Les étapes de la Négociation Laurent Chouraqui

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les étapes de la Négociation Laurent Chouraqui l.chouraqui@orange.fr"

Transcription

1 1

2 Chers participants, L objectif du dossier que vous allez découvrir est double : - Le premier est de pouvoir vous permettre de revenir à volonté dans son contenu par toutes les entrées que vous souhaiterez pour qu en fonction de vos besoins et de vos désirs vous puissiez trouver réponses aux diverses interrogations que vous rencontrerez lors de vos futures négociations. - Le second est de vous offrir une trace théorique de ce que vous aurez entendu et vécu en salle et partagé avec d autres formés. Ce dossier devrait donc devenir un outil précieux et généreux pour favoriser l amélioration de vos performances commerciales. 2

3 INTRODUCTION Ce dossier comprend donc un ensemble d'informations résumant mes propos tenus lors des séquences de formation sur la Vente (Notez que vous ne pourrez trouver ici qu un contenu purement théorique. Tout ceci est présenté en salle sous forme d expériences et d exercices ludiques, s appuyant sur des méthodes pédagogiques dites participatives). Ces informations sont issues d un long apprentissage personnel mêlant théorie et pratique conduisant ainsi à l émergence de ce que j appellerai devant vous «COMPETENCES» spécifiques de bons vendeurs. Un bon vendeur étant, selon mes opinions, une personne qui a d'excellentes performances de ventes au tableau «Reporting», sans confondre son client avec une ressource financière mais au contraire en l accompagnant (j essaierai de vous prouver au cours de cette séquence que «le vendeur est en fait un formateur de commanditaire») et qui construit son portefeuille client en s appuyant sur une image de marque positive que ses clients auront de lui. Pour résumer sur une relation plus que «durable». Le secret repose certainement sur l utilisation de la méthode dite «intégrative» (qui va prendre strictement compte des attentes du client en face et qui va essayer de trouver un consensus entre les consignes de ventes qu il reçoit de sa hiérarchie et la satisfaction client. Or cette méthode, qui théoriquement fait encore ses preuves, n est pas toujours très simple à mettre en œuvre car elle soulève la nécessité de maitrise des savoirs, savoirs faire et savoirs être que je vais essayer de vous faire découvrir ici (surtout les savoirs, pour le reste CF ingénierie de formation). De plus, nous savons tous qu'un vendeur peut être performant un jour et plus du tout le lendemain. Or, j'ai souvent eu l occasion de constater que ces vendeurs ont en commun une connaissance parfaite de leurs produits et surtout, une maitrise théorique parfaite des étapes à respecter dans un entretien de vente. Ainsi, cette observation à mis en évidence la nécessité de fabriquer un outil et une méthode qui permettraient à chacun d entre vous de pouvoir aiguiser son «esprit critique», à trouver un juste milieu entre «auto contrôle, qui pousse à appliquer strictement des méthodes, de manières automatique, sans y mettre du sens» et «auto questionnement, qui conduit la plus part du temps à se poser trop de questions et à sombrer dans l anti opérationnalité». Voici donc le projet de ce séminaire : former des vendeurs autonomes et performants, capables d adaptations permanentes à leur environnement et orientés vers la mise en œuvre de relations durables avec leurs clients. 3

4 Pour atteindre cet objectif, je propose des ateliers basés sur la participation des formés et sur leur découvertes de connaissances grâce à des expériences que je propose en toutes sécurité. Parfois des jeux de rôles sous forme des sketches à partir de cas concrets (établis très minutieusement au préalable), amènent les participants à intégrer les outils proposés et à les adapter à leurs propres personnalités. Ces sketches sont souvent filmés et retransmis sur un support individuel accompagné de quelques commentaires personnalisés de la par du formateur. Ce «feed-back» offre au participant de la matière nécessaire à la prise de recul sur lui-même. Cet outil, qui prend appuis sur des techniques de développement personnel aide la plus part du temps les participants à reprendre confiance en eux et à accepter de mettre en œuvre le fruit de ces expériences positives plus tard dans leur propres terrain de vie professionnelle. Il s'agit ici donc à la fois de la présentation d'une méthode de vente qui va prendre appui sur un discours structuré intellectuellement et d une approche psychologique basée sur des techniques de communication interpersonnelle et des techniques de développement personnel pour aider les participants à la réussite de leur actions de négociation futures. Je n'apporte pas un nouveau bagage culturel/théorique aux participants, j essai de développer leur capacité à utiliser leur propre potentiel, je les aide en leur proposant un nouveau regard théorique, à trouver leurs propres techniques de réussites. Je précise donc que je ne serais ici en aucun cas un «enseignant» des bonnes pratiques mais bien au contraire, dans une posture de «formateur», je tenterai d être le «révélateur» des bons comportements des bonnes pratiques que les Hommes ont en eux, en les aidant à trouver du sens. En effet, l'originalité de ce concept réside dans sa capacité à permettre aux participants de retrouver des attitudes naturelles qu'ils ont pour la plupart perdues pour diverses raisons. Je les aide, en m appuyant sur des techniques de développement personnel, à trouver l'art et la manière d'utiliser leur propre potentiel. 4

5 SOMMAIRE 1/ SE PREPARER A - MATERIELLEMENT et STRATEGIQUEMENT : LE ONE TO ONE B - PHYSIQUEMENT C PSYCHOLOGIQUEMENT 2/ LA PRISE DE CONTACT A- LA PRESENTATION B - LES INTRODUCTIONS INTERDITES. C LE VENDEUR, SA FICHE DE POSTE D CONSULTANT/CONSULTE : LE VENDEUR EST UN FORMATEUR DE COMMANDITAIRE 3/ DECOUVRIR LES BESOINS - L INTERET DES QUESTIONS - L ECOUTE ACTIVE 4/ ARGUMENTAIRE - Le CAP PERSONNALISE 6/ CONCLURE -LE TRAITEMENT DES OBJECTIONS 5

6 6

7 Les Etapes de la négociation-vente 1/ SE PREPARER «Le hasard ne favorise que les esprits bien préparés» De la qualité de votre préparation matérielle, psychologique et physique va dépendre la réussite de votre entretien. La préparation, c est 90 % de votre succès et «le succès ne s achète pas à crédit, il faut le payer d avance». Le temps que vous allez investir dans votre préparation, vous allez largement le récupérer, et même mieux : vous allez gagner du temps. MATERIELLEMENT La planification des tournées Démarche en plusieurs temps consécutifs : Classification :SEGMENTATION des clients Il s agit de classer les clients existants en plusieurs catégories selon la pression commerciale qu il s agit d exercer sur chacun d entre eux. Cette pression doit tenir compte de plusieurs paramètres : - Importance du chiffre d affaires, - Potentiel du client tel qu on le connaît ou l imagine, - Spécificité du client : ses attentes en terme de visite (certains veulent être souvent visités, d autres pas), le nombre de personnes à rencontrer chez ce client,... Ces différentes catégories seront repérées par des signes distincts : signes ou lettres. Les clients ainsi repérés seront alors classés par localité. On obtiendra ainsi une liste de localités constituant le secteur contenant des clients de diverses importances, classifiés et repérés. Cette démarche de préparation est fondamentale: - Le marketing one-to-one cherche à analyser au niveau de chaque client ou prospect, les prix, les produits, les moyens de communication et de vente afin de s'adresser d'une manière individualisée, spécifique et différenciée à chaque client ou prospect (client potentiel), en tenant compte de ses particularités. LES FIGURES DU CLIENT Définitions Consommateur : personne qui utilise le produit ou le service. Acheteur : personne qui dispose du pouvoir de décision d'achat. En B to B, l'acheteur est souvent un professionnel spécialisé, en B to C la ménagère de moins de 50 ans est considérée comme l'acheteuse type pour tous les biens de grande consommation. Prospect : personne identifiée, que l'entreprise peut contacter et qui présente des caractéristiques intéressantes pour justifier qu'on lui présente une offre commerciale ciblée. Contact : occasion de rencontrer une personne, soit directement soit indirectement par le biais d'un outil de contact. Client : personne qui a déjà acheté les produits ou services de l'entreprise. Attention le client peut rester anonyme. L'analyse des services a montré l'intérêt de s'appuyer sur quatre figures du client distinctes : le client prescripteur, le payeur, le demandeur et le bénéficiaire. Il faut bien distinguer 7

8 client et consommateur, le client peut être un distributeur, qui ne consomme pas mais revend, ou un fabricant qui transforme pour revendre. Les étapes de la connaissance du client La connaissance du client se décompose en trois étapes - l'étude du comportement des acteurs du marché permet de les identifier et de cibler les actions sur les décideurs (ex. : quel est leur profil, quelles sont leurs habitudes d'information, de fréquentation et d'achat?) ( Approche qualitative : Comportement d achat, freins et opportunités) ; - l'identification permet de lever l'anonymat du consommateur, elle aboutit soit à définir des prospects, soit à mieux qualifier les clients (ex. : acheter une base de données qui correspond au profil type identifié du consommateur) ; - la prise de contact a pour objectif de transformer les prospects en clients ou de développer les achats des clients. Toute occasion de contact doit permettre d'enrichir la connaissance du client. Knowledge management. Derrière cet intitulé abscons se cache un concept simple qui consiste à transformer les savoirs individuels en connaissances collectives, à recueillir et à stocker les informations et les expériences de chacun des membres de l'entreprise en vue d'en faire profiter tout le monde. En gestion de clientèle, le KM est une méthode de travail qui consiste à mutualiser toute l'information client ou prospect disponible chez tous les membres de l'entreprise. 2 ÉTABLIR DES PROFILS DES CLIENTS ET PROSPECTS Le profil du client (démarche SCP) Le profil : il est constitué d'un ensemble de caractéristiques mesurables qui permettent de différencier un consommateur des autres et de déterminer son niveau d'intérêt potentiel pour une offre commerciale. La qualification de la cible : la démarche consiste à comparer les profils aux caractéristiques d'une offre commerciale pour faire apparaître les profils de clients les plus sensibles à cette offre. Le segment : les groupes de clients ou prospects identifiés à l'occasion du travail de qualification s'appellent des segments de clientèle. Ils vont faire l'objet d'une action commerciale ciblée. La démarche est particulière à chacune des deux grandes familles de consommateurs : les particuliers (B to C) et les professionnels (B to B). Elle consiste à renseigner toute une série d'indicateurs qui vont permettre de constituer des profils types à identifier pour les contacter dans le cadre d'une action de prospection. 8

9 Les indicateurs de qualification ou de construction de profil Éléments d'identification En B to B En B to C Catégories Indicateurs de situation Indicateurs de comportement Identifiant Entreprises, collectivités, associations, grands comptes. CA, nombre de salariés, nombre d'établissements, documents comptables, cotation boursière, etc. Fournisseurs actuels, nombre, ancienneté, caractéristiques, procédures d'achat, degré d'exigence [normes), salons fréquentés, sources d'informations, données issues des panels professionnels. Dénomination sociale, n siret, code APE ou nomenclature NAF, adresse, n téléphone, n de télécopie, courriel. Ménage, individu. Nombre de personnes, âge, lieu de résidence, PCS, type de logement, éléments de train de vie. Habitudes d'achats, de consommation et d'information, données issues des panels consommateurs. Nom, prénom, adresse, n télé phone, courriel. Exemple : En B to C, Consodata propose des services à des types de clients ciblés Votre offre s'adresse exclusivement aux personnes qui ont un chat, ou qui pratiquent l'équitation, habitent une maison avec jardin, ont une fille de 10 à 15 ans, envisagent d'installer une cuisine équipée, ont acheté un lecteur DVD, sont suréquipées en produit high tech, vépécistes, CSP +. En B to B, le panel «parfumerie» de Secodip Un échantillon de 350 parfumeries, extrapolable à l'univers des parfumeries françaises, hors grands magasins, boutiques exclusives de marques, instituts et parfumeries au CA annuel inférieur à 230 K (taux de couverture environ 75 % du CA Univers). IDENTIFIER LES CLIENTS ET PROSPECTS Définition L'identification permet la personnalisation de la relation au client ou prospect. Les éléments de profil qui ont servi de base à la sélection du client ou prospect vont pouvoir être complétés d'éléments personnels qui vont établir la base du marketing relationnel de l'entreprise avec ses clients et prospects. Les outils de l'identification L'entreprise peut décider soit d'identifier elle-même les clients et prospects, soit de sous-traiter cette mission. L'identification à l'interne Ce choix consiste à mobiliser le système d'information client. Il implique de disposer des outils de stockage et d'analyse de l'information client : les bases de données clients. Il nécessite de mettre en place une organisation rigoureuse de collecte et saisie de l'information. 9

10 Il passe par la mise en place d'actions de communication qui ont pour objectif de déclencher des identifications spontanées par les clients ou prospects : couponing, formulaires de demandes de renseignements sur les sites, numéros verts ou indigo, télévision y compris Web TV, catalogues, ISA (imprimés sans adresses). L'exploitation des remontées d'information doit prévoir une standardisation de la structure et de l'organisation des données pour faciliter les traitements ultérieurs. Externaliser l'identification Faire appel à des spécialistes de la connaissance client comme Consolist, Consodata, Secodip, Nielsen et de nombreux autres. Ces prestataires vendent ou louent des fichiers très complets et qualifiés de prospects sur lesquels vous pouvez réaliser vos actions de prospection. Certains proposent même de réaliser pour vous les campagnes d' ing et de mettre au point les critères pertinents de qualification de votre offre à partir des réponses des prospects. exemple En B to C : Consodata fait une proposition «Nous croisons votre fichier de clients ou de consommateurs avec la Mégabase Consodata et nous bâtissons un score à partir des doublons afin d'identifier les meilleures adresses de la base Consodata pour vos prochaines campagnes.» En B to B : la base K2 de Mediacible recense toutes les entités économiques françaises en activité ( ). Il s'agit de toutes les entreprises commerciales, industrielles et de services, mais aussi des artisans, des commerçants, des professions libérales, associations... QUALIFIER LES CONTACTS Typologie des contacts Le contact est la conséquence de l'identification du prospect. Il peut prendre plusieurs formes : - provoqué par l'entreprise dans le cadre d'une prospection directe ; - à l'initiative de l'entreprise dans le cadre d'une opération de marketing direct sur les données disponibles dans l'entreprise ; - confié par l'entreprise à une société spécialisée dans la gestion de fichiers et le datamining (forage de données) ; - confié par l'entreprise à un centre d'appels (call center) sur fichier propre ou sur fichier loué - à l'initiative du consommateur, qui prend spontanément contact avec l'entreprise. Le contact, un moment clé de la connaissance du client Le contact est l'occasion de vérifier l'appartenance du client ou prospect à la cible de l'offre commerciale. Ce travail complète la qualification du profil du client ou prospect. Il consiste en une série de questions qui vont permettre de mettre à jour les informations disponibles et de les compléter. 10

11 Les informations sont stockées dans la base de données client. En plus des variables descriptives du comportement des panels, les sociétés d'étude proposent d'affiner la connaissance des clients à partir de variables décrivant tous les comportements, opinions et attitudes, et pas seulement ceux liés à la consommation directe d'un produit ou service. Ces outils permettent de passer de l'approche «marché» à l'approche «client». Consodata propose de qualifier les contacts à partir de 600 variables dont voici quelques exemples en B to C. Familles de variables Exemples de variables Critères sociodémographiques Comportement, style de vie Consommation Équipement Âge, sexe, habitat, revenus, CSP. Presse, média, loisirs, achat par correspondance, type d'abonnement presse, tourisme, animaux domestiques, donateurs. Grande consommation, beauté, hygiène, optique... Fréquentation d'enseignes (enseignes principales ou secondaires, porteurs de cartes), etc. ' Téléphonie, équipement de la maison, finance, assurance, automobile, internet, etc. En B to B. Éditeur et fichiers Type de variables disponibles Nomination de Médiaprisme est le premier service français de veille des nominations en entreprises et administrations. L'information fraîche et qualifiée des packs «Nomination» permet de toucher nominativement toutes les fonctions à responsabilités, dans tous les secteurs d'activité. Civilité/prénom/nom du dirigeant, secteur d'activité, catégorie de fonction, fonction exacte, type de fonction (principale, cumul), recrutement/promotion, adresse (99 %), téléphone standard f97 %), fax standard (80 %), ligne directe (50 %), fax direct (40 %), direct (70 %l, assistante (30 %), nom assistante (70 %I, site internet (85 %), NAF (85 %), effectif (80 CA (55 %), siret (75 %). Mobiliser des outils d'explication du comportement Face à l'abondance des sources et des types d'information, il faut sélectionner efficacement les variables les plus pertinentes. Cette démarche peut prendre plusieurs formes. Déterminer le profil des clients L'objectif est de trouver les variables du comportement du consommateur qui sont les plus discriminantes pour notre produit ou service, c'est-à-dire qui expliquent le mieux le passage à l'acte d'achat. En général, ces variables clés sont peu nombreuses pour un produit ou service donné (4 à 10 au plus). Localiser les clients Les outils du géomarketing permettent de situer sur l'espace les clients, et à partir de la cartographie de repérer les caractéristiques communes de ces derniers, d'isoler les zones sans client qu'il faudra ou prospecter ou justifier. 11

12 Trouver les moyens de communiquer avec eux Après les habitudes d'achat et de consommation, les habitudes d'information sont le troisième élément clé de la connaissance des clients. Que lisent-ils, quelles radios écoutent-ils, quelles chaînes de télévision regardent-ils, quels sites internet visitent-ils, qui les informe sur les produits ou services qu'ils consomment? L'intérêt évident de connaître les habitudes d'information des clients est de communiquer par publicité dans ces supports afin de toucher directement une cible de contacts pré-identifiés et de les amener à se manifester directement grâce aux numéros indigo dans les publicités, aux formulaires sur le web, etc. Ce concept tient son existence au besoin d'appliquer une analyse particulière aux ventes individualisées. En tant que domaine d'étude le marketing a besoin de se spécialiser afin de créer des outils et des procédures d'analyse plus pertinents et efficaces. Histoire Le 1 to 1 est un concept apparu dans les années 90. Il apparait dans la continuité des tendances des années 80 à une plus grande segmentation et s'appuie largement sur les nouvelles technologies pour sa mise en œuvre. Caractères du marketing one-to-one Au-delà d'un simple ajustement au marketing de masse, la personnalisation du message doit permettre de mettre en œuvre une véritable Gestion de la relation client (abrégée GRC ou CRM en anglais pour Customer Relationship Management). Cette personnalisation n'est possible qu'en collectant (directement ou indirectement), stockant et traitant de très grandes quantités d'informations sur ses clients. L'avènement d'internet, des nouvelles technologies de centre d'appels et de data mining a rendu le traitement marketing individualisé du client possible. L'une des incarnations du marketing one-to-one sont les programmes de fidélisation à travers lesquels un client est récompensé pour sa fidélité à une marque ou une enseigne par des réductions, des cadeaux ou des échantillons. Des sites Internet comme Amazon.com ont largement contribué à l'essor du marketing one-toone au travers d'internet en utilisant aussi bien de la personnalisation implicite que de la personnalisation explicite. L'évolution rapide des algorithmes de "collaborative filtering" confère aujourd'hui une dimension nouvelle au marketing one-to-one. 12

13 1. LES OBJECTIFS DE LA MERCATIQUE RELATIONNELLE Conquérir et/ou fidéliser? Fidélisation : stratégie marketing intensive qui a pour objectif de mieux valoriser le client en développant le réachat. L'objectif est de rendre les consommateurs fidèles au produit, au service, à la marque et/ou au point de vente. Le but est de permettre un meilleur contrôle de l'activité de l'entreprise tout en diminuant le coût d'acquisition des clients. Les entreprises consacrent plus de ressources à l'acquisition de nouveaux clients par la prospection plutôt qu'à la fidélisation des anciens. Le processus de conquête est coûteux : conserver un client coûte cinq fois moins cher qu'en acquérir un nouveau. La fidélisation client est un des moyens essentiels permettant de répondre à plusieurs évolutions majeures des-marchés : - développer un coeur de clients attachés à l'entreprise pour lutter contre une forte concurrence; - différencier les offres et les actions pour répondre à l'évolution du comportement du consommateur ; - réduire les coûts commerciaux : les investissements en fidélisation sont plus faibles que les investissements en prospection... La tendance est au développement des partenariats pour partager les coûts d'acquisition et de communication tout en diversifiant les avantages clients. Exemple :Les programmes S'Miles de la SNCF,, la carte Cofinoga, la carte Carrefour, autant de programmes de fidélité qui font entrer le client dans un univers de consommation et qui se veut privilégié. Lutter contre l'attrition Attrition : abandon par le client de la marque, du produit, du service, du point de vente. Pour lutter contre l'attrition, de nombreuses entreprises entreprennent des démarches de «gestion de la connaissance client». L'aspect le plus important de cette démarche est le renforcement du lien avec le client. L'efficacité ne se limite pas à des choix de techniques ou d'outils, mais passe par un préalable essentiel : la mesure de l'intensité de la relation et de la fidélité des clients La création d'une relation L'objectif de création d'une relation de qualité nécessite un bon ciblage puis un bon message. Celui-ci ayant abouti, la qualité de la relation fait que l'on obtient des informations permettant d'améliorer le ciblage et donc le message... On parle alors de cercle vertueux de la mercatique relationnelle. 13

14 Les fondements de la mercatique relationnelle CE concept est lance par Don PEPPERS et Martha ROGERS se définit par une meilleur connaissance client et plus de souplesse dans l interactivité en vue d une recherche global de construction d une relation one to one, Le marketing fait du sur-mesure L'heure est au marketing personnalisé. Don Peppers et Martha Rogers expliquent comment le mettre en oeuvre. Le marketing de masse est mort, vive le marketing " one to one "! A l'opposé du marketing traditionnel, qui, à partir d'un produit, cible des consommateurs potentiels et utilise des arguments commerciaux identiques pour tous, le marketing one to one construit son offre à partir du client. L'idée n'est plus de trouver davantage de clients pour ses produits mais davantage de produits pour ses clients. Une véritable révolution, qui suppose d'offrir du sur-mesure à chaque individu, grâce à une connaissance très pointue de ses goûts et besoins. Les derniers développements technologiques (bases de données sophistiquées, Internet, production modulaire, etc.) rendent matériellement possible cette personnalisation de l'offre. Mais, pour l'appliquer concrètement, il faut modifier à la fois la politique commerciale de l'entreprise et son organisation interne (production, logistique et services-clients...). Connaître les besoins de chaque consommateur. Grâce à des banques de données performantes, qui vont enregistrer les achats de chaque client, l'entreprise commence par repérer les goûts et les préférences propres à chacun d'eux. Elle va ensuite permettre au client de s'exprimer et de donner son avis grâce à certains services interactifs. En retour, elle va lui offrir des prestations et un discours commercial parfaitement adaptés à son profil. Et elle lui proposera éventuellement des services complémentaires sur mesure. De quoi le fidéliser durablement... En tirant parti des informations qu'elle a sur un client, l'entreprise pourra par ailleurs devancer les désirs d'autres clients, avant même qu'ils n'aient commencé à s'intéresser à ses produits. 14

15 Mais cette approche du client reste très sélective. Pour être rentable, elle suppose en effet d'abord de classer les clients, puis de concentrer les efforts sur les plus rentables d'entre eux ou sur ceux dont le potentiel est le plus élevé, clients qui bénéficieront d'un traitement de faveur L'identification Objectifs - Caractéristiques Qui sont les clients?? Quelles sont leurs caractéristiques? De quelles informations avons-nous besoin? Choisir des critères discriminants pour déterminer la valeur des clients ou des segments potentiellement rentables. Les entreprises veulent et doivent connaître la valeur à long terme de leurs clients (donc leur potentiel]. Pour savoir ce que chacun rapporte, on considère trois éléments : - la part de marché chez le client ; - la durée de vie du client et son taux d'équipement ; - le coût : le niveau d'actions mercatiques et commerciales à réaliser. La différenciation 15

16 L interaction : 16

17 La personnalisation Objectifs Caractéristiques Exploiter la connaissance des clients individuels pour personnaliser leur traitement. les informations que le consommateur donne sur lui-même pour adapter la façon de le traiter à chaque nouveau contact. Améliorer te service. Ajuster au mieux l'offre et de ce fait réduire les coûts. Construire une mesure de la profitabilité du client qui associe une vision actuelle et passée mais aussi future, répondant aux besoins individuels en maintenant la rentabilité. Jusqu où aller en marketing relationnel??? Il faut veiller à personnaliser sans crever le plafond de ses dépenses. La personnalisation de masse ' Utiliser répond à cette nécessité. La personnalisation ne se limite pas au produit, elle prend corps dans la relation de communication établie avec le client, appelée ', relation de service, qui va si loin que l'on parle de nouvelle dimension du service. Pour prolonger la relation au-delà de l'acte d'achat, l'offre s'accompagne d'un ensemble de services de fidélisation de plus en plus personnalisés les pro grammes de collecte de points sur internet, le jeu, la carte de fidélité, les clubs... On ne pratique pas la même mercatique avec tous les clients pour des raisons de rentabilité, la mercatique relationnelle est réserve aux clients ayant des besoins différenciés et une valeur forte La mercatique de masse quand a elle n est pas abandonnée, elle reste adaptée aux clients à valeurs faibles et aux besoins uniformes. 17

18 LES MOYENS DE LA MERCATIQUE RELATIONNELLE Un système d'information performant La mercatique relationnelle réside dans une boucle perpétuelle de connaissance des clients - une organisation de la collecte, de la circulation, du traitement, de la mise à disposition et de l'exploitation de l'information qui tend vers la réaction en temps réel sans exploser les coûts ; - une base de données partagées qui offre des entrées spécifiques à chaque catégorie d'utilisateurs et qui consolide toutes les informations utiles à la gestion quotidienne des affaires ; - un entrepôt de données qui permet de stocker et mobiliser en temps utile l'ensemble des informations (historique des relations clients, des incidents, des réclamations, etc.) ; - un système d'analyse qui permette d'exploiter facilement le SI (logiciel de GRC). Des actions de communication Événementielle et personnalisée, la communication est étroitement guidée par la connaissance du client. Elle s'appuie sur des événements liés au client (anniversaire, achat, inactivité, etc.) ou provoqués par l'entreprise (offres spéciales, partenariats, etc.). Les étapes de la mercatique relationnelle Les technologies qui ont permis le développement de la mercatique relationnelle interviennent à toutes les étapes du schéma IDIP. Étapes Moyens Cibler. Critères discriminants du choix. Identifier les prospects correspondants à la cible puis tes stocker. Alimentation de la base de données (BDD). Évaluer le potentiel. Qualification de la valeur des prospects identifiés. Fiabiliser et gérer le fichier. Enrichissement continu de la BDD. Faire une offre adaptée et différenciée, et donner les moyens de réponse pour développer l'interactivité. Utilisation de BDD par les médias et les hors médias. Canaux multiples d'interaction à combiner de façon optimale (SMS, mailing, ing, fax, phoning, internet, vendeurs...). Contrôler l'efficacité et la rentabilité de façon personnalisée et globale. Reporting et statistiques à partir des BDD. Préparer des actions futures. Mise à jour des BDD. Donc pour résumer : La préparation de l entretien de vente consiste à rechercher et analyser certaines informations. Celles-ci sont destinées à nous faire évaluer, du mieux possible, la 18

19 situation que nous allons rencontrer, pour définir ensuite un objectif, et les moyens pour y parvenir. La préparation d un entretien de vente se caractérise donc en trois étapes. Trois étapes Etape 1 : Collecte des informations (client, produit, concurrence,...) Analyse de ces informations (points forts, points faibles,...) Synthèse de la situation (opportunités, inconvénients,...) Etape 2 : Fixation des objectifs de l entretien Préparation écrite de ma raison naturelle Etape 3 : Recherche des moyens à employer pour atteindre cet objectif (arguments,preuves, actions,...) Les outils du commercial Le commercial doit avoir, avec ses clients, des entretiens constructifs, au cours desquels il est amené à : - donner des renseignements précis, - établir des devis rapides, - faire des propositions en élargissement du plan de vente, - prendre plus de références actives (sujet traité au chapitre «Conclure»), - et surtout prendre des commandes! - voire, réaliser les ventes (encaissement) Pour cela, il doit avoir en permanence sous la main, un certain nombre d'outils indispensables. Même si la plupart de ceux-ci sont évidents, il n'est pas inutile que le commercial se constitue une «check-list» afin de vérifier chaque matin qu'il n'oublie rien. «On n a jamais une seconde chance de donner une bonne première impression!» Les outils professionnels Fichiers et dossiers-clients : - le fichier ou listing client, à condition qu il soit à jour, - les dossiers clients où sont soigneusement classés tous les documents afférents au client : double des rapports de visite, double des bons de commande, double des factures, correspondance concernant les réclamations, les devis et propositions en cours,conditions tarifaires, évolution du CA,..., et un bon de commande Guide et catalogue de l entreprise Documents Produits Fournisseurs Tarifs Echantillons, palette de coloris, etc. : - ces échantillons sont très souvent renouvelés en fonction : 19

20 - d'une présentation précise à faire à un client, - de la novation qu'ils présentent, - des promotions en cours, - etc. - ils vous permettent de les présenter, mais ils doivent aussi donner envie d'acheter. Ils doivent donc toujours être d'une présentation impeccable : - non défraîchis, - intacts, - propres. Et enfin, la voiture C'est l'outil de travail par excellence : - Elle constitue l'image de marque du commercial et de l entreprise. Elle est donc en permanence propre et rangée. C'est d'abord plus agréable pour le conducteur, mais c'est surtout tellement valorisant. Ce sera le reflet de la rigueur, de la compétence et du professionnalisme. Au delà des outils la préparation est aussi physique et mentale : - PHYSIQUEMENT Ai-je l attitude physique du gagnant? Avant même de vous présenter verbalement, vous parlez avec votre corps... Votre démarche, la poignée de main, l expression de votre visage sont autant d informations qui permettront au client de vous jauger sur une première impression... Alors ne laissez pas passer cette opportunité! PSYCHOLOGIQUEMENT Ai-je une attitude positive? La qualité de ma préparation matérielle dicte ma préparation psychologique. J ai une image positive de mon interlocuteur. Réussir dans la vente, ce n est pas seulement aimer ce que l on fait, c est aussi et surtout aimer son client. Je suis prêt à sourire Le sourire est primordial dans la vente. Cela a toujours été vrai partout et à toutes les époques. Témoin ce vieux proverbe chinois qui dit : «L'homme qui ne sait pas sourire ne devrait pas tenir boutique.» Quelle est donc sa signification profonde? Le sourire est un signe de décontraction physique et c'est la raison pour laquelle il est très difficile de sourire lorsque l'on fait un effort musculaire. Vis-à-vis de l'acheteur, le sourire signifie donc que l'on est détendu, désarmé en face de lui. Et, comme le sourire est contagieux, il désarme à son tour le client. Le sourire est également une marque de sympathie : il veut dire en somme «je suis heureux de vous voir», «j'ai du plaisir à vous rendre service». Le sourire est un signal de bien-être, voire de sérénité, en même temps qu un signal de bienvenue Il montre au client que nous le considérons comme un ami... La sympathie engendrant la sympathie, le client, à son tour, nous trouvera sympathique et, à travers nous, ce sont nos produits et notre société qu'il trouvera sympathiques. L auto-ancrage en PNL Les sportifs le font systématiquement avant une compétition, pendant la compétition dans les moments difficiles, et après pour conforter la sensation «ressource de victoire». 20

21 Le phénomène de l ancrage peut paraître surprenant à un esprit cartésien, et pourtant c est un phénomène naturel et universel. L'ancrage consiste simplement à associer un stimulus (ici le geste) à un état interne. Cette association permet de reproduire à volonté la même réponse à partir du même stimulus comme l a démontré la psychologie comportementale. Avant une situation de communication, l auto-ancrage d une ressource de réussite permet d orienter le comportement vers la réussite puisque nous abordons la négociation branchée sur notre chaîne interne positive. Il est possible de créer soi-même une association entre un stimulus (ancre) et un état désirable (Etat-ressource). Un exemple de mode d emploi en 7 points : «Souvenez-vous d une situation où vous avez eu pleinement confiance en vous» Qu avez-vous vu précisément? (formes, couleurs, lumière, mouvements, etc.) Qu avez-vous entendu? (les sons, les voix, leur intensité, leurs rythmes) Que vous êtes vous dit? Qu avez-vous ressenti intérieurement? (température du corps, respiration.) Serrez fortement le poing de la main gauche au moment où le souvenir de cette expérience est le plus fort (veillez à saisir cet instant avant qu il ne disparaisse). Répétez plusieurs fois ce processus Testez votre ancre : a) Lorsque vous serrez le poing de la main gauche retrouvez-vous spontanément cet état de confiance? b) Pensez à une situation passée où vous avez manqué de confiance en vous-même. c) Serrez le poing gauche d) Comment voyez vous cette situation passée? Si le manque de confiance réapparaît, recommencez l'exercice. Pensez à une situation future où vous aurez besoin de cet état et ancrez comme ci-dessus. Faites maintenant un test. Vérifiez qu en fermant simplement le poing, vous expérimentez à nouveau l état ressource. Certaines personnes accèdent immédiatement à l'état ressource désiré. D autres ont besoin d un entraînement progressif. Cet exercice requiert beaucoup de concentration. Faites un pont avec le futur. Pensez maintenant à la communication que vous allez devoir mener prochainement, créez le film de cette situation et projetez-vous mentalement en activant votre ancre-ressource. Vous vous voyez agir, vous êtes cette fois dissocié, c'est-à-dire spectateur de vous-même et vous observez votre comportement disposant de la ressource. Vous avez fait un transfert de «ressource aidante» d un contexte à un autre. Vous avez puisé dans votre propre réservoir de ressources et élargi ainsi le choix de vos comportements possibles par rapport à la situation de communication. Tout communicateur professionnel a intérêt à se préparer en pratiquant un auto-ancrage de ressources. 21

22 DONC COMMENT PRÉPARER LA NÉGOCIATION COMMERCIALE? 1 - S'informer Le négociateur doit identifier avec précision les composantes de son environnement (notamment grâce à une étude de marché). II va donc s'informer pour connaître : - Les produits, les services qu'il propose «ses caractéristiques, forces et faiblesses». - La société pour laquelle il travaille passé, évolution, image de marque, objectifs, forces et faiblesses. - Les concurrents produits, atouts et leurs faiblesses. - Le client historique du passé des relations commerciales avec le client. 2 - Se Former Chaque négociateur doit compléter son information et sa formation générale par une préparation aux méthodes d'approche du client. Ces méthodes se divisent en trois catégories : - Technique démonstration argumentaire aide à la vente - Psychologique psycho - sociologie (vêtements, vocabulaire, attitudes) psycho - morphologie (allure, voix, santé...) Programmation neuro - linguistique Analyse transactionnelle Intellectuelle enrichissement du vocabulaire connaissance générale culture/actualité 22

23 MONTAGE DU CAP METHODOLOGIE D UN ENTRETIEN DE VENTE: La technique de vente va être subdivisée en trois parties, qui permettent de visualiser rapidement les étapes. Cette charpente centrale sera ensuite analysée et disséquée. A la périphérie de la structure centrale, on va mettre en place un certain nombre d'outils qui vont intervenir tout au long de la démarche indifféremment suivant les besoins. Une fois visualisés, on reprendra ces outils un par un. 23

24 24

25 LA CONSULTATION. Cette première phase va permettre le contact entre les parties et l'apprentissage par le vendeur de l'ensemble des éléments qui vont rendre possible un contact positif et une vente réussie. Pour cela il convient d'adopter une certaine manière d'être. - Il faut être disponible, accessible, ouvert. - Avoir la volonté de comprendre l'autre, de s'informer et d'informer. 25

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant :

Chap 3 : La connaissance du client. I. Les fondements de la connaissance du client. Les principales évolutions sont résumées dans le tableau suivant : Chap 3 : La connaissance du client I. Les fondements de la connaissance du client A. D une société de consommation à une société de consommateurs Depuis les années 1980, les mutations sociales ont eu d

Plus en détail

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1 Généralités, l'écoute active : présentation et techniques... 3 Introduction... 3 Plan... 3 La présentation de l'écoute active... 4 Définition... 4 Fondement... 4 Application... 4 de l'écoute active...

Plus en détail

La P N L appliquée à la vente

La P N L appliquée à la vente La P N L appliquée à la vente Public concerné : Cadres et cadres supérieurs. Objectifs : Maîtriser les outils de programmation de la démarche commerciale. Programmer les objectifs de la réussite commerciale.

Plus en détail

37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com

37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com Programme de formation Prospection commerciale Contexte de formation 2 Objectifs de formation

Plus en détail

Gestion de la Relation Client (GRC)

Gestion de la Relation Client (GRC) Techniques de DM pour la GRC dans les banques Page 2 I.1 Introduction La gestion de la relation client est devenue un processus essentiel dans les institutions bancaires. Ils essaient toujours d améliorer

Plus en détail

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection

SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection SYNTHÈSE DOSSIER 1 Introduction à la prospection La prospection est une activité indispensable pour développer le nombre de clients, mais aussi pour contrecarrer la perte de clients actuels. Elle coûte

Plus en détail

Douze règles pour fidéliser la clientèle.

Douze règles pour fidéliser la clientèle. Douze règles pour fidéliser la clientèle. Il n'y a pas de plus puissante arme marketing que le bouche à oreille (BAO). Pour que vos clients deviennent vos apôtres évangélistes, il faut commencer par les

Plus en détail

Techniques d accueil clients

Techniques d accueil clients Techniques d accueil clients L accueil est une des phases capitales lors d un entretien de vente. On se rend tout à fait compte qu un mauvais accueil du client va automatiquement engendrer un état d esprit

Plus en détail

LE TELEPHONE COMMERCIAL

LE TELEPHONE COMMERCIAL Mini CATALOGUE LE TELEPHONE COMMERCIAL SOMMAIRE Les relations téléphoniques performantes 2 La prise de rendez-vous en prospection 3 La négociation commerciale 5 La vente en émission d appel 6 Rebond et

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 6 : Customer Relationship Management (CRM) Sommaire Introduction... 1 Les enjeux

Plus en détail

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

Baccalauréat professionnel vente (prospection - négociation - suivi de clientèle) RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 16 I. COMPÉTENCES C1. PROSPECTER C11. Élaborer un projet de prospection C12. Organiser une opération de prospection C13. Réaliser une opération de prospection C14. Analyser

Plus en détail

Le SIC Jean Philippe Boullery Janvier 2011

Le SIC Jean Philippe Boullery Janvier 2011 Le SIC Jean Philippe Boullery Janvier 2011 Le dossier pour l épreuve d ACRC comporte en première partie une présentation de l entreprise sur 3 pages et une description de son SIC sur deux pages. Vous disposerez

Plus en détail

Ces formations se font uniquement «Sur mesure» - Nous contacter. II - Techniques de vente «Avancées» - 6 ou 7 modules selon le concept vente

Ces formations se font uniquement «Sur mesure» - Nous contacter. II - Techniques de vente «Avancées» - 6 ou 7 modules selon le concept vente FORMATIONS COMMERCIALES MANAGEMENT Ces formations se font uniquement «Sur mesure» - Nous contacter I - Techniques de vente «Basic» - 6 modules II - Techniques de vente «Avancées» - 6 ou 7 modules selon

Plus en détail

Aucun prérequis Toute personne devant prendre en charge les missions d Assistant(e) Commercial(e) Assistant(e) Commercial(e) déjà en poste

Aucun prérequis Toute personne devant prendre en charge les missions d Assistant(e) Commercial(e) Assistant(e) Commercial(e) déjà en poste REUSSIR SA FONCTION ASSISTANT(E) 2015 COMMERCIAL(E) DUREE 5 jours (35 Heures) COUT 1290 HT par personne OBJECTIFS Connaître les missions de l Assistant(e) Commercial(e) Savoir communiquer Optimiser son

Plus en détail

Plus d'infos sur www.demai.fr

Plus d'infos sur www.demai.fr Plus d'infos sur www.demai.fr L'Administration des Ventes au Service du Client 3 jours (24 heures) Comprendre les nouveaux enjeux de l'adv ; développer les compétences du service commercial grâce à la

Plus en détail

Le Marketing Relationnel Universitaire : 2010.2011 0

Le Marketing Relationnel Universitaire : 2010.2011 0 Universitaire : 2010.2011 0 Introduction : Chaque jour à travers le monde, des managers déplorent la baisse de fidélité de leurs clients qui sont courtisés plus fébrilement par des concurrents offrant

Plus en détail

Stratégie Marketing Intégrée COMMENT ABORDER LA PERSONNALISATION DE L OFFRE ET LE ONE TO ONE?

Stratégie Marketing Intégrée COMMENT ABORDER LA PERSONNALISATION DE L OFFRE ET LE ONE TO ONE? Stratégie Marketing Intégrée COMMENT ABORDER LA PERSONNALISATION DE L OFFRE ET LE ONE TO ONE? GROUPE N 4 Péryne DESMULIER Maxime DEVIN Clément DUBOIS Julien DUTHEIL Mandy LOOSVELDT I II III INTRODUCTION

Plus en détail

Accompagner le changement et mieux communiquer

Accompagner le changement et mieux communiquer Accompagner le changement et mieux communiquer Catalogue Formations 2009/2010 Dédiées aux acteurs du monde de la communication Management opérationnel des équipes de communication Manager efficacement

Plus en détail

LES BASES DU COACHING SPORTIF

LES BASES DU COACHING SPORTIF LES BASES DU COACHING SPORTIF Module N 1 Motivation, concentration, confiance, communication Module N 2 L apprentissage : «Apprendre à apprendre» LES BASES DU COACHING SPORTIF APPRENTISSAGE PLAISIR PERFORMANCE

Plus en détail

Réflexion stratégique

Réflexion stratégique Réflexion stratégique Principes généraux... 2 Diagnostic des domaines d'activité... 3 La segmentation... 3 Matrice des activités... 5 Diagnostic des ressources... 8 Fondamentaux... 8 Votre diagnostic de

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

Guide d accompagnement. Document réalisé par Softcomputing et Microsoft France.

Guide d accompagnement. Document réalisé par Softcomputing et Microsoft France. RESSOURCE PME Cahier des charges d un outil de gestion de la relation client (GRC) ou Customer Relationship Management (CRM) Guide d accompagnement. Ce document donne aux PME des clés pour mener à bien

Plus en détail

Sommaire Module téléphone

Sommaire Module téléphone Sommaire Module téléphone I. Programme 1 page 3 II. Programme 2 page5 III. Programme 3 page 7 IV. Programme 4 page 9 1 Exemple de programme de formation Toutes nos informations sont réalisées sur-mesure.

Plus en détail

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres Développement personnel La programmation neurolinguistique (P.N.L.) Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres. Historique et postulats de la

Plus en détail

Savoir fidéliser ses clients

Savoir fidéliser ses clients Savoir fidéliser ses clients le programme partie 1 Les enjeux de fidélisation partie 2 La relation client : un levier de fidélisation Partie 3 Gérer sa base de données clients Partie 4 Les outils pour

Plus en détail

Management partie 2 : Marketing

Management partie 2 : Marketing Management partie 2 : Marketing Marketing 1. L'approche marketing S'est le contexte économique qui a induit la fonction marketing. Elle est née des contraintes que rencontre l'entreprise sur son marché,

Plus en détail

Données des SIM. Données signalétiques (nom, adresse), Historique d achat, Réactions passées aux actions de promotion

Données des SIM. Données signalétiques (nom, adresse), Historique d achat, Réactions passées aux actions de promotion Données des SIM Bases de données produits Identification, caractéristiques techniques, caractéristiques commerciales (prix, unités de vente, fournisseurs), état des stocks, ventes réalisées Bases de données

Plus en détail

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING

LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING LE PLAN D'AMÉLIORATION DE LA FONCTION MARKETING Direction du développement des entreprises et des affaires Préparé par Michel Coutu, F. Adm.A., CMC Conseiller en gestion Publié par la Direction des communications

Plus en détail

ELABORATION D UN PLAN MARKETING EN VUE D UNE CAMPAGNE DE MARKETING DIRECT

ELABORATION D UN PLAN MARKETING EN VUE D UNE CAMPAGNE DE MARKETING DIRECT Institut National des Sciences de Gestion Département de Marketing Marketing et Stratégies Commerciales ELABORATION D UN PLAN MARKETING EN VUE D UNE CAMPAGNE DE MARKETING DIRECT MARKETING DIRECT Rédigé

Plus en détail

37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com

37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com 37, rue d Amsterdam 75008 - Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com Programme de formation Marketing direct Contexte de formation.. 2 Objectifs de formation 2 Programme

Plus en détail

FORMATION RESPONSABLE COMMERCIAL EN AGROBUSINESS TITRE DE NIVEAU II contenu des modules de formation

FORMATION RESPONSABLE COMMERCIAL EN AGROBUSINESS TITRE DE NIVEAU II contenu des modules de formation Niveau Code Module Intitulé Unité d Enseignement Objectifs B B AF 2 Agro-fourniture Agro-ressources Acquérir une connaissance approfondie du marché des céréales alimentaires et non alimentaires dans un

Plus en détail

~AISSE D'EPARGNE D'ALSACE

~AISSE D'EPARGNE D'ALSACE ~AISSE D'EPARGNE D'ALSACE DEFINITION D'EMPLOI: Gestionnaire de Clientèle Patrimoniale Code emploi: Filière d'activité: Métier: Rôle: Ventes et Services -- Gestionnaire de Clientèle Spécialiste Clients

Plus en détail

Formation Août 2013 Michèle Garello, IEN économie gestion Caroline Natta, professeur

Formation Août 2013 Michèle Garello, IEN économie gestion Caroline Natta, professeur Formation Août 2013 Michèle Garello, IEN économie gestion Caroline Natta, professeur Déroulement des deux journées Mardi 26 Matin : Intervention des IEN Jeudi 29 Matin : Production en binôme. Après-midi

Plus en détail

De ces définitions qui précèdent, Quels liens pouvons nous relever entre ces deux notions? La force de vente et la communication

De ces définitions qui précèdent, Quels liens pouvons nous relever entre ces deux notions? La force de vente et la communication De nos jours, la force de vente et la communication apparaissent comme des fers de lance de toute entreprise. En effet leur prise en compte engendre des chiffres d affaires notoires. La force de vente

Plus en détail

La recherche d'une entreprise d'accueil

La recherche d'une entreprise d'accueil La recherche d'une entreprise d'accueil Comment faire ses démarches par téléphone! Ce document vous apporte quelques conseils ainsi que la démarche générale pour prendre contact avec les entreprises et

Plus en détail

PNL & RECRUTEMENT IMPACT SUR LES ENTRETIENS Présentation du 10/06/03

PNL & RECRUTEMENT IMPACT SUR LES ENTRETIENS Présentation du 10/06/03 PNL & RECRUTEMENT IMPACT SUR LES ENTRETIENS Présentation du 10/06/03 Introduction : Questions/réponses : Qu est-ce que pour vous un bon recrutement? Cela dépend de quoi? Qu est-ce qui est sous votre contrôle?

Plus en détail

La gestion de la relation client. Le terme de la Gestion de la Relation Client ou de marketing "One to one"

La gestion de la relation client. Le terme de la Gestion de la Relation Client ou de marketing One to one La gestion de la relation client Introduction Le terme de la Gestion de la Relation Client ou de marketing "One to one" apparaît en France en 1997. Mais le concept est né au début des années 1990, pour

Plus en détail

VENDRE : LES 7 REFLEXES GAGNANTS

VENDRE : LES 7 REFLEXES GAGNANTS LA PROSPECTION TELEPHONIQUE S approprier les nouvelles s et outils pour rendre sa prospection téléphonique plus efficace Renforcer sa compétence de prise de rendez-vous par téléphone Etre capable de maintenir

Plus en détail

LE MARKETING RELATIONNEL ET LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LE MARKETING RELATIONNEL ET LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Cycle: Licence professionnelle Filière: Technique banques et assurances LE MARKETING RELATIONNEL ET LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Réalisé par: Mlle Asmae AIT RAI Mlle Ghizlane JALIAD Mlle Hafida EL

Plus en détail

CHAPITRE 2 Définir le périmètre d'application

CHAPITRE 2 Définir le périmètre d'application CHAPITRE 2 Définir le périmètre d'application Pour que le projet de carte d'achat puisse être mis en œuvre de manière efficace, il importe de déterminer précisément le périmètre d'application. En effet,

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION PERFORMANCE COMMERCIALE

PROGRAMME DE FORMATION PERFORMANCE COMMERCIALE PROGRAMME DE FORMATION Objectif de la Formation : Accroître l'utilité des outils de pilotage et suivi commercial. Distinguer les indicateurs pertinents selon le type d'activité commerciale. Diagnostiquer

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

Partie 1 : Évaluer le marché

Partie 1 : Évaluer le marché Partie 1 : Évaluer le marché 1.1 Établir un diagnostic de ces 2 segments. Conclure Remarques préliminaires : Forces : Faiblesses : utiliser la matrice SWOT la conclusion doit tendre vers un élargissement

Plus en détail

360 feedback «Benchmarks»

360 feedback «Benchmarks» 360 feedback «Benchmarks» La garantie d un coaching ciblé Pour préparer votre encadrement aux nouveaux rôles attendus des managers, Safran & Co vous propose un processus modulable, adapté aux réalités

Plus en détail

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables

Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm. Reste à déterminer les points incontournables Extrait du site de l'oseo (ex.anvar) http://www.anvar.fr/projlanc.htm Notez que vous trouverez les fiches citées à chaque étape sur le site (Normalement, les liens ont été conservés et fonctionnent) Reste

Plus en détail

Guide du Tuteur Banque et Assurance

Guide du Tuteur Banque et Assurance Guide du Tuteur Banque et Assurance QU EST-CE QUE LE BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES? Il s agit d une formation en 2 ans proposée aux titulaires d un baccalauréat technologique ou général. Elle

Plus en détail

8 formations. carrément commerciales. Catalogue 2015

8 formations. carrément commerciales. Catalogue 2015 8 formations carrément commerciales Catalogue 2015 8 formations pour : vendre plus et mieux Vendre ses prestations intellectuelles page 4 La relation client dans la gestion de projet page 5 Apprendre à

Plus en détail

Développement personnel

Développement personnel Développement personnel 50 REPÉRAGE DES TALENTS : COMPÉTENCES ET PERFORMANCE DE L'ENTREPRISE Repérer dans l'organisation les "talents" nécessaires à l'atteinte des objectifs de l'entreprise Construire

Plus en détail

La vente ophtalmique

La vente ophtalmique Marketing : la vente ophtalmique 1 La vente ophtalmique La vente représente la finalité pour commerçant. Pour la réussir il faut la préparer. I. LES CONAISSANCE PRÉALABLES A. Connaitre les produits La

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TECHNICO-COMMERCIAL RÉFÉRENTIEL 2006-1 - SOMMAIRE Arrêté portant définition et fixant les conditions de délivrance du brevet de technicien supérieur technico-commercial ANNEXE

Plus en détail

Route d Illins 38200 Luzinay Vienne 04.74.57.05.01 06.89.23.26.82. La communication : un outil de vente ouvert à tous

Route d Illins 38200 Luzinay Vienne 04.74.57.05.01 06.89.23.26.82. La communication : un outil de vente ouvert à tous Route d Illins 38200 Luzinay Vienne 04.74.57.05.01 06.89.23.26.82 La communication : un outil de vente ouvert à tous jeudi 6 mars 2008 Go Between - Christian Fabre Plan de la présentation Pourquoi communiquer?

Plus en détail

Plus de prospects, plus de clients, plus de chiffre d affaires DEVELOPPEMENT COMMERCIAL DES ENTREPRISES

Plus de prospects, plus de clients, plus de chiffre d affaires DEVELOPPEMENT COMMERCIAL DES ENTREPRISES Plus de prospects, plus de clients, plus de chiffre d affaires DEVELOPPEMENT COMMERCIAL DES ENTREPRISES PLUS DE PROSPECTS? De l étude préalable au plan d action, musclez votre organisation commerciale

Plus en détail

L ACCUEIL PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE

L ACCUEIL PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE L ACCUEIL PHYSIQUE ET TELEPHONIQUE 800 HT/jour Prendre conscience de l'importance et des enjeux d'un accueil physique et téléphonique de qualité Maîtriser les techniques de communication pour optimiser

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE Le premier contact avec vos élèves est déterminant, il y a de nombreux éléments à prendre en compte pour le réussir. Un professeur doit

Plus en détail

Formation : Prospecter et gagner de nouveaux clients

Formation : Prospecter et gagner de nouveaux clients Formation : Prospecter et gagner de nouveaux clients Professionnaliser son activité commerciale Les entreprises perdent en moyenne 50 % de leurs clients tous les cinq ans et leurs clients existants ne

Plus en détail

L ENTRETIEN DE PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE EN BTOB

L ENTRETIEN DE PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE EN BTOB L ENTRETIEN DE PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE EN BTOB Durée : 2J / 14H Groupe de : 6 max Formateur : Consultant expert en relation client et management commercial. Formateur confirmé. Formation à la vente Objectifs

Plus en détail

Le géomarketing - Page 1 sur 7

Le géomarketing - Page 1 sur 7 Le géomarketing - Page 1 sur 7 LES DOSSIERS MADWATCH.net méthodes Le Géomarketing Novembre 2003 Nb de pages : 7 Le géomarketing - Page 2 sur 7 Créé dans les années 80, la plupart des applications du géomarketing

Plus en détail

BTS Management des Unités Commerciales (niveau III)

BTS Management des Unités Commerciales (niveau III) BTS Management des Unités Commerciales (niveau III) Objectifs de l action de formation Acquérir les compétences professionnelles suivantes: Management de l'unité commerciale : Management de l'équipe commerciale

Plus en détail

Fonction 2 : Conseil et relation annonceur

Fonction 2 : Conseil et relation annonceur Situation : Sit 2.1.1 Réalisation d'outils commerciaux Compétence : C21.1 - Préparer les outils de vente Description : J'ai appris à identifier les besoins de la prospection en matière d'outils de vente

Plus en détail

LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL

LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING AGENCE LA SEYNE SUR MER 159 chemin de Bremond 83500 La Seyne Sur Mer 06 25 601 602 09 54 39 03 07 www.ringoutsourcing.fr contact@ringoutsourcing.com

Plus en détail

Concept totale. parfaitement compatibles permettant de jeter un «nouveau regard sur le marketing & les ventes».

Concept totale. parfaitement compatibles permettant de jeter un «nouveau regard sur le marketing & les ventes». Concept totale Le logiciel CRM peut être acheté partout. Tout comme les adresses de vos publipostages. Il existe également de nombreux logiciels pour le marketing par courrier électronique. Mais vous ne

Plus en détail

En partenariat avec. et sa solution e-mailing

En partenariat avec. et sa solution e-mailing En partenariat avec et sa solution e-mailing A quoi sert une campagne e-mailing? A quoi sert un e-mailing? Faites la distinction entre la communication de masse et la communication ciblée Notoriété Communication

Plus en détail

INTRODUCTION A LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

INTRODUCTION A LA GESTION DE LA RELATION CLIENT INTRODUCTION A LA GESTION DE LA RELATION CLIENT La Gestion de la Relation Client (GRC) correspond à l'expression anglaise Customer Relationship Management (CRM). «La GRC est l'ensemble des outils et techniques

Plus en détail

BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR

BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR Vous êtes tuteur d un étudiant en BTS management des unités commerciales. Ce guide vous est destiné : il facilite votre préparation de l arrivée du

Plus en détail

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44

SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 SYNERGIE Associés Confidentiel Reproduction interdite sans autorisation préalable Page 1 de 44 Le CRM (GRC) est la clef de votre succès Les Principes généraux de la Gestion de la Relation Clients Confidentiel

Plus en détail

GUIDE POUR AGIR. Comment identifier ses. SAVOIR-FAIRE et. ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE. Avec le soutien du Fonds social européen

GUIDE POUR AGIR. Comment identifier ses. SAVOIR-FAIRE et. ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE. Avec le soutien du Fonds social européen GUIDE POUR AGIR Comment identifier ses SAVOIR-FAIRE et ses QUALITÉS J ORGANISE MA RECHERCHE Avec le soutien du Fonds social européen Identifier ses savoir-faire et ses qualités, pour quoi faire? Vous ne

Plus en détail

Conseiller relation client à distance - Titre Professionnel Agrément JS n 1393-011. Sommaire

Conseiller relation client à distance - Titre Professionnel Agrément JS n 1393-011. Sommaire Conseiller relation client à distance - Titre Professionnel Agrément JS n 1393-011 Sommaire Cadre de la formation... 2 1. L entretien d'achat vente... 3 2. Préparation de l'entretien de vente... 3 3. Les

Plus en détail

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise?

Livre blanc. CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Livre blanc CRM: Quels sont les bénéfices pour votre entreprise? Longtemps considéré comme un outil de luxe exclusivement réservé aux grands groupes, le CRM a su démontrer au fil du temps, que son efficacité

Plus en détail

1. Le service Commercial

1. Le service Commercial La fonction Commerciale Sommaire 1. Le service Commercial... 1 2. Les enjeux :... 1 3. La technique de vente :... 2 4. La gestion de la force de vente :... 2 5. Les principales fonctions commerciales :...

Plus en détail

www.entretienembauche.tv Entretien d'embauche: Comment répondre d'une façon originale et percutante aux questions du recruteur?

www.entretienembauche.tv Entretien d'embauche: Comment répondre d'une façon originale et percutante aux questions du recruteur? www.entretienembauche.tv Entretien d'embauche: Comment répondre d'une façon originale et percutante aux questions du recruteur? Téléséminaire Introduction 1/ Qui est Yves Gautier, coach en entretien d'embauche?

Plus en détail

1. Les types d enquêtes

1. Les types d enquêtes La conduite d une enquête par questionnaire La conception d un questionnaire ne doit pas être réalisée de façon hasardeuse. Elle suit une méthodologie stricte qui permet d atteindre des résultats utilisables

Plus en détail

FORMATIONS DU DIRIGEANT ET DES SALARIÉS D ENTREPRISES TIC 2014

FORMATIONS DU DIRIGEANT ET DES SALARIÉS D ENTREPRISES TIC 2014 FORMATIONS DU DIRIGEANT ET DES SALARIÉS D ENTREPRISES TIC 2014 Sommaire PERFORMANCE COMMERCIALE Réussir son Salon Développez votre clientèle par une prospection et une organisation commerciale efficace

Plus en détail

SUJET N l CORRIGE. Mai 120 30 250 280 160 220. Mai 120 ) 170-170 50 110

SUJET N l CORRIGE. Mai 120 30 250 280 160 220. Mai 120 ) 170-170 50 110 SUJET N l CORRIGE Question 1 : Le candidat doit pouvoir présenter les deux types de coût et leurs origines. STOCK => 2 types de COUTS COUT DE PASSATION est déterminé par l'analyse des charges liées : o

Plus en détail

La démarche qualité dans sa dimension humaine

La démarche qualité dans sa dimension humaine La démarche qualité dans sa dimension humaine Agadir-Maroc 15 décembre 2007 Thierry LONGEAU www.alcantis.fr Thierry LONGEAU Dirigeant du cabinet Alcantis Experts en systèmes d informations et de gestion

Plus en détail

PLAN D ACTIONS COMMERCIALES La feuille de route de l'entreprise

PLAN D ACTIONS COMMERCIALES La feuille de route de l'entreprise PLAN D ACTIONS COMMERCIALES La feuille de route de l'entreprise Note préliminaire : Le plan d'actions commerciales est un document interne à l'entreprise, ayant pour objectif de présenter et de rationaliser

Plus en détail

L'entreprise doit en permanence équilibrer son portefeuille de clientèle, ce qui l'amène à prospecter auprès de nouvelles cibles.

L'entreprise doit en permanence équilibrer son portefeuille de clientèle, ce qui l'amène à prospecter auprès de nouvelles cibles. Alaoui /Négo-Prosp /2007/SUPMANAGEMENT 1/ 18 Alaoui /Négo-Prosp /2007/SUPMANAGEMENT 2/ 18 AXES DE COURS DEUXIEME PARTIE : LA PROSPECTION 1. DEMARCHE GENERALE 1.1. La problématique 1.2. CONTRAINTES 1.3.

Plus en détail

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 Nom: Prénom: Comme tu le sais sûrement, le CECRL (Cadre Européen de Référence pour les Langues) a été adopté dans les programmes de langues

Plus en détail

Mon boss ne délègue pas

Mon boss ne délègue pas Situation 3 Mon boss ne délègue pas L importance d une rhétorique soignée Les situations de pur rapport de force Autonomie et contrôle La délégation Explication/justification La situation Pierre, notre

Plus en détail

LES REFERENTIELS DES TROIS BACCALAUREATS PROFESSIONNELS DU TERTIAIRE COMMERCIAL VENTE COMMERCE SERVICES

LES REFERENTIELS DES TROIS BACCALAUREATS PROFESSIONNELS DU TERTIAIRE COMMERCIAL VENTE COMMERCE SERVICES LES REFERENTIELS DES TROIS BACCALAUREATS PROFESSIONNELS DU TERTIAIRE COMMERCIAL VENTE COMMERCE SERVICES LES CONTENUS DE FORMATION COMMUNS Champ professionnel «Métiers de la relation aux clients et aux

Plus en détail

Définir le contexte stratégique des Ressources Humaines

Définir le contexte stratégique des Ressources Humaines Zoom sur le contexte des ressources humaines Définir le contexte stratégique des Ressources Humaines Au travers de leur management stratégique, les entreprises voient les ressources humaines comme le moyen

Plus en détail

Formation Professionnelle en vente automobile

Formation Professionnelle en vente automobile Formation Professionnelle en vente automobile Suivi en concession 2 w w w. p r o s p e c v e n t e. c o m L ACCUEIL est la première QUALIFICATION que le client ce fait de vous Bonjour / Bonsoir, vous allez

Plus en détail

Guide pour l élaboration du bilan nominatif du volontaire en Service Civique

Guide pour l élaboration du bilan nominatif du volontaire en Service Civique Guide pour l élaboration du bilan nominatif du volontaire en Service Civique Sommaire 1. Objectif du bilan nominatif de Service Civique...2 2. Méthode d élaboration du bilan nominatif de Service Civique...2

Plus en détail

Langue Française. Syllabus A1. Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire

Langue Française. Syllabus A1. Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire Langue Française Redatto da Dott.ssa Annie Roncin Syllabus A1 Description globale du niveau A1 utilisateur élémentaire L étudiant peut : -comprendre et utiliser des expressions familières et quotidiennes

Plus en détail

La démarche qualité dans sa dimension humaine

La démarche qualité dans sa dimension humaine La démarche qualité dans sa dimension humaine Fédérer, responsabiliser votre personnel autour d un projet commun. Un outil intelligent de management. Séminaire démarche qualité en hôtellerie, 23/01/07

Plus en détail

Formation Repreneurs MODULE COMMERCIAL

Formation Repreneurs MODULE COMMERCIAL Formation Repreneurs MODULE COMMERCIAL I. Introduction Plan L objet du marketing Les étapes de la démarche commerciale Les déclencheurs d achat II. La notion de produit Les caractéristiques du produit

Plus en détail

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Conquérir un prospect coûte beaucoup plus cher que de fidéliser un client. C est la raison pour laquelle un grand nombre d entreprises orientent leur stratégie autour des services proposés à leurs clients.

Plus en détail

SEP 2B juin 20. Guide méthodologique de calcul du coût d une prestation

SEP 2B juin 20. Guide méthodologique de calcul du coût d une prestation SEP 2B juin 20 12 Guide méthodologique de calcul du coût d une Sommaire Préambule 3 Objectif et démarche 3 1 Les objectifs de la connaissance des coûts 4 2 Définir et identifier une 5 Calculer le coût

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL COMMERCE. Cahier des charges. Action «Promotion - Animation» (en application à la rentrée de septembre 2005)

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL COMMERCE. Cahier des charges. Action «Promotion - Animation» (en application à la rentrée de septembre 2005) BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL COMMERCE Cahier des charges Action «Promotion - Animation» (en application à la rentrée de septembre 2005) Participants : Christiane DUPONT IEN-ET Économie Gestion Rosine REGNAULT

Plus en détail

Le catalyseur de vos performances

Le catalyseur de vos performances MCRM Consulting, 43 Rue Tensift Agdal Rabat Maroc Tel: 212 (0) 5 37 77 77 41 Fax: 212 (0) 5 37 77 77 42 Email: Contact@mcrmconsulting.com Site: www.mcrmconsulting.com P e r f o r m a n c e c o m m e r

Plus en détail

PROGRAMMES FORMATIONS

PROGRAMMES FORMATIONS PROGRAMMES FORMATIONS LES FORMATIONS INSTRUCTEURS 26 LES MILLS EST LA SEULE SOCIÉTÉ AU MONDE QUI MESURE LA QUALITÉ D ENSEIGNEMENT DES COURS EN INVESTISSANT DANS LA FORMATION DES INSTRUCTEURS PAGE _05 Modules

Plus en détail

LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL

LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING AGENCE LA SEYNE SUR MER 159 chemin de Bremond 83500 La Seyne Sur Mer 06 25 601 602 09 54 39 03 07 www.ringoutsourcing.fr contact@ringoutsourcing.com

Plus en détail

«Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Club

«Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Club Réunion des membres du 7 juin 2011 «Outils de gestion pour TPE CRM / ERP» Comment faciliter la gestion journalière d un commerce ou d une TPE par l utilisation d outils TIC? L adoption d outils TIC mais

Plus en détail

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5 1/5 Les enfants, acteurs essentiels du combat contre les idées reçues. Prendre en compte leur parole et les actes concrets qu ils posent. Réfléchir et débattre ensemble PROPOSER UN DEBAT PHILO Il s'agit

Plus en détail

Marketing management CH4 Licence de gestion, Management et gestion des entreprises IUT Valence 2010-2011

Marketing management CH4 Licence de gestion, Management et gestion des entreprises IUT Valence 2010-2011 Marketing management CH4 Licence de gestion, Management et gestion des entreprises IUT Valence 2010-2011 Chapitre 4 La planification : le marketing opérationnel ou marketing-mix Le marché cible est défini,

Plus en détail

ETUDE DE CAS PROJET CRM DU GROUPE PASSION BEAUTE

ETUDE DE CAS PROJET CRM DU GROUPE PASSION BEAUTE Master 2 Marketing Communication et Stratégies Commerciales CRM & E Business - Session octobre 2011 Alexandra Vignolles ETUDE DE CAS PROJET CRM DU GROUPE PASSION BEAUTE Opportunité et complexité de la

Plus en détail

L importance de la première impression, ne négligez pas l accueil de vos clients

L importance de la première impression, ne négligez pas l accueil de vos clients Terminale STG Mercatique Chapitre 4 : Communiquer l'offre Séquence 3. La communication relationnelle Travail 1: 1. Quels sont les sources d accueil possibles? 2. Pour quelle raison primordiale une organisation

Plus en détail