Le Référentiel Nouvelles Plateformes Technologiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Référentiel Nouvelles Plateformes Technologiques"

Transcription

1 Le Référentiel Nouvelles Plateformes Technologiques Observatoire Technologique Centre des Technologies de l Information République et Canton de Genève Version novembre 2003 Observatoire Technologique Centre des technologies de l information République et Canton de Genève 9 route des Acacias CP 149, 1211 Genève 8 Suisse

2 Copyright c CTI, Observatoire Technologique. This work is licensed under the Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike License. To view a copy of this license, visit or send a letter to Creative Commons, 559 Nathan Abbott Way, Stanford, California 94305, USA. You are free: to copy, distribute, display, and perform the work to make derivative works Under the following conditions: Attribution. Noncommercial. Share Alike. You must give the original author credit. You may not use this work for commercial purposes. If you alter, transform, or build upon this work, you may distribute the resulting work only under a license identical to this one. For any reuse or distribution, you must make clear to others the license terms of this work. Any of these conditions can be waived if you get permission from the author. Your fair use and other rights are in no way affected by the above. This is a human-readable summary of the Legal Code (the full license licenses/by-nc-sa/1.0/legalcode). Observatoire Technologique 2

3 Table des matières I Introduction au Référentiel NPT 4 1 Introduction Résumé Objectifs du document Structure A qui s adresse ce document Définitions, objectifs et utilisation du référentiel Définitions Objectifs du référentiel NPT Applications envisagées pour le référentiel NPT Instrumentation du référentiel avec un outil d aide à la décision Structure du référentiel Les trois axes du référentiel Premier axe : les couches du système Couche matériel Couche plate-forme inférieure Couche plate-forme supérieure Couche applications Couche système d information Deuxième axe : les tiers du système Tiers client Tiers présentation Tiers métier Tiers intégration

4 3.3.5 Tiers ressources Troisième axe : les dimensions du système Organisation en ensembles, dimensions et sous-dimensions II Le Référentiel NPT 21 4 Dimensions relatives aux Facteurs Humains Aspects utilisateurs Valeur ajoutée Respect des besoins fonctionnels Ergonomie Accessibilité Aspects sociétaux Composante sociétale Cadre légal Cadre éthique Dimensions relatives aux Qualités Systémiques Évolutivité Scalabilité Flexibilité Portabilité Maturité de la solution Exploitabilité Maintenabilité Contrôlabilité Qualités de service Stabilité Disponibilité Performance Efficacité Interopérabilité Ouverture Observatoire Technologique 2

5 5.4.2 Standardisation Dimensions relatives à l Organisation Aspects économiques Formation et Organisation Utilisateurs Informaticiens Dimensions relatives à la sécurité Gestion des politiques d accès Authentification Autorisation Contrôle Intégrité Non-répudiation Traçabilité Confidentialité Observatoire Technologique 3

6 Première partie Introduction au Référentiel NPT 4

7 Chapitre 1 Introduction 1.1 Résumé Le référentiel Nouvelles Plateformes Technologiques (NPT) est un outil élaboré par l Observatoire Technologique du CTI dans le but d analyser une technologie, un système ou un composant informatiques. Il permet d une part une description de l objet étudié en terme d architecture et d autre part une évaluation fine de cet objet selon une série de critères déterminés. Ce document définit et présente les objectifs du référentiel NPT. Il illustre également l application prévue pour le référentiel avec trois cas d utilisation : (i) la description et l évaluation macroscopique du système informatique de l État de Genève, (ii) la description et l évaluation microscopique d un composant du système informatique et (iii) la description et l évaluation d une technologie ou d un standard. Le référentiel NPT est structuré selon trois axes et représenté graphiquement sous la forme d un cube. 1 Le premier axe permet de décomposer le système analysé en plusieurs couches : matériel, plate-forme inférieure, plate-forme supérieure, application et système d information. Chaque couche définit un niveau d abstraction supérieur par rapport à la couche inférieure. Le deuxième axe permet de décomposer le système analysé en plusieurs tiers : client, présentation, métier, intégration et ressources. Les tiers reflètent la distribution des composants et des services au travers du réseau. Le troisième axe permet d évaluer le système analysé selon plusieurs dimensions. Les dimensions du référentiel sont regroupées en quatre sous-ensembles. Les qualités relatives au facteur humain incluent les besoins des utilisateurs, la composante sociétale et l évaluation des fournisseurs. Les qualités systémiques incluent l évolutivité, les qualités de service, l exploitabilité, l interopérabilité et la maturité du composant. Les dimensions relatives à l organisation incluent les coûts, les compétences et la formation. Enfin, les dimensions relatives à la sécurité incluent la gestion de politiques d accès, le contrôle et 1 Ce type de modèle est fondé sur l analyse proposée notamment dans l article de Joseph Williams, Correctly Assessing the ilities Requires More than Marketing Hype, IT Professional, IEEE Computer Society, Vol. 2, No. 6, novembre/décembre

8 la confidentialité. Chacune des dimensions mentionnées est elle-même décomposée en sous-dimensions. 1.2 Objectifs du document Dans un premier temps, les objectifs de ce document sont de définir le référentiel NPT (ainsi qu un ensemble de notions y relatives), de décrire les objectifs de cet outil d analyse et d illustrer ces objectifs avec quelques cas d utilisation envisagés. Les chapitres 2 et 3 sont dédiées à ces objectifs. Dans un deuxième temps, l objectif principal de ce document est de présenter le référentiel NPT à proprement parler. Ce document décrit donc un ensemble de dimensions qui devraient être considérées lors de l évaluation de systèmes et de composants informatiques. Ce document explique également comment chaque dimension peut être évaluée par rapport à chaque couche et à chaque tiers de l architecture du système. La partie II est dédiée à cet objectif. Le référentiel NPT est conçu pour intégrer des évolutions dynamiques et des changements. Les éléments qui le composent actuellement seront évalués sur la base des expériences pratiques de ses utilisateurs et des modifications pourront être apportées en fonction des retours d expérience. Par ailleurs, il est également prévu d intégrer toute nouvelle information externe ou interne qui permettra une amélioration du référentiel ou de sa mise en œuvre. 1.3 Structure Le document est organisé de la manière suivante : Le chapitre 2 propose un ensemble de définitions pour le référentiel NPT et pour des concepts qui lui sont associés. Ce chapitre décrit également les objectifs du référentiel et illustre ceux-ci au moyen de trois cas d utilisation envisagés. Finalement, la possibilité d instrumenter le référentiel à l aide d un outil d analyse est brièvement décrite. Le chapitre 3 décrit la structure tri-dimensionnelle du référentiel NPT. Les trois axes du référentiel, c est-à-dire les couches, les tiers et les dimensions, sont décrits et illustrés à l aide d exemples. La partie II est dédiée au référentiel à proprement parler. Le troisième axe du référentiel (c est-à-dire l axe des dimensions) est décrit en détail. Chaque dimension est définie et analysée en regard des deux premiers axes (c est-à-dire en regard des couches et des tiers). 1.4 A qui s adresse ce document Dans un premier temps, ce document s adresse : Observatoire Technologique 6

9 à la Direction Générale du CTI ; aux membres du comité de pilotage du projet NPT ; au CAT ; aux divisions du CTI (maîtrises d œuvre). Dans un deuxième temps, il s adresse également : aux Départements de l État de Genève (maîtrises d ouvrage) ; aux partenaires externes de l État de Genève. Observatoire Technologique 7

10 Chapitre 2 Définitions, objectifs et utilisation du référentiel Dans ce chapitre, quelques définitions sont d abord proposées, aussi bien pour le référentiel NPT que pour des concepts qui lui sont associés. Les objectifs du référentiel sont ensuite énoncés et illustrés à l aide de trois cas d utilisation. Finalement, l instrumentation du référentiel au moyen d un outil d aide à la décision est brièvement décrite. 2.1 Définitions Le référentiel NPT est défini de la manière suivante : Définition 1 (Référentiel NPT) Le référentiel NPT est un outil d analyse qui permet de décrire et d évaluer l architecture de systèmes et de composants informatiques. Dans un premier temps, le référentiel est utilisé pour décrire le système analysé en le décomposant en couches et en tiers. Dans un deuxième temps, il est utilisé pour évaluer le système en fonction de plusieurs dimensions. Cette approche est applicable aussi bien au niveau macroscopique (analyse d un système informatique global) qu au niveau microscopique (analyse détaillée d un composant du système informatique). Cette définition met l accent sur le concept d architecture. Or, il n existe pas de définition unique pour terme. Ainsi, plusieurs dizaines de définition ont été compilées par le Software Engineering Institute (SEI) à l Université de Carnegie Mellon 1. Ces définitions sont proposées pour le concept d architecture logicielle (software architecture). Elles peuvent néanmoins souvent être généralisées pour s appliquer au concept plus général d architecture informatique. Deux définitions intéressantes sont celles proposées par Bass, Clements et Kazman 2, respectivement par Booch, Rumbaugh et Jacobson Software Architecture in Practice, Addison-Wesley, The UML Modeling Language User Guide, Addison-Wesley,

11 Définition 2 (Software Architecture d après Bass, Clements et Kazman) The software architecture of a program or computing system is the structure or structures of the system, which comprise software components, the externally visible properties of those components, and the relationships among them. By externally visible properties, we are referring to those assumptions other components can make of a component, such as its provided services, performance characteristics, fault handling, shared resource usage, and so on. The intent of this definition is that a software architecture must abstract away some information from the system (otherwise there is no point looking at the architecture, we are simply viewing the entire system) and yet provide enough information to be a basis for analysis, decision making, and hence risk reduction. Définition 3 (Software Architecture d après Booch, Rumbaugh et Jacobson) An architecture is the set of significant decisions about the organization of a software system, the selection of the structural elements and their interfaces by which the system is composed, together with their behavior as specified in the collaborations among those elements, the composition of these structural and behavioral elements into progressively larger subsystems, and the architectural style that guides this organization these elements and their interfaces, their collaborations, and their composition (The UML Modeling Language User Guide, Addison-Wesley, 1999). Dans le contexte du référentiel NPT, la définition suivante est retenue : Définition 4 (Architecture de système informatique) L architecture d un système informatique définit l organisation structurelle des composants du système, les propriétés de ces composants ainsi que la manière dont ils interagissent. La définition du référentiel NPT fait également ressortir le terme de système informatique, que l on peut associer au terme de système d information. Ces deux concepts sont définis de la manière suivante : Définition 5 (Système d information) Un système d information est un système composé de personnes, de machines et de méthodes. Il est organisé pour collecter, traiter, stocker et transmettre de l information. Les processus définis dans le cadre d un système d information peuvent être manuels ou automatisés (par un système informatique). Observatoire Technologique 9

12 Définition 6 (Système informatique) Un système informatique est la réalisation d une partie d un système d information avec des composants matériels et logiciels. Un système informatique permet d automatiser une partie des processus définis dans le cadre d un système d information. 2.2 Objectifs du référentiel NPT L objectif principal du référentiel NPT est de fournir un cadre et une méthode pour la description et l évaluation de systèmes informatiques. L outil n a pas été conçu à l intention d une division particulière du CTI. Au contraire, il est suffisamment générique pour être utile à l ensemble des divisions du CTI ainsi qu à d autres entités internes ou partenaires de l État de Genève. L analyse de systèmes informatiques peut se faire dans différents contextes : cartographie du système informatique, sélection d une application métier, choix d une plate-forme matérielle, définition du poste de travail, etc. Un des objectifs du référentiel est de proposer une approche unifiée pour aborder l ensemble de ce problèmes. Dans la mesure où le référentiel NPT était adopté par les différentes divisions du CTI, la manière de documenter l architecture de systèmes et de composants deviendrait commune. Il devrait en résulter une plus grande homogénéité et une facilité d utilisation de la documentation Applications envisagées pour le référentiel NPT Première utilisation : Description et évaluation macroscopique d un système informatique La première utilisation du référentiel NPT consiste à décrire le système informatique de l État de Genève à un niveau macroscopique, c est-à-dire dans son ensemble. Dans ce cas, l objectif est de décrire les principaux composants du système, leurs qualités et leurs interactions. Les composants étudiés à ce niveau sont aussi bien les applications métiers (les piliers du système d information de l État de Genève) que les composants transversaux (portail, framework, SAN). Dans ce type d utilisation, le référentiel permet de créer plusieurs vues du système informatique. Ces vues peuvent, par exemple, faire ressortir les éléments suivants : La vision stratégique du système informatique, telle qu elle est conçue et présentée par la Direction générale. Une cartographie du système informatique, avec l ensemble des applications métiers et la manière dont celles-ci sont intégrées. Cette utilisation est notamment intéressante pour étudier la manière dont les services développés avec le Framework CTI peuvent être partagés par différentes applications. Observatoire Technologique 10

13 Les dépendances plus ou moins grandes entre les composants du système. Cette analyse permet par exemple de mettre en évidence des relations de dépendance vis à vis de certains fournisseurs. La manière dont les divisions et les groupes du CTI se partagent l expertise et la responsabilité par rapport à des parties du système informatique. Deuxième utilisation : Description et évaluation d une application métier La deuxième utilisation du référentiel NPT consiste à décrire en détails un des composants du système informatique de l État de Genève. Typiquement, lors du choix d une application métier, le référentiel permet de comparer et d évaluer un ensemble d alternatives sur plusieurs dimensions. FIG. 2.1 Représentation d un système en couches et en tiers. Dans ce cas, les utilisateurs du référentiel sont la ou les personnes qui ont la responsabilité du choix de l application. La méthode recommandée pour appliquer le référentiel est la suivante : 1. Les éléments structurels de l architecture de chaque solution sont analysés et décrits en utilisant la structure du référentiel. Pour cela, chaque solution est décomposée en plusieurs couches (du matériel au logiciel) et en plusieurs tiers (de la présentation aux données). La section 3.4 décrit la structure du référentiel en détails et fournit la liste complète des couches et des tiers. 2. En fonction des besoins, l architecture des solutions est décrite textuellement et/ou graphiquement. Un tableau à deux dimensions, représentant les couches verticalement et les tiers horizontalement, est souvent très utile. Un exemple est illustré par la figure 2.1. Ce tableau décrit l architecture d une application métier. Le périmètre couvert par l architecture (par rapport à toutes les couches et à tous les tiers) est représenté par le rectangle jaune. Le schéma met également en évidence le fait Observatoire Technologique 11

14 que la solution est indépendante par rapport aux couches basses (il est donc possible de remplacer l OS et le matériel) et par rapport au tiers ressources (il est donc possible de remplace la base de données). 3. Chaque solution est ensuite évaluée en regard des dimensions définie dans le référentiel. En général, chaque dimension est évaluée par rapport à chaque couche et à chaque tiers. Il arrive néanmoins qu une dimension ne soit applicable qu à un sous-ensemble de la structure. Troisième utilisation : Description et évaluation d une technologie ou d un standard La troisième utilisation envisagée pour le référentiel est celle du choix d une technologie ou d un standard. Alors que l utilisation précédente découlait d un besoin des utilisateurs (choix d une application métier), cette utilisation découle généralement d un besoin plus transversal. Dans ce cas, la première étape consiste à situer la technologie ou le standard étudié dans le cadre général du référentiel. Dans quelle(s) couche(s) la technologie se situe-t-elle? Sur quel(s) tiers a-t-elle un impact? A nouveau, les répondes à ces questions peuvent être représentées graphiquement sous forme d un tableau. Une fois la technologie située par rapport aux deux axes, il est plus facile d identifier les personnes qui, au CTI, sont le plus à même de fournir des informations par rapport à la technologie. Parfois, une technologie a également le potentiel de permettre une réorganisation du système informatique global. Par exemple, des technologies d intégration comme les connecteurs JCA peuvent augmenter l interopérabilité entre certaines applications métiers. De telles propriétés peuvent également être représentées graphiquement en tirant parti des deux premiers axes du référentiel Instrumentation du référentiel avec un outil d aide à la décision La manière d utiliser et d appliquer le référentiel n est pas définie strictement. Les utilisateurs ont la liberté d adapter l outil à leurs besoins. Il est probable que des habitudes seront prises graduellement et évolueront dans le temps, en fonction de l adoption du référentiel par différentes personnes. Une des possibilités proposées aux utilisateurs du référentiel NPT est d instrumenter le référentiel avec un outil d aide à la décision. Une telle instrumentation est particulièrement intéressante lorsque le référentiel est utilisé pour choisir un composant parmi plusieurs alternatives. Par exemple, l Observatoire Technologique a évalué et acquis des licences pour le logiciel d aide à la décision multi-critères Web-HIPRE. Ce logiciel permet la définition de critères d évaluation (qui pourraient correspondre aux dimensions du référentiel NPT) et la pondération de ces critères. Les modèles ainsi définis sont représentés graphiquement et peuvent manipulés interactivement. Un exemple d écran du logiciel est représenté dans la Figure 2.2. Observatoire Technologique 12

15 FIG. 2.2 Capture d écran du logiciel Web-HIPRE. Observatoire Technologique 13

16 Chapitre 3 Structure du référentiel Dans le chapitre 2, les objectifs du référentiel NPT ont été présentés et illustrés par trois types d utilisation envisagés. La discussion a brièvement mentionné le fait que le référentiel était structuré selon trois axes : celui des couches, celui des tiers et celui des dimensions. Ce chapitre décrit la structure du référentiel et chacun des axes en détails. 3.1 Les trois axes du référentiel Le référentiel NPT est organisé sur trois axes et peut donc être représenté graphiquement sous la forme d un cube. Le premier axe est utilisé pour décomposer le système en couches. Le deuxième axe est utilisé pour décomposer le système en tiers (dans le sens d une architecture multi-tiers). Le troisième axe est utilisé pour évaluer le système en tenant compte d un ensemble de dimensions. Décrire et évaluer un système à l aide du référentiel NPT se fait généralement en deux étapes : 1. Au cours de la première étape, le système est décrit en fonction des couches et des tiers du référentiel. Cette étape permet donc de situer le système dans les limites du cube représenté à la figure Au cours de la deuxième étape, le système est évalué en fonction des dimensions énumérées sur le troisième axe du référentiel. Les dimensions sont orthogonales aux couches et au tiers. Lorsqu une dimension est évaluée, il convient par conséquent d analyser la manière dont elle s appliquer à chaque couche et à chaque tiers du système. Les paragraphes suivants décrivent les couches, les tiers et les dimensions qui ont été retenues lors de la conception du référentiel NPT. 14

17 FIG. 3.1 Représentation d un système en couches, en tiers et en dimensions. 3.2 Premier axe : les couches du système Le premier axe du référentiel permet de décomposer un système en couches. Il s agit là d une décomposition classique dans l analyse et la conception de système informatiques. Chaque couche introduit un niveau d abstraction supplémentaire par rapport à la couche inférieure. Les couches sont indépendantes les unes des autres et communiquent au travers d interfaces. Dans certains cas, les interfaces sont spécifiées par des standards ouverts (par exemple, la plate-forme J2EE est un standard ouvert pour la couche plate-forme supérieure ). Dans ce cas, il est possible de choisir n importe quelle implémentation du standard. Plus important, il est possible de remplacer ultérieurement cette implémentation par une autre, sans impact sur les composants des autres couches. Dans d autres cas, l interface offerte par une couche est propriétaire. Dans ce cas, il est possible que seul un fournisseur fournisse une implémentation de la couche. Cette situation crée une relation de dépendance vis à vis du fournisseur. En effet, remplacer la couche revient à changer l interface et oblige donc à modifier les composants de la couche supérieure. Un exemple est une application développée directement au-dessus du système d exploitation, qui doit être réécrite si le système d exploitation change Couche matériel Dans la couche du matériel, on trouve les composants physiques tels que les serveurs et les composants réseau. Observatoire Technologique 15

18 Lorsque le référentiel est utilisé pour décrire le système informatique dans son ensemble, cette couche est utilisée pour décrire le type de matériel qui est utilisé. Cette analyse permet de mettre en évidence la variété plus ou moins grande des composants, aussi bien du côté client que du côté serveur. Lorsque le référentiel est utilisé pour décrire une application métier particulière, et même si cette application est exclusivement composée d éléments logiciels, la couche du matériel doit quand même être étudiée. En effet, plusieurs questions intéressantes peuvent se poser à ce niveau, par exemple : Quels types de ressources sont-elles requises par la solution? (par exemple quels sont les types de processeurs supportés?) Ce type de ressources est-il en adéquation avec les standards définis par le CTI? La solution considérée est-elle indépendante de la couche matérielle ou révèle-telle une situation de dépendance par rapport à un constructeur particulier? Quels sont les besoins de la solution en termes quantitatifs? (processeur, mémoire, bande passante) Couche plate-forme inférieure La couche de la plate-forme inférieure se situe au dessus de la couche du matériel et offre un premier niveau d abstraction. Les composants qui se situent dans cette couche sont principalement le système d exploitation et les composants logiciels de bas niveau (par exemple pile TCP/IP, pilotes de périphériques). Il est possible de concevoir des plate-formes inférieures équivalentes (c est-à-dire offrant la même interface aux couches supérieures) au dessus de couches matérielles différentes. Par exemple, le même système d exploitation peut être disponible sur des architectures matérielles différentes Couche plate-forme supérieure Au dessus de la plate-forme inférieure se trouve la plate-forme supérieure. L objectif de cette couche est d augmenter la portabilité des composants en ajoutant un niveau d abstraction entre le système d exploitation et les applications. Deux implémentations de la même plate-forme supérieure peuvent être mises en œuvre au dessus de systèmes d exploitation différents. Dans la mesure où les composants applicatifs ne communiquent pas directement avec la plate-forme inférieure, mais uniquement au travers de la plate-forme supérieure, il est possible de remplacer le système d exploitation sans impact majeur. Java est un bon exemple de plate-forme supérieure. Java spécifie en effet un environnement d exécution (JVM et librairies) qui est indépendant du système d exploitation. Les applications développées en Java sont portables de manière tout à fait transparente. Le Observatoire Technologique 16

19 concept de plate-forme supérieure s applique aux trois éditions de la plate-forme Java 2 (J2EE, J2SE, J2ME) Couche applications La couche des applications héberge les composants logiciels qui implémentent la logique de présentation, de traitement et d accès aux données pour les services déployés par l organisation. C est dans cette couche que la connaissance métier est encapsulée dans des composants logiciels. C est donc dans cette couche que se situe la plus grande valeur du système informatique. Pour cette raison, la pérennité des composants développés à ce niveau est cruciale. Une bonne manière d augmenter cette pérennité est de rendre la couche application la plus indépendante possible des couches inférieures. Pour cela, la première règle à suivre est de communiquer uniquement avec la couche directement inférieure (plate-forme supérieure), et privilégier un standard ouvert pour cette couche (par exemple J2EE). Cela garantit une indépendance vis à vis de tout fournisseur et permet de continuer à utiliser les composants applicatifs même lorsque le matériel, le système d exploitation ou le serveur d applications est remplacé Couche système d information La couche la plus abstraite du référentiel est appelée couche du système d information. Dans cette couche, les services applicatifs fournis par la couche inférieure sont intégrés et utilisés au travers d un workflow. 3.3 Deuxième axe : les tiers du système Le deuxième axe du référentiel NPT est utilisé pour décomposer un système en plusieurs tiers, ce qui est particulièrement utile pour des applications distribuées (et donc pour celles développées avec le Framework CTI). Chaque tiers peut être hébergé par un nœud différent sur le réseau, mais cela n est pas une obligation. Ainsi, s il est possible de déployer une application multi-tiers sur cinq machines différentes, il est également possible de déployer la même application sur une seule machine. L architecture de l application reste la même. Le principe d architecture multi-tiers est aujourd hui largement accepté et a été rendu populaire par des technologies telles que CORBA, J2EE et.net. Néanmoins, il existe plusieurs variantes de cette architecture, par exemple : l architecture 3-tiers, qui répartit les composants d une application distribuées parmi les tiers suivants : (1) le tiers de présentation, qui gère l interface avec les utilisateurs, (2) le tiers de logique métier, qui encapsule des règles de gestion et (3) le Observatoire Technologique 17

20 tiers de données, qui prend en charge le stockage des informations. Il faut relever que la documentation du Framework CTI fait référence à une architecture 3-tiers. l architecture 5-tiers, qui est particulièrement adapté à des applications Web et multi-canaux. Cette architecture est une extension de la précédente et intègre les tiers suivants : (1) le tiers client, (2) le tiers de présentation, (3) le tiers métier, (4) le tiers intégration et (5) le tiers ressources. Le référentiel NPT est conçu sur la base de ce modèle. Les tiers sont donc décrits en détails en les paragraphes suivants. La communication entre les tiers se fait également au travers d interfaces. Idéalement, les composants déployés dans un tiers ne devraient communiquer qu avec le tiers voisin. Par exemple (dans une architecture 3-tiers), un composant du tiers de présentation ne devrait pas accéder directement à la base de données. Au contraire, il devrait obligatoirement passer par le tiers métier. Ce découplage présente plusieurs avantages et permet en particulier de remplacer les composants d un tiers sans avoir un impact sur tout le système Tiers client Le tiers client héberge les composants avec lesquels les utilisateurs ont une interaction directe. Comme les autres tiers, le tiers client est orthogonal aux couches du système. On trouve donc des composants qui sont à la fois dans le tiers client et dans la couche du matériel (par exemple un ordinateur de bureau ou un téléphone), d autres qui sont à la fois dans le tiers client et dans la couche des applications (par exemple une page Web qui permet de consulter un annuaire). La conception des composants du tiers client peut se faire avec une des deux approches suivantes : celle dite du client lourd (c est-à-dire les composants sont intégrés sous la forme d une application indépendante) et celle dit du client léger (c est-à-dire les composants, en particulier les pages HTML, sont hébergés et présentés par un navigateur web). Il faut relever que pour le même service applicatif (par exemple un service d accès à un annuaire), plusieurs interfaces peuvent être développées. La création de plusieurs canaux d accès est facilitée par le découpage en tiers Tiers présentation Le tiers de présentation est particulièrement pertinent pour les applications Web. Les composants hébergés dans ce tiers génèrent l interface utilisateur (typiquement dans un langage de markup) qui est transmise et affichée par les composants du tiers client. Dans un contexte J2EE, un container Web ainsi que les servlets pages JSP qu il héberge sont des composants du tiers de présentation. Suite à des requêtes HTTP, ces composants génèrent un flux (HTML, XML, binaire, etc.) qui est transmis au navigateur Web du tiers client. Observatoire Technologique 18

Nouvelles Plateformes Technologiques

Nouvelles Plateformes Technologiques Cycle de présentation du développement Nouvelles Plateformes Technologiques Observatoire Technologique, CTI Observatoire Technologique 4 mai 2004 p 1 Plan de la présentation 1. Historique du projet 2.

Plus en détail

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base

SOA et Services Web. 23 octobre 2011. SOA: Concepts de base SOA et Services Web 23 octobre 2011 1 SOA: Concepts de base 2 Du client serveur à la SOA N est Nest pas une démarche entièrement nouvelle: années 1990 avec les solutions C/S Besoins d ouverture et d interopérabilité

Plus en détail

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc

Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc Solutions de gestion de la sécurité Livre blanc L intégration de la gestion des identités et des accès avec l authentification unique Objectif : Renforcer la politique de sécurité et améliorer la productivité

Plus en détail

Projet Nouvelles Plateformes Technologiques

Projet Nouvelles Plateformes Technologiques Comité de Coordination des Systèmes d'information et de Communication Projet Nouvelles Plateformes Technologiques Observatoire Technologique, CTI Observatoire Technologique 10 septembre 2003 p 1 Plan de

Plus en détail

Systèmes d Information Avancés (et répartis)

Systèmes d Information Avancés (et répartis) Systèmes d Information Avancés (et répartis) Université Lyon 1 MIAGE L. Médini, mars 2005 Plan des cours Protocole HTTP et programmation serveur Architectures réparties Objets distribués Introduction aux

Plus en détail

Environnements de Développement

Environnements de Développement Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Mahdia Unité d Enseignement: Environnements de Développement Mme BEN ABDELJELIL HASSINE Mouna m.bnaj@yahoo.fr Développement des systèmes d Information Syllabus

Plus en détail

Référence Etnic Architecture des applications

Référence Etnic Architecture des applications Référence Etnic Architecture des applications Table des matières 1. Introduction... 2 2. Architecture... 2 2.1 Démarche générale... 2 2.2 Modèle d architecture... 3 2.3 Découpe d une architecture applicative...

Plus en détail

Applications Internet riches fonctionnant en mode connecté et déconnecté

Applications Internet riches fonctionnant en mode connecté et déconnecté Applications Internet riches fonctionnant en mode connecté et déconnecté Success story client : développement d applications Web avec mode déconnecté Depuis quatre ans, les applications de guichet pour

Plus en détail

Projet : Plan Assurance Qualité

Projet : Plan Assurance Qualité Projet : Document : Plan Assurance Qualité 2UP_SPEC_DEV1 VERSION 1.00 Objet Ce document a pour objectif de définir la démarche d analyse et de conception objet ainsi les activités liées. Auteur Eric PAPET

Plus en détail

Use Cases. Introduction

Use Cases. Introduction Use Cases Introduction Avant d aborder la définition et la conception des UC il est bon de positionner le concept du UC au sein du processus de développement. Le Processus de développement utilisé ici

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

Mise en œuvre des serveurs d application

Mise en œuvre des serveurs d application Nancy-Université Mise en œuvre des serveurs d application UE 203d Master 1 IST-IE Printemps 2008 Master 1 IST-IE : Mise en œuvre des serveurs d application 1/54 Ces transparents, ainsi que les énoncés

Plus en détail

PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES

PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES PRIMAVERA P6 ENTERPRISE PROJECT PORTFOLIO MANAGEMENT WEB SERVICES DÉCOUVREZ DES POSSIBILITÉS ILLIMITÉES GRÂCE A L INTÉGRATION À DES SYSTÈMES D ENTREPRISE EXISTANTS FONCTIONNALITÉS Connectivité des systèmes

Plus en détail

CONSEIL STRATÉGIQUE. Services professionnels. En bref

CONSEIL STRATÉGIQUE. Services professionnels. En bref Services professionnels CONSEIL STRATÉGIQUE En bref La bonne information, au bon moment, au bon endroit par l arrimage des technologies appropriées et des meilleures pratiques. Des solutions modernes adaptées

Plus en détail

D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue dans leur système d information.

D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue dans leur système d information. PACBASE «Interrogez le passé, il répondra présent.». Le Module e-business Les entreprises doivent aujourd hui relever un triple défi. D une part, elles ne peuvent faire table rase de la richesse contenue

Plus en détail

Concevoir des applications Web avec UML

Concevoir des applications Web avec UML Concevoir des applications Web avec UML Jim Conallen Éditions Eyrolles ISBN : 2-212-09172-9 2000 1 Introduction Objectifs du livre Le sujet de ce livre est le développement des applications web. Ce n est

Plus en détail

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Définition Le terme organisation dans le contexte d un modèle de gestion de la qualité est utilisé pour indiquer

Plus en détail

Dynamic Computing Services solution de backup. White Paper Stefan Ruckstuhl

Dynamic Computing Services solution de backup. White Paper Stefan Ruckstuhl Dynamic Computing Services solution de backup White Paper Stefan Ruckstuhl Résumé pour les décideurs Contenu de ce White Paper Description de solutions de backup faciles à réaliser pour des serveurs virtuels

Plus en détail

Perspectives pour l entreprise. Desktop Cloud. JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com. 2010 IBM Corporation

Perspectives pour l entreprise. Desktop Cloud. JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com. 2010 IBM Corporation Perspectives pour l entreprise Desktop Cloud JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com Principe technique Disposer d un poste de travail virtuel accessible par la plupart des terminaux disponibles Ce

Plus en détail

Votre Infrastructure est-elle? La gestion de contenus d entreprise. mieux structurée et connectée

Votre Infrastructure est-elle? La gestion de contenus d entreprise. mieux structurée et connectée Votre Infrastructure est-elle? La gestion de contenus d entreprise mieux structurée et connectée Tous les contenus d entreprise à portée de main Aujourd hui, au sein de toutes les organisations, l information

Plus en détail

«Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de

«Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de 1 2 «Les documents référencés ci-dessus étant protégés par les droits d auteur et soumis à la déclaration au Centre Français d exploitation du droit de Copie, seules les références bibliographiques peuvent

Plus en détail

JASPERSOFT ET LE PAYSAGE ANALYTIQUE. Jaspersoft et le paysage analytique 1

JASPERSOFT ET LE PAYSAGE ANALYTIQUE. Jaspersoft et le paysage analytique 1 JASPERSOFT ET LE PAYSAGE ANALYTIQUE Jaspersoft et le paysage analytique 1 Ce texte est un résumé du Livre Blanc complet. N hésitez pas à vous inscrire sur Jaspersoft (http://www.jaspersoft.com/fr/analyticslandscape-jaspersoft)

Plus en détail

Architecture N-Tier. Ces données peuvent être saisies interactivement via l interface ou lues depuis un disque. Application

Architecture N-Tier. Ces données peuvent être saisies interactivement via l interface ou lues depuis un disque. Application Architecture Multi-Tier Traditionnellement une application informatique est un programme exécutable sur une machine qui représente la logique de traitement des données manipulées par l application. Ces

Plus en détail

Management des processus opérationnels

Management des processus opérationnels Ecole Nationale Supérieure de Management Master Management des organisations Management des processus opérationnels Dr TOUMI Djamila Cours n 4: l approche processus et le management du système d informations

Plus en détail

La SOA était une mode. Nous en avons fait un standard.

La SOA était une mode. Nous en avons fait un standard. La SOA était une mode. Nous en avons fait un standard. Agenda 1 Présentation 2 Les solutions it-toolbox 3 Notre valeur ajoutée 4 Le centre d excellence 5 Equipe et démarche 6 Références et plateformes

Plus en détail

Cours CCNA 1. Exercices

Cours CCNA 1. Exercices Cours CCNA 1 TD3 Exercices Exercice 1 Enumérez les sept étapes du processus consistant à convertir les communications de l utilisateur en données. 1. L utilisateur entre les données via une interface matérielle.

Plus en détail

FileMaker Pro 13. Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 13

FileMaker Pro 13. Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 13 FileMaker Pro 13 Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 13 2007-2013 FileMaker, Inc. Tous droits réservés. FileMaker, Inc. 5201 Patrick Henry Drive Santa Clara, Californie 95054

Plus en détail

Visual Paradigm Contraintes inter-associations

Visual Paradigm Contraintes inter-associations Visual Paradigm Contraintes inter-associations Travail de Bachelor d'informaticien de gestion Partie C Présentation de Visual Paradigm 1 Présentation de Visual Paradigm For UML L objet du travail de Bachelor

Plus en détail

L accessibilité numérique. Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes

L accessibilité numérique. Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes L accessibilité numérique Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes L accessibilité est la facilité d accès à un lieu, un service ou un produit. Disposer d une bonne accessibilité

Plus en détail

Sage CRM Sage CRM.com

Sage CRM Sage CRM.com Sage CRM Solutions Sage CRM Sage CRM.com Parce que vous souhaitez > Développer votre portefeuille de prospects > Entretenir une relation régulière avec vos clients > Disposer d outils pour vous organiser

Plus en détail

Architecture technique

Architecture technique OPUS DRAC Architecture technique Projet OPUS DRAC Auteur Mathilde GUILLARME Chef de projet Klee Group «Créateurs de solutions e business» Centre d affaires de la Boursidière BP 5-92357 Le Plessis Robinson

Plus en détail

Méthodologie de conceptualisation BI

Méthodologie de conceptualisation BI Méthodologie de conceptualisation BI Business Intelligence (BI) La Business intelligence est un outil décisionnel incontournable à la gestion stratégique et quotidienne des entités. Il fournit de l information

Plus en détail

Coup d oeil sur la solution OpenScape Business

Coup d oeil sur la solution OpenScape Business Coup d oeil sur la solution OpenScape Business Transformez votre PME Pour que le travail soit accompli, il est essentiel de rester en contact avec les collègues et les clients, au bureau comme sur la route.

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

REQUEA. v 1.0.0 PD 20 mars 2008. Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit

REQUEA. v 1.0.0 PD 20 mars 2008. Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit v 1.0.0 PD 20 mars 2008 Mouvements d arrivée / départ de personnels Description produit Fonctionnalités L application Gestion des mouvements d arrivée / départ de Requea permet la gestion collaborative

Plus en détail

RAPPORT DE CONCEPTION UML :

RAPPORT DE CONCEPTION UML : Carlo Abi Chahine Sylvain Archenault Yves Houpert Martine Wang RAPPORT DE CONCEPTION UML : Bamboo Ch@t Projet GM4 Juin 2006 Table des matières 1 Introduction 2 2 Présentation du logiciel 3 2.1 Précisions

Plus en détail

Sage CRM. Customer Relationship Management (CRM) pour petites et moyennes entreprises

Sage CRM. Customer Relationship Management (CRM) pour petites et moyennes entreprises Sage CRM Customer Relationship Management (CRM) pour petites et moyennes entreprises La clé de votre succès. Sage CRM, en tant que solution CRM primée, livre aux petites et moyennes entreprises dans le

Plus en détail

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com

Drive your success. «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com Drive your success «Un écosystème complexe implique une capacité de gestion temps réel des aléas» www.imagina-international.com ATEN, dix avantages au service de votre entreprise Qualité de mise en œuvre

Plus en détail

Français - Anglais - Italien K&KEY IP. votre partenaire technologique. IT Outsourcing. www.2kip-dev.com

Français - Anglais - Italien K&KEY IP. votre partenaire technologique. IT Outsourcing. www.2kip-dev.com www.2kip-dev.com Français - Anglais - Italien K&KEY IP votre partenaire technologique IT Outsourcing Développement Web 2KiP vous offre une qualité de service digne des meilleures agences web tout en réduisant

Plus en détail

LIVRE BLANC ENJEUX DES APPLICATIONS DE GESTION EN MODE SAAS

LIVRE BLANC ENJEUX DES APPLICATIONS DE GESTION EN MODE SAAS LIVRE BLANC ENJEUX DES APPLICATIONS DE GESTION EN MODE SAAS SOMMAIRE I. Pourquoi héberger ses applications de gestion?... 3 a. La disponibilité b. Actualisations du logiciel c. Simplicité d. Coût II. SaaS

Plus en détail

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications.

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications. Table des matières LES PRINCIPES DE BASE... 1 Présentation distribuée-revamping...2 Présentation distante...3 Traitements distribués...3 données distantes-rd...4 données distribuées-rda distribué...4 L'ARCHITECTURE

Plus en détail

L offre de gestion de la relation client adaptée à vos besoins. Sage CRM. et Sage CRM.com

L offre de gestion de la relation client adaptée à vos besoins. Sage CRM. et Sage CRM.com L offre de gestion de la relation client adaptée à vos besoins Sage CRM et Sage CRM.com Sage CRM, le CRM * à votre mesure LA TECHNOLOGIE AU SERVICE DE L EFFICACITÉ Sage CRM dispose d une architecture technique

Plus en détail

DOSSIER SOLUTION CA ERwin Modeling. Comment gérer la complexité des données et améliorer l agilité métier?

DOSSIER SOLUTION CA ERwin Modeling. Comment gérer la complexité des données et améliorer l agilité métier? DOSSIER SOLUTION CA ERwin Modeling Comment gérer la complexité des données et améliorer l agilité métier? CA ERwin Modeling fournit une vue centralisée des définitions de données clés afin de mieux comprendre

Plus en détail

Leçon n 1 : définition et champ d application de la comptabilité analytique

Leçon n 1 : définition et champ d application de la comptabilité analytique AUNEGE Campus Numérique en Economie Gestion Licence 2 Comptabilité analytique Leçon 1 Leçon n 1 : définition et champ d application de la comptabilité analytique 1 RÔLES DE LA COMPTABILITÉ DE GESTION INFORMER

Plus en détail

Bien programmer. en Java 7. 10 000 ex. couleur. Avec plus de 50 études de cas et des comparaisons avec C++ et C# Emmanuel Puybaret.

Bien programmer. en Java 7. 10 000 ex. couleur. Avec plus de 50 études de cas et des comparaisons avec C++ et C# Emmanuel Puybaret. Bien programmer en Java 7 Avec plus de 50 études de cas et des comparaisons avec C++ et C# Plus de 10 000 ex. vendus! Édition en couleur Emmanuel Puybaret, ISBN : 978-2-212-12974-8 chapitre1 Présentation

Plus en détail

Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE)

Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) Plan pluriannuel d accessibilité de l Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) 1 Table des matières Introduction... 3 À propos du Plan pluriannuel d accessibilité de l OQRE... 3

Plus en détail

Migration vers le Libre

Migration vers le Libre Formation continue Migration vers le Libre Enrico Vigano Haute Ecole de Gestion de Genève Filière Informatique de Gestion 6, 7 nov. 2006 - Genève Les logiciels libres en bibliothèque et centre de documentation

Plus en détail

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise)

Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Guichet unique : Aperçu des nouvelles technologies au service du Citoyen (particulier et entreprise) Développer la communication et le travail collaboratif pour mieux servir le citoyen Thomas Coustenoble

Plus en détail

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication.

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication. CONNECTER LES SYSTEMES ENTRE EUX L informatique, au cœur des tâches courantes, a permis de nombreuses avancées technologiques. Aujourd hui, la problématique est de parvenir à connecter les systèmes d information

Plus en détail

Notre offre Système. systemes@arrabal-is.com

Notre offre Système. systemes@arrabal-is.com systemes@arrabal-is.com Généralités Généralités des systèmes Windows Les systèmes Microsoft sont au cœur du système d information de la majorité des entreprises, si bien qu environ 90% des postes utilisateurs

Plus en détail

Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire

Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire FICHE PRODUIT Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire BENEFICES POUR LES DSI Réussir les projets de gouvernance dans les délais et les budgets Démarrer de manière tactique tout en

Plus en détail

LES NOUVEAUX TABLEAUX DE BORD DES MANAGERS. Le projet décisionnel dans sa totalité

LES NOUVEAUX TABLEAUX DE BORD DES MANAGERS. Le projet décisionnel dans sa totalité Alain Fernandez LES NOUVEAUX TABLEAUX DE BORD DES MANAGERS Le projet décisionnel dans sa totalité Préface de Gérard BALANTZIAN Troisième édition, 1999, 2000, 2003 ISBN : 2-7081-2882-5 Sommaire Préface

Plus en détail

Moderniser. le système d information et le portefeuille applicatif. www.bull.com

Moderniser. le système d information et le portefeuille applicatif. www.bull.com Moderniser le système d information et le portefeuille applicatif L évolution technologique des plates-formes, l ouverture du système d information et la modernisation du portefeuille applicatif sont des

Plus en détail

Qu est-ce que ArcGIS?

Qu est-ce que ArcGIS? 2 Qu est-ce que ArcGIS? LE SIG ÉVOLUE Depuis de nombreuses années, la technologie SIG améliore la communication, la collaboration et la prise de décision, la gestion des ressources et des infrastructures,

Plus en détail

AFRC Centres de Relation Client - Optimisation & Virtualisation

AFRC Centres de Relation Client - Optimisation & Virtualisation AFRC Centres de Relation Client - Optimisation & Virtualisation Laurent CORNU Partner, Customer Relationship Management Leader IBM Business Consulting Services Plus que tout autre canal, le centre de relation

Plus en détail

Présentation générale des Web Services

Présentation générale des Web Services Présentation générale des Web Services Vue Globale Type d'architecture reposant sur les standards de l'internet Alternative aux architectures classiques : Client/serveur n/tiers Orientée services permettant

Plus en détail

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET PROJET : «ensemble des actions à entreprendre afin de répondre à un besoin défini dans des délais fixés». Délimité dans le temps avec un début et une fin, mobilisant

Plus en détail

Profil d études détaillé. Section : Informatique et systèmes Finalité : Technologie de l informatique

Profil d études détaillé. Section : Informatique et systèmes Finalité : Technologie de l informatique Section : Informatique et systèmes Finalité : Technologie de l informatique Page 1/6 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera

Plus en détail

NFS Maestro 8.0. Nouvelles fonctionnalités

NFS Maestro 8.0. Nouvelles fonctionnalités NFS Maestro 8.0 Nouvelles fonctionnalités Copyright Hummingbird 2002 Page 1 of 10 Sommaire Sommaire... 2 Généralités... 3 Conformité à la section 508 de la Rehabilitation Act des Etats-Unis... 3 Certification

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009)

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) MINISTÈRE DE L ÉDUCATION LIGNE DIRECTRICE RELATIVE À L EXAMEN DES INSTALLATIONS DESTINÉES AUX ÉLÈVES (Révisé en juin 2009) OBJET La Ligne directrice relative à l examen des installations destinées aux

Plus en détail

DÉPLOIEMENT D UN ERP. Cours dispensé pour les L3 MSI Elaboré par : Mehdi M tir 2013/2014 Chapitre 3 : Modélisation des besoins

DÉPLOIEMENT D UN ERP. Cours dispensé pour les L3 MSI Elaboré par : Mehdi M tir 2013/2014 Chapitre 3 : Modélisation des besoins 1 DÉPLOIEMENT D UN ERP Cours dispensé pour les L3 MSI Elaboré par : Mehdi M tir 2013/2014 Chapitre 3 : Modélisation des besoins LA CONDUITE D UN PROJET ERP La conduite d un projet d ERP est différente

Plus en détail

les étapes cruciales pour une intégration réussie ;

les étapes cruciales pour une intégration réussie ; Quand vous pensez «CRM», pensez- vous d'abord (et souvent seulement) à une solution Par exemple, certaines entreprises utilisent la CRM pour la gestion des ventes et/ou pour mener des campagnes marketing

Plus en détail

ANGULAR JS AVEC GDE GOOGLE

ANGULAR JS AVEC GDE GOOGLE ANGULAR JS AVEC GDE GOOGLE JUIN 2015 BRINGING THE HUMAN TOUCH TO TECHNOLOGY 2015 SERIAL QUI SUIS-JE? ESTELLE USER EXPERIENCE DESIGNER BUSINESS ANALYST BRINGING THE HUMAN TOUCH TO TECHNOLOGY SERIAL.CH 2

Plus en détail

Mercredi 15 Janvier 2014

Mercredi 15 Janvier 2014 De la conception au site web Mercredi 15 Janvier 2014 Loïc THOMAS Géo-Hyd Responsable Informatique & Ingénierie des Systèmes d'information loic.thomas@anteagroup.com 02 38 64 26 41 Architecture Il est

Plus en détail

Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration

Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration Comment Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration dans les communes Six étapes pour réussir les projets de cyberadministration dans des petites et moyennes communes avec la méthode de

Plus en détail

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET 109 Gestion de projet METHODOLOGIE ET PROJET Durée 3 jours Conduite de projet COND-PRO s Intégrer les conditions de réussite d une démarche de management par projet. Impliquer

Plus en détail

Panorama général des normes et outils d audit. François VERGEZ AFAI

Panorama général des normes et outils d audit. François VERGEZ AFAI Panorama général des normes et outils d audit. François VERGEZ AFAI 3 Système d information, une tentative de définition (1/2) Un système d information peut être défini comme l ensemble des moyens matériels,

Plus en détail

LAPHO Plan d accessibilité pluriannuel Normes d accessibilité intégrées Date de révision et n o : 11252014.000 Date : 25 novembre 2014 Page 1 de 9

LAPHO Plan d accessibilité pluriannuel Normes d accessibilité intégrées Date de révision et n o : 11252014.000 Date : 25 novembre 2014 Page 1 de 9 Hunter Douglas Canada LP Politique des ressources Date : 25 novembre 2014 Page 1 de 9 1 POLITIQUE 1.01 Hunter Douglas Canada LP («l entreprise») établira, mettra en œuvre et maintiendra un plan d accessibilité

Plus en détail

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME

PACK ON DEMAND. Solution SaaS pour PME PACK ON DEMAND Solution SaaS pour PME 1 Yourcegid RH Pack On Demand : Solution de gestion de la Paie et des Ressources Humaines, dédiée aux PME, en mode SaaS. Un grand souffle sur les ressources humaines

Plus en détail

Financial Insurance Management Corp.

Financial Insurance Management Corp. Financial Insurance Management Corp. Augmenter le taux de renouvellement grâce à une solution mobile fournie en tout juste trois mois Les faits Le besoin FIMC souhaitait offrir une meilleure valeur ajoutée

Plus en détail

La reconquête de vos marges de manœuvre

La reconquête de vos marges de manœuvre La reconquête de vos marges de manœuvre Libérez vos applications critiques Bull ouvre de nouvelles portes à votre patrimoine applicatif. Bull LiberTP fait passer simplement vos applications transactionnelles

Plus en détail

Frédéric Dulac frederic.dulac@eolas.fr. EOLAS 8, rue Voltaire 38000 Grenoble Tél : 33 (0) 4 76 44 50 50

Frédéric Dulac frederic.dulac@eolas.fr. EOLAS 8, rue Voltaire 38000 Grenoble Tél : 33 (0) 4 76 44 50 50 Frédéric Dulac frederic.dulac@eolas.fr «Particularité d'un projet de site accessible : l exemple du site www.legrandchalon.fr» EOLAS 8, rue Voltaire 38000 Grenoble Tél : 33 (0) 4 76 44 50 50 Page 1 I.

Plus en détail

Le génie logiciel. maintenance de logiciels.

Le génie logiciel. maintenance de logiciels. Le génie logiciel Définition de l IEEE (IEEE 1990): L application d une approche systématique, disciplinée et quantifiable pour le développement, l opération et la maintenance de logiciels. Introduction

Plus en détail

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur Indications

Plus en détail

IBM Tivoli Identity Manager

IBM Tivoli Identity Manager Automatise la gestion du cycle de vie des identités IBM Tivoli Identity Manager Points forts Gérer l accès aux systèmes hérités et e-business Un moteur de dimensionnement intégré pour automatiser la Permet

Plus en détail

Active CRM. Solution intégrée de téléprospection. www.aliendoit.com 04/10/2011

Active CRM. Solution intégrée de téléprospection. www.aliendoit.com 04/10/2011 www.aliendoit.com Active CRM Solution intégrée de téléprospection 04/10/2011 Alien Technology 3E Locaux Professionnels Km 2.5 Route de Kénitra 11005 SALÉ MAROC Tél. : +212 537 84 38 82 Fax : +212 537 88

Plus en détail

Microsoft Office system 2007 16 Février 2006

Microsoft Office system 2007 16 Février 2006 Microsoft Office system 2007 16 Février 2006 Attendu d ici la fin de l année 2006, Microsoft Office system 2007 inclut des applications, serveurs et services innovants et perfectionnés. Il a été conçu

Plus en détail

Outil de documentation sur la réduction D : Système d archivage de l analyse de la réduction

Outil de documentation sur la réduction D : Système d archivage de l analyse de la réduction Outil de documentation sur la réduction D : Système d archivage de l analyse de la réduction A : Analyse des émissions sectorielles clés B : Dispositions institutionnelles pour les activités de réduction

Plus en détail

CA Mainframe Chorus for Security and Compliance Management version 2.0

CA Mainframe Chorus for Security and Compliance Management version 2.0 FICHE PRODUIT CA Mainframe Chorus for Security and Compliance CA Mainframe Chorus for Security and Compliance Management version 2.0 Simplifiez et rationalisez vos tâches de gestion de la sécurité et la

Plus en détail

ITSM - Gestion des Services informatiques

ITSM - Gestion des Services informatiques Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ ITSM - Gestion des Services informatiques Copyright 2011 CXP. 1 ITSM - Gestion des Services informatiques L'étude a été réalisée par : Dalila Souiah OBJECTIF DU DOCUMENT.

Plus en détail

Description et illustration du processus unifié

Description et illustration du processus unifié USDP Description et illustration du processus unifié Définit un enchaînement d activités Est réalisé par un ensemble de travailleurs Avec des rôles, des métiers Avec pour objectifs de passer des besoins

Plus en détail

XML, PMML, SOAP. Rapport. EPITA SCIA Promo 2004 16 janvier 2003. Julien Lemoine Alexandre Thibault Nicolas Wiest-Million

XML, PMML, SOAP. Rapport. EPITA SCIA Promo 2004 16 janvier 2003. Julien Lemoine Alexandre Thibault Nicolas Wiest-Million XML, PMML, SOAP Rapport EPITA SCIA Promo 2004 16 janvier 2003 Julien Lemoine Alexandre Thibault Nicolas Wiest-Million i TABLE DES MATIÈRES Table des matières 1 XML 1 1.1 Présentation de XML.................................

Plus en détail

OASIS est une fabrique à bien commun via l utilisation des applications proposées sur son store.

OASIS est une fabrique à bien commun via l utilisation des applications proposées sur son store. Guide Utilisateur 1.1 Présentation d OASIS OASIS est une fabrique à bien commun via l utilisation des applications proposées sur son store. Grâce à OASIS, vous serez capable d acheter ou de choisir des

Plus en détail

Préambule CHARTE DEONTOLOGIQUE

Préambule CHARTE DEONTOLOGIQUE Préambule Le secteur des Technologies de l Information et de la Communication (T.I.C.) est souvent mal connu par les entreprises et les organisations susceptibles de les utiliser. Cette méconnaissance

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise LE PAAS EST-IL VRAIMENT L APANAGE DU CLOUD PUBLIC?

Transformation IT de l entreprise LE PAAS EST-IL VRAIMENT L APANAGE DU CLOUD PUBLIC? Transformation IT de l entreprise LE PAAS EST-IL VRAIMENT L APANAGE DU CLOUD PUBLIC? D on Boulia, Vice Président chargé de la stratégie IBM WebSphere et privé, explique comment le concept ne doit pas être

Plus en détail

ETNA Projet de Fin d Étude 2005-2007 RimElse Cahier des charges. c Copyleft 2006, ELSE Team

ETNA Projet de Fin d Étude 2005-2007 RimElse Cahier des charges. c Copyleft 2006, ELSE Team ETNA Projet de Fin d Étude 2005-2007 RimElse Cahier des charges c Copyleft 2006, ELSE Team 18 avril 2006 Table des matières 1 Introduction 2 2 Présentation du projet 3 2.1 Une distribution Évolulable..................

Plus en détail

de survie du chef de projet

de survie du chef de projet KIT de survie du chef de projet 01 1 2 3 4 5 6 04 03 07 07 03 03 LE SERVEUR LE CLIENT TECHNOLOGIE WEB CLIENT LE SERVEUR WEB TECHNIQUES & CADRE DE TRAVAIL APPLICATIONS 101 LE SERVEUR Un serveur informatique

Plus en détail

Référentiel C2I Niveau 1 Version 2

Référentiel C2I Niveau 1 Version 2 Référentiel C2I Niveau 1 Version 2 D1: Travailler dans un environnement numérique D1.1 : Organiser un espace de travail complexe Configurer son environnement de travail local et distant Organiser ses données

Plus en détail

Analyse des coûts projetés de la plate-forme SAP HANA

Analyse des coûts projetés de la plate-forme SAP HANA Étude Total Economic Impact réalisée par Forrester Pour SAP Directrice du projet : Shaheen Parks Avril 2014 Analyse des coûts projetés de SAP HANA Économies réalisables en migrant vers SAP HANA Synthèse

Plus en détail

Informations de l'unité d'enseignement Implantation. Cursus de. Intitulé. Code. Cycle 1. Bloc 2. Quadrimestre 1. Pondération 6. Nombre de crédits 6

Informations de l'unité d'enseignement Implantation. Cursus de. Intitulé. Code. Cycle 1. Bloc 2. Quadrimestre 1. Pondération 6. Nombre de crédits 6 Informations de l'unité d'enseignement Implantation Institut Paul Lambin Cursus de Intitulé Code Bachelier en informatique de gestion Programmation Web : Avancé I2050 Cycle 1 Bloc 2 Quadrimestre 1 Pondération

Plus en détail

Les bonnes pratiques d un PMO

Les bonnes pratiques d un PMO Livre Blanc Oracle Avril 2009 Les bonnes pratiques d un PMO Un plan évolutif pour construire et améliorer votre Bureau des Projets Une construction progressive La première étape consiste à déterminer les

Plus en détail

pratiques. Nous avons abondamment illustré l'application correcte et efficace des nombreuses pratiques en assurance qualité par des cas pratiques.

pratiques. Nous avons abondamment illustré l'application correcte et efficace des nombreuses pratiques en assurance qualité par des cas pratiques. Cet ouvrage s inscrit dans le cadre d une problématique globale portant sur l amélioration de la qualité du logiciel pour des organismes qui ont atteint un certain niveau de maturité. Il cherche à rapprocher

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 09 : CC : Cloud Computing Sommaire Introduction... 2 Définition... 2 Les différentes

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise ANALYTIQUE: L ÈRE WATSON

Transformation IT de l entreprise ANALYTIQUE: L ÈRE WATSON Transformation IT de l entreprise ANALYTIQUE: L ÈRE WATSON L analytique joue un rôle désormais primordial dans la réussite d une entreprise. Les pouvoirs qu elle délivre sont incontestables, cependant

Plus en détail

Livre Blanc Oracle Juin 2009. Gérer avec succès les risques des contrats pour établir une relation «gagnant-gagnant»

Livre Blanc Oracle Juin 2009. Gérer avec succès les risques des contrats pour établir une relation «gagnant-gagnant» Livre Blanc Oracle Juin 2009 Gérer avec succès les risques des contrats pour établir une relation «gagnant-gagnant» Préambule Ce livre blanc met en avant certains risques impliqués dans les travaux liés

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/MP.PP/2005/2/Add.4 8 juin 2005 Original: ANGLAIS, FRANÇAIS, RUSSE COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE Réunion des Parties à la Convention

Plus en détail

LOGICIEL DE GESTION D ENTREPOT

LOGICIEL DE GESTION D ENTREPOT FR LOGICIEL DE GESTION D ENTREPOT Modula WMS Avantages découlant de l utilisation de Modula WMS OPTIMISATION Gestion statique ou dynamique des emplacements pour éviter d inutiles redondances. GAIN DE TEMPS

Plus en détail

Partie I Le management des processus, ses caractéristiques et son importance pour l entreprise

Partie I Le management des processus, ses caractéristiques et son importance pour l entreprise Partie I Le management des processus, ses caractéristiques et son importance pour l entreprise 1 Pourquoi s intéresser au management des processus? Résumé Réaliser des prestations d excellente qualité,

Plus en détail

Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services.

Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services. Solutions de Service Management Guide d achat Sélectionner la bonne base de données de gestion de configurations pour mettre en place une plate-forme efficace de gestion de services. Aujourd hui, toutes

Plus en détail

Chapitre 3 : Les technologies de la communication. I- Les TIC de la PME

Chapitre 3 : Les technologies de la communication. I- Les TIC de la PME Chapitre 3 : Les technologies de la communication I- Les TIC de la PME La PME est soumise a deux grandes évolutions du domaine des TIC. D une part la nomadisation des outils et d autres part le développement

Plus en détail