approche centrée sur la personne. Collaborer pour aider les gens à vivre dans l autonomie et dans la dignité Une approche centrée sur la personne Collaborer pour aider les gens à vivre dans l autonomie et dans la dignité Table des matières Que pensez-vous de notre projet d adoption d une approche centrée sur

Plus en détail

AVIS dans le cadre de LA DÉMARCHE D ACTUALISATION DE LA POLITIQUE D ENSEMBLE À PART ÉGALE

AVIS dans le cadre de LA DÉMARCHE D ACTUALISATION DE LA POLITIQUE D ENSEMBLE À PART ÉGALE AVIS dans le cadre de LA DÉMARCHE D ACTUALISATION DE LA POLITIQUE D ENSEMBLE À PART ÉGALE Mai 2007 INTRODUCTION L Association des établissements de réadaptation en déficience physique du Québec (AERDPQ)

Plus en détail

08. RESSOURCES FINANCIÈRES DISPONIBLES

08. RESSOURCES FINANCIÈRES DISPONIBLES 08. RESSOURCES FINANCIÈRES DISPONIBLES La présente section du coffre à outils répertorie diverses formes d aide financière pouvant être offertes aux propriétaires de biens patrimoniaux (programmes d aide,

Plus en détail

Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec

Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec Présentation à la ministre des Finances du Québec, Mme Monique Jérôme-Forget lors des consultations prébudgétaires le 14 février

Plus en détail

Louer sans discriminer

Louer sans discriminer 1 Louer sans discriminer Guide pratique pour les propriétaires Novembre 2010 2 La présente publication est financée par le programme communautaire pour l emploi et la solidarité sociale (2007-2013). Ce

Plus en détail

Pour une contribution active du logement social à l occupation et la vitalité des territoires

Pour une contribution active du logement social à l occupation et la vitalité des territoires Pour une contribution active du logement social à l occupation et la vitalité des territoires Mémoire présenté à la Commission parlementaire de l aménagement du territoire dans le cadre de la consultation

Plus en détail

Note - Dans le présent document, le générique masculin est utilisé sans aucune discrimination et uniquement dans le but d alléger le texte.

Note - Dans le présent document, le générique masculin est utilisé sans aucune discrimination et uniquement dans le but d alléger le texte. Mémoire de la Fédération des commissions scolaires du Québec concernant le projet de loi n o 133 sur la gouvernance et la gestion des ressources informationnelles des organismes publics et des entreprises

Plus en détail

CANADA. Les dépenses sociales sont exprimées en millions de dollars canadiens (CAD).

CANADA. Les dépenses sociales sont exprimées en millions de dollars canadiens (CAD). CANADA Nomenclature AC Assurance chômage AE Assurance emploi (remplace l AC depuis le 1 er juillet 1996) RAPC Régime d'assistance publique du Canada RPC et RRQ Régime de pensions du Canada et Régime de

Plus en détail

POLITIQUE DE PRÊT ET DE LOCATION DE SALLE VILLE DE MONT-LAURIER

POLITIQUE DE PRÊT ET DE LOCATION DE SALLE VILLE DE MONT-LAURIER POLITIQUE DE PRÊT ET DE LOCATION DE SALLE VILLE DE MONT-LAURIER Février 2014 Différentes salles communales sont gérées et entretenues par la Ville de Mont- Laurier avec pour objectif la mise à disposition

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

Entre Toit et moi pas de place pour la rue

Entre Toit et moi pas de place pour la rue Entre Toit et moi pas de place pour la rue Clés en main Présentation organisme Origine du projet Entre Toit et moi; pas de place pour la rue But : Favoriser le maintien en logement Objectifs Population

Plus en détail

Inclusion sociale et services à domicile. Synthèse du mémoire d Ex aequo sur l assurance autonomie

Inclusion sociale et services à domicile. Synthèse du mémoire d Ex aequo sur l assurance autonomie Inclusion sociale et services à domicile Synthèse du mémoire d Ex aequo sur l assurance autonomie Présentation d Ex aequo Ex aequo est un organisme montréalais se consacrant à la promotion et à la défense

Plus en détail

Agir auprès des personnes, soutenir ceux qui aident, préparer l avenir.

Agir auprès des personnes, soutenir ceux qui aident, préparer l avenir. La solidarité : UNE RICHESSE POUR LE QUÉBEC Agir auprès des personnes, soutenir ceux qui aident, préparer l avenir. Depuis la Révolution tranquille, l État québécois a grandement contribué à bâtir une

Plus en détail

Commission de la santé et des services sociaux

Commission de la santé et des services sociaux Commission de la santé et des services sociaux Mémoire présenté à la Commission de la santé et des services sociaux dans le cadre de la consultation publique sur le document : «L AUTONOMIE POUR TOUS livre

Plus en détail

Mémoire de la FOHM présenté à l office de consultations publique de Montréal sur. Le 7400 St Laurent

Mémoire de la FOHM présenté à l office de consultations publique de Montréal sur. Le 7400 St Laurent Mémoire de la FOHM présenté à l office de consultations publique de Montréal sur Le 7400 St Laurent Décembre 2010 PRÉSENTATION DE LA FOHM La Fédération des OSBL d habitation de Montréal (FOHM) est une

Plus en détail

CHARTE SUR LES MUTATIONS INTERNES AU SEIN DU PARC SOCIAL

CHARTE SUR LES MUTATIONS INTERNES AU SEIN DU PARC SOCIAL CHARTE SUR LES MUTATIONS INTERNES AU SEIN DU PARC SOCIAL Introduction Avec 115 810 demandeurs d un logement HLM dont 91105 parisiens au 31 décembre 2008, l ampleur de la demande de logements sociaux exprimée

Plus en détail

inventaire des mesures existantes définition de la famille

inventaire des mesures existantes définition de la famille 2 POLITIQUE FAMILIALE 3 4 5 6 7 8 8 9 mot du maire mot de la conseillère déléguée à la famille introduction inventaire des mesures existantes portraits de famille mission générale de la politique générale

Plus en détail

Plan de travail Pacte rural 2014-2019

Plan de travail Pacte rural 2014-2019 Plan de travail Pacte rural 2014-2019 Plan de travail Pacte rural 2014-2019 Page 1 1 État de la situation et défis à relever 1.1 Évolution et projection socioéconomique La MRC de Memphrémagog présente

Plus en détail

GUIDE DE RÉDACTION DU PLAN D AFFAIRES POUR LES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE

GUIDE DE RÉDACTION DU PLAN D AFFAIRES POUR LES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE GUIDE DE RÉDACTION DU PLAN D AFFAIRES POUR LES ENTREPRISES EN ÉCONOMIE SOCIALE Octobre 2007 Table des matières Préambule 4 Sommaire exécutif 5 1. La présentation de l organisme 6 1.1 L historique de l

Plus en détail

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal

1 Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal 1 LES CHANGEMENTS SOCIODÉMOGRAPHIQUES DE MONTRÉAL Fiche d'information Projet de Plan de développement de Montréal Au cours des dernières décennies, la population montréalaise a subi d importantes transformations.

Plus en détail

Adopté à l automne 2006

Adopté à l automne 2006 Adopté à l automne 2006 PRÉAMBULE Un code d éthique pour l AQEM Notre mission Mise en perspectives Nos principales valeurs Application du code d éthique Chapitre 1 : Deux valeurs fondatrices de l AQEM

Plus en détail

ATELIER SUR LE LOGEMENT. Présenté par René Guitard

ATELIER SUR LE LOGEMENT. Présenté par René Guitard ATELIER SUR LE LOGEMENT Présenté par René Guitard Logement droit des locataires Locataires Avant d y emménager : dépôt ou lettre de garantie Pendant: Loyer, Réparations Expulsion Avis de déménagement Logement

Plus en détail

Femmes et logement à Côte-des-Neiges. Version préliminaire Mai 2013

Femmes et logement à Côte-des-Neiges. Version préliminaire Mai 2013 Femmes et logement à Côte-des-Neiges Version préliminaire Mai 2013 Femmes et logement à Côte-des-Neiges Ce document est le résultat d un travail de recherche par le Comité des femmes de la CDC de Côte-des-Neiges,

Plus en détail

Comment on le demande

Comment on le demande LE CRÉDIT POUR LA SOLIDARITÉ C est pour tout le monde! Un outil du Collectif pour un Québec sans pauvreté Mai 2011 Le crédit pour la solidarité a été annoncé par le ministre des Finances en mars 2010.

Plus en détail

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL BLOC 1 : LA FAMILLE ET LES CHARGES FAMILIALES 1. Avez vous des enfants à votre charge au quotidien?, avec moi en garde à temps plein, en garde partagée,

Plus en détail

LOCATAIRE, OUVRE-MOI!

LOCATAIRE, OUVRE-MOI! LOCATAIRE, OUVRE-MOI! LOCATAIRE, OUVRE-MOI! Les relations entre un propriétaire et un locataire ne sont pas toujours faciles. C est pourquoi il existe des lois et des règlements. Ce petit document tente

Plus en détail

LE DROIT À ADÉQUAT. Comment lutter pour vos droits

LE DROIT À ADÉQUAT. Comment lutter pour vos droits LE DROIT À UN LOGEMENT ADÉQUAT Comment lutter pour vos droits le Centre pour les droits à l égalité au logement (CERA) et le Centre de défense des droits sociaux LE DROIT À UN LOGEMENT ADÉQUAT Cette brochure

Plus en détail

PLAN D ACTION A L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES

PLAN D ACTION A L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES EXPLOITATION PLAN D ACTION A L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES -2015-2016 Adopté le 13 décembre 2013 Résolution 13-CA (AMT)-314 TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION DE L AGENCE MÉTROPOLITAINE DE TRANSPORT...

Plus en détail

Plan d action visant l accessibilité et l adaptation des services aux personnes handicapées 2014-2017

Plan d action visant l accessibilité et l adaptation des services aux personnes handicapées 2014-2017 Plan d action visant l accessibilité et l adaptation des services aux personnes handicapées 2014-2017 Agence de la santé et des services sociaux de Laval Adopté par le conseil d administration Le 15 septembre

Plus en détail

Solidaires face à la violence faite aux femmes

Solidaires face à la violence faite aux femmes Solidaires face à la violence faite aux femmes Femmes de la francophonie en contexte minoritaire : Solidaires face à la violence faite aux femmes Alliance de la francophonie canadienne Table des matières

Plus en détail

MÉMOIRE. Livre blanc sur la création de la Caisse d assurance autonomie

MÉMOIRE. Livre blanc sur la création de la Caisse d assurance autonomie MÉMOIRE Livre blanc sur la création de la Caisse d assurance autonomie Novembre 2013 1 2 La FOHM (Fédération des OSBL d habitation de Montréal) a comme mission de regrouper, informer, former et mobiliser

Plus en détail

PARC LINÉAIRE LE P TIT TRAIN DU NORD

PARC LINÉAIRE LE P TIT TRAIN DU NORD PARC LINÉAIRE LE P TIT TRAIN DU NORD Stratégie de protection d un réseau cyclable sur ancienne emprise ferroviaire : le cas du Parc linéaire Le P tit Train du Nord HISTORIQUE ET CONTEXTE Inaugurée en 1876,

Plus en détail

L assurance est là pour protéger votre famille

L assurance est là pour protéger votre famille Assurance L assurance est là pour protéger votre famille Vous avez travaillé fort pour venir vous établir ici et commencer une nouvelle vie. L assurance met vos proches et vos biens à l abri des pertes

Plus en détail

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en DES SERVICES DES INTERVENTIONS DE RÉADAPTATION CIBLÉES ET SPÉCIFIQUES VISANT LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DE LA PERSONNE ET AYANT COMME OBJECTIFS de favoriser l intégration et la participation sociales de

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

Administration fédérale des contributions AFC

Administration fédérale des contributions AFC Janvier 2010 www.estv.admin.ch Info TVA concernant la pratique 07 Option pour l imposition des prestations exclues du champ de l impôt en relation avec des immeubles Département fédéral des finances DFF

Plus en détail

FICHE. Le financement

FICHE. Le financement FICHE # 7 Le financement Le financement Pourquoi entreprendre cette démarche? Parce que c est par le financement à la mission globale que les organismes communautaires autonomes pourront réaliser leur

Plus en détail

Symposium international

Symposium international Symposium international sur l interculturalisme DIALOGUE QUÉBEC-EUROPE Montréal Du 25 au 27 mai 2011 Interculturalisme et perspectives de l éducation à mieux vivre ensemble Contribution au chapitre 8 :

Plus en détail

Modernisation des programmes d aides techniques du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS)

Modernisation des programmes d aides techniques du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) Ministère de la Santé et des Services sociaux Direction générale des services sociaux Modernisation des programmes d aides techniques du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) Convergez vers

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social E/ECE/1478/Rev.1 Distr. générale 13 avril 2015 Français Original: anglais, français, russe Commission économique pour l Europe Soixante-sixième session Genève,

Plus en détail

Guide d élaboration des états financiers pour la SHQ

Guide d élaboration des états financiers pour la SHQ SOCIÉTÉ D HABITATION DU QUÉBEC Guide d élaboration des états financiers pour la SHQ Établi selon les Normes comptables pour les organismes sans but lucratif (NCOSBL) Version 3 mars 2014 Destiné aux CPA

Plus en détail

Volet 6 : Habitation Un logement décent, c est un droit!

Volet 6 : Habitation Un logement décent, c est un droit! 1 Volet 6 : Habitation Un logement décent, c est un droit! Table des matières À retenir... 1 Ce qu en disent les acteurs communautaires... 2 1. Coup d œil sur le logement à la Pointe... 3 1.1 Ménages propriétaires

Plus en détail

L autonomie pour tous : Livre blanc sur la création d une assurance autonomie

L autonomie pour tous : Livre blanc sur la création d une assurance autonomie L autonomie pour tous : Livre blanc sur la création d une assurance autonomie Commentaires à l intention de la Commission de la santé et des services sociaux Novembre 2013 Livre blanc Assurance autonomie

Plus en détail

Laboratoire de recherche sur les pratiques et les politiques sociales CAHIERS DU LAREPPS. No 05-08. Par François Aubry

Laboratoire de recherche sur les pratiques et les politiques sociales CAHIERS DU LAREPPS. No 05-08. Par François Aubry Laboratoire de recherche sur les pratiques et les politiques sociales CAHIERS DU LAREPPS No 05-08 LES RÉSIDENCES PRIVÉES À BUT LUCRATIF POUR PERSONNES ÂGÉES : UN PORTRAIT SECTORIEL Par François Aubry Sous

Plus en détail