CAAM Jeunes actifs et la retraite juin 2009

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009. 17 juin 2009"

Transcription

1 CAAM Jeunes actifs et la retraite juin 2009

2 FICHE TECHNIQUE Étude barométrique réalisée pour en 2 volets : ETUDE PRINCIPALE CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Dates de terrain : 24 au 27 avril 2009 Dates de terrain : 28 mai au 2 juin 2009 Méthodologie : enquête en ligne auprès d un échantillon représentatif (méthode des quotas : sexe, âge, CSP et région) de 801 «jeunes actifs» (25 à 34 ans, exerçant actuellement une activité professionnelle) Méthodologie : enquête en ligne auprès d un échantillon représentatif (méthode des quotas : sexe, âge, CSP et région) de 501 «jeunes actifs» (25 à 34 ans, exerçant actuellement une activité professionnelle) Consignes de lecture : Évolution significativement supérieure / inférieure par rapport à 2008 CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > 2

3 Index 1. La retraite : quelle place dans les préoccupations des jeunes en 2009? 2. Préparation de la retraite : quand commencer, avec combien et comment? 3. L'épargne retraite collective : méconnue mais très attirante! 4. La souplesse : atout et attente majeure du PERCO CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 CAAM TNS-SOFRES Frédéric Chassagne Julie Coquille Sophie d'erceville 17 juin OF69 TNS

4 Un contexte incitant à la prudence... CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009

5 En mai 2009, le financement des retraites inquiète environ 1 Français sur 2 L'évolution des principales préoccupations depuis mars Total des réponses citées Le chômage et l'emploi La santé et la qualité des soins Le financement des retraites Financement des retraites ans : 27% Les inégalités sociales L'évolution du pouvoir d'achat mars mai juillet octobre décembre février avril juin septembre novembre janvier mars mai septembre novembre janvier mars mai septembre novembre janvier mars mai septembre nov - 1er déc janvier - 2 février mars 2009 Échantillon national de 1000 personnes, représentatif Source : Baromètre TNS Sofres / La Croix / Covéa finance de l'ensemble de la population âgée de 18 ans et plus, interrogées en face-à-face à leur domicile CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > Un contexte incitant à la prudence... 4

6 Dans un contexte de crise, prime à la prudence pour 1 jeune sur 3, au profit d'une épargne de précaution Près des 2/3 déclarent n'avoir rien changé à leur comportement Bas revenus et femmes : davantage «fourmi» que les autres Dans le contexte actuel de la crise économique et financière, parmi ces attitudes, de laquelle vous sentez-vous le plus proche? Avec quels objectifs avez-vous épargné davantage depuis la crise? 32% Pour disposer d'une réserve en cas de coup dur 28% Les plus «prudents» Revenus < 1200 : 50% Femmes : 38% Pour acheter un bien immobilier 16% 64% 4% Pour financer un investissement à venir (automobile...) 12% Pour commencer la préparation financière de votre retraite 10% Vous êtes plus prudent, vous épargnez davantage Vous en profitez davantage, vous dépensez plus Vous n'avez rien changé à vos habitudes NSP 1% Base : Ensemble Base : Ensemble CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > Un contexte incitant à la prudence... 5

7 Retraite : quelle place dans les préoccupations des jeunes en 2009? CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009

8 En 2009 comme en 2008, l'inquiétude des jeunes à l'égard de la préparation de la retraite ne se dément pas Pessimisme toutefois un peu moins prononcé : -7 points pour les «très inquiets», à 8% en 2009 (contre 15% en 2008). Hommes et hauts revenus plus confiants Personnellement, comment vous sentez-vous à l'égard de la préparation financière de votre retraite? Vous sentez-vous... Très inquiet Plutôt inquiet Plutôt confiant Sous-total Inquiet Très confiant Sous-total Confiant 2008 (833) 2008 (833) 69% 69% 15% 54% 29% 2% 40% 31% 2009 (801) 2009 (801) 68% 68% 8% 60% 29% 3% 32% Les plus confiants : Hommes : 39% Revenus > 3200 : 35% Moins confiants PCS - : 27% Base : Ensemble CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > Retraite : quelle place dans les préoccupations des jeunes en 2009? 7

9 Qu est-ce qui les préoccupe le plus aujourd hui concernant leur retraite? L argent à mettre de côté, en plus des cotisations obligatoires Concernant le plus long terme, l'âge du départ et le montant perçu inquiètent un peu moins Aujourd'hui, qu'est ce qui vous préoccupe le plus au sujet de la retraite? (Une seule réponse possible) Le montant de la retraite que vous toucherez des régimes de retraite obligatoires 33% 25% L'âge de votre départ à la retraite 42% Femmes : 46% L'argent qu'il vous faut mettre de côté en plus des cotisations obligatoires Base : Ensemble CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > Retraite : quelle place dans les préoccupations des jeunes en 2009? 8

10 Pour autant, les jeunes semblent plus optimistes qu'en 2008 quant à leur taux de remplacement 6 sur 10 pensent pouvoir toucher plus de 60% de leurs derniers revenus (5 sur 10 en 2008) A votre avis, lorsque vous serez en retraite, quel pourcentage de vos derniers revenus pensez-vous percevoir des régimes de retraite obligatoires? Taux moyen de remplacement 55% 58% Un peu moins optimistes PCS ++ : 54% Revenus < 1200 : 47% 51% pensent percevoir plus de 60% 12% 8% 43% 48% 60% pensent percevoir plus de 60% Plus de 80% Entre 60 et 79% Entre 50 et 59% Entre 26 et 49% Entre 1 et 25% 24% 22% Base : Ensemble 10% 15% 7% 8% 2008 (833) 2009 (801) CAAM Jeunes (833) actifs et la retraite 2009 > Retraite (801) : quelle place dans les préoccupations des jeunes en 2009? 9

11 Préparation de la retraite : quand commencer, avec combien et comment? CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009

12 Les jeunes ont toujours une conscience aiguë de la nécessité de préparer tôt leur retraite Pour près des ¾, il faut épargner le plus tôt possible. Parmi ces 2 affirmations à propos de la préparation de la retraite, laquelle est la plus proche de votre opinion aujourd hui? J'ai le temps avant de commencer à préparer ma retraite 26% 29% Dans les faits, Il faut mettre de l'argent de côté le plus tôt possible pour préparer ma retraite 75% 71% 40% des jeunes actifs disent avoir commencé à épargner pour leur retraite Base : Ensemble CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > Préparation de la retraite : quand commencer, avec combien et comment? 11

13 Concernant le montant minimum à épargner, les idées fausses ont toujours la vie dure! Pour les jeunes, un minimum de 165 en moyenne par mois doit être mis de côté pour se constituer un revenu complémentaire suffisant à l âge de la retraite Personnellement, quel montant minimum pensez-vous que vous devriez mettre de côté, chaque mois, afin de vous constituer un revenu complémentaire suffisant à l âge de la retraite? Montant moyen à épargner par mois : Base : Ensemble CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > Préparation de la retraite : quand commencer, avec combien et comment? 12

14 Pour près des ¾, l achat de la résidence principale est «indispensable» pour préparer sa retraite Voici une liste de dispositions que l on peut prendre pour préparer financièrement sa retraite. Pour chacune, indiquez si elle vous semble indispensable, importante mais pas indispensable, secondaire ou sans importance. Sans importance Secondaire Important mais pas indispensable Indispensable Acheter votre résidence principale 2% 5% 18% 73% Indispensable ou important 91% Revenus > 2300 : 96% Mettre de l'argent liquide de côté sur des comptes épargne 3% 12% Souscrire à un plan épargne retraite individuel ou collectif 7% 25% 35% 37% 49% 26% 84% 63% Parmi ceux qui jugent indispensables au moins 2 dispositions, Se constituer un portefeuille de placements financiers 20% 31% 30% 13% 43% 62% Investir dans de l'immobilier locatif Augmenter dès aujourd'hui les prélevements périodiques sur votre plan épargne retraite individuel ou collectif 13% 12% 38% 36% 32% 32% 11% 9% 43% 41% considèrent l'achat d'une résidence principale comme prioritaire Partir plus tard à la retraite pour cotiser plus longtemps 14% 35% 30% 9% 39% Femmes : 48% Base : Ensemble (501) La différence avec 100% correspond aux non réponses ans : 44% CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > Préparation de la retraite : quand commencer, avec combien et comment? 13

15 Dans les faits, la préparation de la retraite passe par l'épargne individuelle pour 30% des jeunes actifs, contre 22% pour l épargne collective Des proportions identiques à % ne prévoient toujours pas d épargner! Personnellement, avez-vous commencé à préparer votre retraite en adhérant à un plan épargne retraite proposé par votre employeur? Avez-vous prévu dans les années à venir, de mettre de l'argent de côté pour préparer financièrement votre retraite? Sous total «Ont commencé» Épargne individuelle uniquement Individuelle et collective Épargne collective uniquement Prévoit d épargner N a pas l intention d épargner 40% 18% 12% 10% 48% 12% Épargne collective : 22% 2008 (797) : 20% Épargne individuelle : 30% 2008 (797) : 30% Base : Salariés (759) CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > Préparation de la retraite : quand commencer, avec combien et comment? 14

16 L épargne retraite collective : mal connue mais très attirante! CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009

17 Le déficit d information concernant l épargne retraite collective reste persistant auprès des jeunes actifs Seuls 56% des salariés du privé connaissent l'existence de solutions d'épargne retraite collective Savez-vous qu'il existe des plans épargne retraite proposés par les entreprises à leurs salariés? D après 1/3, leur entreprise propose un plan épargne retraite Ils sont autant à ne pas savoir si elle en propose un ou non Votre entreprise propose-t-elle un plan d'épargne retraite? Ne sait pas Non Oui 44% 2008 (557) 29% 40% 31% 56% Oui Non 2009 (568) 35% 32% 33% Moins de 30 ans : 41% Base : Salariés hors fonction publique (568) Base : Salariés hors fonction publique (568) CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > L épargne retraite collective : mal connue mais très attirante! 16

18 Parmi ceux n'ayant pas de plan épargne retraite, plus de 8 jeunes salariés sur 10 souscriraient via leur employeur, si celui-ci le leur proposait (stable par rapport à 2008) Près d 1/4 le ferait «certainement» Si votre employeur disposait aujourd hui d un plan d épargne retraite collectif type PERCO pour ses salariés, y souscririez-vous? 2% 23% 14% 84% souscriraient 2008 (797) 85% 61% Oui, certainement Oui, probablement Non, probablement pas Non, certainement pas Base : Salariés hors fonction publique n'ayant pas souscrit à un plan épargne collectif (433) CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > L épargne retraite collective : mal connue mais très attirante! 17

19 Dans l optique d un nouvel emploi, 7 jeunes sur 10 se renseigneraient sur l épargne retraite 1 sur 5 en font un de leurs 2 premiers critères de choix Si, dans les mois ou les années qui viennent, vous deviez postuler pour un nouvel emploi, vous renseigneriez-vous sur les points suivants? Primes Primes 43% 52% 86% 92% Toujours dans la perspective de postuler pour un nouvel emploi, dans quel ordre d importance classeriez-vous les critères suivants? Primes 60% 85% Mutuelle Mutuelle 37% 48% 83% 86% Mutuelle 26% 65% ans : 70% Avantages en nature Avantages en nature 29% 39% 73% 76% Avantages en nature 10% 31% Moins de 30 ans : 39% Plan Plan Epargne Retraite Employeur Retraite Employeur 28% 28% 71% 70% ans : 74% Plan Epargne Retraite Employeur 4% 20% ans : 23% Oui dans le détail Oui dans le détail En 1er 2008 Oui dans les grandes lignes 2009 Oui dans les grandes lignes % En 1 er ou 2 ème % ST OUI % ST OUI Base : Salariés hors fonction publique (568) CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > L épargne retraite collective : mal connue mais très attirante! 18

20 Les entreprises sont fortement légitimes à proposer des solutions d'épargne retraite Aujourd hui, les entreprises peuvent accompagner leurs salariés dans différents domaines en proposant des solutions pour la préparation de la retraite, des solutions pour la prévoyance santé, la prévoyance dépendance Selon vous, une entreprise est-elle dans son rôle lorsqu elle propose Solutions pour la préparation de la retraite 86% Solutions pour la couverture santé / maladie 84% Oui, l'entreprise est plutôt dans son rôle Solutions de prévoyance / Dépendance 64% Salariés hors fonction publique (568) CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > L épargne retraite collective : mal connue mais très attirante! 19

21 Bien qu encore mal connu (un peu plus d 1/2), l'abondement de l entreprise serait un levier décisif Un critère «très incitatif» pour près d 1/3 des jeunes actifs (hors fonction publique) Dans certains cas, les entreprises proposent un abondement à leurs salariés. Il s agit d un versement complémentaire effectué par l entreprise au profit du salarié. Son montant est calculé en fonction de la somme des versements déjà effectués par le salarié. Avez-vous entendu parler de ce système d abondement? Si votre entreprise vous proposait un abondement dans un plan épargne retraite collectif, ce critère serait-il pour vous très incitatif, assez, peu ou pas du tout incitatif à souscrire? 12% 2% Hommes : 36% Oui Non 44% 56% 32% 40% 85% incitatif PCS - : 36% 53% Base : Salariés hors fonction publique (568) Très incitatif Assez incitatif Peu incitatif Pas du tout incitatif CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > L épargne retraite collective : mal connue mais très attirante! 20

22 La souplesse : atout et attente majeure à l égard du PERCO CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009

23 Parmi les nombreuses qualités reconnues aux solutions d épargne collective, les avantages financiers et fiscaux, la sécurité et l accessibilité arrivent en tête Pour autant, un produit perçu comme complexe et contraignant pour 1 salarié sur 2 Voici différentes affirmations à propos des solutions d épargne retraite collective proposées par l employeur. Pour chacune d elles, notez si selon vous elle correspond très bien, assez bien, assez mal ou très mal à l image que vous en avez. Avantageuses financièrement Avantageuses fiscalement 16% 11% 67% 73% Sûres 12% 63% Accessibles à tous les salariés Produit adaptable au niveau de risque 17% 9% 60% 60% % Correspond très bien ST Correspond Formule adaptable à chacun 12% 59% Simples, faciles à comprendre 8% 52% Contraignantes 7% 48% Souples 6% 47% Base : Salariés hors fonction publique (568) CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > La souplesse : atout et attente majeure à l égard du PERCO 22

24 Déblocage pour l achat de la résidence principale : levier indispensable pour les plans d épargne retraite Des jeunes actifs très sensibles aux possibilités de choix, à la souplesse Voici différentes caractéristiques de produits d épargne retraite que peuvent proposer les établissements financiers. Si vous deviez souscrire à ce type de produit, indiquez si cette caractéristique serait pour vous, indispensable, importante mais pas indispensable, secondaire ou sans importance. Sans importance Secondaire Important mais pas indispensable Indispensable Indispensable ou important Pouvoir débloquer à tout moment le capital pour acheter sa résidence principale 4% 10% 29% 57% 86% Bénéficier d'une réduction fiscale sur le montant des versements effectués 3% 7% 37% 53% 90% Avoir le choix entre rente et/ou capital lors du départ à la retraite 3% 15% 42% 40% 81% Femmes : 86% ans : 88% Base : Ensemble (501) CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > La souplesse : atout et attente majeure à l égard du PERCO 23

25 Si la possibilité de déblocage pour l achat de la résidence principale est un levier majeur... Sa suppression serait dissuasive pour près des ¾ Parmi les différentes solutions d épargne retraite, le PERCO est actuellement le seul produit «retraite» qui permet un déblocage anticipé des fonds pour l achat de la résidence principale. Est-ce pour vous très, assez, peu ou pas du tout incitatif à y souscrire? A l inverse, si cette possibilité de débloquer les fonds pour l achat de la résidence principale était supprimée, cela vous dissuaderait-il d adhérer à un PERCO? Pas incitatif 21% 18% 3% 20% Total NON 28% 5% 24% 23% Incitatif 79% Total OUI 72% 59% 48% Très incitatif Assez incitatif Peu incitatif Pas du tout incitatif Base : Ensemble (501) Oui, tout à fait Non, pas vraiment Oui, plutôt Non, pas du tout CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > La souplesse : atout et attente majeure à l égard du PERCO 24

26 Des versements programmés particulièrement appréciés : 2/3 des jeunes actifs seraient prêts à verser plus de 30 par mois avec ce système En cas de système avec des versements programmés, combien au maximum accepteriez-vous de verser par mois? 38% Rappel du montant moyen que les jeunes actifs estiment devoir épargner par mois pour préparer leur retraite : Plus de 30 par mois : 66% 28% Plus de 40 euros par mois Entre 30 et 39 par mois Entre 20 et 29 par mois % Entre 10 et 19 par mois Aucun versement programmé 10% 3% Base : Salariés hors fonction publique (568) CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > La souplesse : atout et attente majeure à l égard du PERCO 25

27 Le système d'aide sur Internet séduit le plus grand nombre : 83% le trouvent utile, dont 1/3 très utile Personnellement, un système d aide à la gestion de votre PERCO sur internet (par exemple : simulateur, aide au choix des placements financiers en fonction de votre profil ) serait-il pour vous très, assez, peu ou pas du tout utile? 14% 3% ans : 40% 35% 83% 48% Utile Très utile Assez utile Peu utile Pas du tout utile Base : Salariés hors fonction publique (568) CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > La souplesse : atout et attente majeure à l égard du PERCO 26

28 En résumé L épargne retraite collective, une solution pleine d attrait. L abondement et la possibilité de déblocage anticipé pour l achat de la résidence principale sont 2 leviers majeurs pour ce type d épargne retraite. La mise en place de systèmes de versements programmés sur des plans épargne retraite collectifs est d autant mieux accueillie que les jeunes surestiment fortement l argent à mettre de côté pour s assurer un complément de revenus. Le PERCO, une solution «gagnant-gagnant» pour les entreprises et les salariés : 1/5 en ferait un des deux critères de choix dans l optique d un nouvel emploi. 8/10 estiment que les entreprises sont parfaitement légitimes pour proposer des solutions «retraite» CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > La souplesse : atout et attente majeure à l égard du PERCO 27

AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010

AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010 AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010 Résultats de l étude TNS Sofres / Présentation Frédéric Chassagne 7 juin 2010 FICHE TECHNIQUE Étude barométrique réalisée pour AMUNDI Échantillon

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Les jeunes actifs et la retraite

CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Les jeunes actifs et la retraite CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Les jeunes actifs et la retraite 1er juillet 2008 Présentation F. Chassagne Résultats Enquête TNS Sofres FICHE TECHNIQUE Étude réalisée pour CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT

Plus en détail

Des épargnants concernés et exigeants, en quête de repères. Natixis Épargne Financière TNS Sofres

Des épargnants concernés et exigeants, en quête de repères. Natixis Épargne Financière TNS Sofres Des épargnants concernés et exigeants, en quête de repères Natixis Épargne Financière TNS Sofres Sommaire 1. Contexte : forte sensibilité au risque et vigilance dans le choix des placements 2. Des épargnants

Plus en détail

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014 Patrick Haas 13 novembre 2014 Rappel de la méthodologie Échantillon Mode de recueil Dates de terrain 959 individus âgés de 18 ans et plus Interviews réalisées par téléphone. Le terrain s est déroulé les

Plus en détail

La Banque Postale / CNP Assurances

La Banque Postale / CNP Assurances La Banque Postale / CNP Assurances Baromètre Prévoyance Vague 1 Santé Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Fabienne CADENAT / Michaël PERGAMENT 01.40.92. 45.37 / 31.17 / 46.72 42IG98

Plus en détail

Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC

Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC Près d un quart des Français a un projet immobilier dans les mois à venir - 1 Paris, le 18 février 2010 : Depuis 4 ans, le baromètre Orpi-

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU LOGEMENT 2009

OBSERVATOIRE DU LOGEMENT 2009 OBSERVATOIRE DU LOGEMENT 2009 Les 16 et 17 juillet 2009 Rapport de marginaux NEXITY Contacts TNS Sofres : Stratégies d'opinion Fabienne SIMON / Sarah DUHAUTOIS 01 40 92 47 18 / 44 22 fabienne.simon@tns-sofres.com

Plus en détail

La protection de vos revenus à votre pension est d une

La protection de vos revenus à votre pension est d une AVEZ-VOUS PROTÉGÉ La pension est certainement le souci majeur de beaucoup d entre vous. C est en tout cas ce que nous avons pu constater de la grande enquête de Vivium réalisée en collaboration avec Moneytalk.

Plus en détail

Amundi Epargne Salariale et Retraite. Baromètre «Les jeunes actifs et la retraite» Vague 6 2013. Extraits de rapport TNS

Amundi Epargne Salariale et Retraite. Baromètre «Les jeunes actifs et la retraite» Vague 6 2013. Extraits de rapport TNS Amundi Epargne Salariale et Retraite Baromètre «Les jeunes actifs et la retraite» Vague 6 2013 Extraits de rapport Contenu 1 La méthodologie 04 2 En toile de fond : les jeunes et l épargne 06 3 Perception

Plus en détail

L observatoire LCL en ville

L observatoire LCL en ville L observatoire LCL en ville «LA RETRAITE» Résultats de l étude quantitative réalisée par OpinionWay Le 10 janvier 2014 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris Tél : 01 78 94 90 00 Méthodologie

Plus en détail

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Avril 2013 TNS

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Avril 2013 TNS La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les Résultats d étude Avril 01 Rappel méthodologique Enquête réalisée pour April Echantillon Volets Echantillon de 00 dirigeants

Plus en détail

Méthodologie. Enquête on-line du 16 au 26 avril 2010. Échantillon. Mode de recueil. Interrogation de 809 jeunes âgés de 16 à 25 ans

Méthodologie. Enquête on-line du 16 au 26 avril 2010. Échantillon. Mode de recueil. Interrogation de 809 jeunes âgés de 16 à 25 ans 21 juin 2010 Les jeunes, le logement et la colocation Conférence de presse Résultats de l étude TNS Sofres / Présentation Frédéric Chassagne Méthodologie Interrogation de 809 jeunes âgés de 16 à 25 ans

Plus en détail

EPARGNER POUR SA RETRAITE - SE CONSTITUER DES REVENUS RÉGULIERS

EPARGNER POUR SA RETRAITE - SE CONSTITUER DES REVENUS RÉGULIERS EPARGNER POUR SA RETRAITE - SE CONSTITUER DES REVENUS RÉGULIERS Certains produits d épargne retraite vous permettent de percevoir une rente viagère. Un certain nombre d entre-eux bénéficient d incitations

Plus en détail

La Banque Postale Prévoyance La Tribune

La Banque Postale Prévoyance La Tribune La Banque Postale Prévoyance La Tribune Baromètre Prévoyance Vague Santé 23 juin 2009 Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Ana ALBIZU / Michaël PERGAMENT 42OH20 Département Finance

Plus en détail

L usage exclusif du masculin dans certaines sections du présent document ne vise qu à en faciliter la lecture.

L usage exclusif du masculin dans certaines sections du présent document ne vise qu à en faciliter la lecture. 2015 L usage exclusif du masculin dans certaines sections du présent document ne vise qu à en faciliter la lecture. MÉTHODOLOGIE Sondage en ligne 1 978 Canadiens,18-70 ans Dates Du 10 au 21 avril 2015

Plus en détail

Etude SOFRES France. Point presse du 2 février 2006. Groupement des Cartes Bancaires «CB»

Etude SOFRES France. Point presse du 2 février 2006. Groupement des Cartes Bancaires «CB» Etude SOFRES France Point presse du 2 février 2006 1 Image de la carte bancaire auprès des porteurs - France Rapport d étude Finance & Services Taux de détention des cartes 9 français sur 10 sont équipés

Plus en détail

Les Français et Alzheimer. Vivre au quotidien avec la maladie. Synthèse des résultats. Septembre 2012. Les Français et Alzheimer

Les Français et Alzheimer. Vivre au quotidien avec la maladie. Synthèse des résultats. Septembre 2012. Les Français et Alzheimer Vivre au quotidien avec la maladie Synthèse des résultats Septembre 2012 TNS Sofres Rozenn BOUVIER - 01 40 92 33 20 Zein SAWAYA - 01 40 92 27 61 Espace éthique Alzheimer Grégory EMERY - 01 44 84 17 54

Plus en détail

L ESSENTIEL RETRAITE RÉSERVÉ AUX EntREpRiSES AdhÉREntES du GRoUpE AGRiCA

L ESSENTIEL RETRAITE RÉSERVÉ AUX EntREpRiSES AdhÉREntES du GRoUpE AGRiCA L ESSENTIEL RETRAITE RÉSERVÉ AUX entreprises adhérentes du Groupe AGRICA SoMMAiRE AGRICA ET VOTRE ENVIRONNEMENT RETRAITE 1 LA RETRAITE DE BASE 2 LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE 3 L ÉPARGNE RETRAITE ENTREPRISE

Plus en détail

«Recherche : il y a urgence» Rapport d enquête octobre 2011. Mediaprism 64, rue du Ranelagh -75 016 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism.

«Recherche : il y a urgence» Rapport d enquête octobre 2011. Mediaprism 64, rue du Ranelagh -75 016 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism. «Recherche : il y a urgence» Rapport d enquête octobre 2011 Mediaprism 64, rue du Ranelagh -75 016 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism.com Contexte et objectifs de l étude Après 3 ans de mobilisation

Plus en détail

L environnement et la maîtrise de l énergie dans les PME

L environnement et la maîtrise de l énergie dans les PME L environnement et la maîtrise de l énergie dans les PME Sondage réalisé après des chefs d entreprises de 1 à 249 salariés Février 2007 Contact TNS Sofres : Département Stratégies d Opinion Fabienne SIMON

Plus en détail

BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE

BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE Dossier Médical Personnel BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE MARS 2012 L AVANCÉE DU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL EN QUELQUES CHIFFRES - MARS 2012 26 LE NOMBRE DE RÉGIONS DANS LESQUELLES DES PROFESSIONNELS

Plus en détail

DEXIA. Actionaria 2004. 15 novembre 2004. Département Communication & Finance DEXIA

DEXIA. Actionaria 2004. 15 novembre 2004. Département Communication & Finance DEXIA DEXIA Actionaria 2004 15 novembre 2004 DEXIA Contacts TNS Sofres Communication et Finance Frédéric CHASSAGNE / Fabienne CADENAT 01.40.92. 45.7. / 1.17. 15EW60 Département Communication & Finance FICHE

Plus en détail

La perception des Français à l égard de l investissement locatif et des dispositifs de défiscalisation associés

La perception des Français à l égard de l investissement locatif et des dispositifs de défiscalisation associés La perception des Français à l égard de l investissement locatif et des dispositifs de défiscalisation associés Mai 205 Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion

Plus en détail

Epargne : réalisme, maturité et nouvelles dynamiques

Epargne : réalisme, maturité et nouvelles dynamiques Better thinking. Together. Epargne : réalisme, maturité et nouvelles dynamiques 2 ème étude annuelle auprès des épargnants clients des réseaux bancaires français Août 2015 Sommaire Fiche technique 3 Prise

Plus en détail

Observatoire des Services Clients 2012

Observatoire des Services Clients 2012 Observatoire des Services Clients 2012 Septembre 2012 Contact BVA Marie Laure SOUBILS marie-laure.soubils@bva.fr 06.20.26.22.50 Contact Viséo Conseil : 01 71 19 46 30 Sommaire Méthodologie Principaux enseignements

Plus en détail

INDICATEUR DU LOGEMENT NEUF

INDICATEUR DU LOGEMENT NEUF INDICATEUR DU LOGEMENT NEUF Les 26 et 27 juillet 2010 Les 27 et 28 août 2010 Rapport de résultats principaux Contacts TNS Sofres : Stratégies d'opinion Fabienne SIMON / Sarah DUHAUTOIS 01 40 92 47 18 /

Plus en détail

Les habitants des ZUS et la création d entreprises

Les habitants des ZUS et la création d entreprises Association Eveilleco Département Opinion et Stratégies d Entreprise pour Les habitants des ZUS et la création d entreprises Décembre 2010 Sommaire 1. La méthodologie 3 2. Les résultats de l étude 5 A.

Plus en détail

Perception de la nouvelle réglementation sur les Avantages en Nature véhicule par les entreprises clientes d ARVAL

Perception de la nouvelle réglementation sur les Avantages en Nature véhicule par les entreprises clientes d ARVAL Avantages en Nature véhicule par les entreprises clientes d ARVAL Présentation 24 novembre 2004 Finance & Services Contexte et objectifs Evaluer la politique des entreprises en matière d avantages en nature

Plus en détail

Savez-vous vraiment combien vous coûte votre téléphone mobile?

Savez-vous vraiment combien vous coûte votre téléphone mobile? Media Media - Numérique Savez-vous vraiment combien vous coûte votre téléphone mobile? Mars 2010 Contexte Media est une offre innovante et unique, permettant de téléphoner sans contrainte de forfait, d

Plus en détail

L Observatoire UFF IFOP de la clientèle patrimoniale : Perception du risque et Comportements d investissement. Présentation des résultats d études

L Observatoire UFF IFOP de la clientèle patrimoniale : Perception du risque et Comportements d investissement. Présentation des résultats d études L Observatoire UFF IFOP de la clientèle patrimoniale : Perception du risque et Comportements d investissement. Présentation des résultats d études 7 janvier 2010 6-8, rue Eugène Oudiné, 75013 Paris tél.

Plus en détail

Les Français et les déserts médicaux

Les Français et les déserts médicaux Collectif Inter-associatif Sur la Santé Les Français et les déserts médicaux Octobre 2015 Résultats complets Anne-Laure GALLAY Directrice des études institutionnelles BVA Opinion Thomas Genty Chargé d

Plus en détail

Baromètre 2013 du Club de l Épargne Salariale Octobre 2013. Baromètre 2013. Club de l Epargne Salariale / Harris interactive. Harris Interactive

Baromètre 2013 du Club de l Épargne Salariale Octobre 2013. Baromètre 2013. Club de l Epargne Salariale / Harris interactive. Harris Interactive Baromètre 2013 Club de l Epargne Salariale / Harris interactive Toute diffusion de résultats tirés de cette étude doit être accompagnée de la mention suivante : "Baromètre 2013 du Club de l'epargne Salariale

Plus en détail

Observatoire du travail

Observatoire du travail Observatoire du travail Les salariés français et la mobilité 5 novembre 2015 15 place de la République 75003 Paris Présentation des résultats La méthodologie d enquête Etude réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014 Les Français et l économie Les journées de l économie 2014 Patrick Haas 13 novembre 2014 Rappel de la méthodologie Échantillon Mode de recueil Dates de terrain 959 individus âgés de 18 ans et plus Interviews

Plus en détail

Fidelity International

Fidelity International Fidelity International Les Français et l assurance-vie 9 novembre 2006 Département Finance FICHE TECHNIQUE Méthodologie : Enquête téléphonique auprès de 2 échantillons représentatifs: Echantillon maître

Plus en détail

Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France

Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France Sondage réalisé à l occasion du Salon des Entrepreneurs 2010 Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France 21 janvier 2010 - Le Meurice Méthodologie page 2 Méthodologie Étude quantitative réalisée

Plus en détail

Baromètre 2013 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale. Résultats du Volet "salariés-parents" 26 avril 2013

Baromètre 2013 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale. Résultats du Volet salariés-parents 26 avril 2013 Baromètre 2013 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale Résultats du Volet "salariés-parents" 26 avril 2013 Sommaire Note technique 3 Synthèse des enseignements 4 Tableau de bord 6

Plus en détail

Six Canadiens sur dix déclarent détenir un REER, proportion en hausse par rapport au creux de 54 % enregistré en 2009

Six Canadiens sur dix déclarent détenir un REER, proportion en hausse par rapport au creux de 54 % enregistré en 2009 Six Canadiens sur dix déclarent détenir un REER, proportion en hausse par rapport au creux de 54 % enregistré en 2009 - La hausse a été enregistrée dans toutes les tranches d âge, à l exception de celle

Plus en détail

Rapport - Relation de la clientèle résidentielle avec la facture d électricité. Mars 2015

Rapport - Relation de la clientèle résidentielle avec la facture d électricité. Mars 2015 Rapport - Relation de la clientèle résidentielle avec la facture d électricité Mars 2015 Table des matières CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 MÉTHODOLOGIE 4 RÉSULTATS DÉTAILLÉS Section A : Clients D sans puissance

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

Les Français et le grand âge. Cinquième vague du baromètre

Les Français et le grand âge. Cinquième vague du baromètre Les Français et le grand âge Cinquième vague du baromètre Index 1. Une CRITIQUE très sévère de la prise en charge du grand âge en France 2. Dépendance : les Français se disent aujourd hui incapables de

Plus en détail

Enquête Mercer Risque dépendance Résultats 2015

Enquête Mercer Risque dépendance Résultats 2015 Enquête Mercer Risque dépendance Résultats 2015 Février 2015 Paris - La Défense Sommaire Contacts Mercer Eléments de contexte Méthodologie Profil des entreprises participantes à l enquête Synthèse des

Plus en détail

Conférence de presse du 14 octobre 2014

Conférence de presse du 14 octobre 2014 Conférence de presse du 14 octobre 2014 Résultats de l étude quantitative Rapport du 10 octobre 2014 BJ10753 A : INFOPRO De : OpinionWay Philippe Lemagueresse/ Pascal Novais / Isabelle De Paepe OpinionWay

Plus en détail

Observatoire de la Prévention

Observatoire de la Prévention Observatoire de la Prévention ETUDE QUANTITATIVE VAGUE 5 - OCTOBRE 2008 Résultats détaillés Novembre 2008 Observatoire MACIF de la Prévention - Etude quantitative vague 5 - Octobre 2008 1 Rappel important

Plus en détail

Le baromètre des intentions d achat immobilier Vague 3

Le baromètre des intentions d achat immobilier Vague 3 Le baromètre des intentions d achat immobilier Vague 3 N 110582 Vos contacts Ifop : Fabienne Gomant fabienne.gomant@ifop.com Laure Bonneval laure.bonneval@ifop.com Octobre 2012 1 La méthodologie 1 Note

Plus en détail

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants :

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants : 7 ème baromètre annuel Energie-Info sur l ouverture des marchés, réalisé par le médiateur national de l énergie et la Commission de régulation de l énergie. Enquête réalisée par l institut CSA du 5 au

Plus en détail

DU CONTRAT ARÉAS ASSURANCES, EN QUELQUES MOTS RACHAT DU CAPITAL

DU CONTRAT ARÉAS ASSURANCES, EN QUELQUES MOTS RACHAT DU CAPITAL PERP Multisupport Pourquoi est-il indispensable de préparer dès aujourd hui votre retraite? AUJOURD HUI, 10 ACTIFS FINANCENT DÉJÀ PLUS DE 5 RETRAITES. EN 2036, ILS INTERVIENDRONT POUR CELLES DE 8 PERSONNES.

Plus en détail

L impact de l innovation sur l emploi vu par les salariés du privé Rapport d étude Octobre 2014

L impact de l innovation sur l emploi vu par les salariés du privé Rapport d étude Octobre 2014 L impact de l innovation sur l emploi vu par les salariés du privé Rapport d étude Octobre 2014 BVA Opinion Adélaïde Zulfikarpasic- Directrice 01 71 16 90 96 Conseil d Orientation pour l Emploi Laurence

Plus en détail

VITA INVEST DYNAMIC - FONDS INVEST.2 - SAFE PLAN. Perspective de rendements attractifs et risques maîtrisés DES SOLUTIONS A LA HAUTEUR DE VOS ATTENTES

VITA INVEST DYNAMIC - FONDS INVEST.2 - SAFE PLAN. Perspective de rendements attractifs et risques maîtrisés DES SOLUTIONS A LA HAUTEUR DE VOS ATTENTES DES SOLUTIONS A LA HAUTEUR DE VOS ATTENTES VITA INVEST DYNAMIC - FONDS INVEST.2 - SAFE PLAN Perspective de rendements attractifs et risques maîtrisés 30.30.023/00 06/15 VITA INVEST DYNAMIC - FONDS INVEST.2

Plus en détail

Les Français et le marché de l immobilier : perceptions, usages et attentes

Les Français et le marché de l immobilier : perceptions, usages et attentes Les Français et le marché de l immobilier : perceptions, usages et attentes Sondage Ifop pour OPTIMHOME Mai 2016 La méthodologie Etude réalisée par l'ifop pour OPTIMHOME Echantillon Méthodologie Mode de

Plus en détail

Enquête sur le Crédit à la Consommation - APSF - 2007. Résumé des résultats de l enquête

Enquête sur le Crédit à la Consommation - APSF - 2007. Résumé des résultats de l enquête Résumé des résultats de l enquête 1. Connaissance des sociétés de crédit à la consommation Près de la moitié (46%) connait le nombre de sociétés de crédit à la consommation et situe ce nombre entre 11

Plus en détail

Enquête sur la formation professionnelle

Enquête sur la formation professionnelle Enquête sur la formation professionnelle Regards croisés DRH / Chefs d entreprise & Jeunes Ce sondage est réalisé par pour l LEVEE D EMBARGO DES A PRESENT 1 Contact BVA : Céline BRACQ, Directrice Adjointe

Plus en détail

Février 2015. 2015 Harris Interactive Inc. All rights reserved.

Février 2015. 2015 Harris Interactive Inc. All rights reserved. Les Français et l achat de produits de santé sur Internet Que pensent les Français des achats sur Internet de médicaments sans ordonnance? Savent-ils qu ils peuvent effectuer leurs achats en ligne? Sont-ils

Plus en détail

Le Rachat d années en 2012, de quoi parle-t-on?

Le Rachat d années en 2012, de quoi parle-t-on? Le Rachat d années en 2012, de quoi parle-t-on? Qu est-ce que le rachat d années? Tout affilié a la possibilité de racheter toutes les années pendant lesquelles il n a pas cotisé à Préfon-Retraite entre

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 N 5 Février 2008 La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 Le nombre d infirmiers exerçant à la Réunion ne cesse d augmenter,

Plus en détail

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts- Comptables

Baromètre des PME et TPE du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts- Comptables Baromètre des et du Conseil Supérieur de l Ordre des Experts- Comptables Principaux résultats Méthodologie de l enquête Méthodologie Enquête réalisée par téléphone. Échantillon Echantillon national de

Plus en détail

Baromètre Cadremploi - Vague 12

Baromètre Cadremploi - Vague 12 pour Baromètre Cadremploi - Vague 12 Le regard des cadres sur la situation de l emploi Mars 2014 Note Méthodologique Etude réalisée pour : Cadremploi Echantillon : Echantillon de 1000 personnes, représentatif

Plus en détail

Département Finance. Contacts TNS Sofres. Département Finance

Département Finance. Contacts TNS Sofres. Département Finance Baromètre Prévoyance 2ème Vague Dépendance Novembre 2008 Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Michaël PERGAMENT / Marie FAITOT 01.40.92. 45.37 / 46.72 / 44.41 42MV13 Département

Plus en détail

Inter Auto Plan L épargne salariale de l automobile

Inter Auto Plan L épargne salariale de l automobile entreprises ÉPARGNE SALARIALE Inter Auto Plan L épargne salariale de l automobile SANTÉ I PRÉVOYANCE I ÉPARGNE I RETRAITE I ACTION SOCIALE ET CULTURELLE IRP AUTO, LE GROUPE DE PROTECTION SOCIALE DES PROFESSIONNELS

Plus en détail

Quand l ajustement entrera-t-il en vigueur? La baisse du taux de conversion commencera en janvier 2017.

Quand l ajustement entrera-t-il en vigueur? La baisse du taux de conversion commencera en janvier 2017. Les nouveaux taux de conversion s appliquent à compter de janvier 2017. Vous trouverez ici les réponses aux questions fréquemment posées et vous découvrirez les conséquences des modifications sur les prestations

Plus en détail

Les Français, l épargne et la retraite

Les Français, l épargne et la retraite Les Français, l épargne et la retraite 2015 Rapport d étude de l institut CSA Vos contacts chez CSA : Estelle Thomas -Directrice du département Banque Assurance Finance -01 57 00 58 83 Matthieu Guimbert

Plus en détail

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE 201 LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Études et de Connaissances sur l Opinion Publique Jean-Pierre GAILLARD Président du Cercle des Epargnants Philippe CREVEL Secrétaire

Plus en détail

La Garantie des Risques Locatifs Regards croisés grand public / propriétaires bailleurs. Novembre 2009

La Garantie des Risques Locatifs Regards croisés grand public / propriétaires bailleurs. Novembre 2009 La Garantie des Risques Locatifs Regards croisés grand public / propriétaires Novembre 2009 Sommaire 1. Louer un logement : une mission particulièrement difficile pour les Français 2. Des avis en revanche

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI 51 ème édition novembre 2015 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Diane Hion, Emmanuel Kahn, Thomas Stokic pour Méthodologie

Plus en détail

L épargne réglementée, grande gagnante de la crise?

L épargne réglementée, grande gagnante de la crise? L épargne réglementée, grande gagnante de la crise? Critères de choix et perception des produits d épargne 17 novembre 2009 Contacts BVA Xavier PACILLY xavier.pacilly@bva.fr 01 71 16 88 55 Juliette PETROU

Plus en détail

Les Français et le grand âge. Sixième vague du baromètre - Avril 2011

Les Français et le grand âge. Sixième vague du baromètre - Avril 2011 Les Français et le grand âge Sixième vague du baromètre - Avril 2011 Sommaire 1. Contexte et objectifs : les Français et le grand âge p. 4 2. Une critique toujours aussi massive mais attentive à la mise

Plus en détail

Les Français et l Hôpital

Les Français et l Hôpital Les Français et l Hôpital Fédération Hospitalière de France / TNS Sofres Avril 2013 En préambule Les objectifs de l enquête : le regard des Français sur l hôpital public en profonde évolution La précédente

Plus en détail

Baromètre Prévoyance. 2ème Vague Dépendance Novembre 2008. Département Finance. Contacts TNS Sofres. Département Finance

Baromètre Prévoyance. 2ème Vague Dépendance Novembre 2008. Département Finance. Contacts TNS Sofres. Département Finance Baromètre Prévoyance 2ème Vague Dépendance Novembre 2008 Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Michaël PERGAMENT / Marie FAITOT 01.40.92. 45.37 / 46.72 / 44.41 42MV13 Département

Plus en détail

AFIC L épargne et le financement de l économie

AFIC L épargne et le financement de l économie AFIC L épargne et le financement de l économie Résultats de l étude quantitative Rapport du 02 septembre 2013 BJ9477 A : L AFIC De : OpinionWay Charles-Henri d Auvigny / Pascal Novais OpinionWay 15 place

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 10 ème édition Octobre 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 10 ème édition Octobre 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 10 ème édition Octobre 2011 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

Les Français et les retraites Volet 6 : le logement

Les Français et les retraites Volet 6 : le logement Les Français et les retraites Volet 6 : le logement Sondage réalisé par pour et Publié le mardi 23 décembre 2014 Levée d embargo le lundi 22 décembre 23H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès

Plus en détail

8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale

8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale Palais du Luxembourg 8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale 18 octobre 2010 8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale Palais du Luxembourg 18 octobre 2010 1 Palais du Luxembourg 8 èmes Rencontres de l

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jean-Bernard LAINÉ Co-Directeur du Pôle Banque Assurances Services Industrie / jean-bernard.laine@csa.eu / 01 44 94 59 43 Yves-Marie CANN Directeur d études au Pôle

Plus en détail

Gérer son patrimoine. Édition. Organiser son épargne pour réussir ses projets

Gérer son patrimoine. Édition. Organiser son épargne pour réussir ses projets Gérer son patrimoine Édition 2015 Organiser son épargne pour réussir ses projets Gérer son patrimoine 1 2 3 4 Placer son épargne pour financer ses projets 05 Se constituer une épargne de précaution Acquérir

Plus en détail

Observatoire cercle des Epargnants de la retraite

Observatoire cercle des Epargnants de la retraite Le cercle des Epargnants est partenaire du groupe Generali Observatoire cercle des Epargnants de la retraite Dossier de Presse décembre 2004 Contact cercle des Epargnants Philippe Crevel 01 58 38 65 37

Plus en détail

HR Informations Pratiques

HR Informations Pratiques HR Informations Pratiques Impot sur le revenu: comment faire sa delcaration annuelle Le moment est bientôt venu d établir sa déclaration d impôts. Qui doit déclarer? Comment déclarer? Quelles sont les

Plus en détail

Les Français et les détecteurs de fumée. Présentation à la presse 3 février 2015

Les Français et les détecteurs de fumée. Présentation à la presse 3 février 2015 Les Français et les détecteurs de fumée Présentation à la presse 3 février 2015 La méthodologie Méthodologie Recueil L enquête a été réalisée par téléphone du 9 janvier au 10 janvier 2015 auprès de responsables

Plus en détail

Multisupport. Préparer efficacement votre retraite tout en profitant dès aujourd hui de déductions fiscales

Multisupport. Préparer efficacement votre retraite tout en profitant dès aujourd hui de déductions fiscales PERP Multisupport Préparer efficacement votre retraite tout en profitant dès aujourd hui de déductions fiscales Pourquoi est-il indispensable de préparer dès aujourd hui votre retraite? Aujourd hui, 10

Plus en détail

Baromètre de la Confiance - Vague 8. Baromètre de la Confiance - Vague 8

Baromètre de la Confiance - Vague 8. Baromètre de la Confiance - Vague 8 1 Présentation de l étude 48VI12 Fiche technique Echantillon Mode de recueil Dates de terrain Echantillon national de 1000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, sélectionnées

Plus en détail

BAROMÈTRE IMMOBILIER & CONSTRUCTION

BAROMÈTRE IMMOBILIER & CONSTRUCTION BAROMÈTRE IMMOBILIER & CONSTRUCTION ÉDITO SOMMAIRE Dans le contexte et les difficultés que nous connaissons depuis ces 4/5 dernières années, inquiétude et prudence restent une ligne de conduite fréquemment

Plus en détail

Image & Stratégie LES SENIORS ET LA CREATION D ENTREPRISE. - Synthèse du sondage de CSA - N 1001594B Novembre 2010

Image & Stratégie LES SENIORS ET LA CREATION D ENTREPRISE. - Synthèse du sondage de CSA - N 1001594B Novembre 2010 Image & Stratégie LES SENIORS ET LA CREATION D ENTREPRISE - Synthèse du sondage de CSA - N 1001594B Novembre 2010 CSA Politique-Opinion 2 rue de Choiseul, 75002 Paris Tél. (33) 01 44 94 40 00 Fax. (33)

Plus en détail

Le regard des Français sur les services à la personne

Le regard des Français sur les services à la personne Le regard des Français sur les services à la personne Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique-Opinion Gaspard Lancrey-Javal, Chargé d études au Département Politique-Opinion

Plus en détail

Les créateurs d entreprise & la création d emplois

Les créateurs d entreprise & la création d emplois Les créateurs d entreprise & la création d emplois Un sondage exclusif mené par OpinionWay pour Sondage réalisé à l occasion du 18 ème Salon des Entrepreneurs de Paris - 2 & 3 février 2011 au Palais des

Plus en détail

RÉFORMES DES RETRAITES : QUELLES EVOLUTIONS? QUEL ACCOMPAGNEMENT CLIENT? Réunion cabinet. Atelier AG du 10.07.2014

RÉFORMES DES RETRAITES : QUELLES EVOLUTIONS? QUEL ACCOMPAGNEMENT CLIENT? Réunion cabinet. Atelier AG du 10.07.2014 RÉFORMES DES RETRAITES : QUELLES EVOLUTIONS? QUEL ACCOMPAGNEMENT CLIENT? Réunion cabinet Atelier AG du 10.07.2014 Direction opérations commerciales- FG- 18.04.2014 PRESENTATION GROUPE Direction opérations

Plus en détail

L immobilier vu par différentes générations de Français

L immobilier vu par différentes générations de Français L immobilier vu par différentes générations de Français Septembre 2011 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué pour : I&E Consultants & ORPI Échantillon : 1000 personnes, constituant un

Plus en détail

BAROMETRE SOFINCO LES FRANCAIS ET LEUR BUDGET «SANTE»

BAROMETRE SOFINCO LES FRANCAIS ET LEUR BUDGET «SANTE» BAROMETRE SOFINCO LES FRANCAIS ET LEUR BUDGET «SANTE» VAGUE 5 Janvier 2016 15 place de la République 75003 Paris Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel: 01 78 94 90

Plus en détail

Utilisation des TC par les touristes à Paris et en Ile de France. Présentation STIF 20 juin 2013

Utilisation des TC par les touristes à Paris et en Ile de France. Présentation STIF 20 juin 2013 Utilisation des TC par les touristes à Paris et en Ile de France Présentation STIF 20 juin 2013 Sommaire Objectifs et Méthodologie Profil des visiteurs Modes de déplacements à Paris/Ile de France L usage

Plus en détail

DIRECT ASSURANCE. Baromètre Direct Assurance des cyberconsommateurs. 2 ème vague. Baromètre Direct Assurance des Cyberconsommateurs Décembre 2011

DIRECT ASSURANCE. Baromètre Direct Assurance des cyberconsommateurs. 2 ème vague. Baromètre Direct Assurance des Cyberconsommateurs Décembre 2011 Baromètre Direct Assurance des Cyberconsommateurs Décembre 2011 Mars 2012 DIRECT ASSURANCE Baromètre Direct Assurance des cyberconsommateurs 2 ème vague Paris Toronto Shanghaï Buenos Aires Connection creates

Plus en détail

Observatoire Cercle des Epargnants de la Retraite

Observatoire Cercle des Epargnants de la Retraite Le Cercle des Epargnants est partenaire du groupe Generali Observatoire Cercle des Epargnants de la Retraite Dossier de Presse Novembre 2005 Contact Cercle des Epargnants Philippe Crevel 01 58 38 65 37

Plus en détail

Les économistes et la population: des points d'accord et des divergences quant aux conditions propices à la prospérité

Les économistes et la population: des points d'accord et des divergences quant aux conditions propices à la prospérité Communiqué de presse Pour diffusion immédiate SONDAGE ASSOCIATION DES ÉCONOMISTES QUÉBÉCOIS-LÉGER MARKETING: Les économistes et la population: des points d'accord et des divergences quant aux conditions

Plus en détail

Comment réaliser une enquête par questionnaire?

Comment réaliser une enquête par questionnaire? Comment réaliser une enquête par questionnaire? 1. L objectif d une enquête : L enquête de satisfaction est un baromètre qui permet de prendre le pouls de la clientèle. Simple et peu coûteuse, elle révèle

Plus en détail

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Mars 2012.

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Mars 2012. La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les Résultats d étude Mars 01 INSIGN / April Rappel méthodologique Echantillon Volets Echantillon de 00 dirigeants d entreprises

Plus en détail

SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE / LES ECHOS

SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE / LES ECHOS SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE / LES ECHOS Baromètre Epargne - Vague Mars 005 Services Financiers de La Poste / Les Echos Contacts TNS Sofres Communication et Finance Frédéric CHASSAGNE / Fabienne CADENAT

Plus en détail

Intentions d achat et de vente dans le secteur immobilier au Québec. Montréal, 15 janvier 2015

Intentions d achat et de vente dans le secteur immobilier au Québec. Montréal, 15 janvier 2015 Intentions d achat et de vente dans le secteur immobilier au Québec Montréal, 15 janvier 2015 Méthodologie Sondage Web réalisé du 3 au 13 novembre 2014. Échantillon représentatif de 5 659 répondants adultes

Plus en détail

Comment vous constituer un capital pension le plus élevé possible en profitant au mieux des avantages fiscaux?

Comment vous constituer un capital pension le plus élevé possible en profitant au mieux des avantages fiscaux? Dossier Pension Libre Complémentaire Association d assurances mutuelles Un regard prévoyant sur votre avenir Comment vous constituer un capital pension le plus élevé possible en profitant au mieux des

Plus en détail

L évolution de la formation professionnelle Enquête de l Observatoire Cegos

L évolution de la formation professionnelle Enquête de l Observatoire Cegos L évolution de la formation professionnelle Enquête de l Observatoire Cegos le 4 décembre 2008 1 La méthodologie de l étude Cette enquête a été menée du 7 au 24 octobre 2008 auprès de 403 DRH/RF et de

Plus en détail

Avantages fiscaux Payer moins d impôts, c est si simple.

Avantages fiscaux Payer moins d impôts, c est si simple. Avantages fiscaux Payer moins d impôts, c est si simple. FR ensemble, à l essentiel Sommaire Tout pour bien gérer vos droits fiscaux 04 Qui peut profiter des avantages fiscaux? 04 L épargne logement Wüstenrot,

Plus en détail

24, rue de l Hôtel des Postes - B.P. 1760 06016 NICE CEDEX 01 04 92 17 34 34

24, rue de l Hôtel des Postes - B.P. 1760 06016 NICE CEDEX 01 04 92 17 34 34 24, rue de l Hôtel des Postes - B.P. 1760 06016 NICE CEDEX 01 04 92 17 34 34 gillettadesaintjoseph@notaires.fr http://gillettadesaintjoseph.notaires.fr ASSURANCE-VIE L assurance-vie sous tous les angles

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LE COLLEGE BILAN ET

LES FRANÇAIS ET LE COLLEGE BILAN ET LES FRANÇAIS ET LE COLLEGE BILAN ET PERSPECTIVES - Sondage de l'institut CSA - N 1100267B Avril 2011 Contact : Jérôme Sainte-Marie Directeur du département Politique-Opinion Tel : 01 44 94 59 10 / 59 11

Plus en détail