Management des processus orientés clients

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Management des processus orientés clients"

Transcription

1 Management des Processus orientés Clients Jean-François DAVID Jean-François DAVID Stratégiste IBM France Directeur R&D IBM Conseil Depuis 1995: Consultant Veille stratégique et organisationnelle Enseignant à Dauphine M2 (MIB, MBC, MCT), HEC/MBA, ESCP, Collège de l X, MBA Varsovie, Université Nantes... Membre du C2P (Club des Pilotes de Processus) Expert APM,CJD, AFNET,... freejfd.blogspot.com 1

2 Comprendre le rôle clé des processus dans le marketing moderne 3 4 2

3 Le rôle du marketing Définir, pour une organisation, ce qui devrait être vendu ("Product"), à qui (segmentation clients), à quel prix ("Price"), où/ par quels canaux ("Place") and comment ("Promotion"), afin de satisfaire les objectifs stratégiques de l'entreprise. Product QUOI? Price COMBIEN? Place/distribution OU? Promotion POURQUOI? (or 4C's Customer need / Cost / Convenience / Communication ) Mais 2 facteurs différenciants additionnels: Personnel Processus Créer une identité pour l'entreprise et/ou le produit (Marque) sur laquelle on puisse investir des dépenses de communication Les marketeurs mettent en place les statégies Marketing et peuvent contribuer à la stratégie de l'entreprise, mais ne la décident pas. Adapted from Professor Malcolm McDonald 5 6 / 166 3

4 BALANCED SCORE CARD 7 / / 166 4

5 THE US CEOs LOOK TO THE FUTURE Foundation for the Malcolm Baldrige National Quality Award 1998 Six trends affecting major U.S. companies are judged to be "major" by more than 70% of the CEOs surveyed: - globalization (94%) - improving knowledge management (88%) - cost and cycle time reduction (79%) - improving supply chains globally (78%) - manufacturing at multiple locations in many countries (76%) - managing the use of more part-time, temporary and contract workers (71%) Eight other trends were judged to be major by between 50% and 70% of the CEOs: - developing new employee relationships based on performance (69%) - improving human resources management (68%) - improving the execution of strategic plans (68%) - developing more appropriate strategic plans (64%) - ongoing measurement and analysis of organizational processes (60%) - developing a consistent global corporate culture (56%) - outsourcing of manufacturing (55%) - creating a learning organization (52%) 9 / 166 and now.. 10 / Management 166 des processus orientés clients 5

6 11 / / Management 166 des processus orientés clients 6

7 13 / / Management 166 des processus orientés clients 7

8 Théorie des Systèmes, Systémique -"Un système est un ensemble d'éléments en interaction dynamique, organisés en fonction d'un but" Joël de Rosnay 1) un ensemble en rapport réciproque avec un environnement, cette interdépendance lui assurant une certaine autonomie 2) cet ensemble est formé de systèmes en interaction, cette interdépendance lui assurant un certain degré de cohérence 3) il subit des modifications plus ou moins profondes dans le temps tout en lui conservant une certaine permanence" B.Walliser Descartes vs Systémique -«Le premier était de ne recevoir jamais aucune chose pour vraie que je ne la connaisse évidemment pour telle, c'est-à-dire d'éviter soigneusement la précipitation et la prévention... -Précepte d'evidence -«Le second de diviser chacune des difficultés que j'examinerais en autant de parcelles qu'il se pourrait et qu'il serait requis pour les mieux résoudre.* -Précepte REDUCTIONNISTE -«Le troisième de conduire par ordre mes pensées en commençant par les objets les plus simples et les plus aisés à connaître, pour monter peu à peu connaître par degrés jusques à la connaissance des plus composés... -Précepte CAUSALISTE -«Et le dernier de faire partout des dénombrements si entiers et des revues si générales que je fusse assuré de ne rien omettre.» -Précepte d'exhaustivite Convenir que tout objet que nous considérerons se définit par rapport aux intentions implicites ou explicites du modélisateur. Ne jamais s'interdire de mettre en doute cette définition si, nos intentions se modifiant, la perception que nous avions de cet objet se modifie. Précepte de PERTINENCE Considérer toujours l'objet à connaître par notre intelligence comme une partie immergée et active au sein d'un plus grand tout. Le percevoir d'abord globalement, dans sa relation fonctionnelle avec son environnement sans se soucier outre mesure d'établir une image fidèle de sa structure interne, dont l'existence et l'unicité ne seront jamais tenues pour acquises. Précepte de GLOBALISME Interpréter l'objet non pas en lui-même, mais par son comportement, sans chercher à expliquer a priori ce comportement par quelque loi impliquée dans une éventuelle structure. Comprendre en revanche ce comportement et les ressources qu'il mobilise par rapport aux projets que, librement, le modélisateur attribue à l'objet. Tenir l'identification de ces hypothétiques projets pour un acte rationnel de l'intelligence et convenir que leur démonstration sera bien rarement possible. Précepte de TELEOLOGIE Convenir que toute représentation est simplificatrice, non pas par oubli du modélisateur, mais délibérément. Chercher en conséquence quelques recettes susceptibles de guider la sélection d'agrégats tenus pour pertinents et exclure l'illusoire objectivité d'un recensement exhaustif des éléments à considérer. Précepte d'aggregativite Jean-Louis Lemoigne 8

9 17 / / Management 166 des processus orientés clients 9

10 19 / / Management 166 des processus orientés clients 10

11 21 / / Management 166 des processus orientés clients 11

12 23 / / Management 166 des processus orientés clients 12

13 25 / / Management 166 des processus orientés clients 13

14 Où? Quoi? Comment? 27 / 166 ATTRAITS Terrain de jeu: Où? désinvestir investir ATOUTS 28 / Management 166 des processus orientés clients 14

15 29 / 166 Le contexte marketing Monde plus rapide Individus Monde plus global Marketing des produits, services et idées Monde plus compétitif Organisations Monde plus incertain Ad LIBITUM Conseil Management des Prospective processus Marketing orientés clients Planning 2008 D'après Jean-Pierre BAEYENS 15

16 Red Ocean Compete in crowded markets Blue Ocean Create and capture new market space Management des processus orientés Source: clients Blue Ocean J.-F.David Strategy, 2012 Kim and Mauborgne 16

17 The Four Actions Framework Reduce Which factors should be reduced well below the industry s standard? The 4 Qs Eliminate Which of the factors that the industry takes for granted should be eliminated? New Value Curve Create Which factors should be created that the industry has never offered? Source: Blue Ocean Strategy, Kim and Mauborgne Raise Which factors should be raised well above the industry s standard? Downes and Mui's New Forces Model HYPERCOMPETION 34 / Management 166 des processus orientés clients 17

18 Strategie du Bonzai 36 / Management 166 des processus orientés clients 18

19 37 / / Management 166 des processus orientés clients 19

20 39 / / Management 166 des processus orientés clients 20

21 Changement de Paradigme a) Changement de paradigme, glissement métiers Pourquoi achète-t-on ce type de produit? Nouveaux métiers, concurrents Nouvelle vision b) Liste des produits/services Comment ajouter plus de "sur-mesure" des TIC plus émergentes SM TIC L'évolution technologique impacte l'entreprise et tous ses processus Impact sur les acteurs, impacté par l'informatisation partielle Impact sur les habitudes de communication au sein des processus Equilibre organisation/humain/technologies modifié en permanence 21

22 Le monde du web 2.0 modifie fondamentalement les relations interindividuelles Partage de connaissance à travers les processus Refus d'informatisations (et d'organisations) trop tayloriennes Décloisonnements, mais clubbismes Le monde du web 2.0 modifie fondamentalement les relations interindividuelles Contre pouvoirs Connaissance plus grande des clients Vers une les réseaux et les organisations organiques Jean-François DAVID 22

23 Le grandes "lois" structurantes des technologies Loi de Moore *2 en puissance tous les 18 mois, prix TI -20%/an Loi de Metcalfe Valeur d'un réseau = carré du nombre d'utilisateurs Loi de Guilder Bande passante *3 tous les ans Jean-François DAVID Et Bots Circuits ARN Jean-François DAVID 23

24 Avec impact sur Les processus Les reportings Les résultats Les données Le temps Les objectifs Le stress Les réseaux Les informatisations Les compétences Les coûts Les relations Jean-François DAVID... Systèmes de Methode décision2 Comment décide-t-on d'y aller? bénéfices Faire Prototyper Veille Ciblée Absorber Non risques 48 / / Management 166 des processus orientés clients 24

25 La Stratégie et Mission, Valeurs, Vision,. Mission: Valeurs: Vision: Pourquoi existe-t-on? En quoi croyons nous? Que voulons nous être? Strategy: Notre jeu, nos plans, Qu'est ce qu'une Vision? { Une Vision inclue: Raison d'être, action, "feeling" Clarté Croyance, Valeurs Symbolique partagée Pédagogie Modèle pour les opérations Une Vision: Inspire Accroche l'imagination Etablit un but commun Identifie les besoins de changement Aujourd'hui Le futur... Adapted from IBM Consulting Group 50 25

26 Pour développer une vision, 5 concepts doivent être approchés... Vision "Que voulons nous devenir?" Competition Modèle opérationnel Approche structurelle Comportement marché Vie professionnelle Comment se battra-t-on? Comment fera-t-on du profit? Comment gèrera-ton l'organisation? Comment jouera-t-on avec nos clients? Comment donnerons nous sa fierté au personnel? Adapted from IBM Consulting Group

27 Veille Technologique Sciences fondamentales Systèmes d'information Concurentielle Economie Stratégie Produits Processus Commerciale Clients Marchés Fournisseurs Clients partagés Environnementale Personnel Sociologie Politique Culture Economie générale Ecologie 53 Marketings? Buzz (marketing) Marketing amont Marketing aval Marketing d'étude, stratégique, terrain Marketing de l'offre Marketing de réseau Marketing des services Marketing digital Marketing direct Marketing électronique Marketing expérientiel Marketing global Marketing humanitaire Marketing industriel Marketing international Marketing interne Marketing local Marketing-mix ou plan de marchéage Marketing one-to-one (business to business) Marketing orienté client Marketing politique Marketing relationnel Marketing RH Marketing sportif Marketing de combat Marketing de persuasion Marketing sensoriel Marketing social Marketing urbain Cybermarketing Neuromarketing Géomarketing Street marketing Télémarketing Trade-marketing Wwwarketing Permission marketing Publicité et téléphone mobile 54 27

28 Deux visions du marketing Transaction marketing: Un fournisseur potentiel (de produits, de services ou d idées) initie et met en place un processus visant à convaincre un client potentiel de réaliser avec lui une transaction apportant à chacun un sentiment de satisfaction. Ce processus peut éventuellement mener à une négociation Relationship marketing Un fournisseur construit et gère des relations confiantes à long terme avec un ensemble de partenaires /clients dans le but de réaliser des transactions répétitives à la satisfaction de chacun. Ce processus aboutit à la création d un réseau marketing qui devient un des actifs primordiaux du fournisseur. Ad LIBITUM Conseil Prospective Marketing Planning J.-F.David 2008 D'après Jean-Pierre BAEYENS Les SATELLITES Innovation Coût Vitesse Position Client Service Produits Marque Hommes 56 28

29 Approche par les processus Les blocs clés d'un marketing de qualité... Programme Ventes et Marketing Plan Marketing importance cruciale du bloc de base... Etude concurrents Etude Interne Etude externe Structure du marché Adapted from Professor Malcolm McDonald 58 29

30 Analyse PEST Politique Economique Qu'en est-il, et comment cela impacte l'entreprise et ses objectifs marchés / clients? Social Technologique 59 The Strategy Process The PEST (or STEP ) analysis Social environment - social structure, life-style, education, culture Technological environment - innovations, new products, ICT ORG Economical environment - competition, income, employment, consumption Political environment - local, regional and global political changes 60 30

31 Analyse SWOT Forces Opportunités A la lumière de PESTEL, comment se positionne la compagnie par rapport à ses concurrents? De l'entreprise Pour l'entreprise Faiblesses Menaces 61 Ramener Forces/Faiblesses à Opportunités/risques External Factors Internal Factors Strengths (S) Weaknesses (W) Opportunities (O) SO Strategies Use strengths to take advantage of opportunities WO Strategies Offset weaknesses to take advantage of opportunities Threats (T) ST Strategies Use strengths to avoid threats WT Strategies Min. weaknesses to avoid threats 62 31

32 63 / 166 Organisations Fonctionnelle Divisionnaire hiérarchique en silos par projets par processus matricielle en réseaux Projets Processus Matricielle systémique Réseaux Top/down Bottom/up Réseaux Jean-François DAVID 32

33 65 / / Management 166 des processus orientés clients 33

34 Le Management des Processus (BPM) Le Management des Processus (BPM, "business process" management) est une discipline structurée visant à identifier, concevoir, mettre en œuvre, documenter, mesurer, gérer, contrôler, améliorer, changer les processus dans les organisations, qu'ils soient partiellement automatisés ou non, dans l'objectif d'obtenir des contributions significatives aux objectifs de performance de l'organisation. Le Management de Processus a besoin d'une définition claire, volontaire et partagée dans chaque organisation. Grace au triple levier de l'innovation organisationnelle, du management et des technologies, le management des processus orienté client crée de la valeur et permet à l'organisation d'atteindre ses buts dans une plus grande agilité. Le Management des Processus permet l'alignement des processus sur la stratégie de l'organisation, et conduit à une amélioration globale de la performance en jouant tant sur les activités faites dans les fonctions que sur les activités inter-fonctionnelles. Le Management des Processus (BPM) Un Processus est un ensemble défini d'activités et de comportements, menés par des humains et/ou des machines, et poursuivant une finalité définie. Un processus peut avoir un ou plusieurs clients, externes ou internes Il existe trois types de processus: primaires, de support, de management. - Les processus primaires sont inter-fonctionnels par nature et sont la chaîne de valeur principale de l'organisation. - Les processus de support permettent le fonctionnement des autres processus - Les processus de management sont là pour mesurer, contrôler, gérer les activités. Ils assurent sur le court et le long terme la gouvernance des processus primaires et de soutien, sous tous leurs aspects (économiques, humains, législatifs, légaux,.) 34

35 Processus primaires Jean-Pierre Wojtyna Processus de support Jean-Pierre Wojtyna 35

36 Liste de processus exemple, ici dans l'industrie) Lister les processus est le point de départ. Un processus est toujours cité sous forme de verbe, pour montrer la valeur ajoutée, et ne pas être confondu avec les fonctions ("produire" vs "production") Jean-François DAVID On peut descendre au niveau sous-processus, qui peuvent être les processus d'une fonction Pour l'efficacité, il est bon que le nombre de processus rapportant à un niveau de management soit compris entre 15 et 40. Cette décomposition en "poupées russes" est issue de la systémique, en combien de soussystèmes doit-on décomposer un système Jean-François DAVID 36

37 73 On peut descendre au niveau sous-processus, qui peuvent être les processus d'une fonction Jean-François DAVID 37

38 On peut descendre au niveau sous-processus, qui peuvent être les processus d'une fonction Jean-François DAVID Processus étendus (exemple) "Routes to Market" Sous traitants, fournisseurs, partenaires Souvent les processus, tant en recherche, en production ou en commercialisation ne s'arrêtent pas aux frontières de l'organisation. On parle alors de processus étendus. AFNET et Jean-François DAVID 38

39 Win/Wi n Strategy Objective s Win/Wi n Strategy Objective s Strategy Objective s Marketing Innovation. Sourcing Négociation Contract Procurement order. Logistics Transportation Reception Dispatch Stocks.. Manufacturing.. Sales.. Prime contractor e- design e-supply chain Intelligence Innovation, R&D Prototyping.. Marketing Sales, studies, quotations Order entry. Industrialize... Production plannings... Manufacturing Production plans Capacity planning Plantfloor planning Stocks. Purchase,... Maintenance.. Logistics Client management Sales management After sales..... Finance mgt... People mgt.. Supplier 1 Intelligence Innovation, R&D Prototyping.. Marketing Sales, studies, quotations Order entry. Industrialize... Production plannings... Manufacturing Production plans Capacity planning Plantfloor planning Stocks. Purchase,... Maintenance.. Logistics Client management Sales management After sales..... Finance mgt... People mgt.. Supplier 2 "standardized"zones some relations Systemic complexity 77 Processus étendus Jean-François DAVID 39

40 CRM Une définition... Attirer, satisfaire et garder des clients profitables Une autre définition (Professeur Malcolm McDonald) L'intégration, facilitée par les TIC, de données venant de points de contacts multiples avec les clients, afin de permettre le développement d'offres adaptées aux besoins spécifiques des clients Besoins multiples du marché

41 Qui fait quoi? Compagnie Par produit? Par marché? Call centers Face to face Marketing Production Coûts de transaction!!! Partenaires 1 Parten. n 81 Exemple de liste de processus dans l'industrie, avec les principales interrelations On peut ainsi obtenir un "mapping" des processus (ne pas confondre avec la Carte d'une processus particulier, que l'on verra plus tard Carte obtenue avec YED Jean-François DAVID 41

42 Mais, dans une visions systémique, les processus ne sont pas indépendants, ils sont inter-reliés Améliorer un processus peut avoir un impact sur d'autres processus (ici, par exemple le processus 1 influence fortement (3) le processus 2, si j'étudie mieux le marché, je développerai mieux mes produits/services!) Jean-François DAVID On peut ainsi tenir compte de l'influence/dépendance des processus entre eux. Certains processus (les "leviers"), sont aux nœuds des interdépendances des processus Jean-François DAVID 42

43 Hoshin Kanri Hoshin = a course, a policy, a plan, an aim Kanri = administration, management, control, charge of, care for Hoshin = Policy Deployment 85 Tableau de bord (BSC, balanced scorecard) Système de métrologie du management à tos niveaux (avec consolidation) 4 domaines clés, interdépendants Applicable pour l'entreprise, ou à tous niveaux (départements,...) Besoin d'indicateurs, de KPIs pour rationnaliser les objectifs stratégiques 43

44 Tableau de bord (exemple réel, ici dans l'assurance) Le poids représente, une année donnée, le système d'arbitrage du management. Il peut être explicité ou relativement secret Jean-François DAVID 88 44

45 89 Liste de processus et effet de levier potentiel sur objectifs stratégiques (importance) "Si on devenait soudainement les meilleurs du monde sur ce processus, quel serait l'impact direct sur les performances?" On fait ensuite horizontalement le effet levier * poids stratégie Jean-François DAVID 45

46 On obtient ainsi le "hit parade" de l'importance, une année donnée La logique est alors de s'intéresser également à la "performance" (par comparaison au marché, à la concurrence) et décider d'investir des projets d'amélioration (kaisen) ou de restructuration (BPR) sur les processus clés Jean-François DAVID Un "vieil" exemple, TdB IBM France 89 Jean-François DAVID 46

47 Un "vieil" exemple: Liste des processus IBM France Cial 89 Offre Vendre Administrer Après Vente Jean-François DAVID Effet de levier des processus sur les KPIs (autre scenario) Jean-François DAVID 47

48 Hit parade dans le cas IBM France 89 On voit clairement là les processus dont l'amélioration serait la plus contributrice à la réussite des objectifs stratégiques Jean-François DAVID Des techniques (type ABM/ABC) permettent de rapprocher les processus des fonctions En mesurant le temps que chacun des acteurs passe en moyenne à chacun des processus, on peut visualiser le fonctionnement matriciel se l'organisation. Ceci renseigne sur la carte des processus. Cela permets de calculer le "coût" humain des processus, d'imaginer des réingénieries Jean-François DAVID 48

49 Cartographie de processus (carte du "as is") Procédures, tâches, Une activité est l'intersection d'un processus et d'une fonction, d'un département. Une procédure, un protocole, une liste de tâche définit, si besoin, le détail de l'activité, vue au départ comme une "boite noire" Jean-François DAVID Utilisations d'outils variés Approche BPMN possible Nombreux outils, de MEGA à ARIS en passant par YED 49

50 Kaisen Amélioration continue Utilise en général la roue PDCA (Deming) de la Qualité Un temps doit être laissé à chacun des acteurs pour qu'il puisse mener ces actions, seul ou en groupe Peut être contradictoire temporairement avec le BPR, les ruptures 6 6 Sigma = 3 PPM (Parties par millions) Notion de Black belt, de Master Black belt Exemplarité certaines entreprises type GE 50

51 Le management Lean Le Lean est la recherche de deux caractéristiques : Travailler en flux tendu, sans attente, de telle sorte que le ratio temps travaillé / temps total soit maximal. Eliminer tout ce qui ne produit pas de valeur pour le client, de telle sorte que le ratio temps utile / temps travaillé soit maximal. Les processus sont au cœur du Lean Les leviers clés d'action du manager Une fois les stratégies définies, le "business model" validé, les financements planifiés, le plan marketing en place, quels sont les leviers pour agir? Aucun des leviers ne suffit pour l'efficacité Comment réconcilier ces 3 dimensions? Evolution rapide des technologies Changements organisationnels Aspects humains, cultures Comment "synchroniser"? Jean-François DAVID 51

52 Key Accounts 103 Hoshin Kanri Hoshin = a course, a policy, a plan, an aim Kanri = administration, management, control, charge of, care for Hoshin = Policy Deployment

53 7 S Strategy Cold triangle Systems Structure Super-goal Staff Skills Style Warm triangle

54 LE PRIX EFQM

55 La dialectique dedans/dehors extérieur Sur mesure de masse Innovation Production de masse Transformation intérieur 109 stratégie extérieur Star? Cash cow Dogs? intérieur

56 qualité extérieur Customer driven Q ébéniste ISO certification TQM intérieur 111 extérieur processus procédé procédure processus intérieur

57 site web extérieur Portail Communauté virtuelle Site Institutionnel E-commerce intérieur 113 Product, Price, Place, Promotion, Processes and People!

58 Le Marketing ne concerne pas seulement les clients: des échanges cruciaux s exercent avec d autres groupes-cibles, internes ou externes The Six Markets Model, Adrian Payne. Ad LIBITUM Conseil Management des Prospective processus Marketing orientés clients Planning 2008 D'après Jean-Pierre BAEYENS Cultures et sous-cultures Idées + Valeurs +Attitudes communes à des groupes ou sous-groupes d individus Ces idées / valeurs / attitudes sont plus ou moins stables ou évolutives Elles constituent un moteur puissant des attitudes et comportements Ad LIBITUM Conseil Management des processus Prospective orientés Marketing clients Planning 2008 D'après Jean-Pierre BAEYENS 58

59 Groupes de contact Informels (amis, famille, proches) Formels (groupes, structures, associations) C est là que s échangent et s établissent par le bouche à oreilles informations, comparaisons, normes (!!!! rôle des leaders d opinion) Ad LIBITUM Conseil Management des processus Prospective orientés Marketing clients Planning 2008 D'après Jean-Pierre BAEYENS

60 Vision (Vision): Auto-projection à 3/5 ans de l'entreprise, décidée par la direction et véhiculée et appropriée par le management Valeurs (Values): Plus pérennes, liées à l'histoire de l'entreprise, explicites ou implicites Culture Organisationnelle (CultOrg): Rigueur ou souplesse des règles, rigueur ou souplesse de leur application Structure (Struct): Type d'organisation, classique, matricielle, réseaux, Communication(Comm): Mode de communication, descendant, montant, transverse, Décision (Decis): Qui décide et comment? Performance (Perf): Sur quoi mesure-t-on les individus? Apprentissage (Learn): Modalité de l'accroissement des savoirs Compétences (Skills): Quelle compétence recherche-t-on, favorise-t-on? Leadership (Lead): Archétype ambiant en ce qui concerne "l'image du chef" Motivation (Moral): "A quoi" marchent les individus? Changement (Change): Positionnement par rapport aux changements Management / 166 des processus orientés clients 60

61 121 / Management / 166 des processus orientés clients 61

62 123 /

63 125 / Management / 166 des processus orientés clients 63

64 127 / Management / 166 des processus orientés clients 64

65 129 / Management / 166 des processus orientés clients 65

66 DYNAMIQUEMENT DYNAMIQUEMENT 131 / 166 Le Transverse au centre des débats 132 Management / 166 des processus orientés clients 66

Relation dialectique Stratégie / S.I - T. I

Relation dialectique Stratégie / S.I - T. I Jean-François DAVID Stratégiste IBM France 1967-1995 1992-95 Directeur R&D IBM Conseil Depuis 1995: Consultant Veille stratégique et organisationnelle Enseignant à Dauphine MIB, MBC, MCT, HEC/MBA & emba,

Plus en détail

Processus et pilotage du transverse. Jean-François DAVID Stratégiste, Animateur du Club des Pilotes de Processus

Processus et pilotage du transverse. Jean-François DAVID Stratégiste, Animateur du Club des Pilotes de Processus Processus et pilotage du transverse Jean-François DAVID Stratégiste, Animateur du Club des Pilotes de Processus Processus et pilotage du transverse Les organisations, historiquement en silos de métiers,

Plus en détail

Gestion de l information

Gestion de l information MODELE LOGIQUE DE CONSTRUCTION DES TABLEAUX DE BORD DEMARCHES PROSPECTIVES Tableau de Bord de la Performance Point «académique» sur l alignement des objectifs opérationnels et stratégiques Les démarches

Plus en détail

Jean-François DAVID Stratégiste

Jean-François DAVID Stratégiste Zoom sur les systèmes et les technologies de l'information... Quelques modèles mentaux de management et aides à la décision 1 Réunion K S F E I 23 avril 2009 Jean-François DAVID Stratégiste IBM France

Plus en détail

Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com

Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com Accompagner la transformation vers l excellence opérationnelle. Olivier Gatti olivier.gatti@adis-innovation.com ADIS Innovation Partner 18 ans d activité opérationnelle dans le secteur du semi-conducteur

Plus en détail

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus les éléments structurants. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus les éléments structurants Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise en

Plus en détail

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins

La gestion de la clientèle pour le commerce et l artisanat : vos clients et leurs besoins Qu une entreprise cherche à s adapter à son environnement et/ou à exploiter au mieux ses capacités distinctives pour développer un avantage concurrentiel, son pilotage stratégique concerne ses orientations

Plus en détail

RENCONTRE DE L UNIVERSITÉ LEAN 6 SIGMA DU 3 AVRIL 2014. http://www.universite-lean6sigma.com

RENCONTRE DE L UNIVERSITÉ LEAN 6 SIGMA DU 3 AVRIL 2014. http://www.universite-lean6sigma.com RENCONTRE DE L UNIVERSITÉ LEAN 6 SIGMA DU 3 AVRIL 2014 http://www.universite-lean6sigma.com 1 L OBJET DE L UNIVERSITÉ : Promouvoir les démarches d amélioration des performances Lean et Six Sigma, Valider

Plus en détail

Acheter mieux que la concurrence

Acheter mieux que la concurrence Acheter mieux que la concurrence Club logistique Bordeaux 7 Juin 2012 Principes généraux Curriculum Buyer planner Acheteur groupe Responsable achats Performance économique Directeur achats Consultant Supplier

Plus en détail

Plan. Quelles sont les conditions à remplir pour une approche ebusiness? Définition. Les domaines pouvant être touchés par l ebusiness

Plan. Quelles sont les conditions à remplir pour une approche ebusiness? Définition. Les domaines pouvant être touchés par l ebusiness Plan Quelles sont les conditions à remplir pour une approche ebusiness? SPI+ 1 Définition Objectifs de Quelques prévisions : 1. L orientation stratégique 2. L orientation client 3. Renforcer l efficacité

Plus en détail

Master of Advanced Studies HES-SO (MAS) en QUALITY & STRATEGY MANAGEMENT. www.masterqsm.ch

Master of Advanced Studies HES-SO (MAS) en QUALITY & STRATEGY MANAGEMENT. www.masterqsm.ch Master of Advanced Studies HES-SO (MAS) en QUALITY & STRATEGY MANAGEMENT www.masterqsm.ch Master of Advanced Studies HES-SO (MAS) en QUALITY & STRATEGY MANAGEMENT 1. MAS QSM Le MAS QSM est une formation

Plus en détail

Business Process Change:

Business Process Change: Business Process Change: A Study of Methodologies, Techniques, and Tools par: W. Kettinger, J. Teng & S. Guha 1 Plan de la présentation Situer l article Relever son contenu Apprécier l article Appliquer

Plus en détail

Marketing touristique

Marketing touristique Université Mohamed 1er Faculté des lettres et des sciences humaines -Oujda- Master : Tourisme et patrimoine Marketing touristique Fondements et concepts Pr. Nouha EL-HALAS Année universitaire 2013/2014

Plus en détail

Introduction générale

Introduction générale Introduction générale La vente est devenue actuellement une activité très importante, c est même la force motrice de toute entreprise. Ainsi, une bonne stratégie marketing doit avoir comme vocation : vendre

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 1: La vision processus dans le management des organisations

Plus en détail

Valeur(s) et Management : des méthodes pour l'économie circulaire et collaborative. Olaf de Hemmer

Valeur(s) et Management : des méthodes pour l'économie circulaire et collaborative. Olaf de Hemmer Valeur(s) et Management : des méthodes pour l'économie circulaire et collaborative Olaf de Hemmer L économie circulaire : à quoi çà sert? Concevoir intelligemment des produits et services Faire aussi bien

Plus en détail

Actuate Customer Day

Actuate Customer Day Le conseil opérationnel par les processus Observatoire 2007/2008 Actuate Customer Day Romain Louzier Associé & Philippe Crabos Senior Manager louzier@audisoft-consultants.com 06 86 68 84 57 www.audisoft-consultants.com

Plus en détail

La gestion de la performance: Définition, démarche et nouvelles tendances. ETS 2011, Saad Chafki

La gestion de la performance: Définition, démarche et nouvelles tendances. ETS 2011, Saad Chafki La gestion de la performance: Définition, démarche et nouvelles tendances ETS 2011, Saad Chafki 1 Table de matière La gestion de la performance L approche «Balanced Score Card» Exemple Les nouvelles tendances

Plus en détail

B ETUDES ET VEILLES COMMERCIALES

B ETUDES ET VEILLES COMMERCIALES B ETUDES ET VEILLES COMMERCIALES 1) PRÉSENTATION DU MARKETING INTERNATIONAL APPROCHE STRATÉGIQUE DE L ENTREPRISE À L INTERNATIONAL DÉFINITION Ensemble des actions qui consistent à détecter les besoins

Plus en détail

Management Development International Institute

Management Development International Institute Comprendre l'environnement et élaborer la stratégie Connaître et utiliser les principaux outils et méthodes d'analyse stratégique et de prospective, Comprendre et évaluer le contexte culturel, économique

Plus en détail

Que dit l ISO 9001 au sujet des processus? Quelques définitions indispensables dans le cadre de l ISO 9001

Que dit l ISO 9001 au sujet des processus? Quelques définitions indispensables dans le cadre de l ISO 9001 Atelier Euro-Med sur les Stratégies de simplification administrative pour les entreprises: De meilleurs services publics pour des entreprises compétitives Bruxelles 30 novembre 1 er décembre 2011 Que dit

Plus en détail

Programmes inter-entreprises

Programmes inter-entreprises Brochure interactive Programmes inter-entreprises France, 2014-2015 Pour plus d informations sur les lieux, dates et prix de nos training, veuillez consulter www.krauthammer.fr (rubrique Programmes inter-entreprises

Plus en détail

Maitriser la fonction approvisionnement

Maitriser la fonction approvisionnement Maitriser la fonction approvisionnement Comprendre les techniques de base : éviter les ruptures tout en minimisant le niveau de stocks. Maîtriser la relation quotidienne avec le fournisseur et être efficace

Plus en détail

S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA "SUPPLY CHAIN"

S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA SUPPLY CHAIN S INITIER AUX FONDAMENTAUX DE LA "SUPPLY CHAIN" Comprendre le rôle de la chaîne logistique. Acquérir des outils et méthodes indispensables à la maîtrise de la SCM Maîtriser la mise en place de solutions

Plus en détail

Collection Manuels EO/FP dirigée par Armand Dayan. Ingénieur chimiste (ESCIL) FORCE DE VENTE DIRECTION ORGANISATION GESTION

Collection Manuels EO/FP dirigée par Armand Dayan. Ingénieur chimiste (ESCIL) FORCE DE VENTE DIRECTION ORGANISATION GESTION Collection Manuels EO/FP dirigée par Armand Dayan Alfred ZEYL Ingénieur chimiste (ESCIL) MBA Northwestern University Docteur en Gestion Professeur Émérite à l ESC Dijon-Bourgogne Consultant. Armand DAYAN

Plus en détail

Améliorer votre approche processus

Améliorer votre approche processus Améliorer votre approche processus Décrire de manière complète les processus, Mettre en place des tableaux de bord de manière à en surveiller le fonctionnement et à en déterminer l efficacité, Réaliser

Plus en détail

IODE Consulting I Intelligence on Demand Slide 1

IODE Consulting I Intelligence on Demand Slide 1 IODE Consulting I Intelligence on Demand Slide 1 Présentation Tableau de bord prospectif Définition Fonctions Perspectives Indicateurs Carte stratégique Vision globale IODE Consulting I Intelligence on

Plus en détail

Le manager transversal

Le manager transversal Le 29 septembre 2009 Le manager transversal Au cœur des organisations matricielles C1 Les enjeux actuels de la transversalité 2 Diapositive 2 C1 Doc expertise - Chapitre A CEGOS-FRANCE; 20/10/2008 L émergence

Plus en détail

Système d'information Page 1 / 7

Système d'information Page 1 / 7 Système d'information Page 1 / 7 Sommaire 1 Définition... 1 2 Fonctions du système d information... 4 2.1 Recueil de l information... 4 2.2 Mémorisation de l information... 4 2.3 Traitement de l information...

Plus en détail

Cartographie de compétences d un entrepreneur

Cartographie de compétences d un entrepreneur Cartographie de compétences d un entrepreneur Mission générale L entrepreneur définit la stratégie générale de l entreprise et supervise sa mise en œuvre Principales activités L entrepreneur fixe les objectifs

Plus en détail

CIGREF 2010. La contribution des SI à la création de valeur

CIGREF 2010. La contribution des SI à la création de valeur 1 CIGREF 2010 La contribution des SI à la création de valeur Michel DELATTRE Directeur des Systèmes d Information du Groupe La Poste Administrateur du CIGREF CIGREF 2 Créé en 1970 Association de Grandes

Plus en détail

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Processus Activité Attitudes / comportements Capacités Connaissances Définition de l idée Utilise des méthodes et des techniques d évaluation

Plus en détail

Performance industrielle Manufacturing Execution System

Performance industrielle Manufacturing Execution System Performance industrielle Manufacturing Execution System Mai 2013 Capgemini, leader de l intégration MES DEPUIS PLUS DE 25 ANS, CAPGEMINI ACCOMPAGNE SES CLIENTS DANS LA MISE EN ŒUVRE DE PROJETS MES. Une

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312)

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre certifié de Niveau II (J.O du 09 Août 2014 - code NSF : 312) REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIAL TITRE CERTIFIE

Plus en détail

BI2B est un cabinet de conseil expert en Corporate Performance Management QUI SOMMES-NOUS?

BI2B est un cabinet de conseil expert en Corporate Performance Management QUI SOMMES-NOUS? SOMMAIRE Qui sommes nous? page 3 Notre offre : Le CPM, Corporate Performance Management page 4 Business Planning & Forecasting page 5 Business Intelligence page 6 Business Process Management page 7 Nos

Plus en détail

Définir le contexte stratégique des Ressources Humaines

Définir le contexte stratégique des Ressources Humaines Zoom sur le contexte des ressources humaines Définir le contexte stratégique des Ressources Humaines Au travers de leur management stratégique, les entreprises voient les ressources humaines comme le moyen

Plus en détail

Rév : K. Programme de Janvier 2014

Rév : K. Programme de Janvier 2014 CATALOGUE des FORMATIONS Programme de Janvier 2014 Rév : K Siret : 448 016 543 SARL au capital de 7500 APE : 741G 1/13 Ce catalogue de formations Intra entreprise est adaptable à vos besoins. Il est issu

Plus en détail

Marketing opérationnel

Marketing opérationnel Programme MASTER Les MAJEURES du Spring Semester 2011 Les étudiants accueillis en séjour d études à l ESC PAU choisissent un programme d études spécialisé. Chaque Majeure compte 210 heures de cours. Pôle

Plus en détail

Sommaire. Partie 1 Comment construire un système de pilotage : la démarche... 19

Sommaire. Partie 1 Comment construire un système de pilotage : la démarche... 19 Sommaire Introduction... 15 Partie 1 Comment construire un système de pilotage : la démarche... 19 1 Contrôle de gestion et nouveaux outils de pilotage... 20 1. La démarche du contrôle de gestion... 20

Plus en détail

Se former aux processus aujourd hui? Présentation de l offre de formation Salon DEVPRO Février 2013

Se former aux processus aujourd hui? Présentation de l offre de formation Salon DEVPRO Février 2013 Se former aux aujourd hui? Présentation de l offre de formation Salon DEVPRO Février 2013 Sommaire 1 Pourquoi s intéresser aux et à leur pilotage? 2 Etat des lieux 3 L offre de formation/certification

Plus en détail

Construire une équipe performante

Construire une équipe performante Petit-déjeuner des pme & startup Construire une équipe performante Esther Merino Arnedo Développement des ressources stratégiques, platinn Fribourg Centre Patronal, Paudex, le 26 avril 2013 Cycle de vie

Plus en détail

Pour une entreprise plus performante

Pour une entreprise plus performante Pour une entreprise plus performante Smart Technology Services Raison Sociale - Smart Technology Services llc Pôle d activités - Service et conseil dans la technologie de l information Pôle d activités

Plus en détail

Pour un management innovant et performant : le rôle des normes ISO et AFNOR Stéphane MATHIEU, Directeur du Réseau Régional Groupe AFNOR

Pour un management innovant et performant : le rôle des normes ISO et AFNOR Stéphane MATHIEU, Directeur du Réseau Régional Groupe AFNOR Bordeaux, le 10 février 2015 Pour un management innovant et performant : le rôle des normes ISO et AFNOR Stéphane MATHIEU, Directeur du Réseau Régional Groupe AFNOR afnor GROUPe QUI ESTAFNOR? Pour un management

Plus en détail

MANAGEMENT ET STRATÉGIE MARKETING DIGITAL

MANAGEMENT ET STRATÉGIE MARKETING DIGITAL MANAGEMENT ET STRATÉGIE MARKETING DIGITAL Niveau BAC+5 120 crédits ECTS (60 crédits par année de formation) Fonction Le Manager du Développement des Entreprises et des Organisations, spécialisé en Stratégie

Plus en détail

23 AVRIL 2012. «L approche processus pour la maîtrise de son activité» L approche processus et la norme ISO 9001

23 AVRIL 2012. «L approche processus pour la maîtrise de son activité» L approche processus et la norme ISO 9001 23 AVRIL 2012 «L approche processus pour la maîtrise de son activité» Droit réservé : Pierre Leclercq MWQ : approche processus 26/04/2012-1 L approche processus et la norme ISO 9001 L approche processus

Plus en détail

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002)

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) L'approche processus D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Diaporama : Marie-Hélène Gentil (Maître de Conférences,

Plus en détail

Thèmes des rencontres

Thèmes des rencontres Thèmes des rencontres Note: L IDP pourrait apporter des modifications à ce programme en cours de saison. Mise à jour: 23 septembre 2014 La plupart des entreprises établies limitent la portée de leurs innovations

Plus en détail

FORMATION LEAN EXECUTIVE SESSION 1 JOUR

FORMATION LEAN EXECUTIVE SESSION 1 JOUR LEAN EXECUTIVE SESSION 1 JOUR 9 DÉC 2015 / 2 MARS / 1 JUIN / 27 SEPT / 6 DÉC 2016 Partager les préalables et fondamentaux pour conduire une démarche de transformation Lean Appréhender le chemin à parcourir

Plus en détail

Ce diagnostic interne consiste à passer en revue les fonctions principales d une entreprise

Ce diagnostic interne consiste à passer en revue les fonctions principales d une entreprise Les fonctions et leur évolution 2. Le diagnostic par les fonctions jscilien@u-paris10.fr Ce diagnostic interne consiste à passer en revue les fonctions principales d une entreprise L analyse se fonde sur

Plus en détail

Les tableaux de bord prospectifs (balanced scorecards)

Les tableaux de bord prospectifs (balanced scorecards) Les tableaux de bord prospectifs (balanced scorecards) Avant propos sur les tableaux de bord Le tableau de bord est l instrument sans qui tout démarche de progrès est impensable, comment assurer un jugement

Plus en détail

Quelles exigences pour la qualité de la formation à distance?

Quelles exigences pour la qualité de la formation à distance? Conférence Pédagogique INNOVATION PEDAGOGIQUE ET ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Quelles exigences pour la qualité de la formation à distance? Bernard Dumont http://bdumont.consultant.free.fr Ouagadougou, 16 mai

Plus en détail

Evry - M2 MIAGE Entrepôt de données

Evry - M2 MIAGE Entrepôt de données Evry - M2 MIAGE Entrepôt de données Introduction D. Ploix - M2 Miage - EDD - Introduction 1 Plan Positionnement du BI dans l entreprise Déclinaison fonctionnelle du décisionnel dans l entreprise Intégration

Plus en détail

LE MANAGEMENT STRATEGIQUE

LE MANAGEMENT STRATEGIQUE LE MANAGEMENT STRATEGIQUE I. Introduction au management stratégique... 2 A. Cas de l entreprise Dell... 2 B. Définitions... 2 C. Les décisions stratégiques... 2 D. Processus d élaboration... 3 E. Impact

Plus en détail

Forum 1 ers contacts Concours 2010

Forum 1 ers contacts Concours 2010 LYON GENEVE SHANGHAI EDUCATING ENTREPRENEURS FOR THE WORLD Forum 1 ers contacts Concours 2010 Les facteurs de succès en création innovante M. COSTER Incubateur EMLYON G.COPIN Incubateur EMLYON www.em-lyon.com

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT

LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT DEFINITION DE LA LOGISTIQUE La logistique est une fonction «dont la finalité est la satisfaction des besoins exprimés ou latents, aux meilleures conditions économiques pour l'entreprise

Plus en détail

Nos Solutions Conseil en Stratégie et Management Ce qui nous distingue Domaines d Intervention Nos Solutions Diagnostique stratégique et analyses de marchés. Planification stratégique et études prospectives.

Plus en détail

La démarche d intelligence économique

La démarche d intelligence économique PROGRAMME D APPUI AU COMMERCE ET À L INTÉGRATION RÉGIONALE Un programme financé par l Union européenne RENFORCEMENT DE LA COMPETITIVITE DES ENTREPRISES ET INTELLIGENCE ECONOMIQUE MARINA SAUZET CONSULTANTE

Plus en détail

Les quatre chantiers :

Les quatre chantiers : Tweet Voir aussi : Les programmes de performance, La méthode Kaizen, Le Lean en 10 points. Le Lean est une démarche systématique dont l'objectif est d'éliminer toutes les sources de gaspillages dans les

Plus en détail

AFRICA PERFORMANCES SARL PRESENTATION

AFRICA PERFORMANCES SARL PRESENTATION AFRICA PERFORMANCES SARL PRESENTATION NOTRE VISION La gestion, le pilotage et la prise de décision au sein d'une organisation nécessitent d'avoir une information claire, synthétisée et disponible sur cette

Plus en détail

Université Montpellier I UFR Administration Économique et Sociale (AES) DU Création et Maintenance de Sites Internet E-CRM

Université Montpellier I UFR Administration Économique et Sociale (AES) DU Création et Maintenance de Sites Internet E-CRM Université Montpellier I UFR Administration Économique et Sociale (AES) DU Création et Maintenance de Sites Internet E-CRM Présentée par Yun LIU 06/2010 Introduction PLAN Présentation de l'e-crm Les principaux

Plus en détail

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2

PGE 2 Fall Semester 2015. Purchasing Track. Course Catalogue. Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 PGE 2 Fall Semester 2015 Purchasing Track Course Catalogue Politique, Stratégie & Performance des Achats p. 2 Méthodes Outils associés au Processus Opérationnel des Achats p. 3 Gestion d un Projet Achat

Plus en détail

Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale?

Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale? Comment concevoir une Supply Chain robuste et flexible à l échelle mondiale? Forum d été Supply Chain Magazine 10 Juillet 2012 Transform to the power of digital Les impacts de la globalisation sur la Supply

Plus en détail

PROFILS METIERS (Semestre 9)

PROFILS METIERS (Semestre 9) ENSEIGNEMENTS ACADEMIQUES DU DEPARTEMENT Management et Entrepreneuriat (2014-2015) PROFILS METIERS (Semestre 9) Ancré au cœur des connaissances transversales en sciences de gestion issues des deux premières

Plus en détail

Première partie CADRE POUR L IMPLÉMENTATION

Première partie CADRE POUR L IMPLÉMENTATION TABLE DES MATIÈRES Préface... 5 Remerciements... 7 Introduction... 9 Première partie CADRE POUR L IMPLÉMENTATION D UN INSTRUMENT DE PILOTAGE... 11 Chapitre 1 Un système nommé «entreprise»... 13 1. L approche

Plus en détail

PAR TNER. Olivier GATTI. olivier.gatti@adis-innovation.com. www.adis-innovation.com ACCOMPAGNER LA TRANSFORMATION VERS L EXCELLENCE OPÉRATIONNELLE

PAR TNER. Olivier GATTI. olivier.gatti@adis-innovation.com. www.adis-innovation.com ACCOMPAGNER LA TRANSFORMATION VERS L EXCELLENCE OPÉRATIONNELLE ACCOMPAGNER LA TRANSFORMATION VERS L EXCELLENCE OPÉRATIONNELLE «La gestion du changement est aussi importante que l innovation» Olivier GATTI +33 6 09 84 61 22 olivier.gatti@adis-innovation.com www.adis-innovation.com

Plus en détail

Avant-propos 3. PREMIÈRE PARTIE - Le plan marketing stratégique. CHAPITRE 1 Analyser l'entreprise dans son environnement 13

Avant-propos 3. PREMIÈRE PARTIE - Le plan marketing stratégique. CHAPITRE 1 Analyser l'entreprise dans son environnement 13 Avant-propos 3 PREMIÈRE PARTIE - Le plan marketing stratégique CHAPITRE 1 Analyser l'entreprise dans son environnement 13 La portée du plan marketing stratégique 13 Le plan marketing stratégique de l'entreprise

Plus en détail

La Gestion de Production au sein de l'entreprise

La Gestion de Production au sein de l'entreprise La Gestion de Production au sein de l'entreprise Cet article permet de situer le rôle de la Gestion de Production au sein de l'entreprise, de comprendre son impact et d'identifier les points clés permettant

Plus en détail

MBA L ESSENTIEL DU MANAGEMENT PAR LES MEILLEURS PROFESSEURS. Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3014-5

MBA L ESSENTIEL DU MANAGEMENT PAR LES MEILLEURS PROFESSEURS. Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3014-5 MBA L ESSENTIEL DU MANAGEMENT PAR LES MEILLEURS PROFESSEURS, 2005 ISBN : 2-7081-3014-5 Table des matières Introduction... 7 En résumé un MBA, qu est-ce?... 7 Quelques éléments critiques sur les programmes

Plus en détail

Principes de management de la qualité

Principes de management de la qualité Principes de management de la qualité Hassen Ammar, consultant formateur en management PLUS CONSEIL: www.plusconseil.net PLUS CONSEIL ISO 9000 Les 8 huit principes de management Principe 1 Orientation

Plus en détail

Organisme de Formation Européen Linguistique et Informatique INITIATION AU MARKETING. Le marketing : pour quoi faire? Le diagnostic marketing

Organisme de Formation Européen Linguistique et Informatique INITIATION AU MARKETING. Le marketing : pour quoi faire? Le diagnostic marketing Présentation : Organisme de Formation Européen Linguistique et Informatique INITIATION AU MARKETING PROGRAMME : INITIATION AU MARKETING (env. 2 jours) Le marketing : pour quoi faire? Le marketing (on utilise

Plus en détail

A partner of. Programme de Formation: «LeSystème de Compétence Lean»

A partner of. Programme de Formation: «LeSystème de Compétence Lean» Programme de Formation: «LeSystème de Compétence Lean» Qui sommes nous? Vincia en quelques faits et chiffres Une présence et une expérience internationales Créé en 2001 60 consultants - 20 en France -

Plus en détail

Organisation et Fonctionnement de l Entreprise

Organisation et Fonctionnement de l Entreprise Organisation et Fonctionnement de l Entreprise Sommaire Organisation et fonctionnement de l'entreprise... 1 Les principales fonctions de l entreprise... 2 La notion de structure... 3 Caractéristiques d

Plus en détail

MANAGER DU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES ET DES ORGANISATIONS

MANAGER DU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES ET DES ORGANISATIONS MANAGER DU DEVELOPPEMENT DES ENTREPRISES ET DES ORGANISATIONS Titre inscrit au RNCP, niveau I (NIVEAU BAC+5), JO du 09/08/2014 120 crédits ECTS Délivré en partenariat avec ECORIS Langues d enseignement

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

Gérer les Ressources Humaines au plus près des Projets de l'entreprise

Gérer les Ressources Humaines au plus près des Projets de l'entreprise Gérer les Ressources Humaines au plus près des Projets de l'entreprise Par Annie GUILLEMIN et Jean-Pierre ROLLET Directeurs associés d'axiales Introduction En cette fin de siècle, une des caractéristiques

Plus en détail

Conception : Mattio-O. Diorio (1997)

Conception : Mattio-O. Diorio (1997) GESTION DES SYSTÈMES OPÉRATIONNELS 53-504-96 Conception : Mattio-O. Diorio (1997) Adaptation et présentation: C.R. Duguay B. Grenier GESTION DES SYSTÈMES OPÉRATIONNELS 53-504-96 OBJECTIFS Saisir l aspect

Plus en détail

GUIDE DE LA GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES

GUIDE DE LA GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES Françoise KERLAN GUIDE DE LA GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES Préface de Jean-Louis Muller Directeur à la CEGOS Ancien responsable de Formation à l Université Paris 9 Dauphine Deuxième

Plus en détail

1. DÉFINITION DU MARKETING

1. DÉFINITION DU MARKETING 1. DÉFINITION DU MARKETING 1.1 DÉFINITIONS 1.2 PRÉDOMINANCE DU CLIENT 1.3 ÉLARGISSEMENT DU CHAMP D APPLICATION 1.4 SATISFACTION DU CLIENT ET CRM 1 1.1 DÉFINITIONS 1. Marketing 2. Acteurs du marketing 3.

Plus en détail

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH SOMMAIRE > OBJECTIFS 04 > STRUCTURE / FORMATION MODULAIRE 05 > DÉTAIL DU PROGRAMME 06 > CORPS

Plus en détail

Programme ESC 2. Les MAJEURES du semestre d automne 2013. Septembre à décembre

Programme ESC 2. Les MAJEURES du semestre d automne 2013. Septembre à décembre Programme ESC 2 Les MAJEURES du semestre d automne 2013 Septembre à décembre Les étudiants accueillis en séjour d études à l ESC PAU choisissent un programme d études spécialisé. Chaque Majeure compte

Plus en détail

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail.

Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : jurisprudentielles les plus significatives, impactant la relation au travail. Public cible : DRH et Responsables RH. Objectifs visés : Identifier les apports des réformes législatives, règlementaires ainsi que les évolutions jurisprudentielles les plus significatives, impactant

Plus en détail

Intelligence Economique - Business Intelligence

Intelligence Economique - Business Intelligence Intelligence Economique - Business Intelligence Notion de Business Intelligence Dès qu'il y a une entreprise, il y a implicitement intelligence économique (tout comme il y a du marketing) : quelle produit

Plus en détail

Le processus d innovation, son articulation et son pilotage

Le processus d innovation, son articulation et son pilotage Le processus d innovation, son articulation et son pilotage Agadir (Maroc) 9 mai 2013 Quelques convictions L innovation s inscrit dans un processus d entreprise commun Elle ne peut réussir sans intégration

Plus en détail

FICHE JANVIER 2009 THÉMATIQUE. Direction de projets et programmes

FICHE JANVIER 2009 THÉMATIQUE. Direction de projets et programmes FICHE JANVIER 2009 THÉMATIQUE Direction de projets et programmes La représentation par les processus pour les projets Système d Information (SI) La modélisation de l'entreprise par les processus devient

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 4: l approche processus et le management du système d informations

Plus en détail

Management de projet

Management de projet Jean-Claude Corbel Management de projet Fondamentaux Méthodes Outils Cahier couleur Manager un projet en 15 étapes Troisième édition, 2003, 2006, 2012 ISBN : 978-2-212-55425-0 Sommaire Remerciements...VI

Plus en détail

Principes de Base du Marketing. Robert TEP

Principes de Base du Marketing. Robert TEP Principes de Base du Marketing Robert TEP Plan I. Définition II. Principe III. Démarche IV. Les objectifs: 1. Clarifier la notion de Marketing 2. Distinguer les extensions de fonctions du Marketing 3.

Plus en détail

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Patrick CONVERTY Directeur Commercial www.cibeo-consulting.com Approche globale de la performance Stratégie Système

Plus en détail

Supply Chain : Diagnostic et niveaux de maturité

Supply Chain : Diagnostic et niveaux de maturité MIL GB/OB/LK -1- Supply Chain : Diagnostic et niveaux de maturité Professeur Gérard BAGLIN Département MIL baglin@hec.fr - 33 1 39 67 72 13 MIL www.hec.fr/mil -2- Les déterminants financiers EVA : Economic

Plus en détail

Introduction. AVANT-PROPOS

Introduction. AVANT-PROPOS Introduction. AVANT-PROPOS Évoquer la difficulté, pour les entreprises, de survivre dans un contexte de concurrence à l échelle de la planète est aujourd hui d une banalité absolue. Parler de l exigence

Plus en détail

L Ecole Centrale Paris Leader, Entrepreneur, Innovateur. La formation continue de l Ecole Centrale Paris (CPEE) 25/06/2013

L Ecole Centrale Paris Leader, Entrepreneur, Innovateur. La formation continue de l Ecole Centrale Paris (CPEE) 25/06/2013 La formation continue de l Ecole Centrale Paris (CPEE) EXECUTIVE CERTIFICATES en MANAGEMENT de PROJETS L Ecole Centrale Paris Leader, Entrepreneur, Innovateur L École Centrale Paris, fondée en 1829, forme

Plus en détail

LA CONDUITE DE L ACTION COMMERCIALE

LA CONDUITE DE L ACTION COMMERCIALE LA CONDUITE DE L ACTION COMMERCIALE Une fois les objectifs fixés pour son équipe, le manageur doit définir une stratégie et mettre en place un plan d actions. Outil de prévision et de planification, ce

Plus en détail

Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés. Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma

Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés. Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma Enjeux d une vision supply chain globale et défis associés Yves Dallery Professeur à l Ecole Centrale Paris Associé au sein du cabinet Diagma LA VISION SUPPLY CHAIN GLOBALE COMME ENJEU DE LA COMPÉTITIVITÉ

Plus en détail

L approche processus c est quoi?

L approche processus c est quoi? L approche processus c est quoi? D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Introduction Termes et définitions

Plus en détail

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23

Partie I Stratégies relationnelles et principes d organisation... 23 Introduction......................................................................... 1 1. Définition........................................................................ 2 1.1 Le CRM comme processus

Plus en détail

LE MARKETING RELATIONNEL ET LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LE MARKETING RELATIONNEL ET LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Cycle: Licence professionnelle Filière: Technique banques et assurances LE MARKETING RELATIONNEL ET LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Réalisé par: Mlle Asmae AIT RAI Mlle Ghizlane JALIAD Mlle Hafida EL

Plus en détail

MANAGEMENT ET STRATÉGIE BANQUE FINANCE ASSURANCE

MANAGEMENT ET STRATÉGIE BANQUE FINANCE ASSURANCE MANAGEMENT ET STRATÉGIE BANQUE FINANCE ASSURANCE Niveau BAC+5 120 crédits ECTS (60 crédits par année de formation) Fonction Le Manager du Développement des Entreprises et des Organisations, spécialisé

Plus en détail

Distribuez une information fiable. IBM InfoSphere Master Data Management Server 9.0. Des données fiables pour de meilleurs résultats

Distribuez une information fiable. IBM InfoSphere Master Data Management Server 9.0. Des données fiables pour de meilleurs résultats IBM InfoSphere Master Data Management Server 9.0 Des données fiables pour de meilleurs résultats Les entreprises génèrent et collectent chaque jour une multitude de données : informations sur les comptes,

Plus en détail