réapprendre! Donnons la parole à ceux qui ont osé

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "réapprendre! Donnons la parole à ceux qui ont osé"

Transcription

1 Donnons la parole à ceux qui ont osé réapprendre!

2 Stigmatiser l illettrisme, sans jamais stigmatiser les personnes personnes se trouvent en situation d illettrisme EN FRANCE. L illettrisme est un problème très présent mais largement sousestimé et encore trop méconnu : 7 % des personnes âgées de 18 à 65 ans qui ont pourtant été scolarisées dans notre pays doivent y faire face chaque jour. Après avoir été scolarisées, ces personnes ne maîtrisent pas les compétences de base pour être autonomes au quotidien. Des actes simples, comme lire le carnet scolaire d un enfant, comprendre une notice de médicament, une consigne de travail, remplir un formulaire en ligne, consulter un plan, peuvent s avérer complexes pour elles. Parce que les personnes concernées ont en commun de cacher leurs difficultés, parce qu elles sont d âge et de situation professionnelle, géographique, très différentes, parce qu on peut réapprendre quel que soit son âge, la lutte contre l illettrisme est l affaire de tous : État, collectivités territoriales, partenaires sociaux et société civile. Une mobilisation inédite s est organisée, engageant 65 grandes associations et organisations nationales aux côtés de l Agence Nationale de Lutte Contre l Illettrisme, pour demander au Premier Ministre de faire de l illettrisme la grande cause nationale Une démarche collective qui a porté ses fruits : le Premier Ministre Jean-Marc Ayrault a décidé d attribuer au collectif Agir ensemble contre l illettrisme le label grande cause nationale En attribuant ce label, le Premier ministre entend «faire en sorte que chacun puisse acquérir les compétences fondamentales nécessaires pour accéder au savoir, à la culture, à l emploi, à la formation professionnelle, et pour participer pleinement à la vie démocratique» (communiqué de presse, 1 er mars 2013). On a beaucoup d idées reçues sur les personnes en situation d illettrisme, sans tenir compte des compétences acquises tout au long de la vie. Pour ne pas stigmatiser ceux qui sont confrontés à cette situation, il faut trouver le moyen de leur redonner confiance, et de parler d illettrisme sans honte pour mieux le combattre. C est le premier pas qui compte On peut réapprendre quel que soit son âge, mais chacun sait que le pas à franchir pour s engager dans une telle démarche semble d abord insurmontable pour les personnes concernées. Ce livret donne la parole à ceux qui ont osé franchir ce pas, et qui ont à cœur aujourd hui de faire partager cette expérience, d expliquer à d autres les bénéfices, souvent inattendus, qu ils ont rencontrés dans ce parcours, pour être plus autonomes dans leur vie familiale, professionnelle et citoyenne. Nous remercions toutes les personnes, apprenants, formateurs, qui ont accepté de témoigner pour ce livret. 7% de la population âgée de 18 à 65 ans est concernée par l illettrisme en France 3

3 Depuis que je suis entré en formation (Actions Educatives Familiales), nous avons de vrais échanges, à propos de l école par exemple, avec ma femme et mes enfants. Maintenant, j arrive à dire la tête haute : je suis là, je suis papa et je participe à la vie de l école. Si l institutrice a quelque chose à dire, elle peut me parler directement, et je parle avec elle, avec les autres, plus librement. Laurent Vie éducative et familiale Du côté des acteurs Gaëlle, Anne Marie, Enseignante La participation des parents au conseil d école a doublé. Ces actions ont des effets très nets sur l absentéisme, les parents préviennent désormais de l absence de leur enfant, font un mot et engagent une communication réelle avec l école. Parce qu il faut prévenir l illettrisme auprès des plus jeunes mais aussi agir en direction des familles avant l école, à l école, à côté de l école et tout au long de la vie. On a le bonheur de voir progresser les personnes : elles évoluent d un dispositif à l autre. Même si quelqu un part, c est quelqu un qui avance ; ça prend tout son sens. Notre façon de communiquer avec les familles a changé et nous conduit à proposer un accompagnement systématique des messages écrits par la parole, à avoir une plus grande utilisation du téléphone... Aujourd hui cela fait partie intégrante de nos pratiques, on n y pense même plus. Formatrice Greta Sandrine Coordinatrice de réseaux scolaires 5

4 Les Actions Éducatives Familiales Une Action Educative Familiale est une action menée avec des adultes qui sont aussi parents et pour qui la non maîtrise des savoirs et compétences de base : parler, lire, écrire, calculer se repérer, rend difficile l accompagnement de la scolarité de leurs enfants, les contacts avec l école, l accès à des équipements éducatifs, culturels, l exercice de la parentalité dans toutes ses dimensions. Transformer positivement le rapport à l écrit de ces personnes, développer leur maîtrise des savoirs de base constituent des objectifs présents pour toutes les AEF, quels qu en soient les contenus et les modalités de mise en oeuvre. Toutes ces actions visent un effet ricochet dont le but est d avoir, via la mobilisation des parents autour des savoirs de base et leur réconciliation avec la culture de l écrit, un impact positif sur la scolarité des enfants. Moi je dis que j ai repris mes études, j en suis fière Je fais moins de fautes pour aider ma fille. Je peux l aider en maths alors qu avant je ne pouvais pas trop. Cela me permet de mieux comprendre tout. Quand ma fille fait une dictée, je l aide maintenant à corriger ses fautes. On lit, on lit, on lit, on écrit, on écrit, on écrit. Si mon gamin me voit écrire, il écrira Extrait d une série de panneaux «Les premières fois» réalisés par un groupe d apprenants AEF de Château-Chinon. Il faut cesser de définir ceux qui sont confrontés à l illettrisme uniquement par ce qu il ne savent Pour une fois nos pas, mais accepter de les reconnaître aussi par enfants n allaient plus ce qu ils savent faire. C est sur ce patrimoine de être les seuls à raconter compétences qui sont les leurs qu il faut le soir ce qu ils avaient s appuyer pour leur redonner confiance, pour fait à l école. qu ils osent prendre le risque de renouer avec les apprentissages sans être infantilisés, 7 stigmatisés ou paralysés par la honte.

5 à JEUNES EN SITUATION D ILLETTRISME SONT DÉTECTÉS CHAQUE ANNÉE LORS DES TESTS DES jdc (JOURNÉE DÉFENSE ET CITOYENNETÉ métropole et outremer) compétences de base en apprentissage L ANLCI travaille depuis plus de trois ans avec les acteurs de l apprentissage et notamment les Centres de Formation d Apprentis afin de proposer des solutions concrètes pour sécuriser les parcours de formation des apprentis en difficulté avec les compétences de base. Cette démarche a permis de proposer des solutions concrètes en identifiant les solutions qui marchent, les clés de réussite tout en prenant appui sur les pratiques déjà existantes. Une boite à outils est mise à disposition des équipes des CFA pour les aider à s engager dans une démarche de réflexion autour de la problématique de l illettrisme dans leur établissement. INSERTION DES JEUNES 17 ans Dylan Au départ, lorsqu on m a proposé d intégrer le groupe de soutien, ça ne m a pas plu car on était mis à part et on était «les nuls» aux yeux des autres. Ensuite, j ai appris à connaître les autres jeunes du groupe. Je ne regrette pas. Si on se trompe en cours, c est naturel. Personne ne se moque, on est tous pareils. Et puis les mathématiques et le français me serviront toujours dans la vie! Mon père a vu mon évolution, quand je lui montre mes bonnes notes ; il est traumatisé, mais de joie car avant je n apportais que des mauvaises notes! «J étais comme toi, je suis allé dans un groupe, j ai évolué», voilà ce que je dirais à tous ceux qui ont peur d entrer dans un groupe de soutien. 17 ans Aurélien En participant au groupe de soutien, j ai fait plus de progrès en mathématiques que ce que je pensais. Le groupe est restreint, les professeurs ont plus de temps pour nous. Je suis beaucoup plus autonome en mathématiques, je comprends mieux les énoncés. En entreprise, quand je dois rédiger des contrats, des devis, des chiffrages, j y arrive maintenant. Ça permet de ne pas passer pour un «imbécile» devant le client! Je lis beaucoup plus sur internet. Avant je passais les premières pages et aujourd hui je vais plus dans la recherche. 9

6 19 ans Saidali 20 ans Hamada J ai terminé les cours en 3 e car je n avais pas le niveau pour le lycée ; j ai abandonné mes études pendant 3 mois et je suis venu au GSMA (Groupement du Service Militaire Adapté) : j ai passé le CFG (Certificat de Formation Générale) je l ai obtenu, j ai fait tout ce qu on m avait appris en cours, je me suis bien débrouillé et tout le monde m a félicité! Avant j étais chômeur, j ai décidé de venir à l Epide pour trouver une formation et pour m en sortir. J ai des difficultés en maths et en français. Aujourd hui, je sais que les maths m aideront pour trouver du travail. Je souhaite continuer ma formation à l Epide, notamment pour obtenir mon permis car dans la vie aujourd hui il faut le permis pour trouver du travail. «Faire entendre la parole des personnes en situation d illettrisme qui veulent agir pour le droit de réapprendre partout, pour tous, tout au long de la vie» Le projet de la Chaîne des Savoirs est né en 2001 d un groupe d apprenants adultes et d accompagnateurs (formateurs, bénévoles, sympathisants...) qui cherchaient - dans le cadre d une Recherche - Action - Formation - à mieux comprendre pourquoi si peu de personnes en situation d illettrisme font la démarche de réapprendre à lire, écrire ou calculer Au cours de ce travail, les apprenants ont pris conscience qu ils pouvaient prendre leur place pour faire avancer le droit à la formation pour tous et tout au long de la vie. Ils ont donné envie à d autres apprenants de se constituer en groupes. Dans une démarche d Éducation Populaire, les accompagnateurs ont proposé de construire avec les apprenants-ambassadeurs un savoir sur la question de l illettrisme. La société en a besoin pour mieux agir. Chaque groupe est appelé «maillon». En tant que citoyens, les membres de la Chaîne des Savoirs ont manifesté le désir de participer au débat sur une question publique : la question de l accès à la formation des personnes en situation d illettrisme. Ils ont souhaité s engager : - pour que la société change son regard sur les personnes en difficulté avec l écrit, - pour que la société propose des actions qui touchent un plus grand nombre de personnes. (extrait de la charte écrite en 2011 par les membres de la Chaîne des Savoirs, voir site De nombreux témoignages et prises de paroles publiques d ambassadeurs se poursuivent ainsi depuis quelques années auprès des travailleurs sociaux, des élus, des écoles, des entreprises, à l université, auprès de futurs formateurs Les ambassadeurs créent également des outils de sensibilisation. (Voir affiche ci-contre). 11

7 Pour l accès de tous à La vie citoyenne, l environnement numérique, aux services publics, à la santé, à la culture, aux sports L écrit est une passerelle essentielle voire, indispensable pour l accès à l information que celle-ci concerne le droit, la santé, la culture, et plus largement l ensemble de l environnement citoyen. S informer sur la scolarité de ses enfants avec les outils numériques (agenda numérique, espace-parent en ligne, ), s informer en ligne pour bénéficier de ses droits, chercher des informations pour souscrire un abonnement à la bibliothèque, connaître les modalités d inscription à un club de sport, sont autant de situations de la vie quotidienne qui nécessitent l accès aux codes de l écrit. Tous les espaces sont concernés. Les associations, les entreprises, les institutions, les administrations qui ont la responsabilité de l organisation de ces espaces et de leur accessibilité, se mobilisent pour que tous et chacun puissent accéder aux services proposés. Nous devons renforcer les liens entre les acteurs afin de lutter pour mais surtout avec les personnes en situation d illettrisme. La première fois qu il a fallu reprendre le crayon, ça m a fait tout bizarre, je me sentais comme «estropiée», atrophiée en tout cas, on ressent un vrai blocage! Aujourd hui, à 52 ans, je suis fière et mon entourage m a encouragée, m a incitée à m accrocher. Christophe Vie sociale, culturelle et citoyenne 19 ans Tarek En participant à la formation, j ai pu voir des différences au quotidien : par exemple quand j écris sur les réseaux sociaux, je fais toujours quelques fautes, mais j y vais plus souvent, je me sens plus à l aise. Avant j écrivais en mode sms, maintenant j écris des mots en entier. Ou bien avant quand je prenais le métro, je regardais le journal gratuit en passant, alors que maintenant je le prends et je le lis! Annick Avant, je n arrivais pas à remplir un simple chèque. Pour toutes ces choses, c est moins de problèmes aujourd hui, je compte davantage sur moimême, je dépends moins des autres. 13

8 vie professionnelle et accès à l emploi 51%deS personnes CONCERNÉES PAR L ILLETTRISME TRAVAILLENT J étais agent technique à la mairie, je n avais jamais un stylo dans les mains ( ). À présent je suis chef de secteur et j encadre 3 agents. Grâce à la formation j ai pu remettre en mémoire mes connaissances et je suis plus à l aise avec l écrit. Aujourd hui, si on doit changer de travail, si on est licenciés, comment faire si on ne sait pas lire et écrire? On est bloqué, c est comme un handicap, on ne peut pas tout simplement. J ai dit à mes collègues que j avais suivi une formation et elles ont vu la différence. Je vois les choses autrement aujourd hui, j ai confiance en moi depuis cette formation. Valérie L illettrisme n est pas étranger au monde du travail. En effet, sur les personnes concernées par ce phénomène, 51 % sont dans l emploi. Il s agit bien de permettre à tous de consolider la base de la base, de réacquérir les compétences de base nécessaires pour faire face, de manière autonome à des situations simples de la vie professionnelle, pour rendre possible l accès à la qualification et à l évolution dans son emploi. La formation de base permet aussi de s adapter à des évolutions professionnelles que l on ne choisit pas toujours. Elle facilite la recherche d emploi. Dans une société où l écrit est omniprésent, la formation de base constitue donc la première marche qui permet à chacun de développer son potentiel et à notre pays d être plus compétitif. Maîtriser les compétences de base c est aussi savoir : - se repérer : lire des plans, des schémas techniques, des plannings, - calculer : des quantités, des distances, des tarifs, des réductions, - communiquer : entre collègues, avec la hiérarchie, avec les usagers d un service public, avec la clientèle - raisonner : comprendre rapidement, anticiper sur le déroulement d une tâche. En d autres termes lire et écrire de façon à être compris, s exprimer, parler. 15

9 Catherine À cause des machines à commande numérique, aujourd hui, il faut savoir lire et écrire, établir des bilans C est pour cela que je me suis inscrite via Pôle Emploi à ces cours de formation de base, et pour quelqu un qui est loin de l école, ce sont des cours «détendus», on sent qu on peut y arriver. Il faut retrouver l envie d apprendre pour pouvoir faire quelque chose derrière, pour pouvoir retrouver un emploi. Pascal J ai voulu entrer en formation pour mieux lire, écrire, mon projet professionnel a été ma vraie motivation. Avec ce stage, j ai repris confiance en moi : pour faire un autre travail, découvrir autre chose, avoir un peu d augmentation. Cela prouve bien qu en étant illettré, on peut progresser. J ai fait un bon chemin, mais il reste des choses à faire pour mieux offrir ce type de chemins à d autres. Ensemble contre l illettrisme! Depuis 2000, l Agence Nationale de Lutte Contre l Illettrisme (ANLCI) fédère les acteurs de la prévention et de la lutte contre l illettrisme et optimise les moyens affectés par l État, les collectivités territoriales, les entreprises, les partenaires sociaux et la société civile. Ce Groupement d Intérêt Public (GIP) mesure le phénomène, organise l action et outille les acteurs pour faire reculer l illettrisme. Infos ressources Ensemble faisons reculer l illettrisme! Avec le label grande cause nationale, nous pouvons faire connaître au plus grand nombre la réalité des personnes confrontées à l illettrisme et adresser un message positif pour expliquer que l on peut renouer avec la lecture et l écriture quel que soit son âge. Rejoignez la mobilisation, découvrez ses temps forts et ses enjeux sur : fr Vers qui se tourner pour trouver une information, une offre de services près de chez soi? Vous avez des questions sur la prévention et la lutte contre l illettrisme, vous souhaitez savoir qui agit, trouver une formation près de chez vous : appelez le 0,15 Retrouvez également une carte des acteurs, des actions, et le portail de votre région sur le site de l ANLCI 17

10 un collectif mobilisé «Agir ensemble contre l illettrisme» 65 organisations fédérées par l ANLCI, porteuses du label grande cause nationale Retrouvez toutes les informations et l agenda sur un réseau d imprimeurs engagé Un réseau d imprimeurs s engage dans la lutte contre l illettrisme. ImpriFrance, premier réseau d imprimeurs français, se mobilise auprès de l Agence Nationale de Lutte Contre l Illettrisme dans la Grande Cause Nationale La lutte contre l illettrisme rejoint les actions et valeurs soutenues depuis de nombreuses années par le réseau Impri- France et ses 60 imprimeurs membres : la transmission par l écrit du savoir et de la culture. Des valeurs intimement liées à notre métier d imprimeur. Ce sont les raisons qui ont amené le réseau d imprimeurs à souhaiter s impliquer durablement dans la Grande Cause Nationale 2013 et fournir gracieusement des supports de communication distribués lors des Assises régionales de l illettrisme organisées par l ANLCI. À propos du réseau ImpriFrance Créé en 1986, ImpriFrance est le premier réseau français d imprimeurs indépendants. Uniquement groupement d achats à sa fondation, ImpriFrance est aujourd hui un réseau de chefs d entreprise et de salariés qui se rassemblent pour échanger leurs expériences, développer leurs compétences, favoriser la co-traitance et cultiver leur esprit pionnier. Le réseau ImpriFrance est actuellement composé de 60 imprimeries réparties sur toute la France et sélectionnées sur la base de critères rigoureux : taille de l entreprise, structure financière saine, personnalité et éthique du dirigeant. L ensemble de ces sociétés représente un chiffre d affaires cumulé en 2011 de 273 millions d euros avec 2000 salariés. 19

11 esprit public GROUPEMENT D INTERET PUBLIC Grande cause nationale PREMIER MINISTRE 2013

Circonscription de. Valence d Agen

Circonscription de. Valence d Agen Circonscription de Valence d Agen Pourquoi ce guide? Depuis des décennies, le sujet des devoirs à la maison est discuté dans et hors de l école. Nous avons souhaité faire le point sur ce sujet afin de

Plus en détail

Les actions éducatives familiales (AEF) Enjeux et perspectives

Les actions éducatives familiales (AEF) Enjeux et perspectives Les actions éducatives familiales (AEF) Enjeux et perspectives Novembre 2013 1. Qu est-ce qu une AEF? Une action éducative familiale est une action menée avec des adultes qui sont aussi parents et pour

Plus en détail

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire Démarche sur l aide financière aux participantes Marie-Lourdes Pas beaucoup d argent pour tout ce qu il faut

Plus en détail

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis Version 2 : 20 juillet 2012 L expérimentation conduite par l Agence nationale de lutte contre l illettrisme

Plus en détail

L évolution de l illettrisme en France

L évolution de l illettrisme en France une comparaison dans le temps établie avec les mêmes outils de mesure L évolution de l illettrisme en France Agence Nationale de Lutte Contre l Illettrisme Pour l accès de tous à la lecture, à l écriture

Plus en détail

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation GRETA M2S Métiers de la Santé et du Social Le salarié et ses droits à la formation Le DIF Droit individuel à la formation ))) Qu est-ce que c est? Le DIF permet au salarié de négocier avec son employeur,

Plus en détail

Le cadre national de références. des Actions Educatives Familiales

Le cadre national de références. des Actions Educatives Familiales + Le cadre national de références des Actions Educatives Familiales 1 Sommaire PRÉAMBULE... 3 LES ACTIONS EDUCATIVES FAMILIALES... 5 Pourquoi?... 5 Les réalités de l illettrisme... 5 Les objectifs... 6

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Rappel méthodologique Contexte & objectifs 1 2 Semaine pour l emploi des personnes handicapées : après avoir longtemps centré le regard

Plus en détail

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mobilisation contre le décrochage scolaire Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mercredi 8 janvier 2014 SOMMAIRE Introduction : la Nation mobilisée contre le

Plus en détail

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Type d outil : Outil pour favoriser la mise en mémoire et développer des démarches propres à la gestion mentale. Auteur(s) : Sarah Vercruysse,

Plus en détail

Solution emails 2015 qui donnent des résultats

Solution emails 2015 qui donnent des résultats Solution emails 2015 qui donnent des résultats J ai bien failli tout perdre avant de changer mes emails Si vous aussi avez vu une baisse d ouvertures et de clics sur vos statistiques d emails, alors, vous

Plus en détail

s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance

s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance s engage aux côtés de 6 associations dans le domaine de la solidarité dédiée à l enfance L enfance au cœur de nos actions. La Fondation 29 Haussmann a retenu pour thème la lutte contre la rupture du lien

Plus en détail

L Académie des Dalons

L Académie des Dalons L L est un projet expérimental d insertion sociale et professionnelle dans un dispositif global de soutien de jeunes en difficulté. Il s adresse aux volontaires âgés de 18 à 25 ans qui, sans formation

Plus en détail

Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes

Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes Débat et argumentation Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes à travers le partage d expériences «La question se pose de savoir si le lien social ne se constitue que dans la lutte pour la

Plus en détail

Projet Pédagogique. - Favoriser la curiosité intellectuelle par le partage des connaissances, des cultures et des échanges.

Projet Pédagogique. - Favoriser la curiosité intellectuelle par le partage des connaissances, des cultures et des échanges. Projet Pédagogique La scolarité vise à aborder les apprentissages en prenant en compte les compétences de chacun afin de permettre l épanouissement de tous. La communauté éducative propose donc un enseignement

Plus en détail

L Etat dans l Eure SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL. Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure. Juin 2015

L Etat dans l Eure SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL. Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure. Juin 2015 L Etat dans l Eure Juin 2015 SERVICE CIVIQUE UNIVERSEL Edito de René BIDAL, Préfet de l Eure A compter du 1er juin, le Service Civique devient universel : tout jeune de 16 à 25 ans qui voudra s'engager

Plus en détail

La transition école travail et les réseaux sociaux Monica Del Percio

La transition école travail et les réseaux sociaux Monica Del Percio Institut de psychologie et éducation Faculté des lettres et sciences humaines Espace Louis-Agassiz 1 CH-2000 Neuchâtel La transition école travail et les réseaux sociaux Monica Del Percio Institut de psychologie

Plus en détail

Association Départementale Action pour les Gens du voyage (ADAGV) Route d Ardon 45 100 Orléans Tel : 02 38 25 05 00 Décembre 2010 - Page 1

Association Départementale Action pour les Gens du voyage (ADAGV) Route d Ardon 45 100 Orléans Tel : 02 38 25 05 00 Décembre 2010 - Page 1 Page 1 Le présent document est une présentation, qui se veut synthétique, de ce qu est une Action Educative Familiale(AEF). Il y est exposé le projet de mise en œuvre d une A.E.F. par l ADAGV. Pour illustrer

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Compte rendu de la formation

Compte rendu de la formation BILAN QUALITATIF ET QUANTITATIF 12 participants 18 heures de formation sur 3 jours 9 associations de 2 départements représentées (75 et 94) Evaluation orale et bilan individuel écrit effectuée en fin de

Plus en détail

à mi-parcours de formation

à mi-parcours de formation Le bilan des rencontres stagiaires/employeurs/tuteurs à mi-parcours de formation La notion d alternance intégrative, régulièrement interrogée lors des séminaires de travail des coordinateurs des formations

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Révélez l actif qui est en vous

Révélez l actif qui est en vous Révélez l actif qui est en vous *Votre service régional > formation > Basse-Normandie Dans un monde du travail qui exige de plus en plus de compétences, la Région Basse-Normandie fait de la formation professionnelle

Plus en détail

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse P R O J E T E D U C AT I F Association Espace Jeunesse I N T R O D U C T I O N Ce projet éducatif expose les orientations éducatives de l Association ESPACE JEUNESSE, chargée par la municipalité du Séquestre

Plus en détail

La carte de mon réseau social

La carte de mon réseau social La carte de mon réseau social Avant de commencer Un réseau social, c est quoi? Dans ta vie, tu es entouré de plusieurs personnes. Certaines personnes sont très proches de toi, d autres le sont moins. Toutes

Plus en détail

Richard Abibon. «Le sujet reçoit de l Autre son propre message sous une forme inversée»

Richard Abibon. «Le sujet reçoit de l Autre son propre message sous une forme inversée» Richard Abibon «Le sujet reçoit de l Autre son propre message sous une forme inversée» Cette formule, on la trouve presque telle quelle dans l «Ouverture de ce recueil» qui introduit les «Ecrits» de Lacan.

Plus en détail

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS

TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS TOUR DE FRANCE NOUVEAU DIALOGUE FORUM-DEBAT POITIERS Synthèse des débats rédigée par : 26 janvier 2012 Dans le cadre de son Tour de France du Dialogue, la CFE-CGC a organisé à Poitiers, le 26 janvier 2012,

Plus en détail

DécliCC. savoir. cahier des charges

DécliCC. savoir. cahier des charges DécliCC savoir S ORGANISER cahier des charges Du PARCOURS déclicc savoir S ORGANISER Développer ses compétences clés pour savoir s organiser Module A 30 à 40 heures Organiser l exécution d une tâche Contexte

Plus en détail

Problèmes de rejet, de confiance, d intimité et de loyauté

Problèmes de rejet, de confiance, d intimité et de loyauté Chapitre 7 Problèmes de rejet, de confiance, d intimité et de loyauté Il y a en moi un désir profond d avoir une relation longue et pleine de sens avec quelqu un, mais cela me fait peur, parce que si vous

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. YOGA EN LIGNE : GET YOGi popularise le yoga et cherche à le rendre accessible à tous!

DOSSIER DE PRESSE. YOGA EN LIGNE : GET YOGi popularise le yoga et cherche à le rendre accessible à tous! DOSSIER DE PRESSE YOGA EN LIGNE : GET YOGi popularise le yoga et cherche à le rendre accessible à tous! 1 er juin : ouverture des pré-inscriptions www.getyogi.fr contact presse Anna, chargée des relations

Plus en détail

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles Les Actions Vie Associative Un programme de rencontres et de soutien pour les familles L Adapei-Aria de Vendée engage son action et ses activités au service de personnes qui de par leur handicap présentent

Plus en détail

Déficiences visuelles et accessibilité du patrimoine historique : synthèse des résultats du sondage

Déficiences visuelles et accessibilité du patrimoine historique : synthèse des résultats du sondage Déficiences visuelles et accessibilité du patrimoine historique : synthèse des résultats du sondage D Histoires en Patrimoine J ai fondé D Histoires en Patrimoine en juillet 2013, sous le statut d autoentrepreneur.

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

proposant des formations et enseignements professionnels

proposant des formations et enseignements professionnels proposant des formations et enseignements professionnels proposant des formations et enseignements professionnels Sommaire Introduction 5 Le contexte et les enjeux 5 La cible du guide 6 La valeur-ajoutée

Plus en détail

PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS

PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS FR PROMOUVOIR LE BÉNÉVOLAT DES SENIORS EUROPÉENS Déclarons 2012 Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité entre les générations The European Older People s Platform La Plate-forme européenne

Plus en détail

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012 Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012 Un sondage Anacej / Ifop L Anacej a lancé en novembre 2011 la campagne 2012, je vote pour inciter les jeunes à vérifier leur inscription

Plus en détail

Soutenons ensemble l économie sociale et solidaire pour un développement durable

Soutenons ensemble l économie sociale et solidaire pour un développement durable Soutenons ensemble l économie sociale et solidaire pour un développement durable «Nous devons être le changement que nous voulons pour le monde» Gandhi works et n n a lo y b a B n o ti a ci o ss a L Babyloan

Plus en détail

Document à l attention de l enseignant Grande section

Document à l attention de l enseignant Grande section ÉCOLE : CLASSE : Numéro confidentiel de saisie : Document à l attention de l enseignant Grande section Passation 1 Évaluations «prévention de l illettrisme» - 31-2010-2011 Présentation générale Dans le

Plus en détail

LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT

LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT LUTTER CONTRE LE HARCÈLEMENT Prix À «Mobilisons-nous L ÉCOLE : L AFFAIRE contre DE le TOUS! harcèlement» 2ème édition 2014/2015 Préambule Dans le cadre de la politique conduite pour diminuer le harcèlement

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS Droits de l enfant LES JOURS MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS ENFANT / JEUNE N d ordre Consultation des 6/18 ans 2014 MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS B onjour, Sais-tu que tu as des

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 20 janvier 2014. Contact presse. Service de la communication

DOSSIER DE PRESSE. 20 janvier 2014. Contact presse. Service de la communication L Université de Strasbourg signe sa première convention clause sociale «Jeunes décrochés et politique d achats» Une clause pour la lutte contre le décrochage scolaire Contact presse Service de la communication

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

I/ Présentation de notre association et de notre programme

I/ Présentation de notre association et de notre programme GUIDE ENSEIGNANTS INTERVENTION EN CLASSE D UN ENTREPRENEUR 1. Présentation de notre association et de notre programme 2. Le contenu de l intervention de l entrepreneur 3. La préparation de l intervention

Plus en détail

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz Musique On entend toujours l anglais mais le français, ça peut passer des semaines ou même des mois avant qu on entende le français à la radio ou à la télé, donc j ai

Plus en détail

BULLETIN BIANNUEL : CRÉER UN NET CHANGEMENT DANS LE SUIVI ET L ÉVALUATION DE LA PARTICIPATION DES ENFANTS

BULLETIN BIANNUEL : CRÉER UN NET CHANGEMENT DANS LE SUIVI ET L ÉVALUATION DE LA PARTICIPATION DES ENFANTS BULLETIN BIANNUEL : CRÉER UN NET CHANGEMENT DANS LE SUIVI ET L ÉVALUATION DE LA PARTICIPATION DES ENFANTS Août 2012 Tout d abord, un grand MERCI à tous ceux qui sont intervenus et qui ont fourni des efforts

Plus en détail

Monsieur le Préfet, j ai porté une grande attention sur le chapitre relatif à la sauvegarde de l emploi et au développement économique.

Monsieur le Préfet, j ai porté une grande attention sur le chapitre relatif à la sauvegarde de l emploi et au développement économique. Question de M. Michel PETIT, Conseiller Général du canton de Beaumetz-les-Loges, Président du groupe Union@ction.62, à M. Denis ROBIN, Préfet du Pas-de-Calais, sur les mesures en matière de soutien à l

Plus en détail

Dossier. Mécénat 2013. Ensemble, construisons un monde solidaire et responsable!

Dossier. Mécénat 2013. Ensemble, construisons un monde solidaire et responsable! Dossier Mécénat 2013 Ensemble, construisons un monde solidaire et responsable! 1 Table des matières Prquoi devenir mécène? 3 Carte d identité : 4 Origines 4 Qui sommes ns? 4 Nos valeurs 5 Une reconnaissance

Plus en détail

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Guide d enseignement et Feuilles d activité de l élève DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Qu est-ce que l intimidation (bullying)? L intimidation est le fait de tourmenter de façon

Plus en détail

Questionnaire 6-12 ans

Questionnaire 6-12 ans N D IDENTIFICATION DE LA FAMILLE : E Questionnaire 6-12 ans Protocole de passation : Lorsque la réponse de l enfant est suggérée ou influencée par une autre personne présente (parent, frère ou sœur.),

Plus en détail

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr

VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE. stop-violences-femmes.gouv.fr VIOLENCES AU SEIN DU COUPLE LA LOI AVANCE stop-violences-femmes.gouv.fr Les violences au sein du couple diffèrent des disputes ou conflits conjugaux où deux points de vue s opposent dans un rapport d égalité.

Plus en détail

Newsletter n 3 du 24/10/2014 www.capemploi54.fr. Votre partenaire privilégié pour l'emploi des travailleurs handicapés

Newsletter n 3 du 24/10/2014 www.capemploi54.fr. Votre partenaire privilégié pour l'emploi des travailleurs handicapés Newsletter n 3 du 24/10/2014 www.capemploi54.fr Votre partenaire privilégié pour l'emploi des travailleurs handicapés Le mot du Directeur L Edito du Directeur Cette 18e édition de la Semaine pour l emploi

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

Nom Prénom :... Mon livret de stage

Nom Prénom :... Mon livret de stage Nom Prénom :..... Mon livret de stage 1. Présentation Tuteur de stage : NOM et Prénom: Fonctions dans l entreprise : Téléphone et poste : Stagiaire NOM et Prénom : Né(e) le : Stage effectué du au Professeur

Plus en détail

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants Lorsqu une personne chère vit avec la SLA Guide à l intention des enfants 2 SLA Société canadienne de la SLA 3000, avenue Steeles Est, bureau 200, Markham, Ontario L3R 4T9 Sans frais : 1-800-267-4257 Téléphone

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique Consultation publique PROJET DE REDÉVELOPPEMENT DU SITE DES ANCIENS ATELIERS DU CN Mémoire déposé par le Club populaire des consommateurs de Pointe-Saint-Charles dans le cadre des consultations publique

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

FORMATION AUX PREMIERS SECOURS

FORMATION AUX PREMIERS SECOURS Evènements FORMATION AUX PREMIERS SECOURS Mission Locale du Charolais - 17 rue Jean Bouveri - 71 130 GUEUGNON Structure support du projet Rappel de la mise en place et des objectifs de cette action. L

Plus en détail

Le graphisme et l écriture, en lien avec les apprentissages en maternelle

Le graphisme et l écriture, en lien avec les apprentissages en maternelle Le graphisme et l écriture, en lien avec les apprentissages en maternelle Conférence de Marie-Thérèse Zerbato-Poudou : Les apprentissages à l école maternelle 12 novembre 2008, St Etienne de St Geoirs

Plus en détail

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE!

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! rétablissement et psychose / Fiche 1 JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! JJérôme s énerve : «Je ne suis pas psychotique! Vous ne dites que des conneries! Je suis moi, Jérôme, et je ne vois pas le monde comme vous,

Plus en détail

Contribution des Jeunes Européens-France au livre vert sur la promotion de la mobilité des jeunes à des fins d apprentissage

Contribution des Jeunes Européens-France au livre vert sur la promotion de la mobilité des jeunes à des fins d apprentissage Contribution des Jeunes Européens-France au livre vert sur la promotion de la mobilité des jeunes à des fins d apprentissage La contribution apportée par les Jeunes Européens-France se base : - D une part

Plus en détail

QUI SUIS-JE? Par MONIQUE PRUDET, ASSISTANTE SOCIALE INDEPENDANTE

QUI SUIS-JE? Par MONIQUE PRUDET, ASSISTANTE SOCIALE INDEPENDANTE 1 QUI SUIS-JE? Par MONIQUE PRUDET, ASSISTANTE SOCIALE INDEPENDANTE 4 BIS RUE DE PARIS 94470 BOISSY ST LEGER 01 45 95 42 47 moniqueprudet@aol.com 2 MA GENESE : Je suis devenue assistante sociale non par

Plus en détail

Compte rendu de la formation

Compte rendu de la formation Compte rendu de la formation «Expertise de vos pratiques en Méthode Naturelle de la Lecture et de l Ecriture (MNLE)» Animée par Sybille Grandamy Le 10 mars 2015 BILAN QUALITATIF ET QUANTITATIF 9 participant(e)s

Plus en détail

Travail en groupe Apprendre la coopération

Travail en groupe Apprendre la coopération Travail en groupe Apprendre la coopération Travailler en groupe, en atelier peut répondre à de nombreux objectifs qui peuvent être très différents les uns des autres. Nous insisterons ici sur les pratiques

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

Action de l UE : défendre les droits des victimes

Action de l UE : défendre les droits des victimes défendre les droits des victimes Quel est le problème? Chaque année dans l UE, plus de 75 millions de personnes sont victimes de délits graves et 40 000 meurent dans des accidents de la route. Ces événements

Plus en détail

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège...

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège... NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège......... SOMMAIRE Avant le stage Le cahier de stage. 2 Conseil au stagiaire. 3 Fiche d identité de l élève

Plus en détail

que dois-tu savoir sur le diabète?

que dois-tu savoir sur le diabète? INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS - TERRE NEUVE - FRHMG00277 - Avril 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. que dois-tu savoir sur le diabète? Lilly France 24 boulevard Vital Bouhot CS 50004-92521

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR RAPPORT DE FIN DE SEJOUR Australie / Sydney 2010 IUT2 Grenoble Département Technique de Commercialisation A/ Vie pratique -Logement- Les logements sont très chers en Australie et plus particulièrement

Plus en détail

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin 6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin Des lunettes pour ceux qui en ont besoin De nombreuses personnes dans le monde sont atteintes d erreurs de réfraction. Cela signifie que leurs yeux ne voient pas

Plus en détail

Volume 1 Numéro 2 Février 2009

Volume 1 Numéro 2 Février 2009 Volume 1 Numéro 2 Février 2009 Sommaire Lancement du concours Je prends ma place...1 Lancement du concours Je prends ma place Entrevue avec Annie Patenaude, lauréate 2008...2 En collaboration avec le Secrétariat

Plus en détail

Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement

Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement Deux pairs aidants, plusieurs milieux d intervention pour le rétablissement Dans cet atelier, nous verrons plusieurs façons d intervenir en tant que pair aidant. Anne-Marie Benoit présentera son travail

Plus en détail

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Conseil régional Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Dans ce tableau, la numérotation est utilisée afin de faciliter le suivi de la présentation. Légende Palier N signifie national R signifie régional

Plus en détail

Sur la méthodologique et l organisation du travail. Difficultés d ordre méthodologique et d organisation

Sur la méthodologique et l organisation du travail. Difficultés d ordre méthodologique et d organisation PROFILS DES ELEVES Difficultés d ordre méthodologique et d organisation Les élèves commencent les exercices avant d avoir vu la leçon; ils ne savent pas utiliser efficacement les manuels. Ils ne se rendent

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

PETIT GUIDE D ÊTRE HEUREUX À L USAGE DES GENS QUI DÉCIDENT. Marie-Lore Staudt Coach2vie

PETIT GUIDE D ÊTRE HEUREUX À L USAGE DES GENS QUI DÉCIDENT. Marie-Lore Staudt Coach2vie PETIT GUIDE À L USAGE DES GENS QUI DÉCIDENT D ÊTRE HEUREUX Marie-Lore Staudt Coach2vie 2013 1 SOMMAIRE 1. Etapes d évolution vers une transformation de vie 3 2. Ce que je fais avec vous en coaching 5 3.

Plus en détail

Directives. 1. Je lis beaucoup. 2. J aime utiliser la calculatrice, un chiffrier électronique ou un logiciel de base de données à l ordinateur.

Directives. 1. Je lis beaucoup. 2. J aime utiliser la calculatrice, un chiffrier électronique ou un logiciel de base de données à l ordinateur. Nous vous invitons à faire compléter ce questionnaire par votre enfant et à le compléter par la suite en utilisant la section qui vous est attribuée en pensant à votre enfant. Directives Lis chaque énoncé

Plus en détail

1. Composition des groupes en formation qui ont été interrogés sur le thème de l inter- culturalité:

1. Composition des groupes en formation qui ont été interrogés sur le thème de l inter- culturalité: 1. Composition des groupes en formation qui ont été interrogés sur le thème de l inter- culturalité: Nous avons consulté les 3 sites de l INSUP plus particulièrement confrontés à la mixité culturelle :

Plus en détail

DEVENEZ UN HÉROS POUR. L association Prévention Routière

DEVENEZ UN HÉROS POUR. L association Prévention Routière DEVENEZ UN HÉROS POUR L association Prévention Routière 1 Notre mission Créée en 1949, l'association Prévention Routière est reconnue d'utilité publique en 1955. Elle conduit ses actions dans de multiples

Plus en détail

Louise, elle est folle

Louise, elle est folle Leslie Kaplan Louise, elle est folle suivi de Renversement contre une civilisation du cliché la ligne Copi-Buñuel-Beckett P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6 e pour Élise et Fred tu m as trahie

Plus en détail

Bibliothèque des Compétences clés

Bibliothèque des Compétences clés Bibliothèque des Compétences clés Modules Jours Heures S exprimer oralement 3 21 S exprimer à l écrit 4 28 Manipuler les chiffres et les ordres de grandeur 5 35 Utiliser les principaux outils bureautiques

Plus en détail

CHARTE DES PROGRAMMES

CHARTE DES PROGRAMMES CHARTE DES PROGRAMMES Charte relative à l élaboration, à la mise en œuvre et au suivi des programmes d enseignement ainsi qu aux modalités d évaluation des élèves dans l enseignement scolaire CONSEIL SUPÉRIEUR

Plus en détail

RÉFLÉCHIR AUX ENJEUX DU CRÉDIT

RÉFLÉCHIR AUX ENJEUX DU CRÉDIT Activités éducatives pour les élèves de 10 à 11 ans RÉFLÉCHIR AUX ENJEUX DU CRÉDIT NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 10 À 11 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Après avoir étudié les types de paiement,

Plus en détail

AVIS DE LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DE L AUTISME DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA LUTTE CONTRE L INTIMIDATION

AVIS DE LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DE L AUTISME DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA LUTTE CONTRE L INTIMIDATION AVIS DE LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DE L AUTISME DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA LUTTE CONTRE L INTIMIDATION NOVEMBRE 2014 La Fédération québécoise de l'autisme (FQA) est un regroupement

Plus en détail

Concours AEFE Paroles de Presse Edition 2015

Concours AEFE Paroles de Presse Edition 2015 Concours AEFE Paroles de Presse Edition 2015 Cette année, dans le cadre du concours Parole de Presse, la classe de CE2 de M. Sébastien Allaire de la Petite Ecole d Hydra d Alger (école d Entreprise du

Plus en détail

Élections fédérales. Formation 101

Élections fédérales. Formation 101 Élections fédérales Formation 101 Déroulement de la formation 1- Le parlement canadien 2- Rôle du député 3- Rôle du premier ministre 4- Les enjeux locaux en lien avec les élections fédérales 5- Comment,

Plus en détail

Sommaire de la séquence 9

Sommaire de la séquence 9 Sommaire de la séquence 9 Éducation civique Séance 1........................................................................................................... Une commune, comment ça marche?........................................................................................

Plus en détail

Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques

Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques Parmi les trois domaines d activités proposés aux élèves volontaires dans le cadre de l accompagnement éducatif, «l aide aux devoirs

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

Étude 2013 sur la. reconnaissance des bénévoles. Contenu. Comment les bénévoles canadiens souhaitent-ils que leurs contributions soient reconnues?

Étude 2013 sur la. reconnaissance des bénévoles. Contenu. Comment les bénévoles canadiens souhaitent-ils que leurs contributions soient reconnues? Étude 2013 sur la reconnaissance des bénévoles Contenu Objectifs et méthodologie de la 2 recherche 3 Principaux résultats 4 Engagement bénévole Reconnaissance des bénévoles 6 Comment les bénévoles canadiens

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

SEQUENCE : LES 5 SENS

SEQUENCE : LES 5 SENS SEQUENCE : LES 5 SENS Groupe concerné : Groupe sciences Nombre de séances prévues : 8 Compétence 3 du Palier 2 du socle commun : La culture scientifique et technologique - Pratiquer une démarche scientifique

Plus en détail

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille.

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Parent avant tout Parent malgré tout Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Edition: Addiction Suisse, Lausanne 2012 Que vous soyez directement concerné-e ou que

Plus en détail

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer.

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Mais je me suis repris : En fait, je préférais les recevoir dans

Plus en détail