LOGISTIQUE BILAN 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LOGISTIQUE BILAN 2013"

Transcription

1 BILAN IMMOBILIER A N N E E

2 SOMMAIRE 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S F A I T S M A R Q U A N T S E V O L U T I O N P A R R E G I O N 2 3 L E M A R C H E D E L I N V E S T I S S E M E N T T E N D A N C E S E T P E S P E C T I V E S P é r i m è t r e d e l é t u d e G r i l l e C e l o g e n t r e p ô t C l a s s e s A e t B p l u s d e m ² 2

3 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S F A I T S M A R Q U A N T S E V O L U T I O N P A R R E G I O N 3

4 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S F R A N C E Demande placée dans le sillage de 2012, en augmentation de 8 % m² + 8 % Niveau moyen commercialisation annuel sur 10 ans : m² 4

5 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S F R A N C E Activité irrégulière avec un 2 ème semestre plus soutenu (1,3 M m²) Situation contrastée sur la dorsale et les marchés périphériques Marché soutenu par d importants clés-en-main 5

6 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S F R A N C E Depuis 2010 : marché animé par les chargeurs Grande distribution en tête (notamment alimentaire) Profil des utilisateurs Activité des chargeurs Prestataires 33% Chargeurs 67% Grossistes produits manufacturés 24% E-commerce Industrie- 6% Production 12% Grande distribution 58% 6

7 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S F R A N C E Transactions par segments de surface Part du développement : m² en 27 clés-en-mains + 17 % par rapport 2012 ( m²) m² hors dorsale m² pour le compte de la grande distribution Signe d une offre inadaptée 7

8 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S F R A N C E Les plus importantes transactions de

9 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S I L E D E F R A N C E 9

10 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S I L E D E F R A N C E D E M A N D E Ralentissement de l activité transactionnelle de 9 % en un an 35 transactions totalisant m² Classe A neuf et récent Classe B m² - 9% Niveau moyen commercialisation annuel sur 10 ans : m² 10

11 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S I L E D E F R A N C E D E M A N D E 53 % transactions classe B Rééquilibrage du marché des prestataires à l origine de 47 % des transactions (27 % en 2012) Taille moyenne des transactions m² Faiblesse des transactions supérieures à m² : 9 transactions totalisant m² Moins de clé-en-main et de transactions de grande taille Toujours peu de clés-en-main : 7 pour m² Quelques clés-en-main signés sous conditions suspensives à venir sur

12 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S I L E D E F R A N C E D E M A N D E Répartition de la demande placée par secteur Marché polarisé sur axe Nord-Sud Progression marquée du secteur Est (Rappel 2012 : m² - 7 % ) avec l implantation de chargeurs (Auchan, Transgourmet, Point P) 12

13 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S I L E D E F R A N C E D E M A N D E Les plus importantes transactions de

14 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S I L E D E F R A N C E O F F R E Alourdissement de l offre immédiatement disponible : + 36 % 2/3 offre : classe B Libération de surfaces vacantes importantes, principalement au Sud m²

15 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S I L E D E F R A N C E O F F R E Répartition de l offre immédiatement disponible Offre concentrée sur le Nord et le Sud, le long axe dorsale Sur-offre sur le secteur Sud Raréfaction des bâtiments Classe A de grande taille 15

16 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S I L E D E F R A N C E O F F R E Offre potentielle de développement Pas de construction en blanc Des réflexions en cours 16

17 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S I L E D E F R A N C E V A L E U R S Valeurs locatives ( /HT/HC/m²/an) Maintien des valeurs sur les grandes surfaces et classe A Mesures accompagnements importantes en classe B Valeurs faciales et transactées à la baisse dans le Sud 17

18 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N N O R D P A S D E C A L A I S 18

19 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N N O R D D E M A N D E Démarrage poussif, plus de m² au T3 Clés-en-main grande distribution n ont pas fait défaut Classe A neuf et récent Classe B m²

20 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N N O R D D E M A N D E 90 % transactions Classe A 4 transactions supérieures à m² 3 clés-en-main (+ une extension) pour un total de m² 72 % chargeurs, poids historique de la grande distribution non démenti 20

21 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N N O R D D E M A N D E Les plus importantes transactions de

22 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N N O R D O F F R E Disponibilités en baisse Surfaces diffuses réduites (1 seul bât. sup m²) Libérations à venir courant m²

23 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N N O R D O F F R E Offre potentielle de développement Note : de nombreuses opérations ont perdu leurs permis Potentiel de développement XXL 23

24 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N N O R D V A L E U R S Valeurs locatives ( /HT/HC/m²/an) 24

25 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N L Y O N N A I S E 25

26 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N L Y O N N A I S E D E M A N D E Baisse d activité de 26 % en un an, après le rebond notable de 2012 Demande atone sur le 1 er semestre Classe A neuf et récent Classe B m² - 26 %

27 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N L Y O N N A I S E D E M A N D E 70 % transactions classe B Marché toujours équilibré entre prestataires et chargeurs Seulement 2 clés-en-main pour un total de m² (France Boissons et Stef) Faiblesse des transactions supérieures à m² : 5 transactions totalisant m² Absence de clé-en-main et de transactions de grande taille Aucune transaction supérieure à m² 27

28 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N L Y O N N A I S E D E M A N D E Répartition de la demande placée par secteur Recul du secteur Nord Isère au profit de la Plaine de l Ain (rappel 2012 : seulement 9 % de la demande placée) Extension des entreprises déjà présentes sur la Plaine de l Ain 28

29 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N L Y O N N A I S E D E M A N D E Les plus importantes transactions de

30 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N L Y O N N A I S E O F F R E 4 ème année de baisse consécutive du stock Stock en inadéquation avec demande exprimée 4 bâtiments seulement supérieurs à m² au 31 décembre Classe A neuf et récent Classe B m²

31 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N L Y O N N A I S E O F F R E Répartition de l offre immédiatement disponible Niveau historiquement bas du stock sur tous les secteurs Un seul bâtiment de m² sur le Nord Isère Pénurie de surfaces sur la Rocade Est 31

32 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N L Y O N N A I S E O F F R E Offre potentielle de développement Seulement m² à développer sur les zones logistiques majeures Opportunité pour les «vrais spécialistes» de lancer une opération en blanc Pénurie historique de foncier 32

33 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N L Y O N N A I S E V A L E U R S Valeurs locatives ( /HT/HC/m²/an) Réduction de l écart entre le loyer de présentation et le loyer transacté Inversion du rapport de force au profit du propriétaire Franchises et mesures d accompagnement en voie de disparition, sauf sur les rares actifs vides depuis plus de 12 mois 33

34 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N P A C A 34

35 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N P A C A D E M A N D E Une nouvelle année hors norme, marquée par 3 transactions de grand gabarit Marché de clés-en-main Classe A neuf et récent Classe B m² x

36 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N P A C A D E M A N D E 80 % transactions Classe A 7 transactions supérieures à m² 5 clés-en-main pour un total de m², dont un clé-en-main record de m² 84 % chargeurs, grande distribution alimentaire et spécialisée : démarche de rationalisation et massification des flux engagée depuis 2/3 ans Clé-en-main grande distribution 36

37 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N P A C A D E M A N D E Répartition de la demande placée par secteur Concentration de la demande sur St-Martin-de-Crau et secteur Est en développement (Arcs-sur-Argens, Brignoles, Fuveau) Var et Est d Aix-en-Provence : position de barycentre confirmée pour distribuer la Côte d Azur Après l embellie de 2011, demande atone sur Fos 37

38 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N P A C A D E M A N D E Les plus importantes transactions de

39 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N P A C A O F F R E Stock immédiat en hausse Constitué à 80 % de classe A m²

40 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N P A C A O F F R E Répartition de l offre immédiatement disponible Offre répartie sur les principaux secteurs Pas de bâtiment supérieur à m² sur Clésud Immeubles de grande taille concentrés sur Fos Nouveau : offre construite disponible sur St-Martin-de-Crau 40

41 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N P A C A O F F R E Offre potentielle de développement Toujours un bon potentiel local pour accompagner les grands projets Potentiel clé-en-main 41

42 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N P A C A V A L E U R S Valeurs locatives ( /HT/HC/m²/an) Valeurs à la baisse sur Fos Maintien des valeurs sur Clésud avec des mesures d accompagnement réduites St-Martin-de-Crau : immeubles à construire, donc valeurs correspondant à des engagements long-terme 42

43 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S A U T R E S R E G I O N S Demande placée hors dorsale : 31 % m² dont m² en 10 clés-en-main 43

44 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S A U T R E S R E G I O N S Les grandes transactions 44

45 L E M A R C H É D E L I N V E S T I S S E M E N T 45

46 2 L E M A R C H E D E L I N V E S T I S S E M E N T F R A N C E Evolution Millions d euros Portefeuille M

47 2 L E M A R C H E D E L I N V E S T I S S E M E N T F R A N C E La France conserve son attractivité Marché de l investissement en immobilier d entreprise en France stable à hauteur de 15 M (estimé) Part de l immobilier logistique stable, entre 6 et 7% des engagements Ralentissement des ventes de portefeuilles, qui avaient représenté 2/3 des transactions en 2012 avec 650 M Portefeuille Logicad par Apollo : 145 M 11 actifs, m² Portefeuille Quartz par Blackstone : 38 M 47

48 2 L E M A R C H E D E L I N V E S T I S S E M E N T F R A N C E Intérêt confirmé des investisseurs anglo-saxons et quelques investisseurs opportunistes, accompagnés systématiquement par des conseils dans leur approche d acquisition : connaissance poussée de l actif et du marché Offre d actifs importante et variée, dont portefeuilles de qualité inégale Propriétaires moins enclins à faire des concessions sur les prix (décalage entre valeurs expertises des foncières et valeurs de marché) Fourchette taux très variable selon localisation, typologie et sécurité locative (2 marchés : le prime et le reste) Taux de rendement prime : 7,27 à 7,7 % (selon taille) 48

49 T E N D A N C E S E T P E R S P E C T I V E S

50 3 T E N D A N C E S E T P E R S P E C T I V E S Environnement économique du marché de l immobilier logistique toujours peu porteur en 2014 : croissance molle, moteur de la consommation grippé, pression fiscale et règlementaire L immobilier logistique est bel et bien entré dans un nouveau cycle, caractérisé par un marché de demande sur-mesure (parfois XXL mais pas toujours), favorisé par la dégradation de la qualité de l offre l optimisation de la supply-chain dans la grande distribution avec de nouveaux standards de bâtiment Prises de position fortes par certains investisseurs anglo-saxons 50

51 3 T E N D A N C E S E T P E R S P E C T I V E S Quelques clés-en-main identifiés On anticipe une baisse de la demande placée en 2014, après une performance, au final, meilleure que prévue en 2013 Augmentation des volumes de stockage du e-commerce Situation de crise sur l offre du 2 ème marché logistique national Sur les marchés sous-offreurs, mesures d accompagnement en voie de disparition Concrétisation d opérations de restructuration immobilière 51

52 ARTHUR LOYD Premier réseau national de conseil en immobilier d entreprise 61 implantations en France 300 collaborateurs ARTHUR LOYD 22/24 rue du Président Wilson Levallois-Perret 15 rue Bossuet Lyon N vert

V E N D R E D I 2 3 J A N V I E R 2 0 1 5 BILAN IMMOBILIER LOGISTIQUE ANNEE 2014

V E N D R E D I 2 3 J A N V I E R 2 0 1 5 BILAN IMMOBILIER LOGISTIQUE ANNEE 2014 BIENVENUE A LA CONFERENCE V E N D R E D I 2 3 J A N V I E R 2 0 1 5 BILAN IMMOBILIER LOGISTIQUE ANNEE 2014 SOMMAIRE 1 F A I T S M A R Q U A N T S 2014 2 M A R C H E U T I L I S A T E U R S P A R R E G

Plus en détail

Logistique. Point Marché. 1 er SEMESTRE 2013 POINT MARCHE DE L IMMOBILIER LOGISTIQUE EN FRANCE. 1 er RESEAU PARTENAIRE

Logistique. Point Marché. 1 er SEMESTRE 2013 POINT MARCHE DE L IMMOBILIER LOGISTIQUE EN FRANCE. 1 er RESEAU PARTENAIRE Logistique Point Marché 1 er SEMESTRE POINT MARCHE DE L IMMOBILIER EN FRANCE 1 er RESEAU PARTENAIRE Point marché 1 er semestre Immobilier logistique Juin Faits marquants : Amorcée en 2012, la décélération

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 3 ème trimestre 214 Accelerating success. perspectives Entre prudence et opportunisme > Après un premier semestre actif, la demande placée de bureaux a

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE IMMOBILIER D ENTREPRISE Bilan 2013 Conjoncture, environnement et enjeux 2014 2015 AGGLOMÉRATION LYONNAISE 29 janvier 2014 FNAIM ENTREPRISES : 15 CABINETS À VOTRE SERVICE 1 MARCHÉ DES LOCAUX D ACTIVITÉ

Plus en détail

AGGLOMÉRATION LYONNAISE

AGGLOMÉRATION LYONNAISE AGGLOMÉRATION LYONNAISE BILAN 215 MARCHÉ DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE SOMMAIRE AGGLOMÉRATION LYONNAISE Chiffres-clés et tendances p. 3 La demande placée de bureaux p. 4 L offre de bureaux p. 5 Les valeurs

Plus en détail

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 LE MARCHE DES BUREAUX EN ILE DE FRANCE Évolution annuelle de la demande placée 2 200 000 m 2 placés en 2005, soit une progression

Plus en détail

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 LES TENDANCES DU MARCHÉ DONNÉES DE MARCHÉ Evolution du PIB depuis 2007 6 Transaction annuelles en Ile de France Global 7 Transactions en Ile-de-France T3 8 Offre disponible à un

Plus en détail

Point Marché. 1er SEMESTRE 2012 POINT MARCHE DE L IMMOBILIER LOGISTIQUE EN FRANCE. 1er RESEAU PARTENAIRE

Point Marché. 1er SEMESTRE 2012 POINT MARCHE DE L IMMOBILIER LOGISTIQUE EN FRANCE. 1er RESEAU PARTENAIRE L o g is t i q u e Point Marché 1er SEMESTRE 2012 POINT MARCHE DE L IMMOBILIER EN FRANCE 1er RESEAU PARTENAIRE Point marché 1 er semestre Immobilier logistique Juin 2012 Faits marquants : Chiffresclés

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISED GRAND LYON. Le marché 2005 : bilan et perspectives. 20 janvier 2006

IMMOBILIER D ENTREPRISED GRAND LYON. Le marché 2005 : bilan et perspectives. 20 janvier 2006 IMMOBILIER D ENTREPRISED GRAND LYON Le marché 2005 : bilan et perspectives 20 janvier 2006 SOMMAIRE Les bureaux Les locaux d activité Les entrepôts logistiques L investissement LE MARCHE DES BUREAUX LES

Plus en détail

Conférence de Presse Immobilier d Entreprise. AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011

Conférence de Presse Immobilier d Entreprise. AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011 Conférence de Presse Immobilier d Entreprise AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011 2011, cap sur la reprise? AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011 LOCAUX D ACTIVITÉ MARCHÉDES LOCAUX D ACTIVITÉ 2010

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE Bilan. Conjoncture & environnement financier 2013/2014 AGGLOMÉRATION LYONNAISE 30 janvier 2013 FNAIM Entreprises : 15 cabinets à votre service 1 MARCHÉ DES LOCAUX D ACTIVITÉ Présenté par : Jean-Pascal

Plus en détail

CONTEXTE ECONOMIQUE L économie française en 2014

CONTEXTE ECONOMIQUE L économie française en 2014 Synthèses des marchés Immobilier d entreprise 2014 Bureaux REGION Sommaire Contexte économique 1 Données générales le parc construit Présentation des territoires de marché L offre disponible 4 2 3 CONTEXTE

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

Primo 1. la SCPI Scellier Intermédiaire d UFFI REAM. Investissez indirectement dans l immobilier résidentiel locatif neuf. www.invest-enligne.

Primo 1. la SCPI Scellier Intermédiaire d UFFI REAM. Investissez indirectement dans l immobilier résidentiel locatif neuf. www.invest-enligne. GESTION D ACTIFS IMMOBILIERS SCPI - OPCI www.invest-enligne.com Primo 1 la SCPI Scellier Intermédiaire d UFFI REAM Investissez indirectement dans l immobilier résidentiel locatif neuf. Donnons plus de

Plus en détail

DE MARCHÉ ÉTUDE ÉDITION 2015 ÉTUDE DU MARCHÉ 2014 > BUREAUX, > ENTREPÔTS, LOCAUX D ACTIVITÉ, LOGISTIQUE > COMMERCES. www.arthurloyd-provence.

DE MARCHÉ ÉTUDE ÉDITION 2015 ÉTUDE DU MARCHÉ 2014 > BUREAUX, > ENTREPÔTS, LOCAUX D ACTIVITÉ, LOGISTIQUE > COMMERCES. www.arthurloyd-provence. ÉTUDE DE MARCHÉ ÉDITION 2015 ÉTUDE DU MARCHÉ 2014 > BUREAUX, > ENTREPÔTS, LOCAUX D ACTIVITÉ, LOGISTIQUE > COMMERCES www.arthurloyd-provence.com AIX EN PROVENCE FAIT MARQUANT 2014 Une demande placée identique

Plus en détail

Panorama logistique France. Pulse 1 er semestre 2014

Panorama logistique France. Pulse 1 er semestre 2014 Panorama logistique France Pulse 1 er semestre 2014 Des évolutions contrastées sur le marché de la logistique Sur la dorsale, 1 m² sur 2 commercialisé concerne des grandes transactions de première main

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010

Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 COMMUNIQUE DE PRESSE - DIFFUSION IMMEDIATE Les Nouveaux Constructeurs - Rapport d'activité 2010 Chiffre d affaires 2010 : 540 m - Réduction de l'activité en immobilier d'entreprise Hausse du carnet de

Plus en détail

esynthèse Études & Recherche Le marché de l Investissement en France Juillet 2007 Un premier semestre toujours très dynamique

esynthèse Études & Recherche Le marché de l Investissement en France Juillet 2007 Un premier semestre toujours très dynamique esynthèse Le marché de l Investissement en France Juillet 2007 Un premier semestre toujours très dynamique Le marché de l investissement en immobilier d entreprise en France a enregistré un volume semestriel

Plus en détail

Lettre immobilière. Marché Tertiaire +65 % +66 % +64 % 2012 2012. Note de conjoncture > 7 ème édition 1 er semestre 2013.

Lettre immobilière. Marché Tertiaire +65 % +66 % +64 % 2012 2012. Note de conjoncture > 7 ème édition 1 er semestre 2013. Lettre immobilière du GRAND LYON Note de conjoncture > 7 ème édition 1 er semestre Marché Tertiaire Dans un contexte économique tendu au niveau national, plus largement, au sein de la zone euro, le marché

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Site CHARTRES DE BRETAGNE

Site CHARTRES DE BRETAGNE DAUPHIN Immobilier La Note de conjoncture Le Marché des entrepôts à Rennes (Bilan 2011 sur 9 mois) Site CHARTRES DE BRETAGNE Entrepôt SAINT JACQUES DE LA LANDE Plateforme Logistique TORCE Site CESSON SEVIGNE

Plus en détail

Les crédits au logement consentis aux ménages en 1998

Les crédits au logement consentis aux ménages en 1998 Les crédits au logement consentis aux ménages en Les crédits nouveaux à l habitat mis en force 1 en ont atteint 341,93 milliards de francs en données brutes 2, contre 307,9 milliards en 1997 (+ 11,1 %).

Plus en détail

Conférence de presse 16 janvier 2013

Conférence de presse 16 janvier 2013 Conférence de presse 16 janvier 2013 Sommaire 1- Les attentes des Français en matière de logement par rapport à leur commune 2- Immoprêt : bilan 2013 et projets 2014 3- Marché : constats 2013 4 - Perspectives

Plus en détail

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013.

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions 7 Janvier 2014 Données Ile-de-France T4 2013 : Demande placée : 1 844 500 m² Loyer moyen de première main : 443 Loyer moyen de seconde

Plus en détail

Session extraordinaire logement : 26 juin 2012

Session extraordinaire logement : 26 juin 2012 Session extraordinaire logement : 26 juin 2012 1 Les Côtes d Armor : un territoire attractif Avec plus de 587 000 habitants en 2009 soit +45 000 habitants depuis 1999. Une croissance démographique de +0,8%

Plus en détail

Le Marché de la Construction en Bois dans le Secteur Résidentiel en France 2016. Une nouvelle étude de marché indispensable pour :

Le Marché de la Construction en Bois dans le Secteur Résidentiel en France 2016. Une nouvelle étude de marché indispensable pour : Le Marché de la Construction en Bois dans le Secteur Résidentiel en France 2016 Nouvelles tendances et prévisions Avril 2016 Le marché global de la construction en bois dans le secteur résidentiel a connu

Plus en détail

Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial

Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial Paris, 31 juillet 2014 - Note de conjoncture - Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial Porté par deux transactions d importance majeure en centres commerciaux, le marché de l immobilier

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 68 avenue des Guilleraies 92000 NANTERRE Téléphone : 01 55 17 00 00 Fax : 09 81 70 68 48 Mail : contact@street-office.fr DECEMBRE 2013

Plus en détail

Réunion Analystes 17 avril 2008. Résultat Annuel 2007

Réunion Analystes 17 avril 2008. Résultat Annuel 2007 Réunion Analystes 17 avril 2008 Résultat Annuel 2007 1 Sommaire Faits marquants Activité commerciale Résultat annuel 2007 Evolution du cours de bourse Perspectives 2008 Annexes 2 Faits Marquants Résultat

Plus en détail

Communiqué de presse 24 avril 2014

Communiqué de presse 24 avril 2014 Communiqué de presse 24 avril 2014 Activité au 31 mars 2014 Hausse du taux d occupation moyen du Groupe à 96.9% contre 95.5% fin 2013 Loyers en hausse de +3.5% à périmètre homogène Gecina maintient sa

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE

NOTE DE CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE NOTE DE CONJONCTURE IMMOBILIER D ENTREPRISE BILAN DU ER TRIMESTRE 4 BILAN ET PERSPECTIVES POINTS POSITIFS Des prévisions de croissance économique révisées à la hausse pour 4 / 5 Un marché de l emploi qui

Plus en détail

Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014

Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014 Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014 Pour la 8 ème année consécutive, Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du marché du crédit à la consommation

Plus en détail

Total Passif 316,0 310,6

Total Passif 316,0 310,6 Acanthe Développement RESULTATS ANNUELS 2014 Faits Marquants Paris, le 24 Avril 2015 Patrimoine Immobilier 295 Millions d euros Résultat net consolidé (part du groupe) 1.533 K ANR 1,2882 / action Cours

Plus en détail

Présentation des résultats semestriels 2005 20 septembre 2005

Présentation des résultats semestriels 2005 20 septembre 2005 Présentation des résultats semestriels 2005 20 septembre 2005 Points clés premier semestre 2005 Mars 2005 : Reclassement de la participation de Soros Real Estate Investment Mars 2005 : Robert Waterland

Plus en détail

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille.

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille. Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE L immobilier de commerce français en portefeuille. AVERTISSEMENT Facteurs de risques Avant d investir dans une société civile de placement immobilier (ci-après,

Plus en détail

TOULOUSE BUREAUX : DEMANDE PLACÉE & VALEURS LOCATIVES 1 er Semestre 2014

TOULOUSE BUREAUX : DEMANDE PLACÉE & VALEURS LOCATIVES 1 er Semestre 2014 TOULOUSE BUREAUX : DEMANDE PLACÉE & VALEURS LOCATIVES 1 er Semestre 2014 BUREAUX VOLUMES M2 hors comptes propres Total Ici, l étude complète 2013! Location 7 316 m 2 24 858 m 2 57 358 m 2 Acquisition (utilisateurs

Plus en détail

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français Focus n 1 1 juillet 1 L épargne des ménages français : davantage drainée par les produits réglementés qu orientée par les mécanismes de marché En flux annuels, l épargne des ménages se situe en France

Plus en détail

Restructuration continue

Restructuration continue DTZ Research PROPERTY TIMES Restructuration continue Genève Bureaux 215 15 Avril 215 Sommaire Demande placée & Loyer prime 2 Offre immédiate 4 Taux de vacance 5 Projets de développement 5 Définitions 6

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 n 47 juin 2015

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 n 47 juin 2015 n 47 juin 2015 Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 Synthèse générale Le niveau des taux de revalorisation servis aux assurés appelle une vigilance

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

EN NORD PAS-DE-CALAIS

EN NORD PAS-DE-CALAIS FÉVRIER 2015 LES ENTREPRISES EN NORD PAS-DE-CALAIS BILAN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 Sommaire CONTEXTE CONJONCTUREL... 3 SYNTHÈSE... 4 INDUSTRIE... 5 RAPPEL DU CONTEXTE CONJONCTUREL RÉGIONAL 2013 ET 2014...

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE D EXPLOITATION DE MONTEA COMPTES CONSOLIDES CLOTURES AU 31/03/07

COMMUNIQUE DE PRESSE RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE D EXPLOITATION DE MONTEA COMPTES CONSOLIDES CLOTURES AU 31/03/07 23/05/07 sous embargo jusqu à 8h00 COMMUNIQUE DE PRESSE RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE D EXPLOITATION DE MONTEA COMPTES CONSOLIDES CLOTURES AU 31/03/07 Montea confirme les engagements pris lors de l introduction

Plus en détail

Résultats annuels 2003 26 février 2004

Résultats annuels 2003 26 février 2004 Résultats annuels 2003 26 février 2004 1 Des objectifs de croissance atteints (en m ) 2003 2002 Δ Excédent brut d'exploitation 383,4 219,1 +75,0% Cash flow courant 232,6 146,3 +58,9% Cash flow courant

Plus en détail

Rapport de Gestion Exposé Sommaire. Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires. SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004

Rapport de Gestion Exposé Sommaire. Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires. SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004 Rapport de Gestion Exposé Sommaire Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire Annuelle des Actionnaires SOCIETE BIC Jeudi 3 juin 2004 SOCIÉTÉ BIC 14, rue Jeanne d Asnières 92116 Clichy Cedex, France

Plus en détail

Ne pas copier ou reproduire sans permission.

Ne pas copier ou reproduire sans permission. APERÇU DU MARCHÉ QUÉBÉCOIS DU CAPITAL DE RISQUE AU DEUXIÈME TRIMESTRE 2008 L activité du marché du capital de risque (C-R) a baissé au Québec au deuxième trimestre de 2008. La somme totale de 68 millions

Plus en détail

ÉCONOMIE Population 1 836 000 habitants (3,0 % de la population française) 2008

ÉCONOMIE Population 1 836 000 habitants (3,0 % de la population française) 2008 42142 CHAPITRE Alsace I. Immobilier d entreprise... 172 A. Construction... 172 B. Zoom sur la ville de Strasbourg... 173 II. Immobilier résidentiel... 176 A. Construction... 176 B. Zoom sur la ville de

Plus en détail

Espagne: Une Reprise Fragile

Espagne: Une Reprise Fragile Focus OFP 28 Aout 2015 Frédéric Mackel (33) 1 85 08 13 73 f.mackel@oaksfieldpartners.com Timothée Sohm-Quéron t.sohm@oaksfieldpartners.com Chloe-Elizabeth Challier chloeelizabeth.challier@esade.edu Introduction

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

Révision du schéma de cohérence logistique de la région urbaine de Lyon Enjeux fonciers

Révision du schéma de cohérence logistique de la région urbaine de Lyon Enjeux fonciers Révision du schéma de cohérence logistique de la région urbaine de Lyon Enjeux fonciers Observatoire régional Transports et mobilité 7 avril 2015 La logistique en région urbaine de Lyon Pôle logistique

Plus en détail

GROUPE BIC Communiqué de presse

GROUPE BIC Communiqué de presse GROUPE BIC Communiqué de presse Résultats du Groupe BIC 3 ème trimestre et 9 premiers mois 2007 Le chiffre d affaires des 9 premiers mois est en augmentation de 3,7% à données comparables à 1 094,9 millions

Plus en détail

Le Fonds en Euros de Cardif Assurance Vie

Le Fonds en Euros de Cardif Assurance Vie BANQUE ET ASSURANCES Le Fonds en Euros de Cardif Assurance Vie données au 30/06/2011 La garantie d un groupe solide BNP Paribas Cardif BNP Paribas Cardif conçoit et commercialise une large gamme de produits

Plus en détail

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires Tendances régionales Les entreprises en Rhône-Alpes Contexte conjoncturel Indicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée de la situation

Plus en détail

UFFI REAM. Société de Gestion d Actifs SCPI, OPCI et Groupements Forestiers. Donnons plus de valeur au temps

UFFI REAM. Société de Gestion d Actifs SCPI, OPCI et Groupements Forestiers. Donnons plus de valeur au temps GESTION D ACTIFS IMMOBILIERS SCPI OPCI GROUPEMENTS FORESTIERS UFFI REAM Société de Gestion d Actifs SCPI, OPCI et Groupements Forestiers Donnons plus de valeur au temps UFFI REAM Historique UFFI Ream :

Plus en détail

AXA Selectiv Immo Performance 2013. 10 janvier 2014. Pôle Epargne

AXA Selectiv Immo Performance 2013. 10 janvier 2014. Pôle Epargne AXA Selectiv Immo Performance 2013 10 janvier 2014 Pôle Epargne Performance d AXA Selectiv Immo La performance d AXA Selectiv Immo à fin décembre 2013 est de 4,17% dividende réinvesti ce qui porte la performance

Plus en détail

Un concept éprouvé et en perpétuelle évolution

Un concept éprouvé et en perpétuelle évolution Akena : un concept EPROUVE Un concept éprouvé et en perpétuelle évolution Plus de deux décennies de croissance Fondée en 1990 par un groupe familial, sur un concept d hôtellerie économique de qualité dont

Plus en détail

Présentation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) 2016

Présentation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) 2016 Présentation du Prêt à Taux Zéro (PTZ) 2016 Historique Le prêt à taux zéro renforcé, PTZ+, était entré en vigueur le 1 er janvier 2011. Il visait à favoriser l accession à la propriété. Réservé aux primo-accédants,

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR 2 e trimestre clos le 30 juin 2003. Produits d'exploitation : + 21,5 % Bénéfice d'exploitation net : + 18,0 %

FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR 2 e trimestre clos le 30 juin 2003. Produits d'exploitation : + 21,5 % Bénéfice d'exploitation net : + 18,0 % 2 e trimestre clos le 30 juin 2003 Forte croissance pour le 2 e trimestre terminé le 30 juin 2003 Produits d'exploitation : + 21,5 % Bénéfice d'exploitation net : + 18,0 % Bénéfice distribuable : + 4,4

Plus en détail

Une excellente année pour l immobilier et le crédit?

Une excellente année pour l immobilier et le crédit? 2016 Une excellente année pour l immobilier et le crédit? Le marché de l immobilier est reparti! Oui! Le nombre de transactions atteint en 2015 - en hausse de 17% par rapport à 2014 selon les prévisions

Plus en détail

Rapport financier semestriel

Rapport financier semestriel Le 1 er juin 2012 Rapport financier semestriel Au cours du premier semestre 2012, le Groupe a enregistré une forte croissance de son activité (+8,1%), notamment liée à une période de soldes hiver favorables,

Plus en détail

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012,

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, FICHE PAYS AMÉRIQUE LATINE : EN QUÊTE D UN NOUVEAU SOUFFLE Département analyse et prévision Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, la croissance repart depuis quelques trimestres,

Plus en détail

RÉUNION ANALYSTES LOCINDUS. Salle Tuileries (2274) Crédit Foncier 27 avril 2011

RÉUNION ANALYSTES LOCINDUS. Salle Tuileries (2274) Crédit Foncier 27 avril 2011 RÉUNION ANALYSTES LOCINDUS Salle Tuileries (2274) Crédit Foncier 27 avril 2011 SOMMAIRE Faits marquants de l année 2010 Le marché Activité commerciale 2010 Résultat annuel 2010 Evolution du cours de bourse

Plus en détail

Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations!

Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations! L investissement immobilier en Ile-de-France 4 ème trimestre 2010 Avec près de 8,3 milliards d investis, le marché de l investissement dépasse les anticipations! L essentiel Les volumes d investissement

Plus en détail

Fondation de placements immobiliers. Rapport semestriel 2015/2016

Fondation de placements immobiliers. Rapport semestriel 2015/2016 FREIHALTE-ZONE Fondation de placements immobiliers 2015/2016 2 FREIHALTE-ZONE Sommaire Introduction 4 Environnement général, immeubles d habitation, immeubles commerciaux 4 Modification du règlement de

Plus en détail

au sein de l Assurance Vie SCPI Primopierre? L enveloppe Assurance Vie :

au sein de l Assurance Vie SCPI Primopierre? L enveloppe Assurance Vie : Sommaire Le fonctionnement des SCPI au sein de l Assurance Vie...p3 Pourquoi la SCPI Primopierre?...p4 L enveloppe Assurance Vie : le contrat Concordances 4 par GRESHAM...p5 SOMMAIRE Le fonctionnement

Plus en détail

La Fnac accélère sa transformation Forte progression des résultats en 2014

La Fnac accélère sa transformation Forte progression des résultats en 2014 Ivry, le 27 février 2015 La Fnac accélère sa transformation Forte progression des résultats en 2014 Accélération de la dynamique des ventes en 2014 Chiffre d affaires consolidé en croissance de +0,9% au

Plus en détail

Immobilier et Assurance Vie

Immobilier et Assurance Vie Immobilier et Assurance Vie GRESHAM, une marque APICIL Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Sommaire Le fonctionnement des SCPI au sein de l'assurance Vie...p3 Pourquoi la SCPI Primopierre?...p4

Plus en détail

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Communiqué de presse Paris, 15 février 2010 CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Activité commerciale 2009 très soutenue dans toutes les classes d actifs Maintien du chiffre d affaires à hauteur

Plus en détail

Tikehau Taux Variables

Tikehau Taux Variables Informations clés pour l investisseur Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2008

RESULTATS ANNUELS 2008 RESULTATS ANNUELS 11 février 2009 CHIFFRE D AFFAIRES DE 1 420,9 MILLIONS D EUROS EN PROGRESSION DE +2,4 % A TAUX DE CHANGE CONSTANTS MARGE D EXPLOITATION NORMALISEE DE 15,1 % GENERATION DE TRESORERIE EN

Plus en détail

Trajectoires divergentes

Trajectoires divergentes Panorama logistique France 1 er semestre 2013 Trajectoires divergentes La demande placée d entrepôts logistique baisse de 13% en un an sur les pôles établis de la dorsale Une année 2013 qui s annonce difficile

Plus en détail

SEPAL 24 septembre 2013. Mutations de l immobilier commercial : vers une nouvelle géographie commerciale?

SEPAL 24 septembre 2013. Mutations de l immobilier commercial : vers une nouvelle géographie commerciale? SEPAL 24 septembre 2013 Mutations de l immobilier commercial : vers une nouvelle géographie commerciale? Constat 2 Source : Insee 2010 Source : Insee 2010 Tendances de consommation à long terme Ralentissement

Plus en détail

Notre stratégie pour doubler de valeur en 10 ans

Notre stratégie pour doubler de valeur en 10 ans Notre stratégie pour doubler de valeur en 10 ans Conférence de presse 18 Septembre 2015 Compagnie ENTREPRENEURS Lebon - 24, rue - INVESTISSEURS Murillo 75008 Paris DEPUIS - www.compagnielebon.fr 1847 1

Plus en détail

REVUE ET PERSPECTIVES DU MARCHÉ IMMOBILIER DE LA RÉGION DE MONTRÉAL

REVUE ET PERSPECTIVES DU MARCHÉ IMMOBILIER DE LA RÉGION DE MONTRÉAL REVUE ET PERSPECTIVES DU MARCHÉ IMMOBILIER DE LA RÉGION DE MONTRÉAL SUJETS COUVERTS» L investissement immobilier en 2013» Diagnostic par classes d actifs» Perspectives à moyen terme» Enjeux 2001-12-01

Plus en détail

Les transactions de bureaux Le bilan du premier semestre 2010

Les transactions de bureaux Le bilan du premier semestre 2010 Les transactions de bureaux Le bilan du premier semestre 2010 Atelier Bureaux OIB Les chiffres du 1e semestre 2010-1 Objet de l'atelier et sources Depuis plus de 15 ans, l'oie et l'a-urba réalisent une

Plus en détail

Bilan 1 er Semestre 2012 Marché Tertiaire Communauté Urbaine de Strasbourg. www.dtz.com

Bilan 1 er Semestre 2012 Marché Tertiaire Communauté Urbaine de Strasbourg. www.dtz.com Bilan 1 er Semestre 2012 Marché Tertiaire Communauté Urbaine de Strasbourg www.dtz.com Juillet 2012 DTZ + UGL De cette fusion naît le 3 ème acteur mondial du conseil en immobilier d entreprises, présent

Plus en détail

RAPPORT TRIMESTRIEL SUR LE MARCHE DES TELECOMMUNICATIONS

RAPPORT TRIMESTRIEL SUR LE MARCHE DES TELECOMMUNICATIONS RAPPORT TRIMESTRIEL SUR LE MARCHE DES TELECOMMUNICATIONS Janvier Mars 2014 Introduction Aux termes de l article 127 de la loi n 2011-01 du 24 février 2011 portant Code des Télécommunications, l Autorité

Plus en détail

Résultats annuels au 30 juin 2008

Résultats annuels au 30 juin 2008 Société Centrale des Bois et Scieries de la Manche Société Anonyme au capital de 32 205 872,50 euros Siège social : 12 rue Godot de Mauroy, 75009 Paris RCS Paris 775 669 336 Paris, le 23 octobre 2008 Résultats

Plus en détail

Programme Local de. l Habitat 2010-2015. «Note de suivi et d actualisation - 2013» Conférence intercommunale du logement

Programme Local de. l Habitat 2010-2015. «Note de suivi et d actualisation - 2013» Conférence intercommunale du logement Conférence intercommunale du logement 03/02/2015 Rives de l Orne Hémicycle Programme Local de l Habitat 2010-2015 «Note de suivi et d actualisation - 2013» PARTIE I : Bilan annuel des objectif de production

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE GRAND LYON. Une métropole confiante en ses forces. Jacques Léone Grand Lyon

IMMOBILIER D ENTREPRISE GRAND LYON. Une métropole confiante en ses forces. Jacques Léone Grand Lyon IMMOBILIER D ENTREPRISE GRAND LYON Une métropole confiante en ses forces Jacques Léone Grand Lyon 21 janvier 2005 AIRES D ENTREPRISES DE JOANNES JONES LANG LASALLE ARTHUR LLOYD BRICE ROBERT DTZ JEAN THOUARD

Plus en détail

S E R F I. L achat vente maîtrisé. La sécurité & la performance. Le conseil avant Le service après. P at rimoine

S E R F I. L achat vente maîtrisé. La sécurité & la performance. Le conseil avant Le service après. P at rimoine S E R F I P at rimoine Le conseil avant Le service après. L achat vente maîtrisé La sécurité & la performance Une nouvelle opportunité que vous connaitrez en fin de présentation Dans le cadre d une approche

Plus en détail

en Immobilier Pierre Jacquot Orox Asset Management

en Immobilier Pierre Jacquot Orox Asset Management Approche à valeur ajoutée en Immobilier Pierre Jacquot Orox Asset Management LES FONDAMENTAUX DE L INVESTISSEMENT IMMOBILIER 2 LES FONDAMENTAUX DE L INVESTISSEMENT IMMOBILIER RENDEMENT LOCATIF Revenu des

Plus en détail

La métropole du Grand Paris en retard sur ses concurrentes en matière de qualité de son parc de bureaux

La métropole du Grand Paris en retard sur ses concurrentes en matière de qualité de son parc de bureaux Les immeubles de Grade A dans la métropole du Grand Paris Janvier 2014 La métropole du Grand Paris en retard sur ses concurrentes en matière de qualité de son parc de bureaux Seulement 16% du parc de bureaux

Plus en détail

LES MARCHÉS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN FRANCE BILAN 2012 & PERSPECTIVES 2013

LES MARCHÉS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN FRANCE BILAN 2012 & PERSPECTIVES 2013 Contact Presse : Nathalie Neyret Tél: +33 1 53 76 80 15 / +33 6 82 67 56 11 E-mail: nathalie.neyret@eur.cushwake.com Paris, le 9 janvier 2013 LES MARCHÉS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN FRANCE BILAN 2012

Plus en détail

Résultats semestriels 2010/2011 Paris, le 1 er décembre 2010

Résultats semestriels 2010/2011 Paris, le 1 er décembre 2010 Résultats semestriels 2010/2011 Paris, le 1 er décembre 2010 1 Sommaire Le Groupe en bref Résultats semestriels 2010/2011 Axes de développement Bonne orientation du marché immobilier Focus sur deux projets

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Sauf mention contraire, les données «France» concernent la France métropolitaine et les Départements d outre-mer hors Mayotte. Les sites internet www.insee.fr et http://epp.eurostat.ec.europa.eu

Plus en détail

LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998

LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998 LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998 Les crédits de ce type mis en force au cours du premier semestre 1998 ont atteint 154,1 milliards de francs (données brutes non corrigées

Plus en détail

Résultats 2013/14 d Alstom :

Résultats 2013/14 d Alstom : Communiqué de presse 7 mai 2014 Résultats 2013/14 d Alstom : Chiffre d affaires en croissance organique de 4% Marge opérationnelle de 7% Cash-flow libre positif au second semestre Entre le 1 er avril 2013

Plus en détail

Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis

Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis Ivry, le 17 février 2016 Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis Stabilité du chiffre d affaires consolidé en 2015 Poursuite de la croissance

Plus en détail

1 er trimestre 2016 : un démarrage dynamique et maitrisé

1 er trimestre 2016 : un démarrage dynamique et maitrisé COMMUNIQUE DE PRESSE Mardi 31 mai 2016 1 er trimestre 2016 : un démarrage dynamique et maitrisé 2015 a été une année record pour la SCPI (société civile de placement immobilier), et 2016 poursuit sur cette

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 SYNTHÈSE DES CHIFFRES CLÉS Sources : FNAIM, CGEDD, SOeS, ECLN UN MARCHÉ PEU DYNAMIQUE ÉQUIVALENT À CELUI DE 2013 Quasi-stabilité

Plus en détail

3 ème atelier de conjoncture de la DEEFI :

3 ème atelier de conjoncture de la DEEFI : 3 ème atelier de conjoncture de la DEEFI : La grande distribution en Seine-Saint-Denis face aux évolutions du commerce et de la société Les réponses de la distribution à l évolutions des attentes des consommateurs

Plus en détail

COMINAR FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER

COMINAR FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER RAPPOR T TRIMESTRIEL 30 JUIN 1998 Message aux détenteurs de parts Au nom des Fiduciaires et des employés du Fonds de Placement Immobilier Cominar (le FPI ), il nous

Plus en détail

UNE SOCIÉTÉ DÉDIÉE À LA GESTION IMMOBILIÈRE UNE EXPERTISE AU SERVICE DES INVESTISSEURS

UNE SOCIÉTÉ DÉDIÉE À LA GESTION IMMOBILIÈRE UNE EXPERTISE AU SERVICE DES INVESTISSEURS NAMI-AEW EUROPE Un partenaire solide En choisissant Fructipierre, vous bénéficiez d une véritable expertise. UNE SOCIÉTÉ DÉDIÉE À LA GESTION IMMOBILIÈRE POUR COMPTE DE TIERS NAMI-AEW Europe figure parmi

Plus en détail

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Édito E Chiffres clés bretons Objectifs de la Bretagne* n 2014, le Conseil régional de

Plus en détail