«clustering» et «load balancing» avec Zope et ZEO

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«clustering» et «load balancing» avec Zope et ZEO"

Transcription

1 IN53 Printemps 2003 «clustering» et «load balancing» avec Zope et ZEO Professeur : M. Mignot Etudiants : Boureliou Sylvain et Meyer Pierre

2 Sommaire Introduction Présentation générale de ZEO La philosophie ZEO Fonctionnalités offertes Quand utiliser ZEO? Installation et lancement de ZEO Distribution de la charge : «load balancing» Sites miroirs Le «Round-Robin DNS» Le «Layer 4 Switching» Gestion des points de défaillance ZEO et le stockage des données Cas d un serveur Zope isolé Cas d un cluster ZEO Configuration matérielle et logicielle Matériel nécessaire Amélioration de la sécurité et de la performance Logiciels permettant de faire du «Load Balancing» Exemple : le portail de l Université de Savoie...14 Conclusion...15 Adresses utiles

3 Introduction Zope est un serveur d application «open source», multi plateforme, permettant la création d applications web (intranet, extranet, boutique électronique, etc ). Zope est orienté gestion de contenu. Lorsqu un serveur web reçoit plus de requêtes qu il ne peut traiter, il peut devenir lent et instable. Dans le pire des cas, le serveur arrête de traiter les requêtes et peut en arriver jusqu à crasher. Ce problème ne concerne pas uniquement Zope mais tout type de serveur d applications. Utiliser plusieurs machines permet de pallier à ce problème, cependant cela implique quelques désavantages. Par exemple, les machines doivent posséder les mêmes informations dans leur base de données, ces informations doivent être synchronisées. Bien évidemment, pour un petit site dont les informations sont rarement modifiées, la synchronisation ne pose pas trop de problème, mais ça devient vite un cauchemar pour des gros sites manipulant des milliers d objets souvent modifiés! C est pour gérer ces problématiques que la Zope Corporation a créé ZEO («Zope Enterprise Objects»). Un site professionnel nécessitant une grande capacité de montée en charge doit répondre aux objectifs suivants : Disponibilité de % (voir 100 % pour des services vitaux tels que aéronautique, hôpitaux pour lesquels des coupures de service ne sont pas acceptables). Accepter un grand nombre de clients simultanés, sans que la qualité ne se dégrade. Supporter de forts pics de charge, c'est-à-dire continuer à réagir de façon fluide même dans le cas de fortes sollicitations passagères (par exemple : couverture d un événement important, publication presse ) Pour ces besoins (montée en charge et haute disponibilité), ZEO et la mise en cluster permettent de répartir le risque de panne matérielle et la charge en multipliant les serveurs d application Zope. 3

4 1. Présentation générale de ZEO 1.1. La philosophie ZEO ZEO est un système qui permet de faire tourner un site internet sur plusieurs machines différentes. Cette méthode s appelle «clustering» ou «load balancing» («répartition de charge»). En faisant tourner Zope sur plusieurs machines séparées, on peut ainsi dispatcher les requêtes sur les différents serveurs, mieux encore, on peut ajouter d autres machines en même temps que le nombre de requêtes augmente. De plus, si une machine crashe, les autres prennent le relais pendant le temps de la réparation. ZEO utilise une architecture client/serveur. Les serveurs Zope sont considérés comme des clients ZEO et tous les clients sont connectés à un serveur ZEO central comme montré sur la figure suivante. Supposons qu on dispose de n machines à mettre en cluster. Ces serveurs sont utilisés de la manière suivante : - Le ZEO Server joue le rôle de serveur de stockage, il contient la ZODB (base de données objet). - n-1 ZEO Client. Ces machines se comportent comme des serveurs Zope standards. Elles ont à charge de servir les pages Web. Une seule machine est propriétaire de la base objet ZODB qui contient toutes les données. Les autres instances de Zope sont des clients ZEO qui viennent chercher auprès du ZEO Server les informations dont elles ont besoin. Grâce au système de cache interne à Zope, les conversations entre les clients et le serveur sont réduites au strict nécessaire. 4

5 L architecture ZEO utilise des protocoles de communication Internet standardisés. Ceci implique d autres avantages : les clients et le serveur peuvent se situer dans la même pièce, ou dans différents pays! Remarque : il n est pas obligatoire que chaque client ZEO utilise le même système d exploitation, mais l utilisation de machines Unix est fortement conseillé (ZEO fonctionne également avec Windows). La même version de Zope doit être installé sur toutes les machines Fonctionnalités offertes Haute disponibilité : si l un des serveurs du cluster cesse de fonctionner, le site fonctionne toujours. Montée en charge : en divisant la charge par le nombre de serveurs, le site est capable d accepter plus de clients simultanés et ainsi de faire face à la montée en charge. Distribution de charge : avec plusieurs serveurs et la répartition de charge bien conçue, la répartition de l activité permet une plus forte réactivité du site. Mise à disposition de ressources temporaires : en cas d événement prévisible (publication de presse, élections ) ou pour faire face à une montée en charge brutale, il «suffit» d ajouter des machines au cluster pour voir la disponibilité du site augmenter. Ces serveurs peuvent ensuite être supprimés après le passage du pic. Multiplication de serveurs : en multipliant le nombre de machines, on a une diminution du risque «physique» pour les serveurs, et donc une augmentation de la disponibilité théorique. La probabilité que toutes les machines tombent en panne en même temps diminue fortement si on augmente le nombre de machines. Intégrité transactionnelle : il existe des règles permettant de régler les problèmes de mises à jour simultanées de l information par deux serveurs concurrents. Remarque : En respect du modèle Web, ZEO est très efficace si le site respecte le ratio 90/10 : 90 % de lecture d information pour 10 % d écriture. Au-delà, si le site doit écrire plus d informations dans la ZODB, on pénalise le système en augmentant le nombre de conflits d accès. Dans ce cas, la meilleure solution est de stocker plus de données dans une base SQL supportant bien les écritures multiples et concurrentes. 5

6 1.3. Quand utiliser ZEO? Avant d envisager l utilisation de ZEO il faut faire un constat du trafic sur le serveur. Si le serveur ne reçoit pas plusieurs millions de requêtes par jour, il est probable que ZEO ne soit pas nécessaire. ZEO est une bonne solution dans les cas suivants : le serveur n arrive pas à traiter toutes les requêtes qu il reçoit le site est critique et a besoin d être opérationnel 24h/24, 7j/7 le site doit être distribué sur plusieurs sites miroirs un serveur doit être arrêté pour maintenance tout en gardant le site opérationnel Dans le cas contraire, il est inutile d installer ZEO Installation et lancement de ZEO L architecture la plus répandue correspond à un serveur ZEO et plusieurs clients ZEO. Il y a certains points auxquels il faut faire attention : les clients doivent disposer de la même version de Zope, des mêmes produits les clients doivent avoir accès aux mêmes ressources (base de données, serveur mail, etc.) la connexion entre les clients et le serveur doit être rapide sous peine de dégrader les performances de ZEO Une fois le serveur et les clients installés, il faut tout d abord lancer le serveur et lui demander d attendre les connexions sur un port particulier. Ensuite, il faut lancer chacun des clients en lui indiquant l adresse du serveur ZEO ainsi que le port de connexion. L architecture ZEO est maintenant mise en place et pleinement fonctionnelle. 6

7 2. Distribution de la charge : «load balancing» Une fois l architecture mise en place, un problème se pose : comment distribuer les requêtes sur les clients ZEO? Les utilisateurs ne connaissent que le serveur ZEO servant de frontal, mais pas les machines clientes tournant derrière. On ne peut pas spécifier pour chaque utilisateur, quel client utiliser, d autant plus que l utilisation des ressources ne serait pas du tout optimisée. En fait, la seule machine que l utilisateur «voit» est la machine chargée de la distribution de la charge. Cette machine est chargée de désigner le client ZEO qui va servir la page demandée par le client. Une des machines du cluster se charge donc du calcul de la page demandée, en se référent aux données présentent dans son propre cache, ou si nécessaire aux données disponibles sur le serveur ZEO. Les section suivantes dresse une liste des différentes façon de distribuer les requêtes sur plusieurs machines en utilisant différentes technologies (gratuites, commerciales, hardware, etc.) 7

8 2.1. Sites miroirs C est la méthode la plus facile à mettre en œuvre, elle ne nécessite aucun logiciel ou matériel supplémentaire. Le serveur ZEO présente à l utilisateur une liste de sites miroirs disponibles. L utilisateur choisit alors quel site miroir il désire utiliser. Cette méthode est dite «passive» (on ne choisit pas le client ZEO) et «volontaire» (l utilisateur doit choisir volontairement le client ZEO). Si on n a aucun contrôle administratif sur les sites miroirs cette solution est très facile à mettre en œuvre. Si un site miroir tombe, l utilisateur peut retourner sur le serveur ZEO (sur lequel on a un contrôle) et choisir un autre site miroir. A un niveau global, cette méthode améliore les performances. L utilisateur peut choisir le client ZEO qui lui est le plus proche géographiquement, et ainsi améliorer les temps d accès. Remarque : Une autre façon de procéder est de renvoyer aléatoirement vers un des serveurs miroirs disponibles sans demander l avis à l utilisateur : <dtml-call expr="response.redirect(_.whrandom.choice(mirror_servers))"> 8

9 2.2. Le «Round-Robin DNS» Le «Domain Name System» ou DNS est le mécanisme qui traduit les noms d ordinateurs en adresses IP. On peut ainsi obtenir plusieurs adresses IP pour un seul nom d ordinateur. La méthode la plus simple est donc d utiliser la répartition de charge à l aide du «Round-Robin DNS» comme illustré ci-dessous. La répartition de charge est placée au niveau du DNS. Le serveur DNS retourne alternativement les adresses de chaque client ZEO (les adresses distribuées sont équi-réparties : distribution séquentielle). Ainsi, le premier utilisateur sera redirigé sur le premier client, le second utilisateur sera redirigé sur le second client, et ainsi de suite. Puis on retourne à nouveau l adresse du premier client, etc. Cette méthode n est pas parfaite car les informations DNS sont mises en cache par les autres serveurs de noms du web. Ainsi, dès qu un utilisateur aura récupéré l adresse IP d un client ZEO, toutes les requêtes suivantes pour cet utilisateur iront sur le même client, ce qui pose des problèmes si le serveur correspondant est crashé (car le client garde en mémoire l adresse IP pour plusieurs heures). Le résultat général est correct, mais les requêtes ne seront pas dispatchées de manière homogène sur les différents clients. Pour conclure, l utilisation du «Round-Robin DNS» est très utile mais pas optimisée. Les serveurs DNS ont chacun leur propre politique de mise en cache et ces politiques peuvent avoir des incidences néfastes sur le fonctionnement de la répartition de charge. 9

10 2.3. Le «Layer 4 Switching» Les requêtes passent de manière transparente à travers un switch vers une ferme de serveurs. Des produits Zope sont disponibles pour mettre en place du «Layer 4». Les équipements du marché les plus souvent mis en place sont les modèles Alteon et LocalDirector de Cisco Systems. Le switch est configuré pour choisir un client ZEO dans la ferme de serveurs d après les paramètres qu on lui aura donnés. La figure suivante explique le fonctionnement du système. Il y a plusieurs solutions logicielles et matérielles disponibles pour mettre en place une telle architecture. Citons parmi les solutions logicielles le «Linux Virtual Server» (LVS) qui est une extension du système d exploitation Linux et qui permet de transformer un ordinateur sous Linux en «Layer 4 Switch». Il existe aussi une solution matérielle fournie par Cisco Systems, le LocalDirector qui est un routeur fonctionnant comme un «Layer 4 Switch» 10

11 2.4. Gestion des points de défaillance Sans ZEO, un serveur Zope représente un point de défaillance unique. ZEO permet de dispatcher ce point de défaillance sur plusieurs machines. Ainsi, si un client ZEO tombe, les autres clients ZEO prennent le relais automatiquement. Bien évidemment il subsiste un point de défaillance unique : le serveur ZEO puisqu il est le serveur de stockage central. Mais cette méthode permet de minimiser les risques de défaillance sur plusieurs clients. Une méthode très populaire pour accepter le risque de défaillance d un point unique est de le minimiser au maximum en utilisant du matériel de très bonne qualité (RAID, redondance dans la connectique, redondance de l alimentation etc ), avec une politique de sécurité de haut niveau, par exemple, en faisant régulièrement des sauvegardes. Ceci permet de diminuer la qualité des composants matériels présents sur les clients. Il existe par ailleurs des outils tels que fake, qui permettent la mise en place de serveurs ou de Switch Layer 4 redondants. 11

12 3. ZEO et le stockage des données 3.1. Cas d un serveur Zope isolé Zope Application File Storage Zope ne sauvegarde pas directement toutes les données sur le disque. En effet, il utilise un composant particulier appelé storage lui permettant de savoir pour chaque objet manipulé où il doit être sauvegardé. Ceci permet de minimiser les accès au disque ou à la base de données. Zope est connecté à un File Storage, ce qui signifie que tous les objets sont sauvegardés dans un seul et même fichier sur le système de fichier (data.fs) Cas d un cluster ZEO Zope Application Client Storage File Storage Storage Server Le FileStorage est remplacé par un Client Storage qui au lieu de sauvegarder les objets dans un fichier, les envoie à un composant Storage Server via le réseau. C est le Storage Server qui a pour mission de sauvegarder les objets sur le système de fichier du serveur ZEO (File Storage). 12

13 4. Configuration matérielle et logicielle 4.1. Matériel nécessaire Un serveur pour héberger Apache (pour les accès non authentifiés non cryptés), Apachessl (pour les accès authentifiés et cryptés), et faire du LoadBalancing. Des serveurs pour héberger les serveurs dédiés au traitement (Zeo client). Un serveur pour héberger la ZODB (Zeo Storage Server) Amélioration de la sécurité et de la performance Il y a encore 2 points de défaillance sans redondance : le serveur apache et la base de données. Pour le serveur apache, il est relativement simple de mettre en place une seconde machine qui prendrait le relais en cas de défaillance de la première. Pour le serveur Zeo, la meilleure solution est sans doute d'utiliser Zeo Replication Server de Zope Corp. Si les usages augmentent, il sera nécessaire d augmenter le nombre des serveurs Zope, cela implique seulement d'ajouter les nouvelles adresses IP au logiciel ayant pour rôle de faire le Load Balancing. Un autre moyen d augmenter les performances est de mettre en place une politique de cache, mais ceci s'avère relativement difficile pour un serveur très dynamique Si les accès en écriture deviennent vraiment trop important, une solution peut être de mettre en place plusieurs serveurs ZEO qui seront eux mêmes clients ZEO pour un serveur ZEO central (architecture à trois niveaux). 13

14 4.3. Logiciels permettant de faire du «Load Balancing» Apache via le mod_backend Balance (http://balance.sourceforge.net/) qui est réputé pour être facilement installé et configuré. Ce logiciel est distribué sous licence GPL. Pound (http://www.apsis.ch/pound/) est un très bon logiciel étant à la fois un reverse proxy, un load balancer et un http front-end. Spécialement créé pour être utilisé avec Zope et ZEO, Pound est une très bonne alternative à la solution Apache/Apachessl/Balance. Il est très simple à configurer. Ce logiciel est distribué sous licence GPL Exemple : le portail de l Université de Savoie 1 machine Apache : serveur à base de bi xeon 2Ghz avec 4GO de RAM 1 serveur ZEO : serveur à base de bi xeon 2Ghz avec 4GO de RAM 3 clients ZEO : bi PIII à 900Mhz avec 1GO de RAM et 600GO de DD Zope ZEO : distribué sous licence GPL Pour comparaison, voici le prix d une solution commerciale : WebSphere Application Server V4.0 (création, gestion et exploitation d application Internet). - Advanced Single Version : 9219,13. - Advanced Edition : 13073,95. - Plus achats de nombreuses briques logicielles plus ou moins chères) Charge sur le système : sessions par jours pour 6500 membres, 600Mo de data.fs (base de données interne à Zope : ZODB) une fois packée et 60Go de données sous forme d'extfile (fichiers externes à la ZODB). 14

15 Conclusion Nous venons de présenter à travers cette étude une solution adaptée aux applications Internet permettant le déploiement d un cluster et la mise en place d une solution de répartition de charge, à l aide des logiciels libres Zope et ZEO. Cette solution devient aujourd hui de plus en plus populaire, supportée par l élargissement permanent de la communauté d utilisateurs et de développeurs autour du logiciel Zope, et l utilisation de ce type de solution dans de grande institutions telles que certaines de nos universités ou administrations. Zope Corporation inclura ZEO dans la prochaine grande évolution de Zope : Zope 3. 15

16 Adresses utiles ZEO : Présentation de Zope : Installing, configuring, and administering ZEO : Zope : Pound : Balance : Mod_ssl : Openssl : Apache : Python : 16

«Clustering» et «Load balancing» avec Zope et ZEO

«Clustering» et «Load balancing» avec Zope et ZEO «Clustering» et «Load balancing» avec Zope et ZEO IN53 Printemps 2003 1 Python : généralités 1989 : Guido Van Rossum, le «Python Benevolent Dictator for Life» Orienté objet, interprété, écrit en C Mêle

Plus en détail

Augmenter la disponibilité des applications JEE grâce au clustering : Le projet open source JShaft

Augmenter la disponibilité des applications JEE grâce au clustering : Le projet open source JShaft Augmenter la disponibilité des applications JEE grâce au clustering : Le projet open source Jérôme Petit, Serge Petit & Serli Informatique, ITMatic Jérôme Petit, Serge Petit & SERLI & ITMatic Serli : SSII

Plus en détail

DESCRIPTION DE LA TECHNOLOGIE

DESCRIPTION DE LA TECHNOLOGIE P INFORMATIONS TECHNIQUES www.sviesolutions.com - 690, Saint-Joseph Est - Québec G1K 3B9 Sans frais : 1 866 843-4848 Tél.: (418) 948.4848 - Téléc.: (418) 948.4849 L ENVIRONNEMENT INFORMATIQUE L installation

Plus en détail

Cisco Secure Access Control Server Solution Engine. Introduction. Fiche Technique

Cisco Secure Access Control Server Solution Engine. Introduction. Fiche Technique Fiche Technique Cisco Secure Access Control Server Solution Engine Cisco Secure Access Control Server (ACS) est une solution réseau d identification complète qui offre à l utilisateur une expérience sécurisée

Plus en détail

Le filtrage de niveau IP

Le filtrage de niveau IP 2ème année 2008-2009 Le filtrage de niveau IP Novembre 2008 Objectifs Filtrage : Le filtrage permet de choisir un comportement à adopter vis à vis des différents paquets émis ou reçus par une station.

Plus en détail

Technique et architecture de l offre Suite infrastructure cloud. SFR Business Team - Présentation

Technique et architecture de l offre Suite infrastructure cloud. SFR Business Team - Présentation Technique et architecture de l offre Suite infrastructure cloud Les partenaires de l offre Cloud Computing SFR Le focus HP Les principes de mise en œuvre réseau Les principes de fonctionnement de la solution

Plus en détail

REQUEA Sizing REQUEA DEIMENSIONNEMENT DU SERVEUR APPLICATIF REQUEA. REQUEA - Sizing des Serveurs d Applications REQUEA. Requea

REQUEA Sizing REQUEA DEIMENSIONNEMENT DU SERVEUR APPLICATIF REQUEA. REQUEA - Sizing des Serveurs d Applications REQUEA. Requea REQUEA - Sizing des Serveurs d Applications REQUEA REQUEA Requea 1 Bd Vivier Merle Tour Société Suisse Lyon, 693 REQUEA Sizing DEIMENSIONNEMENT DU SERVEUR APPLICATIF REQUEA T +33 ()4 72 11 44 87 F +33

Plus en détail

Neopod: une base de données objet distribuée

Neopod: une base de données objet distribuée Gaël LE MIGNOT Bruno DUPUIS Pilot Systems 11 juillet 2011 Plan 1 Introduction ZODB Implémentations existantes 2 Architecture Générale Schéma Général Réplication 3 Opérations internes Connexion du client

Plus en détail

Hyper-V et SC Virtual Machine Manager sous Windows Server 2008 R2

Hyper-V et SC Virtual Machine Manager sous Windows Server 2008 R2 186 Hyper-V et SC Virtual Machine Manager sous Windows Server 2008 R2 L'utilisation des fonctionnalités de haute disponibilité intégrées aux applications, L'ajout de solutions tierces. 1.1 Windows Server

Plus en détail

Les pré-requis sont nécessaires à l installation de KiellaWeb. Aucune installation ne sera possible si ces points ne sont pas respectés.

Les pré-requis sont nécessaires à l installation de KiellaWeb. Aucune installation ne sera possible si ces points ne sont pas respectés. K?ellaWeb Saisie des absences APLON en mode Web 1. Pré - requis à l installation : Les pré-requis sont nécessaires à l installation de KiellaWeb. Aucune installation ne sera possible si ces points ne sont

Plus en détail

Alcatel-Lucent VitalQIP Appliance Manager

Alcatel-Lucent VitalQIP Appliance Manager Alcatel-Lucent Appliance Manager Solution complète de gestion des adresses IP et de bout en bout basée sur des appliances Rationalisez vos processus de gestion et réduisez vos coûts d administration avec

Plus en détail

Architectures d implémentation de Click&DECiDE NSI

Architectures d implémentation de Click&DECiDE NSI Architectures d implémentation de Click&DECiDE NSI de 1 à 300 millions de ligne de log par jour Dans ce document, nous allons étudier les différentes architectures à mettre en place pour Click&DECiDE NSI.

Plus en détail

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications.

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications. Table des matières LES PRINCIPES DE BASE... 1 Présentation distribuée-revamping...2 Présentation distante...3 Traitements distribués...3 données distantes-rd...4 données distribuées-rda distribué...4 L'ARCHITECTURE

Plus en détail

NAS SAN Les nouvelles solutions de stockage

NAS SAN Les nouvelles solutions de stockage Exposé réseau du 11 janvier 2006 NAS SAN Les nouvelles solutions de stockage David Komar Guillaume Le Cam Mathieu Mancel Sommaire Ħ Introduction Ħ La solution NAS Ħ La solution SAN Ħ Comparaison Ħ Cohabitation

Plus en détail

Présentation. Logiciels libres. Open Source. Clinkast 4 Avenue du Général de Gaulle F 92360 Meudon (+33) 6 20 44 86 95 (+33) 1 46 30 24 13

Présentation. Logiciels libres. Open Source. Clinkast 4 Avenue du Général de Gaulle F 92360 Meudon (+33) 6 20 44 86 95 (+33) 1 46 30 24 13 Présentation Logiciels libres et Open Source Description Un logiciel libre* est en général gratuit. Il est utilisable et modifiable sans notification préalable à son auteur, qui a renoncé à ses droits

Plus en détail

Guide d installation JMap 5.0

Guide d installation JMap 5.0 Guide d installation JMap 5.0 Installation de JMap L installation de JMap se fait typiquement sur un serveur qui sera accédé par l ensemble des utilisateurs. Lors de l installation, toutes des composantes

Plus en détail

Manuel du logiciel PrestaTest.

Manuel du logiciel PrestaTest. Manuel du logiciel. Ce document décrit les différents tests que permet le logiciel, il liste également les informations nécessaires à chacun d entre eux. Table des matières Prérequis de PrestaConnect :...2

Plus en détail

La répartition de charge (Cluster NLB)

La répartition de charge (Cluster NLB) La répartition de charge (Cluster NLB) La répartition de charge devient indispensable quand un seul serveur ne suffit plus pour tenir la charge ou maintenir un temps de réponse acceptable. Si le besoin

Plus en détail

Architecture Constellio

Architecture Constellio Architecture Constellio Date : 12 novembre 2013 Version 3.0 Contact : Nicolas Bélisle nicolas.belisle@doculibre.com 5146555185 1 Table des matières Table des matières... 2 Présentation générale... 4 Couche

Plus en détail

CLOUD CP3S SOLUTION D INFRASTRUCTURE SOUMIS À LA LÉGISLATION FRANÇAISE. La virtualisation au service de l entreprise. Évolutivité. Puissance.

CLOUD CP3S SOLUTION D INFRASTRUCTURE SOUMIS À LA LÉGISLATION FRANÇAISE. La virtualisation au service de l entreprise. Évolutivité. Puissance. CLOUD CP3S La virtualisation au service de l entreprise Virtualisation / Cloud Évolutivité Sécurité Redondance Puissance SOLUTION D INFRASTRUCTURE SOUMIS À LA LÉGISLATION FRANÇAISE SOLUTION D INFRASTRUCTURE

Plus en détail

PPE 2-1 Support Systeme. Partie Support Système

PPE 2-1 Support Systeme. Partie Support Système PPE 2-1 Support Systeme Partie Support Système Sébastien MASSON 24/04/2013 0 Sommaire 1. DMZ 2 2. Serveurs Web 3 3. Logiciel d'inventaire 6 1 1. DMZ (Zone démilitarisée) Une DMZ est une zone tampon d'un

Plus en détail

Enseignant: Lamouchi Bassem Cours : Système à large échelle et Cloud Computing

Enseignant: Lamouchi Bassem Cours : Système à large échelle et Cloud Computing Enseignant: Lamouchi Bassem Cours : Système à large échelle et Cloud Computing Les Clusters Les Mainframes Les Terminal Services Server La virtualisation De point de vue naturelle, c est le fait de regrouper

Plus en détail

Le Ro le Hyper V Troisie me Partie Haute disponibilite des machines virtuelles

Le Ro le Hyper V Troisie me Partie Haute disponibilite des machines virtuelles Le Ro le Hyper V Troisie me Partie Haute disponibilite des machines virtuelles Microsoft France Division DPE Table des matières Présentation... 2 Objectifs... 2 Pré requis... 2 Quelles sont les principales

Plus en détail

Cahier de charges Projet 24

Cahier de charges Projet 24 Cahier de charges Projet 24 Répartition automatique de surcharge sur serveur web virtualisé Etudiants : KAOUACHI Youssef ELFELLAH Amine Encadré par : M. HAYEL Yezekael Année universitaire : 2008/2009 I-

Plus en détail

Travail d équipe et gestion des données L informatique en nuage

Travail d équipe et gestion des données L informatique en nuage Travail d équipe et gestion des L informatique en nuage BAR Octobre 2013 Présentation Au cours des études collégiales et universitaires, le travail d équipe est une réalité presque omniprésente. Les enseignants

Plus en détail

Installation de Windows XP www.ofppt.info

Installation de Windows XP www.ofppt.info ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail XP DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC XP Sommaire 1 Introduction... 2 2 Vérification de la

Plus en détail

Plan de notre intervention 1. Pourquoi le test de charge? 2. Les différents types de tests de charge 1.1. Le test de performance 1.2.

Plan de notre intervention 1. Pourquoi le test de charge? 2. Les différents types de tests de charge 1.1. Le test de performance 1.2. Plan de notre intervention 1. Pourquoi le test de charge? 2. Les différents types de tests de charge 1.1. Le test de performance 1.2. Le test aux limites 3. Méthode 2.1. Pré-requis 2.2. Préparation des

Plus en détail

Introduction aux systèmes d exploitation

Introduction aux systèmes d exploitation Introduction aux systèmes d exploitation Le système d exploitation est un ensemble de logiciels qui pilotent la partie matérielle d un ordinateur. Les principales ressources gérées par un système d exploitation

Plus en détail

Version de novembre 2012, valable jusqu en avril 2013

Version de novembre 2012, valable jusqu en avril 2013 Pré requis techniques pour l installation du logiciel complet de gestion commerciale WIN GSM en version hyper File en configuration Windows Terminal Serveur Version de novembre 2012, valable jusqu en avril

Plus en détail

VMWare Infrastructure 3

VMWare Infrastructure 3 Ingénieurs 2000 Filière Informatique et réseaux Université de Marne-la-Vallée VMWare Infrastructure 3 Exposé système et nouvelles technologies réseau. Christophe KELLER Sommaire Sommaire... 2 Introduction...

Plus en détail

Contrôleur de domaine serveur d applications

Contrôleur de domaine serveur d applications Contrôleur de domaine serveur d applications Optimisation du serveur existant et installation d un serveur de secours Michel Galka-Cortes I - Présentation de l activité - Compétences nécessaires C21 Installer

Plus en détail

Le Ro le Hyper V Premie re Partie Configuration et Prise en main du gestionnaire Hyper-V

Le Ro le Hyper V Premie re Partie Configuration et Prise en main du gestionnaire Hyper-V Le Ro le Hyper V Premie re Partie Configuration et Prise en main du gestionnaire Hyper-V Microsoft France Division DPE Table des matières Présentation... 2 Objectifs... 2 Pré requis... 2 Quelles sont les

Plus en détail

HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES. Simple & Performant. www.quick software line.com

HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES. Simple & Performant. www.quick software line.com HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES Haute disponibilité pour Serveurs Ouverts (Windows, UNIX, AIX, Linux, VMware (Windows, UNIX, AIX, Linux, VMware ) Généralités Quelques définitions

Plus en détail

Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs

Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs METAIS Cédric 2 ème année Informatique et réseaux Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs Cédric METAIS ISMRa - 1 - LES DIFFERENTS SYSTEMES RAID SOMMAIRE INTRODUCTION I LES DIFFERENTS RAID I.1 Le

Plus en détail

Dynamic Computing Services solution de backup. White Paper Stefan Ruckstuhl

Dynamic Computing Services solution de backup. White Paper Stefan Ruckstuhl Dynamic Computing Services solution de backup White Paper Stefan Ruckstuhl Résumé pour les décideurs Contenu de ce White Paper Description de solutions de backup faciles à réaliser pour des serveurs virtuels

Plus en détail

WHITE PAPER. Protéger les serveurs virtuels avec Acronis True Image

WHITE PAPER. Protéger les serveurs virtuels avec Acronis True Image Protéger les serveurs virtuels avec Acronis True Image Copyright Acronis, Inc., 2000 2008 Les organisations liées aux technologies de l information ont découvert que la technologie de virtualisation peut

Plus en détail

WASD en environnement haute disponibilité Jean-Pierre PETIT WASD Le produit WASD WASD signifie Wide Area Surveillance Division C est le nom d une division de la défense australienne qui a accepté en 1996

Plus en détail

Etude d architecture de consolidation et virtualisation

Etude d architecture de consolidation et virtualisation BOUILLAUD Martin Stagiaire BTS Services Informatiques aux Organisations Janvier 2015 Etude d architecture de consolidation et virtualisation Projet : DDPP Table des matières 1. Objet du projet... 3 2.

Plus en détail

Mise en place d un cluster. De basculement. Et DHCP Failover. Installation. Préparation. Vérification

Mise en place d un cluster. De basculement. Et DHCP Failover. Installation. Préparation. Vérification Mise en place d un cluster De basculement Et DHCP Failover Valentin Banse Thomas Haën-Boucher Thomas Bichon Présentation Installation Préparation B T S S I O 2 2 / 0 4 / 2 0 1 4 Configuration Vérification

Plus en détail

Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2010» Meilleure copie "étude de cas architecture et systèmes"

Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2010» Meilleure copie étude de cas architecture et systèmes Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication «Session 2010» Meilleure copie "étude de cas architecture et systèmes" Note obtenue : 14,75/20 HEBERGE-TOUT Le 25 mars 2010 A

Plus en détail

Guide d installation. Serveur TeamAgenda STS. Version Windows

Guide d installation. Serveur TeamAgenda STS. Version Windows Installation/Configuration TeamAgenda STS Guide d installation Serveur TeamAgenda STS Version Windows 1 Installation/Configuration TeamAgenda STS Objectifs Installer le Serveur TeamAgenda STS Configuration

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4 Conclusion 5 Présentation

Plus en détail

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc L intégration de la gestion des identités et des accès avec l authentification unique Objectif : Renforcer la politique de sécurité et améliorer la productivité

Plus en détail

WebSphere MQ & Haute Disponibilité

WebSphere MQ & Haute Disponibilité L objectif de cet article est d identifier les problèmes pouvant se poser lors de la mise en place d un système de secours dans une configuration WebSphere MQ, et de proposer des pistes pour régler ces

Plus en détail

2 disques en Raid 0,5 ou 10 SAS

2 disques en Raid 0,5 ou 10 SAS Serveur GED: INFO EN + Afin d obtenir des performances optimales il est préférable que le serveur soit dédié. Matériel : Processeur Jusqu à 10 utilisateurs 2.0 Ghz environ Jusqu à 30 utilisateurs 2.6 Ghz

Plus en détail

Serveurs dédiés. Trafic et performances

Serveurs dédiés. Trafic et performances Serveurs dédiés Trafic et performances Nos services sont destinés aux entreprises et particuliers exigeants en terme de fiabilité, de sécurité et de disponibilité. Nous sommes également à même de fournir

Plus en détail

RTE Technologies. RTE Geoloc. Configuration avec Proxy ou Firewall

RTE Technologies. RTE Geoloc. Configuration avec Proxy ou Firewall RTE Technologies RTE Geoloc Configuration avec Proxy ou Firewall 2 Septembre 2010 Table des matières Introduction... 3 Présentation de RTE Geoloc... 3 Configuration des paramètres de sécurité... 3 Configuration

Plus en détail

Activité professionnelle N

Activité professionnelle N BTS SIO Services Informatiques aux Organisations Option SISR Session 2015 Kissley POUNGA Activité professionnelle N 12 Nature de l activité Objectifs ÉTUDE DU RENOUVELLEMENT DU MATÉRIEL INFORMATIQUE Remise

Plus en détail

Nom de l entreprise : HI HEISE INNOVATION Nom du projet : Cahier des charges Personne à contacter dans l entreprise : Monsieur HEISE Adresse : 13

Nom de l entreprise : HI HEISE INNOVATION Nom du projet : Cahier des charges Personne à contacter dans l entreprise : Monsieur HEISE Adresse : 13 Table des matières 1. Le projet...2 2. Souscription de services hébergés...2 3. Caractéristiques générales des...2 Datacenters...2 4. Hyperviseurs et machines virtuelles...2 5. Configuration détaillée

Plus en détail

FileMaker Pro 13. Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 13

FileMaker Pro 13. Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 13 FileMaker Pro 13 Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 13 2007-2013 FileMaker, Inc. Tous droits réservés. FileMaker, Inc. 5201 Patrick Henry Drive Santa Clara, Californie 95054

Plus en détail

3 ème Concours de technicien de classe normale des systèmes d information et de communication. «Session 2009»

3 ème Concours de technicien de classe normale des systèmes d information et de communication. «Session 2009» 3 ème Concours de technicien de classe normale des systèmes d information et de communication «Session 2009» Meilleure copie "Etude de cas" Note : 11/20 Thème : réseaux de télécommunication et équipements

Plus en détail

Cluster de stockage NAS sur SYRHANO. TutoJRES 14 / Stockage - 01/12/2010 Alain BIDAUD - CRIHAN

Cluster de stockage NAS sur SYRHANO. TutoJRES 14 / Stockage - 01/12/2010 Alain BIDAUD - CRIHAN Cluster de stockage NAS sur SYRHANO TutoJRES 14 / Stockage - 01/12/2010 Alain BIDAUD - CRIHAN Service de stockage SYRANO Plan Contexte utilisateur bref historique besoins exprimés Cluster de stockage ISILON

Plus en détail

25/08/2013. Vue Nagios. Vue Nagios. Le réseau du lycée

25/08/2013. Vue Nagios. Vue Nagios. Le réseau du lycée Le réseau du lycée 1. Mise en évidence de la complexité du réseau Le réseau vu par les utilisateurs Le réseau vu par le technicien 2. «Architecture matérielle» du réseau Topologie Le switch, élément central

Plus en détail

MailStore Server : guide de démarrage rapide

MailStore Server : guide de démarrage rapide MailStore Server : guide de démarrage rapide Sommaire Premières étapes... 2 Étape 1 : configuration requise et installation... 2 Étape 2 : lancement du client MailStore... 2 Étape 3 : configuration des

Plus en détail

Utilisation du RAID logiciel Sur un serveur Windows 2000

Utilisation du RAID logiciel Sur un serveur Windows 2000 BTS INFORMATIQUE DE GESTION Option Administrateur de réseaux développement d applications COMPTE-RENDU D ACTIVITE ACTIVITE N 6 Nom et Prénom : Casanova Grégory Identification (objectif) de l activité Utilisation

Plus en détail

Communiqué de lancement Paie 100 pour SQL Server

Communiqué de lancement Paie 100 pour SQL Server Communiqué de lancement Paie 100 pour SQL Server Sage complète son offre Ligne 100 SGBDR en proposant aujourd hui Paie 100 pour SQL Server, version 11.01. Paie 100 pour SQL Server permet de répondre à

Plus en détail

Mise en œuvre des serveurs d application

Mise en œuvre des serveurs d application Nancy-Université Mise en œuvre des serveurs d application UE 203d Master 1 IST-IE Printemps 2008 Master 1 IST-IE : Mise en œuvre des serveurs d application 1/54 Ces transparents, ainsi que les énoncés

Plus en détail

LES NOUVEAUTES DE COST AND PROFITABILITY MANAGEMENT 8.1

LES NOUVEAUTES DE COST AND PROFITABILITY MANAGEMENT 8.1 LES NOUVEAUTES DE COST AND PROFITABILITY MANAGEMENT 8.1 SAS Cost and Profitability Management, également appelé CPM (ou C&P), est le nouveau nom de la solution SAS Activity-Based Management. Cette version

Plus en détail

Présentation des solutions techniques mises en œuvre. Solution de sauvegarde

Présentation des solutions techniques mises en œuvre. Solution de sauvegarde Présentation des solutions techniques mises en œuvre. Solution de sauvegarde 2014 Sommaire I. Description des services complémentaires...3 II. Schéma d infrastructure réseau...4 III. Détail des configurations

Plus en détail

Windows Server 2012 R2 Administration

Windows Server 2012 R2 Administration Généralités 1. Le gestionnaire de serveur 11 1.1 Création d un groupe de serveurs 19 1.2 Installation d un rôle à distance 21 1.3 Suppression d un groupe de serveurs 22 2. Serveur en mode installation

Plus en détail

Projet BTS SIO Option Réseaux- Cas Billot

Projet BTS SIO Option Réseaux- Cas Billot Projet BTS SIO Option Réseaux- Cas Billot CONTEXTE : L entreprise industrielle Billot, qui est spécialisée dans la conception de réalisation de machines outils destinées à la mécanique de précision nous

Plus en détail

*Assurez-vous que Windows est activé sur le serveur sinon il ne pourra pas télécharger WSUS et les mises à jours. Sommaire

*Assurez-vous que Windows est activé sur le serveur sinon il ne pourra pas télécharger WSUS et les mises à jours. Sommaire *Assurez-vous que Windows est activé sur le serveur sinon il ne pourra pas télécharger WSUS et les mises à jours. Sommaire I. Présentation du projet II. Prérequis III. Mise en Place IV. Configuration et

Plus en détail

VMware vsphere 5 Maîtrisez l exploitation de votre infrastructure virtuelle

VMware vsphere 5 Maîtrisez l exploitation de votre infrastructure virtuelle 212 VMware vsphere 5 Maîtrisez l exploitation de votre infrastructure virtuelle Quoi qu'il en soit, gardez à l esprit que nous n avons pas voulu favoriser une technologie en particulier. Cependant, nous

Plus en détail

INTERSYSTEMS CACHÉ COMME ALTERNATIVE AUX BASES DE DONNÉES RÉSIDENTES EN MÉMOIRE

INTERSYSTEMS CACHÉ COMME ALTERNATIVE AUX BASES DE DONNÉES RÉSIDENTES EN MÉMOIRE I N T E RS Y S T E M S INTERSYSTEMS CACHÉ COMME ALTERNATIVE AUX BASES DE DONNÉES RÉSIDENTES EN MÉMOIRE David Kaaret InterSystems Corporation INTERSySTEMS CAChé CoMME ALTERNATIvE AUx BASES de données RéSIdENTES

Plus en détail

Guide d installation

Guide d installation Guide d installation Version document 1.0 Trouver toute la documentation sur : www.mederp.net Sommaire Installation et lancement... 3 Installation du programme... 3 Sur windows... 3 Sur Linux et Mac...

Plus en détail

Cluster. Une introduction aux architectures systèmes distribuées. Université de Haute Alsace Octobre 2003

Cluster. Une introduction aux architectures systèmes distribuées. Université de Haute Alsace Octobre 2003 Cluster Une introduction aux architectures systèmes distribuées Université de Haute Alsace Octobre 2003 Plan Généralisation Technique Introduction Applications $$$ Définition Questions? Idées Plan Plan

Plus en détail

Cours admin 200x serveur : DNS et Netbios

Cours admin 200x serveur : DNS et Netbios LE SERVICE DNS Voici l'adresse d'un site très complet sur le sujet (et d'autres): http://www.frameip.com/dns 1- Introduction : Nom Netbios et DNS Résolution de Noms et Résolution inverse Chaque composant

Plus en détail

[WEB4ALL PRESENTATION ET TARIFS VPS INFOGERES]

[WEB4ALL PRESENTATION ET TARIFS VPS INFOGERES] 04.01.2015 [Association Web4all] Siret : 508070679 00032 NAF : 8559B TVA : FR 27508070679 PONCINI Aurélien contact@web4all.fr www.web4all.fr [WEB4ALL PRESENTATION ET TARIFS VPS INFOGERES] [Association

Plus en détail

Notions sur les réseaux TCP/IP, avec et sans fil

Notions sur les réseaux TCP/IP, avec et sans fil 5 Notions sur les réseaux TCP/IP, avec et sans fil Chapitre Au sommaire de ce chapitre Principe du réseau Internet Termes basiques du paramétrage de TCP/IP Principe des ports TCP et UDP Et les VPN? Dans

Plus en détail

Windows NT 4.0. Yacine BELLIK. IUT d Orsay Université Paris XI

Windows NT 4.0. Yacine BELLIK. IUT d Orsay Université Paris XI Windows NT 4.0 Yacine BELLIK IUT d Orsay Université Paris XI 1 2 Comparaison des 3 systèmes Windows 95 Windows NT Workstation Windows NT Server 3 Windows 95 Compatibilité avec le matériel existant Compatibilité

Plus en détail

1 LE L S S ERV R EURS Si 5

1 LE L S S ERV R EURS Si 5 1 LES SERVEURS Si 5 Introduction 2 Un serveur réseau est un ordinateur spécifique partageant ses ressources avec d'autres ordinateurs appelés clients. Il fournit un service en réponse à une demande d un

Plus en détail

Un «cluster» COMPAQ CL380 sous «Windows 2000» à l IRISA depuis janvier 2001

Un «cluster» COMPAQ CL380 sous «Windows 2000» à l IRISA depuis janvier 2001 Un «cluster» COMPAQ CL380 sous «Windows 2000» à l IRISA depuis janvier 2001 1 «Cluster» constitué de 2 noeuds Cluster 2 Configuration d un cluster à deux nœuds 3 Compaq CL 380 Baie de disques RAID Noeud

Plus en détail

Aménagements technologiques

Aménagements technologiques Aménagements technologiques Janvier 2015 Système d exploitation Recommandation du matériel Poste de travail Serveur de données Gestionnaire de base de données Modules «Internet» et «Intranet» (Assurez-vous

Plus en détail

Fiche produit. Septembre 2010. Kiwi Pro en quelques mots

Fiche produit. Septembre 2010. Kiwi Pro en quelques mots Septembre 2010 Fiche produit La solution Kiwi Pro a été spécialement conçue pour répondre aux besoins les plus exigeants en terme de fiabilité et de performance, avec une capacité de traitement optimale

Plus en détail

Cluster High Availability. Holger Hennig, HA-Cluster Specialist

Cluster High Availability. Holger Hennig, HA-Cluster Specialist Cluster High Availability Holger Hennig, HA-Cluster Specialist TABLE DES MATIÈRES 1. RÉSUMÉ...3 2. INTRODUCTION...4 2.1 GÉNÉRALITÉS...4 2.2 LE CONCEPT DES CLUSTERS HA...4 2.3 AVANTAGES D UNE SOLUTION DE

Plus en détail

B1-4 Administration de réseaux

B1-4 Administration de réseaux B1-4 Administration de réseaux Introduction École nationale supérieure de techniques avancées B1-4 Administration de réseaux 1 / 22 Désolé... L administration réseau ne s enseigne pas. c est un domaine

Plus en détail

CEGID Business 2006. Prérequis sur Plate-forme Windows. Mise à jour au 10 octobre 2005. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

CEGID Business 2006. Prérequis sur Plate-forme Windows. Mise à jour au 10 octobre 2005. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 CEGID Business 2006 Prérequis sur Plate-forme Windows Mise à jour au 10 octobre 2005 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Prérequis Sommaire 1. PREAMBULE...3 2. ARCHITECTURE CLIENT/SERVEUR...4

Plus en détail

Administration via l'explorateur WebSphere MQ

Administration via l'explorateur WebSphere MQ Ce document présente l utilisation de l Explorateur WebSphere MQ, et en particulier sa capacité à administrer des Queue Manager distants. Il aborde également les problèmes de sécurité liés à l administration

Plus en détail

Un concept multi-centre de données traditionnel basé sur le DNS

Un concept multi-centre de données traditionnel basé sur le DNS Confiez vos activités critiques à un expert S il est crucial pour vos activités commerciales que vos serveurs soient disponibles en continu, vous devez demander à votre hébergeur de vous fournir une solution

Plus en détail

Architecture technique

Architecture technique OPUS DRAC Architecture technique Projet OPUS DRAC Auteur Mathilde GUILLARME Chef de projet Klee Group «Créateurs de solutions e business» Centre d affaires de la Boursidière BP 5-92357 Le Plessis Robinson

Plus en détail

Le contrat SID-Hébergement

Le contrat SID-Hébergement Version : 2.5 Revu le : 22/07/2010 Auteur : Jérôme PREVOT Le contrat SID-Hébergement Hébergement Applicatif En quoi cela consiste? Objectif : Fournir au client une solution hébergée de son système d information

Plus en détail

Introduction. Exigences matérielles (Virtual PC)

Introduction. Exigences matérielles (Virtual PC) Introduction Ce kit de formation est conçu pour les professionnels des technologies de l information (TI) qui prennent en charge ou pensent prendre en charge des réseaux Windows Server 2008 et qui envisagent

Plus en détail

Exercices Active Directory (Correction)

Exercices Active Directory (Correction) Exercices Active Directory (Correction) Exercice : Scénarios pour l'implémentation de composants logiques AD DS Lire les scénarios suivants et déterminer les composants logiques AD DS à déployer dans chaque

Plus en détail

Configuration de plusieurs serveurs en Load Balancing

Configuration de plusieurs serveurs en Load Balancing Le serveur de communication IceWarp Configuration de plusieurs serveurs en Load Balancing Version 10.4 27 février 2013 Icewarp France / DARNIS Informatique i Sommaire Configuration de plusieurs serveurs

Plus en détail

Serveur FTP. 20 décembre. Windows Server 2008R2

Serveur FTP. 20 décembre. Windows Server 2008R2 Serveur FTP 20 décembre 2012 Dans ce document vous trouverez une explication détaillé étapes par étapes de l installation du serveur FTP sous Windows Server 2008R2, cette présentation peut être utilisée

Plus en détail

INTRODUCTION... 3 ARCHITECTURE...

INTRODUCTION... 3 ARCHITECTURE... SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 ARCHITECTURE... 4 CE QUI CHANGE POUR L'UTILISATEUR... 5 LE ROLE DE L'ADMINISTRATEUR... 5 LE MATERIEL... 5 CONFIGURATION SYSTEME... 6 DEPANNAGE... 7 DROITS DE L UTILISATEUR POUR

Plus en détail

Bénéfices de Citrix NetScaler pour les architectures Citrix

Bénéfices de Citrix NetScaler pour les architectures Citrix Bénéfices de Citrix NetScaler pour les architectures Citrix 15 novembre 2007 Auteurs: Mahmoud EL GHOMARI E-mail: mahmoud.elghomari@eu.citrix.com Stéphane CAUNES E-mail: stephane.caunes@eu.citrix.com Riad

Plus en détail

Contexte technologique : Présentation du logiciel: Le NAS ( Network Attached Storage):

Contexte technologique : Présentation du logiciel: Le NAS ( Network Attached Storage): Contexte technologique : Dans notre entreprise, Il arrive fréquemment que les fichiers soient stockés sur les postes de travail des employés et partagés sur le réseau. Pour mettre à jour un fichier, on

Plus en détail

Windows Server 2012 R2 Administration - Préparation à la certification MCSA - Examen 70-411

Windows Server 2012 R2 Administration - Préparation à la certification MCSA - Examen 70-411 Chapitre 1 Introduction A. Organisation des certifications 12 B. Comment est organisé ce livre 12 C. Compétences testées lors de l'examen 70-411 14 1. L'examen de certification 14 2. Préparation de l'examen

Plus en détail

Cosnefroy Thibaut Mars 2015 BTS 2 SIO Répartition de charge serveur web (debian wheezy) Version 1.0 (03/03/2015)

Cosnefroy Thibaut Mars 2015 BTS 2 SIO Répartition de charge serveur web (debian wheezy) Version 1.0 (03/03/2015) Conditions requises: Avoir deux machines déja configurés et prêtes pour faire de la répartition de charge entre machines. La première machine à pour adresse 10.0.0.2 et aura juste apache 2 d'installé.

Plus en détail

Présentation de l outil d administration de réseau NetVisor

Présentation de l outil d administration de réseau NetVisor Présentation de l outil d administration de réseau NetVisor Très chers, Vous trouverez dans les pages suivantes une explication détaillée du fonctionnement de l outil de supervision de réseau NetVisor.

Plus en détail

SAUVEGARDE ET AD ET SERVEUR RESTAURATION DU SERVEUR D IMPRESSION. Domingues Almeida Nicolas Collin Leo Ferdoui Lamia Sannier Vincent

SAUVEGARDE ET AD ET SERVEUR RESTAURATION DU SERVEUR D IMPRESSION. Domingues Almeida Nicolas Collin Leo Ferdoui Lamia Sannier Vincent SAUVEGARDE ET RESTAURATION DU SERVEUR AD ET SERVEUR Domingues Almeida Nicolas Collin Leo Ferdoui Lamia Sannier Vincent Sommaire Objectifs :... 2 Pré requis :... 2 Installation de l active directory...

Plus en détail

Spécialisation. Les métiers Les titulaires de cette formation peuvent prétendre à tenir les postes de :

Spécialisation. Les métiers Les titulaires de cette formation peuvent prétendre à tenir les postes de : Programme détaillé Objectifs de la formation Spécialisation Administrateur Réseaux et L échange d informations est devenu une nécessité absolue pour toutes les entreprises, quel que soit le secteur d activité.

Plus en détail

MiniCLOUD http://www.virtual-sr.com/

MiniCLOUD http://www.virtual-sr.com/ MiniCLOUD http://www.virtual-sr.com/ SANTE RESEAU développe en 2012, une filiale, VIRTUAL SR, spécialisée dans l'hébergement PRIVÉ de Machines Virtuelles. Spécialisée dans Les Architectures Virtuelles

Plus en détail

FICHE PRODUIT COREYE CACHE Architecture technique En bref Plateforme Clients Web Coreye Cache applicative Références Principe de fonctionnement

FICHE PRODUIT COREYE CACHE Architecture technique En bref Plateforme Clients Web Coreye Cache applicative Références Principe de fonctionnement COREYE CACHE Solution d absorption de charge pour une disponibilité et une performance optimales des applications Web En bref Architecture technique La plateforme Coreye Cache délivre la majeure partie

Plus en détail

Cisco Unified Business Attendant Console

Cisco Unified Business Attendant Console Cisco Unified Business Attendant Console Cisco Unified Communications est un système étendu de communications IP, d applications et de produits voix, vidéo, données et mobilité. Il rend les communications

Plus en détail