INTRODUCTION page 2. I L ACTIVITÉ page 3. II LES RÉSULTATS page 13. III L IMPACT SUR L ÉCONOMIE LOCALE page 23. IV SYNTHÈSE NACRE page 24

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INTRODUCTION page 2. I L ACTIVITÉ page 3. II LES RÉSULTATS page 13. III L IMPACT SUR L ÉCONOMIE LOCALE page 23. IV SYNTHÈSE NACRE page 24"

Transcription

1 Rapport d activité 211

2 INTRODUCTION page 2 I L ACTIVITÉ page 3 II LES RÉSULTATS page 13 III L IMPACT SUR L ÉCONOMIE LOCALE page 23 IV SYNTHÈSE NACRE page 24 CONCLUSION page 25 1

3 L'Association de Prêt d'honneur du département de Côte-d Or Initiative (aph 21 Initiative) a pour objet de détecter et de favoriser l initiative créatrice d entreprises. Cette action n est possible que grâce à un partenariat avec des acteurs économiques significatifs et particulièrement impliqués dans le développement économique local : - pour le financement : la Caisse des Dépôts et Consignations, la Chambre de Commerce et d Industrie de Côte-d Or, la Chambre de Métiers et de l Artisanat Région Bourgogne, le Conseil Général de la Côte-d Or, le Conseil régional de Bourgogne, la Communauté de l agglomération dijonnaise - le Grand Dijon, l Europe, la Banque Populaire de Bourgogne Franche-Comté, la Caisse d Épargne de Bourgogne Franche-Comté, le Crédit Agricole Champagne-Bourgogne, le Crédit Mutuel, la Lyonnaise de Banque, le groupe D&O, le Conseil régional de l Ordre des Experts-Comptables de plus en plus d entreprises privées. - pour la réalisation de leurs prestations indispensables au fonctionnement du dispositif (instruction des dossiers, prise de décisions en Comités d Engagement Locaux, parrainage, administration de l association) : l ensemble de nos bénévoles (experts-comptables, chambres consulaires, avocats, notaires, banquiers, spécialistes de la création et chefs d entreprises). Les axes principaux qu aph 21 Initiative doit développer pour atteindre ce but, sont : - faciliter l installation des entreprises notamment en agissant sur l obtention du prêt bancaire nécessaire au financement du projet. - favoriser la pérennité de ces entreprises. De cette façon, la Côte-d Or doit bénéficier d un tissu dense de petites entreprises solides offrant en tous points de notre département des savoir-faire, des services ou des marchandises rendant ainsi notre territoire plus attractif pour les autres entités économiques comme pour les habitants. Durant cette année 211, notre activité a été marquée par la crise économique et financière qui a entrainé une baisse du nombre de projets de création (18% de création en moins) cumulée à une baisse du nombre de projets financés par les banques, notre public. 2

4 I L activité. L activité d aph 21 Initiative se compose de trois métiers principaux : - Le financement et l accompagnement des entreprises en création/reprise qui est le cœur d activité de l association. Ce métier est illustré par le schéma ci-dessous. - La gestion de l association à travers ses Conseils d Administration, ses Assemblées Générales, la comptabilité, la gestion des ressources humaines et des moyens généraux. - La relation avec les partenaires financiers et opérationnels qui comprend une activité commerciale et de communication ainsi qu une activité plus administrative liée à la constitution des dossiers de demande et des comptes-rendus pour chaque partenaire. A) De l expertise des demandes au recouvrement des échéances. Demande de renseignements Instruction du projet par le point d accueil Expertise par aph 21 Initiative Passage en CEL Mise en œuvre des prestations financières et d accompagnement Back office, impayés, contrôle du suivi et animation du parrainage 1) Demandes traitées, passage en CEL. Il s agit uniquement des demandes soumises aux comités d engagements locaux. Le nombre de dossiers non éligibles ou les demandes annulées ne sont pas pris en compte. De même, nous ne quantifions pas le nombre de demandes de renseignements téléphoniques ou écrites. Dans le même esprit, les dossiers passés plusieurs fois en comité (ajournements, modifications) ne sont comptés qu une fois Nbre de demandes total aph nacre En 211, 184 projets sont passés en comités d engagement locaux. Ceci représente une baisse de 23 % par rapport aux 239 projets de 21.Le nombre total de dossiers de demandes d aides traité (Prêt d Honneur + Prêt Nacre) est de 288 dont 18 Prêts d Honneur et 18 Prêts Nacre. 3

5 2) Demandes traitées, temps passé. Il s agit ici de la mesure du temps passé sur le traitement d un dossier, de la demande de renseignement jusqu à la livraison des fonds, à l exclusion de la gestion du back-office ou de l animation des outils postcréation (parrainage, suivi, club du créateur...). Pour réaliser cette mesure, chaque projet fait l objet d une fiche de suivi du temps passé. nombre de demandes temps moyen 211 rappel 21 aph seules 76 7 h 35 6 h 53 Nacre seules 4 9 h 19 1 h 14 aph + Nacre 14 9 h 9 9 h 46 global h 3 8 h 52 On constate qu un projet Nacre nécessite plus de temps de travail qu un prêt d Honneur seul. L écart de temps de traitement moyen a néanmoins nettement baissé entre ces 2 aides en 211. Ceci est dû : - à une nette augmentation du temps passé sur les dossiers de prêts d Honneur qui ont été en moyenne de taille plus importante cette année. - à une nette diminution du temps passé sur le dispositif Nacre qui s explique par l octroi par l État de la plus grosse partie du quota sur les 3 derniers mois de l année ne nous laissant pas le temps de traiter les dossiers normalement. 3) Projets acceptés par les CEL. Il s agit des dossiers ayant été retenus par les comités d engagement Nombre acceptés aph nacre

6 Cette année, 152 acceptations ont été prononcées par nos 3 comités et pour les 2 aides attribuées soit 148 prêts d Honneur et 44 prêts Nacre. Soit 22 % de moins qu en 21 (194 acceptations) en termes de nombre de projets. Taux d'acceptation 9.% 8.% 7.% 6.% 5.% 4.% 3.% 2.% 1.%.% 81.2% 82.6% 74.3% 75.% 77.2% 77.4% 69.1% 69.9% 71.6% 6.6% 63.4% Il s agit du nombre de projets acceptés ramené au nombre de demandes (152 / 184 en 211). Le taux d acceptation est de 82.6 %, soit une augmentation de 1.4 points par rapport à 21. Il s agit du taux d acceptation le plus élevé depuis la création d aph 21 Initiative. 4) Projets installés et débloqués. Il s agit des seuls projets qui ont bénéficié d un accord, se sont installés et ont fait l objet d un déblocage des fonds. La différence avec le nombre de dossiers acceptés est constituée en majorité de projets ne s étant pas installés pour des raisons techniques (problème de local, de partenariats, de cessions...) ou n ayant pas obtenu de prêts bancaires. On constate aussi quelques projets renonçant à faire appel à aph 21 Initiative, leur projet ayant finalement été financé différemment. 5

7 Nombres installées aph nacre Avec 144 entreprises installées au lieu de 174 en 21, aph 21 Initiative a financé 3 projets de moins que l année précédente et a mis en place 182 aides à taux % en tout Montants aph nacre Le montant global engagé (1 441 K au lieu de K en 21) a nettement diminué surtout en ce qui concerne l enveloppe NACRE (199 K contre 68 K en 21). 6

8 35.% 3.% 25.% 2.% 15.% 1.% Taux de caducité aph nacre 5.%.% Le taux de caducité est le rapport : Dossiers acceptés et «non-installés» (caduques). Dossiers acceptés Soit pour 21 en global : 1 - (144 dossiers installés / 152 dossiers acceptés) = 5.3 % Le taux de caducité des prêts à taux % est de 5.3 % en 211 (1.1 % en 21) et donc en très nette amélioration. Il est de 6.8 % pour les dossiers Nacre contre 4.7 % pour les dossiers de Prêt d Honneur. Saisonnalité demandes installés 5 7

9 La saisonnalité est toujours assez différente d une année sur l autre. Sauf les mois de juillet qui sont généralement de gros mois. La particularité de l année 211 est qu elle fut globalement faible sauf durant 3 mois particulièrement hauts : juillet, octobre et novembre. Le mois de décembre fut le mois le plus faible depuis janvier 25 avec 8 dossiers seulement passés en comités. 5) Les comités qui sont-ils? a) Esprit du dispositif. Les Comités d Engagements Locaux sont les organes décisionnaires en matière d aides d aph 21 Initiative. Ces centres névralgiques ont la responsabilité de l engagement des fonds et des outils d accompagnement d aph 21 Initiative. Ils sont au nombre de 3 (Beaune, Dijon et Montbard). Chaque membre reçoit les dossiers à étudier une semaine avant la date de réunion. Chaque dossier est ensuite étudié collectivement le jour du comité, avant de recevoir le ou les porteurs de projets. Les décisions sont prises immédiatement après avoir reçu le demandeur. Elles sont transmises par courrier dans les 2 jours ouvrés. b) Composition. Les comités sont constitués, dans le respect du règlement intérieur, par des professionnels de l entreprise, exerçant leur activité dans la zone géographique du comité d engagement local. Nous y retrouvons des chefs d entreprises, des avocats, des experts-comptables, des représentants de chefs d entreprises (chambres consulaires, grandes sociétés). La réunion de toutes ces compétences sur un territoire donné, permet de bénéficier de la meilleure expertise possible. 8

10 c) Nombre de réunions. 8 Nombre de comités Le nombre de comités a nettement diminué. L implication des bénévoles reste remarquable. Le bénévolat est valorisé dans le compte de résultat 21 à hauteur de uniquement sur la base du temps consacré aux comités d engagements locaux. 6) Les prélèvements et la gestion des impayés. Jan. Fév. Mars Avril Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc. Nbre de Prélèvements Nbre d'impayés prélèvements et 241 impayés en 21 (4 967prélèvements et 276 impayés en 21) uniquement en ce qui concerne les échéanciers que nous gérons directement à l exclusion de ceux gérés par l ARDAB (dossiers créés avant 25). L activité inhérente à la gestion du back-office est de plus en plus importante mais l application plus stricte des procédures permet une meilleure gestion des impayés. Le temps passé, en plus, à cet effet semble avoir un impact direct sur les impayés mensuels mais aussi sur les pertes et les provisions. Un impayé traité rapidement avec, si nécessaire, un aménagement d échéancier efficace, permet une meilleure récupération des encours même en situation difficile. Ces derniers sont particulièrement coûteux en temps et en budget à tous les niveaux (démarches, courriers, frais d huissiers, comptabilisation). 9

11 Malgré l augmentation très significative du nombre d opérations à gérer par aph 21 Initiative, la gestion en interne du back-office est objectivement une réussite à plusieurs niveaux : - les délais de traitement des impayés sont beaucoup plus rapides. - la rotation des fonds s est considérablement accélérée. - la maîtrise de l information est totale. - le coût des frais de recouvrement reste sans commune mesure avec le coût d une sous-traitance du back-office. Avec le flux croissant, une optimisation des coûts et des procédures a été mise en place en 28 concernant notamment les impayés les plus lourds. De plus, début 29, un logiciel (Sage) et un outil de télétransmission plus performant (outil de télétransmission bancaire CDC-net) sont utilisés, augmentant encore notre réactivité, par rapport à la mise en place des prélèvements. En 21 nous avons connus des difficultés de ressources humaines dans un contexte exceptionnel de sollicitations tant en Prêt d Honneur qu en Prêt NACRE. 211 a permis de gérer efficacement tous ces aspects. B) Les outils d accompagnement 1) Le suivi. Fin 28, à l initiative du Conseil régional de Bourgogne qui finance l intégralité du dispositif de suivi, la réorganisation du système d accompagnement post-création a été finalisée. Ceci s est traduit par une augmentation très significative du temps de gestion administrative de ce dispositif tant pour aph 21 Initiative que pour les organismes chargés du suivi. Une substitution très importante du dispositif Nacre au suivi «J entreprends en Bourgogne» s est opérée depuis 29. Cette substitution représentait environ 6 % des financements des suivis des projets soutenus par aph 21 Initiative. En 211, du fait d un faible quota, cette substitution ne représente plus que 27 %. 2) Le parrainage. La plus grande partie des efforts relatifs à la communication et aux événements organisés par aph 21 Initiative ont été concentrés sur le développement du parrainage. Les retours ont commencé enfin à se faire ressentir sur 21. En 211, nous avons mis en place 13 nouveaux parrainages (contre 6 en 21). 1

12 Il se confirme avec le temps que le parrainage d un jeune chef d entreprise de type artisanale ou commerciale n est pas très attractif auprès des chefs d entreprises expérimentés. Il existe cependant un vivier à exploiter au sein des anciens bénéficiaires d aph 21 Initiative. L animation d une telle démarche nécessite beaucoup de temps. L implication d un ou de plusieurs bénévoles pourrait être une solution intéressante pour développer le parrainage. Afin de développer cette action : - en 29, une démarche en partenariat avec la CCID, la CMA21 et la Maison de l Emploi et de la Formation du Bassin Dijonnais a été mise en place afin de faire bénéficier d avantages fiscaux (1 / an par porteur de projet demandeur d emploi accompagné, dans la limite de 3) ; elle a donné en 211 des résultats prometteurs. Malheureusement cet avantage fiscal n a pas été renouvelé sur un club des bénévoles d aph 21 Initiative a été initié en 29 et les soirées des bénévoles ont été très appréciées des participants. - les restrictions des moyens financiers de nos partenaires historiques ne nous permettront pas de développer cette action par une augmentation de leur contribution. Avec la réduction des dotations Nacre en phase 2, il nous faudra trouver de nouvelles ressources pour continuer cette action. 3) L accompagnement à la recherche de fonds. Cette action, lorsqu elle est mise en place, est pertinente et permet aux porteurs de projets de voir aboutir leur création d entreprise. Elle permet aussi à certains projets d optimiser leur financement. Cette action requiert plus de temps dans un contexte ou les banques sont plus réticentes au financement de la création ou de la reprise d entreprise. 4) Le Club du Créateur. Cette action fonctionne bien lorsqu elle est organisée et mérite d être développée. Le nombre d intervenants potentiels pour animer ces conférences est de plus en plus important. Ce type de manifestations est à développer car générateur de réseau pour les participants. Nous sommes associés au réseau «écobiz» et à l école du créateur de la CCI 21 afin d élargir encore le champ d action de ces manifestations. De plus, la mise en commun de nos moyens, nous permet d économiser une grande partie du temps nécessaire à cette action. 11

13 C) La communication, l information, le développement des partenariats. 1) Les objectifs : Notre dispositif, pour fonctionner, a un quadruple besoin en matière de communication et d information : réussite. - informer et détecter les porteurs de projets afin de répondre à leurs besoins. - accompagner les bénéficiaires d aph 21 Initiative, installés, afin d optimiser leurs chances de - développer notre partenariat afin de collecter les ressources financières et opérationnelles pour faire fonctionner le dispositif. - donner à nos partenaires les plus importants une image régionale de notre dispositif grâce à une communication au niveau de notre coordination régionale. 2) Impacts observés et moyens envisagés sur 212. Nous avons mis en place une stratégie de communication reposant sur plusieurs axes : a) Les documents d information et de communication : - La plaquette «aph 21 Initiative»: renseigne les bénéficiaires potentiels sur notre action, les services dont ils peuvent bénéficier, les endroits où ils peuvent s adresser. Elle présente aussi les avantages à devenir partenaire d aph 21 Initiative. - La plaquette «Initiative Bourgogne» communiquera sur nos actions et sur nos résultats très valorisants. Elle sera destinée aux partenaires à dimension régionale ou nationale. - Le site Internet. b) Les actions d information et de communication : - Il s agit des démarches à mettre en œuvre pour informer nos bénéficiaires, les collectivités locales, les syndicats professionnels et les entreprises (mailing, phoning, démarchage, mise à jour du site internet ). - Il s agit des participations aux manifestations concernant la création et la reprise d entreprise. 12

14 c) Le démarchage de nouveaux partenaires et la fidélisation des anciens : Plusieurs partenaires historiques restent fidèles au dispositif et sont démarchés tous les ans : - les établissements financiers (4 actuellement) sont des partenaires financiers mais aussi opérationnels. Ce dernier axe prend de plus en plus d importance au profit des porteurs de projets que nous soutenons et pour lesquels nous avons une démarche d aide à la recherche de fonds auprès des banques. Dans cette catégorie nous comptons aussi le groupe D & O qui reste un partenaire fidèle tant sur le plan financier qu en ce qui concerne sa participation en comité d engagement. - les experts-comptables, partenaires opérationnels et financiers : leur collaboration se renforce chaque année. D autres types de partenaires ont été impliqués en 211 : - la Communauté de l agglomération dijonnaise - le Grand Dijon, qui est notre première communauté de commune partenaire. Nous espérons développer encore le partenariat avec cette communauté d agglomération en 212 et la fidéliser dans le temps. - les entreprises privées : peu présentes dans notre dispositif jusqu à présent, elles nous ont rejoints significativement grâce à une mobilisation de nos anciens bénéficiaires qui s impliquent tant financièrement qu opérationnellement (comité d engagement local, parrainage). - les bénéficiaires, qui, désormais paient une cotisation volontaire (pour la quasi-totalité d entre eux) lors du déblocage des prêts d Honneur et Nacre. L année 211 aura été la plus forte année de collecte de fonds privés en nombre de partenaires financeurs depuis sa création et la plus forte en montant hors financements bancaires. d) Les résultats et les actions à mettre en œuvre : - la plaquette reste notre outil de communication principal. Elle sera remise à jour en 212 car de nouveaux points d accueil nous ont rejoints et nos critères ont légèrement changé. De plus, elle nécessite d être un peu modernisée. - le journal n existe plus mais nous envisageons de mettre en place à l horizon 213, une lettre électronique. - le site Internet sera complètement refait sur la base de la charte graphique FIR et sera mis en ligne courant du 2 ème trimestre 212 à l adresse 13

15 Le développement de nouveaux partenariats financiers et opérationnels devra se poursuivre et certains axes seront étudiés à cet effet : - les collectivités locales (Beaunois, Auxois ), - les anciens bénéficiaires, - les entreprises des clubs d entreprises, - les banques qui ne sont pas partenaires, - Aph 21 Initiative ne fut pas sur le stand de la région Bourgogne au salon des entreprises à Paris en 211. Nous nous sommes organisés pour que les aph de Bourgogne soient représentées par d autres collègues de la coordination régionale afin de limiter les frais et le temps consacré à cette action. - Concernant le forum «Entreprissimo», nous avons participé à l animation d une conférence sur les aides et avons été présents sur le stand du Conseil régional de Bourgogne. Nous avons aussi répondu à l invitation de plusieurs de nos partenaires. - A partir de 212, nous nous impliquerons particulièrement dans le nord Côte-d Or en intervenant durant les journées d information sur le thème des prêts à taux % et sur le parrainage. 14

16 II Les résultats. A) L IMPACT SUR L EMPLOI Emploi total aph nacre L action d aph 21 Initiative sur l emploi est toujours particulièrement significative, à l image du poids des petites entreprises dans l emploi local. Nous avons soutenu 312 emplois en 211 (355 en 21) Emploi moyen aph nacre L emploi moyen a légèrement augmenté, passant de 2 emplois par entreprise en 21 à 2.2 en 211. La taille des projets était en effet un peu plus élevée en moyenne en 211 comparé à

17 B) Typologie des porteurs de projet. Situation sociale avant la création 6.% 5.% 4.% 3.% 2.% Précaires Chômeurs < 1 an Autres 1.%.% Nous constatons : - une diminution du nombre des salariés créateurs (pour la 3 ème année consécutive), - une baisse des créateurs demandeurs d emploi de moins d un an, - une diminution des demandeurs d emploi de plus d un an et des bénéficiaires de minimas sociaux pour la 2 ème année consécutive, Ce phénomène ne s explique plus par une éventuelle montée en puissance de NACRE, qui, au contraire a vu ses quotas divisé par 3. Il s agit très nettement d un phénomène purement économique et social. Les salariés n osent pas s installer en période de crise et les personnes en situation précaires, plus importantes, essaient de créer leur emploi. 45.% 4.% 35.% 3.% 25.% 2.% 15.% 1.% 5.%.% Proportion de femmes Le nombre de femmes créatrices a encore augmenté, passant de 39.1 % à 39.6 %. Il s agit de notre record historique. 16

18 C) LA REPRISE D ENTREPRISE. 5.% 45.% 4.% 35.% 3.% 25.% 2.% 15.% 1.% 5.%.% Tx de reprises aph nacre La proportion de reprises financées a légèrement diminuée, passant de 43.7% en 21 à 41% en 211. Ce taux est d un demi-pourcent supérieur à la moyenne historique. Le taux de reprise Nacre a augmenté car, en manque de quota, nous avons octroyé Nacre surtout à ceux : - qui ne pouvaient pas bénéficier du Prêt d Honneur (apport insuffisant). - dont les besoins de prêts à taux % étaient supérieurs à 23 K, par conséquent, les plus gros projets dont principalement des projets de reprise. D) FORME JURIDIQUE DES PROJETS. 1% 9% 8% 7% 6% 5% 4% 3% 2% 1% SA-SAS-SASU-SNC SARL EURL EIRL EI %

19 La part des entreprises individuelles classiques a encore baissé passant sous la barre des 2 %. La SARL (EURL incluse) représente la forme juridique principale, de plus en plus importante avec 74.3% des projets. Nous observons aussi à la marge l augmentation des SA (surtout les SASU) ainsi que l apparition de l EIRL (3 sur l année), nouvelle forme d entreprise Individuelle avec une protection patrimoniale renforcée. E) LES SECTEURS D ACTIVITE. Par ressortissants consulaires CCI 21 CMA21 Les ressortissants de la Chambre de Métiers et de l Artisanat (inscrits en CFE métiers : production, bâtiment et services à la personne) ont nettement moins diminué que les ressortissants des CCI. La baisse du nombre de ressortissants de CCI correspond quasiment à la totalité de la baisse globale. 18

20 F) REPARTITION PAR POINT D ACCUEIL CMCO CCI21 Experts comptables BG 21 Ifore PES aph On constate : - un maintien du nombre d installations instruites par la CMA21. - un maintien du nombre d installations instruites par les experts-comptables. - une baisse importante du nombre d installations instruites par les CCI. - une baisse notable du nombre d installations instruites par la BGE Côte-d'Or. La CMA reste donc le principal instructeur de dossiers acceptés d aph 21 Initiative. Les experts-comptables ont maintenu le nombre de dossiers transmis dépassant ainsi les CCI dont le nombre de dossiers transmis a significativement chuté. La BGE Côte-d'Or voit son nombre de projets transmis diminuer pour la 2 ème année consécutive. G) MONTAGE FINANCIER DES PROJETS. Apport Financements 211 APH 21 INITIATIVE NACRE PCE Banques Autres Total % 7.38% 1.2% 1.4% 64.18% 4.12% 1.% Effet de levier / prêt bancaire : PN / PH / Total Effet de levier / totalité des ressources : PN / PH / Total

21 Le montant total des fonds mobilisés en 211 ( K ) est inférieur à 21. Le taux d intervention des prêts d honneur a baissé de.5% alors même que le montant et le taux d intervention des prêts Nacre attribués ont été divisés par 3. L effet de levier des prêts à taux % (Prêt Nacre +Prêt d Honneur) octroyés par aph 21 Initiative par rapport au prêt bancaire a nettement augmenté. Les apports sont proportionnellement stables dans un contexte de plan de financement moyen nettement supérieur. Le PCE voit son taux d intervention baisser un peu. L intervention bancaire augmente de 3%. Les autres aides (CDA, PRC, AGEFIPH) augmentent légèrement. Montant Moyens des prêts à taux % Mtants moyens globaux Prêt d'honneur Prêt Nacre Le montant moyen global est en baisse (1 K contre 11.3 K en 21), conséquence de l impact de la diminution du quota Nacre, que l augmentation du Prêt d Honneur moyen n a pas complètement compensé. En effet, le Prêt d Honneur moyen n a jamais été aussi élevé depuis la mise en place de Nacre, il est au même niveau qu avant la mise en place de ce nouveau dispositif. 2

22 Historique des fonds engagés Montants aph nacre Le montant global attribué est en nette baisse. Il s agit du plus bas montant des 3 années d existence du dispositif Nacre. Il s agit de la première année de baisse du montant global engagé. Nous sommes revenus en 211 sur des niveaux d engagements comparables à 28 ou 29. Il semble qu avec le même quota Nacre que celui obtenu en 29, nous aurions fait aussi bien, sinon mieux qu à cette époque en montant global engagé. Les banques cofinanceuses TOTAL Banque Populaire Crédit Agricole Crédit Mutuel Caisse d'epargne CIC BNP Société Générale Crédit Lyonnais BRA Autres

23 Banque Populaire Crédit Agricole Crédit Mutuel Caisse d'epargne CIC BNP Société Générale Crédit Lyonnais BRA Autres Les banques qui cofinancent le plus les installations soutenues par aph 21 Initiative sont : - d une part : celles qui sont les plus présentes sur le secteur du financement des TPE, - d autre part : les partenaires d aph 21 Initiative (en bleu) qui se détachent nettement des autres banques. Ces deux paramètres sont interdépendants. On observe aussi que, seul, le Crédit Agricole et la Banque Populaire voient le nombre de leurs projets aph 21 Initiative augmenter. La Caisse d Epargne et le Crédit Mutuel ont de nouveau inversé leur place. H) REPARTITION GEOGRAPHIQUE 12 Par arrondissement BEAUNE DIJON MONTBARD

24 Nous constatons : - une baisse très importante de 57 % des projets sur le comité d engagement de Montbard. - une baisse très importante de 42 % des projets sur le comité d engagement de Beaune. - une légère hausse de 2 % des projets sur le comité d engagement de Dijon. Outre la baisse générale des créations en Côte-d Or, nous assistons donc à une concentration des projets sur l arrondissement de Dijon à aph 21 Initiative. 8.% 7.% 6.% 5.% 4.% 3.% 2.% 1.%.% Taux rural La proportion de projets aidés en secteur rural a nettement baissé cette année, atteignant le plus bas taux de notre histoire avec 36.1 % des projets. 23

25 REPARTITION GEOGRAPHIQUE des dossiers du 1/1/211 au 31/12/211 Montigny sur Aube Semur en Auxois 3 Laignes Montbard Précy ss Thil Saulieu Liernais Chatillon sur Seine 7 Baigneux les Juifs Venarey les Laumes 1 Vitteaux 1 Pouilly en Auxois 2 Arnay le Duc Recey sur Ource 1 Aignay le Duc Grancey le Sombernon Bligny sur Ouche Nolay 2 Saint Seine l Abbaye 1 Château Fontaine lès Dijon 1 Is sur Tille 3 Dijon 65 Chenove 8 Gevrey Chambertin 2 Nuits St Georges 5 Beaune 14 Selongey 1 Fontaine Français 4 Mirebeau sur Bèze 2 Pontailler / Saône 3 Genlis 5 Seurre St Jean de Losne 1 Auxonne 3 Baisse en zone rurale surtout au nord et au sud du département. On notera : - une forte baisse sur Montbard ( dossier contre 8 l an dernier) et Is-sur-Tille, - une légère hausse sur Châtillon-sur-Seine, - une légère hausse sur la communauté d agglomération du Grand Dijon (notamment Dijon et Chenôve). 24

26 REPARTITION GEOGRAPHIQUE des dossiers depuis la création jusqu au 31/12/211 Montigny sur Aube 5 Laignes 8 Chatillon sur Seine 38 Recey sur Ource 8 Semur en Auxois 34 Aignay le Montbard Duc 5 3 Baigneux les Juifs 6 Précy ss Thil 6 Saulieu 15 Liernais 4 Venarey les Laumes 18 Vitteaux 9 Pouilly en Auxois 13 Arnay le Duc 13 Sombernon 16 Bligny sur Ouche 7 Nolay 13 Saint Seine l Abbaye 9 Grancey le Château 4 Is sur Tille 38 Fontaine lès Dijon 4 Dijon 476 Chenove 41 Gevrey Chambertin 26 Nuits St Georges 36 Beaune 127 Selongey 4 Fontaine Française12 Mirebeau sur Bèze 18 Genlis 41 Seurre 19 Pontailler / Saône 19 Auxonne 34 St Jean de Losne 24 La couverture du département par aph 21 Initiative est totale. 25

27 III L impact sur l économie locale. A) Taux de pénétration du dispositif. Extrait du rapport de l APCE sur la création en Côte-d Or entreprises crées dont seulement 1621 hors auto-entrepreneurs. Evolution du taux de pénétration d aph 21 Initiative Nombre de créations + reprises Pénétration créations + reprises 1.% 3.2% 4.% 5.2% 6.3% 7.6% 7.6% 6.4% 8.5% 1.1% 8.9% Cet indice mesure le nombre d entreprises installées / financées par aph 21 Initiative sur le nombre d entreprises installées en Côte-d Or qu elles soient financées ou non par une banque. Pour mesurer cet indice, nous avons soustrait le nombre d auto-entrepreneurs, ne correspondant pas (ou très rarement), à des porteurs de projets susceptibles de nous solliciter et d être éligible. Le taux de pénétration d aph 21 Initiative en 211 est de 8.9 %. Conclusion : Dans un contexte de baisse du nombre de créations, notre pénétration sur ce marché baisse de 1.2 pourcents. Ceci peut s expliquer par un désengagement palpable des banques sur les projets mais nous devons aussi nous poser la question de notre capacité de détection des projets et réfléchir à l amélioration de celle-ci. 26

INTRODUCTION page 2. I L ACTIVITÉ page 4. II LES RÉSULTATS page 15. III L IMPACT SUR L ÉCONOMIE LOCALE page 23. IV SYNTHÈSE NACRE page 24

INTRODUCTION page 2. I L ACTIVITÉ page 4. II LES RÉSULTATS page 15. III L IMPACT SUR L ÉCONOMIE LOCALE page 23. IV SYNTHÈSE NACRE page 24 Rapport d activité 2012 INTRODUCTION page 2 I L ACTIVITÉ page 4 II LES RÉSULTATS page 15 III L IMPACT SUR L ÉCONOMIE LOCALE page 23 IV SYNTHÈSE NACRE page 24 CONCLUSION page 25 1 L'Association de Prêt

Plus en détail

entreprendre prêt d honneur accompagner créer financer reprendre développer expertiser parrainer

entreprendre prêt d honneur accompagner créer financer reprendre développer expertiser parrainer entreprendre prêt d honneur accompagner créer reprendre financer développer expertiser parrainer Rapport d activité 203 Le réseau national Au service des créateurs, des territoires et de l emploi Initiative

Plus en détail

entreprendre prêt d honneur accompagner créer financer reprendre développer expertiser parrainer

entreprendre prêt d honneur accompagner créer financer reprendre développer expertiser parrainer entreprendre prêt d honneur accompagner créer reprendre financer développer expertiser parrainer Rapport d activité 2012 Le réseau national Au service des créateurs, des territoires et de l emploi Initiative

Plus en détail

Le réseau national. Louis Schweitzer, Président d Initiative France. Au service de l économie française

Le réseau national. Louis Schweitzer, Président d Initiative France. Au service de l économie française Le réseau national Au service de l économie française Initiative Nièvre est l une des 230 plateformes qui constituent Initiative France, premier réseau associatif d appui et de financement des créateurs

Plus en détail

2014, année clé pour l avenir. La mobilisation de nos équipes bénévoles et permanentes en synergies avec nos partenaires.

2014, année clé pour l avenir. La mobilisation de nos équipes bénévoles et permanentes en synergies avec nos partenaires. + Bernard Pieri croissance, ancrage territorial, dynamique partenariale 74 entreprises financées 147 emplois créés ou maintenus 2 permanences décentralisées en 2014 : - Barcelonnette - Saint André les

Plus en détail

1.004.200 accordés sur le département de la Corrèze

1.004.200 accordés sur le département de la Corrèze 1.004.200 accordés sur le département de la Corrèze Sommaire Chiffres clés 2014 de la plateforme Présentation de la plateforme L activité de l accueil au financement Les types d entreprises financées

Plus en détail

entreprendre prêt d honneur créer accompagner reprendre financer développer expertiser parrainer

entreprendre prêt d honneur créer accompagner reprendre financer développer expertiser parrainer entreprendre prêt d honneur créer accompagner reprendre financer développer expertiser parrainer rapport d activité 2014 Le mot du président Vous trouverez à travers la lecture de notre rapport d activité

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL. Notre grande cause à nous, c est faire naître votre

RAPPORT ANNUEL. Notre grande cause à nous, c est faire naître votre RAPPORT ANNUEL Lauréat au palmarès 2010 France Initiative pour la bonne appropriation de la démarche qualité et la très forte implication de la plateforme à tous les niveaux du réseau dans les groupes

Plus en détail

Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne

Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne Communiqué de presse Paris, le 24 avril 2014 RESULTATS 2013 Plus de 2 600 emplois créés ou sauvegardés et 850 entreprises accompagnées et financées grâce à l action du réseau Initiative Bretagne Initiative

Plus en détail

Les aides pour la création et reprise d entreprise

Les aides pour la création et reprise d entreprise Les aides pour la création et reprise d entreprise Pour créer sa boite, mieux vaut être accompagné Pourquoi SE FAIRE ACCOMPAGNER lors du lancement? Pour gagner du temps en ayant accès à des informations

Plus en détail

entreprendre prêt d honneur accompagner créer financer reprendre développer expertiser parrainer

entreprendre prêt d honneur accompagner créer financer reprendre développer expertiser parrainer entreprendre prêt d honneur accompagner créer reprendre financer développer expertiser parrainer rapport d activité 2013 1 Sommaire P 5 Chiffres clés 2013 p 6 De l accueil au comité P 7 Le financement

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE 2014 Agglopole Provence Initiative

RAPPORT D ACTIVITE 2014 Agglopole Provence Initiative RAPPORT D ACTIVITE 2014 Agglopole Provence Initiative Le mot du président API : «Un outil au service de la création d entreprise, des territoires et de l emploi» API a conforté sa position d acteur économique

Plus en détail

Créateurs Repreneurs

Créateurs Repreneurs Créateurs Repreneurs R E U S S I R VOTRE PROJET D E N T R E P R I S E Prêt d honneur la clé de votre financement BON À SAVOIR Montant moyen : 8 000 euros Durée : de 3 à 5 ans En moyenne, 7,8 euros de prêt

Plus en détail

LE PRET D HONNEUR FIR ET SON DEVENIR

LE PRET D HONNEUR FIR ET SON DEVENIR LE PRET D HONNEUR FIR ET SON DEVENIR Les fondamentaux du prêt d honneur FIR 1. Les finalités du prêt d honneur FIR Par rapport au créateur : Le prêt d honneur constitue un coup de pouce à la création/reprise

Plus en détail

Le réseau national. Initiative Vendée Bocage, membre du réseau Initiative France. Initiative Vendée Bocage est l une des 228*

Le réseau national. Initiative Vendée Bocage, membre du réseau Initiative France. Initiative Vendée Bocage est l une des 228* RAPPORT D ACTIVITE Année 2014 Le réseau national Initiative Vendée Bocage, membre du réseau Initiative France Initiative Vendée Bocage est l une des 228* plateformes qui constituent Initiative France,

Plus en détail

France Active, un réseau au service des personnes, de l emploi et des territoires

France Active, un réseau au service des personnes, de l emploi et des territoires RAPPORT D ACTIVITE 2012 Le mot du Président Depuis 2005, nous accompagnons et finançons des personnes à la recherche d un emploi, qui créent leur propre entreprise, et des entreprises solidaires qui créent

Plus en détail

Règlement intérieur. Plateforme France Initiative. du Pays du centre Bretagne

Règlement intérieur. Plateforme France Initiative. du Pays du centre Bretagne Règlement intérieur Plateforme France Initiative du Pays du centre Bretagne Centre Bretagne Initiative 5 r u e F e r d i n a n d L e T é n o B P 1 2-2 2 2 1 0 P L E M E T Tél. : 02 96 66 32 22 - Fax :

Plus en détail

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne Paris, le 3 avril 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013 Résultats du groupe Caisse des Dépôts Résultat net part du Groupe... 2,137 Md Résultat récurrent... 1,35 Md Résultat

Plus en détail

Initiative Côte-d Or REGLEMENT INTERIEUR

Initiative Côte-d Or REGLEMENT INTERIEUR Initiative Côte-d Or REGLEMENT INTERIEUR Partie 1 : Règlement d intervention. Article 1 Objet Les projets d entreprise éligibles aux fonds d intervention géré par l association ont un objet économique

Plus en détail

LE MICROCREDIT. Novembre 2015. Page

LE MICROCREDIT. Novembre 2015. Page LE MICROCREDIT Novembre 2015 Page Sommaire 2 Contexte. Parcours Confiance. Le microcrédit aux professionnels. Le dispositif de parrainage Vos interlocuteurs. Questions réponses. Contexte 3 C est au cours

Plus en détail

Expertiser Accompagner Financer

Expertiser Accompagner Financer Expertiser Accompagner Financer 1 er réseau d accompagnement et de financement des entreprises Le financement Première clef de la réussite Les futurs entrepreneurs manquent souvent de fonds propres et

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Création des commissions d assistance aux entreprises en Poitou-Charentes

DOSSIER DE PRESSE. Création des commissions d assistance aux entreprises en Poitou-Charentes wwww.poitou-charentes.gouv.fr DOSSIER DE PRESSE Création des commissions d assistance aux entreprises en Poitou-Charentes Lundi 19 décembre 2011 Le marché de l emploi en Poitou-Charentes touché par la

Plus en détail

Appel à projet 2010. Axe 1 : anticipation des travailleurs et des entreprises aux mutations économiques

Appel à projet 2010. Axe 1 : anticipation des travailleurs et des entreprises aux mutations économiques Appel à projet 2010 Axe 1 : anticipation des travailleurs et des entreprises aux mutations économiques Mesure 13 : Création d activité et esprit d entreprise Sous mesure 131 : Accompagnement des créateurs

Plus en détail

Règlement Intérieur du Fonds d Aide aux Jeunes

Règlement Intérieur du Fonds d Aide aux Jeunes Règlement Intérieur du Fonds d Aide aux Jeunes Vu la loi n 2008-1249 du 1 er décembre 2008 généralisant le revenu de solidarité active et réformant les politiques d insertion. Références législatives et

Plus en détail

Lancement officiel du RSA Jeunes

Lancement officiel du RSA Jeunes Lancement officiel du RSA Jeunes Vendredi 10 septembre 2010 15 h 45 Salle ROCLORE 53 bis, rue de la Préfecture à Dijon Sommaire 1) La mise en œuvre du RSA Jeunes 2) Le point sur le RSA 3) L insertion,

Plus en détail

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES Convention de partenariat Annexe 2 (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES I - Description du projet Depuis quelques années, les mutations des entreprises font ressentir

Plus en détail

1- DECLARATION COMMUNE «LA TRANSMISSION : UNE AMBITION POUR L ENTREPRISE»

1- DECLARATION COMMUNE «LA TRANSMISSION : UNE AMBITION POUR L ENTREPRISE» 1- DECLARATION COMMUNE «LA TRANSMISSION : UNE AMBITION POUR L ENTREPRISE» Sous la présidence de Hervé Novelli, secrétaire d Etat chargé du commerce, de l artisanat, des petites et moyennes entreprises,

Plus en détail

Initiative Landes, fonds de prêt d honneur landais

Initiative Landes, fonds de prêt d honneur landais FINANCEMENT ET ACCOMPAGNEMENT Initiative Landes, fonds de prêt d honneur landais 28 Septembre 2013 Initiative Landes : SOMMAIRE Présentation Résultats Plan stratégique Lande 1/ Initiative Landes : création

Plus en détail

SOLUTIONS DE FINANCEMENT TPE

SOLUTIONS DE FINANCEMENT TPE SOLUTIONS DE FINANCEMENT TPE GARANTIES BANCAIRES et PRET A TAUX ZERO Vous avez un projet de création, ou de reprise d entreprise, France Active vous accompagne pour financer votre projet dans de bonnes

Plus en détail

La Coordination régionale

La Coordination régionale La Coordination régionale La coordination régionale Normandie a pour mission de mutualiser certains outils afin de permettre aux plateformes d uniformiser ou d améliorer leurs pratiques. Aujourd hui, la

Plus en détail

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Description de l étude Depuis 10 ans, la CCI de Troyes et de l Aube s est résolument engagée dans une démarche de progrès, concrétisée par une

Plus en détail

- par OSEO pour le montage de dossiers de demande de Prêt à la Création d Entreprise (PCE), prêt bancaire sans garantie ni caution personnelle

- par OSEO pour le montage de dossiers de demande de Prêt à la Création d Entreprise (PCE), prêt bancaire sans garantie ni caution personnelle HAUTE-SAÔNE INITIATIVE est une association de type loi 1901 créée en juin 1998 à l'initiative du Conseil Général de la Haute-Saône, bénéficiant du soutien de partenaires économiques (Banques, Chambre de

Plus en détail

Étude du portefeuille de crédit des

Étude du portefeuille de crédit des Étude du portefeuille de crédit des caisses du réseau ANACAPH PROJET : «RENFORCEMENT DU RESEAU DE L ANACAPH DANS L ACCOMPAGNEMENT DU CREDIT ORIENTE VERS LES MPE» Mai 2009 Dorlus Jackson MBA, Comptable

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management des achats et des ventes à l'international de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d

Plus en détail

Finances Conseil Méditerranée / ESIA

Finances Conseil Méditerranée / ESIA Finances Conseil Méditerranée / ESIA - Financement des TPE - Financement des entreprises responsables - Dispositif CEDRE 25 avril 2013 QUI EST ESIA? Un outil de développement local créé en 2001 par la

Plus en détail

OUVRIR LES PORTES DE LA BANQUE AUX JEUNES ENTREPRENEURS

OUVRIR LES PORTES DE LA BANQUE AUX JEUNES ENTREPRENEURS Contexte général de lancement de l expérimentation Pour des raisons indépendantes de notre volonté et de notre implication, la convention avec le Ministère a été signée à la fin du mois de décembre 2010.

Plus en détail

Création d activité : chacun a-t-il sa chance? Tours 8 juillet 2009

Création d activité : chacun a-t-il sa chance? Tours 8 juillet 2009 Création d activité : chacun a-t-il sa chance? 1 Objectifs Améliorer la lisibilité des structures d aide à la création d activité : rôles et spécificités Comprendre comment les publics plus fragiles, mais

Plus en détail

Les dispositifs solidaires du Crédit Mutuel Arkéa

Les dispositifs solidaires du Crédit Mutuel Arkéa Les dispositifs solidaires du Crédit Mutuel Arkéa Les aides financières à l investissement et à la création d emplois L aide aux emprunteurs en difficulté Le micro-crédit personnel Les difficultés ponctuelles

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

EMPLOI ET DIFFICULTES DANS LE SECTEUR DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

EMPLOI ET DIFFICULTES DANS LE SECTEUR DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EMPLOI ET DIFFICULTES DANS LE SECTEUR DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Face aux solutions recherchées par le gouvernement au regard des milliards de dettes sociales et fiscales accumulées dans les DOM

Plus en détail

Présentation de la Médiation du crédit aux entreprises

Présentation de la Médiation du crédit aux entreprises Présentation de la Médiation du crédit aux entreprises Juin Mars 2009 1 Sommaire Le Médiateur du crédit Sa mission Ses objectifs Ses équipes La démarche : simple et accessible à tous Les entreprises éligibles

Plus en détail

LES AIDES AUX REPRENEURS

LES AIDES AUX REPRENEURS LES AIDES AUX REPRENEURS L offre de service du dispositif «Reprendre en Bretagne» Le dispositif «Reprendre en Bretagne» propose plusieurs prestations pour aider les repreneurs à concrétiser leur projet

Plus en détail

>> Le réseau France Active

>> Le réseau France Active >> Le réseau France Active France Active est un réseau de 40 associations - agissant dans le champ de l économie sociale et solidaire; - finançant les initiatives économiques créatrices d emplois. Il s

Plus en détail

Le Fonds de Garantie pour la création, la reprise et le développement d entreprises à l initiative des femmes DOSSIER DE PRESSE

Le Fonds de Garantie pour la création, la reprise et le développement d entreprises à l initiative des femmes DOSSIER DE PRESSE Le Fonds de Garantie pour la création, la reprise et le développement d entreprises à l initiative des femmes DOSSIER DE PRESSE Le FGIF soutien l entreprise au féminin SOMMAIRE 1. LE FGIF ET L EMPLOI Chiffres

Plus en détail

Chefs d entreprises Cadres dirigeants Experts-comptables Seniors Et si vous apportiez votre expérience à un créateur d entreprise?

Chefs d entreprises Cadres dirigeants Experts-comptables Seniors Et si vous apportiez votre expérience à un créateur d entreprise? Chefs d entreprises Cadres dirigeants Experts-comptables Seniors Et si vous apportiez votre expérience à un créateur d entreprise? R E J O I G N E Z LE P R E M I E R R E S E A U DE PARRAINS D E N T R E

Plus en détail

- par OSEO pour le montage de dossiers de demande de Prêt à la Création d Entreprise (PCE), prêt bancaire sans garantie ni caution personnelle.

- par OSEO pour le montage de dossiers de demande de Prêt à la Création d Entreprise (PCE), prêt bancaire sans garantie ni caution personnelle. INITIATIVE HAUTE-SAÔNE est une association de type loi 1901 créée en juin 1998 à l'initiative du Conseil général de la Haute-Saône, bénéficiant du soutien de partenaires économiques (Banques, Chambre de

Plus en détail

PARCOURS NACRE VOUS ETES SANS EMPLOI? VOUS VOULEZ CREER VOTRE PROPRE ENTREPRISE?

PARCOURS NACRE VOUS ETES SANS EMPLOI? VOUS VOULEZ CREER VOTRE PROPRE ENTREPRISE? PARCOURS NACRE VOUS ETES SANS EMPLOI? VOUS VOULEZ CREER VOTRE PROPRE ENTREPRISE? La CCI 90 vous accompagne dans le cadre du dispositif NACRE Le Processus NACRE est un nouvel accompagnement pour la création

Plus en détail

11 e Forum de la Création & Reprise d entreprise

11 e Forum de la Création & Reprise d entreprise 11 e Forum de la Création & Reprise d entreprise en Loir-et-Cher Vendredi 5 octobre 2012 de 9h à 18h Maison des Entreprises 16 rue de la Vallée Maillard à Blois Une opération organisée conjointement par

Plus en détail

Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40

Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 Panorama du mécénat des entreprises du CAC 40 Préambule Méthodologie Structures observées Les recherches ont porté sur toutes les entreprises entrant dans la composition de l indice CAC 40 au 1 er juillet

Plus en détail

Créez. cadre d accompagnement. Reprenez. Vous. Vous. Les experts-comptables vous accompagnent pour vous aider à bien démarrer!

Créez. cadre d accompagnement. Reprenez. Vous. Vous. Les experts-comptables vous accompagnent pour vous aider à bien démarrer! Vous Créez Vous Reprenez Les experts-comptables vous accompagnent pour vous aider à bien démarrer! Offre spécifique auto-entrepreneur Consultation GRATUITE «valider votre statut» nombreux avantages partenaires

Plus en détail

Les artisans et leur banque

Les artisans et leur banque Chambre de métiers et de l artisanat de Région Nord - Pas de Calais Les artisans et leur banque Analyse des relations entre les artisans et leur banquier Enquête réalisée en août et septembre 2013 Octobre

Plus en détail

LE DISPOSITIF DE MICROCREDIT PERSONNEL

LE DISPOSITIF DE MICROCREDIT PERSONNEL LE DISPOSITIF DE MICROCREDIT PERSONNEL 1. Définition et caractéristiques des prêts 1.1 Définition Le COSEF du 29 avril 2009 a élaboré une proposition de 10 principes pour la définition du microcrédit personnel

Plus en détail

PAS ASSEZ D'APPORT? PENSEZ AU PRÊT D'HONNEUR A 0% DU RESEAU INITIATIVE

PAS ASSEZ D'APPORT? PENSEZ AU PRÊT D'HONNEUR A 0% DU RESEAU INITIATIVE PAS ASSEZ D'APPORT? PENSEZ AU PRÊT D'HONNEUR A 0% DU RESEAU INITIATIVE Vincent ARVIS, directeur Initiative Montpellier Mickaël LAPOSTOLLE, coordinateur régional Initiative Languedoc-Roussillon Partie 1

Plus en détail

3. Des données financières globalement positives en 2010

3. Des données financières globalement positives en 2010 3. Des données financières globalement positives 3.1 Une nouvelle progression du bilan À fin 2010, le total de bilan agrégé de l ensemble des organismes d assurance et de réassurance contrôlés par l Autorité

Plus en détail

LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À

LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À L AUTO-ENTREPRENEUR, L EIRL ET LES ARTISANS Salon des entrepreneurs de PARIS 5 février 2015 MESURES RELATIVES À L AUTO- ENTREPRENEUR Pour rappel L auto-entrepreneur est

Plus en détail

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé Adie et vous. Nos Missions: Des missions qui traduisent les valeurs de l ADIE fondées sur la confiance dans les capacités de chacun et le droit fondamental d entreprendre Financer les créateurs d entreprise

Plus en détail

Loueur en meublés Chambre d hôtes - Gîte

Loueur en meublés Chambre d hôtes - Gîte Loueur en meublés Chambre d hôtes - Gîte 2014-2015 Sommaire Sommaire 2 Synthèse 6 Présentation de la profession 8 1. Définition... 8 2. Accès à la profession... 8 a. Conditions d ouverture... 8 b. Demande

Plus en détail

Diagnostic départemental : Création d entreprises, publics cible et dispositif nacre dans le département de l'essonne

Diagnostic départemental : Création d entreprises, publics cible et dispositif nacre dans le département de l'essonne Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d Entreprise (nacre) Direccte Ile-de-France Direction Régionale Ile-de-France de la Caisse des Dépôts Diagnostic départemental : Création d entreprises,

Plus en détail

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin»

Animation de la manifestation de remise des prix de la 10 ème édition du concours «Initiative au Féminin» 1er réseau de financement des créateurs d entreprise 228 plateformes d accompagnement dans toute la France 16 200 entreprises et 38 500 emplois créés ou maintenus en 2014 CAHIER DES CHARGES Animation de

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FSE)

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FSE) Page 1 Axe 2 - Renforcer la cohésion sociale et poursuivre l effort de qualification et de professionnalisation de la population active Service instructeur DIECCTE Dates agréments CLS 3 Juillet 2008 2

Plus en détail

ENTREPRENDRE AU FÉMININ

ENTREPRENDRE AU FÉMININ Journée nationale des femmes entrepreneures ENTREPRENDRE AU FÉMININ Un an d action pour le développement de l entreprenariat féminin DOSSIER DE PRESSE 1 er octobre 2014 UNE POLITIQUE POUR L EMPLOI ET L

Plus en détail

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 PLAN DE FINANCEMENT DU PROJET FONDS PROPRES = APPORT PERSONNEL CREDIT AIDES FINANCIERES - SUBVENTIONS Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois

Plus en détail

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES Convention de partenariat entre la Fédération Bancaire Française et France Active

Plus en détail

RÈGLES D ATTRIBUTION DE PRETS D HONNEUR

RÈGLES D ATTRIBUTION DE PRETS D HONNEUR RÈGLES D ATTRIBUTION DE PRETS D HONNEUR ARTICLE 1 PREAMBULE Les règles d attribution de prêts d honneur sont validées par le Conseil d Administration sur propositions du Bureau qui les établi. Leur respect

Plus en détail

2014, année record d engagement

2014, année record d engagement 18% Des entreprises installées en 2014 ont été soutenues par Initiative Nièvre 164 Emplois créés ou maintenus 66% Des projets portés par des demandeurs d emplois 2014, année record d engagement 817 000

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

FRANCE ACTIVE ET L EPARGNE SOLIDAIRE

FRANCE ACTIVE ET L EPARGNE SOLIDAIRE FRANCE ACTIVE ET L EPARGNE SOLIDAIRE 1 PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE FRANCE ACTIVE 2 FRANCE ACTIVE Association créée en 1988 Fondateurs Fondation de France Caisse des dépôts et consignations Crédit Coopératif

Plus en détail

D O S S I E R D E P R E S S E

D O S S I E R D E P R E S S E D O S S I E R D E P R E S S E Contacts Presse : Chambre de Métiers et Chambre de Commerce et Chambre d Agriculture de l Artisanat d Industrie Michel GEORJON Sandrine CARQUEX Rodhène POPINEAU Responsable

Plus en détail

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739 Séance publique du 21 juin 2005 Délibération n 2005-2739 commission principale : développement économique objet : Démarche Lyon ville de l'entrepreneuriat - Soutien à l'association Action'elles pour son

Plus en détail

«TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP

«TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP «TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP I. Présentation de l action La Région Rhône-Alpes a lancé en 2007, en partenariat avec l Union régionale des Scop (Urscop),

Plus en détail

PLF 2016 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS

PLF 2016 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS PLF 2016 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS Version du 06/10/ à 11:29:43 PROGRAMME 862 : PRÊTS POUR LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

Plus en détail

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Intervention de Mohammed Laksaci Gouverneur de la Banque d Algérie 21 e Conférence des Gouverneurs

Plus en détail

PROJET DE CONVENTION D APPORT AVEC DROIT DE REPRISE

PROJET DE CONVENTION D APPORT AVEC DROIT DE REPRISE Annexe Conv GDXX/15 PROJET DE CONVENTION D APPORT AVEC DROIT DE REPRISE Entre, La Communauté d Agglomération du Grand Dole Dont le siège est fixé Place de L Europe 39100 DOLE Représentée par son Président

Plus en détail

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 Contexte et enjeux : Depuis plusieurs années la politique économique de la Région Centre - Val de Loire s est fixée comme objectif de soutenir la

Plus en détail

Rapport d activité 2014

Rapport d activité 2014 Rapport d activité 2014 Initiative Nord Hautes Alpes Le mot du président Comme le soulignait l année dernière Henri FAUBERT, la plateforme INITIATIVE NORD HAUTES ALPES avait réalisé en 2013 une progression

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES.

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES. DOSSIER DE PRESSE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ ET LA CAISSE DES DÉPÔTS S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES 22 janvier 2015 Région Franche-Comté

Plus en détail

Les 12 mesures concrètes et immédiates pour relancer l activité du bâtiment

Les 12 mesures concrètes et immédiates pour relancer l activité du bâtiment Maj : 13 novembre 2012 Les 12 mesures concrètes et immédiates pour relancer l activité du bâtiment L artisanat du bâtiment enregistre pour le second trimestre consécutif une baisse de son activité. Les

Plus en détail

Devenir chef d entreprise

Devenir chef d entreprise Devenir chef d entreprise CATALOGUE DE FORMATION pour les créateurs et repreneurs d entreprise Édito Opérateur Nacre 1 2 3 Prêter une oreille attentive à chaque idée, développer l esprit créatif, encourager

Plus en détail

UNE DEMANDE DE RMI EN HAUSSE

UNE DEMANDE DE RMI EN HAUSSE Une année mitigée En 2008, en Poitou-Charentes, le bilan social est mitigé. Le nombre d allocataires de l ASS et de l API décline. De même, le nombre de bénéficiaires de la CMUc est en retrait. Cela peut

Plus en détail

J ÉTABLIS MON DOSSIER FINANCIER PRÉVISIONNEL

J ÉTABLIS MON DOSSIER FINANCIER PRÉVISIONNEL J ÉTABLIS MON DOSSIER FINANCIER PRÉVISIONNEL 17 parazit - Fotolia.com Étape 3 > Mes prévisions financières > Mon plan de financement > Mon compte de résultat prévisionnel > Mon seuil de rentabilité > Mon

Plus en détail

Accompagnement et aides. financières de Pôle Emploi

Accompagnement et aides. financières de Pôle Emploi Construire un plan de financement solide pour la pérennité de votre projet Pauline LEBOISSETIER et Stéphane LEVENEZ Les bonnes questions à se poser avant de se lancer dans l aventure! La connaissance de

Plus en détail

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-1 : CREATION REPRISE PAR LA CREATION D ACTIVITES D ENTREPRISES. Version adoptée au CPR du 12/12/14 1

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-1 : CREATION REPRISE PAR LA CREATION D ACTIVITES D ENTREPRISES. Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI PAR LA CREATION D ACTIVITES FICHE THEMATIQUE 6-1 : CREATION REPRISE D ENTREPRISES Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 Priorité d investissement 8.3 : promotion d emplois pérennes

Plus en détail

Code NAF / APE : Libellé : Activité : Date de création :

Code NAF / APE : Libellé : Activité : Date de création : DEMANDE D INTERVENTION au titre du Fonds de Revitalisation de Giraud Nord pour le soutien à la création d emplois et d activités sur la zone d emploi de Chauny (Vous pouvez télécharger la version électronique

Plus en détail

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes

Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Résumé de l ouvrage : Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes L égalité professionnelle entre hommes et femmes est un enjeu historique. En effet, il fait l objet de toutes les attentions

Plus en détail

Procédures de lancement de micro crédit social Partenariat avec.

Procédures de lancement de micro crédit social Partenariat avec. Procédures de lancement de micro crédit social Partenariat avec. Le micro crédit social Ce n est pas le micro crédit professionnel C est un crédit à la consommation De 500 à 3000 Sur une durée de 12 à

Plus en détail

Les conséquences sur le tissu économique

Les conséquences sur le tissu économique Les conséquences sur le tissu économique Entreprises Entreprises L engouement pour les auto-entreprises se calme En Poitou-Charentes, 13 964 entreprises ont été créées en. Après une forte augmentation

Plus en détail

19 novembre 2015 ------------------------------ Centre de Congrès > CAEN FINANCER SON PROJET

19 novembre 2015 ------------------------------ Centre de Congrès > CAEN FINANCER SON PROJET FINANCER SON PROJET SOMMAIRE Les atouts de l accompagnement Les critères d appréciation du projet par la banque Les prêts à taux zéro L intermédiation bancaire et les garanties L Adie, un financement alternatif

Plus en détail

L obligation d emploi

L obligation d emploi L obligation d emploi 1 2 La réponse à l obligation d emploi dans le secteur privé La réponse à l obligation d emploi dans le secteur public La loi fixe à tout établissement privé ou public d au moins

Plus en détail

Situation des PME et perspectives de croissance en France

Situation des PME et perspectives de croissance en France Situation des PME et perspectives de croissance en France Résumé : - Les entreprises françaises ont su résister à la crise grâce à la consolidation de leur bilan au cours des années 2000 ; - Le maintien

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

Chefs d entreprises Experts-comptables Consultants Banquiers Cadres Notaires Avocats Seniors. Un engagement

Chefs d entreprises Experts-comptables Consultants Banquiers Cadres Notaires Avocats Seniors. Un engagement Chefs d entreprises Experts-comptables Consultants Banquiers Cadres Notaires Avocats Seniors Un engagement BÉNÉVOLE Aux côtés des créateurs S ENGAGER Notre rôle : permettre aux créateurs et aux repreneurs

Plus en détail

«J ai un impayé, que faire?»

«J ai un impayé, que faire?» «J ai un impayé, que faire?» Fiche technique proposée par le Cabinet CFO FRANCE, votre expert en recouvrement de créances civiles & commerciales Www.cfo-france.com S Introduction Malgré les prévisions

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 EXPOSE DES MOTIFS SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 29 AVRIL 2014 POINT EMPLOI GIP Ivry-Vitry Actions Mission Locale, PLIE, Cellule Insertion Participations pour l année 2014 EXPOSE DES MOTIFS La Ville participe à des actions

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN

EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN EMPLOI, INCLUSION SOCIALE, FORMATION PROFESSIONNELLE FONDS SOCIAL EUROPÉEN LE DÉPARTEMENT La stratégie d intervention du Fonds Social Européen pour 2014-2020 vise à corriger les déséquilibres structurels

Plus en détail

LES PRINCIPALES AIDES AUX CREATEURS D ENTREPRISE AVRIL 2015

LES PRINCIPALES AIDES AUX CREATEURS D ENTREPRISE AVRIL 2015 LES PRINCIPALES AIDES AUX CREATEURS D ENTREPRISE AVRIL 2015 LES PRINCIPALES AIDES AUX CREATEURS Sommaire 2 SOMMAIRE : DISPOSITIF ACCRE 3 à 6 L ARE ou l ARCE 7 à 9 DISPOSITIF NACRE 10 à 13 FINANCEMENTS

Plus en détail

Signature du Protocole de partenariat avec les établissements bancaires de La Réunion lundi 27 mai à 14h30 DOSSIER DE PRESSE

Signature du Protocole de partenariat avec les établissements bancaires de La Réunion lundi 27 mai à 14h30 DOSSIER DE PRESSE Signature du Protocole de partenariat avec les établissements bancaires de La Réunion lundi 27 mai à 14h30 DOSSIER DE PRESSE contacts : Christian Brunaud DIECCTE - Direction des entreprises, de la concurrence,

Plus en détail

Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire. FISAC : Action n 4

Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire. FISAC : Action n 4 Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire FISAC : Action n 4 L Artisanat en Maurienne Quelques chiffres 1 152 entreprises artisanales (11,5% des entreprises artisanales de Savoie)

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

SOMMAIRE 26/05/2011 INTRODUCTION: D.I.R.E.C.C.T.E. LES PHASES Intervenants Témoins. LA CREATION EN GIRONDE Schéma Précisions CONCLUSION 2

SOMMAIRE 26/05/2011 INTRODUCTION: D.I.R.E.C.C.T.E. LES PHASES Intervenants Témoins. LA CREATION EN GIRONDE Schéma Précisions CONCLUSION 2 «LE DISPOSITIF NACRE: outil majeur pour la reprise ou la création d entreprise» 14 AVRIL 2011 LANGON SOMMAIRE INTRODUCTION: D.I.R.E.C.C.T.E. LES PHASES Intervenants Témoins LA CREATION EN GIRONDE Schéma

Plus en détail