Corbeaux! Nos fusils sont chargés! SHIMIZU I YUKIO NINAGAWA. Dossier pédagogique saison 2014 i 2015 KUNIO. 8 < 12 DécemBre { au théâtre De la ville }

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Corbeaux! Nos fusils sont chargés! SHIMIZU I YUKIO NINAGAWA. Dossier pédagogique saison 2014 i 2015 KUNIO. 8 < 12 DécemBre { au théâtre De la ville }"

Transcription

1 KUNIO SHIMIZU I YUKIO NINAGAWA Corbeaux! Nos fusils sont chargés! 8 < 12 DécemBre { au théâtre De la ville } en japonais surtitré en français avec les troupes Du saitama gold theater & Du saitama next theater Japon Dossier pédagogique saison 2014 i 2015 ÉTABLI PAR la maison De la culture Du japon à paris

2 kunio SHIMIZU yukio NINAGAWA Corbeaux! Nos fusils sont chargés!re-création DE Kunio shimizu MISE EN SCÈNE Yukio ninagawa ASSISTANT À LA MISE EN SCÈNE sonsho inoue DÉCOR tsukasa nakagoshi LUMIÈRES takahiro fujita SON shuichi tomobe COSTUMES chihiro tanabe COIFFURES & MAQUILLAGE Yuko sato CHORÉGRAPHIE DE COMBAT naoki Kurihara AVEC 35 comédiens du saitama gold theater & 25 comédiens du saitama next theater production Saitama Arts Theatre Avec le soutien de l Agency for Cultural Affairs Government of Japan (2014). DURÉE 1 h 15 Maiko Miyagawa

3 sommaire Des japonais tonitruants i j.-p. thibaudat p. 4 un projet théâtral d une dimension inédite p. 5 la pièce : Corbeaux! Nos fusils sont chargés! p. 6 commentaires de Yukio ninagawa i 500 jours p. 7 entretien avec Yukio ninagawa i Aya Soejima p. 8 note Yukio ninagawa p. 11 presse p. 12 Kunio shimizu p. 11 Yukio ninagawa p. 14 le saitama arts theater i saitama gold theater p. 15 le saitama next theater p. 17 3

4 DES JAPONAIS TONITRUANTS avec une verdeur intacte, Yukio ninagawa reprend un spectacle mythique créé à tokyo en Dans Corbeaux! Nos fusils sont chargés!, trente furies prennent d assaut le tribunal où sont jugés leurs enfants et petits-enfants. un choc dévastateur! Au Japon, comme ailleurs, l histoire du théâtre est ponctuée de spectacles mythiques que l on rêve d avoir vus. C est le cas du tonitruant Corbeaux! Nos fusils sont chargés!, un spectacle phare des années 1970, qui, à Tokyo, contribua à faire connaître un théâtre underground en marge du théâtre officiel. Ce spectacle nous revient, recréé par ses créateurs, nullement apaisé, et tout aussi sulfureux. La pièce signée par le grand auteur Kunio shimizu met en scène trente furies, trente vieilles femmes qui font preuve d un langage qui va droit au but tout en ne dédaignant pas s offrir de belles envolées lyriques. Une langue tendue, hybride et dévastatrice, mi-ordurière, mipoétique, admirablement servie et magnifiée par la mise en scène de Yukio ninagawa et les acteurs de deux troupes qu il a créées au sein du Saitama Arts Theater dont il est le directeur artistique depuis D un côté, les 35 acteurs âgés de 61 à 88 ans du Saitama Gold Theater, de l autre les 26 jeunes du Saitama Next Theater. Yukio Ninagawa est une sommité, connu dans bien des pays, mais relativement peu en France (il est venu pour la dernière fois en 2002 avec sa mise en scène d un Shakespeare, Le Songe d une nuit d été). Quand la Maison de la culture du Japon a fait venir, au printemps dernier, Corbeaux! Nos fusils sont chargés!, ce fut un choc, un éblouissement, et il est apparu évident que ce spectacle devait revenir plus longuement pour être vu par un public plus large. Né en 1935, Yukio Ninagawa est un enfant du Shingeki (nouveau théâtre) qui, au XX e siècle, s érigea en réaction au Jyugeki (ancien théâtre), celui des formes traditionnelles (Nô, Kabuki, Kyogen), et ouvrit grand la porte au théâtre occidental, de Shakespeare à Brecht en passant par Stanislavski. Mais comme tout enfant doué pourvu d une forte personnalité, à son tour, avec des complices de sa génération, à commencer par Kunio Shimizu, Yukio Ninagawa contesta la domination du Shingeki en créant sa propre troupe en 1968 et en devenant l un des fers de lance du mouvement des petits théâtres. Un théâtre contestataire, une écriture (textuelle et scénique) avant-gardiste dont Corbeaux! Nos fusils sont chargés!, qui date de 1971, dit bien la teneur. Depuis, Yukio Ninagawa a créé bien des spectacles, reçu bien des prix. «On doit être créatifs malgré la vieillesse», dit-il. Il l est, et comment! en retrouvant cette vieille et verte pièce, en l offrant à une troupe de vieux acteurs mis sur pied dans un pays vieillissant. Des vieilles mères et grands-mères en colère et en chaleur envahissent un tribunal qui entend juger leurs enfants ou petits-enfants. Ces derniers, accusés de faits qu ils ont peut-être commis, apparaissent d abord comme les victimes d une justice sourde, vénale et procédurière. Au tour des juges d être jugés par ce tribunal révolutionnaire de vieilles révoltées qui, pour commencer, demande aux magistrats d enlever leur pantalon. La suite n est pas triste non plus. Quelle gifle! jean-pierre thibaudat 4

5 UN PROJET THÉÂTRAL D UNE DIMENSION INÉDITE PAR LA MAISON DE LA CULTURE DU JAPON À PARIS Une pièce de bruit et de fureur mise en scène par un monstre sacré du théâtre japonais, Yukio ninagawa. Un projet théâtral intergénérationnel d une incroyable actualité. Créée en 1971 par le même Yukio Ninagawa alors âgé de 36 ans, d après le texte de Kunio shimizu, auteur majeur du théâtre contemporain de l époque, Corbeaux! Nos fusils sont chargés! fait alors écho à la violence des luttes contestataires de l époque. Elle est reprise en 2006 puis en 2013 dans une toute nouvelle version. Après avoir été à l affiche au Saitama Art Theater (du 16 au 19 mai 2013), la pièce est exceptionnellement reprise à la MCJP et présentée pour la première fois en dehors du pays. Dans les années 1970, Yukio Ninagawa fut l un des chefs de file du Mouvement des petits théâtres, en révolte contre la suprématie du théâtre shingeki. En 1974, l originalité de sa mise en scène de Roméo et Juliette provoque un véritable choc. Il enchaîne alors les succès avec un répertoire éclectique : pièces de Shakespeare, tragédies grecques, classiques du thé - âtre japonais. Ses mises en scène spectaculaires et innovantes sont très appréciées en Angleterre où ses pièces sont jouées au London National Theatre et au Royal Shakespeare Theatre. En 1987, il est nominé au Laurence Olivier Award pour ses mises en scène de Médée et Ninagawa Macbeth. Quand il est nommé directeur artistique du Saitama Arts Theater en 2005, il déclare que son premier objectif est de créer une compagnie de personnes âgées de plus de 55 ans. Ninagawa auditionne luimême 1200 personnes et nomme la nouvelle compagnie Saitama Gold Theater. Les participants issus de plusieurs horizons (ouvriers, femmes au foyer, enseignants, etc.) suivent une formation d un an et deviennent comédiens professionnels. Trop rare en France, Ninagawa avait littéralement enchanté le public de la MCJP en 2002 avec son Songe d une nuit d été. 5

6 LA PIÈCE : CORBEAUX! NOS FUSILS SONT CHARGÉS! Deux jeunes hommes sont jugés dans un tribunal pour avoir lancé une bombe en plein milieu d un spectacle. Soudain surgissent des dizaines de vieilles femmes ar mées de bombes, balais, parapluies, luths Farou - chement résolues à sauver leurs petits-enfants, elles tuent des gardes avant d entamer l occupation de la salle, sous les yeux effarés des otages. Elles commencent alors à faire le procès des hommes de loi, mais aussi des jeunes qu elles étaient pourtant venues libérer. Les peines de mort sont prononcées les unes après les autres «On a perdu la tête depuis longtemps, la haine nous a rendues folles depuis des centaines, des milliers d années. On est des corbeaux noircis par la honte de l homme. Une flûte en os humain et taillée avec des os humains résonne constamment dans notre cœur en poussant des cris déchirants. C est pour cela qu on ne peut mourir. On ne peut pas crever tant qu on ne sait pas ce qu est cette flûte. Ce que crie la flûte, estce le sang, est-ce le sommeil, ou bien un amour insaisissable On est des corbeaux noircis par la honte de l homme. Des corbeaux noircis Vous croyez que ce gamin insignifiant a le droit de repousser notre corps? Mais pour qui il se prend! Les principes que tu nous chantes, qu ils aillent se faire étouffer par notre utérus dont on se sert si bien. Cet utérus qui a su franchir monts et vallées, il est là pour engloutir, étouffer les pourritures comme vous.» extraits de la pièce, Kunio shimizu écrit cette pièce en 1971 Jusqu alors, il écrivait du point de vue de jeunes refusant le système établi. Avec Corbeaux! Nos fusils sont chargés!, une de ses pièces les plus remarquables, il chasse les jeunes des rôles principaux. «Ces vieillardes symbolisent les mots que nos pères et nos mères qui vivaient dans le silence n ont pas pu formuler. Mais ce qui transperce l ensemble de ce texte, c est la tristesse de notre situation actuelle que seules ces femmes âgées peuvent raconter.» Quotidien Asahi Shimbun, 4 octobre 1971 La création de Corbeaux! Nos fusils sont chargés! a lieu à l Art Theater à Tokyo, salle culte des amoureux du cinéma d auteur. La pièce est interprétée par le Gendaijin Gekijô, la compagnie de Yukio ninagawa, qui avait 36 ans à l époque. En pleine période contestataire, cette pièce au ton violent montrait la rébellion de femmes âgées refusant l hypocrisie générale. Lors de la création, c étaient les jeunes comédiens du Gendaijin Gekijô qui tenaient les rôles des personnes âgées. Mais 35 ans plus tard, pour la reprise de cette pièce en 2006, Ninagawa fit appel à ses comédiens du saitama gold theater. Même si les personnages de la pièce sont âgés, apporter simplement la réalité de corps vieillissants sur le plateau n était pas suffisant. Le défi était de présenter la vieillesse dans la fiction du théâtre. Les comédiens se préparèrent en as - sistant à de vrais procès et apportèrent un réalisme poignant à la rage des seniors. La pièce fut jouée à guichet fermé. À propos de la version de 2006, Yukio Ninagawa témoigne : «Dans cette pièce, des vieillardes pleines d énergie jugent des jeunes introvertis et égocentriques qui ne parlent qu avec les mots des autres. Cette pièce fut ma dernière mise en scène avant de dissoudre ma compagnie Gendaijin Gekijô. En la reprenant, j ai voulu vérifier que ma capacité à mettre en scène n avait pas perdu de sa force. Je cherchais une meilleure mise en scène qui ne soit pas influencée par ma notoriété et l indulgence du public que j avais acquises entretemps. «Pour être franc, je considère que cette version sur - passe la première. Alors que dans la première création dans laquelle subsistaient l excitation et le sentiment d échec des jeunes contestataires des années 1970, la version du Gold Theater exprime parfaitement la rage des personnes âgées contre la société actuelle. L émotion ressentie avec cette version a été encore plus forte pour ceux qui avaient assisté à la création en Ninagawa a certainement pu réunir, pour la première fois, la distribution idéale pour cette pièce. Du plateau émanait la richesse de l histoire personnelle de chaque membre du Gold Theater.» Yutaka takahashi, critique de théâtre 6

7 COMMENTAIRES DE YUKIO NINAGAWA EXTRAITS DE 500 JOURS DE YUKIO NINAGAWA AVEC LE SAITAMA GOLD THEATER (2007, ÉDITIONS HEIBONSHA) aux acteurs : Votre point fort est que vous n avez pas été apprivoisés par le théâtre et que vous avez chacun votre personnalité. Cela peut faire surgir une nouvelle forme de théâtre. Luttez avec confiance! Ayez confiance en votre propre existence. Et trouvez un équilibre entre votre assurance et votre modestie. Votre vécu est une accumulation d expériences. La vieillesse consume mais l expérience enrichit. Votre façon de ressentir la tristesse et la joie a gagné en profondeur grâce à votre expérience. Il faut trouver le moyen de les traduire sur scène. Vous êtes en train de faire face à votre propre vie à travers le théâtre. à propos De la compagnie : On ne peut pas les comparer aux acteurs professionnels de leur âge. Les professionnels apprennent à se retirer du premier plan et à laisser la place principale à d autres acteurs. Mais la plupart des membres de cette compagnie ont un égo très fort. Ils ne savent pas se mettre en retrait comme le font avec talent les acteurs de carrière. Ils sont sans gêne, très différents les uns des autres et possèdent chacun une forte personnalité. C est ça qui peut surprendre et qui est intéressant. C est intéressant mais c est aussi beaucoup d énergie à canaliser. Je suis seul face à l énergie que dégagent ces 40 personnes. Chaque jour de répétition avec elles est un combat et c est mon projet le plus fatiguant. Il y a également des aspects imprévisibles, comme le fait qu elles ne se rappellent plus des répliques qu elles connaissaient par cœur la veille. Je découvre la vieillesse de façon crue et réelle, au-delà de ce que j imaginais, à travers ces gens qui trébuchent facilement ou pour lesquels l obscurité des coulisses représente un danger. Mais ce groupe est un microcosme de notre société japonaise vieillissante. On doit être créatifs malgré la vieillesse : la baisse de la mémoire, les problèmes liés au conjoint ou aux parents qui vieillissent, ses propres soucis de santé J ai appris la patience avec les membres de cette compa - gnie (rire). Et aussi à ne pas les surprotéger en raison de leur âge avancé. En mettant la barre un peu haut, leurs capacités ne se réduisent pas, ils acceptent le défi. J ai pris conscience du fait que je fais également partie de ces personnes âgées, et que ce n est plus la peine que je fasse semblant d être jeune. Elles sont une sorte de miroir pour moi. Elles m ont appris que moi-même, je continuais à être capable d évoluer comme toutes ces personnes. Je me suis aperçu que je n étais pas quelqu un de spécial qui peut sortir un joker, mais que je possédais les mêmes cartes qu elles. Les jeunes acteurs sont inquiets pour leur avenir, leur passion effrénée me fait parfois mal. Les acteurs du Gold Theater n ont pas insatiabilité propre à la jeunesse, ils prennent du plaisir à tester simplement leurs possibilités et n ont rien de pathétique. Ils ont accumulé les expériences les plus di - verses et sont capables de se dire entre eux : Il y a eu toutes sortes de choses dans ma vie ; des fois j ai même eu envie de mourir. Mais aujourd hui, qu estce qu on se marre bien ensemble! Ils sont engagés et optimistes. Ils sont aussi très compréhensifs envers cette ferveur de la jeunesse car c est une phase qu ils ont connue dans leur vie. Ils sont également forts face aux critiques car ils savent comment les traiter. Ils me disent Prenez soin de vous. On sait quand vous n allez pas bien. Je me sens mis à nu quand je suis devant eux car j ai l impression d être évalué en tant qu être humain. Les jeunes n ont pas le droit de me juger mais ces personnes en sont capables. 7

8 ENTRETIEN AVEC YUKIO NINAGAWA RÉALISÉ LE 29 MARS 2013 PAR AYA SOEJIMA AU SAITAMA ARTS THEATER (SAITAMA, JAPON) vous avez été l un des chefs de file du mouvement des petits théâtres, en révolte contre la suprématie du shingeki («nouveau théâtre»). mais vous avez commencé votre carrière en tant qu acteur dans les années 1960 dans une compagnie appartenant au mouvement shingeki *. * Le mouvement shingeki est né au début du xx e siècle, lors de la modernisation du Japon, en réac tion au kyûgeki, «l ancien théâtre» (nô, kyôgen, kabuki). Influencé par le théâtre moderne occidental et tenant compte des nouvelles tendances dans la vie moderne japonaise, il se basait sur une technique théâtrale réaliste. YuKio ninagawa : Oui, j ai été formé dans le milieu du shingeki d après guerre qui mettait l accent sur la lecture et l analyse de textes occidentaux, de Stanislavski et de Brecht notamment. J avais toujours un carnet avec moi et dès que j avais une remarque sur une réplique de texte ou un sous-texte, je la notais même en pleine nuit. mais en 1968, vous créez votre propre compagnie et commencez à mettre en scène les textes de Kunio shimizu, votre complice théâtral qui vous accompagne plusieurs années avec ses textes. c est ainsi que vous participez à la première génération du mouvement des petits théâtres* né dans le milieu underground. * Ce mouvement des petits théâtres existe toujours aujourd hui mais la particularité de la première gé né - ration était sa contestation du pouvoir et une ten dance avant-gardiste. Cette intention politique étroitement liée à la société était également partagée par le public qui comptait des étudiants des mouvements contestataires de l époque. Y. n. : C est après nous être formés au théâtre occidental que nous avons voulu trouver notre propre identité théâtrale. Contrairement à la majorité de la jeune gé - nération d aujourd hui qui ne connait pas profondément l histoire du théâtre occidental. La tendance ac - tuelle est de faire du théâtre «entre amis». Ils connaissent peu la recherche d identité théâtrale que nous avons effectuée en écho à cette connaissance de l Occident. C est pourquoi il me semble utile de présenter aujourd hui les pièces japonaises des années à l époque, vous montrez vos pièces à l art theater*, la salle de projection légendaire. vos pièces étaient présentées après les projections de films. une énergie bouillonnante s en dégageait. elles faisaient ap - pel à un nombre important de comédiens qui parfois sur gissaient du public et à des scénographies innovantes. votre nom est de plus en plus connu dans le milieu et en 1974, vous acceptez la mise en scène de Roméo et Juliette, une grosse production avec des têtes d affiche. j ai entendu dire que la réaction de votre famille théâtrale de l époque a été assez violente. * l art theater guild (atg) qui possédait cette salle était une société de production de films indépendants qui a marqué l histoire du cinéma au Japon. À l époque, c était un haut lieu de la culture avant-gardiste car le monde du cinéma (Nagisa Oshima), celui du théâtre (Shûji Terayama) et de la musique (Tôru Takemitsu), etc., se retrouvaient autour de l ATG. Y. n. : De l Art Theater, salle de projection de 400 sièges, je me suis retrouvé au Nissay Theater, espace de places où les acteurs jouaient munis d un micro. Ce monde qui m était nouveau était beaucoup plus commercial et le budget d une toute autre envergure. Ce fut considéré par mes camarades d alors comme une trahison et du jour au lendemain, on a arrêté de m adresser la parole dans la rue. Mais pour moi, tant qu on respectait le texte sur scène, c était pareil, c était du théâtre. Ceci dit, la différence de mentalité m a souvent mis en rage. Je voyais aux répétitions des stars jouant avec des lunettes de soleil ou interprétant en pantoufles et un balai à la main des combats à l épée. 8

9 c est à cette époque que vous avez obtenu la ré - putation de «terrible metteur en scène qui balance son cendrier sur ses comédiens» pendant les répétitions? Y. n. : Pour moi qui étais issu du milieu underground, chaque jour était un combat contre le milieu commercial. Je me rappelle que je ne m asseyais pas sur une chaise pour suivre les répétitions : je me mettais par terre, sur du papier journal. vous avez plusieurs demandes et envies de pièces de théâtre de grande envergure en cours. pourquoi avez-vous souhaité créer une compagnie réunissant des séniors sans expérience du théâtre? Dans vos in - terviews, j ai lu que vous considérez que même avec de remarquables mises en scène et des acteurs chevronnés, il suffit que les sœurs Komadori* traversent la scène dans votre Hamlet pour que l attention du public se porte vers elles et que vous ayez honte de vos efforts artistiques devant leur présence. vous vouliez dire que le vécu de la personne est plus fort que l artifice du théâtre? * les sœurs Komadori sont des Sœurs jumelles nées en 1938 qui ont connu leur heure de gloire dans les années 1960 dans le milieu du enka (chanson po pu laire mélancolique). Dès l âge de 13 ans, alors qu elles vivaient à Sanya, quartier pauvre de Tôkyô, elles déambulaient dans les quar - tiers populaires en chantant, s accompagnant de leur shamisen. Y. n. : Oui, mais plus précisément le vécu dans l aprèsguerre propre au Japon. Jeune, je me demandais si les pièces montées par un blanc bec cultivé qui n avait pas connu la galère pouvaient réellement convaincre des personnes à contribuer à la reconstruction du Japon. Que ce soit dans le milieu du petit théâtre ou celui des grandes productions, je n arrivais pas à sortir du di - lemme lié à ma connaissance et ma culture occidentales. Nous avons fondé les bases de notre thé âtre sur une culture d emprunt. Ces bases étaient fictives. J avais l impression de créer à partir de là une culture factice, sans respecter l énergie d après-guerre qui a fait le Japon d aujourd hui. Ce qu on avait construit n était pas forcément lié à notre identité profonde. On a laissé quelque part derrière nous les traditions populaires japonaises. Il nous fallait donc oublier cette pseudo culture occidentale. Le Japon, ce n est pas une pâtisserie occidentale à deux balles mais une boulette de riz grillé. Depuis le début de ma carrière, je me demandais si mes mises en scène pouvaient supporter le regard des personnes ayant vécu l après-guerre sans s exprimer. Est-ce que mes spectacles étaient à la hauteur du poids de leur vie? J avais toujours peur que ces personnes qui ont travaillé jour après jour dans le silence considèrent mon théâtre comme quelque chose de plat basé sur une connaissance intellectuelle. Je me disais toujours que comparé à l ampleur de l his - toire de mon peuple, mon théâtre était tout petit. Cette compagnie n est pas un passe-temps pour amateurs. Avec ces personnes âgées qui vivent réellement le vieillissement, qui constatent quotidiennement la dégradation de leur mémoire, la difficulté à bouger et à articuler, j ai voulu trouver un réalisme différent de celui qu on a cherché dans le théâtre. Je pense que cela peut aller contre ce que j ai fait précédemment, et j accepte que cela le détruise. J aimerais vous parler de ces corps courbés avec l âge. On a tendance à les mettre à l écart du plateau d un théâtre, ou bien on leur attribue des rôles stéréotypés. Mais quand vous avez uniquement des personnes âgées sur le plateau, la valeur des choses se renverse. Le corps hébergeant une histoire personnelle peut créer un nouveau théâtre, autre qu un théâtre en quête de raffinement. J ai voulu que le plateau soit traversé par des existences qui ont accumulé des histoires. pourquoi avez-vous tenu à rencontrer chaque candidat lors de l audition du gold theater? Y. n. : Je ne voulais pas les juger sur un simple document écrit car le papier ne reflète pas à la réalité. Je pensais du point de vue moral que je me devais de rencontrer toutes ces personnes. J avais proposé plusieurs textes de théâtre. Je donnais parfois des indications de jeu pour voir comment les candidats réagissaient, sur le plan artistique ou personnel. Ces rencontres m ont permis d entrevoir la personnalité de chacun et de savoir si la personne était capable de participer à un projet collectif. Car le théâtre est tout d abord un travail collectif qui nécessite, en dehors du fait de jouer, une mentalité adaptée et le respect des autres. Il faut par exemple savoir gérer les poubelles lors des répétitions 9

10 vous avez créé cette compagnie quand vous aviez 70 ans. elle fête aujourd hui son 8 e anniversaire. avez-vous remarqué que le jeu de ses membres s était amélioré? Y. n. : Il faut laisser tomber l idée qu ils deviendront de meilleurs acteurs. L évolution de leur façon de jouer est imprévisible et propre à chacun : en un an, certains deviennent beaucoup plus énergiques alors que d autres vieillissent rapidement. Leur jeu n est pas comparable à celui de comédiens professionnels. Mais ils arrivent à créer une marge ou une distorsion sur scène qui va au-delà du texte et qui, des fois, peut nous éblouir. Comme une ou deux minutes miraculeuses qui surgissent dans l histoire du théâtre. Ils peuvent créer une atmosphère époustouflante dont les acteurs d une autre génération ne sont pas capables. D ailleurs, quand ils s habillent tous en deuil, quelque chose de très fort se dégage d eux. C est évident. comment percevez-vous la vieillesse à travers votre compagnie? est-ce que l âge apporte la sagesse et fait oublier l égo? Y. n. : D après ce que je vois, non. C est pénible car ils veulent tous s asseoir au milieu pour voir la répétition, ils ne se cèdent pas leur place. C est pareil pour le salut à la fin d une représentation. Tout le monde veut être au centre. Je suis obligé de leur dire d échanger leurs places. Les vieillards d autrefois qui apprenaient à s effacer étaient beaucoup plus sympathiques. Mais je me dis que c est une des réalités de la vieillesse d aujourd hui. Pourquoi ne pas l accepter? est-ce que la vieillesse fait retourner la personne à une sorte d état de pureté proche de son enfance? Y. n. : Non, la vieillesse n est pas si belle que ça. Les choses que vous avez acquises se fixent et s immobilisent en vous-même. Vous perdez la capacité à imaginer l autre, à être flexible. C est pourquoi il faut faire plus d efforts pour stimuler son imagination. pouvez-vous nous présenter Kunio shimizu, l auteur de Corbeaux! Nos fusils sont chargés!, avec qui vous avez passé des années de collaboration intense et qui est aujourd hui l un des grands dramaturges de l histoire du théâtre japonais? Y. n. : Ses pièces appartiennent à deux registres. Les unes sont des huis clos avec très peu de personnages. Les autres, plus énergiques, mettent en scène un groupe de personnages. J ai travaillé avec Kunio Shimizu sur ce deuxième registre de 1969 à C étaient des textes qui utilisaient volontairement le langage propre à l époque avec la conscience qu il pouvait disparaître tôt ou tard. Il y avait un côté rock n roll et «No Future!». Kunio Shimizu venait souvent me parler quand il travaillait sur un texte. Pour Corbeaux!, il m a expliqué qu il voulait écrire une pièce dans laquelle des hommes jugent d autres hommes. À l époque, la lutte sociale touchait à sa fin. Le combat était en train d être perdu. Il faut imaginer l ambiance dans la compagnie à l époque. Il y avait ceux qui se plaignaient car on n allait pas manifester, et qui soutenaient qu il fallait combattre au lieu de faire nos petits trucs au théâtre. Parmi nous, il y avait même un militant activiste qui avait posé une bombe. Mais nous sentions tous que nous atteignions la fin du combat et que ce n était pas positif. Cette pièce était une sorte de chant du cygne de cette période intense. le gold theater est connu pour passer des comman - des d écriture aux auteurs contemporains. pourquoi avez-vous choisi de reprendre cette pièce pour la tournée à paris? Y. n. : J ai l impression que la France aime le théâtre calme et subtil. Je voulais donc venir avec une pièce d une énergie contraire, avec une multitude de personnages. Les jeunes Japonais ont tendance à éviter le contact avec leur entourage. On a l impression que la vie au Japon est devenue aseptisée, fade, inodore. Mais la réalité existe à Tôkyô, dans les foules de Shinjuku ou du quartier populaire d Asakusa. Les odeurs sont toujours présentes dans notre vie. Je vais vous dire une chose: je déteste Ozu. Les scènes de la vie quotidienne qu il montre dans ses films sont très artificielles, très bien ordonnées. Je préfère la misère et la boue des films de Kurosawa, d Oshima et d Imamura. Ça correspond à 99 % à la vraie vie au Japon. C est un vieux qui fonce à toute allure qui vous dit ça. UNE AUTRE INTERVIEW DE YUKIO NINAGAWA (EN ANGLAIS) EST CONSULTABLE SUR : 10

11 NOTE DE YUKIO NINAGAWA DANS LE PROGRAMME DE SALLE LORS DE LA REPRÉSENTATION À PARIS, MAI 2013 En 1971, quand on jouait Corbeaux! Nos fusils sont chargés!, notre situation politique ainsi que notre thé âtre commençaient à être à bout de souffle et notre combat, lui aussi, allait droit vers un échec. On ne comptait plus les meurtres perpétrés par l Armée rouge et les bombes qui semaient la terreur. Nous voulions faire un théâtre dépendant de ce contexte et destiné à disparaître. Un théâtre qui ne soit plus valable après cette époque. Kunio shimizu ne souhaitait pas que ses pièces subsistent en tant qu œuvres littéraires. Il avait voulu écrire ses textes en utilisant des mots qui seraient irrémédiablement emportés avec cette époque. Et aujourd hui, je recrée cette pièce avec de véritables personnes âgées. Un jour, en 1972, je suis allé voir un film au cinéma. Pendant l entracte, un jeune m adressa la parole. Il me proposa d aller dans un café car il tenait absolument à me parler. Je l accompagnais et à peine étions nous assis qu il passa son bras sous la table, pointant un couteau sur moi. Le jeune homme me dit alors : «Monsieur Ninagawa. J ai vu beaucoup de vos pièces. Auriez-vous l intention de parler d espoir, maintenant?» Je lui répondis : «Maintenant, il n y a pas d espoirs dont je pourrais parler.» «Ah, tant mieux. Si vous m aviez parlé d espoir, je vous aurais poignardé.» Juste après avoir dit ces mots, il sortit du café, montant les escaliers quatre à quatre. Aujourd hui, j imagine que le public est composé de jeunes munis de mille couteaux. Quel âge ont-ils maintenant? Vont-ils me questionner de la même manière? Yukio ninagawa 11

12 PRESSE interprétée par des acteurs âgés de plus de 55 ans, la pièce Corbeaux! Nos fusils sont chargés! est un grand spectacle réflexif sur la société japonaise depuis l après-guerre caché sous une farce tragi-comique. Certains Japonais du village de Kyotango sont les doyens de l humanité, vivant jusqu à 116 ans. À la Maison de la Culture du Japon à Paris, la troupe des 36 comédiens du Saitama Gold Theater, s ils ne se réclament pas encore d une telle longévité, ont d autres atouts que leur grand âge. Ce sont des seniors, comme on les appelle aujourd hui, mais surtout d extraordinaires comédiens non professionnels formant une troupe crée en 2006 par Yukio Ninagawa. Parmi eux, des femmes au foyer, un ouvrier, une psychologue, un enseignant, et même un ancien kamikaze. Qui a survécu bien entendu. Réunis sur scène à l occasion de la reprise de Corbeaux! Nos fusils sont chargés!, pièce crée en 1971, ils crèvent littéralement la quatrième dimension de la scène de théâtre. Écrite par Kunio Shimizu, l argument de Corbeaux! est la prise en otage d un tribunal japonais par un groupe de femmes âgées, qui ordonnent les procès successifs des occupants, juge, avocat et accusés, allant même jusqu à amener à la barre leurs propres petits-enfants. une énergie implacable Ainsi le spectacle, car c en est un, débute par un attentat commis par deux jeunes désœuvrés. Bien vite c est le chaos, et le groupe de grands-mères vociférantes envahit la scène, occupe l espace et le texte de leur colère : «On a perdu la tête depuis longtemps, la haine nous a rendues folles depuis des centaines, des milliers d années.» La beauté réflexive du texte de Kunio Shimizu ne pourrait être mieux mise en valeur par la richesse de la mise en scène de Yukio Ninagawa. Lutte sociales, oppression, revendications politiques d une jeunesse déçue, corruption, domination masculine : tant de thèmes qui affleurent, grâce à l expressivité de la troupe de comédiens. Mais la gravité alterne avec la farce sans complexe, les mamies défroquant les honorables représentants de l ordre, montrant leurs propres derrières et criants des insanités. Les interprètes déploient une énergie implacable, avec la contrainte, au spectateur invisible, d être cons - tam ment à 36 sur scène : chacun trouve pourtant sa place, sa partition, son rythme. La direction d acteur n en est que plus formidable, même si le metteur en scène avoue qu il découvre la vieillesse «de façon crue et réelle, au-delà de ce que j imaginais, à travers ces gens qui trébuchent facilement ou pour lesquels l obscurité des coulisses représente un danger». «Mais ce groupe est un microcosme de notre société japonaise vieillissante. On doit être créatifs malgré la vieillesse», explique-t-il. Comme en réponse à cette déclaration, les acteurs miment un lynchage vers la fin de la pièce au détour d une composition au ralenti. Merveille que ce tableau de théâtre figé, avant que le rythme effréné de la pièce ne reprenne. La lenteur et l énergie des corps des co - médiens se répondant dans un souffle d émotion. La participation de 20 jeunes comédiens du Saitama Next theater, qui surgissent inopinément à la fin du spectacle, est la formidable conclusion de ce tour de force actoriel : la réunion des générations, quel que soit les meurtrissures du passé, dans le même geste artistique. pauline labadie, Le Figaro, juin

13 KUNIO SHIMIZU auteur Né à Nigata en 1936, il publie sa première pièce, Cho meijin, à l université Waseda et se fait connaî tre en gagnant le Theatreux Drama Award et le Waseda Drama Award. Après ses études, il rejoint la Iwanami Film Company. À partir de 1965, il s engage pleinement dans l écriture. En 1969, il fait sensation avec Shinjo Afururu Keihakusala première production que Yukio Ninagawa met en scène et dé - sormais, il appartient exclusivement au Ninagawa s Gen dai jin-gekijo et la compagnie Sakurasha. Ensemble, ils travaillent surtout pour les jeunes générations. En 1974, il remporte le Kishida Award pour Bokuraga Hijono Taigawo Kudarutoki. Après la disparition de Sakurasha, il fonde une nouvelle compagnie de théâtre, Kitosha, avec sa femme et actrice, Noriko Matsumoto. Il y joue un rôle très actif en tant qu auteur et metteur en scène jusqu à sa dissolution en Il écrit également pour la radio et la télévision et est nominé pour le prix Akutagawa pour son œuvre Tsukigatakamawo Kainiiku Tabi. Il reprend une collaboration avec Ninagawa en 1982, il écrit des pièces comme Tango Fuyuno Owarini (Tango à la fin de l hiver) et Amenonatsu, 30ninno Juliet ga Kaettekita. Il remporte le Izumi Kyoka Award de Littérature pour Wagatamashiha Kagayaku Mizunari en 1980 et le Yomiuri Award en Litté rature pour Elegy Chichino Yumeha Mau. 13

14 YUKIO NINAGAWA UN PARCOURS THÉÂTRAL EXCEPTIONNEL metteur en scène, réalisateur, directeur artistique du saitama arts theater et du Bunkamura cocoon theatre Né en D abord acteur, il commence une carrière de metteur en scène en 1969 avec une pièce de Kunio Shimizu. Il devient rapidement l un des chefs de file du Mouvement des petits théâtres, en révolte contre la suprématie du théâtre shingeki. En 1974, il signe sa première mise en scène dans un grand théâtre avec Roméo et Juliette dont l originalité provoque un véritable choc. Il enchaîne les succès avec un répertoire éclectique : pièces de Shakespeare, tragédies grecques, pièces classiques et modernes du théâtre japonais (Chikamatsu, Tanizaki, Mishima). Ses mises en scène spectaculaires et innovantes rencontrent également un accueil enthousiaste en dehors de l Archipel. Ninagawa entame sa carrière internationale en 1983 en présentant Médée en Europe. Tous les rôles y étaient tenus par des hommes. Cette pièce phare a ensuite beaucoup tourné dans le monde entier. Depuis 1983, ses pièces sont jouées presque tous les ans dans les salles les plus prestigieuses du monde entier : New York Lincoln Center, BAM (New York), Kennedy Center (Washington), National Arts Center (Ottawa), Barbican Center (Londres), London National Theater, Picadilly Theater (Londres), Royal Lyceum Theatre (Edinbourg), etc... Particulièrement apprécié en Angleterre, il est nomi - né en 1987 au Laurence Olivier Award pour ses mises en scène de Médée et de Ninagawa Macbeth. Ninagawa s est vu confier plusieurs mises en scène pour la Royal Shakespeare Company, à commencer par Le Roi Lear en 1999 avec une distribution composée de comédiens japonais et anglais. Il est également l un des directeurs artistiques du Shakespeare s Globe Theatre à Londres. Il a été plusieurs fois récompensé à l Edinburgh International Festival. Sa curiosité et son énergie le poussent à monter des grandes productions mais également des pièces comme celles de Tchekhov (La Mouette, Les Trois Sœurs) dans des lieux plus intimistes. En 1996, n étant pas autorisé à se produire à Gaza, il renonce à sa tournée de Médée en Israël. En découvrant Parallèles et Paradoxes, ouvrage d entretiens co - signé par Edward Saïd et Daniel Barenboïm, et après trois ans de préparation, Yukio Ninagawa réalise fin 2012 le projet des Troyennes d Euripide, réunissant des comédiens d origines japonaise, arabe et juive. Cette pièce fut coproduite par le Tokyo Metropolitan Theater et Cameri Theater (Tel Aviv). En 1998, avec le Saitama Arts Theater, il lance la «série shakespeare» : pour cet ambitieux projet, il veut mettre en scène toutes les œuvres de Shakespeare (37 au total), avec une nouvelle traduction en japonais. L été dernier, il a mis en scène Troïlus et Cressida, 26 e pièce de la série. Depuis qu il est directeur artistique de saitama arts theater, il a créé le saitama gold theater avec des comédiens de plus de 55 ans, et le Saitama Next Theater, qui soutient la jeune génération. En 1983, Ninagawa avait été invité au CNCDC de Châteauvallon avec Médée. Trop rare en France, il avait présenté en 2002 à la Maison de la culture du Japon à Paris son Songe d une nuit d été, rencontre magique entre la comédie Shakespearienne et l esthétisme qui évoque le théâtre kabuki. SITE OFFICIEL 14

15 LE SAITAMA ARTS THEATER le saitama arts theater est un théâtre public situé à une heure de Tôkyô. Inauguré en 1994, il est réputé pour sa programmation de qualité et ses collabo rations avec les artistes internationaux qu il invite : Peter Brook, Pina Bausch, Jan Fabre En 2005, le metteur en scène Yukio ninagawa, nouveau directeur artistique du théâtre, déclare que son premier objectif est de créer une compagnie qui puisse «offrir à des personnes âgées, aux parcours différents, la possibilité de découvrir de nouvelles facettes de leur personnalité grâce au théâtre». Il s inspire notamment de La Classe Morte de Tadeusz Kantor, interprétée par les comédiens âgés du Théâtre Cricot 2 qui l avaient fortement marqué dans les années

16 SAITAMA GOLD THEATER LA COMPAGNIE En 2006, Yukio ninagawa fonde une nouvelle compagnie, le saitama gold theater. Plus de 1200 candidats participent aux auditions. Initialement programmées sur deux jours, elles se prolongent durant deux semaines. En effet, ne voulant pas faire de présélection sur simple dossier, Yukio Ninagawa tient à voir chaque candidat. À la fin de ces entretiens, 48 personnes âgées de 55 à 80 ans sont sélectionnées. Parmi elles figurent aussi bien des femmes au foyer qu un ouvrier, une psychologue ou un enseignant, et même un ancien kamikaze survivant. La plupart des acteurs n a jamais fait de théâtre, même en amateur. Tous suivent une formation d un an dans plusieurs disciplines : théâtre, voix, gestuelle, danses moderne et traditionnelle, etc. Ce nouveau projet de Ninagawa suscite un véritable engouement médiatique qui s explique par plusieurs raisons : d une part, cela se passe au Japon, pays à la longévité record et au faible taux de natalité où plus de 20 % de la po - pulation a plus de 65 ans. D autre part, à cette époque, la génération «Dankai» née après la Seconde Guerre mondiale, celle qui avait si fortement contribué à la croissance économique des années 1960 et commence à atteindre l âge de la retraite, se retrouve sous les feux de l actualité. Aujourd hui, la compagnie se compose de 41 comédiens de 61 à 86 ans. Ils se retrouvent au moins une fois par semaine en dehors des périodes de répétitions et montent un projet par an. Certains des comédiens participent également à d autres productions de théâtre. Yukio Ninagawa, répètition avec la Saitama Gold Theater 16

17 LE SAITAMA NEXT THEATER En 2009, Yukio ninagawa crée le saitama next theater, une compagnie de jeunes acteurs, et encourage le travail intergénérationnel avec le Saitama Gold Theater. «La rencontre entre ces acteurs jeunes et âgés produit des moments très forts. Les acteurs âgés montrent plus de vitalité et témoignent d une tendresse incroyable envers la jeune génération, et inversement. Aujourd hui, on parle souvent du fossé entre les générations. Je pense donc que ce genre de rencontre doit exister non seulement dans la société mais aussi dans le monde du théâtre», confie Yukio Ninagawa. «Je suis entré dans cette compagnie en 2005 à l âge de 81 ans. La dernière fois que j avais fait du théâtre remonte à l époque où j en avais 19 ans. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, quand le Japon a capitulé, je devins prisonnier de guerre en Chine. Dans le camp, nous avons monté une pièce intitulée Le Jour du retour. J interprétais le rôle principal, celui d un jeune Japonais qui rentre dans son pays. Je ne pensais pas que je ferai de nouveau du théâtre.» hiroshi Kobayashi, acteur Le Saitama Arts Theater fait partie des cinq théâtres publics, avec SPAC, Art Tower Mito, Hyogo Piccolo Theater et Matsumoto Performing Arts Centre, qui possèdent leur propre compagnie de théâtre. 17

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE

Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE! EN ROUTE POUR L AVENTURE Partie 1/2 3 - Réussir à atteindre vos buts est un voyage que vous devez préparer à l avance.! 4 - Est-ce que vous pensez que

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade Reçu et transmis par Isabelle St-Germain Site internet : www.leveilalasource.con 819-475-1154 La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade est l unification de l Amour masculin,

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

Damas. effet oui. M.N- En. la peur de blanche. M.N- ça sais pas. quoi écrire. chose. .com

Damas. effet oui. M.N- En. la peur de blanche. M.N- ça sais pas. quoi écrire. chose. .com Retranscription de la vidéo 1 M- Bonjour, Mikael Messa, aujourd hui j ai le plaisir d accueillir chez moi, Marie-Noël Damas. M.N- Bonjour Mikael. M- Suite au sondage que l on vous a envoyé il y a quelques

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

Entretien avec Nathalie Baye

Entretien avec Nathalie Baye Entretien avec Nathalie Baye Comment s est déroulée votre rencontre avec Claire Simon? La rencontre a d abord eu lieu via le travail de Claire. Il y a très longtemps, j avais vu un documentaire à la télévision

Plus en détail

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer?

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer? VAGINISME Quelques pistes pour avancer? Vaginisme Pendant longtemps, pénétration vaginale quasi impossible car trop douloureuse : brûlures. Et même pas de nom pour ça. Un jour : un mot. VAGINISME. Vaginisme

Plus en détail

Difficultés d écoute et de communication

Difficultés d écoute et de communication 1 CHAPITRE 1 Difficultés d écoute et de communication Dans le monde entier il y a beaucoup d enfants qui sont soit sourds soit incapables d entendre très bien. Les parents peuvent ne pas savoir ce qui

Plus en détail

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI Durant 3 semaines j étais { Hiratsuka, près de Yokohama où j allais tous les jours au lycée. Ma famille d accueil se composait du père, de la mère, de ma

Plus en détail

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10)

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Interview complète d Aurore Deschamps Aurore DESCHAMPS, ancienne stagiaire

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres

Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres Le Clown de Théâtre : Une formation pour développer la confiance en soi et envers les autres Formation de développement personnel Nos formateurs Composé de professionnels artistiques, d enseignants et

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités. BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités. BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS SESSION 2015 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Toutes spécialités BREVET DES MÉTIERS D ART Toutes spécialités ÉPREUVE DE FRANÇAIS - ÉPREUVE DU MERCREDI 17 JUIN 2015 - (L usage du dictionnaire et de la calculatrice

Plus en détail

Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer. Interviews Julia Fassbender, photographe Page 1/5

Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer. Interviews Julia Fassbender, photographe Page 1/5 Une interview avec la photographe et directrice artistique de la Chancelière allemande, Julia Fassbender Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer Le Grand méchant loup s est rendu

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

Une histoire de Letizia Lambert

Une histoire de Letizia Lambert Une histoire de Letizia Lambert Voix off : Aujourd hui c est dimanche. Bonne nouvelle, c est le jour du cinéma. Voix off : Gabriel aime ce moment car... Voix off :...c est très ennuyeux l hôpital. Voix

Plus en détail

Confiance en soi. 6 techniques infaillibles pour retrouver confiance en soi. www.osezvotrereussite.com. MOUNET Sylvie

Confiance en soi. 6 techniques infaillibles pour retrouver confiance en soi. www.osezvotrereussite.com. MOUNET Sylvie Confiance en soi 6 techniques infaillibles pour retrouver confiance en soi MOUNET Sylvie www.osezvotrereussite.com Page 1 sur 9 Technique 1 Voici 10 attitudes qui diminuent la confiance en soi. La technique

Plus en détail

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l opposé vers celle, coulissante, de la penderie, dans

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

Objectifs (socio-) culturels : découvrir des œuvres et des auteurs de tous pays ; inciter à la lecture.

Objectifs (socio-) culturels : découvrir des œuvres et des auteurs de tous pays ; inciter à la lecture. Un livre toujours Thèmes Cinéma, littérature, musique, théâtre. Concept Dans «Un livre toujours», comme dans «Un livre un jour», Olivier Barrot présente un livre, en 3 minutes seulement, pour donner aux

Plus en détail

Etre jeune retraité( e) et devenir bénévole d accompagnement de personnes malades

Etre jeune retraité( e) et devenir bénévole d accompagnement de personnes malades Etre jeune retraité( e) et devenir bénévole d accompagnement de personnes malades 1/5 Une étude de l IFOP, Le bénévolat en France, en 2013, menée en partenariat avec l Association France Bénévolat, montre

Plus en détail

A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l

A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l Lettres à un auteur Madame, A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l que vous nous avez accordée. J ai beaucoup

Plus en détail

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio.

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Mode d emploi du cours audio REUSSIR Tout d abord, félicitations pour l achat de ce cours et pour la décision

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens!

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Daniel est un étudiant de quatrième année en génie minier à l Université de la Colombie-Britannique. Il aimerait travailler pour

Plus en détail

CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE)

CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE) CONFERENCE DE MONSIEUR BAK (PSYCHOLOGUE GEMELLOLOGUE) DONNEE A LYON LE 9 MAI 2004 A L OCCASION DE L AG DE LA FEDERATION L INFLUENCE DES JUMEAUX SUR LA FAMILLE ET LA FRATRIE PENDANT LA GROSSESSE Deux grands

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

Compte rendu du Forum 6

Compte rendu du Forum 6 FORUM 6 L ÉDUCATION COMME DIACONIE L École, lieu d éducation à la fraternité Compte rendu du Forum 6 «J ai été des années durant un très mauvais élève, un moins que rien! Un jour j ai trouvé un bon professeur

Plus en détail

Le Relais Culturel de Wissembourg et les spectacles jeune public

Le Relais Culturel de Wissembourg et les spectacles jeune public Le Relais Culturel de Wissembourg et les spectacles jeune public Un dossier réalisé par le Relais Culturel de Wissembourg pour préparer la venue au spectacle des jeunes spectateurs «Le théâtre pour enfants,

Plus en détail

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur Dossier de Presse 2015 > Présentation de l Association Petits Princes > Bénévole à l Association Petits Princes : une aventure humaine exceptionnelle > Pour un même enfant, plusieurs rêves réalisés avec

Plus en détail

Projet Personnel et Professionnel.

Projet Personnel et Professionnel. IUT INFORMATION COMMUNICATION Projet Personnel et Professionnel. Interview d Alexandra Schwartzbrod Astou-Maryème YAO 17/12/2012 LE METIER DE JOURNALISTE. «Une école extraordinaire» Alexandra Schwartzbrod

Plus en détail

Reconnaître et écouter

Reconnaître et écouter Pour aider son jeune à s orienter Reconnaître et écouter L E R Ô L E D E S P A R E N T S D A N S L O R I E N T A T I O N D E L E U R S J E U N E S! Une conférence offerte par: Diane Fortin, conseillère

Plus en détail

E Projet d écoute FLA 30-2. Extrait d une pièce de théâtre : Le grand voyage. Cahier de l élève. Nom :

E Projet d écoute FLA 30-2. Extrait d une pièce de théâtre : Le grand voyage. Cahier de l élève. Nom : E Projet d écoute Extrait d une pièce de théâtre : Le grand voyage FLA 30-2 Cahier de l élève Nom : Le grand voyage DESCRIPTION DU PROJET Tu vas écouter un extrait d une pièce de théâtre. Tu seras invité

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

Le Clown de Théâtre : Une formation pour améliorer sa communication relationnelle et conflictuelle

Le Clown de Théâtre : Une formation pour améliorer sa communication relationnelle et conflictuelle Le Clown de Théâtre : Une formation pour améliorer sa communication relationnelle et conflictuelle Formation de développement personnel Nos formateurs Composé de professionnels artistiques, d enseignants

Plus en détail

Novembre ok définitif 13/12/2002 10:55 Page 1. magazine. Pleins feux. sur le Théâtre des 2. Rives

Novembre ok définitif 13/12/2002 10:55 Page 1. magazine. Pleins feux. sur le Théâtre des 2. Rives Novembre ok définitif 13/12/2002 10:55 Page 1 CharentonN 83-Novembre magazine 2002 Pleins feux 2 sur le Théâtre des 2 Rives Novembre ok définitif 13/12/2002 10:55 Page 2 DOSSIER Théâtre des 2 Rives Lever

Plus en détail

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprendre vos pouvoirs, c est en fait reconnaître les capacités que votre divin Créateur vous a données à votre naissance. Tout être humain est

Plus en détail

Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne

Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne Avant d entrer dans le vif du sujet, je vous présenterai rapidement la CIJOC, puis je vous donnerai quelques exemples de

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore.

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. «Tu seras aimée le jour où tu pourras montrer ta faiblesse, sans que l autre s en serve pour affirmer sa force.» Cesare PAVESE.

Plus en détail

Le livre dont vous êtes les héros

Le livre dont vous êtes les héros Journal d un petit trésor qui grandit Mamie et MOI Papi, Le livre dont vous êtes les héros Toujours, je veillerai sur toi Journal d un petit trésor qui grandit Le livre dont vous êtes les héros Gilles

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Dans le célèbre conte populaire, il n y a pas de père. Ce n est pas un oubli. Il y a une petite fille, une mère, une grand-mère et le loup, bien sûr. Joël Pommerat laisse aux enfants la liberté

Plus en détail

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ?

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? Ce n est pas juste un petit bébé qui a été perdu. C est une vie au complet qui ne sera pas vécue. Contrairement aux idées véhiculées dans la société, le

Plus en détail

Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale.

Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale. Shooting Un jeu de Baptiste CAZES expérience electro-gn Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale. C est un jeu pour deux joueurs. Le premier personnage

Plus en détail

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE Fiche n 1 : Les 4 types de texte Fiche n 2 : La situation d énonciation 1- Le texte narratif qui sert à raconter 2- Le texte descriptif qui sert à faire voir 3- Le texte explicatif qui sert à faire comprendre

Plus en détail

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère La Couleur du lait Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère A vue d œil Titre original : The Color of Milk Nell Leyshon, 2012. Première publication en Grande-Bretagne

Plus en détail

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz Musique On entend toujours l anglais mais le français, ça peut passer des semaines ou même des mois avant qu on entende le français à la radio ou à la télé, donc j ai

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre?

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre? N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15 Que s est-il passé le 13 novembre? Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Qu est-ce que ça change dans le quotidien? Et maintenant, que va-t-il se passer? Pour

Plus en détail

«La notion de stratégie d apprentissage»

«La notion de stratégie d apprentissage» fiche pédagogique FDLM N 373 / EXPLOITATION DES PAGES 24-25 PAR PAOLA BERTOCHINI ET EDVIGE COSTANZO «La notion de stratégie d apprentissage» PUBLIC : FUTURS ENSEIGNANTS EN FORMATION INITIALE ET ENSEIGNANTS

Plus en détail

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud Thèmes : la famille, les rapports avec les autres. Parcours niveaux B1 : en bref Après une mise en route autour

Plus en détail

Ce qui a du prix aux yeux de Dieu

Ce qui a du prix aux yeux de Dieu Chapitre 35 Ce qui a du prix aux yeux de Dieu Parmi ceux qui professent être enfants de Dieu, il y a des hommes et des femmes qui aiment le monde, et les choses du monde, et ces âmes sont corrompues par

Plus en détail

COMMENT FAIRE FACE À DIFFÉRENTES SITUATIONS VÉCUES EN STAGE

COMMENT FAIRE FACE À DIFFÉRENTES SITUATIONS VÉCUES EN STAGE COMMENT FAIRE FACE À DIFFÉRENTES SITUATIONS VÉCUES EN STAGE Comment réagir si vous Comment réagir si vous Comment réagir si vous Comment réagir si vous ne savez pas quelque chose en stage éprouvez des

Plus en détail

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E Pour qu un enfant se «laisse» encadrer ou discipliner, il faut d abord que ses besoins affectifs soient satisfaits : Mon enfant est-il sécurisé par quelques règles

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

Il existe un chemin plus rapide vers le succès. Un chemin vers plus d abondance. Plus de Solutions. Plus de tout. Maintenant.

Il existe un chemin plus rapide vers le succès. Un chemin vers plus d abondance. Plus de Solutions. Plus de tout. Maintenant. Il existe un chemin plus rapide vers le succès Un chemin vers plus d abondance. Plus de Solutions. Plus de tout. Maintenant. Rejoignez Worldwide Leaders Worldwide Leaders Coaching Candidature Renseignez

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

Edition Jeunesse. Texte et dessins Lafontaine

Edition Jeunesse. Texte et dessins Lafontaine Texte et dessins Lafontaine Raymond Lafontaine est un illustrateur de grand talent. Originaire de Québec, il s installe à Montréal en 1987. Il compte à son actif plusieurs albums jeunesse comme illustrateur,

Plus en détail

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves Projet Musique Le thème est la musique avec une rencontre basée sur plusieurs ateliers à ce sujet. Les élèves des classes partenaires se retrouveront la matinée pour participer à des ateliers autour de

Plus en détail

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 Juliette Olivier, 1AI (Binôme : Tracy GESINI) Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 I) Evolution de l auto-apprentissage sur l année Au début de l année, j ai eu du mal à quitter

Plus en détail

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE PAR MADAME CHRISTINE LEROY COMMUNITY MANAGER, AGENCE NETPUB Tout d abord, je voudrais remercier le Professeur Drouot de m avoir invitée à cette passionnante table ronde.

Plus en détail

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault Le grand concours Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault 1 Kim, une jolie fille aux longs cheveux roux et aux yeux clairs, et Melinda, une petite brune aux cheveux courts, se sont rencontrées

Plus en détail

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme Florence Delorme Le Secret du Poids Éditions Delorme www.lesecretdupoids.com Florence Delorme, Éditions Delorme, Paris, 2012. "À toutes les filles, je vous dédie mon livre et ma méthode". 6 Introduction

Plus en détail

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth Charlène Reynaud Licence IUP Université jean Monnet Rapport de fin de séjour Stage Bournemouth A. Vie pratique Mon séjour s est déroulé à Bournemouth, ville de 163900 située à 2h00 de Londres. Bournemouth

Plus en détail

les ateliers Papilles Créatives

les ateliers Papilles Créatives Oubliez ce que vous savez des ateliers culinaires classiques les ateliers Papilles Créatives STOP aux complexes et à la performance culinaire! STOP aux diktats alimentaires et à la culpabilité en cuisine!

Plus en détail

Rapport de stage Echange IFMSA

Rapport de stage Echange IFMSA Rapport de stage Echange IFMSA La Pologne La Pologne est un pays chargé d histoire, c est principalement pour cette raison que j ai postulé pour y partir. Je voulais connaître l histoire de l Europe de

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques...

Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Le témoignage d'une famille ayant adopté un enfant à besoins spécifiques... Je suis Karine Nivelais je vis en couple, nous avons 40 et 45 ans, et 4 enfants qui ont 14, 12, 11 ans et 6 ans. Pour notre troisième

Plus en détail

Monsieur le Président de l Ordre, Monsieur le Président et chef de la direction, Très chers Fellows, Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Président de l Ordre, Monsieur le Président et chef de la direction, Très chers Fellows, Mesdames, Messieurs, Notes pour l allocution de Simon Brault, FCPA, FCGA, lauréat du Prix Hommage 2015 À l occasion de la Soirée des Fellows 2015 Hôtel Westin Montréal, le samedi 9 mai 2015 Monsieur le Président de l Ordre,

Plus en détail

comédie pour tout public, huit minutes environ Personnages : Sonia Sybille Quentin Serge Maryse

comédie pour tout public, huit minutes environ Personnages : Sonia Sybille Quentin Serge Maryse 1 de Genre : Personnages : Costumes : Décors : Synopsis : comédie pour tout public, huit minutes environ contemporains salle de réunion, tables et chaises Une maison de retraite va s ouvrir et une consultante

Plus en détail

Jour 2. Jour 3. Jour 1. - St Pancras - Equity point hotel - St James Park - Westminster Abbey - Trafalgar Square - Buckingam palace

Jour 2. Jour 3. Jour 1. - St Pancras - Equity point hotel - St James Park - Westminster Abbey - Trafalgar Square - Buckingam palace Jour 1 - St Pancras - Equity point hotel - St James Park - Westminster Abbey - Trafalgar Square - Buckingam palace Jour 2 - Shakespeare globe Theatre - London Eye - Natural History Museum - Temps libre

Plus en détail

les perceptions communes de la profession

les perceptions communes de la profession les perceptions communes de la profession d avocat, nourries par les multiples séries télévisées ou par l omniprésence médiatique des «ténors du barreau», ne permettent pas de comprendre les «misères de

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL Répondez aux questions suivantes : 1. Où habitez-vous? 2. Quand êtes-vous arrivé à Paris? 3. Quelle est votre profession? Complétez les phrases : 1. Je ne (être) pas français. 2. Je (parler) un peu le

Plus en détail

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses Cet outil a pour but de présenter dix questions d entrevue typiques et le type de réponse qui constitue une réponse concise et réfléchie. Ces questions sont parmi les plus difficiles posées en entrevue.

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B2 : en bref Thème : la jeunesse face à la justice Après avoir fait connaissance avec les personnages du film, les apprenants analyseront

Plus en détail

LUCY CALDWELL. FEUILLES (Leaves) Traduit de l anglais (Irlande du Nord) par Séverine Magois

LUCY CALDWELL. FEUILLES (Leaves) Traduit de l anglais (Irlande du Nord) par Séverine Magois LUCY CALDWELL FEUILLES (Leaves) Traduit de l anglais (Irlande du Nord) par Séverine Magois ouvrage publié avec le concours du centre national du livre éditions THEATRALES maison antoine vitez La collection

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

L empereur, c est moi

L empereur, c est moi HUGO HORIOT L empereur, c est moi Postface de Françoise Lefèvre L ICONOCLASTE I BIG BANG Des chiffres et des lettres dans les étoiles Je m appelle Julien. Julien Hugo Sylvestre Horiot, mais on m appelle

Plus en détail

KHALED AL KHAMISSI. traduit de l arabe (Egypte) par Hussein Emara et Moïna Fauchier Delavigne

KHALED AL KHAMISSI. traduit de l arabe (Egypte) par Hussein Emara et Moïna Fauchier Delavigne KHALED AL KHAMISSI Taxi traduit de l arabe (Egypte) par Hussein Emara et Moïna Fauchier Delavigne 1 Mon Dieu! Quel âge pouvait avoir ce chauffeur de taxi? Et quel âge pouvait avoir sa voiture? Je n en

Plus en détail

POUR LE RESPECT DE LA DIVERSITE ET L ACCUEIL DE TOUS

POUR LE RESPECT DE LA DIVERSITE ET L ACCUEIL DE TOUS UN SPECTACLE MUSICAL PETITE ENFANCE CREE PAR LES PARENTS ET LES PROFESSIONNELS DU RESEAU ACEPP AUVERGNE ACCOMPAGNES PAR UN ARTISTE. POUR LE RESPECT DE LA DIVERSITE ET L ACCUEIL DE TOUS Ce projet à la fois

Plus en détail

Renforcer votre engagement à changer

Renforcer votre engagement à changer RENFORCER VOTRE ENGAGEMENT À CHANGER PROGRÈS RÉALISÉS DEPUIS L ÉTAPE PRÉCÉDENTE Posez-vous les questions suivantes avant d aborder le deuxième sujet : 1. Est-ce que vous atteignez votre but de traitement?

Plus en détail

Guide. «Pourquoi Définir. Votre Client Idéal?»

Guide. «Pourquoi Définir. Votre Client Idéal?» Guide «Pourquoi Définir Votre Client Idéal?» Comme Coach Vie Professionnelle, beaucoup de mes clients sont Entrepreneur(e)s, ont une activité en tant qu indépendant ; d autres travaillent sur un projet

Plus en détail

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2011 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE : Heureusement que nous sommes très en avance. Tu as vu cette queue?

Plus en détail