années. Synthèse de la convention Fabrice Perriat Décembre 2009 CBNBP

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "années. Synthèse de la convention Fabrice Perriat Décembre 2009 CBNBP"

Transcription

1 Bilan de l apport des gazoducs au réseau des continuités écologiques La réflexion sur les continuités écologiques a prouvé que les bandes de servitude des gazoducs peuvent contribuer à la sauvegarde et à la gestion de la biodiversité francilienne. Ces servitudes, en contexte forestier ou prairial, ont l avantage de présenter une continuité permanente de leur strate herbacée, contrairement à d autres infrastructures linéaires (routes, canaux, voies ferrées ), qui créent des coupures peu perméables ou infranchissables (principalement pour la faune). A ce niveau, les dépendances vertes des gazoducs deviennent des éléments du maillage écologique qui favorisent les déplacements. Carte CBNBP BD Ortho IGN / ème Figure 24 : Continuité de la strate herbacée en contexte forestier d une bande de servitude (à gauche) et continuité herbacée (symboles en rouge) rompue par une infrastructure linéaire d autoroute, au niveau d un massif forestier (à droite) Les structures de forme linéaire et étroite constituent habituellement des vecteurs de dissémination rapide d espèces exogènes, voire invasives. En Ile-de-France, les servitudes des gazoducs se démarquent également par le fait qu elles ne semblent pas jouer le rôle de couloirs préférentiels de propagation à la flore exogène. En effet, au cours des trois années de prospection, peu de populations d espèces considérées comme invasives ont été détectées, contrairement à ce qui a pu être observé le long d autres structures linéaires. Synthèse de la convention page 18

2 Lors de la pose des gazoducs, le transfert de sol (déplacement de la couche superficielle du sol au début des travaux et rétablissement au même emplacement lors de la remise en état du site) assure le respect de l ordre des horizons, en particulier pour celui de surface qui contient la banque de graines. La recolonisation spontanée, qui laisse la végétation coloniser le site naturellement, assure le caractère natif des espèces et donc la conservation du patrimoine génétique de la flore locale, même si l aspect de celui-ci n est pas esthétique les premières CBNBP-MNHN / J. MONDION années. Figure 25 et Figure 26 : Bande de servitude d un gazoduc avec pieds isolés de Solidage du Canada, sans prolifération (à droite) et talus envahi par la Renouée du Japon, favorisée par la perturbation des couches superficielles du sol et le couloir créé par la route(à gauche). Les dépendances vertes des gazoducs peuvent compenser, localement, l altération, la fragmentation, l isolement et la séparation géographique et écologique dont sont victimes les milieux naturels (herbacés uniquement) accueillant la vie sauvage. Alors que la nature ordinaire est souvent banalisée et menacée par l extension urbaine et l intensification agricole, les servitudes des gazoducs présentent une strate herbacée permanente, constituée par la flore locale, et non soumises aux facteurs d influence négatifs de l agriculture intensive. De ce fait, elles peuvent contribuer au maintien d une connectivité fonctionnelle entre les espaces encore naturels de ces zones, par la création de milieux de substitution. Dans les secteurs hébergeant une biodiversité de grand intérêt, limités et largement dispersés sur le territoire francilien, les servitudes des gazoducs assurent également des connections entre les différents habitats. De plus, en contexte forestier, les trouées générées par le passage des conduites de gaz multiplient les zones de contact entre milieux forestiers et milieux herbacés, ce qui est profitable aux espèces des lisières. Ces bordures de bois, diversifiées, peuvent contribuer Synthèse de la convention page 19

3 au maillage écologique en constituant des éléments de liaison propices au déplacement des espèces entre leurs différentes zones de développement. Figure 27 et Figure 28 : Bande de servitude avec lisières bien développés abritant une biodiversité élevée (à gauche) et lisière en recul, où la forêt butte sans aucune transition avec de grandes cultures sans marge de végétation (à droite) Les dépendances vertes des gazoducs, de par leur configuration linéaire, peuvent créer des voies de propagation propices aux échanges entre populations d espèces d un même site, initialement distantes. A l inverse, ces servitudes ne semblent créer que de façon indirecte des ponts entre les différents espaces protégés compte tenu de la distance importante qui les sépare le plus souvent. En effet, les interconnexions qui pourraient relier ces espaces sont presque toujours systématiquement interrompues par des parcelles vouées à l agriculture intensive. Les milieux herbacés de substitution liés au passage des gazoducs, et situés à des distances intermédiaires entre les zones noyaux, permettent la constitution de populations pouvant servir de points d appui. A ce titre, les gazoducs semblent apporter une participation à la mise en réseau des espaces naturels présentant un fort intérêt écologique. Synthèse de la convention page 20

4 1/ ème Carte CBNBP BD Ortho IGN 2005 Figure 29 : Localisation des populations de Violette élevée et de Sanguisorbe officinale autour d un gazoduc traversant la Réserve naturelle nationale de la Bassée. Le fait que la Violette soit régulièrement répartie sur la servitude du gazoduc, montre que ce linéaire permet la constitution de populations, pouvant ensuite potentiellement servir de points d appui à une future expansion de l espèce, par dissémination le long des chemins ou ruisseaux adjacents à la bande de servitude. De plus, cette bande herbeuse pourrait assurer un lien entre les populations de la partie est de la Réserve Naturelle et les populations situées plus à l ouest, et présenter ainsi des continuités écologiques entre espaces naturels isolées présentant un fort intérêt écologique. Les bandes de servitude des gazoducs créent également des interconnexions au-delà des frontières administratives de l Ile-de-France, avec les régions voisines qu ils parcourent. De ce fait, ces servitudes participent à la dispersion et à la migration des espèces et apportent une contribution à la constitution d un réseau écologique cohérent, à une échelle dépassant le cadre régional. Toutefois, les deuxième et troisième années d étude ont mis en évidence qu un morcellement plus accentué des habitats et des paysages diminue les possibilités et la viabilité des connexions à des échelles de distance importantes. Synthèse de la convention page 21

5 1/ ème Carte CBNBP Figure 30 : Localisation des populations de Cardère poilu dans la vallée du Loing, au niveau des départements de la Seine-et-Marne (Ile-de-France) et du Loiret (Centre). Les trouées intraforestières résultant du passage de gazoducs semblent profitables au Cardère poilu, en créant des lisières fraîches favorables à son implantation et à son développement. A ce titre, ces bandes de servitude contribuent au maintien de cette espèce non dénuée d intérêt, par la création de milieux de substitution. Ces populations pourraient par la suite pallier à l altération et à la fragmentation des milieux humides dont sont victimes des espèces comme le Cardère poilu, dans une région où l urbanisation et les activités humaines se concentrent principalement dans les vallées. Synthèse de l étude et perspectives Bilan global Les résultats obtenus au cours des trois années d étude ont confirmé l intérêt que peuvent présenter les bandes de servitude des gazoducs à la sauvegarde de la biodiversité francilienne, en compensant localement, l altération, la fragmentation, l isolement et la séparation géographique et écologique dont sont victimes les milieux naturels. Au terme des 3 années d étude des bandes de servitude des gazoducs, il ressort les éléments suivants : Synthèse de la convention page 22

6 Sur le plan floristique : - Peu de milieux à forts enjeux naturalistes traversés par des gazoducs ; - Un nombre important d espèces sur les bandes de servitude ; - Un nombre d espèces patrimoniales assez important ; - Une gestion favorable à la biodiversité. Sur le plan des continuités écologiques : - Un apport concret au maintien de la biodiversité ; - Une non-prolifération des espèces exogènes ; - Une réponse concrète à la fragmentation des habitats, dans une région urbanisée et de culture intensive ; - Un lien avec les espaces protégés ; - Une continuité avec les régions voisines. Les gazoducs ne créent pas de biodiversité mais, par la gestion extensive qui y est pratiquée, ces linéaires peuvent présenter des milieux refuges et contribuer au maintien de cette biodiversité. Comment favoriser la diversité floristique et les continuités écologiques? Les 3 années d étude permettent de dresser des recommandations et les principales orientations de gestion, en vue de maintenir, voire améliorer la diversité floristique et de favoriser les continuités écologiques au niveau des bandes de servitude des gazoducs. Lors de l implantation de nouveaux tracés : - Veiller tout particulièrement à respecter l ordre des horizons lors du transfert de sol, en particulier pour l horizon de surface qui contient la banque de graines. Ce dernier consiste à déplacer la couche superficielle du sol au début des travaux afin de la rétablir au même emplacement sur le site après la pose de la conduite ; - Dans tous les cas, mais plus particulièrement dans le cas d une bande de servitude traversant des habitats frais à humides, il est impératif de ne pas créer de zones surélevées au niveau du passage de la conduite souterraine ; - Exporter ou répartir les éventuels volumes excédentaires de terre ; - Favoriser la recolonisation spontanée, en laissant la végétation s installer naturellement pour assurer le caractère natif des espèces et donc la conservation du patrimoine génétique de la flore. Synthèse de la convention page 23

7 Lors de l entretien courant des bandes de servitude : - Faucher tardivement entre la fin de l été et le début de l automne, afin de ne pas compromettre le développement jusqu à fructification des plantes ; - Effectuer une coupe à une hauteur d une dizaine de centimètres afin de garantir une meilleure repousse des végétaux ; - Effectuer une rotation du fauchage au niveau d un même tronçon de gazoduc, en le répartissant sur deux années consécutives. Cette alternance permet de garantir un meilleur étagement des strates, élément favorable notamment à la faune (zones de refuge). Cela garantit également un meilleur potentiel de la banque de graines par rapport à un fauchage unique et uniforme de l ensemble de la bande de servitude. - Proscrire l'épandage d'herbicides ; - Contenir des lisières progressives au niveau des emprises traversant des milieux forestiers, en favorisant les lisières étagées, au détriment des lisières en recul qui créent une coupure nette dans la strate arborescente. L exportation des produits de fauche, destinée à limiter l enrichissement du milieu, concerne les pelouses sèches (calcicoles ou acidiphiles) et les prairies humides. Notons toutefois que la diversité floristique des bandes de servitude, tout comme les continuités écologiques qu elles peuvent présenter sont avant tout tributaires de l intérêt floristique des milieux traversés. En effet, les paysages de grande culture (grande séparation entre les milieux naturels) et très fragmentés (important morcellement des massifs forestiers) sont des éléments défavorables dans les deux cas. Perspectives Le rôle supposé des bandes de servitude des gazoducs en terme de continuité écologique a été conforté par les trois années d études de terrain menées dans le cadre de la convention. Bien que ces dépendances vertes semblent participer à la mise en réseau des espaces naturels présentant un fort intérêt écologique, les liaisons qu elles peuvent créer d une manière concrète restent à étudier. Le renouvellement du partenariat pour une durée de 3 ans permettra de réaliser des études plus particulières sur une région écologique de la vallée de la Seine (Bassée). Ce travail vise à favoriser la mise en place d une trame verte et bleue, à l aide de la cartographie des habitats naturels et semi-naturels, tout en réalisant un focus sur une espèce remarquable, telle que la Violette élevée (Viola elatior Fr.). Ceci permettra notamment d'analyser plus précisément les continuités écologiques à une échelle locale, ainsi que les zones de ruptures existantes. On évaluera au final comment s insère le réseau des gazoducs dans ce schéma (zones nodales, zones tampon, continuités). A côté de cela, des études ponctuelles sur des sites industriels appartenant à GRTgaz identifieront les éléments à prendre en compte en vue d un aménagement écologique en faveur de la biodiversité, complétées par des suivis dans le temps. Synthèse de la convention page 24

Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal)

Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal) Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal) L Île Bizard est située au nord-ouest de l archipel montréalais. Elle est reconnue pour sa qualité de vie, son magnifique

Plus en détail

RTE ET LA SECTION D AMENAGEMENT VEGETAL D ALSACE (SAVA), PARTENAIRES POUR LA PRESERVATION DES ESPACES NATURELS

RTE ET LA SECTION D AMENAGEMENT VEGETAL D ALSACE (SAVA), PARTENAIRES POUR LA PRESERVATION DES ESPACES NATURELS Expansion de la Renouée du Japon RTE ET LA SECTION D AMENAGEMENT VEGETAL D ALSACE (SAVA), PARTENAIRES POUR LA PRESERVATION DES ESPACES NATURELS MARDI 12 NOVEMBRE 2013 DOSSIER DE PRESSE CONTACTS PRESSE

Plus en détail

Le Portrait Nature de Quartier du Fresnoy- Mackellerie à Roubaix

Le Portrait Nature de Quartier du Fresnoy- Mackellerie à Roubaix Le Portrait Nature de Quartier du Fresnoy- Mackellerie à Roubaix Ce projet a reçu le label régional Naturenville 1 Nos premiers arguments : pourquoi s intéresser à la nature en ville? Parce que la vie

Plus en détail

Figure 12 : Sites NATURA 2000

Figure 12 : Sites NATURA 2000 Figure 12 : Sites NATURA 2000 THEMA Environnement 21 Figure 13 : Carte - sites naturels sensibles THEMA Environnement 22 2.5.1.5 Les arrêtés de protection de biotope En limite nord-ouest du territoire

Plus en détail

Le bec de Vienne. La Trame Verte et Bleue. Localisation de l unité paysagère. Les paysages

Le bec de Vienne. La Trame Verte et Bleue. Localisation de l unité paysagère. Les paysages P a r c naturel régional Loire-Anjou-Touraine Localisation de l unité paysagère La Trame Verte et Bleue Avoine Beaumont-en-Véron Candes-Saint-Martin Chinon Huismes Saint-Germain-sur-Vienne Savigny-en-Véron

Plus en détail

S P 1 2 3 4 2.6 - CONTEXTE PAYSAGER LA COMMUNE DE MAZÉ DANS LE GRAND PAYSAGE

S P 1 2 3 4 2.6 - CONTEXTE PAYSAGER LA COMMUNE DE MAZÉ DANS LE GRAND PAYSAGE .6 - CONTEXTE AYSAGER LA COMMUNE DE MAZÉ DANS LE GRAND AYSAGE (Source : Atlas des aysages de Maine-et-Loire - 00) Le territoire de Mazé fait partie de l unité paysagère du Val d Anjou qui se caractérise

Plus en détail

Chapitre II. Trame verte et bleue. Article 45. I. Le livre III du code de l environnement est complété par un titre VII ainsi rédigé : «TITRE VII

Chapitre II. Trame verte et bleue. Article 45. I. Le livre III du code de l environnement est complété par un titre VII ainsi rédigé : «TITRE VII Chapitre II Trame verte et bleue Article 45 I. Le livre III du code de l environnement est complété par un titre VII ainsi rédigé : «TITRE VII «TRAME VERTE ET TRAME BLEUE «Art. L. 371-1. I. La trame verte

Plus en détail

Les Plateaux du Centre et la Vallée de l Indre

Les Plateaux du Centre et la Vallée de l Indre P a r c naturel régional Loire-Anjou-Touraine Localisation de l unité paysagère La Trame Verte et Bleue Azay-le-Rideau Bréhémont Cheillé Lignières-de-Touraine Pont-de-Ruan Rivarennes Saché Thilouze Vallères

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Département de la Saône et Loire Commune de CIEL PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE PREAMBULE LES TEXTES Article L110 du Code de l Urbanisme Le territoire français

Plus en détail

entretien durable des bords des routes départementales Le fauchage raisonné en lsère

entretien durable des bords des routes départementales Le fauchage raisonné en lsère ' entretien durable des bords des routes départementales Le fauchage raisonné en lsère Gentiana Societe botanique dauphinoise D. Villars ' Depuis décembre 2006, en s appuyant sur son agenda 21 et sa stratégie

Plus en détail

Intérêt de cet article pour la Trame Verte et Bleue :

Intérêt de cet article pour la Trame Verte et Bleue : Comment prévoir un réseau écologique, une trame verte et bleue, adaptée aux déplacements d espèces liés au changement climatique. La réflexion menée sur la côte pacifique des USA et du Canada propose une

Plus en détail

2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural

2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural 2. Vers une meilleure maîtrise de l espace rural f Petits collectifs à Francheville cellaire minimal de 500 m² et une hauteur maximale de 12 m. La commune veut également concentrer le développement dans

Plus en détail

Le Schéma Régional de Cohérence Ecologique

Le Schéma Régional de Cohérence Ecologique 10ème journée des pratiques du développement durable Vendredi 7 novembre 2014 Le Schéma Régional de Cohérence Ecologique J. SAINT-CAST C. LE NEVEU SRE DREAL HAUTE NORMANDIE Sommaire 1) Pourquoi un SRCE?

Plus en détail

06.07.07. ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1

06.07.07. ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1 06.07.07 ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1 PREAMBULE Conformément au 3 ème paragraphe de l article L123-1 (Loi Urbanisme et Habitat du 2 juillet 2003), des orientations

Plus en détail

La prairie fleurie, maille de la trame écologique et outil du Plan Nature

La prairie fleurie, maille de la trame écologique et outil du Plan Nature La prairie fleurie, maille de la trame écologique et outil du Plan Nature De bloemenweide, schakel in de ecologische ketting en rol voor het Brussels Natuurplan Marie-Céline GODIN Colloque «Les prairies

Plus en détail

BIOdiversité. à Soisy! Qu est-ce que la Biodiversité? Les enjeux de la biodiversité. Flambé Espèce présente à Soisy.

BIOdiversité. à Soisy! Qu est-ce que la Biodiversité? Les enjeux de la biodiversité. Flambé Espèce présente à Soisy. o p Ex La BIOdiversité à Soisy! Flambé Espèce présente à Soisy. Qu est-ce que la Biodiversité? La biodiversité, contraction de «biologique» et de «diversité», représente la diversité des êtres vivants

Plus en détail

Dispositions applicables aux zones naturelles N

Dispositions applicables aux zones naturelles N Dispositions applicables aux zones naturelles N PRÉAMBULE (EXTRAIT DU RAPPORT DE PRÉSENTATION) La zone N regroupe les espaces naturels et forestiers à protéger en raison de leur caractère d espace naturel

Plus en détail

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision.

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision. Les enjeux du territoire Le développement de Pau, de son agglomération et maintenant du Grand Pau rappelle celui de villes, d agglomérations et d aires urbaines sensiblement comparables, avec des logiques

Plus en détail

Quelles stratégies foncières pour les structures de bassin versant? Présentation du Plan de Gestion Durable du Gardon d Alès aval

Quelles stratégies foncières pour les structures de bassin versant? Présentation du Plan de Gestion Durable du Gardon d Alès aval Quelles stratégies foncières pour les structures de bassin versant? Présentation du Plan de Gestion Durable du Gardon d Alès aval Journée technique d information et d échange de l ARRA Lyon, le 4/10/2013

Plus en détail

La trame verte et bleue dans les SCOT et sa déclinaison à l échelle locale. L exemple du SCOT du Nord du Lot

La trame verte et bleue dans les SCOT et sa déclinaison à l échelle locale. L exemple du SCOT du Nord du Lot La Trame Verte et Bleue correspond donc à l association des réservoirs de biodiversité, des zones relais et des corridors écologiques. Elle maille l ensemble du territoire plus ou moins densément. De fait,

Plus en détail

1 ère Réunion Publique

1 ère Réunion Publique Révision du POS par élaboration d un Plan Local d Urbanisme Commune de ROUILLY-SAINT-LOUP 1 ère Réunion Publique Le mercredi 14 Octobre 2015 Un cadre à respecter Les Plans Locaux d Urbanisme doivent respecter

Plus en détail

D E P A R T E M E N T D E L A H A U T E S A V O I E VEIGY FONCENEX

D E P A R T E M E N T D E L A H A U T E S A V O I E VEIGY FONCENEX D E P A R T E M E N T D E L A H A U T E S A V O I E VEIGY FONCENEX ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Certifié conforme à la délibération du Conseil

Plus en détail

EXTRAITS DES OAP OAP : ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION

EXTRAITS DES OAP OAP : ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION COMMUNE DE CHALONNES-SUR-LOIRE (49) Modification n 1 EXTRAITS DES OAP OAP : ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION Révision n 1 du PLU approuvée le 09 juillet 2012 Modification simplifiée n 1 approuvée

Plus en détail

Commission départementale de la consommation des espaces agricoles

Commission départementale de la consommation des espaces agricoles Commission départementale de la consommation des espaces agricoles Fiche de présentation des documents d'urbanisme soumis à l'avis de la CDCEA Date de la commission : Commune : SAINT-GERMAIN-DE-MODEON

Plus en détail

Chapitre premier. 1. Le territoire de la MRC de L Islet. 1.1 La description du territoire

Chapitre premier. 1. Le territoire de la MRC de L Islet. 1.1 La description du territoire Chapitre premier 1. Le territoire de la MRC de L Islet 1.1 La description du territoire 1.1.1 Localisation La MRC de L Islet est située sur la rive sud du fleuve Saint Laurent à l extrémité est de la région

Plus en détail

Elaboration du Plan Local d Urbanisme

Elaboration du Plan Local d Urbanisme Département de la Corrèze Commune de SAINT-BONNET L ENFANTIER Elaboration du Plan Local d Urbanisme LE PADD : Projet d Aménagement et de Développement Durable «vu pour être annexé à la délibération en

Plus en détail

Commune de Lys-Saint-Georges (36)

Commune de Lys-Saint-Georges (36) PLAN LOCAL D URBANISME Commune de Lys-Saint-Georges (36) 2 Projet d Aménagement et de Développement Durables (PADD) Version provisoire n 4 : octobre 2013 Elaboration du PLU prescrite le : Étude lancée

Plus en détail

Etudes complémentaires suite au débat public Rapports. Etude sur la faisabilité de l alimentation électrique de la ligne

Etudes complémentaires suite au débat public Rapports. Etude sur la faisabilité de l alimentation électrique de la ligne Etudes complémentaires suite au débat public Rapports Etude sur la faisabilité de l alimentation électrique de la ligne Juin 2008 LGV PACA Etude de faisabilité sommaire pour le raccordement et l alimentation

Plus en détail

142 Atlas des Paysages de Wallonie

142 Atlas des Paysages de Wallonie 142 Atlas des Paysages de Wallonie Herve Battice Bourgs ruraux de Herve - Battice Superficie totale de l aire (ha) 1 697 Superficie agricole (ha) 304 Terres arables (%) 3 Prairies (%) 93 Vergers productifs

Plus en détail

Projet d aménagements paysagers

Projet d aménagements paysagers La note d intention 6. La note d intention Qu est-ce que la note d intention? La note d intention a pour but de présenter et argumenter les principaux choix de conception, ceci afin de justifier et valoriser

Plus en détail

La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité dans les documents d urbanisme.

La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité dans les documents d urbanisme. La biodiversité dans les plans locaux d urbanisme et dans les schémas de cohérence territoriale La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité

Plus en détail

COMMUNE DE SANGUINET

COMMUNE DE SANGUINET COMMUNE DE SANGUINET PLAN LOCAL D'URBANISME Pièce n 4 : Orientations particulières d'aménagement Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal en date du Le Maire, Bureau d'études : CREHAM

Plus en détail

LE BOURGET DU LAC Département Communauté de communes du Lac du Bourget Superficie Population Nombre de zones humides inventoriées

LE BOURGET DU LAC Département Communauté de communes du Lac du Bourget Superficie Population Nombre de zones humides inventoriées LE BOURGET DU LAC Département : Savoie Communauté de communes du Lac du Bourget Superficie : 2005 ha Population : 3948 habitants Nombre de zones humides inventoriées : 14 Document d urbanisme : POS approuvé

Plus en détail

Gestion des plantes envahissantes. Commune de Lausanne

Gestion des plantes envahissantes. Commune de Lausanne Gestion des plantes envahissantes Commune de Lausanne Service des Parcs et Domaines Sophie Dunand Martin, Répondante EED Forum ARPEA 26 juin 2014 Contexte lausannois Environ 4000 ha 140000 habitants 1

Plus en détail

La folle histoire des corridors

La folle histoire des corridors Fiche activité 14 La folle histoire des corridors Conçue par la FRAPNA et adaptée par Christine BOBIN Académie de Dijon Cette activité illustre les différentes évolutions du paysage qui ont mené au problème

Plus en détail

«La ville jardin» Grande-Synthe (Nord)

«La ville jardin» Grande-Synthe (Nord) Valorisation des patrimoines bâti et naturel > Gestion différenciée des espaces verts Zones naturelles en périphérie de la ville : la gestion consiste en un fauchage une à deux fois par an avec enlèvement

Plus en détail

LES METHODES DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL ET LES CARTOGRAPHIES

LES METHODES DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL ET LES CARTOGRAPHIES LES METHODES DU DIAGNOSTIC TERRITORIAL ET LES CARTOGRAPHIES Dans le cadre du projet Trame Verte et Bleue Paca engagé par les 5 Parcs naturels régionaux de Paca, l Agence Régionale Pour l Environnement

Plus en détail

STRATEGIE DEPARTEMENTALE POUR LA BIODIVERSITE (partie I)

STRATEGIE DEPARTEMENTALE POUR LA BIODIVERSITE (partie I) STRATEGIE DEPARTEMENTALE POUR LA BIODIVERSITE (partie I) DOCUMENT CADRE : engagements Département de l Isère PRESENTATION La stratégie départementale biodiversité est le document cadre qui fixe l action

Plus en détail

PNRLF07. Proposition de classement en zone humide stratégique : Zone Stratégique pour la Gestion de l'eau

PNRLF07. Proposition de classement en zone humide stratégique : Zone Stratégique pour la Gestion de l'eau Zone humide déterminée d'après la végétation PNRLF07 Présence de plan d'eau :oui/1 Proposition de classement en zone humide stratégique : Zone Stratégique pour la Gestion de l'eau Renseignements généraux

Plus en détail

ANALYSE PAR RFF DES PROPOSITIONS DU COLLECTIF Union pour la Sauvegarde des Villages Tronçon du raccordement à la ligne existante en Haute-Garonne

ANALYSE PAR RFF DES PROPOSITIONS DU COLLECTIF Union pour la Sauvegarde des Villages Tronçon du raccordement à la ligne existante en Haute-Garonne ANALYSE PAR RFF DES PROPOSITIONS DU COLLECTIF Union pour la Sauvegarde des Villages Tronçon du raccordement à la ligne existante en Haute-Garonne Comité de Pilotage Bordeaux, le 31 mai 2010 Comité de Pilotage

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE

PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE PLAN LOCAL D URBANISME DE ROQUES-SUR-GARONNE ORIGINAL EAU & ENVIRONNEMENT AGENCE DE PAU Hélioparc 2 Avenue Pierre Angot 64053 PAU CEDEX 9 Tel. : +33 (0)5 59 84 23 50 Fax : +33 (0)5 59 84 30 24 COMMUNE

Plus en détail

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Accessibilité handicapés Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Introduction Les établissements de l Enseignement catholique

Plus en détail

Champ de l Etude - SCOPING

Champ de l Etude - SCOPING Cadrage 1 Champ de l Etude - SCOPING Les principes directeurs de la phase de définition du champ de l étude la définition du champ de l étude n est pas une simple activité la définition du champ de l étude

Plus en détail

Favoriser la biodiversité pour faciliter et pérenniser l implantation de nos ouvrages

Favoriser la biodiversité pour faciliter et pérenniser l implantation de nos ouvrages Favoriser la biodiversité pour faciliter et pérenniser l implantation de nos ouvrages 1 Le réseau de transport Ø GRTgaz exploite 32200 km, soit 4/5e du réseau en France Ø Des canalisations hautes pression

Plus en détail

PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES

PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES Mise à jour le 9 mai 2011 (règl. (2008)-106-3) Mise à jour le 6 août 2012 (page de présentation) PIIA-25 - TERRAINS EN PENTE, FLANCS ET SOMMETS DE MONTAGNES Votre projet se situe dans une partie de notre

Plus en détail

COMMENT FONCTIONNERA CIGÉO?

COMMENT FONCTIONNERA CIGÉO? COMMENT FONCTIONNERA CIGÉO? 4 INTRODUCTION Cigéo sera composé d installations de surface, où seront notamment réceptionnés, contrôlés et préparés les colis de déchets, d une installation souterraine dans

Plus en détail

6. Des objectifs de développement, de diversification de la production de logements neufs et d équilibre social de l habitat

6. Des objectifs de développement, de diversification de la production de logements neufs et d équilibre social de l habitat 6. Des objectifs de développement, de diversification de la production de logements neufs et d équilibre social de l habitat Des objectifs généraux de développement 2016-2026 Un objectif démographique

Plus en détail

Commission Particulière du Débat Public. Thématique milieux naturels et paysages. Etude faune - flore

Commission Particulière du Débat Public. Thématique milieux naturels et paysages. Etude faune - flore PROLONGEMENT DE LA FRANCILIENNE DE CERGY-PONTOISE À POISSY-ORGEVAL Commission Particulière du Débat Public Thématique milieux naturels et paysages Etude faune - flore Présentation du 6 juin 2006 Objectifs

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME P.A.D.D PLAN LOCAL D URBANISME - PLAN LOCAL D URBANISME - UCEL 10 F EVRIER 2010 - Les orientations générales

PLAN LOCAL D URBANISME P.A.D.D PLAN LOCAL D URBANISME - PLAN LOCAL D URBANISME - UCEL 10 F EVRIER 2010 - Les orientations générales 1 COMMUNE D UCEL PLAN LOCAL D URBANISME PLAN LOCAL D URBANISME DEPARTEMENT : CANTON : COMMUNE : Ardèche Vals les Bains Ucel P.A.D.D ( Projet d A ménagement et de Développement D urable) Les orientations

Plus en détail

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19)

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) Le projet s inscrit dans une démarche durable prenant largement en compte le contexte du projet (économique, social

Plus en détail

ORLY-SUR-MORIN PLU PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES ÉTUDES

ORLY-SUR-MORIN PLU PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES ÉTUDES ORLY-SUR-MORIN PLU PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES ÉTUDES Document Établi le 25 juillet 2013 La Loi Engagement National pour l'environnement a défini le contenu du Projet d'aménagement

Plus en détail

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 Révision du SCoT du Pays Segréen Réunion publique lundi 30 novembre 2015 Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 SOMMAIRE Point d étape / avancement du SCoT Présentation du projet

Plus en détail

3. ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION

3. ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION 3. ORIENTATIONS D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION 2 Secteur 1 AU a : Stade/Ecole I. Contexte et objectifs Contexte Installé en rive Est de la Commune de Gréasque, le périmètre proposé à l aménagement dessine,

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Prenant la suite du Plan d Occupation des Sols (POS) actuel, le Plan Local d Urbanisme (PLU) formalise les intentions d aménagement de la ville de Villiers-sur-Marne pour les 10-15

Plus en détail

Fiche de lecture du milieu Secteur 8 Secteur Du Boisé

Fiche de lecture du milieu Secteur 8 Secteur Du Boisé Fiche de lecture du milieu Secteur 8 Secteur Du Boisé 21 mai 2015 2 741 habitants* Secteur 8 Secteur Du Boisé CONTEXTE 7 % de la population bouchervilloise* Densité de population de 17,7 hab./ha* Densité

Plus en détail

SEMINAIRE DU 17 JUIN 2010

SEMINAIRE DU 17 JUIN 2010 SCOT sur le périmètre de la Conférence du Pays du Saint-Quentinois SEMINAIRE DU 17 JUIN 2010 Présentation des grandes lignes du diagnostic et de l él état initial de l environnementl Le contenu du SCOT

Plus en détail

Montigny-sur-Vesle. Plan Local d Urbanisme. Orientations d aménagement et de programmation

Montigny-sur-Vesle. Plan Local d Urbanisme. Orientations d aménagement et de programmation Montigny-sur-Vesle Plan Local d Urbanisme Orientations d aménagement et de programmation Vu pour être annexé à la délibération du approuvant le projet de Plan Local d Urbanisme. Cachet de la Mairie et

Plus en détail

Beaulieu-les-Fontaines. Plan Local d Urbanisme

Beaulieu-les-Fontaines. Plan Local d Urbanisme Beaulieu-les-Fontaines Plan Local d Urbanisme Orientation d aménagement et de programmation M.T. Projets 9 Rue du Château Mouzin 51420 Cernay-les-Reims www.mt-projets.com En application des articles L.

Plus en détail

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME

REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME REVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME COMMUNE DE SAINTE MARIE DES CHAMPS Elaboration du POS Prescrite le : 05.07.1978 Approuvée le : 13.01.1984 Sources : Normandie vue du ciel 1 e Modification Approuvée le

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE PLU D ESVRES-SUR-INDRE 1 SOMMAIRE INTRODUCTION P 3 ORIENTATION 1 : UN CADRE DE VIE PRESERVE ET VALORISE P 4 Protéger les espaces naturels et les paysages p 4 Préserver le territoire agricole p 4 Prendre

Plus en détail

PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE POUR LES PROJETS CONTRIBUANT À LA MISE EN PLACE DE LA TRAME VERTE ET BLEUE SUR LE TERRITOIRE MÉTROPOLITAIN

PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE POUR LES PROJETS CONTRIBUANT À LA MISE EN PLACE DE LA TRAME VERTE ET BLEUE SUR LE TERRITOIRE MÉTROPOLITAIN PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE POUR LES PROJETS CONTRIBUANT À LA MISE EN PLACE DE LA TRAME VERTE ET BLEUE SUR LE TERRITOIRE MÉTROPOLITAIN Crédits photo : Louis-Étienne Doré CMM FONDS DE DÉVELOPPEMENT MÉTROPOLITAIN

Plus en détail

Référentiel photographique lié aux particularités topographiques dans le Département de Saône et Loire.

Référentiel photographique lié aux particularités topographiques dans le Département de Saône et Loire. Référentiel photographique lié aux particularités topographiques dans le Département de Saône et Loire. DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES SERVICE ECONOMIE AGRICOLE 37 Bd Henri Dunant BP 94029-71040

Plus en détail

Ce document contient de l'information et des champs de formulaire. Pour lire l'information, appuyez sur la flèche vers le bas à partir d'un champ de formulaire. Lignes directrices d'étude de viabilisation

Plus en détail

COMMUNE DE GUEUX. Lotissement vert PERMIS D AMENAGER PA 2 NOTICE DESCRIPTIVE

COMMUNE DE GUEUX. Lotissement vert PERMIS D AMENAGER PA 2 NOTICE DESCRIPTIVE COMMUNE DE GUEUX 4 rue de l'eglise 51390 Gueux Tél. 03 26 03 60 26 Fax : 03 26 03 58 85 COMMUNE DE GUEUX Lotissement vert PERMIS D AMENAGER PA 2 NOTICE DESCRIPTIVE Avril 2012 4 rue Jean Baptiste Clément

Plus en détail

Prise en compte des valeurs des parcs nationaux dans les études d impact des projets en zones tampons

Prise en compte des valeurs des parcs nationaux dans les études d impact des projets en zones tampons Prise en compte des valeurs des parcs nationaux dans les études d impact des projets en zones tampons Notice de lecture des cartes et premières recommandations techniques Version 1 - mai 2015 Document

Plus en détail

Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne ROMAGNAT P.A.D.D. -1-

Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne ROMAGNAT P.A.D.D. -1- Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne Bureau d études Réalités 180 rue Clément Ader 42153 RIORGES Tél. 04 77 67 83 06 Fax 04 77 23 01 85 E-mail urbanisme@realites-be.fr -1- ROMAGNAT PREAMBULE

Plus en détail

Avis de l Etablissement sur le projet de SAGE Yèvre-Auron

Avis de l Etablissement sur le projet de SAGE Yèvre-Auron Avis de l Etablissement sur le projet de SAGE Yèvre-Auron Sollicitation de l avis de l Etablissement En application de l article L.212-6 du Code de l Environnement, Monsieur Yvon BEUCHON, Président de

Plus en détail

Création de prairie en ville

Création de prairie en ville ELEMENTS GENERAUX Nature en ville réation de prairie en ville i Les prairies sont des surfaces enherbées à forte valeur écologique et paysagère en constante régression (intensification des pratiques agricoles,

Plus en détail

Réseau écologique de mares, retour d expérience sur le territoire du Pnr BSN

Réseau écologique de mares, retour d expérience sur le territoire du Pnr BSN Réseau écologique de mares, retour d expérience sur le territoire du Pnr BSN Aurélie Marchalot Chargée de mission Mares et Amphibiens Un nouvel outil en faveur de la biodiversité : la Trame Verte et Bleue

Plus en détail

106 Atlas des Paysages de Wallonie

106 Atlas des Paysages de Wallonie 106 Atlas des Paysages de Wallonie Terrasses mosanes Superficie totale de l aire (ha) 1 2090 Superficie agricole (ha) 1746 Terres arables (%) 52 Prairies (%) 36 Vergers productifs (%) 12 Superficie boisée

Plus en détail

OPTIONS DE RÉSEAU DE DISTRIBUTION. réseau. aérosouterrain. En collaboration avec :

OPTIONS DE RÉSEAU DE DISTRIBUTION. réseau. aérosouterrain. En collaboration avec : OPTIONS DE RÉSEAU DE DISTRIBUTION réseau aérosouterrain En collaboration avec : réseau aérosouterrain Le réseau aérosouterrain est un compromis avantageux entre des lignes aériennes et un réseau souterrain.

Plus en détail

Strasbourg PARTENARIAT PROTECTION ET GESTION DURABLE DU PATRIMOINE NATUREL. Communauté Urbaine de Strasbourg & Conservatoire des Sites Alsaciens

Strasbourg PARTENARIAT PROTECTION ET GESTION DURABLE DU PATRIMOINE NATUREL. Communauté Urbaine de Strasbourg & Conservatoire des Sites Alsaciens Dossier de presse PARTENARIAT Communauté Urbaine de Strasbourg & Conservatoire des Sites Alsaciens PROTECTION ET GESTION DURABLE DU PATRIMOINE NATUREL ELLO-RHÉNAN - LE BOHRIE, À OSTWALD Strasbourg Communauté

Plus en détail

L intégration de la Trame Verte et Bleue dans le PLU Exemple des travaux conduits sur la ville de Nîmes

L intégration de la Trame Verte et Bleue dans le PLU Exemple des travaux conduits sur la ville de Nîmes L intégration de la Trame Verte et Bleue dans le PLU Exemple des travaux conduits sur la ville de Nîmes Table ronde : «Comment rendre effective la considération des espaces naturels dans les documents

Plus en détail

TITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES

TITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES TITRE V DISPOSITIONS APPLICABLES AUX ZONES NATURELLES CHAPITRE 1 REGLEMENT APPLICABLE A LA ZONE Nh CARACTERISTIQUES GENERALES La zone Nh est une zone rurale comportant des constructions. Toute nouvelle

Plus en détail

Consommation d espace en Haute-Loire

Consommation d espace en Haute-Loire Direction Départementale des Territoires (DDT) HAUTE-LOIRE PRÉFET DE LA HAUTE-LOIRE Rapport Juin 2013 Consommation d espace en Haute-Loire Mission connaissance des Territoires INDICATEURS CARTOGRAPHIQUES

Plus en détail

LES PROJETS «NATU RE» GRAND LYON

LES PROJETS «NATU RE» GRAND LYON LES PROJETS DU «NATU RE» GRAND LYON LES PROJETS NATURE DU GRAND LYON lyonnaise bénéficie d un environnement de qualité, avec des paysages diversifiés. La moitié du L agglomération territoire est composé

Plus en détail

DossierDéveloppement. durable

DossierDéveloppement. durable La forêt est une ressource économique dont l exploitation contribue à l enrichissement collectif. L enjeu de l utilisation de toute ressource naturelle renouvelable est évidemment d en faire une gestion

Plus en détail

Chef de projet «Biodiversité, Agriculture et Génie végétal»

Chef de projet «Biodiversité, Agriculture et Génie végétal» Fiche de Poste Direction de l aménagement Pôle Développement durable Chef de projet «Biodiversité, Agriculture et Génie végétal» 1. Le cadre 1.1. Le projet de cluster Paris- Saclay À une quinzaine de kilomètres

Plus en détail

Exposé des motifs des changements apportés Mise en compatibilité du PLU avec DUP ligne 15 Sud métro Grand Paris Décret du 24 décembre 2014

Exposé des motifs des changements apportés Mise en compatibilité du PLU avec DUP ligne 15 Sud métro Grand Paris Décret du 24 décembre 2014 Exposé des motifs des changements apportés Mise en compatibilité du PLU avec DUP ligne 15 Sud métro Grand Paris Décret du 24 décembre 2014 1 2 A - INTRODUCTION Le réseau de transport «Grand Paris Express»

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

Secteur de projets Albert 1 er

Secteur de projets Albert 1 er DEPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE VILLE DE SCEAUX Secteur de projets Albert 1 er *** ORIENTATIONS D AMENAGEMENT *** Secteur de projet Albert 1 er orientations d aménagement 1/6 La ville de Sceaux s investit

Plus en détail

Contexte et historique de l'action

Contexte et historique de l'action Structure porteuse de l'action : Identité du territoire Ville de Montpellier Entrée Thématique x Aménagement et documents d'urbanisme x Milieux urbains Localisation : Ville de Montpellier, Communauté d'agglomération

Plus en détail

LES ZONES HUMIDES POTENTIELLEMENT : Projet de guide ZH Agence de l Eau Loire-Bretagne - Ouest-Aménagement Colloque SAGE M.

LES ZONES HUMIDES POTENTIELLEMENT : Projet de guide ZH Agence de l Eau Loire-Bretagne - Ouest-Aménagement Colloque SAGE M. LES ZONES HUMIDES POTENTIELLEMENT : Espaces de forte valeur patrimoniale (faune et flore) : - refuges de biodiversité (nombreuses espèces végétales et animales) - milieux («habitats naturels») favorables

Plus en détail

RETOUR SUR LA JOURNEE TECHNIQUE PARTENARIALE LES PLANTES ENVAHISSANTES DES MILIEUX AQUATIQUES

RETOUR SUR LA JOURNEE TECHNIQUE PARTENARIALE LES PLANTES ENVAHISSANTES DES MILIEUX AQUATIQUES RETOUR SUR LA JOURNEE TECHNIQUE PARTENARIALE LES PLANTES ENVAHISSANTES DES MILIEUX AQUATIQUES Jeudi 28 Juin 2012 à Roquebrune sur Argens 1 Contexte INVASIVES - Journée du 28 JUIN 2012 Les événements climatiques

Plus en détail

Proposition de stage 2011 Etude de fréquentation des dunes d Annoville

Proposition de stage 2011 Etude de fréquentation des dunes d Annoville Etude de fréquentation des dunes d Annoville Syndicat mixte «Espaces Littoraux de La Manche» (SyMEL), basé à St-Lô. Le Syndicat Mixte a pour objet principal d assurer la gestion des espaces naturels acquis

Plus en détail

L aménagement projeté s appuie sur les données de base suivantes :

L aménagement projeté s appuie sur les données de base suivantes : 1 INTRODUCTION Le plan de gestion de la Fondation des Grangettes pour la période 2010-2019 prévoit, outre les mesures courantes d entretien, un certain nombre d aménagements. Le présent document décrit

Plus en détail

Marais d Archine. Programme de préservation en faveur de la biodiversité 2013-2017

Marais d Archine. Programme de préservation en faveur de la biodiversité 2013-2017 Marais d Archine Programme de préservation en faveur de la biodiversité 2013-2017 Un programme de gestion pour préserver la biodiversité La biodiversité constitue une ressource fondamentale pour la collectivité.

Plus en détail

Contexte et historique de l'action

Contexte et historique de l'action boisé le long de la Lawe Identité du territoire Structure porteuse de l'action : Association Lestrem Nature Entrée Thématique x Espèces et habitats naturels x Milieux aquatiques et humides Type d action

Plus en détail

3. Elaboration des schémas régionaux de cohérence écologique pour les départements d outre-mer...25. Annexes :... 26

3. Elaboration des schémas régionaux de cohérence écologique pour les départements d outre-mer...25. Annexes :... 26 ANNEXE DU DÉCRET PORTANT ADOPTION DES ORIENTATIONS NATIONALES POUR LA PRÉSERVATION ET LA REMISE EN BON ÉTAT DES CONTINUITÉS ÉCOLOGIQUES DOCUMENT-CADRE ORIENTATIONS NATIONALES POUR LA PRÉSERVATION ET LA

Plus en détail

F4-11 Recommandations de lutte*

F4-11 Recommandations de lutte* F- Plantes invasives Version 2013 F4-11 Recommandations de lutte* Sibylla Rometsch Solidages américains F1 informations générales F2 clé de décision F3 description F4 recommandations de lutte Solidago

Plus en détail

Analyse comparative de méthodes d élaboration de trames vertes et bleues nationales et régionales

Analyse comparative de méthodes d élaboration de trames vertes et bleues nationales et régionales 40 Analyse comparative de méthodes d élaboration Dans le cadre de son appui au ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer pour le Comité opérationnel Trame verte et bleue,

Plus en détail

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) Réunion commission EauBiodiversité-Déchets 22 janvier 2015 DGALN - Direction de l'eau et de la Biodiversité 1 Ordre du jour

Plus en détail

TITRE 3 ZONE BLEUE Article 1 : Autorisations 1.1. Conditions générales tous les évènements pluviaux

TITRE 3 ZONE BLEUE Article 1 : Autorisations 1.1. Conditions générales tous les évènements pluviaux TITRE 3 ZONE BLEUE Il s agit d une zone qui est soumise à un risque d inondation faible ou moyen, et qui est déjà urbanisée. L urbanisation future y est autorisée, sous le respect de certaines conditions.

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES...1 INTRODUCTION...3 1. MÉTHODOLOGIE POUR LA CARACTÉRISATION DU PÉRIMÈTRE...4

TABLE DES MATIÈRES...1 INTRODUCTION...3 1. MÉTHODOLOGIE POUR LA CARACTÉRISATION DU PÉRIMÈTRE...4 - 1 - TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES...1 INTRODUCTION...3 1. MÉTHODOLOGIE POUR LA CARACTÉRISATION DU PÉRIMÈTRE...4 2. CRITÈRES DE CARACTÉRISATION...6 A) Présence d écosystèmes forestiers exceptionnels

Plus en détail

L analyse de la consommation d espaces naturels, agricoles et forestiers

L analyse de la consommation d espaces naturels, agricoles et forestiers Rapport de presentation introduction 29 2 L analyse de la consommation d espaces naturels, agricoles et forestiers Les usages de l espace ont fortement et rapidement évolué en quelques décennies. Ces évolutions

Plus en détail

COMMUNE DE BEAUTIRAN DEPARTEMENT DE LA GIRONDE

COMMUNE DE BEAUTIRAN DEPARTEMENT DE LA GIRONDE G2C environnement Délégation Urbanisme Sud-Ouest 316 rue Henri Becquerel 11400 CASTELNAUDARY Tél : 04-68-23-06-28 / fax : 04-68-23-06-34 e-mail : castel@altereo.fr COMMUNE DE BEAUTIRAN DEPARTEMENT DE LA

Plus en détail

Le drainage agricole : problèmes, diagnostic et solutions

Le drainage agricole : problèmes, diagnostic et solutions Le drainage agricole : problèmes, diagnostic et solutions Victor Savoie, ingénieur agricole MAPAQ, Centre-du-Québec, Nicolet Photo : Véronique Gagnon, Club agroenvironnement Bois-Francs Le drainage agricole

Plus en détail

Séminaire préalable à l élaboration du Schéma Régional de Cohérence Écologique. Laon 22 novembre 2011

Séminaire préalable à l élaboration du Schéma Régional de Cohérence Écologique. Laon 22 novembre 2011 Séminaire préalable à l élaboration du Schéma Régional de Cohérence Écologique Laon 22 novembre 2011 Programme Présentation des enjeux liés à la biodiversité, aux continuités écologiques et au cadre réglementaire

Plus en détail

réseau souterrain avec appareils électriques enfouis

réseau souterrain avec appareils électriques enfouis OPTIONS DE RÉSEAU DE DISTRIBUTION réseau souterrain avec appareils électriques enfouis En collaboration avec : réseau souterrain avec appareils électriques enfouis Avec cette option, la distribution de

Plus en détail

DISPOSITIONS GENERALES

DISPOSITIONS GENERALES DISPOSITIONS GENERALES Ce règlement est établi conformément à l'article R.123.9 du Code de l'urbanisme. ARTICLE 1 - CHAMP D'APPLICATION Le présent règlement du Plan Local d Urbanisme s'applique à la totalité

Plus en détail