Les Françaises et la création d entreprises

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Françaises et la création d entreprises"

Transcription

1 Les Françaises et la création d entreprises Cette note a été élaborée à partir des résultats d un sondage intitulé «Les femmes et la création d entreprise», produit en janvier 2012 par OpinionWay pour l APCE, CERFrance et le Salon des entrepreneurs. Cette enquête quantitative a été réalisée auprès d un échantillon de femmes et 481 hommes âgés de 18 ans et plus.

2 - 2 - Les principaux enseignements du sondage Les Françaises ont une vision positive de l entrepreneuriat. C est une voie professionnelle que la majorité des femmes estime épanouissante. Certaines vont même jusqu à envisager la création ou la reprise d entreprise (18 %, dont 3 % dans les deux prochaines années). Le parfait équilibre entre vie familiale/personnelle et vie professionnelle est un élément important pour les Françaises : 60 % des femmes estiment que l activité professionnelle idéale doit avant tout leur permettre cet équilibre. En matière de création d entreprise, deux sentiments bien distincts, voire opposés, se dégagent en ce qui concerne la gestion du travail et de la famille : D une part, pour beaucoup de femmes (54 %), le métier de chef d entreprise ne permet pas de concilier simultanément vie professionnelle et vie personnelle. D autre part, d autres femmes déclarent qu une des motivations à leur désir de créer ou reprendre une entreprise est de pouvoir s occuper de ses enfants tout en travaillant (18 %). Cet état d esprit est celui de «Mampreneurs». Derrière cette motivation, se cache certainement une volonté de pouvoir gérer son temps de travail en fonction des impératifs familiaux : pouvoir s occuper de ses enfants entre 16 h et 18 h et compenser en travaillant plus tardivement le soir, ce que les activités salariées ne permettent pas ou permettent rarement aujourd hui. Un des principaux freins à la création d entreprise cités par les femmes est le manque de compétences nécessaires à la fonction de chef d entreprise (35 %) ; frein bien moins souvent cité par les hommes (23 %). Ce sentiment est probablement le résultat de l image que la société leur renvoie de la création d entreprise, du métier de chef d entreprise, mais également de l image de la femme elle-même.

3 - 3 - L activité professionnelle idéale vue par les femmes L activité professionnelle doit avant tout permettre aux femmes de s épanouir pleinement dans leur travail (61 %) et d équilibrer parfaitement vie familiale/personnelle et vie professionnelle (60 %). Le gain d argent, la réussite de challenges, la reconnaissance sociale et le développement du réseau social arrivent loin derrière, en dernière position (17 à 6 %). Graphique 1 : Selon vous, l activité professionnelle idéale doit avant tout vous permettre de Vous épanouir pleinement dans votre travail Equilibrer parfaitement vie familiale/personnelle et vie professionnelle 61% 60% Apprendre des choses constamment 19% Gagner beaucoup d'argent 17% Vous dépaser, réussir des challenges 11% Accéder à une reconnaissance sociale 9% Développer votre réseau social, rencontrer des gens 6% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% L équilibre vie familiale/personnelle et vie professionnelle est une des aspirations les plus fréquemment mises en avant quel que soit le profil des femmes. Pour autant, cet idéal est moins souvent cité par les femmes les moins exposées aux «contraintes» familiales : les jeunes femmes âgées de moins de 18 ans (49 %), les étudiantes ou lycéennes (50 %), les célibataires (51 %) ou encore les femmes ayant un seul enfant (52 %). Par ailleurs, les femmes disposant de faibles revenus aspirent plus souvent au gain d argent : les employées (24 % contre 17 % pour l ensemble des femmes), les ouvrières (32 %), les demandeuses d emploi (23 %) et les Françaises ayant un revenu annuel inférieur à (29 %). L accès à une reconnaissance sociale est cité par 18 % des femmes agricultrices, artisans, commerçantes ou chef d entreprise (contre 10 à 12 % pour les autres actives). Finalement, les aspirations professionnelles sont fonction de la vie professionnelle et familiale des femmes, chacune tenant compte de ses priorités et impératifs du moment. Quelles que soient les aspirations mises en avant, les femmes estiment majoritairement qu elles peuvent les atteindre par la fonction de chef d entreprise (82 à 97 %). Seul l équilibre vie familiale/personnelle et vie professionnelle leur parait moins compatible avec cette fonction (46 % dont 7 % tout à fait).

4 - 4 - Graphique 2 : Pensez-vous que la fonction de chef d entreprise peut également permettre de 100% 80% 60% 43% 41% 49% 59% 48% 56% 40% 20% 0% 54% 53% Vous dépasser, réussir des challenges Apprende constamment des choses 44% Accéder à une reconnaissance sociale Tout à fait possible 32% Développer votre réseau social, rencontrer des gens Plutôt possible 41% Gagner beaucoup d'argent 26% Vous épanouir pleinemnet dans votre travail 39% 7% Equilibrer parfaitement vie privée et vie professionnelle Les aspirations considérées comme le plus en adéquation avec le métier de chef d entreprise sont les moins plébiscitées par les Françaises dans leur idéal professionnel (se dépasser, apprendre constamment des choses, accéder à une reconnaissance sociale ), et inversement pour les aspirations les moins compatibles. La représentation du métier de chef d entreprise Les qualités techniques sont les plus importantes pour un chef d'entreprise Graphique 3 : Selon vous, quelles sont les qualités indispensables que doit avoir un chef d entreprise? Savoir diriger une équipe 53% Avoir le sens des responsabilités Capacité de gérer et maîtriser les aspects financiers 40% 40% Expértise/expérience de son métier Réactivité, savoir rebondir 28% 27% Sens de l'organisation Créativité/Innovation Dynamisme 19% 17% 22% Capacité à travailler intensément Ténacité Audace Goût de l'aventure/du risque Autonomie 10% 8% 6% 5% 4% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60%

5 - 5 - Concernant les qualités indispensables à un chef d entreprise, les Françaises mettent essentiellement en avant des qualités techniques : savoir diriger une équipe (53 %), avoir le sens des responsabilités (40 %), avoir la capacité de gérer et maîtriser les aspects financiers (40 %) et avoir l expertise ou l expérience dans son métier (28 %). Les qualités attachées au caractère, à la personnalité du dirigeant sont bien moins souvent citées : la ténacité (8 %), l audace (6 %), le goût de l aventure, du risque (5 %) et l autonomie (4 %). L entrepreneuriat plus épanouissant que le salariat Pour la majorité des femmes, la création d une entreprise est une voie professionnelle plus épanouissante que le salariat (69 % dont 12 % sont tout à fait d accord avec cela). Graphique 4 : Selon vous, la création d entreprise constitue-t-elle une voie professionnelle plus épanouissante que le salariat? Plutôt pas 25% Plutôt 57% Pas du tout 3% Ne sait pas 3% Tout à fait 12% La vision plus épanouissante de l entrepreneuriat est davantage mise en avant par les femmes qui travaillent à leur compte (76 %, dont 29 % tout à fait d accord) ou les retraitées (80 % dont 17 % sont tout à fait d accord). Chez les hommes également, la création d entreprise est majoritairement considérée comme plus épanouissante (76 %). Toutefois, ce sentiment y est plus répandu que chez les femmes ; les Français déclarant être tout à fait d accord sont plus nombreux (20 %) que les femmes (12 %). Création d entreprise et liberté de gérer son temps : des avis partagés Concilier plus facilement vie personnelle et vie professionnelle par la création d entreprise suscite des avis partagés. Toutefois, une grande part des femmes estiment que le métier de chef d entreprise ne permet pas de concilier simultanément ces deux sphères de la vie (54 %).

6 - 6 - Graphique 5 : Etes-vous d accord avec l affirmation suivante : être chef d entreprise offre une plus grande liberté de gestion du temps de travail, permettant ainsi de concilier simultanément projet professionnel et vie personnelle? Plutôt pas 46% Pas du tout 8% Ne sait pas 4% Plutôt 34% Tout à fait 8% Cette perception d une adéquation difficile est accentuée pour les catégories socioprofessionnelles les plus élevées (chefs d entreprises, cadres, professions intellectuelles supérieures et professions intermédiaires) : 60 % contre 52 % pour les autres catégories (employées et ouvrières). Les femmes ayant des enfants sont plus nombreuses à estimer que la création d entreprise leur offrira une plus grande liberté dans la gestion de leur temps de travail (47 % contre 41 % pour celles qui n en ont pas) et plus particulièrement celles ayant 3 enfants ou plus. Cette considération sur l adéquation des temps agit certainement sur la perception de l épanouissement professionnel. En effet, 79 % des Françaises jugeant l entrepreneuriat comme moins épanouissant que le salariat estiment que le statut de chef d entreprise ne permet pas de concilier vie familiale et vie professionnelle contre 48 % de celles qui déclarent l entrepreneuriat plus épanouissant que le salariat. Etre une femme est sans incidence ou un avantage en matière de création d entreprise Etre une femme est-il un avantage ou un inconvénient quand on crée une entreprise? Les avis sur cette question sont très partagés. Finalement, seul un tiers des femmes estiment que c est inconvénient. La majorité des Françaises pense donc que c est sans incidence (38 %) ou un avantage (26 %).

7 Graphique 6 : Dans le cadre d une création d entreprise, pensez-vous qu être une femme est plutôt? Un avantage important 7% Plutôt un avantage 19% Plutôt un inconvénient 30% Ne sait pas 3% Ni l'un, ni l'autre 38% Un inconvénient important 3% Cet avantage d être une femme est plus fréquemment mis en avant par les générations les plus jeunes (28 à 33 % pour les moins de 50 ans contre 20 à 22 % pour les 50 ans et plus). Les sondées déclarant qu être une femme est un inconvénient dans le cadre d une création d entreprise mettent principalement en avant le manque de crédibilité dans les milieux professionnels (56 %), les difficultés pour convaincre les banquiers ou les investisseurs (42 %) et le manque de temps, les difficultés pour concilier projets professionnels et vie personnelle (36 %). Il convient de préciser que les deux premières raisons mentionnées sont fortement liées. Graphique 7 : Pour quelles principales raisons cela représente un inconvénient à vos yeux? Manque de crédibilité dans les milieux professionnels 56% Difficultés pour convaincre les banquiers ou investisseurs 42% Manque de temps, difficultés pour concilier projet professionnel et vie personnelle 36% Difficultés à gérer des équipes masculines 25% Manque de soutien de l'entourage 17% Plus prudentes, moins de goût pour le risque 10% Autres raisons 2% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60%

8 - 8 - Existe-t-il un moment privilégié pour créer une entreprise? Pour beaucoup de femmes, tous les moments d une carrière professionnelle se prêtent à la création d entreprise (29 %). Toutefois, une expérience professionnelle moyenne (de 3 à 10 ans) est le moment de la vie professionnel le plus couramment cité (40 % des femmes). Graphique 8 : Parmi les moments suivants de la vie professionnelle, lequel vous semble le plus favorable pour créer son entreprise? 2% 8% 40% 13% 1% 3% 29% 4% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Dès la sortie des études Après une expérience de 3 à 10 ans en entreprise A la fin de sa carrière professionnelle Peu importe, tous ces moments s'y prêtent Après une expérience en entreprise de moins de 3 ans Après une expérience de plus de 10 ans en entreprise Suite à un licenciement Non réponse Une part conséquente de femmes pense que tous les moments de la vie d une mère peuvent être propices à la création d une entreprise (31 %). Toutefois, la période la plus fréquemment citée correspond au moment où les enfants sont autonomes (38 %). Graphique 9 : Parmi les moments suivants de la vie familiale, lequel vous semble le plus favorable pour créer son entreprise? 8% 2% 18% 38% 31% 3% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Avant la naissance des enfants Après la naissance des enfants Peu importe, tous les moments peuvent s'y prêter Pendant un congé maternité Quand les enfants sont autonomes Non réponse

9 - 9 - L intention entrepreneuriale des Françaises 18 % des Françaises âgées de 18 ans et plus pensent à créer ou reprendre une entreprise (dont 1 % est en phase de montage du projet et 2 % pensent le faire dans les deux années à venir) et 4 % sont déjà chefs d entreprise. Il est important de préciser que toutes les femmes qui déclarent avoir l intention de créer ne passent pas forcément à l acte. La probabilité pour que les porteuses d intention n aillent pas jusqu au bout de leur dessein est d autant plus élevée que leur projet est imprécis en terme de délais ou que les délais prévus sont importants. Rien d étonnant en cela, puisque l intention entrepreneuriale évolue au cours d une vie professionnelle, notamment par le contexte socioéconomique et le contexte personnel (professionnel et familial) dans lesquels évoluent les individus. Cependant, il est intéressant de voir que la moitié des femmes n est pas complètement réfractaire à cette idée puisque seulement 47 % déclarent qu il n est pas question qu elles créent. Graphique 10 : Vous personnellement, pensez-vous à créer une entreprise, en reprendre une ou à vous mettre à votre compte? 4% 15% 27% 47% 4% 1% 2% 0% 20% 40% 60% 80% 100% Déjà chef d'entreprise Intention de créer dans les deux années à venir N'y a encore jamais pensé Ne sait pas Porteuse de projet Inention de créer sans échéance précise N'a Aucune envie Le refus catégorique de créer une entreprise est plus important pour les femmes les plus âgées : 55 % des femmes âgées de 50 à 59 ans sont dans cette situation et 75 % des femmes âgées de 60 ans et plus (contre 19 à 40 % pour les autres femmes). La retraite (effective ou proche) joue probablement un rôle important dans cette intention. D ailleurs, 77 % des retraités sont dans cet état d esprit. Ainsi, et logiquement, les Françaises actives (27 %) ou étudiantes et lycéennes (29 %) sont nettement plus porteuses d intentions que les autres femmes. Notons que parmi les actives, l intention entrepreneuriale est plus présente chez les salariées du privé (32 %) que chez les salariées du public (17 %). De plus, les demandeuses d emploi sont également fortement intentionnistes (31 %). L image de l entrepreneuriat n est pas toujours positive chez un certain nombre de femmes (cf. chapitre précédant) : moins épanouissant que le salariat, moins de liberté dans la gestion du temps entre vie familiale et vie professionnelle ou encore le fait d être une femme, lui-même étant un inconvénient. Si ces impressions peuvent, pour certaines Françaises, expliquer le manque d intérêt pour l entrepreneuriat, pour autant, elles ne sont pas rédhibitoires, loin de là :

10 % des femmes percevant l entrepreneuriat comme plus épanouissant que le salariat pensent créer leur entreprise contre 15 % pour les autres femmes % des femmes percevant l entrepreneuriat comme offrant plus de liberté dans la gestion de leur temps déclarent vouloir se mettre à leur compte contre 17 % pour les autres % des femmes jugeant que leur genre est avantage pour créer une entreprise veulent passer à l acte contre 17 % pour celles y voyant un inconvénient. L intention entrepreneuriale trouve donc son origine bien au-delà de ces considérations, dans des motivations plus personnelles, plus profondes. Ainsi, les principales motivations des porteuses d intention et des créatrices d entreprise sont le désir de s épanouir professionnellement, de s accomplir (51 %), le désir d être indépendante (47 %) et le goût d entreprendre, de se lancer des défis (37 %). Graphique 11 : Pour quelles raisons pensez-vous créer ou reprendre une entreprise? (motivations) S'épanouir professionnellement, s'accomplir Le désir d'être indépendante 47% 51% Le goût d'entreprendre 37% Gagner plus d'argent Changer d'horizon, quitter le salariat 27% 25% Réaliser un rêve Pouvoir s'occuper de ses enfants tout en travaillant 20% 18% C'est la seule manière de pratiquer son métier Sans emploi, elle en ont profité pour se lancer 12% 10% Sans emploi, elles se sentent contraintes de créer 6% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% Par ailleurs, les principaux freins avancés par les femmes pour expliquer leur manque d intérêt pour la création sont : l investissement financier trop important (42 %), le manque de compétences requises (35 %), l important risque d échec (31 %).

11 Graphique 12 : Pour quelles raisons pensez-vous ne pas créer ou reprendre une entreprise? (freins) Important investissement financier 42% Ne pense pas avoir les compétences requises 35% Risque d'échec trop important 31% Important investissement en temps de travail Emploi salarié pleinement satifaisant 22% 24% Démarches administratives trop complexes Trops grandes responsabilités, d'autonomie 15% 17% Exemples peu motivants de l'entourage 9% Ne permet pas de gagner suffisament d'argent 5% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% 45% Ces statistiques sont très marquées par l activité professionnelle des répondantes. Pour les actives, les freins principaux à l intention entrepreneuriale sont sensiblement différents. Ainsi, parmi les plus cités on retrouve l investissement financier trop important (45 %), le risque d échec trop élevé (39 %), mais aussi la satisfaction de l emploi salarié occupé (37 %). Ce dernier point est la première motivation citée par les salariées du public (53 %), nettement plus nombreuses que les salariés du privé à avancer ce frein (35 %). Pour ces actives, le manque de compétence arrive en 4 ème position des freins cités (31 %). Les hommes montrent une intention entrepreneuriale plus importante que les femmes : 23 % d entre eux pensent à créer une entreprise (dont 6 % veulent créer dans les deux ans ou sont déjà en phase de montage de projet) et 7 % sont déjà chef d entreprise. L intention entrepreneuriale des actifs s élève à 31 % ; elle est également supérieure à celle des actives. Les principales motivations avancées par les Français pour expliquer leur intérêt pour l entrepreneuriat sont le désir d être indépendant (47 %), le besoin de s épanouir, de s accomplir professionnellement (45 %), le gain d argent (37 %) et le goût d entreprendre, de se lancer des défis (36 %). Si le gain d argent est une motivation plus fréquente chez les hommes que chez les femmes (37 % contre 27 %), en revanche, la possibilité de s occuper de ses enfants tout en travaillant est une motivation plus féminine (18 % contre 9 % pour les hommes). Par ailleurs, 70 % des hommes déclarent ne pas vouloir créer, dont 45 % n en avoir aucune envie. Cette dernière catégorie concerne autant les hommes que les femmes (47 %). Les principaux freins avancés par les hommes sont l important investissement financier (38 %), le risque d échec trop élevé (32 %), la satisfaction de l emploi salarié actuel (28 %) et les démarches administratives trop complexes (27 %). Si les hommes mettent plus fréquemment en avant que les femmes ces deux derniers freins (respectivement 22 et 17 %), en revanche, ils sont plus confiants dans leurs compétences : 23 % citent ce frein (contre 35 % pour les femmes). Ainsi, chez les hommes, cette raison arrive seulement en 5 ème position. Si l on observe les seuls actifs, la satisfaction de l emploi salarié est aussi souvent citée chez les hommes que chez les femmes (respectivement 36 et 37 %).

Les femmes et la création d entreprise

Les femmes et la création d entreprise Les femmes et la création d entreprise Un sondage exclusif mené par OpinionWay pour 30/01/12 - Sondage «Les femmes & la création d entreprise» mené par pour l APCE, CERFRANCE et le Salon des Entrepreneurs

Plus en détail

LES JEUNES ET L INTENTION ENTREPRENEURIALE

LES JEUNES ET L INTENTION ENTREPRENEURIALE LES JEUNES ET L INTENTION ENTREPRENEURIALE Ce document a été réalisé à partir d un sondage mené par Opinion-Way pour l APCE, CER France et le CODICE à l occasion du 17 e Salon des entrepreneurs de Paris

Plus en détail

Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France

Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France Sondage réalisé à l occasion du Salon des Entrepreneurs 2010 Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France 21 janvier 2010 - Le Meurice Méthodologie page 2 Méthodologie Étude quantitative réalisée

Plus en détail

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas FERT / Chargé d études sénior 01 44 94 59 62 2 Sondage

Plus en détail

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants :

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants : 7 ème baromètre annuel Energie-Info sur l ouverture des marchés, réalisé par le médiateur national de l énergie et la Commission de régulation de l énergie. Enquête réalisée par l institut CSA du 5 au

Plus en détail

Image & Stratégie LES SENIORS ET LA CREATION D ENTREPRISE. - Synthèse du sondage de CSA - N 1001594B Novembre 2010

Image & Stratégie LES SENIORS ET LA CREATION D ENTREPRISE. - Synthèse du sondage de CSA - N 1001594B Novembre 2010 Image & Stratégie LES SENIORS ET LA CREATION D ENTREPRISE - Synthèse du sondage de CSA - N 1001594B Novembre 2010 CSA Politique-Opinion 2 rue de Choiseul, 75002 Paris Tél. (33) 01 44 94 40 00 Fax. (33)

Plus en détail

Les créateurs d entreprise & la création d emplois

Les créateurs d entreprise & la création d emplois Les créateurs d entreprise & la création d emplois Un sondage exclusif mené par OpinionWay pour Sondage réalisé à l occasion du 18 ème Salon des Entrepreneurs de Paris - 2 & 3 février 2011 au Palais des

Plus en détail

Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France

Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France Paris, le 25 octobre 2012 Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France Volet 1 : Mythes et réalités en comparaison internationale Volet 2 : Comment mieux accompagner la prise de risque

Plus en détail

Les Français et l Auto-Entreprise. pour

Les Français et l Auto-Entreprise. pour Les Français et l Auto-Entreprise pour 1Méthodologie, questionnaire Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1071 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Plus en détail

la création D ENTREPRISES au FÉMinin

la création D ENTREPRISES au FÉMinin la création D ENTREPRISES au FÉMinin QUELLES SPÉCIFICITÉS?... En France on peut mieux faire L environnement entrepreneurial français est un des plus favorables pour la création d entreprises féminine à

Plus en détail

LES 24 HEURES CHRONO DE L ENTREPRENEURIAT

LES 24 HEURES CHRONO DE L ENTREPRENEURIAT LES 24 HEURES CHRONO DE L ENTREPRENEURIAT 2011/2014 Enquête auprès des anciens ou actuels doctorants Cifre ayant participé à une des éditions des 24H Chrono de l entrepreneuriat organisées par l ANRT et

Plus en détail

Les Français et Alzheimer. Vivre au quotidien avec la maladie. Synthèse des résultats. Septembre 2012. Les Français et Alzheimer

Les Français et Alzheimer. Vivre au quotidien avec la maladie. Synthèse des résultats. Septembre 2012. Les Français et Alzheimer Vivre au quotidien avec la maladie Synthèse des résultats Septembre 2012 TNS Sofres Rozenn BOUVIER - 01 40 92 33 20 Zein SAWAYA - 01 40 92 27 61 Espace éthique Alzheimer Grégory EMERY - 01 44 84 17 54

Plus en détail

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 N 5 Février 2008 La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 Le nombre d infirmiers exerçant à la Réunion ne cesse d augmenter,

Plus en détail

Les Français, l e-administration, l enregistrement de données personnelles en ligne et l Open Data

Les Français, l e-administration, l enregistrement de données personnelles en ligne et l Open Data NOTE DETAILLEE Les Français, l e-administration, l enregistrement de données personnelles en ligne et l Open Data Sondage Harris Interactive pour Berger-Levrault Enquête téléphonique réalisée par l'institut

Plus en détail

LA RECONVERSION PROFESSIONNELLE, L ENTREPRENEURIAT ET LE TRAVAIL INDÉPENDANT

LA RECONVERSION PROFESSIONNELLE, L ENTREPRENEURIAT ET LE TRAVAIL INDÉPENDANT LA RECONVERSION PROFESSIONNELLE, L ENTREPRENEURIAT ET LE TRAVAIL INDÉPENDANT Janvier 2016 15 place de la République 75003 Paris Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département

Plus en détail

Panorama 2009. Les entrepreneurs du XXI ème siècle : profil, jugements et représentations. Enquête réalisée par l IFOP. En partenariat avec :

Panorama 2009. Les entrepreneurs du XXI ème siècle : profil, jugements et représentations. Enquête réalisée par l IFOP. En partenariat avec : Panorama 2009 Enquête réalisée par l IFOP Les entrepreneurs du XXI ème siècle : profil, jugements et représentations En partenariat avec : I. MOTIVATION DES NOUVEAUX ENTREPRENEURS.............................

Plus en détail

Observatoire du travail

Observatoire du travail Observatoire du travail Les salariés français et la mobilité 5 novembre 2015 15 place de la République 75003 Paris Présentation des résultats La méthodologie d enquête Etude réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

Quelques mois après la naissance d un bébé,

Quelques mois après la naissance d un bébé, Naître en France L organisation familiale après la naissance L organisation du couple, puis de la famille, est modifiée par la naissance d un enfant. Comment les parents se répartissent-ils les rôles?

Plus en détail

La protection de vos revenus à votre pension est d une

La protection de vos revenus à votre pension est d une AVEZ-VOUS PROTÉGÉ La pension est certainement le souci majeur de beaucoup d entre vous. C est en tout cas ce que nous avons pu constater de la grande enquête de Vivium réalisée en collaboration avec Moneytalk.

Plus en détail

L entrepreneuriat féminin dans les PME et TPE françaises

L entrepreneuriat féminin dans les PME et TPE françaises L entrepreneuriat féminin dans les PME et TPE françaises Le 16 novembre 2007 L APCE Contacts TNS Sofres : Département Stratégies d opinion Emmanuel RIVIÈRE / Mathilde TOMMY-MARTIN 01 40 92 46 30 / 44 30

Plus en détail

La place du travail dans l'identité des personnes

La place du travail dans l'identité des personnes Vie sociale 8 La place du travail dans l'identité des personnes Hélène Garner, Dominique Méda * Le travail est, après la famille, l un des composants essentiels de l identité. La place et l importance

Plus en détail

Compte-rendu du Midi de l innovation du 25 mars 2014. L entrepreneuriat féminin. Annie Cornet (HEC-Ulg) Virginie Pierre (réseau Diane)

Compte-rendu du Midi de l innovation du 25 mars 2014. L entrepreneuriat féminin. Annie Cornet (HEC-Ulg) Virginie Pierre (réseau Diane) Compte-rendu du Midi de l innovation du 25 mars 2014 L entrepreneuriat féminin Annie Cornet (HEC-Ulg) Virginie Pierre (réseau Diane) Introduction Les Midis de l Innovation sont une initiative du Département

Plus en détail

Tableau 2: Indicateurs des titulaires du bachelor (n= 661) (en %) Psychologie Total HEU Passage à la filière de master 93 88

Tableau 2: Indicateurs des titulaires du bachelor (n= 661) (en %) Psychologie Total HEU Passage à la filière de master 93 88 Psychologie Un an après la fin des études, 30 % des psychologues travaillent dans le domaine de la santé, notamment dans les hôpitaux et les cliniques. Par ailleurs, ils se répartissent sur un vaste spectre

Plus en détail

Baromètre 2013 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale. Résultats du Volet "salariés-parents" 26 avril 2013

Baromètre 2013 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale. Résultats du Volet salariés-parents 26 avril 2013 Baromètre 2013 de la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale Résultats du Volet "salariés-parents" 26 avril 2013 Sommaire Note technique 3 Synthèse des enseignements 4 Tableau de bord 6

Plus en détail

Pourquoi un baromètre sur la qualité de vie au travail des indépendants?

Pourquoi un baromètre sur la qualité de vie au travail des indépendants? assurés à la RAM La RAM est spécialisée dans la gestion du régime obligatoire d assurance maladie des indépendants - artisans, commerçants et professions libérales, pour le compte du Régime Social des

Plus en détail

En 2011, 483 000 enfants de

En 2011, 483 000 enfants de Octobre 13 N 411 Une diversité des familles à, avec plus de foyers monoparentaux qu ailleurs et moins de familles Population A, 32 enfants de moins de 25 ans, soit 7 % des enfants parisiens, vivent dans

Plus en détail

Le rendez-vous de l innovation Le télétravail Mars 2015

Le rendez-vous de l innovation Le télétravail Mars 2015 Le rendez-vous de l innovation Le télétravail Mars 2015 Sondage réalisé par pour le publié et diffusé par et Publié le 27 mars 2015 Levée d embargo le 27 Mars 2015 06H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

Enquête sur la formation professionnelle

Enquête sur la formation professionnelle Enquête sur la formation professionnelle Regards croisés DRH / Chefs d entreprise & Jeunes Ce sondage est réalisé par pour l LEVEE D EMBARGO DES A PRESENT 1 Contact BVA : Céline BRACQ, Directrice Adjointe

Plus en détail

BVA Actualité. Cette enquête est réalisée pour BEAUX ARTS Magazine Publiée dans BEAUX ARTS Magazine le 20 Novembre 2002. Présentation des résultats

BVA Actualité. Cette enquête est réalisée pour BEAUX ARTS Magazine Publiée dans BEAUX ARTS Magazine le 20 Novembre 2002. Présentation des résultats BVA Actualité Novembre 2002 Les Français et le patrimoine Cette enquête est réalisée pour BEAUX ARTS Magazine Publiée dans BEAUX ARTS Magazine le 20 Novembre 2002 Présentation des résultats LA SYNTHÈSE

Plus en détail

FA/JF N 1-5548 Contacts IFOP : Frédéric Albert / Jérôme Fourquet. Pour

FA/JF N 1-5548 Contacts IFOP : Frédéric Albert / Jérôme Fourquet. Pour FA/JF N 1-5548 Contacts IFOP : Frédéric Albert / Jérôme Fourquet Pour Les et le microcrédit Résultats détaillés Le 29 mars 2006 Sommaire Pages 1 - La méthodologie... 1 2 - Les résultats de l étude... 3

Plus en détail

Les entreprises du CAC 40 et les entrepreneurs

Les entreprises du CAC 40 et les entrepreneurs Les entreprises du CAC 40 et les entrepreneurs Sondage réalisé par pour en partenariat avec Publié le 23 juin 2016 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par

Plus en détail

- 1 - Association COMPRENDRE. Compte rendu de la rencontre-débat du 8 avril 2008 à Orsay

- 1 - Association COMPRENDRE. Compte rendu de la rencontre-débat du 8 avril 2008 à Orsay - 1 - Association COMPRENDRE 15 E Avenue Saint Jean de Beauregard 91400 Orsay Tél. : 06 88 18 09 05 courriel: michel.mosse@wanadoo.fr Compte rendu de la rencontre-débat du 8 avril 2008 à Orsay " Les Sociétés

Plus en détail

Quel est l âge des participants?

Quel est l âge des participants? Quel est l âge des participants? Force est de constater que l étude à susciter les réponses de 630 participants. Il témoigne en effet de la participation massive à ce sondage et ainsi du grand intérêt

Plus en détail

Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière

Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière Direction des retraites et de la solidarité juillet 2015-12 Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière C. Bac (CNAV), I. Bridenne (CDC), A. Dardier

Plus en détail

Les Français et le marché du gaz

Les Français et le marché du gaz Les Français et le marché du gaz Sondage Ifop pour ENI Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Alexandre Bourgine Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com Octobre 2015

Plus en détail

Observatoire de la famille

Observatoire de la famille Observatoire de la famille La vulnérabilité dans la famille ou les événements qui peuvent affecter la vie d une famille Soucieuse de représenter l ensemble des familles et de défendre leurs intérêts auprès

Plus en détail

Les Français et les entrepreneurs

Les Français et les entrepreneurs Les Français et les entrepreneurs Sondage Ifop pour Hiscox Contacts Ifop : Anne-Sophie Vautrey / Thomas Simon Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com 10 août 2015

Plus en détail

Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner

Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner Nous vous proposons de préparer votre prochain entretien avec votre conseiller en répondant aux différentes questions posées dans ce document. Cette réflexion

Plus en détail

Confédération Française de l'encadrement-cgc

Confédération Française de l'encadrement-cgc Les classes moyennes www.cfecgc.org Confédération Française de l'encadrement-cgc Les problématiques d éducation On peut dresser un premier constat : «l environnement familial et le voisinage scolaire pèsent

Plus en détail

La magie de l intérêt composé (comment 5 K$ peuvent vous rapporter 150 K$)

La magie de l intérêt composé (comment 5 K$ peuvent vous rapporter 150 K$) La magie de l intérêt composé (comment 5 K$ peuvent vous rapporter 150 K$) 08 avril 2016 Lorsque vous pensez à vos placements, la première question qui vous vient à l esprit est de savoir quel rendement

Plus en détail

Conférence de presse du 14 octobre 2014

Conférence de presse du 14 octobre 2014 Conférence de presse du 14 octobre 2014 Résultats de l étude quantitative Rapport du 10 octobre 2014 BJ10753 A : INFOPRO De : OpinionWay Philippe Lemagueresse/ Pascal Novais / Isabelle De Paepe OpinionWay

Plus en détail

Les habitants des ZUS et la création d entreprises

Les habitants des ZUS et la création d entreprises Association Eveilleco Département Opinion et Stratégies d Entreprise pour Les habitants des ZUS et la création d entreprises Décembre 2010 Sommaire 1. La méthodologie 3 2. Les résultats de l étude 5 A.

Plus en détail

Les architectes et l évolution du métier à l horizon 2030

Les architectes et l évolution du métier à l horizon 2030 Centre d accueil du Mémorial, Thiepval (80), Plan 01 arch. Plan 01 Les architectes et l évolution du métier à l horizon 2030 Nous vous présentons dans cette nouvelle livraison des Cahiers les résultats

Plus en détail

Recrutement et intégration des jeunes cadres en entreprise

Recrutement et intégration des jeunes cadres en entreprise Recrutement et intégration des jeunes cadres en entreprise Introduction Pourquoi cette enquête? Dans le cadre de la crise financière, les medias abordent le chômage des jeunes en Europe de manière récurrente.

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jean-Bernard LAINÉ Co-Directeur du Pôle Banque Assurances Services Industrie / jean-bernard.laine@csa.eu / 01 44 94 59 43 Yves-Marie CANN Directeur d études au Pôle

Plus en détail

Le regard des 18-35 ans sur les sites et applications de rencontre

Le regard des 18-35 ans sur les sites et applications de rencontre NOTE DETAILLÉE Le regard des 18-35 ans sur les sites et applications de rencontre Sondage Harris Interactive pour Glamour Enquête réalisée en ligne du 20 au 22 et du 27 au 29 octobre 2015. Échantillon

Plus en détail

L emploi, les sites Internet et les réseaux sociaux

L emploi, les sites Internet et les réseaux sociaux L emploi, les sites Internet et les réseaux sociaux Phase 2 de l étude : analyse approfondie auprès des entreprises qui embauchent et des actifs en recherche Sondage réalisé par pour Publié le mardi 9

Plus en détail

La première grande décision

La première grande décision ÉTUDE JUVENIR 2.0 1 ÉTUDE JUVENIR 2.0 La première grande décision Comment les jeunes Suisses choisissent une formation (professionnelle) 2 ÉTUDE JUVENIR 2.0 Sommaire Qu est-ce que Juvenir? 3 Pourquoi Juvenir?

Plus en détail

Actif au RSI et retraité au Régime général - évolution de cette situation de cumul entre 2008 et 2010

Actif au RSI et retraité au Régime général - évolution de cette situation de cumul entre 2008 et 2010 Actif au RSI et retraité au - évolution de cette situation de cumul entre 2008 et 2010 Une étude menée en collaboration avec la CNAV C. Bac (Cnav) C. Gaudemer (RSI) Au cours de leur carrière, la plupart

Plus en détail

27% DES ENTREPRISES DIRIGÉES PAR DES FEMMES

27% DES ENTREPRISES DIRIGÉES PAR DES FEMMES 27% DES ENTREPRISES DIRIGÉES PAR DES FEMMES UNE PHOTOGRAPHIE DE L ENTREPRENEURIAT FÉMININ AU-DELÀ DES CLICHÉS Majoritaires dans la population, en situation de quasi parité dans la population active occupée,

Plus en détail

Intérêt pour la politique et engagement militant des Français dans la campagne présidentielle de 2012 : quel rôle des media et d internet?

Intérêt pour la politique et engagement militant des Français dans la campagne présidentielle de 2012 : quel rôle des media et d internet? Intérêt pour la politique et engagement militant des Français dans la campagne présidentielle de 2012 : quel rôle des media et d internet? Conférence de presse 16 novembre 2011 Contacts Ipsos Public Affairs

Plus en détail

ENQUETE SUR LES SOLIDARITES FAMILIALES

ENQUETE SUR LES SOLIDARITES FAMILIALES OBSERVATOIRE REGIONAL DE LA FAMILLE ENQUETE SUR LES SOLIDARITES FAMILIALES INTRODUCTION Une étude américaine considère que les liens entre frères et sœurs, plutôt affectifs et égalitaires, représentent

Plus en détail

Tableau 2. Ratios de la dette à la consommation pour les sujets ayant rapporté au moins une dette. Dette à la consommation moyenne

Tableau 2. Ratios de la dette à la consommation pour les sujets ayant rapporté au moins une dette. Dette à la consommation moyenne LES JEUNES ADULTES QUÉBÉCOIS ET LE CRÉDIT Résultats préliminaires 1 Présentés en conférence de presse, à Montréal, le 22 novembre 2004 à l occasion du lancement de la campagne «Je suis dans la marge jusqu

Plus en détail

L épargne en prévision de la retraite : comportement de détention DREES

L épargne en prévision de la retraite : comportement de détention DREES CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 5 Document de travail, n engage pas le Conseil L épargne

Plus en détail

La reprise et la transmission d'entreprises

La reprise et la transmission d'entreprises CSOEC ACFCI APCE Conseil Supérieur de l Ordre Assemblée des Chambres Françaises Agence Pour la des Experts-Comptables de Commerce et d Industrie Création d Entreprises La reprise et la transmission d'entreprises

Plus en détail

Le coût de la réforme du congé parental partagé ou comment dilapider l argent des finances publiques en mettant la charrue avant les bœufs

Le coût de la réforme du congé parental partagé ou comment dilapider l argent des finances publiques en mettant la charrue avant les bœufs Le coût de la réforme du congé parental partagé ou comment dilapider l argent des finances publiques en mettant la charrue avant les bœufs La réforme du congé parental prévue initialement Lors du vote

Plus en détail

La perception de l ISR

La perception de l ISR La perception de l ISR par les Français Principaux résultats de l enquête EIRIS / Ipsos Octobre 2011 L enquête Enquête nationale conduite en ligne par Ipsos du 16 au 19 sept. 2011 dans le cadre de la 2

Plus en détail

FICHE N 13 : SUIVRE ET COMPARER DES CARRIÈRES PROFESSIONNELLES

FICHE N 13 : SUIVRE ET COMPARER DES CARRIÈRES PROFESSIONNELLES FICHE N 13 : SUIVRE ET COMPARER DES CARRIÈRES PROFESSIONNELLES De quoi s agit-il? La mesure des risques discriminatoires dans les carrières professionnelles au sein d une organisation présente des difficultés.

Plus en détail

L image de l Ordre des Médecins auprès du grand Public et des médecins

L image de l Ordre des Médecins auprès du grand Public et des médecins L image de l Ordre des Médecins auprès du grand Public et des médecins Synthèse Ipsos / CNOM Jeudi 30 mars 2006 Ipsos Public Affairs Ipsos a interrogé, en parallèle, 949 personnes constituant un échantillon

Plus en détail

Exercice 2. Population de Bruxelles de 18 à 65 ans selon le sexe et le statut d occupation - 2010

Exercice 2. Population de Bruxelles de 18 à 65 ans selon le sexe et le statut d occupation - 2010 Chapitre 1. Tableau à double entrée Exercices : solutions Texte provisoire. Merci pour les remarques, commentaires, suggestions Exercice 1 1.a. Population de Bruxelles selon le sexe et la nationalité Hommes

Plus en détail

Partir en voyage sans ses enfants : quelles motivations des parents et quels types de séjours? *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

Partir en voyage sans ses enfants : quelles motivations des parents et quels types de séjours? *-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* NOTE DETAILLEE Partir en voyage sans ses enfants : quelles motivations des parents et quels types de séjours? Etude Harris Interactive pour Voyages-sncf.com Echantillon de 621 personnes vivant dans un

Plus en détail

ACADÉMIE EDGEPOINT. La magie de l intérêt composé (comment 5 K$ peuvent vous rapporter 150 K$)

ACADÉMIE EDGEPOINT. La magie de l intérêt composé (comment 5 K$ peuvent vous rapporter 150 K$) ACADÉMIE EDGEPOINT La magie de l intérêt composé (comment 5 K$ peuvent vous rapporter 150 K$) Lorsque vous pensez à vos placements, la première question qui vous vient à l esprit est de savoir quel rendement

Plus en détail

Les vacances d été des Français

Les vacances d été des Français Les vacances d été des Français Institut CSA pour RTL Juin 2014 Fiche technique Sondage exclusif Institut CSA pour RTL réalisé par Internet du 10 au 12 juin 2014. Echantillon national représentatif de

Plus en détail

ETUDE SECTORIELLE SUR LES MICROCREDITS - 2011. Étude réalisée par le bureau d étude :

ETUDE SECTORIELLE SUR LES MICROCREDITS - 2011. Étude réalisée par le bureau d étude : ETUDE SECTORIELLE SUR LES MICROCREDITS - 2011 Étude réalisée par le bureau d étude : 1 SOMMAIRE Introduction A. CARACTERISTIQUES ET ATTENTES DE LA POPULATION DU MICROCREDIT B. COMMERCIALISATION DES PRETS

Plus en détail

Savez-vous vraiment combien vous coûte votre téléphone mobile?

Savez-vous vraiment combien vous coûte votre téléphone mobile? Media Media - Numérique Savez-vous vraiment combien vous coûte votre téléphone mobile? Mars 2010 Contexte Media est une offre innovante et unique, permettant de téléphoner sans contrainte de forfait, d

Plus en détail

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3 e Ofiv Observatoire des Formations, de l Insertion et de la Vie Etudiante Juillet 2015 n 56 Étude Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3 Présentation de l étude

Plus en détail

Les Français et les déserts médicaux

Les Français et les déserts médicaux Collectif Inter-associatif Sur la Santé Les Français et les déserts médicaux Octobre 2015 Résultats complets Anne-Laure GALLAY Directrice des études institutionnelles BVA Opinion Thomas Genty Chargé d

Plus en détail

La lecture chez les enfants du primaire et du secondaire

La lecture chez les enfants du primaire et du secondaire La lecture chez les enfants du primaire et du secondaire Septembre 2013 Contact : Julien Goarant Directeur de clientèle Tel : 01 80 48 30 80 Email : jgoarant@opinion-way.com Méthodologie Echantillon de

Plus en détail

L impact de l innovation sur l emploi vu par les salariés du privé Rapport d étude Octobre 2014

L impact de l innovation sur l emploi vu par les salariés du privé Rapport d étude Octobre 2014 L impact de l innovation sur l emploi vu par les salariés du privé Rapport d étude Octobre 2014 BVA Opinion Adélaïde Zulfikarpasic- Directrice 01 71 16 90 96 Conseil d Orientation pour l Emploi Laurence

Plus en détail

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013)

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1 Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1. Statut sur le marché de l'emploi de la population de 15 ans et plus en 1983 et en 2013 La

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES FAMILLES EN DEUX SEVRES

OBSERVATOIRE DES FAMILLES EN DEUX SEVRES OBSERVATOIRE DES FAMILLES EN DEUX SEVRES FAMILLES ET HABITAT SYNTHESE DE L ENQUETE 2011 Page 1 Plus que jamais d actualité, le logement ou l habitat dans son ensemble reste un refuge pour la famille, un

Plus en détail

Résultats de l enquête. satisfaction 2009

Résultats de l enquête. satisfaction 2009 Résultats de l enquête satisfaction 2009 80 % de participation, merci de votre collaboration! Votre participation Vous avez été 2 038 à être sollicités et 1 638 à répondre à l enquête Quille Satisf Action.

Plus en détail

1 Acquisition des congés payés

1 Acquisition des congés payés 1 Acquisition des congés payés Ouverture du droit à congés QUESTION N 1 Une période minimale de travail est-elle exigée pour disposer d un droit à congés payés? Le Code du travail exige du salarié qu il

Plus en détail

IMAGE DES METIERS DU TOURISME. Mars 2013

IMAGE DES METIERS DU TOURISME. Mars 2013 IMAGE DES METIERS DU TOURISME Mars 2013 AMéthodologie page 2 Méthodologie Volet Jeunes de 15 à 25 ans : Echantillon de 519 personnes, représentatif des Français âgés de 15 à 25 ans, constitué selon la

Plus en détail

La pratique sportive en France, reflet du milieu social

La pratique sportive en France, reflet du milieu social La pratique sportive en France, reflet du milieu social Lara Muller* En 2003, 71 % des personnes de 15 ans ou plus pratiquent une activité physique ou sportive, même occasionnellement. Les jeunes gens

Plus en détail

FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS

FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS FORMATION PROFESSIONNELLE & APPRENTISSAGE FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS Selon l enquête de satisfaction et de devenir des bénéficiaires

Plus en détail

CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009. 17 juin 2009

CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009. 17 juin 2009 CAAM Jeunes actifs et la retraite - 2009 17 juin 2009 FICHE TECHNIQUE Étude barométrique réalisée pour en 2 volets : ETUDE PRINCIPALE CREDIT AGRICOLE ASSET MANAGEMENT Dates de terrain : 24 au 27 avril

Plus en détail

Enquête DIF DEMOS. Le DIF : 3 ans après

Enquête DIF DEMOS. Le DIF : 3 ans après Le DIF : 3 ans après Enquête réalisée d Août à Novembre 2006 sur plus de 250 sociétés Extrait de l analyse réalisée par Jean-Pierre Willems, expert en droit de la formation 1 / Taille des entreprises Les

Plus en détail

Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC

Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC Projets immobiliers des Français : 4 ème baromètre ORPI-CRÉDOC Près d un quart des Français a un projet immobilier dans les mois à venir - 1 Paris, le 18 février 2010 : Depuis 4 ans, le baromètre Orpi-

Plus en détail

LA PAUVRETÉ CHEZ LES PERSONNES HANDICAPÉES. Par Chantal Lavallée

LA PAUVRETÉ CHEZ LES PERSONNES HANDICAPÉES. Par Chantal Lavallée LA PAUVRETÉ CHEZ LES PERSONNES HANDICAPÉES Par Chantal Lavallée Parrainage civique des MRC d Acton et des Maskoutains Août 2010 Les personnes handicapées, tout comme les familles où elles vivent, sont

Plus en détail

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE)

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) POUR L AVANCEMENT ET L INNOVATION EN ENSEIGNEMENT Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) Information générale et processus de mise en candidature Miser sur l innovation en formation pour

Plus en détail

2010 Ipsos. Ipsos Marketing

2010 Ipsos. Ipsos Marketing Note méthodologique Échantillon de 350 individus âgés de 18 à 30 ans, Résidant en Savoie ou en Quotas en termes de sexe, âge et département Mode de recueil Interviews en mode auto-administré on-line (Panel

Plus en détail

1/ Annonce profils acheteur- revendeur

1/ Annonce profils acheteur- revendeur 1/ Annonce profils acheteur- revendeur Vous cherchez à compléter vos revenus à temps choisis avec un partenaire sérieux en intégrant une équipe dynamique? Vous souhaitez travailler à domicile en toute

Plus en détail

Entreprendre au féminin

Entreprendre au féminin FÉVRIER 2015 ENTREPRENEURS N 14 ENTREPRENDRE LES MINI-GUIDES BANCAIRES lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Entreprendre au féminin Réalisé dans le cadre d un partenariat

Plus en détail

Négociations et marchandages, les Français discutent les prix Et les riches négocient plus et mieux que les autres

Négociations et marchandages, les Français discutent les prix Et les riches négocient plus et mieux que les autres Négociations et marchandages, les Français discutent les prix Et les riches négocient plus et mieux que les autres 87% des Français négocient les prix surtout les plus riches (90 %) 13 à 15 % des moins

Plus en détail

Les Français et les retraites Volet 5 : la dépendance

Les Français et les retraites Volet 5 : la dépendance Les Français et les retraites Volet 5 : la dépendance Sondage réalisé par pour et Publié le mardi 16 décembre 2014 Levée d embargo le lundi 15 décembre 23H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès

Plus en détail

Actif au RSI et retraité au régime général :

Actif au RSI et retraité au régime général : version corrigée le 01/03/20 11 Actif au RSI et retraité au régime général : une étude menée en collaboration avec la CNAV C. Bac (Cnav) C. Gaudemer (RSI) La plupart des travailleurs indépendants ont eu

Plus en détail

BAROMÈTRE DU COMMERCE ÉQUITABLE. 2 ème édition AVRIL 2008. Contact Presse : laboite com concept Géraldine FERRIER FRUGIER 01 42 78 48 38

BAROMÈTRE DU COMMERCE ÉQUITABLE. 2 ème édition AVRIL 2008. Contact Presse : laboite com concept Géraldine FERRIER FRUGIER 01 42 78 48 38 BAROMÈTRE DU COMMERCE ÉQUITABLE 2 ème édition AVRIL 2008 Contact TNS Sofres : Pôle Actualité Stratégies d Opinion Guillaume PETIT Marie-Colombe AFOTA 01 40 92 46 90 / 45 03 Contact Presse : laboite com

Plus en détail

LE CHÔMAGE ET LE SOUS-EMPLOI CHEZ LES JEUNES AU CANADA

LE CHÔMAGE ET LE SOUS-EMPLOI CHEZ LES JEUNES AU CANADA LE CHÔMAGE ET LE SOUS-EMPLOI CHEZ LES JEUNES AU CANADA Mémoire de la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Le 3

Plus en détail

Profil des auto-entrepreneurs et de leur entreprise

Profil des auto-entrepreneurs et de leur entreprise Profil des auto-entrepreneurs et de leur entreprise L année 2009 a été le témoin d un grand bouleversement en matière de création d entreprises avec la mise en place du régime de l auto-entrepreneur. Institué

Plus en détail

Les Français et la souffrance au travail. Une enquête Ipsos pour la FNATH Octobre 2012

Les Français et la souffrance au travail. Une enquête Ipsos pour la FNATH Octobre 2012 Les Français et la souffrance au travail Une enquête Ipsos pour la FNATH Octobre 202 Fiche technique Sondage effectué pour : La FNATH Echantillon : 966 personnes, constituant un échantillon national représentatif

Plus en détail

ATTENTES ET DEMANDES DU GRAND PUBLIC VIS A VIS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN REGION CENTRE

ATTENTES ET DEMANDES DU GRAND PUBLIC VIS A VIS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN REGION CENTRE ATTENTES ET DEMANDES DU GRAND PUBLIC VIS A VIS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN REGION CENTRE Synthèse des principaux résultats Conseil Régional du Centre Septembre 2003 BVA OPINION 191 avenue du Général

Plus en détail

Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs plombe l emploi

Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs plombe l emploi Direction départementale des Territoires de la Analyse sociodémographique de la N 2 Juillet 2015 (version actualisée) C É A S Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs

Plus en détail

assistanat tout savoir, tout comprendre, pour mieux manager CDI-Intérim Experts Search & Selection Solutions RH Inhouse Services

assistanat tout savoir, tout comprendre, pour mieux manager CDI-Intérim Experts Search & Selection Solutions RH Inhouse Services assistanat tout savoir, tout comprendre, pour mieux manager CDI-Intérim Experts Search & Selection Solutions RH Inhouse Services l assistant au cœur de l entreprise niveau d implication des assistants

Plus en détail

Les jeunes voient plus leurs amis, les plus âgés leur famille

Les jeunes voient plus leurs amis, les plus âgés leur famille Les jeunes voient plus leurs amis, les plus âgés leur famille Michel Duée, Fella Nabli* On voit en moyenne un peu plus souvent sa famille que ses amis. En 2006, 51 % des personnes de 16 ans ou plus voient

Plus en détail

11) L évaluation des politiques publiques

11) L évaluation des politiques publiques 1 FIPECO, le 14.04.2016 Les fiches de l encyclopédie V) Les dépenses publiques 11) L évaluation des politiques publiques Les objectifs, les techniques et les conditions institutionnelles de réalisation

Plus en détail

Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis

Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis 20 novembre 2015 Au cours d une conférence de presse aujourd hui, le ministre des Finances,

Plus en détail

L ouverture des magasins le dimanche

L ouverture des magasins le dimanche L ouverture des magasins le dimanche Sondage réalisé par pour Publié le dimanche 6 décembre 2015 Levée d embargo le samedi 5 décembre 23H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

Des épargnants concernés et exigeants, en quête de repères. Natixis Épargne Financière TNS Sofres

Des épargnants concernés et exigeants, en quête de repères. Natixis Épargne Financière TNS Sofres Des épargnants concernés et exigeants, en quête de repères Natixis Épargne Financière TNS Sofres Sommaire 1. Contexte : forte sensibilité au risque et vigilance dans le choix des placements 2. Des épargnants

Plus en détail