Présentation AG GCS TS Centre

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation AG GCS TS Centre"

Transcription

1 Répertoire Opérationnel des Ressources Présentation AG GCS TS Centre 21 mars 2013, D. Linassier

2 Plan Définitions Descriptions des offres de soins Modules spécialisés Organisation Les acteurs L organisation Les objectifs Etat des Lieux et prospects Descriptions Modules Conclusion

3 Constat Le constat Mauvaise connaissance de l offre de soins des établissements Variabilité de l offre de soins Difficulté d avoir les numéros directs Mauvaise connaissance des lits disponibles Complexité des mises à jours Mauvaise visibilité des ressources au sein des structures de soins Des référentiels locaux incomplets Les expériences Des portails d information des urgences Des recherches au niveau de l offre de soins Consultation des disponibilités en temps réel Aucune région n était opérationnelle d une manière satisfaisante, compte tenu de l absence d un cahier des charges clair et d une organisation adéquate forte pour la mise à jour des données en temps réel ou en différé

4 Une réponse : ROR Nationale Circulaire DHOS relative à la prise en charge des urgences du 13 février 2007 Régionale Répertoire de toutes les Ressources Opérationnel Accessible Mises à jour certifiées par les établissements Controlées (usages, procédures) Outils > modules spécialisés. Interopérable

5 Qu'est-ce que le R.O.R.? «Outil informatisé qui doit fournir aux professionnels de santé une aide pour l orientation des patients, en donnant accès à la description formalisée, fiable et actualisée, des ressources sur le territoire de santé et au niveau régional voire inter régional ou même national Initialement conçu dans le contexte de l urgence, le ROR se veut un outil complet et dynamique de description de l offre de soins avec des applications potentielles importantes au-delà de la seule médecine d urgence»

6 4 enjeux majeurs Améliorer l orientation du patient nécessitant des soins urgents Connaissance de l offre de soins des établissements directement impliqués dans la prise en charge des urgences Orienter les patients en aval des urgences Connaissance de l offre de soins en aval et notamment court séjour, SSR, long séjour Améliorer la connaissance de l organisation de la permanence des soins et des transports des patients Connaissance de la logistique de permanence des soins et transports du patient Etre un support d accueil d informations relatives aux situations d exception Connaissance des contacts administratifs et opérationnels utiles dans un contexte de gestion de crise

7 Une offre de soins complète Pour chaque établissement : Les spécialités (chirurgie, réanimation, soins intensifs ) Les capacités d hospitalisation (nombre de lits, ) Les aptitudes (compétences des professionnels de santé) Les techniques mises en œuvre et les équipements utilisés pour ces prestations (imagerie ) Les pathologies prises en charge Les populations concernées pour ces pathologies (pédiatrie, gériatrie..) Pour les soins ambulatoires : Les modalités de présence des professionnels de santé de la permanence des soins

8 Une offre de soins dynamique Le ROR renseigne sur la disponibilité des ressources Les modalités d accès aux plateaux techniques ou aux services d hospitalisation Les horaires de fonctionnement Les modalités de présence des médecins, en garde ou en astreinte, Les fermetures programmées de service Les pannes d équipement ou les opérations de maintenance Les absences durables d aptitudes Les professionnels de la permanence des soins ambulatoires L objectif du ROR (à sa mise en œuvre) n est pas de connaître la disponibilité en temps réel des ressources mais plutôt d être en mesure de connaître très rapidement les indisponibilités

9 Les objectifs du R.O.R. 1 3 Description de l offre de soins pour la prise en charge des patients en urgence 2 Toute l offre de soins hospitalière et l aval de l hôpital 3 L offre de soins extra hospitalière 4 Disponibilité des ressources 2 5 Localisation des ressources

10 Définition ROR (2) Les offres de soins

11 Principes du ROR Centre «coller» à la définition Outil régional pour tous les acteurs Objectifs Mettre en place le ROR Centre Cohérence avec le schéma régional Homogénéiser et développer les outils Travailler en réseau.

12 Pour faire vivre et grandir La cellule ROR régionale : 2 types de missions Garantir le maintien à jour de l offre de soins Vérifications périodiques Relances auprès des établissements Assistance fonctionnelle et technique (relai) Gestion des fiches d évènement indésirable Production de tableaux de bord Développer de nouveaux usages Coordination des actions pour étendre le périmètre Communication et support auprès des référents des nouveaux établissements Communication vers la médecine libérale Test des nouvelles versions du logiciel Partage d expérience sur les usages Développement de documentation

13 Organisation : les acteurs Tous les Etablissements et réseaux ARS Centre CHR Orléans GCS TS Centre Partenaires OMEDIT, R Périnatalité, CDOM, URPS / ORU PACA, autres régions (Corse, PACA, Bourgogne, Pays de Loire )

14 Organisation : les instances Comité stratégique Comité Opérationnel Une réunion tous les deux mois Cellule de coordination 50% de Praticien Hospitalier: 100% d Assistante Médico-administrative: Budget de fonctionnement Support technique Par le GCS Installation des logiciels, tests techniques, support utilisateurs Hébergement de la base de données Adhésion à ORU-PACA Budget investissement

15 Organisation : Les groupes de travail Groupe de travail technique Groupes de travail métier Etablissements pilotes Club utilisateurs Réunions nationales (ORU, ASIP )

16 Point d avancement 2012 Choix et Installation de la solution ORU-PACA Déployée en PACA, Bourgogne, Corse et Centre Auvergne mais en version «satellite» - hors gestion ORU-PACA Club utilisateurs Pays de Loire... Adhésion du GCS Télésanté Centre à ORU-PACA Accès à la maintenance corrective et évolutive du logiciel Mise à jour des offres de soins des MCO Reprise des données de Complétées et vérifiées par les référents d établissements Validées par les directions d établissement Lancement officiel mai 2012.

17 2013 Point d avancement (2) Description Validation annuelle des données existantes Extension de descriptions des offres de soins Psychiatrie, EML, radiothérapie et dialyse. SSR Antidotes régionaux Validation electronique des données (Dir, ARS, CDOM ) Modules spécialisés Cartographie +++ Plans blancs (puis bleus) FEI PDS- ES

18

19 A venir Extension du périmètre de description HAD, EHPAD Médecine libérale Lien PMSI DAE (arlod) Modules Périnatalités : TIU Hôpital en tension (lien RPU, intérêt lits critiques) Lien ROR x SAMU Etude de nouveaux modules fonctionnels En rouge cahier les travaux déjà en cours

20 Avantages attendus pour tous Informations Validées et à jour Finesse opérationnelle Mise à disposition d outils Orientations patients Information et communication Lien 15 / ROR Transparence, décloisonnement et collaboration Cohérence du projet régional

21 Informations demandées aux ML Accord Structure Nom Adresse, mail, site web Eléments de géolocalisation Téléphone, fax, ligne directe (?) Modalités de fonctionnement Continuité des soins Heure et jour d ouverture de la structure Amplitude de la réponse téléphonique «Correspondant» en cas d absence. PDSA. Elle est connue. Evaluer au niveau régional le gain d un traitement direct dans le ROR (une saisie, interface logiciel SAMU ) Structure Déclaration des divers congés ++ problème de la fiabilité des données Risque de rejet Discussion sur : Participe ou non a la PDSA Accueil non programmé Visites : oui/non, horaires Professionnel Pas d accord Professionnel Nom, Prénom, RPPS Spécialité, compétences ou orientations

22 Fonctionnalités attendues par la ML Ces fonctionnalités seront présentées pour avis au club utilisateurs du 19 mars Fonctions d informations Sur MCO File d attente aux urgences analyser portabilité dans la région de l existant Horaires des consultations +/- tarifs Coordonnées ES, Pôle, services, professionnels, PDS-ES fait Et les autres OS à venir Fonctions d orientation du patient «au lit du patient» Intérêt d un accès unique aux outils PMSI faisabilité Rush, arbitrage C. Stratégique, développement mineur ORU PACA Admissions MCO analyser SSR existant, dépend choix region Maisons de retraite adaptation module existant SSR en cours Volet social FONDAMENTAL A DEVELOPPER RDV comme CS urgente (non pris par le patient) a analyser Liens Remplissage par le ROR d Améli.fr faisabilité Lien DMP. Inclure l INC au dossier patient type SSR. Faisabilité simple

23 Hôpital en tension

24 Conclusion 1 Une vision régionale et Inter établissement Transparence, exhaustivité Des offres de soins «brutes» Des réseaux structurés De prise en charge d une pathologie (UNV, périnatalité, ICA ) D une organisation de prise en charge (HAD, EHPAD )

25 Conclusion 2 Une vision locale (intra établissement) A évaluer avec chaque établissement Outils facilitants Base de référence (OS, professionnels, matériels ) «annuaire médical» local avec RPPS Gestion des lits /

26 Conclusion 3 Pour les établissements Rendre accessible le ROR Faciliter l accès interne Codes personnels Mettre à jour les données Assurer la validation annuelle des OS Répondre aux FEI Développer l usage

27 Conclusions 4 Points positifs Outil existant et renseigné Logiciel fonctionnel, maintenu et évolutif Club utilisateurs productif Réseau de référents actifs Des centres pilotes (Chateauroux, Dreux, Gien et Orléans ) Dynamique en place Volonté de faire Axes d amélioration Communication autour du ROR Assurer le maintien en conditions opérationnelles du ROR Centre Procédures Organisation : Cellule ROR Régionale pour assurer le contrôle des données, l application des procédures, les extensions de périmètre Développer les outils opérationnels

28 Conclusions 5 Economie Economie d échelle En temps En personnel Décloisonnement Transparence et Cohérence Outil évolutif pour NOS besoins.

29 Conclusions 6 La visibilité de l information médicale Rôle du GCS TS Centre +++ technique (support, conseil +++) cohérence Acces portail TS Centre

30 Merci de votre attention

Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF

Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF Madame Laureen WELSCHBILLIG Chef de projet Système d Information de Santé ARS IDF Système d information MAIA et stratégie régionale Journée MAIA Paris 11 mai 2015 Hôtel de Ville de Paris Systèmes d Information

Plus en détail

Pour tout complément d informations sur le GCS Esanté : www.esante-poitou-charentes.fr

Pour tout complément d informations sur le GCS Esanté : www.esante-poitou-charentes.fr FICHE DE POSTE Administrateur ROR Le GCS Esanté Poitou-Charentes Le GCS Esanté Poitou-Charentes rassemble les établissements publics et privés de santé, ainsi que la plupart des professionnels de santé

Plus en détail

TRAJECTOIRE dossier unique d admission en SSR : Soins de Suite et de Réadaptation. Dr. B.PONTIER Vendredi 20 mai

TRAJECTOIRE dossier unique d admission en SSR : Soins de Suite et de Réadaptation. Dr. B.PONTIER Vendredi 20 mai TRAJECTOIRE dossier unique d admission en SSR : Soins de Suite et de Réadaptation Dr. B.PONTIER Vendredi 20 mai TRAJECTOIRE Intérêts du logiciel via internet Mise en place par l ARS Auvergne (coordination

Plus en détail

Appel à candidature. Plateformes de services médico-sociaux en faveur des personnes âgées en risque de perte d autonomie. Document n ARS/AAC/DAMS

Appel à candidature. Plateformes de services médico-sociaux en faveur des personnes âgées en risque de perte d autonomie. Document n ARS/AAC/DAMS Appel à candidature Plateformes de services médico-sociaux en faveur des personnes âgées en risque de perte d autonomie Document n ARS/AAC/DAMS Contexte Les besoins à satisfaire et les orientations du

Plus en détail

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die LES RENCONTRES DU MANAGEMENT Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die Dr Florence TARPIN-LYONNET Chef de Pôle des activités de soins et d Hospitalisation à Domicile CH Crest Présidente CME Retour

Plus en détail

GCS esante LR Projets Urgence/ROR COLLEGE REGIONAL DES URGENTISTES 19 mars 2015. www.esante-lr.fr

GCS esante LR Projets Urgence/ROR COLLEGE REGIONAL DES URGENTISTES 19 mars 2015. www.esante-lr.fr GCS esante LR Projets Urgence/ROR COLLEGE REGIONAL DES URGENTISTES 19 mars 2015 www.esante-lr.fr 1 Pourquoi un GCS? Missions générales : Réponse technique aux adhérents du GCS e-santé Apporte sa compétence

Plus en détail

MUNICIPALITE DE PORRENTRUY. Description de poste

MUNICIPALITE DE PORRENTRUY. Description de poste Page 1 / 5 Description de poste 1. Indentification Intitulé de la fonction : chargé de projets : études et travaux d équipement Classification de la fonction : Fonction de référence : 6 Classes : 6 à 7

Plus en détail

Expérimentation d une plateforme téléphonique d écoute et d accompagnement

Expérimentation d une plateforme téléphonique d écoute et d accompagnement Expérimentation d une plateforme téléphonique d écoute et d accompagnement Dispositif à destination des agents de l Education Nationale en Polynésie Française MGEN Réseaux PAS Section Extra Métropolitaine

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Permanence des soins ambulatoire. NUIT, WE, jours fériés, POUR JOINDRE UN MEDECIN. Composez le

DOSSIER DE PRESSE. Permanence des soins ambulatoire. NUIT, WE, jours fériés, POUR JOINDRE UN MEDECIN. Composez le Conseil de l'ordre des médecins de la Creuse DOSSIER DE PRESSE Permanence des soins ambulatoire A partir du 1 er octobre 2012, partout en Creuse NUIT, WE, jours fériés, POUR JOINDRE UN MEDECIN Composez

Plus en détail

N/ réf : N mercure : La ministre déléguée à la cohésion sociale et à la parité

N/ réf : N mercure : La ministre déléguée à la cohésion sociale et à la parité Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère de la santé et des solidarités Ministre déléguée à la Cohésion sociale et à la Parité Direction générale de l action sociale Sous-direction

Plus en détail

MARTAA vous propose: Plan d actions 2009-2010

MARTAA vous propose: Plan d actions 2009-2010 MARTAA vous propose: Plan d actions 2009-2010 1 - ACTEUR et FORMATEUR Deux volets : Médical (PMSI MCO, SSR, PSY ) Finances & Contrôle de gestion Principe : Un plan de formation est proposé chaque année.

Plus en détail

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Brevet fédéral d informaticienne en technique des systèmes et réseaux TIC Brevet fédéral d informaticienne de gestion 1. :

Plus en détail

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par ANNEXE 6 CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITES DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

Le DMP pour les EHPAD De la Vienne. Poitiers 03 Avril 2014

Le DMP pour les EHPAD De la Vienne. Poitiers 03 Avril 2014 Le DMP pour les EHPAD De la Vienne Poitiers 03 Avril 2014 Sommaire Le GCS Esanté Poitou-Charentes Focus sur le DMP Le DMP en Poitou-Charentes L utilisation du DMP en EHPAD L accompagnement des EHPAD Réunion

Plus en détail

«Expertise» ViaTrajectoire: comment éviter les ruptures de soins?

«Expertise» ViaTrajectoire: comment éviter les ruptures de soins? «Expertise» ViaTrajectoire: comment éviter les ruptures de soins? Dispositif de Coordination de l Aval du court séjour hospitalier du Territoire de santé 1 des Pays de la Loire: La Loire-Atlantique Journées

Plus en détail

La CIMU un outil de pilotage interne

La CIMU un outil de pilotage interne La CIMU un outil de pilotage interne Temps d attente entre la décision d orientation et le départ du service + 17% + 38% + 24% - 13% - 43% - 25% - 15% DES OUTILS EN PLACE (4) : les Urgences - 14% Agir

Plus en détail

Guide d aide à la préparation de l organisation des soins en situations sanitaires exceptionnelles. Document de travail DUS

Guide d aide à la préparation de l organisation des soins en situations sanitaires exceptionnelles. Document de travail DUS Guide d aide à la préparation de l organisation des soins en situations sanitaires exceptionnelles Document de travail DUS Objectifs Se préparer à la gestion d une SSE susceptible «d engendrer une augmentation

Plus en détail

Valérie Drouvot Direction Générale de la santé / Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins - Cellule Infections nosocomiales

Valérie Drouvot Direction Générale de la santé / Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins - Cellule Infections nosocomiales L organisation de la lutte contre les infections nosocomiales en France & La place de l usager dans le programme national de lutte contre les infections nosocomiales 2005/2008 Valérie Drouvot Direction

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) CENTRE HOSPITALIER ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (APRES MESURE DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER 3, rue du Jeu de Paume 54210 SAINT NICOLAS DE PORT Juin 2008 PARTIE 1 Nom de l établissement Situation géographique

Plus en détail

Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Service du Personnel Recrutement

Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Service du Personnel Recrutement Centre Hospitalier Universitaire de Liège Domaine Universitaire du Sart Tilman B35 4000 LIEGE 1 www.chuliege.be Service du Personnel Recrutement Liège, le 30 janvier 2012 APPEL INTERNE et ETERNE AU CANDIDATURES

Plus en détail

DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE

DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE Date de dépôt des candidatures : 1 er juillet 30 septembre 2014 1 er janvier 31 mars 2015 APPEL A PROJETS DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE Cahier des charges

Plus en détail

Fédération des collèges de médecine d urgence Marseille Novembre 2008. 24/10/2008 ROR-IF Dr F. Dolveck

Fédération des collèges de médecine d urgence Marseille Novembre 2008. 24/10/2008 ROR-IF Dr F. Dolveck Fédération des collèges de médecine d urgence Marseille Novembre 2008 Dr F. Dolveck 1 Premiers éléments de réflexion Des expériences localisés non concertés (92-91) : Mauvaise connaissance de l offre de

Plus en détail

10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées

10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées 10.1. La prise en charge hospitalière des personnes âgées Une part de plus en plus importante de l activité hospitalière concerne la prise en charge des personnes âgées La patientèle âgée concentre une

Plus en détail

Projet médico-social 2013-2017

Projet médico-social 2013-2017 Projet médico-social 2013-2017 C E N T R E H O S P I T A L I E R R É G I O N A L D O R L É A N S Hôpital Porte Madeleine 1, rue Porte Madeleine BP 2439 45032 Orléans cedex 1 Le service social de par ses

Plus en détail

Recommandations pour le projet de santé et règlement intérieur des centres de santé

Recommandations pour le projet de santé et règlement intérieur des centres de santé Recommandations pour le projet de santé et règlement intérieur des centres de santé L article L 6323-1 du CSP impose aux centres de santé de se doter d un projet de santé incluant des dispositions tendant

Plus en détail

FICHE DE POSTE POSTE INFIRMIER DE JOUR HAD-POLE 93G13

FICHE DE POSTE POSTE INFIRMIER DE JOUR HAD-POLE 93G13 Page 1 sur 6 Métier INFIRMIER Intitulé du poste INFIRMIER EN AMBULATOIRE Villes de rattachements Bobigny, Pantin TITULAIRE DU POSTE : Localisation 48,rue Louise Michel 93000 BOBIGNY Version 1 Composition

Plus en détail

Troisième COPIL PAERPA. Mardi 16 décembre 2014 14h30 16h30

Troisième COPIL PAERPA. Mardi 16 décembre 2014 14h30 16h30 Troisième COPIL PAERPA Mardi 16 décembre 2014 14h30 16h30 Troisième COPIL PAERPA 16 décembre 2014 Ordre du jour Introduction Gilles Echardour, Délégué territorial de Paris Les actions PAERPA 1. Conventionnements

Plus en détail

Annexe 1 (Convention RTU 40)

Annexe 1 (Convention RTU 40) Annexe 1 (Convention RTU 40) 1. Engagement des établissements sur les prises en charge de proximité (Ne sont recensés que les établissements possédants un SU)... 2 Centre Hospitalier de Mont de Marsan...

Plus en détail

Responsable du département. Production / Infrastructures

Responsable du département. Production / Infrastructures Page 1 sur 9 Nom Fonction REDACTEUR VERIFICATEUR APPROBATEUR Martine Véniard Directeur du système d information Directeur du personnel Direction générale Date 1/01/2016 Signature Sources : Répertoire des

Plus en détail

Projet RUBIS Réseau Urgence en Bourgogne et Indicateurs de Suivi

Projet RUBIS Réseau Urgence en Bourgogne et Indicateurs de Suivi Projet RUBIS Réseau Urgence en Bourgogne et Indicateurs de Suivi Colloque Santé,, SI, Télémédecine T et maillage du territoire 27 septembre 2006 Mr Avri ROSENBERG, Directeur de projet, STREAM CONSULTING

Plus en détail

Filières et réseaux de gériatrie. Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca

Filières et réseaux de gériatrie. Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca Filières et réseaux de gériatrie Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca Population âgée en forte augmentation Augmentation de l espérance de vie à

Plus en détail

Atelier de retour d expérience n 2

Atelier de retour d expérience n 2 Atelier de retour d expérience n 2 Amélioration du service rendu aux personnes âgées en perte d'autonomie et optimisation de l'organisation de l'offre de soins et de services Béatrice Lorrain Pilote MAIA

Plus en détail

Rôle en stérilisation de l IBODE et du préparateur

Rôle en stérilisation de l IBODE et du préparateur 1 34 èmes Journées Nationales d Etudes sur la Stérilisation Lyon 04 avril 2012 Rôle en stérilisation de l IBODE et du préparateur Valérie PAGES Marie-Pierre FIZE Cadre Préparatrice Stérilisation CHU TOULOUSE

Plus en détail

PROFIL DE POSTE. Cadre de santé

PROFIL DE POSTE. Cadre de santé Centre Hospitalier de Dreux Pôle Admissions Non Programmées (ANP) PROFIL DE POSTE Cadre de santé Réanimation Polyvalente / Unité de Surveillance Continue (USC) Version n Nombre de pages : Diffusée le :

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE DE READAPTATION FONCTIONNELLE DE QUINGEY. Route de Lyon B.P.

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) CENTRE DE READAPTATION FONCTIONNELLE DE QUINGEY. Route de Lyon B.P. ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2 ÈME PROCÉDURE CENTRE DE READAPTATION FONCTIONNELLE DE QUINGEY Route de Lyon B.P. 5 25440 QUINGEY Juin 2011 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

SSR ET TERRITOIRES :

SSR ET TERRITOIRES : SSR ET TERRITOIRES : OPTIMISER LES PARCOURS PATIENTS Dr Lawrence BORIES Gériatre Chef du pôle d activité clinique et médical 1 Projet médical de territoire et Soins de suite et réadaptation : Témoignage

Plus en détail

Assemblée Générale Ordinaire Compte-rendu Vendredi 27 juin 2014

Assemblée Générale Ordinaire Compte-rendu Vendredi 27 juin 2014 Assemblée Générale Ordinaire Compte-rendu Vendredi 27 juin 2014 Pièces jointes PJ 1 : Liste émargement PJ 2 : Présentation power point PJ 3 : Convention interdépartementale Trajectoire Médico-Social PJ

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR. Janvier 2012 1

CE QU IL FAUT SAVOIR. Janvier 2012 1 QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES «EXPERIMENTATION DE NOUVEAUX MODES D ORGANISATIONS DES SOINS DESTINES A OPTIMISER LES PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE»

Plus en détail

Situé au sud-est de Lyon sur la

Situé au sud-est de Lyon sur la Marguerite PRÉVOT Interne en santé publique, département d information médicale Martine PINAY Ingénieur en méthodes et organisation Thierry DECHENAUD Ingénieur à la direction du système d information Claude

Plus en détail

Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares»

Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares» Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares» (mars 2007) Ministère de la Santé et des Solidarités DHOS Bureau O4 1 Table des matières 1. DESCRIPTION DU CENTRE DE COMPETENCES...4 1.1 L'EQUIPE

Plus en détail

HAD/SAMU QUELLE INTERFACE POUR LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS EN SOINS PALLIATIFS? Dr Cathy GERLES AURILLAC. Congrès CHADA 20/11/2014

HAD/SAMU QUELLE INTERFACE POUR LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS EN SOINS PALLIATIFS? Dr Cathy GERLES AURILLAC. Congrès CHADA 20/11/2014 HAD/SAMU QUELLE INTERFACE POUR LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS EN SOINS PALLIATIFS? Dr Cathy GERLES AURILLAC Congrès CHADA 20/11/2014 HAD Aurillac 1 RETOUR d EXPERIENCE Étude d une collaboration RESAPAC

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR LA REALISATION DU SITE INTERNET DU CABINET ULYSS

CAHIER DES CHARGES POUR LA REALISATION DU SITE INTERNET DU CABINET ULYSS CAHIER DES CHARGES POUR LA REALISATION DU SITE INTERNET DU CABINET ULYSS Nom de l entreprise : CABINET ULYSS Adresse : BP 11156 Libreville - Gabon Tel : +241 44 53 10 Fax : +241 44 53 11 Email : ulyssconseil@gmail.com

Plus en détail

Journée présentation TSN

Journée présentation TSN Journée présentation TSN Bourgogne (e-ticss) aux industriels 23 décembre 2014 1 Déroulé de la réunion Contexte et principaux objectifs de TSN : Augmenter la qualité de la prise en charge perçue par les

Plus en détail

DIRECTION DE L INFORMATION LÉGALE ET ADMINISTRATIVE IDENTIFICATION DU POSTE. POSITION du POSTE dans l organigramme fonctionnel du département

DIRECTION DE L INFORMATION LÉGALE ET ADMINISTRATIVE IDENTIFICATION DU POSTE. POSITION du POSTE dans l organigramme fonctionnel du département FICHE DE DESCRIPTION DE POSTE DIRECTION DE L INFORMATION LÉGALE ET ADMINISTRATIVE TITULAIRE DU POSTE Nom : Prénom : RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE DIRECT Nom : BUREL Prénom : Frédéric Visa : Visa : Date : 18/05/16

Plus en détail

VIOLENCE A L HÔPITAL FORMATION DU PERSONNEL

VIOLENCE A L HÔPITAL FORMATION DU PERSONNEL VIOLENCE A L HÔPITAL FORMATION DU PERSONNEL Docteur Caquelard François Praticien Hospitalier Urgentiste Formateur en Gestion de la Violence Mulhouse le 8 octobre 2015 Groupe Régional VIOLENCE A L HÔPITAL

Plus en détail

Mardi 24 mai 2011. CLIC, Réseaux, MAI. CLIC et développement de la coordination

Mardi 24 mai 2011. CLIC, Réseaux, MAI. CLIC et développement de la coordination Mardi 3 ème rencontre nationale des Réseaux de santé Personnes Agées CLIC, Réseaux, MAI CLIC et développement de la coordination Intervention : Yvelise ABECASSIS, présidente A.N.C.CLIC - Association Nationale

Plus en détail

L HOSPITALISATION A DOMICILE EN ILE DE FRANCE

L HOSPITALISATION A DOMICILE EN ILE DE FRANCE L HOSPITALISATION A DOMICILE EN ILE DE FRANCE ASSOCIATION PARTICIPANT AU SERVICE PUBLIC HOSPITALIER 15 Quai de Dion Bouton 92816 PUTEAUX Cedex www.santeservice.asso.fr Qu est-ce que l hospitalisation à

Plus en détail

Annexe : Référentiel national de gestion du temps de travail médical applicable dans les structures de médecine d urgence

Annexe : Référentiel national de gestion du temps de travail médical applicable dans les structures de médecine d urgence Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières

Plus en détail

Centre Hospitalier de Bastia

Centre Hospitalier de Bastia Le bilan des années 2010 2011 2012 2013 et 2014 est important tant dans le domaine de la gestion et du pilotage que de la stratégie, du management, de l équilibre des organisations et de la coopération

Plus en détail

Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)?

Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)? Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)? Document à l attention des collectivités territoriales LE DIAGNOSTIC TERRITORIAL PARTAGE une étape incontournable,

Plus en détail

Dossier Médical Personnel Déploiement en Pays de la Loire

Dossier Médical Personnel Déploiement en Pays de la Loire Dossier Médical Personnel Déploiement en Pays de la Loire 2 territoires sélectionnés : Sélection des bassins - Nord Vendée projet articulé autour du CH LVO de Challans - Sud ouest mayennais projet articulé

Plus en détail

«Quelles pratiques et perspectives de e-santé pour les infirmiers libéraux?»

«Quelles pratiques et perspectives de e-santé pour les infirmiers libéraux?» «Quelles pratiques et perspectives de e-santé pour les infirmiers libéraux?» Maryse GUILLAUME Infirmière libérale Secrétaire Générale Fédération Nationale des Infirmiers Chargée de mission télésanté E-SANTE

Plus en détail

SATISFACTION AU TRAVAIL DES PROFESSIONNELS DE SANTE GRILLE DE RECUEIL

SATISFACTION AU TRAVAIL DES PROFESSIONNELS DE SANTE GRILLE DE RECUEIL SATISFACTION AU TRAVAIL DES PROFESSIONNELS DE SANTE GRILLE DE RECUEIL Ce questionnaire aborde différents aspects de votre vie professionnelle ; pour chacun d eux, indiquez si vous l estimez plus ou moins

Plus en détail

FICHE DE POSTE : Directeur adjoint Ecole d IADE

FICHE DE POSTE : Directeur adjoint Ecole d IADE C.H.I.P.S. FICHE DE POSTE DIRECTEUR ADJOINT ERIADE /FIC POS/ N 1 Créé en septembre 2014 Ecole Régionale d Infirmiers Anesthésistes Modifié le : Version n 1 4 pages + 1 page annexe Lieux de diffusion :

Plus en détail

Du Bon Usage de la Télémédecine. Exemple d application aux UCSA

Du Bon Usage de la Télémédecine. Exemple d application aux UCSA Du Bon Usage de la Télémédecine Exemple d application aux UCSA Contexte général 1 Nombreux champs d application : - téléconsultation - téléexpertise - téléformation - téléassistance Contexte général 2

Plus en détail

PROFIL DE POSTE. Cadre de santé

PROFIL DE POSTE. Cadre de santé Centre Hospitalier de Dreux Pôle Admissions Non Programmées (ANP) PROFIL DE POSTE Cadre de santé SMUR / CESU/ SAU/ HTCD Version n 1 Nombre de pages : 5 Diffusée le : Mars 2015 Appliquée le : Rédigée par

Plus en détail

Lien hôpital ville. - douleur chronique

Lien hôpital ville. - douleur chronique Lien hôpital ville - douleur chronique 1 ere année Cette labellisation vise à distinguer des expériences exemplaires et des projets innovants traduisant l'engagement dans la promotion des droits des patients.

Plus en détail

Travail en partenariat : Cancérologie d Aquitaine

Travail en partenariat : Cancérologie d Aquitaine Travail en partenariat : illustration avec le Réseau de Cancérologie d Aquitaine Atelier CCECQA 23 septembre 2014 Dr V. Bousser Réseau de Cancérologie d Aquitaine (RCA) 70 membres (établissements de santé,

Plus en détail

Fiche de poste PSYCHOLOGUE EN INSERTION

Fiche de poste PSYCHOLOGUE EN INSERTION Fiche de poste PSYCHOLOGUE EN INSERTION La fiche de fonction est un outil d organisation du travail. Elle a pour but de répertorier les missions et les principales activités associées à la fonction de

Plus en détail

Communauté de Communes du Bassin de Mortagne-au-Perche - N de dossier : C061048

Communauté de Communes du Bassin de Mortagne-au-Perche - N de dossier : C061048 Page 1 sur 6 Mon compte Mon projet Se déconnecter Communauté de Communes du Bassin de Mortagne-au-Perche - N de dossier : C061048 Votre projet a été soumis. Vous ne pourrez plus le modifier Description

Plus en détail

L HAD dans les EHPAD. Docteur Emmanuel BOVIER Médecin coordonnateur Soins et Santé HAD de LYON. Jeudi 22 Mars 2012

L HAD dans les EHPAD. Docteur Emmanuel BOVIER Médecin coordonnateur Soins et Santé HAD de LYON. Jeudi 22 Mars 2012 L HAD dans les EHPAD Docteur Emmanuel BOVIER Médecin coordonnateur Soins et Santé HAD de LYON Jeudi 22 Mars 2012 Introduction La décision d une hospitalisation conventionnelle chez un résident d EHPAD

Plus en détail

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE 5, avenue Louis-Blériot 63100 Clermont-Ferrand Tél. 0 820 200 444 Ou 04 73 36 00 37 Fax 04 73 42 98 77 contact@clinidom.fr www.clinidom.fr Finess 63 000 811 8

Plus en détail

Cahier des charges pour un appel à propositions

Cahier des charges pour un appel à propositions Cahier des charges pour un appel à propositions Mise en concurrence pour : Une intervention pédagogique en formation expérimentale auprès de l organisme de formation pilote Familles Rurales fédération

Plus en détail

SECRETARIATS MEDICAUX MONTPELLIER - NANTES -PARIS

SECRETARIATS MEDICAUX MONTPELLIER - NANTES -PARIS SECRETARIATS MEDICAUX MONTPELLIER - NANTES -PARIS MEDICAL INTERFACE propose un ensemble de programmes développés spécifiquement pour le personnel des Secrétariats Médicaux. Cette offre de formation constitue

Plus en détail

LA MESSAGERIE SECURISEE SANTE-LORRAINE.FR. ASIP Santé, le 13 décembre 2011

LA MESSAGERIE SECURISEE SANTE-LORRAINE.FR. ASIP Santé, le 13 décembre 2011 LA MESSAGERIE SECURISEE SANTE-LORRAINE.FR ASIP Santé, le 13 décembre 2011 1 La messagerie sante-lorraine: Contexte et historique Pourquoi une messagerie sécurisée régionale? Décret Confidentialité du 15

Plus en détail

Franck Jolivaldt. Programme Hôpital Numérique Axe 3 «stimuler et structurer l offre de solutions» RELIMS. Novembre 2012

Franck Jolivaldt. Programme Hôpital Numérique Axe 3 «stimuler et structurer l offre de solutions» RELIMS. Novembre 2012 Programme Hôpital Numérique Axe 3 «stimuler et structurer l offre de solutions» RELIMS Novembre 2012 Franck Jolivaldt DGOS / MSIOS Présentation du programme Hôpital numérique La Direction Générale de l

Plus en détail

Médecin Coordonnateur en EHPAD Le 6 Juin 2015

Médecin Coordonnateur en EHPAD Le 6 Juin 2015 Dr Corinne PLESSIS EHPAD «Les Pommeris» VALLIERES LES GRANDES et MDPH Dr Séverine DURIN EHPAD du Pays Vendômois et CH VENDOME Médecin Coordonnateur en EHPAD Le 6 Juin 2015 Dr PLESSIS - Dr DURIN Journée

Plus en détail

L exercice coordonné en soins de 1 er recours en Bourgogne

L exercice coordonné en soins de 1 er recours en Bourgogne L exercice coordonné en soins de 1 er recours en Bourgogne 1 Stratégie régionale de l Agence Pourquoi un référentiel? Consolider l offre de santé coordonnée déjà en place Impulser et développer l exercice

Plus en détail

FICHE DE POSTE ASSISTANT DE DIRECTION / RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER

FICHE DE POSTE ASSISTANT DE DIRECTION / RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER FICHE DE POSTE ASSISTANT DE DIRECTION / RESPONSABLE ADMINISTRATIF ET FINANCIER FONCTION Emploi repère CCN : RESPONSABLE DE SECTEUR 1. Assistance de direction : 3.1 Représenter la structure dans le cadre

Plus en détail

PLAN D ACTIONS STRATÉGIQUE RÉGIONAL

PLAN D ACTIONS STRATÉGIQUE RÉGIONAL 2016-2019 PLAN D ACTIONS STRATÉGIQUE RÉGIONAL MIDI-PYRÉNÉES ANTICIPER SOUTENIR 2 1 3 SE FORMER SE RÉALISER SE CONNECTER PARTAGER ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER

Plus en détail

Système d Accès Parking au C.H.U. de Besançon

Système d Accès Parking au C.H.U. de Besançon CENTRE HOPITALIER UNIVERSITAIRE DIRECTION DES SYSTÈMES D INFORMATION 2, PLACE ST JACQUES Système d Accès Parking au C.H.U. de Besançon Cahier des clauses techniques particulières 1/10 Sommaire 1. Introduction

Plus en détail

Fiche de poste Cadre des Services hôteliers Fonction hôtelière, Blanchisserie, Restauration, Transports externes

Fiche de poste Cadre des Services hôteliers Fonction hôtelière, Blanchisserie, Restauration, Transports externes Fiche de poste Cadre des Services hôteliers Fonction hôtelière, Blanchisserie, Restauration, Transports externes Référence : Page : 1 Date d application : Immédiate Classement : Rédaction : Olivier GEROLIMON,

Plus en détail

ViaTrajectoire EHPAD. Création d un dossier d inscription par l Usager

ViaTrajectoire EHPAD. Création d un dossier d inscription par l Usager ViaTrajectoire EHPAD Création d un dossier d inscription par l Usager Qu est ce que ViaTrajectoire ViaTrajectoire est un outil Web accessible de n importe quel navigateur et moteur de recherche Objectif

Plus en détail

Merci de bien vouloir insérer un X à côté du nom de votre employeur

Merci de bien vouloir insérer un X à côté du nom de votre employeur Merci de bien vouloir insérer un X à côté du nom de votre employeur Pour vous aider à remplir la fiche de poste, vous pouvez vous référer à la page d'information de l'intra. FICHE DE POSTE Intitulé du

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE. - Hébergement - Base juridique. Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles

NOTE JURIDIQUE. - Hébergement - Base juridique. Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles Février 2012 INSERER DANS 5-1 NOTE JURIDIQUE - Hébergement - OBJET : L accueil temporaire Base juridique Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles Article L. 314-8 du code de l'action

Plus en détail

Réflexions pilotées par l Agence Régionale de Santé (ARS)de Bretagne pour mieux réguler les prises en charge des jeunes et adolescents dits difficiles

Réflexions pilotées par l Agence Régionale de Santé (ARS)de Bretagne pour mieux réguler les prises en charge des jeunes et adolescents dits difficiles Réflexions pilotées par l Agence Régionale de Santé (ARS)de Bretagne pour mieux réguler les prises en charge des jeunes et adolescents dits difficiles ODPE Finistère 20 novembre 2015 XX/XX/XX Le contexte

Plus en détail

Actualité et modalités de prise en charge des mineurs isolés étrangers

Actualité et modalités de prise en charge des mineurs isolés étrangers L ACCOMPAGNEMENT DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS PROTECTION DE L ENFANCE Actualité et modalités de prise en charge des mineurs isolés étrangers Programme Le statut juridique du mineur étranger isolé à son

Plus en détail

Construire et organiser son réseau

Construire et organiser son réseau Journées Santé Travail 23 & 24 octobre 2012 Construire et organiser son réseau «Maintien dans l emploi» pour une optimisation de sa démarche partenariale précoce Séverine CHARTRAIN, Responsable du SAMETH

Plus en détail

EQUIPE MOBILE REGIONALE D ORIENTATION, DE COORDINATION ET DE SUIVI DES PATIENTS EVC/EPR RHONE ALPES

EQUIPE MOBILE REGIONALE D ORIENTATION, DE COORDINATION ET DE SUIVI DES PATIENTS EVC/EPR RHONE ALPES EQUIPE MOBILE REGIONALE D ORIENTATION, DE COORDINATION ET DE SUIVI DES PATIENTS EVC/EPR RHONE ALPES 3 e Rencontre Interrégionale des Coordinations en Soins de Suite et de Réadaptation 9 et 10 octobre 2014

Plus en détail

Compte-rendu du 2 ème BUREAU TACTIQUE PAERPA-MAIA Le 11 février 2014, à Tours 14h30

Compte-rendu du 2 ème BUREAU TACTIQUE PAERPA-MAIA Le 11 février 2014, à Tours 14h30 Compte-rendu du 2 ème BUREAU TACTIQUE PAERPA-MAIA Le 11 février 2014, à Tours 14h30 Participants : cf. annexe 1 Mme Estel QUERAL, chef de projet PAERPA, ouvre la séance en remerciant l ensemble des partenaires

Plus en détail

I/ PRESENTATION. Titre du projet En 2 lignes. Objectifs du projet En 20 lignes maximum

I/ PRESENTATION. Titre du projet En 2 lignes. Objectifs du projet En 20 lignes maximum DOSSIER DE CANDIDATURE POUR L APPEL A PROJETS SANTE 2016 «SOUTIEN AUX EQUIPES MEDICALES ET SCIENTIFIQUES DU DEPARTEMENT POUR DES INNOVATIONS TECHNIQUES DANS LE DOMAINE DE LA SANTE» I/ PRESENTATION Titre

Plus en détail

Evaluation du C2i Niveau 2 Métiers de la Santé. NGUYEN Jean-Michel Université de Nantes Faculté de Médecine, 22 juin 2007

Evaluation du C2i Niveau 2 Métiers de la Santé. NGUYEN Jean-Michel Université de Nantes Faculté de Médecine, 22 juin 2007 Evaluation du C2i Niveau 2 Métiers de la Santé NGUYEN Jean-Michel Université de Nantes Faculté de Médecine, 22 juin 2007 Objectifs de l expérimentation -Faire évoluer le référentiel national en vue de

Plus en détail

KEY ACCOUNT MANAGEMENT

KEY ACCOUNT MANAGEMENT KEY ACCOUNT MANAGEMENT Etude Why Consulting Extrait de la présentation donnée à Paris, le 23 janvier 2014 CABINET CONSEIL indépendant, spécialisé en Performance commerciale et Relation Client Cabinet créé

Plus en détail

ASSISTANCE ET MAINTENANCE INFORMATIQUE N 15AG004 POUVOIR ADJUDICATEUR :

ASSISTANCE ET MAINTENANCE INFORMATIQUE N 15AG004 POUVOIR ADJUDICATEUR : ASSISTANCE ET MAINTENANCE INFORMATIQUE N 15AG004 POUVOIR ADJUDICATEUR : Ville de PONT-A-MOUSSON Hôtel de Ville 19, Place DUROC 54701 PONT-A-MOUSSON Cedex Et CCAS C.C.T.P Marché à procédure adaptée (Selon

Plus en détail

OFFRE EASY TAFF. Passez à la vitesse supérieure. Une façon plus fluide de travailler. AFConsulting Solutions

OFFRE EASY TAFF. Passez à la vitesse supérieure. Une façon plus fluide de travailler. AFConsulting Solutions AFConsulting Solutions La Solution tout en un de votre Système Informatique Passez à la vitesse supérieure OFFRE EASY TAFF Une façon plus fluide de travailler Audit du Système Informatique Installation

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.)

Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Cahier des Clauses Techniques Particulières (C.C.T.P.) Prestations de service en Physique Médicale Version 3 du 20/01/2013 Centre Hospitalier de MEAUX 6-8 rue Saint Fiacre BP 218 77104 MEAUX Cedex Le document

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE CREER UNE MAISON DE SERVICES AU PUBLIC LES POINTS D ATTENTION, ETAPE PAR ETAPE

FICHE TECHNIQUE CREER UNE MAISON DE SERVICES AU PUBLIC LES POINTS D ATTENTION, ETAPE PAR ETAPE FICHE TECHNIQUE CREER UNE MAISON DE SERVICES AU PUBLIC LES POINTS D ATTENTION, ETAPE PAR ETAPE DEFINIR LE PROJET DEFINIR LE PORTAGE MONTER LE PARTENARIAT AVEC LES OPERATEURS DE SERVICES ET LES ACTEURS

Plus en détail

C H M A D. Service d Hospitalisation à Domicile. Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne. 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101. 77875 Montereau Cedex

C H M A D. Service d Hospitalisation à Domicile. Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne. 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101. 77875 Montereau Cedex C H M A D Service d Hospitalisation à Domicile Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101 77875 Montereau Cedex Secrétariat: 01 64 31 67 71 Médecin coordonnateur : 01 64

Plus en détail

Programme de Prévention des Risques. Expérience de l Hôpital Joseph Ducuing

Programme de Prévention des Risques. Expérience de l Hôpital Joseph Ducuing Programme de Prévention des Risques Professionnels Expérience de l Hôpital Joseph Ducuing Présentation Hôpital Joseph Ducuing Hôpital PSPH, MCO, 520 salariés 144 lits 11 Unités Fonctionnelles MCO Pôles

Plus en détail

Bureau virtuel étudiant

Bureau virtuel étudiant Bureau virtuel étudiant Initiative analysée (monographie) dans le cadre du projet IRIS; Rédigée par BREUIL Pierre-Adrien publié le 21 décembre 2006 Description du projet : La Région Rhône-Alpes met un

Plus en détail

Evolution des SIH. Du dossier hospitalier au dossier patient territorial

Evolution des SIH. Du dossier hospitalier au dossier patient territorial Evolution des SIH Du dossier hospitalier au dossier patient territorial Maincare Solutions Une société Symphony Technology Group Société d investissement californienne spécialisée dans le secteur du logiciel

Plus en détail

PRÉPAREZ VOTRE ÉVALUATION EXTERNE ET GÉREZ VOS RISQUES Appuyez-vous dès à présent sur notre module d évaluation interne!

PRÉPAREZ VOTRE ÉVALUATION EXTERNE ET GÉREZ VOS RISQUES Appuyez-vous dès à présent sur notre module d évaluation interne! PRÉPAREZ VOTRE ÉVALUATION EXTERNE ET GÉREZ VOS RISQUES Appuyez-vous dès à présent sur notre module d évaluation interne! Sans attendre l échéance de janvier 2014, dès à présent, bénéficiez de notre offre

Plus en détail

CEREMONIE DES VŒUX JEUDI 13 JANVIER 2011 I LES FAITS MARQUANTS DE L ANNEE 2010. Monsieur le Sous Préfet,

CEREMONIE DES VŒUX JEUDI 13 JANVIER 2011 I LES FAITS MARQUANTS DE L ANNEE 2010. Monsieur le Sous Préfet, CEREMONIE DES VŒUX JEUDI 13 JANVIER 2011 Monsieur le Sous Préfet, Madame le Maire de Morlaix et Présidente du Conseil de Surveillance Monsieur le Maire de Plougonven Monsieur le Président de Morlaix Communauté,

Plus en détail

Espace Numérique Régional de Santé. Son contenu & ses enjeux

Espace Numérique Régional de Santé. Son contenu & ses enjeux Espace Numérique Régional de Santé Son contenu & ses enjeux Eléments de contexte Institut Paoli Calmettes - 10 Juin 2010 Présentation de Jean-Yves Robin, directeur général de l'asip Santé du 19/01/2010

Plus en détail

Équipe mobile PSYCHIATRIE PRECARITE Hôpital de MAISON-BLANCHE E.M.P.P

Équipe mobile PSYCHIATRIE PRECARITE Hôpital de MAISON-BLANCHE E.M.P.P Équipe mobile PSYCHIATRIE PRECARITE Hôpital de MAISON-BLANCHE E.M.P.P Réflexion, mise en place, action Coordination Précarité 18 arrdt. Mai 2013 L accès aux soins psychiatriques aujourd hui! Vous êtes

Plus en détail

Éléments de langage et messages clés

Éléments de langage et messages clés Éléments de langage et messages clés 14 Comment orchestrer le discours?......................................................................... 16 Les outils pour communiquer.................................................................................

Plus en détail

Synthèse des Régions. 19 sur 22 régions France Métropolitaine 2 sur 5 régions et Départements Outre-Mer

Synthèse des Régions. 19 sur 22 régions France Métropolitaine 2 sur 5 régions et Départements Outre-Mer Synthèse des Régions 19 sur 22 régions France Métropolitaine 2 sur 5 régions et Départements Outre-Mer Présentation des Soins Palliatifs dans les Régions Hétérogénéité en fonction du territoire : Géographie,

Plus en détail

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif :

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif : Fiche emploi-cible REN Réseau Réseau école école et Nature et Nature L éducation à à l environnement pour comprendre pour comprendre le monde, le monde, Réseau école et Nature agir agir et vivre et vivre

Plus en détail

«CONSEILLER EN PREVENTION (H/F)»

«CONSEILLER EN PREVENTION (H/F)» L IFAPME RECRUTE POUR SA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA LOGISTIQUE UN(E) : «CONSEILLER EN PREVENTION (H/F)» Description de l entreprise : MISSIONS DE L IFAPME L IFAPME Institut wallon de Formation

Plus en détail