13 ème édition. «Même pas peur» d o s s i e r. d a c c o m p a g n e m e n t. Ha m l e t e n 30 m i n u t e s. Cie Br u i t q u i c o u r t

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "13 ème édition. «Même pas peur» d o s s i e r. d a c c o m p a g n e m e n t. Ha m l e t e n 30 m i n u t e s. Cie Br u i t q u i c o u r t"

Transcription

1 13 ème édition «Même pas peur» d o s s i e r d a c c o m p a g n e m e n t Ha m l e t e n 30 m i n u t e s Cie Br u i t q u i c o u r t

2 s o m m a i r e Th é â t r e Cl o w n e s q u e I - Hamlet en 30 minutes Présentation du spectacle Distribution II - Pistes de préparation à la séance La Cie BruitquiCourt Contextualiser le texte La complexité de l oeuvre III - Documents et idées d ateliers To be or not to be Photos du spectacle IV - Infos pratiques

3 h a m l e t e n 30 m i n u t e s p r é s e n tat i o n d u s p e c t a c l e Hamlet : Une partition, un texte, un rôle que tous les comédiens rêvent un jour d endosser. Un chef d oeuvre du théâtre élisabéthain démesuré et intemporel. Traiter ce monument du théâtre mondial en 30 minutes, c est une gageure, une hérésie, une provocation, un suicide. Hamlet en trente minutes, une pièce orchestrée par un bouffon diabolique dans laquelle trois comédiens se partagent l esprit du personnage le plus tourmenté de l oeuvre shakespearienne. Un vent de dérision, d esprit clownesque et burlesque souffle sur ce «sprint littéraire», cette course contre la montre et non contre Shakespeare, car il s agit bien de rire avec Hamlet tout en gardant un oeil sur l authentique histoire, pour la transmettre de manière sincère et ludique. Trois facettes de cet être (ou ne pas être) qui jongle avec la folie et le théâtre pour venger la mort d un père, assassiné par son propre frère, l oncle d Hamlet, lui-même remarié avec sa belle-soeur, la mère d Hamlet. distribution Avec : Luc Miglietta, Estelle Sabatier, Emmanuel Valeur, Philippe Vandenbergh Imaginé par : Luc Miglietta Monologue existentiel song : David Rigal Costumes : Sandra Alati et Cathy Iborra Bonnets et rideaux : Reine Broch Durée 50min Dès 10 ans 3

4 p i s t e d e p r é p a r a t i o n à l a s é a n c e. l a co m p a g n i e br u i t q u i c o u r t «Née en mars 2003 sous l impulsion et la direction de Luc Miglietta, la Cie Bruitquicourt s est donnée comme objectif de «faire» et créer un spectacle vivant singulier. Au fil de son développement, elle s est définie comme un mouvement artistique défendant des spectacles atypiques et puisant ses idées dans l écriture burlesque et absurde voire clownesque. Notre désir de jeu et d expérience théâtrale nous pousse loin des contraintes techniques et artistiques conventionnelles et nous donne la liberté de créer tout azimut soit pour le théâtre, le jeune public ou encore le théâtre de rue en privilégiant l idée que le berceau du spectaculaire est dans l émotion humaine. Nous souhaitons également dans notre travail, ne jamais nous séparer du public. En l associant au spectacle, il devient un partenaire de jeu pouvant influencer de par sa présence le spectacle au moment où il se joue. Nous cultivons l instant pour ne jamais être dans la répétition mais toujours dans la création.» 4

5 p i s t e d e p r é p a r a t i o n à l a s é a n c e c o n t e x t u a l i s e r l e t e x t e 1. Sh a k e s p e a r e ( ) Sa biographie lacunaire a pu conduire certains critiques à mettre en doute l existence et l identité réelle de Shakespeare. Ces doutes ne sont pas réellement fondés mais ils peuvent pourtant s expliquer : l oeuvre de Shakespeare offre une telle diversité thématique, stylistique, générique (tragédies légendaires comme Hamlet,tragédies historiques, comédies, comédies féeriques, drames historiques, sonnets ) qu elle peut donner l impression d avoir été composée à plusieurs mains. L écriture de Shakespeare qui s inscrit dans le mouvement littéraire et culturel de l époque (le baroque) est en effet une écriture rhapsodique : elle tisse en toute liberté des éléments très hétérogènes. Contrairement à ce que sera le théâtre français de l époque classique, inféodé à la règle des trois unités, au souci de la bienséance et au respect d une uniformité de ton, le théâtre de Shakespeare et de ses contemporains (Marlowe par exemple) est un théâtre dont la seule règle est l hybridation. Quelle en est la raison? Accorder le plus possible l écriture aux pulsations mouvantes du vivant (comme le revendiqueront plus tard V. Hugo et les romantiques), mais aussi satisfaire aux attentes d un public très divers (à la fois populaire et érudit). S explique ainsi dans Hamlet le montage de scènes «à grand spectacle» : empoisonnement, duel, apparition surnaturelle d un fantôme (susceptibles de retenir l attention fuyante de spectateurs occupés à tout autre chose qu à la représentation)et de scènes posant des questions politiques (réflexion sur le pouvoir et l usurpation), des questions existentielles, métaphysiques (les monologues d Hamlet) et/ou métalinguistiques (scène des fossoyeurs). S explique ainsi le collage de registres très différents (lyrique, polémique, tragique, comique -clowneries des fossoyeurs mais aussi d Hamlet lui-même). 2. Les sources d Hamlet : la tragédie de la vengeance Shakespeare ne crée pas Hamlet ex nihilo: les auteurs de la Renaissance, s inspirant des tragédies particulièrement sanglantes de Sénèque (qu ils traduisent à partir de 1559) font leur fond de commerce d un thème qui séduit le public : la vengeance. Ainsi, La tragédie espagnole de Thomas Kid ( ), par exemple, qui reprend le schéma de Thyeste de Sénèque, semble avoir été (avec l adaptation par Belleforest de la légende danoise d Amleth) l une des principales matrices de la pièce de Shakespeare : on y trouve un spectre accusateur, un père qui jure de venger son fils mais qui pour avoir le temps de mener son enquête, prend le masque de la folie et organise une représentation théâtrale grâce à laquelle il confond les coupables. Même si dans la pièce de Thomas Kid c est au père de venger son fils et non l inverse, les similitudes avec Hamlet sont frappantes : Résumé : le roi du Danemark (Hamlet père) vient de mourir. Son frère Claudius lui a succédé et a épousé sa veuve, la reine Gertrud. Or le fantôme du roi apparaît à Hamlet (son fils) et lui apprend que Claudius est à la fois fratricide et régicide. Cette révélation provoque chez le Prince un désir, ou plutôt un devoir, de vengeance et une réflexion douloureuse sur les enjeux d une telle action. 5

6 p i s t e s d e p r é p a r a t i o n à l a s é a n c e l a c o m p l e x i t é d e l o e u v r e Hamlet, tragédie de W. Shakespeare C est la plus longue et l une des plus célèbres pièces du dramaturge anglais. La date exacte de composition n est pas connue précisément. La première représentation se situe vraisemblablement entre 1598 et Le texte fut publié en L action se situe au Danemark, à Elseneur. Acte I Le roi Hamlet, père du prince qui porte le même nom, est mort récemment ; son frère Claudius le remplace et moins de deux mois après épouse Gertrude, la veuve de son frère. Le spectre du roi défunt apparaît alors et révèle à son fils qu il a été assassiné par Claudius : il réclame vengeance. Acte II Pour mener à bien sa tâche, le prince simule la folie et prévient de sa feinte son meilleur ami, Horatio. Mais il semble incapable d agir et, devant l étrangeté de son comportement, toute la cour croit qu Hamlet a bel et bien perdu la raison. Cette folie serait peut-être due à un mal d amour causé par Ophélie, fille de Polonius, conseiller du roi. Polonius se propose d espionner une rencontre entre les deux jeunes gens pour découvrir la vérité. Claudius refuse de se livrer à pareille bassesse et semble en proie à des remords. Entre temps, des comédiens sont arrivés à la cour, pour la plus grande joie d Hamlet qui leur demande en secret de représenter Le Meurtre de Gonzague afin de confondre Claudius. Acte III L entrevue entre Hamlet et Ophélie tourne mal : agressif et insultant, le prince conseille à la jeune fille d entrer au couvent et de ne rien attendre de lui. Claudius décide alors d envoyer Hamlet en Angleterre. Mais la représentation des comédiens a lieu et, quand il est question du poison versé dans l oreille du roi Gonzague, Claudius trahit son émotion. Hamlet exulte mais accepte de se rendre chez la reine qui, prise de remords, veut lui parler. Apercevant Claudius en train de prier, il ne peut se résoudre à le tuer. La conversation entre Hamlet et sa mère tourne mal et Gertrude se sent menacée. Quelqu un se cache derrière le rideau : Hamlet tire son épée et tue Polonius, qui était en train d espionner. Hamlet dénonce à la reine le meurtre de son père mais constate que celle-ci n y est pour rien, comme le lui confirme le spectre en une nouvelle et dernière apparition. La reine promet de garder secrète la révélation que vient de lui faire Hamlet. Acte IV Suite au meurtre de Polonius, le roi décide de faire éloigner Hamlet, accompagné par Rosencrantz et Guildenstern, anciens amis du prince, manipulés par Claudius : à leur arrivée en Angleterre, Hamlet doit être exécuté. Ophélie apparaît, chevelure défaite et s exprimant de manière étrange ; Laërte, fils de Polonius, réclame vengeance pour la mort de son père. On annonce le retour d Hamlet qui a déjoué le piège anglais. Claudius propose à Laërte d affronter Hamlet en duel avec un fleuret à la pointe empoisonnée et prépare aussi une coupe de poison. Gertrude annonce la mort d Ophélie qui s est noyée dans la rivière. Acte V Deux fossoyeurs creusent la tombe d Ophélie et discourent sur le suicide. Hamlet passe par là avec Horatio et se permet quelques macabres réflexions sur les vanités terrestres en exhumant les ossements de Yorick, le bouffon du feu roi. Arrive un maigre cortège dont fait partie Laërte qui s insurge devant le rituel écourté. Hamlet comprend qui est la défunte et il se précipite en jurant l avoir aimée, ce qui fait redoubler la colère de Laërte. Le duel est proposé et Hamlet l accepte, bien qu en proie à un funeste pressentiment. La cour vient assister à l affrontement : soudainement, la reine boit à la coupe empoisonnée, un échange des fleurets permet à Hamlet de tuer Laërte, après quoi il transperce Claudius pour enfin finir de boire la coupe de poison. Avant de mourir, il laisse le trône à Fortinbras, héritier de Norvège. 6

7 p i s t e s d e p r é p a r a t i o n à l a s é a n c e An a ly s e s u c c i n c t e d e l a p i è c e Tragédie de la vengeance, cette pièce doit beaucoup aux traductions anglaises des tragédies de Sénèque (vers Ier siècle avant J.-C.) où interviennent déjà des spectres associés à la vengeance. Plus proche de Shakespeare, La Tragédie espagnole (1587) de Thomas Kyd fait intervenir un spectre et l allégorie de la Vengeance en dehors de l action, à la manière du chœur. Le nœud de la tragédie d Hamlet est l ambiguïté qui se pose au héros : «il est impatient de connaître et de remplir en toute hâte (I, 5) une mission de vengeance [ ]. Pourtant, dès que le spectre a fini de parler, on le voit en proie à une agitation extraordinaire [ ]. Pour ne garder en tête que l ordre reçu, il effacera tout le reste de sa mémoire, tant qu elle subsistera «en ce globe égaré».» Il endosse alors le rôle de fou pour s affranchir de sa condition princière et devenir l interprète de pensées propres à toute l humanité : «On y entend l écho d inquiétudes, d aspirations et de déconvenues qui sont ceux d une époque et pas seulement d elle.» Pour nous rendre Hamlet plus familier, Shakespeare le fait s exprimer en prose, surtout dans ses monologues, et lui fait jouer un rôle d acteur (le fou) au milieu d une véritable représentation de comédiens. Cette insertion du théâtre dans le théâtre était répandue à l époque, surtout quand il s agissait de faire éclater une vérité cachée. Mais si l arrivée des comédiens va permettre à Hamlet de confondre Claudius et de vérifier les paroles du spectre, cette approche de la vérité semble le perturber davantage : il agresse Ophélie verbalement et lors de la représentation, alors que le roi simule adroitement un sang-froid, l agitation la plus extrême envahit Hamlet. Cela le poussera à tuer Polonius à l aveuglette, créant ainsi un nouveau drame et suscitant de la part de Laërte un appel à la vengeance. L insidieux mécanisme est relancé. La rencontre avec Gertrude et sa disculpation par le spectre est le seul apaisement que trouve Hamlet. Mais l idée de la mort qui l effrayait dès le départ se mue désormais en dérision, prétexte à des descriptions macabres et ironiques sur la destinée humaine (déjà amorcées au début de l acte III, dans le célèbre monologue «to be or not to be»). En réponse à la folie feinte du prince, la véritable folie d Ophélie qui la pousse au suicide est une autre forme d échappatoire que la dérision à une réalité devenue insoutenable. La présence de la mort s accentue avec l entrée en scène des fossoyeurs, dont la représentation familière de la fosse et du pourrissement des corps de toutes conditions rejoint finalement les préoccupations moralisantes d Hamlet. La double manipulation de Claudius pour se débarrasser du prince (l envoyer trouver la mort en Angleterre puis affronter Laërte en duel) n a pour effet que de conforter Hamlet dans son bon droit pour accomplir sa vengeance. Désormais, la mort peut accomplir son œuvre destructrice : en expirant, Hamlet prend à témoin l assistance des acteurs comme le public et les place devant la réalité d un monde où la violence n en finit pas d engendrer la violence. En ayant voulu se positionner en conscience, Hamlet rend cette violence encore plus dévastatrice. Il ne reste à la fin de la pièce de Shakespeare qu une immense désolation. «Souvent dans son œuvre, Shakespeare a franchi la ligne invisible qui sépare la représentation d un drame du drame qu elle représente, le monde réel de l imaginaire. [ ] Si le poète, par la voix du héros danois, ose impliquer le public dans sa tragédie, c est qu il a couru le risque de rendre Hamlet exceptionnellement proche du commun des mortels.». On peut interpréter ainsi l intérêt croissant que suscita la pièce tout au long du XVIIIe siècle, éveillant l esprit pré-romantique. Un mythe d Hamlet voit même le jour au XIXe siècle, le personnage devenant indépendant de la mise en scène chez Stéphane Mallarmé et chez Jules Laforgue : «on parle d»hamlétisme» pour désigner un air d accablement énigmatique qui tend à se répandre dans les écrits et les attitudes [ ]. La critique s attarde sur ce que la conduite du prince du Danemark a d incompréhensible, étant donné qu il a une mission impérieuse à accomplir, qu il veut s en acquitter, et pourtant ne cesse d en remettre l exécution à plus tard.» Une explication apparaît cependant avec Freud qui met en parallèle Sophocle et Shakespeare pour élaborer son fameux «complexe d Œdipe». Freud conçoit un Hamlet qui, désirant sa mère, se sent virtuellement le meurtrier de son père et voit en Claudius, le véritable assassin et amant de sa mère, un autre lui-même qu il ne peut tuer sans se tuer également. Ce dilemme dans lequel se débat Hamlet, chacun d entre nous le vit dans le développement de sa personnalité. 7

8 p i s t e s d e p r é p a r a t i o n à l a s é a n c e Le t h é â t r e d a n s l e t h é â t r e Ce dispositif qui redouble la théâtralité en insérant dans une pièce une autre pièce (ici, Le meurtre de Gonzague) n est pas spécifique à Hamlet (Shakespeare l a déjà utilisé notamment dans Le songe d une nuit d été et dans La Mégère apprivoisée) et il est d une façon générale fréquemment utilisé dans le théâtre élisabéthain, qui dans une perspective baroque, aime à considérer le monde comme un théâtre ( l enseigne du théâtre du Globe prend, du reste, comme devise la sentence latine : «Totus mundus agit histrionem» = tout le monde joue un rôle et le mot globe renvoie souvent chez Shakespeare à la fois au théâtre et au monde) Mais sa fonction dans Hamlet est particulièrement intéressante : faire réagir et faire agir > Sur le plan dramatique : cette «souricière» comme il l appelle, donne à tous la preuve de la culpabilité de Claudius (affolé de voir son propre crime représenté sur scène, celui-ci quitte précipitamment la cour) et elle a pour conséquence le départ immédiat d Hamlet pour l Angleterre et l ordre de Claudius de le faire tuer. > Sur le plan de l inconscient: cette souricière n est-elle pas aussi un piège qu Hamlet ourdit pour lui-même dans l espoir que la représentation de la scène du meurtre produise en lui un électrochoc susceptible de le faire agir? (à moins qu au contraire, elle ne fonctionne que comme l indice du désir d Hamlet de différer le passage à l acte réel.) Force est de constater en tout cas qu Hamlet dans cette scène cherche à occuper le terrain : endossant tous les rôles, il est à la fois acteur, auteur «Pourriez-vous au besoin apprendre par coeur une tirade de douze à seize vers que je veux écrire?...» (II, 2) spectateur et metteur en scène (III, 2) : Hamlet donne une vraie leçon de théâtre aux comédiens, les invitant à un jeu dépouillé : «Laissez votre discernement vous guider. Réglez le geste sur le mot, et le mot sur le geste, en vous gardant surtout de dépasser la modération de la nature car tout ce qui est forcé s écarte de ce à quoi vise l art du comédien, dont l objet, aussi bien à l origine que maintenant, fut et demeure de présenter en quelque sorte le miroir à la nature». Leçon que le metteur en scène Philippe Adrien cite du reste en exemple à ses élèves du conservatoire dans Instant par instant : «Hamlet bon dieu, c est au début du XVIIe siècle, on s étonne qu il faille aujourd hui répéter ce qu il en a dit! D autant que depuis lors, Stanislavski est intervenu pour ajouter à ces considérations d Hamlet - qui, c est vrai, concernent plutôt le comportement extérieur- la dimension intérieure, la nécessité de fonder le jeu sur la vérité intérieure Cela dit, Hamlet y était presque : prendre son propre discernement pour guide, dit-il.» La souricière n est, d ailleurs, pas le seul lieu d une cérémonie théâtrale. La pièce entière (traversée par le lexique du théâtre) semble contaminée par le théâtre dans le théâtre, dans la mesure où se met en place un dispositif de surveillance : tous les personnages cherchent à s épier et sont tour à tour acteur, spectateur, metteur en scène (Polonius par exemple règle au moins à deux reprises la représentation: dans l acte II, 2 il fomente un plan pour écouter avec le roi, cachés derrière une tenture l entrevue d Hamlet avec Ophélie ; à l acte III,4, il fait répéter son rôle à la Reine avant qu elle ne s entretienne avec Hamlet ). La dernière scène, le duel entre Laërte et Hamlet, peut se lire comme un autre spectacle donné à la cour (sauf que là encore les spectateurs finissent par devenir les acteurs : la reine avant le roi boit la coupe empoisonnée ). Quant à Hamlet, la décision de prendre le masque de la folie et «d affecter une humeur bouffonne», si elle lui permet de parler librement, de manier l ironie et de dire au détour d images apparemment décalées son fait à chacun, cette décision le met aussi en permanence en situation d acteur. 9

9 d o c u m e n t s To b e o r n o t t o b e Acte 3 scène 1 Anglais Français To be, or not to be: that is the question: To be, or not to be: that is the question: Whether 'tis nobler in the mind to suffer The slings and arrows of outrageous fortune, Or to take arms against a sea of troubles, And by opposing end them? To die: to sleep; No more; and by a sleep to say we end The heart-ache and the thousand natural shocks That flesh is heir to, 'tis a consummation Devoutly to be wish'd. To die, to sleep; To sleep: perchance to dream: ay, there's the rub; For in that sleep of death what dreams may come When we have shuffled off this mortal coil, Must give us pause: there's the respect That makes calamity of so long life; For who would bear the whips and scorns of time, The oppressor's wrong, the proud man's contumely, The pangs of despised love, the law's delay, The insolence of office and the spurns That patient merit of the unworthy takes, When he himself might his quietus make With a bare bodkin? who would fardels bear, To grunt and sweat under a weary life, But that the dread of something after death, The undiscover'd country from whose bourn No traveller returns, puzzles the will And makes us rather bear those ills we have Than fly to others that we know not of? Thus conscience does make cowards of us all; And thus the native hue of resolution Is sicklied o'er with the pale cast of thought, And enterprises of great pith and moment With this regard their currents turn awry, And lose the name of action.--soft you now! The fair Ophelia! Nymph, in thy orisons Be all my sins remember'd. Être, ou ne pas être, telle est la question. Y a-t-il plus de noblesse d âme à subir la fronde et les flèches de la fortune outrageante, ou bien à s armer contre une mer de douleurs et à l arrêter par une révolte? Mourir.., dormir, rien de plus... et dire que par ce sommeil nous mettons fin aux maux du cœur et aux mille tortures naturelles qui sont le legs de la chair: c est là un dénouement qu on doit souhaiter avec ferveur. Mourir.., dormir, dormir! peut-être rêver! Oui, là est l embarras. Car quels rêves peuvent-ils nous venir dans ce sommeil de la mort, quand nous sommes débarrassés de l étreinte de cette vie? Voilà qui doit nous arrêter. C est cette réflexion-là qui nous vaut la calamité d une si longue existence. Qui, en effet, voudrait supporter les flagellations et les dédains du monde, l injure de l oppresseur, l humiliation de la pauvreté, les angoisses de l amour méprisé, les lenteurs de la loi, l insolence du pouvoir, et les rebuffades que le mérite résigné reçoit d hommes indignes, s il pouvait en être quitte avec un simple poinçon? Qui voudrait porter ces fardeaux, grogner et suer sous une vie accablante, si la crainte de quelque chose après la mort, de cette région inexplorée, d où nul voyageur ne revient, ne troublait la volonté, et ne nous faisait supporter les maux que nous avons par peur de nous lancer dans ceux que nous ne connaissons pas? Ainsi la conscience fait de nous tous des lâches; ainsi les couleurs natives de la résolution blêmissent sous les pâles reflets de la pensée; ainsi les entreprises les plus énergiques et les plus importantes se détournent de leur cours, à cette idée, et perdent le nom d action... Doucement, maintenant! Voici la belle Ophélie... Nymphe, dans tes oraisons souviens-toi de tous mes péchés. 10

10 d o c u m e n t s p h o t o s d u s p e c t a c l e 11

11 d o c u m e n t s 12

12 Président : Xavier ROY Directeur : Eudes LABRUSSE Codirecteur : Jérôme IMARD Administration : Anne SOUTY Relations publiques et développement culturel : Ludovic TOURDOT Secrétariat : Laëtitia DI FIORE Chargé de production festival : Cyril FASQUEL / Christiane DROUET Coordination et communication : Christelle BARBERA Direction technique : Nicolas PRIGENT Et le personnel intermittent qui constitue l équipe technique du festival Du côté de la Nacelle: Administration : Delphine AVRILLON Billetterie / Exposition : Christelle CHAMPAGNE Communication et relations publiques : Laure RICOUARD Affichage et intendance : Agostinho CARNEIRO Graphisme : Atelier Graphique AGAME Ainsi que les adhérents de l association et les nombreux bénévoles qui participent à la vie du festival. Composition du dossier d accompagnement :Ludovic Tourdot Source : dossier de diffusion de la Cie BruitquiCourt / académie de Dijon (dossier Hamlet de Carole Vidal-Rosset)/ Les Francos Pavillon des festivals - 28 rue de Lorraine Mantes-la-Jolie Téléphone : /

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE Fiche n 1 : Les 4 types de texte Fiche n 2 : La situation d énonciation 1- Le texte narratif qui sert à raconter 2- Le texte descriptif qui sert à faire voir 3- Le texte explicatif qui sert à faire comprendre

Plus en détail

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.com et Pony Production mise en scène : Stéphanie Marino Texte et Interprètation : Nicolas Devort Résumé Colin fait sa rentrée dans un nouveau collège. Pas

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

Collège au théâtre Saison 2012/2013 Fiche pédagogique n 9 (SUPER) HAMLET

Collège au théâtre Saison 2012/2013 Fiche pédagogique n 9 (SUPER) HAMLET Collège au théâtre Saison 2012/2013 Fiche pédagogique n 9 (SUPER) HAMLET Sommaire 1. Biographie de Shakespeare 2. Charles et Mary Lamb 3. Hamlet de Shakespeare 3.1. La Tragique Histoire d'hamlet, prince

Plus en détail

Correction sujet type bac p224

Correction sujet type bac p224 Correction sujet type bac p224 Tragique : ne peut pas échapper à son destin. Pathétique : inspire la compassion, la pitié du lecteur envers le personnage. Poignant. Méthode : Pour la question, être synthétique,

Plus en détail

Mon cirque. Théâtre des Tarabates DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Marionnettes, musique et boniments

Mon cirque. Théâtre des Tarabates DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Marionnettes, musique et boniments Mon cirque Théâtre des Tarabates Marionnettes, musique et boniments DOSSIER PÉDAGOGIQUE ÉDITO Pourquoi un dossier pédagogique? C'est un outil que nous mettons à votre disposition pour vous donner les éléments

Plus en détail

Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres

Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres Formation de développement personnel Nos formateurs Composé de professionnels artistiques, d enseignants et

Plus en détail

SEMINAIRE PLAN DE PREVENTION DE L ILLETTRISME ACCOMPAGNEMENT DU DISPOSITIF CP. Jeudi 15 janvier et vendredi 16 janvier 2004

SEMINAIRE PLAN DE PREVENTION DE L ILLETTRISME ACCOMPAGNEMENT DU DISPOSITIF CP. Jeudi 15 janvier et vendredi 16 janvier 2004 SEMINAIRE PLAN DE PREVENTION DE L ILLETTRISME ACCOMPAGNEMENT DU DISPOSITIF CP Jeudi 15 janvier et vendredi 16 janvier 2004 Compte-rendu Intervention d Anne-Marie Chartier, Maître de conférence, INRP Introduction

Plus en détail

Revue de Presse AVIGNON 2014

Revue de Presse AVIGNON 2014 Revue de Presse AVIGNON 2014 1 2 3 4 5 6 7 8 PRESSE PARIS «Célimène et le Cardinal» : sur la corde raide Jacques Rampal est un auteur de théâtre confirmé. Il le fallait pour s attaquer simultanément

Plus en détail

Le Théâtre. Ecriture, mise en scène et représentation Plusieurs ateliers sont à proposer :

Le Théâtre. Ecriture, mise en scène et représentation Plusieurs ateliers sont à proposer : Le Théâtre Cette exposition a été achetée chez «Comme vous voulez». Le théâtre, lieu d émotion et de partage, est ici présenté à travers le temps et aussi à travers le monde. Du théâtre antique aux comédies

Plus en détail

Le Clown de Théâtre : Une formation pour améliorer sa communication relationnelle et conflictuelle

Le Clown de Théâtre : Une formation pour améliorer sa communication relationnelle et conflictuelle Le Clown de Théâtre : Une formation pour améliorer sa communication relationnelle et conflictuelle Formation de développement personnel Nos formateurs Composé de professionnels artistiques, d enseignants

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

LE SOMMEIL ET LES TROUBLES DU SOMMEIL Conférence de 2005

LE SOMMEIL ET LES TROUBLES DU SOMMEIL Conférence de 2005 LE SOMMEIL ET LES TROUBLES DU SOMMEIL Conférence de 2005 LE SOMMEIL DE 3 A 6 MOIS Bébé va apprendre à dormir des nuits complètes de 8-9 heures. Il s endort en sommeil lent et diminue le pourcentage de

Plus en détail

Qu est-ce qu un classique? Plan de la séance. 1. Introduction 28/09/09. Histoire de la littérature 30 septembre 2009

Qu est-ce qu un classique? Plan de la séance. 1. Introduction 28/09/09. Histoire de la littérature 30 septembre 2009 Qu est-ce qu un classique? Histoire de la littérature 30 septembre 2009 Plan de la séance 1. Introduction 2. Les classiques et le passé 3. Les classiques et l enseignement 6. Les classiques, la réécriture

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

Jésus un homme rempli de l Esprit

Jésus un homme rempli de l Esprit Jésus un homme rempli de l Esprit L Esprit, qui habite en Jésus, l aide à accomplir sa mission par ses dons Comment Jésus vit et transmet les dons de l Esprit durant sa vie publique? Jésus a répandu les

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

90558-CDT-06-L3French page 1 of 10. 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts

90558-CDT-06-L3French page 1 of 10. 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts 90558-CDT-06-L3French page 1 of 10 NCEA LEVEL 3: FRENCH CD TRANSCRIPT 2006 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts New Zealand Qualifications Authority: NCEA French

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi!

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi! 1 Lecture : Ephésiens 4 : 17-32 N attristez pas le St Esprit. Bonjour Cher Saint Esprit J ai décidé de prendre ma plus belle plume, plus exactement le clavier de mon ordinateur, pour t écrire une lettre,

Plus en détail

Le bon berger. Comment Dieu prend soin de nous

Le bon berger. Comment Dieu prend soin de nous Le bon berger Comment Dieu prend soin de nous Jésus dit : «Celui qui boit l eau que je lui donnerai n aura plus jamais soif. Au contraire, l eau que je lui donnerai deviendra en lui une source, et cette

Plus en détail

Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002

Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002 Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002 I Christian Gattinoni : travail personnel A Travail plastique L œuvre créatrice de Christian Gattinoni se voit dirigée vers

Plus en détail

Cyclone à la Jamaïque

Cyclone à la Jamaïque La capture du capitaine Cyclone à la Jamaïque d Alexander Mackendrick 1 2.a 2.b 3.a 3.b 4.a 4.b 4.c 4.d 4.e 5 6.a 6.b 7 8 9 10 11 12.a 12.b 13 14.a 14.b 15 17 16 18.a 18.b 19 20 21 22.a 22.b 23.a 23.b

Plus en détail

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook Yuliana Fransani Une aventure à Paris Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois

Plus en détail

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici».

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». 1. Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». Près d un enfant sur cinq est victime de violence sexuelle, y compris d abus sexuels. Vous pouvez empêcher que cela arrive à votre enfant. Apprenez

Plus en détail

Le Relais Culturel de Wissembourg et les spectacles jeune public

Le Relais Culturel de Wissembourg et les spectacles jeune public Le Relais Culturel de Wissembourg et les spectacles jeune public Un dossier réalisé par le Relais Culturel de Wissembourg pour préparer la venue au spectacle des jeunes spectateurs «Le théâtre pour enfants,

Plus en détail

Théâtre - Production théâtrale Description de cours

Théâtre - Production théâtrale Description de cours Théâtre - Production théâtrale Description de cours SESSION 1 (TRONC COMMUN) Histoire de l'architecture L objectif du cours est de cerner les principaux styles de l histoire de l architecture. Le contenu

Plus en détail

La dictée à l adulte. Dessin d une expérimentation. «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant.

La dictée à l adulte. Dessin d une expérimentation. «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant. La dictée à l adulte Dessin d une expérimentation «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant.» La dictée à l adulte Déjà préconisée dans les IO de 1995,

Plus en détail

L Illusion comique. De Corneille. L œuvre à l examen oral. Par Alain Migé. Petits Classiques Larousse -1- L Illusion comique de Corneille

L Illusion comique. De Corneille. L œuvre à l examen oral. Par Alain Migé. Petits Classiques Larousse -1- L Illusion comique de Corneille L Illusion comique De Corneille L œuvre à l examen oral Par Alain Migé Petits Classiques Larousse -1- L Illusion comique de Corneille PREMIÈRE QUESTION : L ÊTRE ET LE PARAÎTRE Le titre même de L illusion

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

ateliers de création plastique catalogue Karine WITTIG

ateliers de création plastique catalogue Karine WITTIG ateliers de création plastique catalogue Karine WITTIG Karine WITTIG Artiste plasticienne www.pluri-l.com Ateliers créatifs proposés Ateliers créatifs par tranche d âge Animations évènementielles Animation

Plus en détail

Comment montrer de la rigueur lorsque l on débute dans l enseignement?

Comment montrer de la rigueur lorsque l on débute dans l enseignement? Comment montrer de la rigueur lorsque l on débute dans l enseignement? LE PREMIER JOUR accueillir les élèves à la porte, les saluer en anglais, se montrer souriant, faire attention au regard tenue vestimentaire

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

Guide du parent accompagnateur. Préparation à la Confirmation. Guide d animation Partie III : Annoncer

Guide du parent accompagnateur. Préparation à la Confirmation. Guide d animation Partie III : Annoncer Guide du parent accompagnateur Préparation à la Confirmation Guide d animation Partie III : Annoncer 2 Partie III : Annoncer (Parents/jeunes à la maison) Semaine #9 : (à la maison) Nous faisons un retour

Plus en détail

Synopsis «Cent Jours»

Synopsis «Cent Jours» Synopsis «Cent Jours» Résumé Cette œuvre est un fidèle reflet de la réalité, puisqu il peut s assimiler à un journal intime, un polaroïd de ma réflexion de femme de 33 ans, mariée et enceinte de son troisième

Plus en détail

FICHE PROFESSEUR. A2 / 9.- 10. kl. ; 1.- 2. g. famille, société, cinéma. Culture et société :

FICHE PROFESSEUR. A2 / 9.- 10. kl. ; 1.- 2. g. famille, société, cinéma. Culture et société : FICHE PROFESSEUR Niveau / classe A2 / 9.10. kl. ; 1.2. g. Thème famille, société, cinéma Document ressource Bande annonce du film de J.P. et L. Dardenne Lien vidéo vers la bande annonce : http://dai.ly/xi81xg

Plus en détail

Renforcer votre engagement à changer

Renforcer votre engagement à changer RENFORCER VOTRE ENGAGEMENT À CHANGER PROGRÈS RÉALISÉS DEPUIS L ÉTAPE PRÉCÉDENTE Posez-vous les questions suivantes avant d aborder le deuxième sujet : 1. Est-ce que vous atteignez votre but de traitement?

Plus en détail

Les 5 clés pour gérer les conflits au travail

Les 5 clés pour gérer les conflits au travail Les 5 clés pour gérer les conflits au travail Illustration : Olivier Prime Dunod, 2015 5 rue Laromiguière, 75005 Paris www.dunod.com ISBN 978-2-10-073858-8 Avant- propos Dunod - Toute reproduction non

Plus en détail

Fiche d exploitation andragogique La maison de Marjo

Fiche d exploitation andragogique La maison de Marjo Fiche d exploitation andragogique La maison de Marjo Résumé du livre Marjo a toujours rêvé d avoir une grande maison avec des animaux. Après avoir épousé Daniel, elle réalise son rêve et devient fermière.

Plus en détail

8 RISQUES PSYCHOSOCIAUX

8 RISQUES PSYCHOSOCIAUX 8 RISQUES PSYCHOSOCIAUX DE QUOI PARLE T ON? (source : guide DGAFP) La définition de référence des risques psychosociaux (RPS) retenue ici est celle du rapport du collège d experts présidé par Michel Gollac

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

COMÉDIE. Cie MaMuse présente. «Cabaret du couple» Durée : 1h05 Accessible à partir de 14 ans

COMÉDIE. Cie MaMuse présente. «Cabaret du couple» Durée : 1h05 Accessible à partir de 14 ans Cie MaMuse présente COMÉDIE «Cabaret du couple» Durée : 1h05 Accessible à partir de 14 ans CONTACT DIFFUSION CIE MAMUSE MARIE BRIEN 06 16 42 30 72 / ma.muse.cie@gmail.com L HISTOIRE «- Comment ça se fait

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

RÉSUMÉ HUIT CLOS JEAN-PAUL SARTRE (1944)

RÉSUMÉ HUIT CLOS JEAN-PAUL SARTRE (1944) RÉSUMÉ HUIT CLOS JEAN-PAUL SARTRE (1944) Huit clos est une pièce de théâtre de Jean-Paul Sartre, dont la première représentation a eu lieu en 1944. Le récit se déroule en enfer, il prend ici la forme d

Plus en détail

Faites du Théâtre! 8 ème édition Une journée de pratique du théâtre. - - Lycées et Collèges - -

Faites du Théâtre! 8 ème édition Une journée de pratique du théâtre. - - Lycées et Collèges - - Faites du Théâtre! 8 ème édition Une journée de pratique du théâtre - - Lycées et Collèges - - Réunion d information pour les enseignants et les enseignantes Jeudi 18 juin 2015 à 18h Mardi 15 Septembre

Plus en détail

Hamlet. de William Shakespeare mise en scène, traduction, adaptation Daniel Mesguich. Grand théâtre, salle Roger-Planchon 16 20 janvier 2013

Hamlet. de William Shakespeare mise en scène, traduction, adaptation Daniel Mesguich. Grand théâtre, salle Roger-Planchon 16 20 janvier 2013 Hamlet de William Shakespeare mise en scène, traduction, adaptation Daniel Mesguich Grand théâtre, salle Roger-Planchon 16 20 janvier 2013 Garderie Le Théâtromôme Dimanche 20 janvier à 16 h 00 (durée 3

Plus en détail

BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE

BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE Dr Marie Florence PERARD-BAH Bonjour à tous, Pour ceux qui ne me connaissent pas: Je suis le Dr PERARD-BAH Gériatre responsable du pôle gériatrique du Centre Hospitalier

Plus en détail

ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX?

ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX? ETES-VOUS PRET.ES A ALLER MIEUX? Projet formulé à partir de ma pratique de terrain: Constats Public défavorisé Plus le niveau d instruction est bas plus plus le risque est grand de développer des troubles

Plus en détail

HARCÈLEMENT CRIMINEL. Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer!

HARCÈLEMENT CRIMINEL. Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer! HARCÈLEMENT CRIMINEL Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer! Qu est-ce que c est? Le harcèlement criminel est un crime. Généralement, il s agit d une conduite répétée durant une période de temps qui

Plus en détail

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud Thèmes : la famille, les rapports avec les autres. Parcours niveaux B1 : en bref Après une mise en route autour

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

Paris à travers le temps

Paris à travers le temps Paris à travers le temps Paris à travers le temps Page 1 sur 1 Sommaire Introduction I. Synopsis II. Cahier des charges III. Scénario IV. Story board Conclusion Paris à travers le temps Page 2 sur 2 Introduction

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Monsieur le Président de l Ordre, Monsieur le Président et chef de la direction, Très chers Fellows, Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Président de l Ordre, Monsieur le Président et chef de la direction, Très chers Fellows, Mesdames, Messieurs, Notes pour l allocution de Simon Brault, FCPA, FCGA, lauréat du Prix Hommage 2015 À l occasion de la Soirée des Fellows 2015 Hôtel Westin Montréal, le samedi 9 mai 2015 Monsieur le Président de l Ordre,

Plus en détail

Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale

Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale Mardi 29.01-08:17 Besançon : Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent leur 25è convention régionale Doubs - Besançon Les alcooliques anonymes de Franche Comté organisent ce weekend leur 25è

Plus en détail

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprendre vos pouvoirs, c est en fait reconnaître les capacités que votre divin Créateur vous a données à votre naissance. Tout être humain est

Plus en détail

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E Pour qu un enfant se «laisse» encadrer ou discipliner, il faut d abord que ses besoins affectifs soient satisfaits : Mon enfant est-il sécurisé par quelques règles

Plus en détail

Guidé par un aveugle CFI / INJA. CIRPP (18 février 2010)

Guidé par un aveugle CFI / INJA. CIRPP (18 février 2010) Guidé par un aveugle CFI / INJA CIRPP (18 février 2010) 3 projets pour le projet La junior entreprise L entreprenariat Guidé par un aveugle : 2-07-08 / 22-06-09 Intentions pédagogiques Apprend t-on à se

Plus en détail

Annexe. L opéra de toulon Projet scolaire // octobre 2014 identité visuelle interface web

Annexe. L opéra de toulon Projet scolaire // octobre 2014 identité visuelle interface web Dossier de créations graphiques 2015 01 pages 2-5 L opéra de toulon // octobre 2014 identité visuelle interface web 02 pages 6-7 voyages immersifs projet scolaire // février 2015 interface web 03 pages

Plus en détail

HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD

HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD 1 HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD 8décembre 2012 C est une joie de pouvoir célébrer la fête de l Immaculée Conception, particulièrement ici à l Ile Bouchard, en ce 8 décembre. Cette fête

Plus en détail

La 3D au cinéma. Morpheus (The Matrix) «Bienvenue dans le monde réel.» 2011 Pearson Education France Concevoir des films en 3D relief Sébastien Périer

La 3D au cinéma. Morpheus (The Matrix) «Bienvenue dans le monde réel.» 2011 Pearson Education France Concevoir des films en 3D relief Sébastien Périer 3 La 3D au cinéma «Bienvenue dans le monde réel.» Morpheus (The Matrix) 44 Concevoir des films en 3D relief Maintenant que nous savons comment fonctionne notre cerveau pour recréer la 3D relief, nous allons

Plus en détail

PV réunion du 05-08-2015

PV réunion du 05-08-2015 PV réunion du 05-08-2015 Accueil de nouvelles personnes : tour de table et petit rappel de ce qu est TTAC. Suggestion aux nouveaux de consulter le site internet afin d avoir des infos plus complètes. Mise

Plus en détail

L Historique du projet «trilogie» :

L Historique du projet «trilogie» : L Historique du projet «trilogie» : En 2008, l OT de Cusset et ses deux cantons instaure une animation «cluedo» sur Cusset. En 2009, l OT en Pays Saint Pourcinois propose à son tour une animation «cluedo».

Plus en détail

Communiquer à l Ecole. Corinne ROUX-LAFAY Professeur de philosophie ESPE - Université LYON 1.

Communiquer à l Ecole. Corinne ROUX-LAFAY Professeur de philosophie ESPE - Université LYON 1. Communiquer à l Ecole. Corinne ROUX-LAFAY Professeur de philosophie ESPE - Université LYON 1. DÉFINITION GÉNÉRALE. La communication est l ensemble des processus physiques et psychologiques par lesquels

Plus en détail

Le harcèlement sexuel : des comportements à prendre au sérieux!

Le harcèlement sexuel : des comportements à prendre au sérieux! Capsule 9 Le harcèlement sexuel : des comportements à prendre au sérieux! QUE FAIRE? Joyce ne sait plus quoi faire. Son coordonnateur, Luc, a une drôle d attitude envers elle. Il vient la voir inutilement

Plus en détail

Spectacle pour acteurs et marionnettes. Mise en scène collective. 6, place du Terrail Tél : 06 10 16 43 55 83440 Tourrettes

Spectacle pour acteurs et marionnettes. Mise en scène collective. 6, place du Terrail Tél : 06 10 16 43 55 83440 Tourrettes Spectacle pour acteurs et marionnettes Mise en scène collective Administration Contact Théâtre des 4 Vents Philip Ségura 6, place du Terrail Tél : 06 10 16 43 55 83440 Tourrettes Tél : 04 94 84 78 86 e-mail

Plus en détail

DEVOIR COMMUN 4ème TEXTE A CONSERVER PENDANT TOUTE LA DUREE DE L EPREUVE DE FRANÇAIS (PREMIERE ET DEUXIEME PARTIES)

DEVOIR COMMUN 4ème TEXTE A CONSERVER PENDANT TOUTE LA DUREE DE L EPREUVE DE FRANÇAIS (PREMIERE ET DEUXIEME PARTIES) ACADEMIE DE NICE Collège VILLENEUVE DEVOIR COMMUN 4ème FRANÇAIS Année 2011 Session : Avril SUJET TEXTE A CONSERVER PENDANT TOUTE LA DUREE DE L EPREUVE DE FRANÇAIS (PREMIERE ET DEUXIEME PARTIES) L USAGE

Plus en détail

Fiche de séquence SE PRESENTER

Fiche de séquence SE PRESENTER Problématique de la séquence Fiche de séquence SE PRESENTER Compétence(s) du S.C Pilier n 2: Pratique d une langue vivante étrangère L élève est capable de : Communiquer : se présenter, répondre à des

Plus en détail

Le texte précise bien que c est la terre qui fait pousser «automatiquement» la plante. Le semeur ne doit plus se mêler de la croissance.

Le texte précise bien que c est la terre qui fait pousser «automatiquement» la plante. Le semeur ne doit plus se mêler de la croissance. Mc 4.26-32 Espérer, c est s oublier Jésus a souvent donné la simplicité des enfants comme modèle de réception de sa Parole ; nous allons suivre leur exemple. Merci les enfants. Les deux histoires que nous

Plus en détail

Jour 2. Jour 3. Jour 1. - St Pancras - Equity point hotel - St James Park - Westminster Abbey - Trafalgar Square - Buckingam palace

Jour 2. Jour 3. Jour 1. - St Pancras - Equity point hotel - St James Park - Westminster Abbey - Trafalgar Square - Buckingam palace Jour 1 - St Pancras - Equity point hotel - St James Park - Westminster Abbey - Trafalgar Square - Buckingam palace Jour 2 - Shakespeare globe Theatre - London Eye - Natural History Museum - Temps libre

Plus en détail

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme Florence Delorme Le Secret du Poids Éditions Delorme www.lesecretdupoids.com Florence Delorme, Éditions Delorme, Paris, 2012. "À toutes les filles, je vous dédie mon livre et ma méthode". 6 Introduction

Plus en détail

Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres,

Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres, Prières de confession et assurance du pardon Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres, Pour toutes les fois où nous étions trop fatigués pour nous préoccuper de nos

Plus en détail

Philippe Pastor, Art Grandeur Nature.

Philippe Pastor, Art Grandeur Nature. PHILIPPE PASTOR 2 Philippe Pastor, Art Grandeur Nature. Philippe Pastor, c est un fait, vit dans un état de tension continue et de perpétuels questionnements. Sa révolte contre la destruction de l environnement

Plus en détail

Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès?

Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès? Le statut de salarié «protégé» : la porte ouverte à tous les excès? D un côté, les intéressés n ont pas toujours bonne presse et de l autre, les employeurs peuvent parfois voir d un œil des plus suspicieux

Plus en détail

Durée approximative de la séance (selon la taille du groupe) : 45 minutes

Durée approximative de la séance (selon la taille du groupe) : 45 minutes Fiche pédagogique 1 Pas @ pas Méthode d anglais Séance 1 Introduction à l ouvrage et au chapitre 1 Durée approximative de la séance (selon la taille du groupe) : 45 minutes Supports conseillés : - un ordinateur

Plus en détail

Faire face aux émotions... du diabète de type 1

Faire face aux émotions... du diabète de type 1 Faire face aux émotions... du diabète de type 1 L apprendre Tous ceux qui apprennent qu ils ont du diabète peuvent se sentir choqués, bouleversés, tristes, en colère, inquiets entre autres sentiments.

Plus en détail

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5 1/5 Les enfants, acteurs essentiels du combat contre les idées reçues. Prendre en compte leur parole et les actes concrets qu ils posent. Réfléchir et débattre ensemble PROPOSER UN DEBAT PHILO Il s'agit

Plus en détail

Guide de lecture. Le Petit Prince Antoine de Saint-Exupéry. Grupo de trabajo PLEI CPEB Cerredo Aida Barriada Cardona

Guide de lecture. Le Petit Prince Antoine de Saint-Exupéry. Grupo de trabajo PLEI CPEB Cerredo Aida Barriada Cardona Guide de lecture Le Petit Prince Antoine de Saint-Exupéry Grupo de trabajo PLEI CPEB Cerredo Aida Barriada Cardona 1 1. Introduction et contextualisation. 2. Pourquoi lire ce livre? 3. Questions et activités

Plus en détail

L INDIEN QUI NE SAVAIT PAS COURIR. Une grille de mots

L INDIEN QUI NE SAVAIT PAS COURIR. Une grille de mots L INDIEN QUI NE SAVAIT PAS COURIR Une grille de mots En lisant l introduction du livre, complète les mots croisés. 1 Prénom de l enfant handicapé de cette histoire. 2 Autre nom donné aux Indiens appelés

Plus en détail

LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE. LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort

LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE. LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort LA SOUFFRANCE DU MALADE EN FIN DE VIE LES COMPORTEMENTS FACE A LA PERTE : vécu de la mort relation SRLF Paris, 11-12-13 mai C.LE BRIS BENAHIM Psychothérapeute - Formatrice Quimper CHIC Comment le vécu

Plus en détail

Écoutez, j ai 65 dossiers comme elle à gérer, j ai peu de temps pour chacun,

Écoutez, j ai 65 dossiers comme elle à gérer, j ai peu de temps pour chacun, Auxiliaires de Vie? Lorsque j ai commencé à soigner Joséphine, elle était déjà sous tutelle. La mise sous tutelle est là pour protéger et représenter juridiquement une personne, quand celle-ci n est plus

Plus en détail

1Co3,16-23 (tout est à vous et vous êtes à Christ et Christ est à Dieu)

1Co3,16-23 (tout est à vous et vous êtes à Christ et Christ est à Dieu) 1 LECTURES 1Co3,16-23 (tout est à vous et vous êtes à Christ et Christ est à Dieu) Mt5,38-48 (Si on te gifle sur la joue droite ) PREDICATION Et bien voilà, nous venons au culte tranquillement par un beau

Plus en détail

Tu as envie de bronzer? Tu as envie de marcher? Tu n as pas peur du noir? Tu as envie de faire du ski? Tu as envie de pêcher?

Tu as envie de bronzer? Tu as envie de marcher? Tu n as pas peur du noir? Tu as envie de faire du ski? Tu as envie de pêcher? Unité 3 LEÇON 1 A Répète puis écoute et montre la bonne image! 21-22 10 Envie de bronzer? Nous avons des plages! Envie d explorer? Nous avons des grottes! Envie de pêcher? Nous avons des rivières! Envie

Plus en détail

Exposition David B. Portraits de mon frère et du roi du monde

Exposition David B. Portraits de mon frère et du roi du monde Exposition David B. Portraits de mon frère et du roi du monde La fresque qui introduit l exposition est extrait de l Ascension du Haut Mal et présente la famille et son lien culturel aux histoire, contes

Plus en détail

Le trouble oppositionnel avec. provocation ou par réaction?

Le trouble oppositionnel avec. provocation ou par réaction? Le trouble oppositionnel avec provocation ou par réaction? Emmanuelle Pelletier, M.Ps., L.Psych. Psychologue scolaire Octobre 2004 Trouble oppositionnel avec provocation ou par réaction? La personne oppositionnelle

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B2 : en bref Thème : la jeunesse face à la justice Après avoir fait connaissance avec les personnages du film, les apprenants analyseront

Plus en détail

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth Charlène Reynaud Licence IUP Université jean Monnet Rapport de fin de séjour Stage Bournemouth A. Vie pratique Mon séjour s est déroulé à Bournemouth, ville de 163900 située à 2h00 de Londres. Bournemouth

Plus en détail

Compte-rendu de lecture

Compte-rendu de lecture Compte-rendu de lecture Romain Di Vora Classe de NRC 1 Rappel : Expression (3 points) Utilisez le correcteur orthographique!! Note : 13/20 Aspects bibliographiques (1 point) Titre : Le magasin des suicides

Plus en détail

Alexie Morin. royauté. le quartanier

Alexie Morin. royauté. le quartanier Alexie Morin royauté le quartanier I je suis à peu près certain d avoir vu tout ce qu il a tourné. À un moment je ne pouvais plus regarder autre chose, et quand le filon s est épuisé, j ai recommencé,

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

Programme des activités pour les scolaires 2015 2016

Programme des activités pour les scolaires 2015 2016 MUSEE DES BEAUX-ARTS Programme des activités pour les scolaires 2015 2016 Découvrir le musée en s amusant, apprendre à regarder les œuvres d art et les objets, créer en toute liberté dans l atelier toutes

Plus en détail

Caligula. d Albert Camus. Séquence. Introduction : L intérêt pédagogique SOMMAIRE

Caligula. d Albert Camus. Séquence. Introduction : L intérêt pédagogique SOMMAIRE Séquence Caligula d Albert Camus Fiche pédagogique réalisée par Kim-Lan Delahaye, professeure de Lettres modernes dans les Hauts-de-Seine. SOMMAIRE Séance 1 La scène d exposition p. 2 (classe de Troisième)

Plus en détail

Le trésor du pirate (4 e )

Le trésor du pirate (4 e ) Le trésor du pirate (4 e ) Cyril MICHAU Collège R. Descartes, 93 Le-Blanc-Mesnil. Niveau Concerné Quatrième. Modalité Il est possible de réaliser ce travail en salle informatique par binôme, ou bien en

Plus en détail

CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE)

CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE) CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE) DONNEE A LYON LE 9 MAI 2004 A L OCCASION DE L AG DE LA FEDERATION L INFLUENCE DES JUMEAUX SUR LA FAMILLE ET LA FRATRIE PENDANT LA GROSSESSE Deux grands

Plus en détail

Formation Coaching N 4

Formation Coaching N 4 Formation Coaching N 4 JOUIR DE SA VIE Association Jouir de sa Vie. jouirdesavie.com Aparté personnelle Il n y a pas de délai dans ce Coaching Chacun est libre de juger ce qui est bon pour lui Vous êtes

Plus en détail

INSTITUT de THEATRE FRANCOPHONE DE POLOGNE. Programme de développement des pratiques théâtrales dans des classes de FLE

INSTITUT de THEATRE FRANCOPHONE DE POLOGNE. Programme de développement des pratiques théâtrales dans des classes de FLE INSTITUT de THEATRE FRANCOPHONE DE POLOGNE Programme de développement des pratiques théâtrales dans des classes de FLE Lycée / septembre 2015 - juin 2018 Rapport sur l activité théâtrale en français dans

Plus en détail

> vers le 2 e dimanche de Pâques. Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde, A la maison

> vers le 2 e dimanche de Pâques. Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde, A la maison du lundi 21 au dimanche 27 avril 2014 n 283 > vers le 2 e dimanche de Pâques Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde, A la maison vers Dimanche n 283 www.versdimanche.com

Plus en détail

Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde

Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde du lundi 11 au dimanche 17 février 2013 n 221 > vers le 1er dimanche de Carême Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde vers Dimanche n 221 www.versdimanche.com page 1/21 Évangile

Plus en détail