Cluster Linux Openmosix

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cluster Linux Openmosix"

Transcription

1 Cluster Linux Openmosix Tony Bernard Décembre 2004 UFR Sciences de Toulon /2005

2 INTRODUCTION 1 Présentation des clusters Linux 1.1 Définition 1.2 Utilisation des clusters 1.3 Différents types de cluster 1.4 Logiciels de clustering PC 2 Openmosix 2.1 Définition 2.2 Installation 2.3 Configuration 2.4 Commandes et outils et d'openmosix 2.5 Exemples de tests 3 Avantages et inconvénients d Openmosix 3.1 Avantages 3.2 Inconvénients CONCLUSIONS REMERCIEMENTS : je tiens à remercier les deux enseignants du module d administration système Emmanuel Bruno et Pascal Ritter, pour la qualité des cours dispensés ainsi que leur disponibilité tout le long du semestre pour répondre aux diverses questions sur ce projet. Merci à Christophe Jaubert pour sa relecture et les corrections apportées. UFR Sciences de Toulon /2005

3 INTRODUCTION Dans le domaine scientifique ainsi que dans le monde de l entreprise, le gain de temps ainsi que la disponibilité sont des notions primordiales. C'est pour cela qu'une forte puissance de calcul et de stockage est recherchée depuis de nombreuses années. Déjà plusieurs solutions sont apparues, telles que l'utilisation de super calculateurs (ILLIAC IV en 1965 et le Cray-I de Seymour Cray en 1976) ou par l'utilisation de plusieurs ordinateurs en parallèle. Ce rapport est consacré à cette deuxième catégorie que l'on appel cluster. Après une présentation sommaire des différentes utilités et catégories de clusters, un tour d horizon des différents clusters sera proposé. Les principales solutions de clustering Linux seront énoncées, et le cluster Openmosix sera présenté plus en détail. Un bilan sur les avantages et inconvénients de celui ci clôturera ce rapport. 1 Présentation des clusters 1.1 Définition Un cluster (ou grappe en français) représente un groupe d'ordinateurs. La différence avec un simple réseau d'ordinateur est qu'ils se partagent leurs ressources (CPU, mémoire et disque). Les clusters PC présentent en général une architecture avec une machine serveur (node serveur) qui constitue le point d'entrée et sera chargée de répartir le travail à effectuer par les noeuds (node), euxmêmes connectés par un switch. Le tout forme ce que l'on appel un cluster PC. Tâches à exécuter Noeud serveur Noeuds Figure 1-1 : exemple d'architecture d'un cluster. 1.2 Utilisation des clusters Clusters de calculs Ils permettent le cumul des puissances de calcul des processeurs. Deux catégories de clusters de calculs sont disponibles, ceux dit à calculs parallèles et ceux dit à calculs distribués. Dans le cas des clusters de calculs parallèles, les différents processeurs ont accès aux mêmes données et effectuent les mêmes traitements. Alors que, dans le cas des clusters de calculs distribués, les données, mais également les traitements, peuvent être répartis sur différentes machines. Dans ce deuxième cas les connexions entre les nœuds sont importantes et influencent les performances du calcul. Ces types de cluster sont utilisés dans certains domaines comme la recherche ou les mathématiques afin de résoudre des problèmes complexes, ils ont aussi été très utilisés pour décoder le génome humain. Le rapport prix / performance d une grappe de PC est de trois à dix fois inférieurs à celui des supercalculateurs traditionnels. En janvier 2005, le plus grand supercalculateur d Europe sera opérationnel en Espagne, son coût est estimé à 70 millions d euros. Cette somme reste tout de même au dessous des 300 millions de dollars de Earth simulator du supercalculateur Japonais. UFR Sciences de Toulon /2005

4 Clusters de stockage Le principe est le même que précédemment mais appliqué au stockage. On peut disposer d une taille de stockage gigantesque due au cumul des disques durs. Un cluster de stockage permet surtout d'obtenir de meilleures performances. L'absence du goulot d'étranglement que représente un lien réseau unique permet un taux de transfert plus élevé. Le fichier est découpé en bloc et stocké par morceau sur plusieurs disques. Virtuellement, l'espace de stockage semble ne faire qu'un et notre fichier semble stocké sur un seul disque. Le cluster distribue les données par l'intermédiaire de plusieurs disques répartis sur les différents noeuds du cluster. Ainsi, tout utilisateur aura le loisir de travailler avec des fichiers de très grandes tailles, tout en minimisant les transferts. Clusters à haute disponibilité Les clusters dits à haute disponibilité ont été créés pour prévenir les failles matérielles et logicielles d'une machine, ceci afin de garantir la disponibilité de l'ensemble des services d'un système. La redondance, le fonctionnement du cluster et l'assurance contre les pertes peuvent ainsi être garanties à 99,9%. Son utilisation est courante dans le domaine des serveurs Web, ftp, fichiers, La figure montre un exemple simple de cluster à haute disponibilité. Son fonctionnement est le suivant : lorsque le serveur principal (nœud 1) fonctionne normalement, il envoi un signal heartbeat au nœud 2. Lorsque le nœud 2 ne reçoit plus le signal provenant du nœud principal, il prend l identité complète de celui ci, ainsi, c'est le second serveur qui prend le relais. L utilisateur ne sera quasiment par perturbé, il ressentira juste un temps de réponse plus long. Figure : Exemple de cluster à haute disponibilité Clusters avec répartition de charge (Load-Balanced) Le noeud serveur, en fonction de la charge des machines, alloue à telle ou telle machine le processus à effectuer. Dans le domaine des serveurs ftp et web, le clustering à répartition de charge est en général couplé à un cluster à haute disponibilité. La répartition de charge permet par exemple de migrer un processus Apache d'une machine surchargée vers une autre machine. Ce type de cluster peut aussi être utilisé dans le cas des serveurs d'applications où de multiples utilisateurs effectuent diverses opérations. Ces clusters se rapprochent des clusters de calculs. Ces clusters reposent sur des algorithmes dont voici quatre exemples (extrait de chez Microsoft) : Round-robin (répartition de charge équitable). L algorithme répartit de façon identique la charge entre chaque noeud, quels que soient le nombre actuel de connexions ou les temps de réponse. Cet algorithme est adapté si les serveurs du cluster disposent des mêmes capacités de traitement. Dans le cas contraire, certains serveurs risquent de recevoir plus de requêtes qu'ils UFR Sciences de Toulon /2005

5 ne peuvent en traiter tandis que d'autres n'utiliseront qu'une partie de leurs capacités. Weighted Round-robin (répartition de charge pondérée). Cet algorithme prend en compte la capacité de traitement de chaque serveur. Des coefficients de performance sont affectés aux noeuds et un ordre est généré automatiquement en fonction de ces valeurs. Les demandes sont ensuite affectées aux différents noeuds selon une séquence faisant intervenir ces pondérations. Least-connection (répartition de charge selon la moindre connexion). L'algorithme Leastconnection envoie les demandes au noeud qui sert actuellement le moins de connexions. Load-based (répartition basée sur la charge). L algorithme Load-based envoie les demandes au noeud dont la charge actuelle est la plus faible. 1.3 Différents types de cluster Clusters propriétaires IBM, SUN, Packard Bell, Compaq, Fujitsu et Microsoft possèdent leur propre système de clustering. L'inconvénient majeur de ces systèmes est qu'ils ne sont pas compatibles entre eux. De plus l'installation de tel système oblige des prestations de maintenance auprès du fournisseur. Le coût pour un cluster scientifique est d'environ Bien entendu, ce chiffre ne représente rien au regard des architectures ultra-puissantes (supercalculateur) coûtant quant à elles plusieurs millions d'euros. Clusters commerciaux Il s'agit ici de systèmes proposés par des sociétés de services en informatique. Ils utilisent majoritairement des distributions Linux pour appuyer leur développement. Cette forte utilisation des distribution Linux est du au fait que les fournisseurs souhaitent garder une certaine"généricité" sur les systèmes proposés. Un tel système coûte environ Clusters Linux Le caractère pseudo gratuit de ce type de clustering réside dans le fait que ces systèmes ne sont pas livrés prêts à l emploi. Un investissement humain est nécessaire pour mettre en place le cluster. Cette solution reste la moins onéreuse en termes d installation mais surtout de maintenance, à condition qu'une personne qualifiée puisse assurer ces tâches. 1.4 Principaux clusters Linux Distributed.net Ce cluster est le plus grand au monde, en nombre de machines, mais aussi parce qu il est reparti sur toute la planète. Le client est disponible quelque soit l architecture de la machine, mais aussi quelque soit le système d'exploitation : Windows, Linux, BSD, FreeBSD, Solaris, AIX, etc. Grâce à ce client, tout ordinateur devient un nœud connecté à Internet. Le but de ce cluster gigantesque est de trouver (challenge) des clefs d algorithmes de cryptage. En 1998, Distributed.net a cassé un code DES- II 56 bits en 40 jours. De même la clef du code RC5-32/12/7 56 bits fut cassée en 250 jours. D autres challenges sont en cours sur LVS LVS est un projet clustering à répartition de charge. Il permet de gérer la répartition de charge du réseau TCP/IP entre ces noeuds. Le procédé qu'utilise le serveur LVS est assez simple : il se charge de connaître automatiquement les serveurs disponibles et d'en attribuer la charge à ceux qui en sont le plus capables. Si un serveur devient indisponible, le noeud serveur LVS renvoie les différentes requêtes vers un autre serveur disponible. Ce cluster peut être utilisé pour des applications à haute disponibilité. UFR Sciences de Toulon /2005

6 Beowulf Beowulf est un cluster à répartition de charge. Les appels effectués vers la machine virtuelle seront en réalité exécutés en fonction de la puissance et de la disponibilité de chaque noeud. Le système va constamment vérifier l'occupation des noeuds et y répartir tous les processus en cours. Cependant, il est nécessaire de souligner qu un même processus ne pourra pas être fragmenté sur plusieurs nodes. Ce système comporte habituellement un noeud serveur, et un ou plusieurs noeuds clients. Beowulf utilise les éléments suivants : Parallel VirtualMachine (PVM) et Message Passing Interface (MPI). De grandes machines Beowulf peuvent avoir plus d'un noeud serveur. Un des principaux avantages de ce cluster est la possibilité d installation des nœuds sans disque (diskless). C est le nœud serveur qui les paramètres après qu ils aient démarré en réseau. Alinka Raisin Raisin est un outil propriétaire, permettant le clustering à haute disponibilité. Alinka Raisin est installé une seule fois sur un poste maître, utilisé ou non pour le calcul. Une simple disquette de boot est suffisante pour ajouter de nouveaux nœuds. Chaque nouveau nœud demande son adresse IP par requête bootp et monte son système de fichiers par NFS. Le poste maître gère ensuite le partitionnement et le formatage des disques durs pour un fonctionnement autonome des nœuds. Oscar (Open Source Cluster Application Ressources) Oscar est un projet GPL soutenu par Dell, IBM et Intel fournissant du cluster de calculs. Oscar est en ensemble de programme qui permettent l utilisation et l administration d un cluster. Il se rajoute sur une distribution de manière générale sur une station de travail déjà installée. Il est prévu pour fonctionner avec les distributions basées sur le système de paquets RPM. Clic (Cluster Linux Calcul) Il s agit d un cluster de calcul soutenu par MandrakeSoft, Bull et l'id-imag. La politique de Mandrake apparaît dans ce cluster : automatiser au maximum la procédure d installation. Ce qui en fait son avantage principal, mais ce projet ne semble plus en développement, car depuis Octobre 2003 aucune mise à jour n a été effectuée. La suite du document sera consacrée au cluster Mosix, dans sa déclinaison Open Source Openmosix. 2 Openmosix 2.1 Définition Openmosix est un cluster à répartition de charge entre processus. En effet, chaque application pourra être migrée entre les nodes afin de tirer avantage de la meilleure ressource disponible. L idée principale consiste à répartir sur plusieurs machines - non pas le calcul - mais les tâches elles-mêmes. En effet, un processus ne sera pas découpé sur les différents noeuds. Openmosix offre du clustering proche du load-balancing, où un serveur noeud gère la répartition. Ici, il n'y a pas l'obligation d'avoir un noeud serveur. Si un noeud doit exécuter plusieurs tâches qui requièrent un temps CPU important, alors que ses voisins sont moins actifs : Openmosix va alors prendre la décision de migrer ces processus sur les noeuds les plus puissants et les moins actifs du cluster. Cette opération équilibre donc la charge totale sur le maximum de noeuds. Ainsi, la migration est totalement transparente. Ceci permet de disposer d une machine multiprocesseur (SMP), à la différence que les échanges de données sont plus lents en raison du passage obligatoire par le réseau. UFR Sciences de Toulon /2005

7 2.2 Installation La première solution d'installation consiste à patcher le noyau (http://openmosix.sourceforge.net) et à installer Openmosix avec les codes sources ou directement à l'aide de binaires disponibles sous forme de paquets (.rpm ou.deb). Dans ce cas il est nécessaire de démarrer l installation sur la base d une version ou inférieur du noyau et de recompiler celui-ci après avoir appliquer le patch Openmosix. En effet à ce jour, il n'existe pas de patch officiel pour Openmosix avec des noyaux plus récents. Voici en détail la procédure d installation sous Debian : Récupérer les sources du noyau : # apt-get install kernel-source Après cela, vous trouverez un fichier compressé dans /usr/src : /usr/src/kernel-source tar.bz2 Il faut décompresser ce fichier : # cd /usr/src tar vxjf kernel-source Récupérez le patch du noyau : Soit avec apt-get : # apt-get install kernel-patch-openmosix Celui si ne semble pas toujours bien s appliquer, il est préférable de télécharger le patch directement sur le site d Openmosix : Voici, un lien direct : Il faut ensuite le mettre dans copier dans /usr/src et le décompresser : # cp openmosix bz2 /usr/src # tar vxjf openmosix bz2 Patchez le noyau : Créer un lien symbolique. Cette étape vous permettra de vous rappeler le dernier noyau utilisé : # ln s /usr/src/ kernel-source /usr/src/linux Patcher le noyau: # patch p0 < openmosix Configurez le noyau : Récupérer la dernière version de votre configuration du noyau (optionnel). # cp /boot/config-votre_noyau_actuel /usr/src/linux Configurer votre noyau : # cd /usr/src/linux # make oldconfig La commande make oldconfig détecte les nouvelles modifications apportées. Répondez affirmativement à toutes les questions qui concernent Openmosix. UFR Sciences de Toulon /2005

8 Compilez le noyau et mettez le en place : Lancez la compilation : # make dep # make bzimage Copiez le noyau compilé dans le répertoire /boot en le renommant en vmlinuz (standard) : # cp /usr/src/linux/arch/i386/boot/bzimage /boot/vmlinux omosix Copiez la nouvelle configuration dans le même répertoire : # cp /usr/src/linux/.config /boot/config omosix Copiez le fichier System.map toujours dans /boot : # cp /usr/src/linux/system.map /boot/system.map omosix Modifiez votre secteur de boot en éditant le fichier de configuration de Lilo : /etc/lilo.conf Ajouter les lignes suivantes : image=/boot/vmlinux omosix label=linux omosix read-only Et modifiez éventuellement la ligne default : default=linux omosix Modifiez le secteur de boot : # lilo -v Si aucune erreur n a été commise vous devriez avoir la ligne : Add Linux Omosix * Il faut alors redémarrer la machine et sélectionner le noyau Linux Omosix. Installez Openmosix # apt-get install openmosix Lancez Openmosix # /etc/init.d/openmosix start Si tout à fonctionné correctement vous devriez obtenir un message finissant par : «openmosix configuration was successful :)» La seconde solution consiste à récupérer le noyau patché, qui est disponible pour la distribution Debian sur Installer le noyau : kernel-image openmosix-1_10.00.custom_i386.deb # dpkg i kernel-image openmosix-1_10.00.custom_i386.deb Une troisième solution consiste dans l'utilisation d un LiveCD, tel que ClusterKnoppix (http://bofh.be/clusterknoppix/). C'est à partir de cette distribution installée sur disque dur que tous les tests suivants ont été effectués, cette version possède un noyau récent, pacthé Openmosix, qui reconnaît les disques durs S-ATA. UFR Sciences de Toulon /2005

9 2.3 Configuration Le fichier de configuration permettant d'ajouter différents noeuds au cluster est /etc/openmosix.map. La syntaxe est la suivante : ID_noeud Host Nombre_de_noeud # Ici est définie une machine # Ici sont définies les 15 machines de O1 à O1 15 Note : dans les dernières versions de Openmosix (0.3.4) il n'est plus nécessaire de renseigner ce fichier, un démon d'openmosix (omdisc) découvre automatiquement par broadcast, les nœuds présents sur le réseau. Les autres fichiers de configuration se situent dans /proc/hpc/, /proc/mosix pour les anciennes versions. Les valeurs des fichiers du répertoire /proc/hpc/admin représentent la configuration actuelle. La configuration peut se faire soit en éditant les fichiers, soit en utilisant la commande mosctl. Par exemple si l'on souhaite bloquer l'arrivée de processus : # mosctl block Et inversement: # mostctl noblock Options principales : block bring expel lstay mospe nomfs stay Interdit l'arrivée de processus. Renvoie tous les processus locaux sur leur noeud d'origine. Renvoie tous les processus locaux sur leur noeud d'origine et interdit d'en recevoir de nouveau. Utile lorsque l'on souhaite arrêter la machine. Interdit aus processus locaux de migrer mais autorise les processus étrangers à être migré. Contient l'id du nœud. Interdit l'utilisation de MFS («partage du systèmes de fichiers»). Interdit la migration des processus sur d'autre noeud. Informations sur les autres noeuds /proc/hpc/nodes/[id_du_noeud]/cpus Nombre de CPU du nœud. /proc/hpc/nodes/[id_du_noeud]]/load Charge CPU. /proc/hpc/nodes/[id_du_noeud]]/mem Mémoire de la machine utilisée. /proc/hpc/nodes/[id_du_noeud]]/rmem Mémoire libre de la machine. /proc/hpc/nodes/[id_du_noeud]]/speed Vitesse du noeud. /proc/hpc/nodes/[id_du_noeud]]/status Statut du noeud. /proc/hpc/nodes/[id_du_noeud]]/tmem Mémoire totale. /proc/hpc/nodes/[id_du_noeud]]/util Utilisation du noeud (%). UFR Sciences de Toulon /2005

10 Informations sur les processus /proc/[pid]/cantmove Raison pour laquelle le processus n'a pas été migré. /proc/[pid]/lock Si le processus est bloqué sur le noeud. /proc/[pid]/nmigs Temps depuis lequel le processus a été migré. /proc/[pid]/where Nœud sur lequel le processus est traité. /proc/[pid]/goto Nœud sur lequel le processus sera migré. /proc/hpc/remote/from Noeud d'origine du processus. /proc/hpc/remote/identity Informations sur le processus. /proc/hpc/remote/statm Taille mémoire du processus /proc/hpc/remote/stats Taux CPU du processus 2.4 Commandes et outils d'openmosix Les commandes suivantes sont disponibles : mosmon - moniteur Openmosix. Il affiche au sein d une console l'état des nœuds : charge CPU, mémoire installée, utilisée, etc mtop - version améliorée de la commande top qui affiche sur quel nœud les processus sont exécutés. mps - version améliorée de ps qui affiche les numéros de nœud des processus. mosctl whois ''ID_noeud'' - affiche l'adresse IP ou le nom d'hôte du nœud. "mosctl'' est la commande d'administration de Openmosix (voir man mostcl). migrate PID [noeud] - permet de forcer la migration d'un processus [sur un noeud]. mosrun - Permet de définir des options sur le lancement du programme. mosrun -h/-l prog -h : interdit la migration. -l : force la migration. openmosixcollector: démon d enregistrement des traces. Il permet de collecter en temps réel les informations de charge sur les noeuds du cluster et de les stocker dans /tmp où elles pourront être exploitées graphiquement par le programme openmosixanalyser. Pour démarrer le démons de collecte d information : # /etc/init.d/openmosixcollector start ou # openmosixcollector -d UFR Sciences de Toulon /2005

11 Les outils graphiques: openmosixview : C'est le programme principal d'administration graphique et de monitoring. Cette fenêtre principale permet de visualiser les informations de chaque noeud du cluster : adresse IP, numéro de noeud, nombre de processeurs, charge CPU, taux d'occupation mémoire, efficacité de la répartition de charge sur l'ensemble des noeuds, et un poids relatif à la puissance CPU de chaque noeud. Ce poids est calculé sur la base de plusieurs paramètres tels que la puissance du processeur. Cependant, l'utilisateur peut modifier cette valeur par l'interface graphique (ou mosctl setspeed) afin de forcer l'utilisation d'un nœud ou, à l inverse, forcer l'inactivité d'un noeud que l'on souhaite laisser libre. Figure openmosixview. openmosixprocs : Tableau des processus dont les informations fournies sont semblables à celle de mtop. Cette utilitaire offre, en outre, la possibilité de gérer la migration des ces processus. Ces derniers sont identifiables aisément grâce à leur couleur verte). Figure openmosixprocs. UFR Sciences de Toulon /2005

12 openmosixanalyzer : analyseur des traces du démon penmosixcollector (évolution de la charge CPU et mémoire). Dans la figure 2-3-3, deux augmentations de charge apparaissent. Figure : openmosixanalyzer. openmosixmigmon : Graphique qui représente différents noeuds avec les liens des processus migré. Chaque noeud est représenté sous la forme d'un cercle autour desquels gravitent les processus qui s y exécutent. Cette fenêtre offre à l'utilisateur des possibilités d'interaction. Il est possible de glisser/déposer un processus sur un noeud à l aide de la souris. Dans l exemple de la figure la machine 111 a migré 4 processus (en vert) sur la machine 112. En sélectionnant une de ces quatre tâches, il est possible de la faire glisser sur la machine 111 (et vice versa). Cette action aura pour conséquence de migrer le processus correspondant sur le nœud 111. Figure openmosixmigmon UFR Sciences de Toulon /2005

13 openmosixhistory : historique des processus. Le programme fournit dans le temps les processus lancés. On obtient les mêmes informations qu openmosixprocs mais à différents moments. 2.5 Exemples de tests Pour commencer, vérifiez que la migration des processus fonctionne. Lancez la commande suivante plusieurs fois et vérifiez que des processus ont été migrée à l'aide de la commande mtop. # awk 'BEGIN {for(i=0;i<10000;i++)for(j=0;j<10000;j++);}' & # mtop PID USER PRI NI SIZE RSS SHARE STAT N# MGS %CPU %MEM TIME COMMAND 3457 root R :06 awk 3461 root R :05 awk 3454 root S :07 awk 3451 root S :06 awk 3453 root S :08 awk 3456 root S :07 awk 3455 root S :07 awk 3459 root S :05 awk Les processus sont bien exécutés sur les différents noeuds. L'exemple suivant consistera à encoder 6 chansons*. L'encodage, qui transformera des fichiers wav en ogg, est lancé sur le seul ordinateur Rappel : mosrun -h force l'exécution local du processus. # time $(for i in *.wav; do mosrun -h oggenc "$i" & done) real 3m11.317s user 0m55.420s sys 0m21.130s L'encodage dure 3m11s. Un seul nœud, le 111, sur lequel la commande a été lancée, est utilisé comme le montre le graphe suivant : Figure Utilisation d une seule machine 111 du cluster (openmosixview) * : la création de mp3 (ou autre format) à partir de cd audio est interdite en France, de plus le piratage nuit à la création artistique. UFR Sciences de Toulon /2005

14 La commande est ensuite lancée normalement, sans forcer le processus à s'exécuter localement: # time $(for i in *.wav; do oggenc "$i" & done) real 1m9.305s user 0m37.630s sys 0m2.880s Maintenant l'encodage dure au total 1m9.305s. Les graphiques suivants sont obtenus : Figure : utilisation de toutes les machines du cluster. La colonne overall load de la figure montre la répartition équitable entre les neouds. Figure : tableau des processus et détail d'un processus migré. La fenêtre de droite (openmosixprocs) affiche les processus lancés. Les processus migrés apparaissent en vert, lorsqu un double clic est effectué sur l un d eux la fenêtre de droite apparaît. Il est alors possible d interagir sur le processus. Il peut alors, être renvoyé sur son nœud d origine, envoyé vers un nœud plus rapide, bloqué sur ce nœud ou encore être détruit. UFR Sciences de Toulon /2005

15 Figure : topologie des noeuds et des processus. Ici lors de la capture d écran, deux processus avaient migré vers le nœud 112 et 3 vers le 103. Comme expliqué dans la présentation d openmosixmigmon (chapitre 2-3), il est possible de faire glisser un processus du nœud 103 vers la nœud 112. Bilan des tests Le temps d encodage est donc passé de 3mn10s à 1mn09s, soit quasiment trois fois moins de temps. Les résultats sont en accord avec nos espérances car l on disposait de trois fois plus de ressources. Si nous effectuons le calcul, nous nous s apercevons que théoriquement le temps total avec les trois machines aurait du être de 1m03s. Cette différence est due au fait que le transfert des processus, mais surtout le transfert des données traitées sur une autre machine du réseau prend du temps. Ici, les fichiers wav occupaient près de 50 Mo, ce qui correspond précisément aux six secondes perdues lors du transfert sur le réseau. En effectuant un test avec des processus de petite taille, et en faisant des calculs, le temps a précisément été divisé par trois. 3 Avantages et inconvénients de Openmosix 3.1 Avantages Openmosix peut fonctionner avec une architecture matérielle hétérogène. Son utilisation est transparente. L'utilisateur croit avoir à faire à une seule machine et aucune action supplémentaire n est nécessaire de sa part. Le coût d'un cluster Openmosix est beaucoup plus faible que celui d'un supercalculateur. UFR Sciences de Toulon /2005

16 Le système est autonome, il régule sa charge automatiquement, les interventions de l'administrateur sont extrêmement réduites. L'utilisateur peut contrôler et agir sur les processus depuis un seul noeud. La configuration de cluster Openmosix est automatique grâce à la découverte automatique des noeuds présents sur le réseau (omdiscd). Son utilisation et son administration à travers Openmosixview est très simple. Un autre atout important est que le projet est en constante évolution. De nombreuses amélioration yont récemment été apportées : La migration des threads et des programmes à mémoire partagé, comme Apache, est supportée à l'aide du patch ''Migshm''. Un masque logique permet de spécifier un ensemble de noeuds vers lesquels on autorise les processus à migrer. Une reprise à chaud des processus (checkpoint) dans le cas ou un noeud aurait dû être arrêté subitement. 3.2 Inconvénients Openmosix ne fonctionne pas sous Windows, la cause est qu il dépend du noyau Linux. Openmosix est un cluster à répartition de charge par processus : Lancer un seul processus gourmand sur une machine du cluster n apporte pas de gain de performance. Le processus ne sera pas fragmenté sur les différents nœuds. Les processus s'exécutant très rapidement et qui ne durent pas suffisamment longtemps en mémoire, ne bénéficient pas des algorithmes de migration d Openmosix. La version Migshm manque de stabilité. En effet plusieurs crashs système ont eu lieu lors de différents tests. La migration de processus Apache entraîne quelque fois un plantage système. Il est important de noter, qu à la date d aujourd hui, les différentes études sur Migshm confirment que le patch n est pas prêt à passer en production du fait de son instabilité. Si aucune librairie de programmation n'est requise pour tirer parti d Openmosix, il est préférable en revanche, de bien concevoir son application et d'écrire des programmes très modulaires qui lancent des processus par fork() et exec(). CONCLUSION Aucun cluster n'est parfait, c'est pour cela que les différentes solutions sont complémentaires entre elles. Pour les serveurs Web, une combinaison de clusters à répartition de charge et à haute disponibilité est nécessaire. Openmosix est une solution simple et peu onéreuse pour des besoins de cluster à répartition de charge. Openmosix s'affiche donc comme une solution idéale dans le cadre d'un serveur d'applications : grâce à lui, tous les utilisateurs connectés à distance disposent de performances constantes. D'autres questions peuvent alors se poser sur l'utilisation d'un tel procédé, du point de vue de la sécurité. Un point a déjà été résolu avec la possibilité d'utiliser une connexion SSH entre les nœuds. Mais ne serait-il pas possible pour un utilisateur malveillant et averti, d analyser en mémoire les processus qui ont été migrés sur sa machine? C est pour cela qu à mon avis les nœuds d un cluster ne devraient pas être des stations de travail comme dans le projet de clustering Oscar. UFR Sciences de Toulon /2005

INTRODUCTION... 3 ARCHITECTURE...

INTRODUCTION... 3 ARCHITECTURE... SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 ARCHITECTURE... 4 CE QUI CHANGE POUR L'UTILISATEUR... 5 LE ROLE DE L'ADMINISTRATEUR... 5 LE MATERIEL... 5 CONFIGURATION SYSTEME... 6 DEPANNAGE... 7 DROITS DE L UTILISATEUR POUR

Plus en détail

Atelier No1 : Installation de Windows Server 2003 Standard Edition Configuration du protocole TCP/IP

Atelier No1 : Installation de Windows Server 2003 Standard Edition Configuration du protocole TCP/IP Atelier No1 : Installation de Windows Server 2003 Standard Edition Configuration du protocole TCP/IP Précisions concernant les équipes de travail: Afin de rationaliser les équipements disponibles au niveau

Plus en détail

Le module Clonage des stations

Le module Clonage des stations Le module Clonage des stations Présentation Le module clonage des stations s'appuie sur l'outil libre udpcast ainsi que sur la possibilité pour les machines modernes de "booter" sur la carte réseau. On

Plus en détail

Online Help StruxureWare Data Center Expert

Online Help StruxureWare Data Center Expert Online Help StruxureWare Data Center Expert Version 7.2.7 Système virtuel StruxureWare Data Center Expert Le serveur StruxureWare Data Center Expert 7.2 est disponible comme système virtuel pris en charge

Plus en détail

Le meilleur de l'open source dans votre cyber cafe

Le meilleur de l'open source dans votre cyber cafe Le meilleur de l'open source dans votre cyber cafe Sommaire PRESENTATION...1 Fonctionnalités...2 Les comptes...3 Le système d'extensions...4 Les apparences...5 UTILISATION...6 Maelys Admin...6 Le panneau

Plus en détail

Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs

Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs METAIS Cédric 2 ème année Informatique et réseaux Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs Cédric METAIS ISMRa - 1 - LES DIFFERENTS SYSTEMES RAID SOMMAIRE INTRODUCTION I LES DIFFERENTS RAID I.1 Le

Plus en détail

FileMaker Pro 14. Utilisation d'une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 14

FileMaker Pro 14. Utilisation d'une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 14 FileMaker Pro 14 Utilisation d'une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 14 2007-2015 FileMaker, Inc. Tous droits réservés. FileMaker, Inc. 5201 Patrick Henry Drive Santa Clara, Californie 95054

Plus en détail

Cluster. Une introduction aux architectures systèmes distribuées. Université de Haute Alsace Octobre 2003

Cluster. Une introduction aux architectures systèmes distribuées. Université de Haute Alsace Octobre 2003 Cluster Une introduction aux architectures systèmes distribuées Université de Haute Alsace Octobre 2003 Plan Généralisation Technique Introduction Applications $$$ Définition Questions? Idées Plan Plan

Plus en détail

Le Ro le Hyper V Premie re Partie Configuration et Prise en main du gestionnaire Hyper-V

Le Ro le Hyper V Premie re Partie Configuration et Prise en main du gestionnaire Hyper-V Le Ro le Hyper V Premie re Partie Configuration et Prise en main du gestionnaire Hyper-V Microsoft France Division DPE Table des matières Présentation... 2 Objectifs... 2 Pré requis... 2 Quelles sont les

Plus en détail

Le Rô le Hyper V Secônde Partie Ope ratiôns avance es avec Hyper-V

Le Rô le Hyper V Secônde Partie Ope ratiôns avance es avec Hyper-V Le Rô le Hyper V Secônde Partie Ope ratiôns avance es avec Hyper-V Microsoft France Division DPE Table des matières Présentation... 2 Objectifs... 2 Pré requis... 2 Quelles sont les principales fonctionnalités

Plus en détail

Chap. III : Le système d exploitation

Chap. III : Le système d exploitation UMR 7030 - Université Paris 13 - Institut Galilée Cours Architecture et Système Le système d exploitation (ou O.S. de l anglais Operating System ) d un ordinateur est le programme qui permet d accéder

Plus en détail

Hyper-V et SC Virtual Machine Manager sous Windows Server 2008 R2

Hyper-V et SC Virtual Machine Manager sous Windows Server 2008 R2 186 Hyper-V et SC Virtual Machine Manager sous Windows Server 2008 R2 L'utilisation des fonctionnalités de haute disponibilité intégrées aux applications, L'ajout de solutions tierces. 1.1 Windows Server

Plus en détail

ManageEngine OpUtils 3. Vue d ensemble du produit

ManageEngine OpUtils 3. Vue d ensemble du produit ManageEngine OpUtils 3 Vue d ensemble du produit Agenda Vision général du produit Fonctions clés Les outils dans OpUtils Q & A Synthèse Vue du produit OpUtils est un outil de diagnostique du système et

Plus en détail

Windows serveur 2008 installer hyperv

Windows serveur 2008 installer hyperv Windows serveur 2008 installer hyperv 1 Description Voici la description fournit par le site Microsoft. «Windows Server 2008 Hyper-V est le moteur de virtualisation (hyperviseur) fourni dans Windows Server

Plus en détail

Cluster de calcul, machine Beowulf, ferme de PC Principes, problématique et échanges d expérience

Cluster de calcul, machine Beowulf, ferme de PC Principes, problématique et échanges d expérience Cluster de calcul, machine Beowulf, ferme de PC Principes, problématique et échanges d expérience 29 mars 2002 Olivier BOEBION - Laboratoire de Mathématiques et de Physique Théorique - Tours 1 Principes

Plus en détail

Chaque étudiant démarre son serveur Windows2003 virtuel. Les deux machines sont sur le même réseau (en host-only).

Chaque étudiant démarre son serveur Windows2003 virtuel. Les deux machines sont sur le même réseau (en host-only). TP DNS OBJECTIFS Mettre en place un serveur DNS principal. MATÉRIELS ET LOGICIELS NÉCESSAIRES Chaque étudiant démarre son serveur Windows2003 virtuel. Les deux machines sont sur le même réseau (en host-only).

Plus en détail

Les systèmes de Fichier

Les systèmes de Fichier Les systèmes de Fichier 1 Les disques durs, aussi petits soient-ils, contiennent des millions de bits, il faut donc organiser les données afin de pouvoir localiser les informations, c'est le but du système

Plus en détail

http://cri.univ-lille1.fr Virtualisation de Windows dans Ubuntu Linux

http://cri.univ-lille1.fr Virtualisation de Windows dans Ubuntu Linux http://cri.univ-lille1.fr Virtualisation de Windows dans Ubuntu Linux Version 1.0 Septembre 2011 SOMMAIRE 1. Introduction 3 2. Installation du logiciel de virtualisation VirtualBox 4 3. Création d'une

Plus en détail

MANUEL UTILISATEUR KIWI BACKUP V 3

MANUEL UTILISATEUR KIWI BACKUP V 3 Révision Mai 2012 MANUEL UTILISATEUR KIWI BACKUP V 3 Sommaire PREMIERE PARTIE : INSTALLATION DE KIWI BACKUP... 3 INSTALLATION SOUS WINDOWS... 3 INSTALLATION SOUS LINUX DEBIAN / UBUNTU... 6 Installation

Plus en détail

INTERNET. Accès à une base de données CDS-ISIS sur le Web NOTE TECHNIQUE. Volume 1 : Installation du logiciel serveur Apache.

INTERNET. Accès à une base de données CDS-ISIS sur le Web NOTE TECHNIQUE. Volume 1 : Installation du logiciel serveur Apache. NOTE TECHNIQUE INTERNET Accès à une base de données CDS-ISIS sur le Web Volume 1 : Installation du logiciel serveur Apache Version 3.1.2 Décembre 2004 Développement et assistance technique : Pierre Chabert

Plus en détail

Windows 2008 server -Introduction-

Windows 2008 server -Introduction- Windows 2008 server -Introduction- Rappel sur les systèmes d exploitation Un système d exploitation (Operating System) est un ensemble de programmes responsables de la liaison entre les ressources matérielles

Plus en détail

Mise en œuvre d'une solution de haute disponibilité pour un serveur de fichier

Mise en œuvre d'une solution de haute disponibilité pour un serveur de fichier Mise en œuvre d'une solution de haute disponibilité pour un serveur de fichier janvier 17 2014 Rodrigue Marie 913 G2 TP5 : Mise en œuvre d'une solution de haute disponibilité pour un serveur de fichier

Plus en détail

GSB/LOT 3 : Logiciel de backup

GSB/LOT 3 : Logiciel de backup SIO BTS Services Informatiques aux Organisations 1 ère année GSB/LOT 3 : Logiciel de backup Objectifs : Les serveurs mis en place vont devoir assurer un service continu pour l ensemble des visiteurs du

Plus en détail

Windows sur Kimsufi avec ESXi

Windows sur Kimsufi avec ESXi Introduction Depuis fin 2013 les serveurs Kimsufi sont livrés avec une seule adresse IPv4 et une seule adresse IPv6. De même les distributions Windows ne sont plus disponibles à l'installation Il est cependant

Plus en détail

Serveur de Licences Acronis. Guide Utilisateur

Serveur de Licences Acronis. Guide Utilisateur Serveur de Licences Acronis Guide Utilisateur TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION... 3 1.1 Présentation... 3 1.2 Politique de Licence... 3 2. SYSTEMES D'EXPLOITATION COMPATIBLES... 4 3. INSTALLATION DU

Plus en détail

Maintenance et gestion approfondie des Systèmes d exploitation Master 2 SILI. Année universitaire 2014-2015 David Genest

Maintenance et gestion approfondie des Systèmes d exploitation Master 2 SILI. Année universitaire 2014-2015 David Genest Maintenance et gestion approfondie des Systèmes d exploitation Master 2 SILI Année universitaire 2014-2015 David Genest Systèmes d exploitation Master 2 SILI 2014-2015 1 Chapitre I Virtualisation 1 Présentation

Plus en détail

Cosnefroy Thibaut Mars 2015 BTS 2 SIO Répartition de charge serveur web (debian wheezy) Version 1.0 (03/03/2015)

Cosnefroy Thibaut Mars 2015 BTS 2 SIO Répartition de charge serveur web (debian wheezy) Version 1.0 (03/03/2015) Conditions requises: Avoir deux machines déja configurés et prêtes pour faire de la répartition de charge entre machines. La première machine à pour adresse 10.0.0.2 et aura juste apache 2 d'installé.

Plus en détail

Le service FTP. M.BOUABID, 04-2015 Page 1 sur 5

Le service FTP. M.BOUABID, 04-2015 Page 1 sur 5 Le service FTP 1) Présentation du protocole FTP Le File Transfer Protocol (protocole de transfert de fichiers), ou FTP, est un protocole de communication destiné à l échange informatique de fichiers sur

Plus en détail

Rapport : installation d un OS Lycoris Deskstop/LX

Rapport : installation d un OS Lycoris Deskstop/LX Nicolas Guillon Groupe 111 Rapport : installation d un OS Lycoris Deskstop/LX Lycoris connu aussi sous le nom de Dekstop/LX est un système d exploitation d UNIX, faisant partie des systèmes dit Windowsiens.

Plus en détail

Présentation. Logistique. Résumé de la 1e Partie. Mise en place du système

Présentation. Logistique. Résumé de la 1e Partie. Mise en place du système Présentation Diapo01 Je m appelle Michel Canneddu. Je développe avec 4D depuis 1987 et j exerce en tant qu indépendant depuis 1990. Avant de commencer, je tiens à remercier mes parrains Jean-Pierre MILLIET,

Plus en détail

Le Ro le Hyper V Troisie me Partie Haute disponibilite des machines virtuelles

Le Ro le Hyper V Troisie me Partie Haute disponibilite des machines virtuelles Le Ro le Hyper V Troisie me Partie Haute disponibilite des machines virtuelles Microsoft France Division DPE Table des matières Présentation... 2 Objectifs... 2 Pré requis... 2 Quelles sont les principales

Plus en détail

1. Préparation d un PC virtuel sous Windows XP pro

1. Préparation d un PC virtuel sous Windows XP pro LP CHATEAU BLANC 45 CHALETTE/LOING THÈME : PRISE EN MAIN DE VMWARE TP OBJECTIFS : PRENDRE EN MAIN LE LOGICIEL VMWARE Compétences : C1-1 ; C3-3 ; C3-4 ; C5-4 ; C5-7 BAC PRO SEN TR ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS

Plus en détail

Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès )

Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès ) Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès ) Sommaire 1. Protection de son matériel et de ses données Création d'un utilisateur avec mot de passe compliqué

Plus en détail

Installation de Linux sur une grappe de PC

Installation de Linux sur une grappe de PC Installation de Linux sur une grappe de PC Simon Derr ID-IMAG Équipe Apache Grappes 2001 Plan Problématique Diffusion des données Automatisation de l installation Notes sur les performances Conclusion

Plus en détail

DEFINITION... 2 EXEMPLE SANS PROXY... 2 EXEMPLE AVEC PROXY... 2 LE REVERSE-PROXY... 2 EXEMPLE AVEC WINGATE...

DEFINITION... 2 EXEMPLE SANS PROXY... 2 EXEMPLE AVEC PROXY... 2 LE REVERSE-PROXY... 2 EXEMPLE AVEC WINGATE... Serveur Proxy Sommaire : DEFINITION... 2 EXEMPLE SANS PROXY... 2 EXEMPLE AVEC PROXY... 2 LE REVERSE-PROXY... 2 EXEMPLE AVEC WINGATE... 3 POSTE CLIENT... 8 EXEMPLE AVEC SQUID (SOUS WINDOWS)... 8 POSTE CLIENT...10

Plus en détail

Installation de Windows 2000 Serveur

Installation de Windows 2000 Serveur Installation de Windows 2000 Serveur Introduction Ce document n'explique pas les concepts, il se contente de décrire, avec copies d'écran, la méthode que j'utilise habituellement pour installer un Windows

Plus en détail

WINDOWS SERVER 2003 ADMINISTRATION A DISTANCE

WINDOWS SERVER 2003 ADMINISTRATION A DISTANCE 1. Introduction WINDOWS SERVER 2003 ADMINISTRATION A DISTANCE En règle générale, les administrateurs ne travaillent pas en salle serveurs. Et cette dernière peut se trouver n'importe où dans le bâtiment.

Plus en détail

Installation et configuration d un serveur DHCP (Windows server 2008 R2)

Installation et configuration d un serveur DHCP (Windows server 2008 R2) Installation et configuration d un serveur DHCP (Windows server 2008 R2) Contenu 1. Introduction au service DHCP... 2 2. Fonctionnement du protocole DHCP... 2 3. Les baux d adresse... 3 4. Etendues DHCP...

Plus en détail

Institut National de la Recherche Agronomique Cahier des charges

Institut National de la Recherche Agronomique Cahier des charges Institut National de la Recherche Agronomique Cahier des charges Fourniture d'équipements informatiques de stockage de grande capacité pour les Centres de Recherche de Paris & Nancy Objet de la consultation

Plus en détail

Initiation à L Informatique. - Cours sur Windows - La notion du SE

Initiation à L Informatique. - Cours sur Windows - La notion du SE Initiation à L Informatique - Cours sur Windows - 1 Le système d'exploitation est un ensemble d'outils logiciels permettant à l'ordinateur de gérer : - la communication entre les différents composants

Plus en détail

DOCUMENTATION TECHNIQUE

DOCUMENTATION TECHNIQUE DOCUMENTATION TECHNIQUE Installation et configuration d un serveur OCS Inventory et GLPI Active Directory et DHCP Benjamin Dupuy BTS Services Informatiques aux Organisations Option : Solutions d infrastructures,

Plus en détail

CONFIGURER VOTRE HEBERGEMENT LINUX

CONFIGURER VOTRE HEBERGEMENT LINUX CONFIGURER VOTRE HEBERGEMENT LINUX Ref : FP. P858 V 6.0 Ce document vous indique comment utiliser votre hébergement Linux à travers votre espace abonné. A - Accéder à la gestion de votre Hébergement...

Plus en détail

ENVOI EN NOMBRE DE MESSAGES AUDIO

ENVOI EN NOMBRE DE MESSAGES AUDIO DITEL PHONING TAPI ENVOI EN NOMBRE DE MESSAGES AUDIO Présentation : La version Phoning VOIP de Ditel vous permet d'envoyer vos messages audio de façon automatique. Vous enregistrez un message Vocal et

Plus en détail

User Manual Version 3.6 Manuel de l Utilisateur Version 2.0.0.0

User Manual Version 3.6 Manuel de l Utilisateur Version 2.0.0.0 User Manual Version 3.6 Manuel de l Utilisateur Version 2.0.0.0 User Manuel Manual de l Utilisateur I EasyLock Manuel de l Utilisateur Table des Matières 1. Introduction... 1 2. Configuration Requise...

Plus en détail

Installation de Windows 2000 Serveur

Installation de Windows 2000 Serveur Installation de Windows 2000 Serveur Introduction Ce document n'explique pas les concepts, il se contente de décrire, avec copies d'écran, la méthode que j'utilise habituellement pour installer un Windows

Plus en détail

Prise de contrôle à distance de PC

Prise de contrôle à distance de PC Prise de contrôle à distance de PC VNC = Virtual Network Computing Il sagit de prendre très facilement le contrôle d'un PC à distance en utilisant un programme performant. Par exemple, si vous souhaitez

Plus en détail

Parallels Desktop 4.0 Switch to Mac. Tutoriel sur la Migration de votre PC. www.parallels.fr

Parallels Desktop 4.0 Switch to Mac. Tutoriel sur la Migration de votre PC. www.parallels.fr Parallels Desktop 4.0 Switch to Mac Tutoriel sur la Migration de votre PC www.parallels.fr Tutoriel sur la Migration de votre PC avec Parallels Transporter L outil de migration optimisé Parallels Transporter

Plus en détail

Sauvegarder automatiquement ses documents

Sauvegarder automatiquement ses documents Sauvegarder automatiquement ses documents Il n'y a rien de pire que de perdre ses documents suite à un problème avec son ordinateur. Qu'ils s'agissent de vos photos, de vos musiques, de vos rapports, de

Plus en détail

Projet Avancé. LINUX WIFI Embarqué

Projet Avancé. LINUX WIFI Embarqué Projet Avancé LINUX WIFI Embarqué Semestre 5-2004/2005 Guillaume GUINDE Xavier NOURISSON Amélie GUION Adrien ZANCAN ENSEIRB Linux WIFI embarqué SOMMAIRE INTRODUCTION...3 TP1 MISE EN ŒUVRE DE LINUX...4

Plus en détail

Installation VPN Windows 2003 serveur

Installation VPN Windows 2003 serveur Installation VPN Windows 2003 serveur 1. Utilité d'un VPN au sein de Tissea SARL 1.1. Présentation Un réseau privé virtuel (VPN) est un moyen pour se connecter à un réseau privé par le biais d'un réseau

Plus en détail

La hiérarchie du système DNS

La hiérarchie du système DNS LA RÉSOLUTION DE NOMS 1. PRÉSENTATION DU SYSTÈME DNS 1.1 INTRODUCTION À LA RÉSOLUTION DE NOMS Pour pouvoir communiquer, chaque machine présente sur un réseau doit avoir un identifiant unique. Avec le protocole

Plus en détail

Guide de démarrage. pour Solution de gestion des EPN (Espaces Publics Numériques)

Guide de démarrage. pour Solution de gestion des EPN (Espaces Publics Numériques) Guide de démarrage pour Solution de gestion des EPN (Espaces Publics Numériques) 73 rue de Saint-Mandrier 83140 Six-Fours Tél.: 04 89 81 43 43 - Fax : 09 89 39 88 59 - www.aesis-conseil.com RCS Toulon

Plus en détail

italc supervision de salle

italc supervision de salle italc italc supervision de salle 01 Présentation générale : italc est un logiciel de supervision de salles d'ordinateurs. Il fonctionne en mode poste «maitre» et postes «élèves». Avec votre serveur AbulEdu,

Plus en détail

Windows XP. Microsoft. Sommaire :

Windows XP. Microsoft. Sommaire : Microsoft Windows XP Sommaire : OUVERTURE DE SESSION...2 LE BUREAU...3 CHANGER D ENVIRRONEMENT...4 NOUVEAU RACCOURCI...7 LE MENU DEMARRER...9 LES PROGRAMMES AU DEMARRAGE...11 LA GESTION DES FICHIERS...12

Plus en détail

PPE 2-1 Support Systeme. Partie Support Système

PPE 2-1 Support Systeme. Partie Support Système PPE 2-1 Support Systeme Partie Support Système Sébastien MASSON 24/04/2013 0 Sommaire 1. DMZ 2 2. Serveurs Web 3 3. Logiciel d'inventaire 6 1 1. DMZ (Zone démilitarisée) Une DMZ est une zone tampon d'un

Plus en détail

Administration via l'explorateur WebSphere MQ

Administration via l'explorateur WebSphere MQ Ce document présente l utilisation de l Explorateur WebSphere MQ, et en particulier sa capacité à administrer des Queue Manager distants. Il aborde également les problèmes de sécurité liés à l administration

Plus en détail

Systèmes d exploitation

Systèmes d exploitation Systèmes d exploitation Un système d exploitation (SE, en anglais Operating System ou OS) est un ensemble de programmes responsables de la liaison entre les ressources matérielles d un ordinateur et les

Plus en détail

Installation de Windows 2000 Serveur

Installation de Windows 2000 Serveur Installation de Windows 2000 Serveur Introduction Ce document n'explique pas les concepts, il se contente de décrire, avec copies d'écran, la méthode que j'utilise habituellement pour installer un Windows

Plus en détail

VMWare Infrastructure 3

VMWare Infrastructure 3 Ingénieurs 2000 Filière Informatique et réseaux Université de Marne-la-Vallée VMWare Infrastructure 3 Exposé système et nouvelles technologies réseau. Christophe KELLER Sommaire Sommaire... 2 Introduction...

Plus en détail

IBM Software Demos Tivoli Provisioning Manager for OS Deployment

IBM Software Demos Tivoli Provisioning Manager for OS Deployment De nombreuses entreprises vont être amenées très bientôt à passer à Microsoft Windows Vista. Mais, même les mieux préparées appréhendent la migration vers un nouvel OS. propose une solution aisée,

Plus en détail

Créez votre ordinateur virtuel!

Créez votre ordinateur virtuel! virtualisation Créez votre ordinateur virtuel! Installer plusieurs systèmes d'exploitation sur son ordinateur peut rendre bien des services. Longtemps réservée aux professionnels, cette possibilité est

Plus en détail

Serveur de déploiement FOG sous linux

Serveur de déploiement FOG sous linux Serveur de déploiement FOG sous linux FOG est une application open-source sous licence GPL de gestion d'images disques permettant le déploiement de stations via PXE. Ça permet par exemple d'éviter d'avoir

Plus en détail

Unix/Linux I. 1 ere année DUT. Université marne la vallée

Unix/Linux I. 1 ere année DUT. Université marne la vallée Unix/Linux I 1 ere année DUT Université marne la vallée 1 Introduction 2 Fonctions et spécifité d Unix Architecture 3 4 5 Fichier Unix Arborescence de fichiers Quelques commandes sur les fichiers Chemins

Plus en détail

Cours 420-KEG-LG, Gestion de réseaux et support technique. Atelier No2 :

Cours 420-KEG-LG, Gestion de réseaux et support technique. Atelier No2 : Atelier No2 : Installation d Active Directory Installation du service DNS Installation du Service WINS Création d'un compte d'ordinateur Jonction d'un ordinateur à un domaine Création d usagers. Étape

Plus en détail

!" # Disque Dur 2.5 pouces Firewire Windows FR V1.0 - Page 1/17

! # Disque Dur 2.5 pouces Firewire Windows FR V1.0 - Page 1/17 !" # Disque Dur 2.5 pouces Firewire Windows FR V1.0 - Page 1/17 $%%&' I DETAIL DE LA LIVRAISON...3 II INTRODUCTION...3 III SYSTEME REQUIS...3 IV INSTALLATION MATERIELLE - CONNEXIONS...3 V INSTALLATION

Plus en détail

Guide d'installation et de configuration d'ibm SPSS Modeler Social Network Analysis 16

Guide d'installation et de configuration d'ibm SPSS Modeler Social Network Analysis 16 Guide d'installation et de configuration d'ibm SPSS Modeler Social Network Analysis 16 Remarque Certaines illustrations de ce manuel ne sont pas disponibles en français à la date d'édition. Table des matières

Plus en détail

Présentation / Installation / Configuration d un serveur MS Windows NT 4.0. Travail réalisé en cours et lors de séance en autonomie.

Présentation / Installation / Configuration d un serveur MS Windows NT 4.0. Travail réalisé en cours et lors de séance en autonomie. Intitulé : Présentation / Installation / Configuration d un serveur MS Windows NT 4.0 Cadre : Travail réalisé en cours et lors de séance en autonomie. Conditions de réalisation : Ce travail à été réalisé

Plus en détail

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications.

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications. Table des matières LES PRINCIPES DE BASE... 1 Présentation distribuée-revamping...2 Présentation distante...3 Traitements distribués...3 données distantes-rd...4 données distribuées-rda distribué...4 L'ARCHITECTURE

Plus en détail

TP2a : Windows 2008 Server et Active Directory + station windows 7

TP2a : Windows 2008 Server et Active Directory + station windows 7 TP2a : Windows 2008 Server et Active Directory + station windows 7 Description de la configuration et des objectifs du TP : Installer un serveur Windows 2008 contrôleur de domaine en machine virtuelle

Plus en détail

PROCEDURE INSTALLATION ET PARAMETRAGE D UN SERVEUR TSE

PROCEDURE INSTALLATION ET PARAMETRAGE D UN SERVEUR TSE PROCEDURE INSTALLATION ET PARAMETRAGE D UN SERVEUR TSE Table des matières 1) Un serveur TSE, c est quoi?... 1 2) Prérequis technique... 1 3) Comment louer un serveur?... 1 4) Ou acheter des licences?...

Plus en détail

Informatique. Les réponses doivent être données en cochant les cases sur la dernière feuille du sujet, intitulée feuille de réponse

Informatique. Les réponses doivent être données en cochant les cases sur la dernière feuille du sujet, intitulée feuille de réponse Questions - Révision- - 1 er Semestre Informatique Durée de l examen : 1h pour 40 questions. Aucun document n est autorisé. L usage d appareils électroniques est interdit. Les questions faisant apparaître

Plus en détail

Guide de transfert. Courriel Affaires

Guide de transfert. Courriel Affaires Guide de transfert Courriel Affaires Juin 2013 Table des matières Introduction 3 Transfert par un administrateur Voici ce que vous devez fournir avant de commencer 1. Importation de Fichiers PST 2. Exportation

Plus en détail

Guide pour l Installation des Disques Durs SATA et la Configuration RAID

Guide pour l Installation des Disques Durs SATA et la Configuration RAID Guide pour l Installation des Disques Durs SATA et la Configuration RAID 1. Guide pour l Installation des Disques Durs SATA... 2 1.1 Installation de disques durs Série ATA (SATA)... 2 2. Guide de Configurations

Plus en détail

Introduction à l utilisation d Occigen

Introduction à l utilisation d Occigen Introduction à l utilisation d Occigen Vous avez obtenu des heures de calcul sur un supercalculateur national! Ce petit guide va vous permettre de démarrer en quelques minutes. Avant de commencer, il vous

Plus en détail

Alcatel-Lucent VitalQIP Appliance Manager

Alcatel-Lucent VitalQIP Appliance Manager Alcatel-Lucent Appliance Manager Solution complète de gestion des adresses IP et de bout en bout basée sur des appliances Rationalisez vos processus de gestion et réduisez vos coûts d administration avec

Plus en détail

LA GESTION DES SOLUTIONS TECHNIQUES D ACCÈS

LA GESTION DES SOLUTIONS TECHNIQUES D ACCÈS LA GESTION DES SOLUTIONS TECHNIQUES D ACCÈS Pour les sources voir le cours LA PROBLEMATIQUE Parc informatique hétérogène compliquant la gestion des postes ; Mise à jour longue des applications ; Existence

Plus en détail

Configuration de la protection antivirus du côté utilisateur pour l OS Linux. Protégez votre univers

Configuration de la protection antivirus du côté utilisateur pour l OS Linux. Protégez votre univers Configuration de la protection antivirus du côté utilisateur pour l OS Linux Protégez votre univers Déploiement de la protection antivirus. Malheureusement, le système d'exploitation Linux n'inclut aucun

Plus en détail

FileMaker Pro 13. Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 13

FileMaker Pro 13. Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 13 FileMaker Pro 13 Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 13 2007-2013 FileMaker, Inc. Tous droits réservés. FileMaker, Inc. 5201 Patrick Henry Drive Santa Clara, Californie 95054

Plus en détail

SISR1 CH5 Gérer un ordinateur à distance

SISR1 CH5 Gérer un ordinateur à distance SISR1 CH5 Gérer un ordinateur à distance - Page 1 - Sommaire Application 1 Gestion d'un ordinateur à distance (entre 2 postes sous Windows)...2 Préambule...2 Coté serveur (Server)...3 Coté client (Viewer)...4

Plus en détail

Addenda du Guide de l administrateur

Addenda du Guide de l administrateur Addenda du Guide de l administrateur Cet Addenda contient les ajouts et les modifications apportées au texte du Guide de l'administrateur VERITAS Backup Exec for Windows Servers. Les informations contenues

Plus en détail

Configurations pour ordinateur PC & optimisations du système d exploitation Windows (Mise à jour : Novembre 2012)

Configurations pour ordinateur PC & optimisations du système d exploitation Windows (Mise à jour : Novembre 2012) Configurations pour ordinateur PC & optimisations du système d exploitation Windows (Mise à jour : Novembre 2012) Un processeur rapide et une bonne quantité de mémoire, bien qu important, ne peuvent garantir

Plus en détail

DOCUMENTATION POUR L'INSTALLATION DE TYPO3

DOCUMENTATION POUR L'INSTALLATION DE TYPO3 DOCUMENTATION POUR L'INSTALLATION DE TYPO3 ajoly@e-magineurs.com Ingénieur en développement 45 rue du Vivier 69007 Lyon Tel : 04 37 37 88 00 www.e-magineurs.com Donnez de l e-magination à votre communication

Plus en détail

! "# $ Disque Dur 3.5 pouces Firewire Windows FR V1.0 - Page 1/17

! # $ Disque Dur 3.5 pouces Firewire Windows FR V1.0 - Page 1/17 ! "# $ Disque Dur 3.5 pouces Firewire Windows FR V1.0 - Page 1/17 %&&'( I DETAIL DE LA LIVRAISON...3 II INTRODUCTION...3 III SYSTEME REQUIS...3 IV INSTALLATION MATERIELLE - CONNEXIONS...3 V INSTALLATION

Plus en détail

Par le service des publications Citrix. Citrix Systems, Inc.

Par le service des publications Citrix. Citrix Systems, Inc. Licences : présentation de l architecture Par le service des publications Citrix Citrix Systems, Inc. Avis Les informations contenues dans cette publication peuvent faire l'objet de modifications sans

Plus en détail

CLIC Cluster LInux pour le Calcul

CLIC Cluster LInux pour le Calcul CLIC Cluster LInux pour le Calcul http://clic.mandrakesoft.com Wilfrid Billot (@imag.fr) ID-IMAG Projet Apache http://www-id.imag.fr Plan ¾ Introduction à CLIC ¾ CLIC et les clusters ¾ Ce qui existe déjà

Plus en détail

Maintenir Debian GNU/Linux à jour

Maintenir Debian GNU/Linux à jour Maintenir Debian GNU/Linux à jour Ce troisième document présente dans un premier temps comment maintenir son système à jour de façon automatisée. Il est en effet indispensable d'installer de manière parfaitement

Plus en détail

Atelier : Virtualisation avec Xen

Atelier : Virtualisation avec Xen Virtualisation et Cloud Computing Atelier : Virtualisation avec Xen Plan Présentation de Xen Architecture de Xen Le réseau Gestion des domaines DomU dans Xen Installation de Xen Virt. & Cloud 12/13 2 Xen

Plus en détail

!!!!!!!!!!!! Installation rapide et guide de configuration. Page! 1! 22

!!!!!!!!!!!! Installation rapide et guide de configuration. Page! 1! 22 Installation rapide et guide de configuration Page 1 22 INTRODUCTION ----------------------------------------------------------------------------------------------3 CONFIGURATION REQUISE ---------------------------------------------------------------------------------------3

Plus en détail

Fiche technique Schneider

Fiche technique Schneider Fiche technique Schneider Test et mise en service d un PC virtuel sous WINDOWS SEVEN 32 ou 64 bits avec VIRTUAL BOX Introduction Une nouvelle version de Windows est générée par Microsoft tous les quatre

Plus en détail

Présentation des outils dans DaRT 8.0

Présentation des outils dans DaRT 8.0 Présentation des outils dans DaRT 8.0 À partir de la fenêtre Diagnostic and Recovery Toolset dans Microsoft Diagnostics and Recovery Toolset (DaRT) 8.0, vous pouvez lancer l'un des outils individuels que

Plus en détail

Introduction aux systèmes d exploitation

Introduction aux systèmes d exploitation Introduction aux systèmes d exploitation Le système d exploitation est un ensemble de logiciels qui pilotent la partie matérielle d un ordinateur. Les principales ressources gérées par un système d exploitation

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION D UN PROXY

MANUEL D INSTALLATION D UN PROXY MANUEL D INSTALLATION D UN PROXY Squid, SquidGuard, Dansguardian Dans ce guide on va détailler l installation et la configuration d une solution proxy antivirale en utilisant les outils ; squid, dansguardian,

Plus en détail

Systèmes d exploitation. Introduction. (Operating Systems) http://www.sir.blois.univ-tours.fr/ mirian/

Systèmes d exploitation. Introduction. (Operating Systems) http://www.sir.blois.univ-tours.fr/ mirian/ Systèmes d exploitation (Operating Systems) Introduction SITE : http://www.sir.blois.univ-tours.fr/ mirian/ Systèmes d exploitation - Mírian Halfeld-Ferrari p. 1/2 Qu est-ce qu un SE? Ensemble de logiciels

Plus en détail

Windows 2000: W2K: Architecture. Introduction. W2K: amélioration du noyau. Gamme windows 2000. W2K pro: configuration.

Windows 2000: W2K: Architecture. Introduction. W2K: amélioration du noyau. Gamme windows 2000. W2K pro: configuration. Windows 2000: Introduction W2K: Architecture Système d'exploitation multitâche multithread 32 bits à architecture SMP. Multiplateforme: intel x86, Compaq Alpha Jusqu'à 64 Go de mémoire vive Système d'exploitation

Plus en détail

Contexte InfoRéseau50. Charles SAINT-LÔ SIO2 Lycée Notre Dame de la Providence Année 2014-2015

Contexte InfoRéseau50. Charles SAINT-LÔ SIO2 Lycée Notre Dame de la Providence Année 2014-2015 Contexte InfoRéseau50 Charles SAINT-LÔ SIO2 Lycée Notre Dame de la Providence Année 2014-2015 1 Présentation du contexte : Je travaille chez InfoRéseau50, qui est une société spécialisée dans la gestion

Plus en détail

Utilitaire de récupération des données

Utilitaire de récupération des données MDECOM32 pour Windows 95 Utilitaire de récupération des données Le logiciel MDECom32.EXE permet à l'utilisateur d'établir une communication avec le terminal pour émettre ou recevoir des données. MDECom32

Plus en détail

Les possibilités de paramétrage réseau des logiciels de virtualisation sont les suivantes quant à la connexion réseau :

Les possibilités de paramétrage réseau des logiciels de virtualisation sont les suivantes quant à la connexion réseau : DHCP TP Le protocole DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol) est un standard TCP/IP conçu pour simplifier la gestion de la configuration d'ip hôte. DHCP permet d'utiliser des serveurs pour affecter

Plus en détail

DÉMARRAGE RAPIDE. 2 Go d'espace disque disponible outre la partition DOS pour le volume SYS:

DÉMARRAGE RAPIDE. 2 Go d'espace disque disponible outre la partition DOS pour le volume SYS: Novell NetWare 6 www.novell.com DÉMARRAGE RAPIDE Installation et mise à niveau CONFIGURATION MINIMALE REQUISE PC de type serveur avec un processeur Pentium* II ou AMD* K7 256 Mo de mémoire vive Carte vidéo

Plus en détail

Installation de Windows Serveur 2008

Installation de Windows Serveur 2008 Présentation Windows serveur 2008 et Vista ont une partie de code commun. Le noyau de serveur 2008 est une amélioration du noyau de Vista. Ce noyau propose nouvelles fonctionnalités au niveau réseau et

Plus en détail

Installation d'une protection licences flottantes. TopSolid V6.11. (Avec Sentinel RMS License Manager 8.1.1 et Sentinel System Driver 7.5.

Installation d'une protection licences flottantes. TopSolid V6.11. (Avec Sentinel RMS License Manager 8.1.1 et Sentinel System Driver 7.5. Installation d'une protection licences flottantes TopSolid V6.11 (Avec Sentinel RMS License Manager 8.1.1 et Sentinel System Driver 7.5.1) Plateformes supportées par Sentinel RMS License Manager version

Plus en détail