La pratique du métier de consultant en logistique.. «Quels sont les facteurs clés de succès?»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La pratique du métier de consultant en logistique.. «Quels sont les facteurs clés de succès?»"

Transcription

1 MASTER II : «MANAGEMENT, LOGISTIQUE STRATÉGIE» S : MANAGEMENT LOGISTIQUE INDUSTRIEL COMMERCIAL MILIEU INTERNATIONAL» (MALO) MÉMOIRE PROFESSIONNEL: S : J COLIN L m g «Q è?» B CHARPENTIER C x g Mm : B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

2 SOMMAIRE TABLE DES MATIÈRES 2 INDEX DES FIGURES 4 INDEX DES TABLEAUX 5 INTRODUCTION 6 MÉTHODOLOGIE GÉNÉRALE 11 PREMIÈRE PARTIE : «LACTION» LES PRINCIPAUX CRITÈRES DE RÉUSSITE DUNE ACTION DE CONSULTING LOGISTIQUE 13 CHAPITRE 1- MÉTHODOLOGIE ET BOÎTE À OUTIL DU CONSULTANT C mî Cmm g g 16 CHAPITRE 2 LES FREINS IDENTIFIÉS g g à g L g g m g 22 CHAPITRE 3- QUELS SONT LES FACTEURS CLÉS DE RÉUSSITE? 24 1-R bm ç gm 24 DEUXIÈME PARTIE : «LE CONTEXTE» ENVIRONNEMENTAL DE LACTIVITÉ LOGISTIQUE: b, mh, 27 CHAPITRE 1- LE CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL DE LENTREPRISE S x m g U mx L g L b û g Lm g 39 CHAPITRE 2- LE CONTEXTE INTERNE DE LENTRERISE g g g L m U g hm b m œ hg 46 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 2

3 TROISIÈME PARTIE : «LINDIVIDU» LES COMPÉTENCES CLÉS ET APTITUDES NÉCESSAIRES À LEXERCICE DU MÉTIER DE CONSULTANT EN LOGISTIQUE 52 CHAPITRE 1- EXISTE-TIL UN PROFIL TYPE DU CONSULTANT? L g g L g C g: x g L 59 CHAPITRE 2- LA MISE À JOUR DE SES COMPÉTENCES L m gm m h, mhg gg L - 63 CHAPITRE 3- LE SAVOIR ÊTRE DANS LA RELATION AVEC LE CLIENT L à S m g mg h g L b S m mm S F L 7 ô g L g m ô L mgm m g hgm m œ g 76 CONCLUSION GÉNÉRALE 80 BIBLIOGRAPHIE 84 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 3

4 INDEX DES FIGURES Fg 1: L 3 ô m g 9 Fg 2 : L 3 ô m g «m» 14 Fg 3: L bj g 16 Fg 4: L g ô g hgm 17 Fg 5: Mhg y g g 20 Fg 6 : L 3 ô m g «x» 28 Fg 7: Tyg g 31 Fg 8: L g 32 Fg 9: Dg x g E 32 Fg 10: Mh g E 33 Fg 11: É û g E yg 35 Fg 12 : L g: 41 Fg 13 : L 3 : g g RH 45 Fg 14: L hg 47 Fg 15 : L mm 48 Fg 16: Shm g x m m 49 Fg 17 : L 3 ô m g : «m» 53 Fg 18: L g 54 Fg 19 : Nx ym g 55 Fg 20: L y g 56 Fg 21 : L m «m g» 58 Fg 22: L x y - g 63 Fg 23 : L - g 64 Fg 24: Mm mm / 66 Fg 25 : L h mg 67 Fg 26: L ym MASLOW g 68 Fg 27: L 3 g m ô m 74 Fg 28 : Mgm g hgm g78 Fg 29: L g g 3 ô 79 Fg 30: L g ym mg è 82 Fg 31: L m g 83 Fg 32: L ( N 1) 88 Fg 33: L ym x m g g 93 Fg 34: L y mgm m œ g hgm g 136 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 4

5 INDEX DES TABLEAUX Tb 1: G m 25 Tb 2: L û g E 1987 à Tb 3: L 35 Tb 4: Sgm û g 1997 g hg 36 Tb 5: Cm y g 37 Tb 6 : P h 38 Tb 7: Lm g E 39 Tb 8: L y 44 Tb 9 : m h kg 48 Tb 10: L hm/ m? 50 Tb 11: Tb g 97 Tb 12: G m 114 Tb 13: Fh ê 116 Tb 14: m m kg 129 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 5

6 INTRODUCTION Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 6

7 L m g E j à à m m mm ( hh, m, m,, g mm) L hmè : «L m mm m m 60%» 1 C g m y à «m» A ô «y», «mè g», à è, m C gb à m D x, à x mm g mm à œ m I g g m à S g, m m, m m m hy x mh, m à m à my m hm à à,, g, œ yèm g g mm m mî û L g m (mx g ) è m î b g, mh x hg I jh g jm h m «L g h mm hg mî x mh x m, mm hh à ô m mx 2» L mg m g g g x hy m O jh à m, y g m, à 1 Y A PEREZ (2004) L G G M C, Mxm 2 Nh FABBE-COTES, P LIÈVRE, J COLIN (2002) O g Hm S Pb Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 7

8 x g ym m g S m x à x : g èm my hm m m O, ô mm : «hgm,, mg, g j mx hg, m b m hî g x x jx 3» I mg g hgm S x m y bm à g mg è m I è ô x h à h «g» D, g j è N à à bm : Q è g? P à, m L m ê à : b -? E ê g : C m œ ô : L, m g g (, -, è, mh, bî à, b) L x m g ( L,, b, mh ) m ( ê, m ) 3 P EYMY P ASLOG Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 8

9 L 3 ô m g L m: L: L -ê & A L M L, m: L & - Mh m œ B à L x m D g: L Mh Fg 1 g : B CHARPENTIER N b mh : D m m, x è g g b m mhg y b «b à» P, y x m g: b, mh g P hh m à x m g m ô è Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 9

10 C mm x «m» g E x, m gm m h y m E hh m j x mbx g b : L g g (1) (2) (3) L g (g, h mh) (7) (8) M m g C mm mb mb y b g x b m h h g, x m Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 10

11 MÉTHODOLOGIE GÉNÉRALE Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 11

12 Lb mm b mhg : L b g x 100 m g è 4 D hh m j : (L J g, Lg mgz, Sg Lg, ASLOG, LSA,) U y m : & : ( Cb AT Ky, ELA (E Lg A, Ag, Hb WD & Cmgy, E, wwwgw, m) D m b 5 : D ê m g è 6 D bbgh m y 7 E, à b m y, m mm x 4 x 3 h m g 5 x 4 G m 6 x 5 Fh ê 7 Bbgh Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 12

13 PREMIÈRE PARTIE : «LACTION» LES PRINCIPAUX CRITÈRES DE RÉUSSITE DUNE ACTION DE CONSULTING LOGISTIQUE Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 13

14 A b x, î m S m à «b -?», m à : «-?» N mm è mè - L hb m x m m mhg m (y, b,, ) C m h à m, à xh mhg, è m gm x ô mè h N m y y x è b N b - b m œ L 3 ô m g L m: L: L -ê & A I L M L, m: L & - Mh m œ B à L x m D g: L Mh Fg 2 g : B CHARPENTIER Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 14

15 CHAPITRE 1 METHODOLOGIE ET BOITE A OUTILS DU CONSULTANT 1- C mî P x m ç b, g b mhg E b h g m à m mhg I è «b» m, à à x L m gmm x L à g m x g C «b à g» g m g L m x E xm m à m hz P m g b m î m Exm g : Mh m Chk m à Lg m g M m g mgm, à Lg m B y m L h m L mm G E Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 15

16 2 - Cmm g g U g ê m ; h à bj à L mh èg m U xm mh m b x x m b, à x : g,, hm, hg, m INTRODUCTION OBJECTIFS DE LAUDIT LOGISTIQUE AUDITER : LES MÉTIERS LES FLUX LES ACTIVITÉS LOGISTIQUES PROPOSERUN SCHÉMA DOPTIMISATION VISANT À RATIONALISER LES ORGANISATIONS LES FLUX, LES IMPLANTATIONS,LES STOCKAGES, LES PERFORMANCES ET LE MODE DE FONCTIONNEMENT ACCOMPAGNER LA MISE EN OEUVRE ÉVALUATION DES RÉSULTATS Fg 3 3: g B CHARPENTIER : B CHARPENTIER Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 16

17 É 1: m g C m, mm mè x b L h m-, m m S b g m, g É 2: C g g: y A mg m, g U m g I m C g x bj my, m âh à m L g : ô g hgm C Chg G h j Chx mmb g Fm G P G P Fm Hmm Cô m œ hgm P Fg 43: g :Y A PEREZ L g g m I h hmm mm à g Lbj y ç ym g à à è è m jgm Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 17

18 É 3 : g g 8 E y 2, g bèm I y 4 : - L x - Lb mh - L ym ( / mî / my) - L bhmkg (h g) L mm g g Aè y, m, m 3 -mb : - L g : L mh L my - L mm L b L jx m - L L L my Lm É 4: b L g à b bj à m è à bèm C ê m L à b, mm m œ É 5: à m œ L hg hmm à m œ èm m C b ê m : 8 x N 6 h g g Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 18

19 Fm Chg h j g A à A mhg R m g M g E C, m g mm jg à m œ m b A m gmm, à b h hg, b g m m mmb (, m ) m (-, x, ) E mî g, mg hx j Pèm, mb (h, g,,) m h É 6 : b L b à m g m, b E xm èm à I m y «g» à m L gè g m A h j, g g y b, m œ D g, g h,, m k, mm, m m œ, my mx èg É 7 : mm b C è gg E à b b à Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 19

20 mm à mb my mm : D g A j Sm m à b E MÉTHODOLOGIE y DE LACTION g g 1 D b 2 D y x g 3 U g y w 4 U h 5 U y mh 6 U y û g 7 L Tb N Fg : B5 CHARPENTIER g : B CHARPENTIER Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 20

21 CHAPITRE 2 LES FREINS IDENTIFIES 1- L g L mêm : - L g mm g ym g x m, mm - L g j b L g m g h - Dmê : m - L - L m g - L m g - L m g, - L x bj x - L m - C mmb 2-7 g à g L m m y g : 1 L m, m g I j m, y b m h 2 L à g, m à à è, à m à Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 21

22 g, à, m, ô m I m mm mm x, m jgm 3 V -mêm, m,, xm, hmm à à à mx à 4 P b m à y x h g, z E, ê je èg g, g g 5 N m è m œ g, mgm hgm??? mm m m m œ mgm 6 N m m U b m g m b S m g, g m jgm à g m mm 7 N z m à h m, m à, à jà C, à h m,, j y, b hh à m 3- L g g m g L m g b à - g : U m U m mh bm U à hh U mgm g x - Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 22

23 T, S m œ è ô E, m m m x m ô O, ô mx à x mb è m Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 23

24 CHAPITRE 3 QUELS SONT LES FACTEURS CLES DE REUSSITE? A x, î m m m è m I b ê m mx m x g m N g j b, b mb 7 : 1-R bm ç gm E, mh gm g j è h h D, mh m œ gâ à mh my ETUDE DE CAS N 2 Exm : L hm g, m g gmm my m œ, g b T my b h bm L gmm gm g g h, mh m œ C ô à mh gg 1 Éb g b 2 I g 3 A à m œ Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 24

25 U, ym mm, xm j m m œ mm Lmgm m œ g g C h j ô j, à m h b g g (b à h b à h gm) C h m m gmm à m m mm 4 Am g g 5 A à m 6 C mg hgm N mm g 5 x 9 mb mx C xm m, à ê xh, b à G m C è 1 -C m h x m 2 -C m h b m 3 -P m h g 4 -P m 5 -E mgm m œ T O T A L P /4 /4 /4 /4 /4 /2 0 O b Tb 1 : P, Mxm 9 Y A PEREZ (2004) P C, Mxm Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 25

26 N mè m b m g: mhg b, bî à mè g mhg x j m C, mè y m m m h m g xm m «m» mh I b m b xm N b x m m m Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 26

27 DEUXIÈME PARTIE : «LE CONTEXTE» ENVIRONNEMENTAL DE LACTIVITÉ LOGISTIQUE: b, mh, Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 27

28 D xèm b y x m g g g N g x : L x g ( mh, m, hg ) L x ( g,, m, g ) C h x m m y xh x b g m m E, m y b x m m è L 3 ô m g L m: L: L -ê & A I L, m: L & - Mh m œ B à L M II L x m D g: L Mh Fg 6 g : B CHARPENTIER Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 28

29 CHAPITRE 1 LE CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL DELENTREPRISE 1-S x m g: L g m m ( z ) mm : Emb mh g h à g à x hy x m E jh b m: mx gb mb x x m g g m œ hg hg m m m m b û g m g m çb x hmm g «L m g à h hî m gb hî, bèm» 10 L g mm gb m yg m D mb j g, g g mm g, m C m g, hg mhg, x ù, ù y» Nh FABBE-COTES, P LIÈVRE, J COLIN (2002) O g Hm S Pb 11 P EYMERY (1999) G Cb Lg ASLOG Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 29

30 L : «Lm mg g L m, à m g j, m, m x x» 12 «L jh m à g xb x mm mh, mh à x m» U mx L yg g m g mx ù mè mb x mbx L m œ x hy x m : 1 2 b 3 g Ch g x, à -, hh à m m 1 m à mî x m, x 2 b m mî ô m m 3 g à yèm g x bâ g x b m j 12 Y A PEREZ (2004) L G G M C, Mxm 13 Y A PEREZ (2004) L G G M C, Mxm Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 30

31 TYPOLOGIE DES SCENARIOS ORGANISATIONNELS L : QUI FAIT QUOI? PRESTATAIRES L INDUSTRIELS Sk m mè P-m Tm mm P mm DISTRIBUTEURS P Sk g AMONT FLUX PHYSIQUES & x m AVAL Fg 7 g : J COLIN L g Lx, «œ m» à è g - à m P, h x,, ù «g» à b à m û 14 «L g» D TIXIER, H MATHE, J COLIN 1996 DUNOD Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 31

32 LESSOR DES PRESTATAIRES LOGISTIQUES PRESTATAIRES ACTIVITES ZONE ALTERNATIVE CŒUR STRATEGIE / METIER FAIRE FAIRE OU FAIRE - FAIRE PERIPHERIQUES FAIRE - FAIRE PRESTATAIRES LÉMERGENCE DES PRESTATAIRES LOGISTIQUES EST LIEE À LA VOLONTÉ DES ENTREPRISES DE SE DÉSENGAGER DACTIVITÉS «PERIPHERIQUES» POUR SE CONCENTRER SUR LE «CŒUR STRATEGIQUE» DU METIER Fg 8 g : B CHARPENTIER Dg x g E C x à x g 30 % F x g Fg 9 g : Dm Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 32

33 4-L b û g 4-1 U A m 5 m, g è, E, 710 m h MARCHE LOGISTIQUE EN EUROPE 450 m mm 710 m 8% PIB Fg 10 g : Ag Fç m x D g, û x g b D m hèm m D gm m x g b D 1987 à 1992 û 143% à 101% 29%, m m jà gg 1982 à 1987 D 1992 à 2000 û g E à m 101% à 63% b 376 % S à 2000, û my g E h m (56 % ) 143% à 63 % «C b g y m gg g x Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 33

34 N gm m h, b mb b à mm hyb, û b» 15 LES ÉVOLUTIONS COÛTS LOGISTIQUES EUROPE 1987 à ,3 % G - 29 % Sk: 33 % Am & Im: 21% Eg 3 % T 59 % - 12 % - 10 % - 23 % - 49 % 101 % 29 % 19 % 23 % 3 % 1987 S: AT Ky 1992 Tb L b û g E m à è m œ mh g h, b à my L, b, m m g E m à m ( -gg) b m (bhmkg) C g xb m 15 G PACHÉ & Thy SAUVAGE L g :jx g VUIBERT ENTREPRISE Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE» 34

35 ÉVOLUTION DES COÛTS LOGISTIQUES EN EUROPE PARTYPOLOGI ESD ENTREPRI SEDE19 92À % 10 My L My E 72% 65% 63% 5 42% 39% S: ELA Fg 11 L E N L g N L Cô û g 95 % 77 % I m S 82 % 71 % Th : Bhmkg 63 % 52 % P : gg 48 % 66 % Tb 3 S : ELA Tb 3 35 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

36 4-2 U g hg y L y g m û g y m g b h mb m h C, î hg m h y è F è û m g Sgm û g 1997: g hg y R ûg E Amg Sè T Eg I S F Am Sk GB % S: Hb WD & Cmy Tb 4 LF 3 x : - U û m - U x û b m b 36 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

37 L y ç m b x O m m 2002, b g g P, L B Cm Ly E Lg Tb 5 - U h C î x ê ç m gm m g ç L y E m F b h, J x m 37 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

38 P h (My ) Tb 6 L m g m m j h m h g C mg m mm N mm xm m16 m g g G Db m V Pkg ( hg mm m ) L h h g ( mb / h) hg I m g m ( +3 4%),m m V P k g g gm m : mm b h g m m m m 16 C x 7 : «M V Pkg» 38 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

39 5L m g L g m : L, mè, à m Cm L mmg «O m 30 % »17, y à x b û h L û/ mxm m b m : D g L m mb ô b m m h b m m y è m m m, TAUX D I NCI DENTS DE SERVICE 15% 10% L m g E 1987 à 1992 R mè R D 31% U g à m Cm 5% L mmg 0% Tb 7 17 S : É AT Ky Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

40 CHAPITRE 2 LE CONTEXTE INTERNE DE L ENTREPRI SE P b m : Sg Lg Th R hm Bâm M Im E L x m h g m mè b L m j à y m h g g g,m m g g C g ê x g m y b g b x mê m x- h g 1 L g g g O g mm mgm x m j m h, à m m h mm C m hg b, m m m û Ch, ê : mkg m mb mm m è h b, m g h è h g b m m î b mb m à b, b mmg b 40 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

41 L g x, j ô b bj ê m û g b x LA LOGI STI QUE :CARREFOUR DES FONCTI ONS DE L ENTREPRI SE FLUXD I NFORMATI ONS ACHAT PRODUCTION LOGISTIQUE ENTREPOSAGE COMMERCIAL DISTRIBUTION FLUX DE PRODUITS LALOGI STI QUEESTAUJOURD HUIAUCŒURDEL ORGANI SATI ONDE L ENTREPRI SEENRAI SONDESONI MPACTSURTOUTESLESFONCTI ONS 1- UNE ARME POUR LA COMPETITION 2- UN GISEMENT DE GAINS DE PRODUCTIVITE Fg 12 g : B CHARPENTIER 2- L m Ch g b m b L y g m :, m ê m m N b y mb L : L g ( TPE), à m 2 0 C : Rô m P g b P m m 41 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

42 C à Hy MINTZBERG m «j m m» Am, h î b mmb j à x xà-, x h g 18 x» (3) C y gm à h F E C à m m : L m L L m D ô, y m : F gg Ê è g A m à L è m b hmb m, y L m : C PME m, ù m j m mb m, y b : L ô m h m U b g b U b g m L m D g, g m à mb b : M à g «à ç?» C g C m C ô x «N ggmm b gg»(p B, Sxh) L y : 18 Y A PEREZ (2004) P C, Mxm 42 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

43 L y m PME- PMI, g g g «L î, ym m m g m»19(3) L ym : L ô âh L m h h L b û m D y,, m à bèm : À À h À û L x h L : L g g g, à g g y m h h,m mm mb C : U g g b U mgm j U C b à / «J à m à h h» (G P, G A) L g : C y m è m, NTIC ( hg m mm ) à j à C F 5% 20% x É, m m à î ( 3) 19 Y A PEREZ (2004) P C, Mxm 43 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

44 C : L ô m L h h U à h g m U à U b mg C à g m m è xg E ê à x ô D y, è b g L y Ty C A à g D Rô m g M g à g C Fb g âh A ô P g b P m Rô m h A à g b C : T m Fb g b O Fb m 20 % gè Fm 40 % C m 40% y j m D âh ô C x : C A m h h L m Ty Pm L û h Ob û P g g O C à g Fb à hgm Dg b C j C Rô m O C H m Fb à Cg A hgm / Fb mg Tb : 20(3) Tb 8 20 Y A PEREZ (2004) P C, Mxm 44 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

45 3- U g hm b L j h hmgè, m, g y g L g m b œm hm b m x L P 3 : g g m L 1 : L m g -m - û - j R g x R Im L g Cm L L 2m : L m -mb L 3m : L m b -m b - b ê x Fg 13 :21 (2) 21 Y A PEREZ (2004) L G G M C, Mxm 45 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

46 4- Lm œ hg L NTI C( h g m mm ) j h g P m, m, ç b x g m, h î g y mb hg C y è m m mm m à g j ô m g C h g m mm m : L x m : h g mb h g m çb L x hy : g m ù m g m k b m ô 46 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

47 L NTIC Pb D m Cm L m Am g A m Agm C m C kg Cm L L Thg NTIC D m m F Eh mè S: NFbb-C Fg 14 L m m, ERP, EDI : g g x hy, m, à b y è m m L yèm x :, -b, R FI D,, b, x L g yèm m mm g m kg 47 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

48 L G Eô: L mm C m m y k g /h P m /h m m P 0, , , % % ' + 50 % 0, g C hg m: U gm : ( 1 0% 5 0% g g ) x 7 U gm & m g: (yx b, m b) U m (g m) U g m ( m ) U g m b Ub : ( è m 4 ) U m * g g mm ô: (ô,, b h, h ) * x 7 Fg 15 g : B CHARPENTIER Th kg P hmm / h % ' MINI MAXI MOYEN NE MINI MAXI MOYEN NE P ,50 1,50 0,875 E Lg ,05 1,50 0,683 Cmm ,10 0,40 0,250 Tb 9 : Mx mb Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

49 V kg :S h m g x m m L ç à SCU (Sh C U) gâ R x P mm ' à SEMI (Syx Mg I) mb mm L' mm SCU ç à Fg 16 g : Tkgx L y è m mb m, g x m mm m g Em m -è m y è m m, g m ô m m «mm» à ô g D, ê à m x g 49 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

50 C m g m g m x m,m g m m D, y x x m b ê m m I î m g y g b à m C, mx m è à m ô -mê m E, b b y x g b g L è mô mè,, j : -ê L -ê m x ô I mm, b C, î à ô m N à g mmp L hm / m? R m 100% S ê & S L x 80% III 0% 20% S - 90% II I F 50% 100% Tb 10 g : B CHARPENTIER 50 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

51 S ô, è mm è m g 51 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

52 TROISIÈME PARTIE : «L I NDI VI DU» LES COMPÉTENCES CLÉS & APTITUDES NÉCESSAIRES ÀL EXERCICE DU MÉTIER DE CONSULTANT EN LOGISTIQUE 52 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

53 N x y mb h m, m à x m g C m à, ê, mg,, ô mm x xg L 3 ô m g III III L m L : L -ê & A L M I L, m : L & - M h m œ B à II L x m D g : L Mh Fg 17 g : B CHARPENTIER 53 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

54 CHAPITRE 1 EXISTE-T I LUN PROFIL TYPE DU CONSULTANT? A b, y g y mè h x : - L m m œ - L y m L g & S-ê & è S - g g & g hgm S - S S- m g S- g S- m g C S h C: B CHARPENTIER Fg 18 g : B CHARPENTIER Cmm, g 20 è D b m m hy x, g g x g, è œ y è m g L ô û m g m m g : hm b m bm «h» g, m gm mg hgm 54 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

55 1-L g g L m g z ; b hz, bm è à m L g g m O m m g, m mj x m mêm b C g, E m, hm g m g g m x POLYCOMPETENCE SUR PLUSIEURS METIERS GENERALISTE SPECIALISATION PME TAI LLEDEL ENTREPRI SE G E NIVEAUX ELEVE DE QUALIF / METIERS NIVEAUX DE QUALIFICATION ET POLYCOMPETENCE DES CONSULTANTS LOGISTIQUES EN FONCTION DE LA TYPOLOGI E DE L ENTREPRI SE TPM Tb :22 (4) UNE DOUBLE EVOLUTION Fg 19 g : B CHARPENTIER 22 B CHARPENTIER (2001) C m b b Lg, É AGEFAFORIA P 55 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

56 A m, mî mh à à m - LES DIFFÉRENTS TYPES PROFILS CONSULTANTS EN LOGISTIQUE S x m L m- L m- L g S m F x Fg 20 g : B CHARPENTIER D mh g g m, g m b m à m b m m m 2-L g A-j g? Ex m g L g mb b à x 56 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

57 L x23, x m x g, b b ; à g : I b ;, b 3- C g : x «g» L m g, mg m m œ m h m xm î A œm h g, m m : mkg mh mhg mh h g A g b m g m y è m m ( ERP, EDI, WMS) mm m gm ( g ) 23 CF x g Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

58 L m «m g» 7- A g G Db 6- Lg I Cmm I I Agm Mkg Mhg B m Rhh P CQP PME D 5- Lg : G Chg g 1- Mgm g: Sg,, hh G FLUX WMS Mî Syèm m g A ERP, EDI S «œ M 3- Lg : g» G ô Ex Rm G Pj Fm 2- Syèm m g & P A g ô Egm Mî mh Cmm 4-Pm g, mm, g j, bg Fg 21 g : B CHARPENTIER U x24,, m ê g U b x b g : - L x m mî y, mh, x, h g - L x m x gm è b y mm m œ 24 C : Ax g Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

59 C b x b g g 4- L m ê m b -même b è m g b I ê b à, m C h m g g à hm L à mg, g h à m g L, x m m, g b g C g mm à x D g m ê m I h mkg b g mm m k g m Ay b g ê b -mêm, g m x g L m ê b à m m x m E, g g à è x b x j ôm x 59 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

60 N m g g j ôm m g è x Ib h ym 60 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

61 CHAPITRE 2 LA MISE A JOUR DE SES COMPETENCES 1- m g m m h, mhg gg L h h gm m my m hg, à à m m x mhg I b g m m x b m C m b m mx L gm m - mhg, h, g gg ; à ç : -1-S- mhg : mhg x bèm C à mî C à x mhg -2-S- g : C à y C à C à «m» g b -3-S- gg : T ê g g I j h m g m, à mm, m hg C ô gg x m g Lb -mêm à, m ô à m x h 61 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

62 L gg, ô - m, g m b î m x h g g -4-S- h : C - m g m m : V hg C à g Rm à m h L mb - m h m m mè hgè, N g x y : g b m m, è x m U, g, g g : - S - m : x m g m U m œ - m m g - S h : m - m, m L mè - - g - x m g U g m h «x» bm : «x» m - m h m U m m h y jà h à b mh m, m b à m x h g m m N m h mb m m m g 62 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

63 L x y g S- Px S- Og S- M : Ex g Px y g m & L m S- Mhg S- m «C mh C» S- Th : S- Pgg S- R C / mh g S- «g» S- Fg 22 Y A PEREZ25 2- L - F à è, g m b h I ê à g : Cb b m h h Cb gmm 25 Y A PEREZ (2004) P C, Mxm 63 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

64 LA DUALITÉ DE SAVOIR-FAI RED UN CONSULTANT EN LOGISTIQUE S-F Th A/R m S-F P L L g m Éb «h h» A h gmm hz Fg 23 g : B CHARPENTIER 64 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

65 CHAPITRE 3 LE SAVOIR-ÊTRE DANS LA RELATION AVEC LE CLIENT 1-L à L g à, à,mê m œ m I g m m m b î h D y, P gm mm, àb mm Q m h g b, à mm x I à mm b m - m U è g m, : Ê è m : à mb h, m b, m ym Ê : ô ym g, y ê b Ê b m m : h j g b b m m E y m M w m, b mm 65 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

66 MÉCANISME DE COMMUNICATION CONSULTANT/CLIENT C à mm C R b E î h Cb S Fg 24 g : B CHARPENTIER C, b b h x Ch b à Db ym à g mm x bj mmx mm b hmm hgm 2-S m g mg h g L bj b mg h m à m 66 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

67 I j x à m h g mg, b b mh à è mm î C x m g m x m, -à 50 % * x mm è hb L b m g h mg à b mm C m g -mêm ê h y è * S : S 5 è b L h mg Chm S Ex C = b mg R Hm C R Cb C h Fg 25 Og : B CHARPENTIER L mh m mg gm m g : 67 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

68 U I U R ( x g m g z, LSA ) A g Am m Egm mm Am b P x g m b h Fm m V L E L ym MASLOW g SAVOIR-ETRE SAVOIR-FAIRE A hgm C Fm SAVOIR A h (x) Mhg / Ay / A Fg 26 Og : B CHARPENTIER 68 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

69 3-L b g : m b m g b b m à ê b g h h Q g g b m m g, b m P b h à m L x è m h m, mg, y à j L èm x, m âg b gm à b L èm g jà 4-S m mm L, b mb mm mh m g U m b mm b b x Ay à,, mm ê O m à b ç, b mm, à O x m h h L m b x- É mm à à û è x 69 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

70 O g à m ; m m x m m b ê, m è D mb, à à à m y m, m b m x mm y Là m mbgï à x à m, m à gm m à mm b ù g g b D m à b b m m g b x 5-S D g x, g b m, m I b b mî U b è mè bèm gb, gm m x m g, mm m I b j C x m m hg m m m à m L g m m m, b m h b 70 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

71 P, b b : S ê, g, ê b b j bj ;, ê gm x b g x A,, xm, hm b g Mg b g, mg mg g, m j h m mb I b g, h b m x I g ç g m mhg, h, b mh m mm m ê b Nm, b j ô ç b,, h à x m m I x m b m I ê à ç, m h b 6- F - Lg m g m î / à m - m g y m h g m D mh b m à b g y b hm m m hg C - g è m à g 71 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

72 D hm m 7- L 7 ô g L g, g à,à y m, à è L j ô m : 1 Ex h g :, x h ; ô, x mb b m g P m, x, h b 2 Fm g mgm: L m à g m g ( x 80% g j mè, à m œ m ) L g,m m mm m m C x g m m h m b 3 Og èg j : L èg j ç : mè,, j, m à, èg j, g 4 C : C m ô ;, à j, y I m x, m b my, à S g /, - j à x 5 F : L m ym g î j h g m I hà g 72 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

73 g D ô m «bk» 6 I : b I x à hg D ô g à mm mm «hh» 7 É m : L g è m à b m m m œ ( P x 50 % g y y m à ) 8- L g m ô L mb è mx, y L h g mm m g y g g m 3 ô E h b à bm, ê m N x g y g m œ 3 ô m N g 3 y, h C, g m m 26 mm : - L g - L my - L my E y g, 3 g : - R à b m h x : m gm è g xg x - R à bm g : m g m m g L m m x g b bm g hm h 26 C Dxèm, Ch 2 «L x» 73 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

74 - R à bm hm :L g m, mm h L m b j ô L h m m y g y m mm ô m L 3 g m ô m L h mm : L-ê& T YP OL OGI EDEL ENT RE P RI S E : LESATTENTES TAILLE&CULTURE DUCLIENT L M m: L L& - GE Lx: L I Ah :mhg bà* L h mm : L-ê& II L M L m: Lx: L& - III ME L L h mm : L-ê& L M L m: L& - Ex g b3 ô Lx: PME Fhm L Fg:BCHARPENTIER Fg 27 g : B CHARPENTIER 74 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

75 I g m x gb î à m g y A, I m - m m h ô 75 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

76 9- Lm g m m g hg m m œ g L ô m m I m m m b hgm C m m C, m h à m j mj m L à è h g m mm m N b m (, -, ê ) g y L g h g m x g b m œ h 3 ô m g A mgm g hgm, g 3 y g g à g hg m m: - L g g - L g () - L g 9-1 L g g C m à «mh» : è à bm g, ô g x, m g hx Dè, ê b mh (g, y-h, m m )m g m g ( mm,,rh,m k g ), m mb C g m E m, mj à my g m 9-2 L g () U g ê, g b m m C m g, m j ô h è m œ L à y, g 76 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

77 I m g m m g g I I m bm m g N mm è x : g è my ê C m g m S m m hè, ê à b g L à mb m, m m h 9-3 L g Dè g hgm, mg I b h : j m ô mg «g» C, m h g m I ê b x m ( g m ), ê g h m (hgm g, j x, mm ) L m m L g m h y à h C à g h g m m h L y m «ê» h bèm à à x à b î à my C m x mî g b à g : g g( b b ) 77 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

78 Mgm g hgm g Q m g? II Pg g: S mh I Pg : S III Pg : S m Q? L G L m Cm g L Cmm? Rx g m II m: L & - III L hmm : III L h mm : L -ê & L -ê & L Amgm m œ I L hmm : L M Éb, y mm II L x: I m: L mh L & - L -ê & - L M L L M L x: L m: L L & - L x: L Ty mgm? Mgm P Rô: m & mb Mgm P Rô: & Mgm Dg Rô:mm & b L m L Fg N 28 g B CHARPENTIER 78 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

79 N y èm m mx g : ê m m èm b m bj m, b à m m b C è m y m m h g xm m à m g è m E y m x ô ( m x) ym g m m m L g g 3ô I I I L h mm : L -ê & L M L I m: II L x: L & - L Fg 29 g : B CHARPENTIER 79 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

80 CONCLUSION GÉNÉRALE 80 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

81 A g x, è à bm : m g «è?» L y ô g : hmm, m, x m g m I b m à : L mè à m m g N y m x h g «, b à, mh» m x m,m x ê hmm x C m mê m m à h m m m à m œ à 27 hgm hz ç gm x L x è m, x y / M g è b m g, b E, œmê m mè «à mêm», è à h h, m œ mb b à m g m L è m m m j g à b à x h g m h mm m ù m à è m - m N m m mx g mgm x hgm m m à gè hmm A : «m g, è? N m y : 27 x N 8 «m g hgm» 81 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

82 I î è m m m à N m à h ô, ô y m I m g mm mêm è 3 ô gm b g h ô à yg, m g mb è m g I y mg g mm m 3 ô h L g ym m g è L hmm : Ab C à Pg hgm F L M F m: Mî mh Ex m g L F L x: Cmh / C mh Fg 30 Og : B CHARPENTIER 82 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

83 N è m mè «y m», -à- b h g m y mb ô m, m E,, - ê b m S x m y m h I m m mb yg mm g à x bm m g m y h m C g è h ô g è y m m m S b g h ô è m, hh m x m m L m g II III S-ê & C x g S & - m mh IV m: L & - L h mm : L -ê & L hmm : L -ê & m: L & - + C «x»» I III S I E x C «ym» L M L m: L & - I L x: L I L M L L hmm : L -ê & L M L L x: L + II L x: L + II Fg 31 Og : B CHARPENTIER (A 83 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

84 BIBLIOGRAPHIE : (1)- J-Fç DECKER (1994) D C, F Bm (2)- Y A PEREZ (2004) L G G M C, Mxm (3)- Y A PEREZ (2004) P C, Mxm (4)- B CHARPENTIER (2001) C m b b Lg, É AGEFAFORIA P (5)- LAROUSE (2002) (6)- Ph BLOCH (1987) S Cm, É J-C L (7)- Nh FABBE-COTES, P LIÈVRE, J COLIN (2002) O g Hmè S Pb (8)- Ax KSAMII (2000) Sg Lg DUNOD (9)- Y PIMOR (1998) Lg T h m œ DUNOD (10)- P EYMERY (1999) G Cb Lg ASLOG (11)- G PACHÉ & Thy SAUVAGE L g :jx g VUIBERT ENTREPRISE (12)- Mh LARCHESNAY Mgm Sg EYROLLES UNIVERSITE (13)- D TIXIER, H MATHE, J COLIN (1996) «L g» mgm m DUNOD (14)- D AUTISSIER, J M MOUTOT (2003) «P hgm» DUNOD 84 Mm :B CHARPENTIER «L P MÉTIER CONSULTANT LOGISTIQUE»

Le Suffren. souffle ses 10 bougies! Lifestyles at. Air Mauritius Kestrelflyer Member

Le Suffren. souffle ses 10 bougies! Lifestyles at. Air Mauritius Kestrelflyer Member N 2014 - N.13 Lf www.b.m www.ffh.m www.hh.m www.ffh.m www.bqh.m L Sff ff 10 bg! Ib hô è b à M, Sff fê 10 x! L fg ébm q m bm mm m M q b f fê mb q j. U q! A E S S A M Kf Mmb 2 3 4 6 N 2014 F 1 A Mkg Wh bkf

Plus en détail

Votre succès notre spécialité!

Votre succès notre spécialité! V ccè pécé! C Cchg Fm Igé Rcm V ccè pécé! L p mbx mché. E MPS I C g démq p ff pé pf d chq c : p é. N Fc: EMPSI Cg éé céé 2010 P Bddd Bchb q pé p d 8 d md d p. I dévpp N cmp xgc d é d. N c pfm mé d q gg

Plus en détail

Dispositifs Habitat en faveur des ménages

Dispositifs Habitat en faveur des ménages Dpf Hb fv mg (Sbv) D Hb T. : 0262 23 56 00 Dpf Hb Fh N 1 : A Dpm à Am Hb Fh N 2 : A Dpm à Rg S Op (S v) Fh N 3 : A M : Chèq E Fh N 4 : F S p Lgm (F.S.L.) Fh N 5 : A Dpm à A à Pp L P Lf S Fh 1 A Dpm à Am

Plus en détail

Noël : un cadeau pour votre e-réputation?

Noël : un cadeau pour votre e-réputation? Nmé5 N 2011 Th Nwk Nmé 5 - Nmb 2011 Th Nwk by Në : d p -ép? 1 Th Nwk Nmé 5 - Nmb 2011 Th Nwk Nmé 5 - Nmb 2011 Éd Në p -mm, péd m qé? P Abé Gg L péd d Fê égq p bp d d é d ê dédé à Mxm, é mkg d, g d d mp,

Plus en détail

THENetworker UN ÉTÉ SEA, SEX AND APPS! Interview d une sexperte : Maïa Mazaurette. Débat : La nudité faitelle. démocratie?

THENetworker UN ÉTÉ SEA, SEX AND APPS! Interview d une sexperte : Maïa Mazaurette. Débat : La nudité faitelle. démocratie? THENwk #12 - J 2013 Ejx méq Nmé pé x UN ÉTÉ SEA, SEX AND APPS! 14 Ivw d xp : Mï M 11 Déb : L dé v dém? L AGENCE E-REPUTATION www.pqd.m Th Nwk mg bm édé p éé Rp Sqd. P v b gm, d-v hp://www.h-wk. «T pd pé

Plus en détail

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté

3 : «L amitié éternelle» 4 : «L amour» 5 à 11 : Le Dossier 12 : Loisirs 13 : Fin d année en beauté L c - 3 : «L mé é» 4 : «L m» 5 à 11 : L D 12 : L 13 : F é bé L J éèv Lycé L P, èm égé éèv, é f é c 2013-2014, D éc ccé à c ; x c ô, c éê vfé qq é. L - émé chz j? C mé év qq, é à c m q... B... c! LC, c.

Plus en détail

Class UB, Park Hill School, Coventry, United Kingdom CE2/ CM1 Ecole de Sainte-Anastasie, France 2006/2007

Class UB, Park Hill School, Coventry, United Kingdom CE2/ CM1 Ecole de Sainte-Anastasie, France 2006/2007 P G U f-bq, jm p èv x A f-b y, w jy by pp fm w C UB, Pk H S, Cvy, U Kgm CE2/ CM1 E S-A, F 2006/2007 V p j b v x p,b q f ç g : C UB, Pk H Pmy S, Cvy, UK M Rb B, g p://wwwpkvyk/fmp C CE2/CM1, E pbq S-A,

Plus en détail

Comité de pilotage SIV PAXL

Comité de pilotage SIV PAXL Cm g SI PAXL D mb F. LINOSSIER Cmm c yèm m? C yèm bq Gb Pm 29 J 2006 Pm 29 J 2006 Schm g yèm bq Db Tmwy Cc Db Db Tmwy S bc Bq P Cc Tmwy P ccè WIFI Cc Tmwy P ccè WIFI S gc Gch Dô B Dô Tm Agc cmmc Pc Db

Plus en détail

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark RDV E-mm 2013 Md 6 M, Thpk Smm 1 P q E 2 Q x p? 3 Q v? 4 d é d 2 0 1 5 p 2 0 1 3 6 h g 7 d f é 1 Pq E-mm? Pq S E-Cmm? D d d Md IT XCOM gé dp 2009 phé E-mm.m F à mhé p, XCOM h d déd E-mm, Pm éq, E-Mkg Chff

Plus en détail

version 0.6 août 2013 Pablo Pernot 2013 Creative Commons Attribution ShareAlike 3.0 Unported License http://creativecommons.org/licenses/by sa/3.

version 0.6 août 2013 Pablo Pernot 2013 Creative Commons Attribution ShareAlike 3.0 Unported License http://creativecommons.org/licenses/by sa/3. é g ' à I v 0.6 û 2013 Pb P 2013 Cv Cmm Abu ShAk 3.0 Upd L hp://vmm.g//by /3.0/ Ag Puqu? Pb P 2013 Cv Cmm Abu ShAk 3.0 Upd L hp://vmm.g//by /3.0/ 64% d fé dévppé PAS ué u m... h p dh gup 2001 Pb P 2013

Plus en détail

DES GAZELLES DES GAZELLES. Rallye Aïcha. Elle s engage à :

DES GAZELLES DES GAZELLES. Rallye Aïcha. Elle s engage à : Ry Aïh PARIS U éé I L Ry Aïh Gz éé f yé g é (éé,,, I). C é x R-C, TF1, E, TV5, 2M M, E gz, L x, J Mé, Ché FM... é x f f. Aé Pè 1 j é. U b Ry y éé : éh,, g é, f, b g (é h). NADOR L g f é, g é h, w b, I

Plus en détail

Ingénierie marine, architecture navale et offshore

Ingénierie marine, architecture navale et offshore Mè éé Ié m ff A M C : S7 é M E N A Off E FORMER LES EXPERTS RELEVER LES DÉFIS DU GÉNIE MARITIME RELEVER LES DÉFIS DU GÉNIE MARITIME Ojf T mm é m ê m q ém mm é q é é f é à m m L mè éé fm à à fm ff y fm

Plus en détail

Les marchés de l avenir

Les marchés de l avenir 8 èm Jé Cmm xé Am 2009 G N p L mé v Av F mm py p Cè péé 24 25 vm 2009 C Cè Bêm Om p Bv D xp S F H Bêm 02 03 1600-1800 P S K CCB 8 èm Jé Cmm xé Am 2009 M 24 vm 2009 S p à vx é P m à é v émq mè pmè évppm

Plus en détail

" #!$! %" & ' % () %* +) & & (+ &'''(!!!) $ % ), & +(!) ## +) /+ *!) $+, -. )0 ' & &*%!1 0 22 % 3 2# ( / &/ 0.1 22&34 0.5

 #!$! % & ' % () %* +) & & (+ &'''(!!!) $ % ), & +(!) ## +) /+ *!) $+, -. )0 ' & &*%!1 0 22 % 3 2# ( / &/ 0.1 22&34 0.5 !"!#$ % " #!$! %" ' % () %* +) (+ '''(!!!) $ % ), +(!) ## %-.( (-.* +) /+ *!) $+, -. )0 ' *%!1 0 22 % 3 2# ( / / 0.1 2234 0.5 3// 0.- 2/) / 06 7/ 0! $ 4 **% 5 5 ) 6 ) 3 0 76 8 9 - - : : 7 -" ;', 5, < =

Plus en détail

BILAN - ACTIF PLASTIRISQ - 92400 COURBEVOIE SIRET 50062021600019. Période N du 01/01/2014 au 31/12/2014 Période N-1 du 01/01/2013 au 31/12/2013

BILAN - ACTIF PLASTIRISQ - 92400 COURBEVOIE SIRET 50062021600019. Période N du 01/01/2014 au 31/12/2014 Période N-1 du 01/01/2013 au 31/12/2013 BILAN - ACTIF Exercice N Exercice N - 1 Brut Amortissements, provisions Net Net Capital souscrit non appelé (I) AA Frais d'établissement AB AC ACTIF CIRCULANT ACTIF IMMOBILISÉ DIVERS CRÉANCES STOCKS IMMOBILISATIONS

Plus en détail

EXPOSANT. Exposant. Parce que votre communication est précieuse, nous avons les solutions et les compétences pour la magnifier.

EXPOSANT. Exposant. Parce que votre communication est précieuse, nous avons les solutions et les compétences pour la magnifier. L x g éq M M PP Ex EXPOSAT P q v é, v é gf. E UMÉRIC R O L. TOPCO 'Ex j, é g é q v P P x évè L g h è v.! L é à é P : v E q é bg v à. v! h à v x q x T h g, f U H é, ' U S 04). (g hz T U q B v ég é b ô À

Plus en détail

!"#$%#&%'()(#(% *+%,-)#("%+&($+.$+&+#$%+#$"./+&%

!#$%#&%'()(#(% *+%,-)#(%+&($+.$+&+#$%+#$./+&% "#$#&'()(#( *+,-)#("+&($+.$+&+#$+#$"./+& #$" $ &'()*$+,,-./'0'(1$/'(2'*3/$45*6$7*68/*9*4:$/;'$(3$8$($

Plus en détail

LE LOGEMENT À REIMS. tél : 03 26 84 35 65. Le Foyer Rémois. Avec. Campus immo. campusimmo@foyer-remois.fr. 8 rue Lanson - BP 1 51 051 Reims cedex

LE LOGEMENT À REIMS. tél : 03 26 84 35 65. Le Foyer Rémois. Avec. Campus immo. campusimmo@foyer-remois.fr. 8 rue Lanson - BP 1 51 051 Reims cedex Av, L Fy l l f L Fy C x b 8 L - BP 1 51 051 x l : 03 26 84 35 65 G g HX555. @fy-.f LE LOGEME À EIMS A I D É L -ê lg J y q Sl 7 % E, y, è v b l bg lg... v l q vbl -ê... L v bg l. Av v l COS v v, l l v v

Plus en détail

AEROCLUB-GESTION. pour Microsoft Windows PRÉSENTATION MISE EN ROUTE

AEROCLUB-GESTION. pour Microsoft Windows PRÉSENTATION MISE EN ROUTE AEROCLUB-GESTION p M Wdw PRÉSENTATION MISE EN ROUTE Ed 1460() 2011-2012 P BOURZEIX T +331 30 59 82 66 (F) pbz@b-m S wb : wwwb-m M d' INTRODUCTION3 PRESENTATION DU MODULE DE GESTION 6 PRESENTATION DU MODULE

Plus en détail

QUEL AVENIR POUR LE SECTEUR BRIDGEBONAVENTURE?

QUEL AVENIR POUR LE SECTEUR BRIDGEBONAVENTURE? QUL AVNIR POUR L SCTUR BRIDGBONAVNTUR? OUS : V Z L? U O V, S..N CITOYN g x h ffw? à G U q à é? D? h C D -S P à P v? f L è A 01 A-G 390 Ry Mé (Qé) ASSMBLÉ PUBLIQU 7 é 11h à 1h à Pg : 6 F ( Wg) A-G T q P-S-Ch.

Plus en détail

!" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $'

! #$#% #& ' ( &)(*% * $*' )#*(+#%(' $#),)- '(*+.%#'#/* ') $' !" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $' &!*#$)'#*&)"$#().*0$#1' '#'((#)"*$$# ' /("("2"(' 3'"1#* "# ),," "*(+$#1' /&"()"2$)'#,, '#' $)'#2)"#2%#"!*&# )' )&&2) -)#( / 2) /$$*%$)'#*+)

Plus en détail

RA/8000/L2, RA/8000/L4 (ISO/VDMA/NFE) Vérins avec bloqueur de tige Double effet - Ø 32 à 125 mm

RA/8000/L2, RA/8000/L4 (ISO/VDMA/NFE) Vérins avec bloqueur de tige Double effet - Ø 32 à 125 mm A/8000/L, A/8000/L4 (ISO/VDMA/NFE) Vérins avec bloqueur de tige Double effet - Ø 3 à 5 mm Avec piston magnétique ou non selon ISO 555, ISO 643, VDMA 456 et NFE 49-003- Blocage de sécurité de la tige de

Plus en détail

MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR

MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR MODULES ECBL DESCRIPTIF SENIOR Modules ECBL Basic Supply Chain Concepts (BSCC) Core Management Skills (CMS) DESCRIPTIF/CONTENU Maîtriser l environnement de la Supply Chain (SC): - Loi de l offre et la

Plus en détail

FIXATIONS NORMALISEES

FIXATIONS NORMALISEES FIXATIONS NORMALISEES pour vérins types PEC conformes ISO 21287 Série 434 FIXATIONS NORMALISEES ISO 21287 - ISO 15552 - A Applications service Pattes d'équerre sur extrémité (2) MS1 Patte d'équerre haute

Plus en détail

CODIFICATION. NOTA : Dans le cas d'un vérin avec fixation sur corps par tourillon intermédiaire MT4 indiquer RQ ou RW= (en mm)

CODIFICATION. NOTA : Dans le cas d'un vérin avec fixation sur corps par tourillon intermédiaire MT4 indiquer RQ ou RW= (en mm) HRB HFB 1 CODIFICATION ALESAGE mm 32 40 50 63 80 100 125 160 TIGE mm 16 22 22 28 28 36 36 45 45 56 56 70 70 90 90 110 SERIE HR CNOMO 160 bar - à tirants HF CNOMO 160 bar - à contre brides INDICE B Indice

Plus en détail

!" #!# $%!""#$%&!'(%$)

! #!# $%!#$%&!'(%$) !" #!# $%!""#$%&!'(%$) & *& +",++-.-/0' "!(12$ ' '# # ' ("""!)*+,!- *&+.",0' 3*"(4$./ ' *&5,++-.-0'/3*"(4$ # #.') $ ' 0+1* 2 "!)*+)1+ *&+",++-.- 0'3*"(4$ ' '# # ' (3,4!53""!)*+,! +&!!- *& +",++-.-/0'3*"(4$

Plus en détail

MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE. 3 : Régulation UE et nationale

MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE. 3 : Régulation UE et nationale MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE 3 : Régulation UE et nationale AVRIL 2010 3 : Régulation UE et nationale Premier ministre Ministère de l espace rural et de l aménagement du territoire

Plus en détail

Sarl XYZ EFFORT de RECHERCHE et de DEVELOPPEMENT EXERCICE 2003 C.I.R.

Sarl XYZ EFFORT de RECHERCHE et de DEVELOPPEMENT EXERCICE 2003 C.I.R. EXEMPLE DE DOSSIER Sarl XYZ EFFORT de RECHERCHE et de DEVELOPPEMENT EXERCICE 23 C.I.R. STRATEGIE & ACCOMPAGNEMENT FINANCIER 7 Rue DENFERT-ROCHEREAU 38 GRENOBLE France Tél fax : ( 33 ) 4 76 43 47 11 SIRET

Plus en détail

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES :

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : RAPPORT DAVID LANGLOIS-MALLET SOUS LA COORDINATION DE CORINNE RUFET, CONSEILLERE REGIONALE D ILE DE FRANCE L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : PROBLÉMATIQUES INDIVIDUELLES, SOLUTIONS COLLECTIVES? DE L ATELIER-LOGEMENT

Plus en détail

le tourisme de luxe en France 2 " # $

le tourisme de luxe en France 2  # $ le tourisme de luxe en France 2! # $ le tourisme de luxe en France 3 %&'(%)%*+,+*-.,/)%0+,&+1)%2*%3%-4'-%3.5/2/-/42416%*-/7%%'(*,/-89,%):'+&/-+-/5))%,7%2-0,/2*/0+&%;%2-3%,.5.,%2*%04',3.-%,;/2%,&%*+,+*9-8,%&'('%'(3'20,43'/-4'3'2%;+,:'%

Plus en détail

2012 écoles. International. Graines d artistes. les appelle

2012 écoles. International. Graines d artistes. les appelle L x p j é y 2012 é D q é - pé jx 2011/2012? Déz- é, éx, w, b h, égg, pè, éé p CLEMI. I C? pp p p O., b I p. b p- q J. f R N L J T 15, j 2012, é Chp, P 3 (75) A : Réé P/J Pg é Chp (P 3), L J T pé é q éè

Plus en détail

! " #! $"! " % & '! (! " ' )*!! * # " '

!  #! $!  % & '! (!  ' )*!! * #  ' !"#! " #! $"! " % & '! (! " ' )*!! * # " '! & & % $%&%,!! )* *!# & * "! "-". *! /!! # " " # # # ""# #! ) 234.i!. * ". 2 *!! #. * 5! " 6 6. * " - X Magasin 2.2 évacuation du rack 2 4 3 D2 Y Z d c d c Magasin.2

Plus en détail

u t e e J aim l odorat

u t e e J aim l odorat D M, èv,, h,.: h v v :, h, è,. v : q,, v v v x v h. P x, y Cq:,,,. T ( ):,,,. C: x,,. Gx:, îh,, D,,. C: x,, h x îh,. x ( h): è, y, v,. Jx:,,,. : ï :, è, q hq, -, -,. : v î,, v,. q : j,,. q : v,,. q q,

Plus en détail

!/"05"-O0"2"0,#",#7"5#PQ2"5#8R87"5!"5#J(+,"0(+-(,5

!/05-O020,#,#75#PQ25#8R875!5#J(+,0(+-(,5 ! " #! $ % & #'! ( ) * + (, * - +" #. / $ 0 1 * + 2 (, - 3 4 " #. " #% ( + - 5 #& 6 #" 5, #4 0 #7 ( ) * + (, * - +" #. " #+" 8 9 " +8 9 " #5 * 4 5 #, 4, " 7 7 " #. " #7 / : 0 - ; " + 5 -,

Plus en détail

SECRETARIAT PERMANENT DOCUMENT DE STRATEGIE DE REDUCTION DE LA PAUVRETE AU BENIN

SECRETARIAT PERMANENT DOCUMENT DE STRATEGIE DE REDUCTION DE LA PAUVRETE AU BENIN REPUBIQUE DU BENIN COMMISSION NATIONAE POUR E DEVEOPPEMENT ET A UTTE CONTRE A PAUVRETE (CNDP) SECRETARIAT PERMANENT DOCUMENT DE STRATEGIE DE REDUCTION DE A PAUVRETE AU BENIN 2003 2005 Décembre 2002 TABE

Plus en détail

Edito Un printemps agité

Edito Un printemps agité LA REVUE 82:M 1 06/06/2013 10:36 P 1 2 2013-82 E U A 'h ù, b v Tb, ', f J 'A, 'v, v b L ê, v q, 'v, b ' hq y f F f h, v ê b ff, 'hhb Mê Dv, Mê D, f! A q q 'b hq j, 'j q E, q q 'b, ' xê-,, F x b b v fè,

Plus en détail

Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées»

Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées» 30/04/10 Prolongation d utilisation des sources scellées «périmées» Arrêté du 23 octobre 2009 portant homologation de la décision n 2009 DC 0150 du 16/07/09 de l ASN définissant les critères techniques

Plus en détail

LE CHOIX D UNE QUALIFICATION PENALE

LE CHOIX D UNE QUALIFICATION PENALE !"""!! ## LE CHOIX D UNE QUALIFICATION PENALE Directeur de mémoire : Monsieur le Doyen DECOCQ !"#$%&' ( # % &&'() *" % *+,(-,(#'+(&,'.#/0&/ #! % #'++')((',(1'// #! % #'2,' +') ( +23( (!', ( 1'//, ( 0,

Plus en détail

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven IL If I L S V Ey G Khk U L 13/02/02 pé? xp qé xp pz à pz p héhq pé p à q z p à p héhq fé à p à q pz xp q 'p (è) f, '-à- p. x. ' é ff. N xp à py qq' q z b ( f) P xp pô pp L p - pé pz ': z qq', q -? Bj,

Plus en détail

INFORMATIONS DIVERSES

INFORMATIONS DIVERSES Nom de l'adhérent : N d'adhérent :.. INFORMATIONS DIVERSES Rubrique Nom de la personne à contacter AD Date de début exercice N BA Date de fin exercice N BB Date d'arrêté provisoire BC DECLARATION RECTIFICATIVE

Plus en détail

Le théorème de Thalès et sa réciproque

Le théorème de Thalès et sa réciproque Le théorème de Thalès et sa réciproque I) Agrandissement et Réduction d une figure 1) Définition : Lorsque toutes les longueurs d une figure F sont multipliées par un même nombre k on obtient une autre

Plus en détail

Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles

Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles Février 2012 Prévisions des eaux de drainage & programme d essai de lixiviation des métaux: pratiques actuelles CONFIDENTIEL Sommaire Mise en contexte sur DMA / LM Objectifs du programme de DMA / LM Composantes

Plus en détail

Bougez, protégez votre liberté!

Bougez, protégez votre liberté! > F a Bgz, pégz v bé! www.a-. CAT.ELB.a240215 - Cé ph : Fa Daz à v p aé N az p a v gâh a v! Aj h, p g évq v ; Pa, p 4 aça q, v, éq qaé v. Ca ax é ç, b pa évé ax p âgé a h a p j. E pè v, h pa épagé. Pa

Plus en détail

TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE : 1. MARCHE DU LAC MUNKAMBA DANS LE TERITOIRE DE DIMBELENGE (Lot 01) PROVINCE DU KASAI OCCIDENTAL - RD CONGO

TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE : 1. MARCHE DU LAC MUNKAMBA DANS LE TERITOIRE DE DIMBELENGE (Lot 01) PROVINCE DU KASAI OCCIDENTAL - RD CONGO TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE :!"#!$%&'( 1. MARCHE DU LAC MUNKAMBA DANS LE TERITOIRE DE DIMBELENGE (Lot 01 2. MARCHE DE DEMBA DANS LE TERRITOIRE DE DEMBA (Lot 02 PROVINCE DU KASAI OCCIDENTAL - RD CONGO %'

Plus en détail

De la théorie à la pratique...p 28

De la théorie à la pratique...p 28 Préface.. p 2 Chapitre I : Tonalité de C.... p 4 Chapitre II : Tonalité de F... p 6 Chapitre III : Tonalité de Bb...p 8 Chapitre IV : Tonalité de Eb... p 10 Chapitre V : Tonalité de Ab. p 12 Chapitre VI

Plus en détail

Calendrier des collectes 2015

Calendrier des collectes 2015 N j t t hgé? O! g! Tz, t f! C t 2015 O mégè, mbg, mbt, éht t, t txt, éhtt D pt ptq Ctt bh t p m m tmt à, m pté q j pét tt q m jt hgé mt t. L tâh q m t fé t mpt mx hbtt t pépt mj t pmt é. E t ff à m té

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 1 avril 7 EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 4 points 1 a Les vecteurs AB et AC ont pour coordonnées AB ; ; ) et AC 1 ; 4 ; 1) Ils ne sont manifestement pas colinéaires

Plus en détail

E;tenc û,es,01'erpplû ûe,otilon

E;tenc û,es,01'erpplû ûe,otilon E;tenc û,es,01'erpplû ûe,otilon lf Pour déplacer une roche de 120 kg, Guillaume utilise un bras de levier dont le point dâppui est placé à 0,500 m du centre de gravité de la roche. La force motrice qu'il

Plus en détail

Gros Electro-ménager (GEM)

Gros Electro-ménager (GEM) G -még (GM) Cég C épp Bèm u TSS u F Cfp G M F > 40 Kg Cv à v Réfgéu Cgéu F à u Cmu Pmp à hu < 40 Kg Cv à v Réfgéu Cgéu F à u Cmu Pmp à hu 1.10 1.11 1.20 1.21 1500 700 G M H F Lv-g Sèh-g u à g Lv-v Cuè

Plus en détail

LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S )

LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S ) LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S ) Dernière mise à jour : Jeudi 4 Janvier 007 Vincent OBATON, Enseignant au lycée Stendhal de Grenoble ( Année 006-007 ) 1 Table des matières 1 Grille d autoévaluation

Plus en détail

Projection orthogonale sur une droite du plan, projection vectorielle associée. Applications (calculs de distances et d angles, optimisation )

Projection orthogonale sur une droite du plan, projection vectorielle associée. Applications (calculs de distances et d angles, optimisation ) Projection orthogonale sur une droite du plan, projection vectorielle associée. Applications (calculs de distances et d angles, optimisation ) Introduction : On se place dans plan affine euclidien muni

Plus en détail

Présentation Bpifrance Prêt Numérique Juin 2015

Présentation Bpifrance Prêt Numérique Juin 2015 Présentation Bpifrance Prêt Numérique Juin 2015 01. Qui nous sommes NÉ EN 2013 Du besoin de simplifier l accès au financement pour les PME, d apporter des réponses globales à leurs besoins financiers,

Plus en détail

()*(+),(!*( -! $'* ) . $'! "&#& * 4(5!)"46"1" 1

()*(+),(!*( -! $'* ) . $'! &#& * 4(5!)461 1 !" ()*(+),(!*(! $'* ) ##1*)(((21 3! # "#"#$%"#&$./0!. $'! "&#& "#$## * 4(5!)"46"1" 1 ' 6 00 6< 46 4 4 9 0 0 ' * 04 47 6 8: 06< 46 5 (++,%& 1 6 = 4 7@5 ()*%"%+&! 6< 44 =' ' ' 4>0' 0' 9 44 7'?@5 0 4 7 6

Plus en détail

LOGISTIQUE &TRANSPORT FABRICANT D ECONOMIES

LOGISTIQUE &TRANSPORT FABRICANT D ECONOMIES LOGISTIQUE &TRANSPORT 2014 FABRICANT D ECONOMIES Notre Cabinet Notre Cabinet A propos Notre activité Notre Méthodologie DoubleV Conseil accompagne ses clients de façon opérationnelle dans la réduction

Plus en détail

c) Calculer MP. 3) Déterminer l'arrondi au degré de la mesure de Dˆ.

c) Calculer MP. 3) Déterminer l'arrondi au degré de la mesure de Dˆ. Exercice :(Amiens 1995) Les questions 2, 3 et 4 sont indépendantes. L'unité est le centimètre. 1) Construire un triangle MAI rectangle en A tel que AM = 8 et IM = 12. Indiquer brièvement les étapes de

Plus en détail

Pilou. Impre rie PEAU

Pilou. Impre rie PEAU M N 4 - EM VN L ENT à 2 9 IS 28 SD i fm i L l Vi 7, : 28 i bli l i P Di ii l D l : i i m L i lx i A F imi i M i i Syl mm i : S i ii l i b A A liq Ag ib i L P Pili i D i M Pi Gill i K Alb i l y S : i i

Plus en détail

PGE POLITIQUE ACHATS ET SUPPLY CHAIN. LOG 301 Semestre 5 20 heures 2 crédits Français

PGE POLITIQUE ACHATS ET SUPPLY CHAIN. LOG 301 Semestre 5 20 heures 2 crédits Français PGE POLITIQUE ACHATS ET SUPPLY CHAIN LOG 301 Semestre 5 20 heures 2 crédits Français Département académique : Management des Hommes, des Process et des Organisations Coordinateur de département : MERLE

Plus en détail

Cours Gestion de projet : Corrigés des exercices

Cours Gestion de projet : Corrigés des exercices Cours Gestion de projet : Corrigés des exercices 1. Le découpage structurel : corrigé.... L'analyse des risques : corrigé...3 3. L analyse de la valeur monétaire attendue (arbre de décision): corrigé...5

Plus en détail

Pole Formation Catalogue 2013-2014

Pole Formation Catalogue 2013-2014 Pole Formation Catalogue 2013-2014 Mise à jour Octobre 2013 Page 1 de 13 Nos valeurs Respect : de nos partenaires clients et fournisseurs, de nos engagements Performance : par l exigence que s imposent

Plus en détail

Licence Sciences et Technologies

Licence Sciences et Technologies UNIVERSITE DE LA POLYNESIE FRANCAISE Année 2005-2006 Licence Sciences et Technologies REGLEMENT SPECIFIQUE DES ETUDES DU NIVEAU L Département Sciences, Sciences Médicales et Technologies Licence Sciences

Plus en détail

Leçon. Cette leçon aborde le sujet des stéréotypes dans notre société. 2. Documentaire MATÉRIEL FACULTATIF

Leçon. Cette leçon aborde le sujet des stéréotypes dans notre société. 2. Documentaire MATÉRIEL FACULTATIF 1 l g C g ç L m G A M (I ) SO P U S U Ç CO É P S àl C lç bd l uj d d c. c à u cu cv, l lèv v d cm à qul l d lu ug d qull ç d mbu l u d lu ublc. L cl l lumè u l m qu cch dè c qu cmmcl u d dvg u u mdèl l

Plus en détail

.:;<;!#=>?:@! A?!6<:>(B;C:! A?!;D@D;C=E=<@@:?C!

.:;<;!#=>?:@! A?!6<:>(B;C:! A?!;D@D;C=E=<@@:?C! .:;?:@ A?6(B;C: A?;D@D;C=E==K./0+123245'-56&'*(78' "#$"&'()*'*+,-./0"(1.'-,2""3&"#- " "#$&'()$*+'#,-$*$./0+123245'-56&'*(78' " 9 6(B;C::;;D@D;C=E=

Plus en détail

L'HABITAT ADAPTÉ, UNE NOUVELLE SOLIDARITÉ CAHIER DES CHARGES DE L HABITAT ADAPTÉ

L'HABITAT ADAPTÉ, UNE NOUVELLE SOLIDARITÉ CAHIER DES CHARGES DE L HABITAT ADAPTÉ 'HABITAT ADAPTÉ, UNE NOUVEE SOIDARITÉ V I V R E C H E Z S O I CAHIER DES CHARGES DE HABITAT ADAPTÉ OGEMENT d ENVIRONNEMENT INSERTION HABITAT DEVEOPPEMENT DURABE MENT HABITAT JEU PROTECTION ADAPTÉ, UNE

Plus en détail

Mise en correspondance EDI du connaissement en format EDI 404. Bois d œuvre et pâte de bois inc. Commerce électronique avec la clientèle

Mise en correspondance EDI du connaissement en format EDI 404. Bois d œuvre et pâte de bois inc. Commerce électronique avec la clientèle Mise en correspondance EDI du connaissement en format EDI 404 Bois d œuvre et pâte de bois inc. Commerce électronique avec la clientèle (800) 361-0198 ebusiness@cn.ca Guide de mise en oeuvre EDI 404 Bois

Plus en détail

ISAN System: 9 Code barre ISAN

ISAN System: 9 Code barre ISAN sm: 9 d b Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd 9 d b mm: TRODUTO DEMRE. x. mm ééh d b D p spéfq ( / V)

Plus en détail

Tableaux de compatibilité des systèmes d exploitation Windows et des progiciels SIMATIC avec les versions du progiciel de base STEP 7

Tableaux de compatibilité des systèmes d exploitation Windows et des progiciels SIMATIC avec les versions du progiciel de base STEP 7 Tableaux de compatibilité des systèmes d exploitation Windows et des progiciels SIMATIC avec les versions du progiciel de base STEP 7 Légende: X = Compatibilité donnée = Pas de compatibilité ( ) = Compatibilité

Plus en détail

quels arbitrages pour les chargeurs? Rôle de la taille de l envoi? Et présentation du projet TEOL

quels arbitrages pour les chargeurs? Rôle de la taille de l envoi? Et présentation du projet TEOL L organisation logistique: quels arbitrages pour les chargeurs? Rôle de la taille de l envoi? Et présentation du projet TEOL Deux définitions relatives à l organisation logistique: La logistique est définie

Plus en détail

Nomenclature d exécution. Compte non doté de crédit 909. «Régie industrielle des établissements pénitentiaires» Ministère : 10 «Justice et libertés»

Nomenclature d exécution. Compte non doté de crédit 909. «Régie industrielle des établissements pénitentiaires» Ministère : 10 «Justice et libertés» Nomenclature d exécution Compte non doté de crédit 909 «Régie industrielle des établissements pénitentiaires» Ministère : 10 «Justice et libertés» (Version du 23/05/2012 à 02:07:40 ) 1 909 - Régie industrielle

Plus en détail

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es 1 D er m ato ses f r éq u en tes M o ti f s d e c o n su l tati o n : D er m at o ses f r éq u en tes D er m at o ses p l u s r ar es 2 D er m ato ses f r éq u en tes: D er m at i te at o p i q u e E r

Plus en détail

QR Code, urbi et orbi! Esprit d équipe, es-tu là? edito. Mobile. Le Grand Café des Négoc. Evasol. hiver 2011. Automne

QR Code, urbi et orbi! Esprit d équipe, es-tu là? edito. Mobile. Le Grand Café des Négoc. Evasol. hiver 2011. Automne L Rhô 1990 f E A è E A ( F 2000 V -A P Rhô-A hô-m E E R Mî h- F B E R L ô- z : Rhô) P Rhô wz f f hô P R PLV) f f ( x f Rhô j h Pè ff U y j 5 x V E H (x OPA V) D f A h f wz x x E f ô F ff F y ff f h U x»

Plus en détail

Commentaires sur l activité de l exercice 2008 (annexés aux comptes)

Commentaires sur l activité de l exercice 2008 (annexés aux comptes) CARL INTERNATIONAL BILAN ET COMPTE DE RESULTAT 2008 Commentaires sur l activité de l exercice 2008 (annexés aux comptes) Le chiffre d affaires de l exercice 2008 progresse de +11 % par rapport à celui

Plus en détail

! " # $ #% &!" # $ %"& ' ' $ (

!  # $ #% &! # $ %& ' ' $ ( !" #$%"& ! "#$#% &!" #$%"& ' '$( SOMMAIRE INTRODUCTION... 4 METHODE... 4 TAUX DE REPONSES ET VALIDITE DES POURCENTAGES... 4 RESULTATS... 6 I. Qui sont les étudiants ayant répondu?... 6 1.1. Répartition

Plus en détail

VérinsàfaiblecourseADVC/AEVC

VérinsàfaiblecourseADVC/AEVC VérinsàfaiblecourseADVC/AEVC à plan de pose normalisé à partir du 32 mm Espace de montage et hauteur optimisés Variantes de corps et de tige de piston adaptées à l application 2004/10 Sous réserve de modifications

Plus en détail

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile.

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. Les spécificités de la profession & de son environnement Les Distributeurs-Grossistes

Plus en détail

CHAPITRE V. de U U dans Hom(F, F ) est de classe C. b dans Hom(F,F ) est de classe C, l application b b. de U U

CHAPITRE V. de U U dans Hom(F, F ) est de classe C. b dans Hom(F,F ) est de classe C, l application b b. de U U CHAPITRE V FIBRÉS VECTORIELS 1. Fibrés vectoriels 1. Cartes et atlas vectoriels Soit B une variété différentielle. Considérons un B -ensemble, c est à-dire un ensemble M muni d une application p : M B.

Plus en détail

Apprentissage en français

Apprentissage en français Apprentissage en français Université Pierreet-Marie-Curie www.upmc.fr / MedLine PubMed = interface de consultation de Medline (il en existe d autres). -Medline est une base de données bibliographiques

Plus en détail

Informations techniques

Informations techniques Informations techniques Force développée par un vérin Ø du cylindre (mm) Ø de la tige (mm) 12 6 16 6 20 8 25 10 32 12 40 16 50 20 63 20 80 25 100 25 125 32 160 40 200 40 250 50 320 63 ction Surface utile

Plus en détail

le langage HTML Université Jean Monnet - ISEAG Maxime Morge L2 ECO - slide #1

le langage HTML Université Jean Monnet - ISEAG Maxime Morge L2 ECO - slide #1 le langage HTML Maxime Morge Université Jean Monnet - ISEAG Maxime Morge L2 ECO - slide #1 Plan Pourquoi est-il nécessaire de connaître le langage HTML? Comment stucturer le contenu d une page? Données

Plus en détail

Désignations de mesures. Généralités. Codes BEP

Désignations de mesures. Généralités. Codes BEP Les BEP (Bodywork Exchange Parameter - paramètres d'échange de superstructure) sont des codes qui identifient des cibles uniques sur le véhicule pour faciliter le transfert d'informations entre le fabricant

Plus en détail

Mut u ua u li l s i atio i n o n de d l a l F o F r o matio i n Boîte à outils 2012

Mut u ua u li l s i atio i n o n de d l a l F o F r o matio i n Boîte à outils 2012 Mutualisation de la Formation Boîte à outils 2012 La Mutualisation de la Formation De quoi s'agit-il? se regrouper pour concevoir et/ou participer à des actions de formations communesentre structures différentes

Plus en détail

)"*$+&,-'$'.,$"/$'+&!##$*0#+&!!#/'$,-'11"'#$ 2! '/'$ )(!)'/'$"*/#/0 )3 )01''#$,0"*'$#$ )!"*$+&'$'.+& ) '/$,,#$$0 28

)*$+&,-'$'.,$/$'+&!##$*0#+&!!#/'$,-'11'#$ 2! '/'$ )(!)'/'$*/#/0 )3 )01''#$,0*'$#$ )!*$+&'$'.+& ) '/$,,#$$0 28 #$ ##$ % #&&##'$ ( )*$+&,-'$'.,$/$'+& % ##$*0#+& #/'$,-'11'#$ 2 '/'$ )( )'/'$*/#/0 )3 45 66 70$0'& ',/0'$7,##'$ 1##1'/'$'*/+& ) 68 63 63 2 )01''#$,0*'$#$ 2 )*$+&'$'.+& 2 ) '/$,,#$$0 28 6 8 6 0*#,##7 8

Plus en détail

"#"$%&'!('!)'*+,#'#-'!)./*!$'! (01'$.))'2'#+!(3./+,$&!('!4.*2"+,.#! 1,*+/'$$'!

#$%&'!('!)'*+,#'#-'!)./*!$'! (01'$.))'2'#+!(3./+,$&!('!4.*2+,.#! 1,*+/'$$'! "#"$%&'(')'*+,#'#-')./*$' (01'$.))'2'#+(3./+,$&('4.*2"+,.# 1,*+/'$$' -56789:;?;6@7AB?3CDE=;?;>37A?D:8=7;?;:67A;: "#$%&'(( "#$%&'&()#"*+,&( Contexte de la démarche et objectifs 2 L industrie minière

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010 -ooo- La s é a n c e e s t o u v e r t e s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n s i e u r J e a n - P a u l BR E T, M a i r e d e V i l l e u r

Plus en détail

Al attention du praticien et des étudiants, nous avons développé

Al attention du praticien et des étudiants, nous avons développé Chapitre 15 Applications informatiques Al attention du praticien et des étudiants, nous avons développé deux applications informatiques téléchargeables gratuitement sur le site www.digilex.ch. La première

Plus en détail

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Patrick CONVERTY Directeur Commercial www.cibeo-consulting.com Approche globale de la performance Stratégie Système

Plus en détail

JEAN-LUC VIRUÉGA. Traçabilité. Outils, méthodes et pratiques. Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3260-1

JEAN-LUC VIRUÉGA. Traçabilité. Outils, méthodes et pratiques. Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3260-1 JEAN-LUC VIRUÉGA Traçabilité Outils, méthodes et pratiques, 2005 ISBN : 2-7081-3260-1 Sommaire Introduction générale... 11 Première partie L ÉVOLUTION DE LA TRAÇABILITÉ : DES ANNÉES 1960 À NOS JOURS 1

Plus en détail

SOMMAIRE. I. CARTOGRAPHIE DE LA SUPPLY CHAIN. p. 2. II. PERFORMANCES LOGISTIQUES.. p. 6. III. AUDIT DES «FORCES ET FAIBLESSES»... p.

SOMMAIRE. I. CARTOGRAPHIE DE LA SUPPLY CHAIN. p. 2. II. PERFORMANCES LOGISTIQUES.. p. 6. III. AUDIT DES «FORCES ET FAIBLESSES»... p. CFR & CGL Consulting Carnet de bord Supply Chain Avec le concours de SOMMAIRE I. CARTOGRAPHIE DE LA SUPPLY CHAIN. p. 2 II. PERFORMANCES LOGISTIQUES.. p. 6 III. AUDIT DES «FORCES ET FAIBLESSES»... p. 7

Plus en détail

Incorporé au 3 e régiment d infanterie coloniale

Incorporé au 3 e régiment d infanterie coloniale Ax 59 : ch u u c u C B L ch u u c u C B 1 N A Fç Adu Eugè Gg [979?] Au C Afd A Luc Lu Augu M Aub Luc Muc Auc Augu E Auc Lu Auy Ru Auz Rhë Mu D u d c Pf Su N 15 cb 1886 à P N 8 b 1879 à P N 13 û 1885 à

Plus en détail

3. Les axes de progrès 24

3. Les axes de progrès 24 Plan de l étude Objectifs et méthodologie d intervention 3 Rappel de la demande et objectifs 3 Le périmètre de l étude prospective logistique 4 Méthodologie de l étude 5 Calendrier de l étude 7 Définition

Plus en détail

ISAN System: 3 Création d un V-ISAN

ISAN System: 3 Création d un V-ISAN sm: é d V Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd é d V mm: TRODUTO DEMRE. OEXO. RETO D U V 4 FORMTO UPPLEMETRE

Plus en détail

Nomenclature d exécution 2006. Programme 149. «Forêt» Mission ministérielle : AC «Agriculture, pêche, forêt et affaires rurales»

Nomenclature d exécution 2006. Programme 149. «Forêt» Mission ministérielle : AC «Agriculture, pêche, forêt et affaires rurales» d exécution 2006 149 «Forêt» Mission ministérielle : AC «Agriculture, pêche, forêt et affaires rurales» Ministère : 03 «Agriculture» (Version du 22/01/2007 à 22:11:24 ) 1 2 3 Ss-action 149 Forêt Autres

Plus en détail

Master Management des Ressources Humaines Institut d'administration des Entreprises 2 rue du Doyen Gabriel Marty - 31042 Toulouse cedex 9

Master Management des Ressources Humaines Institut d'administration des Entreprises 2 rue du Doyen Gabriel Marty - 31042 Toulouse cedex 9 Master Management des Ressources Humaines Institut d'administration des Entreprises 2 rue du Doyen Gabriel Marty - 31042 Toulouse cedex 9 Nous tenons à remercier tout particulièrement Monsieur Jonker,

Plus en détail

Cours 02 : Problème général de la programmation linéaire

Cours 02 : Problème général de la programmation linéaire Cours 02 : Problème général de la programmation linéaire Cours 02 : Problème général de la Programmation Linéaire. 5 . Introduction Un programme linéaire s'écrit sous la forme suivante. MinZ(ou maxw) =

Plus en détail

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2 Chapitre 8 Fonctions de plusieurs variables 8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles Définition. Une fonction réelle de n variables réelles est une application d une partie de R

Plus en détail

Proposition d affectation Mouvement 2014

Proposition d affectation Mouvement 2014 Proposition d affectation Mouvement 2014 Phase informatisée de la 2 nde partie du mouvement Initiales du NOM et du Prénom : 1 ère lettre du NOM suivie de la 1 ère lettre du Prénom Différents tris proposés

Plus en détail

! " # "!! "# $% &'$#(

!  # !! # $% &'$#( !"#"!!"#$% &'$#( $ )% *!+**,-,.&/&0! % & & " '!())!*(+,! +$!! )%1+,-,.&2 -"*. "/& " ) + )%1+,-,.&2 -"*!+,.*/,0!.1+2/,13/(4/*,$,!)0! +!2!+))!*1(+)!3!5(! )%3*!+,,.&)'#04 "/#)#67/) 68 " " " & "" )% 9 +,,.&

Plus en détail

1S Modèles de rédaction Enoncés

1S Modèles de rédaction Enoncés Par l équipe des professeurs de 1S du lycée Parc de Vilgénis 1S Modèles de rédaction Enoncés Produit scalaire & Corrigés Exercice 1 : définition du produit scalaire Soit ABC un triangle tel que AB, AC

Plus en détail

Comité Européen des Fabricants de Sucre (CEFS)

Comité Européen des Fabricants de Sucre (CEFS) Réunion du mercredi 28 octobre 2009 European Federation of the Food, Agriculture and Tourism Trade Unions (EFFAT) Comité Européen des Fabricants de Sucre (CEFS) Bruxelles Laurence.kopelman@rebond-rh.com

Plus en détail

Exo7. Sujets de l année 2008-2009. 1 Partiel. Enoncés et corrections : Sandra Delaunay. Exercice 1 Soit A une matrice 2 2 à coefficients réels.

Exo7. Sujets de l année 2008-2009. 1 Partiel. Enoncés et corrections : Sandra Delaunay. Exercice 1 Soit A une matrice 2 2 à coefficients réels. Enoncés et corrections : Sandra Delaunay Exo7 Sujets de l année 28-29 1 Partiel Exercice 1 Soit A une matrice 2 2 à coefficients réels. On suppose a + c = b + d = 1 et a b 1. ( ) a b c d 1. Soient (x 1,x

Plus en détail

Présentation Isatech. ERP, Architecture Systèmes & Réseaux et Décisionnel. Isatech Tous droits réservés Page 1

Présentation Isatech. ERP, Architecture Systèmes & Réseaux et Décisionnel. Isatech Tous droits réservés Page 1 Présentation Isatech ERP, Architecture Systèmes & Réseaux et Décisionnel Page 1 Isatech est un acteur incontournable des systèmes d information intégrés en France comme de plus en plus à l international,

Plus en détail