Physique médicale: Modélisation des traitements novateurs de radiothérapie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Physique médicale: http://pcsv.fr Modélisation des traitements novateurs de radiothérapie"

Transcription

1 Physique médicale: Modélisation des traitements novateurs de radiothérapie Lydia MAIGNE MCF GATE & G4 DNA Trung PHAM Doctorant GATE & G4 DNA Yann PERROT PostDoc GATE & G4 Denise DONNARIEIX Physicienne médicale Expérience Pierre MICHEAU Biologiste Emmanuel DELAGE Ingénieur informaticien GEANT4 David SARRAMIA MCF

2 Activités Outils et technologies Calcul distribué haute performance Collaborations scientifiques Développements dédiés pour les Sciences du Vivant Partenariats avec industries et équipes médicales Applications utiles et concrètes AGENCES DE FINANCEMENT Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 2

3 Nos thématiques Curiethérapie Radiothérapie externe Imagerie Radiothérapie Interne vectorisée ou métabolique Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 3

4 Approche de modélisation multi-échelles Nécessitéde construire des modèles capable de décrire les mécanismes conduisant au cancer Différentes échelles de complexité: ADN, cellules, organes Exige un travail collaboratif entre physiciens, chimistes, biologistes, informaticiens, médecins. Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 4

5 Plateforme Monte Carlo GATE Plateforme de simulation basée sur GEANT4 Equipe PCSV impliquée depuis 2002 et membre du steering committee 19 laboratoires internationaux impliqués (grande majorité de laboratoires IN2P3) Communauté d utilisateurs > 3000 Imagerie (SPECT, PET, CT), RT externe hadronthérapie, RT métabolique Release: GATE 6.2 Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 5

6 Validations dosimétriques à différentes énergies Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 Expertise: GEANT4, GATE, EGSnrc, IsoGray Collaborations: MCNP4C, X 6

7 Les développements en cours Validation et Physique: Fournir une bonne pratique sur l utilisation des codes Valider la physique pour différentes applications Fournir une dosimétrie précise pour des traitements novateurs Etendre les capacité de GATE à la radiobiologie: Processus G4-ADN de très basses énergies Développer des géométries cellulaires et ADN Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 7

8 Traitement du mélanome malin par RIV 1. Généralités Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 8

9 Traitement du mélanome malin par RIV 2. Méthodologie Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 9

10 Traitement du mélanome malin par RIV 3. Validation - Modèles Applications précliniques Énergie < 1 MeV Distances < 1 mm Pas de données expérimentales Comparaisons avec autre code MC : EGSnrc 1. Fractions Absorbées Géométrie simple: sphère Source simple: e- monoénergétiques Différences GATE / EGSnrc < 2.1 % 2. Facteurs S Géométrie réaliste Spectre 131 I Différences GATE / EGSnrc < 3 % Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 10

11 Animaux Traitement du mélanome malin par RIV 4. Dosimétrie Black mice C57BL/6 avec mélanome sans métastase Injection [ 125 I]-ICF01012 : 1.7 MBq 2 souris euthanasiées 1h, 6h, 24h, 5j, 8j après injection Techniques de cryosection 125 I Compteur : AMBIS 4000 multi-wire proportional counter Acticité moyenne su cryosections sagittales de 40 µm d épaisseur 37 MBq 131 I injectés Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 11

12 Traitement du mélanome malin par RIV 5. Un processus expérimental conséquent Imagerie µpet: Déterminer les performances de la caméra: INSERM UMR990 NEMA phantom 124 I coloured in the phantom Coronal view Front view Images acquisition Energy window ( kev) Coincidence window: 2.8 ns Quantification de l activité aux organes par 124 I CT scans Injection of 124 I in mice PET imaging acquisition Reconstruction and quantification Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 12

13 Logiciel GEANT4-ADN Kempf et al. :Agent model for cells with a core of necrotic cells (yellow). Vers des traitements RT personnalisés Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 13

14 D une dose physique vers des effets sur les cellules et l ADN Modélisation accélérateur linéaire médical Caractérisation du faisceau Modèles Physique standard (MeV ->kev) EFFETS SUR CELLULES (membranes) (~µm) Simulation processus physiques àtrès basse énergie (kev -> nano ev) EFFETS À L ADN (produits PCR) (~nm) Dépôts d énergie àla membrane bactérienne Dépôts d énergie sur les sucres et phosphates => Calcul du nombre de SSB/Gy Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 14

15 Intégration d équipements et de savoir-faire pour la microbiologie Paillasses pour la microbiologie Paillasses pour le coin laverie Incubateur agitateur Microscope optique Spectrophotomètre Autoclave Centrifugeuse Etuve Verrerie Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 15

16 Microbiologie 1. Survie bactérienne après irradiation Microbiologie classique: Mise en culture des bactéries E. coli (MG1655) Dépôt sur membrane fibre de verre Irradiation en mode photons 18 MV- 8Gy/mn et protons Broyage de la membrane et re-suspension des bactéries Dépôt sur boîte LB Comptage après 16h d incubation 37 C Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 16

17 Microbiologie 2. Evaluation des dommages (techniques) Irradiation mode photon Novalis Tx: 18 MV 8Gy/mn DOMMAGE MEMBRANAIRE Etude de la morphologie des bactéries Microscopie électronique (INRA plateforme microscopie - CICS) Etude de la perméabilitémembranaire et de l absorption de molécule Cytométrie de flux (CICS) DOMMAGE ADN (PRODUIT PCR) Détections des dommages ADN (DSB, SSB et oxydation de base) Electrophorèse haute sensibilité(lomh) Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 17

18 Microbiologie 3. Evaluation des dommages (résultats) DOMMAGE MEMBRANAIRE Microscopie électronique sur bactéries irradiées DOMMAGE ADN (PRODUIT PCR) Témoin non irradié Irradié 1000Gy Pas de détection de DSB Détection de Cassures simples brins et oxydation de bases sur produit PCR Témoin 50Gy Mortalité: >60% Présence de bactéries sphériques ou bosselées Détection de SSB et d oxydation de bases Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 18

19 Perspectives Développements d outils de prédictions en radiobiologie (GEANT4-DNA) à intégrer dans GATE Modélisation de cellules radio-résistantes chondrosarcomes, mélanomes Irradiations de cultures cellulaires 2D/3D (PAVIRMA) Microscopie par fluorescence γh2ax (CICS) Demande de moyens: Projet PhysiCancer 2013 RACE (RAdiation resistance of Cancer CElls using GEANT4 DNA) Modélisation cellulaires 3D de lignées cellulaires du cancer du sein triple négatif + microdosimétrie Modèle culture 2D cellules HaCaT Barberet et al Modèle sphéroïde Kempf et al Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 19

20 Collaborations Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 20

21 Production scientifique

22 Statistiques (3 years period) Papers Conferences with proceedings Tutorials/schools Thesis Book or book chapter Funded projects Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 22

23 Statistiques 7 Engineers Postdoc PhD students permanent positions: V. Breton: 0.3 FTE D. Sarramia: 0.5 FTE D. Donnarieix: 0.05 FTE L. Maigne: 0.7 FTE Computer science dep t E. Delage: 0.5 FTE Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 23

24 Papers: Références S Pettifer, J Ison, M Kala, D Thorne, P McDermott, I Jonassen, A Liaquat, J M. Fernández, J M. Rodriguez, INB- Partners, D G. Pisano, C Blanchet, M Uludag, P Rice, E Bartaseviciute, K Rapacki, M Hekkelman, O Sand, H Stockinger, A B. Clegg, E Bongcam-Rudloff, J Salzemann, V Breton, T K. Attwood, G Cameron and G Vriend, The EMBRACE web service collection Nucleic Acids Research doi: /nar/gkq297 S Jan, D Benoit, E Becheva, T Carlier, F Cassol, P Descourt, T Frisson, L Grevillot, L Guigues, L Maigne, C Morel, Y Perrot, N Rehfeld, D Sarrut, D R Schaart, S Stute, U Pietrzyck, D Visvikis, N Zahra, I Buvat, "GATE V6: a major enhacement of the GATE simulation platform enabling modelling of CT and radiotherapy", Phys.Med. Biol., 56 (2011) L Maigne, Y Perrot, D R Schaart, D Donnarieix, V Breton, "GATE/GEANT4 validation for monoenergetic dose point kernels and pencil beam kernels between 15 kev and 20 MeV", Phys. Med. Biol., 56 (2011) T. T. H. Nguyen, H-J Ryu, S-H Lee, S. Hwang, V. Breton, J-H Rhee and D. Kim, Virtual screening identification of novel severe acute respiratory syndrome 3C-like protease inhibitors and in vitro confirmation, accepted forpublication in Bioorganic & Medicinal Chemistry Letters, Volume 21, Issue 10, 15 May 2011, Pages Y Perrot, L Maigne, V Breton, D Donnarieix, "Validation of GATE 6.1 for radiation therapy using 6 MeV and 20 MeV electron beams", Nucl. Instrum. and Meth. B (under revision) Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 24

25 Références Conferences with proceedings: PDe Vlieger, J-YBoire, VBreton, YLegré, DManset, JRevillard, DSarramia and LMaigne,Sentinel e-health network on grid: developments and challenges, proceedings of HealthGrid 2010 conference, Studies in Health Technology and Informatics 2010, vol 159: , Paris. TDoan, VBreton, Grid-based International Network for Flu Observation, proceedings of HealthGrid 2010 conference,studies in Health Technology and Informatics 2010, vol 159: , Paris. YPerrot, VBreton, DDonnarieix and LMaigne, Radiotherapy monte carlo dosimetry using GATE/GEANT4 : validation Study in Anthropomorphic phantom, proceedings of ESTRO conference 2010, Radiotherapy & Oncology, September 2010, Volume 96, Supplement 1, S491, Barcelona. PDe Vlieger, J-YBoire, VBreton, DSarramia and LMaigne, Cancer Sentinel Project: a regional network to enable cancer data exchange in Auvergne, proceedings des journées scientifiques du CLARA, Bulletin du Cancer Volume 97 p 49-50, S Cipière, P De Vlieger, D Sarramia, D R. C. Hill, L Maigne, "Development of a metamodel for medical database management on a grid network", th IEEE/ACM International Symposium on Cluster, Cloud and Grid Computing (ccgrid 2012), ISBN: , Ottawa, Canada. S Cipière, P De Vlieger, D Sarramia, D R. C. Hill, L Maigne, "GINSENG (Global Initiative for Sentinel E-health Network on Grid)", EGI community Forum 2012, Munich, March S Cipière, P De Vlieger, S Gaspard, D Manset, J Revillard, D Sarramia, D R.C. Hill, L Maigne, "GINSENG, une infrastructure de grille auservice de l esanté et de l épidémiologie", conférence GIZEH(Gestion et Ingénierie des SystèmeEs Hospitaliers) 2012, Québec, Canada, septembre Y Perrot, L Maigne, V Breton, D Donnarieix, "Validation of GATE 6.1 for targeted radiotherapy of metastatic melanoma using 131I-labeled benzamide", Proceedings of the Third European Workshop on Monte Carlo Treatment Planning, Seville, Spain, May Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 25

A.DALESME & R. DUFOUR, L. MAIGNE & D. DONNARIEIX, F.PENAULT-LLORCA & M.BAMDAD

A.DALESME & R. DUFOUR, L. MAIGNE & D. DONNARIEIX, F.PENAULT-LLORCA & M.BAMDAD A.DALESME & R. DUFOUR, L. MAIGNE & D. DONNARIEIX, F.PENAULT-LLORCA & M.BAMDAD 1 Plan Introduction & contexte Cancer du sein «basal-like»triple négatif Interactions des photons avec l ADN et dose absorbée

Plus en détail

ETUDES DOSIMETRIQUES POUR LA CURIETHERAPIE AVEC GATE(MC), OPTIMISATION DES TEMPS DE CALCUL SUR LA GRILLE EGEE

ETUDES DOSIMETRIQUES POUR LA CURIETHERAPIE AVEC GATE(MC), OPTIMISATION DES TEMPS DE CALCUL SUR LA GRILLE EGEE Plateforme de Calcul pour les Sciences du Vivant Prague, 19-20 0ctobre 2006 ETUDES DOSIMETRIQUES POUR LA CURIETHERAPIE AVEC GATE(MC), OPTIMISATION DES TEMPS DE CALCUL SUR LA GRILLE EGEE Cheick O. THIAM

Plus en détail

GATE : Code de calcul pour l imagerie médicale, la radiothérapie et la dosimétrie

GATE : Code de calcul pour l imagerie médicale, la radiothérapie et la dosimétrie GATE : Code de calcul pour l imagerie médicale, la radiothérapie et la dosimétrie, PhD Direction des Sciences du Vivant - I²BM/SHFJ Présentation de l artillerie informatique le software Geant4 Développements

Plus en détail

SIMULATION MONTE CARLO EN MEDECINE NUCLEAIRE, RADIOTHERAPIE- CURIETHERAPIE AVEC UNE PLATEFORME DE SIMULATION GATE BASEE SUR GEANT4

SIMULATION MONTE CARLO EN MEDECINE NUCLEAIRE, RADIOTHERAPIE- CURIETHERAPIE AVEC UNE PLATEFORME DE SIMULATION GATE BASEE SUR GEANT4 SIMULATION MONTE CARLO EN MEDECINE NUCLEAIRE, RADIOTHERAPIE- CURIETHERAPIE AVEC UNE PLATEFORME DE SIMULATION GATE BASEE SUR GEANT4 Berger L. 1, Breton V. 1, Donnarieix D. 1+2, Elbitar Z. 1, Gisclon D.

Plus en détail

Quantification en tomographie d émission

Quantification en tomographie d émission Quantification en tomographie d émission Irène Buvat Imagerie et Modélisation en Neurobiologie et Cancérologie UMR 8165 CNRS - Paris 7 - Paris 11 buvat@imnc.in2p3.fr http://www.guillemet.org/irene Séminaire

Plus en détail

Problématique de l irradiation α suite à une contamination. interne: calculs des doses à l échelle cellulaire

Problématique de l irradiation α suite à une contamination. interne: calculs des doses à l échelle cellulaire Problématique de l irradiation α suite à une contamination interne: calculs des doses à l échelle cellulaire M. Elbast 1, F. Petitot 2, A. Saudo 1, V. Holler 3, A. Desbrée 1 1 DRPH/ SDI/ LEDI BP 17-92262

Plus en détail

Plateforme de radiothérapie expérimentale en 2012

Plateforme de radiothérapie expérimentale en 2012 Plateforme de radiothérapie expérimentale en 2012 Frédéric POUZOULET (responsable) Marie DUTREIX (Chargée de mission) Plateforme de radiothérapie expérimentale Personnels: 1 ingénieur de recherche, radiobiologiste,

Plus en détail

Modèles numériques anthropomorphiques pour les simulations en TEMP et TEP

Modèles numériques anthropomorphiques pour les simulations en TEMP et TEP Modèles numériques anthropomorphiques pour les simulations en TEMP et TEP Irène Buvat et Simon Stute Imagerie et Modélisation en Neurobiologie et Cancérologie UMR 8165 CNRS - Paris 7 - Paris 11 buvat@imnc.in2p3.fr

Plus en détail

Arnaud RENARD. arnaud.renard@univ-reims.fr

Arnaud RENARD. arnaud.renard@univ-reims.fr Arnaud RENARD arnaud.renard@univ-reims.fr University of Reims Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA) Multidisciplinary university more than 23 000 students a wide initial undergraduate studies program

Plus en détail

QUANTIFICATION DES EXAMENS ONCOLOGIQUES AU FLUORO-DÉOXYGLUCOSE EN TOMOGRAPHIE PAR ÉMISSION DE POSITONS

QUANTIFICATION DES EXAMENS ONCOLOGIQUES AU FLUORO-DÉOXYGLUCOSE EN TOMOGRAPHIE PAR ÉMISSION DE POSITONS Journées Jeunes Chercheurs d Aussois d - Décembre D 2003 U494 QUANTIFICATION DES EXAMENS ONCOLOGIQUES AU FLUORO-DÉOXYGLUCOSE OXYGLUCOSE EN TOMOGRAPHIE PAR ÉMISSION DE POSITONS Juliette FEUARDENT Thèse

Plus en détail

Radiobiologie des électrons Auger utilisés en radioimmunothérapie

Radiobiologie des électrons Auger utilisés en radioimmunothérapie Radiobiologie des électrons Auger utilisés en radioimmunothérapie Bérengère PIRON b.piron@valdorel.fnclcc.fr Thèse dirigé par le Dr. Jean-Pierre Pouget (IRSN) Institut de Recherche en Cancérologie de Montpellier/

Plus en détail

Calcul de la dose périphérique par Monte Carlo pour des cancers du sein traités par radiothérapie: résultats préliminaires

Calcul de la dose périphérique par Monte Carlo pour des cancers du sein traités par radiothérapie: résultats préliminaires Calcul de la dose périphérique par Monte Carlo pour des cancers du sein traités par radiothérapie: résultats préliminaires Andreas Joosten Groupe de Dosimétrie Clinique IRA Intérêt? Pourquoi s intéresser

Plus en détail

Utilisation de la méthode Monte Carlo pour la vérification des algorithmes de calcul de dose des faisceaux d'électrons

Utilisation de la méthode Monte Carlo pour la vérification des algorithmes de calcul de dose des faisceaux d'électrons Département de Physique Médicale Centre de Nucléaire d Alger Utilisation de la méthode Monte Carlo pour la vérification des algorithmes de calcul de dose des faisceaux d'électrons A.E.K Toutaoui 1, S.

Plus en détail

Applications des codes Monte Carlo «MCNP» et «PENELOPE» en radiothérapie du cancer.

Applications des codes Monte Carlo «MCNP» et «PENELOPE» en radiothérapie du cancer. Applications des codes Monte Carlo «MCNP» et «PENELOPE» en radiothérapie du cancer. E.Franchisseur, B.Serrano, S.Hachem, R.J.Bensadoun, A.Monnier, P.Iacconi, J.Barthe Laboratoire de Physique Electronique

Plus en détail

Bases de la radiothérapie externe Particularités du sujet âgé. Dr Françoise Pêne

Bases de la radiothérapie externe Particularités du sujet âgé. Dr Françoise Pêne Bases de la radiothérapie externe Particularités du sujet âgé Dr Françoise Pêne 10 FEVRIER 2012 Bases de la Radiothérapie Historique - 1895 : rayons X (Röntgen) - 1896 : radioactivité (Becquerel) - 1898

Plus en détail

en scintigraphie cérébrale et oncologique Simulations Monte Carlo U678 INSERM, CHU Pitié-Salpêtrière, Paris, France http://www.guillemet.

en scintigraphie cérébrale et oncologique Simulations Monte Carlo U678 INSERM, CHU Pitié-Salpêtrière, Paris, France http://www.guillemet. Simulations Monte Carlo en scintigraphie cérébrale et oncologique Irène Buvat U678 INSERM, CHU Pitié-Salpêtrière, Paris, France buvat@imed.jussieu.fr http://www.guillemet.org/irene Plan - Introduction

Plus en détail

GINSENG : une grille dédiée à l e-santé et

GINSENG : une grille dédiée à l e-santé et GINSENG : une grille dédiée à l e-santé et l épidémiologie Paul De Vlieger, Sylvain Planche, David Manset, Jérôme Revillard, David Sarramia, Lydia Maigne To cite this version: Paul De Vlieger, Sylvain

Plus en détail

Quelles applications médicales, diagnostiques et thérapeutiques, avec les radioisotopes de dernière génération?

Quelles applications médicales, diagnostiques et thérapeutiques, avec les radioisotopes de dernière génération? Quelles applications médicales, diagnostiques et thérapeutiques, avec les radioisotopes de dernière génération? Jean-François Chatal, GIP Arronax, Nantes-Saint-Herblain GDR MI2B Marseille 4 septembre 2015

Plus en détail

M. LE ROY, L. DE CARLAN, F. DELAUNAY, J. GOURIOU V. LOURENÇO, A. OSTROWSKY, S. SOREL, A. VOUILLAUME J-M. BORDY, S. HACHEM*

M. LE ROY, L. DE CARLAN, F. DELAUNAY, J. GOURIOU V. LOURENÇO, A. OSTROWSKY, S. SOREL, A. VOUILLAUME J-M. BORDY, S. HACHEM* Développement de références dosimétriques pour les petits champs dans des faisceaux de photons de haute énergie Présentation du projet et premiers résultats M. LE ROY, L. DE CARLAN, F. DELAUNAY, J. GOURIOU

Plus en détail

Analyses globales et nouveaux indicateurs d exposition dans les cellules de l épiderme humain. Service de Génomique Fonctionnelle CEA, Evry

Analyses globales et nouveaux indicateurs d exposition dans les cellules de l épiderme humain. Service de Génomique Fonctionnelle CEA, Evry Analyses globales et nouveaux indicateurs d exposition dans les cellules de l épiderme humain Service de Génomique Fonctionnelle CEA, Evry Accidents d irradiation 1. Identifier les personnes exposées dans

Plus en détail

L INSTITUT DE RECHERCHE EN

L INSTITUT DE RECHERCHE EN 1 L INSTITUT DE RECHERCHE EN IMMUNOLOGIE ET EN CANCÉROLOGIE COMMERCIALISATION DE LA RECHERCHE VISION Être un centre reconnu internationalement pour ses activités de maximisation de la valeur de la recherche

Plus en détail

CQ patient sur machine dédiée Tomothérapie hélicoïdale. Albert Lisbona, Camille Munos-Llagostera ICO Nantes Service de physique médicale

CQ patient sur machine dédiée Tomothérapie hélicoïdale. Albert Lisbona, Camille Munos-Llagostera ICO Nantes Service de physique médicale CQ patient sur machine dédiée Tomothérapie hélicoïdale Albert Lisbona, Camille Munos-Llagostera ICO Nantes Service de physique médicale L'ICRU distingue la validation et la mise en service de la RCMI du

Plus en détail

Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire

Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire Cancer du sein : bénéfices de la radiothérapie per-opératoire Ramona ITTI, physicienne médicale Service de Cancérologie - Radiothérapie hôpital St. Louis Les Matinées de l Innovation, 27 septembre 2013

Plus en détail

La Simulation Monte-Carlo comme modélisation en Physique Médicale

La Simulation Monte-Carlo comme modélisation en Physique Médicale La Simulation Monte-Carlo comme modélisation en Physique Médicale 5 Avril 2015 Dr Benjamin SERRANO Physicien Médical, Docteur en Physique Nicolas GARNIER Physicien Médical, Doctorant 2 Sommaire Le métier

Plus en détail

Analyses globales et nouveaux indicateurs d exposition dans les cellules de l épiderme humain

Analyses globales et nouveaux indicateurs d exposition dans les cellules de l épiderme humain Analyses globales et nouveaux indicateurs d exposition dans les cellules de l épiderme humain Laboratoire de Génomique et Radiobiologie de la Kératinopoïèse CEA, Evry Exposition humaine après diagnostic,

Plus en détail

Simulation d'un examen anthropomorphique en imagerie TEMP à l iode 131 par simulation Monte Carlo GATE

Simulation d'un examen anthropomorphique en imagerie TEMP à l iode 131 par simulation Monte Carlo GATE Simulation d'un examen anthropomorphique en imagerie TEMP à l iode 131 par simulation Monte Carlo GATE LAURENT Rémy laurent@clermont.in2p3.fr http://clrpcsv.in2p3.fr Journées des LARD Septembre 2007 M2R

Plus en détail

Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire

Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire nicolas.glaichenhaus@unice.fr Master IADE Année 2013-2014 Plan du cours Rappels de biologie moléculaire et de biologie cellulaire Les molécules

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2012

APPEL A PROJETS 2012 APPEL A PROJETS 2012 Mesure 1 Projets de recherche dans le domaine de la physique, des mathématiques ou des sciences de l ingénieur appliqués au Cancer Cet appel à projets est organisé conjointement par

Plus en détail

Actualités du traitement du cancer Radiothérapie

Actualités du traitement du cancer Radiothérapie Actualités du traitement du cancer Radiothérapie Véronique Vendrely Service d oncologie radiothérapie Hôpital Saint André Bordeaux Club des jeunes néphrologues 20 Mai 2006 Introduction Quelques bases pour

Plus en détail

De la physico-chimie à la radiobiologie: nouveaux acquis (I)

De la physico-chimie à la radiobiologie: nouveaux acquis (I) De la physico-chimie à la radiobiologie: nouveaux acquis (I) Collaboration: - Laboratoire de Radiotoxicologie et Oncologie (L. Sabatier) CEA, DSV - Laboratoire de Génotoxicité et Modulation de l Expression

Plus en détail

Imagerie «biologique», «cellulaire», moléculaire» (biochimique)

Imagerie «biologique», «cellulaire», moléculaire» (biochimique) La médecine nucléaire se définit par l utilisation de dont on étudie la biodistribution après administration, le plus souvent par voie vasculaire, à un moment donné ou de façon dynamique au cours du temps.

Plus en détail

à Mesdames et Messieurs les Directeurs Agents Comptables Médecins Conseils Régionaux Chef de service Pour mise en oeuvre immédiate

à Mesdames et Messieurs les Directeurs Agents Comptables Médecins Conseils Régionaux Chef de service Pour mise en oeuvre immédiate CIRCULAIRE CIR-8/2010 Document consultable dans Médi@m Date : 06/04/2010 Domaine(s) : gestion des prestations en nature à Mesdames et Messieurs les Directeurs Agents Comptables CPAM CRAM URCAM UGECAM CGSS

Plus en détail

UNIVERSITE DES SCIENCES & DE LA TECHNOLOGIE d'oran USTO M.B Faculté des Sciences. Parcours de Licence : Physique Appliquée Aux Sciences de la Vie

UNIVERSITE DES SCIENCES & DE LA TECHNOLOGIE d'oran USTO M.B Faculté des Sciences. Parcours de Licence : Physique Appliquée Aux Sciences de la Vie UNIVERSITE DES SCIENCES & DE LA TECHNOLOGIE d'oran USTO M.B Faculté des Sciences Département de Physique Parcours de Licence : Physique Appliquée Aux Sciences de la Vie Un choix progressif et personnalisé

Plus en détail

Simulation Monte Carlo pour la réalisation d un étalon primaire de la dose absorbée dans l eau pour des faisceaux d électrons

Simulation Monte Carlo pour la réalisation d un étalon primaire de la dose absorbée dans l eau pour des faisceaux d électrons Radioprotection 2007 Vol. 42, n 4, pages 565 à 575 DOI: 10.1051/radiopro:2007044 Article Simulation Monte Carlo pour la réalisation d un étalon primaire de la dose absorbée dans l eau pour des faisceaux

Plus en détail

Imagerie de l expression génique

Imagerie de l expression génique Franck Couillaud MODULE NATIONAL D'ENSEIGNEMENT DE TECHNOLOGIES AVANCEES Imagerie de l expression génique Université de Bordeaux Résonnance Magnétique des Systèmes Biologiques CNRS UMR 5536 et des thérapies

Plus en détail

Le cyclotron ARRONAX

Le cyclotron ARRONAX Le cyclotron ARRONAX Un accélérateur pour la recherche en radiochimie et en oncologie à Nantes-Atlantique Séminaire généraliste 20/10/2005 François GAUCHÉ Objectifs du cyclotron La médecine nucléaire Utilise

Plus en détail

Le calcul distribué : un outil pour l imagerie médicale

Le calcul distribué : un outil pour l imagerie médicale Le calcul distribué : un outil pour l imagerie médicale Tristan Glatard, Rafael Ferreira Da Silva, Sorina Camarasu-Pop To cite this version: Tristan Glatard, Rafael Ferreira Da Silva, Sorina Camarasu-Pop.

Plus en détail

évaluation des risques professionnels

évaluation des risques professionnels évaluation des professionnels Inventaire des Etablissement : Faculté de Médecine Unité de travail : Laboratoire de Biochimie Médicale Année : 2013 Locaux Bureaux Salle de Microscopie Culture cellulaire

Plus en détail

MINISTERE DE LA SANTE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

MINISTERE DE LA SANTE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS MINISTERE DE LA SANTE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS DIRECTION DE L HOSPITALISATION ET DE L ORGANISATION DES SOINS La Ministre de la santé, de la jeunesse et des sports à Mesdames et Messieurs les directeurs

Plus en détail

Radiothérapie pour les métastases cérébrales

Radiothérapie pour les métastases cérébrales Radiothérapie pour les métastases cérébrales Dre Annie Ebacher Radio-oncologue CHUS, Sherbrooke Congrès du Réseau des soins palliatifs 28 mai 2007 Objectifs Épidémiologie Symptômes, facteurs pronostiques

Plus en détail

Rencontres Nucléaires et Santé 8 février 2013 André Aurengo

Rencontres Nucléaires et Santé 8 février 2013 André Aurengo Rencontres Nucléaires et Santé 8 février 2013 André Aurengo rappels susceptibilité individuelle que dit l épidémiologie? gestion des risques cancérogenèse : un processus darwinien complexe 1 - autonomie

Plus en détail

Biologie cellulaire. Perfectionnement à la culture cellulaire. Programme. ParTIe PraTIQUe. ParTIe THÉorIQUe. durée : 4 jours

Biologie cellulaire. Perfectionnement à la culture cellulaire. Programme. ParTIe PraTIQUe. ParTIe THÉorIQUe. durée : 4 jours Biologie cellulaire Perfectionnement à la culture cellulaire durée : 4 jours ingénieurs, chercheurs et chefs de projet connaissances de base en culture cellulaire ou validation du module «initiation à

Plus en détail

Nouvelles caméras CZT cardiaques: une seconde vie pour le thallium 201?

Nouvelles caméras CZT cardiaques: une seconde vie pour le thallium 201? Symposium Covidien, Nice, 10 mai 2010 Nouvelles caméras CZT cardiaques: une seconde vie pour le thallium 201? Bernard Songy Centre Cardiologique du Nord St-Denis Thallium 201: Le thallium 201 présente

Plus en détail

DÉTECTION D AGENT DE CONTRASTE PAR ÉCHOGRAPHIE ET MICROSCOPIE CONFOCALE À FLUORESCENCE

DÉTECTION D AGENT DE CONTRASTE PAR ÉCHOGRAPHIE ET MICROSCOPIE CONFOCALE À FLUORESCENCE DÉTECTION D AGENT DE CONTRASTE PAR ÉCHOGRAPHIE ET MICROSCOPIE CONFOCALE À FLUORESCENCE Ingrid Leguerney, Muriel Abbaci, Jessie Thalmensi Valérie Rouffiac, Corinne Laplace-Builhé, Nathalie Lassau IR4M UMR

Plus en détail

La Radioprotection. UE Santé Société Humanité Module Santé Publique

La Radioprotection. UE Santé Société Humanité Module Santé Publique La Radioprotection UE Santé Société Humanité Module Santé Publique La Radioprotection La radioprotection est la discipline qui coordonne les recherches, les travaux et les techniques concernant les moyens

Plus en détail

LES TECHNOLOGIES DU CERN POUVANT DONNER LIEU A DES APPLICATIONS MEDICALES :

LES TECHNOLOGIES DU CERN POUVANT DONNER LIEU A DES APPLICATIONS MEDICALES : CERN/3206 Original : anglais 16 septembre 2015 ORGANISATION EUROPEENNE POUR LA RECHERCHE NUCLEAIRE CERN EUROPEAN ORGANIZATION FOR NUCLEAR RESEARCH Suite à donner Procédure de vote Information Session du

Plus en détail

L entreprise vise le développement de ses candidats médicaments de la phase préclinique jusqu aux essais cliniques de phase II.

L entreprise vise le développement de ses candidats médicaments de la phase préclinique jusqu aux essais cliniques de phase II. Ecrins Therapeutics est une entreprise de biotechnologie centrée sur la découverte et le développement de nouvelles petites molécules pour la thérapie contre le cancer. L entreprise vise le développement

Plus en détail

Jeudi 17 novembre 2007

Jeudi 17 novembre 2007 Jeudi 17 novembre 2007 Les irradiations pour soigner les cancers Dr. Carmen Llacer Moscardo CRLC Val D Aurelle Introduction 1 français sur 3 développera un cancer au cours de son existence 60% seront traités

Plus en détail

Rapport de l AERES sur l unité :

Rapport de l AERES sur l unité : Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur l unité : Transporteurs en Imagerie et Radiothérapie en Oncologie (TIRO) sous tutelle des établissements et organismes : Université de Nice-Sophia

Plus en détail

Simulation Monte Carlo des dépôts de doses en radiothérapie curiethérapie et déploiement sur grille de calcul

Simulation Monte Carlo des dépôts de doses en radiothérapie curiethérapie et déploiement sur grille de calcul Radioprotection 2007 Vol. 42, n 1, pages 43 à 64 DOI: 10.1051/radiopro:2006025 Article Simulation Monte Carlo des dépôts de doses en radiothérapie curiethérapie et déploiement sur grille de calcul C.O.

Plus en détail

Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique

Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique Isolement des cellules mononucléées du sang périphérique 1. Equipements utilisés L isolement des cellules mononucléées du sang périphérique est effectué à partir d échantillons sanguins par une technique

Plus en détail

Le cancer cet ennemi commun

Le cancer cet ennemi commun Le cancer cet ennemi commun En France, 360 000 nouveaux cas par an. 1 homme sur 2 et 1 femme sur 3 touchés au cours de leur vie. en Languedoc-Roussillon, ICI il tue 20 personnes par jour. www.icm.unicancer.fr

Plus en détail

Le but de la radioprotection est d empêcher ou de réduire les LES PRINCIPES DE LA RADIOPROTECTION

Le but de la radioprotection est d empêcher ou de réduire les LES PRINCIPES DE LA RADIOPROTECTION LES PRINCIPES DE LA RADIOPROTECTION TOUT PUBLIC 1. Source de rayonnements ionisants 2. Les différents rayonnements ionisants et leur capacité à traverser le corps humain 3. Ecran de protection absorbant

Plus en détail

La physique médicale au service du patient: le rôle de l agence internationale de l énergie atomique

La physique médicale au service du patient: le rôle de l agence internationale de l énergie atomique La physique médicale au service du patient: le rôle de l agence internationale de l énergie atomique Ahmed Meghzifene Chef de la Section Dosimétrie et Physique Médicale, Division de la Santé Humaine, Dept

Plus en détail

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires I. Introduction II. Les microscopes 1. Le microscope optique 2. Le microscope à fluorescence 3. Le microscope confocal 4. Le microscope électronique

Plus en détail

Identification de récepteurs r endothéliaux stades vasculaires visualisés in vivo par échographie Doppler

Identification de récepteurs r endothéliaux stades vasculaires visualisés in vivo par échographie Doppler Identification de récepteurs r endothéliaux à différents stades vasculaires visualisés in vivo par échographie Doppler S.Lavisse 1, V. Lazar 2, P. Opolon 3, P. Dessen 2, A. Roche 1, N. Lassau 1 Équipes

Plus en détail

RTC 3D ENDOMETRE POST OPERATOIRE. Principes généraux

RTC 3D ENDOMETRE POST OPERATOIRE. Principes généraux RTC 3D ENDOMETRE POST OPERATOIRE Principes généraux Données cliniques Me C, Age, OMS 0 Antécédents Métrorragies post ménopausique? Ex complémentaires = hystéroscopie curetage et TDM TAP Chirurgie: hystérectomie

Plus en détail

Diplôme de Qualification en Physique Radiologique et Médicale

Diplôme de Qualification en Physique Radiologique et Médicale Diplôme de Qualification en Physique Radiologique et Médicale Règlement du concours de janvier 2010 pour le recrutement de septembre 2010 Sommaire Conditions d inscription au concours... page 1 Date du

Plus en détail

NANOPARTICULES D ORD Qu en attendent les biologistes?

NANOPARTICULES D ORD Qu en attendent les biologistes? NANOPARTICULE D ORD Qu en attendent les biologistes? Gérard Morel Laboratoire de Physiologie Intégrative Cellulaire et Moléculaire UMR 5123 CNR téphane Roux Laboratoire de Physico-Chimie des Matériaux

Plus en détail

L ANALYSE DE DONNÉES AU SERVICE DES UTILISATEURS. Lorène Allano 16 Avril 2013

L ANALYSE DE DONNÉES AU SERVICE DES UTILISATEURS. Lorène Allano 16 Avril 2013 L ANALYSE DE DONNÉES AU SERVICE DES UTILISATEURS Lorène Allano 16 Avril 2013 Question? Expert Aide à la décision Expériences Digitalisation Analyse automatique Visualisation Outils adapté Données numériques

Plus en détail

Les virus dans les aliments : un nouveau défi pour les laboratoires de microbiologie

Les virus dans les aliments : un nouveau défi pour les laboratoires de microbiologie : un nouveau défi pour les laboratoires de microbiologie Véronique ZULIANI, Institut de la Filière Porcine Jean Christophe Augustin, ENVA, ASA Qu est ce qu un virus? Microorganisme de 15 à 40 nm Environ

Plus en détail

Dispositif Interrégional en Imagerie Cellulaire. Formations proposées dans le cadre de l ED-ES Université de Bourgogne/Franche Comté

Dispositif Interrégional en Imagerie Cellulaire. Formations proposées dans le cadre de l ED-ES Université de Bourgogne/Franche Comté Formations proposées dans le cadre de l ED-ES Université de Bourgogne/Franche Comté Formation en imagerie : 7 formations complémentaires Cytométrie conventionnelle Spectroscopie résolue en temps FLIM FRET

Plus en détail

Les appareillages des Spectrométrie optique

Les appareillages des Spectrométrie optique ATELIERS DE BIOPHOTONIQUE Les appareillages des Spectrométrie optique 1. Spectroscopies optiques conventionnelles Spectrophotomètre, Spectrofluorimètre, 2. Analyse Spectrale en Microscopie de fluorescence

Plus en détail

EPREUVE ECRITE D'ADMISSIBILITE

EPREUVE ECRITE D'ADMISSIBILITE CAPET BIOTECHNOLOGIES option biochimie - génie biologique concours interne Session 2002 EPREUVE ECRITE D'ADMISSIBILITE ETUDE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE Durée : 6 heures Calculatrice interdite Aucun

Plus en détail

Evaluation in vivo de l efficacité de la photothérapie dynamique sur des xénogreffes de rétinoblastome

Evaluation in vivo de l efficacité de la photothérapie dynamique sur des xénogreffes de rétinoblastome Evaluation in vivo de l efficacité de la photothérapie dynamique sur des xénogreffes de rétinoblastome Dr Aerts Isabelle Département d'oncologie Pédiatrique, Institut Curie, Paris INSERM U 612, Laboratoire

Plus en détail

FRET ( Förster / fluorescence resonance energy transfer )

FRET ( Förster / fluorescence resonance energy transfer ) FRET ( Förster / fluorescence resonance energy transfer ) I - Théorie II - Méthodes de mesure III - Applications à des études biologiques IV - Un exemple de l utilisation du FRET : étude de l interaction

Plus en détail

Du diagnostic au traitement des cancers :

Du diagnostic au traitement des cancers : Quand le nucléaire soigne Du diagnostic au traitement des cancers : la radiothérapie Jean DATCHARY IUT Cherbourg-Manche Lundi 19 mars 2012 1 Deux grandes découvertes qui ne passent pas inaperçues 28/12/1895

Plus en détail

F. Vermeersch and P. Deboodt Service Interne de Protection et Prévention au Travail, SCK CEN, Boeretang 200, B 2400 Mol, Belgique

F. Vermeersch and P. Deboodt Service Interne de Protection et Prévention au Travail, SCK CEN, Boeretang 200, B 2400 Mol, Belgique Caractérisation et modélisation d'un site radioactif par usage combiné du scanner gamma unidirectionnel EDR et de l'outil de planification VISIPLAN 3D. Résumé F. Vermeersch and P. Deboodt Service Interne

Plus en détail

BL01 : Environnement agro-industriel et cancer

BL01 : Environnement agro-industriel et cancer Note : ce document n est qu une prise de note rédigée pendant le cours de BL01. Il ne peut donc se substituer au cours d autant plus qu il est souvent incomplet (la 2 ème heure était souvent celle de la

Plus en détail

Développement de la lecture optique des gels dosimétriques par diffusion à 90. Les 31 éme journées des LARD 13 14 octobre 2014

Développement de la lecture optique des gels dosimétriques par diffusion à 90. Les 31 éme journées des LARD 13 14 octobre 2014 Développement de la lecture optique des gels dosimétriques par diffusion à 90 Les 31 éme journées des LARD 13 14 octobre 2014 Sommaire - Les gels dosimétriques - Production du gel - Principes de lecture

Plus en détail

ATELIER IMAGEJ. Différentes applications vous sont proposées pour apprendre à utiliser quelques fonctions d ImageJ :

ATELIER IMAGEJ. Différentes applications vous sont proposées pour apprendre à utiliser quelques fonctions d ImageJ : Différentes applications vous sont proposées pour apprendre à utiliser quelques fonctions d ImageJ : 1. ANALYSE QUANTITATIVE D UN GEL D ELECTROPHORESE... 2 2. NUMERATION DE COLONIES BACTERIENNES SUR UNE

Plus en détail

LE MEB : UN OUTIL D INVESTIGATION ORIGINAL POUR LE DIAMANT DE SYNTHÈSE

LE MEB : UN OUTIL D INVESTIGATION ORIGINAL POUR LE DIAMANT DE SYNTHÈSE LE MEB : UN OUTIL D INVESTIGATION ORIGINAL POUR LE DIAMANT DE SYNTHÈSE 6 ème journées CAZAC Colin Delfaure 21 MAI 2015 CEA 21 MAI 2015 PAGE 1 LABORATOIRE CAPTEURS DIAMANT MAÎTRISE DE LA SYNTHESE DU DIAMANT

Plus en détail

Sarcome d Ewing intra-osseux: une approche innovatrice de reconstruction

Sarcome d Ewing intra-osseux: une approche innovatrice de reconstruction Sarcome d Ewing intra-osseux: une approche innovatrice de reconstruction Nader Khaouam MD Laurie Archambault 28 mars 2014 Présentation du cas H - 20 ans, monteur et soudeur d acier Aucun antécédent X 2

Plus en détail

Dispositifsd'imageriemédicale. Master Images, Sciences et Technologies de l'information

Dispositifsd'imageriemédicale. Master Images, Sciences et Technologies de l'information Dispositifsd'imageriemédicale Master Images, Sciences et Technologies de l'information Intervenants : A. Daurat, V. Noblet, F. Rousseau Accès depuis la page web des intervenants LSIIT, équipe MIV http://lsiit-miv.u-strasbg.fr/miv

Plus en détail

La microscopie multi-photons Ou microscopie non linéaire. Théorie & applications

La microscopie multi-photons Ou microscopie non linéaire. Théorie & applications La microscopie multi-photons Ou microscopie non linéaire Théorie & applications F. Brau FP CNRS Avril 2009 Absorption multi-photonique Maria Göppert-Mayer Principe E hc 1931 Prédiction théorique Un atome

Plus en détail

GENERALITES SUR LES RAYONNEMENTS. Pr. S.SECK GASSAMA

GENERALITES SUR LES RAYONNEMENTS. Pr. S.SECK GASSAMA GENERALITES SUR LES RAYONNEMENTS Pr. S.SECK GASSAMA INTRODUCTION La terre et les êtres vivants qui la peuplent sont exposés de façon continue ou discontinue à différents types de rayonnements. Pour comprendre

Plus en détail

SIMAD. Simulations, Instrumentations et Matériaux pour les Applications Dosimétriques

SIMAD. Simulations, Instrumentations et Matériaux pour les Applications Dosimétriques SIMAD Simulations, Instrumentations et Matériaux pour les Applications Dosimétriques Laboratoire Universitaire 50 de l UPS Faculté de Médecine Rangueil Faculté des Sciences et de l Ingénierie Le contexte:

Plus en détail

Calcul distribué pour l'imagerie médicale

Calcul distribué pour l'imagerie médicale Calcul distribué pour l'imagerie médicale Sorina Pop Université de Lyon, CREATIS ; CNRS UMR5220 ; Inserm U1044 ; INSA-Lyon ; Université Lyon 1 CREATIS - INSA LYON, Bâtiment Blaise Pascal, 7 Avenue Jean

Plus en détail

Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne

Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne Centre Jean PERRIN Centre de Lutte contre le Cancer d'auvergne ClermontFerrand France Etudes de poste en radiothérapiecuriethérapie Expérience du Denise DONNARIEIX, Physicienne médicale, PCR 1 Plan Introduction

Plus en détail

Validation de SINDBAD pour la simulation d images TDM médicales m. réalistes r. Carole Lartizien

Validation de SINDBAD pour la simulation d images TDM médicales m. réalistes r. Carole Lartizien Validation de SINDBAD pour la simulation d images TDM médicales m réalistes r Carole Lartizien Plan de la présentation Rappel sur le simulateur SINDBAD Validation de SINDBAD: etat de l art au démarrage

Plus en détail

Fibres courtes et fines

Fibres courtes et fines Fibres courtes et fines d amiante: quels risques? 30 EME JOURNÉES NATIONALES DE SANTE AU TRAVAIL DANS LE BÂTIMENT & LES TRAVAUX PUBLICS BLOIS, JEUDI 11 JUIN 2009 Pr Ch PARIS U954 Nutrition, génétique et

Plus en détail

Radiothérapie dans le cancer du col utérin. A. BENIDER Cours d université d été DOURDAN 2009

Radiothérapie dans le cancer du col utérin. A. BENIDER Cours d université d été DOURDAN 2009 Radiothérapie dans le cancer du col utérin A. BENIDER Cours d université d été DOURDAN 2009 Évolution des idées dans le traitement des cancers du col utérin 19 siècle: chirurgie traitement de base 20 siècle:

Plus en détail

Laboratoire de Photophysique et de Photochimie Supra- et Macromoléculaires (UMR 8531)

Laboratoire de Photophysique et de Photochimie Supra- et Macromoléculaires (UMR 8531) Unité Mixte du CNRS (UMR8531) Institut de Chimie Directeur : Keitaro NAKATANI (PU ENS Cachan) Courrier électronique : nakatani@ppsm.ens-cachan.fr http://www.ppsm.ens-cachan.fr Problématique générale :

Plus en détail

Génération d anticorps monoclonaux par immunisation génique

Génération d anticorps monoclonaux par immunisation génique Génération d anticorps monoclonaux par immunisation génique Gen2Bio 2010 Saint-Malo, mardi 30 mars 2010 Un partenariat Demandeur PADAM In Cell Art Projet Anticorps monoclonaux Gen2Bio 2010 Saint-Malo,

Plus en détail

Les défis de la Bioinformatique:

Les défis de la Bioinformatique: Les défis de la Bioinformatique: Une introduction à la Journée du 19 octobre Marie-Paule LEFRANC Journées du CINES 19-21 octobre 2004 organisées par Laetitia Regnier Importance des facteurs génétiques

Plus en détail

LA VISION DE L IRSN DE L EXPERTISE EN DOSIMETRIE BIOLOGIQUE AU TRI DE POPULATION EN CAS D URGENCE RADIOLOGIQUE A LA CONSTITUTION D UN RESEAU :

LA VISION DE L IRSN DE L EXPERTISE EN DOSIMETRIE BIOLOGIQUE AU TRI DE POPULATION EN CAS D URGENCE RADIOLOGIQUE A LA CONSTITUTION D UN RESEAU : DE L EXPERTISE EN DOSIMETRIE BIOLOGIQUE AU TRI DE POPULATION EN CAS D URGENCE RADIOLOGIQUE ET A LA CONSTITUTION D UN RESEAU : LA VISION DE L IRSN Philippe VOISIN, E. GREGOIRE, G. GRUEL, C. MARTIN, S. ROCH-

Plus en détail

Méthodes et techniques de la biologie du développement

Méthodes et techniques de la biologie du développement Méthodes et techniques de la biologie du développement 1. Etude de l expression des gènes : Détecter les transcrits et les protéines au cours de l ontogenèse l outil anticorps 1.1. La RT-PCR La réaction

Plus en détail

De la physico-chimie à la radiobiologie Les radicaux libres

De la physico-chimie à la radiobiologie Les radicaux libres Les nouvelles orientations en radiobiologie et radiopathologie SFRP - 18 novembre 2004 De la physico-chimie à la radiobiologie Les radicaux libres Pr. Monique Gardès-Albert Laboratoire de Chimie-Physique

Plus en détail

Comment rationaliser le stockage d échantillons dans les congélateurs - 80 C?

Comment rationaliser le stockage d échantillons dans les congélateurs - 80 C? Comment rationaliser le stockage d échantillons dans les congélateurs - 80 C? Véronique Signoret 1, Esther Pelpoir 1, Elsa Desnoues 1 Résumé. Avant 2011, à l UGAFL (Unité de Génétique et Amélioration des

Plus en détail

Convergence des programmes qualité Qualitéet Recherche UMR 6284 CNRS ISIT JEAN-YVES BOIRE

Convergence des programmes qualité Qualitéet Recherche UMR 6284 CNRS ISIT JEAN-YVES BOIRE Convergence des programmes qualité Qualitéet Recherche UMR 6284 CNRS ISIT JEAN-YVES BOIRE 1 ANR et PHRC Responsabilitédes programmes TecSan, AAL (programme européen), SantéPublique et Déterminant sociaux

Plus en détail

MODELISATION ET SIMULATION DE LA CHAINE D IMAGERIE PAR RADIOGRAPHIE NUMERIQUE AVEC ECRANS PHOTOSTIMULABLES

MODELISATION ET SIMULATION DE LA CHAINE D IMAGERIE PAR RADIOGRAPHIE NUMERIQUE AVEC ECRANS PHOTOSTIMULABLES MODELISATION ET SIMULATION DE LA CHAINE D IMAGERIE PAR RADIOGRAPHIE NUMERIQUE AVEC ECRANS PHOTOSTIMULABLES Min YAO a, Philippe Duvauchelle a, Valérie Kaftandjian a, Angéla Peterzol-Parmentier b, Andreas

Plus en détail

LES FORMATIONS A LA RADIOPROTECTION

LES FORMATIONS A LA RADIOPROTECTION LES FORMATIONS A LA RADIOPROTECTION NSTN Paul LIVOLSI 2 AVRIL 2014, CERN - GENÈVE DE QUOI PARLE T-ON? Sécurité Nucléaire Sûreté INB RADIOPROTECTION Prévention et lutte contre les actes de malveillance

Plus en détail

L imagerie synchrotron au service de la recherche sur l ostéoporose

L imagerie synchrotron au service de la recherche sur l ostéoporose L imagerie synchrotron au service de la recherche sur l ostéoporose Françoise PEYRIN CREATIS, INSERM U1044, UMR CNRS 5220, INSA Lyon, Université Lyon, France & ESRF, Grenoble, France L OSTEOPOROSE Maladie

Plus en détail

Partec: l innovation en marche depuis 40 ans Principes des appareils de Cytométrie en Flux. Pascal Brunou, David Bastien Partec France

Partec: l innovation en marche depuis 40 ans Principes des appareils de Cytométrie en Flux. Pascal Brunou, David Bastien Partec France 1968 2008 Partec: l innovation en marche depuis 40 ans Principes des appareils de Cytométrie en Flux Pascal Brunou, David Bastien Partec France en Allemagne et partout dans le Monde Société basée à Münster

Plus en détail

Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé. Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W.

Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé. Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W. Approche multi-échelles: Aide à la conception et à l'injection de pièces en Polyamide renforcé Y. Deyrail, M. Oumarou, A. Causier, W. Zerguine SOMMAIRE Présentation de la société Contexte de l étude Approche

Plus en détail

Place de la radiothérapie dans l hépatocarcinome

Place de la radiothérapie dans l hépatocarcinome 1/34 Place de la radiothérapie dans l hépatocarcinome Dr Xavier Mirabel Département universitaire de radiothérapie Centre Oscar Lambret - Lille - France x-mirabel@o-lambret.fr 2/34 Radiothérapie Traditionnellement

Plus en détail

GINSENG (Global Initiative for Sentinel E-health Network on Grid)

GINSENG (Global Initiative for Sentinel E-health Network on Grid) GINSENG (Global Initiative for Sentinel E-health Network on Grid) Sébastien Cipière, Sébastien Gaspard, David Manset, Jérôme Revillard, David Sarramia, Vincent BRETON, David Hill, Lydia Maigne To cite

Plus en détail

Thierry DELZESCAUX. «biopicsel» group, URA CNRS-CEA 2210 Service MIRCen, I²BM, CEA Fontenay-aux-Roses, France. Thierry.Delzescaux@cea.

Thierry DELZESCAUX. «biopicsel» group, URA CNRS-CEA 2210 Service MIRCen, I²BM, CEA Fontenay-aux-Roses, France. Thierry.Delzescaux@cea. Thierry DELZESCAUX «biopicsel» group, URA CNRS-CEA 2210 Service MIRCen, I²BM, CEA Fontenay-aux-Roses, France Thierry.Delzescaux@cea.fr Thierry DELZESCAUX Ingénieur chercheur CEA Experience Since 2008:

Plus en détail

Contexte et objectifs Mesures : résultats préliminaires Conclusion. Projet GammaDosi

Contexte et objectifs Mesures : résultats préliminaires Conclusion. Projet GammaDosi Projet GammaDosi Contrôle de l énergie déposée dans le patient lors d une hadronthérapie 1/12/2013 30/11/2015 É. Testa AG GDR MI2B 2014 Nantes É. Testa Projet GammaDosi 1 / 16 Principe du contrôle de l

Plus en détail

Génie génétique. Définition : Outils nécessaires : Techniques utilisées : Application du génie génétique : - Production de protéines

Génie génétique. Définition : Outils nécessaires : Techniques utilisées : Application du génie génétique : - Production de protéines Génie génétique Définition : Ensemble de méthodes d investigation et d expérimentation sur les gènes. Outils nécessaires : ADN recombinant, enzyme de restriction, vecteur, banque ADNc, sonde nucléique...

Plus en détail