Physique médicale: Modélisation des traitements novateurs de radiothérapie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Physique médicale: http://pcsv.fr Modélisation des traitements novateurs de radiothérapie"

Transcription

1 Physique médicale: Modélisation des traitements novateurs de radiothérapie Lydia MAIGNE MCF GATE & G4 DNA Trung PHAM Doctorant GATE & G4 DNA Yann PERROT PostDoc GATE & G4 Denise DONNARIEIX Physicienne médicale Expérience Pierre MICHEAU Biologiste Emmanuel DELAGE Ingénieur informaticien GEANT4 David SARRAMIA MCF

2 Activités Outils et technologies Calcul distribué haute performance Collaborations scientifiques Développements dédiés pour les Sciences du Vivant Partenariats avec industries et équipes médicales Applications utiles et concrètes AGENCES DE FINANCEMENT Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 2

3 Nos thématiques Curiethérapie Radiothérapie externe Imagerie Radiothérapie Interne vectorisée ou métabolique Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 3

4 Approche de modélisation multi-échelles Nécessitéde construire des modèles capable de décrire les mécanismes conduisant au cancer Différentes échelles de complexité: ADN, cellules, organes Exige un travail collaboratif entre physiciens, chimistes, biologistes, informaticiens, médecins. Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 4

5 Plateforme Monte Carlo GATE Plateforme de simulation basée sur GEANT4 Equipe PCSV impliquée depuis 2002 et membre du steering committee 19 laboratoires internationaux impliqués (grande majorité de laboratoires IN2P3) Communauté d utilisateurs > 3000 Imagerie (SPECT, PET, CT), RT externe hadronthérapie, RT métabolique Release: GATE 6.2 Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 5

6 Validations dosimétriques à différentes énergies Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 Expertise: GEANT4, GATE, EGSnrc, IsoGray Collaborations: MCNP4C, X 6

7 Les développements en cours Validation et Physique: Fournir une bonne pratique sur l utilisation des codes Valider la physique pour différentes applications Fournir une dosimétrie précise pour des traitements novateurs Etendre les capacité de GATE à la radiobiologie: Processus G4-ADN de très basses énergies Développer des géométries cellulaires et ADN Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 7

8 Traitement du mélanome malin par RIV 1. Généralités Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 8

9 Traitement du mélanome malin par RIV 2. Méthodologie Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 9

10 Traitement du mélanome malin par RIV 3. Validation - Modèles Applications précliniques Énergie < 1 MeV Distances < 1 mm Pas de données expérimentales Comparaisons avec autre code MC : EGSnrc 1. Fractions Absorbées Géométrie simple: sphère Source simple: e- monoénergétiques Différences GATE / EGSnrc < 2.1 % 2. Facteurs S Géométrie réaliste Spectre 131 I Différences GATE / EGSnrc < 3 % Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 10

11 Animaux Traitement du mélanome malin par RIV 4. Dosimétrie Black mice C57BL/6 avec mélanome sans métastase Injection [ 125 I]-ICF01012 : 1.7 MBq 2 souris euthanasiées 1h, 6h, 24h, 5j, 8j après injection Techniques de cryosection 125 I Compteur : AMBIS 4000 multi-wire proportional counter Acticité moyenne su cryosections sagittales de 40 µm d épaisseur 37 MBq 131 I injectés Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 11

12 Traitement du mélanome malin par RIV 5. Un processus expérimental conséquent Imagerie µpet: Déterminer les performances de la caméra: INSERM UMR990 NEMA phantom 124 I coloured in the phantom Coronal view Front view Images acquisition Energy window ( kev) Coincidence window: 2.8 ns Quantification de l activité aux organes par 124 I CT scans Injection of 124 I in mice PET imaging acquisition Reconstruction and quantification Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 12

13 Logiciel GEANT4-ADN Kempf et al. :Agent model for cells with a core of necrotic cells (yellow). Vers des traitements RT personnalisés Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 13

14 D une dose physique vers des effets sur les cellules et l ADN Modélisation accélérateur linéaire médical Caractérisation du faisceau Modèles Physique standard (MeV ->kev) EFFETS SUR CELLULES (membranes) (~µm) Simulation processus physiques àtrès basse énergie (kev -> nano ev) EFFETS À L ADN (produits PCR) (~nm) Dépôts d énergie àla membrane bactérienne Dépôts d énergie sur les sucres et phosphates => Calcul du nombre de SSB/Gy Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 14

15 Intégration d équipements et de savoir-faire pour la microbiologie Paillasses pour la microbiologie Paillasses pour le coin laverie Incubateur agitateur Microscope optique Spectrophotomètre Autoclave Centrifugeuse Etuve Verrerie Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 15

16 Microbiologie 1. Survie bactérienne après irradiation Microbiologie classique: Mise en culture des bactéries E. coli (MG1655) Dépôt sur membrane fibre de verre Irradiation en mode photons 18 MV- 8Gy/mn et protons Broyage de la membrane et re-suspension des bactéries Dépôt sur boîte LB Comptage après 16h d incubation 37 C Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 16

17 Microbiologie 2. Evaluation des dommages (techniques) Irradiation mode photon Novalis Tx: 18 MV 8Gy/mn DOMMAGE MEMBRANAIRE Etude de la morphologie des bactéries Microscopie électronique (INRA plateforme microscopie - CICS) Etude de la perméabilitémembranaire et de l absorption de molécule Cytométrie de flux (CICS) DOMMAGE ADN (PRODUIT PCR) Détections des dommages ADN (DSB, SSB et oxydation de base) Electrophorèse haute sensibilité(lomh) Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 17

18 Microbiologie 3. Evaluation des dommages (résultats) DOMMAGE MEMBRANAIRE Microscopie électronique sur bactéries irradiées DOMMAGE ADN (PRODUIT PCR) Témoin non irradié Irradié 1000Gy Pas de détection de DSB Détection de Cassures simples brins et oxydation de bases sur produit PCR Témoin 50Gy Mortalité: >60% Présence de bactéries sphériques ou bosselées Détection de SSB et d oxydation de bases Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 18

19 Perspectives Développements d outils de prédictions en radiobiologie (GEANT4-DNA) à intégrer dans GATE Modélisation de cellules radio-résistantes chondrosarcomes, mélanomes Irradiations de cultures cellulaires 2D/3D (PAVIRMA) Microscopie par fluorescence γh2ax (CICS) Demande de moyens: Projet PhysiCancer 2013 RACE (RAdiation resistance of Cancer CElls using GEANT4 DNA) Modélisation cellulaires 3D de lignées cellulaires du cancer du sein triple négatif + microdosimétrie Modèle culture 2D cellules HaCaT Barberet et al Modèle sphéroïde Kempf et al Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 19

20 Collaborations Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 20

21 Production scientifique

22 Statistiques (3 years period) Papers Conferences with proceedings Tutorials/schools Thesis Book or book chapter Funded projects Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 22

23 Statistiques 7 Engineers Postdoc PhD students permanent positions: V. Breton: 0.3 FTE D. Sarramia: 0.5 FTE D. Donnarieix: 0.05 FTE L. Maigne: 0.7 FTE Computer science dep t E. Delage: 0.5 FTE Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 23

24 Papers: Références S Pettifer, J Ison, M Kala, D Thorne, P McDermott, I Jonassen, A Liaquat, J M. Fernández, J M. Rodriguez, INB- Partners, D G. Pisano, C Blanchet, M Uludag, P Rice, E Bartaseviciute, K Rapacki, M Hekkelman, O Sand, H Stockinger, A B. Clegg, E Bongcam-Rudloff, J Salzemann, V Breton, T K. Attwood, G Cameron and G Vriend, The EMBRACE web service collection Nucleic Acids Research doi: /nar/gkq297 S Jan, D Benoit, E Becheva, T Carlier, F Cassol, P Descourt, T Frisson, L Grevillot, L Guigues, L Maigne, C Morel, Y Perrot, N Rehfeld, D Sarrut, D R Schaart, S Stute, U Pietrzyck, D Visvikis, N Zahra, I Buvat, "GATE V6: a major enhacement of the GATE simulation platform enabling modelling of CT and radiotherapy", Phys.Med. Biol., 56 (2011) L Maigne, Y Perrot, D R Schaart, D Donnarieix, V Breton, "GATE/GEANT4 validation for monoenergetic dose point kernels and pencil beam kernels between 15 kev and 20 MeV", Phys. Med. Biol., 56 (2011) T. T. H. Nguyen, H-J Ryu, S-H Lee, S. Hwang, V. Breton, J-H Rhee and D. Kim, Virtual screening identification of novel severe acute respiratory syndrome 3C-like protease inhibitors and in vitro confirmation, accepted forpublication in Bioorganic & Medicinal Chemistry Letters, Volume 21, Issue 10, 15 May 2011, Pages Y Perrot, L Maigne, V Breton, D Donnarieix, "Validation of GATE 6.1 for radiation therapy using 6 MeV and 20 MeV electron beams", Nucl. Instrum. and Meth. B (under revision) Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 24

25 Références Conferences with proceedings: PDe Vlieger, J-YBoire, VBreton, YLegré, DManset, JRevillard, DSarramia and LMaigne,Sentinel e-health network on grid: developments and challenges, proceedings of HealthGrid 2010 conference, Studies in Health Technology and Informatics 2010, vol 159: , Paris. TDoan, VBreton, Grid-based International Network for Flu Observation, proceedings of HealthGrid 2010 conference,studies in Health Technology and Informatics 2010, vol 159: , Paris. YPerrot, VBreton, DDonnarieix and LMaigne, Radiotherapy monte carlo dosimetry using GATE/GEANT4 : validation Study in Anthropomorphic phantom, proceedings of ESTRO conference 2010, Radiotherapy & Oncology, September 2010, Volume 96, Supplement 1, S491, Barcelona. PDe Vlieger, J-YBoire, VBreton, DSarramia and LMaigne, Cancer Sentinel Project: a regional network to enable cancer data exchange in Auvergne, proceedings des journées scientifiques du CLARA, Bulletin du Cancer Volume 97 p 49-50, S Cipière, P De Vlieger, D Sarramia, D R. C. Hill, L Maigne, "Development of a metamodel for medical database management on a grid network", th IEEE/ACM International Symposium on Cluster, Cloud and Grid Computing (ccgrid 2012), ISBN: , Ottawa, Canada. S Cipière, P De Vlieger, D Sarramia, D R. C. Hill, L Maigne, "GINSENG (Global Initiative for Sentinel E-health Network on Grid)", EGI community Forum 2012, Munich, March S Cipière, P De Vlieger, S Gaspard, D Manset, J Revillard, D Sarramia, D R.C. Hill, L Maigne, "GINSENG, une infrastructure de grille auservice de l esanté et de l épidémiologie", conférence GIZEH(Gestion et Ingénierie des SystèmeEs Hospitaliers) 2012, Québec, Canada, septembre Y Perrot, L Maigne, V Breton, D Donnarieix, "Validation of GATE 6.1 for targeted radiotherapy of metastatic melanoma using 131I-labeled benzamide", Proceedings of the Third European Workshop on Monte Carlo Treatment Planning, Seville, Spain, May Lydia Maigne - Réunion ERTICa - 15/02/13 25

GATE : Code de calcul pour l imagerie médicale, la radiothérapie et la dosimétrie

GATE : Code de calcul pour l imagerie médicale, la radiothérapie et la dosimétrie GATE : Code de calcul pour l imagerie médicale, la radiothérapie et la dosimétrie, PhD Direction des Sciences du Vivant - I²BM/SHFJ Présentation de l artillerie informatique le software Geant4 Développements

Plus en détail

Quantification en tomographie d émission

Quantification en tomographie d émission Quantification en tomographie d émission Irène Buvat Imagerie et Modélisation en Neurobiologie et Cancérologie UMR 8165 CNRS - Paris 7 - Paris 11 buvat@imnc.in2p3.fr http://www.guillemet.org/irene Séminaire

Plus en détail

Simulation d'un examen anthropomorphique en imagerie TEMP à l iode 131 par simulation Monte Carlo GATE

Simulation d'un examen anthropomorphique en imagerie TEMP à l iode 131 par simulation Monte Carlo GATE Simulation d'un examen anthropomorphique en imagerie TEMP à l iode 131 par simulation Monte Carlo GATE LAURENT Rémy laurent@clermont.in2p3.fr http://clrpcsv.in2p3.fr Journées des LARD Septembre 2007 M2R

Plus en détail

De la physico-chimie à la radiobiologie: nouveaux acquis (I)

De la physico-chimie à la radiobiologie: nouveaux acquis (I) De la physico-chimie à la radiobiologie: nouveaux acquis (I) Collaboration: - Laboratoire de Radiotoxicologie et Oncologie (L. Sabatier) CEA, DSV - Laboratoire de Génotoxicité et Modulation de l Expression

Plus en détail

Rencontres Nucléaires et Santé 8 février 2013 André Aurengo

Rencontres Nucléaires et Santé 8 février 2013 André Aurengo Rencontres Nucléaires et Santé 8 février 2013 André Aurengo rappels susceptibilité individuelle que dit l épidémiologie? gestion des risques cancérogenèse : un processus darwinien complexe 1 - autonomie

Plus en détail

L INSTITUT DE RECHERCHE EN

L INSTITUT DE RECHERCHE EN 1 L INSTITUT DE RECHERCHE EN IMMUNOLOGIE ET EN CANCÉROLOGIE COMMERCIALISATION DE LA RECHERCHE VISION Être un centre reconnu internationalement pour ses activités de maximisation de la valeur de la recherche

Plus en détail

GINSENG (Global Initiative for Sentinel E-health Network on Grid)

GINSENG (Global Initiative for Sentinel E-health Network on Grid) GINSENG (Global Initiative for Sentinel E-health Network on Grid) Sébastien Cipière, Sébastien Gaspard, David Manset, Jérôme Revillard, David Sarramia, Vincent BRETON, David Hill, Lydia Maigne To cite

Plus en détail

évaluation des risques professionnels

évaluation des risques professionnels évaluation des professionnels Inventaire des Etablissement : Faculté de Médecine Unité de travail : Laboratoire de Biochimie Médicale Année : 2013 Locaux Bureaux Salle de Microscopie Culture cellulaire

Plus en détail

La physique médicale au service du patient: le rôle de l agence internationale de l énergie atomique

La physique médicale au service du patient: le rôle de l agence internationale de l énergie atomique La physique médicale au service du patient: le rôle de l agence internationale de l énergie atomique Ahmed Meghzifene Chef de la Section Dosimétrie et Physique Médicale, Division de la Santé Humaine, Dept

Plus en détail

Nouvelles caméras CZT cardiaques: une seconde vie pour le thallium 201?

Nouvelles caméras CZT cardiaques: une seconde vie pour le thallium 201? Symposium Covidien, Nice, 10 mai 2010 Nouvelles caméras CZT cardiaques: une seconde vie pour le thallium 201? Bernard Songy Centre Cardiologique du Nord St-Denis Thallium 201: Le thallium 201 présente

Plus en détail

ATELIER IMAGEJ. Différentes applications vous sont proposées pour apprendre à utiliser quelques fonctions d ImageJ :

ATELIER IMAGEJ. Différentes applications vous sont proposées pour apprendre à utiliser quelques fonctions d ImageJ : Différentes applications vous sont proposées pour apprendre à utiliser quelques fonctions d ImageJ : 1. ANALYSE QUANTITATIVE D UN GEL D ELECTROPHORESE... 2 2. NUMERATION DE COLONIES BACTERIENNES SUR UNE

Plus en détail

Biologie cellulaire. Perfectionnement à la culture cellulaire. Programme. ParTIe PraTIQUe. ParTIe THÉorIQUe. durée : 4 jours

Biologie cellulaire. Perfectionnement à la culture cellulaire. Programme. ParTIe PraTIQUe. ParTIe THÉorIQUe. durée : 4 jours Biologie cellulaire Perfectionnement à la culture cellulaire durée : 4 jours ingénieurs, chercheurs et chefs de projet connaissances de base en culture cellulaire ou validation du module «initiation à

Plus en détail

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires I. Introduction II. Les microscopes 1. Le microscope optique 2. Le microscope à fluorescence 3. Le microscope confocal 4. Le microscope électronique

Plus en détail

Sarcome d Ewing intra-osseux: une approche innovatrice de reconstruction

Sarcome d Ewing intra-osseux: une approche innovatrice de reconstruction Sarcome d Ewing intra-osseux: une approche innovatrice de reconstruction Nader Khaouam MD Laurie Archambault 28 mars 2014 Présentation du cas H - 20 ans, monteur et soudeur d acier Aucun antécédent X 2

Plus en détail

UNIVERSITE DES SCIENCES & DE LA TECHNOLOGIE d'oran USTO M.B Faculté des Sciences. Parcours de Licence : Physique Appliquée Aux Sciences de la Vie

UNIVERSITE DES SCIENCES & DE LA TECHNOLOGIE d'oran USTO M.B Faculté des Sciences. Parcours de Licence : Physique Appliquée Aux Sciences de la Vie UNIVERSITE DES SCIENCES & DE LA TECHNOLOGIE d'oran USTO M.B Faculté des Sciences Département de Physique Parcours de Licence : Physique Appliquée Aux Sciences de la Vie Un choix progressif et personnalisé

Plus en détail

Calcul distribué pour l'imagerie médicale

Calcul distribué pour l'imagerie médicale Calcul distribué pour l'imagerie médicale Sorina Pop Université de Lyon, CREATIS ; CNRS UMR5220 ; Inserm U1044 ; INSA-Lyon ; Université Lyon 1 CREATIS - INSA LYON, Bâtiment Blaise Pascal, 7 Avenue Jean

Plus en détail

Le but de la radioprotection est d empêcher ou de réduire les LES PRINCIPES DE LA RADIOPROTECTION

Le but de la radioprotection est d empêcher ou de réduire les LES PRINCIPES DE LA RADIOPROTECTION LES PRINCIPES DE LA RADIOPROTECTION TOUT PUBLIC 1. Source de rayonnements ionisants 2. Les différents rayonnements ionisants et leur capacité à traverser le corps humain 3. Ecran de protection absorbant

Plus en détail

Les appareillages des Spectrométrie optique

Les appareillages des Spectrométrie optique ATELIERS DE BIOPHOTONIQUE Les appareillages des Spectrométrie optique 1. Spectroscopies optiques conventionnelles Spectrophotomètre, Spectrofluorimètre, 2. Analyse Spectrale en Microscopie de fluorescence

Plus en détail

Diplôme de Qualification en Physique Radiologique et Médicale

Diplôme de Qualification en Physique Radiologique et Médicale Diplôme de Qualification en Physique Radiologique et Médicale Règlement du concours de janvier 2010 pour le recrutement de septembre 2010 Sommaire Conditions d inscription au concours... page 1 Date du

Plus en détail

Laboratoire de Photophysique et de Photochimie Supra- et Macromoléculaires (UMR 8531)

Laboratoire de Photophysique et de Photochimie Supra- et Macromoléculaires (UMR 8531) Unité Mixte du CNRS (UMR8531) Institut de Chimie Directeur : Keitaro NAKATANI (PU ENS Cachan) Courrier électronique : nakatani@ppsm.ens-cachan.fr http://www.ppsm.ens-cachan.fr Problématique générale :

Plus en détail

Thierry DELZESCAUX. «biopicsel» group, URA CNRS-CEA 2210 Service MIRCen, I²BM, CEA Fontenay-aux-Roses, France. Thierry.Delzescaux@cea.

Thierry DELZESCAUX. «biopicsel» group, URA CNRS-CEA 2210 Service MIRCen, I²BM, CEA Fontenay-aux-Roses, France. Thierry.Delzescaux@cea. Thierry DELZESCAUX «biopicsel» group, URA CNRS-CEA 2210 Service MIRCen, I²BM, CEA Fontenay-aux-Roses, France Thierry.Delzescaux@cea.fr Thierry DELZESCAUX Ingénieur chercheur CEA Experience Since 2008:

Plus en détail

PLATE-FORME DE MICROSCOPIE ÉLECTRONIQUE À TRANSMISSION

PLATE-FORME DE MICROSCOPIE ÉLECTRONIQUE À TRANSMISSION PLATE-FORME DE MICROSCOPIE ÉLECTRONIQUE À TRANSMISSION Dr. Mohamed SENNOUR Responsable de la plate-forme JOURNÉE PLATES-FORMES EVRY, GÉNOCENTRE 25 juin 2013 Contexte et historique 2000 : constitution du

Plus en détail

UNIVERSITE BLAISE PASCAL D.E.A. DE PHYSIQUE

UNIVERSITE BLAISE PASCAL D.E.A. DE PHYSIQUE UNIVERSITE BLAISE PASCAL D.E.A. DE PHYSIQUE Option C : Rayonnements et leurs applications RAPPORT DE STAGE Simulation Monte Carlo de l accélérateur linéaire clinique SL-ELEKTA Etude dosimétrique dans un

Plus en détail

Les techniques de préparation des coupes pour les microscopies optique et électronique

Les techniques de préparation des coupes pour les microscopies optique et électronique Université Mohammed V-Agdal Faculté des Sciences de Rabat Laboratoire de Zoologie et de Biologie générale Les techniques de préparation des coupes pour les microscopies optique et électronique Histologie-Embryologie

Plus en détail

Eléments de radioprotection médicale

Eléments de radioprotection médicale Eléments de radioprotection médicale www.radcoursorg.be/rprot M.Lemort Sciences dentaires Année 2014-2015 Dimension du problème croissance des procédures de radiodiagnostic au cours du siècle dernier (selon

Plus en détail

Partec: l innovation en marche depuis 40 ans Principes des appareils de Cytométrie en Flux. Pascal Brunou, David Bastien Partec France

Partec: l innovation en marche depuis 40 ans Principes des appareils de Cytométrie en Flux. Pascal Brunou, David Bastien Partec France 1968 2008 Partec: l innovation en marche depuis 40 ans Principes des appareils de Cytométrie en Flux Pascal Brunou, David Bastien Partec France en Allemagne et partout dans le Monde Société basée à Münster

Plus en détail

Nouvelles techniques d imagerie laser

Nouvelles techniques d imagerie laser Nouvelles techniques d imagerie laser Les chimistes utilisent depuis longtemps les interactions avec la lumière pour observer et caractériser les milieux organiques ou inorganiques. La présence, dans la

Plus en détail

Atelier : Détection de la mort cellulaire par apoptose en réponse à un agent anti-tumoral.

Atelier : Détection de la mort cellulaire par apoptose en réponse à un agent anti-tumoral. - La cytométrie en flux est une méthode d analyse de cellules en suspension, véhiculées à grande vitesse jusqu à une chambre d analyse traversée par des faisceaux lasers. L interaction des cellules avec

Plus en détail

Contribution des faisceaux d ions à l élaboration de dispositifs pour l électronique souple

Contribution des faisceaux d ions à l élaboration de dispositifs pour l électronique souple Comité National Français de Radioélectricité Scientifique Section française de l Union Radio Scientifique Internationale Siège social : Académie des Sciences, Quai de Conti Paris Journées scientifiques

Plus en détail

Les mésocentres HPC àportée de clic des utilisateurs industriels

Les mésocentres HPC àportée de clic des utilisateurs industriels Les mésocentres HPC àportée de clic des utilisateurs industriels Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA) Centre de Calcul ROMEO Multidisciplinary university more than 22 000 students a wide initial

Plus en détail

Université Victor Segalen Bordeaux 2 UFR Science de la Vie

Université Victor Segalen Bordeaux 2 UFR Science de la Vie Université Victor Segalen Bordeaux 2 UFR Science de la Vie Licence Professionnelle «Techniques et Applications en Biologie Cellulaire et Biologie Moléculaire» Examen 2006-2007 UE1 : «Technologies en Biologie

Plus en détail

Ecole Nationale Vétérinaire, Agroalimentaire et de l Alimentation Nantes- Atlantique Nantes- Atlantic National College of Veterinary Medicine, Food

Ecole Nationale Vétérinaire, Agroalimentaire et de l Alimentation Nantes- Atlantique Nantes- Atlantic National College of Veterinary Medicine, Food Masters Oniris Ecole Nationale Vétérinaire, Agroalimentaire et de l Alimentation Nantes-Atlantique Nantes Atlantic National College of Veterinary Medicine, Food Science and Engineering Secteur «Recherche»

Plus en détail

2 èmes Rencontres Networking Medicen Paris Region / Alsace BioValley sur l'innovation en imagerie médicale

2 èmes Rencontres Networking Medicen Paris Region / Alsace BioValley sur l'innovation en imagerie médicale 2 èmes Rencontres Networking Medicen Paris Region / Alsace BioValley sur l'innovation en imagerie médicale 19 Mai 2015 ICM (Paris) Appel à Manifestation d Intérêt Offre de services Françoise Soussaline,

Plus en détail

Microscopie de fluorescence Etat de l art

Microscopie de fluorescence Etat de l art Etat de l art Bibliométrie (Web of sciences) CLSM GFP & TPE EPI-FLUORESCENCE 1 Fluorescence Diagramme de JABLONSKI S2 S1 10-12 s Excitation Eex Eem 10-9 s Émission Courtoisie de C. Spriet

Plus en détail

ParMat : Parallélisation pour la simulation des Matériaux.

ParMat : Parallélisation pour la simulation des Matériaux. : Parallélisation pour la simulation des Matériaux. G. Bencteux (EDF) 3 septembre 2008 Outline 1 2 Un algorithme d ordre N pour les calculs ab initio (DFT/HF) 3 Simulation du dommage d irradiation par

Plus en détail

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA Amplification spécifique Détection spécifique Clonage dans des vecteurs Amplification in vitro PCR Hybridation moléculaire - hôte cellulaire

Plus en détail

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE

AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE AGREGATION DE BIOCHIMIE GENIE BIOLOGIQUE CONCOURS EXTERNE Session 2005 TRAVAUX PRATIQUES DE BIOCHIMIE PHYSIOLOGIE ALCOOL ET FOIE L éthanol, psychotrope puissant, est absorbé passivement dans l intestin

Plus en détail

Examen MIS M1 BMC 2012-2013. Rechercher l information : Méthodes de recherche : 3 questions. Jubil : 4 questions

Examen MIS M1 BMC 2012-2013. Rechercher l information : Méthodes de recherche : 3 questions. Jubil : 4 questions Examen MIS M1 BMC 2012-2013 25 questions à 0,8 point chacune. NB : Les réponses sont exactes au mois de décembre 2012. Le nombre de résultats dans les bases de données bibliographiques est susceptible

Plus en détail

Rad4Med.be, premier acteur global dans le nucléaire médical

Rad4Med.be, premier acteur global dans le nucléaire médical Bruxelles, 15 octobre 2013 Communiqué de presse Rad4Med.be, premier acteur global dans le nucléaire médical La radioactivité au service de la médecine, un savoir-faire belge qui s exporte dans le monde

Plus en détail

Cloud et Informatique Scientifique

Cloud et Informatique Scientifique 1 Cloud et Informatique Scientifique Gilles MATHIEU gilles.mathieu@inserm.fr DSI - Coordination de l Informatique Scientifique de l Inserm (CISI) Cumulo NumBio 2015 - Juin 2015 Objectifs de cette présentation

Plus en détail

7e Conférence nationale pour vaincre le cancer Coalition Priorité Cancer au Québec

7e Conférence nationale pour vaincre le cancer Coalition Priorité Cancer au Québec 7e Conférence nationale pour vaincre le cancer Coalition Priorité Cancer au Québec De la Station Spatiale à la Salle de Radiothérapie: Dosimétrie MOSFET pour Astronautes et Patients EVARM: From the Space

Plus en détail

Le principe de la TEP

Le principe de la TEP couplée TDM Le principe de la TEP C est un atome contenant un positon supplémentaire, libéré dans l organisme lors de la désintégration.il se désintègre selon une radioactivité beta+ Lorsque le positron

Plus en détail

Convergence des programmes qualité Qualitéet Recherche UMR 6284 CNRS ISIT JEAN-YVES BOIRE

Convergence des programmes qualité Qualitéet Recherche UMR 6284 CNRS ISIT JEAN-YVES BOIRE Convergence des programmes qualité Qualitéet Recherche UMR 6284 CNRS ISIT JEAN-YVES BOIRE 1 ANR et PHRC Responsabilitédes programmes TecSan, AAL (programme européen), SantéPublique et Déterminant sociaux

Plus en détail

LES FORMATIONS A LA RADIOPROTECTION

LES FORMATIONS A LA RADIOPROTECTION LES FORMATIONS A LA RADIOPROTECTION NSTN Paul LIVOLSI 2 AVRIL 2014, CERN - GENÈVE DE QUOI PARLE T-ON? Sécurité Nucléaire Sûreté INB RADIOPROTECTION Prévention et lutte contre les actes de malveillance

Plus en détail

3. METHODES ALTERNATIVES

3. METHODES ALTERNATIVES POURQUOI? Inconvénients des méthodes classiques Besoins: Rapidité Précision Faible coût Spécificité Principe des méthodes alternatives: pas de mise en culture LES ACTIVITES ENZYMATIQUES PHOSPHATASES 4-paranitrophényl

Plus en détail

Relations effet-dose. concepts radiobiologiques

Relations effet-dose. concepts radiobiologiques Relations effet-dose et concepts radiobiologiques - Neutrons - Electrons (60 Gy / min) - Electron (5 Gy / min - Rayons X de 7 MV ( Gy / min) - Animaux en conditions d anoxie irradiés par électrons (0 Gy

Plus en détail

T. Gasc 1,2,3, F. De Vuyst 1, R. Motte 3, M. Peybernes 4, R. Poncet 5

T. Gasc 1,2,3, F. De Vuyst 1, R. Motte 3, M. Peybernes 4, R. Poncet 5 Modélisation de la performance et optimisation d un algorithme hydrodynamique de type Lagrange-Projection sur processeurs multi-cœurs T. Gasc 1,2,3, F. De Vuyst 1, R. Motte 3, M. Peybernes 4, R. Poncet

Plus en détail

Recherche et Formation dans un environnement de pointe. Contact: Eric.Beaugnon@ujf-grenoble.fr

Recherche et Formation dans un environnement de pointe. Contact: Eric.Beaugnon@ujf-grenoble.fr Recherche et Formation dans un environnement de pointe Contact: Eric.Beaugnon@ujf-grenoble.fr 1 Grenoble: forte synergie recherche formation relations industrielles Années 8 International training courses

Plus en détail

Principe ALARA mis en place lors de la phase de conception des cyclotrons. Ch. Bouvy; J-M. Geets; B. Nactergal 11/06/14

Principe ALARA mis en place lors de la phase de conception des cyclotrons. Ch. Bouvy; J-M. Geets; B. Nactergal 11/06/14 Principe ALARA mis en place lors de la phase de conception des cyclotrons Ch. Bouvy; J-M. Geets; B. Nactergal 11/06/14 Table des matières Société IBA Vue d ensemble Procédure Product Life Management (PLM)

Plus en détail

POLASZEK André juin 2012. Rapport de stage La localisation intracellulaire des différents domaines de TPPP/p25 humaine

POLASZEK André juin 2012. Rapport de stage La localisation intracellulaire des différents domaines de TPPP/p25 humaine POLASZEK André juin 2012 Rapport de stage La localisation intracellulaire des différents domaines de TPPP/p25 humaine Sommaire RAPPORT DE STAGE 1 Sommaire 2 Introduction 3 Méthode 6 Migration sur gel d

Plus en détail

Physique appliquée à l exposition externe Dosimétrie et radioprotection

Physique appliquée à l exposition externe Dosimétrie et radioprotection Physique appliquée à l exposition externe Dosimétrie et radioprotection Springer Paris Berlin Heidelberg New York Hong Kong London Milan Tokyo Rodolphe Antoni, Laurent Bourgois Physique appliquée à l exposition

Plus en détail

INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive. Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper

INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive. Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper INTERFERON Traitement adjuvant du mélanome à haut risque de récidive Dr Ingrid KUPFER-BESSAGUET Dermatologue CH de quimper Pourquoi proposer un TTT adjuvant? Probabilité de survie à 10 ans en fonction

Plus en détail

Your partner for the development of biotherapeutics from early stage R&D up to cgmp manufacturing

Your partner for the development of biotherapeutics from early stage R&D up to cgmp manufacturing Your partner for the development of biotherapeutics from early stage R&D up to cgmp manufacturing Journée du Doctorant MINATEC Laurent Saccucci, Coordinateur de projets Delphine Pau, DRH Mars 2009 Notre

Plus en détail

La dosimétrie physique, mesurer pour optimiser

La dosimétrie physique, mesurer pour optimiser Evaluer et prévenir le risque radiologique professionnel dans les opérations de radiographie industrielle La dosimétrie physique, mesurer pour optimiser Pr Didier PAUL Faculté de Médecine, Service de Médecine

Plus en détail

Chirurgie par laser femtoseconde

Chirurgie par laser femtoseconde Chirurgie par laser femtoseconde Valeria Nuzzo* K.Plamann, D.Peyrot, F.Deloison Laboratoire d'optique Appliquée, ENSTA - École Polytechnique - CNRS UMR 7639, Palaiseau F.Aptel, M.Savoldelli, J.-M.Legeais

Plus en détail

Université d Ottawa Horaire des évaluations des programmes d études supérieures University of Ottawa Graduate Programs Review Cycle

Université d Ottawa Horaire des évaluations des programmes d études supérieures University of Ottawa Graduate Programs Review Cycle Université d Ottawa Horaire des évaluations des programmes d études supérieures University of Ottawa Graduate Programs Review Cycle Programmes d'études supérieures / Graduate Programs 2011-2012 Biochimie

Plus en détail

CAMPAGNE D EMPLOIS ENSEIGNANTS 2012

CAMPAGNE D EMPLOIS ENSEIGNANTS 2012 CAMPAGNE D EMPLOIS ENSEIGNANTS 2012 ETABLISSEMENT : UM2 COMPOSANTE : Faculté des Sciences SITE : Campus Triolet IDENTIFICATION DU POSTE : N : Corps : Section CNU : 67 Nature demandée : Maître de Conférence

Plus en détail

Formations Techniques : Infrastructures Janvier - Mars 2009

Formations Techniques : Infrastructures Janvier - Mars 2009 Infrastructures Les Formations d AGORA TECHNOLOGY sont assurées par des Consultants Seniors Certifiés MCT, MCSE et MCPs. Grâce au savoir-faire et à la forte compétence terrain de ses Consultants, les formations

Plus en détail

Interactions des rayonnements avec la matière

Interactions des rayonnements avec la matière UE3-1 : Biophysique Chapitre 2 : Interactions des rayonnements avec la matière Professeur Jean-Philippe VUILLEZ Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

Thales Services, des systèmes d information plus sûrs, plus intelligents www.thalesgroup.com

Thales Services, des systèmes d information plus sûrs, plus intelligents www.thalesgroup.com , des systèmes d information plus sûrs, plus intelligents www.thalesgroup.com Thales, leader mondial des hautes technologies Systèmes de transport, Espace, Avionique, Opérations aériennes, Défense terrestre,

Plus en détail

Les lières. MSc in Electronics and Information Technology Engineering. Ingénieur civil. en informatique. MSc in Architectural Engineering

Les lières. MSc in Electronics and Information Technology Engineering. Ingénieur civil. en informatique. MSc in Architectural Engineering Ingénieur civil Ingénieur civil Les lières MSc in Electronics and Information Technology Engineering MSc in Architectural Engineering MSc in Civil Engineering MSc in Electromechanical Engineering MSc

Plus en détail

CELLINE. Bioréacteur à usage unique pour une expression efficace des protéines

CELLINE. Bioréacteur à usage unique pour une expression efficace des protéines CELLINE Bioréacteur à usage unique pour une expression efficace des protéines Une technologie à double compartiment Nutriments Déchets Glucose Glutamine Lactate Ammonium Compartiment du milieu de culture

Plus en détail

ETUDES FONCTIONELLES SUR MODELES CELLULAIRES

ETUDES FONCTIONELLES SUR MODELES CELLULAIRES ETUDES FONCTIONELLES SUR MODELES CELLULAIRES - LES TECHNIQUES DE FRACTIONNEMENT TISSULAIRE ET CELLULAIRE - LA CYTOMETRIE EN FLUX - LES CULTURES CELLULAIRES Professeur Jean CAMBAR Laboratoire de Biologie

Plus en détail

Assurance de qualité en radiothérapie Aspects réglementaires et implications pratiques

Assurance de qualité en radiothérapie Aspects réglementaires et implications pratiques Cours nationaux de radiothérapie Cours de DES d Oncologie-Radiothérapie Société Française des jeunes Radiothérapeutes Oncologues Lille, 5 au 7 mars 2015 Assurance de qualité en radiothérapie Aspects réglementaires

Plus en détail

INAUGURATION LABORATOIRE DE THERAPIE CELLULAIRE 16 FEVRIER 2012 DOSSIER DE PRESSE

INAUGURATION LABORATOIRE DE THERAPIE CELLULAIRE 16 FEVRIER 2012 DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION LABORATOIRE DE THERAPIE CELLULAIRE 16 FEVRIER 2012 DOSSIER DE PRESSE Contact presse : Cathy Josse 03 22 66 87 83 / 06 86 30 46 57 josse.cathy@chu-amiens.fr 1 COMMUNIQUE DE SYNTHESE Le 16 février

Plus en détail

Principe, caractérisation et utilisation des films Gafchromic EBT3

Principe, caractérisation et utilisation des films Gafchromic EBT3 Principe, caractérisation et utilisation des films Gafchromic EBT3 Olivier Henry Physicien, Centre Eugène Marquis (Rennes) Caroline Lafond Physicienne, Centre Eugène Marquis (Rennes) Contexte Le film reste

Plus en détail

CASA SPERM CLASS ANALYZER

CASA SPERM CLASS ANALYZER CASA SPERM CLASS ANALYZER Microptic, spécialisé depuis 20 ans dans l analyse automatique de spermes Entreprise innovatrice dans le développement de système CASA (Computer aided semen analysis) le plus

Plus en détail

Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013

Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013 Sélectionner les propositions exactes Université Bordeaux Segalen - PACES 2012-2013 ED UE9s Avril 2013 QCM 1 La plupart des techniques de biologie moléculaire repose sur le principe de complémentarité

Plus en détail

Investissements d avenir

Investissements d avenir Investissements d avenir Projet EQUIPEX ArronaxPlus Nuclear Technology for Health Professeur Pierre ARONNAX, «20 000 lieues sous les mers», Jules Verne Contexte et enjeux L imagerie moléculaire, permettant

Plus en détail

Emmanuel.rousseau@institutoptique.fr

Emmanuel.rousseau@institutoptique.fr E. Rousseau, J-J Greffet Institut d optique Graduate School S. Volz LIMMS, UMI CNRS University of Tokyo, EM2C A. Siria, J. Chevrier Institut Néel-CNRS Grenoble F. Comin ESRF Grenoble Emmanuel.rousseau@institutoptique.fr

Plus en détail

EVOLUTION DE L ARCHITECTURE DU SYSTÈME D INFORMATION SCIENTIFIQUE D EDF R&D

EVOLUTION DE L ARCHITECTURE DU SYSTÈME D INFORMATION SCIENTIFIQUE D EDF R&D EVOLUTION DE L ARCHITECTURE DU SYSTÈME D INFORMATION SCIENTIFIQUE D EDF R&D Hugues Prisker Séminaire Aristote - 5 Février 2015 SI SCIENTIFIQUE EDF R&D EN QUELQUES CHIFFRES (2015) 1000 utilisateurs 150

Plus en détail

La microscopie à force atomique (AFM)

La microscopie à force atomique (AFM) NANOFONC 5 mars 2010 Nantes La microscopie à force atomique (AFM) http://www.univ-lemans.fr/~bardeau/labolpec/surfpropspec/indexsurface.html N. DELORME (MC), J.F. BARDEAU (CR) Laboratoire de Physique de

Plus en détail

La physique médicale Débuts d une nouvelle profession

La physique médicale Débuts d une nouvelle profession La physique médicale Débuts d une nouvelle profession Andrée Dutreix Journée Internationale de Physique Médicale 7 Novembre 2013 La physique médicale Situation en France avant la fin des années 60! En

Plus en détail

Les références dosimétriques pour les rayons X de basses et moyennes énergies. The dosimetric standards for low and medium energy x-rays

Les références dosimétriques pour les rayons X de basses et moyennes énergies. The dosimetric standards for low and medium energy x-rays Les références dosimétriques pour les rayons X de basses et moyennes énergies The dosimetric standards for low and medium energy x-rays Wassim KSOURI, Marc DENOZIÈRE, Nelly LECERF et Eric LEROY LNE-LNHB

Plus en détail

LA RADIOACTIVITE NATURELLE RENFORCEE CAS DE LA MESURE DU RADON - A L G A D E

LA RADIOACTIVITE NATURELLE RENFORCEE CAS DE LA MESURE DU RADON - A L G A D E LA RADIOACTIVITE NATURELLE RENFORCEE CAS DE LA MESURE DU RADON Sylvain BERNHARD - Marion DESRAY - A L G A D E Membre de l UPRAD, Union Nationale des Professionnels du Radon LES EXPOSITIONS PROFESSIONNELLES

Plus en détail

parée e avec C. Germain, B. Kegl et M. Jouvin CS de l Université Paris Sud

parée e avec C. Germain, B. Kegl et M. Jouvin CS de l Université Paris Sud Présentation prépar parée e avec C. Germain, B. Kegl et M. Jouvin CS de l Université Paris Sud (pré)histoire de la Grille Paris Sudn1 Les besoins de la communauté HEP La collaboration physiciens/informaticiens

Plus en détail

Advanced Resource Centre for Hadrontherapy in Europe PROJET SCIENTIFIQUE

Advanced Resource Centre for Hadrontherapy in Europe PROJET SCIENTIFIQUE 1 Advanced Resource Centre for Hadrontherapy in Europe PROJET SCIENTIFIQUE ARCHADE / Ion Beam Applications (IBA) Coordination : Pr. J. Bourhis Rédaction : E Baron, A. Batalla, J. Bourhis, J. Colin, D.

Plus en détail

L'analyse protéomique et les sciences -omiques: des données massives à interpréter et sauvegarder

L'analyse protéomique et les sciences -omiques: des données massives à interpréter et sauvegarder L'analyse protéomique et les sciences -omiques: des données massives à interpréter et sauvegarder Christine CARAPITO, Alexandre BUREL, Patrick GUTERL, Alexandre WALTER, Jérôme PANSANEL, Fabrice VARRIER,

Plus en détail

REDUCTION DE LA DOSE Imagerie Mammaire. Dr Anne Tardivon Service de Radiologie Institut Curie, site Paris

REDUCTION DE LA DOSE Imagerie Mammaire. Dr Anne Tardivon Service de Radiologie Institut Curie, site Paris REDUCTION DE LA DOSE Imagerie Mammaire Dr Anne Tardivon Service de Radiologie Institut Curie, site Paris Soirée SFR-IDF, 15 Mars 2012 Une Technique Très Encadrée Dépistage organisé (DO) Départements pilotes

Plus en détail

Bases physiques de l imagerie en

Bases physiques de l imagerie en Bases physiques de l imagerie en Médecine Nucléaire (MN) Pr. Malika ÇAOUI Service de Médecine Nucléaire CHU International Cheikh Zaid Faculté de Médecine et de Pharmacie - Rabat- 02/12/2010 Pr. Malika

Plus en détail

Les atouts et faiblesses des caméras TEP dédiées, TEP corps entier, TEP-CT, TEMP pour la quantification

Les atouts et faiblesses des caméras TEP dédiées, TEP corps entier, TEP-CT, TEMP pour la quantification Les atouts et faiblesses des caméras TEP dédiées, TEP corps entier, TEP-CT, TEMP pour la quantification Irène Buvat U494 INSERM CHU Pitié-Salpêtrière, Paris buvat@imed.jussieu.fr http://www.guillemet.org/irene

Plus en détail

UTILISATION DE LA PLATEFORME WEB D ANALYSE DE DONNÉES GALAXY

UTILISATION DE LA PLATEFORME WEB D ANALYSE DE DONNÉES GALAXY UTILISATION DE LA PLATEFORME WEB D ANALYSE DE DONNÉES GALAXY Yvan Le Bras yvan.le_bras@irisa.fr Cyril Monjeaud, Mathieu Bahin, Claudia Hériveau, Olivier Quenez, Olivier Sallou, Aurélien Roult, Olivier

Plus en détail

Les sciences de l ingénieur appliquées à la prise en charge du

Les sciences de l ingénieur appliquées à la prise en charge du Les sciences de l ingénieur appliquées à la prise en charge du cancer : enjeux et opportunités Début de cartographie des enjeux cliniques et technologiques gq Jean-François MENUDET, Cluster I-Care Cartographie

Plus en détail

Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson

Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson Fiche 19 La couleur des haricots verts et cuisson Objectif : Valider ou réfuter des «précisions culinaires»* permettant de "conserver une belle couleur verte" lors la cuisson des haricots verts frais (gousses

Plus en détail

La surveillance biologique des salariés Surveiller pour prévenir

La surveillance biologique des salariés Surveiller pour prévenir Evaluer et prévenir le risque radiologique professionnel dans les opérations de radiographie industrielle La surveillance biologique des salariés Surveiller pour prévenir Dr Irène Sari-Minodier Service

Plus en détail

Nanovecteurslipidiques bimodaux pour l imagerie in vivo

Nanovecteurslipidiques bimodaux pour l imagerie in vivo Nanovecteurslipidiques bimodaux pour l imagerie in vivo Aurélie Jacquart 1, I. Texier-Nogues 1, F. Mittler 1, F. Navarro 1, R. Boisgard 2, F. Ponce 3, D. Camporese 4, J. Boutet 5 1 CEA-LETI, Minatec-Campus,

Plus en détail

LES MÉMOIRES FLASH : ENTRE MÉMOIRE VIVE ET MÉMOIRE DE STOCKAGE. Etienne Nowak 12 mars 2015. Etienne Nowak - 12 mars 2015 - GIS-SPADON

LES MÉMOIRES FLASH : ENTRE MÉMOIRE VIVE ET MÉMOIRE DE STOCKAGE. Etienne Nowak 12 mars 2015. Etienne Nowak - 12 mars 2015 - GIS-SPADON LES MÉMOIRES FLASH : ENTRE MÉMOIRE VIVE ET MÉMOIRE DE STOCKAGE Etienne Nowak 12 mars 2015 PRÉSENTATION ETIENNE NOWAK

Plus en détail

Ingénieur c est bon pour la Santé? 10 ans de X-Biotech FM, 17 mars 2014

Ingénieur c est bon pour la Santé? 10 ans de X-Biotech FM, 17 mars 2014 Ingénieur c est bon pour la Santé? 10 ans de X-Biotech FM, 17 mars 2014 biomérieux 50 ans. Pure player de diagnostic in vitro (#1 en microbiologie clinique, #1 en contrôle industriel). > 8 000 personnes

Plus en détail

Cytométrie en flux. DES de Biologie Médicale Enseignement d Immunologie ET05. Phnom Penh Septembre 2009

Cytométrie en flux. DES de Biologie Médicale Enseignement d Immunologie ET05. Phnom Penh Septembre 2009 DES de Biologie Médicale Enseignement d Immunologie ET05 Cytométrie en flux Phnom Penh Septembre 2009 Michelle Rosenzwajg Service de Biothérapies/UPMC CNRS UMR7211 INSERM U959 Pitié-Salpétrière - Paris

Plus en détail

Développements algorithmiques au LIAMA et àamap en vue de l'analyse d'une scène forestière

Développements algorithmiques au LIAMA et àamap en vue de l'analyse d'une scène forestière Développements algorithmiques au LIAMA et àamap en vue de l'analyse d'une scène forestière Principaux contributeurs: Zhang Xiaopeng (CASIA-NLPR-LIAMA Coordinateur Groupe Image) Li HongJun (CASIA-NLPR-LIAMA

Plus en détail

Initiative de recherche clinique précoce au Québec: une opportunité à saisir.

Initiative de recherche clinique précoce au Québec: une opportunité à saisir. Initiative de recherche clinique précoce au Québec: une opportunité à saisir. 1 er Forum sur le médicament Jacques Turgeon, B.Pharm., Ph.D., Membre Académie canadienne des sciences de la santé, Membre

Plus en détail

Sciences de l'environnement Toxicologie génétique, réalisation de tests in vitro en vue de détecter les propriétés mutagènes (et antimutagènes)

Sciences de l'environnement Toxicologie génétique, réalisation de tests in vitro en vue de détecter les propriétés mutagènes (et antimutagènes) Toxicologie Mycologie & Aérobiologie Toxicologie Sciences biomédicales Sciences de l'environnement Toxicologie génétique, réalisation de tests in vitro en vue de détecter les propriétés mutagènes (et antimutagènes)

Plus en détail

Présentation d EUPATI

Présentation d EUPATI The project is supported by the Innovative Medicines Initiative Joint Undertaking under grant agreement n 115334, resources of which are composed of financial contribution from the European Union's Seventh

Plus en détail

Travailler en toute sécurité dans un laboratoire de biologie moléculaire

Travailler en toute sécurité dans un laboratoire de biologie moléculaire VWR Tour 2012! Travailler en toute sécurité dans un laboratoire de biologie moléculaire Christian Siatka Directeur général Consultant qualité règlementations européennes Master BIOTIN Management de la

Plus en détail

APPLICATIONS DE L'IMPLANTATION IONIQUE POUR LE BIOMEDICAL

APPLICATIONS DE L'IMPLANTATION IONIQUE POUR LE BIOMEDICAL Ion Beam Services ZI Peynier / Rousset Rue G. Imbert Prolongée 13790 Peynier, France Tel. : +33 4 42 53 89 53 Fax : + 33 4 42 53 89 59 Email : frank.torregrosa@ion-beam-services.fr APPLICATIONS DE L'IMPLANTATION

Plus en détail

Microscopie de fluorescence

Microscopie de fluorescence Microscopie de fluorescence François MICHEL PhD La microscopie pour débutants (ou pas) Partie 2 Imagerie de fluorescence Ce qui vous attend (encore) Fluorescence?? Microscopie à épi-fluorescence Résolution

Plus en détail

UN SYSTÈME POLYVALENT D'IMAGERIE ORL ET DENTAIRE. CS 9300 / CS 9300C

UN SYSTÈME POLYVALENT D'IMAGERIE ORL ET DENTAIRE. CS 9300 / CS 9300C CS 9300 / CS 9300C UN SYSTÈME POLYVALENT D'IMAGERIE ORL ET DENTAIRE. Conçu pour de multiples applications cliniques, le système CS 9300 fournit des images panoramiques de très grande qualité, ainsi que

Plus en détail

Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques?

Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques? Quel apport de l imagerie dans les traitements anti-angiogéniques? L Fournier, D Balvay, CA Cuénod Service de radiologie, Hôpital Européen Georges Pompidou Laboratoire de Recherche en Imagerie, Equipe

Plus en détail

Les Parcours Scientifiques et les Ecoles Doctorales

Les Parcours Scientifiques et les Ecoles Doctorales Aix 11 Septembre 2006 Les Parcours Scientifiques et les Ecoles Doctorales «Sciences de la Vie» Jean-François DHAINAUT Président du Pôle de Recherche et Enseignement Supérieur «Université Paris-Centre»

Plus en détail

Optimisation d une fonction de transmission d ordres

Optimisation d une fonction de transmission d ordres Optimisation d une fonction de transmission d ordres pour driver à très haute isolation galvanique. Application aux modules IGBT pour onduleurs multi-niveaux MMC (Multilevel Modular Converters). Sokchea

Plus en détail