DOSSIER PEDAGOGIQUE LES SEPT JOURS. DE SIMON LABROSSE si sa vie vous intéresse de Carole Fréchette par la compagnie Barbès 35

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER PEDAGOGIQUE LES SEPT JOURS. DE SIMON LABROSSE si sa vie vous intéresse de Carole Fréchette par la compagnie Barbès 35"

Transcription

1 DOSSIER PEDAGOGIQUE LES SEPT JOURS DE SIMON LABROSSE si sa vie vous intéresse de Carole Fréchette par la compagnie Barbès 35

2 SOMMAIRE Quel spectacle pour quel public? Entrer dans le spectacle par le titre Réfléchir aux connotations du titre de la pièce Réfléchir au sous-titre Entrer dans le spectacle par le jeu Improviser des situations qui apparaissent dans le spectacle Jouer la didascalie initiale Entrer dans le spectacle par l écriture et le dessin Inventer des métiers à la manière de Simon Repérer les registres de la pièce Etudier la complexité du personnage de Léo La maladie de Léo Les poèmes de Léo Débattre, argumenter, critiquer à partir des maximes proposées par la pièce Sur la condition humaine Sur la fonction du théâtre En guise de conclusion Interview de Cendre Chassanne Annexe : la langue québécoise

3 QUEL SPECTACLE POUR QUEL PUBLIC? La pièce de Carole Fréchette est si bien écrite, si simple dans sa construction et si limpide dans son message, qu on peut y amener des collégiens. Mais elle est également complexe, profonde, et questionne si intelligemment notre monde moderne que les lycéens, comme les adultes, y trouvent leur compte. Elle aborde, avec poésie et distance, des thèmes variés comme l endettement, le chômage, la mondialisation, la pauvreté, mais explore également nos travers individuels : pessimisme, hypocondrie, et nos souffrances intimes : illusion amoureuse, jalousie, détresse affective A chacun de proposer une lecture adaptée au niveau de sa classe et au projet dans lequel la pièce s inscrit. Ce dossier s efforcera de proposer des entrées adaptables en fonction de l âge du public. Il faudra peut-être alléger ou corser, c est selon. ENTRER DANS LE SPECTACLE PAR LE TITRE REFLECHIR AUX CONNOTATIONS DU TITRE DE LA PIECE LES SEPT JOURS DE SIMON LABROSSE Les «sept jours» font penser automatiquement à la semaine de travail, rythmée, organisée, avec son déroulement prévisible jusqu aux journées de repos en fin de semaine. Mais Simon est inactif : ce titre questionne d emblée ce temps vide qu on s ingénie à occuper quand précisément on n a rien à faire, quand on est «sans emploi» comme le dit si justement l euphémisme d usage. On peut aussi faire repérer aux élèves la référence implicite à la Création du monde, à la Genèse, ainsi qu à l habitude devenue universelle de découper le temps humain en semaines décomposées en jours. Or, le nom du personnage n a rien de divin, au contraire : ce titre propose avec ironie de réfléchir à la semaine d un homme ordinaire, au prénom banal, et dont le patronyme évoque un objet utilitaire, quotidien, sans noblesse. «Labrosse» peut aussi se décliner en différentes expressions : se brosser, familièrement, pour attendre en vain, être privé de quelque chose. Simon est en effet un chômeur menacé d expulsion, qui se trouve contraint à rendre le seul objet auquel il tienne faute d avoir pu le payer (son ghetto-blaster). On pense également à la brosse à reluire, ou à brosser dans le sens du poil, qui renvoient à l idée de flatterie. Or Simon est amené, dans une de ses journées, à admirer sur commande, ou à séduire afin d éviter d être saisi de ses biens. La brosse est aussi une sorte de pinceau : on brosse un portrait, un tableau. Simon n est-il pas un habile portraitiste de notre monde d aujourd hui? Il a pour projet d envoyer à Nathalie, partie en Afrique, des vignettes sonores décrivant des objets qu elle risque d oublier à cause de la distance. Lorsqu il met en parallèle le déficit de tel pays avec l augmentation des prix du quotidien dans le sien, il fait preuve de perspicacité, et son sens de l observation en fait un peintre de la vie moderne, à l œil naïvement critique Enfin, une brosse est aussi un objet piquant et dont l usage principal est de nettoyer. Le héros de Carole Fréchette est aussi là pour déranger le spectateur, dont il dépoussière volontiers les habitudes de pensée. Proche du poil à gratter, la brosse est ici l outil indispensable de l humoriste, mais aussi de la ménagère qui veut redonner un coup de neuf à sa maison en la décrassant. On peut donc s amuser avec les élèves à réfléchir à ce titre paradoxal, burlesque, mêlant la grandiloquence des «Sept jours» bibliques à la modestie amusante mais piquante de «Labrosse».

4 REFLECHIR AU SOUS-TITRE SI SA VIE VOUS INTERESSE Le sous-titre est aussi riche de propositions. En effet ; l hypothèse d une vie pas forcément intéressante pour le spectateur, d un choix qui lui est laissé de ne pas adhérer au projet de raconter cette vie, peut trouver un écho dans le travail mené en classe sur la notion de héros. Héros ou anti-héros, personnage ordinaire dont la banalité fait le sujet d un livre ou d une pièce, refus de l héroïsme, goût pour le petit, le minuscule, le drame ordinaire, la grandeur des humbles autant de problématiques qu on aborde en classe parce qu elles traversent la production littéraire et artistique du XXème siècle (depuis le Frédéric de l Education sentimentale, le Meursault de Camus, la disparition du personnage dans le nouveau roman, etc ) Le personnage de Léo met en doute la viabilité du projet de Simon, et c est Nathalie qui le reformule. Nathalie : Il dit que c est une idée stupide de jouer ta vie. Il est sûr qu il y a pas un chat qui est venu. Après avoir vu le spectacle, on pourra demander aux élèves de lister ce qui fait l intérêt du récit de cette vie, ce qui crée l émotion du spectateur face à ces héros qui n en sont pas, ce qui lui permet de s identifier à eux.

5 ENTRER DANS LE SPECTACLE PAR LE JEU IMPROVISER DES SITUATIONS QUI APPARAISSENT DANS LE SPECTACLE Pour faire sentir aux élèves l intérêt d une situation dramatique, ses enjeux, ses difficultés, sa drôlerie, ses nuances, on peut leur proposer des canevas sur lesquels ils vont improviser. Les différences apportées par les propositions de chaque groupe donnent alors lieu à discussion, et peuvent amener les élèves à mieux comprendre le spectacle, mais aussi la notion d interprétation, de registre, de mise en scène, et même les caractéristiques du métier d acteur. Situation 1) A a promis quelque chose à B ; quand C l apprend par hasard, il fait une scène à A car il désire l équivalent, et ce depuis longtemps. Dans la pièce : Simon : [ ] Viens Léo, il faut continuer Tout à l heure, je te promets, je te donne cinq minutes. Nathalie revient des coulisses Nathalie : Quelles cinq minutes? Simon : Laisse faire ça Nathalie Léo : Simon a dit que j aurais cinq minutes pour réciter mes poèmes. Nathalie (à Simon) : Hey, Simon Labrosse! Tu me refuses du temps à moi pis tu lui donnes cinq minutes pour lire ses poèmes pourris [ ] En tout cas, si y prend cinq minutes, moi aussi. [ ] Simon : OK OK, tu vas les avoir tes cinq minutes. Mais pas maintenant. Tout à l heure. Les sept jours de Simon Labrosse, extrait de la fin du deuxième jour

6 Situation 2) A se présente chez B pour lui prendre un objet qu il n a pas pu payer. B déploie des trésors de persuasion pour éviter la saisie. La fille de la finance : Ouvrez-moi, (Simon ouvre, dépité) [ ] J ai un mandat de saisie. [ ] Simon : Quoi? La fille de la finance : Le contrat d achat était très clair, Monsieur Labrosse. Article quatre. Trois mois de retard dans les paiements entraîneront immédiatement la saisie. Avez-vous la somme? Simon : [ ] Euh non, pas vraiment. La fille de la finance : Alors, je suis désolée, mais je saisis. Elle veut s approcher du Ghetto. Simon s interpose. Simon : Mais voyons, vous pouvez pas faire ça! [ ] Ecoutez, donnez-moi trois jours, pis je vais trouver l argent La fille de la finance : Je suis désolée, mais j ai des instructions. Pis j ai une grosse journée qui m attend. Elle s empare de l appareil et se dirige vers la porte. Simon se précipite et lui barre le chemin Simon : Attendez! l argent, je l ai pas, c est vrai, mais je pourrais vous payer autrement. Les sept jours de Simon Labrosse, extrait du quatrième jour Situation 3) A veut dire quelque chose au public, mais B l en empêche, arguant que ce n est pas intéressant, déplacé, pas le moment, ou pas le lieu, etc Nathalie : (au public) Je voudrais prendre des cours de fonction vitale. Simon : Nathalie, c est pas nécessaire Nathalie : c est un programme très complet. Ça comprend des cours d inspiration, d expiration, de sudation, d élimination Simon : Merci Nathalie Nathalie : (au public) je suis sûre que ça vous intéresse, l épanouissement des organes Simon : Nathalie! Nathalie : O.K! O.K.! Les sept jours de Simon Labrosse, extrait de l exposition

7 JOUER LA DIDASCALIE INITIALE Un autre exercice d improvisation consiste à mettre en scène la didascalie initiale, qui peut donner lieu à diverses interprétations, plus ou moins autoritaires, agressives, persuasives, en variant aussi le registre plus ou moins comique ou au contraire sérieux. Le jeu peut se faire avec des mots, ou simplement des onomatopées, des regards et des gestes. Le «gromelot» peut aussi donner lieu à de riches interprétations (technique fondée sur un langage inarticulé, enchaînement de syllabes et de sons, qu utilisent les acteurs dans certaines situations faciles à interpréter sans texte) Lorsque les spectateurs entrent dans la salle, Simon est sur scène. Il regarde de temps en temps les spectateurs. Il sourit nerveusement. Au bout d un moment, Nathalie entre en scène et vient parler à Simon à voix basse. Elle tient en main un ghetto blaster et de l autre une cassette vidéo. On sent que cette cassette est le sujet de la discussion. Simon est de plus en plus nerveux. Il va en coulisse en appelant Léo. Nathalie le suit en continuant à argumenter. Ils reviennent sur scène. Les sept jours de Simon Labrosse, didascalie initiale (Nb : un ghetto blaster est un gros lecteur de cassettes, caractéristiques des rappeurs américains, devenu symbole de la culture hip-hop) ENTRER DANS LE SPECTACLE PAR L ECRITURE ET LE DESSIN INVENTER DES METIERS A LA MANIERE DE SIMON Les activités exercées par Simon Labrosse au cours des différentes séquences ne vont pas sans rappeler l humour du dessinateur et humoriste Philippe Geluck. Celui-ci propose dans son encyclopédie Un peu de tout (Casterman) des planches représentant des «petits métiers oubliés». Le principe est de rendre à des expressions lexicalisées et métaphoriques leur signification première, avec un sens inégalé du saugrenu et de l absurde. On y trouve par exemple «l acheveur de symphonie» ou «le raseur de mur», cousin du «lécheur de vitrines». Or, la pièce de Carole Fréchette est proche de ce genre d humour, comme le prouvent les différents métiers de Simon : cascadeur émotif, finisseur de phrases, spectateur personnel, allégeur de conscience Exercice : pour entrer dans l univers poétique du texte, faire imaginer aux élèves d autres métiers, choisis à partir de situations ou d expressions imagées du langage courant, et pourquoi pas, les leur faire illustrer à la manière de Philippe Geluck. Ces inventions peuvent donner lieu à une réflexion plus approfondie sur les habitudes de langage, qui sont souvent aussi des habitudes de pensées, reflet de notre conception du monde. On fera des rapprochements profitables avec le travail des Surréalistes, de l Oulipo, de Queneau. On pourra lire par exemple le poème de Desnos, Les Gorges froides («A la poste d hier tu télégraphieras») illustrant le «langage cuit».

8 REPERER LES REGISTRES DE LA PIECE L esprit satirique est bien présent dans le texte de Carole Fréchette. On appréciera le regard critique qu elle pose sur le monde actuel, mondialisé, capitaliste, humaniste parfois, brutal souvent. Le travail mené en classe sur les textes du XVIIIème par exemple, sur les écrivains philosophes qui s insurgent contre les inégalités sociales, peut facilement trouver un écho dans les exemples d ironie, d antiphrases, de paradoxes qui constituent l essentiel de la pièce. Voltaire ou Montesquieu ne sont pas loin lorsqu on lit les extraits suivants : HUMOUR NOIR Nathalie : Au matin du deuxième jour, la dette nationale est passée à 524 milliards 242 millions 613 mille 854 dollars et 89 sous et la dette personnelle de Simon à dollars et 89 sous. Simon se dit que pour une coïncidence c est toute une coïncidence et que c est certainement son jour de chance. Léo : Il y eut un soir, il y eut un matin, et Simon ne se découragea pas. Le matin du quatrième jour, le dollar canadien vaut 73 cents américains, et cela correspond exactement au nombre de portes auxquelles Simon a frappé ce mois-ci pour trouver un emploi. Nathalie : Le matin du cinquième jour, le prix de la livre de beurre est à 2 dollars 84 et le compte d épargne de Simon aussi. Il se dit que pour une coïncidence, c est tout une coïncidence, et que c est sûrement son jour de chance. IRONIE Simon, devenu flatteur d ego, décrit la manière d agir de la fille de la finance Simon : La façon que vous avez d entrer chez les gens, de vous imposer, avec un mélange de politesse et de fermeté, c est très très rare.[ ] Mais c est pas tout. Votre façon de saisir, de vous emparer des biens d autrui, comme ça, avec une assurance, une justesse de ton. Je vous le dis franchement, j ai jamais vu ça. (extrait du quatrième jour) LYRISME DU DESESPOIR Simon : [tu sais même pas] si t es comme une brique dans le grand édifice de l humanité ou bien si t es juste un petit tas de mortier, ou peut-être qu y a même pas d édifice et même pas de brique, peut-être que t es juste une petite bosse sur l autoroute de l évolution, une petite bosse qu on sent même pas quand on passe dessus à cent milles à l heure avec le quatre par quatre de l Histoire, une bosse ridicule qui s aplatit tranquillement, avec le temps. ( extrait du troisième jour) Ces extraits peuvent être travaillés à haute voix avec les élèves. On peut constituer de petits groupes et leur demander de proposer une lecture chorale, avec des échos, des reprises, des voix isolées, des variations de hauteur, de rythme, d intention

9 HABILE UTILISATION DU PRINCIPE DU THEATRE DANS LE THEATRE : LE LAPSUS La question du chômage est traitée avec humour par un jeu de mise en abyme : Simon répète sa petite phrase avant de sonner à une porte. Simon : Bonjour! Je me présente : Simon Labrosse sans emploi. Je m excuse de vous déranger comme ça au milieu de l après-midi. Mais lorsque la porte s ouvre et qu apparaît l homme agressif joué par Léo, le discours bien rôdé devient : Simon : Euh Bonjour! Je me présente : Simon Labrosse sans espoir. Je m excuse d exister comme ça au milieu de l après-midi. ( extrait du premier jour) On peut faire jouer aux élèves cette minuscule situation, lui apporter des nuances dans les registres, et leur faire sentir à quel point elle est, dans sa simplicité même, significative de la détresse des laissés-pour-compte de nos sociétés. ETUDIER LA COMPLEXITE DU PERSONNAGE DE LEO LA MALADIE DE LEO L ami de Simon est atteint d une curieuse maladie, comme il l explique lui-même au début de la pièce: Léo : Je m appelle Léo. Quand j étais petit, j ai reçu une brique sur le cortex. Ça a fait une lésion minuscule à l endroit précis où sont produits les mots p euh les mots p Simon : Les mots positifs. Léo : C est ça. Depuis ce temps, je peux pas en prononcer un seul. Pis je peux pas avoir une seule pensée p p Simon : Positive Léo : Je suis négatif. J haïs tout le monde (sic) et je crois en rien. Dans la vie de Simon, je joue les hommes antipathiques et détestables.(extrait de l exposition) On peut profiter de cette maladie de Léo pour réviser ou découvrir la notion de vocabulaire mélioratif et péjoratif. Ainsi, avec un texte d appui pris dans la littérature, ou la presse, ou un guide de voyage, procéder à une réécriture qui pourrait être celle de Léo, qui chasse de son vocabulaire tous les termes agréables, porteurs d espoir, valorisants. (On peut aussi procéder à l exercice inverse et chasser tous les mots à connotations négatives).

10 LES POEMES DE LEO Les poèmes de Léo sont en effet complètement désespérants : le leitmotiv en est «Il pleut des briques sur ce monde pourri», phrase que Léo s entraîne à déclamer inlassablement. Lorsqu il a droit à ses cinq minutes de récitation, cela donne : Léo : Il pleut des briques Pour faire des murs Des criss de grands murs de briques Pour se planter devant et se lamenter Se frapper la tête dessus et puis saigner Le poème suivant : Léo : J haïs J haïs le steak haché Les petits pois Et les biscuits au chocolat J haïs partir J haïs rester J haïs mon député La force comique de ces déclarations incongrues est facile à ressentir. On peut proposer aux élèves de pasticher ces poèmes : que chacun écrive ses détestations à la manière brève et catégorique de Léo, puis, pour faire bonne mesure, ses motifs d enthousiasme. Un travail sur le haïku peut tout à fait accompagner cette activité. Mais les poèmes de Léo, qui envahissent le plateau au cinquième jour, permettent au personnage d exprimer ce qui se profilait déjà dans le rôle qu il a endossé, celui de Raymond, mari du couple qui apparaît au cinquième jour. L homme (Léo) : Des gars qui sont obligés de quêter en pleine Amérique du Nord, ça me donne envie de scratcher des limousines, d écrire «maudits chiens sales» sur les murs de la Banque Nationale, de Puis, un poème déclamé en son nom propre : Léo : Frapper Assommer Casser Concasser Broyer Disloquer Démanteler Déglinguer Démonter Démantibuler Fracasser Bulldozer Lancer par la fenêtre Tous les morceaux brisés Finalement, innocenté par cette maladie bien spéciale, Léo peut crier sa haine et son dégoût, en Misanthrope moderne. Mais il se fait ici le porte-parole de la dramaturge, qui remet en cause dans toute la pièce, les dysfonctionnements d un monde en crise, monde qui banalise la misère et les écarts de richesse, société qui aurait besoin d être entièrement remise à plat. La radicalité des propos de Léo n est pas sans rappeler les doctrines et les hymnes révolutionnaires ( cf. l Internationale «Du passé, faisons table rase»). On peut proposer aussi, comme exemple de mise en cause radicale, la lecture du poème de Michaux intitulé «Contre» dans le recueil La nuit remue. L humour et la fantaisie de la pièce ne doivent pas nous masquer la force subversive de ce théâtre.

11 DEBATTRE, ARGUMENTER, CRITIQUER A PARTIR DES MAXIMES PROPOSEES PAR LA PIECE SUR LA CONDITION HUMAINE La pièce de Carole Fréchette fourmille de répliques qui sonnent comme autant de maximes quasi philosophiques. On peut les travailler dans le cadre des objets d étude consacrés à l argumentation, les associer aux Caractères de La Bruyère, aux Maximes de La Rochefoucaud, aux Pensées de Pascal. On peut faire mémoriser puis réciter quelques-unes de ces savoureuses déclarations, en variant les intentions, les rythmes, en les associant à des gestes. On peut demander aux élèves d en repérer d autres pendant le spectacle, et d établir ensuite un florilège, de mémoire. (Exercice difficile, d autant plus que la pièce de Carole Fréchette n est à ce jour pas rééditée.) Exemples : La bouche, c est passionnant, vous trouvez-pas? Quand on y pense, la bouche, c est la porte de l être. C est toi qui décides, ou bien tu l ouvres, ou bien tu la fermes. Ce qu il vous faut, pour donner un sens à votre vie, c est quelqu un qui vous regarde Vous avez l air d avoir une vie bien remplie, mais au fond, vous avez pas vraiment l impression d exister. SUR LA FONCTION DU THEATRE Plusieurs répliques de la pièce sont autant de déclarations à méditer sur les fonctions de l art. On peut proposer un questionnement préalable : A quoi sert le théâtre? A quoi sert la poésie? Et toute forme d art? Et mettre en débat ensuite la formulation de sa fonction cathartique, suivant les principes bien connus d Aristote, revivifiés ici avec humour. Simon : Mes amis et moi on va vous présenter ma vie. Enfin, pas toute ma vie [ ] Sept jours, c est juste assez.[ ] Vous regretterez pas d être venus. Tous les problèmes que j ai, vous allez voir, ça va vous réconforter. Et un peu plus tard, pour encourager Léo à écrire puis à réciter ses poèmes, «devant le monde», Simon se montre formel : Simon : Tu vas voir ils vont aimer ça. Tes idées sombres, ton désespoir, ça va leur faire du bien. Les sept jours de Simon Labrosse, extrait de l exposition

12 EN GUISE DE CONCLUSION Ce dossier n a pas la prétention d épuiser toutes les pistes offertes par la pièce de Carole Fréchette. Sa richesse est telle que tout n a pu être abordé. On pourrait travailler avec les élèves d autres aspects, par exemple, sur le plan esthétique, la parenté de certaines scènes avec le cirque et le numéro de clowns ; ou la construction en abyme - celle-ci est poussée à l extrême, puisque le trio d acteurs est amené à jouer une multitude de personnages, notamment celui de Nathalie, qui est à la fois réel et fantasmé. Sur le plan thématique, la jalousie, l amitié, la solitude, le dépit amoureux, la brutalité des rapports humains sont également abordés dans la pièce. Enfin sur le plan littéraire, l étude de la langue : langue contemporaine, familière, poétique, et les expressions idiomatiques (québécoises) peuvent donner lieu aussi à une réflexion intéressante. Autant de directions inexplorées que chacun pourra emprunter à son profit. INTERVIEW DE CENDRE CHASSANNE METTEURE EN SCENE DES SEPT JOURS DE SIMON LABROSSE / SI SA VIE VOUS INTERESSE. SUR VOTRE TRAVAIL DE METTEUR EN SCENE Florence Monvaillier : Qu est-ce qui a motivé le choix de monter cette œuvre de Carole Fréchette? Depuis quand connaissez-vous cet auteur, ce texte? Depuis quand mûrissez-vous ce projet? Cendre Chassanne : Nous mûrissions ce projet depuis 2008, année où nous avions donné une lecture de la pièce à la médiathèque de Clamart, dans le cadre de notre résidence au théâtre Jean Arp, résidence de 4 années Nous avions lu aussi une pièce de Daniel Danis, autre auteur québécois, puisque c était le fil de l événement. J étais tombé un peu par hasard sur Fréchette et je crois que c est le caractère direct-live - comme dit Simon- qui m a percuté. La relation au spectateur et à notre actualité immédiate m intéresse beaucoup. La lecture a confirmé l emprise immédiate que le texte porte en lui. Nous nous en sommes réjouis et avons eu envie de le monter avec les acteurs. Entre temps j ai mis en scène As you like it de Shakespeare et c est une production qui m a beaucoup occupée. Après cette «grosse» production, le besoin de monter quelque chose de plus léger a fait ressurgir Les 7 jours. Les comédiens toujours partants, nous avons lancé le

13 projet de façon autonome c est-à-dire en autoproduction jusqu à ce que l Agora, Scène nationale d Evry, nous programme pour la création en janvier 2013 ; cela nous a mis le pied à l étrier, mais le calendrier a fait que j ai dû envisager d autres comédiens pour les rôles de Léo et Simon, au grand désespoir des deux acteurs qui avaient lu la pièce en 2008! C est ça aussi notre métier, lorsque les contrats arrivent en même temps, les comédiens sont face à des choix terribles! Ce qui est troublant et intéressant, par contre, c est que cela a, je pense, bougé mon regard sur les personnages et perturbé les évidences. Cette difficulté a ajouté, au fond. FM : Qu est-ce qui vous enthousiasme le plus, dans la création de ce spectacle? CC : Ça : la surprise de travailler avec un trio qui n était pas celui que j avais imaginé au départ. Avec le point fixe, Nathalie, qui est jouée par Nathalie Bitan. Le point fixe, la fille, l actrice : on dirait vraiment que le rôle a été écrit pour elle. Le trio fonctionne terriblement bien, ça c est enthousiasmant ; au travail, comme à la cuisine, comme à la plage! Sans blaguer, nous avons démarré le travail à Saint Suliac à côté de St Malo, dans la maison du peintre Gillet et de sa femme Thérèse : quand ça sent bon en cuisine et que ça turbine efficace à l atelier, c est vraiment bon signe! Lors de cette première semaine, nous travaillions dans l atelier de feu Gillet ; la peinture, les odeurs, la tranquillité nous ont portés. Inspirés. Cela s est fait tout seul. C est là que sont nées les premières idées scénographiques et c était juste. Mon fils a donné un coup d œil et un coup de main à la scénographie, les amis sont venus voir la première étape de ce travail et l affaire a roulé. FM : Le fait que trois acteurs seulement aient en charge autant de personnages est-il une contrainte ou au contraire une liberté pour vous? CC : Ni contrainte ni liberté, c est induit dans l écriture donc je m y colle. Et s y coller ça posait la question de la valeur de «tous ces personnages». Pour moi la donnée juste, c était que Saunier & Nathalie qui allaient jouer Léo et Nathalie n auraient pas à changer de personnage réellement. C est un jeu qu ils annoncent dès le préambule de la pièce : ils ont accepté de jouer dans la vie de Simon pour faire de l argent. Donc quand ils endossent le costume de tel ou tel type, cela reste un jeu-service qu ils rendent à Simon mais au fond ils sont toujours Léo et Nathalie. Postulat qui n est pas forcément plus simple d ailleurs ; je pense même que quelque part ce serait plus facile de forcer le changement de personnage, enlever l ambiguïté, ça facilite les choses, mais justement ce n est pas ça qui nous a intéressés. SUR LA LANGUE FM : A la lecture de la pièce, le relief de la langue québécoise apparaît dans les mots, les tournures, tous les idiomatismes, mais sa saveur me semble inséparable de l accent québécois. Vos acteurs sont-ils français? Ont-ils adopté l accent de nos «cousins» pour l occasion? CC : Oui nous sommes français et c est réellement un plaisir de lire la langue québécoise ; pour autant et cela a été clair dès le départ, nous n allions pas prendre l accent et folkloriser le registre. Le vocabulaire, les expressions sont là, véhiculant les images et parfois un autre rythme. C est assez jouissif.

14 SUR LE REGISTRE DE LA PIECE FM : La pièce de Carole Fréchette est amusante, mais elle traite de sujets sérieux. Comment faites-vous coexister les deux registres de la pièce dans le spectacle? CC : Je crois que ça coexiste, si on a en effet une lecture complète de ce qu elle a voulu nous raconter : l histoire de 3 types qui sont obligés de jouer des scénarios misérables, petites métaphores de nos vies, pour se sortir du néant. Alors c est drôle et c est poignant. Le type qui me propose de vivre à ma place les emmerdements de famille pour soulager mes émotions, le type qui propose de me regarder à seule fin que je me sente exister, le type qui serait là dans un coin à finir ma pensée ou mes phrases inachevées ce sont certes des propositions fantasques qui font rire, oui il a un côté amuseur de foire ce Simon, mais sa situation au fond est juste dramatique : ce type est sans emploi, il ne peut plus payer son loyer, il est au bord de tomber dans la rue et en plus au tréfonds de lui-même il est profondément seul, au point de s inventer un amour avec une Nathalie fantasmée, héroïne de l humanitaire qui soigne les maux des petits africains en Afrique! Ça c est très poétique et politique, purement un bijou : être amoureux à distance d une héroïne de l humanitaire quand on vit en pleine Amérique du nord le désastre économique! Donc comment faire pour jouer tous ces registres? Cela a été une perpétuelle empoignade avec le texte : j aime bien le mot empoignade, car c est avec le texte que je me bats, ses forces et ses pièges. Le piège de ce texte, c est qu il offre une certaine efficacité, des ressorts comiques, un système d écriture. Pour ne pas tomber dedans, il faut je crois ré-interroger sans cesse le tréfonds et ce que sont véritablement ces trois personnes qui se débattent avec leurs obsessions et la vie. FM : Lorsque vous travaillez ce texte, quelles sont les références prises dans le théâtre classique qui vous viennent à l esprit? CC : Aucune. A l instant aucune ne me revient. Je crois que je fonctionne peu par associations avec d autres œuvres quand je suis en répétitions. Je pense et fais référence à des personnes que je rencontre dans la vraie vie, dans la rue et ailleurs. J ai pensé à New York, Basquiat et aux gens qui vivent dehors. SUR LA RECEPTION DU SPECTACLE PAR LE PUBLIC FM : Que diriez-vous à un professeur pour qu il ait envie d amener sa classe à votre spectacle? CC : Je lui dirais que c est vraiment le moment d accompagner ses élèves à un spectacle qui aborde généreusement le thème de la crise et de l emploi avec fantaisie et audace! Ca peut donner des ailes! FM : Et que répondriez-vous à un adolescent qui vous dirait «Je n aime pas le théâtre»? CC : Je lui répondrais, comme je te comprends! Sauf que là c est pas du théâtre à papa et maman c est du LIVE mon gars! C est trois acteurs qui jouent leur vie, EN LIVE.

15 ANNEXE : LA LANGUE QUEBECOISE On peut consulter avec profit les sites suivants : UNE CARACTERISTIQUE DE CETTE LANGUE : LES SACRES Le sacre est une insulte dérivée d un terme religieux qui appartient clairement au registre vulgaire. Les sacres sont légions : tabarnak, câlisse, ôstie De tous les sacres, criss est le plus intéressant parce qu un peu à la manière de schtroumpf, il est déclinable à l infini. C est sans doute le sacre le plus répandu au Québec. L adverbe crissement signifie vraiment beaucoup, mais on peut aussi utiliser criss : comme un verbe : Je m en crisse (= je m en fous) comme un autre verbe : je décrisse (= je me tire) comme un nom : Je suis en criss (= je suis très énervé) comme une interjection : Criss! (= putain!) Coudonc!(adverbe) Exprime l'étonnement, tel que "Eh ben!" ou "Voyons!" Exemple : Coudonc, y'a bin du bruit ici! (prononciation Coudon ) Chum : anglicisme pour ami («cf. mon vieux chum Léo» au début de la pièce) Dossier réalisé par Florence Monvaillier, professeur missionné au service éducatif du Théâtre - scène conventionnée d Auxerre mars 2014 Le Théâtre -- Scène conventionnée d Auxerre 54 rue Joubert Auxerre téléphone

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE Fiche n 1 : Les 4 types de texte Fiche n 2 : La situation d énonciation 1- Le texte narratif qui sert à raconter 2- Le texte descriptif qui sert à faire voir 3- Le texte explicatif qui sert à faire comprendre

Plus en détail

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE B Projet d écriture Bande dessinée : La BD, c est pour moi! FLA 10-2 Cahier de l élève PROJETS EN SÉRIE Il faut réaliser ces projets dans l ordre suivant : A Bain de bulles Lecture B La BD, c est pour

Plus en détail

G Projet d écoute FLA 20-2. Pièce de théâtre en un acte : Les gagnants. Cahier de l élève. Nom :

G Projet d écoute FLA 20-2. Pièce de théâtre en un acte : Les gagnants. Cahier de l élève. Nom : G Projet d écoute Pièce de théâtre en un acte : Les gagnants FLA 20-2 Cahier de l élève Nom : Les gagnants DESCRIPTION DU PROJET Tu écouteras une pièce de théâtre en un acte, Les gagnants de Marjolaine

Plus en détail

De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur

De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur La Master Class de Grégoire Solotareff, auteur-illustrateur et responsable de la collection Salon du livre - mars 2015 De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur Mon expérience d

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

Rappels. Prenons par exemple cet extrait : Récit / roman

Rappels. Prenons par exemple cet extrait : Récit / roman Les genres littéraires d un texte (1) Rappels Les genres littéraires sont une classifi cation qui permet de distinguer les textes en fonction de certaines caractéristiques d écriture. Voici les principaux

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Nom : Prénom :.. MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Récapitulatif pour la validation du Diplôme National du Brevet (Attestation du Niveau A2 en Langue Vivante) : ACTIVITES

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES EXERCICIOS AUTOAVALIABLES 1.- Transforme les phrases au passé récent a) Il a changé de travail b) Nous avons pris une décision importante c) Elle a téléphoné à Jean d) J ai envoyé un SMS à ma collègue

Plus en détail

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.com et Pony Production mise en scène : Stéphanie Marino Texte et Interprètation : Nicolas Devort Résumé Colin fait sa rentrée dans un nouveau collège. Pas

Plus en détail

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : Es-tu plutôt roman, BD, conte ou poésie? FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE ACTIVITE 1 : JE ME RAPPELLE Voici

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Document : Extrait du livre «Ensemble c est tout» de Anna Gavalda accessible sur le site http://www.ifmadrid.com/gourmands/

Document : Extrait du livre «Ensemble c est tout» de Anna Gavalda accessible sur le site http://www.ifmadrid.com/gourmands/ Fiche pédagogique Document : Extrait du livre «Ensemble c est tout» de Anna Gavalda accessible sur le site http://www.ifmadrid.com/gourmands/ Le public : Adultes Niveaux intermédiaires avancés (B1 et +)

Plus en détail

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 Téléphone : 514 382.7922 Télécopieur : 514 382.3474 Site Internet : www.2tiers.org Courriel : club@2tiers.org

Plus en détail

9.1- Sur les réseaux sociaux, j ai toujours le choix!

9.1- Sur les réseaux sociaux, j ai toujours le choix! Thème 3 - Participer, protéger, partager : des choix de société? Séquence 9 Nos actions sur les réseaux sociaux 9.1- Sur les réseaux sociaux, j ai toujours le choix! à partir de la 5 e comprendre créer

Plus en détail

AN-ANG, EN-ENG, IN-ING, ONG

AN-ANG, EN-ENG, IN-ING, ONG Séance 1 LES SONS ET LES TONS DU CHINOIS Je vais travailler sur les finales AN-ANG, EN-ENG, IN-ING et ONG. Si tu as déjà travaillé le cours de niveau 1, cette révision te sera utile et importante. AN-ANG,

Plus en détail

Et avant, c était comment?

Et avant, c était comment? 3 Et avant, c était comment? Objectifs de l unité Tâche La première partie de l évaluation comprend une tâche, QUELS CHANGEMENTS!, divisée en quatre phases. Dans la première phase, il s agit d écouter

Plus en détail

Kerberos mis en scène

Kerberos mis en scène Sébastien Gambs Autour de l authentification : cours 5 1 Kerberos mis en scène Sébastien Gambs (d après un cours de Frédéric Tronel) sgambs@irisa.fr 12 janvier 2015 Sébastien Gambs Autour de l authentification

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010

ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010 ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010 Cette documentation est réservée à l usage du personnel et des médecins du Centre de santé et de services sociaux de Port-Cartier. Les autres lecteurs doivent évaluer

Plus en détail

QUELQUES MOTS SUR L AUTEURE DANIELLE MALENFANT

QUELQUES MOTS SUR L AUTEURE DANIELLE MALENFANT Activité pédagogique autour du roman, de Danielle Malenfant ISBN 978-2-922976-38-0 ( 2013, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités autour du roman RÉSUMÉ DU

Plus en détail

À propos d exercice. fiche pédagogique 1/5. Le français dans le monde n 395. FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM

À propos d exercice. fiche pédagogique 1/5. Le français dans le monde n 395. FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM fiche pédagogique FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM Par Paola Bertocchini et Edvige Costanzo Public : Futurs enseignants en formation initiale et enseignants en formation continue Objectifs Prendre

Plus en détail

Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche?

Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche? Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche? Texte : Lydia Heller Rédaction : Maja Dreyer Adaptation : Julien Méchaussie Introduction Bonjour et bienvenue dans notre série d émissions

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

Quelqu un qui t attend

Quelqu un qui t attend Quelqu un qui t attend (Hervé Paul Kent Cokenstock / Hervé Paul Jacques Bastello) Seul au monde Au milieu De la foule Si tu veux Délaissé Incompris Aujourd hui tout te rends malheureux Si tu l dis Pourtant

Plus en détail

La Chronique des matières premières

La Chronique des matières premières La Chronique des matières premières Céréales, minerais ou pétrole, les ressources naturelles sont au cœur de l économie. Chaque jour de la semaine, Dominique Baillard informe du cours des matières premières

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

Epithète. Person a. i!(mouton de vapeur) i! Epithète. et Person a

Epithète. Person a. i!(mouton de vapeur) i! Epithète. et Person a Epithète et Person a Marionnettes habitées et déshabitées. Epithète et Person a i!(mouton de vapeur) i! -Jeux de masque sur, dans, avec, contre le masque! -Corps qui «fait face»! -Personnages échappés

Plus en détail

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Session : 2005 Code : Page : 1/4 CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Epreuve de Français SESSION 2005 SUJET Ce sujet comporte 4 pages : de la page 1/4 à la page 4/4. Assurez-vous que cet exemplaire est complet. Si

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD.

LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD. LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD. est une bande dessinée publiée par les éditions Lombard. - scénario

Plus en détail

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour :

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour : Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale Date de retour : Message aux parents Les fascicules «Mes défis au préscolaire» suggèrent des activités à réaliser avec votre enfant. Le choix

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants Lorsqu une personne chère vit avec la SLA Guide à l intention des enfants 2 SLA Société canadienne de la SLA 3000, avenue Steeles Est, bureau 200, Markham, Ontario L3R 4T9 Sans frais : 1-800-267-4257 Téléphone

Plus en détail

Ouvrages de références et objectifs

Ouvrages de références et objectifs Valise pédagogique Ouvrages de références et objectifs MESSAGE IMPORTANT: Prendre le temps de bien lire les histoires et d explorer la valise, ses activités et ce guide. Ouvrages de références Activités

Plus en détail

Rencontre avec Younil par Bouba Tabti-Mohammedi

Rencontre avec Younil par Bouba Tabti-Mohammedi NOUVEAUTÉ Entretien Rencontre avec Younil par Bouba Tabti-Mohammedi Younil, L œil du chacal. Alger : Éditions Barzakh, 2000. Nous avons rencontré à Alger, où elle est née en 1965, où elle est allée à l

Plus en détail

LEARNING BY EAR. «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 10 : «L histoire d Oluanda»

LEARNING BY EAR. «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 10 : «L histoire d Oluanda» AUTEUR : Chrispin Mwakideu LEARNING BY EAR «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 10 : «L histoire d Oluanda» EDITEURS : Andrea Schmidt, Susanne Fuchs TRADUCTION : Aude Gensbittel Liste des personnages

Plus en détail

Souvenir de la nuit du 4 1

Souvenir de la nuit du 4 1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : SOUVENIR DE LA NUIT DU 4 1 / 5 Souvenir de la nuit du 4 1 Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges [...] Est-ce que ce n est pas

Plus en détail

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE Proposition d aide à la mise en œuvre pédagogique Domaine : SE CULTIVER ET SE DIVERTIR Programme National de pilotage Séminaire «Mise en œuvre pédagogique

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

Rendez-vous avec un nez!

Rendez-vous avec un nez! Rendez-vous avec un nez! Dans de nombreux esprits, le monde du parfum est une spécialité française. Mais qui sont donc les magiciens qui créent ces élixirs qui nous enivrent? Cette fiche dresse le portrait

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

concours sois intense au naturel

concours sois intense au naturel concours sois intense Tu veux participer? Rends-toi sur le site, réponds au jeu-concours et cours la chance de gagner le grand prix, d une valeur approximative de 2 000 $, ou encore l une des nombreuses

Plus en détail

L Intégrale de l Humour ***

L Intégrale de l Humour *** Un enfant va dans une épicerie pour acheter des bonbons. Comme l épicier n en vend généralement pas beaucoup, il les range tout en haut d une étagère très haute. Le garçon demande : 1 euro de bonbons s

Plus en détail

La cour de récréation

La cour de récréation FRANÇAIS Nom Prénom La cour de récréation Durée de la première partie : 60 minutes Matériel autorisé : Dictionnaire Le Robert Junior ou Larousse maxi débutants 1 TEXTE 1 2 3 4 Un coup d œil à ma montre,

Plus en détail

01 - BRIGITTE, Battez-vous

01 - BRIGITTE, Battez-vous Paroles et musique : Aurélie Maggiori, Sylvie Hoarau 3eme Bureau Copyright Control PAROLES Faites-vous la guerre pour me faire la cour* Soyez gangsters, soyez voyous 1 Toi mon tout, mon loubard 2 Tu serais

Plus en détail

SEQUENCE : LES 5 SENS

SEQUENCE : LES 5 SENS SEQUENCE : LES 5 SENS Groupe concerné : Groupe sciences Nombre de séances prévues : 8 Compétence 3 du Palier 2 du socle commun : La culture scientifique et technologique - Pratiquer une démarche scientifique

Plus en détail

C est dur d être un vampire

C est dur d être un vampire C est dur d être un vampire 1/6 Pascale Wrzecz Lis les pages 5 à 8. Tu peux garder ton livre ouvert. 1 Retrouve les mots dans ta lecture et complète les cases. C est une histoire de. Prénom du héros ;

Plus en détail

V3 - LE PASSE COMPOSE

V3 - LE PASSE COMPOSE CM1 V.3 LE PASSE COMPOSE DE L INDICATIF Il s agit de mettre en évidence la conjugaison des verbes en «er», en «ir-iss» des verbes être, avoir, faire, prendre, aller, pouvoir. On mettra en évidence le fait

Plus en détail

Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire

Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire Pourquoi traiter des devoirs et leçons avec les TDA/H? Parce que c est un des problèmes le plus souvent rencontrés avec les enfants hyperactifs

Plus en détail

Ariane Moffatt : Je veux tout

Ariane Moffatt : Je veux tout Ariane Moffatt : Je veux tout Paroles et musique : Ariane Moffatt Sony Music France Thèmes La relation amoureuse, les enfants gâtés. Objectifs Objectifs communicatifs : Exprimer un sentiment. Exprimer

Plus en détail

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit.

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit. Lola Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin www.majuscrit.fr www.majuscrit.fr Marcus Papa Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine

Plus en détail

«Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire

«Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire Service d animation spirituelle et d engagement communautaire au primaire «Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire Séquence de 5 rencontres en classe Estime de soi au préscolaire 1

Plus en détail

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année PALIER 2 CM2 La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié

Plus en détail

LEARNING BY EAR. «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 4 : «Handicapé mais pas incapable»

LEARNING BY EAR. «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 4 : «Handicapé mais pas incapable» LEARNING BY EAR «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 4 : «Handicapé mais pas incapable» AUTEUR : Chrispin Mwakideu EDITEURS : Andrea Schmidt, Susanne Fuchs TRADUCTION : Aude Gensbittel Liste

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec

Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec Journée sans maquillage : une entrevue entre ÉquiLibre et ELLE Québec Cette semaine, Fannie Dagenais, la directrice générale d ÉquiLibre, et Louise Dugas, la rédactrice en chef reportage, culture et style

Plus en détail

que dois-tu savoir sur le diabète?

que dois-tu savoir sur le diabète? INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS - TERRE NEUVE - FRHMG00277 - Avril 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. que dois-tu savoir sur le diabète? Lilly France 24 boulevard Vital Bouhot CS 50004-92521

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

5 à 8 ans. N oublie pas de te laver les dents! de Philippe Corentin. Amorce

5 à 8 ans. N oublie pas de te laver les dents! de Philippe Corentin. Amorce 5 à 8 ans Amorce «Ça a quel goût, une petite fille? demande le bébé crocodile. Écœurant et sucré», lui répond son papa Pour en être certain, bébé croco part en expédition chez sa jeune voisine. Elle est

Plus en détail

Les 100 plus belles façons. François Gagol

Les 100 plus belles façons. François Gagol Les 100 plus belles façons d'aimer François Gagol Les 100 plus belles façons d Aimer François Gagol François Gagol, 2003. Toute reproduction ou publication, même partielle, de cet ouvrage est interdite

Plus en détail

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)?

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)? Leçon 1 1. Comment ça va? 2. Vous êtes (Tu es) d'où?' 3. Vous aimez (Tu aimes) l'automne? 4. Vous aimez (Tu aimes) les chats? 5. Comment vous appelez-vous (t'appelles-tu)? 6. Quelle est la date aujourd'hui?

Plus en détail

Conseil général du Lot. Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire.

Conseil général du Lot. Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire. Conseil général du Lot é t e r p o La pr chez l enfant s n a 6 à 0 de Le Conseil général, plus proche de vous, plus solidaire. La propreté, cela ne s apprend pas! Maman, je vais certainement te surprendre,

Plus en détail

Les expressions imagées d Archibald

Les expressions imagées d Archibald Expressions françaises : les aliments Thèmes France, francophonie et langue française Concept «En faire un fromage», «se tirer une bûche», «faire le Bob», «se réduire» En tout 89 expressions francophones

Plus en détail

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique CinéSoupe programme itinérant de films courts en nord pas de calais et en belgique bah voyons! asbl // Séverine Konder // +32 (0) 485 217 327 // severine.bahvoyons@gmail.com // www.cinesoupe.com Embarquez

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site

AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

JE CHLOÉ COLÈRE. PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22

JE CHLOÉ COLÈRE. PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22 JE CHLOÉ COLÈRE PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22 Non, je ne l ouvrirai pas, cette porte! Je m en fiche de rater le bus. Je m en fiche du collège, des cours, de ma moyenne, des contrôles, de mon avenir!

Plus en détail

www.cyberactionjeunesse.ca

www.cyberactionjeunesse.ca www.cyberactionjeunesse.ca CyberAction Jeunesse Canada 2011 Présentation de l organisme Projet pilote Prévention (approche en amont) Mission Objectif CyberAction Jeunesse Canada 2011 Plan de la présentation

Plus en détail

Les p'tites femmes de Paris

Les p'tites femmes de Paris Les p'tites femmes de Paris De Géraldine Feuillien D'après une idée de Stéphanie Bouquerel Episode 2: Ménage à trois 1 APPARTEMENT DE - BUREAU- INT - JOUR 1 Mais enfin Julien! Qu est ce qui t as pris de

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

École : Maternelle. Livret de suivi de l élève. Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle :

École : Maternelle. Livret de suivi de l élève. Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle : École : Maternelle Livret de suivi de l élève Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle : Livret de suivi de l élève à l école maternelle Chaque compétence est évaluée selon

Plus en détail

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Poèmes École : Polyvalente de Normandin Commission scolaire : Du Pays des Bleuets Même si tu perds, persévère Par Maude-Lanui Baillargeon Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Ne

Plus en détail

Épreuve de Compréhension orale

Épreuve de Compréhension orale 60 questions (4 sections) 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions (questions 51 à 110). SECTION A SECTION B 8 questions Associer des illustrations à des

Plus en détail

L Association Nous Jouons pour les arts. Présente. Li fhamator. (Création 2009) Adaptation de «scène à Quatre» de Eugène Ionesco

L Association Nous Jouons pour les arts. Présente. Li fhamator. (Création 2009) Adaptation de «scène à Quatre» de Eugène Ionesco L Association Nous Jouons pour les arts Présente Li fhamator (Création 2009) Adaptation de «scène à Quatre» de Eugène Ionesco Une Production «Nous Jouons pour les arts» Mise en scène et dramaturgie : Adil

Plus en détail

RENAN LUCE, On n'est pas à une bêtise près (3 36)

RENAN LUCE, On n'est pas à une bêtise près (3 36) (3 36) PAROLES {Refrain :} On n est pas à une bêtise près Faisons-la et voyons après Tu verras qu un saut dans une flaque Ça vaut bien toutes les paires de claques On n est pas à une bêtise près Faisons-la

Plus en détail

Alex Beaupain. Chanson. Plus de peur que de mal

Alex Beaupain. Chanson. Plus de peur que de mal Chanson Alex Beaupain Plus de peur que de mal Au premier toboggan 1 Déjà tu savais bien Les risques que l on prend Les paris 2 que l on tient Voler chez le marchand À vélo sans les mains Tirer 3 sur cette

Plus en détail

Activité 3. Peux-tu répéter? Compression de texte. Résumé. Liens pédagogiques. Compétences. Âge. Matériels

Activité 3. Peux-tu répéter? Compression de texte. Résumé. Liens pédagogiques. Compétences. Âge. Matériels Activité 3 Peux-tu répéter? Compression de texte Résumé Puisque les ordinateurs disposent d un espace limité pour contenir les informations, ils doivent les représenter d une manière aussi efficace que

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

LE DISCOURS RAPPORTÉ

LE DISCOURS RAPPORTÉ LE DISCOURS RAPPORTÉ Le discours rapporté Le discours rapporté direct et indirect On parle de discours rapporté quand une personne rapporte les paroles d une autre personne ou bien ses propres paroles.

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

Le passé composé. J ai trouvé 100 F dans la rue. Il est parti à 5 h 00.

Le passé composé. J ai trouvé 100 F dans la rue. Il est parti à 5 h 00. Le passé composé J ai trouvé 100 F dans la rue. Il est parti à 5 h 00. Le passé composé présente des actions passées, ponctuelles, et d une durée délimitée dans le passé. Formation : avoir ou être (au

Plus en détail

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn Macmine et ses bons compagnons CCéélleessttiinn Il était une fois une petite ambulance très intelligente. Elle vivait dans une petite maison en paille. Elle s amusait drôlement avec les autres voitures,

Plus en détail

Indications pédagogiques C3-15

Indications pédagogiques C3-15 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques C3-15 C : comprendre un message Degré de difficulté 3 Objectif intermédiaire 1 : Analyser un message Objectif opérationnel 5 : Reconnaître les

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer La petite poule qui voulait voir la mer Ecris les mots suivants au bon endroit : le titre l auteur - l illustration - l illustrateur - l éditeur Exercices couverture Décris la première de couverture. Que

Plus en détail

Acte 1. Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce

Acte 1. Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce Acte 1 Acte 1 Scène 1 : Rebecca, Victor Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce Victor (se laissant tomber dans un fauteuil): Ouf! Il se relève et fait un

Plus en détail

Fiche d appréciation littéraire LE CHEVALIER QUI CHERCHAIT SES CHAUSSETTES

Fiche d appréciation littéraire LE CHEVALIER QUI CHERCHAIT SES CHAUSSETTES Fiche d appréciation littéraire LE CHEVALIER QUI CHERCHAIT SES CHAUSSETTES AUTEUR : CHRISTIAN OSTER Christian Oster est né en 1949. Il publie des romans aux éditions de Minuit (dont Mon grand appartement,

Plus en détail

Festival de littérature genèse 2007/2008 Fiche d aide à l usage des enseignants

Festival de littérature genèse 2007/2008 Fiche d aide à l usage des enseignants Festival de littérature genèse 2007/2008 Fiche d aide à l usage des enseignants OULIPO Présentation, Définition: L'Ouvroir de Littérature Potentielle (OuLiPo) a été fondé, le 24 novembre 1960, par François

Plus en détail

Correction sujet type bac p224

Correction sujet type bac p224 Correction sujet type bac p224 Tragique : ne peut pas échapper à son destin. Pathétique : inspire la compassion, la pitié du lecteur envers le personnage. Poignant. Méthode : Pour la question, être synthétique,

Plus en détail

Chez les réparateurs de zém

Chez les réparateurs de zém Chez les réparateurs de zém Thèmes Questions de société, vie quotidienne Concept Le webdocumentaire Indépendances africaines, documentaire conçu spécifiquement pour le web, offre un voyage dans 16 pays

Plus en détail

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire»

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire» LEARNING BY EAR Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire» Auteur : Victoria Averill Editeurs : Johannes Beck, Katrin Ogunsade Correction : Martin Vogl Traduction : Aude Gensbittel Personnages

Plus en détail