INTRODUCTION page 2. I L ACTIVITÉ page 3. II LES RÉSULTATS page 13. III L IMPACT SUR L ÉCONOMIE LOCALE page 23. IV SYNTHÈSE NACRE page 24

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INTRODUCTION page 2. I L ACTIVITÉ page 3. II LES RÉSULTATS page 13. III L IMPACT SUR L ÉCONOMIE LOCALE page 23. IV SYNTHÈSE NACRE page 24"

Transcription

1 Rapport d activité 211

2 INTRODUCTION page 2 I L ACTIVITÉ page 3 II LES RÉSULTATS page 13 III L IMPACT SUR L ÉCONOMIE LOCALE page 23 IV SYNTHÈSE NACRE page 24 CONCLUSION page 25 1

3 L'Association de Prêt d'honneur du département de Côte-d Or Initiative (aph 21 Initiative) a pour objet de détecter et de favoriser l initiative créatrice d entreprises. Cette action n est possible que grâce à un partenariat avec des acteurs économiques significatifs et particulièrement impliqués dans le développement économique local : - pour le financement : la Caisse des Dépôts et Consignations, la Chambre de Commerce et d Industrie de Côte-d Or, la Chambre de Métiers et de l Artisanat Région Bourgogne, le Conseil Général de la Côte-d Or, le Conseil régional de Bourgogne, la Communauté de l agglomération dijonnaise - le Grand Dijon, l Europe, la Banque Populaire de Bourgogne Franche-Comté, la Caisse d Épargne de Bourgogne Franche-Comté, le Crédit Agricole Champagne-Bourgogne, le Crédit Mutuel, la Lyonnaise de Banque, le groupe D&O, le Conseil régional de l Ordre des Experts-Comptables de plus en plus d entreprises privées. - pour la réalisation de leurs prestations indispensables au fonctionnement du dispositif (instruction des dossiers, prise de décisions en Comités d Engagement Locaux, parrainage, administration de l association) : l ensemble de nos bénévoles (experts-comptables, chambres consulaires, avocats, notaires, banquiers, spécialistes de la création et chefs d entreprises). Les axes principaux qu aph 21 Initiative doit développer pour atteindre ce but, sont : - faciliter l installation des entreprises notamment en agissant sur l obtention du prêt bancaire nécessaire au financement du projet. - favoriser la pérennité de ces entreprises. De cette façon, la Côte-d Or doit bénéficier d un tissu dense de petites entreprises solides offrant en tous points de notre département des savoir-faire, des services ou des marchandises rendant ainsi notre territoire plus attractif pour les autres entités économiques comme pour les habitants. Durant cette année 211, notre activité a été marquée par la crise économique et financière qui a entrainé une baisse du nombre de projets de création (18% de création en moins) cumulée à une baisse du nombre de projets financés par les banques, notre public. 2

4 I L activité. L activité d aph 21 Initiative se compose de trois métiers principaux : - Le financement et l accompagnement des entreprises en création/reprise qui est le cœur d activité de l association. Ce métier est illustré par le schéma ci-dessous. - La gestion de l association à travers ses Conseils d Administration, ses Assemblées Générales, la comptabilité, la gestion des ressources humaines et des moyens généraux. - La relation avec les partenaires financiers et opérationnels qui comprend une activité commerciale et de communication ainsi qu une activité plus administrative liée à la constitution des dossiers de demande et des comptes-rendus pour chaque partenaire. A) De l expertise des demandes au recouvrement des échéances. Demande de renseignements Instruction du projet par le point d accueil Expertise par aph 21 Initiative Passage en CEL Mise en œuvre des prestations financières et d accompagnement Back office, impayés, contrôle du suivi et animation du parrainage 1) Demandes traitées, passage en CEL. Il s agit uniquement des demandes soumises aux comités d engagements locaux. Le nombre de dossiers non éligibles ou les demandes annulées ne sont pas pris en compte. De même, nous ne quantifions pas le nombre de demandes de renseignements téléphoniques ou écrites. Dans le même esprit, les dossiers passés plusieurs fois en comité (ajournements, modifications) ne sont comptés qu une fois Nbre de demandes total aph nacre En 211, 184 projets sont passés en comités d engagement locaux. Ceci représente une baisse de 23 % par rapport aux 239 projets de 21.Le nombre total de dossiers de demandes d aides traité (Prêt d Honneur + Prêt Nacre) est de 288 dont 18 Prêts d Honneur et 18 Prêts Nacre. 3

5 2) Demandes traitées, temps passé. Il s agit ici de la mesure du temps passé sur le traitement d un dossier, de la demande de renseignement jusqu à la livraison des fonds, à l exclusion de la gestion du back-office ou de l animation des outils postcréation (parrainage, suivi, club du créateur...). Pour réaliser cette mesure, chaque projet fait l objet d une fiche de suivi du temps passé. nombre de demandes temps moyen 211 rappel 21 aph seules 76 7 h 35 6 h 53 Nacre seules 4 9 h 19 1 h 14 aph + Nacre 14 9 h 9 9 h 46 global h 3 8 h 52 On constate qu un projet Nacre nécessite plus de temps de travail qu un prêt d Honneur seul. L écart de temps de traitement moyen a néanmoins nettement baissé entre ces 2 aides en 211. Ceci est dû : - à une nette augmentation du temps passé sur les dossiers de prêts d Honneur qui ont été en moyenne de taille plus importante cette année. - à une nette diminution du temps passé sur le dispositif Nacre qui s explique par l octroi par l État de la plus grosse partie du quota sur les 3 derniers mois de l année ne nous laissant pas le temps de traiter les dossiers normalement. 3) Projets acceptés par les CEL. Il s agit des dossiers ayant été retenus par les comités d engagement Nombre acceptés aph nacre

6 Cette année, 152 acceptations ont été prononcées par nos 3 comités et pour les 2 aides attribuées soit 148 prêts d Honneur et 44 prêts Nacre. Soit 22 % de moins qu en 21 (194 acceptations) en termes de nombre de projets. Taux d'acceptation 9.% 8.% 7.% 6.% 5.% 4.% 3.% 2.% 1.%.% 81.2% 82.6% 74.3% 75.% 77.2% 77.4% 69.1% 69.9% 71.6% 6.6% 63.4% Il s agit du nombre de projets acceptés ramené au nombre de demandes (152 / 184 en 211). Le taux d acceptation est de 82.6 %, soit une augmentation de 1.4 points par rapport à 21. Il s agit du taux d acceptation le plus élevé depuis la création d aph 21 Initiative. 4) Projets installés et débloqués. Il s agit des seuls projets qui ont bénéficié d un accord, se sont installés et ont fait l objet d un déblocage des fonds. La différence avec le nombre de dossiers acceptés est constituée en majorité de projets ne s étant pas installés pour des raisons techniques (problème de local, de partenariats, de cessions...) ou n ayant pas obtenu de prêts bancaires. On constate aussi quelques projets renonçant à faire appel à aph 21 Initiative, leur projet ayant finalement été financé différemment. 5

7 Nombres installées aph nacre Avec 144 entreprises installées au lieu de 174 en 21, aph 21 Initiative a financé 3 projets de moins que l année précédente et a mis en place 182 aides à taux % en tout Montants aph nacre Le montant global engagé (1 441 K au lieu de K en 21) a nettement diminué surtout en ce qui concerne l enveloppe NACRE (199 K contre 68 K en 21). 6

8 35.% 3.% 25.% 2.% 15.% 1.% Taux de caducité aph nacre 5.%.% Le taux de caducité est le rapport : Dossiers acceptés et «non-installés» (caduques). Dossiers acceptés Soit pour 21 en global : 1 - (144 dossiers installés / 152 dossiers acceptés) = 5.3 % Le taux de caducité des prêts à taux % est de 5.3 % en 211 (1.1 % en 21) et donc en très nette amélioration. Il est de 6.8 % pour les dossiers Nacre contre 4.7 % pour les dossiers de Prêt d Honneur. Saisonnalité demandes installés 5 7

9 La saisonnalité est toujours assez différente d une année sur l autre. Sauf les mois de juillet qui sont généralement de gros mois. La particularité de l année 211 est qu elle fut globalement faible sauf durant 3 mois particulièrement hauts : juillet, octobre et novembre. Le mois de décembre fut le mois le plus faible depuis janvier 25 avec 8 dossiers seulement passés en comités. 5) Les comités qui sont-ils? a) Esprit du dispositif. Les Comités d Engagements Locaux sont les organes décisionnaires en matière d aides d aph 21 Initiative. Ces centres névralgiques ont la responsabilité de l engagement des fonds et des outils d accompagnement d aph 21 Initiative. Ils sont au nombre de 3 (Beaune, Dijon et Montbard). Chaque membre reçoit les dossiers à étudier une semaine avant la date de réunion. Chaque dossier est ensuite étudié collectivement le jour du comité, avant de recevoir le ou les porteurs de projets. Les décisions sont prises immédiatement après avoir reçu le demandeur. Elles sont transmises par courrier dans les 2 jours ouvrés. b) Composition. Les comités sont constitués, dans le respect du règlement intérieur, par des professionnels de l entreprise, exerçant leur activité dans la zone géographique du comité d engagement local. Nous y retrouvons des chefs d entreprises, des avocats, des experts-comptables, des représentants de chefs d entreprises (chambres consulaires, grandes sociétés). La réunion de toutes ces compétences sur un territoire donné, permet de bénéficier de la meilleure expertise possible. 8

10 c) Nombre de réunions. 8 Nombre de comités Le nombre de comités a nettement diminué. L implication des bénévoles reste remarquable. Le bénévolat est valorisé dans le compte de résultat 21 à hauteur de uniquement sur la base du temps consacré aux comités d engagements locaux. 6) Les prélèvements et la gestion des impayés. Jan. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc. Nbre de Prélèvements Nbre d'impayés prélèvements et 241 impayés en 21 (4 967prélèvements et 276 impayés en 21) uniquement en ce qui concerne les échéanciers que nous gérons directement à l exclusion de ceux gérés par l ARDAB (dossiers créés avant 25). L activité inhérente à la gestion du back-office est de plus en plus importante mais l application plus stricte des procédures permet une meilleure gestion des impayés. Le temps passé, en plus, à cet effet semble avoir un impact direct sur les impayés mensuels mais aussi sur les pertes et les provisions. Un impayé traité rapidement avec, si nécessaire, un aménagement d échéancier efficace, permet une meilleure récupération des encours même en situation difficile. Ces derniers sont particulièrement coûteux en temps et en budget à tous les niveaux (démarches, courriers, frais d huissiers, comptabilisation). 9

11 Malgré l augmentation très significative du nombre d opérations à gérer par aph 21 Initiative, la gestion en interne du back-office est objectivement une réussite à plusieurs niveaux : - les délais de traitement des impayés sont beaucoup plus rapides. - la rotation des fonds s est considérablement accélérée. - la maîtrise de l information est totale. - le coût des frais de recouvrement reste sans commune mesure avec le coût d une sous-traitance du back-office. Avec le flux croissant, une optimisation des coûts et des procédures a été mise en place en 28 concernant notamment les impayés les plus lourds. De plus, début 29, un logiciel (Sage) et un outil de télétransmission plus performant (outil de télétransmission bancaire CDC-net) sont utilisés, augmentant encore notre réactivité, par rapport à la mise en place des prélèvements. En 21 nous avons connus des difficultés de ressources humaines dans un contexte exceptionnel de sollicitations tant en Prêt d Honneur qu en Prêt NACRE. 211 a permis de gérer efficacement tous ces aspects. B) Les outils d accompagnement 1) Le suivi. Fin 28, à l initiative du Conseil régional de Bourgogne qui finance l intégralité du dispositif de suivi, la réorganisation du système d accompagnement post-création a été finalisée. Ceci s est traduit par une augmentation très significative du temps de gestion administrative de ce dispositif tant pour aph 21 Initiative que pour les organismes chargés du suivi. Une substitution très importante du dispositif Nacre au suivi «J entreprends en Bourgogne» s est opérée depuis 29. Cette substitution représentait environ 6 % des financements des suivis des projets soutenus par aph 21 Initiative. En 211, du fait d un faible quota, cette substitution ne représente plus que 27 %. 2) Le parrainage. La plus grande partie des efforts relatifs à la communication et aux événements organisés par aph 21 Initiative ont été concentrés sur le développement du parrainage. Les retours ont commencé enfin à se faire ressentir sur 21. En 211, nous avons mis en place 13 nouveaux parrainages (contre 6 en 21). 1

12 Il se confirme avec le temps que le parrainage d un jeune chef d entreprise de type artisanale ou commerciale n est pas très attractif auprès des chefs d entreprises expérimentés. Il existe cependant un vivier à exploiter au sein des anciens bénéficiaires d aph 21 Initiative. L animation d une telle démarche nécessite beaucoup de temps. L implication d un ou de plusieurs bénévoles pourrait être une solution intéressante pour développer le parrainage. Afin de développer cette action : - en 29, une démarche en partenariat avec la CCID, la CMA21 et la Maison de l Emploi et de la Formation du Bassin Dijonnais a été mise en place afin de faire bénéficier d avantages fiscaux (1 / an par porteur de projet demandeur d emploi accompagné, dans la limite de 3) ; elle a donné en 211 des résultats prometteurs. Malheureusement cet avantage fiscal n a pas été renouvelé sur un club des bénévoles d aph 21 Initiative a été initié en 29 et les soirées des bénévoles ont été très appréciées des participants. - les restrictions des moyens financiers de nos partenaires historiques ne nous permettront pas de développer cette action par une augmentation de leur contribution. Avec la réduction des dotations Nacre en phase 2, il nous faudra trouver de nouvelles ressources pour continuer cette action. 3) L accompagnement à la recherche de fonds. Cette action, lorsqu elle est mise en place, est pertinente et permet aux porteurs de projets de voir aboutir leur création d entreprise. Elle permet aussi à certains projets d optimiser leur financement. Cette action requiert plus de temps dans un contexte ou les banques sont plus réticentes au financement de la création ou de la reprise d entreprise. 4) Le Club du Créateur. Cette action fonctionne bien lorsqu elle est organisée et mérite d être développée. Le nombre d intervenants potentiels pour animer ces conférences est de plus en plus important. Ce type de manifestations est à développer car générateur de réseau pour les participants. Nous sommes associés au réseau «écobiz» et à l école du créateur de la CCI 21 afin d élargir encore le champ d action de ces manifestations. De plus, la mise en commun de nos moyens, nous permet d économiser une grande partie du temps nécessaire à cette action. 11

13 C) La communication, l information, le développement des partenariats. 1) Les objectifs : Notre dispositif, pour fonctionner, a un quadruple besoin en matière de communication et d information : réussite. - informer et détecter les porteurs de projets afin de répondre à leurs besoins. - accompagner les bénéficiaires d aph 21 Initiative, installés, afin d optimiser leurs chances de - développer notre partenariat afin de collecter les ressources financières et opérationnelles pour faire fonctionner le dispositif. - donner à nos partenaires les plus importants une image régionale de notre dispositif grâce à une communication au niveau de notre coordination régionale. 2) Impacts observés et moyens envisagés sur 212. Nous avons mis en place une stratégie de communication reposant sur plusieurs axes : a) Les documents d information et de communication : - La plaquette «aph 21 Initiative»: renseigne les bénéficiaires potentiels sur notre action, les services dont ils peuvent bénéficier, les endroits où ils peuvent s adresser. Elle présente aussi les avantages à devenir partenaire d aph 21 Initiative. - La plaquette «Initiative Bourgogne» communiquera sur nos actions et sur nos résultats très valorisants. Elle sera destinée aux partenaires à dimension régionale ou nationale. - Le site Internet. b) Les actions d information et de communication : - Il s agit des démarches à mettre en œuvre pour informer nos bénéficiaires, les collectivités locales, les syndicats professionnels et les entreprises (mailing, phoning, démarchage, mise à jour du site internet ). - Il s agit des participations aux manifestations concernant la création et la reprise d entreprise. 12

14 c) Le démarchage de nouveaux partenaires et la fidélisation des anciens : Plusieurs partenaires historiques restent fidèles au dispositif et sont démarchés tous les ans : - les établissements financiers (4 actuellement) sont des partenaires financiers mais aussi opérationnels. Ce dernier axe prend de plus en plus d importance au profit des porteurs de projets que nous soutenons et pour lesquels nous avons une démarche d aide à la recherche de fonds auprès des banques. Dans cette catégorie nous comptons aussi le groupe D & O qui reste un partenaire fidèle tant sur le plan financier qu en ce qui concerne sa participation en comité d engagement. - les experts-comptables, partenaires opérationnels et financiers : leur collaboration se renforce chaque année. D autres types de partenaires ont été impliqués en 211 : - la Communauté de l agglomération dijonnaise - le Grand Dijon, qui est notre première communauté de commune partenaire. Nous espérons développer encore le partenariat avec cette communauté d agglomération en 212 et la fidéliser dans le temps. - les entreprises privées : peu présentes dans notre dispositif jusqu à présent, elles nous ont rejoints significativement grâce à une mobilisation de nos anciens bénéficiaires qui s impliquent tant financièrement qu opérationnellement (comité d engagement local, parrainage). - les bénéficiaires, qui, désormais paient une cotisation volontaire (pour la quasi-totalité d entre eux) lors du déblocage des prêts d Honneur et Nacre. L année 211 aura été la plus forte année de collecte de fonds privés en nombre de partenaires financeurs depuis sa création et la plus forte en montant hors financements bancaires. d) Les résultats et les actions à mettre en œuvre : - la plaquette reste notre outil de communication principal. Elle sera remise à jour en 212 car de nouveaux points d accueil nous ont rejoints et nos critères ont légèrement changé. De plus, elle nécessite d être un peu modernisée. - le journal n existe plus mais nous envisageons de mettre en place à l horizon 213, une lettre électronique. - le site Internet sera complètement refait sur la base de la charte graphique FIR et sera mis en ligne courant du 2 ème trimestre 212 à l adresse 13

15 Le développement de nouveaux partenariats financiers et opérationnels devra se poursuivre et certains axes seront étudiés à cet effet : - les collectivités locales (Beaunois, Auxois ), - les anciens bénéficiaires, - les entreprises des clubs d entreprises, - les banques qui ne sont pas partenaires, - Aph 21 Initiative ne fut pas sur le stand de la région Bourgogne au salon des entreprises à Paris en 211. Nous nous sommes organisés pour que les aph de Bourgogne soient représentées par d autres collègues de la coordination régionale afin de limiter les frais et le temps consacré à cette action. - Concernant le forum «Entreprissimo», nous avons participé à l animation d une conférence sur les aides et avons été présents sur le stand du Conseil régional de Bourgogne. Nous avons aussi répondu à l invitation de plusieurs de nos partenaires. - A partir de 212, nous nous impliquerons particulièrement dans le nord Côte-d Or en intervenant durant les journées d information sur le thème des prêts à taux % et sur le parrainage. 14

16 II Les résultats. A) L IMPACT SUR L EMPLOI Emploi total aph nacre L action d aph 21 Initiative sur l emploi est toujours particulièrement significative, à l image du poids des petites entreprises dans l emploi local. Nous avons soutenu 312 emplois en 211 (355 en 21) Emploi moyen aph nacre L emploi moyen a légèrement augmenté, passant de 2 emplois par entreprise en 21 à 2.2 en 211. La taille des projets était en effet un peu plus élevée en moyenne en 211 comparé à

17 B) Typologie des porteurs de projet. Situation sociale avant la création 6.% 5.% 4.% 3.% 2.% Précaires Chômeurs < 1 an Autres 1.%.% Nous constatons : - une diminution du nombre des salariés créateurs (pour la 3 ème année consécutive), - une baisse des créateurs demandeurs d emploi de moins d un an, - une diminution des demandeurs d emploi de plus d un an et des bénéficiaires de minimas sociaux pour la 2 ème année consécutive, Ce phénomène ne s explique plus par une éventuelle montée en puissance de NACRE, qui, au contraire a vu ses quotas divisé par 3. Il s agit très nettement d un phénomène purement économique et social. Les salariés n osent pas s installer en période de crise et les personnes en situation précaires, plus importantes, essaient de créer leur emploi. 45.% 4.% 35.% 3.% 25.% 2.% 15.% 1.% 5.%.% Proportion de femmes Le nombre de femmes créatrices a encore augmenté, passant de 39.1 % à 39.6 %. Il s agit de notre record historique. 16

18 C) LA REPRISE D ENTREPRISE. 5.% 45.% 4.% 35.% 3.% 25.% 2.% 15.% 1.% 5.%.% Tx de reprises aph nacre La proportion de reprises financées a légèrement diminuée, passant de 43.7% en 21 à 41% en 211. Ce taux est d un demi-pourcent supérieur à la moyenne historique. Le taux de reprise Nacre a augmenté car, en manque de quota, nous avons octroyé Nacre surtout à ceux : - qui ne pouvaient pas bénéficier du Prêt d Honneur (apport insuffisant). - dont les besoins de prêts à taux % étaient supérieurs à 23 K, par conséquent, les plus gros projets dont principalement des projets de reprise. D) FORME JURIDIQUE DES PROJETS. 1% 9% 8% 7% 6% 5% 4% 3% 2% 1% SA-SAS-SASU-SNC SARL EURL EIRL EI %

19 La part des entreprises individuelles classiques a encore baissé passant sous la barre des 2 %. La SARL (EURL incluse) représente la forme juridique principale, de plus en plus importante avec 74.3% des projets. Nous observons aussi à la marge l augmentation des SA (surtout les SASU) ainsi que l apparition de l EIRL (3 sur l année), nouvelle forme d entreprise Individuelle avec une protection patrimoniale renforcée. E) LES SECTEURS D ACTIVITE. Par ressortissants consulaires CCI 21 CMA21 Les ressortissants de la Chambre de Métiers et de l Artisanat (inscrits en CFE métiers : production, bâtiment et services à la personne) ont nettement moins diminué que les ressortissants des CCI. La baisse du nombre de ressortissants de CCI correspond quasiment à la totalité de la baisse globale. 18

20 F) REPARTITION PAR POINT D ACCUEIL CMCO CCI21 Experts comptables BG 21 Ifore PES aph On constate : - un maintien du nombre d installations instruites par la CMA21. - un maintien du nombre d installations instruites par les experts-comptables. - une baisse importante du nombre d installations instruites par les CCI. - une baisse notable du nombre d installations instruites par la BGE Côte-d'Or. La CMA reste donc le principal instructeur de dossiers acceptés d aph 21 Initiative. Les experts-comptables ont maintenu le nombre de dossiers transmis dépassant ainsi les CCI dont le nombre de dossiers transmis a significativement chuté. La BGE Côte-d'Or voit son nombre de projets transmis diminuer pour la 2 ème année consécutive. G) MONTAGE FINANCIER DES PROJETS. Apport Financements 211 APH 21 INITIATIVE NACRE PCE Banques Autres Total % 7.38% 1.2% 1.4% 64.18% 4.12% 1.% Effet de levier / prêt bancaire : PN / PH / Total Effet de levier / totalité des ressources : PN / PH / Total

21 Le montant total des fonds mobilisés en 211 ( K ) est inférieur à 21. Le taux d intervention des prêts d honneur a baissé de.5% alors même que le montant et le taux d intervention des prêts Nacre attribués ont été divisés par 3. L effet de levier des prêts à taux % (Prêt Nacre +Prêt d Honneur) octroyés par aph 21 Initiative par rapport au prêt bancaire a nettement augmenté. Les apports sont proportionnellement stables dans un contexte de plan de financement moyen nettement supérieur. Le PCE voit son taux d intervention baisser un peu. L intervention bancaire augmente de 3%. Les autres aides (CDA, PRC, AGEFIPH) augmentent légèrement. Montant Moyens des prêts à taux % Mtants moyens globaux Prêt d'honneur Prêt Nacre Le montant moyen global est en baisse (1 K contre 11.3 K en 21), conséquence de l impact de la diminution du quota Nacre, que l augmentation du Prêt d Honneur moyen n a pas complètement compensé. En effet, le Prêt d Honneur moyen n a jamais été aussi élevé depuis la mise en place de Nacre, il est au même niveau qu avant la mise en place de ce nouveau dispositif. 2

22 Historique des fonds engagés Montants aph nacre Le montant global attribué est en nette baisse. Il s agit du plus bas montant des 3 années d existence du dispositif Nacre. Il s agit de la première année de baisse du montant global engagé. Nous sommes revenus en 211 sur des niveaux d engagements comparables à 28 ou 29. Il semble qu avec le même quota Nacre que celui obtenu en 29, nous aurions fait aussi bien, sinon mieux qu à cette époque en montant global engagé. Les banques cofinanceuses TOTAL Banque Populaire Crédit Agricole Crédit Mutuel Caisse d'epargne CIC BNP Société Générale Crédit Lyonnais BRA Autres

23 Banque Populaire Crédit Agricole Crédit Mutuel Caisse d'epargne CIC BNP Société Générale Crédit Lyonnais BRA Autres Les banques qui cofinancent le plus les installations soutenues par aph 21 Initiative sont : - d une part : celles qui sont les plus présentes sur le secteur du financement des TPE, - d autre part : les partenaires d aph 21 Initiative (en bleu) qui se détachent nettement des autres banques. Ces deux paramètres sont interdépendants. On observe aussi que, seul, le Crédit Agricole et la Banque Populaire voient le nombre de leurs projets aph 21 Initiative augmenter. La Caisse d Epargne et le Crédit Mutuel ont de nouveau inversé leur place. H) REPARTITION GEOGRAPHIQUE 12 Par arrondissement BEAUNE DIJON MONTBARD

24 Nous constatons : - une baisse très importante de 57 % des projets sur le comité d engagement de Montbard. - une baisse très importante de 42 % des projets sur le comité d engagement de Beaune. - une légère hausse de 2 % des projets sur le comité d engagement de Dijon. Outre la baisse générale des créations en Côte-d Or, nous assistons donc à une concentration des projets sur l arrondissement de Dijon à aph 21 Initiative. 8.% 7.% 6.% 5.% 4.% 3.% 2.% 1.%.% Taux rural La proportion de projets aidés en secteur rural a nettement baissé cette année, atteignant le plus bas taux de notre histoire avec 36.1 % des projets. 23

25 REPARTITION GEOGRAPHIQUE des dossiers du 1/1/211 au 31/12/211 Montigny sur Aube Semur en Auxois 3 Laignes Montbard Précy ss Thil Saulieu Liernais Chatillon sur Seine 7 Baigneux les Juifs Venarey les Laumes 1 Vitteaux 1 Pouilly en Auxois 2 Arnay le Duc Recey sur Ource 1 Aignay le Duc Grancey le Sombernon Bligny sur Ouche Nolay 2 Saint Seine l Abbaye 1 Château Fontaine lès Dijon 1 Is sur Tille 3 Dijon 65 Chenove 8 Gevrey Chambertin 2 Nuits St Georges 5 Beaune 14 Selongey 1 Fontaine Français 4 Mirebeau sur Bèze 2 Pontailler / Saône 3 Genlis 5 Seurre St Jean de Losne 1 Auxonne 3 Baisse en zone rurale surtout au nord et au sud du département. On notera : - une forte baisse sur Montbard ( dossier contre 8 l an dernier) et Is-sur-Tille, - une légère hausse sur Châtillon-sur-Seine, - une légère hausse sur la communauté d agglomération du Grand Dijon (notamment Dijon et Chenôve). 24

26 REPARTITION GEOGRAPHIQUE des dossiers depuis la création jusqu au 31/12/211 Montigny sur Aube 5 Laignes 8 Chatillon sur Seine 38 Recey sur Ource 8 Semur en Auxois 34 Aignay le Montbard Duc 5 3 Baigneux les Juifs 6 Précy ss Thil 6 Saulieu 15 Liernais 4 Venarey les Laumes 18 Vitteaux 9 Pouilly en Auxois 13 Arnay le Duc 13 Sombernon 16 Bligny sur Ouche 7 Nolay 13 Saint Seine l Abbaye 9 Grancey le Château 4 Is sur Tille 38 Fontaine lès Dijon 4 Dijon 476 Chenove 41 Gevrey Chambertin 26 Nuits St Georges 36 Beaune 127 Selongey 4 Fontaine Française12 Mirebeau sur Bèze 18 Genlis 41 Seurre 19 Pontailler / Saône 19 Auxonne 34 St Jean de Losne 24 La couverture du département par aph 21 Initiative est totale. 25

27 III L impact sur l économie locale. A) Taux de pénétration du dispositif. Extrait du rapport de l APCE sur la création en Côte-d Or entreprises crées dont seulement 1621 hors auto-entrepreneurs. Evolution du taux de pénétration d aph 21 Initiative Nombre de créations + reprises Pénétration créations + reprises 1.% 3.2% 4.% 5.2% 6.3% 7.6% 7.6% 6.4% 8.5% 1.1% 8.9% Cet indice mesure le nombre d entreprises installées / financées par aph 21 Initiative sur le nombre d entreprises installées en Côte-d Or qu elles soient financées ou non par une banque. Pour mesurer cet indice, nous avons soustrait le nombre d auto-entrepreneurs, ne correspondant pas (ou très rarement), à des porteurs de projets susceptibles de nous solliciter et d être éligible. Le taux de pénétration d aph 21 Initiative en 211 est de 8.9 %. Conclusion : Dans un contexte de baisse du nombre de créations, notre pénétration sur ce marché baisse de 1.2 pourcents. Ceci peut s expliquer par un désengagement palpable des banques sur les projets mais nous devons aussi nous poser la question de notre capacité de détection des projets et réfléchir à l amélioration de celle-ci. 26

entreprendre prêt d honneur accompagner créer financer reprendre développer expertiser parrainer

entreprendre prêt d honneur accompagner créer financer reprendre développer expertiser parrainer entreprendre prêt d honneur accompagner créer reprendre financer développer expertiser parrainer rapport d activité 2013 1 Sommaire P 5 Chiffres clés 2013 p 6 De l accueil au comité P 7 Le financement

Plus en détail

Le réseau national. Initiative Vendée Bocage, membre du réseau Initiative France. Initiative Vendée Bocage est l une des 228*

Le réseau national. Initiative Vendée Bocage, membre du réseau Initiative France. Initiative Vendée Bocage est l une des 228* RAPPORT D ACTIVITE Année 2014 Le réseau national Initiative Vendée Bocage, membre du réseau Initiative France Initiative Vendée Bocage est l une des 228* plateformes qui constituent Initiative France,

Plus en détail

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr Rhône Développement Initiative 1993-2013 Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité www.rdi.asso.fr Jean-Jacques MARTIN, Président de RDI Membre des réseaux nationaux RDI Edito

Plus en détail

créer financer financer développer d activité développer expertiser expertiser rapport 2014 accompagner reprendre parrainer prêt d honneur accompagner

créer financer financer développer d activité développer expertiser expertiser rapport 2014 accompagner reprendre parrainer prêt d honneur accompagner créer reprendre accompagner financer développer expertiser parrainer rapport 2014 prêt d honneur accompagner créer reprendre d activité financer développer expertiser parrainer Sommaire Le mot du président

Plus en détail

Expertiser Accompagner Financer

Expertiser Accompagner Financer Expertiser Accompagner Financer 1 er réseau d accompagnement et de financement des entreprises Le financement Première clef de la réussite Les futurs entrepreneurs manquent souvent de fonds propres et

Plus en détail

OUVRIR LES PORTES DE LA BANQUE AUX JEUNES ENTREPRENEURS

OUVRIR LES PORTES DE LA BANQUE AUX JEUNES ENTREPRENEURS Contexte général de lancement de l expérimentation Pour des raisons indépendantes de notre volonté et de notre implication, la convention avec le Ministère a été signée à la fin du mois de décembre 2010.

Plus en détail

La Coordination régionale

La Coordination régionale La Coordination régionale La coordination régionale Normandie a pour mission de mutualiser certains outils afin de permettre aux plateformes d uniformiser ou d améliorer leurs pratiques. Aujourd hui, la

Plus en détail

Création d activité : chacun a-t-il sa chance? Tours 8 juillet 2009

Création d activité : chacun a-t-il sa chance? Tours 8 juillet 2009 Création d activité : chacun a-t-il sa chance? 1 Objectifs Améliorer la lisibilité des structures d aide à la création d activité : rôles et spécificités Comprendre comment les publics plus fragiles, mais

Plus en détail

Signature du Protocole de partenariat avec les établissements bancaires de La Réunion lundi 27 mai à 14h30 DOSSIER DE PRESSE

Signature du Protocole de partenariat avec les établissements bancaires de La Réunion lundi 27 mai à 14h30 DOSSIER DE PRESSE Signature du Protocole de partenariat avec les établissements bancaires de La Réunion lundi 27 mai à 14h30 DOSSIER DE PRESSE contacts : Christian Brunaud DIECCTE - Direction des entreprises, de la concurrence,

Plus en détail

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 PLAN DE FINANCEMENT DU PROJET FONDS PROPRES = APPORT PERSONNEL CREDIT AIDES FINANCIERES - SUBVENTIONS Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois

Plus en détail

11 e Forum de la Création & Reprise d entreprise

11 e Forum de la Création & Reprise d entreprise 11 e Forum de la Création & Reprise d entreprise en Loir-et-Cher Vendredi 5 octobre 2012 de 9h à 18h Maison des Entreprises 16 rue de la Vallée Maillard à Blois Une opération organisée conjointement par

Plus en détail

«TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP

«TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP «TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP I. Présentation de l action La Région Rhône-Alpes a lancé en 2007, en partenariat avec l Union régionale des Scop (Urscop),

Plus en détail

Réussir sa création d entreprise

Réussir sa création d entreprise Chambre des Experts Comptables du Cœur d Hérault Réussir sa création d entreprise Les conseils de l expert-comptable Support téléchargeable sur : www.cecch.fr CSOEC 2012 Comité Création d Entreprise La

Plus en détail

Les dispositifs solidaires du Crédit Mutuel Arkéa

Les dispositifs solidaires du Crédit Mutuel Arkéa Les dispositifs solidaires du Crédit Mutuel Arkéa Les aides financières à l investissement et à la création d emplois L aide aux emprunteurs en difficulté Le micro-crédit personnel Les difficultés ponctuelles

Plus en détail

PAS ASSEZ D'APPORT? PENSEZ AU PRÊT D'HONNEUR A 0% DU RESEAU INITIATIVE

PAS ASSEZ D'APPORT? PENSEZ AU PRÊT D'HONNEUR A 0% DU RESEAU INITIATIVE PAS ASSEZ D'APPORT? PENSEZ AU PRÊT D'HONNEUR A 0% DU RESEAU INITIATIVE Vincent ARVIS, directeur Initiative Montpellier Mickaël LAPOSTOLLE, coordinateur régional Initiative Languedoc-Roussillon Partie 1

Plus en détail

Appel à projet 2010. Axe 1 : anticipation des travailleurs et des entreprises aux mutations économiques

Appel à projet 2010. Axe 1 : anticipation des travailleurs et des entreprises aux mutations économiques Appel à projet 2010 Axe 1 : anticipation des travailleurs et des entreprises aux mutations économiques Mesure 13 : Création d activité et esprit d entreprise Sous mesure 131 : Accompagnement des créateurs

Plus en détail

INFORMATION COLLECTIVE SUR LA CREATION ET REPRISE D ENTREPRISE

INFORMATION COLLECTIVE SUR LA CREATION ET REPRISE D ENTREPRISE INFORMATION COLLECTIVE SUR LA CREATION ET REPRISE D ENTREPRISE Bureaux 11-13 avenue de la Division Leclerc 94234 Cachan Cedex 01 49 84 85 85 contact@lafabrique-valdebievre.fr www.lafabrique-valdebievre.fr

Plus en détail

«Comment se faire payer par ses clients?»

«Comment se faire payer par ses clients?» «Comment se faire payer par ses clients?» Renforcer la trésorerie de son entreprise en limitant les frais financiers. Eviter les impayés grâce à des méthodes simples. 1 Vendredi 10 Octobre 2014 Comment

Plus en détail

RÈGLES D ATTRIBUTION DE PRETS D HONNEUR

RÈGLES D ATTRIBUTION DE PRETS D HONNEUR RÈGLES D ATTRIBUTION DE PRETS D HONNEUR ARTICLE 1 PREAMBULE Les règles d attribution de prêts d honneur sont validées par le Conseil d Administration sur propositions du Bureau qui les établi. Leur respect

Plus en détail

- par OSEO pour le montage de dossiers de demande de Prêt à la Création d Entreprise (PCE), prêt bancaire sans garantie ni caution personnelle

- par OSEO pour le montage de dossiers de demande de Prêt à la Création d Entreprise (PCE), prêt bancaire sans garantie ni caution personnelle HAUTE-SAÔNE INITIATIVE est une association de type loi 1901 créée en juin 1998 à l'initiative du Conseil Général de la Haute-Saône, bénéficiant du soutien de partenaires économiques (Banques, Chambre de

Plus en détail

créer mon entreprise Comment dans les Alpes de Haute-Provence? Ensemble pour vous accompagner!

créer mon entreprise Comment dans les Alpes de Haute-Provence? Ensemble pour vous accompagner! créer mon entreprise Comment dans les Alpes de Haute-Provence? Ensemble pour vous accompagner! Ce guide a été conçu par le réseau CréActeurs 04 avec le soutien du Conseil général des Alpes de Haute-Provence,

Plus en détail

CREAGIR 33 12.05.2015 AIDE A LA CREATION

CREAGIR 33 12.05.2015 AIDE A LA CREATION CREAGIR 33 12.05.2015 AIDE A LA CREATION CCIB 12.05.2015 Les services sur le territoire CREATION REPRISE TRANSMISSION D ENTREPRISE MAZERES 12/05/15 Sébastien CHENOT CREATION REPRISE accompagnement des

Plus en détail

Les Rencontres de la création et de la reprise d entreprise

Les Rencontres de la création et de la reprise d entreprise DOSSIER DE PRESSE La 6 e édition des Rencontres de la création et de la reprise d entreprise se tiendra le jeudi 12 février 2009 au Zénith de Limoges, de 8h30 à 18h. L accès est gratuit et ouvert à tous,

Plus en détail

Pôle des Entreprises Secteur de l Economie Sociale, Solidaire et des Petites Entreprises

Pôle des Entreprises Secteur de l Economie Sociale, Solidaire et des Petites Entreprises Pôle des Entreprises Secteur de l Economie Sociale, Solidaire et des Petites Entreprises Date de limite de dépôts des projets : 1er septembre 2011 Objectif L exécutif régional a défini en 2010 quatre axes

Plus en détail

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation

PAR THEMATIQUE. N THEME Présentation PAR THEMATIQUE N THEME Présentation A B C D Apprentissage/alternance Formation continue Développement/ investissement Hygiène, sécurité, accessibilité Les conseillères du Service Apprentissage ont pour

Plus en détail

Mardi 23 octobre 2012

Mardi 23 octobre 2012 Dossier de presse Mardi 23 octobre 2012 1 Conférence de presse mardi 23 octobre 2012 Les points abordés : - point sur la conjoncture dans la région grenobloise, - les chiffres de la création d entreprises

Plus en détail

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé Adie et vous. Nos Missions: Des missions qui traduisent les valeurs de l ADIE fondées sur la confiance dans les capacités de chacun et le droit fondamental d entreprendre Financer les créateurs d entreprise

Plus en détail

Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise»

Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise» DOSSIER DE PRESSE Conférence d ouverture «Oséades de la création d entreprise» Vendredi 8 novembre 2013 CONTACTS PRESSE : CG74 LESLIE GROS 04 50 33 49 89 CCI MAGALI SERRANO 04 50 33 71 30 CMA SYLVAIN POULLET

Plus en détail

Création d entreprise, mode d emploi 13/11/14 2

Création d entreprise, mode d emploi 13/11/14 2 13/11/14 1 Création d entreprise, mode d emploi 13/11/14 2 Les intervenants Séverine GERVAIS CCI Caen Normandie Boris FLECHE Fédération Française de la Franchise Yvon BEAUFILS Cabinet Tacher Isabelle ANDRIES-LAUDAT

Plus en détail

Focus sur les politiques publiques de l épargne en France

Focus sur les politiques publiques de l épargne en France Focus sur les politiques publiques de l épargne en France T. Mosquera Yon Banque de France 1 En France, les pouvoirs publics ont, dès 1818, souhaité mettre en place des dispositifs visant à encourager

Plus en détail

ENTREPRENEURS. Un soutien financier à la création/reprise d entreprise en Drôme-Ardèche :

ENTREPRENEURS. Un soutien financier à la création/reprise d entreprise en Drôme-Ardèche : LA BOURSE ETUDIANTS NOTRE OFFRE EN BREF ENTREPRENEURS Un soutien financier à la création/reprise d entreprise en Drôme-Ardèche : Pour les repreneurs d entreprise: Le «Prêt d honneur repreneur» remboursable

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET CAHIER DES CHARGES DE SELECTION DU GESTIONNAIRE

APPEL A MANIFESTATION D INTERET CAHIER DES CHARGES DE SELECTION DU GESTIONNAIRE APPEL A MANIFESTATION D INTERET CAHIER DES CHARGES DE SELECTION DU GESTIONNAIRE Prêt PRCTA Prêt à 0% du Programme Régional à la Création et à la Transmission en Agriculture Date de remise des manifestations

Plus en détail

Accompagnement et financements solidaires : quels organismes?

Accompagnement et financements solidaires : quels organismes? Accompagnement et financements solidaires : quels organismes? Animé par : ADIE Association des CIGALES de Bretagne BCS BGE Ille & Vilaine Bretagne Active Les CAE d Ille & Vilaine PRESOL Huit acteurs de

Plus en détail

I- Les dispositifs sans critères géographiques

I- Les dispositifs sans critères géographiques LE MEMENTO DES AIDES A LA CRÉATION ET A LA REPRISE D ENTREPRISE Plusieurs dispositifs ont été mis en place par les Pouvoirs Publics et les Collectivités Territoriales pour faciliter la création et la reprise

Plus en détail

Ce dont vous avez besoin : Les structures à votre disposition : Bretagne Capital Solidaire Cigales

Ce dont vous avez besoin : Les structures à votre disposition : Bretagne Capital Solidaire Cigales Comment financer votre projet? Vos apports personnels sont insuffisants? Prenez contact avec les structures suivantes en fonction de vos besoins Quelles sont les principales aides à la création ou reprise

Plus en détail

Le Conseil Municipal,

Le Conseil Municipal, MF/EG SEANCE DU 16 SEPTEMBRE 2002 2002/1561 - PRÉSENTATION DU RAPPORT ANNUEL 2001 DE LA CAISSE DE CRÉDIT MUNICIPAL DE LYON (DIRECTION DES FINANCES) Le Conseil Municipal, Vu le rapport en date du 20 août

Plus en détail

«Donnons du crédit DES SOLUTIONS DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR ACCOMPAGNER VOS PROJETS ASSOCIATIONS ET ENTREPRISES SOLIDAIRES.

«Donnons du crédit DES SOLUTIONS DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR ACCOMPAGNER VOS PROJETS ASSOCIATIONS ET ENTREPRISES SOLIDAIRES. ASSOCIATIONS ET ENTREPRISES SOLIDAIRES DES SOLUTIONS DE FINANCEMENT SOLIDAIRE POUR ACCOMPAGNER VOS PROJETS «Donnons du crédit à l emploi» Avec le soutien de >> QUI EST FRANCE ACTIVE? Association créée

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet»

30/10/2014. Thématique 2 «Je finance mon projet» 1 Thématique 2 «Je finance mon projet» 3 2 Thématique 2 «Je finance mon projet» Le réseau Créo Vaucluse c est qui c est quoi? 30 structures spécialistes de l accompagnement des entrepreneurs (création,

Plus en détail

Dossier de présentation en Comité d agrément de

Dossier de présentation en Comité d agrément de Dossier de présentation en Comité d agrément de Immeuble Consulaire du Puy Pinçon 19000 Tulle Tel : 05 55 18 94 42 Mail : initiativecorreze@correze.cci.fr De : Entreprise : Activité : Adresse de l entreprise

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

MUTUALITÉ FRANÇAISE BOURGUIGNONNE - Services de Soins et d Accompagnement Mutualistes -

MUTUALITÉ FRANÇAISE BOURGUIGNONNE - Services de Soins et d Accompagnement Mutualistes - MUTUALITÉ FRANÇAISE BOURGUIGNONNE - Services de Soins et d Accompagnement Mutualistes - des services de santé mutualistes proches de chez vous www.bourgogne-sante-services.com Siège social : 16 bd de Sévigné

Plus en détail

VOUS VOTRE ENTREPRISE

VOUS VOTRE ENTREPRISE Enquête sur le rôle et la place de la santé dans l octroi de crédit aux TPE Ce questionnaire s inscrit dans une recherche doctoral et s adresse aux dirigeants de TPE ayant demandé ou qui sont entrain de

Plus en détail

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois Objectifs à atteindre à long terme (jusqu à 2017) - Assurer une couverture haut débit pour l ensemble des zones d activités retenues dans le cadre du schéma des ZAE - Augmenter le nombre de bénéficiaires

Plus en détail

Conférence de presse 26 février 2009. Groupe Banque Populaire. Résultats 2008

Conférence de presse 26 février 2009. Groupe Banque Populaire. Résultats 2008 Conférence de presse 26 février 2009 Groupe Banque Populaire Résultats 2008 Avertissement Cette présentation peut inclure des prévisions basées sur des opinions et des hypothèses actuelles relatives à

Plus en détail

FINAN CEZ VOTRE PRO JET

FINAN CEZ VOTRE PRO JET Pour guider les porteurs de projet et répondre à tous leurs besoins, Lyon Ville de l Entrepreneuriat a identifié les étapes incontournables de la création, reprise et cession d entreprise et a créé des

Plus en détail

Table des matières ETAPE 1 FAIRE LE POINT AVANT DE SE LANCER19

Table des matières ETAPE 1 FAIRE LE POINT AVANT DE SE LANCER19 Table des matières ETAPE 1 FAIRE LE POINT AVANT DE SE LANCER19 CHAPITRE 1 ÉTUDIER LA CLIENTÈLE. 21 1.1 Une phase indispensable...24 1.2 Comment s y prendre?...26 1.3 Exploitez vos résultats....32 CHAPITRE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES.

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES. DOSSIER DE PRESSE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ ET LA CAISSE DES DÉPÔTS S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES 22 janvier 2015 Région Franche-Comté

Plus en détail

Réforme des cotisations sociales des TNS: Evolution ou révolution?

Réforme des cotisations sociales des TNS: Evolution ou révolution? Réforme des cotisations sociales des TNS: Evolution ou révolution? Constats LFSS 2014 : modification des taux obligatoires (TNS et salariés) Loi de finances 2013 : fiscalité des dividendes LFSS 2011 :

Plus en détail

Études. Des effets de la réglementation des produits d épargne sur le comportement de placement des ménages

Études. Des effets de la réglementation des produits d épargne sur le comportement de placement des ménages Des effets de la réglementation des produits d épargne sur le comportement de placement des ménages Depuis 25 ans, la structure de l épargne financière des ménages a été singulièrement modifiée par l essor

Plus en détail

Sommaire. d activité 2O13. P 1 - Chiffres clés 2013. P 3 - Plateforme Initiative Agglomération Sophia Antipolis. P 5 - Profil des entreprises

Sommaire. d activité 2O13. P 1 - Chiffres clés 2013. P 3 - Plateforme Initiative Agglomération Sophia Antipolis. P 5 - Profil des entreprises Sommaire d activité 2O13 P 1 - Chiffres clés 2013 P 3 - Plateforme Initiative Agglomération Sophia Antipolis P 5 - Profil des entreprises P 6 - Profil des entrepreneurs P 7 - Financement P 8 - Accompagnement

Plus en détail

bilan d étape après 6 mois de mise en œuvre

bilan d étape après 6 mois de mise en œuvre l auto entrepreneur bilan d étape après 6 mois de mise en œuvre Hervé NOVELLI Secrétaire d Etat chargé du Commerce, de l Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme, des Services et de

Plus en détail

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE

FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE FORMATION ET EMPLOI DOSSIER DE PRESSE Bobigny Mardi 1 er mars 2011 1 SOMMAIRE INTRODUCTION. p. 3 1. L EMPLOI DES JEUNES.. p. 4 Développer l alternance Financer l augmentation

Plus en détail

APPEL À PROJETS FDVA NATIONAL

APPEL À PROJETS FDVA NATIONAL Ministère des sports, de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Fonds pour le développement de la vie

Plus en détail

Atelier N 3 : Les outils financiers

Atelier N 3 : Les outils financiers Atelier N 3 : Les outils financiers 8 septembre 2014 Melle «Bourse Régionale Désir d Entreprendre» Subvention de 1 000 à 10 000 conditionnée à un financement complémentaire : prêt bancaire, familial, etc

Plus en détail

La Médiation du crédit aux entreprises DOSSIER DE PRESSE. Juin 2014

La Médiation du crédit aux entreprises DOSSIER DE PRESSE. Juin 2014 La Médiation du crédit aux entreprises DOSSIER DE PRESSE Juin 2014 Sommaire 1. La mission de la Médiation du crédit aux entreprises 3 2. Comment saisir le Médiateur du crédit?.4 3. Les Tiers de confiance

Plus en détail

Sondage exclusif Les Français et l esprit d entreprise

Sondage exclusif Les Français et l esprit d entreprise Sondage exclusif Les Français et l esprit d entreprise Un sondage exclusif mené par l Ins6tut Think pour 29/01/13 - Sondage «Les Français & l esprit d entreprise» mené par l Institut Think pour l APCE

Plus en détail

Coûts de transfert de compte bancaire

Coûts de transfert de compte bancaire LA MOBILITE BANCAIRE La concurrence ne peut fonctionner que si la mobilité du client est assurée. Avec 2 %, le marché français semble présenter un des taux les plus faibles d attrition au niveau des marchés

Plus en détail

AIDE A LA CREATION OU REPRISE D'ENTREPRISE PAR LES CHOMEURS (ACCRE)

AIDE A LA CREATION OU REPRISE D'ENTREPRISE PAR LES CHOMEURS (ACCRE) AIDE A LA CREATION OU REPRISE D'ENTREPRISE PAR LES CHOMEURS (ACCRE) 20/03/2015 Les créateurs d entreprise peuvent sous certaines conditions énumérées ci-dessous et sous réserve de l acceptation de leur

Plus en détail

[ Adie Contact : un lien avec le créateur sur la durée. [ L informatique se met à la portée des créateurs. [ Une action au coût limité

[ Adie Contact : un lien avec le créateur sur la durée. [ L informatique se met à la portée des créateurs. [ Une action au coût limité Le pôle accompagnement : L offre d accompagnement de l Adie est accessible aux créateurs pendant toute la durée de remboursement de leur prêt et à pour but de les aider à pérenniser et à développer leur

Plus en détail

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne Paris, le 3 avril 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013 Résultats du groupe Caisse des Dépôts Résultat net part du Groupe... 2,137 Md Résultat récurrent... 1,35 Md Résultat

Plus en détail

Une offre de services des Experts-Comptables

Une offre de services des Experts-Comptables Quel est le meilleur statut pour mon COMMENT ABORDER projet? SA CREATION D ENTREPRISE : L EXPERT-COMPTABLE VOUS AIDE A BIEN DEMARRER Animé par : Sophie BERNADAC Animé Loïc par PLESSIS Régis MORENNE Une

Plus en détail

FINANCEMENT DE LA CRÉATION, REPRISE ET DÉVELOPPEMENT D ENTREPRISE

FINANCEMENT DE LA CRÉATION, REPRISE ET DÉVELOPPEMENT D ENTREPRISE FINANCEMENT DE LA CRÉATION, REPRISE ET DÉVELOPPEMENT D ENTREPRISE 2015 Sommaire 1. LES RÉSEAUX D AFFILIATION 2. LES OUTILS Prêts d honneur : VMAPI, FIDEP, IDFT Garanties d emprunt bancaire : FAG/FGIF 3.

Plus en détail

La création d entreprise en milieu rural

La création d entreprise en milieu rural La création d entreprise en milieu rural Une définition du milieu rural Définir le monde rural à partir de la taille des communes nous paraît insuffisant. En effet, il est important de prendre en compte

Plus en détail

RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE

RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 24 mars 2008 RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE En 2008, La Banque Postale a confirmé sa place unique et singulière sur le marché de la banque de détail

Plus en détail

A quelle(s) aide(s) ai-je le droit. 12h00 à 13h00

A quelle(s) aide(s) ai-je le droit. 12h00 à 13h00 CONFÉRENCE 13/10/2014 A quelle(s) aide(s) ai-je le droit 12h00 à 13h00 Marielle BONNEIL, Expert Comptable et Présidente CCE13 Nadine BAILLOFET, CCI Vaucluse Aides Financières aux entreprises à la création

Plus en détail

Régime matrimonial : Votre conjoint participe-t il (elle) à votre projet : Oui Non

Régime matrimonial : Votre conjoint participe-t il (elle) à votre projet : Oui Non BUSINESS PLAN Présentation du porteur de projet et de ses associés Etat Civil Nom : Prénom : Adresse : Code postal : Ville : Téléphone : Télécopie : Portable : Date de naissance : Lieu de naissance : Nationalité

Plus en détail

renforcer votre jeune entreprise

renforcer votre jeune entreprise Parrainés Profitez de l expérience de chefs d entreprises aguerris pour renforcer votre jeune entreprise Pierre Grimaldi PARRAINÉ - Apéro Fiesta www.lyon-ville-entrepreneuriat.org par Lyon Ville de l Entrepreneuriat

Plus en détail

Trente propositions pour favoriser et accompagner la création d entreprises

Trente propositions pour favoriser et accompagner la création d entreprises Évaluation des dispositifs publics d aide à la création d entreprises Trente propositions pour favoriser et accompagner la création d entreprises MM. Jean-Charles TAUGOURDEAU et Fabrice VERDIER, rapporteurs

Plus en détail

Effectifs : 3 personnes

Effectifs : 3 personnes DÉLÉGATION RÉGIONALE AU COMMERCE ET À L'ARTISANAT Déléguée : Mme Dominique DURAND (depuis janvier 2007) Madame Joselyne FORTEA SANZ (jusqu en décembre 2006) 39 boulevard de la Trémouille 21 000 DIJON Tél.

Plus en détail

LE DISPOSITIF ENVOL AIDE A LA CREATION OU REPRISE D ENTREPRISES 2014-2015

LE DISPOSITIF ENVOL AIDE A LA CREATION OU REPRISE D ENTREPRISES 2014-2015 LE DISPOSITIF ENVOL AIDE A LA CREATION OU REPRISE D ENTREPRISES 2014-2015 OBJET Le dispositif ENVOL est destiné aux personnes résidant en Champagne-Ardenne, désireuses de créer leur propre emploi par la

Plus en détail

Création et développement des petites et très petites entreprises

Création et développement des petites et très petites entreprises Création et développement des petites et très petites entreprises L EXPERIENCE DE FRANCE INITIATIVE Séminaire Tunis 11-14/12/06 1 1 - Généralités Nous parlons de la «très petite et de la petite entreprise»

Plus en détail

Guide du porteur de projet

Guide du porteur de projet infos : 0810 18 18 18 Union européenne Fonds Social Européen Guide du porteur de projet Mesure «appui aux microprojets associatifs» FSE 4.2.3 en Ile-de-France Cette action est soutenue par le Fonds social

Plus en détail

Pour des créations d entreprises pérennes : l enjeu de la bancarisation des projets

Pour des créations d entreprises pérennes : l enjeu de la bancarisation des projets Classeur Pour des créations d entreprises pérennes : l enjeu de la bancarisation des projets Par Barka BOUZAGA et Laurent PAGES, chargés de mission, France Active La bancarisation des projets de création

Plus en détail

DISPOSITIF CO.RAIL PRET A TAUX ZERO-DOSSIER TYPE

DISPOSITIF CO.RAIL PRET A TAUX ZERO-DOSSIER TYPE DISPOSITIF CO.RAIL PRET A TAUX ZERO-DOSSIER TYPE Le plan CO.RAIL (Contrat de Reprise d Activité et d Initiative Locale) a été initié fin mars 2009 par le Secrétariat d Etat chargé de l Outre-mer (SEOM),

Plus en détail

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 Les chiffres clés de la création d entreprise 549 138 entreprises créées en France en 2011 Soit 1 nouvelle entreprise par minute 29 455 en Aquitaine 2

Plus en détail

Les missions de l expert-comptable dans le dispositif «Créer, accompagner la jeune entreprise»

Les missions de l expert-comptable dans le dispositif «Créer, accompagner la jeune entreprise» Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 14-15 octobre 2010 - Parc Expo RENNES Aéroport - Bruz Les missions de l expert-comptable dans le dispositif «Créer, accompagner la jeune entreprise»

Plus en détail

PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE

PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE NOM, Prénom : Activité : Commune : Tél. personnel : Tél. entreprise : E-mail : LE DEMANDEUR NOM, Prénom : Organisme : Téléphone : E-mail : L ACCOMPAGNATEUR

Plus en détail

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011

Dossier de presse. Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales. Du 18 au 25 novembre 2011 Dossier de presse Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales Du 18 au 25 novembre 2011 2 Semaine nationale de la création reprise d entreprises artisanales - 18 au 25 novembre 2011

Plus en détail

La création reprise d entreprise artisanale. Comment financer une création reprise d entreprise artisanale?

La création reprise d entreprise artisanale. Comment financer une création reprise d entreprise artisanale? La création reprise d entreprise artisanale Comment financer une création reprise d entreprise artisanale? Comment financer une création reprise d entreprise artisanale? 2 Editorial L artisanat, première

Plus en détail

LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À

LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À L AUTO-ENTREPRENEUR, L EIRL ET LES ARTISANS Salon des entrepreneurs de PARIS 5 février 2015 MESURES RELATIVES À L AUTO- ENTREPRENEUR Pour rappel L auto-entrepreneur est

Plus en détail

Reprendre une entreprise. Nous allons faire un bout de chemin ensemble!

Reprendre une entreprise. Nous allons faire un bout de chemin ensemble! Le Livret d accueil du Repreneur Reprendre une entreprise. Nous allons faire un bout de chemin ensemble! 2 3. Sommaire Le CRA Ce livret a pour vocation de vous aider à utiliser d une manière optimale l

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES TAUX DES CRÉDITS AU LOGEMENT ANNÉE 1994

ENQUÊTE SUR LES TAUX DES CRÉDITS AU LOGEMENT ANNÉE 1994 ENQUÊTE SUR LES TAUX DES CRÉDITS AU LOGEMENT ANNÉE 1994 L année 1994 a été marquée par la poursuite de la baisse des taux d intérêt, mais à un rythme plus modéré et de manière moins continue qu en 1993

Plus en détail

E.I.R.L. Un nouveau statut à découvrir. Animé par : M. Yann AUBIN, expert-comptable

E.I.R.L. Un nouveau statut à découvrir. Animé par : M. Yann AUBIN, expert-comptable E.I.R.L. Un nouveau statut à découvrir Animé par : M. Yann AUBIN, expert-comptable Préambule 1. Présentation du dispositif EIRL Caractéristiques juridiques, fiscales et sociales Modalités de constitution,

Plus en détail

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants

La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants Emploi... La Silver Normandie : une filière et des secteurs innovants La Basse-Normandie, première Silver région inaugurée en France, en janvier 2014, figure parmi les 7 régions françaises les plus attractives

Plus en détail

Département Econome. Indicateur de Conjoncture

Département Econome. Indicateur de Conjoncture Département Econome Indicateur de Conjoncture Septembre 211 Conjoncture Economique Sommaire SOMMAIRE... 2 1. CREATIONS D ENTREPRISES... 4 2. CONSOMMATION... 4 3. TOURISME... 5 4. BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS...

Plus en détail

Créer des valeurs, les vivre et les faire vivre. Études des solutions de financement online. Dossier de presse

Créer des valeurs, les vivre et les faire vivre. Études des solutions de financement online. Dossier de presse Créer des valeurs, les vivre et les faire vivre Études des solutions de financement online Dossier de presse La première plateforme en ligne de recherche de financements publics et bancaires à destination

Plus en détail

Stimuler l accès au crédit des artisans avec la pré-garantie SIAGI

Stimuler l accès au crédit des artisans avec la pré-garantie SIAGI DOSSIER PRESSE 1 9 j u i n 2 0 1 3 Stimuler l accès au crédit des artisans avec la pré-garantie SIAGI Signature des protocoles de collaboration entre la SIAGI et les Chambres de métiers et de l artisanat

Plus en détail

GUIDE du créateur et du repreneur d'entreprise

GUIDE du créateur et du repreneur d'entreprise GUIDE du créateur et du repreneur d'entreprise Vous souhaitez créer ou reprendre une entreprise, le Crédit Agricole Alpes Provence vous accompagne. UNE RELATION DURABLE, ICI, ÇA CHANGE LA VIE www.ca-alpesprovence.fr

Plus en détail

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 :

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : BTS BANQUE L épargne solidaire 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : Fondée sur un principe de responsabilité et de fraternité, l épargne solidaire se caractérise par le choix de l épargnant

Plus en détail

DISPOSITIF CO.RAIL PRET A TAUX ZERO-DOSSIER TYPE

DISPOSITIF CO.RAIL PRET A TAUX ZERO-DOSSIER TYPE DISPOSITIF CO.RAIL PRET A TAUX ZERO-DOSSIER TYPE Le plan CO.RAIL (Contrat de reprise d activité et d initiative locale) a été initié fin mars 2009 par Yves Jégo, secrétaire d Etat chargé de l Outre-mer

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL Exercice 2014

RAPPORT ANNUEL Exercice 2014 RAPPORT ANNUEL Exercice 2014 Actions financées par : Fonds Social Européen Etat (Programmes NACRE, FGIF) Région Ile De France (programmes FINES, APH, Emplois-Tremplin) Direction Régionale d Ile de France

Plus en détail

COMMENT CRÉER MON ENTREPRISE DANS LES ALPES DE HAUTE-PROVENCE

COMMENT CRÉER MON ENTREPRISE DANS LES ALPES DE HAUTE-PROVENCE COMMENT CRÉER MON ENTREPRISE DANS LES ALPES DE HAUTE-PROVENCE Ensemble pour vous accompagner! Ministère Ce guide a été conçu par le réseau CréActeurs 04 avec le soutien du Conseil départemental des Alpes-de-Haute-Provence,

Plus en détail

Réussir sa création d entreprise : les conseils de l expert-comptable

Réussir sa création d entreprise : les conseils de l expert-comptable CSOEC 2015 Comité Création d Entreprise Réussir sa création d entreprise : les conseils de l expert-comptable La création d entreprises en 2014 550 800 entreprises créées en 2014 en France (+2,3% / 2013)

Plus en détail

Présentation des résultats annuels 2007. 4 avril 2008 Page 1

Présentation des résultats annuels 2007. 4 avril 2008 Page 1 Présentation des résultats annuels 2007 4 avril 2008 Page 1 Sommaire I. Un intervenant sur le marché du marketing de fidélisation II. III. IV. Un exercice 2007 de qualité Une nette amélioration de la profitabilité

Plus en détail

ACCORD DE PLACE SUR LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES

ACCORD DE PLACE SUR LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES ACCORD DE PLACE SUR LA MEDIATION DU CREDIT AUX ENTREPRISES Entre : - L Etat, représenté par Madame Christine LAGARDE, Ministre de l économie, de l industrie et de l emploi, - La Médiation du crédit aux

Plus en détail

Zoom. Partenaire des entreprises et du territoire libournais. www.libourne.cci.fr

Zoom. Partenaire des entreprises et du territoire libournais. www.libourne.cci.fr Zoom sur Partenaire des entreprises et du territoire libournais Actualisé le : 15/01/2015 Info juridique : L auto-entrepreneur n existe plus! Depuis la loi Artisanat, commerce et petite entreprise (dite

Plus en détail

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012 Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres 18 septembre 2012 Sommaire Communiqué de synthèse P. 1 Le projet de regroupement des fonctions support : un projet stratégique P.

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire)

CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) CONFERENCE DE PRESSE VENDREDI 25 OCTOBRE 2013 11 h 45 à Agneaux (CCI, rue de l Oratoire) Sommaire Journée Créer, reprendre une entreprise en Normandie Une journée consacrée à la création, à la reprise

Plus en détail