Chapitre 1 La généalogie des nouveaux dirigeants

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 1 La généalogie des nouveaux dirigeants"

Transcription

1 Chapitre 1 La généalogie des nouveaux dirigeants Stéphanie Dameron Commencer un ouvrage sur les nouveaux dirigeants par une étude de leur formation, de leurs parcours et des influences qu ils ont subies ou recherchées permet de poser les bases de ce qui pourrait être le profil de ces dirigeants. Comprendre leurs filiations intellectuelles, leur cheminement, parfois complexes, ou au contraire très balisé, permet de dresser le contour de leur personnalité. Il s agit ici de répondre à trois questions : les dirigeants d aujourd hui sont-ils des clones des dirigeants d hier? Existe-t-il des parcours et des formations consacrés? Quelles sont les influences intellectuelles de ces élites? Commentaire [U1]: Suppression d une partie de la phrse (pb de sens) 1 Formation : du dirigeant ingénieur au dirigeant gestionnaire «Dis-moi quelle école tu as fait, je te dirais qui tu es». La tradition française donne beaucoup de poids aux formations d élites, dites des grandes écoles, et, même à la retraite, un polytechnicien s identifiera et sera toujours identifié de manière forte à son école d origine. Nos dirigeants, membres éminents de l élite de notre société moderne, ne dérogent pas à la règle ; ils sont issus des écoles les plus prestigieuses et leur parcours servira de modèle à des générations futures. Réciproquement, la puissance et le prestige de telle ou telle école pourront être mesurés par le nombre de dirigeants qu elle a formé, suivant notamment une logique de reproduction et d entraide que ne renierait pas Bourdieu. Dans cette course à la production des élites, le nec plus ultra est de former les dirigeants du CAC 40, ce cercle très fermé des 40 premières capitalisations boursières en France. Un nombre réduit de grandes écoles demeure le lieu privilégié pour avoir une chance de rentrer dans ce cénacle ; que ce soit en 2004 ou en 2008, 45% des dirigeants des 40 plus grandes entreprises françaises sont diplômés de Polytechnique ou d HEC. De même, l ENA reste un tremplin pour accéder aux plus hautes fonctions non seulement publiques mais également privées, avec 25% des dirigeants du CAC 40 ayant suivi cette formation. Cependant, nous assistons depuis quelques années à un vrai bouleversement dans la hiérarchie des formations d élites, jusque là dominée par les écoles d ingénieurs, et très largement par la plus prestigieuse d entre elles, Polytechnique. Pour analyser ces évolutions, comparons les formations des patrons du CAC 40 en avril 2008 et quatre ans auparavant, avec un regard particulier sur les nouveaux dirigeants que nous avons rencontrés. En quatre ans, trois changements clés ont eu lieu et marquent une tendance qui semble être de fond : la montée en puissance des écoles de gestion au détriment des écoles d ingénieurs, l internationalisation des dirigeants et le début d une certaine diversification des parcours avec l apparition, encore timide, des doctorats.

2 Tableau 1 : Comparaison des formations des 12 dirigeants interrogés et de l ensemble des dirigeants du CAC 40 en 2004 et 2008 Formations Nombre de «nouveaux dirigeants» Pourcentage des «nouveaux Nombre de patrons du CAC 40 en Pourcentage des patrons de 2008 Pourcentage des patrons de 2004 dirigeants» 2008 Diplôme de gestion 6 50% 12 30% 20% - dont HEC 4 33% 8 20% 15% - dont Essec dont Escp dont Master Dauphine 1 Diplôme d écoles d ingénieurs 5 42% 14 35% 52,5% - dont Polytechnique 2 17% 10 25% 30% IEP 4 dont 3 10% 15% suivi de l ENA Autres - dont doctorat 1 8% % 12,5% - dont études à l étranger 6 - dont autodidacte (niveau Bac ou en dessous) 2 ENA 10 25% 25% Formation compl. MBA aux US ou Insead 2 Droit (Licence ou Master) 3 Détaillons ces «nouveaux» parcours : Malgré la persistance de la prégnance des écoles d ingénieurs, l influence de ces formations diminue au profit des écoles de gestion ; les écoles d ingénieurs avaient diplômé plus de la moitié des dirigeants du CAC 40 en 2004, et, si elles dominent encore aujourd hui, elles ne représentent plus que le tiers des dirigeants. La nouvelle génération témoigne de la montée en puissance des formations en gestion avec une forte domination d HEC. Les 12 «nouveaux dirigeants» interrogés sont plus fréquemment issus d écoles de gestion que d ingénieurs : 6 ont fait des études de gestion, parmi eux 5 ont succédé à des dirigeants ayant une formation d ingénieurs, généralement l Ecole Polytechnique. En passant de huit à douze dirigeants du CAC 40, les grandes écoles de gestion progressent de 50% en quatre ans. Même les grandes entreprises industrielles, traditionnellement berceau des polytechniciens

3 appartenant au corps des Mines, ont désormais à leur tête des «gestionnaires», comme Lafarge avec Bruno Lafont, diplômé d HEC, ou encore Saint Gobain et Pierre-André de Chalendar, diplômé de l ESSEC. C est le profil de l élite française qui est en train de se transformer, de l ingénieur au manager. Cette montée en puissance des écoles de gestion s accompagne également d une baisse de la représentativité de l IEP Paris chez les patrons du CAC 40. S il y a autant d Enarques qu en 2008, leur profil a en effet changé, il y a plus de diplômés d HEC (4 sur les 10 énarques) que de l IEP Paris (3 sur les 10 énarques, alors qu ils étaient 6 en 2004). Les quatre dernières années marquent l apparition de dirigeants non français, 12% d entre eux sont d origine étrangère, attestant ainsi de l internationalisation croissante des entreprises du CAC 40. Jusqu en 2004, les formations et la nationalité des patrons du CAC 40 restent strictement francofrançaises, excepté Lindsay Owen-Jones, à l époque patron de l Oréal, diplômé d Oxford et de l Insead. En 2008, six des quarante dirigeants ont suivi des formations à l étranger et cinq d entre eux sont d origine étrangère, dont deux non européens 1. Pour deux des cinq entreprises concernées, c est le reflet récent de fusions-acquisition à un niveau international : Patricia Russo pour Alcatel-Lucent, Lakshami Mittal pour Arcelor Mittal. Pour José Luis Duran, espagnol, ou encore Carlo Bozotti, de nationalité italienne, leur ascension interne est le reflet de l internationalisation des groupes Carrefour et STMicroelectronics. José Luis Duran est rentré dans une filiale espagnole du groupe au début des années 90 et Carlo Bozotti travaillait dans une entreprise italienne de semi conducteurs rachetée en 1989 par ce qui allait devenir STMicroélectronics. Axel Miller, belge, est quant à lui représentatif de la fusion de banques belge et française qui a donné naissance au groupe Dexia. Paradoxalement, les business schools américaines n apparaissent pas ou très peu dans ce palmarès du CAC 40. Mais il faudrait aller voir de plus près où ces grands dirigeants sont allés suivre des séminaires «executive» dans les années précédant leur prise de fonction, où ont été formés les consultants qui les conseillent et où enseignent les professeurs qu ils lisent ou sollicitent 2. Enfin, une certaine diversification, encore timide, des formations des patrons du CAC 40 demande à être confirmée. En 2008, un quart des patrons ont un parcours scolaire qui sort du cursus traditionnel des grandes écoles, alors que cela ne concernait qu un huitième d entre eux en Deux d entre eux ayant pris leur fonction après janvier 2006 ont comme principale formation un doctorat, Georges Pauget du Crédit Agricole l a soutenu en économie, tandis que Gérard Le Fur de Sanofi- Aventis est docteur en pharmacie. 1 Nous pourrions également citer Carlos Ghosn, le patron de Renault-Nissan, d origine libanaise, qui parle cinq langues couramment, mais du point de vue de sa formation, c est un pur produit des grandes écoles françaises, formé par les jésuites au Liban, il est diplômé de Polytechnique et du corps des Mines. 2 «Prospective 2015 des établissement d enseignement à la gestion. Cinq scénarios pour agir.» Rapport Fnege 2005.

4 Nous assistons donc bien à une évolution de nos dirigeants, plus gestionnaires de formation, plus internationaux ; ils restent cependant encore très ancrés dans le sérail des grandes écoles françaises. 2 Parcours : l internationalisation des dirigeants Le dirigeant constitue souvent un modèle pour ses collaborateurs ambitieux. Son parcours peut être perçu comme représentatif d une «voie royale» pour accéder aux plus hautes fonctions ; il met en exergue les métiers considérés comme étant au cœur du modèle économique de l entreprise concernée. A partir de l analyse du parcours des 12 nouveaux dirigeants rencontrés, quatre constats peuvent être effectués. Les dirigeants étudiés ont généralement fait leur carrière au sein du même groupe, après une courte expérience dans des cabinets ministériels pour près de la moitié d entre eux. En ce sens, il est encore à l heure actuelle difficile de parler de marché international du dirigeant pour les sociétés du CAC 40 : le parcours classique reste celui de la promotion interne, une excellente vision des différents rouages de l entreprise concernée constituant encore la compétence clef recherchée, une bonne connaissance du fonctionnement des cabinets ministériels français étant un plus. Une perception plus cynique dirait aussi qu il faut être adoubé par son prédécesseur et avoir fait la preuve de son allégeance aux «anciens» pour prétendre accéder à ce poste, et encore, la moitié de ces nouveaux dirigeants sont, en mai 2008, toujours sous la tutelle de leur ancien mentor qui préside le conseil d administration ou le conseil de surveillance. L accession à la direction générale s appuie ainsi sur la construction de sa légitimité auprès de toutes les composantes du groupe et plus particulièrement auprès du futur ancien dirigeant ; avoir l opportunité de travailler assez tôt avec la direction générale est considéré comme une «chance» qu a eue par exemple José Luis Duran en oeuvrant pour la cotation de la filiale espagnole. Bruno Lafont, dirigeant de Lafarge, ou encore Christophe de Margerie, sont des exemples types de ces parcours ancrés au sein du même groupe, parcours qui leur donne une connaissance intime de l entreprise dirigée. Seuls trois dirigeants parmi les douze étudiés ont connu durablement d autres entreprises, et chacun constitue en soi un cas particulier. L histoire de Christian Streiff est symbolique du pouvoir de certains anciens dirigeants dans le processus de nomination de leur successeur : pendant 25 ans chez Saint Gobain, Christian Streiff était pressenti pour prendre la succession de Jean-Louis Beffa, il prendra finalement la direction de PSA après un passage éclair chez EADS. Gilles Pelisson, neveu du co-fondateur d Accor, est allé faire ses armes à la direction d Eurodisney et de Bouygues Télécom avant de retourner aux plus hautes fonctions chez Accor, ayant construit sa légitimité dans d autres organisations. Enfin, Xavier Huillard, n a «que» onze années dans le groupe Vinci avant d en prendre la direction, mais a effectué toute sa carrière dans l industrie du bâtiment, et cette prise de pouvoir est la conséquence d une lutte parricide dont les médias se sont fait l écho. Commentaire [U2]: Retrait d une partie de la phrase Commentaire [U3]: idem

5 S ils ont rarement changé d entreprises au cours de leur carrière, ces nouveaux dirigeants ont en revanche tous été très mobiles géographiquement. Une forte exposition internationale, notamment à travers la direction de filiales, ou a minima une direction internationale, est le parcours quasi systématiquement suivi par les dirigeants étudiés. «L'apprentissage du métier de manager se fait d'abord à l'international» témoigne ainsi Benoît Potier. Ils ont passé plusieurs années dans au moins deux pays étrangers pour 8 d entre eux. Les continents européen et américain sont les deux destinations qui ont été les plus fréquentées dans le parcours des dirigeants actuels. L Asie reste encore mal connue par cette génération de dirigeants, seuls deux d entre eux ont dirigé des filiales dans cette région du monde. Gageons que dans quelques années, la proportion sera inversée ; certains préconisent ainsi de «faire un tour par la Chine et l Inde». Cette sensibilité internationale, cette ouverture sur le monde -«je me considère comme citoyen du monde» nous dira Gilles Pélisson- est plus qu un atout, c est devenu une obligation au regard de l exposition a minima européenne des entreprises du CAC 40, suivant le constat de Patrick Kron. Face à cet enjeu, les dirigeants doivent maîtriser au moins l anglais ; certains sont d ailleurs de véritables polyglottes, comme Gérard Bayol de Dexia qui maîtrise parfaitement six langues. Selon ce dernier, cette ouverture internationale sert à «relativiser la manière dont on appréhende les problèmes», à s adapter aux enjeux et prismes de compréhension des différentes cultures, adaptation absolument essentielle à une internationalisation réussie. Troisième constat, si les expériences opérationnelles demeurent fortement souhaitées, le fait de passer par une direction financière devient un atout non négligeable ; c est le cas pour plus du tiers des dirigeants étudiés. La complexité croissante des enjeux financiers explique en partie cette valorisation de la compétence financière ; il faut désormais pouvoir convaincre les analystes et jongler avec les techniques financières, contrôler la rentabilité des multiples entités qui composent l entreprise dans le monde et répondre au mieux aux exigences d un actionnariat plus volatil. L exemple de José Luis Duran chez Carrefour est le plus frappant ; ce dernier a toujours occupé des fonctions financières et n a jamais dirigé un magasin. Pourtant c était jusqu alors un passage obligé pour accéder à des postes de direction générale, cet ancrage opérationnel était même un élément fort de la culture du groupe. Enfin, pour ceux qui ont un parcours atypique, il y a souvent une rencontre, un point de bifurcation dans leur carrière, qui leur a permis de se faire remarquer. Notamment, l opportunité, la «chance» dira José Luis Duran, de se faire connaître de la direction générale, au cours d une présentation particulièrement brillante qui leur permet de mettre en avant leurs réalisations. C est le cas notamment de Jean-Pascal Tricoire, issu d une école d ingénieur peu connue, à préparation intégrée, qui rencontre pour la première fois la direction de Schneider Electric en 1999 ; il présente, devant notamment Henri Lachmann, alors président du groupe, les activités chinoises de l entreprise. A la suite de cette

6 présentation, Henri Lachmann demande à le voir et lui propose la direction des activités de Schneider en Afrique du Sud. La carrière de Jean-Pascal Tricoire prend alors une nouvelle dimension. 3 Influences et réseaux : mentor modèle versus mentor conseil Les dirigeants du CAC 40 se connaissent tous, ayant fréquenté les mêmes écoles, faisant souvent partie de «think tanks», évoluant à leur aise dans les cabinets ministériels et les conseils d administration. Cependant, comme le fait remarquer Christophe de Margerie, il existe peu d entraide manifeste, organisée, ou de synergies exploitées, notamment dans les démarchages et développements internationaux. Commentaire [U4]: un retrait Au-delà des réseaux, derrière un grand patron, il y a souvent un homme d influence et de l ombre, une figure sans visage, ce que d aucuns appellent un mentor. Ils n aiment pas être cités, sont consultés souvent, rétribués rarement car c est une relation quasi filiale qui se crée avec le dirigeant. Ces hommes connus, comme Claude Bébéar, ou méconnus, tel Armand Braun, jouent le rôle de conseiller, de confident et de visionnaire, quand ils ne sont pas des modèles à suivre. Deux types de mentor semblent ainsi se dessiner. Le premier est celui auquel on veut tout particulièrement ressembler, le second est celui auquel on vient demander systématiquement conseil. Dans le premier cas, celui du mentor «modèle», la relation est fondée sur une forme de reconnaissance, où le mentor est une source d identification par émulation : le dirigeant cherche à ressembler à ce qui lui semble être une personnalité extraordinaire : «En Pierre Richard, j ai reconnu, comme dans Croisset, un visionnaire, une personnalité extraordinaire.» nous dira Gérard Bayol. La rencontre peut littéralement produire un choc affectif, «Je suis tombé sur un homme exceptionnel ( ), il m a ébloui. Il a du me trouver pas trop bête, il m a embauché dans la demi-heure. Il m a tout passé dans la première heure d entretien. J ai tout compris, enfin, il m a tout donné. Je ne sais pas comment, c est du non verbal.» dira Xavier Huillard parlant de Jean-François Roverato. La relation est complexe, fondée sur une faute originelle : le parricide. Le dirigeant mentoré est en effet destiné à remplacer le dirigeant mentor ; cette succession annoncée peut se faire dans une forme de respect mutuel, c est le cas de Henri de Castries chez Axa, qui reste très proche de son mentor Claude Bébéar, ou alors échouer et se terminer dans la douleur, par la répudiation du «fils» prodigue, c est l histoire malheureuse de Christian Streiff au pied de la marche suprême de Saint Gobain. Dans le second cas, celui du mentor «conseil», la relation, si elle est plus simple à gérer pour le «mentoré», est beaucoup plus difficile à analyser car bien souvent, non pas cachée, mais réservée au cercle étroit de l intimité, où une personnalité hors du commun peut être à la fois l oreille et l esprit, celle qui va permettre au dirigeant de prendre une autre mesure, à la fois d une situation, mais aussi -et surtout- de lui-même. C est la perception par le dirigeant du monde qui est interrogée dans les propos

7 du mentor ; ce dernier le conduit, parfois dans un dialogue maïeutique, à formuler des synthèses qui guideront son action. La difficulté ici est moins du côté du dirigeant que de celui qui le conseille. Par nature, il doit rester dans l ombre, accepter de ne pas être associé aux succès de celui ou ceux qu il oriente. Certains mentors mènent cependant en parallèle un parcours personnel d intellectuels reconnus et consultés par les médias, c est le cas par exemple d Alain Minc. Associée à l exigence d anonymat, la rétribution monétaire du temps consacré est également délicate à évaluer. Cette relation ne peut s accommoder des honoraires de consultants : ils sont plus que des conseillers, ils peuvent également être des confidents, des proches, de ceux qui connaissent cette part de misère qui est celle de tout homme mais que le dirigeant occulte. Si la relation s inscrit généralement dans la durée, ce type de mentor peut également être un théoricien dont les propos et les écrits ont considérablement influencé le dirigeant : «ils avaient conceptualisé les nouvelles formes de management ( ) je les ai entendus sur l estrade et cela a été une révélation. D ailleurs, je vis encore dessus.» Dans tous les cas, c est une alchimie spécifique et encore peu étudiée. Xavier Huillard la résume ainsi : «Un homme qui m a appris des choses et un autre qui m a aidé à conceptualiser la chose». Commentaire [U5]: de qui s agit il? Commentaire [U6]: Qui? Conclusion Gestionnaires et internationaux, les nouveaux parcours des dirigeants mettent l accent sur les enjeux actuels de nos grandes entreprises : plus internationales, confrontées à des problématiques humaines et managériales complexes telle que la gestion de la diversité ou la multi-polarisation des marchés, et plus orientées vers des problématiques financières face à des actionnariats plus volatils. Cette nouvelle génération est en ce sens différente de la précédente. Toutefois, ces dirigeants s appuient sur un cercle très étroit, encore mal connu, de conseillers et mentors, souvent constitués de dirigeants de l ancienne génération. Leur accession au poste de direction a ainsi été largement adoubée par les anciens dirigeants et il existe encore un parcours consacré, même s il a changé de nature.

8 ANNEXES Les diplômes des patrons du Cac 40 au 25 avril 2008 (adapté d une première étude du Journal du Net, janvier 2006) Nom du dirigeant Société Formation 1 Formation 2 Complément Gilles Pélisson Accor Essec MBA de Harvard Business School Institut d Etudes Jean-Cyril Spinetta Air France-KLM Politiques de Paris ENA Ecole Centrale des Arts Benoît Potier Air Liquide Insead et Manufactures université de Georgetown avec un Patricia Russo Alcatel-Lucent diplôme de sciences politiques et d'histoire Patrick Kron Alstom Ecole Polytechnique Corps des Mines Henri de Castries AXA HEC ENA Licence de droit Baudouin Prot BNP Paribas HEC ENA Martin Bouygues Bouygues Baccalauréat Paul Hermelin Cap Gemini Ecole Polytechnique ENA José Luis Duran Georges Pauget Axel Miller Carrefour Crédit Agricole Dexia ICADE (Sciences économiques et management en Espagne) Doctorat en sciences économiques Licence de Droit à l université libre de Bruxelles - Avocat Louis Gallois EADS HEC ENA Pierre Gadonneix Xavier Fontanet Electricité De France Essilor International Ecole Polytechnique Ecole des Ponts et Chaussées Didier Lombard France Télécom Ecole Polytechnique Jean-François Cirelli Franck Riboud Gaz de France Groupe Danone Jean-Paul Agon L'Oréal HEC Institut d Etudes ENA Politiques de Paris Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne Bruno Lafont Lafarge HEC ENA Arnaud Lagardère Lagardère Diplômé en sciences économiques de l université Paris- Dauphine Bernard Arnault LVMH Ecole Polytechnique Michel Rollier Lakshmi Mittal Patrick Ricard Michelin Mittal Steel Pernod-Ricard Institut d Etudes Politiques de Paris un diplôme d'études commerciales de l'université de Calcutta en 1970 Sans diplôme. Il a arrêté ses études en troisième Christian Streiff PSA Ecole des Mines François-Henri Pinault Maurice Lévy PPR Publicis Groupe HEC Ingénieur en informatique Ecole Nationale Supérieure du Pétrole et des Moteurs Carlos Ghosn Renault Ecole Polytechnique Ecole des Mines Licencié ès Sciences économiques et Docteur en économie d entreprise de la Business School de l Université d Harvard Licence de droit

9 Pierre-André de Chalendar Saint-Gobain Essec ENA Gérard Le Fur Sanofi-Aventis Doctorat en pharmacie Ecole supérieure Jean-Pascal Tricoire Schneider Electric d électronique de l ouest Institut d Etudes Daniel Bouton Société Générale ENA Politiques de Paris graduated in Electronic Engineering at the University of Pavia in Carol Bozzoti STMicroelectronics 1976, having written his thesis on very highvoltage switching transistors. Gérard Mestrallet Suez Ecole Polytechnique ENA Christophe de Margerie Total ESCP Guillaume Poitrinal Unibail-Rodamco HEC Pierre Verluca Vallourec Ecole Polytechnique diplôme de Génie chimique à l'ecole Nationale Supérieure des Industries Chimiques de Nancy. diplôme d'etudes Comptables Supérieures Véolia Henri Proglio HEC Environnement DESS de droit public Xavier Huillard Vinci Ecole Polytechnique Corps des Ponts de l'université Paris I Ecole Nationale Jean-Bernard Lévy Vivendi Ecole Polytechnique Supérieure des Télécommunications * Ecole Nationale Supérieure d'electrotechnique, d'electronique, d'informatique, d'hydraulique et des Télécommunications

Deuxième baromètre Hopscotch de l e-réputation. Jérôme Lascombe / 01 58 65 00 00 / jlascombe@hopscotch.fr

Deuxième baromètre Hopscotch de l e-réputation. Jérôme Lascombe / 01 58 65 00 00 / jlascombe@hopscotch.fr Deuxième baromètre Hopscotch de l e-réputation Jérôme Lascombe / 01 58 65 00 00 / jlascombe@hopscotch.fr 19 octobre 2010 Jerome Lascombe Entrepreneur de la communication et du web: Hopscotch, Blogspirit,

Plus en détail

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises

Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Observatoire Skema de la féminisation des entreprises Edition 2009 Pr Michel Ferrary Michel.Ferrary@skema.edu - Etat des lieux de la féminisation de françaises - Trois facteurs explicatifs de la féminisation

Plus en détail

CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES

CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES OBSERVATOIRE SKEMA DE LA FEMINISATION DES ENTREPRISES FRANÇAISES CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES RESISTENT-ELLES MIEUX A LA CRISE BOURSIERE? Professeur Michel Ferrary SKEMA Business School 1 Michel

Plus en détail

Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN

Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN - Octobre 2012 - Commanditaires et définitions Commanditaires de l enquête Cette enquête a été

Plus en détail

Les profits des entreprises du

Les profits des entreprises du Les profits des entreprises du CAC 40 Des hausses de profits déconnectées de la réalité économique David Meyer collaborateur de la Direction Fédérale sur les questions économiques 1 Méthodologie Les données

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2010 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2010, la capitalisation

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2009 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres À la fi n de l année 2009, les non-résidents

Plus en détail

LE TANDEM DIRIGEANT-ENTREPRISE : QUELLE RELATION ENTRE PROFIL DES DIRIGEANTS ET PERFORMANCE BOURSIÈRE?

LE TANDEM DIRIGEANT-ENTREPRISE : QUELLE RELATION ENTRE PROFIL DES DIRIGEANTS ET PERFORMANCE BOURSIÈRE? LE TANDEM DIRIGEANT-ENTREPRISE : QUELLE RELATION ENTRE PROFIL DES DIRIGEANTS ET PERFORMANCE BOURSIÈRE? ÉTUDE RÉALISÉE PAR DORVAL FINANCE SUR LES SOCIÉTÉS DU CAC 40 SUR UNE PÉRIODE DE 10 ANS [ MARS 2005

Plus en détail

Les informations sociales dans les rapports annuels Troisième année d application de la loi NRE

Les informations sociales dans les rapports annuels Troisième année d application de la loi NRE Les informations sociales dans les rapports annuels Troisième année d application de la loi NRE Premiers éléments à partir des sociétés cotées au CAC 40 Marseille - Septembre 2005 1 Présentation générale

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2008

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2008 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 2008 François SERVANT Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2008, les non-résidents détenaient

Plus en détail

Profil financier du CAC 40

Profil financier du CAC 40 Profil financier du CAC 4 Présentation du 23 juin 29 23 JUIN 29 1 Avertissement/préambule Les informations présentées dans le «Profil financier du CAC 4» sont issues des rapports annuels des sociétés du

Plus en détail

Chiffres & textes clés. Les administrateurs salariés dans les entreprises du CAC 40

Chiffres & textes clés. Les administrateurs salariés dans les entreprises du CAC 40 Chiffres & textes clés Les administrateurs salariés dans les entreprises du CAC 40 EMLYON I.F.G.E. - CHIFFRES & TEXTES CLÉS Les administrateurs salariés dans les entreprises du CAC 40 Quelle est l ampleur

Plus en détail

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2013

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2013 La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 2013 Pierre BUI QUANG Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2013, les non résidents détenaient

Plus en détail

Présentation de la «Preuve d impôt» - IAS12 Quel est le format publié par les sociétés du CAC 40 dans leurs comptes consolidés en 2012?

Présentation de la «Preuve d impôt» - IAS12 Quel est le format publié par les sociétés du CAC 40 dans leurs comptes consolidés en 2012? 2012 Présentation de la «Preuve d impôt» - IAS12 Quel est le format publié par les sociétés du CAC 40 dans leurs comptes consolidés en 2012? INCLUT LA RECOMMANDATION AMF sur les comptes 2013 Pour tout

Plus en détail

Profil financier du CAC 40

Profil financier du CAC 40 Profil financier du CAC 4 Présentation du 28 juin 21 28 JUIN 21 1 Avertissement / préambule Les informations présentées dans le «Profil financier du CAC 4» sont issues des rapports annuels des sociétés

Plus en détail

Mise en œuvre des tests de dépréciation en 2012

Mise en œuvre des tests de dépréciation en 2012 12 JUIN 2013 1 Mise en œuvre des tests de dépréciation en 2012 Sociétés du CAC 40 12 JUIN 2013 2 / 19 Eléments de contexte Rappel sur la norme IAS 36 L entité doit apprécier, à chaque arrêté comptable,

Plus en détail

LIRE LA COTE BOURSIÈRE RE ET COMPRENDRE LES INDICES BOURSIERS

LIRE LA COTE BOURSIÈRE RE ET COMPRENDRE LES INDICES BOURSIERS FORMATION DES JOURNALISTES Séminaire de Formation de la COSUMAF THÈME 4 : LIRE LA COTE BOURSIÈRE RE ET COMPRENDRE LES INDICES BOURSIERS Par les Services de la COSUMAF 1 SOMMAIRE DU THÈME 4 03 Cote Boursière

Plus en détail

Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles

Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles MàJ Février 2008 Analyse des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles 1. Obligation de négocier sur l égalité professionnelle (loi du 9 mai 2001 renforcée

Plus en détail

EVOLUTION DE LA COMMUNICATION FINANCIERE DANS UN CONTEXTE D EURO FORT

EVOLUTION DE LA COMMUNICATION FINANCIERE DANS UN CONTEXTE D EURO FORT EVOLUTION DE LA COMMUNICATION FINANCIERE DANS UN CONTEXTE D EURO FORT Tous droits réservés Mazars Juillet 2014 Toute représentation ou reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement de

Plus en détail

HEC-ENA, un couple qui marche

HEC-ENA, un couple qui marche Observatoire politico-économique des structures du Capitalisme HEC-ENA, un couple qui marche Hervé Joly La désignation de François Hollande à l issue des primaires comme candidat du parti socialiste à

Plus en détail

Les salariés et le changement : conduite, adhésion, résistances

Les salariés et le changement : conduite, adhésion, résistances pour Les salariés et le changement : conduite, adhésion, résistances Juin 2010 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A La perception globale du changement B Le vécu du changement au

Plus en détail

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2011

La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2011 La détention par les non-résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2011 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2011, la capitalisation

Plus en détail

CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES

CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES Emetteur : Calyon Financial Products (Guernsey) Limited Garant : Calyon

Plus en détail

De plus en plus d entreprises s engagent : la fixation d objectifs chiffrés a doublé en 5 ans!

De plus en plus d entreprises s engagent : la fixation d objectifs chiffrés a doublé en 5 ans! 7 ème BAROMÈTRE ANNUEL CAPITALCOM 2012 SUR LA MIXITÉ De plus en plus d entreprises s engagent : la fixation d objectifs chiffrés a doublé en 5 ans! Officialisée par les Nations-Unies en 1982, la Journée

Plus en détail

Répartition géographique finale des investissements directs : une approche par les groupes de sociétés

Répartition géographique finale des investissements directs : une approche par les groupes de sociétés Répartition géographique finale des investissements directs : une approche par les groupes de sociétés Pierre CAUSSÉ Direction de la Balance des paiements Les investissements directs recensés lors de l

Plus en détail

Etude sur la gouvernance des entreprises du CAC 40 Eclairages sur le SBF 120

Etude sur la gouvernance des entreprises du CAC 40 Eclairages sur le SBF 120 Etude sur la gouvernance des entreprises du CAC 40 Eclairages sur le SBF 120 Septembre 2010 Une étude réalisée par : Russell Reynolds Associates Objectifs de l étude Assurer un suivi Apporter un outil

Plus en détail

Profil Financier du CAC 40

Profil Financier du CAC 40 26 JUIN 2012 1 Profil Financier du CAC 40 Présentation du 26 juin 2012 Sommaire Présentation générale «Profil CAC 40» 4 Indicateurs clés 8 Structure financière 14 Valorisation boursière 17 Analyse des

Plus en détail

Droit d un CEE à consultation et assistance d Experts FETBB

Droit d un CEE à consultation et assistance d Experts FETBB Bordeaux Lille Lyon Marseille Metz Nantes Paris Toulouse Société d expertise comptable inscrite au Tableau de l Ordre de Paris/Ile-de-France Siège social : 20, rue Martin Bernard 75647 Paris Cedex 13 Tel

Plus en détail

Baromètre F2iC FactSet - OpinionWay. La détention par les fonds ouverts (OPCVM français et étrangers) des sociétés du CAC 40

Baromètre F2iC FactSet - OpinionWay. La détention par les fonds ouverts (OPCVM français et étrangers) des sociétés du CAC 40 Baromètre F2iC FactSet - OpinionWay La détention par les fonds ouverts (OPCVM français et étrangers) des sociétés du CAC 40 Introduction Les informations présentes dans ce baromètre sont issues de la base

Plus en détail

Deloitte Acteur de référence des services professionnels. Août 2014

Deloitte Acteur de référence des services professionnels. Août 2014 Deloitte Acteur de référence des services professionnels Août 2014 Un réseau mondial de premier plan Une couverture géographique équilibrée Deloitte fournit des services d Audit, de Conseil, de Fiscalité,

Plus en détail

L évaluation financière des marques

L évaluation financière des marques L évaluation financière des marques Guy Jacquot Expert Judiciaire pré la Cour d Appel de Paris, Associé Sorgem Evaluation SFEV 13 mars 2014 Sorgem Evaluation 11, rue Leroux 75116 PARIS www.sorgemeval.com

Plus en détail

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2012

La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2012 La détention par les non résidents des actions des sociétés françaises du CAC 40 à fin 2012 Julien LE ROUX Direction de la Balance des paiements Service des Titres Au 31 décembre 2012, la capitalisation

Plus en détail

Paris, le 17 juillet 2009

Paris, le 17 juillet 2009 Paris, le 17 juillet 2009 Etude sur les honoraires versés aux commissaires aux comptes et à leur réseau au titre de la période 2008 par les groupes du CAC 40 et de l EUROSTOXX 50 Une étude relative aux

Plus en détail

Profil Financier du CAC 40

Profil Financier du CAC 40 27 JUIN 2013 1 Profil Financier du CAC 40 Présentation du 27 juin 2013 Avertissement / préambule Les informations présentées dans le «Profil financier du CAC 40» sont issues des rapports annuels et documents

Plus en détail

DEMANDEZ PLUS À VOTRE ARGE NT

DEMANDEZ PLUS À VOTRE ARGE NT Souscription du 8 janvier au 28 janvier 203 7h (sauf clôture anticipée sans préavis au gré de l émetteur) Éligible au comptes-titres et à l assurance vie lcl Objectif France (JANVier 203) Un placement

Plus en détail

Etude de la Gouvernance des sociétés du CAC 40

Etude de la Gouvernance des sociétés du CAC 40 Etude de la Gouvernance des sociétés du CAC 40 Septembre 2014 Executive Summary L indice CAC 40, considéré comme une référence pour la gestion de nombreux portefeuilles boursiers, est constitué de sociétés

Plus en détail

L hebdo Finance de la MACS

L hebdo Finance de la MACS - DU 18 AU 25 JANVIER 2007 - Numéro 9 DÉFINITION DE LA SEMAINE : - Marché primaire/ marché secondaire - Marché gré à gré p1 ANALYSE DE PORTEFEUILLE p2 REPORTAGE DE LA SEMAINE : Bloomberg p4 NOUVELLE DE

Plus en détail

Benchmark des rapports annuels des sociétés du CAC 40

Benchmark des rapports annuels des sociétés du CAC 40 Benchmark des rapports annuels des sociétés du CAC 40 13 septembre 2012 Présentation Entreprises & médias Occurrence est certifiée ISO 9001 depuis 2004 A retenir [1/2] Dispositif : > Des dispositifs éditoriaux

Plus en détail

Opérations de croissance externe des sociétés du CAC 40

Opérations de croissance externe des sociétés du CAC 40 Opérations de croissance externe des sociétés du CAC 40 Analyse de la communication financière relative à la comptabilisation (IFRS 3R et IAS 27R) et au suivi (IAS 36) des acquisitions Sociétés analysées

Plus en détail

IAS 12 : impôt sur le résultat

IAS 12 : impôt sur le résultat IAS 12 : impôt sur le résultat Applications comptables et gestion fiscale Analyse illustrée par l étude des états financiers des sociétés du CAC 40 Landwell & Associés, PricewaterhouseCoopers 1 Cette étude

Plus en détail

Bilan quantitatif et qualitatif des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles (mars 2009)

Bilan quantitatif et qualitatif des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles (mars 2009) Bilan quantitatif et qualitatif des accords Egalité Professionnelle signés dans les entreprises et les branches professionnelles (mars 2009) Introduction : Une obligation légale de négocier sur l égalité

Plus en détail

Universum French Student Survey 2008

Universum French Student Survey 2008 Universum French Student Survey 00 Édition Française Le classement Universum des employeurs les plus plébiscités par les étudiants français s étoffe en 00 afin d une part, de recueillir les avis des étudiants

Plus en détail

la crise financière a rendu plus animées et prégnantes certaines

la crise financière a rendu plus animées et prégnantes certaines Les grands patrons français et la crise financière François-Xavier Dudouet, sociologie politique et morale, chercheur au CNRS (IRISSOuniversité Paris Dauphine). Éric Grémont, président de l Observatoire

Plus en détail

Profil Financier du CAC 40

Profil Financier du CAC 40 24 JUIN 2014 1 Profil Financier du CAC 40 Présentation du 24 juin 2014 Avertissement / préambule Les informations présentées dans le «Profil financier du CAC 40» sont issues des rapports annuels et documents

Plus en détail

La réputation des entreprises se joue-t-elle sur les réseaux sociaux?

La réputation des entreprises se joue-t-elle sur les réseaux sociaux? La réputation des entreprises se joue-t-elle sur les réseaux sociaux? Principaux résultats de l étude TNS SOFRES Top Com muriel.humbertjean@tns-sofres.com Réseaux Sociaux vs. Real Life 3 sources La plus

Plus en détail

Etude de la Gouvernance des sociétés du CAC 40

Etude de la Gouvernance des sociétés du CAC 40 Etude de la Gouvernance des sociétés du CAC 40 Octobre 2013 Executive Summary L indice CAC 40, considéré comme une référence pour la gestion de nombreux portefeuilles boursiers, est constitué de sociétés

Plus en détail

Les femmes administrateurs au sein des conseils d administration des sociétés du SBF 120 en 2013

Les femmes administrateurs au sein des conseils d administration des sociétés du SBF 120 en 2013 Les femmes administrateurs au sein des conseils d administration des sociétés du SBF 120 en 2013 Karima BOUAISS Maître de Conférences Institut d administration des entreprises Université de Poitiers Agnès

Plus en détail

L observatoire neonn des délais de publication 2013

L observatoire neonn des délais de publication 2013 L observatoire neonn des délais de publication 2013 Etude menée sur les résultats annuels consolidés des cotations du CAC 40 et du SBF120 GLOBAL CONSOLIDATION SOLUTIONS 1 SOMMAIRE OBJET DE L ETUDE & CONSTATS

Plus en détail

Sujet Investir selon Markowitz

Sujet Investir selon Markowitz Sujet Investir selon Markowitz On veut introduire un logiciel qui teste un comportement d'investissement à la Markowitz. Pour préciser, on veut savoir si un acteur qui investit en reconfigurant périodiquement

Plus en détail

Atelier A N 9. Contribution du Risk Manager à la maîtrise des risques RH

Atelier A N 9. Contribution du Risk Manager à la maîtrise des risques RH Atelier A N 9 Contribution du Risk Manager à la maîtrise des risques RH Intervenants Gilles BÉNÉPLANC Président Directeur Général Gilles.Bénéplanc@mercer.com Paolo MARINI Director Sales, Marketing & Communication

Plus en détail

LES MEMBRES DU COMITE EXECUTIF DU GROUPE LVMH

LES MEMBRES DU COMITE EXECUTIF DU GROUPE LVMH LES MEMBRES DU COMITE EXECUTIF DU GROUPE LVMH LVMH 2015 BERNARD ARNAULT PRESIDENT-DIRECTEUR GENERAL Né le 5 mars 1949 en France. Après des études au lycée de Roubaix et au lycée Faidherbe à Lille, il intègre

Plus en détail

LA LETTRE VERNIMMEN.NET

LA LETTRE VERNIMMEN.NET ACTUALITE : La Bourse joue-t-elle son rôle de financier de l économie? GRAPHIQUE DU MOIS : Rachats d actions et dividendes en 2012 RECHERCHE : La création de valeur des LBOs secondaires QUESTION ET REPONSE

Plus en détail

numéro 218-219 novembre-décembre 2011 LA MARQUE FRANCE Coordonné par Jean-Noël Kapferer

numéro 218-219 novembre-décembre 2011 LA MARQUE FRANCE Coordonné par Jean-Noël Kapferer S O M M A I R E numéro 218-219 novembre-décembre 2011 LA MARQUE FRANCE Coordonné par Jean-Noël Kapferer 9 Ont contribué à ce numéro 13 France : Pourquoi penser marque? Jean-Noël Kapferer I Réalités de

Plus en détail

LES ACTIONNAIRES INDIVIDUELS RESTENT CONFIANTS EN 2012!

LES ACTIONNAIRES INDIVIDUELS RESTENT CONFIANTS EN 2012! 7EME BAROMÈTRE ANNUEL CAPITALCOM DES ATTENTES DES ACTIONNAIRES INDIVIDUELS DU CAC 40 A L APPROCHE DES ASSEMBLEES GENERALES 2012 LES ACTIONNAIRES INDIVIDUELS RESTENT CONFIANTS EN 2012! La perception croissante

Plus en détail

Le dossier du Comité de Gestion

Le dossier du Comité de Gestion Le dossier du Comité de Gestion «Un fonds commun de placement interactif et transparent» du vendredi 25 septembre 2015 Acer Finance Actualités & Macro économie Acer Finance 24/09/2015 Les cours du pétrole

Plus en détail

XXXX XXXXXXXXXX, PDG 57. XXXX XXXXXXXXXX, Animateur 59 XXXX XXXXXXXXXX, PDG 61 XXXX XXXXXXXXXX, PDG 63 XXXX XXXXXXXXXX, PDG 65

XXXX XXXXXXXXXX, PDG 57. XXXX XXXXXXXXXX, Animateur 59 XXXX XXXXXXXXXX, PDG 61 XXXX XXXXXXXXXX, PDG 63 XXXX XXXXXXXXXX, PDG 65 Pour découvrir l'identité des Top 100 et accéder à l'ensemble des informations proposées, commandez le guide "France : Le Top 100 de l'intelligence économique" édition 2006 http://www.intelligenceonline.fr/top100/p_top100.asp

Plus en détail

La France au niveau international

La France au niveau international ETUDIER EN FRANCE La France au niveau international Superficie : 550 000 km2 Population de 62,4 millions 4,3 millions de résidents étrangers Un acteur majeur de l économie mondiale Cinquième puissance

Plus en détail

Un grand patron du CAC 40 est-il socialement responsable? La responsabilité sociale : enjeu stratégique ou conviction citoyenne?

Un grand patron du CAC 40 est-il socialement responsable? La responsabilité sociale : enjeu stratégique ou conviction citoyenne? Thème de la soirée : Compte-rendu du dîner-débat au Cercle Humania du mardi 5 février 2008 Un grand patron du CAC 40 est-il socialement responsable? La responsabilité sociale : enjeu stratégique ou conviction

Plus en détail

Comptabilisation et suivi des acquisitions*

Comptabilisation et suivi des acquisitions* Comptabilisation et suivi des acquisitions* La communication financière sur l application d IFRS 3 et IAS 36 Étude des états financiers 2007 des sociétés du CAC 40 2 Comptabilisation et suivi des acquisitions

Plus en détail

LE CAC 40 À LA CONQUÊTE DU MONDE SOCIAL

LE CAC 40 À LA CONQUÊTE DU MONDE SOCIAL Reputation in Action LE CAC 40 À LA CONQUÊTE DU MONDE SOCIAL Comment les entreprises du CAC 40 exportent-elles leur réputation au travers des réseaux sociaux? www.augure-corp.fr Le CAC 40 et la conquête

Plus en détail

Les profits des groupes du CAC 40 : quelle contribution des revenus d investissements directs à l étranger? Une évaluation sur la période 2005-2011

Les profits des groupes du CAC 40 : quelle contribution des revenus d investissements directs à l étranger? Une évaluation sur la période 2005-2011 Les profits des groupes du CAC 40 : quelle contribution des revenus d investissements directs à l étranger? Une évaluation sur la période 2005-2011 Dominique NIVAT Direction des Enquêtes et des Statistiques

Plus en détail

LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012. Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle?

LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012. Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle? LUNDI DE LA SORBONNE : Lundi 6 février 2012 Conjuguer un diplôme à l international, quelle valeur ajoutée pour l insertion professionnelle? Martine Azuelos, responsable du Master Langues et Affaires Economiques

Plus en détail

BIOGRAPHIE. Yvon Boudreauu. graduées en. recherche en. conduisant. rapatriement au. Québec des à la

BIOGRAPHIE. Yvon Boudreauu. graduées en. recherche en. conduisant. rapatriement au. Québec des à la BIOGRAPHIE DES FORMATEURS Pascal Bédard, M.Sc. Cours : Comprendre l économie régionale M. Bédard a complété un baccalauréat avec spécialisation en mathématiques pour ensuite travaillerr plusieurs années

Plus en détail

Le cœur de l élite patronale

Le cœur de l élite patronale C. Comet, J. Finez, 2010. «Le cœur de l élite patronale : reproduction sociale et réseaux de gouvernance», Sociologies pratiques, n 21, p. 49-66. Le cœur de l élite patronale Catherine COMET 1 et Jean

Plus en détail

L internationalisation des groupes non financiers du CAC40 E2002/06

L internationalisation des groupes non financiers du CAC40 E2002/06 L internationalisation des groupes non financiers du CAC40 E2002/06 L. DERVIEUX * (* * ) Insee, Direction des statistiques d entreprises, division Harmonisation d enquêtes auprès des entreprises. Ce travail

Plus en détail

Le Baromètre Etudiants 2007 - Edition Commerciaux L'enquête Méthodologie A propos de l'institut trendence, partenaire de L'Expansion :

Le Baromètre Etudiants 2007 - Edition Commerciaux L'enquête Méthodologie A propos de l'institut trendence, partenaire de L'Expansion : - Edition Commerciaux trendence Institut 2007 L'enquête Avec plus de 11000 réponses provenant de 94 établissements d'enseignement supérieur francais, est la plus grande enquête Emploi et Carrière en Europe

Plus en détail

Avec Wedia, le Crédit Agricole de Bretagne industrialise sa communication mobile

Avec Wedia, le Crédit Agricole de Bretagne industrialise sa communication mobile COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 septembre 2012 Avec Wedia, le Crédit Agricole de Bretagne industrialise sa communication mobile Paris, le 27 septembre 2012 WEDIA, éditeur de solutions logicielles dédiées

Plus en détail

Les dirigeants français du CAC 40 : entre élitisme scolaire et passage par l État

Les dirigeants français du CAC 40 : entre élitisme scolaire et passage par l État Les dirigeants français du CAC 40 : entre élitisme scolaire et passage par l État François-Xavier Dudouet, Hervé Joly To cite this version: François-Xavier Dudouet, Hervé Joly. Les dirigeants français

Plus en détail

Le Club des Trente attribue le «Grand Prix de l année 2007» à l opération Lafarge - Orascom

Le Club des Trente attribue le «Grand Prix de l année 2007» à l opération Lafarge - Orascom Communiqué de presse, Le 15 mai 2008 Le Club des Trente attribue le «Grand Prix de l année 2007» à l opération Lafarge - Orascom La cérémonie de remise du Prix du Club des Trente qui couronne les meilleures

Plus en détail

A LA RECHERCHE DE LA DIVERSITE DANS LES RAPPORTS DU CAC 40..

A LA RECHERCHE DE LA DIVERSITE DANS LES RAPPORTS DU CAC 40.. A LA RECHERCHE DE LA DIVERSITE DANS LES RAPPORTS DU CAC 40.. DIVERSITE ET NON-DISCRIMINATION DANS LE REPORTING DEVELOPPEMENT DURABLE DES ENTREPRISES DU CAC 40 Décembre 2005 A la recherche de la diversité

Plus en détail

Nominations au sein du groupe AREVA

Nominations au sein du groupe AREVA Nominations au sein du groupe AREVA Paris, le 18 juillet 2011 Luc Oursel, Président du Directoire d AREVA, a souhaité associer les personnes suivantes aux travaux du Directoire pour soutenir son action

Plus en détail

PRESENTATION DU 8 ème «PROFIL FINANCIER DU CAC 40»

PRESENTATION DU 8 ème «PROFIL FINANCIER DU CAC 40» Communiqué de presse 24 juin 2014 PRESENTATION DU 8 ème «PROFIL FINANCIER DU CAC 40» Les entreprises du CAC 40 ont souffert en 2013 de l euro fort Paris, le 24 juin 2014 Ricol Lasteyrie Corporate Finance

Plus en détail

Les meilleures pratiques des entreprises du CAC 40

Les meilleures pratiques des entreprises du CAC 40 F. Bournois J. Rojot J.-L. Scaringella RH Les meilleures pratiques des entreprises du CAC 40 Éditions d Organisation, 2003 ISBN : 2-7081-2874-4 Seconde partie Fiches techniques Chaque fiche est donc présentée

Plus en détail

Le cœur de l élite patronale

Le cœur de l élite patronale Le cœur de l élite patronale Catherine Comet, Jean Finez To cite this version: Catherine Comet, Jean Finez. Le cœur de l élite patronale. Sociologies pratiques, Sociologies pratiques, 2010, p. 49-66.

Plus en détail

Essentiel. Commerzbank Partners, vos solutions d investissements

Essentiel. Commerzbank Partners, vos solutions d investissements Essentiel Commerzbank Partners, vos solutions d investissements Instrument financier garanti en capital à échéance Un objectif de rendement de 8 % par an Une durée d investissement conseillée de 8 ans

Plus en détail

Professeurs et Chercheurs

Professeurs et Chercheurs Professeurs et Chercheurs Liste alphabétique Le corps professoral et de la recherche de Paris ESLSCA Business School constitue un atout essentiel, tant au niveau national qu'international. A - B - C -

Plus en détail

Bérangère PAGÈS Directeur des Relations avec les Entreprises 4 novembre 2010

Bérangère PAGÈS Directeur des Relations avec les Entreprises 4 novembre 2010 Petit-déjeuner Fundraising Enseignement Supérieur - 1 Bérangère PAGÈS Directeur des Relations avec les Entreprises 2 1 Etatdes lieux: Les relations avec les entreprises sont relativement codées Les entreprises

Plus en détail

La raison du succès s des SIIC

La raison du succès s des SIIC Intervention de Dorian KELBERG Jeudi 18 janvier 2007 La raison du succès s des SIIC Comment la structure SIIC a été définie? Caractéristiques ristiques des SIIC françaises. aises. Futur développement d

Plus en détail

information Les chercheurs en entreprise

information Les chercheurs en entreprise note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.05 AVRIL En 2007, plus de 137 000 chercheurs (en personnes physiques) ont une activité de R&D en entreprise, ils étaient 81 000 en 1997, et deviennent

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ANNUELLE

ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ANNUELLE LAGARDERE SCA Société en commandite par actions au capital de 799.913.044,60 Siège social : 4 rue de Presbourg à Paris 16 e (75) 320 366 446 R.C.S. Paris ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ANNUELLE du 3 mai

Plus en détail

Elle a occupé les autres fonctions suivantes au cours des 5 dernières années :

Elle a occupé les autres fonctions suivantes au cours des 5 dernières années : Barbara DALIBARD (renouvellement de candidature) Madame Barbara Dalibard, née en 1958, de nationalité française, est actuellement Directrice Générale de la branche SNCF Voyages. Elle était auparavant membre

Plus en détail

nouveaux talents CSC recrute à l ESSEC * DE L EXPÉRIENCE. DES RÉSULTATS.

nouveaux talents CSC recrute à l ESSEC * DE L EXPÉRIENCE. DES RÉSULTATS. nouveaux talents CSC recrute à l ESSEC * DE L EXPÉRIENCE. DES RÉSULTATS. * REPÈRES CSC, leader mondial du conseil et des services liés à la transformation des entreprises et aux technologies de l information

Plus en détail

Sondage de L Observatoire des Réseaux Sociaux d Entreprise

Sondage de L Observatoire des Réseaux Sociaux d Entreprise Contacts : Ziryeb MAROUF Directeur de l Observatoire ziryeb.marouf@orange.com 05 Juin 2012 Sondage de L Observatoire des Réseaux Sociaux d Entreprise Accès aux médias sociaux publics à partir des postes

Plus en détail

* L obligation est soumise au risque de défaut de Natixis (Fitch : A / Moody s : A2 / Standard & Poor s : A au 1 er septembre 2015).

* L obligation est soumise au risque de défaut de Natixis (Fitch : A / Moody s : A2 / Standard & Poor s : A au 1 er septembre 2015). Equinoxe Janvier 2026 Equinoxe Janvier 2026 est une obligation de droit français émise par Natixis* offrant à l échéance une protection à 90 % du capital initial. Equinoxe Janvier 2026 présente un risque

Plus en détail

Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) pour l'année fiscale 2013. Multiple issuers

Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) pour l'année fiscale 2013. Multiple issuers CORPORATE EVENT NOTICE: Liste des sociétés assujetties à la Taxe sur les Transactions Financières (TTF) pour l'année fiscale 2013 Multiple issuers PLACE: Paris AVIS N : PAR_20121221_11152_EUR DATE: 21/12/2012

Plus en détail

Chapitre 4 : construction de portefeuille (II)

Chapitre 4 : construction de portefeuille (II) Chapitre 4 : construction de portefeuille (II) 08.11.2013 Plan du cours Espérance de rentabilité d un portefeuille Volatilité d un portefeuille Choix du portefeuille efficient Prise en compte de l actif

Plus en détail

Information sectorielle : la transition d IAS 14 à IFRS 8 en France et en Allemagne

Information sectorielle : la transition d IAS 14 à IFRS 8 en France et en Allemagne Synthèse // Réflexion // Une entreprise/un homme // Références Information sectorielle : la transition d IAS 14 à IFRS 8 en France et en Allemagne La communication financière s est développée ces dernières

Plus en détail

IAS Indice boursier de lactionnariat SalariØ

IAS Indice boursier de lactionnariat SalariØ IAS Indice boursier de lactionnariat SalariØ Code ISIN FR0003999598 äla MESURE CREDIBLE, PERENNE de l INNOVATION ECONOMIQUE et SOCIALE représentée par l ACTIONNARIAT SALARIE N. VOYEUX 004, 006 1 IAS :

Plus en détail

SOCIETE GENERALE PROPOSE «FRANCE TRIO GARANTI», UN PLACEMENT A CAPITAL GARANTI A L ECHEANCE (1) AVEC 3 OPPORTUNITES DE REMBOURSEMENT

SOCIETE GENERALE PROPOSE «FRANCE TRIO GARANTI», UN PLACEMENT A CAPITAL GARANTI A L ECHEANCE (1) AVEC 3 OPPORTUNITES DE REMBOURSEMENT Paris, le 2 janvier 2013 SOCIETE GENERALE PROPOSE «FRANCE TRIO GARANTI», UN PLACEMENT A CAPITAL GARANTI A L ECHEANCE (1) AVEC 3 OPPORTUNITES DE REMBOURSEMENT Durée de placement recommandée : 8 ans en l'absence

Plus en détail

Colombus Consulting. Formulaire de candidature

Colombus Consulting. Formulaire de candidature Colombus Consulting Formulaire de candidature 1 Le formulaire de candidature Le formulaire de candidature comporte plusieurs champs. Champ Format Oblig. Précisions Etat civil Civilité Liste de choix O

Plus en détail

Le Développement Durable :

Le Développement Durable : Le Développement Durable : Emergence d un nouveau modèle économique? Etude sur l organisation et les outils de pilotage mis en place dans les entreprises du CAC 40 By Diane-Laure Arjaliès-de la Lande,

Plus en détail

Qu est-ce qu être riche aujourd hui? Comment évolue la richesse? Activités pour l élève

Qu est-ce qu être riche aujourd hui? Comment évolue la richesse? Activités pour l élève Qu est-ce qu être riche aujourd hui? Comment évolue la richesse? Activités pour l élève Introduction Document 1 : Revenus élevés Les revenus des sportifs en France Sport Revenus annuels en millions d euros

Plus en détail

RAPPORT SEMESTRIEL. ACER ACTIONS S1 au 30.06.2013. Acer Finance Société de Gestion agrément AMF n GP-95009

RAPPORT SEMESTRIEL. ACER ACTIONS S1 au 30.06.2013. Acer Finance Société de Gestion agrément AMF n GP-95009 RAPPORT SEMESTRIEL ACER ACTIONS S1 au 30.06.2013 Acer Finance Société de Gestion agrément AMF n GP-95009 8 rue Danielle Casanova 75002 Paris Tel: +33(0)1.44.55.02.10 / Fax: +33(0)1.44.55.02.20 acerfinance@acerfinance.com

Plus en détail

L actionnariat salarié, moteur de la compétitivité et renouveau de la gouvernance des entreprises

L actionnariat salarié, moteur de la compétitivité et renouveau de la gouvernance des entreprises L actionnariat salarié, moteur de la compétitivité et renouveau de la gouvernance des entreprises Palais du Luxembourg Jeudi 4 avril 2013 Jacques Hérard Groupe Cegos La formation des actionnaires salariés

Plus en détail

Annexe Actualité fiscale

Annexe Actualité fiscale Annexe Actualité fiscale Sommaire Impôt société (LFR II 2012 PLF 2013) Dispositifs anti-abus concernant le régime mère-fille et autres distributions exonérées suivies de pertes ou provisions déductibles

Plus en détail

Présentation des intervenants du Master Management Global

Présentation des intervenants du Master Management Global Présentation des intervenants du Master Management Global 1er volet : DEFINIR LA STRATEGIE Michel KALIKA Docteur en sciences de gestion, membre du Comité National des Universités, ancien directeur de l

Plus en détail

Compétitivité de la firme et management stratégique des ressources humaines

Compétitivité de la firme et management stratégique des ressources humaines Compétitivité de la firme et management stratégique des ressources humaines Pr Michel FERRARY Ceram Business School Rue Dostoievski BP 85 06902 Sophia Antipolis Cedex Michel.Ferrary@ceram.fr Résumé : L

Plus en détail

! Diplôme de l Institut de Droit des Affaires. Université Paris II Panthéon-Assas

! Diplôme de l Institut de Droit des Affaires. Université Paris II Panthéon-Assas Diplôme de l Institut de Droit des Affaires Université Paris II Panthéon-Assas Une formation d excellence PRÉSENTATION Créé en 1945 par le Doyen Hamel au sein de l'université de Paris, le diplôme l'institut

Plus en détail

L ESC PAU conforte sa stratégie de développement en France et à l international : un challenger dans le monde des ESC françaises

L ESC PAU conforte sa stratégie de développement en France et à l international : un challenger dans le monde des ESC françaises COMMUNIQUE DE PRESSE PAU, le 19 mai 2015 L ESC PAU conforte sa stratégie de développement en France et à l international : un challenger dans le monde des ESC françaises Depuis sa création en 1969, le

Plus en détail

****************************

**************************** Etude relative aux honoraires versés aux commissaires aux comptes et à leur réseau au titre de la période 2013 par les groupes du CAC 40, de l EURO STOXX 50 et d un échantillon de 40 sociétés des compartiments

Plus en détail