Je dédie ce travail à tous ceux qui m ont encouragé et soutenu A Mon mari qui a partagé toutes mes douleurs A mes parents et mes sœurs Wassila et

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Je dédie ce travail à tous ceux qui m ont encouragé et soutenu A Mon mari qui a partagé toutes mes douleurs A mes parents et mes sœurs Wassila et"

Transcription

1 DEPARTEMENT D'INFORMATIQUE MEMOIREE Présenté par BOUAMAMA Samah Pour obtenir LE DIPLOME DE MAGISTER Spécialité Informatique Option : Commande, analyse et surveillance des systèmes industriels Intitulé : Gestion des ressources dans les Cloud Computing à base des modèles économiques Soutenu le 06/03/2011 à la salle de conférences de la faculté des sciencess Devant les membres du jury : Président : B. Beldjilali Encadreur : G. Belalem Professeur, Département Informatique Université d Oran Maître de conférences A, Département Informatique Université d Oran Coencadreur : L. Sekhri Maître de conférences A, Département Informatique Université d Oran Examinateur : H. Haffaf Examinateur : L. Baba-hamed Professeur, Département Informatique Université d Oran Maître de conférences A, Département Informatique Université d Oran

2 Je dédie ce travail à tous ceux qui m ont encouragé et soutenu A Mon mari qui a partagé toutes mes douleurs A mes parents et mes sœurs Wassila et Radjaa, a mes beaux frères Kamel et Bachir A mes neveux Khalil, Samir, Aymen, Nadir, Mehdi et ma petite Douda Aya. A mes beaux parents Ainsi qu à toute la famille et tous mes amies et collègues BOUAMAMA Samah

3 Remerciements Je rends grâce à Dieu de m avoir donné le courage, la volonté ainsi que la conscience nécessaires àl élaboration de ma thèse de Magister. Ce travail n a pas été possibleàréaliser sans le support moral de ma famille. Que ce travail soit un témoignage de ma gratitude envers elle. Je tiens à remercier Monsieur BELALEM Ghalem de m avoir donné l opportunité deréaliser ce projet de recherche sous sa direction. Je remercie Monsieur SEKHRI Larbi pour tous ses conseils et ses critiques pour mener à bien mes travaux, je les remercie de m avoir donner l opportunité deréa- liser ce sujet avec la confiance faite ainsi que leurs conseils fructueux et leur temps consacré tout au long du travail. Je tiens à remercier Monsieur BELDJILALI Bouziane qui m a fait l honneur de présider ce jury, Monsieur HAFFAF Hafid d avoir accepté d évaluer ce travail, Madame BABA-HAMED Latifa d avoir accepté de juger ce travail. Mes reconnaissances vont aussi à tous les enseignants du département d informatique de l université d Oran qui m ont mené verslavoiedelare- cherche. Je remercie mes amis et toutes les personnes que je n ai pas citées, bien qu elles me soient chères et qui ont contribué deprès ou de loin à l accomplissement de ce travail. Oran le 9 décembre iii

4 Table des matières Table des matières Liste des figures iv vii Introduction 1 1 Grid et Cloud Computing Grid Computing Le passé etleprésent des grilles Les technologies Architectures de grilles Applications des grilles de calcul Le futur des grilles Cloud Computing Les différentes couches du modèle Cloud Caractéristiques du Cloud Composants du Cloud Différents niveaux de Cloud Computing Infrastructure as a Service (IaaS) Platform as a Service (PaaS) Software as a Service (SaaS) Types de Cloud Computing Cloud privé Cloud public Cloud hybride Avantages et Inconvénients du Cloud Computing Comparaison entre Cluster, Grid et Cloud Conclusion Conclusion Les mécanismes d enchère Différents acteurs économiques des grilles iv

5 2.2 Les modèles économiques Différents modèles économiques Modèle de communauté Modèles d enchères Conclusion Le simulateur CloudSim GridSim Les enchères dans Gridsim Les classes qui composent le cadre d enchère CloudSim Caractéristiques de CloudSim Architecture de CloudSim Modélisation de Cloud Modélisation d allocation de VM Modélisation du marché Cloud Conception et implémentation de CloudSim Les entités et le threading La communication entre les entités Conclusion Conceptiondumodèle d enchère hybride Démarche utilisée Modélisation de l offre et la demande Métriques utilisées Mesure de la performance Mesures de la qualité de service Amélioration du Simulateur CloudSim Structure du système proposé Fonctionnement du système d enchères Modèle d enchère hybride proposé Principales étapes de notre projet Création de l architecture Cloud Création de Data Center Création des utilisateurs de l enchère Anglaise Création des utilisateurs de l enchère Hollandaise Création des utilisateurs dans CDA et RCDA Création des utilisateurs de FPSA Création de Cloudlets v

6 4.5.8 Création du responsable de l enchère Initialisation de l enchère Fin du round de l enchère Réception d une demande dans CDA Réception d une demande dans RCDA Réception d une offre Rejet d un appel d offre Fin de l enchère Conclusion Conclusion Implémentation des modèles d enchères dans CloudSim 92 Introduction Langage et environnement de développement Langage de programmation Java Eclipse : Environnement de développement GridSim Toolkit CloudSim Description de l application Interface principale Configuration des paramètresdesimulation Lancement de la simulation Résultats et interprétations Conclusion Conclusion générale 105 Bibliographie 106 vi

7 Liste des figures 1.1 LessitesduprojetDEISA ProjetEGEE Principe de grille pair àpairendesktopcomputing Architecture générale d une grille Infrastructureglobaled uncloud Infrastructureglobaled uncloud ComposantsdeCloud DifférentsniveauxdeCloudComputing Cloud Privé CloudPublic CloudHybride Principe du modèledemarché Principe du modèle des négociations Principe du modèled appeld offres Les enchères utilisant un commissaire-priseur externe Les enchères utilisant leur propre commissaire-priseur StructuredusimulateurGridSim Vue générale d un modèle d enchère Architecture de CloudSim Entités de CloudSim Diagramme de classes de la conception de CloudSim Flux de donnéesdesimulation Idée généraledenotrecontribution Modèle d enchèrehybride Diagramme de classes de l implémentation des modèles d enchère dans CloudSim Diagramme de séquence des modèles d enchères descendant etascendant Diagramme de séquence de la double enchèrecontinue vii

8 4.6 RCDA : la réception d une demande par une offre RCDA : la réception d une offre par une demande Accès à l interface principale du simulateur Interface de configuration des paramètresdesimulation Interfacedelancementdelasimulation Impact de la variation du nombre de Cloudlets sur leur coût moyen Impact de la variation du nombre d utilisateurs sur le coût moyend unecloudlet Impact de variation de la taille des Cloudlets sur leur coût moyen Impact de la variation du nombre de Cloudlets sur le temps moyen de l enchère Impact de la variation du nombre d utilisateurs sur le temps moyen de l enchère Impact de variation de la taille des Cloudlets par rapport au temps moyen de l enchère viii

9 Introduction Durant la dernière décennie, les grilles de calcul [34] ont évolué à mesure que l infrastructure fournit un service de calcul de haute performance et des applications scientifiques data-intensives. Pour soutenir la recherche et le développement de nouveaux composants de la grille, politiques et middleware, plusieurs simulateurs de grilles ont été proposés, par exemple SimGrid [28], GangSim [21] et GridSim [10]. SimGrid est un Framework pour la simulation d applications distribuées dans les plates-formes des grilles. GangSim est un Toolkit de simulation de grille qui fournit un support pour la modélisation de la grille basée sur les organisations et ressources virtuelles. D autre part, GridSim est un outil de gestion d événement de simulation pour les ressources hétérogènes de Grid. Il supporte la modélisation des entités du réseau, les utilisateurs, les machines, et le réseau, y compris le trafic réseau. Bien que les Toolkits ci-dessus sont capables de modéliser et de simuler les comportements des applications Grid (exécution, ordonnancement, affectation et surveillance) dans un environnement distribué composé d organisations multiples de grille, aucun d entre eux n est en mesure de supporter les exigences d infrastructure et de niveaux d application découlant du paradigme Cloud Computing. En particulier, il y atrès peu ou pas d appui dans les existants Toolkits de simulation de grille pour la modélisation de la virtualisation à la demande pour permettre la gestion des ressources et des applications. Par conséquent, la modélisation des infrastructures Cloud et les Toolkits de simulation doivent fournir un appui à des entités économiques telles que les Brokers et les échanges Cloud pour permettre la négociation des services entre clients et fournisseurs. Parmi les simulateurs disponibles actuellement et qui portent un intérêt pour notre travail, le simulateur GridSim qui offre un support de gestion des ressources économiques et le simulateur CloudSim destiné àmodéliser les Cloud Computing. Le travail présenté dans cette recherche permet dans un premier temps de satisfaire le client en terme de qualité de traitement des Cloudlets à moindre coût dans les Cloud Computing, tout en proposant une amélioration des algorithmes d enchère du simulateur GridSim propre à CloudSim afin de simuler un environnement économique dans les Cloud Computing, 1

10 Introduction dans le but de fournir des ressources virtualisées. Dans un second de proposer un modèle économique hybride qui se comporte bien par rapport aux différents modèles étudiés. Donc notre contribution comporte : Une hybridation des aspects liés aux simulateurs GridSim et Cloud- Sim, qui sont l implémentation des modèles d enchère économique de GridSim et la virtualisation des ressources de calcul de CloudSim ; Une étude de quatre modèles d enchères ainsi que leur amélioration ; Une proposition d un modèle économique en réunissant tous les critères avantageux des modèles d enchère du coté du client. Pour l essentiel, le mémoire est structuré autour de cinq chapitres : Le premier chapitre présente au lecteur un état de l art sur les Grid et les Cloud Computing. Le deuxième chapitre est focalisé surlesmodèles économiques du marché, plus précisément sur les modèles d enchère. Dans le troisième chapitre, une description est donnée du CloudSim, le simulateur d un environnement Cloud Computing. Le quatrième chapitre est destiné àl étape de conception de notre contribution en UML (Unified Modeling Language) qui prendra en compte les améliorations apportées sur les modèles d enchères et le simulateur CloudSim en prenant le soin de présenter leurs algorithmes d enchères et leurs classes. Le cinquième chapitre se focalise premièrement sur la concrétisation de la conception présentée en chapitre 4 et deuxièmement sur l affichage de quelques résultats et leurs interprétations. Enfin pour terminer ce manuscrit, nous présentons une conclusion pour synthétiser notre travail ainsi qu un ensemble de perspectives pour des travaux futurs. 2

11 Grid et Cloud Computing 1 Sommaire 1.1 Grid Computing Le passé etleprésent des grilles Lestechnologies Architectures de grilles Applications des grilles de calcul Le futur des grilles Cloud Computing Les différentes couches du modèlecloud CaractéristiquesduCloud ComposantsduCloud Différents niveaux de Cloud Computing Infrastructure as a Service (IaaS) PlatformasaService(PaaS) SoftwareasaService(SaaS) Types de Cloud Computing Cloud privé Cloudpublic Cloudhybride Avantages et InconvénientsduCloudComputing Comparaison entre Cluster, Grid et Cloud Conclusion Conclusion Les spécialistes en Software sont confrontés à de nombreux nouveaux défis en vue de développer des logiciels pour des millions de consommateurs pour les utiliser comme un service, plutôt que de les exécuter sur leurs 3

12 Chapitre 1. Grid et Cloud Computing ordinateurs individuels. Au cours des années, les nouveaux paradigmes de calcul ont été proposés et adoptés, avec l émergence des progrès technologiques tels que des processeurs multi cœurs et les environnements de réseau informatiques, pour affiler plus étroitement vers la réalisation de cette grande vision. L informatique distribuée, Grid Computing, P2P Computing, service informatique, le calcul orienté marché, et plus récemment Cloud Computing, tous ces paradigmes promettent de fournir certaines qualités ou capacités en vue de réaliser éventuellement 1 billion de dollars d utilité / l industrie de l informatique omniprésente, cité par le co-fondateur de Sun Microsystems Bill Joy [29]. Les services informatiques doivent être extrêmement fiables, évolutifs et autonomes pour favoriser l accès ubiquitaire, découverte dynamique et la composabilité. En particulier, les consommateurs peuvent déterminer le niveau de service exigé par la Qualité deservice(qos).detous ces paradigmes de calcul, les deux plus prometteuses semblent être Grid Computing et Cloud Computing. Une grille [24] permet le partage, la sélection et l agrégation d une grande variété de ressources géographiquement distribuées, notamment les superordinateurs, des systèmes de stockage, des sources de données et des dispositifs spécialisés appartenant àdifférentes organisations pour résoudre les problèmes des ressources intensives à grande échelle en science, ingénierie et commerce inspiré par l omniprésence de la puissance électrique de grille, facilité d utilisation et fiabilité [15]. En raison de son potentiel d avoir un impact sur le 21ème siècle autant que la puissance électrique de grille a fait au 19ème siècle, la grille de calcul a été interpellée comme la prochaine révolution après l Internet et le Web. Aujourd hui, le dernier paradigme qui ressort est celui de Cloud Computing [36], qui promet des services fiables fournis par les Data Center de prochaine génération qui sont construites par la technologie virtuelle de calcul et de stockage. Les consommateurs pourront accéder aux applications et aux données d un Cloud àlademande,n importeoù dans le monde. En d autres termes, le Cloud semble être un point d accès unique pour tous les besoins informatiques des consommateurs. Les consommateurs sont assurés que les infrastructures Cloud sont très robustes et seront toujours disponibles à tout moment. 4

13 Chapitre 1. Grid et Cloud Computing 1.1 Grid Computing Le terme de Gird Computing (grille informatique) trouve son origine dans le vocabulaire anglo-saxon 1. Il est apparu il y a une trentaine d années par analogie avec le réseau de distribution de l électricité. En effet, cette technologie permet d avoir accès à de nombreuses ressources informatiques telles que des serveurs de calcul, serveurs de données, éléments réseau, le tout avec la même facilité que le courant électrique lorsqu un interrupteur est actionné. De manière plus formelle, le Grid Computing est une forme d informatique distribuée, basée sur le partage dynamique des ressources entre des participants, des organisations et des entreprises dans le but de pouvoir les mutualiser, et faire ainsi exécuter des applications de calcul intensif ou des traitements de très gros volumes de données. Ces applications ne seraient pas possibles au sein d un seul organisme ou d une seule entreprise. Du point de vue de l utilisateur, l origine des ressources utilisées est totalementabstraiteettransparente.cederniernesesouciederien:nidela puissance nécessaire pour ses applications, ni du type de machines utilisées, et encore moins de leur localisation physique. C est la plate-forme de Grid qui gère tous ces aspects. En pratique, le Grid Computing essaye d aller audelà de l Internet. Les acteurs impliqués dans ce projet ont un rêve : celui de l utilisation à la demande. Son objectif est de rendre disponibles toutes les ressources de calcul et de stockage des ordinateurs connectés sur une grille informatique pour des applications de gestion, de communication, de business ou encore des applications typiquement scientifiques Le passé etleprésent des grilles Il est instructif de commencer par comprendre les influences qui ont mené au développement de la grille. Peut être la meilleure période pour commencer a eu lieu dans les années 80, une décennie d intenses recherches de développement et de déploiement de matériels, de logiciels et d applications pour les ordinateurs parallèles. Le calcul parallèledanslesannées 80 focalisait les efforts des chercheurs pour le développement des algorithmes, des programmes et des architectures qui supportent la simultanéité. Pendant que les créateurs d application commençaient àdévelopper les codes à grande échelle qui ont encore poussé les limites des ressources de même les ordinateurs parallèles les plus rapides, quelques groupes ont commencé à regarder la distribution au delà des frontières de la machine comme manièred atteindrelesrésultats pour des problèmes importants. Pendant les 1 http ://www.orange.com/fr FR/innovation/actus/thematique/tous les dossiers/att

14 Chapitre 1. Grid et Cloud Computing années 80 et les années 90, le logiciel pour les ordinateurs parallèles s est concentré pour fournir des mécanismes puissants pour la gestion de communication entre les processeurs, le développement et les environnements d exécution pour les machines parallèles [4]. Au commencement on a pensé que la grille serait la plus utile dans les paradigmes de calcul parallèle étendue des Clusters faiblement couplés dans des systèmes géographiquement répartis. Cependant, dans la pratique, la grille est utilisée bien plus qu une plate forme pour l intégration des applications faiblement couplées 2 et pour lier les ressources hétérogènes (stockage, calcul, instruments). Pendant les années 90, les chercheurs de disciplines multiples ont également commencé àétudier les problèmes de grand défi, c est-à-dire, les problèmes principaux en science et en technologie pour lesquelles l infrastructure informatique à grande échelle a fourni un outil fondamental pour réaliser de nouvelles découvertes scientifiques. Les équipes du grand défi et des problèmes multidisciplinaires fournissent un modèle pour la collaboration qui a fait un énorme impact sur la manière dont la science à grande échelle était conduite jusqu ici. Aujourd hui, la recherche interdisciplinaire a non seulement fourni un modèle pour la collaboration mais a également inspiré des disciplines entières (par exemple la bioinformatique) qui intègrent officiellement diverses parties scientifiques. Les problèmes inhérents à la conduite multidisciplinaire et souvent les collaborations géographiquement dispersées ont conduit les expériences des chercheurs à la coordination et la distribution. L I-WAY (Information Wide Area Year) était un projet d un an, conçu aux États-Unis en 1995, visant à relier des supercalculateurs en utilisant uniquement des réseaux existants, sans en construire de nouveaux. En 1995, pendant la conférence d une semaine de super-informatique, des chercheurs ont agrégé ensemble un banc d essai (Testbed) national distribué avecplus de 17 sites gérés en réseau par le VBNS 3 (Very Broadband Network Service). Plus de 60 applications ont été développées pour la conférence et déployées sur le projet I-WAY, aussi bien qu a l infrastructure rudimentaire de logiciel de grille pour fournir l accès, imposer la sécurité, coordonner les ressources et d autres activités. Le développement de l Infrastructure et des applications de l I-WAY a fourni une expérience décisive et puissante pour la première génération de projets et recherches modernes de grille. Alors que la recherche dans l informatique distribuée se concentre généralement sur les problèmes de la séparation géographique, la recherche de grille se concentre sur les 2 Quelques composants avec lesquelles on doit exécuter en parallèle sur une machine parallèle de latence faible 3 http ://www.nlanr.net/vbns/ 6

15 Chapitre 1. Grid et Cloud Computing problèmes de l intégration et de la gestion de logiciel. L I-WAY a fortement influencé la conception du projet Globus 4, qui est àlabasedelaplupart des activités relatives à la grille, ainsi que le projet Legion 5,fondé sur une autre démarche de super-informatique répartie. Le projet Network Weather Service 6 (NWS) se concentre sur la surveillance et prévision de ressources, alors que le projet du Storage Resource Broker 7 (SRB) se concentre sur l accès uniforme aux ressources hétérogènes de données. Les projets NetSolve 8 et Ninf 9 se sont concentrés sur le calcul à distance par l intermédiaire du modèle client - serveur. Ceux-ci, et beaucoup d autres projets, fournissent une base pour les logiciels et les idées de grilles d aujourd hui. La grille, quant à elle, a vu le jour en septembre 1997, lors d un séminaire du laboratoire national d Argonne sur le thème Construire une grille de calcul, qui fut suivi en 1998 de la publication de La grille : modèle pour une nouvelle infrastructure de calcul, par Ian Foster de ce laboratoire et Carl Kesselman de l Université de Californie du Sud [24], cet ouvrage est souvent appelé la bible de la grille. Aujourd hui, la grille est devenue globale, avec beaucoup de collaborations mondiales entre chercheurs des Etats-Unis, Européens et Asiatiques. Fournisseurs commerciaux, chercheurs universitaires, centres et laboratoires nationaux sont venus ensemble pour former une communauté de large expertise avec l énorme engagement d établir la grille. D ailleurs, la recherche dans les secteurs relatifs àlagestionderéseau, les bibliothèques numériques, le poste-à-poste, les collaborations et ainsi de suite fournissent des idées additionnelles concernant la grille Les technologies a. La technologie «Massive Grid» Le terme GRID (Globalisation des Ressources Informatiques et des Données) est souvent donné à la technologie d intergiciel support des grilles dont les nœuds sont constitués par des grappes de serveurs ou des calculateurs de grande puissance localisés dans des centres de calcul différents, ces nœuds étant reliés sur des réseaux haut débit, en VPN pour des raisons de sécurité [33]. Un premier usage de cette technologie, distribuée depuis longtemps par SUN (Sun Grid Engine) ou Hewlett Packard (HPC utilities) a été l optimisation des serveurs au sein d une même entreprise. Elle permet de constituer 4 http ://www.globus.org 5 http ://legion.virginia.edu/index.html 6 http ://nws.cs.ucsb.edu/ 7 http ://www.npaci.edu/dice/srb/ 8 http ://icl.cs.utk.edu/netsolve/ 9 http ://ninf.apgrid.org/ 7

16 Chapitre 1. Grid et Cloud Computing des grilles de forte puissance avec des niveaux de sécurité acceptables dans bien des cas grâce au verrouillage des accès, mais aussi parce que les centres de calcul sont censés disposer d administrateurs systèmes et réseaux et d une politique de sécurité. Des exemples de grilles de ce type, opérationnelles à très large échelle, sont constitués par les projets : DEISA, constitué autour de neuf sites dotés de supercalculateurs (Fig.1.1) : Fig. 1.1: Les sites du projet DEISA EGEE(Fig.1.2) interconnectant plus de 180 centres de calcul scientifiques européens et mondiaux, initialement à partir d une large extension de Globus dans le cadre du projet européen DATAGRID 10, porté dans l intergiciel LCG 11 qui constitue le cœur d un intergiciel en glite 12 orienté services Web, et dont les premières versions sont disponibles : b. La technologie «Desktop Grid» ou «Internet Computing» Une autre technologie de grille a vu le jour à partir de l observation des outils P2P (Peer To Peer) très utilisés pour transférer de la musique ou des films via Internet [33]. L application travaille en client-serveur suivant le schéma de la Figure 1.3, sous le pilotage d un serveur de grille : 10 http ://eudatagrid. web.cern.ch/eu-datagrid/ 11 http ://lcg.web.cern.ch/lcg/ 12 http ://glite.web.cern.ch/glite/ 8

17 Chapitre 1. Grid et Cloud Computing Fig. 1.2: Projet EGEE Fig. 1.3: Principe de grille pair à pair en Desktop Computing Dans cette technologie pair à pair entre des PC fournisseurs et un PC client (qui peut lui-même être fournisseur)[23] l exécution des codes est généralement automatisée, notamment sur déclenchement par l écran de veille lorsque la machine n est pas utilisée, la recherche des machines disponibles s effectuant suivant les systèmes en mode Push ou Pull. Cette technologie, le Desktop Grid (dénommée aussi : Internet Computing ou Global Compu- 9

18 Chapitre 1. Grid et Cloud Computing ting) est àmême de piloter des centaines de milliers, voire des millions, de PC représentant des dizaines de Teraflops via Internet comme on a pu le constater dans des projets majeurs comme pour la recherche de l intelligence dans l univers et le Decrypthon pour la génomique en France. Cette technologie souffre de trois grands écueils : les applications sont limitées par la taille des machines utilisées et le débit des réseaux en transfert de données ; la sécurité d utilisation est très faible ; c est pourquoi les entreprises réservent cette technologie à un usage interne sur leur Intranet ; la fiabilité dusystème global : à tout moment, une ou plusieurs machines sont en pannes, éteintes, ou simplement reprises en usage normal par leur utilisateur principal alors qu un travail était déclenché dessus par la grille! La reprise de ce travail et sa relance sans risque de doublon constituent un des critères de choix des intergiciels du secteur. Par contre, cette technologie est facile àdéployer, et àunfaiblecoût, si on lève les problèmes de pare-feux. Des intergiciels Open Source comme Xtremweb 13 et des produits commerciaux sont largement disponibles. On la trouve donc maintenant fréquemment dans certains secteurs d activité, comme la R&D pharmaceutique. c. Autres technologies Les deux technologies citées sont les plus répondues. D autres bases technologiques méritent d être étudiées, comme ComputeMode de la société Icatis 14 qui permet de basculer la nuit, le Weekend ou en tant que de besoin des machines sous un même OS afin d offrir une puissance complémentaire à une grappe de serveurs [33] Architectures de grilles Nous présentons dans cette section un ensemble de principes et de critères de conception généraux communément utilisés dans la définition et l élaboration des architectures de grilles. Les grilles possèdent quatre principales caractéristiques [1] : 1. Existence de plusieurs domaines administratifs : les ressources sont géographiquement distribuées et appartiennent àdifférentes organisations chacune ayant ses propres politiques de gestion et de sécurité. Ainsi il est indispensable de respecter les politiques de chacune de ces organisations. 13 http ://www.xtremweb.net 14 http : 10

19 Chapitre 1. Grid et Cloud Computing 2. Hétérogénéité des ressources : les ressources dans une grille sont de nature hétérogène en terme de matériels et de logiciels. 3. Passage àl échelle (scalability) : une grille pourra être constituée de quelques dizaines de ressources à des millions voire des dizaines de millions. Cela pose de nouvelles contraintes sur les applications et les algorithmes de gestion des ressources. 4. Nature dynamique des ressources : dans les grilles, ce caractère dynamique est la règle et non pas l exception. Cela pose des contraintes sur les applications telles que l adaptation au changement dynamique du nombre de ressources, la tolérance aux pannes et aux délais,... Une grille est une collection de ressources dont pourra bénéficier l utilisateur. Les ressources sont, en général réparties en plusieurs types [5] : Cycles processeur : il existe plusieurs façons d exploiter les cycles processeurs non utilisés des machines participant à la grille. La première est de faire tourner une application sur une machine distante du lieu du processeur local. La seconde est d utiliser une application conçue pour tourner ses différentes parties en parallèle sur différents processeurs. La troisième est de faire tourner plusieurs occurrences d une même application sur différentes machines afin de traiter différentes données plus rapidement. Capacité de stockage : le second type de ressources disponible dans une grille est la capacité destockage.eneffet,lesmachinesparticipant à la grille pourront fournir une partie de la capacité destockagené- cessaire au fonctionnement de la grille. Les capacités de stockage dans une grille pourront être utilisées afin d augmenter la capacité offerte, la performance, l efficacité de partage et la fiabilité. Equipements spéciaux et logiciels à licence élevée : certains logiciels dont les prix de licence sont élevés seront présents en quelques exemplaires seulement dans la grille. Cette grille permettra donc en les exposant à beaucoup d utilisateurs, une meilleure utilisation de ces logiciels. Il en va de même pour certains équipements spéciaux comme les microscopes électroniques et les appareils médicaux,... Dans [15], une architecture générale des grilles est proposée. Bien que chaque projet ait sa propre architecture, une architecture générale est importante pour expliquer certains concepts fondamentaux des grilles. La Figure 1.4 illustre une telle architecture. Au fond de l architecture en couches, nous avons les ressources proprement dites interconnectées à travers des réseaux locaux et grande distance. 11

20 Chapitre 1. Grid et Cloud Computing Fig. 1.4: Architecture générale d une grille Cette infrastructure matérielle (Fabric) comprend notamment des PC, des stations de travail, des grappes de calcul (Clusters), des équipementsdesto- ckage, des bases de données, des équipements spéciaux,...les ressources d une grille peuvent varier des plus simples (machines de même architecture, même système d exploitation, réseau d interconnexion homogène) au plus compliquées (différentes architectures de machines, plusieurs systèmes d exploitation, étendue géographique, différentes politiques de sécurité, plusieurs administrateurs,...). La seconde couche fournit les mécanismes de sécurité nécessaires à la protection des ressources. Dans les grilles de calcul, la sécurité est un souci beaucoup plus important que dans les environnements d informatique répartie traditionnels. Le nombre important de ressources et leur étendue géographique constituent un facteur important. Ainsi il est fondamental de bien identifier les ressources àprotéger et les degrés de protection nécessaires à appliquer. Parmi les mesures de protection on trouve celles normalement employées dans les réseaux (pare-feu, détection d intrusion,...) ainsi que celles spécifiques aux environnements répartis et aux grilles (authentification, autorisation, single Sign-on,...). Latroisième couche fournit les intergiciels (Middleware) nécessaires à la gestion des ressources, la coordination de l accès, l ordonnancement des tâches,... Nous expliquons ci-dessous brièvement les principales fonctions assurées par ces intergiciels : Ordonnancement (scheduling) : un ordonnanceur (Scheduler) devra trouver la machine la plus appropriée pour faire tourner les tâches qui lui sont soumises. Les ordonnanceurs peuvent aller du plus simple (allocation de type round-robin) au plus compliqué (ordonnancement 12

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 09 : CC : Cloud Computing Sommaire Introduction... 2 Définition... 2 Les différentes

Plus en détail

La tête dans les nuages

La tête dans les nuages 19 novembre 2010 La tête dans les nuages Démystifier le "Cloud Computing" Jean Bernard, Directeur, Gestion des services Radialpoint SafeCare Inc. Au sujet de Radialpoint Radialpoint offre des solutions

Plus en détail

Cloud computing Votre informatique à la demande

Cloud computing Votre informatique à la demande Cloud computing Votre informatique à la demande Thomas RULMONT Définition du Cloud Computing L'informatique dans le nuage (en anglais, cloud computing) est un concept ( ) faisant référence à l'utilisation

Plus en détail

Hébergement MMI SEMESTRE 4

Hébergement MMI SEMESTRE 4 Hébergement MMI SEMESTRE 4 24/03/2015 Hébergement pour le Web Serveurs Mutualités Serveurs Dédiés Serveurs VPS Auto-Hébergement Cloud Serveurs Mutualités Chaque Serveur héberge plusieurs sites Les ressources

Plus en détail

Historique. Évolution des systèmes d exploitation (à travers les âges)

Historique. Évolution des systèmes d exploitation (à travers les âges) Historique Évolution des systèmes d exploitation (à travers les âges) Historique L histoire des systèmes d exploitation permet de dégager des concepts de base que l on retrouve dans les systèmes actuels

Plus en détail

Qu est-ce que le «cloud computing»?

Qu est-ce que le «cloud computing»? Qu est-ce que le «cloud computing»? Par Morand Studer eleven Octobre 2011 Qu est-ce que le «cloud computing»? - Morand Studer eleven Octobre 2011 www.eleven.fr 1 Aujourd hui, la démocratisation de l informatique

Plus en détail

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc L intégration de la gestion des identités et des accès avec l authentification unique Objectif : Renforcer la politique de sécurité et améliorer la productivité

Plus en détail

Chapitre 4: Introduction au Cloud computing

Chapitre 4: Introduction au Cloud computing Virtualisation et Cloud Computing Chapitre 4: Introduction au Cloud computing L'évolution d'internet Virt. & Cloud 12/13 2 Définition Le cloud computing est une technologie permettant de délocaliser les

Plus en détail

Cloud Computing Concepts de base Année académique 2014/15

Cloud Computing Concepts de base Année académique 2014/15 Concepts de base Année académique 2014/15 Qu'est que le? online 2 Qu'est que le? Cela s'est-il produit auparavant? Innovation Produit Service 3 Qu'est que le? Considérons-le comme-ça... Crée ta propre

Plus en détail

Cloud Computing : Généralités & Concepts de base

Cloud Computing : Généralités & Concepts de base Cloud Computing : Généralités & Concepts de base Les 24èmes journées de l UR-SETIT 22 Février 2015 Cette oeuvre, création, site ou texte est sous licence Creative Commons Attribution - Pas d Utilisation

Plus en détail

Veille Technologique. Cloud Computing

Veille Technologique. Cloud Computing Veille Technologique Cloud Computing INTRODUCTION La veille technologique ou veille numérique consiste à s'informer de façon systématique sur les techniques les plus récentes et surtout sur leur mise à

Plus en détail

Le Cercle Vertueux du Cloud Public

Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cloud public rencontre un intérêt croissant auprès de tous les directeurs IT voulant planifier les stratégies informatiques de leur

Plus en détail

Vers une IT as a service

Vers une IT as a service Vers une IT as a service 1 L évolution du datacenter vers un centre de services P.2 2 La création d une offre de services P.3 3 La transformation en centre de services avec System Center 2012 P.4 L évolution

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4 Conclusion 5 Présentation

Plus en détail

Découverte et investigation des menaces avancées INFRASTRUCTURE

Découverte et investigation des menaces avancées INFRASTRUCTURE Découverte et investigation des menaces avancées INFRASTRUCTURE AVANTAGES CLÉS Infrastructure RSA Security Analytics Collecte distribuée grâce à une architecture modulaire Solution basée sur les métadonnées

Plus en détail

e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France

e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France e need L un des premiers intégrateurs opérateurs Cloud Computing indépendants en France Sommaire Cloud Computing Retours sur quelques notions Quelques chiffres Offre e need e need Services e need Store

Plus en détail

Security Center Plate-forme de sécurité unifiée

Security Center Plate-forme de sécurité unifiée Security Center Plate-forme de sécurité unifiée Reconnaissance automatique de plaques d immatriculation Vidéosurveillance Contrôle d accès Solutions innovatrices Tout simplement puissant. Le Security Center

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

Cloud et SOA La présence du Cloud révolutionne-t-elle l approche SOA?

Cloud et SOA La présence du Cloud révolutionne-t-elle l approche SOA? Cloud et SOA La présence du Cloud révolutionne-t-elle l approche SOA? Jean-Marc Pierson pierson@irit.fr IRIT, Université de Toulouse Agenda! Le Cloud! Le SOA! Quelle différence!?! Cloud et SOA! Mise en

Plus en détail

Les services d externalisation des données et des services. Bruno PIQUERAS 24/02/2011

Les services d externalisation des données et des services. Bruno PIQUERAS 24/02/2011 Les services d externalisation des données et des services Bruno PIQUERAS 24/02/2011 1 1 Introduction Différents types d externalisation de données : Les données sauvegardées Les données bureautiques Les

Plus en détail

Libérez votre intuition

Libérez votre intuition Présentation de Qlik Sense Libérez votre intuition Qlik Sense est une application nouvelle génération de visualisation de données en libre-service qui permet à chacun de créer facilement des visualisations

Plus en détail

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise)

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Développer la communication et le travail collaboratif pour mieux servir le citoyen Thomas Coustenoble

Plus en détail

Présentation du déploiement des serveurs

Présentation du déploiement des serveurs Présentation du déploiement des serveurs OpenText Exceed ondemand Solutions de gestion de l accès aux applications pour l entreprise OpenText Connectivity Solutions Group Février 2011 Sommaire Aucun environnement

Plus en détail

Veille Technologique. Cloud-Computing. Jérémy chevalier

Veille Technologique. Cloud-Computing. Jérémy chevalier E6 Veille Technologique Cloud-Computing Jérémy chevalier Table des matières DESCRIPTION :...2 Introduction :...2 Définition du Cloud :...2 Exemple de serveur proposant la solution de Cloud :...2 Les spécificités

Plus en détail

ETUDE ET IMPLÉMENTATION D UNE CACHE L2 POUR MOBICENTS JSLEE

ETUDE ET IMPLÉMENTATION D UNE CACHE L2 POUR MOBICENTS JSLEE Mémoires 2010-2011 www.euranova.eu MÉMOIRES ETUDE ET IMPLÉMENTATION D UNE CACHE L2 POUR MOBICENTS JSLEE Contexte : Aujourd hui la plupart des serveurs d application JEE utilise des niveaux de cache L1

Plus en détail

Une solution PLM efficace pour les entreprises de taille moyenne : Personnalisée, agile et souple

Une solution PLM efficace pour les entreprises de taille moyenne : Personnalisée, agile et souple cenitspin Une solution PLM efficace pour les entreprises de taille moyenne : Personnalisée, agile et souple CONFIGURE YOUR PLM STANDARD www.cenit.com/fr/cenitspin Tout à portée de main grâce au PLM Desktop.

Plus en détail

CNAM 2010-2011. Déploiement d une application avec EC2 ( Cloud Amazon ) Auteur : Thierry Kauffmann Paris, Décembre 2010

CNAM 2010-2011. Déploiement d une application avec EC2 ( Cloud Amazon ) Auteur : Thierry Kauffmann Paris, Décembre 2010 CNAM 2010-2011 Déploiement d une application avec EC2 ( Cloud Amazon ) Auteur : Thierry Kauffmann Paris, Décembre 2010 Déploiement d une application dans le cloud. 1. Cloud Computing en 2010 2. Offre EC2

Plus en détail

les étapes cruciales pour une intégration réussie ;

les étapes cruciales pour une intégration réussie ; Quand vous pensez «CRM», pensez- vous d'abord (et souvent seulement) à une solution Par exemple, certaines entreprises utilisent la CRM pour la gestion des ventes et/ou pour mener des campagnes marketing

Plus en détail

Intégration et protection de données Avril 2008. IBM ireflect : Intégration et protection des données pour les environnements Oracle

Intégration et protection de données Avril 2008. IBM ireflect : Intégration et protection des données pour les environnements Oracle Avril 2008 IBM ireflect : Intégration et protection des données pour les environnements Oracle Page 2 Le saviez-vous? ireflect peut répliquer les données entre différentes versions d Oracle, vous permettant

Plus en détail

Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2010» Meilleure copie "étude de cas architecture et systèmes"

Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2010» Meilleure copie étude de cas architecture et systèmes Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication «Session 2010» Meilleure copie "étude de cas architecture et systèmes" Note obtenue : 14,75/20 HEBERGE-TOUT Le 25 mars 2010 A

Plus en détail

Le cloud computing c est pour moi?

Le cloud computing c est pour moi? Le cloud computing c est pour moi? Hackfest 2011 OPTIMIZED 4 novembre 2011 - Version 1.0 Mario Lapointe ing. MBA CISA CGEIT mario.lapointe@metastrategie.com Votre conférencier Mario Lapointe ing. MBA CISA

Plus en détail

QU EST CE QUE LE CLOUD COMPUTING?

QU EST CE QUE LE CLOUD COMPUTING? En France, on parle plus volontiers d «informatique en nuage» 1 pour décrire ce concept. Apparu au début des années 2000, le cloud computing constitue une évolution majeure de l informatique d entreprise,

Plus en détail

CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011. Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.)

CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011. Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.) CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011 Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.) Les ateliers ENP L Espace Numérique Professionnel vous propose 11 ateliers pour répondre

Plus en détail

Informatique en nuage

Informatique en nuage Services d infrastructure, solutions et services-conseils Solutions Informatique en nuage Jusqu à maintenant, la gestion de l infrastructure des TI consistait à négocier les limites : puissance de traitement,

Plus en détail

IBM Tivoli Identity Manager

IBM Tivoli Identity Manager Automatise la gestion du cycle de vie des identités IBM Tivoli Identity Manager Points forts Gérer l accès aux systèmes hérités et e-business Un moteur de dimensionnement intégré pour automatiser la Permet

Plus en détail

Architectures informatiques dans les nuages

Architectures informatiques dans les nuages Architectures informatiques dans les nuages Cloud Computing : ressources informatiques «as a service» François Goldgewicht Consultant, directeur technique CCT CNES 18 mars 2010 Avant-propos Le Cloud Computing,

Plus en détail

Cloud Computing. 19 Octobre 2010 JC TAGGER

Cloud Computing. 19 Octobre 2010 JC TAGGER Cloud Computing 19 Octobre 2010 JC TAGGER AGENDA 8h30-9h00 Le Cloud Computing De quoi s agit-il? Opportunités pour les entreprises Impact sur la chaine de valeur de l industrie des NTIC s 9h00-9h15 Témoignage

Plus en détail

Ce Livre Blanc vise ainsi à vous expliquer concrètement tous les bénéfices d un standard téléphonique pour votre entreprise et vos collaborateurs :

Ce Livre Blanc vise ainsi à vous expliquer concrètement tous les bénéfices d un standard téléphonique pour votre entreprise et vos collaborateurs : AVANT-PROPOS Dans un marché des Télécoms en constante évolution, il est important pour les petites et moyennes entreprises de bénéficier de solutions télécoms qui répondent parfaitement à leurs besoins

Plus en détail

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication.

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication. CONNECTER LES SYSTEMES ENTRE EUX L informatique, au cœur des tâches courantes, a permis de nombreuses avancées technologiques. Aujourd hui, la problématique est de parvenir à connecter les systèmes d information

Plus en détail

Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire

Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire FICHE PRODUIT Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire BENEFICES POUR LES DSI Réussir les projets de gouvernance dans les délais et les budgets Démarrer de manière tactique tout en

Plus en détail

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS

Les Fiches thématiques Jur@tic. Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@tic Services et Logiciels à distance Cloud Computing, ASP, SaaS Les Fiches thématiques Jur@TIC 1. Le principe du «Cloud» Qu on les appelle Application Service Provider (ASP),

Plus en détail

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com Drive your success «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com ATEN, dix avantages au service de votre entreprise Qualité de mise en œuvre

Plus en détail

ARCHITECTURE ET SYSTÈMES D'EXPLOITATIONS

ARCHITECTURE ET SYSTÈMES D'EXPLOITATIONS ARCHITECTURE ET SYSTÈMES D'EXPLOITATIONS Axel François bureau C19 (2eme étage) cours disponibles en pdf sur : www.iut-arles.up.univ-mrs.fr/francois 1 PLAN En Cours : qu'est-ce qu'un ordinateur? à quoi

Plus en détail

Cinq raisons d aller encore plus loin avec votre environnement de virtualisation

Cinq raisons d aller encore plus loin avec votre environnement de virtualisation Cinq raisons d aller encore plus loin avec votre environnement de virtualisation Selon une étude, l ajout de puissantes fonctions de gestion améliorerait de 20 à 40 % les mesures de performances clés.

Plus en détail

Cloud Computing, discours marketing ou solution à vos problèmes?

Cloud Computing, discours marketing ou solution à vos problèmes? Cloud Computing, discours marketing ou solution à vos problèmes? Henri PORNON 3 avril 2012 IETI Consultants 17 boulevard des Etats-Unis - F-71000 Mâcon Tel : (0)3 85 21 91 91 - fax : (0)3 85 21 91 92-

Plus en détail

Application Web Cloud computing

Application Web Cloud computing Application Web Cloud computing Hubert Segond Orange Labs ENSI 2015-16 Plan du cours Introduction Caractéristiques essentielles Modèles de service SaaS PaaS IaaS Le Cloud et l entreprise Le Cloud en résumé

Plus en détail

La reconquête de vos marges de manœuvre

La reconquête de vos marges de manœuvre La reconquête de vos marges de manœuvre Libérez vos applications critiques Bull ouvre de nouvelles portes à votre patrimoine applicatif. Bull LiberTP fait passer simplement vos applications transactionnelles

Plus en détail

Serveurs dédiés. Trafic et performances

Serveurs dédiés. Trafic et performances Serveurs dédiés Trafic et performances Nos services sont destinés aux entreprises et particuliers exigeants en terme de fiabilité, de sécurité et de disponibilité. Nous sommes également à même de fournir

Plus en détail

Journée de l informatique de gestion 2010

Journée de l informatique de gestion 2010 Journée de l informatique de gestion 2010 Nouvelles technologies du SI «Le Cloud Computing et le SaaS au service quotidien de l informaticien de gestion» Prof. Ph. Daucourt Neuchâtel, 17 novembre 2010

Plus en détail

Security Center Plate-forme de sécurité unifiée

Security Center Plate-forme de sécurité unifiée Security Center Plate-forme de sécurité unifiée Reconnaissance automatique de plaques d immatriculation Vidéosurveillance Contrôle d accès Solutions innovatrices Tout simplement puissant. Le Security Center

Plus en détail

L essentiel. Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base. web aucotec.com

L essentiel. Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base. web aucotec.com L essentiel Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base web aucotec.com Les défis La globalisation des structures d ingénierie avec le travail en réseau sur des sites dispersés

Plus en détail

CLOUD PUBLIC, PRIVÉ OU HYBRIDE : LEQUEL EST LE PLUS ADAPTÉ À VOS APPLICATIONS?

CLOUD PUBLIC, PRIVÉ OU HYBRIDE : LEQUEL EST LE PLUS ADAPTÉ À VOS APPLICATIONS? CLOUD PUBLIC, PRIVÉ OU HYBRIDE : LEQUEL EST LE PLUS ADAPTÉ À VOS APPLICATIONS? Les offres de Cloud public se sont multipliées et le Cloud privé se généralise. Désormais, toute la question est de savoir

Plus en détail

Solutions Microsoft Identity and Access

Solutions Microsoft Identity and Access Solutions Microsoft Identity and Access 2 Solutions Microsoft Identity and Access Microsoft Identity and Access (IDA) permet aux entreprises d améliorer leur efficacité et leurs connexions internes et

Plus en détail

L ABC du Cloud Computing

L ABC du Cloud Computing L ABC du Cloud Computing Apprendre à démystifier le Cloud Computing Bien en saisir les avantages Comment aide-t-il votre entreprise? Le Cloud Computing démystifié L infonuagique, plus connue sous le nom

Plus en détail

Clusters for Application Service Providers. T. Monteil, J.M. Garcia P. Pascal, S. Richard

Clusters for Application Service Providers. T. Monteil, J.M. Garcia P. Pascal, S. Richard Clusters for Application Service Providers (www.laas.fr/casp) T. Monteil, J.M. Garcia P. Pascal, S. Richard 1 Généralités Le monde du calcul dans un environnement ASP Les ASP : Application Service Provider

Plus en détail

Systèmes d Information

Systèmes d Information Master 1 Management - filières MPS-IDL Management des Systèmes d Information Un cours de Mathias Szpirglas Maître de Conférences en Sciences de gestion IAE Gustave Eiffel - UPEM mathias.szpirglas@u-pem.fr

Plus en détail

ETNA Projet de Fin d Étude 2005-2007 RimElse Cahier des charges. c Copyleft 2006, ELSE Team

ETNA Projet de Fin d Étude 2005-2007 RimElse Cahier des charges. c Copyleft 2006, ELSE Team ETNA Projet de Fin d Étude 2005-2007 RimElse Cahier des charges c Copyleft 2006, ELSE Team 18 avril 2006 Table des matières 1 Introduction 2 2 Présentation du projet 3 2.1 Une distribution Évolulable..................

Plus en détail

Enseignant: Lamouchi Bassem Cours : Système à large échelle et Cloud Computing

Enseignant: Lamouchi Bassem Cours : Système à large échelle et Cloud Computing Enseignant: Lamouchi Bassem Cours : Système à large échelle et Cloud Computing Les Clusters Les Mainframes Les Terminal Services Server La virtualisation De point de vue naturelle, c est le fait de regrouper

Plus en détail

Guillaume SOLDERA (B guillaume.soldera@serli.fr) SERLI Informatique Bull OW2 Consortium. Comparatif Choco/Drools dans le cadre du projet JASMINe

Guillaume SOLDERA (B guillaume.soldera@serli.fr) SERLI Informatique Bull OW2 Consortium. Comparatif Choco/Drools dans le cadre du projet JASMINe Guillaume SOLDERA (B guillaume.soldera@serli.fr) SERLI Informatique Bull OW2 Consortium dans le cadre du projet JASMINe Avril 2008 Table des matières 1 Introduction 3 1.1 Rappel sur JASMINe.......................................

Plus en détail

Plate-forme Cloud CA AppLogic pour les applications d entreprise

Plate-forme Cloud CA AppLogic pour les applications d entreprise FICHE PRODUIT : CA AppLogic Plate-forme Cloud CA AppLogic pour les applications d entreprise agility made possible CA AppLogic est une plate-forme Cloud Computing clés en main permettant aux clients de

Plus en détail

Introduction aux applications réparties

Introduction aux applications réparties Introduction aux applications réparties Noël De Palma Projet SARDES INRIA Rhône-Alpes http://sardes.inrialpes.fr/~depalma Noel.depalma@inrialpes.fr Applications réparties Def : Application s exécutant

Plus en détail

Comment maximiser le ROI de la chaîne logistique Web

Comment maximiser le ROI de la chaîne logistique Web Comment maximiser le ROI de la chaîne logistique Web Pourquoi une gestion Lean et unifiée du cloud, des performances Web et des analytiques favorise la croissance des entreprises. 1 La chaîne logistique

Plus en détail

Le Cloud Computing et le SI : Offre et différentiateurs Microsoft

Le Cloud Computing et le SI : Offre et différentiateurs Microsoft Le Cloud Computing désigne ces giga-ressources matérielles et logicielles situées «dans les nuages» dans le sens où elles sont accessibles via Internet. Alors pourquoi recourir à ces centres serveurs en

Plus en détail

Documentation Matrox Imaging

Documentation Matrox Imaging Sommaire Dans le domaine de la vision industrielle et des systèmes d inspection optique automatisés, les caméras intelligentes obtiennent beaucoup d attention. En fait, elles sont souvent présentées à

Plus en détail

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1

Partie I Organisations, management et systèmes d information... 1 Liste des cas d entreprise............................................................ Liste des figures..................................................................... Liste des tableaux...................................................................

Plus en détail

FAMILLE EMC VPLEX. Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters AVANTAGES

FAMILLE EMC VPLEX. Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters AVANTAGES FAMILLE EMC VPLEX Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters DISPONIBLITÉ CONTINUE ET MOBILITÉ DES DONNÉES DES APPLICATIONS CRITIQUES L infrastructure de stockage évolue

Plus en détail

Cloud Computing. La révolution industrielle informatique. 2015 - Alexis Savin

Cloud Computing. La révolution industrielle informatique. 2015 - Alexis Savin Cloud Computing La révolution industrielle informatique 0 2015 - Alexis Savin Qui je suis Alexis Savin (asavin@integra.fr) Formation : Diplômé Ingénieur de l EPITA Spécialités : Architecture Réseau / Sécurité

Plus en détail

LE BIG DATA. TRANSFORME LE BUSINESS Solution EMC Big Data

LE BIG DATA. TRANSFORME LE BUSINESS Solution EMC Big Data LE BIG DATA Solution EMC Big Data TRANSITION VERS LE BIG DATA En tirant profit du Big Data pour améliorer leur stratégie et son exécution, les entreprises se démarquent de la concurrence. La solution EMC

Plus en détail

Votre infrastructure informatique toujours sous contrôle

Votre infrastructure informatique toujours sous contrôle Votre infrastructure informatique toujours sous contrôle Au fidèle tableau noir, de plus en plus d écoles ajoutent aujourd hui les services de l informatique. Place aux TICE, Technologies de l Information

Plus en détail

Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services.

Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services. Solutions de Service Management Guide d achat Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services. Aujourd hui, toutes

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise LE PAAS EST-IL VRAIMENT L APANAGE DU CLOUD PUBLIC?

Transformation IT de l entreprise LE PAAS EST-IL VRAIMENT L APANAGE DU CLOUD PUBLIC? Transformation IT de l entreprise LE PAAS EST-IL VRAIMENT L APANAGE DU CLOUD PUBLIC? D on Boulia, Vice Président chargé de la stratégie IBM WebSphere et privé, explique comment le concept ne doit pas être

Plus en détail

Théodore Levitt Economiste américain, Professeur à Harvard. www.captivea.fr

Théodore Levitt Economiste américain, Professeur à Harvard. www.captivea.fr Théodore Levitt Economiste américain, Professeur à Harvard Conserver un client coûte 5 X moins cher que d en acquérir un nouveau Diapositive 3 Constat Les clients évoluent Moins fidèles, moins d attachement

Plus en détail

1 Introduction à l infrastructure Active Directory et réseau

1 Introduction à l infrastructure Active Directory et réseau 1 Introduction à l infrastructure Active Directory et réseau Objectifs d examen de ce chapitre Ce premier chapitre, qui donne un aperçu des technologies impliquées par la conception d une infrastructure

Plus en détail

Systèmes Répartis. Pr. Slimane Bah, ing. PhD. Ecole Mohammadia d Ingénieurs. G. Informatique. Semaine 24.2. Slimane.bah@emi.ac.ma

Systèmes Répartis. Pr. Slimane Bah, ing. PhD. Ecole Mohammadia d Ingénieurs. G. Informatique. Semaine 24.2. Slimane.bah@emi.ac.ma Ecole Mohammadia d Ingénieurs Systèmes Répartis Pr. Slimane Bah, ing. PhD G. Informatique Semaine 24.2 1 Semestre 4 : Fev. 2015 Grid : exemple SETI@home 2 Semestre 4 : Fev. 2015 Grid : exemple SETI@home

Plus en détail

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG)

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Contact entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Tel: +41 415 520 504 Email: sales@onlogis.com Visibilité et controle sur vos opérations, n importe où et à tout moment... Onlogis

Plus en détail

Programme. Maria Fiore Responsable du développement des affaires MicroAge. Hugo Boutet Président igovirtual. Présentation de MicroAge

Programme. Maria Fiore Responsable du développement des affaires MicroAge. Hugo Boutet Président igovirtual. Présentation de MicroAge Une présentation de et 19 octobre 2010 Programme Présentation de MicroAge Maria Fiore Responsable du développement des affaires MicroAge Les PME et le «cloud computing» Hugo Boutet Président igovirtual

Plus en détail

Le Cloud au LIG? Pierre Neyron PimLIG - 2013-04-14

Le Cloud au LIG? Pierre Neyron PimLIG - 2013-04-14 Le Cloud au LIG? Pierre Neyron PimLIG - 2013-04-14 Cloud = buzz word Employé à toutes les sauces... http://www.youtube.com/watch?v=rdkbo2qmyjq (pub SFR) tout le monde fait du cloud? Qui fait du cloud au

Plus en détail

La gestion des flux d information : EDI

La gestion des flux d information : EDI La gestion des flux d information : EDI Introduction EDI (définition, composants, types et domaines d application) Les enjeux de l EDI La mise en œuvre de l EDI Conclusion Introduction Tâches Création

Plus en détail

Une collaboration complète pour les PME

Une collaboration complète pour les PME Une collaboration complète pour les PME Êtes-vous bien connecté? C est le défi dans le monde actuel, mobile et digital des affaires où les entreprises cherchent à harmoniser les communications entre employés,

Plus en détail

En quoi le Cloud Computing peut-il réduire vos coûts informatiques?

En quoi le Cloud Computing peut-il réduire vos coûts informatiques? réduire vos coûts informatiques? STAND n 30 Entrez dans l ère du Numérique Très Haut Débit En quoi le Cloud Computing peut-il réduire vos coûts informatiques? 1 Fiche d Identité Network Telecom & Hosting

Plus en détail

Système d administration autonome adaptable: application au Cloud

Système d administration autonome adaptable: application au Cloud Système d administration autonome adaptable: application au Cloud Alain TCHANA - atchana@enseeiht.fr IRIT/ENSEEIHT, Equipe SEPIA Directeur de thèse : Daniel HAGIMONT et Laurent BROTO Rapporteurs : Jean-Marc

Plus en détail

Profil d études détaillé. Section : Informatique et systèmes Finalité : Technologie de l informatique

Profil d études détaillé. Section : Informatique et systèmes Finalité : Technologie de l informatique Section : Informatique et systèmes Finalité : Technologie de l informatique Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera

Plus en détail

Optimisez vos environnements Virtualisez assurément

Optimisez vos environnements Virtualisez assurément Optimisez vos environnements Virtualisez assurément Présenté par Jean-Steve Shaker Architecte de solutions - Virtualisation Une approche unique et simplifiée Solutions en Solutions d infrastructure infrastructure

Plus en détail

CHOISIR UN TEST A EXECUTER

CHOISIR UN TEST A EXECUTER CHOISIR UN TEST A EXECUTER Suivez le rythme rapide des cycles de publication. Découvrez l automatisation et ses interactions humaines. EXÉCUTER UN TEST 03082015 Borland permet à tous les intervenants,

Plus en détail

UC4 effectue tout l ordonnancement batch pour Allianz en Allemagne

UC4 effectue tout l ordonnancement batch pour Allianz en Allemagne UC4 effectue tout l ordonnancement batch pour Allianz en Allemagne La société Le groupe Allianz est un des principaux fournisseurs de services globaux dans les domaines de l assurance, de la banque et

Plus en détail

de Les l Informatique systèmes d information critiques avec Thales Services Nouvelle génération Architectures efficaces Transformation

de Les l Informatique systèmes d information critiques avec Thales Services Nouvelle génération Architectures efficaces Transformation www.thalesgroup.com L évolution des echnologies de Les l nformatique systèmes d information critiques avec hales Services Nouvelle génération Architectures efficaces ransformation Sommaire 1 La nouvelle

Plus en détail

Recovery as a Service

Recovery as a Service Recovery as a Service Quand le Cloud Computing vole au secours des entreprises Membres du groupe : KIRCHHOFER Nicolas BUISSON Marc DJIBRINE Rayanatou DUVAL Fabien JOUBERT Yohan PAQUET Jérôme 1 Coachés

Plus en détail

Rapport d activité. Mathieu Souchaud Juin 2007

Rapport d activité. Mathieu Souchaud Juin 2007 Rapport d activité Mathieu Souchaud Juin 2007 Ce document fait la synthèse des réalisations accomplies durant les sept premiers mois de ma mission (de novembre 2006 à juin 2007) au sein de l équipe ScAlApplix

Plus en détail

AT&S Renforce son Efficacité et sa Flexibilité Métier Grâce à une Gestion IT Optimisée

AT&S Renforce son Efficacité et sa Flexibilité Métier Grâce à une Gestion IT Optimisée CUSTOMER SUCCESS STORY Mars 2014 AT&S Renforce son Efficacité et sa Flexibilité Métier Grâce à une Gestion IT Optimisée PROFIL CLIENT Secteur: Industrie manufacturière Société: AT&S Effectifs: 7 500 personnes

Plus en détail

Applications Internet riches fonctionnant en mode connecté et déconnecté

Applications Internet riches fonctionnant en mode connecté et déconnecté Applications Internet riches fonctionnant en mode connecté et déconnecté Success story client : développement d applications Web avec mode déconnecté Depuis quatre ans, les applications de guichet pour

Plus en détail

Référence Etnic Architecture des applications

Référence Etnic Architecture des applications Référence Etnic Architecture des applications Table des matières 1. Introduction... 2 2. Architecture... 2 2.1 Démarche générale... 2 2.2 Modèle d architecture... 3 2.3 Découpe d une architecture applicative...

Plus en détail

La gestion du poste de travail en 2011 : Panorama des technologies

La gestion du poste de travail en 2011 : Panorama des technologies La gestion du poste de travail en 2011 : Panorama des technologies François Clémence C.R.I Université Paul Verlaine Metz UFR Sciences Humaines et Arts clemence@univ-metz.fr Olivier Mathieu C.R.I Université

Plus en détail

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications.

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications. Table des matières LES PRINCIPES DE BASE... 1 Présentation distribuée-revamping...2 Présentation distante...3 Traitements distribués...3 données distantes-rd...4 données distribuées-rda distribué...4 L'ARCHITECTURE

Plus en détail

EXIN Cloud Computing Foundation

EXIN Cloud Computing Foundation Exemple d examen EXIN Cloud Computing Foundation Édition Septembre 2012 Droits d auteur 2012 EXIN Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne saurait être publiée, reproduite, copiée, entreposée

Plus en détail

Défi Cloud Computing

Défi Cloud Computing EQUIPE RICM 2010 Défi Cloud Computing Dossier de remarques Ricom c est l @base 04/12/2009 Sommaire Introduction... 3 Les applications et la plateforme Cloud Computing... 4 Cloud Computing - RICM-2010 Page

Plus en détail

LeaderSHIP BPM TIBCO iprocess Suite The Forrester Wave : Human-Centric Business Process Management Suites, Q1 2006 www.tibco.com TIBCO Software Inc

LeaderSHIP BPM TIBCO iprocess Suite The Forrester Wave : Human-Centric Business Process Management Suites, Q1 2006 www.tibco.com TIBCO Software Inc TIBCO PM iprocess Suite «TIBCO est le seul fournisseur capable de prendre en charge l éventail complet des processus orientés systèmes et humains.» The Forrester Wave : Human-Centric Business Process Management

Plus en détail

Des solutions évoluées destinées aux entreprises

Des solutions évoluées destinées aux entreprises T E L E C O M Des solutions évoluées destinées aux entreprises T E L E C O M En tant qu opérateur de solutions de télécommunications pour les entreprises, notre gamme Hub One Telecom repose sur des expertises

Plus en détail

Présentation de. ProConServ-IT NEXINDUS Technologies

Présentation de. ProConServ-IT NEXINDUS Technologies Présentation de ProConServ-IT NEXINDUS Technologies Le terme CLOUD (nuage en anglais), particulièrement dans l'air du temps, est un outil innovant qui permet d'externaliser tout ou partie de l informatique

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise FAIRE DU DÉVELOPPEMENT D APPLICATIONS UN SYNONYME D AGILITÉ

Transformation IT de l entreprise FAIRE DU DÉVELOPPEMENT D APPLICATIONS UN SYNONYME D AGILITÉ Transformation IT de l entreprise FAIRE DU DÉVELOPPEMENT D APPLICATIONS UN SYNONYME D AGILITÉ D é v e l o p p e m e n t P o u r beaucoup d entreprises, il n est pas possible de faire tourner toutes leurs

Plus en détail

Sage CRM Sage CRM.com

Sage CRM Sage CRM.com Sage CRM Solutions Sage CRM Sage CRM.com Parce que vous souhaitez > Développer votre portefeuille de prospects > Entretenir une relation régulière avec vos clients > Disposer d outils pour vous organiser

Plus en détail