Les Françaises et la création d entreprises

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Françaises et la création d entreprises"

Transcription

1 Les Françaises et la création d entreprises Cette note a été élaborée à partir des résultats d un sondage intitulé «Les femmes et la création d entreprise», produit en janvier 2012 par OpinionWay pour l APCE, CERFrance et le Salon des entrepreneurs. Cette enquête quantitative a été réalisée auprès d un échantillon de femmes et 481 hommes âgés de 18 ans et plus.

2 - 2 - Les principaux enseignements du sondage Les Françaises ont une vision positive de l entrepreneuriat. C est une voie professionnelle que la majorité des femmes estime épanouissante. Certaines vont même jusqu à envisager la création ou la reprise d entreprise (18 %, dont 3 % dans les deux prochaines années). Le parfait équilibre entre vie familiale/personnelle et vie professionnelle est un élément important pour les Françaises : 60 % des femmes estiment que l activité professionnelle idéale doit avant tout leur permettre cet équilibre. En matière de création d entreprise, deux sentiments bien distincts, voire opposés, se dégagent en ce qui concerne la gestion du travail et de la famille : D une part, pour beaucoup de femmes (54 %), le métier de chef d entreprise ne permet pas de concilier simultanément vie professionnelle et vie personnelle. D autre part, d autres femmes déclarent qu une des motivations à leur désir de créer ou reprendre une entreprise est de pouvoir s occuper de ses enfants tout en travaillant (18 %). Cet état d esprit est celui de «Mampreneurs». Derrière cette motivation, se cache certainement une volonté de pouvoir gérer son temps de travail en fonction des impératifs familiaux : pouvoir s occuper de ses enfants entre 16 h et 18 h et compenser en travaillant plus tardivement le soir, ce que les activités salariées ne permettent pas ou permettent rarement aujourd hui. Un des principaux freins à la création d entreprise cités par les femmes est le manque de compétences nécessaires à la fonction de chef d entreprise (35 %) ; frein bien moins souvent cité par les hommes (23 %). Ce sentiment est probablement le résultat de l image que la société leur renvoie de la création d entreprise, du métier de chef d entreprise, mais également de l image de la femme elle-même.

3 - 3 - L activité professionnelle idéale vue par les femmes L activité professionnelle doit avant tout permettre aux femmes de s épanouir pleinement dans leur travail (61 %) et d équilibrer parfaitement vie familiale/personnelle et vie professionnelle (60 %). Le gain d argent, la réussite de challenges, la reconnaissance sociale et le développement du réseau social arrivent loin derrière, en dernière position (17 à 6 %). Graphique 1 : Selon vous, l activité professionnelle idéale doit avant tout vous permettre de Vous épanouir pleinement dans votre travail Equilibrer parfaitement vie familiale/personnelle et vie professionnelle 61% 60% Apprendre des choses constamment 19% Gagner beaucoup d'argent 17% Vous dépaser, réussir des challenges 11% Accéder à une reconnaissance sociale 9% Développer votre réseau social, rencontrer des gens 6% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% L équilibre vie familiale/personnelle et vie professionnelle est une des aspirations les plus fréquemment mises en avant quel que soit le profil des femmes. Pour autant, cet idéal est moins souvent cité par les femmes les moins exposées aux «contraintes» familiales : les jeunes femmes âgées de moins de 18 ans (49 %), les étudiantes ou lycéennes (50 %), les célibataires (51 %) ou encore les femmes ayant un seul enfant (52 %). Par ailleurs, les femmes disposant de faibles revenus aspirent plus souvent au gain d argent : les employées (24 % contre 17 % pour l ensemble des femmes), les ouvrières (32 %), les demandeuses d emploi (23 %) et les Françaises ayant un revenu annuel inférieur à (29 %). L accès à une reconnaissance sociale est cité par 18 % des femmes agricultrices, artisans, commerçantes ou chef d entreprise (contre 10 à 12 % pour les autres actives). Finalement, les aspirations professionnelles sont fonction de la vie professionnelle et familiale des femmes, chacune tenant compte de ses priorités et impératifs du moment. Quelles que soient les aspirations mises en avant, les femmes estiment majoritairement qu elles peuvent les atteindre par la fonction de chef d entreprise (82 à 97 %). Seul l équilibre vie familiale/personnelle et vie professionnelle leur parait moins compatible avec cette fonction (46 % dont 7 % tout à fait).

4 - 4 - Graphique 2 : Pensez-vous que la fonction de chef d entreprise peut également permettre de 100% 80% 60% 43% 41% 49% 59% 48% 56% 40% 20% 0% 54% 53% Vous dépasser, réussir des challenges Apprende constamment des choses 44% Accéder à une reconnaissance sociale Tout à fait possible 32% Développer votre réseau social, rencontrer des gens Plutôt possible 41% Gagner beaucoup d'argent 26% Vous épanouir pleinemnet dans votre travail 39% 7% Equilibrer parfaitement vie privée et vie professionnelle Les aspirations considérées comme le plus en adéquation avec le métier de chef d entreprise sont les moins plébiscitées par les Françaises dans leur idéal professionnel (se dépasser, apprendre constamment des choses, accéder à une reconnaissance sociale ), et inversement pour les aspirations les moins compatibles. La représentation du métier de chef d entreprise Les qualités techniques sont les plus importantes pour un chef d'entreprise Graphique 3 : Selon vous, quelles sont les qualités indispensables que doit avoir un chef d entreprise? Savoir diriger une équipe 53% Avoir le sens des responsabilités Capacité de gérer et maîtriser les aspects financiers 40% 40% Expértise/expérience de son métier Réactivité, savoir rebondir 28% 27% Sens de l'organisation Créativité/Innovation Dynamisme 19% 17% 22% Capacité à travailler intensément Ténacité Audace Goût de l'aventure/du risque Autonomie 10% 8% 6% 5% 4% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60%

5 - 5 - Concernant les qualités indispensables à un chef d entreprise, les Françaises mettent essentiellement en avant des qualités techniques : savoir diriger une équipe (53 %), avoir le sens des responsabilités (40 %), avoir la capacité de gérer et maîtriser les aspects financiers (40 %) et avoir l expertise ou l expérience dans son métier (28 %). Les qualités attachées au caractère, à la personnalité du dirigeant sont bien moins souvent citées : la ténacité (8 %), l audace (6 %), le goût de l aventure, du risque (5 %) et l autonomie (4 %). L entrepreneuriat plus épanouissant que le salariat Pour la majorité des femmes, la création d une entreprise est une voie professionnelle plus épanouissante que le salariat (69 % dont 12 % sont tout à fait d accord avec cela). Graphique 4 : Selon vous, la création d entreprise constitue-t-elle une voie professionnelle plus épanouissante que le salariat? Plutôt pas 25% Plutôt 57% Pas du tout 3% Ne sait pas 3% Tout à fait 12% La vision plus épanouissante de l entrepreneuriat est davantage mise en avant par les femmes qui travaillent à leur compte (76 %, dont 29 % tout à fait d accord) ou les retraitées (80 % dont 17 % sont tout à fait d accord). Chez les hommes également, la création d entreprise est majoritairement considérée comme plus épanouissante (76 %). Toutefois, ce sentiment y est plus répandu que chez les femmes ; les Français déclarant être tout à fait d accord sont plus nombreux (20 %) que les femmes (12 %). Création d entreprise et liberté de gérer son temps : des avis partagés Concilier plus facilement vie personnelle et vie professionnelle par la création d entreprise suscite des avis partagés. Toutefois, une grande part des femmes estiment que le métier de chef d entreprise ne permet pas de concilier simultanément ces deux sphères de la vie (54 %).

6 - 6 - Graphique 5 : Etes-vous d accord avec l affirmation suivante : être chef d entreprise offre une plus grande liberté de gestion du temps de travail, permettant ainsi de concilier simultanément projet professionnel et vie personnelle? Plutôt pas 46% Pas du tout 8% Ne sait pas 4% Plutôt 34% Tout à fait 8% Cette perception d une adéquation difficile est accentuée pour les catégories socioprofessionnelles les plus élevées (chefs d entreprises, cadres, professions intellectuelles supérieures et professions intermédiaires) : 60 % contre 52 % pour les autres catégories (employées et ouvrières). Les femmes ayant des enfants sont plus nombreuses à estimer que la création d entreprise leur offrira une plus grande liberté dans la gestion de leur temps de travail (47 % contre 41 % pour celles qui n en ont pas) et plus particulièrement celles ayant 3 enfants ou plus. Cette considération sur l adéquation des temps agit certainement sur la perception de l épanouissement professionnel. En effet, 79 % des Françaises jugeant l entrepreneuriat comme moins épanouissant que le salariat estiment que le statut de chef d entreprise ne permet pas de concilier vie familiale et vie professionnelle contre 48 % de celles qui déclarent l entrepreneuriat plus épanouissant que le salariat. Etre une femme est sans incidence ou un avantage en matière de création d entreprise Etre une femme est-il un avantage ou un inconvénient quand on crée une entreprise? Les avis sur cette question sont très partagés. Finalement, seul un tiers des femmes estiment que c est inconvénient. La majorité des Françaises pense donc que c est sans incidence (38 %) ou un avantage (26 %).

7 Graphique 6 : Dans le cadre d une création d entreprise, pensez-vous qu être une femme est plutôt? Un avantage important 7% Plutôt un avantage 19% Plutôt un inconvénient 30% Ne sait pas 3% Ni l'un, ni l'autre 38% Un inconvénient important 3% Cet avantage d être une femme est plus fréquemment mis en avant par les générations les plus jeunes (28 à 33 % pour les moins de 50 ans contre 20 à 22 % pour les 50 ans et plus). Les sondées déclarant qu être une femme est un inconvénient dans le cadre d une création d entreprise mettent principalement en avant le manque de crédibilité dans les milieux professionnels (56 %), les difficultés pour convaincre les banquiers ou les investisseurs (42 %) et le manque de temps, les difficultés pour concilier projets professionnels et vie personnelle (36 %). Il convient de préciser que les deux premières raisons mentionnées sont fortement liées. Graphique 7 : Pour quelles principales raisons cela représente un inconvénient à vos yeux? Manque de crédibilité dans les milieux professionnels 56% Difficultés pour convaincre les banquiers ou investisseurs 42% Manque de temps, difficultés pour concilier projet professionnel et vie personnelle 36% Difficultés à gérer des équipes masculines 25% Manque de soutien de l'entourage 17% Plus prudentes, moins de goût pour le risque 10% Autres raisons 2% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60%

8 - 8 - Existe-t-il un moment privilégié pour créer une entreprise? Pour beaucoup de femmes, tous les moments d une carrière professionnelle se prêtent à la création d entreprise (29 %). Toutefois, une expérience professionnelle moyenne (de 3 à 10 ans) est le moment de la vie professionnel le plus couramment cité (40 % des femmes). Graphique 8 : Parmi les moments suivants de la vie professionnelle, lequel vous semble le plus favorable pour créer son entreprise? 2% 8% 40% 13% 1% 3% 29% 4% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Dès la sortie des études Après une expérience de 3 à 10 ans en entreprise A la fin de sa carrière professionnelle Peu importe, tous ces moments s'y prêtent Après une expérience en entreprise de moins de 3 ans Après une expérience de plus de 10 ans en entreprise Suite à un licenciement Non réponse Une part conséquente de femmes pense que tous les moments de la vie d une mère peuvent être propices à la création d une entreprise (31 %). Toutefois, la période la plus fréquemment citée correspond au moment où les enfants sont autonomes (38 %). Graphique 9 : Parmi les moments suivants de la vie familiale, lequel vous semble le plus favorable pour créer son entreprise? 8% 2% 18% 38% 31% 3% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Avant la naissance des enfants Après la naissance des enfants Peu importe, tous les moments peuvent s'y prêter Pendant un congé maternité Quand les enfants sont autonomes Non réponse

9 - 9 - L intention entrepreneuriale des Françaises 18 % des Françaises âgées de 18 ans et plus pensent à créer ou reprendre une entreprise (dont 1 % est en phase de montage du projet et 2 % pensent le faire dans les deux années à venir) et 4 % sont déjà chefs d entreprise. Il est important de préciser que toutes les femmes qui déclarent avoir l intention de créer ne passent pas forcément à l acte. La probabilité pour que les porteuses d intention n aillent pas jusqu au bout de leur dessein est d autant plus élevée que leur projet est imprécis en terme de délais ou que les délais prévus sont importants. Rien d étonnant en cela, puisque l intention entrepreneuriale évolue au cours d une vie professionnelle, notamment par le contexte socioéconomique et le contexte personnel (professionnel et familial) dans lesquels évoluent les individus. Cependant, il est intéressant de voir que la moitié des femmes n est pas complètement réfractaire à cette idée puisque seulement 47 % déclarent qu il n est pas question qu elles créent. Graphique 10 : Vous personnellement, pensez-vous à créer une entreprise, en reprendre une ou à vous mettre à votre compte? 4% 15% 27% 47% 4% 1% 2% 0% 20% 40% 60% 80% 100% Déjà chef d'entreprise Intention de créer dans les deux années à venir N'y a encore jamais pensé Ne sait pas Porteuse de projet Inention de créer sans échéance précise N'a Aucune envie Le refus catégorique de créer une entreprise est plus important pour les femmes les plus âgées : 55 % des femmes âgées de 50 à 59 ans sont dans cette situation et 75 % des femmes âgées de 60 ans et plus (contre 19 à 40 % pour les autres femmes). La retraite (effective ou proche) joue probablement un rôle important dans cette intention. D ailleurs, 77 % des retraités sont dans cet état d esprit. Ainsi, et logiquement, les Françaises actives (27 %) ou étudiantes et lycéennes (29 %) sont nettement plus porteuses d intentions que les autres femmes. Notons que parmi les actives, l intention entrepreneuriale est plus présente chez les salariées du privé (32 %) que chez les salariées du public (17 %). De plus, les demandeuses d emploi sont également fortement intentionnistes (31 %). L image de l entrepreneuriat n est pas toujours positive chez un certain nombre de femmes (cf. chapitre précédant) : moins épanouissant que le salariat, moins de liberté dans la gestion du temps entre vie familiale et vie professionnelle ou encore le fait d être une femme, lui-même étant un inconvénient. Si ces impressions peuvent, pour certaines Françaises, expliquer le manque d intérêt pour l entrepreneuriat, pour autant, elles ne sont pas rédhibitoires, loin de là :

10 % des femmes percevant l entrepreneuriat comme plus épanouissant que le salariat pensent créer leur entreprise contre 15 % pour les autres femmes % des femmes percevant l entrepreneuriat comme offrant plus de liberté dans la gestion de leur temps déclarent vouloir se mettre à leur compte contre 17 % pour les autres % des femmes jugeant que leur genre est avantage pour créer une entreprise veulent passer à l acte contre 17 % pour celles y voyant un inconvénient. L intention entrepreneuriale trouve donc son origine bien au-delà de ces considérations, dans des motivations plus personnelles, plus profondes. Ainsi, les principales motivations des porteuses d intention et des créatrices d entreprise sont le désir de s épanouir professionnellement, de s accomplir (51 %), le désir d être indépendante (47 %) et le goût d entreprendre, de se lancer des défis (37 %). Graphique 11 : Pour quelles raisons pensez-vous créer ou reprendre une entreprise? (motivations) S'épanouir professionnellement, s'accomplir Le désir d'être indépendante 47% 51% Le goût d'entreprendre 37% Gagner plus d'argent Changer d'horizon, quitter le salariat 27% 25% Réaliser un rêve Pouvoir s'occuper de ses enfants tout en travaillant 20% 18% C'est la seule manière de pratiquer son métier Sans emploi, elle en ont profité pour se lancer 12% 10% Sans emploi, elles se sentent contraintes de créer 6% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% Par ailleurs, les principaux freins avancés par les femmes pour expliquer leur manque d intérêt pour la création sont : l investissement financier trop important (42 %), le manque de compétences requises (35 %), l important risque d échec (31 %).

11 Graphique 12 : Pour quelles raisons pensez-vous ne pas créer ou reprendre une entreprise? (freins) Important investissement financier 42% Ne pense pas avoir les compétences requises 35% Risque d'échec trop important 31% Important investissement en temps de travail Emploi salarié pleinement satifaisant 22% 24% Démarches administratives trop complexes Trops grandes responsabilités, d'autonomie 15% 17% Exemples peu motivants de l'entourage 9% Ne permet pas de gagner suffisament d'argent 5% 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% 40% 45% Ces statistiques sont très marquées par l activité professionnelle des répondantes. Pour les actives, les freins principaux à l intention entrepreneuriale sont sensiblement différents. Ainsi, parmi les plus cités on retrouve l investissement financier trop important (45 %), le risque d échec trop élevé (39 %), mais aussi la satisfaction de l emploi salarié occupé (37 %). Ce dernier point est la première motivation citée par les salariées du public (53 %), nettement plus nombreuses que les salariés du privé à avancer ce frein (35 %). Pour ces actives, le manque de compétence arrive en 4 ème position des freins cités (31 %). Les hommes montrent une intention entrepreneuriale plus importante que les femmes : 23 % d entre eux pensent à créer une entreprise (dont 6 % veulent créer dans les deux ans ou sont déjà en phase de montage de projet) et 7 % sont déjà chef d entreprise. L intention entrepreneuriale des actifs s élève à 31 % ; elle est également supérieure à celle des actives. Les principales motivations avancées par les Français pour expliquer leur intérêt pour l entrepreneuriat sont le désir d être indépendant (47 %), le besoin de s épanouir, de s accomplir professionnellement (45 %), le gain d argent (37 %) et le goût d entreprendre, de se lancer des défis (36 %). Si le gain d argent est une motivation plus fréquente chez les hommes que chez les femmes (37 % contre 27 %), en revanche, la possibilité de s occuper de ses enfants tout en travaillant est une motivation plus féminine (18 % contre 9 % pour les hommes). Par ailleurs, 70 % des hommes déclarent ne pas vouloir créer, dont 45 % n en avoir aucune envie. Cette dernière catégorie concerne autant les hommes que les femmes (47 %). Les principaux freins avancés par les hommes sont l important investissement financier (38 %), le risque d échec trop élevé (32 %), la satisfaction de l emploi salarié actuel (28 %) et les démarches administratives trop complexes (27 %). Si les hommes mettent plus fréquemment en avant que les femmes ces deux derniers freins (respectivement 22 et 17 %), en revanche, ils sont plus confiants dans leurs compétences : 23 % citent ce frein (contre 35 % pour les femmes). Ainsi, chez les hommes, cette raison arrive seulement en 5 ème position. Si l on observe les seuls actifs, la satisfaction de l emploi salarié est aussi souvent citée chez les hommes que chez les femmes (respectivement 36 et 37 %).

Sondage exclusif Les Français et l esprit d entreprise

Sondage exclusif Les Français et l esprit d entreprise Sondage exclusif Les Français et l esprit d entreprise Un sondage exclusif mené par l Ins6tut Think pour 29/01/13 - Sondage «Les Français & l esprit d entreprise» mené par l Institut Think pour l APCE

Plus en détail

Sondage exclusif Les Français et l esprit d entreprise

Sondage exclusif Les Français et l esprit d entreprise Sondage exclusif Les Français et l esprit d entreprise Un sondage exclusif mené par l Institut Think pour Sondage «Les Français & l esprit d entreprise» mené par l Institut Think pour CER FRANCE et NOVANCIA

Plus en détail

La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans

La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans - 1 - Les statistiques en bref La création d entreprise par les jeunes de moins de 30 ans Données de cadrage socio-démographique sur les jeunes en France 24 % des Français de 18 ans et plus sont âgés de

Plus en détail

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE Quel est leur profil (âge, localisation, situation familiale )? Quel est leur plan d action pour reprendre?... Quelles sont leurs motivations?

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE. Une enquête CECOP/CSA pour Le Cercle des épargnants

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE. Une enquête CECOP/CSA pour Le Cercle des épargnants Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE Une enquête /CSA pour Le Cercle des épargnants Note d analyse Février 2009 S.A. au capital de 38.112,25 euros Siège

Plus en détail

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Septembre 2013 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Sondage OpinionWay pour l Union des Auto-Entrepreneurs

Plus en détail

[Etude de marché] Crowdfunding, Financement participatif d entreprise: Qui sont les investisseurs?

[Etude de marché] Crowdfunding, Financement participatif d entreprise: Qui sont les investisseurs? [Etude de marché] Crowdfunding, Financement participatif d entreprise: Qui sont les investisseurs? Contexte : Cette étude de marché avait pour objet d analyser les réactions des individus vis-à-vis du

Plus en détail

Complémentaire Santé. Assurance Santé, Prévoyance, Retraite : risques perçus, risques assurés

Complémentaire Santé. Assurance Santé, Prévoyance, Retraite : risques perçus, risques assurés Complémentaire Santé 9 Français sur 10 estiment être bien couverts alors même qu ils ne connaissent pas exactement les frais de santé restant réellement à leur charge 9 Français sur 10 déclarent être couverts

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur

Observatoire de l Auto-Entrepreneur Observatoire de l Auto-Entrepreneur La vision des Français sur l Auto-Entreprise 5 ème édition - Mai 2011 Nouveau Dispositif 2011/ 2012 Comprendre les auto-entrepreneurs comme un groupe social à part entière

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 16 ème édition avril 2012 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

Internet modifie la relation des Français. ais à leurs banques. Présentation du 12 janvier 2010

Internet modifie la relation des Français. ais à leurs banques. Présentation du 12 janvier 2010 Internet modifie la relation des Français ais à leurs banques Présentation du 12 janvier 2010 1 Objectif et méthodologie Objectif Mesurer le type de services bancaires possédé par les Français Analyser

Plus en détail

Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding

Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding Sondage exclusif Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding Un sondage exclusif mené par l Institut Think pour Sondage «Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding» mené par l Institut

Plus en détail

Les Français et leurs entrepreneurs Nouveaux remparts de l'économie française??

Les Français et leurs entrepreneurs Nouveaux remparts de l'économie française?? Sondage exclusif Les Français et leurs entrepreneurs Nouveaux remparts de l'économie française?? Un sondage exclusif mené par l Institut Think pour Sondage «Les Français & leurs entrepreneurs» mené par

Plus en détail

Les Français et la banque en ligne

Les Français et la banque en ligne Les Français et la banque en ligne Rapport d étude réalisé pour monabanq. Décembre 2010 CREDOC / 17 mai 2011 1 Synthèse 1 Internet a modifié la relation des Français avec leurs banques en s imposant comme

Plus en détail

Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs

Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs L investissement boursier - Octobre 2011 - A: INFOPRO Communications De: OpinionWay Charles-Henri d Auvigny / Philippe Le Magueresse / Pascal Novais

Plus en détail

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* Note détaillée Baromètre européen du rapport aux paiements Des pratiques uniformisées en Europe? Sondage Harris Interactive pour Crédit Agricole Cards & Payments Enquête réalisée en ligne du 19 au 29 septembre

Plus en détail

BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES

BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES Rapport d étude 1200783 version n 1 Septembre 2012 n 0901523 20 novembre 2009 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33)

Plus en détail

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire -

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Juin 2009 1 Objectifs Réalisée par CROP pour le compte de l Association québécoise d établissements

Plus en détail

SYNTHESE COURS D ENTREPRENEURIAT ESSEC BBA 2013

SYNTHESE COURS D ENTREPRENEURIAT ESSEC BBA 2013 SYNTHESE COURS D ENTREPRENEURIAT ESSEC BBA 2013 220 étudiants 80 heures de cours 68 heures de simulation de création d entreprise Développer les compétences entrepreneuriales par l expérimentation Présentation

Plus en détail

FORCES 90, avenue Maurice Berteaux BP 278 78504 Sartrouville

FORCES 90, avenue Maurice Berteaux BP 278 78504 Sartrouville Ma 28/5 Me 29/5 J 30/5 V 31/5 S 1/6 Lyon Place de la République Marseille Place Léon Blum (Devant la Mairie du 1 er et 7 éme arrondissement) Montpellier Place Paul Bec (Antigone) Toulouse Place Olivier

Plus en détail

RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE AUPRÈS DES CRÉATEURS D'ENTREPRISE

RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE AUPRÈS DES CRÉATEURS D'ENTREPRISE Les notes de l Juin 2007 OBSERVATOIRE PARTENARIAL LYONNAIS EN ECONOMIE RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE AUPRÈS DES CRÉATEURS D'ENTREPRISE L entrepreneuriat est une priorité pour le développement économique de l

Plus en détail

Observatoire de la banque privée SwissLife Banque Privée Rapport d étude

Observatoire de la banque privée SwissLife Banque Privée Rapport d étude Observatoire de la SwissLife Banque Privée Rapport d étude Le 27 mars 2014 OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 OpinionWay imprime sur papier recyclé Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

Les Français et les outils financiers responsables : notoriété, perception et intérêt

Les Français et les outils financiers responsables : notoriété, perception et intérêt Les Français et les outils financiers responsables : notoriété, perception et intérêt Pour : Arnaud de Bresson / Vanessa Mendez De : Jennifer Fuks / Charles-Henri d Auvigny chdauvigny@opinion-way.com Tél

Plus en détail

La Banque Postale / CNP Assurances

La Banque Postale / CNP Assurances La Banque Postale / CNP Assurances Baromètre Prévoyance Vague 1 Santé Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Fabienne CADENAT / Michaël PERGAMENT 01.40.92. 45.37 / 31.17 / 46.72 42IG98

Plus en détail

: aujourd hui, un véritable succès et demain, quel avenir?

: aujourd hui, un véritable succès et demain, quel avenir? Paris, le 07 octobre 2009 er Baromètre Ciel Auto uto-entrepreneur : aujourd hui, un véritable succès et demain, quel avenir? 1 er Contexte du 1 er Baromètre Ciel Auto-Entrepreneur En mars dernier, Ciel,

Plus en détail

Les Français et les soins palliatifs. Janvier 2011

Les Français et les soins palliatifs. Janvier 2011 Les Français et les soins palliatifs Janvier 2011 A Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1015 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 et plus.

Plus en détail

Institut Pro-Actions. Valorisation du produit action

Institut Pro-Actions. Valorisation du produit action Institut Pro-Actions Valorisation du produit action Présentation des résultats BJ5780 De : Philippe Le Magueresse, Marc Rota, Laurent Gassie / OpinionWay A : Alain Metternich / Dominique Leblanc / Institut

Plus en détail

Panorama sur les femmes entrepreneures et l assurance

Panorama sur les femmes entrepreneures et l assurance Panorama sur les femmes entrepreneures et l assurance 2013 Objectifs et méthodologie L'objectif de ce panorama est de mettre en évidence les différences de postures, de comportements et d'image entre hommes

Plus en détail

La culture financière des Français

La culture financière des Français C entr e de Recher c h e po u r l E t u d e et l Obser va t i o n des Co n d it io n s de V ie Département Conditions de vie et aspirations La culture financière des Français Etude réalisée à la demande

Plus en détail

Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive

Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive La perception des salariés sur l épargne salariale Toute diffusion de résultats tirés de cette étude doit être accompagnée de la mention

Plus en détail

Observatoire Gleeden de l infidélité

Observatoire Gleeden de l infidélité 16 janvier 2014 N 111 730 Enquêtes auprès d un échantillon national représentatif de 804 Français âgés de 18 ans et plus Contacts : 01 72 34 94 64 / 94 13 François Kraus / Anne-Sophie Vautrey Prenom.nom@ifop.com

Plus en détail

12.1. Le cumul emploi-retraite

12.1. Le cumul emploi-retraite 12.1. Le cumul emploi-retraite Le cumul emploi-retraite est un dispositif qui permet de cumuler le bénéfice d une pension avec la perception de revenus d activité. Dans un premier temps soumis à certaines

Plus en détail

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Table des matières Contexte et objectifs... 6 Méthodologie... 8 Résultats détaillés 1. Perception

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR ÉPARGNE & LEUR RETRAITE

LES FRANÇAIS, LEUR ÉPARGNE & LEUR RETRAITE LES FRANÇAIS, LEUR ÉPARGNE & LEUR RETRAITE 1 Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Études et de Connaissances sur l Opinion Publique JeanPierre THOMAS Président du Cercle de l'epargne Philippe CREVEL Directeur

Plus en détail

AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010

AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010 AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010 Résultats de l étude TNS Sofres / Présentation Frédéric Chassagne 7 juin 2010 FICHE TECHNIQUE Étude barométrique réalisée pour AMUNDI Échantillon

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise

FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les Français

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS

USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS USAGE ET PERCEPTION DE L ADMINISTRATION ELECTRONIQUE EN LIGNE PAR LES PROFESSIONNELS - Sondage de l'institut CSA - N 0501353 Novembre 22, rue du 4 Septembre BP 6571 75065 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44

Plus en détail

Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs

Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs Octobre 2014 Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs Méthodologie de l étude Étude réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

Enquête CTIP/CREDOC. 22 février 2008 L OPINION DES SALARIÉS ET DES EMPLOYEURS SUR LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ET LES RÉFORMES DE L ASSURANCE MALADIE

Enquête CTIP/CREDOC. 22 février 2008 L OPINION DES SALARIÉS ET DES EMPLOYEURS SUR LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ET LES RÉFORMES DE L ASSURANCE MALADIE Enquête CTIP/CREDOC L OPINION DES SALARIÉS ET DES EMPLOYEURS SUR LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ET LES RÉFORMES DE L ASSURANCE MALADIE 22 février 2008 www.ctip.asso.fr Sondage auprès de 1000 salariés et 300 employeurs

Plus en détail

Les entreprises familiales vues par les actifs Français.

Les entreprises familiales vues par les actifs Français. Les entreprises familiales vues par les actifs Français. Janvier 2014 Chaire Entrepreneuriat Familial et Société entre pérennité et changement Contacts : Noémie Lagueste Chargée d études Chaire Entrepreneuriat

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

Agence Thomas Marko & Associés. Du 3 au 8 septembre 2010.

Agence Thomas Marko & Associés. Du 3 au 8 septembre 2010. Octobre 00 Nobody s Unpredictable Sondage effectué pour : Agence Thomas Marko & Associés Echantillon : 000 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de

Plus en détail

Présentation de l association Les ados Suisses romands et les petits jobs. Sondage Ados Job

Présentation de l association Les ados Suisses romands et les petits jobs. Sondage Ados Job Dossier Version de presse 1.0 Sondage Ados Job L enquête Quelles sont les habitudes des jeunes Suisses en matière de petits jobs. Sondage en ligne sur le site www.adosjob.ch Du 1 er au 30 septembre 2012

Plus en détail

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S Observatoire Ipsos-LogicaBusiness Consulting/Crédit Agricole Assurances Des attitudes des Européens face aux risques Fiche technique Ensemble : 7245 répondants

Plus en détail

Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés

Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés COMMUNIQUE DE PRESSE Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés Sondage Harris Interactive pour Gecina Enquête réalisée en ligne du 5 au 11 mai 2011. Echantillon représentatif

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

Retenir les meilleurs talents

Retenir les meilleurs talents Adecco Finance Focus Retenir les meilleurs talents Lundi matin, 9 h Vous vous réjouissez de commencer une nouvelle semaine de travail productif. Vous êtes en pleine forme. Alors que vous entamez votre

Plus en détail

Relève entrepreneuriale. est-elle au rendez-vous. La relève. au Québec?

Relève entrepreneuriale. est-elle au rendez-vous. La relève. au Québec? Relève entrepreneuriale La relève est-elle au rendez-vous au Québec? Réalisé par le Centre de vigie et de recherche sur la culture entrepreneuriale de la Fondation de l entrepreneurship Novembre 2010 En

Plus en détail

L auto-entrepreneuriat! Christophe Everaere Lyon 3!

L auto-entrepreneuriat! Christophe Everaere Lyon 3! L auto-entrepreneuriat! Christophe Everaere Lyon 3! 28/06/2012" www.aravis.aract.fr! 28/06/12! N 1! Entrepreneuriat : 2 visions contrastées"! Projet offensif de création : envie de réussir sans les contraintes

Plus en détail

Sociologie des joueurs en ligne

Sociologie des joueurs en ligne Mars 2013 Sociologie des joueurs en ligne Enquête ARJEL 2012 Autorité de régulation des jeux en ligne 2 Propos introductifs à l enquête sur la sociologie des joueurs Au-delà de la publication trimestrielle

Plus en détail

L assurance chômage de l entrepreneur et du mandataire social

L assurance chômage de l entrepreneur et du mandataire social L assurance chômage de l entrepreneur et du mandataire social 1 PLAN DE LA PRESENTATION :! Le Régime GSC! Les dirigeants et la perte d emploi! Les solutions proposées! Les conditions requises 2 Le Régime

Plus en détail

8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale

8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale Palais du Luxembourg 8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale 18 octobre 2010 8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale Palais du Luxembourg 18 octobre 2010 1 Palais du Luxembourg 8 èmes Rencontres de l

Plus en détail

Concilier vie privée et vie professionnelle, un enjeu pour tous les acteurs de l entreprise

Concilier vie privée et vie professionnelle, un enjeu pour tous les acteurs de l entreprise Concilier vie privée et vie professionnelle, un enjeu pour tous les acteurs de l entreprise Stabilité de la confiance des dirigeants de PME-ETI Paris, 17 octobre 2013 La Banque Palatine, banque des moyennes

Plus en détail

Les Français et leur perception de l école maternelle et élémentaire avant la rentrée 2012

Les Français et leur perception de l école maternelle et élémentaire avant la rentrée 2012 NOTE DETAILLEE Les Français et leur perception de l école maternelle et élémentaire avant la rentrée 2012 Etude Harris Interactive pour le Syndicat National Unitaire des Instituteurs et Professeurs des

Plus en détail

2) NOTRE ORGANISME EST-IL PRÊT À RECRUTER DES BÉNÉVOLES

2) NOTRE ORGANISME EST-IL PRÊT À RECRUTER DES BÉNÉVOLES 2) NOTRE ORGANISME EST-IL PRÊT À RECRUTER DES BÉNÉVOLES DE PLUS DE 50ANS? O N Si non : Voir trucs et astuces SOMMES-NOUS PRÊTS À RECEVOIR LES BÉNÉVOLES DE PLUS DE 50 ANS? Savons-nous pourquoi nous voulons

Plus en détail

Les Français, le Made in France et le fait main

Les Français, le Made in France et le fait main Les Français, le Made in France et le fait main Septembre 2011 Résultats A Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1028 personnes, représentatif de la population française

Plus en détail

L image du statut d auto-entrepreneur Principaux résultats du sondage. Sondage TNS Sofres pour la Fondapol Juin 2010

L image du statut d auto-entrepreneur Principaux résultats du sondage. Sondage TNS Sofres pour la Fondapol Juin 2010 L image du statut d auto-entrepreneur Principaux résultats du sondage Sondage TNS Sofres pour la Fondapol Juin 2010 Sommaire p. 4 L'image du statut d'autoentrepreneur Présenta)on des résultats - Juin 2010

Plus en détail

Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance

Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance Sondage Ifop pour AILANCY 4 juin 2015 N 113049 Contacts Ifop : Frédéric Dabi - Directeur Général Adjoint Alexandre Bourgine Chargé

Plus en détail

Les palmarès du bonheur professionnel

Les palmarès du bonheur professionnel Les palmarès du bonheur professionnel Viavoice Le Nouvel Observateur Octobre 2013 Viavoice Paris. Études Viavoice & conseil 9 rue Huysmans, 75 006 Mieux Paris. comprendre + 33 (0)1 40 l opinion 54 13 90

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite CECOP Centre d études et de connaissances sur l opinion publique Les Français, leur épargne et leur retraite FD/EP N 113015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies

Plus en détail

Gestion de comptes. - Rapport d étude. Auteur Pôle Banque Finance et Assurance. N étude 1400127. Février 2014. Gestion de comptes

Gestion de comptes. - Rapport d étude. Auteur Pôle Banque Finance et Assurance. N étude 1400127. Février 2014. Gestion de comptes Gestion de comptes - Rapport d étude Auteur Pôle Banque Finance et Assurance N étude 1400127 Février 2014 1 Gestion de comptes Sommaire 1. La méthodologie 3 2. Les résultats de l étude 6 3. Annexes 12

Plus en détail

BudgetInMind, une appli Mac et ipad simple et qui soulage

BudgetInMind, une appli Mac et ipad simple et qui soulage BudgetInMind, une appli Mac et ipad pour piloter ses finances sur le bout des doigts Les Français ont tous des objectifs, des rêves, des besoins ou des envies : devenir propriétaire d'un bien immobilier,

Plus en détail

Fébronie Tsassis Se présenter et convaincre en 2 33

Fébronie Tsassis Se présenter et convaincre en 2 33 Fébronie Tsassis Se présenter et convaincre en 2 33 Entrée en scène: Acteur et trac Transpiration, rougeurs, gorge nouée Peur: trou de mémoire, bafouiller Le trac nécessaire? A gérer! CORPS Respect Révision

Plus en détail

Executive Summary. Résultats clés: Performance globale au 19/05/2015 :

Executive Summary. Résultats clés: Performance globale au 19/05/2015 : Executive Summary Vue d'ensemble de la campagne : Margouillaprod est une société de production de films institutionnels et publicitaires, elle propose des prestations de film pour des évènements tels que

Plus en détail

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital?

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Observatoire Orange Terrafemina vague 15 Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE 201 LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Études et de Connaissances sur l Opinion Publique Jean-Pierre GAILLARD Président du Cercle des Epargnants Philippe CREVEL Secrétaire

Plus en détail

Les atouts de la France pour surmonter la crise

Les atouts de la France pour surmonter la crise Les atouts de la France pour surmonter la crise Institut CSA pour RTL Juin 01 Fiche technique Sondage exclusif CSA / RTL réalisé par Internet du 1 au mai 01. Echantillon national représentatif de 100 personnes

Plus en détail

Baromètre du paiement électronique Vague 2

Baromètre du paiement électronique Vague 2 pour Baromètre du paiement électronique Vague 2 Frédéric Micheau Directeur adjoint Département Opinion et Stratégies d entreprise frederic.micheau@ifop.com Janvier 2012 Laurent Houitte Directeur Marketing

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur

Observatoire de l Auto-Entrepreneur Observatoire de l Auto-Entrepreneur Avec la participation de : Vague 8 - Juin 2012 Contexte Plus de 3 ans après le lancement du régime de l Auto-Entrepreneur, plus d un million d autoentreprises ont été

Plus en détail

Attentes et motivations des étudiants en expertise comptable et audit

Attentes et motivations des étudiants en expertise comptable et audit Attentes et motivations des étudiants en expertise comptable et audit Enquête conçue et réalisée par Denjean & Associés, en partenariat avec L Étudiant et Compta Online Février 2015 Avec l institut d étude

Plus en détail

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement...

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement... Bonjour, Maintenant que vous avez compris que le principe d'unkube était de pouvoir vous créer le réseau virtuel le plus gros possible avant que la phase d'incubation ne soit terminée, voyons COMMENT ce

Plus en détail

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Si vous souhaitez développer votre audience, votre clientèle et vos revenus, voici

Plus en détail

Création d'entreprises : chiffres Novembre 2013

Création d'entreprises : chiffres Novembre 2013 La création d entreprise à Saint-Pierre et Miquelon Panorama 2012/ , une cuvée exceptionnelle pour la création 69 nouvelles entreprises ont vu le jour au 15/11/. Ce nombre a augmenté de 93% par rapport

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures Sondage Ifop pour la Fédération nationale de la presse spécialisée Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume

Plus en détail

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Prise de position de Caritas_mars 2011 Migration: un plus pour la Suisse En bref: Quel est l effet de

Plus en détail

Que pensez-vous des formes atypiques d emploi, notamment du portage salarial et de l auto-entreprenariat

Que pensez-vous des formes atypiques d emploi, notamment du portage salarial et de l auto-entreprenariat Entretien avec Ivan Béraud et Christian Janin Des formes d emploi à encadrer Pour une sécurisation des parcours professionnels La CFDT et la fédération Culture, Conseil, Communication (F3C) ne sont pas

Plus en détail

Jeux d argent en ligne

Jeux d argent en ligne Quelques résultats 10 juin 2010 Nobody s Unpredictable Rappel méthodologie 1 500 individus représentatifs de la population française internaute interrogés en ligne Terrain réalisé Mi mai 2010 2 L ouverture

Plus en détail

ANNEE 2015. Synthèse des questionnaires de satisfaction sur l application de la réforme des rythmes scolaires

ANNEE 2015. Synthèse des questionnaires de satisfaction sur l application de la réforme des rythmes scolaires ANNEE 2015 Synthèse des questionnaires de satisfaction 1 POURCENTAGES DE QUESTIONNAIRES RETOURNÉS sur 355 questionnaires distribués 42% 58% questionnaires retournés = 207 ( dont 143 avec au moins un commentaire)

Plus en détail

LES EUROPEENS ET LA QUALITE DE VIE

LES EUROPEENS ET LA QUALITE DE VIE LES EUROPEENS ET LA QUALITE DE VIE RAPPORT REDIGE PAR INRA (EUROPE) EUROPEAN COORDINATION OFFICE S.A. POUR La Direction Générale Emploi et Affaires sociales Sécurité sociale et intégration sociale Recherche

Plus en détail

Comment va la vie en France?

Comment va la vie en France? Comment va la vie en France? L Initiative du vivre mieux, lancée en 2011, se concentre sur les aspects de la vie qui importent aux gens et qui ont un impact sur leur qualité de vie. L Initiative comprend

Plus en détail

les travailleurs non-salari

les travailleurs non-salari Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salari salariés, s, la crise et l assurancel pour Note méthodologique Etude réalisée

Plus en détail

La situation financière des Canadiens

La situation financière des Canadiens La situation financière des Canadiens 1 Approche client Microsoft Advertising Hiver 2015 LA SITUATION FINANCIÈRE DES CANADIENS 2 Des décisions financières difficiles et importantes doivent être prises

Plus en détail

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada MARS 2014 ÉCHEC ET MAT! LES RÉGIMES D ÉPARGNE EN MILIEU DE TRAVAIL : UNE SOLUTION GAGNANTE POUR LES CANADIENS EN VUE DE LA RETRAITE Notre 6 e sondage annuel Indice canadien de report de la retraite montre

Plus en détail

MANIFESTE POUR UN PORTAGE SALARIAL OUVERT AU PLUS GRAND NOMBRE : 600 000 EMPLOIS À LA CLÉ! DE LA FÉDÉRATION NATIONALE DU PORTAGE SALARIAL

MANIFESTE POUR UN PORTAGE SALARIAL OUVERT AU PLUS GRAND NOMBRE : 600 000 EMPLOIS À LA CLÉ! DE LA FÉDÉRATION NATIONALE DU PORTAGE SALARIAL MANIFESTE DE LA FÉDÉRATION NATIONALE DU PORTAGE SALARIAL POUR UN PORTAGE SALARIAL OUVERT AU PLUS GRAND NOMBRE : 600 000 EMPLOIS À LA CLÉ! POUR UN PORTAGE SALARIAL OUVERT AU PLUS GRAND NOMBRE : 600 000

Plus en détail

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Cette section vous propose une synthèse des questions les plus susceptibles d être posées en entrevue de sélection. Cette section peut vous aider lors de

Plus en détail

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 SOMMAIRE Synthèse et Conclusion... 1 Introduction... 4 1. La description

Plus en détail

La considération et la reconnaissance de la profession par les pouvoirs publics apparaissent déficitaires :

La considération et la reconnaissance de la profession par les pouvoirs publics apparaissent déficitaires : Note détaillée Le regard des masseurs-kinésithérapeutes sur leur profession Etude Harris Interactive pour L Ordre National des Masseurs-Kinésithérapeutes Les résultats sont issus d une enquête réalisée

Plus en détail

Interview de Hugo, coordinateur de l espace de coworking de La Cordée Perrache (Lyon)

Interview de Hugo, coordinateur de l espace de coworking de La Cordée Perrache (Lyon) 12/06/2013 Interview de Hugo, coordinateur de l espace de coworking de La Cordée Perrache (Lyon) Coop alternatives 47, rue de la Garde 69005 Lyon - 06 48 03 74 14 - contact@coop-alternatives.fr This document

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE Edition 2013 Perception du risque et comportement d investissement (point 5) 16 octobre 2013 Pourquoi un Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale?

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

Institut économique de Montréal. Rapport d un sondage omnibus. Juin 2005

Institut économique de Montréal. Rapport d un sondage omnibus. Juin 2005 Institut économique de Montréal Rapport d un sondage omnibus Juin 2005 Opinion des Québécois à l égard du jugement de la Cour suprême du Canada relatif à l interdiction aux citoyens de payer pour des soins

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Les Français et les nuisances sonores Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie RB/MCP N 112427 Contacts Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

UN MARCHE DU RECRUTEMENT DU MARCHE COMPTABLE

UN MARCHE DU RECRUTEMENT DU MARCHE COMPTABLE UN MARCHE DU RECRUTEMENT EN PHASE AVEC l EVOLUTION DU MARCHE COMPTABLE RECRUTEMENT 74% DES EMPLOYEURS ONT RECRUTE SUR L ANNEE 2013/2014 Raisons des recrutements quelles évolutions depuis 3 ans? Le recrutement

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina vague 14 La ville connectée Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 14 ème vague d un baromètre portant

Plus en détail

Q&A Novembre 2012. A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif?

Q&A Novembre 2012. A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif? Q&A Novembre 2012 A. Le marché de la location meublée. B. Le marché de la location touristique. C. La location meublée, un marché lucratif? D. La location meublée est elle légale? A. Le marché de la location

Plus en détail

LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE

LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE Préparer sa retraite MA RET RAITE Sommaire Le système de retraite en France, deux grands principes...2 Pour les régimes du privé, du salariat agricole, de l

Plus en détail