CAAM Jeunes actifs et la retraite juin 2009

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009. 17 juin 2009"

Transcription

1 CAAM Jeunes actifs et la retraite juin 2009

2 FICHE TECHNIQUE Étude barométrique réalisée pour en 2 volets : ETUDE PRINCIPALE CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Dates de terrain : 24 au 27 avril 2009 Dates de terrain : 28 mai au 2 juin 2009 Méthodologie : enquête en ligne auprès d un échantillon représentatif (méthode des quotas : sexe, âge, CSP et région) de 801 «jeunes actifs» (25 à 34 ans, exerçant actuellement une activité professionnelle) Méthodologie : enquête en ligne auprès d un échantillon représentatif (méthode des quotas : sexe, âge, CSP et région) de 501 «jeunes actifs» (25 à 34 ans, exerçant actuellement une activité professionnelle) Consignes de lecture : Évolution significativement supérieure / inférieure par rapport à 2008 CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > 2

3 Index 1. La retraite : quelle place dans les préoccupations des jeunes en 2009? 2. Préparation de la retraite : quand commencer, avec combien et comment? 3. L'épargne retraite collective : méconnue mais très attirante! 4. La souplesse : atout et attente majeure du PERCO CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 CAAM TNS-SOFRES Frédéric Chassagne Julie Coquille Sophie d'erceville 17 juin OF69 TNS

4 Un contexte incitant à la prudence... CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009

5 En mai 2009, le financement des retraites inquiète environ 1 Français sur 2 L'évolution des principales préoccupations depuis mars Total des réponses citées Le chômage et l'emploi La santé et la qualité des soins Le financement des retraites Financement des retraites ans : 27% Les inégalités sociales L'évolution du pouvoir d'achat mars mai juillet octobre décembre février avril juin septembre novembre janvier mars mai septembre novembre janvier mars mai septembre novembre janvier mars mai septembre nov - 1er déc janvier - 2 février mars 2009 Échantillon national de 1000 personnes, représentatif Source : Baromètre TNS Sofres / La Croix / Covéa finance de l'ensemble de la population âgée de 18 ans et plus, interrogées en face-à-face à leur domicile CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > Un contexte incitant à la prudence... 4

6 Dans un contexte de crise, prime à la prudence pour 1 jeune sur 3, au profit d'une épargne de précaution Près des 2/3 déclarent n'avoir rien changé à leur comportement Bas revenus et femmes : davantage «fourmi» que les autres Dans le contexte actuel de la crise économique et financière, parmi ces attitudes, de laquelle vous sentez-vous le plus proche? Avec quels objectifs avez-vous épargné davantage depuis la crise? 32% Pour disposer d'une réserve en cas de coup dur 28% Les plus «prudents» Revenus < 1200 : 50% Femmes : 38% Pour acheter un bien immobilier 16% 64% 4% Pour financer un investissement à venir (automobile...) 12% Pour commencer la préparation financière de votre retraite 10% Vous êtes plus prudent, vous épargnez davantage Vous en profitez davantage, vous dépensez plus Vous n'avez rien changé à vos habitudes NSP 1% Base : Ensemble Base : Ensemble CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > Un contexte incitant à la prudence... 5

7 Retraite : quelle place dans les préoccupations des jeunes en 2009? CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009

8 En 2009 comme en 2008, l'inquiétude des jeunes à l'égard de la préparation de la retraite ne se dément pas Pessimisme toutefois un peu moins prononcé : -7 points pour les «très inquiets», à 8% en 2009 (contre 15% en 2008). Hommes et hauts revenus plus confiants Personnellement, comment vous sentez-vous à l'égard de la préparation financière de votre retraite? Vous sentez-vous... Très inquiet Plutôt inquiet Plutôt confiant Sous-total Inquiet Très confiant Sous-total Confiant 2008 (833) 2008 (833) 69% 69% 15% 54% 29% 2% 40% 31% 2009 (801) 2009 (801) 68% 68% 8% 60% 29% 3% 32% Les plus confiants : Hommes : 39% Revenus > 3200 : 35% Moins confiants PCS - : 27% Base : Ensemble CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > Retraite : quelle place dans les préoccupations des jeunes en 2009? 7

9 Qu est-ce qui les préoccupe le plus aujourd hui concernant leur retraite? L argent à mettre de côté, en plus des cotisations obligatoires Concernant le plus long terme, l'âge du départ et le montant perçu inquiètent un peu moins Aujourd'hui, qu'est ce qui vous préoccupe le plus au sujet de la retraite? (Une seule réponse possible) Le montant de la retraite que vous toucherez des régimes de retraite obligatoires 33% 25% L'âge de votre départ à la retraite 42% Femmes : 46% L'argent qu'il vous faut mettre de côté en plus des cotisations obligatoires Base : Ensemble CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > Retraite : quelle place dans les préoccupations des jeunes en 2009? 8

10 Pour autant, les jeunes semblent plus optimistes qu'en 2008 quant à leur taux de remplacement 6 sur 10 pensent pouvoir toucher plus de 60% de leurs derniers revenus (5 sur 10 en 2008) A votre avis, lorsque vous serez en retraite, quel pourcentage de vos derniers revenus pensez-vous percevoir des régimes de retraite obligatoires? Taux moyen de remplacement 55% 58% Un peu moins optimistes PCS ++ : 54% Revenus < 1200 : 47% 51% pensent percevoir plus de 60% 12% 8% 43% 48% 60% pensent percevoir plus de 60% Plus de 80% Entre 60 et 79% Entre 50 et 59% Entre 26 et 49% Entre 1 et 25% 24% 22% Base : Ensemble 10% 15% 7% 8% 2008 (833) 2009 (801) CAAM Jeunes (833) actifs et la retraite 2009 > Retraite (801) : quelle place dans les préoccupations des jeunes en 2009? 9

11 Préparation de la retraite : quand commencer, avec combien et comment? CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009

12 Les jeunes ont toujours une conscience aiguë de la nécessité de préparer tôt leur retraite Pour près des ¾, il faut épargner le plus tôt possible. Parmi ces 2 affirmations à propos de la préparation de la retraite, laquelle est la plus proche de votre opinion aujourd hui? J'ai le temps avant de commencer à préparer ma retraite 26% 29% Dans les faits, Il faut mettre de l'argent de côté le plus tôt possible pour préparer ma retraite 75% 71% 40% des jeunes actifs disent avoir commencé à épargner pour leur retraite Base : Ensemble CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > Préparation de la retraite : quand commencer, avec combien et comment? 11

13 Concernant le montant minimum à épargner, les idées fausses ont toujours la vie dure! Pour les jeunes, un minimum de 165 en moyenne par mois doit être mis de côté pour se constituer un revenu complémentaire suffisant à l âge de la retraite Personnellement, quel montant minimum pensez-vous que vous devriez mettre de côté, chaque mois, afin de vous constituer un revenu complémentaire suffisant à l âge de la retraite? Montant moyen à épargner par mois : Base : Ensemble CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > Préparation de la retraite : quand commencer, avec combien et comment? 12

14 Pour près des ¾, l achat de la résidence principale est «indispensable» pour préparer sa retraite Voici une liste de dispositions que l on peut prendre pour préparer financièrement sa retraite. Pour chacune, indiquez si elle vous semble indispensable, importante mais pas indispensable, secondaire ou sans importance. Sans importance Secondaire Important mais pas indispensable Indispensable Acheter votre résidence principale 2% 5% 18% 73% Indispensable ou important 91% Revenus > 2300 : 96% Mettre de l'argent liquide de côté sur des comptes épargne 3% 12% Souscrire à un plan épargne retraite individuel ou collectif 7% 25% 35% 37% 49% 26% 84% 63% Parmi ceux qui jugent indispensables au moins 2 dispositions, Se constituer un portefeuille de placements financiers 20% 31% 30% 13% 43% 62% Investir dans de l'immobilier locatif Augmenter dès aujourd'hui les prélevements périodiques sur votre plan épargne retraite individuel ou collectif 13% 12% 38% 36% 32% 32% 11% 9% 43% 41% considèrent l'achat d'une résidence principale comme prioritaire Partir plus tard à la retraite pour cotiser plus longtemps 14% 35% 30% 9% 39% Femmes : 48% Base : Ensemble (501) La différence avec 100% correspond aux non réponses ans : 44% CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > Préparation de la retraite : quand commencer, avec combien et comment? 13

15 Dans les faits, la préparation de la retraite passe par l'épargne individuelle pour 30% des jeunes actifs, contre 22% pour l épargne collective Des proportions identiques à % ne prévoient toujours pas d épargner! Personnellement, avez-vous commencé à préparer votre retraite en adhérant à un plan épargne retraite proposé par votre employeur? Avez-vous prévu dans les années à venir, de mettre de l'argent de côté pour préparer financièrement votre retraite? Sous total «Ont commencé» Épargne individuelle uniquement Individuelle et collective Épargne collective uniquement Prévoit d épargner N a pas l intention d épargner 40% 18% 12% 10% 48% 12% Épargne collective : 22% 2008 (797) : 20% Épargne individuelle : 30% 2008 (797) : 30% Base : Salariés (759) CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > Préparation de la retraite : quand commencer, avec combien et comment? 14

16 L épargne retraite collective : mal connue mais très attirante! CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009

17 Le déficit d information concernant l épargne retraite collective reste persistant auprès des jeunes actifs Seuls 56% des salariés du privé connaissent l'existence de solutions d'épargne retraite collective Savez-vous qu'il existe des plans épargne retraite proposés par les entreprises à leurs salariés? D après 1/3, leur entreprise propose un plan épargne retraite Ils sont autant à ne pas savoir si elle en propose un ou non Votre entreprise propose-t-elle un plan d'épargne retraite? Ne sait pas Non Oui 44% 2008 (557) 29% 40% 31% 56% Oui Non 2009 (568) 35% 32% 33% Moins de 30 ans : 41% Base : Salariés hors fonction publique (568) Base : Salariés hors fonction publique (568) CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > L épargne retraite collective : mal connue mais très attirante! 16

18 Parmi ceux n'ayant pas de plan épargne retraite, plus de 8 jeunes salariés sur 10 souscriraient via leur employeur, si celui-ci le leur proposait (stable par rapport à 2008) Près d 1/4 le ferait «certainement» Si votre employeur disposait aujourd hui d un plan d épargne retraite collectif type PERCO pour ses salariés, y souscririez-vous? 2% 23% 14% 84% souscriraient 2008 (797) 85% 61% Oui, certainement Oui, probablement Non, probablement pas Non, certainement pas Base : Salariés hors fonction publique n'ayant pas souscrit à un plan épargne collectif (433) CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > L épargne retraite collective : mal connue mais très attirante! 17

19 Dans l optique d un nouvel emploi, 7 jeunes sur 10 se renseigneraient sur l épargne retraite 1 sur 5 en font un de leurs 2 premiers critères de choix Si, dans les mois ou les années qui viennent, vous deviez postuler pour un nouvel emploi, vous renseigneriez-vous sur les points suivants? Primes Primes 43% 52% 86% 92% Toujours dans la perspective de postuler pour un nouvel emploi, dans quel ordre d importance classeriez-vous les critères suivants? Primes 60% 85% Mutuelle Mutuelle 37% 48% 83% 86% Mutuelle 26% 65% ans : 70% Avantages en nature Avantages en nature 29% 39% 73% 76% Avantages en nature 10% 31% Moins de 30 ans : 39% Plan Plan Epargne Retraite Employeur Retraite Employeur 28% 28% 71% 70% ans : 74% Plan Epargne Retraite Employeur 4% 20% ans : 23% Oui dans le détail Oui dans le détail En 1er 2008 Oui dans les grandes lignes 2009 Oui dans les grandes lignes % En 1 er ou 2 ème % ST OUI % ST OUI Base : Salariés hors fonction publique (568) CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > L épargne retraite collective : mal connue mais très attirante! 18

20 Les entreprises sont fortement légitimes à proposer des solutions d'épargne retraite Aujourd hui, les entreprises peuvent accompagner leurs salariés dans différents domaines en proposant des solutions pour la préparation de la retraite, des solutions pour la prévoyance santé, la prévoyance dépendance Selon vous, une entreprise est-elle dans son rôle lorsqu elle propose Solutions pour la préparation de la retraite 86% Solutions pour la couverture santé / maladie 84% Oui, l'entreprise est plutôt dans son rôle Solutions de prévoyance / Dépendance 64% Salariés hors fonction publique (568) CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > L épargne retraite collective : mal connue mais très attirante! 19

21 Bien qu encore mal connu (un peu plus d 1/2), l'abondement de l entreprise serait un levier décisif Un critère «très incitatif» pour près d 1/3 des jeunes actifs (hors fonction publique) Dans certains cas, les entreprises proposent un abondement à leurs salariés. Il s agit d un versement complémentaire effectué par l entreprise au profit du salarié. Son montant est calculé en fonction de la somme des versements déjà effectués par le salarié. Avez-vous entendu parler de ce système d abondement? Si votre entreprise vous proposait un abondement dans un plan épargne retraite collectif, ce critère serait-il pour vous très incitatif, assez, peu ou pas du tout incitatif à souscrire? 12% 2% Hommes : 36% Oui Non 44% 56% 32% 40% 85% incitatif PCS - : 36% 53% Base : Salariés hors fonction publique (568) Très incitatif Assez incitatif Peu incitatif Pas du tout incitatif CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > L épargne retraite collective : mal connue mais très attirante! 20

22 La souplesse : atout et attente majeure à l égard du PERCO CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009

23 Parmi les nombreuses qualités reconnues aux solutions d épargne collective, les avantages financiers et fiscaux, la sécurité et l accessibilité arrivent en tête Pour autant, un produit perçu comme complexe et contraignant pour 1 salarié sur 2 Voici différentes affirmations à propos des solutions d épargne retraite collective proposées par l employeur. Pour chacune d elles, notez si selon vous elle correspond très bien, assez bien, assez mal ou très mal à l image que vous en avez. Avantageuses financièrement Avantageuses fiscalement 16% 11% 67% 73% Sûres 12% 63% Accessibles à tous les salariés Produit adaptable au niveau de risque 17% 9% 60% 60% % Correspond très bien ST Correspond Formule adaptable à chacun 12% 59% Simples, faciles à comprendre 8% 52% Contraignantes 7% 48% Souples 6% 47% Base : Salariés hors fonction publique (568) CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > La souplesse : atout et attente majeure à l égard du PERCO 22

24 Déblocage pour l achat de la résidence principale : levier indispensable pour les plans d épargne retraite Des jeunes actifs très sensibles aux possibilités de choix, à la souplesse Voici différentes caractéristiques de produits d épargne retraite que peuvent proposer les établissements financiers. Si vous deviez souscrire à ce type de produit, indiquez si cette caractéristique serait pour vous, indispensable, importante mais pas indispensable, secondaire ou sans importance. Sans importance Secondaire Important mais pas indispensable Indispensable Indispensable ou important Pouvoir débloquer à tout moment le capital pour acheter sa résidence principale 4% 10% 29% 57% 86% Bénéficier d'une réduction fiscale sur le montant des versements effectués 3% 7% 37% 53% 90% Avoir le choix entre rente et/ou capital lors du départ à la retraite 3% 15% 42% 40% 81% Femmes : 86% ans : 88% Base : Ensemble (501) CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > La souplesse : atout et attente majeure à l égard du PERCO 23

25 Si la possibilité de déblocage pour l achat de la résidence principale est un levier majeur... Sa suppression serait dissuasive pour près des ¾ Parmi les différentes solutions d épargne retraite, le PERCO est actuellement le seul produit «retraite» qui permet un déblocage anticipé des fonds pour l achat de la résidence principale. Est-ce pour vous très, assez, peu ou pas du tout incitatif à y souscrire? A l inverse, si cette possibilité de débloquer les fonds pour l achat de la résidence principale était supprimée, cela vous dissuaderait-il d adhérer à un PERCO? Pas incitatif 21% 18% 3% 20% Total NON 28% 5% 24% 23% Incitatif 79% Total OUI 72% 59% 48% Très incitatif Assez incitatif Peu incitatif Pas du tout incitatif Base : Ensemble (501) Oui, tout à fait Non, pas vraiment Oui, plutôt Non, pas du tout CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > La souplesse : atout et attente majeure à l égard du PERCO 24

26 Des versements programmés particulièrement appréciés : 2/3 des jeunes actifs seraient prêts à verser plus de 30 par mois avec ce système En cas de système avec des versements programmés, combien au maximum accepteriez-vous de verser par mois? 38% Rappel du montant moyen que les jeunes actifs estiment devoir épargner par mois pour préparer leur retraite : Plus de 30 par mois : 66% 28% Plus de 40 euros par mois Entre 30 et 39 par mois Entre 20 et 29 par mois % Entre 10 et 19 par mois Aucun versement programmé 10% 3% Base : Salariés hors fonction publique (568) CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > La souplesse : atout et attente majeure à l égard du PERCO 25

27 Le système d'aide sur Internet séduit le plus grand nombre : 83% le trouvent utile, dont 1/3 très utile Personnellement, un système d aide à la gestion de votre PERCO sur internet (par exemple : simulateur, aide au choix des placements financiers en fonction de votre profil ) serait-il pour vous très, assez, peu ou pas du tout utile? 14% 3% ans : 40% 35% 83% 48% Utile Très utile Assez utile Peu utile Pas du tout utile Base : Salariés hors fonction publique (568) CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > La souplesse : atout et attente majeure à l égard du PERCO 26

28 En résumé L épargne retraite collective, une solution pleine d attrait. L abondement et la possibilité de déblocage anticipé pour l achat de la résidence principale sont 2 leviers majeurs pour ce type d épargne retraite. La mise en place de systèmes de versements programmés sur des plans épargne retraite collectifs est d autant mieux accueillie que les jeunes surestiment fortement l argent à mettre de côté pour s assurer un complément de revenus. Le PERCO, une solution «gagnant-gagnant» pour les entreprises et les salariés : 1/5 en ferait un des deux critères de choix dans l optique d un nouvel emploi. 8/10 estiment que les entreprises sont parfaitement légitimes pour proposer des solutions «retraite» CAAM Jeunes actifs et la retraite 2009 > La souplesse : atout et attente majeure à l égard du PERCO 27

AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010

AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010 AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010 Résultats de l étude TNS Sofres / Présentation Frédéric Chassagne 7 juin 2010 FICHE TECHNIQUE Étude barométrique réalisée pour AMUNDI Échantillon

Plus en détail

La Banque Postale / CNP Assurances

La Banque Postale / CNP Assurances La Banque Postale / CNP Assurances Baromètre Prévoyance Vague 1 Santé Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Fabienne CADENAT / Michaël PERGAMENT 01.40.92. 45.37 / 31.17 / 46.72 42IG98

Plus en détail

8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale

8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale Palais du Luxembourg 8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale 18 octobre 2010 8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale Palais du Luxembourg 18 octobre 2010 1 Palais du Luxembourg 8 èmes Rencontres de l

Plus en détail

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014 Les Français et l économie Les journées de l économie 2014 Patrick Haas 13 novembre 2014 Rappel de la méthodologie Échantillon Mode de recueil Dates de terrain 959 individus âgés de 18 ans et plus Interviews

Plus en détail

Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive

Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive La perception des salariés sur l épargne salariale Toute diffusion de résultats tirés de cette étude doit être accompagnée de la mention

Plus en détail

Centre d Analyse Stratégique

Centre d Analyse Stratégique Centre d Analyse Stratégique Choix d une complémentaire santé Le regard des Assurés et des Entreprises 7 juillet 2009 Centre d Analyse Stratégique Tristan KLEIN Perrine FREHAUT Contacts TNS Sofres Emmanuel

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE. N 1301649 Janvier 2014

CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE. N 1301649 Janvier 2014 CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE N 1301649 Contacts CSA Pôle Opinion Corporate: Yves-Marie CANN Directeur adjoint du Pôle (yves-marie.cann@csa.eu) Julie GAILLOT Directrice d études (julie.gaillot@csa.eu)

Plus en détail

Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la complémentaire santé collective

Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la complémentaire santé collective Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la santé collective Etude réalisée pour Swiss Life France Contact Ifop : Frédéric Dabi / François KRAUS Directeur d études d opinion 01 72 34 94

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay

Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Baromètre des courtiers de proximité APRIL/OpinionWay Edition 2012 Toute publication, même partielle de cette étude, est soumise à autorisation de la part d APRIL Courtage Contactez Nathalie RAVET nravet@april.fr

Plus en détail

Les Français et le pouvoir d achat

Les Français et le pouvoir d achat Contacts CSA Pôle Opinion Corporate : Jérôme Sainte-Marie, Directeur général adjoint Yves-Marie Cann, Directeur d études Les Français et le pouvoir d achat Sondage CSA pour Cofidis Septembre 2012 Sommaire

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

Les Français et le handicap visuel

Les Français et le handicap visuel Janvier 015 Enquête TNS Sofres pour la Fédération des Aveugles de France Rapport de résultats 48UA53 Rappel méthodologique Echantillon Enquête réalisée par téléphone auprès d un échantillon de 1005 personnes

Plus en détail

Un nouveau regard de l assurance au féminin : la «Hub Decider Woman» Paris, le 8 juin 2011

Un nouveau regard de l assurance au féminin : la «Hub Decider Woman» Paris, le 8 juin 2011 Résultats du premier Observatoire des femmes et l assurance Un nouveau regard de l assurance au féminin : la «Hub Decider Woman» Paris, le 8 juin 2011 Fiche méthodologique Cible : Hommes et femmes âgés

Plus en détail

A PLUS FINANCE. 5 mois après les Présidentielles : la réforme fiscale 2007 «Paquet fiscal» : attractif ou non? Quel accueil par les particuliers?

A PLUS FINANCE. 5 mois après les Présidentielles : la réforme fiscale 2007 «Paquet fiscal» : attractif ou non? Quel accueil par les particuliers? A PLUS FINANCE A Plus Finance 5 mois après les Présidentielles : la réforme fiscale 2007 «Paquet fiscal» : attractif ou non? Quel accueil par les particuliers? 2 octobre 2007 Niels COURT-PAYEN : 01.40.08.03.40

Plus en détail

EURONEXT.LIFFE. Options et Futures : usage et attitudes des investisseurs individuels. Principaux résultats. Département Finance EURONEXT.

EURONEXT.LIFFE. Options et Futures : usage et attitudes des investisseurs individuels. Principaux résultats. Département Finance EURONEXT. EURONEXT.LIFFE Options et Futures : usage et attitudes des investisseurs individuels Principaux résultats EURONEXT.LIFFE Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Gaspard VERDIER / Véronique

Plus en détail

FRANCAIS EPARGNE RETRAITE

FRANCAIS EPARGNE RETRAITE ( LES FRANCAIS L EPARGNE RETRAITE & LA Génération responsable.com Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali Enquête A la demande du Cercle des Epargnants, le Centre d'études et de connaissances

Plus en détail

Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs

Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs L investissement boursier - Octobre 2011 - A: INFOPRO Communications De: OpinionWay Charles-Henri d Auvigny / Philippe Le Magueresse / Pascal Novais

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE. Une enquête CECOP/CSA pour Le Cercle des épargnants

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE. Une enquête CECOP/CSA pour Le Cercle des épargnants Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE Une enquête /CSA pour Le Cercle des épargnants Note d analyse Février 2009 S.A. au capital de 38.112,25 euros Siège

Plus en détail

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Mars 2012.

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Mars 2012. La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les Résultats d étude Mars 01 INSIGN / April Rappel méthodologique Echantillon Volets Echantillon de 00 dirigeants d entreprises

Plus en détail

Baromètre de la Confiance - Vague 7

Baromètre de la Confiance - Vague 7 Rapport de résultats 1 er octobre 2014 1 Présentation de l étude Fiche technique Echantillon Mode de recueil Dates de terrain Echantillon national de 1020 personnes, représentatif de la population française

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE Edition 2013 Perception du risque et comportement d investissement (point 5) 16 octobre 2013 Pourquoi un Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale?

Plus en détail

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S Observatoire Ipsos-LogicaBusiness Consulting/Crédit Agricole Assurances Des attitudes des Européens face aux risques Fiche technique Ensemble : 7245 répondants

Plus en détail

Étude exploratoire sur la souscription de contrats d'assurance-vie au profit d'associations ou fondations

Étude exploratoire sur la souscription de contrats d'assurance-vie au profit d'associations ou fondations Etude réalisée avec le soutien du Étude exploratoire sur la souscription de contrats d'assurance-vie au profit d'associations ou fondations - Mars 2009 Sommaire 1. Présentation de l'étude 2. Résultats

Plus en détail

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE 201 LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Études et de Connaissances sur l Opinion Publique Jean-Pierre GAILLARD Président du Cercle des Epargnants Philippe CREVEL Secrétaire

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

Travail et mobilité. Résultats d étude. Janvier 2015. Travail et mobilité. TNS Janvier 2015 48UQ92

Travail et mobilité. Résultats d étude. Janvier 2015. Travail et mobilité. TNS Janvier 2015 48UQ92 Résultats d étude Janvier 2015 Sommaire 1 Rappel Méthodologique 4 2 Résultats de l étude 6 Emmanuel Rivière Emmanuel.Riviere@tns-sofres.com 01 40 92 46 30 Clément Nicola Clement.Nicola@tns-sofres.com 01

Plus en détail

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital?

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Observatoire Orange Terrafemina vague 15 Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

ÉPARGNE RETRAITE : QUELLES SOLUTIONS PRIVILEGIER AUJOURD HUI?

ÉPARGNE RETRAITE : QUELLES SOLUTIONS PRIVILEGIER AUJOURD HUI? ÉPARGNE RETRAITE : QUELLES SOLUTIONS PRIVILEGIER AUJOURD HUI? Depuis deux décennies, la question des retraites occupe régulièrement le devant de la scène publique. Or, aujourd hui, face à l ampleur des

Plus en détail

Complémentaire Santé. Assurance Santé, Prévoyance, Retraite : risques perçus, risques assurés

Complémentaire Santé. Assurance Santé, Prévoyance, Retraite : risques perçus, risques assurés Complémentaire Santé 9 Français sur 10 estiment être bien couverts alors même qu ils ne connaissent pas exactement les frais de santé restant réellement à leur charge 9 Français sur 10 déclarent être couverts

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur

Observatoire de l Auto-Entrepreneur Observatoire de l Auto-Entrepreneur Avec la participation de : Vague 8 - Juin 2012 Contexte Plus de 3 ans après le lancement du régime de l Auto-Entrepreneur, plus d un million d autoentreprises ont été

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits -

OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - OBSERVATOIRE DU REGROUPEMENT DE CREDITS - Sondage PollingVox pour Bourse des Crédits - PollingVox 67, rue Saint-Jacques 75005 Paris pollingvox.com SOMMAIRE Note technique... 3 Synthèse des résultats...

Plus en détail

LES FONCTIONNAIRES ET LEUR MUTUELLE

LES FONCTIONNAIRES ET LEUR MUTUELLE LES FONCTIONNAIRES ET LEUR MUTUELLE - Février 2006 - CGC Fonction Publique CFTC Fonction Publique La Maison du Fonctionnaire Mutuelle Générale des Services Publics Contacts TNS Sofres : Stratégies d'opinion

Plus en détail

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Table des matières Contexte et objectifs... 6 Méthodologie... 8 Résultats détaillés 1. Perception

Plus en détail

Panorama 2004 du véhicule d entreprise et de la mobilité automobile professionnelle

Panorama 2004 du véhicule d entreprise et de la mobilité automobile professionnelle Avec la collaboration de vous présente Panorama 2004 du véhicule d entreprise et de la mobilité automobile professionnelle 25 mars 2004 1 Contexte 2ème vague du baromètre Observatoire du Véhicule d'entreprise/tns

Plus en détail

Les Français et l assurance santé

Les Français et l assurance santé Mai 2013 Contacts : 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français et l assurance santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon :

Plus en détail

La mise en place de la complémentaire santé obligatoire

La mise en place de la complémentaire santé obligatoire La mise en place de la complémentaire santé obligatoire Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 78 94 90 00 Fax

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ 3. Les crédits 3.1 Les crédits en cours 3.1.1 Les ménages ayant au moins un crédit en cours Un peu plus du quart, 31%, des ménages en situation de déclarent avoir au moins un crédit en cours. Il s agit

Plus en détail

64% des actifs font confiance aux mutuelles : La France Mutualiste se mobilise pour répondre à leurs attentes

64% des actifs font confiance aux mutuelles : La France Mutualiste se mobilise pour répondre à leurs attentes DOSSIER DE PRESSE CONFÉRENCE DE PRESSE DU 14 SEPTEMBRE 2010 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Enquête exclusive La France Mutualiste/IFOP : Les Français et la retraite 64% des actifs font confiance aux mutuelles :

Plus en détail

Epargne Retraite Entreprise (Recherche du type de produit le mieux adapté)

Epargne Retraite Entreprise (Recherche du type de produit le mieux adapté) Epargne Retraite Entreprise (Recherche du type de produit le mieux adapté) 1-Objectifdelasimulation Lorsqu'elle met en place une stratégie de rémunération qui ne se limite pas à la seule augmentation de

Plus en détail

BAROMÈTRE EMPLOI VAGUE 2

BAROMÈTRE EMPLOI VAGUE 2 BAROMÈTRE EMPLOI VAGUE 2 Juillet 2014 CONTACT TADDEO 137, rue de l Université 75007 Paris Méthodologie Enquête réalisée par TNS Sofres, en ligne auprès d un échantillon de 502 cadres du secteur privé,

Plus en détail

LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE

LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE Septembre 2011 Arnaud ZEGIERMAN Amandine MESSINA www.institut-viavoice.com Viavoice Tel : +33(0)1 40 54 13 71 Mieux comprendre l opinion pour agir 9 rue Huysmans 75006 Paris +33

Plus en détail

Le baromètre de la Confiance - Vague 4. Présentation des résultats 22 septembre 2011

Le baromètre de la Confiance - Vague 4. Présentation des résultats 22 septembre 2011 Le baromètre de la Confiance - Vague 4 Présentation des résultats 22 septembre 2011 Sommaire Présentation de l étude 1 La confiance 1.1 L'état de la confiance 1.2 Les leviers de la confiance 1.3 La perception

Plus en détail

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe L assurance de Groupe Un must, aussi pour les PME 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe Les pensions complémentaires ont le vent en poupe La pension légale d un travailleur salarié belge

Plus en détail

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX Avril 2009 SOMMAIRE 1. La méthodologie 3 A. L évolution du système de protection sociale 5 B. Les pratiques en matière de protection sociale 9

Plus en détail

GARANTIES ET SERVICES : LES ATTENTES DES SALARIES ET DES ENTREPRISES

GARANTIES ET SERVICES : LES ATTENTES DES SALARIES ET DES ENTREPRISES Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie GARANTIES ET SERVICES : LES ATTENTES DES SALARIES ET DES ENTREPRISES Anne FRONTEAU-LOONES Marie-Odile SIMON Septembre 2002 Département

Plus en détail

LES PEE ET PERCO AG2R LA MONDIALE

LES PEE ET PERCO AG2R LA MONDIALE LES PEE ET PERCO AG2R LA MONDIALE sont accessibles à tous les salariés L épargne salariale offre à toutes les entreprises l opportunité de motiver et fidéliser leurs collaborateurs avec des dispositifs

Plus en détail

LE PASS-GRL du 1 % Logement

LE PASS-GRL du 1 % Logement LE PASS-GRL du 1 % Logement UN NOUVEL OUTIL POUR FAVORISER L ACCES AU LOGEMENT A l initiative des partenaires sociaux du 1 % Logement, le PASS-GRL est opérationnel depuis le 1er janvier 2007 Nouvel outil

Plus en détail

Les Français et le courrier publicitaire. Rapport

Les Français et le courrier publicitaire. Rapport Les Français et le courrier publicitaire Rapport Sommaire 1. Présentation de l'étude 2. Principaux enseignements 3. Résultats détaillés 4. Les habitudes en termes de courrier 5. Appréciation des différents

Plus en détail

Mise en place de solutions individuelles et collectivespour

Mise en place de solutions individuelles et collectivespour Mise en place de solutions individuelles et collectivespour un TNS dans une TPE/PME Le paysage des solutions de retraite Produits individuels PERP Sortie en capital MADELIN Sortie en rente PEE PERCO Produits

Plus en détail

La culture financière des Français

La culture financière des Français C entr e de Recher c h e po u r l E t u d e et l Obser va t i o n des Co n d it io n s de V ie Département Conditions de vie et aspirations La culture financière des Français Etude réalisée à la demande

Plus en détail

Enquête CTIP/CREDOC. 22 février 2008 L OPINION DES SALARIÉS ET DES EMPLOYEURS SUR LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ET LES RÉFORMES DE L ASSURANCE MALADIE

Enquête CTIP/CREDOC. 22 février 2008 L OPINION DES SALARIÉS ET DES EMPLOYEURS SUR LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ET LES RÉFORMES DE L ASSURANCE MALADIE Enquête CTIP/CREDOC L OPINION DES SALARIÉS ET DES EMPLOYEURS SUR LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ET LES RÉFORMES DE L ASSURANCE MALADIE 22 février 2008 www.ctip.asso.fr Sondage auprès de 1000 salariés et 300 employeurs

Plus en détail

Tablette tactile : la nouvelle nounou?

Tablette tactile : la nouvelle nounou? Observatoire Orange - Terrafemina Tablette tactile : la nouvelle nounou? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 13 ème vague d un baromètre

Plus en détail

GROUPAMA BANQUE. 6 juin 2006. Département Finance. GROUPAMA Sylvie GUEDON. Contacts TNS Sofres. Département Finance

GROUPAMA BANQUE. 6 juin 2006. Département Finance. GROUPAMA Sylvie GUEDON. Contacts TNS Sofres. Département Finance GROUPAMA BANQUE 6 juin 2006 GROUPAMA Sylvie GUEDON Contacts TNS Sofres Département Finance Marie-Laurence GUENA / Frédéric CHASSAGNE Département Finance FICHE TECHNIQUE Dates de réalisation : 11 au 12

Plus en détail

Ce qu attendent les employeurs et les salariés de la complémentaire santé d entreprise

Ce qu attendent les employeurs et les salariés de la complémentaire santé d entreprise Centre de Recherche pour l Étude et l Observation des Conditions de vie CENTRE TECHNIQUE DES INSTITUTIONS DE PRÉVOYANCE Jeudi 12 février 2009 Ce qu attendent les employeurs et les de la complémentaire

Plus en détail

Le Baromètre de l économie. BVA - BFM - La Tribune - The Phone House

Le Baromètre de l économie. BVA - BFM - La Tribune - The Phone House Mai 2008 Le Baromètre de l économie BVA - BFM - La Tribune - The Phone House Les indices de confiance BVA - BFM - La Tribune - The Phone House Impact de la crise financière internationale sur l attitude

Plus en détail

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Septembre 2013 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Sondage OpinionWay pour l Union des Auto-Entrepreneurs

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 22ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université de Paris X - Nanterre - Mardi 16 mars 2010 - Les faits marquants en 2009

Plus en détail

Les baisses d'impôts annoncées par Nicolas Sarkozy : priorité juste ou mal choisie?

Les baisses d'impôts annoncées par Nicolas Sarkozy : priorité juste ou mal choisie? Page 1 sur 9 Les baisses d'impôts annoncées par Nicolas Sarkozy : priorité juste ou mal choisie? 2894 avis exprimés Question 1 : D'après ce que vous savez, les mesures contenues dans le "paquet fiscal"

Plus en détail

Les Français ais et l assurance l

Les Français ais et l assurance l Mai 2013 Contacts: 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français ais et l assurance l santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon

Plus en détail

Arélia Multisupport. Une meilleure retraite demain, des avantages fiscaux dès aujourd hui! Fiscalité Madelin

Arélia Multisupport. Une meilleure retraite demain, des avantages fiscaux dès aujourd hui! Fiscalité Madelin Arélia Multisupport Une meilleure retraite demain, des avantages fiscaux dès aujourd hui! Fiscalité Madelin Pourquoi renforcer dès aujourd hui votre futur niveau de vie? Les TNS (1) particulièrement concernés

Plus en détail

Devenir un employeur de choix. Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments

Devenir un employeur de choix. Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments Devenir un employeur de choix Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments Les propriétaires de petites et moyennes entreprises ont tout intérêt à mettre

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011 BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études Méthodologie Recueil Enquête réalisée par l Institut BVA

Plus en détail

guide clarté épargne www.creditmutuel.fr

guide clarté épargne www.creditmutuel.fr guide clarté épargne UNE BANQUE QUI N A PAS D ACTIONNAIRE, ÇA CHANGE L ÉPARGNE. www.creditmutuel.fr AVEC VOTRE CONSEILLER CRÉDIT MUTUEL, ENVISAGEZ L ÉPARGNE DIFFÉREMMENT. Comme toutes les banques, le Crédit

Plus en détail

Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding

Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding Sondage exclusif Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding Un sondage exclusif mené par l Institut Think pour Sondage «Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding» mené par l Institut

Plus en détail

Les Français et l assurance Prévoyance

Les Français et l assurance Prévoyance Les Français et l assurance Prévoyance Protection financière de leurs proches en cas de coup dur : les Français sont préoccupés mais ne passent pas à l acte Méthodologie Échantillon 959 individus âgés

Plus en détail

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada MARS 2014 ÉCHEC ET MAT! LES RÉGIMES D ÉPARGNE EN MILIEU DE TRAVAIL : UNE SOLUTION GAGNANTE POUR LES CANADIENS EN VUE DE LA RETRAITE Notre 6 e sondage annuel Indice canadien de report de la retraite montre

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version fin mai 2012 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

L observatoire «Entreprise et Santé»

L observatoire «Entreprise et Santé» LA SOCIÉTÉ D ÉTUDES ET DE CONSEIL L observatoire «Entreprise et Santé» Viavoice Harmonie Mutuelle en partenariat avec Le Figaro et France Info Enquête auprès des salariés et des dirigeants d entreprise

Plus en détail

les travailleurs non-salari

les travailleurs non-salari Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salari salariés, s, la crise et l assurancel pour Note méthodologique Etude réalisée

Plus en détail

Les Français et la banque en ligne

Les Français et la banque en ligne Les Français et la banque en ligne Rapport d étude réalisé pour monabanq. Décembre 2010 CREDOC / 17 mai 2011 1 Synthèse 1 Internet a modifié la relation des Français avec leurs banques en s imposant comme

Plus en détail

L expérience des services financiers et la connaissance de l ACFC - le point de vue du public

L expérience des services financiers et la connaissance de l ACFC - le point de vue du public L expérience des services financiers et la connaissance de l ACFC - le point de vue du public 5R000-040048/001/CY Présenté à : L Agence de la consommation en matière financière du Canada 24 mars 2005 Table

Plus en détail

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Prise de position de Caritas_mars 2011 Migration: un plus pour la Suisse En bref: Quel est l effet de

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

Assurances de Personnes des Chefs d entreprise

Assurances de Personnes des Chefs d entreprise Conférence / Débat Assurances de Personnes des Chefs d entreprise Les 3 piliers de votre protection sociale La Santé La Retraite La Prévoyance Complémentaire Santé Complémentaire Retraite Complémentaire

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite CECOP Centre d études et de connaissances sur l opinion publique Les Français, leur épargne et leur retraite FD/EP N 113015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies

Plus en détail

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER?

Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Document de réflexion - RACHETER OU NE PAS RACHETER? Version janvier 2015 Ce document est destiné aux personnes participantes du Régime et vise à les aider à déterminer si le rachat d une rente pour service

Plus en détail

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles Sondage de l Institut CSA pour LinkedIn Février 203 Sommaire Fiche technique du sondage p 3 Des jeunes optimistes pour eux-mêmes malgré un contexte

Plus en détail

GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui

GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui Présentation de l'étude GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui Présentation de l étude L association GEMA

Plus en détail

Gérard Huguenin Petit guide pour s enrichir au quotidien

Gérard Huguenin Petit guide pour s enrichir au quotidien Gérard Huguenin Petit guide pour s enrichir au quotidien Groupe Eyrolles, 2005, 2007 ISBN 10 : 2-7081-3782-4 ISBN 13 : 978-2-7081-3782-0 Table des matières Sommaire....................................................5

Plus en détail

Les Français et les délais de livraison

Les Français et les délais de livraison Les Français et les délais de livraison Mai 2015 Contact : Frédéric MICHEAU Directeur des études d opinion Tel : 01 78 94 90 00 Email : fmicheau@opinion-way.com 1 La méthodologie La méthodologie Echantillon

Plus en détail

L endettement chez les jeunes Rapport final

L endettement chez les jeunes Rapport final L endettement chez les jeunes Rapport final Résultats du sondage pour le secteur d Alma L école secondaire Séminaire Marie-Reine-du-Clergé ainsi que le Collège d Alma Remis au : Service budgétaire de Lac-

Plus en détail

Les rachats de contrats d assurance-vie après 60 ans en 2012 FFSA

Les rachats de contrats d assurance-vie après 60 ans en 2012 FFSA CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 8 Document de travail, n engage pas le Conseil Les

Plus en détail

Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public

Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Retraite du Service public! Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Préfon-Retraite : la retraite complémentaire du service public Préfon (Caisse nationale de prévoyance de la fonction

Plus en détail

CERCLE DES EPARGNANTS QUEL AVENIR POUR LE PERP EN PARTICULIER ET L EPARGNE RETRAITE EN GENERAL?

CERCLE DES EPARGNANTS QUEL AVENIR POUR LE PERP EN PARTICULIER ET L EPARGNE RETRAITE EN GENERAL? CERCLE DES EPARGNANTS QUEL AVENIR POUR LE PERP EN PARTICULIER ET L EPARGNE RETRAITE EN GENERAL? La France manque d épargne longue investie en actions qui permettrait d augmenter les fonds propres des entreprises.

Plus en détail

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice. Délégation interministérielle à la Famille ENQUÊTE SALARIÉS Baromètre de l Observatoire de la parentalité en entreprise, en partenariat avec la Délégation interministérielle à la famille et l Union nationale

Plus en détail

Le rendez-vous de l économie Juin 2015

Le rendez-vous de l économie Juin 2015 Le rendez-vous de l économie Juin 2015 Sondage réalisé par pour, et Publié le 23 juin 2015 Levée d embargo immédiate Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CRÉDITS AUX MÉNAGES. Tableau de bord. 25 ème rapport annuel. Michel Mouillart Université Paris Ouest 29 Janvier 2013

L OBSERVATOIRE DES CRÉDITS AUX MÉNAGES. Tableau de bord. 25 ème rapport annuel. Michel Mouillart Université Paris Ouest 29 Janvier 2013 L OBSERVATOIRE DES CRÉDITS AUX MÉNAGES 25 ème rapport annuel Tableau de bord Michel Mouillart Université Paris Ouest 29 Janvier 2013 La photographie des ménages détenant des crédits que propose la 25 ième

Plus en détail

Baromètre Santé & Société - Europ Assistance / CSA 2013 : 7 ème vague du baromètre. 15 octobre 2013

Baromètre Santé & Société - Europ Assistance / CSA 2013 : 7 ème vague du baromètre. 15 octobre 2013 2013 : 7 ème vague du baromètre 15 octobre 2013 Contexte, objectifs et méthodologie 2 Objectifs de l étude En 2006, le Groupe Europ Assistance et le Cercle Santé Société lançaient, avec l institut CSA,

Plus en détail

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT Christian RIEUTORT Didier TEXIER Conseils en Protection Sociale et Financière des Dirigeants 5-7, ave des Frères Lumière 93370 Montfermeil Protection sociale du Dirigeant

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR ÉPARGNE & LEUR RETRAITE

LES FRANÇAIS, LEUR ÉPARGNE & LEUR RETRAITE LES FRANÇAIS, LEUR ÉPARGNE & LEUR RETRAITE 1 Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Études et de Connaissances sur l Opinion Publique JeanPierre THOMAS Président du Cercle de l'epargne Philippe CREVEL Directeur

Plus en détail

conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière

conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière Prenez vos finances en main DIX conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière Si vous vous sentez dépassé à l idée de prendre vos finances en main pour

Plus en détail

Ce qu attendent les salariés et les employeurs français de leur complémentaire santé

Ce qu attendent les salariés et les employeurs français de leur complémentaire santé Département Évaluation des Politiques Sociales Ce qu attendent les salariés et les employeurs français de leur complémentaire santé Anne Loones Février 2009 2 Sommaire CONTEXTE ET MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE...

Plus en détail

Les Français jugent leurs assureurs

Les Français jugent leurs assureurs Les Français jugent leurs assureurs Présentation du 15 Mars 2002 Marie-Laurence GUÉNA Directeur Département Banques / Assurances TAYLOR NELSON SOFRES S.A 16, rue Barbès - 92129 Montrouge cedex - FRANCE

Plus en détail

Les enjeux du quotidien

Les enjeux du quotidien Les enjeux du quotidien LES FRANCAIS ET LES JEUX D ARGENT EN LIGNE Sondage réalisé pour : La Presse quotidienne Nationale, Régionale, Urbaine Gratuite et la Presse Hebdomadaire Régionale ATTENTION EMBARGO

Plus en détail

LIVRET D EPARGNE SALARIALE, Livret individuel à l entrée dans l entreprise

LIVRET D EPARGNE SALARIALE, Livret individuel à l entrée dans l entreprise LIVRET D EPARGNE SALARIALE, Livret individuel à l entrée dans l entreprise ARTICLE L.3341-6 DU CODE DU TRAVAIL Conformément à l'article L. 3341-6 du Code du travail «Tout salarié d'une entreprise proposant

Plus en détail

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Observatoire Orange - Terrafemina Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Sondage de l institut CSA avec Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

Les Français et la remise en question

Les Français et la remise en question Les Français et la remise en question Contact : Bruno Jeanbart Directeur du département Opinion Tel : 01 78 94 89 87 Email : bjeanbart@opinion- way.com 15 place de la République 75003 Paris Mai 2013 A

Plus en détail

Institut Pro-Actions. Valorisation du produit action

Institut Pro-Actions. Valorisation du produit action Institut Pro-Actions Valorisation du produit action Présentation des résultats BJ5780 De : Philippe Le Magueresse, Marc Rota, Laurent Gassie / OpinionWay A : Alain Metternich / Dominique Leblanc / Institut

Plus en détail