Local Jeunes. Communauté de communes Campagne et Baie de l Orne (CABALOR) Projet pédagogique Année 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Local Jeunes. Communauté de communes Campagne et Baie de l Orne (CABALOR) Projet pédagogique Année 2014"

Transcription

1 Local Jeunes Communauté de communes Campagne et Baie de l Orne (CABALOR) Projet pédagogique Année 2014

2 I. Les objectifs éducatifs de CABALOR (Projet Educatif Local ) II. III. IV. Le service Jeunesse de CABALOR et la Charte Qualité Les orientations de la Ligue de l Enseignement Les objectifs des Locaux de Jeunes V. L équipe d animation VI. Les différents locaux, les horaires des accueils, l organisation des lieux VII. VIII. Les projets et activités spécifiques Fonctionnement du Local Jeunes a. Les différents «temps» : accueil, activité spécifique, projet, évènements, vacances scolaires b. Les différents groupes : préadolescents et adolescents c. Lien avec l Accueil Collectif de Mineurs d. Lien avec les acteurs éducatifs IX. Place et rôles des animateurs X. Les fiches actions XI. Les protocoles

3 I. Les objectifs éducatifs de CABALOR : (Projet Educatif Local ) Le Projet Educatif Local de CABALOR est construit autour des objectifs sociaux et éducatifs. Il répond à l attente des familles, avec pour objectif l éducation du plus grand nombre d enfants. L enfant et le jeune doivent avoir toutes les possibilités de se livrer à des jeux et à des activités récréatives orientés vers les fins visées par l éducation. La société et les pouvoirs publics doivent s efforcer de favoriser la jouissance de ce droit (Convention des droits de l enfant du 20 novembre 1989) Nous devons promouvoir une éducation globale, visant à l élévation du niveau culturel de l individu et de la société, harmonieuse, en faisant appel à l ensemble des techniques et des formes d expressions. Cette éducation doit tenir compte de la spécificité de la psychologie de l enfant, être démocratique et viser à faire participer les enfants, les jeunes et les éducateurs à la préparation et à la conduite de l action éducative. Nos locaux de jeunes doivent être des lieux de socialisation et de communication : - ils aideront chaque enfant à trouver sa place au sein de la société par un apprentissage des règles vie collectives - ils permettront de développer les relations interindividuelles afin d apprendre aux enfants et aux jeunes à se connaître et à vivre ensemble avec leurs différences. - Nos structures doivent également favoriser, à tous les niveaux d âge, l autonomie des enfants, sur le plan physique, intellectuel et affectif - Les enfants seront encouragés à prendre des responsabilités, à s informer, à choisir, à participer activement à la vie de nos structures. Nos foyers devront être des lieux d éveil, de découverte et de création : - ils permettront à l enfant et au jeune de développer ses capacités physiques et intellectuelles par la participation à des activités diversifiées. - ils permettront à l enfant de mieux percevoir et comprendre son environnement par sa découverte afin de pouvoir agir et progresser.

4 Les objectifs énoncés ci-dessus ne pourront être pleinement réalisés qu en tenant compte de la spécificité des jeunes. Les objectifs du Local Jeunes inscrits dans le Projet Educatif Local de l année 2014 : Le développement de la personne : EN FAVORISANT L AUTONOMIE EN RESPECTANT LE RYTHME DE L ENFANT EN DIVERSIFIANT L OFFRE D ACTIVITE EN FAVORISANT L ACCES AUX LOISIRS La citoyenneté : IMPLICATION LOCALE FAVORISER LE VIVRE ENSEMBLE SENSIBILISER A L ECOCITOYENNETE La continuité éducative : EN TRAVAILLANT AVEC LES ELUS LES PARENTS LES PARTENAIRES L EQUIPE II. Le Service Jeunesse de CABALOR : La Communauté de communes de Cabalor existe depuis 1997 et compte dix communes. Depuis 2008, souhaitant développer l accès aux loisirs des jeunes, CABALOR travaille avec les professionnels du service enfance-jeunesse et la Ligue de l enseignement. Les objectifs de la communauté de communes et de la ligue de l enseignement sont mis en commun dans le but d évoluer et de se développer au sein du service jeunesse. Cette vision commune sera mise en place dans le choix des objectifs généraux du projet éducatif et dans l application de la charte qualité. Le service jeunesse de CABALOR adhère à la Charte Qualité du Calvados. Ce dispositif est cogéré entre la CAF (caisse d allocation familiale) et la DDCS (direction départementale de la cohésion sociale). Cette démarche qualité repose sur l amélioration des loisirs éducatifs des Accueils Collectifs de Mineurs (ACM). Elle vise à répondre au bien-être social, physique et moral des enfants accueillis, par des critères détaillés. «L organisateur qui adhère à la Charte Qualité des loisirs éducatifs des Accueils Collectifs de Mineur s engage à : Constituer une équipe d animation qualifiée et disposant de compétences variées. Concevoir un plan de formation pour les salariés, les bénévoles et les élus. Jouer un rôle actif dans son environnement (social, économique, culturel et écologique). Partager le projet avec l ensemble de l équipe, de la conception à l évaluation. Partager le projet avec le public, les familles, les partenaires. Prendre en compte chaque enfant et jeune (3-17 ans) dans un cadre collectif. Proposer des conditions d accueil (espaces intérieurs et extérieurs, aménagements, accueil physique) adaptées aux enfants, aux jeunes et aux familles.

5 Proposer des temps d ouverture et des tarifs adaptés aux besoins des publics. Impliquer progressivement les enfants et les jeunes dans le choix, la mise en œuvre des activités et la vie collective. Prendre en compte les diversités des publics (sociale, culturelle, handicap, genre ). Apporter les moyens humains et matériels en cohérence avec le projet.» En cohérence avec le Projet Educatif Local ( ), le Local Jeunes de CABALOR oriente les objectifs de ce projet pédagogique 2014 selon trois axes développés plus haut : - le développement de la personne - la citoyenneté - la continuité éducative III. Les orientations de la Ligue de l Enseignement : Un programme prioritaire défini par quatre «causes communes» (Congrès de Lyon, 2004) - l éducation et la formation tout au long de la vie : construction d un nouvel avenir commun, fait de diversité, de compréhension mutuelle et d ouverture. - la citoyenneté : son apprentissage et son exercice méritent les efforts de tous et une attention de tous les instants portés à chacun et sans nul doute un peu plus aux accidentés de la vie. Nous croyons à l intérêt général. - la lutte contre les discriminations Combat de longue haleine contre des comportements qui stigmatisent l autre en raison de sa couleur, de sa religion ou de son incroyance, de son orientation sexuelle ou tout simplement de son âge ou de son sexe. Combat contre une forme d obscurantisme qui frappe en fait les plus pauvres et les plus exclus. C est évidemment dans l union de toutes les bonnes volontés que la raison triomphera des égoïsmes. - l environnement et le développement durable La nature nous interpelle désormais de plus en plus violemment. Il y a urgence à réagir pour préserver les grands équilibres. C est en éduquant chacun au quotidien que les comportements évolueront et que les «responsables» politiques agiront enfin, notamment si les pressions citoyennes s amplifient. La Ligue de l Enseignement et sa conception de l éducation Vacances, loisirs, école Ces temps de l enfant ou du jeune, certes différemment, sont des temps éducatifs que nous ne devons pas laisser à la seule consommation de biens, de produits ou de services. La formation du citoyen ne débute ni ne s arrête à la porte de l Ecole, du Collège ou du Lycée. Elle se poursuit dans la famille et bien sûr dans ce «tiers temps» plus ou moins libre, indispensable au jeune pour apprendre l autonomie, [ ] apprendre à s organiser collectivement, [ ] rencontrer l autre et le découvrir dans sa complexité. Encore et toujours cette conception républicaine du sujet libre et autonome, solidaire et responsable, en mesure de saisir progressivement la diversité de l humain en même temps que son universalité. C est au nom de cette ambition laïque qui exige cohérence et continuité éducatives entre les temps de l enfant et tout au long de son parcours vers l Homme que la Ligue de l enseignement intervient, soit en qualité d organisateur d accueils d enfants ou de jeunes, soit comme accompagnatrice d associations locales, soit comme consultante pour les collectivités locales, dans la conception, la mise en œuvre et l évaluation des politiques éducatives de territoires. Elle intervient par exemple dans le cadre de projets éducatifs concertés comme : les projets éducatifs locaux (PEL, CEL),

6 les contrats «Enfance / Jeunesse» (CAF), les programmes de réussite éducative, volets éducatifs des Contrats Urbains de Cohésion Sociale, les opérations «Ecole ouverte» organisées dans les Réseaux d éducation prioritaire, les opérations «Ville, Vie, Vacances» organisées dans certains territoires urbains, les programmes européens et internationaux favorisant les apprentissages interculturels hors du temps scolaire. IV. Les objectifs des Locaux de Jeunes : - Favoriser l autonomie des jeunes de 11 à 17 ans en les guidant dans leurs projets et leurs envies. - Proposer un lieu et un cadre favorisant l ouverture culturelle et artistique. - Favoriser la libre expression des jeunes et le respect de l opinion d autrui. - Proposer des activités variées pour répondre aux envies des plus jeunes. - Favoriser la socialisation de chaque jeune avec des jeunes de son âge. - Connaître le rôle des animateurs et intervenants, apprendre à utiliser leurs compétences. - Permettre à chaque jeune de découvrir ou de mieux connaître son environnement proche et lointain. - Sensibiliser les jeunes à l écocitoyenneté par la participation à des actions, à des activités et à des gestes quotidiens. V. L équipe d animation : Un directeur-animateur : David JACQUELINE (BAFD), sur les locaux de Merville-Franceville. Un animateur : David FREMONT (BAFD en cours), sur les locaux de Amfreville et Bavent. Un animateur : Jérémy PILLON (animateur BAFA), sur le séjour Guîtres. VI. Les différents locaux, les horaires des accueils, l organisation des lieux : Pour l année 2014, le service Jeunesse de la Communauté de Communes de CABALOR a à sa disposition quatre locaux de Jeunes. Celui de Merville-Franceville, situé au Pôle Jeunesse, est destiné aux adolescents. Il propose un accueil tous les vendredis, de 18h à 20h. Celui de Merville-Franceville, situé rue des Dunes, est destiné aux préadolescents. Il propose un accueil tous les mercredis, de 11h30 à 17h. Celui de Bavent, à côté du gymnase Frion, est destiné aux ans. Il propose un accueil tous les mercredis, de 17h à 19h. Enfin, celui d Amfreville, situé rue Morice, est destiné aux ans. Il propose un accueil tous les vendredis, de 17h30 à 19h. L organisation des lieux dans chaque local. Les espaces permettent de répondre à des objectifs d autonomie, de responsabilité, d ouverture, de vivre ensemble.

7 - «Espace Sorties» culturelles, sportives, partenaires éducatifs, prestataires, Erasmus + : flyers, dépliants, carte IGN. - «Espace Informations» locales-nationales-internationales : journaux, magazines. - «Espace Propositions» : sur un «Mur des propositions», les jeunes apportent des idées pour le Local. - «Espace Détente» : jeux de société, B.D., mangas. - «Espace Multimédia» : ordinateur, appareil photo numérique. - «Espace artistique et culturel» : musique, activités manuelles (art déco, sculpture, construction). Ces espaces seront aménagés selon la configuration de chaque Local. VII. Les projets et activités spécifiques : Les projets : - séjour autofinancement à Guîtres (Gironde) : Neuf jeunes du local Jeunes de CABALOR de Merville-Franceville, âgés de 13 à 17 ans, feront un échange de quinze jours avec un groupe de jeunes du Point Relais Information Jeunesse de Guîtres (7 jours en Gironde et 7 jours en Normandie). L objectif est de favoriser la rencontre avec des jeunes d une autre région, mettre en valeur son patrimoine culturel et historique et découvrir le département de la Gironde. - Projet sportif et découverte de l environnement proche : Les préadolescents auront la possibilité de découvrir le territoire de CABALOR pendant un mini-camp de trois jours avec une soirée, suivie d une nuitée dans un lieu à préciser. Ils se déplaceront à vélo sur différents lieux où ils pourront pratiquer des activités sportives. Lors de ce séjour court, il sera envisageable d obtenir un partenariat avec la Maison de la Nature. Ce séjour permettra de favoriser l autonomie des préadolescents car ils pourront organiser leur itinéraire et les différentes étapes du parcours (lieux, intervenants, activités sportives). Ils apprendront ainsi à connaître leur environnement proche : le territoire de CABALOR (lieux spécifiques, chemins de randonnée). De plus, ils pourront découvrir des pratiques sportives nouvelles. - Projets sports nautiques : En partenariat avec la base nautique de Merville Franceville, les jeunes auront la possibilité de pratiquer des sports de voile et diverses activités nautiques (Paddle, pirogue). Ce stage, à dominante sportive pourra être complété par des pratiques sportives liées à l environnement, comme le sandball, le beach volley, la pratique du cerf-volant ou encore la course d orientation et la pratique du VTT. Le but est de s initier aux pratiques nautiques et de plein air accessibles par les jeunes résidant dans la Communauté de Communes de CABALOR. - Projet Land art : L environnement rural et le littoral du territoire de CABALOR est propice à ce genre de projet. En utilisant le cadre et les matériaux de la nature tels que le bois, le sable, le rocher, la terre, les pierres

8 pour créer au cœur de la nature. Les œuvres produites sont à l extérieur et soumises à l érosion. Ainsi pourra être créé une exposition éphémère qui sera photographiée ou filmée. Le projet pourra se traduire de la façon suivante : découverte d un artiste spécialiste dans le Land art, recherche sur le Web, découverte de sites naturels, créations artistiques, mémoire photographique. Ce projet pourra être lié au projet suivant. - Projet éco-citoyenneté : Les jeunes participeront à la semaine du développement durable, organisée par le Service Environnement de CABALOR. De plus, il sera mis en place une action d autofinancement pour le séjour à Guîtres, en partenariat avec l entreprise Howmet de Dives-sur-Mer. Les jeunes solliciteront l entreprise pour entreprendre une action liée au développement durable. - Projet ouverture culturelle et artistique: Le but est de favoriser une ouverture culturelle et artistique dans le département du Calvados. Dans leur local, l espace «sorties culturelles, sportives, partenaires éducatifs, prestataires» leur permettra de s informer, de solliciter l animateur qui les guidera, d organiser des sorties, de solliciter éventuellement un intervenant. Il sera envisageable de monter un projet musical comme suit : intervention d un musicien, initiation à des instruments, réutilisation des compétences de l intervenant, visite d une salle de concert, pour enfin assister à un concert de musique. Il sera aussi envisageable de monter un projet découverte des arts picturales tels que la peinture ou le graffiti. - Projet multimédia : Le but est de favoriser l accès et l utilisation des nouvelles technologies informatiques avec une approche éducative, réfléchie et responsable. L Espace Public Numérique (E.P.N.) de Gonneville en Auge sera le lieu privilégié pour organiser un stage multimédia. Il pourra être proposé aux jeunes la création d un montage vidéo ou photographique, le Light painting, la création d un Stop Motion, l utilisation de jeux en réseau, la création d un blog pour un futur séjour, une utilisation pertinente du Web. - Projet théâtre : L objectif de ce stage est de permettre à chaque jeune de découvrir une autre manière de s exprimer (voix, gestes, postures, attitudes) et de jouer la comédie. L activité théâtre est aussi un moyen pour chaque jeune de gagner en confiance et d accepter le regard des autres. De la même façon, l E.P.N, grâce à une salle de théâtre, facilite la mise en place de ce projet. - Week-end Puy du Fou : Ce week-end aurait lieu au mois de Juin 2014 et sera destiné aux préadolescents de Bavent, Amfreville et Merville.

9 L objectif est de faire se rencontrer les jeunes des trois locaux sur un week-end. Il est aussi d attirer d autres jeunes sur un séjour court. Le Puy du Fou (Les Epesses, Vendée) permet de découvrir des moments importants de l Histoire de France tels que les Vikings, l époque romaine, la Renaissance et Les Temps modernes. Les projets pourront évoluer en fonction des envies des jeunes et des possibilités offertes. VIII. Fonctionnement du Local Jeunes : a. Les différents «temps» : accueil, activité spécifique, projet, évènements, vacances scolaires : Le temps d accueil s oriente davantage vers un public adolescent, il peut se définir de la façon suivante : «C est un temps informel de rencontre, de discussion, d échange entre les jeunes, sur des sujets plus ou moins précis (journée et semaine vécue, vie quotidienne, actualité). L animateur est une sorte de médiateur, il est à l écoute, il favorise les échanges. Il peut dynamiser, orienter vers des sujets de discussion. Enfin, cet échange permet à l animateur de connaître davantage les attentes de chaque jeunes pour éventuellement répondre à des besoins (exemple : découvrir l environnement proche ou lointain, en connaître davantage sur des sujets d actualité, sur leur avenir professionnel) et des envies (exemple : départ en voyage, rencontrer des jeunes et des adultes).». Il est à préciser que ce temps d accueil démontre une certaine maturité d échange de la part des jeunes. Le temps d activité s oriente davantage vers un public préadolescent (sortant du centre de loisirs), il se distingue du temps d accueil. «Le temps d activité est un temps formel, selon un cadre défini par l animateur. L objectif est de favoriser l échange autour d un aspect ludique. L animateur peut proposer des activités culturelles, sportives ou artistiques. L animateur peut impulser les activités ou répondre à des envies de jeunes. Il veille alors à faire respecter les règles du jeu, à rester dans le cadre de l activité. Et, au fil du temps, dans un objectif d autonomie et de responsabilité, il prendra du recul pour laisser jouer ensemble et ainsi favoriser les échanges entre jeunes. Sur les heures d ouvertures hebdomadaires des quatre locaux de Jeunes, on retrouve ces deux temps. Le temps de projet a pour objectif de permettre une réflexion, avec un groupe défini de jeunes qui souhaite s impliquer dans un projet, sur une tranche horaire définie par l animateur et les jeunes. L animateur prévoit les conditions nécessaires : lieu, horaire, matériel, mise à disposition des outils. Les objectifs sont de développer l autonomie et la responsabilité. Que ce soit pour un projet culturel, sportif ou artistique, les jeunes réfléchissent, discutent, mettent en mot leurs envies, prennent contact, se servent des compétences des adultes, réajustent. L animateur devient alors un médiateur, il dynamise le groupe, il veille à la faisabilité, à recentrer en fonction des objectifs, à la sécurité, à la gestion du budget. Pendant les vacances scolaires, les jeunes ont la possibilité d organiser leurs sorties, activités et soirées. L objectif est toujours de développer l autonomie et la responsabilité. Là encore l animateur favorise les échanges afin de faire émerger un programme d activité ou des projets adaptés. b. Les différents groupes : préadolescents et adolescents :

10 Les groupes de préadolescents ont entre 11 et 14 ans. Les locaux de Bavent, Amfreville et Grain de sable (Merville) leur sont destinés. La réouverture du local de Bavent en Novembre 2013 et celle du Grain de sable (Merville) en janvier 2014 visent à accueillir les préadolescents. Même s il est difficile d établir un profil type d un jeune de cette tranche d âge, à cause des nombreuses différences individuelles liées à la maturation psychologique et biologique, on peut tout de même identifier quelques tendances. Le préadolescent est demandeur d activités, il recherche le jeu. L animateur veillera à définir un cadre pour que progressivement les jeunes s approprient les règles de vie, les possibilités offertes par le Local Jeune. Il doit identifier le rôle de l animateur et apprendre à se servir de ses compétences. Le groupe d adolescents se retrouve dans une salle du Pôle jeunesse à Merville. L adolescent devient de plus en plus autonome et le revendique. C est un moment de la vie où l on cherche à appartenir à un groupe et paradoxalement à vouloir être identifié comme une personne avec ses propres idées, son propre style. L objectif du Local Jeune est d amener ces futurs adultes vers une autonomie pour l organisation de leur vie quotidienne et professionnelle, l organisation de séjours entre amis, l intégration dans la cité. c. Lien avec l Accueil Collectif de Mineurs : Le lien avec l accueil collectif de mineurs, qui se situe au pôle Jeunesse de Merville, présente plusieurs intérêts. Dans une logique de développement de l enfant, l objectif est de proposer une structure adaptée à chaque tranche d âge. Le local Jeunes s attache à répondre aux besoins d enfants de 11 à 17 ans. Le passage du centre de loisirs au Local Jeunes ne doit pas être «brutal». La relation de confiance de l enfant et des parents ne doit pas être rompue. Pour cela, les deux structures se doivent de rechercher une certaine cohérence dans la poursuite de leurs objectifs (le projet éducatif permet une cohérence éducative). Chez un enfant de ans, les différences de développement intellectuel et physique pourront amener l équipe d animation à proposer le Local Jeunes. Dans cette perspective, une communication entre les deux structures présente un réel intérêt. La cohérence et la communication entre l A.C.M. et le Local Jeune sera facilité avec la prise de fonctions de David Frémont, au mois de janvier Son temps plein à CABALOR sera partagé en deux-mi-temps sur les deux structures. Il pourra être un référent pour les enfants de ans qui intégreront le Local Jeune. d. Lien avec les acteurs éducatifs : Maintenir un lien fort avec différents acteurs éducatifs est un gage de réussite concernant le développement de chaque enfant. Le but est d acquérir, pour chaque individu, un panel de connaissances variées, de favoriser des découvertes, de développer de multiples compétences et de développer la sensibilité. Pour cela, il convient d utiliser les compétences de chacun.

11 Il sera ainsi envisageable que des parents s investissent dans des projets en apportant leurs savoir-faire professionnel ou personnel. Des prestataires tels que la Ligue de l Enseignement, l UFOLEP, des associations sportives et culturelles de CABALOR, les intervenants de l Espace Public Numérique de Gonneville-en-Auge, seront des points d appui essentiels. Le Local Jeunes de CABALOR veillera à informer les élus du service Jeunesse de leurs actions et projets. Tout porte à croire que des jeunes qui se sont investis dans la vie du local, et par extension dans la vie de sa commune en réalisant des projets utiles pour lui et sa commune, deviendront des citoyens force de proposition dans leur vie future. Les collèges de Merville-Franceville et de Troarn seront également liés à la vie du Local. Il sera envisageable de participer ensemble à l organisation de projets divers, à des actions liées à des problématiques jeunesse (éducation, culture, addiction, sexualité). Ce lien entre les acteurs éducatifs poursuit deux buts. Le premier étant de créer une sphère autour de l enfant afin qu il se développe de façon harmonieuse dans un climat serein. Le deuxième but étant que les différentes structures, et en particulier le Local Jeunes, soient des lieux ouverts sur l extérieur, propices à de multiples découvertes intellectuelles, sociales et morales. IX. Place et rôles des animateurs : Le directeur : Le directeur est garant du fonctionnement général et du suivi de l équipe d animation. Il aiguille l équipe dans la mise en œuvre pédagogique, et retravaille certains disfonctionnements avec l équipe. Il se soumet à la réglementation en vigueur. - Accompagner et orienter les animateurs dans la démarche pédagogique et technique, impliquer les équipes dans des réflexions éducatives, dynamiser les temps de préparation et de formation, donner un cadre de fonctionnement précis et clair, former et aider dans l organisation des projets. - Créer des repères : o Planning pour l équipe afin qu elle puisse anticiper les préparations o Fiches des présences des jeunes o Affichages réglementaires et repères du fonctionnement général - Réguler et gérer des conflits. - Faire le suivi administratif (comptabilité, présences des enfants, suivi des inscriptions, ), courses. - Accueillir, informer les familles, les rassurer. - Créer des moments conviviaux, informer. - Contrôler et s assurer de la sécurité dans les sorties, activités exceptionnelles dites à risque (piscine ) - Participer à l encadrement. - Suivre et accompagner la pédagogie et les techniques d animations à mettre en place. - Mettre en place des outils pédagogiques (bilans quotidiens, repères matériels, évaluations par semaine, réunions quotidiennes, bilan du séjour).

12 - Former les animateurs et suivre les stagiaires. - Faire le relais auprès des prestataires, des autres Locaux Jeunes. - Faire le relais avec les services municipaux et les élus. L animateur : Les animateurs auront la responsabilité des jeunes pendant les temps d accueil, de projets, les séjours et lors des ouvertures exceptionnelles, ils seront vigilants et accompagneront les jeunes dans les moments collectifs et individuels. Ils favoriseront la participation des jeunes en donnant un cadre sécurisant, dans un esprit de bienveillance. - Prendre des initiatives et des responsabilités. - Faire émerger des projets et des envies d animations. - Proposer des activités riches et variées. - Offrir un cadre structuré aux jeunes. - Créer des repères dans les différents espaces du Local Jeune. - Réguler et gérer les conflits. - Travailler en équipe. - Préparer et anticiper les activités. - Faire preuve de dynamisme (souriant, actif, discuter avec les jeunes, donner du sens et de la cohérence dans les actions, jouer, ). - Instaurer un climat de confiance, de libre expression, de politesse, de respect. - Valoriser les réalisations (projets, expositions ). - Informer les parents du vécu de leur enfant, rassurer les familles. - Gérer le pointage des jeunes et savoir à chaque instant le nombre de jeunes de son groupe. X. Les fiches actions : Quoi Où Mini-camp sportif et découverte de l environnement Sur le territoire de CABALOR, à Sallenelles autour de la Maison de la nature Quand Trois jours, du 28 au 30 avril 2014 Public ciblé ans Objectif - rendre autonome les jeunes sur l organisation de leur séjour (itinéraire, matériel, activités sportives) - pratiquer des activités sportives (VTT, sports nouveaux, sports collectifs) -découvrir leur environnement proche : l estuaire de l Orne et territoire de CABALOR Comment 1 ère journée sans nuitée : - VTT sur le territoire de CABALOR, découverte d une activité sportive 2 ème journée avec nuitée : - VTT sur le territoire de CABALOR, visite de l Estuaire de l Orne en partenariat avec la maison de la Nature, éventuellement une activité sportive, veillée et nuit sous tente. 3 ème jour : - découverte d une activité sportive, VTT sur le territoire de CABALOR Partenariat Maison de la Nature

13 Moyen humain Deux encadrants : David Frémont (animateur) et David Jacqueline (directeur-animateur) Un intervenant (Maison de la Nature) évaluation Participation des enfants Enquête de satisfaction auprès des enfants et des parents Quoi Où Quand Public ciblé ans Espace Public Numérique Du 3 au 7 mars 2014 (vacances d hiver) Projet Théâtre Objectif - rendre l individu non seulement plus à l aise dans son corps, mais également dans le maniement de sa langue - ouvrir chez le jeune des horizons multiples : possibilité de s exprimer par le geste et la parole ; découverte de situations nouvelles ; expression de sentiments nouveaux ; victoire sur la timidité mais aussi sur l attitude inverse ; meilleure connaissance des autres. Comment - découverte de l Espace Public Numérique de Gonneville-en-Auge - stage théâtre à l EPN avec intervention d Anne-Claire Salaün (intervenante théâtre) : découverte de techniques comme les «matchs d impro», de la comédie, être acteur dans une pièce de théâtre - visite d un théâtre : coulisses, scène (théâtre de Caen) - Participer à une représentation de «matchs d impro» organisés par l Association Macédoine - Participation à un Forum théâtre (technique de théâtre participative où les acteurs improvisent et le public intervient) Partenariat Espace Public Numérique - Association Macédoine théâtre Moyen humain David Frémont (animateur) et David Jacqueline (directeur-animateur) Un intervenant (Maison de la Nature) Une intervenante théâtre : Anne-Claire Salaün (EPN) Troupe d acteurs en lien avec l Association Macédoine évaluation Participation des enfants, création d une pièce de théâtre Enquête de satisfaction auprès des enfants et des parents Quoi Où Quand Public ciblé ans Agglomération caennaise Du 10 au 14 mars 2014 (vacances d hiver) Projet découverte de lieux culturels Objectif - favoriser l ouverture culturelle et artistique. - connaître les lieux culturels et artistiques dans l Agglomération caennaise. - prendre plaisir, trouver de l intérêt à découvrir l art et la culture dans des situations concrètes

14 Comment - sensibiliser les jeunes grâce à l espace «sorties» mis à leur disposition dans le local - recueillir les envies du groupe d adolescents afin d organiser leurs visites - organisation de sorties sur le département du Calvados - utilisation du minibus pour emmener les jeunes sur les sorties culturelles Partenariat - musées, cinéma, salles d expositions, lieux historiques Moyen humain Jérémy Pillon (animateur) et David Jacqueline (directeur-animateur) Des intervenants, des guides des lieux visités. évaluation Participation des jeunes aux différentes sorties Sondage de satisfaction auprès des jeunes Mise en mémoire de certaines informations apprises dans les différents lieux Quoi Où Projet découverte culturelle et artistique Orienté vers la découverte musicale Dans le département du Calvados (local Jeunes, Caen et ses salles de concert) Quand Pendant le cycle 2 : 17 mars au 25 avril 2014 Public ciblé ans et ans Objectif - rendre autonome les jeunes afin d organiser leurs sorties - découvrir des lieux de pratiques musicales : salle d enregistrement, répétitions, salle de concert - développer leur sensibilité musicale et découvrir d autres univers musicaux en participant à un concert - développer la créativité en construisant leurs propres instruments Comment - sensibiliser les jeunes grâce à l espace «sorties» mis à leur disposition dans le local - recueillir les envies des groupes d adolescents et préadolescents - écoute de différents styles musicaux (au local) - fabrication d instruments avec des matériaux de récupération - enregistrement d une séquence musicale - se rendre dans une salle de concert Partenariat Salle de concert Moyen humain Deux encadrants : David Frémont (animateur) et David Jacqueline (directeur-animateur) évaluation Présentation de leurs instruments de musique Participation des jeunes aux différentes sorties Sondage de satisfaction auprès des jeunes

15 XI. Les protocoles : L équipe d animation a conscience qu elle a sous sa responsabilité des jeunes âgés de 11 à 17 ans. L équipe assurera la sécurité passive, c'est-à-dire qu elle anticipera l organisation matérielle, humaine et fonctionnelle (exemple : prévoir un itinéraire adapté dans une ville) lorsqu elle aura en charge ce public, en se référant aux textes de loi relatifs au secteur de l animation. Elle assurera la sécurité active, c'est-à-dire qu elle adoptera un comportement sécuritaire dans l action (faire traverser la route). En cas d incident, elle prendra les mesures nécessaires de sécurité, dans une logique de bienveillance et de protection. Les règles fondamentales de sécurité doivent être respectées par les participants et les encadrants, elles sont non négociables. Le protocole suivant présente des situations concrètes inhérentes à la vie des Locaux Jeunes. L objectif du protocole est d anticiper le comportement responsable et sécuritaire de l animateur. C est un outil d anticipation et de réponse à une situation. Un jeune veut se confier discrètement à un animateur : L animateur ne doit pas laisser les jeunes sans surveillance visuelle. L animateur propose donc au jeune de discuter dans une salle annexe, où il est possible, par une porte ou une fenêtre, de surveiller les autres jeunes. Un jeune souhaite quitter le Local Jeune avant la fin de l accueil : L animateur est responsable seulement durant le temps de présence au Local. Il est inscrit sur la fiche d inscription une note relative à cette situation. Deux cas de figure selon l âge du participant : - si le jeune a moins de 14 ans, il doit fréquenter le local sur toute la durée du temps d accueil. Dans le cas contraire, les responsables légaux doivent fournir une autorisation parentale. Si le jeune est amené à quitter le Local avant l horaire prévu (maladie, nervosité), l animateur se devra de passer un coup de téléphone aux responsables légaux. - si le jeune a plus de 14 ans, il a la possibilité de quitter le local quand il le souhaite. L animateur note l heure à laquelle il part. Les responsables légaux deviennent alors responsables à partir du moment où le jeune quitte la structure. Un jeune quitte le Local Jeune alors qu il fait nuit : Si le jeune a moins de 14 ans, l animateur pourra le ramener exceptionnellement. L animateur prendra contact avec les parents pour qu ils se déplacent, il les sensibilisera au danger éventuel de ce genre de situation. Un jeune a un comportement inhabituel observé qui le met en danger physiquement et/ou moralement : L animateur essaie de comprendre ce qui se passe. Il peut l écarter du groupe afin d être au calme et de discuter sereinement. Si ce comportement persiste, l animateur informera les parents.

16 Un ou plusieurs jeunes ont des comportements violents : L animateur est garant d une atmosphère sereine et respectueuse au sein du Local Jeunes. L animateur analyse les signes d un éventuel conflit afin de recadrer les jeunes. en cas d agression verbale : l animateur calme la situation en écartant les jeunes, en instaurant le dialogue et en précisant que les propos obscènes sont interdits au sein du Local. Si l animateur lui-même est visé, il doit peser ses mots pour aboutir à une discussion réfléchie et un retour au calme. en cas d agression physique : l animateur sépare physiquement les jeunes. Il les éloigne l un de l autre afin qu ils se calment. L animateur provoque une discussion entre les deux jeunes afin qu ils verbalisent leur geste. Selon le degré de violence physique, l animateur pourra informer les parents. En cas de récidive, le jeune sera exclu du Local. Les démarches à effectuer lorsqu il y a un accident : Dans le local, l animateur possède les informations nécessaires sur la fiche d inscription et la fiche sanitaire du jeune. Il peut désinfecter une plaie car il a à sa disposition une trousse de secours. Si la blessure est trop importante, l animateur appellera les urgences, puis les parents. Une fiche de déclaration d accident sera à remplir et à envoyer à la Ligue de l Enseignement pour les assurances. Ces feuillets seront présents dans les classeurs des animateurs. Un cahier d infirmerie sera rempli pour informer de tous les éléments nécessaires : date, heure, nom de l enfant, et blessure soignée. Contenu de la trousse de secours : ciseaux, thermomètre frontal, pince à épiler, gants en latex, compresses, antiseptique, pansement, sparadrap, couverture de survie, sérum physiologique, écharpe triangulaire, fiche de suivi, fiche «numéro d urgence» Les démarches à effectuer lorsqu il y a un incident : L animateur est informé du protocole d évacuation relatif à l utilisation des différents locaux (préfabriqué, gymnase, Pôle Jeunesse). Il sortira du Local après s être assuré d être le dernier. Il vérifiera la présence des jeunes grâce à la fiche d appel. Il aura également à sa disposition les fiches sanitaires. Il dirigera les jeunes vers un endroit sûr. Enfin, il donnera l alerte.

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse P R O J E T E D U C AT I F Association Espace Jeunesse I N T R O D U C T I O N Ce projet éducatif expose les orientations éducatives de l Association ESPACE JEUNESSE, chargée par la municipalité du Séquestre

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

CENTRE DE LOISIRS SANS HÉBERGEMENT ----- PROJET PÉDAGOGIQUE

CENTRE DE LOISIRS SANS HÉBERGEMENT ----- PROJET PÉDAGOGIQUE CENTRE DE LOISIRS SANS HÉBERGEMENT ----- PROJET PÉDAGOGIQUE SOMMAIRE INTRODUCTION.. page 3 I. LE CONTEXTE...4 II. LES OBJECTIFS PEDAGOGIQUES...5 III. L'ORGANISATION DU CENTRE DE LOISIRS..7 IV. LE RÔLE

Plus en détail

La priorité est donnée à la démarche de projet et non à la simple consommation de loisirs. Le séjour s appuie sur les principes suivant :

La priorité est donnée à la démarche de projet et non à la simple consommation de loisirs. Le séjour s appuie sur les principes suivant : Sommaire 1. Les principes du séjour 2. Présentation du séjour 3. Les objectifs du séjour 4. Les réunions 5. Les relations dans le camp 6. Le rôle de l équipe d animation 7. Les chantiers et actions de

Plus en détail

Les grandes fonctions du tuteur

Les grandes fonctions du tuteur Agence Erasmus+ Jeunesse & Sport Les grandes fonctions du tuteur Ce document rend compte de travaux effectués en ateliers par les participants lors des sessions de formation de tuteurs SVE organisées depuis

Plus en détail

Projet éducatif vacances enfants et adolescents

Projet éducatif vacances enfants et adolescents Projet éducatif vacances enfants et adolescents SOMMAIRE 1- Présentation du mouvement 2- Valeurs et finalités 3- Nos objectifs 4- Nos orientations éducatives 5- L équipe d encadrement 6- Les activités

Plus en détail

Formations 2011 Fédération Familles Rurales Haute Savoie

Formations 2011 Fédération Familles Rurales Haute Savoie Formations 2011 Fédération Familles Rurales Haute Savoie Nos formations s adressent aux salariés et professionnels en activité mais également aux bénévoles. Elles ont pour objectif de contribuer à l acquisition

Plus en détail

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant :

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant : La municipalité d Amboise a mené une réflexion afin d améliorer la qualité de l accueil périscolaire du matin et du soir, au sein des écoles maternelles et élémentaires de la commune. A partir de cette

Plus en détail

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ L explosion de l activité professionnelle des femmes et la situation géographique de la commune d Aumetz et de notre

Plus en détail

Des accueils collectifs de mineurs pour des loisirs éducatifs

Des accueils collectifs de mineurs pour des loisirs éducatifs Des accueils collectifs de mineurs pour des loisirs éducatifs ÉDITORIAL Le mois de juillet commence ; voici venu le temps des vacances pour la majorité des élèves et des étudiants. Que souhaiter à ces

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves

TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves Réussite des élèves contribuer à améliorer la réussite des

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

SERVICE ENFANCE-JEUNESSE REGLEMENT INTERIEUR. 11-17 ans

SERVICE ENFANCE-JEUNESSE REGLEMENT INTERIEUR. 11-17 ans SERVICE ENFANCE-JEUNESSE REGLEMENT INTERIEUR «POINT ACCUEIL JEUNES DE LA VILLE DE BEAUGENCY» 11-17 ans Le Point Accueil Jeunes est géré par le Service Enfance-Jeunesse de la ville de Beaugency représenté

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

A la découverte du Service jeunesse Edition 2014-2015

A la découverte du Service jeunesse Edition 2014-2015 A la découverte du Service jeunesse Edition 2014-2015 Dédié aux 11-25 ans «Depuis le 7 juillet 2014, le Service jeunesse (consacré aux pré-adolescents, adolescents et jeunes adultes de 11 à 25 ans) est

Plus en détail

1 Travailler dans le secteur social

1 Travailler dans le secteur social 1 Travailler dans le secteur social Proposer des formations aux métiers de la solidarité. Accéder à un emploi dans un secteur porteur. Parmi les acteurs : AskOria, les métiers des solidarités Cet organisme

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE DE L'ACCUEIL JEUNES 11/17 ANS

PROJET PEDAGOGIQUE DE L'ACCUEIL JEUNES 11/17 ANS PROJET PEDAGOGIQUE DE L'ACCUEIL JEUNES 11/17 ANS Le projet pédagogique met en œuvre le projet éducatif de l'organisateur, il en précise les conditions de réalisation dans un document élaboré en concertation

Plus en détail

Service Enfance et Scolaire 9-10-09 Réf : MB/JH. Edito de Monsieur le Maire

Service Enfance et Scolaire 9-10-09 Réf : MB/JH. Edito de Monsieur le Maire Service Enfance et Scolaire 9-10-09 Réf : MB/JH CHARTE SUR LE TEMPS DE LA RESTAURATION SCOLAIRE Edito de Monsieur le Maire Depuis les années 1980, à l issue d une convention liant la commune avec l Etat

Plus en détail

Charte de la laïcité à l École Charte commentée

Charte de la laïcité à l École Charte commentée Charte de la laïcité à l École Charte commentée Ce document propose un commentaire de la phrase de préambule et de chacun des articles de la Charte de la laïcité à l École. Il explicite le sens des principales

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2014

PROJET PEDAGOGIQUE 2014 PROJET PEDAGOGIQUE 2014 Animation Jeunesse 12-16 ans Ahuillé GENERALITES Ce projet a été élaboré par les animateurs jeunesse et a été rédigé à partir des intentions éducatives des municipalités. L environnement

Plus en détail

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances

Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances RAPPORT COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL GENERAL DU 26 MARS 2013 Projet éducatif départemental relatif aux accueils de mineurs : centre de loisirs et séjours vacances Conformément aux textes en vigueur

Plus en détail

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 Réforme des rythmes scolaires Projet Educatif de territoire d Evecquemont Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 A Du PEDT au comité de suivi et d évaluation de la réforme

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ENFANCE

PROJET PEDAGOGIQUE ENFANCE PROJET PEDAGOGIQUE ENFANCE A/ LA STRUCTURE D ACCUEIL I La localisation II L Accueil de loisirs sans hébergement : LES LOULOUS DU PIC I La localisation L accueil de Loisirs se trouve dans la ville de Saint

Plus en détail

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous

NOTRE Code d éthique. S engager dans le respect de tous NOTRE Code d éthique S engager dans le respect de tous Notre Code d éthique S engager dans le respect de tous Le présent code d éthique a été adopté par le conseil d administration du Centre de santé et

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE AU MULTI-ACCUEIL

LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE AU MULTI-ACCUEIL LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE AU MULTI-ACCUEIL Vous allez effectuer un stage dans notre structure. Ce livret d accueil a été rédigé pour vous souhaiter la bienvenue et vous donner quelques informations

Plus en détail

Recommandations à l'attention des RECOMMANDATIONS A L ATTENTION DES ORGANISATEURS D'ACCUEILS DE LOISIRS ET DE SEJOURS VACANCES EN BASSE-NORMANDIE

Recommandations à l'attention des RECOMMANDATIONS A L ATTENTION DES ORGANISATEURS D'ACCUEILS DE LOISIRS ET DE SEJOURS VACANCES EN BASSE-NORMANDIE Recommandations à l'attention des RECOMMANDATIONS A L ATTENTION DES ORGANISATEURS D'ACCUEILS DE LOISIRS ET DE SEJOURS VACANCES EN BASSE-NORMANDIE La Basse-Normandie est une région qui accueille annuellement

Plus en détail

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans Juin 2010 TABLE DES MATIÈRES 1. CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES 4 2. OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT ENFANTS DE 4 ANS À 5 ANS

Plus en détail

PROJET D'ÉTABLISSEMENT

PROJET D'ÉTABLISSEMENT PROJET D'ÉTABLISSEMENT Une école qui apprend à vivre ensemble Le projet d établissement est issu de la réflexion collective des enseignants afin de respecter les projets éducatif et pédagogique définis

Plus en détail

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS Droits de l enfant LES JOURS MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS ENFANT / JEUNE N d ordre Consultation des 6/18 ans 2014 MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS B onjour, Sais-tu que tu as des

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain. Géré par le Home des Flandres

LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain. Géré par le Home des Flandres HOME DES FLANDRES 355, Boulevard Gambetta 59200 TOURCOING 03.20.24.75.78 Fax : 03.20.11.02.49 LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain Géré par le Home des Flandres 337 bis rue du Brun Pain 59200

Plus en détail

DECOUVRIR PARTAGER Et SE FAIRE PLAISIR

DECOUVRIR PARTAGER Et SE FAIRE PLAISIR Organisation pédagogique du séjour de vacances de La Marmotane 2015 DECOUVRIR PARTAGER Et SE FAIRE PLAISIR I. Descriptif Le séjour de vacances de l association La Marmotane (6 rue de la Fontaine 67 870

Plus en détail

Observatoire de l Enfance, de la Jeunesse et de l Aide à la Jeunesse. Audition au Sénat Lundi 11 mai 2015

Observatoire de l Enfance, de la Jeunesse et de l Aide à la Jeunesse. Audition au Sénat Lundi 11 mai 2015 Observatoire de l Enfance, de la Jeunesse et de l Aide à la Jeunesse Audition au Sénat Lundi 11 mai 2015 Plan Comment écouter les enfants vivant dans la pauvreté? Ce que l on en apprend? Comment traduire

Plus en détail

Créés en septembre 2003 pour remplacer les séances éducatives du mercredi, sous

Créés en septembre 2003 pour remplacer les séances éducatives du mercredi, sous Créés en septembre 2003 pour remplacer les séances éducatives du mercredi, sous l impulsion de Yves Fournel, adjoint à l éducation et à la petite enfance à la ville de Lyon avec la participation de la

Plus en détail

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d école des enfants est un moment privilégié durant lequel les enfants deviennent acteurs au sein de leur école, en faisant des propositions

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Musique instrumentale (deuxième partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Mai 2005 This document is available

Plus en détail

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 Document créé le 22/02/2011 Direction de l Education RHONE ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 En proposant aux collectivités territoriales de négocier et de signer les Contrats

Plus en détail

Chapitre 15. La vie au camp

Chapitre 15. La vie au camp Chapitre 15. La vie au camp Chapitre 15. La vie au camp 227 1. Intensité de la vie du camp 230 2. Loin de la maison 230 A. Sentiment de sécurité 230 B. Les coups de cafard de l enfant 231 227 Un camp,

Plus en détail

Maison de l Enfant et des Découvertes 4 avenue Aristide Briand 27000 Evreux.

Maison de l Enfant et des Découvertes 4 avenue Aristide Briand 27000 Evreux. Maison de l Enfant et des Découvertes 4 avenue Aristide Briand 27000 Evreux. Heures d ouverture pour le public : Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h Téléphone Fax 02 32 33 47 39 02 32 33 71

Plus en détail

PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION

PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION OBJET A travers ce dispositif, la Région souhaite : Démocratiser l accès à la culture Faire du dispositif un véritable outil d ouverture culturelle Valoriser

Plus en détail

TEMPS PÉRISCOLAIRES (TAP) SEPTEMBRE 2014 JUILLET 2015

TEMPS PÉRISCOLAIRES (TAP) SEPTEMBRE 2014 JUILLET 2015 TEMPS PÉRISCOLAIRES (TAP) SEPTEMBRE 2014 JUILLET 2015 Objectifs pédagogiques du PEDT Mettre l enfant au cœur du projet et favoriser son développement - Accorder une priorité au besoin de jouer, avec les

Plus en détail

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE LA JEUNESSE l es sen tiel LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE sommaire LA JEUNESSE PAGES 4 À6 PAGES 7 À9 PAGE 10 PAGE 11 Le BIJ, lieu ressources Pour s informer et se documenter -

Plus en détail

Maison du droit et de la médiation www.ville-stains.fr

Maison du droit et de la médiation www.ville-stains.fr www.ville-stains.fr SOMMAIRE page 4 INFORMATION ET ORIENTATION page 6 ACCES AU DROIT page 8 AIDE AUX VICTIMES page 10 MEDIATION page 12 ECRIVAIN PUBLIC page 14 LEXIQUE + NOS PARTENAIRES EDITO Pour la Municipalité,

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS Avenue des Thermes - BP 71 01220 Divonne-les-Bains Tel/Fax : 04 50 20 29 15 Courriel : divonne.espacejeunes@alfa3a.org REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS A compter du 1 er septembre 2014

Plus en détail

Cohésion d Equipe - Team Building

Cohésion d Equipe - Team Building Public concerné : Cadres et cadres supérieurs. Cohésion d Equipe - Team Building Objectifs : Comprendre les mécanismes de fonctionnement d une équipe. Comprendre les rôles de chacun et le rôle de l encadreur.

Plus en détail

Informations aux familles. Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine

Informations aux familles. Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine Informations aux familles Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine 15 rue de Kérourien - 29200 BREST 07-88-04-22-93 (Catherine PERRAMENT) Rentrée de septembre 2015

Plus en détail

Des ressources numériques en ligne : Actions éducatives et développement personnel de l élève

Des ressources numériques en ligne : Actions éducatives et développement personnel de l élève «La citoyenneté active et participative» Des repères pour le chef d établissement novembre 2009 L espace cadre, votre service de proximité http://crdp.ac-besancon.fr/index.php?id=espace-cadres La sélection,

Plus en détail

LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT.

LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT. LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT. I Des permanences d accueil et des visites à domicile Toutes les équipes de Corrèze assurent des permanences

Plus en détail

Préparer la formation

Préparer la formation Préparer Profédus propose des exemples variés de contenus d enseignement en éducation à la santé. Les fiches ne sont pas conçues en «prêt à penser» ; elles restent largement enracinées dans le contexte

Plus en détail

Accompagner le changement et mieux communiquer

Accompagner le changement et mieux communiquer Accompagner le changement et mieux communiquer Catalogue Formations 2009/2010 Dédiées aux acteurs du monde de la communication Management opérationnel des équipes de communication Manager efficacement

Plus en détail

VILLE AMIE DES ENFANTS TABLEAU DE BORD

VILLE AMIE DES ENFANTS TABLEAU DE BORD VILLE AMIE DES FANTS Être ou devenir Ville amie des enfants suppose que la collectivité connaît les enfants et les adolescents qui vivent sur son territoire. Ce tableau de bord est un outil de diagnostic

Plus en détail

de la Communauté de Communes du Vexin-Thelle Du bilan aux perspectives

de la Communauté de Communes du Vexin-Thelle Du bilan aux perspectives Janvier 2012 ACTION JEUNESSE de la Communauté de Communes du Vexin-Thelle Du bilan aux perspectives Accueils itinérants 15 jeunes Montagny en Vexin : Mercredi 11 janvier : 5 jeunes / Sortie à la Patinoire

Plus en détail

LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS

LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS LE CODE D ÉTHIQUE DU CSSS DE LA MITIS Toute prise de décision implique un risque d erreur : elle exige donc le «courage de la responsabilité» nourri par la certitude que l engagement éthique est la marque

Plus en détail

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents :

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents : MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION Le moniteur-éducateur participe à l'action éducative, à l'animation et à l'organisation

Plus en détail

INFORMATIONS ET REGLEMENT DU C.I.G.A.L.E. 2015/2016

INFORMATIONS ET REGLEMENT DU C.I.G.A.L.E. 2015/2016 Associations Familiales Laïques - Conseil Départemental 27, rue Lavoisier - 67200 Strasbourg - tél. : 03.88.29.06.49 Permanence téléphonique du lundi au vendredi de 9h à 12h courriel : info@afl67.com -

Plus en détail

Projet éducatif. Ville de Rungis. S OUVRIR AU MONDE Environnement Prévention. Service scolaire Service enfance/jeunesse

Projet éducatif. Ville de Rungis. S OUVRIR AU MONDE Environnement Prévention. Service scolaire Service enfance/jeunesse Projet éducatif Ville de Rungis Service scolaire Service enfance/jeunesse Autonomie RESPONSABILISER VIVRE ENSEMBLE Sensibiliser Epanouissement SOLIDARITE Projets Citoyenneté IMPLICATION Devenir adulte

Plus en détail

1- Présentation de la structure

1- Présentation de la structure 1- Présentation de la structure Cadre L école Paul Langevin se situe sur la commune de Pontivy, les locaux des classes de maternelle et d élémentaire se rejoignent par la cantine. L école maternelle compte

Plus en détail

PRESENTATION DIAGNOSTIQUE INITIAL. 1) Historique

PRESENTATION DIAGNOSTIQUE INITIAL. 1) Historique PROJET PEDAGOGIQUE ANNUEL 2014 C.L.J. police nationale BEZIERS du 01/01/2014 au 31/12/2014 PRESENTATION DIAGNOSTIQUE INITIAL 1) Historique En 2012 les policiers formateurs, moniteurs en activités physiques

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

Séminaire «L éducation non formelle, un projet pour les habitants dans la cité»

Séminaire «L éducation non formelle, un projet pour les habitants dans la cité» Séminaire «L éducation non formelle, un projet pour les habitants dans la cité» Organisé dans le cadre du IX Congrès International des Villes Educatrices Le Mercredi 13 septembre 2006 A l Ecole Normale

Plus en détail

OBJECTIF FORMATION ANIMATION QUALITE

OBJECTIF FORMATION ANIMATION QUALITE OBJECTIF FORMATION ANIMATION QUALITE Des animations de qualité pour les enfants 10 Allée du Cortil La Vacherie 74230 THÔNES Téléphone : 04 50 63 10 64 Messagerie : ofaq@aliceadsl.com Formations continues

Plus en détail

PROJET D ANIMATION ET DE FONCTIONNEMENT TAP : Temps d activités périscolaires MATERNELS

PROJET D ANIMATION ET DE FONCTIONNEMENT TAP : Temps d activités périscolaires MATERNELS PROJET D ANIMATION ET DE FONCTIONNEMENT TAP : Temps d activités périscolaires MATERNELS BUT : Les TAP sont des temps d activités organisés et pris en charge par la commune en prolongement de la journée

Plus en détail

PROJET D ECOLE 2011/2016

PROJET D ECOLE 2011/2016 PROJET D ECOLE 2011/2016 Analyse des données au niveau de 3 axes : Axe pédagogique : ce que nous aimerions : - des projets communs entre les classes, qui soient fédérateurs - faire une répartition des

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-185

Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-185 Décision du Défenseur des droits MDE-MSP-2014-185 RESUMÉ ANONYMISÉ DE LA DÉCISION Décision relative à une Recommandation Domaines de compétence de l Institution : Défense des droits de l'enfant, Droits

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT

PROJET D ETABLISSEMENT PROJET D ETABLISSEMENT Le 8 janvier 2015 1.1 Une école qui nourrit le désir de progresser 1.11 Accompagner les élèves et favoriser leurs réussites scolaire et personnelle - Créer des temps d accompagnement

Plus en détail

Institut de la Sainte-Famille - Virton Projet d établissement

Institut de la Sainte-Famille - Virton Projet d établissement Institut de la Sainte-Famille - Virton Projet d établissement Mai 2013 Qu est-ce qu un projet d établissement? Ce document exprime la volonté collective de réaliser pendant les années à venir les actions

Plus en détail

Le contexte. Quels enjeux? UN PEU D HISTOIRE. Une demande des élèves : Les infrastructures : L encadrement : Pour les élèves :

Le contexte. Quels enjeux? UN PEU D HISTOIRE. Une demande des élèves : Les infrastructures : L encadrement : Pour les élèves : SECTION SPORTIVE SCOLAIRE FOOTBALL Le contexte Septembre 2003 : La SSL en visite au FC Nantes UN PEU D HISTOIRE 2003 Création de la Section Sportive Locale. 11 élèves de 5ème (10 garçons et 1 fille) et

Plus en détail

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE B.O. n 3 du 19 juin 2008 HORS SERIE Maternelle : AGIR ET S EXPRIMER AVEC SON CORPS Compétences visées (Cv) Se repérer et se déplacer dans l espace. Adapter ses actions

Plus en détail

L Etat dans l Eure SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL. Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure. Juin 2015

L Etat dans l Eure SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL. Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure. Juin 2015 L Etat dans l Eure Juin 2015 SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure A compter du 1er juin, le Service Civique devient universel : tout jeune de 16 à 25 ans qui voudra s'engager

Plus en détail

Du lundi 5 janvier au vendredi 6 fevrier 2015 Résumés des activités sportives ACHILLE ROCHE CE

Du lundi 5 janvier au vendredi 6 fevrier 2015 Résumés des activités sportives ACHILLE ROCHE CE 3 ÈME PÉRIODE 2014/2015 Du lundi 5 janvier au vendredi 6 fevrier 2015 Résumés des activités sportives ACHILLE ROCHE CE À LA DÉCOUVERTE DU FITNESS Favoriser le bien être de l enfant. Découvrir des techniques

Plus en détail

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique I Contexte du métier 1. Définition Les professeurs de musique diplômés d'état sont chargés

Plus en détail

Vade-mecum pour la présentation d un projet de club

Vade-mecum pour la présentation d un projet de club Vade-mecum pour la présentation d un projet de club Ce document a pour objectif de donner quelques repères pour la présentation du projet de club : description, valorisation et priorisation des objectifs.

Plus en détail

VILLE DE MANDRES LES ROSES

VILLE DE MANDRES LES ROSES Service Enfance Jeunesse 01 45 98 66 08 Service.enfance@ville-mandres-les-roses.fr VILLE DE MANDRES LES ROSES SOMMAIRE Inscriptions page 3 Restauration scolaire page 4 Accueils périscolaires page 5 Accueils

Plus en détail

ACCUEIL DES ENFANTS DANS UN LIEU ADAPTE A UN ACCUEIL A CARACTERE FAMILIAL : BASES METHODOLOGIQUES

ACCUEIL DES ENFANTS DANS UN LIEU ADAPTE A UN ACCUEIL A CARACTERE FAMILIAL : BASES METHODOLOGIQUES MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION ACCUEIL

Plus en détail

Une association qui entreprend au service de l intérêt général

Une association qui entreprend au service de l intérêt général Une association qui entreprend au service de l intérêt général Des métiers au service du lien social L UFCV, UNE ASSOCIATION QUI ENTREPREND AU SERVICE DE L INTÉRÊT GÉNÉRAL 1907 Naissance de l Union Parisienne

Plus en détail

CHARTE DE QUALITE DE LA MEDIATION PAR LES PAIRS POUR LES

CHARTE DE QUALITE DE LA MEDIATION PAR LES PAIRS POUR LES ET DE LA LUTTE CONTRE LES VIOLENCES EN MILIEU SCOLAIRE CHARTE DE QUALITE DE LA MEDIATION PAR LES PAIRS POUR LES INTERVENANTS DANS LES ECOLES, COLLEGES, LYCEES Août 2013 PREAMBULE L École est un lieu d

Plus en détail

Démarche & ses étapes (information) III. Présentation des orientations et des actions du schéma de développement culturel d Alsace Bossue 2014-2016

Démarche & ses étapes (information) III. Présentation des orientations et des actions du schéma de développement culturel d Alsace Bossue 2014-2016 SCHÉMA DE DÉVELOPPEMENT CULTUREL D ALSACE BOSSUE 2014-2016 RESTITUTION AUX ACTEURS MARDI 26 NOVEMBRE 2013 à LORENTZEN DÉROULÉ DE LA SOIRÉE I. Introduction II. Démarche & ses étapes (information) III. Présentation

Plus en détail

Mon mémento Page 3. 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4. 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4. 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5

Mon mémento Page 3. 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4. 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4. 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5 «STAJ PRATIC BAFA» KIT PEDAGOGIQUE «STAJ PRATIC BAFA» MEMENTO ANIMATEUR Sommaire : Mon mémento Page 3 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5

Plus en détail

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit J ai droit, tu as droit, il/elle a droit Une introduction aux droits de l enfant Toutes les personnes ont des droits. Fille ou garçon de moins de 18 ans, tu possèdes, en plus, certains droits spécifiques.

Plus en détail

deux niveaux 750 m² 45 000 ordinateurs tablettes liseuses lecteurs MP3. programmation culturelle accueille

deux niveaux 750 m² 45 000 ordinateurs tablettes liseuses lecteurs MP3. programmation culturelle accueille mode d emploi Un lieu de vie La médiathèque est un lieu de vie, d information, de formation, de culture et de loisirs ouvert à tous, librement et gratuitement. Seul le prêt nécessite une inscription.

Plus en détail

Collectivité : ANIMATEUR JEUNESSE

Collectivité : ANIMATEUR JEUNESSE ANIMATEUR JEUNESSE Missions du poste : Accueillir et accompagner les jeunes de 11 à 17 ans dans leurs projets. Proposer et conduire des activités dans le cadre du projet pédagogique de la collectivité.

Plus en détail

Communauté de Communes du Pays de Ribeauvillé Service Enfance Jeunesse 1 rue Pierre de Coubertin 68150 Ribeauvillé 03.89.73.27.10 03.89.73.27.

Communauté de Communes du Pays de Ribeauvillé Service Enfance Jeunesse 1 rue Pierre de Coubertin 68150 Ribeauvillé 03.89.73.27.10 03.89.73.27. Communauté de Communes du Pays de Ribeauvillé Service Enfance Jeunesse 1 rue Pierre de Coubertin 68150 Ribeauvillé 03.89.73.27.10 03.89.73.27.11 Projet pédagogique Périscolaire Le p tit Grimm Accueil de

Plus en détail

RAID LATHAN 2014. Projet pédagogique Dossier d inscription. 13/17 ans

RAID LATHAN 2014. Projet pédagogique Dossier d inscription. 13/17 ans RAID LATHAN 2014 Projet pédagogique Dossier d inscription 13/17 ans Présentation du Raid Lathan 2014 La ville de Longué-Jumelles à travers son service des sports organise son 3ème Raid Jeunes 13/17 ans

Plus en détail

Projets de Réussite. Éducative. Guide du porteur de projet

Projets de Réussite. Éducative. Guide du porteur de projet Projets de Réussite Éducative Guide du porteur de projet Pourquoi ce guide? Ce livret pédagogique a pour objectif de sensibiliser la communauté éducative sur les Projets de Réussite Éducative (PRE) mis

Plus en détail

9 Référentiel de missions de l agence du service civique

9 Référentiel de missions de l agence du service civique BINOME 21 PROJET ASSOCIATIF 2011-2013 Pour une solidarité intergénérationnelle Erard Marie-Françoise Sommaire 1 Objectifs 2 Chartes 3 Fonctionnement de l association 4 Etude préalable 5 Projet actuel 6

Plus en détail

Construire son été. avec la Ville de Reims et sa direction de la Jeunesse

Construire son été. avec la Ville de Reims et sa direction de la Jeunesse Construire son été avec la Ville de Reims et sa direction de la Jeunesse Une école de vie La Ville de Reims accompagne avec exigence enfants et jeunes Le but? Permettre à chaque enfant et chaque jeune

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION BAFA CITOYEN SESSION 2015

DOSSIER D INSCRIPTION BAFA CITOYEN SESSION 2015 DOSSIER D INSCRIPTION BAFA CITOYEN SESSION 2015 Dossier à retourner complet au Point Information Jeunesse ou au Service Engagement Citoyen Avant le 24 juin 2015 COORDONNÉES PHOTO OBLIGATOIRE Sexe : F M

Plus en détail

Service Municipal d Accueil Postscolaire

Service Municipal d Accueil Postscolaire Service Municipal d Accueil Postscolaire Règlement intérieur 2013-2014 Direction de la Vie Scolaire et de la Petite Enfance 15 mail d Allagnat 63000 Clermont-Ferrand mail : dvspe-secretariat@ville-clermont-ferrand.fr

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

Base nautique. Hébergement : 135 lits. Base de plein air

Base nautique. Hébergement : 135 lits. Base de plein air Infrastructures hôtelières Infrastructures sportives «Des installations qui rendent vos séjours, stages et séminaires efficaces et agréables.» «Des équipements au top pour optimiser vos projets.» Un hébergement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Centre d hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) pour l accueil de femmes en difficulté CENON. www.aquitanis.

DOSSIER DE PRESSE. Centre d hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) pour l accueil de femmes en difficulté CENON. www.aquitanis. DOSSIER DE PRESSE Architecte : Agence BDM Architectes (Bordeaux) Centre d hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) pour l accueil de femmes en difficulté CENON www.aquitanis.fr Office public de l habitat

Plus en détail

Rentrée 2015. Charte du restaurant scolaire

Rentrée 2015. Charte du restaurant scolaire Rentrée 2015 Charte du restaurant scolaire Délibération du conseil municipal du 22 mai 2014 Mairie de Marcy L étoile Préambule Merci de bien vouloir prendre connaissance en famille, avec vos enfants, du

Plus en détail

Offrez un avenir international à vos enfants

Offrez un avenir international à vos enfants E I B : UNE ECOLE INTERNATIONALE BILINGUE MATERNELLE PRIMAIRE u COLLÈGE Dans la lignée de l Ecole Internationale Bilingue d Angers, le Collège accueille vos enfants dès la 6ème dans un environnement sain

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail