LOGISTIQUE BILAN 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LOGISTIQUE BILAN 2013"

Transcription

1 BILAN IMMOBILIER A N N E E

2 SOMMAIRE 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S F A I T S M A R Q U A N T S E V O L U T I O N P A R R E G I O N 2 3 L E M A R C H E D E L I N V E S T I S S E M E N T T E N D A N C E S E T P E S P E C T I V E S P é r i m è t r e d e l é t u d e G r i l l e C e l o g e n t r e p ô t C l a s s e s A e t B p l u s d e m ² 2

3 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S F A I T S M A R Q U A N T S E V O L U T I O N P A R R E G I O N 3

4 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S F R A N C E Demande placée dans le sillage de 2012, en augmentation de 8 % m² + 8 % Niveau moyen commercialisation annuel sur 10 ans : m² 4

5 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S F R A N C E Activité irrégulière avec un 2 ème semestre plus soutenu (1,3 M m²) Situation contrastée sur la dorsale et les marchés périphériques Marché soutenu par d importants clés-en-main 5

6 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S F R A N C E Depuis 2010 : marché animé par les chargeurs Grande distribution en tête (notamment alimentaire) Profil des utilisateurs Activité des chargeurs Prestataires 33% Chargeurs 67% Grossistes produits manufacturés 24% E-commerce Industrie- 6% Production 12% Grande distribution 58% 6

7 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S F R A N C E Transactions par segments de surface Part du développement : m² en 27 clés-en-mains + 17 % par rapport 2012 ( m²) m² hors dorsale m² pour le compte de la grande distribution Signe d une offre inadaptée 7

8 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S F R A N C E Les plus importantes transactions de

9 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S I L E D E F R A N C E 9

10 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S I L E D E F R A N C E D E M A N D E Ralentissement de l activité transactionnelle de 9 % en un an 35 transactions totalisant m² Classe A neuf et récent Classe B m² - 9% Niveau moyen commercialisation annuel sur 10 ans : m² 10

11 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S I L E D E F R A N C E D E M A N D E 53 % transactions classe B Rééquilibrage du marché des prestataires à l origine de 47 % des transactions (27 % en 2012) Taille moyenne des transactions m² Faiblesse des transactions supérieures à m² : 9 transactions totalisant m² Moins de clé-en-main et de transactions de grande taille Toujours peu de clés-en-main : 7 pour m² Quelques clés-en-main signés sous conditions suspensives à venir sur

12 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S I L E D E F R A N C E D E M A N D E Répartition de la demande placée par secteur Marché polarisé sur axe Nord-Sud Progression marquée du secteur Est (Rappel 2012 : m² - 7 % ) avec l implantation de chargeurs (Auchan, Transgourmet, Point P) 12

13 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S I L E D E F R A N C E D E M A N D E Les plus importantes transactions de

14 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S I L E D E F R A N C E O F F R E Alourdissement de l offre immédiatement disponible : + 36 % 2/3 offre : classe B Libération de surfaces vacantes importantes, principalement au Sud m²

15 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S I L E D E F R A N C E O F F R E Répartition de l offre immédiatement disponible Offre concentrée sur le Nord et le Sud, le long axe dorsale Sur-offre sur le secteur Sud Raréfaction des bâtiments Classe A de grande taille 15

16 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S I L E D E F R A N C E O F F R E Offre potentielle de développement Pas de construction en blanc Des réflexions en cours 16

17 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S I L E D E F R A N C E V A L E U R S Valeurs locatives ( /HT/HC/m²/an) Maintien des valeurs sur les grandes surfaces et classe A Mesures accompagnements importantes en classe B Valeurs faciales et transactées à la baisse dans le Sud 17

18 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N N O R D P A S D E C A L A I S 18

19 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N N O R D D E M A N D E Démarrage poussif, plus de m² au T3 Clés-en-main grande distribution n ont pas fait défaut Classe A neuf et récent Classe B m²

20 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N N O R D D E M A N D E 90 % transactions Classe A 4 transactions supérieures à m² 3 clés-en-main (+ une extension) pour un total de m² 72 % chargeurs, poids historique de la grande distribution non démenti 20

21 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N N O R D D E M A N D E Les plus importantes transactions de

22 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N N O R D O F F R E Disponibilités en baisse Surfaces diffuses réduites (1 seul bât. sup m²) Libérations à venir courant m²

23 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N N O R D O F F R E Offre potentielle de développement Note : de nombreuses opérations ont perdu leurs permis Potentiel de développement XXL 23

24 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N N O R D V A L E U R S Valeurs locatives ( /HT/HC/m²/an) 24

25 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N L Y O N N A I S E 25

26 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N L Y O N N A I S E D E M A N D E Baisse d activité de 26 % en un an, après le rebond notable de 2012 Demande atone sur le 1 er semestre Classe A neuf et récent Classe B m² - 26 %

27 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N L Y O N N A I S E D E M A N D E 70 % transactions classe B Marché toujours équilibré entre prestataires et chargeurs Seulement 2 clés-en-main pour un total de m² (France Boissons et Stef) Faiblesse des transactions supérieures à m² : 5 transactions totalisant m² Absence de clé-en-main et de transactions de grande taille Aucune transaction supérieure à m² 27

28 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N L Y O N N A I S E D E M A N D E Répartition de la demande placée par secteur Recul du secteur Nord Isère au profit de la Plaine de l Ain (rappel 2012 : seulement 9 % de la demande placée) Extension des entreprises déjà présentes sur la Plaine de l Ain 28

29 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N L Y O N N A I S E D E M A N D E Les plus importantes transactions de

30 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N L Y O N N A I S E O F F R E 4 ème année de baisse consécutive du stock Stock en inadéquation avec demande exprimée 4 bâtiments seulement supérieurs à m² au 31 décembre Classe A neuf et récent Classe B m²

31 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N L Y O N N A I S E O F F R E Répartition de l offre immédiatement disponible Niveau historiquement bas du stock sur tous les secteurs Un seul bâtiment de m² sur le Nord Isère Pénurie de surfaces sur la Rocade Est 31

32 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N L Y O N N A I S E O F F R E Offre potentielle de développement Seulement m² à développer sur les zones logistiques majeures Opportunité pour les «vrais spécialistes» de lancer une opération en blanc Pénurie historique de foncier 32

33 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N L Y O N N A I S E V A L E U R S Valeurs locatives ( /HT/HC/m²/an) Réduction de l écart entre le loyer de présentation et le loyer transacté Inversion du rapport de force au profit du propriétaire Franchises et mesures d accompagnement en voie de disparition, sauf sur les rares actifs vides depuis plus de 12 mois 33

34 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N P A C A 34

35 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N P A C A D E M A N D E Une nouvelle année hors norme, marquée par 3 transactions de grand gabarit Marché de clés-en-main Classe A neuf et récent Classe B m² x

36 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N P A C A D E M A N D E 80 % transactions Classe A 7 transactions supérieures à m² 5 clés-en-main pour un total de m², dont un clé-en-main record de m² 84 % chargeurs, grande distribution alimentaire et spécialisée : démarche de rationalisation et massification des flux engagée depuis 2/3 ans Clé-en-main grande distribution 36

37 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N P A C A D E M A N D E Répartition de la demande placée par secteur Concentration de la demande sur St-Martin-de-Crau et secteur Est en développement (Arcs-sur-Argens, Brignoles, Fuveau) Var et Est d Aix-en-Provence : position de barycentre confirmée pour distribuer la Côte d Azur Après l embellie de 2011, demande atone sur Fos 37

38 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N P A C A D E M A N D E Les plus importantes transactions de

39 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N P A C A O F F R E Stock immédiat en hausse Constitué à 80 % de classe A m²

40 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N P A C A O F F R E Répartition de l offre immédiatement disponible Offre répartie sur les principaux secteurs Pas de bâtiment supérieur à m² sur Clésud Immeubles de grande taille concentrés sur Fos Nouveau : offre construite disponible sur St-Martin-de-Crau 40

41 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N P A C A O F F R E Offre potentielle de développement Toujours un bon potentiel local pour accompagner les grands projets Potentiel clé-en-main 41

42 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S R E G I O N P A C A V A L E U R S Valeurs locatives ( /HT/HC/m²/an) Valeurs à la baisse sur Fos Maintien des valeurs sur Clésud avec des mesures d accompagnement réduites St-Martin-de-Crau : immeubles à construire, donc valeurs correspondant à des engagements long-terme 42

43 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S A U T R E S R E G I O N S Demande placée hors dorsale : 31 % m² dont m² en 10 clés-en-main 43

44 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S A U T R E S R E G I O N S Les grandes transactions 44

45 L E M A R C H É D E L I N V E S T I S S E M E N T 45

46 2 L E M A R C H E D E L I N V E S T I S S E M E N T F R A N C E Evolution Millions d euros Portefeuille M

47 2 L E M A R C H E D E L I N V E S T I S S E M E N T F R A N C E La France conserve son attractivité Marché de l investissement en immobilier d entreprise en France stable à hauteur de 15 M (estimé) Part de l immobilier logistique stable, entre 6 et 7% des engagements Ralentissement des ventes de portefeuilles, qui avaient représenté 2/3 des transactions en 2012 avec 650 M Portefeuille Logicad par Apollo : 145 M 11 actifs, m² Portefeuille Quartz par Blackstone : 38 M 47

48 2 L E M A R C H E D E L I N V E S T I S S E M E N T F R A N C E Intérêt confirmé des investisseurs anglo-saxons et quelques investisseurs opportunistes, accompagnés systématiquement par des conseils dans leur approche d acquisition : connaissance poussée de l actif et du marché Offre d actifs importante et variée, dont portefeuilles de qualité inégale Propriétaires moins enclins à faire des concessions sur les prix (décalage entre valeurs expertises des foncières et valeurs de marché) Fourchette taux très variable selon localisation, typologie et sécurité locative (2 marchés : le prime et le reste) Taux de rendement prime : 7,27 à 7,7 % (selon taille) 48

49 T E N D A N C E S E T P E R S P E C T I V E S

50 3 T E N D A N C E S E T P E R S P E C T I V E S Environnement économique du marché de l immobilier logistique toujours peu porteur en 2014 : croissance molle, moteur de la consommation grippé, pression fiscale et règlementaire L immobilier logistique est bel et bien entré dans un nouveau cycle, caractérisé par un marché de demande sur-mesure (parfois XXL mais pas toujours), favorisé par la dégradation de la qualité de l offre l optimisation de la supply-chain dans la grande distribution avec de nouveaux standards de bâtiment Prises de position fortes par certains investisseurs anglo-saxons 50

51 3 T E N D A N C E S E T P E R S P E C T I V E S Quelques clés-en-main identifiés On anticipe une baisse de la demande placée en 2014, après une performance, au final, meilleure que prévue en 2013 Augmentation des volumes de stockage du e-commerce Situation de crise sur l offre du 2 ème marché logistique national Sur les marchés sous-offreurs, mesures d accompagnement en voie de disparition Concrétisation d opérations de restructuration immobilière 51

52 ARTHUR LOYD Premier réseau national de conseil en immobilier d entreprise 61 implantations en France 300 collaborateurs ARTHUR LOYD 22/24 rue du Président Wilson Levallois-Perret 15 rue Bossuet Lyon N vert

V E N D R E D I 2 3 J A N V I E R 2 0 1 5 BILAN IMMOBILIER LOGISTIQUE ANNEE 2014

V E N D R E D I 2 3 J A N V I E R 2 0 1 5 BILAN IMMOBILIER LOGISTIQUE ANNEE 2014 BIENVENUE A LA CONFERENCE V E N D R E D I 2 3 J A N V I E R 2 0 1 5 BILAN IMMOBILIER LOGISTIQUE ANNEE 2014 SOMMAIRE 1 F A I T S M A R Q U A N T S 2014 2 M A R C H E U T I L I S A T E U R S P A R R E G

Plus en détail

Logistique. Point Marché. 1 er SEMESTRE 2013 POINT MARCHE DE L IMMOBILIER LOGISTIQUE EN FRANCE. 1 er RESEAU PARTENAIRE

Logistique. Point Marché. 1 er SEMESTRE 2013 POINT MARCHE DE L IMMOBILIER LOGISTIQUE EN FRANCE. 1 er RESEAU PARTENAIRE Logistique Point Marché 1 er SEMESTRE POINT MARCHE DE L IMMOBILIER EN FRANCE 1 er RESEAU PARTENAIRE Point marché 1 er semestre Immobilier logistique Juin Faits marquants : Amorcée en 2012, la décélération

Plus en détail

Sommaire. Un marché basé sur des réalités structurelles

Sommaire. Un marché basé sur des réalités structurelles Focus sur les transactions logistiques France de 2011 à 2014 Sommaire Un marché basé sur des réalités structurelles.. P.2 Un secteur dominé par les prestataires logistiques et la distribution.... P.3 Une

Plus en détail

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006

L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 L e m a r c h é d e l i m m o b i l i e r d e n t r e p r i s e POINT MARCHE 2006 LE MARCHE DES BUREAUX EN ILE DE FRANCE Évolution annuelle de la demande placée 2 200 000 m 2 placés en 2005, soit une progression

Plus en détail

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX PERSPECTIVES CONJONCTURE ÉCONOMIQUE LE MARCHÉ DES BUREAUX EN ILE-DE-FRANCE 1 er Semestre 212 PERSPECTIVES Un contexte de marché favorable aux utilisateurs La crise financière

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE Bilan. Conjoncture & environnement financier 2013/2014 AGGLOMÉRATION LYONNAISE 30 janvier 2013 FNAIM Entreprises : 15 cabinets à votre service 1 MARCHÉ DES LOCAUX D ACTIVITÉ Présenté par : Jean-Pascal

Plus en détail

Ile-de-France ViewPoint

Ile-de-France ViewPoint CBRE www.cbre.fr/fr_fr/etudes LES PARCS D ACTIVITÉS EN ILE-DE-FRANCE Erika LEONARD, Chargée d études Senior, France PRÉAMBULE Le marché des parcs d activités est un marché relativement prisé des utilisateurs

Plus en détail

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique

Amundi Immobilier. Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 2013. Tendances. Le contexte macroéconomique Trimestriel 27 Janvier 214 nº2 Le marché de l immobilier en France 4 e trimestre 213 Tendances > Progressif redémarrage de l activité attendue au 4 e trimestre 213, mais l évolution du PIB devrait rester

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

GRAND LYON IMMOBILIER D ENTREPRISE. Le marché 2003 : bilan et perspectives

GRAND LYON IMMOBILIER D ENTREPRISE. Le marché 2003 : bilan et perspectives Immobilier d entreprise, support, reflet et vecteur des succès du Grand-Lyon IMMOBILIER D ENTREPRISE GRAND LYON Le marché 2003 : bilan et perspectives 30 janvier 2004 30 janvier 2004 1 La FNAIM ENTREPRISES

Plus en détail

Marché Tertiaire + 65,4 % + 7,9 % Note de conjoncture > 8 ème édition Année 2013. Indicateurs clés

Marché Tertiaire + 65,4 % + 7,9 % Note de conjoncture > 8 ème édition Année 2013. Indicateurs clés Lettre immobilière du GRAND LYON Note de conjoncture > 8 ème édition Année Marché Tertiaire Dans un contexte de reprise lente de l économie au niveau national, la région lyonnaise continue à maintenir

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR COMMUNIQUE DE PRESSE - Mercredi 1 er octobre 2014 OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE LA CONJONCTURE IMMOBILIERE AU 1 ER SEMESTRE 2014 DANS LE VAR Présidée depuis mars 2014 par Jean- Michel LAVEDRINE,

Plus en détail

Espaces Logistique. France DECEMBRE 2013 SIMI 2013. 1 er RESEAU PARTENAIRE SELECTION ENTREPOTS CLASSE A - CLASSE B LOCATION - VENTE FRANCE

Espaces Logistique. France DECEMBRE 2013 SIMI 2013. 1 er RESEAU PARTENAIRE SELECTION ENTREPOTS CLASSE A - CLASSE B LOCATION - VENTE FRANCE France Espaces DECEMBRE 2013 SELECTION ENTREPOTS CLASSE A - CLASSE B LOCATION - VENTE FRANCE SIMI 2013 RETROUVEZ-NOUS SIMI 2013 STAND B26 4-6 DECEMBRE PALAIS DES CONGRES PORTE MAILLOT - PARIS 1 er RESEAU

Plus en détail

L immobilier au service de l épargne

L immobilier au service de l épargne Corporate au service de l épargne La performance durable au service de l épargne 14 15 Dans un marché de l immobilier d entreprise particulièrement concurrentiel, la construction d un patrimoine de qualité

Plus en détail

Conférence de Presse Immobilier d Entreprise. AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011

Conférence de Presse Immobilier d Entreprise. AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011 Conférence de Presse Immobilier d Entreprise AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011 2011, cap sur la reprise? AGGLOMÉRATION LYONNAISE 21 janvier 2011 LOCAUX D ACTIVITÉ MARCHÉDES LOCAUX D ACTIVITÉ 2010

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013

IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 IMMOBILIER D ENTREPRISE CROISSANT OUEST POINT SECOND SEMESTRE 2013 68 avenue des Guilleraies 92000 NANTERRE Téléphone : 01 55 17 00 00 Fax : 09 81 70 68 48 Mail : contact@street-office.fr DECEMBRE 2013

Plus en détail

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013.

DTZ Research. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions. Clés du marché du 4 ème trimestre 2013. Les Clés du Marché ILE-DE-FRANCE T4 2013 Léger mieux côté transactions 7 Janvier 2014 Données Ile-de-France T4 2013 : Demande placée : 1 844 500 m² Loyer moyen de première main : 443 Loyer moyen de seconde

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

2 ème semestre 2014. www.arthur-loyd-lr.com. + de 300 locaux disponibles. Cette plaquette sur votre mobile!

2 ème semestre 2014. www.arthur-loyd-lr.com. + de 300 locaux disponibles. Cette plaquette sur votre mobile! 2 ème semestre 2014 + de 300 locaux disponibles www.arthur-loyd-lr.com Cette plaquette sur votre mobile! 1 e r R É S E A U PA R T E N A I R E Vos Contacts Bertrand FILLIETTE Directeur Arthur Loyd EDITO

Plus en détail

FONCIERE INEA FR0010341032- INEA FAIR VALUE: 48,4

FONCIERE INEA FR0010341032- INEA FAIR VALUE: 48,4 n NexResearch FONCIERE INEA FR0010341032- INEA FAIR VALUE: 48,4 25 Mars 2010 Données boursières K 2008 2009 2010e 2011e 2012e Dern. Cours, 38,53 Chiffre d'affaires 15 115 19 495 27 500 30 200 33 000 Cap.

Plus en détail

Site CHARTRES DE BRETAGNE

Site CHARTRES DE BRETAGNE DAUPHIN Immobilier La Note de conjoncture Le Marché des entrepôts à Rennes (Bilan 2011 sur 9 mois) Site CHARTRES DE BRETAGNE Entrepôt SAINT JACQUES DE LA LANDE Plateforme Logistique TORCE Site CESSON SEVIGNE

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

COUP DE FREIN SUR LE MARCHE FRANÇAIS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE Le bilan de Cushman & Wakefield à la fin du 3 e trimestre 2012

COUP DE FREIN SUR LE MARCHE FRANÇAIS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE Le bilan de Cushman & Wakefield à la fin du 3 e trimestre 2012 COUP DE FREIN SUR LE MARCHE FRANÇAIS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE Le bilan de Cushman & Wakefield à la fin du 3 e trimestre 2012 «Avec 1 510 015 m² de bureaux loués ou vendus aux utilisateurs en Ile-de-

Plus en détail

DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012. Avril 2013

DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012. Avril 2013 OBSERVATOIRE DE L'IMMOBILIER D'ENTREPRISE SUR LE POLE ECONOMIQUE OUEST DU GRAND LYON MISE A JOUR 31/12/2012 Avril 2013 TECHLID L Espace EDEL-Ouest - 185, allée des Cyprès 69760 Limonest : 04 72 17 03 33

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

RETROUVEZ NOUS AU SITL EUROPE! ARTHUR LOYD STAND R053 Du 26 au 28 mars 2013 Hall 4 Paris Nord Villepinte

RETROUVEZ NOUS AU SITL EUROPE! ARTHUR LOYD STAND R053 Du 26 au 28 mars 2013 Hall 4 Paris Nord Villepinte RETROUVEZ NOUS AU SITL EUROPE! ARTHUR LOYD STAND R053 Du 26 au 28 mars 2013 Hall 4 Paris Nord Villepinte Arthur Loyd Logistique Créée en 2011, Arthur Loyd Logistique est une structure du groupe Arthur

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

Immobilier de bureaux

Immobilier de bureaux Immobilier de bureaux Observatoire Nantais de l Immobilier Tertiaire L année en chiffres Nantes Métropole AURAN Édito 5 ans déjà! En 2009, le CINA décidait d organiser la collecte des transactions du marché

Plus en détail

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009

CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Communiqué de presse Paris, 15 février 2010 CHIFFRE D AFFAIRES ET ACTIVITE COMMERCIALE 2009 Activité commerciale 2009 très soutenue dans toutes les classes d actifs Maintien du chiffre d affaires à hauteur

Plus en détail

La conjoncture immobilière peut être schématisée à

La conjoncture immobilière peut être schématisée à 56 6 LA CONJONCTURE IMMOBILIÈRE EN ITALIE Extrait de : Osservatorio sul Mercato Immobiliare n 2/2011, Nomisma, juillet 2011. 6.1 / Prix et volumes des transactions La conjoncture immobilière peut être

Plus en détail

Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013?

Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013? Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013? Conférence de presse - Paris, 24 septembre 2013 Deux expertises, deux éclairages

Plus en détail

L année immobilière 2014

L année immobilière 2014 www. creditfoncier. com L année immobilière 2014 vue par le Crédit Foncier MARS 2015 synthèse Lors de sa traditionnelle conférence annuelle Les Marchés Immobiliers le 5 février 2015, le Crédit Foncier

Plus en détail

LES MARCHÉS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN FRANCE BILAN 2011 & PERSPECTIVES 2012

LES MARCHÉS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN FRANCE BILAN 2011 & PERSPECTIVES 2012 Contact Presse : Nathalie Lhuillery Tél: +33 1 53 76 80 15 / +33 6 82 67 56 11 E-mail: nathalie.lhuillery@eur.cushwake.com Paris, le 4 janvier 2012 LES MARCHÉS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN FRANCE BILAN

Plus en détail

Pas si mal. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ile-de-France T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Pas si mal. DTZ Research PROPERTY TIMES. Ile-de-France T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Pas si mal Ile-de-France T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs locatives 4 Offre immédiate 5 Offre future 6 Définitions 7 Dans un climat

Plus en détail

Une année 2014 marquée par le rebond du marché logistique en Ile-de-France

Une année 2014 marquée par le rebond du marché logistique en Ile-de-France MARKETVIEW Logistique et Locaux d activités France, 4 ème trimestre 2014 Une année 2014 marquée par le rebond du marché logistique en Demande placée* Logistique France - 1 Offre immédiate** Logistique

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE La transformation de bureaux en logements : un premier bilan PAR BRIGITTE JOUSSELLIN 1 Entre 1994 et 1998, plus de 500 000 m 2 de surfaces d activités ont été transformées en logements, permettant de résorber

Plus en détail

Un bon début d année. 6 mai 2014. Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité. Solides performances opérationnelles

Un bon début d année. 6 mai 2014. Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité. Solides performances opérationnelles Chiffre d affaires 3M 2014 Le Patio, Le Patio, Lyon Lyon - - Villeurbanne CB 21, La Défense Un bon début d année 6 mai 2014 Des succès locatifs grâce à un patrimoine de qualité 7 000 m² loués à La Défense

Plus en détail

ÉCONOMIE Population 1 836 000 habitants (3,0 % de la population française) 2008

ÉCONOMIE Population 1 836 000 habitants (3,0 % de la population française) 2008 42142 CHAPITRE Alsace I. Immobilier d entreprise... 172 A. Construction... 172 B. Zoom sur la ville de Strasbourg... 173 II. Immobilier résidentiel... 176 A. Construction... 176 B. Zoom sur la ville de

Plus en détail

ÉTUDE TRIMESTRIELLE Direction des Études

ÉTUDE TRIMESTRIELLE Direction des Études creditfoncierimmobilier.fr ÉTUDE TRIMESTRIELLE Direction des Études 2 e trimestre 215 Point de conjoncture immobilier d entreprise marché locatif RECHUTE DU MARCHÉ LOCATIF AU 1 ER SEMESTRE 215 CONTEXTE

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1997 ET PRÉVISIONS POUR 1998 La construction neuve de logements s est de nouveau inscrite en baisse en 1997 ( 1,3 % en volume), mais dans des proportions moindres

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

Record battu! DTZ Research PROPERTY TIMES. La Défense T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts

Record battu! DTZ Research PROPERTY TIMES. La Défense T4 2014. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Record battu! La Défense T4 214 8 Janvier 215 Sommaire Contexte économique 2 Demande placée 3 Valeurs locatives 3 Offre immédiate 4 Offre future 4 Définitions 5 Auteur Nora

Plus en détail

NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014

NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014 NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014 ACTUALITE ECONOMIQUE L activité mondiale devrait poursuivre son affermissement. L impulsion est donnée par les pays avancés, bien que leurs redressements restent inégaux.

Plus en détail

LILLE MÉTROPOLE BUREAUX. LE QUATUOR- Roubaix Co-Exclusivité Arthur Loyd Réalisation ADIM Nord Picardie Investisseur : Foncière des Régions

LILLE MÉTROPOLE BUREAUX. LE QUATUOR- Roubaix Co-Exclusivité Arthur Loyd Réalisation ADIM Nord Picardie Investisseur : Foncière des Régions CONSEIL LILLE MÉTROPOLE CHIFFRES CLÉS BUREAUX 1 er TRIMESTRE 015 LE QUATUOR- Roubaix Co-Exclusivité Arthur Loyd Réalisation ADIM Nord Picardie Investisseur : Foncière des Régions 1 ER RÉSEAU PARTENAIRE

Plus en détail

Résultats annuels 2014 23 janvier 2015

Résultats annuels 2014 23 janvier 2015 Sommaire Points clés Résultats financiers 2014 Marché et perspectives 2 Points clés Résultats 2014 en ligne avec les objectifs annoncés «chiffre d affaires sensiblement comparable à celui de 2013 et marge

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 1 er trimestre 213 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché locatif UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014

L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014 L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

Actes des conférences. Cycle Marché de l'immobilier d exploitation

Actes des conférences. Cycle Marché de l'immobilier d exploitation Actes des conférences Cycle Marché de l'immobilier d exploitation Loyers : jusqu où la baisse? Débat animé par Catherine BOCQUET, Rédactrice en Chef IMMOWEEK Vendredi 5 décembre 2014 Intervenants : Roman

Plus en détail

Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE

Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE Edissimmo SCPI CLASSIQUE DIVERSIFIÉE Valorisez votre patrimoine avec de l immobilier d entreprise de qualité en investissant dans la SCPI Edissimmo - Durée recommandée : 8 ans Augmentation de capital ouverte

Plus en détail

Observatoire Immobilier des Entreprises (OBIE77)

Observatoire Immobilier des Entreprises (OBIE77) Observatoire Immobilier des Entreprises (OBIE77) 1 er semestre 211 Les tendances du marché immobilier en Seine-et-Marne 1er sem. 211 / 1er sem. 21 244 transactions 216 315 285 m² commercialisés 38 986

Plus en détail

Étude de marché IMMOBILIER D ENTREPRISE. Le Marché de Dijon

Étude de marché IMMOBILIER D ENTREPRISE. Le Marché de Dijon IMMOBILIER D ENTREPRISE Le Marché de Dijon Cliquez et 1 er modifiez semestre le titre 2011 I Cadrage économique II Le marché des bureaux 1. Organisation géographique du marché 2. Tendances 3. Offre 4.

Plus en détail

UN MARCHÉ EN BONNE TENUE

UN MARCHÉ EN BONNE TENUE A ix- en-p r o vence et M a r seille MarketView Régions Bilan 20 / Perspectives 23 BUREAUX Demande placée Offre immédiate Loyer «prime» LOCAUX D ACTIVITÉS Demande placée Offre immédiate Loyer «prime» UN

Plus en détail

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier

Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier Étude trimestrielle de Crédit Foncier Immobilier UN MARCHÉ LOCATIF QUI TOURNE AU RALENTI 2 e trimestre 2013 Direction des Études Point de conjoncture bureaux marché locatif L INÉVITABLE REPLI D ACTIVITÉ

Plus en détail

Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial

Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial Paris, le 17 novembre 2014 - Note de conjoncture - Analyse du marché de l investissement en immobilier commercial Boosté par quelques transactions majeures, le marché de l immobilier de commerce affiche

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 23ème rapport annuel L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES Tableau de bord présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université Paris Ouest - Mardi 25 janvier 2011-1 Les faits marquants

Plus en détail

Evolutions contrastées entre le marché locatif et le marché de l investissement

Evolutions contrastées entre le marché locatif et le marché de l investissement Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 1 er semestre 2012 Evolutions contrastées entre le marché locatif et le marché de l investissement Un marché locatif en baisse de 18 qui atteint 960 000

Plus en détail

Heures Noires. IDF Croissant Ouest T1 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts

Heures Noires. IDF Croissant Ouest T1 2015. DTZ Research PROPERTY TIMES. Sommaire. Auteur. Contacts DTZ Research PROPERTY TIMES Heures Noires IDF Croissant Ouest T1 215 1 Avril 215 Sommaire Contexte économique 2 Croissant Ouest 3 Boucle Sud 5 Boucle Nord 7 Neuilly-Levallois 9 Péri Défense 11 Définitions

Plus en détail

Panorama logistique France. On Point Bilan 2014

Panorama logistique France. On Point Bilan 2014 Panorama logistique France On Point Bilan 2014 janv.-08 juil.-08 janv.-09 juil.-09 janv.-10 juil.-10 janv.-11 juil.-11 janv.-12 juil.-12 janv.-13 juil.-13 janv.-14 juil.-14 janv.-04 juil.-04 janv.-05

Plus en détail

LILLE MÉTROPOLE BUREAUX

LILLE MÉTROPOLE BUREAUX CONSEIL MÉTROPOLE CHIFFRES CLÉS BUREAUX ème TRIMESTRE 015 ARTEPARC - Lesquin - 1 er bâtiment inauguré en juillet Parc tertiaire 3 ème génération qui proposera à termes bâtiments et 44 000 m de bureaux

Plus en détail

www.vente-appartement-occupe.com LA réponse à une nouvelle demande sur le marché de l immobilier

www.vente-appartement-occupe.com LA réponse à une nouvelle demande sur le marché de l immobilier www.vente-appartement-occupe.com LA réponse à une nouvelle demande sur le marché de l immobilier LE MARCHÉ DE L IMMOBILIER : État des lieux du premier semestre 2012 Tributaire d un climat économique peu

Plus en détail

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Communiqué de Presse 20 février 2013 Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Résultats solides en 2012 Progression

Plus en détail

Intervention Eric Beray Directeur du département Bureaux Grandes Surfaces Paris Ouest IDF BNP Paribas Real Estate Transaction

Intervention Eric Beray Directeur du département Bureaux Grandes Surfaces Paris Ouest IDF BNP Paribas Real Estate Transaction 24 avril 2013 Intervention Eric Beray Directeur du département Bureaux Grandes Surfaces Paris Ouest IDF BNP Paribas Real Estate Transaction 1 Contre toute attente, l année 2012 avait été marquée par un

Plus en détail

Analyse du marché de l investissement des commerces en France. commerces. 3 ème trimestre 2012

Analyse du marché de l investissement des commerces en France. commerces. 3 ème trimestre 2012 Analyse du marché de l investissement des commerces en France commerces 3 ème trimestre 2012 L essentiel du marché 1 Ce qu il faut retenir Après un début d année relativement calme, le marché de l investissement

Plus en détail

16è RENCONTRE D ACTUALITÉ INVESTISSEMENT IMMOBILIER 2016

16è RENCONTRE D ACTUALITÉ INVESTISSEMENT IMMOBILIER 2016 16è RENCONTRE D ACTUALITÉ INVESTISSEMENT IMMOBILIER 2016 5 novembre 2015 DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DOCUMENT RÉSERVÉ EXCLUSIVEMENT AUX PROFESSIONNELS Crédit foncier qui sommes-nous? Un spécialiste du financement

Plus en détail

LILLE MÉTROPOLE. 4 ème trimestre. 2013 Chiffres-clés. Bureaux 1ER RÉSEAU PARTENAIRE

LILLE MÉTROPOLE. 4 ème trimestre. 2013 Chiffres-clés. Bureaux 1ER RÉSEAU PARTENAIRE MÉTROPOLE ème trimestre 03 Chiffres-clés Bureaux ER RÉSEAU PARTENAIRE LE MARCHÉ DE LA TRANSACTION Arthur Loyd er réseau national en immobilier d entreprise Analyse des transactions conclues au Transactions

Plus en détail

L immobilier d entreprise en Essonne

L immobilier d entreprise en Essonne L immobilier d entreprise en Essonne Conférence CCI Vendredi 29 Novembre 2013 Un accompagnement sur mesure La force d un réseau, la proximité pour atout 26 ans d expérience dans le métier de conseil en

Plus en détail

PROMOTION IMMOBILIÈRE

PROMOTION IMMOBILIÈRE PROMOTION IMMOBILIÈRE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA PROMOTION IMMOBILIÈRE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA PROMOTION IMMOBILIÈRE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA PROMOTION IMMOBILIÈRE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA PROMOTION

Plus en détail

4, Cours Sablon BP 351 63009 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 Tél. 04 73 42 40 00 Fax. 04 73 42 40 01 cee@expansion63.com www.expansion63.

4, Cours Sablon BP 351 63009 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 Tél. 04 73 42 40 00 Fax. 04 73 42 40 01 cee@expansion63.com www.expansion63. 4, Cours Sablon BP 351 63009 CLERMONT-FERRAND CEDEX 1 Tél. 04 73 42 40 00 Fax. 04 73 42 40 01 cee@expansion63.com www.expansion63.com Dossier de presse 5 juillet 2011 Signature de la Charte d utilisation

Plus en détail

Une stratégie payante

Une stratégie payante Chiffre d affaires 9M 2013 Silex, Lyon Le Patio, Lyon - Villeurbanne Une stratégie payante 7 novembre 2013 Une stratégie partenariale - Des revenus locatifs pérennes Loyers part du groupe solides : + 5,4%

Plus en détail

Baromètre de l investissement immobilier français

Baromètre de l investissement immobilier français Baromètre de l investissement immobilier français Un redémarrage fragile pour 2014 / Une embellie en 2015 14 ème édition - Mars 2014 ipd.com ipd.com Principe du Baromètre Depuis plus de trois ans, les

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE L IMMOBILIER

OBSERVATOIRE DE L IMMOBILIER Immeuble de bureaux : Les 2 Galets - Architecte : François Fontès Immeuble de bureaux : Le Liner - Architecte : A+ Architecture OBSERVATOIRE DE L IMMOBILIER ET DU FONCIER D ENTREPRISE DE MONTPELLIER ET

Plus en détail

RAWAJ Plan d Action 2008-2012

RAWAJ Plan d Action 2008-2012 Ministère de l Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies RAWAJ Plan d Action 2008-2012 Ahmed Réda Chami 28 avril 08 Faiblesses du secteur Absence d outils permettant une planification des activités

Plus en détail

Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013

Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Perspectives Entreprises Ile-de-France 4 ème trimestre 2013 Les faits marquants de l année 2013 Offre de bureaux disponibles : 1. Le choix de bureaux ne cesse de s accroître L offre a augmenté de 9% en

Plus en détail

Écouter et accompagner

Écouter et accompagner Gérer durablement Écouter et accompagner > Prestataire de services Le Groupe Dauchez s adresse aux propriétaires immobiliers souhaitant confier la gestion de leur investissement à des professionnels indépendants

Plus en détail

Cinq ans après le début de la crise financière, l économie

Cinq ans après le début de la crise financière, l économie 52 5 L immobilier d entreprise allemand et les investisseurs Par Marcus Cieleback, directeur de recherche, PATRIZIA Immobilien AG. 5.1/ SITUATION GÉNÉRALE Cinq ans après le début de la crise financière,

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels. Tableau de bord mensuel. Septembre 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels. Tableau de bord mensuel. Septembre 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

Résultats Annuels 2008*

Résultats Annuels 2008* Paris, le 5 mars 2009, 21h45 Résultats Annuels 2008* Hausse de 16% des loyers Progression du résultat courant de 3,4% (à périmètre constant) Croissance de 34% du cash-flow opérationnel Augmentation de

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE : Les résultats au 1 er semestre 2012 pour le département du Var

OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE : Les résultats au 1 er semestre 2012 pour le département du Var OBSERVATOIRE IMMOBILIER DE PROVENCE : Les résultats au 1 er semestre 2012 pour le département du Var Présidée depuis mars denier par Gilles PERNOT, gérant de la société de promotion immobilière SEGEPRIM

Plus en détail

10 ANS DE TRANSACTIONS IMMOBILIÈRES DANS LE PAYS D AIX : ÉVOLUTION DES PRIX ET DU PROFIL DES ACQUÉREURS 2003-2013

10 ANS DE TRANSACTIONS IMMOBILIÈRES DANS LE PAYS D AIX : ÉVOLUTION DES PRIX ET DU PROFIL DES ACQUÉREURS 2003-2013 OBSERVATOIRE DE L HABITAT 10 ANS DE TRANSACTIONS : ÉVOLUTION DES PRIX ET DU PROFIL DES ACQUÉREURS 2003-2013 Dans le cadre de l Observatoire de l Habitat du Pays d Aix, l AUPA a effectué une analyse des

Plus en détail

Foncière des Régions : un 1 er trimestre 2011 dynamique

Foncière des Régions : un 1 er trimestre 2011 dynamique Communiqué de presse Paris, le 12 mai 2011 Foncière des Régions : un 1 er trimestre 2011 dynamique Le chiffre d affaires consolidé à fin mars 2011 est en progression de + 3,3% à 209,4 M, tandis que le

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

Actes des conférences Cycle Immobilier Logistique

Actes des conférences Cycle Immobilier Logistique Actes des conférences Cycle Immobilier Logistique Entrepôts XXL et entrepôts XXS Débat animé par Jean-Philippe GUILLAUME, Directeur des Rédactions SUPPLY CHAIN MAGAZINE Jeudi 4 décembre 2014 Intervenants

Plus en détail

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions

Les clés du marché Ile-de-France Bureaux T2 2012 Fort recul des grandes transactions Fort recul des grandes transactions 5 juillet 2012 Contents Executive summary 1 Carte de synthèse 2 Demande placée et taux de rotation 3 Offre immédiate et taux de vacance 4 Loyers moyens 5 Définitions

Plus en détail

DTZ Research. Property Times Région Lyonnaise T2 2014 Les très grands mouvements manquent à l appel. 28 Juillet 2014. Sommaire. Auteurs.

DTZ Research. Property Times Région Lyonnaise T2 2014 Les très grands mouvements manquent à l appel. 28 Juillet 2014. Sommaire. Auteurs. Property Times Région Lyonnaise T2 214 Les très grands mouvements manquent à l appel 28 Juillet 214 Sommaire Contexte économique 2 Bureaux 3 Locaux d activité 7 Logistique 1 Investissement 1 Définitions

Plus en détail

12/11/2015 CONFERENCE DE PRESSE. ALEXANDRA FRANÇOIS CUXAC, Présidente de la FPI

12/11/2015 CONFERENCE DE PRESSE. ALEXANDRA FRANÇOIS CUXAC, Présidente de la FPI CONFERENCE DE PRESSE ALEXANDRA FRANÇOIS CUXAC, Présidente de la FPI Le 12 novembre 2015 Palais Brongniart, Paris 1 1 OBSERVATOIRE DE L IMMOBILIER DE LA FPI : LES CHIFFRES DU 3 ÈME TRIMESTRE 12/11/2015

Plus en détail

BAROMÈTRE EUROPÉEN DE L EMPLOI. 1 er trimestre 2013

BAROMÈTRE EUROPÉEN DE L EMPLOI. 1 er trimestre 2013 BAROMÈTRE EUROPÉEN DE L EMPLOI 1 er trimestre 2013 SOMMAIRE PANORAMA EUROPÉEN 1 BELGIQUE 2 FRANCE 3 ALLEMAGNE 4 IRLANDE 5 PRÉSENTATION Robert Walters présente la 1 ère édition de son Baromètre Européen

Plus en détail

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Description Problématique Infrastructure Ressources Logiciel Maintenance Conclusion Avantages d une migration vers une solution EDI externalisée

Plus en détail

Les SCPI. François Longin 1 www.longin.fr

Les SCPI. François Longin 1 www.longin.fr Programme ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire i «L investissement t immobilier» Les SCPI François Longin 1 www.longin.fr Généralités sur les SCPI SCPI Borloo Plan Processus d investissement (sélection

Plus en détail

de l habitat l observatoire La mise en œuvre du plan départemental de l habitat La lettre de de Maine-et-Loire

de l habitat l observatoire La mise en œuvre du plan départemental de l habitat La lettre de de Maine-et-Loire La lettre de l observatoire de l habitat de Maine-et-Loire Décembre 2008 - n 1 Construction de 14 logements à Baugé - Habitat 49 Programme de densification urbaine à La mise en œuvre du plan départemental

Plus en détail

S informer sur. Les SCPI. la «pierre papier»

S informer sur. Les SCPI. la «pierre papier» S informer sur Les SCPI la «pierre papier» Janvier 2014 Autorité des marchés financiers Les SCPI / la «pierre papier» Sommaire Les particularités d un placement en SCPI 03 Les différentes catégories de

Plus en détail

RESULTATS SEMESTRIELS 2015

RESULTATS SEMESTRIELS 2015 Communiqué de presse Paris, le 23 juillet 2015 RESULTATS SEMESTRIELS 2015 Activité immobilière soutenue et renforcement de la structure financière Rotation sélective du portefeuille et livraison des premières

Plus en détail

Moins de projets. mais plus de concret

Moins de projets. mais plus de concret PROPERTY TIMES Moins de projets. mais plus de concret Ile-de-France Bureaux Odessa n 12 Déc 2015 3 Décembre 2015 Sommaire Evolution de la demande 2 Taille et moteurs de la demande 4 Mobilité géographique

Plus en détail

Property Times La Défense Bureaux T1 2012 Un début d année encourageant

Property Times La Défense Bureaux T1 2012 Un début d année encourageant 21 24 212 Un début d année encourageant 11 Avril 212 Sommaire Executive summary 1 Contexte économique 2-3 Demande placée et valeurs locatives 4 Carte et principales transactions 5 Offre 6 Définitions 7

Plus en détail

Décision n 14-DCC-68 du 20 mai 2014 relative à la prise de contrôle exclusif du groupe PERL par le groupe Nexity (groupe BPCE)

Décision n 14-DCC-68 du 20 mai 2014 relative à la prise de contrôle exclusif du groupe PERL par le groupe Nexity (groupe BPCE) RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 14-DCC-68 du 20 mai 2014 relative à la prise de contrôle exclusif du groupe PERL par le groupe Nexity (groupe BPCE) L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de notification

Plus en détail

INDICE IMMOBILIER TREVI AU 30/06/2012: «Les prévisionnistes peuvent se tromper. Les chiffres eux ne mentent jamais.»

INDICE IMMOBILIER TREVI AU 30/06/2012: «Les prévisionnistes peuvent se tromper. Les chiffres eux ne mentent jamais.» COMMUNIQUE Le 30 juin 2012 TREVI Group Rue J. Hazard 35 1180 Bruxelles Tel. +32 2 343 22 40 / Fax +32 2 343 67 02 INDICE IMMOBILIER TREVI AU 30/06/2012: «Les prévisionnistes peuvent se tromper. Les chiffres

Plus en détail

20 ans de savoir-faire dans l immobilier, la finance et l asset management

20 ans de savoir-faire dans l immobilier, la finance et l asset management 45, Avenue George V - 75008 PARIS - 01 42 56 66 06 - www.pegasepartners.com 20 ans de savoir-faire dans l immobilier, la finance et l asset management Nos principales références sont : UCB CARNEGI KLERIM

Plus en détail

SCPI immobilier d entreprise diversifiée à capital variable

SCPI immobilier d entreprise diversifiée à capital variable Edissimmo classique SCPI immobilier d entreprise diversifiée à capital variable Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise avec la SCPI Edissimmo Durée d

Plus en détail

7. Une reprise des marchés immobiliers qui se fait attendre

7. Une reprise des marchés immobiliers qui se fait attendre 7. Une reprise des marchés immobiliers qui se fait attendre 7.1. Une forte progression des prix de l accession jusqu en 2008 Les prix d achat ont presque doublé dans l individuel comme dans le collectif

Plus en détail

Mercredi 9 février 2011 Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010

Mercredi 9 février 2011 Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010 Mercredi Observatoire de l immobilier de la FPI Les chiffres du logement neuf en 2010 Contact presse : Catherine Zou - 01 47 05 44 36 c.zou@fpifrance.fr www.fpifrance.fr Sommaire Observatoire de la FPI

Plus en détail

Bilan de l année 2014 - Bulletin N 42 FONCIER. Surface disponible 139.7-65.3. Surface en projet à 5 ans 149 0. Surface aménagée 2 432 0

Bilan de l année 2014 - Bulletin N 42 FONCIER. Surface disponible 139.7-65.3. Surface en projet à 5 ans 149 0. Surface aménagée 2 432 0 L essentiel de la conjoncture économique locale Sommaire > Point de vue P. 1 > Les chiffres clés P. 1 > L offre de bureaux P. 2 > La commercialisation de bureaux P. 3 Le Havre > Les prix des bureaux P.

Plus en détail