L'Analyse Critique de Documentation Clinique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L'Analyse Critique de Documentation Clinique"

Transcription

1 L'Analyse Critique de Documentation Clinique L'analyse critique de la documentation clinique portera sur des patients que le candidat ou la candidate aura traités durant ou après ses études de cycles supérieurs. Dans le cas d'une situation atténuante le Chef-Examinateur pourra autoriser que du matériel soit fournis au candidate ou candidate par le CRCDC si ce candidat ou cette candidate n'a pas de documentation sur des patients qu'il/elle a traités. Le patient étudié doit être suffisamment complexe pour permettre d évaluer les compétences cliniques du candidat ou de la candidate en matière de diagnostic et de traitement. On doit y trouver une justification du mode de traitement retenu ainsi qu une critique objective des objectifs atteints. Le patient doit présenter une atteinte sévère et généralisée des deux arcades, touchant au moins deux molaires, qui devront être toujours présentes après le traitement. La documentation à l appui du cas doit couvrir la période allant jusqu à quatre mois au moins après le traitement chirurgical. La documentation portant sur une plus longue durée est souhaitable si elle est disponible. Directives L'analyse critique de la documentation clinique doit être soumise sous format électronique (CD, DVD ou clé USB) et doit comprendre les documents suivants: 1. Rapport écrit 2. Des photographies numériques à haute résolution (1ère chirurgie; 2e chirurgie; 3e chirurgie; Réévaluation; Finale) 3. Des radiographies en format de photographies numériques 4. Un index des photographies et des radiographies soumises 5. Diagrammes parodontaux (disponible sur le site web du CRCDC dans la section Ressource de la section Analyse Critique de Documentation Clinique de la souspage Volet II) Un exemple des documents qui doivent être soumis sont disponible sur le site dans la section L'Analyse Critique de Documentation Clinique de la souspage Volet II. N.B: Les exemples sont disponibles seulement sous format lecture. Lorsque vous ouvrez les documents sélectionnez l option lecture seule. Toute la documentation relative à l'analyse qui sera soumise ne doit pas avoir de renseignement signalétique comme un logo, du texte ou des éléments

2 concernant un cabinet, une université ou tout autre établissement. Le nom des patients doit rester confidentiel. Veuillez utiliser des numéros d identité ou des initiales lorsque vous vous référez à un ou une patient(e) dans la documentation. Les photographies qui montrent tout le visage du patient ou de la patiente doivent avoir un bloc noir sur les yeux. Toutes questions ayant rapport à l analyse critique de la documentation clinique doivent être posées au bureau d admission avant la soumission. Tout matériel soumis restera avec le Collège royal des chirurgiens dentistes du Canada et peut être utilisé comme ressource lors des examens. Resoumissions pour les reprises du Volet II Compte tenu de la pondération des analyses critiques soumis par rapport à la note totale de l'épreuve orale, il est préférable que les candidats ou les candidates ayant échoué envisagent de soumettre la documentation d'un patient différent dans le cadre de l'examen de reprise. Pour cette raison, nous suggérons fortement aux candidats ou aux candidates de préparer la documentation de plusieurs patients en vue de cet examen. Les candidats et candidates qui échouent au Volet II peuvent choisir de: soumettre la même documentation, non modifiée; soumettre la même documentation, modifiée; soumettre une nouvelle documentation d'un nouveau patient pour l'analyse (recommandé) Évaluation Les analyses seront rigoureusement évaluées sur leur qualité et leur exhaustivité. Le candidat ou la candidate se verra attribuer une note inférieure sur l'épreuve orale dans le cas où les directives n'auront pas été suivies à la lettre ou qu'une documentation requise sera manquante. Les documents (photographies, radiographies, diagrammes, exposés de cas écrits) seront soigneusement examinés et feront l'objet d'une évaluation rigoureuse. Par exemple, l'emplacement de la marge gingivale sur un site donné tel que repertorié par les analyses, les photographies et le texte doit correspondre au même endroit sur chacun des documents.

3 Le rapport écrit L'analyse critique de la doumentation clinique en parodontie doit fournir des renseignements écrits sur: Les antécédents médicaux L'examen extra-buccal L'examen intra-buccal Les résultats cliniques, entre autres, l hygiène bucco-dentaire (habiletés et respect), le saignement lors du sondage, l exsudation, la mobilité dentaire, l atteinte de furcation, la profondeur des poches au sondage, la récession gingivale, les résultats des tests de laboratoire, et l'attache gingivale avant le traitement, après le traitement initial et après le traitement (le cas échéant) Le diagnostic L'étiologie Le pronostic (à court terme, à long terme, avec ou sans traitement, individuel, le plan de traitement dans l'ensemble) Le plan de traitement et le traitement, y compris les objectifs L'évaluation des résultats atteint par l'intermédiaire de la thérapie Les programmes d'entretien prévus, le cas échéant Le rapport écrit sera évalué en fonction de son exactitude, sa lisibilité (grammaire, orthographe, structure de phrase, etc.) et sa concision. La cohérence entre les radiographies, les photographies et les diagrammes comptera également pour une partie importante de la note. Photographie Les dents et les tissus doivent être asséchés avant la prise de photos afin de s assurer que la salive, le sang ou d autres substances n assombrissent pas les clichés. Toutes les photographies doivent être de haute résolution, bien éclairées et centrées. Les photographies doivent être montées en version électronique. La qualité des photographies intra-buccales sera évaluée. Elles devront être prises à l'aide de miroirs intra-buccaux afin de garantir la qualité, la clarté et un angle approprié. Les photographies prises à l'aide d'un miroir devront être présentée comme étant en vision directe et non une image miroir.

4 Des photographies numériques prises avant le traitement, après la thérapie initiale et après le traitement (ou diapositives en couleur 35 mm reproduites en images numériques, haute résolution) sont exigées selon les directives suivantes: Au moins trois clichés de l aspect buccal, un des dents et des tissus antérieurs et un de chacune des régions postérieures gauche et droite. Des clichés de l aspect palatin - de l aspect lingual du maxillaire et de la mandibule montrant toutes les dents (antérieures et postérieures). Le rapport soumis doit comprendre au moins un sextant ayant reçu une intervention parodonticale chirurgicale. La documentation devra comprendre des images photographiques numériques de haute qualité montrant la ou les intervention(s) chirurgicale(s) sur les sites buccaux et linguaux suivants: Photographie du site précédent immédiatement l intervention chirurgicale Le tracé de l'incision avant le rabattement du lambeau Le rabattement du lambeau, la zone de débridement chirurgical et l architecture osseuse avant la résection ou la régénération Le site de l opération après la résection ou la régénération, s il y a lieu Photographie des lambeaux suturés La guérison postopératoire par des clichés pris une ou deux semaines, puis quatre semaines après l intervention. Radiographies Il est nécessaire d'avoir sous la main des documents radiographiques complets avant de commencer à traiter le patient et à tout moment approprié avant le début du traitement par la suite. Toutes les radiographies doivent être de qualité supérieure, porter clairement un titre et la date et être montés de manière appropriée. Si une pellicule radiologique traditionnelle est utilisée, le candidat ou la candidate doit tirer des images numériques (photographies) réalisées à partir de radiographies. La qualité radiographique sera évaluée. L'interprétation des radiographies présentée dans le rapport écrit que fera le candidat ou la candidates sera évaluée. Les images radiographiques seront soumises de la manière suivante pour accompagner l analyse critique: Des clichés périapicaux couvrant toute la dentition Des clichés postérieurs interproximaux, préférablement selon une orientation verticale Des radiographies panoramiques précédentes le traitement sont exigées.

5 Des radiographies périapicales des sites traités chirurgicalement après le traitement pris au moins six mois après l'intervention chirurgicale sont exigés. Vues additionelles si nécessaire. Index des images Un index des photographies et des radiographies soumis (liste numérotée et descriptive des images) est exigé. Diagramme parodontal Les diagrammes parodontaux détaillés sont exigés pour le prétraitement, après le traitement initial (avant la chirurgie) et après les dernières étapes (au moins quatre mois après la première chirurgie) du cas soumis. Les diagrammes parodontaux doivent être soumis en tant que copie digitale numérisés. L'évaluation sera fondée sur l'exhaustivité, la propreté, l'exactitude et la logique de l'ensemble de l'exposé de cas écrit, des photographies et des radiographies. (Par exemple, le niveau de la gencive telle que répertoriée sur un site donné correspond à la photographie). Instructions pour la finalisation des diagrammes parodontaux Vous aurez besoin de crayons ou de marqueurs rouges, verts, noirs et bleus. Considérez que les lignes horizontales dans la région radiculaire des dents sont espacées de 2 mm. 1. Veuillez indiquer les mesures en millimètres de la profondeur d exploration (PE), de la récession gingivale (REC) et de l'attache clinique (AC) à l'encre noire dans les cases associées à chacune des dents. PE REC La profondeur d exploration indiquée en millimètres mesure la distance entre la marge gingivale (MG) et la base des poches ou des sillons Représente la distance depuis la jonction amélocémentaire (JAC) jusqu à la MG. Si la MG est apicale par rapport à la JAC, indiquer une valeur positive (p. ex. 1). Si MG est coronaire par rapport à la JAC, indiquer une valeur négative (p. ex. -2)

6 AC Attache clinique depuis la JAC jusqu à la base des poches ou des sillons. Cette mesure peut être obtenue directement ou par soustraction : MG - JAC et PE 2. Il est nécessaire de prendre trois mesures faciales et trois mesures linguales de chaque dent. Dans les cas d implants dentaires, la marge de restauration sera considérée comme la JAC. 3. Si il y a présence de plaque ou de tartre, faire un point bleu au-dessus de la valeur de la profondeur d exploration pour les dents en question. 4. Indiquez la suppuration (PUR) en dessinant un point noir au-dessus de la valeur de la récession gingivale (REC) pour les dents en question. 5. Si il y a du saignement à la suite de l exploration (SE), faire un point rouge près de la valeur de la perte d'attache clinique (AC) pour les dents en question. 6. Les dents manquantes, ou les parties de dent manquantes doivent être colorées tout en noir. 7. Les dents incluses ou qui n ont pas fait éruption doivent être tracées en noir (contour seulement) 8. Les implants dentaires qui remplacent les dents manquantes doivent être indiqués par des lignes diagonales noires, entourées d un tracé noir, qui démontrent la taille et la forme relatives de l implant. Inscrivez «ID» en noir dans l espace situé audessus ou au-dessous des cases indiquant le numéro des dents en question. 9. Tracez la marge gingivale (MG) en bleu en relation avec la jonction amélocémentaire (JAC). 10. Ne colorez en rouge que les PE supérieures à 4 mm à la verticale le long de la surface appropriée des dents. 11. Indiquez toute zone de kératinisation gingivale inférieure à 2 mm en dessinant un astérisque vert entre la case destinée à la mesure de la REC et le dessin de la dent ou de l implant dentaire. 12. Les obturations canalaires doivent être indiquées au moyen d une grosse ligne bleue sur les racines des dents appropriées.

7 13. Les zones de radiotransparence périapicale doivent être indiquées au moyen d un cercle bleu vide à l apex des dents. 14. Les caries ou les marges de restauration en sur contour doivent être indiquées au moyen d un trait dentelé rouge sur la surface appropriée des dents. 15. Les contacts dentaires ouverts ou lâches doivent être indiqués au moyen d un trait dentelé bleu dans les zones appropriées de contact. 16. Précisez le système de classification ou le système de mesure de la mobilité utilisé dans l espace prévu à cette fin. Les valeurs de mobilité supérieures à zéro (0) doivent être indiquées en bleu sur la face occlusale des dents appropriées. 17. Précisez le système d évaluation des atteintes de furcation dans l espace prévu à cette fin. Les atteintes de furcation doivent être indiquées en rouge tout près de la surface appropriée des dents, selon l échelle suivante : 1er degré 2e degré 3e degré

Le mythe : on traite tout avec l endodontie. La réalité : certains cas dépassent notre domaine de compétence.

Le mythe : on traite tout avec l endodontie. La réalité : certains cas dépassent notre domaine de compétence. La sélection du cas en endodontie Le mythe : on traite tout avec l endodontie. La réalité : certains cas dépassent notre domaine de compétence. 1a 1b Dr David C. BENSOUSSAN n Chirurgien dentiste n CES

Plus en détail

PROTOCOLE POUR LA GESTION DU TARTRE ET DU BIOFILM

PROTOCOLE POUR LA GESTION DU TARTRE ET DU BIOFILM PROTOCOLE POUR LA GESTION DU TARTRE ET DU BIOFILM PAGE 2 PROTOCOLE POUR LA GESTION DU TARTRE ET DU BIOFILM 1. Motifs de consultation et renseignements personnels 2. Antécédents médicaux complets 3. Antécédents

Plus en détail

La présence de troisièmes molaires en

La présence de troisièmes molaires en Images CLINIQUES L importance de reconnaître la pathologie associée à des troisièmes molaires incluses Albert J. Haddad, DMD, MSc, FRCD(C), FADSA; Reena M. Talwar, DDS, PhD; Cameron M.L. Clokie, DDS, PhD,

Plus en détail

SOINS DENTAIRES Art. 5 pag. 1 coordination officieuse. Le coefficient de pondération P est attribué par A.R. 17.1.2013 (en vigueur 1.3.

SOINS DENTAIRES Art. 5 pag. 1 coordination officieuse. Le coefficient de pondération P est attribué par A.R. 17.1.2013 (en vigueur 1.3. SOINS DENTAIRES Art. 5 pag. 1 "A.R. 6.12.2005" (en vigueur 1.9.2005) + "A.R. 31.8.2007" (en vigueur 1.9.2007) "Art. 5. Sont considérées comme des prestations qui requièrent la qualification de praticien

Plus en détail

A ce stade tout est réversible, vous pouvez retrouver une bonne santé gingivale avec un détartrage et une bonne hygiène dentaire.

A ce stade tout est réversible, vous pouvez retrouver une bonne santé gingivale avec un détartrage et une bonne hygiène dentaire. L'atteinte des gencives et de l'os et est une affection qui évolue à bas bruits et ne se manifeste pour le patient que lorsque le mal est déjà fait. Ces pathologies proviennent de la prolifération bactérienne.

Plus en détail

Un tout nouveau regard sur vos patients.

Un tout nouveau regard sur vos patients. Un tout nouveau regard sur vos patients. Système de radiographie numérique à faisceau conique 3D Réduire les coûts tout en améliorant les résultats. La toute dernière technologie 3D offre des images de

Plus en détail

A.R. 27.9.2015 M.B. 1.10.2015 En vigueur 1.10.2015 + 1.12.2015 + 1.1.2016

A.R. 27.9.2015 M.B. 1.10.2015 En vigueur 1.10.2015 + 1.12.2015 + 1.1.2016 A.R. 27.9.2015 M.B. 1.10.2015 En vigueur 1.10.2015 + 1.12.2015 + 1.1.2016 Wijzigen Invoegen Verwijderen Article 5 SOINS DENTAIRES En vigueur 1.10.2015 1 er. PRESTATIONS JUSQU'AU 18 e ANNIVERSAIRE : SOINS

Plus en détail

Modernisation des pratiques professionnelles dans le domaine buccodentaire

Modernisation des pratiques professionnelles dans le domaine buccodentaire Modernisation des pratiques professionnelles dans le domaine buccodentaire Propositions de l Office des professions du Québec Décembre 2014 DENTISTES L exercice de la médecine dentaire consiste à évaluer

Plus en détail

«TRAITEMENTS PREVENTIFS

«TRAITEMENTS PREVENTIFS Art. 5 Art. 5. Sont considérés comme des prestations qui requièrent la qualification de praticien de l'art dentaire (DR, TM, TL, TA, TB) : A.R. 06.12.2005 + A.R. 26.05.2008 + A.R. 20.03.2009 E.V. 01.05.2009

Plus en détail

Annexe: Catalogue des matières. I. Prothétique fixe (sur support parodontal, implanto-portée)

Annexe: Catalogue des matières. I. Prothétique fixe (sur support parodontal, implanto-portée) Annexe: Catalogue des matières I. Prothétique fixe (sur support parodontal, implanto-portée) 1. Diagnostic 2. Schéma de traitement (objectif, déroulement du traitement) 3. Traitement préliminaire 4. Pronostic

Plus en détail

Protocoles Clinique et de Nettoyage AIR-N-GO PERIO

Protocoles Clinique et de Nettoyage AIR-N-GO PERIO Protocoles Clinique et de Nettoyage AIR-N-GO PERIO Page 1 sur 16 Page 2 sur 16 Protocole d utilisation et de nettoyage de la buse AIR-N-GO PERIO SATELEC SOMMAIRE I - TABLEAU DE RESUME... 4 II - L UTILISATION

Plus en détail

LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES

LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES LE CONTRÔLE DU FACTEUR BACTERIEN 3-POUR LE TRAITEMENT DES PARODONTITES Le Diagnostic : Il repose sur l écoute du patient, l examen clinique, le sondage, la radiographie. L inflammation gingivale peut être

Plus en détail

Cas cliniques. Lésion apicale. L incisive inférieure latérale gauche. Deux canaux radiculaires qui bifurquent dans le sens vestibulo-lingual.

Cas cliniques. Lésion apicale. L incisive inférieure latérale gauche. Deux canaux radiculaires qui bifurquent dans le sens vestibulo-lingual. 34 Cas cliniques L extraordinaire sensibilité et la haute résolution du Veraviewepocs 3D permettent d obtenir une image de qualité supérieure, tant pour les tissus durs que les tissus mous. Les images

Plus en détail

Communiqué à l intention de tous les dentistes généralistes et les spécialistes du Programme des SSNA

Communiqué à l intention de tous les dentistes généralistes et les spécialistes du Programme des SSNA Le 30 juin 2011 Communiqué à l intention de tous les dentistes généralistes et les spécialistes du Programme des SSNA Nous tenons à vous informer que nous avons décelé certaines erreurs dans la Grille

Plus en détail

Réseau de fournisseurs de soins dentaires à tarif avantageux pour étudiants

Réseau de fournisseurs de soins dentaires à tarif avantageux pour étudiants Réseau de fournisseurs de soins dentaires à tarif avantageux pour étudiants Le Réseau de fournisseurs de soins dentaires à tarif avantageux pour étudiants est un service offert par Green Shield Canada

Plus en détail

The National Dental Examining Board of Canada Le Bureau National d Examen Dentaire du Canada

The National Dental Examining Board of Canada Le Bureau National d Examen Dentaire du Canada The National Dental Examining Board of Canada Le Bureau National d Examen Dentaire du Canada EXAMEN DES CONNAISSANCES COMMUNES À TOUTES LES SPÉCIALITÉS DENTAIRES 2015 PROTOCOLE The National Dental Examining

Plus en détail

Utilisation de l arc droit pour le traitement des malocclusions de Classe III Traitemnent non-extractions

Utilisation de l arc droit pour le traitement des malocclusions de Classe III Traitemnent non-extractions Utilisation de l arc droit pour le traitement des malocclusions de Classe III Traitemnent non-extractions Publié dans Le Journal du Dentiste, Janvier 2009 Dans le cadre d une pratique de dentisterie générale,

Plus en détail

F-SPLINT-AID SLIM de POLYDENTIA SA BANDE EN FIBRE DE VERRE PRÉ-IMPRÉGNÉE POUR LA PARODONTOLOGIE

F-SPLINT-AID SLIM de POLYDENTIA SA BANDE EN FIBRE DE VERRE PRÉ-IMPRÉGNÉE POUR LA PARODONTOLOGIE Résumé F-SPLINT-AID SLIM de POLYDENTIA SA BANDE EN FIBRE DE VERRE PRÉ-IMPRÉGNÉE POUR LA PARODONTOLOGIE F-Splint-Aid Slim est une bande en fibre de verre, pré-imprégnée d'un adhésif dentaire. La nouvelle

Plus en détail

Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier les dents présentant une pulpite?

Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier les dents présentant une pulpite? Alain Villette*, Thierry Collier**, Thierry Delannoy*** *DSO **docteur en chirurgie dentaire ***docteur en chirurgie dentaire Les techniques diploïques, en première intention, peuvent-elles anesthésier

Plus en détail

Encore plus rapide grâce à ExpertEase Restauration immédiate directement après la mise en place de l implant. nouveau

Encore plus rapide grâce à ExpertEase Restauration immédiate directement après la mise en place de l implant. nouveau Encore plus rapide grâce à ExpertEase Restauration immédiate directement après la mise en place de l implant nouveau La situation initiale : les patients veulent avoir de belles dents rapidement et idéalement

Plus en détail

PROGRAMME. d implantologie. du FIDE. fide.fr. Cannes - Le Cannet

PROGRAMME. d implantologie. du FIDE. fide.fr. Cannes - Le Cannet 2016 PROGRAMME d implantologie du FIDE fide.fr Cannes - Le Cannet PROGRAMME 2016 d implantologie du FIDE Pr Paul MARIANI Professeur des Universités Emérite, ancien Chef du service d implantologie de la

Plus en détail

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION PARLEMENTAIRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE L ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION PARLEMENTAIRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE L ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC Projet de loi n 59 Loi concernant le partage de certains renseignements de santé MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION PARLEMENTAIRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DE L ASSEMBLÉE NATIONALE DU QUÉBEC 9

Plus en détail

TRAITEMENT IMPLANTOPROTHÉTIQUE DE L ADULTE

TRAITEMENT IMPLANTOPROTHÉTIQUE DE L ADULTE TRAITEMENT IMPLANTOPROTHÉTIQUE DE L ADULTE ATTEINT D AGÉNÉSIES DENTAIRES MULTIPLES LIÉES À UNE MALADIE RARE ÉVALUATION DES ACTES ASSOCIÉS À LA CHIRURGIE PRÉIMPLANTAIRE, À LA POSE D IMPLANTS ET À LA POSE

Plus en détail

PROTHESE ADJOINTE PARTIELLE IMMEDIATE : PREPARATION, RECTIFICATIONS ET MISE EN PLACE

PROTHESE ADJOINTE PARTIELLE IMMEDIATE : PREPARATION, RECTIFICATIONS ET MISE EN PLACE PROTHESE ADJOINTE PARTIELLE IMMEDIATE : PREPARATION, RECTIFICATIONS ET MISE EN PLACE Immediate removable partial denture: Preparation, rectification and installation Auteurs : E-M. Rahmani*, B. El Mohtarim**,

Plus en détail

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z A Agénésie Absence congénitale du germe d une dent. B Barre de stabilisation Il s'agit d'une barre vissée sur un minimum de 2 implants, dont le but est

Plus en détail

- TD de pathologie et chirurgie buccale -

- TD de pathologie et chirurgie buccale - - TD de pathologie et chirurgie buccale - Définitions : Radiographie: C est l image photographique d un objet obtenu par l emploi de rayon X. Elle donne des renseignements sur les structures internes «invisibles»

Plus en détail

SIMPLANT 17 Manuel de formation

SIMPLANT 17 Manuel de formation SIMPLANT 17 Manuel de formation 1 Contents Introduction...3 0.1 Démarrage de l application SIMPLANT...3 0.2 Interface utilisateur SIMPLANT...4 0.3 Fenêtres d affichage...5 0.4 Navigation dans les vues...7

Plus en détail

PROCÉDURE ET EXIGENCES EN MATIÈRE DE

PROCÉDURE ET EXIGENCES EN MATIÈRE DE PROCÉDURE ET EXIGENCES EN MATIÈRE DE RENSEIGNEMENTS POUR TOUTE MODIFICATION PROPOSÉE AUX PROGRAMMES DÉSIGNÉS EN VERTU DE LA LOI SUR L ATTRIBUTION DE GRADES UNIVERSITAIRES DU NOUVEAU-BRUNSWICK CONTENTS

Plus en détail

Procédures d appel. Orthodontie

Procédures d appel. Orthodontie Procédures d appel Orthodontie 170 Conseils pratiques pour bien préparer une demande d appel 171 Ce qui devrait être inclus dans la lettre d appel 172 Premier niveau d appel 173 Deuxième niveau d appel

Plus en détail

MARCHE À SUIVRE POUR DEMANDER L ÉVALUATION DES TITRES DE COMPÉTENCES EN TRAVAIL SOCIAL OBTENUS À L ÉTRANGER

MARCHE À SUIVRE POUR DEMANDER L ÉVALUATION DES TITRES DE COMPÉTENCES EN TRAVAIL SOCIAL OBTENUS À L ÉTRANGER MARCHE À SUIVRE POUR DEMANDER L ÉVALUATION DES TITRES DE COMPÉTENCES EN TRAVAIL SOCIAL OBTENUS À L ÉTRANGER Veuillez prendre note: L'évaluation de l'acts est acceptée dans toutes les provinces et les territoires

Plus en détail

une poche de 1-2 mm est considérée normale; une poche de 3 à 4 mm désigne une parodontite débutante;

une poche de 1-2 mm est considérée normale; une poche de 3 à 4 mm désigne une parodontite débutante; Parodontite La parodontite est une maladie inflammatoire qui affecte le parodonte, c'est-à-dire l'ensemble des tissus qui supportent et qui soutiennent les dents. Parmi ces tissus, le parodonte se compose

Plus en détail

Implants dentaires et esthétique

Implants dentaires et esthétique Implants dentaires et esthétique Charles J. Goodacre, DDS, MSD; Chad J. Anderson, MS, DMD Unités de formation continue en dentisterie : 1 heure Cours en ligne : www.dentalcare.ca/fr-ca/dental-education/continuing-education/ce203/ce203.aspx

Plus en détail

u n te n o C Orthodontie 162 164 165 Raison 1 167 Raison 2

u n te n o C Orthodontie 162 164 165 Raison 1 167 Raison 2 Contenu Orthodontie 162 Comment le client ou son professionnel procède-t-il pour se faire rembourser? 164 Pourquoi l orthodontiste demande-t-il à votre client de payer la facture et que faire dans ce cas?

Plus en détail

Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir

Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir Service d Odontologie Foyers Infectieux Dentaires : Conduite à tenir Dr Laurent Nawrocki MCU-PH J.A.M.A. 25 janvier 2014 Aucun conflit d intérêt Rappels anatomiques 10 10 9 9 8 8 7 7 6 6 5 4 5 4 Cellulite

Plus en détail

1. Contention des dents 33 à 43 (pas de préparation disponible sur le modèle)

1. Contention des dents 33 à 43 (pas de préparation disponible sur le modèle) Kit d essai GrandTEC Chère utilisatrice, Cher utilisateur, Le présent kit d essai vous permet de tester sur un modèle, avant l application clinique, l utilisation des bandes en fibres de verre imprégnées

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION PATIENT GREFFE DE CALVARIA

LETTRE D INFORMATION PATIENT GREFFE DE CALVARIA LETTRE D INFORMATION PATIENT GREFFE DE CALVARIA Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre question, n hésitez

Plus en détail

ÉPIDÉMIOLOGIE DENTAIRE. MDD-20072 Dentisterie communautaire et Épidémiologie

ÉPIDÉMIOLOGIE DENTAIRE. MDD-20072 Dentisterie communautaire et Épidémiologie ÉPIDÉMIOLOGIE DENTAIRE MDD-20072 Dentisterie communautaire et Épidémiologie Épidémiologie : TERMINOLOGIE Discipline qui étudie les différents facteurs intervenant dans l apparition des maladies ainsi que

Plus en détail

1. Examen buccal. Entreprise d assurances Nom et adresse : Date de l accident : Date de l examen : Données de la victime

1. Examen buccal. Entreprise d assurances Nom et adresse : Date de l accident : Date de l examen : Données de la victime Attestation : Constat des lésions bucco-dentaires résultant d un accident du travail (Veuillez faire remplir ce formulaire par un dentiste de votre choix de la façon la plus complète et correcte possible

Plus en détail

SCHWEIZERISCHE VEREINIGUNG FÜR PRÄVENTIVE UND RESTAURATIVE ZAHNMEDIZIN SOCIÉTÉ SUISSE DE MÉDECINE DENTAIRE PRÉVENTIVE ET RESTAURATRICE

SCHWEIZERISCHE VEREINIGUNG FÜR PRÄVENTIVE UND RESTAURATIVE ZAHNMEDIZIN SOCIÉTÉ SUISSE DE MÉDECINE DENTAIRE PRÉVENTIVE ET RESTAURATRICE SSPR SCHWEIZERISCHE VEREINIGUNG FÜR PRÄVENTIVE UND RESTAURATIVE ZAHNMEDIZIN SOCIÉTÉ SUISSE DE MÉDECINE DENTAIRE PRÉVENTIVE ET RESTAURATRICE RÈGLEMENT DE LA FORMATION POSTGRADUÉE STRUCTURÉE SSO DANS LA

Plus en détail

Facettes composites préformées Componeer : utilisation chez un enfant présentant une amélo - genèse imparfaite

Facettes composites préformées Componeer : utilisation chez un enfant présentant une amélo - genèse imparfaite Facettes composites préformées Componeer : utilisation chez un enfant présentant une amélo - genèse imparfaite Avec la mise au point des facettes composites préformées, le chirurgien-dentiste a à sa disposition

Plus en détail

Dr FOUGERAIS Guillaume, formateur Génération Implant, Nantes.

Dr FOUGERAIS Guillaume, formateur Génération Implant, Nantes. La photographie intra buccale : méthode de réalisation. Dr FOUGERAIS Guillaume, formateur Génération Implant, Nantes. La photographie numérique est un formidable outil de communication pour nos patients

Plus en détail

5 ème ANNEE DE MEDECINE DENTAIRE EPREUVE ECRITE D'ODONTOLOGIE CONSERVATRICE (DUREE : 1H30) Nom (en caractères d'imprimerie):. Prénom:.

5 ème ANNEE DE MEDECINE DENTAIRE EPREUVE ECRITE D'ODONTOLOGIE CONSERVATRICE (DUREE : 1H30) Nom (en caractères d'imprimerie):. Prénom:. UNIVERSITE DE MONASTIR - FACULTE DE MEDECINE DENTAIRE. MONASTIR ANNEE UNIVERSITAIRE 2013/2014 SESSION PRINCIPALE- MARS- 2014 5 ème ANNEE DE MEDECINE DENTAIRE EPREUVE ECRITE D'ODONTOLOGIE CONSERVATRICE

Plus en détail

CANDIDATES INTERNATIONALES ÉVALUATION DES ATTESTATIONS LISTE DE SOUMISSION

CANDIDATES INTERNATIONALES ÉVALUATION DES ATTESTATIONS LISTE DE SOUMISSION CANDIDATES INTERNATIONALES ÉVALUATION DES ATTESTATIONS LISTE DE SOUMISSION Les Candidates internationales qui soumettent leurs documents au BNEAD pour l'évaluation de l admissibilité à l'examen sont tenus

Plus en détail

La CCAM pour l activité bucco-dentaire. Cahier d exercices. Codage et facturation

La CCAM pour l activité bucco-dentaire. Cahier d exercices. Codage et facturation La CCAM pour l activité bucco-dentaire Cahier d exercices Codage et facturation I cas général I.I Actes diagnostiques Exemple 1 : Au cours de la même séance, réalisation de radiographies rétroalvéolaires

Plus en détail

Chambre particulière, par jour - + 50 + 60

Chambre particulière, par jour - + 50 + 60 TABLEAU DE GARANTIES Les prestations Frais médicaux décrites cidessous interviennent sous déduction du régime obligatoire d Assurance Maladie (AM), sauf mention expresse non pris en charge par l AM. Date

Plus en détail

Normes pour la reconnaissance d'institut pour études d'hygiénisme dentaire

Normes pour la reconnaissance d'institut pour études d'hygiénisme dentaire Normes pour la reconnaissance d'institut pour études d'hygiénisme dentaire 1. Généralités: L'institut d'études censé préparer l'hygiéniste dentaire à un travail autonome selon les limitations des réglementations

Plus en détail

des fentes labio-alvéolopalatines

des fentes labio-alvéolopalatines CLINIQUE FENTES LABIO-ALVÉOLOPALATINES Le rôle de l orthodontiste dans la prise en charge des fentes labio-alvéolopalatines (FLAPs) Docteur Brigitte Vi-Fane Docteur Pascal Garrec En collaboration avec

Plus en détail

GUIDE APPEL D OFFRES CRÉATION SITE WEB

GUIDE APPEL D OFFRES CRÉATION SITE WEB GUIDE APPEL D OFFRES CRÉATION SITE WEB Introduction Le présent document a pour but d aider les entreprises qui désirent procéder à un appel d offres, sur invitation, pour la réalisation d un site web.

Plus en détail

PRESENTATION D UN CAS CLINIQUE : TRAITEMENT D UN CAS DE CLASSE II AVEC AGENESIE DES DEUXIEMES PREMOLAIRES INFERIEURES

PRESENTATION D UN CAS CLINIQUE : TRAITEMENT D UN CAS DE CLASSE II AVEC AGENESIE DES DEUXIEMES PREMOLAIRES INFERIEURES PRESENTATION D UN CAS CLINIQUE : TRAITEMENT D UN CAS DE CLASSE II AVEC AGENESIE DES DEUXIEMES PREMOLAIRES INFERIEURES S. REGRAGUI : Professeur Assistant d' ODF F. ZAOUI : Professeur d' ODF E. AALLOULA

Plus en détail

QUÉBEC Grille régionale des soins dentaires du Programme des SSNA Spécialistes en chirurgie buccale et maxillofaciale

QUÉBEC Grille régionale des soins dentaires du Programme des SSNA Spécialistes en chirurgie buccale et maxillofaciale Grille régionale des soins dentaires du Programme des SSNA Date d entrée en vigueur Le 1 er mai 2015 Les soins dentaires couverts dans le cadre du Programme des SSNA sont assujettis aux modalités du programme.

Plus en détail

INFORMATION POUR LE PATIENT

INFORMATION POUR LE PATIENT INFORMATION POUR LE PATIENT Une meilleure qualité de vie avec les implants dentaires. «UN CONCEPT SIMPLE, BIEN PENSE ET COMPLET.» DR U. GRUNDER, ZURICH-ZOLLIKON SOMMAIRE Le processus de la réussite. Quel

Plus en détail

Manuel de conception ATLANTIS ISUS

Manuel de conception ATLANTIS ISUS Manuel de conception ATLANTIS ISUS Sommaire Introduction 4 Le présent manuel est conçu pour vous aider à découvrir tous les avantages d ATLANTIS ISUS. Il vous fournit toutes les informations nécessaires

Plus en détail

Se sentir soi-même. Votre nouvelle vie sans appareil dentaire.

Se sentir soi-même. Votre nouvelle vie sans appareil dentaire. Se sentir soi-même. Votre nouvelle vie sans appareil dentaire. À quand remonte la dernière fois où vous avez croqué une pomme à pleines dents? Craignez-vous de parler en public parce que votre appareil

Plus en détail

Projets libres de Recherche «Biologie et Sciences du Cancer»

Projets libres de Recherche «Biologie et Sciences du Cancer» Appel à projets 2013 Projets libres de Recherche «Biologie et Sciences du Cancer» Action 5.3 Attention sélection des projets en deux étapes : 1. Lettre d intention : 29 octobre 2012 2. Dossier présélectionné

Plus en détail

Lifting du front - Endoscopique

Lifting du front - Endoscopique Lifting du front - Endoscopique Le visage et ses expressions dégagent souvent les premières impressions, envoyant des messages aux autres individus quant à l'émotion, la santé, la vitalité et l'âge. Avec

Plus en détail

L Examen clinique. et radiographique en parodontie. Interrogatoire médical et interrogatoire spécifique. L examen péri buccal et buccal

L Examen clinique. et radiographique en parodontie. Interrogatoire médical et interrogatoire spécifique. L examen péri buccal et buccal clinic analyse L examen clinique et radiographique en parodontie Dr Joël ITIC L Examen clinique L examen clinique est un impératif avant tout traitement. Il a pour but de définir un diagnostic et un plan

Plus en détail

PRIXREGIONAL 2014 VMF - CAISSE D EPARGNE NORMANDIE POUR UNE RESTAURATION DE QUALITE REGLEMENT

PRIXREGIONAL 2014 VMF - CAISSE D EPARGNE NORMANDIE POUR UNE RESTAURATION DE QUALITE REGLEMENT PRIXREGIONAL 2014 VMF - CAISSE D EPARGNE NORMANDIE POUR UNE RESTAURATION DE QUALITE REGLEMENT ARTICLE 1 OBJET DU PRIX Le prix régional VMF CAISSE D EPARGNE NORMANDIE a pour vocation d encourager la restauration

Plus en détail

Radio Anatomie Dentaire Généralités

Radio Anatomie Dentaire Généralités BAC 3 Sémiologie & Pathologie Dentaire y compris la Radiologie Radio Anatomie Dentaire Généralités TP 1 Marc Hermans Maître de conférence ULB 1 Présenté le 18/09/14 2 Anatomie Radiographique Normale Basée

Plus en détail

INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2014

INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2014 INTERVENTIONS INAMI au 1 er janvier 2014 HONO. INTERVENTION TM Prestations jusqu'au 18 e anniversaire CONSULTATIONS DG 37 101 1 371022 N 5 3 consultation du dentiste généraliste, MSS ou MD au cabinet 21,60

Plus en détail

DOSSIER PATIENT. Simply with implants INFORMATIONS PATIENT. Nom :... Prénom :... Adresse :... Tel. / Portable :... Email :...

DOSSIER PATIENT. Simply with implants INFORMATIONS PATIENT. Nom :... Prénom :... Adresse :... Tel. / Portable :... Email :... DOSSIER PATIENT Simply with implants INFORMATIONS PATIENT Nom :... Prénom :... Adresse :.........................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Plus en détail

Nouveautés et améliorations dans DentAdmin version 5.0

Nouveautés et améliorations dans DentAdmin version 5.0 Nouveautés et améliorations dans DentAdmin version 5.0 1 Schéma dentaire 3D... 2 1.1 Général... 2 1.2 Traitements... 4 1.2.1 Vis pulpaire... 4 1.2.2 Radiographie intrabuccale... 4 1.2.3 Prothèse synthétique

Plus en détail

TESTEZ LA FLEXIBILITÉ ESTHÉTIQUE AVEC LES IMPLANTS STRAUMANN BONE LEVEL

TESTEZ LA FLEXIBILITÉ ESTHÉTIQUE AVEC LES IMPLANTS STRAUMANN BONE LEVEL TESTEZ LA FLEXIBILITÉ ESTHÉTIQUE AVEC LES IMPLANTS STRAUMANN BONE LEVEL LE RÔLE D UNE PARTIE SECONDAIRE DE CICATRISATION PERSONNALISÉE POUR LA GESTION DES TISSUS MOUS DANS LA ZONE ESTHÉTIQUE IMPLANTATION

Plus en détail

Fiche d'information n 4 : Candidature du projet : soumission d une candidature en deux temps au programme 2 Mers

Fiche d'information n 4 : Candidature du projet : soumission d une candidature en deux temps au programme 2 Mers Manuel du Programme Fiche d'information n 4 : Candidature du projet : soumission d une candidature en deux temps au programme 2 Mers Ce document a été approuvé par le Groupe de Préparation du Programme

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES CARNET DE STAGE

MINISTÈRE DE LA FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES CARNET DE STAGE MINISTÈRE DE LA FÉDÉRATION WALLONIE-BRUXELLES Administration générale de l Enseignement (AGE) Direction générale de l Enseignement non obligatoire et de la Recherche scientifique (DGENORS) Commission d'agrément

Plus en détail

PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE RECOMMANDATIONS

PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE RECOMMANDATIONS PRESCRIPTION DES ANTIBIOTIQUES EN ODONTOLOGIE ET STOMATOLOGIE RECOMMANDATIONS Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé, juillet 2001 RECOMMANDATIONS INTRODUCTION Afin de limiter la

Plus en détail

Dans la grande majorité des cas sans traitement, le support os-gencive continue de se détruire et les dents touchées vont être perdues.

Dans la grande majorité des cas sans traitement, le support os-gencive continue de se détruire et les dents touchées vont être perdues. Les maladies parodontales sont la cause principale d'environ 70% des pertes de dents chez les adultes. Elles affectent trois personnes sur quatre à un moment donné de leur existence. Dans les premiers

Plus en détail

Rapport écrit : recommandations et instructions

Rapport écrit : recommandations et instructions Projet d Elèves Ingénieurs 2007-2008 Restitutions Rapport écrit : recommandations et instructions L importance du rapport écrit est à souligner : destiné à des décideurs, il représente ce qui restera de

Plus en détail

Document d accompagnement des sujets "zéro"

Document d accompagnement des sujets zéro EVALUATION DES COMPETENCES EXPERIMENTALES I. Présentation d un sujet type Document d accompagnement des sujets "zéro" Ce texte présente la façon dont sont construits les quatre sujets "zéro" pour l évaluation

Plus en détail

ACCREDITATION PRESSE

ACCREDITATION PRESSE ACCREDITATION PRESSE Le Festival de Cannes est l'une des plus importantes manifestations médiatiques au monde couverte par plus de 4000 journalistes et plus de 2000 médias en provenance d environ 90 pays.

Plus en détail

Guide d'utilisation du produit.

Guide d'utilisation du produit. Les provisoires en temps record. Guide d'utilisation du produit. VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT LA TOTALITE DES INSTRUCTIONS DE CE GUIDE AVANTTOUTE UTILISATION DU PRODUIT. Produit exclusivement réservé aux

Plus en détail

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE

L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE L EXPÉRIENCE POUR L AUTONOMIE Depuis plus de 10 ans, l association Actis dentaire formation a pour objectif de former des praticiens à la chirurgie orale, parodontale et implantaire. L expérience pour

Plus en détail

SOLIDAIRE CÔTÉ social.

SOLIDAIRE CÔTÉ social. L e s G U I d e s P R É V e n t I O n PERFORMANTE CÔTÉ santé SOLIDAIRE CÔTÉ social. Il est actuellement admis que seules 3 % des personnes âgées conservent une denture saine. Il s agit d un véritable constat

Plus en détail

Le schéma dentaire. Toujours présent. en orientation soins et prothèse

Le schéma dentaire. Toujours présent. en orientation soins et prothèse Le schéma dentaire Toujours présent en orientation soins et prothèse Le schéma dentaire Représentation graphique stylisée, sous un aspect d'orthopantomogramme, D'une part de l'état des dents du patient

Plus en détail

Directives et informations pour les médecins-dentistes concernant le remboursement des frais dentaires dans le cadre des prestations

Directives et informations pour les médecins-dentistes concernant le remboursement des frais dentaires dans le cadre des prestations Tél. 027 324 91 11 Fax 027 324 91 12 www.avs.vs.ch info@avs.vs.ch Cp 19-1945-7 prestations@avs.vs.ch Directives et informations pour les médecins-dentistes concernant le remboursement des frais dentaires

Plus en détail

Leçon 16. L'effet Mouvement > Caméra Multiplan

Leçon 16. L'effet Mouvement > Caméra Multiplan Leçon 16 Dans cette leçon, vous allez : Aborder principe et concept de la Caméra Multiplan. Apprendre à utiliser la Caméra Multiplan au travers de différents exemples. Le concept Le concept Une caméra

Plus en détail

GCI 107 - Communication graphique en ingénierie

GCI 107 - Communication graphique en ingénierie GCI 107 - Communication graphique en ingénierie Démonstrations et exercices dirigés sur Catia V5 - Semaine #1 Version 1.0 Table des matières DÉMONSTRATION #1 : Solide extrudé... 2 DÉMONSTRATION #2 : Solide

Plus en détail

Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse

Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse Programme «Implantologie en pratique privée» Ardentis Clinique Dentaire Lausanne Flon Hiver 2012 Lausanne, Suisse Mardi 24 janvier2012 au vendredi 27 janvier 2012 Informations générales Intervenants Dr

Plus en détail

SYSTEMES CAO/FAO INSTRUMENTS SYSTEMES D HYGIENE POSTES DE TRAITEMENT SYSTEMES DE RADIOGRAPHIE

SYSTEMES CAO/FAO INSTRUMENTS SYSTEMES D HYGIENE POSTES DE TRAITEMENT SYSTEMES DE RADIOGRAPHIE SYSTEMES CAO/FAO INSTRUMENTS SYSTEMES D HYGIENE POSTES DE TRAITEMENT SYSTEMES DE RADIOGRAPHIE d e u x c a m é r as C F A O d e x c e p t i o n CEREC Omnicam et CEREC Bluecam Le choix de l excellence Prise

Plus en détail

PLANESYSTEM La fonction rencontre l esthétique

PLANESYSTEM La fonction rencontre l esthétique PLANESYSTEM La fonction rencontre l esthétique FRANÇAIS LORSQU IL EST QUESTION DE RECONSTRUIRE...... seul le meilleur nous convient. C est la raison pour laquelle nous avons décidé de travailler avec Udo

Plus en détail

3 èmes Journées d Anatomie Chirurgicale

3 èmes Journées d Anatomie Chirurgicale 3 èmes Journées d Anatomie Chirurgicale TP de Chirurgie Orale en Omnipratique TP de Premier pas en Implantologie TP de Chirurgie Pré-implantaire BESANCON 4x2 jours de Dissec on Module 1 : 13-14 décembre

Plus en détail

IDENTIFICATION DES VICTIMES DE CATASTROPHE

IDENTIFICATION DES VICTIMES DE CATASTROPHE ORGANISATION INTERNATIONALE DE POLICE CRIMINELLE INTERPOL IDENTIFICATION DES VICTIMES DE CATASTROPHE Version 2013 Nom de famille : Prénom(s) : Nº : DOSSIER - AM Nº : DOSSIER - PM Nom de famille: RAPPORT

Plus en détail

PAN CEPH 3D. Panoramiques numériques 2D-3D

PAN CEPH 3D. Panoramiques numériques 2D-3D PAN CEPH 3D Panoramiques numériques 2D-3D PANORAMIQUE CÉPHALOMÉTRIQUE IMAGERIE 3D CONE BEAM I-MAX TOUCH L imagerie panoramique tactile et naturellement intuitive Privilégiez la simplicité de fonctionnement

Plus en détail

Indices en épidémiologie dentaire

Indices en épidémiologie dentaire Indices en épidémiologie dentaire 1. OBJECTIFS DE LA PRISE DES INDICES Lorsqu on veut évaluer l état de santé buccodentaire d une population, d un groupe d individus ou même d individus, il est indispensable

Plus en détail

26 - troubles associés. 27 - Film. 28 - La déglutition dite «primaire»

26 - troubles associés. 27 - Film. 28 - La déglutition dite «primaire» 26 - troubles associés La persistance, au-delà de l'âge de cinq à six ans, de cette forme de déglutition pourra être à l'origine de dysmorphoses dento maxillaires, de perturbation de la croissance crâniofaciale

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE

PROGRAMME DU CONCOURS D ACCES AU RESIDANAT DE CHIRURGIE DENTAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE D ALGER DEPARTEMENT DE 1- SPECIALITE : PROTHESE 1 Anatomie dentaire 2 Les matériaux à empreinte 3 Les traitements pré-prothetiques

Plus en détail

VOLET II GUIDE D ÉTUDE DES CANDIDATS SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE

VOLET II GUIDE D ÉTUDE DES CANDIDATS SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE VOLET II GUIDE D ÉTUDE DES CANDIDATS SANTÉ DENTAIRE PUBLIQUE Introduction L objectif de ce guide est de fournir au candidat une compréhension du format utilisé pour le volet II de l Examen National des

Plus en détail

Prestations dentaires

Prestations dentaires I.N.A.M.I. Institut National d'assurance Maladie-Invalidité Soins de Santé Circulaire OA n 2011/524 du 23 décembre 2011 3910/1058 En vigueur à partir du 1 janvier 2012 Abroge circulaire n 2011/517 du 20

Plus en détail

GUIDE DE NORMES GRAPHIQUES. BANNIÈRES DE LA ChAD À L'INTENTION DES CABINETS

GUIDE DE NORMES GRAPHIQUES. BANNIÈRES DE LA ChAD À L'INTENTION DES CABINETS GUIDE DE NORMES GRAPHIQUES BANNIÈRES DE LA ChAD À L'INTENTION DES CABINETS TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION RAPPEL DE LA POLITIQUE D UTILISATION DU LOGO DE LA ChAD PAR LES CABINETS 1 2 2. BANNIÈRES DE

Plus en détail

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Sommaire Définition et objectifs de l épreuve.. p1 Compétences à évaluer.. p2 Conception du sujet..

Plus en détail

MISE EN PERSPECTIVE. Paysages et scènes avec des personnes. Atelier du 29 mars 2013, dirigé par Jean Pierre PONS. Dans le bouquet.

MISE EN PERSPECTIVE. Paysages et scènes avec des personnes. Atelier du 29 mars 2013, dirigé par Jean Pierre PONS. Dans le bouquet. Travaux pratiques de PEINTURE MISE EN PERSPECTIVE LA MISE EN PERSPECTIVE Paysages et scènes avec des personnes Atelier du 29 mars 2013, dirigé par Jean Pierre PONS La mise en perspective des objets ou

Plus en détail

Les différentes pratiques d INTERPOL

Les différentes pratiques d INTERPOL A. Lemonnier et S. de Reguardati, enseignantes Anthropologie légale Les différentes pratiques d INTERPOL INTERPOL est l organisation internationale de police la plus importante au monde, avec 190 pays

Plus en détail

Du point de vue du patient : conception, réalisation et prothèses

Du point de vue du patient : conception, réalisation et prothèses rapport de l industrie _ pose d'implants guidée I Du point de vue du patient : conception, réalisation et prothèses Auteurs_ Dr Götz Grebe & Dr Melanie Grebe, Allemagne _Les cas présentés dans cet article

Plus en détail

Normes graphiques. Identification visuelle. www.ulaval.ca

Normes graphiques. Identification visuelle. www.ulaval.ca Normes graphiques Identification visuelle www.ulaval.ca T ABLE DES MATIÈRES Introduction......................................................................................................... 3 1. L

Plus en détail

8 personnes sur 10 souffrent de parodontite!

8 personnes sur 10 souffrent de parodontite! 8 personnes sur 10 souffrent de parodontite! Nous avons la thérapie Votre cabinet se fait un plaisir de vous conseiller! Qu'est-ce que la parodontite? La parodontite est une maladie inflammatoire du parodonte,

Plus en détail

26 I. I CAD/CAM _ réhabilitation transvissée sur bases titane. _Situation de départ

26 I. I CAD/CAM _ réhabilitation transvissée sur bases titane. _Situation de départ Réhabilitation occlusale transvissée maxillaire et mandibulaire sur bases en titane Auteurs_Jürgen Feierabend, Michele Frapporti, Italie & Dr Julie Elpers, États-Unis Fig. 1 Fig. 2 Fig. 1_Empreinte de

Plus en détail

Parodontologie - Implantologie - Prothèse. CYCLE DE 4 SÉMINAIRES DE 2 JOURS Jeudis et Vendredis

Parodontologie - Implantologie - Prothèse. CYCLE DE 4 SÉMINAIRES DE 2 JOURS Jeudis et Vendredis Docteurs Paul et Catherine MATTOUT Parodontologie - Implantologie - Prothèse CYCLE DE 4 SÉMINAIRES DE 2 JOURS Jeudis et Vendredis Séminaire I Les maladies parodontales Du contrôle de l infection à la reconstruction

Plus en détail

Guide d utilisation pour les ONGs en partenariat officiel avec l UNESCO

Guide d utilisation pour les ONGs en partenariat officiel avec l UNESCO Prix UNE SCO- Japon d Éducation en vue du développement durable Guide d utilisation pour les ONGs en partenariat officiel avec l UNESCO Pour la soumission des candidatures pour le prix UNESCO-Japon d EDD

Plus en détail

CHAMPIONS. Gagnant du prix «Regio Effekt» 2010 en Allemagne. Cas clinique Implant pour la dent 14. Situation initiale

CHAMPIONS. Gagnant du prix «Regio Effekt» 2010 en Allemagne. Cas clinique Implant pour la dent 14. Situation initiale CHAMPIONS Gagnant du prix «Regio Effekt» 2010 en Allemagne L implant Champions (R)Evolutions innovant présente les avantages suivants pour le cabinet dentaire, pour la clinique dentaire et pour vos patients:

Plus en détail

La dernière partie de

La dernière partie de ÉTUDE CINÉMATIQUE DE DEUX ARTICULATEURS ANATOMO- FONCTIONNELS 4 ÈME (ET DERNIERE) PARTIE : "L'ÉQUILIBRATION" Hugues BORY Maître artisan Diplômé en kinésiologie Maître conférencier Benoît GOBERT Prothésiste

Plus en détail

Critères de sélection des faces dentaires à sceller pour l application d agents de scellement en milieu scolaire

Critères de sélection des faces dentaires à sceller pour l application d agents de scellement en milieu scolaire Critères de sélection des faces dentaires à sceller pour l application d agents de scellement en milieu scolaire Formation nationale 15 juin 2011 André Lavallière, D.M.D. 1 Plan Raisons d être de la formation

Plus en détail