LE JEU DE L AMOUR ET DU HASARD Une comédie en trois actes de Marivaux, adaptée en bande dessinée.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE JEU DE L AMOUR ET DU HASARD Une comédie en trois actes de Marivaux, adaptée en bande dessinée."

Transcription

1 LE JEU DE L AMOUR ET DU HASARD Une comédie en trois actes de Marivaux, adaptée en bande dessinée. Scénario, dessin et couleur Florent Humbert Collection Ex-Libris - Éditions Delcourt, disponible en février 2009

2 ARD.indd Quelques 18/12/08 12:52:23 repères 1 - Les dates et la genèse de l œuvre Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux (Paris : 1688 Paris : 1763) écrit Le Jeu de l amour et du hasard en La pièce est jouée pour la première fois à Paris le 23 janvier 1730 au Nouveau théâtre italien, par la troupe des Comédiens-Italiens. La collaboration entre Marivaux et la troupe, présente à Paris depuis le XVII e siècle, dure une vingtaine d années. Elle commence avec Arlequin poli par l amour, en 1720, jusque L Épreuve, en Les Italiens jouent dans la tradition de la commedia dell arte, privilégiant l improvisation et les jeux de scène, où chaque personnage est un type bien défini : Pantalon, Arlequin Les comédiens jouent et montrent qu ils jouent, en portant des masques, ce qui rend impossible l identification à leur personnage et l intériorisation. La comédie est ensuite jouée plus de 1500 fois à la Comédie- Française. C est la pièce la plus célèbre de Marivaux, après L Ile des esclaves (1725), La Seconde Surprise de l amour (1727), Les Serments indiscrets (1732) et Les Fausses Confidences (1737). 2 - Le résumé de la nouvelle et les thèmes abordés par MaRIVAUX Le résumé : Monsieur Orgon a projeté de marier sa fille Silvia à Dorante, le fils de son ami. Il s agit d un mariage de convenance car les deux jeunes gens ne se connaissent pas. Afin de pouvoir mieux observer celui qui va devenir son mari, Silvia imagine un stratagème qu elle fait accepter à son père : échanger sa place avec celle de Lisette, sa femme de chambre. Mais Dorante, dans le même temps, a la même idée de son côté : il se présente dans le costume de son valet, Arlequin qui, lui, prend la place de son maître. Monsieur Orgon et Mario observent alors avec intérêt et amusement ce qui se joue sous leurs yeux : une double intrigue amoureuse se noue sous les masques. La fausse Lisette trouve au faux Arlequin beaucoup d attraits ; la fausse Silvia est séduite par le faux Dorante et flattée que cet homme, qu elle croit au-dessus de sa condition, s intéresse à elle. Les masques finissent par tomber et l amour par triompher. Mais y a-t-il du hasard dans ce jeu amoureux? Les thèmes : Amour et discrimination sociale : Dans le théâtre de Molière, l un des thèmes importants est le mariage forcé. Les pères projettent de marier leurs filles à des hommes qu elles ne connaissent ni aiment pour renforcer des alliances et des amitiés. Chez Marivaux, plus d un siècle plus tard, il faut nuancer. Orgon souhaite marier Silvia à Dorante, le fils d un de ses amis. C est ce qu il explique à sa fille. Mais il accepte l idée que Silvia puisse refuser si Dorante ne lui plaît pas. Il compte malgré tout sur le fait que les deux jeunes gens, qui appartiennent au même milieu, se plairont grâce à tout ce qu ils ont en commun. La question qui se pose dans cette comédie de sentiments est bien celle-ci : peut-on aimer et épouser quelqu un qui n a pas reçu la même éducation et qui n est pas de la même condition que soi, c est-à-dire, qui n appartient pas au même milieu social? Cette question reste aujourd hui tout à fait d actualité. Une tradition littéraire qui perdure depuis la littérature courtoise affirme que la passion se joue des barrières sociales. Aimer, certes, mais vivre? Marivaux ne le pense pas et ses personnages, piégés par leurs sentiments, l expriment clairement : Dorante hésite avant d accepter d épouser celle qu il pense être une servante ; Silvia ne comprend pas pourquoi elle préfère le valet au maître. L amour finit par triompher, soit, mais dans le bon ordre des choses établies : finalement on aime et on reste dans son propre milieu. Est-ce si différent aujourd hui? Jeux de dupes : Afin de mieux s observer et se jauger librement, les deux jeunes gens, Silvia et Dorante, imaginent chacun de leur côté le même stratagème : endosser l identité et le costume de leurs domestiques. Chacun porte donc un masque et souhaite duper l autre. Il y a là un jeu basé sur le mensonge et la tromperie. Mais cela faisant, ils se prennent à leur propre piège et se dupent eux-mêmes. Ce qui était un jeu au départ devient autre chose : chacun est pris dans les filets de l amour mais les préjugés sont là, qui en empêchent l épanouissement. Jusqu où peut-on être sincère dans l amour et dans les relations sociales? Ne se dupe-t-on pas soi-même à vouloir séduire l autre? Jusqu où est-on prêt à aller pour que l amour aboutisse à une relation durable? Comment réagit-on lorsque les masques tombent et que le jeu de la séduction doit cesser? Toutes ces questions, qui sont au cœur des relations amoureuses, restent aujourd hui tout à fait d actualité : si Dorante et Silvia vivaient à l heure d Internet et échangeaient, au départ, par le canal de la messagerie électronique, ils se seraient fait passer pour ce qu ils ne sont pas, afin de séduire l autre tout d abord et de le pousser dans ses retranchements. Le Rôle du langage : Marivaux a donné son nom à un style particulier de langage amoureux, le marivaudage. Les définitions en sont variées : style précieux utilisé pour exprimer les sentiments amoureux ; affectation, affèterie, préciosité, recherche dans le langage et le style (le Petit Robert) ; propos, manège de galanterie délicate et recherchée, badinage (le Petit Robert) ; badinage spirituel (Diderot) ; badinage à froid (Sainte-Beuve) Les personnages de Marivaux ne s amusent pas sur le plan sentimental, et n ont de légèreté que l apparence. Ils réagissent tout d abord essentiellement sur les mots. Ceux-ci ne sont jamais neutres ni banals pour eux. Le langage a donc énormément d importance dans la pièce et, si le langage sert bien sûr à communiquer, il est essentiel dans la connaissance de soi, de ses sentiments. 2

3 Quelques repères ARD.indd 18/12/08 12:52:23 3 Les personnages Mo n s i e u r Or g o n, père de Silvia : c est un homme qui a un certain rang social, un «homme de condition», disait-on au XVIII e siècle. Peu d indices permettent de trancher s il appartient à la noblesse ou à la bourgeoisie, sinon son nom : Monsieur Orgon, qui pourrait laisser pencher vers la bourgeoisie. Ce qui est certain, c est que Monsieur Orgon jouit d une bonne aisance financière, vit dans une maison agréable. Cette aisance économique est de celle qui puisse abolir les frontières parfois ténues entre aristocratie et bourgeoisie. père de Silvia, n agit pas en autocrate. Il ne se montre pas autoritaire. Il souhaite que sa fille épouse Dorante, qui est le fils d un ami et de même condition sociale. Cependant il la laissera choisir selon son cœur et ne lui imposera pas ce mariage s il ne lui sied pas. Il consent au jeu de travestissement, il favorise les rencontres entre Silvia et Dorante, il conseille Lisette lorsqu elle entreprend de séduire Arlequin, il assiste en spectateur bienveillant à ce qui se joue sous ses yeux. Do r a n t e, fils d un ami de M. Orgon et prétendant de Silvia : un jeune homme bien né, plutôt sage et raisonnable, qui ne connaît pas l amour. Il imagine donc lui aussi un travestissement afin de sonder celle qui lui est destinée. Devenu valet, il subit l épreuve de l humiliation : repoussé par Silvia, rabroué par Mario et Arlequin. Il vit aussi les affres de l amour confronté à la raison : peut-on épouser celle que l on aime, si celle-ci est d une condition sociale nettement inférieure? Li s e t t e, femme de chambre de Silvia : c est un personnage complexe, plus qu une domestique, puisqu elle est aussi la confidente et la coiffeuse de Silvia. C est une femme réaliste, fine, honnête, qui se prend à rêver de sortir de sa condition en épousant un homme bien né. Serait-elle tombée amoureuse d Arlequin si celui-ci s était d emblée présenté comme un valet? Ma r i o, frère de Silvia : avec son père et en parfaite complicité avec ce dernier, Mario est aussi le témoin du jeu de l amour et du hasard. Il en connaît les «règles» et cela change son regard sur les deux couples naissants. Il est à la fois spectateur et acteur : il provoque les réactions de Dorante et l incite, par là même, à se dévoiler et à se décider. Ce personnage est issu de la commedia dell arte. Silvia : c est une jeune fille éduquée et bien née qui rêve de faire un mariage d amour, et pas seulement d épouser un homme riche. Elle observe les couples autour d elle et ce qu elle constate l effraie et lui fait appréhender la vie conjugale. D où le stratagème qu elle conçoit et qu elle présente à son père. Elle découvre très vite l amour au contact de Dorante, s étonne de ses réactions physiques et doit combattre dans cette expérience qui se retourne contre elle, sa raison et son amour-propre puisqu elle se croit amoureuse d un valet. Elle veut alors mettre fin au jeu en révélant son identité, ce dont Monsieur Orgon l empêche. Alors elle le pousse jusqu au bout pour obtenir la preuve d amour qu elle attend : que Dorante lui propose le mariage alors qu il la croit soubrette. Elle se montre à la fois naïve et forte, amoureuse, passionnée et manœuvrière. Elle aussi est un personnage de la commedia dell arte. Ar l e q u i n, valet de Dorante : l un des personnages importants de la commedia dell arte. Arlequin incarne le valet un peu maladroit, à la fois naïf et futé, vêtu d un habit à losanges multicolores. C est un acrobate qui ne cesse de virevolter, qui use d un langage populaire, aimant boire et manger, plaisanter et lancer quelques impertinences. Travesti en maître, il n abandonne pas ses manières de valet et le contraste entre ce qu il est réellement et son statut officiel est source de comique. 3

4 Quelques repères ARD.indd 18/12/08 12:52: Le découpage de la pièce dans la bande dessinée Le Jeu de l amour et du hasard est une comédie en trois actes. L acte I comporte neuf scènes, l acte II, treize et l acte III, neuf. Personnages dans la pièce Personnages dans la BD Planches dans la bande dessinée Décors dans la bande dessinée Vignettes intermédiaires Acte I METTRE LES MASQUES : Silvia et Dorante imaginent, chacun de leur côté afin de se juger mutuellement, d endosser l habit et la condition de leurs domestiques. Lisette et Arlequin deviennent donc pour un temps les maîtres. Sous l œil bienveillant et amusé de Monsieur Orgon et de Mario, l on assiste à la rencontre de Dorante et de Silvia d une part, et àw celle de Lisette et Arlequin d autre part. Mais les travestis jouent mal : ils sont en dessus ou en dessous de leur condition. Scène 1 Silvia, Lisette La statue de l homme nu qui Silvia, Lisette change de posture Pages 3 à 5 3 planches Rue Maison de Monsieur Orgon extérieur Salon Monsieur Orgon marche dans la rue jusqu à la porte (p. 5 V.6) Scène 2 Silvia, Lisette Silvia, Lisette La statue de la femme nue qui change de posture Pages 6 à 8 3 planches Maison d Orgon : salon Scène 3 Mario, Monsieur Orgon, Silvia Mario, Monsieur Orgon Pages 9 et 10 2 planches Jardin Salon d Orgon Vue des toits : extérieur (p. 10, V. 7) Scène 4 Silvia, Monsieur Orgon, Mario Dorante, Arlequin Cupidon Lisette, Silvia, Monsieur Orgon Page 11 1 planche Rue Ciel vue des toits Jardin - Salon Scène 5 Dorante (en valet), Silvia, Mario Dorante Cupidon Silvia, Mario Pages 12 et 13 2 planches Porte de la maison Salon Jardin Ciel Vestibule Scène 6 Silvia, Dorante Silvia, Dorante Cupidon Arlequin La statue de la femme qui se cache de ses mains Pages 14 à 17 4 planches Terrasse Jardin d Orgon Porte d entrée Vestibule Salon Scène 7 Dorante, Silvia, Arlequin Dorante, Silvia, Arlequin Pages 18 et 19 2 planches Salon Escalier intérieur Scène 8 Dorante, Arlequin Dorante, Arlequin Page 20 : vignettes 1, 2, 3 et 4 Salon Scène 9 Dorante, Arlequin Dorante, Arlequin Page 20 : vignettes 5, 6, 7 et 8 Bord de Seine tout près de la maison d Orgon 4

5 Quelques repères ARD.indd 18/12/08 12:52:23 Personnages dans la pièce Personnages dans la BD Planches dans la bande dessinée Décors dans la bande dessinée Vignettes intermédiaires Acte II Les déclarations : Les deux couples se déclarent leur amour lors de deux scènes parallèles. Et les valets mènent le jeu, en assumant beaucoup mieux que leurs maîtres, leur «nouvelle» condition, n hésitant pas à humilier ou à rabrouer leurs maîtres. Les relations se tendent entre Dorante et Arlequin, et entre Lisette et Silvia. Dorante, désemparé, avoue son amour à Silvia qui lui impose une épreuve : l épouser alors qu elle n est qu une servante. Scène 1 Lisette, Monsieur Orgon Lisette, Monsieur Orgon Pages 21 à 23 3 planches Bord de Seine tout près de la maison d Orgon Scène 2 Lisette, Arlequin, Monsieur Orgon Lisette, Arlequin, Monsieur Orgon Page : vignettes 2, 3, 4 et 5 Rue Scène 3 Scène 4 Lisette, Arlequin Dorante, Arlequin, Lisette Lisette, Arlequin Cupidon Dorante, Arlequin, Lisette Pages, à partir de la vignette 6 et page 25 : vignettes 1, 2, 3, 4 et 5 Pages 25 : vignettes 6 et 7, à page 26 : vignettes 1, 2 et 3 Rue Salon Ciel : les Cupidon se renforcent (p. 26, V. 4) Scène 5 Arlequin, Lisette Arlequin, Lisette Cupidon Pages 26 : vignettes 5, 6 et 7, à page 28 : vignettes 1 et 2 Jardin d Orgon : balançoire Ciel : un Cupidon s étonne (p. 28, V. 3, 4 et 5) Scène 6 Lisette, Arlequin, Silvia Lisette, Arlequin, Silvia Page 28 : vignettes 6 à 11 Jardin d Orgon Scène 7 Silvia, Lisette Lisette, Silvia Arlequin sur la balançoire Pages 29 à 31 : vignettes 1 à 7 Jardin d Orgon Scène 8 Silvia Silvia La statue de femme, consolante Cupidon Page 31 : vignette 8 Jardin d Orgon Scène 9 Dorante, Silvia Dorante, Silvia Lisette, Arlequin Cupidon Les deux statues du jardin Orgon et Mario cachés derrière l escalier Page 32 à page 35 : vignettes 1 à 5 Jardin d Orgon Scène 10 Mario, Silvia, Dorante Mario, Silvia, Dorante Page 35 : vignettes 6 et 7, et page 36 : vignettes 1, 2 et 3 Escalier du jardin Vestibule Scène 11 Silvia, Mario, Monsieur Orgon Silvia, Mario, Monsieur Orgon Page 36 : vignettes 4 et 5, à page 40 : vignettes 1 à 6 Salon Scène 12 Silvia (d abord seule), et Dorante Silvia (d abord seule), et Dorante Cupidon triomphant Page 40 : vignette 7, à page 43 : vignettes 1, 2 et 3 Extérieur : devant la cathédrale Scène 13 Silvia, Mario Silvia, Mario Page 43 : vignettes 4, 5 et 6 Extérieur : devant la cathédrale 5

6 Quelques repères ARD.indd 18/12/08 12:52:23 Personnages dans la pièce Personnages dans la BD Planches dans la bande dessinée Décors dans la bande dessinée Vignettes intermédiaires Acte III Les masques se lèvent : Arlequin se déclare à Lisette, qu il prend toujours pour la fille de Monsieur Orgon. Lorsque Lisette se dévoile enfin, Arlequin renonce à ses rêves d ascension sociale. Les deux valets prennent le parti raisonnable d en rire. De son côté, Silvia met l amour de Dorante à l épreuve et prend un risque. L amour finit par triompher et chacun retrouve sa vraie place dans le jeu social. Scène 1 Dorante, Arlequin Dorante, Arlequin Scène 2 Dorante seul, et ensuite Mario Dorante seul, et ensuite Mario Page 44 à page 45 : vignettes 1 et 2 Page 45 : vignettes 3 à 11, à page 46 : vignettes 1, 2 et 3 Extérieur : sur la terrasse au-dessus du jardin Extérieur : sur la terrasse au-dessus du jardin Scène 3 Silvia, Dorante, Mario Silvia, Dorante, Mario Page 46 : vignettes 4 à 7, à page 47 Salon Scène 4 Mario, Silvia Mario, Silvia Dorante, très sombre Pages 48 à 49 2 planches Extérieur : dans la rue, autour d une fontaine Scène 5 Silvia, Mario, Lisette Silvia, Mario, Lisette Page 50 1 planche Extérieur : dans la rue Scène 6 Lisette, Arlequin Lisette, Arlequin Cupidon (s) Page 51 à page 55 5 planches Extérieur : sur le balcon de Lisette, puis sur le toit de la maison Scène 7 Dorante, Arlequin Dorante, Arlequin Page 56 à page 57 2 planches Extérieur : dans la rue Scène 8 Dorante, Silvia Dorante, Silvia Cupidon (s) Page 58 à page 62 5 planches Dans la cathédrale, puis devant l autel Scène 9 Silvia, Dorante, Lisette, Arlequin, Mario Silvia, Dorante, Lisette, Arlequin, Mario Statue de femme souriante Cupidon Pages 63 et 64 2 planches) 6

7 ARD.indd 18/12/08 12:52:23 Pistes de travail pour l étude de L ALBUM 1 Le Jeu de l amour et du hasard dans les programmes de collège et lycée On peut se référer aux Instructions officielles (voir document pdf en ligne sur le site du Centre National de Documentation Pédagogique : ) Quelques extraits significatifs : «La formation d une culture La culture prend forme par les lectures et la mise en relations des textes entre eux. Mais elle exige aussi de les confronter à d autres langages, dont le discours de l image.» Au chapitre Le français en seconde, deuxième partie : Les objets d étude «Le théâtre : les genres et registres (le comique et le tragique) Il s agit de percevoir les spécificités (le théâtre comme texte et comme spectacle) et les évolutions du genre, les liens, mais aussi les distinctions entre genre et registre. Corpus : une pièce au choix du professeur (comédie ou tragédie) accompagnée de textes et documents complémentaires. Perspective dominante : étude des genres et registres. Perspectives complémentaires : approche de l histoire littéraire ; étude des effets sur les destinataires.» Au chapitre Le français en première, deuxième partie : Les objets d étude «Le théâtre : texte et représentation On analysera le texte de théâtre en tenant compte des éléments sonores et visuels qui caractérisent sa représentation. Il s agira de faire percevoir que ces éléments varient selon les genres, les registres et les époques, et que la réception d un texte de théâtre se modifie à travers ses différentes mises en scène. Corpus : une pièce de théâtre, au choix du professeur (du XVIIe siècle à nos jours), accompagnée de textes et de documents complémentaires (en particulier de caractère visuel). Perspectives d étude : connaissance des genres et des registres ; approche de l histoire littéraire et culturelle ; réflexion sur l intertextualité et la singularité des textes.» 2 - Fiches de travail pour les élèves 2-1 : Etude de la première scène La première scène de la pièce, scène d exposition, est un dialogue, parfois presque une dispute entre Silvia et sa femme de chambre, Lisette. On y apprend le projet de mariage de Monsieur Orgon pour sa fille. Silvia exprime ses craintes : que Dorante ne lui plaise pas et qu il n ait pas les qualités qu on lui prête ; que la vie conjugale ne soit pas aussi idyllique qu on le dit. Lisette tente de la rassurer et de lui dire au passage que si elle était à la place de Silvia, elle n hésiterait pas. La scène est marquée par deux très longues tirades de Silvia sur les leurres et les pièges du mariage. Dans la bande dessinée, la scène tient en trois planches très dynamiques où le ton est donné. Les deux personnages féminins se regardent peu, sont toujours en mouvement, virevoltent tout en se parlant, grimpent sur le canapé, tournent autour de la statue d un homme nu qui orne le salon et qui bouge et réagit aux paroles et gestes des deux femmes. Le mouvement, la gestuelle sont importants dans cette première scène (comme dans tout l album du reste). Par une présence très physique des personnages, des corps en mouvement, Florent Humbert a pris le parti de la commedia dell arte. 57 7

8 Questionnaire élève : ARD.indd 18/12/08 12:52:23 3 Le Jeu de l amour et du hasard de Marivaux par Florent Humbert, page 3. 8 JEU AMOUR HASARD.indd 3 18/12/08 12:51:06

9 ARD.indd 18/12/08 12:52:23 (2-1 : Etude de la première scène) QUESTIONNAIRE élève 4 Le Jeu de l amour et du hasard de Marivaux par Florent Humbert, page 4. 9 JEU AMOUR HASARD.indd 4 18/12/08 12:51:10

10 ARD.indd 18/12/08 12:52:23 (2-1 : Etude de la première scène) QUESTIONNAIRE élève Le Jeu de l amour et du hasard de Marivaux par Florent Humbert, page

11 Pistes de travail pour l étude de l album ARD.indd 18/12/08 12:52:23 1 Que montrent les vignettes 1 et 2 de la page 3? Que nous donnent-elles comme informations quant au lieu où se situe la première scène? 2 Qui prononce les paroles de la bulle de la vignette 2, en voix off? 3 Page 3, vignettes 3 et 4 : première apparition de Silvia et Lisette. Commentez leur attitude, les gestes et leur position dans le salon où elles se trouvent. 4 Faites l inventaire du salon. En quoi nous renseigne-t-il sur la situation sociale de Monsieur Orgon? (2-1 : Etude de la première scène) QUESTIONNAIRE élève 5 Page 4, vignette 1. Où se trouvent les deux femmes? Quels sentiments éprouvent-elles? Qui a l ascendant sur l autre? Comment le dessinateur le montre? 6 Il est dans cette scène un «personnage» muet, qui joue un rôle certain. Lequel? Quel est son rôle dans les vignettes suivantes : p.3, V4 ; p.4, V3 et V4 ; p.5, V1? 7 Les expressions de Silvia. Que révèlent les paroles et les expressions, les mimiques de Silvia sur sa personnalité dans les vignettes suivantes : Vignettes Texte Image p.4 V2 p.4 V4 p.5 V1 p.5 V2 p.5 V3 p.5 V4 p.5 V5 Que peut-on dire déjà sur la personnalité de Silvia? 8 Même travail avec Lisette Vignettes Texte Image p.4 V1 p.4 V3 p.4 V4 p.5 V1 p.5 V3 p.5 V4 p.5 V5 Que peut-on dire déjà sur la personnalité de Lisette? 9 Dans cette première scène, le scénariste Florent Humbert a raccourci le texte de Marivaux. Comment s y est-il pris? A-t-il modifié le texte original, adapté, coupé? Est-ce que cela nuit à la compréhension globale de la scène? Comment «compense»t-il ce qu il a modifié? 10 Comment s opère, graphiquement, la transition vers la scène suivante? 11

12 Pistes de travail pour l étude de l album 2-2 : Les personnages : ARD.indd 18/12/08 12:52:23 Trois entrées différentes pour l étude des personnages. On pourra donner au choix l une des trois fiches proposées. Fiche 1 : Relevez, dans l album, ce qui illustre la description de chaque personnage, graphiquement et dans le texte. Dans les images Dans le texte Silvia C est une jeune fille éduquée et bien née qui rêve de faire un mariage d amour, et pas seulement d épouser un homme riche. Elle observe les couples autour d elle et ce qu elle constate l effraie et lui fait appréhender la vie conjugale. D où le stratagème qu elle conçoit et qu elle présente à son père. Elle découvre très vite l amour au contact de Dorante, s étonne de ses réactions physiques et doit combattre dans cette expérience qui se retourne contre elle sa raison et son amour-propre puisqu elle se croit amoureuse d un valet. Elle veut alors mettre fin au jeu en révélant son identité, ce dont Monsieur Orgon l empêche. Alors elle le pousse jusqu au bout pour obtenir la preuve d amour qu elle attend : que Dorante lui propose le mariage alors qu il la croit soubrette. Elle se montre à la fois naïve et forte, amoureuse, passionnée et manœuvrière. Elle aussi est un personnage de la commedia dell arte. Dorante Fils d un ami de M. Orgon et prétendant de Silvia : un jeune homme bien né, plutôt sage et raisonnable, qui ne connaît pas l amour. Il imagine donc lui aussi un travestissement afin de sonder celle qui lui est destinée. Devenu valet, il subit l épreuve de l humiliation : repoussé par Silvia, rabroué par Mario et Arlequin. Il vit aussi les affres de l amour confronté à la raison : peut-on épouser celle que l on aime, si celle-ci est d une condition sociale nettement inférieure? Lisette Femme de chambre de Silvia : c est un personnage complexe, plus qu une domestique, puisqu elle est aussi la confidente et la coiffeuse de Silvia. C est une femme réaliste, fine, honnête, qui se prend à rêver de sortir de sa condition en épousant un homme bien né. Serait-elle tombée amoureuse d Arlequin si celui-ci s était d emblée présenté comme un valet? Arlequin Valet de Dorante : l un des personnages importants de la commedia dell arte. Arlequin incarne le valet un peu maladroit, à la fois naïf et futé, vêtu d un habit à losanges multicolores. C est un acrobate qui ne cesse de virevolter, qui use d un langage populaire, aimant boire et manger, plaisanter et lancer quelques impertinences. Travesti en maître, il n abandonne pas ses manières de valet et le contraste entre ce qu il est réellement et son statut officiel est source de comique. 12

13 (2.2 Les personnages) ARD.indd 18/12/08 12:52:23 Dans les images Dans le texte Monsieur Orgon Père de Silvia : c est un homme qui a un certain rang social, un «homme de condition», disait-on au XVIII ème siècle. Peu d indices permettent de trancher s il appartient à la noblesse ou à la bourgeoisie, sinon son nom : qui pourrait laisser pencher vers la bourgeoisie. Ce qui est certain, c est que Monsieur Orgon jouit d une bonne aisance financière, vit dans une maison agréable. Cette aisance économique est de celle qui puisse abolir les frontières parfois ténues entre aristocratie et bourgeoisie. père de Silvia, n agit pas en autocrate. Il ne se montre pas autoritaire. Il souhaite que sa fille épouse Dorante, qui est le fils d un ami et de même condition sociale. Cependant il la laissera choisir selon son cœur et ne lui imposera pas ce mariage s il ne lui sied pas. Il consent au jeu de travestissement, il favorise les rencontres entre Silvia et Dorante, il conseille Lisette lorsqu elle entreprend de séduire Arlequin, il assiste en spectateur bienveillant à ce qui se joue sous ses yeux. Mario Frère de Silvia : avec son père et en parfaite complicité avec ce dernier, Mario est aussi le témoin du jeu de l amour et du hasard. Il en connaît les «règles» et cela change son regard sur les deux couples naissants. Il est à la fois spectateur et acteur : il provoque les réactions de Dorante et l incite, par là même, à se dévoiler et à se décider. Ce personnage est issu de la commedia dell arte. Fiche 2 : Une fiche par personnage En choisissant dans la bande dessinée des vignettes significatives, vous présentez les personnages en réalisant sur une feuille A4 une fiche par personnage : Silvia, Dorante, Lisette, Arlequin, Mario. Vous rédigerez un portrait avec une description physique et morale de chacun(e) ; vous ferez également ressortir la situation sociale et la position face au «jeu de l amour et du hasard». Fiche 3 : l arrivée sur/dans les planches Personnage Scène / page Costume Gestuelle / expression Lieu / décor Texte Impression générale Silvia Dorante Lisette Arlequin Monsieur Orgon Mario p. 3 V3 p. 12 V4 p. 3 V3 p. 16 V11 p. 6 V1 p. 9 V4 13

14 2-3 : Gros plan sur quelques planches : ARD.indd 18/12/08 12:52: : Acte I, scène 4, une planche muette Dans la pièce de Marivaux, cette scène est une scène de transition entre ce que les personnages ont décidé (le travestissement) et les premières rencontres. Sont présents Silvia, son frère Mario et leur père. Tout est prêt pour le jeu : Silvia s est déguisée en soubrette et l on attend l arrivée imminente de Dorante et de son valet. Dix répliques au total, dans cette courte scène. Dans l adaptation, cette scène tient en une planche, muette : page 11. Fiche élèves Le Jeu de l amour et du hasard de Marivaux par Florent Humbert,w page

15 Pistes de travail pour l étude de l album ARD.indd 18/12/08 12:52:23 (2.3 gros plan sur quelques planches) Fiche élèves 1 Analyse de la planche page 11 : indiquez pour chaque vignette les personnages présents, leur attitude et ce qu ils font, le lieu, les éléments de décor. V1 V2 V3 V4 V5 V6 V7 V8 V9 2 Quels personnages de la scène le dessinateur a ajoutés dans cette planche? 3 Que signifie la vignette 4? 4 Quelles sont les répliques de la scène que le dessinateur a traduites en images? Dans quelles vignettes? 5 Dans cette scène, on attend. Comment, graphiquement, se traduit l attente? 6 Pourquoi avoir choisi de supprimer le texte? 16 15

16 Pistes de travail pour l étude de l album ARD.indd 18/12/08 12:52:23 (2.3 gros plan sur quelques planches) Fiche élèves : Premières rencontres Il s agit de comparer les deux premières rencontres : Silvia/Dorante et Lisette/Arlequin, et de montrer que les protagonistes ne sont pas à leur place et jouent mal leur rôle. De nombreux éléments graphiques le montrent très clairement. Sylvia/Dorante : acte I, scène 6. Pages 14, 15, 16 et 17 Lisette/Arlequin : acte II, scène 3. Pages (à partir de la V6) et 25 (jusqu à la V5 inclue) Le lieu de la rencontre La présence de Cupidon L attitude de la femme / gestuelle L attitude de l homme / gestuelle Eléments perturbateurs / ajouts dans la BD L atmosphère générale Silvia / DORANTE Acte I, scène 6 Pages 14, 15, 16 et 17 LISETTE / ARLEQUIN Acte II, scène 3 Pages et 25 Comment le dessinateur montre que les protagonistes jouent mal leurs rôles? 16

17 2.3.3 : Acte III, scène 8, dans la cathédrale RD.indd 18/12/08 12:52:23 C est la scène cruciale, dans laquelle Silvia (qui est toujours Lisette pour Dorante) met celui-ci à l épreuve de l amour. L épousera-t-il malgré la différence sociale qu il croit toujours? Son amour vaincra-t-il ses préjugés? Silvia risque gros et Dorante est tourmenté. L atmosphère est grave car il se s agit plus de «jouer» comme dans la scène de leur première rencontre. 1 Comparez les deux scènes importantes entre Silvia et Dorante Le lieu de la rencontre La présence de Cupidon L attitude de la femme / gestuelle L attitude de l homme / gestuelle Eléments perturbateurs / ajouts dans la BD L atmosphère générale Tutoiement / vouvoiement Silvia / DORANTE Acte I, scène 6 Pages 14, 15, 16 et 17 LISETTE / ARLEQUIN Acte III, scène 8 Pages 58, 59, 60, 61 et 62

18 Pistes de travail pour l étude de l album ARD.indd 18/12/08 12:52:23 (2.3 gros plan sur quelques planches) Fiche élèves 2 Pourquoi le dessinateur a-t-il choisi de placer cette scène dans une cathédrale? 3 Page 58 : l atmosphère est sombre ; page 62 : elle est différente. Comment ce changement d ambiance s opère et pourquoi? 4 Pourquoi les deux personnages sont-ils dessinés en plongée dans la dernière vignette de la page 58? 5 Silvia dit, page 60, dans la vignette 3, «La distance qu il y a de vous à moi va vous ôter cet amour dont vous m entretenez impitoyablement.» Comment cette distance qu elle évoque est-elle montrée dans la vignette? 6 L attitude des personnages dans la scène : observez l attitude de Silvia et de Dorante dans la plupart des vignettes. Comment sont montrés leurs doutes, leur éloignement et leur rapprochement? 7 La page 62 ou l amour triomphant. Comment la planche est-elle découpée? Les amoureux ne sont présents que dans la première vignette? Pourquoi sont-ils absentes dans les trois autres vignettes? Comment est marqué l amour triomphant? 6 Les personnages de la commedia dell arte. Certains des personnages de la pièce appartiennent à cette tradition de théâtre, par leurs costumes, par leur gestuelle particulière. Quels sont-ils? Quel type de personnage incarnent-ils? Relevez des exemples précis dans l album. 7 Des personnages inattendus. Florent Humbert introduit dans l album des «personnages» inattendus, muets, symboliques, qui ne sont pas inactifs. Lesquels? Quel est leur rôle? Relevez des exemples. 8 Le travestissement. Silvia et Lisette échangent leur rôle. Pourtant, dans la bande dessinée, elles gardent leur costume. Pourquoi? Quel détail pourtant permet de savoir que Silvia devient Lisette? Pourquoi? 8 Dans la scène 6 de l acte I, pages 14 à 17, Silvia a endossé le rôle de sa soubrette et elle a une attitude corporelle plus libre que celle que devrait avoir une jeune fille bien née. Montrez-le. 9 Quels éléments comiques visuels et sonores Florent Humbert apporte-t-il dans cet album? Relevez plusieurs exemples. 10 Adaptez, c est faire des choix. Qu a modifié Florent Humbert par rapport à la pièce de Marivaux? Quels éléments nouveaux a-t -il introduits dans l album? Selon vous, est-il resté fidèle à l œuvre? Justifiez votre réponse. 2-4 : Un parcours de lecture plus global Ce questionnaire viendra en fin de séquence, lorsque la pièce et l album auront été lus. Questionnaire élèves 1 Le lieu. Dans la pièce, la seule mention de lieu indique «La scène est à Paris». Y a-t-il des indications graphiques qui le prouvent? 2 Les lieux. Dans l album, le dessinateur promène les personnages dans différents lieux, dans des scènes d intérieur et dans des scènes d extérieur. Faites un relevé exhaustif des lieux montrés dans l album. Pourquoi avoir fait ce choix-là? 3 Relevez dans l album des détails graphiques qui indiquent à quel milieu social appartient Monsieur Orgon. 4 À quelle saison le dessinateur a-t-il choisi de situer l action? Quels détails graphiques le prouvent? 5 Les personnages en mouvement. Silvia, Lisette, Dorante, Arlequin, Monsieur Orgon et Mario sont, dans l album, très souvent en mouvement. Ils bougent beaucoup et sont parfois montrés dans des postures insolites, inattendues. Sélectionnez, pour chaque personnage, quelques vignettes qui l attestent. Guy Delcourt Productions Humbert - Fiche pédagogique réalisée par Catherine Gentile. 18

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE Fiche n 1 : Les 4 types de texte Fiche n 2 : La situation d énonciation 1- Le texte narratif qui sert à raconter 2- Le texte descriptif qui sert à faire voir 3- Le texte explicatif qui sert à faire comprendre

Plus en détail

DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Sommaire. Gabrielle Vincent 2 Résumé 2. 1. Ernest et Célestine, deux personnages au cœur d enfant 3

DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Sommaire. Gabrielle Vincent 2 Résumé 2. 1. Ernest et Célestine, deux personnages au cœur d enfant 3 JANVIER 2008 LIRE C EST GRANDIR DOSSIER PÉDAGOGIQUE SÉLECTION DU MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE Sommaire Gabrielle Vincent 2 Résumé 2 AXES D ÉTUDE : 1. Ernest et Célestine, deux personnages au cœur

Plus en détail

L Illusion comique. De Corneille. L œuvre à l examen oral. Par Alain Migé. Petits Classiques Larousse -1- L Illusion comique de Corneille

L Illusion comique. De Corneille. L œuvre à l examen oral. Par Alain Migé. Petits Classiques Larousse -1- L Illusion comique de Corneille L Illusion comique De Corneille L œuvre à l examen oral Par Alain Migé Petits Classiques Larousse -1- L Illusion comique de Corneille PREMIÈRE QUESTION : L ÊTRE ET LE PARAÎTRE Le titre même de L illusion

Plus en détail

Une école au Togo, épisode 1/4

Une école au Togo, épisode 1/4 Une école au Togo, épisode 1/4 Thèmes Éducation, formation Concept Ce documentaire présente la situation de l école primaire au Togo. Contenu Pour visionner le documentaire Une école au Togo, allez sur

Plus en détail

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas LIVRET DE VISITE musée des beaux-arts de Nancy place Stanislas Autoportraits du musée d Orsay L exposition Au fil du temps Bienvenue au Musée des Beaux-Arts de Nancy! Les tableaux que tu vois ici viennent

Plus en détail

4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe.

4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe. 4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe. Utiliser un document vidéo en classe de langue ce n est pas regarder ensemble la télévision mais le visionner en organisant sa découverte

Plus en détail

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE B Projet d écriture Bande dessinée : La BD, c est pour moi! FLA 10-2 Cahier de l élève PROJETS EN SÉRIE Il faut réaliser ces projets dans l ordre suivant : A Bain de bulles Lecture B La BD, c est pour

Plus en détail

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Guide d enseignement et Feuilles d activité de l élève DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Qu est-ce que l intimidation (bullying)? L intimidation est le fait de tourmenter de façon

Plus en détail

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.com et Pony Production mise en scène : Stéphanie Marino Texte et Interprètation : Nicolas Devort Résumé Colin fait sa rentrée dans un nouveau collège. Pas

Plus en détail

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Fiche pédagogique Le thème du 49 e épisode dirige l attention sur une question fondamentale lorsqu il s agit de développer la pensée des enfants,

Plus en détail

Là où vont nos pères1

Là où vont nos pères1 Là où vont nos pères1 Ces pages ne cherchent pas à servir de guide d interprétation pour cet album sans paroles. Chacun y cherchera et y trouvera des significations personnelles, des situations familières

Plus en détail

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent 1 Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent Mini livre gratuit Sherpa Consult Bruxelles, Mai 2012 Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

Document : Extrait du livre «Ensemble c est tout» de Anna Gavalda accessible sur le site http://www.ifmadrid.com/gourmands/

Document : Extrait du livre «Ensemble c est tout» de Anna Gavalda accessible sur le site http://www.ifmadrid.com/gourmands/ Fiche pédagogique Document : Extrait du livre «Ensemble c est tout» de Anna Gavalda accessible sur le site http://www.ifmadrid.com/gourmands/ Le public : Adultes Niveaux intermédiaires avancés (B1 et +)

Plus en détail

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud Thèmes : la famille, les rapports avec les autres. Parcours niveaux B1 : en bref Après une mise en route autour

Plus en détail

Séance 1 : 1 ère séance concernant cet album.

Séance 1 : 1 ère séance concernant cet album. Séance 1 : 1 ère séance concernant cet album. Objectifs spécifiques : - Observation des illustrations de la 1 ère de couverture et mise en évidence de l inversion des valeurs (loup gentil et cochons méchants).

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Ecole d Application STURM Janvier-Février 2012 CM2 Salle 2 Mme DOUILLY DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Sujet proposé par les élèves et choisi par la majorité. 1 ère séance : définitions et explications Réflexion

Plus en détail

L'audiodescription. Principes et orientations

L'audiodescription. Principes et orientations L'audiodescription Principes et orientations Rendre la culture accessible à tous permet d éviter l exclusion. L audiodescription est une technique de description destinée aux personnes aveugles et malvoyantes.

Plus en détail

$?;./$/-$.08-/$N$G"O"/2$P;"-0;:11:

$?;./$/-$.08-/$N$GO/2$P;-0;:11: On est dans un tout autre registre avec le Candide de Rafael Bianciotto au Théâtre de Ménilmontant (01.46.36.98.60). Est-on à la commedia dell arte, au cirque, au théâtre de marionnettes? On ne sait. C

Plus en détail

Persepolis. Le Film et La Bande dessinée. «Une aventure culturelle de niveau A2-B1»

Persepolis. Le Film et La Bande dessinée. «Une aventure culturelle de niveau A2-B1» Persepolis Le Film et La Bande dessinée «Une aventure culturelle de niveau A2-B1» Dossier pédagogique pour les préparatoires du lycée Saint-Joseph d Istanbul Première partie : Devinons par l image Analyse

Plus en détail

«Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire

«Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire Service d animation spirituelle et d engagement communautaire au primaire «Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire Séquence de 5 rencontres en classe Estime de soi au préscolaire 1

Plus en détail

Vous propose une large gamme de

Vous propose une large gamme de Vous propose une large gamme de Notre équipe est composée d auteurs, de réalisateurs et de comédiens professionnels formés à l improvisation www.elipsagence.com Notre agence conçoit et scénarise les Team

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

Objectifs (socio-) culturels : découvrir l univers d un dramaturge ; sensibiliser les apprenants à l univers du spectacle vivant.

Objectifs (socio-) culturels : découvrir l univers d un dramaturge ; sensibiliser les apprenants à l univers du spectacle vivant. Scènes de théâtre Thèmes Cinéma, littérature, musique, théâtre Concept Dans cette fiche, vous trouvez des activités autour d une ou plusieurs scènes de théâtre choisies, des pistes d exploitations pédagogiques

Plus en détail

5 à 8 ans. N oublie pas de te laver les dents! de Philippe Corentin. Amorce

5 à 8 ans. N oublie pas de te laver les dents! de Philippe Corentin. Amorce 5 à 8 ans Amorce «Ça a quel goût, une petite fille? demande le bébé crocodile. Écœurant et sucré», lui répond son papa Pour en être certain, bébé croco part en expédition chez sa jeune voisine. Elle est

Plus en détail

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon L histoire en photos : Analyse photographique Description : Les élèves apprennent à analyser des photos de la Première Guerre mondiale. Ils choisissent une photo dans la collection officielle de photos

Plus en détail

OFFRE ÉVÉNEMENTIELLE. SAISON 3 4 e trimestre 2014 SEPTEMBRE 2014

OFFRE ÉVÉNEMENTIELLE. SAISON 3 4 e trimestre 2014 SEPTEMBRE 2014 OFFRE ÉVÉNEMENTIELLE SAISON 3 4 e trimestre 2014 SEPTEMBRE 2014 UN PROGRAMME ROCAMBOLESQUE, DÉCALÉ ET AUTHENTIQUE Clara pense participer à une expérience inédite pour rencontrer l âme sœur. Après avoir

Plus en détail

Thomas Dutronc : Demain

Thomas Dutronc : Demain Thomas Dutronc : Demain Paroles et musique : Thomas Dutronc Mercury / Universal Music Thèmes La conception de la vie, la joie de vivre, l insouciance. Objectifs Objectifs communicatifs : Donner son avis,

Plus en détail

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Session : 2005 Code : Page : 1/4 CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Epreuve de Français SESSION 2005 SUJET Ce sujet comporte 4 pages : de la page 1/4 à la page 4/4. Assurez-vous que cet exemplaire est complet. Si

Plus en détail

Tombez en amour avec Charlie Brown et les

Tombez en amour avec Charlie Brown et les Tombez en amour avec Charlie Brown et les! Chère enseignante/cher enseignant, Vous connaissez et aimez fort probablement déjà les personnages intemporels de la bande de Peanuts. La bande dessinée la plus

Plus en détail

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE Proposition d aide à la mise en œuvre pédagogique Domaine : SE CULTIVER ET SE DIVERTIR Programme National de pilotage Séminaire «Mise en œuvre pédagogique

Plus en détail

Pour travailler avec le film en classe Niveau b1...7. Avant la séance...4 L affiche...4 La bande-annonce...4 Après la séance... 5

Pour travailler avec le film en classe Niveau b1...7. Avant la séance...4 L affiche...4 La bande-annonce...4 Après la séance... 5 Festival Study guide Dossier pédagogique destiné aux adolescents 2014 (Homeland) présente Alliance Française FRENCH FILM FESTIVAL Table des matières Pour travailler avec le film en classe Niveau A2...4

Plus en détail

Avant-propos Le problème de la spécificité du texte dramatique... 7 Genres du dramatique et descriptions linguistiques... 12 Conclusion...

Avant-propos Le problème de la spécificité du texte dramatique... 7 Genres du dramatique et descriptions linguistiques... 12 Conclusion... Table des matières Avant-propos Le problème de la spécificité du texte dramatique... 7 Genres du dramatique et descriptions linguistiques... 12 Conclusion... 41 PREMIÈRE PARTIE Aspects sémio-linguistiques

Plus en détail

Abd Al Malik: Ça c est du lourd!

Abd Al Malik: Ça c est du lourd! Abd Al Malik: Ça c est du lourd! Paroles et musique : Fayette-Mikano, Jouannest Polydor, Universal music Thèmes L immigration, la banlieue, la réussite sociale, le respect. Objectifs Objectifs communicatifs

Plus en détail

LES ETAPES DE LA VENTE LORS D UNE PRISE DE COMMANDE

LES ETAPES DE LA VENTE LORS D UNE PRISE DE COMMANDE LES ETAPES DE LA VENTE LORS D UNE PRISE DE COMMANDE C1-1 : Prendre en charge la clientèle (C1-1.2, C1-1.3, C1-1.4, C1-1.5, C1-1.6, C1-1.7, C1-1.8) C1-3 : Vendre des prestations (C1-3.1, C1-3.3, C1-3.4,

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII Sciences et techniques 4. Comment se libérer du vertige? Réalisation Thomas Sorin, CAVILAM

Plus en détail

Correction sujet type bac p224

Correction sujet type bac p224 Correction sujet type bac p224 Tragique : ne peut pas échapper à son destin. Pathétique : inspire la compassion, la pitié du lecteur envers le personnage. Poignant. Méthode : Pour la question, être synthétique,

Plus en détail

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d école des enfants est un moment privilégié durant lequel les enfants deviennent acteurs au sein de leur école, en faisant des propositions

Plus en détail

ima est un langage universel conçu pour optimiser la communication et les contacts.

ima est un langage universel conçu pour optimiser la communication et les contacts. Audit des Ressources Humaines ATELIER D UNE DEMI-JOURNEE Introduction ima est un langage universel conçu pour optimiser la communication et les contacts. ima signifie Identifier, Modifier, Adapter : les

Plus en détail

Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire. Rapport présenté à la

Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire. Rapport présenté à la Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire Rapport présenté à la Mars 2008 Tables des matières Contexte et objectifs.... 2 Page Méthodologie.3 Profil des répondants...6 Faits saillants..10

Plus en détail

PROJET : EXPERIMENTER SES 5 SENS AU QUOTIDIEN! DECOUVRIR LE MONDE PETITE SECTION

PROJET : EXPERIMENTER SES 5 SENS AU QUOTIDIEN! DECOUVRIR LE MONDE PETITE SECTION PROJET : EXPERIMENTER SES 5 SENS AU QUOTIDIEN! DECOUVRIR LE MONDE PETITE SECTION Compétence : Découvrir les parties du corps et les 5 sens. Leurs caractéristiques et leurs fonctions. Finalité : Préparer

Plus en détail

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE ÉCOLE SECONDAIRE DE MIRABEL GUIDE DE CHOIX DE COURS 2015-2016 Quatrième secondaire CHOIX D OPTIONS DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE SÉQUENCE CULTURE, SOCIÉTÉ ET TECHNIQUE

Plus en détail

RAPPORT D EVALUATION Tous nos rapports sont intégralement rédigés par un consultant spécialiste de l évaluation

RAPPORT D EVALUATION Tous nos rapports sont intégralement rédigés par un consultant spécialiste de l évaluation RAPPORT D EVALUATION Tous nos rapports sont intégralement rédigés par un consultant spécialiste de l évaluation DEVELOPMENT CENTER Damien xxx Poste cible : Entreprise : Assesseurs Evaluesens : Responsable

Plus en détail

Agir avec. Intelligence, assuranceetprudence. 5-6 année Leçon 2

Agir avec. Intelligence, assuranceetprudence. 5-6 année Leçon 2 Agir avec Intelligence, assuranceetprudence 5-6 année Leçon 2 Leçon 2 Relations saines et relations malsaines Objectifs Comprendre qu une relation saine est une relation basée sur le respect de soi-même

Plus en détail

Sommaire DITES-MOI UN PEU

Sommaire DITES-MOI UN PEU 168 Sommaire L amour....................................page 5 Les superstitions...............................page 13 La gastronomie...............................page 23 L argent....................................page

Plus en détail

Y A-T-IL COUPLE? Introduction. Pour qu il y ait couple, il faut du temps

Y A-T-IL COUPLE? Introduction. Pour qu il y ait couple, il faut du temps Introduction Y A-T-IL COUPLE? Au fil des siècles et au fil des années, la société se transforme et avec elle, la valeur accordée à la réussite sociale, à la famille mais surtout à l amour. Dans le monde

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 %

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % 4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % Prévenir le jeu excessif chez les adolescents C est toujours gagnant! Pourquoi ce dépliant? [ ] Le rôle des parents est déterminant dans la prévention du jeu excessif

Plus en détail

programme connect Mars 2015 ICF-Léman

programme connect Mars 2015 ICF-Léman programme connect Mars 2015 ICF-Léman Déroulement des soirées 19:00-19:30 Accueil 19:30-20:00 Repas 20:00-20:05 Fin de repas / nettoyages 20:05-20:15 Annonces / infos 20:15-20:45 Programme vidéo ou étude

Plus en détail

I. L étude Usages & Attitudes

I. L étude Usages & Attitudes I. L étude Usages & Attitudes 1. Historique En 1997, entreprise leader de la distribution de boissons sur le marché hors domicile, France Boissons souhaite réaliser un état des lieux de son secteur d activité

Plus en détail

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP»

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP» «LEADERSHIP» Est-il possible de DÉVELOPPER LES COMPÉTENCES DE LEADERSHIP? PROGRAMME DU COURS 1. Introduction 2. Les fondamentaux du Leadership 3. Valeurs, attitudes et comportements 4. Les 10 devoirs du

Plus en détail

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans Juin 2010 TABLE DES MATIÈRES 1. CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES 4 2. OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT ENFANTS DE 4 ANS À 5 ANS

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

La Chronique des matières premières

La Chronique des matières premières La Chronique des matières premières Céréales, minerais ou pétrole, les ressources naturelles sont au cœur de l économie. Chaque jour de la semaine, Dominique Baillard informe du cours des matières premières

Plus en détail

Fiche pédagogique : ma famille et moi

Fiche pédagogique : ma famille et moi Fiche pédagogique : ma famille et moi Tâche finale de l activité : Jouer au «Cluedo» Niveau(x) Cycle 3 Contenu culturel : - jeux de sociétés Connaissances : Connaissances requises : - cf séquences primlangue

Plus en détail

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE PAR MADAME CHRISTINE LEROY COMMUNITY MANAGER, AGENCE NETPUB Tout d abord, je voudrais remercier le Professeur Drouot de m avoir invitée à cette passionnante table ronde.

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE Le premier contact avec vos élèves est déterminant, il y a de nombreux éléments à prendre en compte pour le réussir. Un professeur doit

Plus en détail

Technique de la peinture

Technique de la peinture Supports pédagogiques: Fiches de travail n 1, 2 et 4 (lycée), fiche de travail n 3 (école primaire et collège). ENSEIGNANT E : Michel Haider (retable de Hohenlandenberg), Triptyque de la Crucifixion, panneau

Plus en détail

Relation soignant / soigné

Relation soignant / soigné Relation soignant / soigné 3 métiers impossibles selon Freud : gouverner soigner éduquer Car met les personnes dans une situation de dépendance et d autorité Relation = activité ou une situation dans laquelle

Plus en détail

Présentation du jeu de négociation autour de la problématique de l orpaillage

Présentation du jeu de négociation autour de la problématique de l orpaillage Présentation du jeu de négociation autour de la problématique de l orpaillage «La façon de nous voyons les choses est la source de la façon dont nous pensons et de la façon dont nous agissons Jamais nous

Plus en détail

Le chat belge le plus célèbre

Le chat belge le plus célèbre Auteur Katarzyna Kornecka-Nalewajka LEÇON n 5 71 1. Katarzyna Kornecka-Nalewajka Lycée d Enseignement Général n 7 de Częstochowa VII LO im. Mikołaja Kopernika w Częstochowie www.kopernik.czest.pl Titre

Plus en détail

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Nom : Prénom :.. MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Récapitulatif pour la validation du Diplôme National du Brevet (Attestation du Niveau A2 en Langue Vivante) : ACTIVITES

Plus en détail

Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ. Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens.

Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ. Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens. Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens. 1,Un constat : Il existe de fortes inégalités entre les écoles quant à l accès à la

Plus en détail

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance) partenaire de Créateurs d avenirs PREPAVOGT Yaoundé, le 28 mars 2015 B.P. : 765 Yaoundé Tél. : 22 01 63 72 / 96 16 46 86 E-mail. : prepavogt@yahoo.fr www.prepavogt.org PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

Plus en détail

Méthode du commentaire de document en Histoire

Méthode du commentaire de document en Histoire Méthode du commentaire de document en Histoire I. Qu est-ce qu un commentaire de document? En quelques mots, le commentaire de texte est un exercice de critique historique, fondé sur la démarche analytique.

Plus en détail

Ariane Moffatt : Je veux tout

Ariane Moffatt : Je veux tout Ariane Moffatt : Je veux tout Paroles et musique : Ariane Moffatt Sony Music France Thèmes La relation amoureuse, les enfants gâtés. Objectifs Objectifs communicatifs : Exprimer un sentiment. Exprimer

Plus en détail

AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu

AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu JEUX : Jeu des paires Quelles différences? E.P.S. : - jeu Jacques a dit - Chasse au trésor - Mise en place d un parcours ÉCOUTER, MEMORISER

Plus en détail

Occupe-toi d Amélie! Comédie en 3 actes de Georges Feydeau Mis en scène par Olivier Albasini

Occupe-toi d Amélie! Comédie en 3 actes de Georges Feydeau Mis en scène par Olivier Albasini Occupe-toi d Amélie! Comédie en 3 actes de Georges Feydeau Mis en scène par Olivier Albasini Par Troupe de théâtre de Grimisuat, membre de l ASTAV et de la FSSTA Contexte de création Après 26 ans d existence

Plus en détail

Une BD texte et images: Maquette générale

Une BD texte et images: Maquette générale Une BD texte et images: Maquette générale Niveaux du CECR : A1 Public : Adolescents (11-12 ans) Contexte d enseignement-apprentissage : Cours de FLE au Centre de Langues de l'état de São Paulo) Supports

Plus en détail

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation :

«ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE 2011 de l opération nationale de sensibilisation : avec le soutien de «ENFANTS ET INTERNET» BAROMETRE nationale de sensibilisation : Génération Numérique Fiche technique Le cinquième baromètre et a été réalisé par Calysto dans le cadre de sensibilisation

Plus en détail

Livret-jeu à partir de 11 ans

Livret-jeu à partir de 11 ans Livret-jeu à partir de 11 ans Cliché Liberté Beau Surprise En plein air Famille Mignon Voyage Tendresse Rêverie Poésie Posé Amateur Studio Sauvage Quotidien Bonheur Spontané Professionnel Sage Méchant

Plus en détail

Histoires de pauv filles et drôles de dames

Histoires de pauv filles et drôles de dames Histoires de pauv filles et drôles de dames Les Dieselles Comédie LES DIESELLES Né en 2006 de la rencontre de deux comédiennes autour de la découverte de textes d auteurs contemporains, le duo professionnel

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

PUBLICITÉ IPAQ POCKET PC

PUBLICITÉ IPAQ POCKET PC REPRÉSENTATIONS SEXUÉES DANS L'AUDIOVISUEL REPRÉSENTATIONS SEXUÉES DANS L'AUDIOVISUEL REPRÉSENTATIONS SEXUÉES ET STÉRÉOTYPES DANS L IMAGE PUBLICITÉ IPAQ POCKET PC FICHE EXERCICE // PUBLICITÉ / 9-13 ANS

Plus en détail

Quelques exemples de croyants célibataires

Quelques exemples de croyants célibataires Périodique de matière biblique pour les jeunes - Août 2013 - Numéro 16 Quelques exemples de croyants célibataires La situation du chrétien En 1 Corinthiens 7, Paul aborde le sujet du chrétien célibataire.

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

Commandements prospection téléphonique Market-Pie - 2013. Décrocher des rendez-vous au téléphone! Les 13 Commandements

Commandements prospection téléphonique Market-Pie - 2013. Décrocher des rendez-vous au téléphone! Les 13 Commandements Décrocher des rendez-vous au téléphone! Les 13 Commandements Les commandements de la prospection téléphonique Market-Pie - 2013 1. L image du Téléprospecteur, tu effaceras! La prospection téléphonique

Plus en détail

Paris à travers le temps

Paris à travers le temps Paris à travers le temps Paris à travers le temps Page 1 sur 1 Sommaire Introduction I. Synopsis II. Cahier des charges III. Scénario IV. Story board Conclusion Paris à travers le temps Page 2 sur 2 Introduction

Plus en détail

PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ?

PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ? PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ? à propos de : D Aristote à Darwin et retour. Essai sur quelques constantes de la biophilosophie. par Étienne GILSON Vrin (Essais d art et de philosophie), 1971.

Plus en détail

LE P TIT PLUS AVENIR

LE P TIT PLUS AVENIR LE P TIT PLUS AVENIR SOMMAIRE Nos partenaires sur ces actions ACTION STAGE Un point sur l action stage 1 Liste des jeunes en stage 2 Interview d un stagiaire chez scolarest 3 ACTION RAPPROCHEMENT ENTREPRISE

Plus en détail

9.1- Sur les réseaux sociaux, j ai toujours le choix!

9.1- Sur les réseaux sociaux, j ai toujours le choix! Thème 3 - Participer, protéger, partager : des choix de société? Séquence 9 Nos actions sur les réseaux sociaux 9.1- Sur les réseaux sociaux, j ai toujours le choix! à partir de la 5 e comprendre créer

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient

MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient MODULE 5 Rôle de l équipe soignante dans l information du patient Catherine Tourette-Turgis Maître de conférences en sciences de l éducation Responsable du master en éducation thérapeutique à l université

Plus en détail

Rappels. Prenons par exemple cet extrait : Récit / roman

Rappels. Prenons par exemple cet extrait : Récit / roman Les genres littéraires d un texte (1) Rappels Les genres littéraires sont une classifi cation qui permet de distinguer les textes en fonction de certaines caractéristiques d écriture. Voici les principaux

Plus en détail

Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec

Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec Cette semaine, Fannie Dagenais, la directrice générale d ÉquiLibre, et Louise Dugas, la rédactrice en chef reportage, culture et style

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour :

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour : Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale Date de retour : Message aux parents Les fascicules «Mes défis au préscolaire» suggèrent des activités à réaliser avec votre enfant. Le choix

Plus en détail

Test - Quel type de voisin êtes-vous?

Test - Quel type de voisin êtes-vous? Test - Quel type de voisin êtes-vous? Être un voisin solidaire, c est d abord et avant tout un état d esprit. Chacun fait à sa façon, selon sa disponibilité et sa personnalité. Répondez au questionnaire

Plus en détail

LIRE POUR EXPRIMER. PAGE 1... Toboggan n 402

LIRE POUR EXPRIMER. PAGE 1... Toboggan n 402 RUBRIQUE TobDOC : Bienvenue à Versailles! (P. 8 à 13) DOMAINES D ACTIVITÉ Lecture Découverte du monde : structuration du temps Langue orale Compréhension Vocabulaire Pratiques artistiques et histoire des

Plus en détail

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin Catéchèse 1 Apprendre que Dieu parle au fond de notre cœur Découvrir le récit de l Annonciation 1 Accueil et chant Encore un peu de temps de Christiane Gaud et Jean Humenry Activité de bricolage «Comment

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

Le casse du siècle La Riche Héritière

Le casse du siècle La Riche Héritière Le casse du siècle La Riche Héritière Jeu énigme Dans le cadre du projet d énigmes, nous détaillons ci dessous le scénario La Riche Héritière et changeons légèrement sa structure. Quelques mots sur Freddy

Plus en détail

Objectif (socio-) linguistique : enrichir le vocabulaire lié à l espace, le lexique lié à l apparence physique.

Objectif (socio-) linguistique : enrichir le vocabulaire lié à l espace, le lexique lié à l apparence physique. Atomic Betty Thème Jeunesse Concept Cette série de dessins animés présente les aventures de Betty, une super héroïne qui sauve la galaxie et ses habitants des pires dangers qui la menacent. Quand la sonnerie

Plus en détail

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : Es-tu plutôt roman, BD, conte ou poésie? FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE ACTIVITE 1 : JE ME RAPPELLE Voici

Plus en détail

concours sois intense au naturel

concours sois intense au naturel concours sois intense Tu veux participer? Rends-toi sur le site, réponds au jeu-concours et cours la chance de gagner le grand prix, d une valeur approximative de 2 000 $, ou encore l une des nombreuses

Plus en détail

Polémique autour des droits de retransmission de la CAN

Polémique autour des droits de retransmission de la CAN Polémique autour des droits de retransmission de la CAN La Coupe d Afrique des nations est l évènement sportif le plus suivi du continent africain. Derrière le spectacle, les enjeux financiers sont considérables.

Plus en détail

Utilisation du TNI en classe d anglais. PROJET INNOVANT présenté par la SECTION D ANGLAIS du Lycée Jean-Paul de Rocca Serra, 20137 Porto-Vecchio

Utilisation du TNI en classe d anglais. PROJET INNOVANT présenté par la SECTION D ANGLAIS du Lycée Jean-Paul de Rocca Serra, 20137 Porto-Vecchio Touch N Invent! Utilisation du TNI en classe d anglais PROJET INNOVANT présenté par la SECTION D ANGLAIS du Lycée Jean-Paul de Rocca Serra, 20137 Porto-Vecchio Sylvie Chiariglione, Brigitte Collomb, Régine

Plus en détail

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici».

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». 1. Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». Près d un enfant sur cinq est victime de violence sexuelle, y compris d abus sexuels. Vous pouvez empêcher que cela arrive à votre enfant. Apprenez

Plus en détail